Page 1

AUTOMNE 2009

Numéro 32

lecomprime@yahoo.fr http://www.lecomprime.com

Le journal de la Faculté de Pharmacie de Strasbourg... BOURRE !

Les trombis des assos

1 €

Les logos des labos

Interview de M. Goeldner

- Sortie champignons - Les travaux à la Fac - Le WEP


SOMMAIRE SOMMAIRE SOMMAIRE

Pharmaciens, pharmaciennes bonjour ! Une nouvelle année universitaire commence et avec elle une nouvelle équipe du Comprimé ! Des idées fraîches et une motivation hors pair seront les piments de cette saison.

3 - EDITO ET SOMMAIRE 4 - NOUVEAUX MEDICAMENTS 6 - SORTIE CHAMPIGNONS 8 - LA PAGE DU COMPRIME 10 - LA PAGE DE L’AMICALE 12 - LA PAGE DU CEPHI 14 - LE DIRECTEUR-ADJOINT ETUDIANT 15 - COURS-PHARMACIE.COM 16 - INTERVIEW DE M. GOELDNER 20 - LE RALLYE PHARMA 22 - LE WEP 24 - LES TRAVAUX A LA FAC 26 - LES LOGOS DES LABOS 28 - ART CULINAIRE 29 - SOLUTIONS HYDROALCOOLIQUES 30 - LES BLAGUES DU COMPRIME 31 - LE TROMBI DES 3 ASSOS

Tout d’abord je vous souhaite la bienvenue pour cette 32e édition de votre journal préféré. Actualité générale et pharmaceutique, nouveautés, interview, blagues, jeux! seront au programme mais aussi bien d’autres surprises. Nous espérons que notre lectorat (étudiants pharmaciens et officinaux d’Alsace) seront plus que satisfaits de ces quatre nouveaux numéros annuels. Pour cette édition de la rentrée nous sommes fiers de vous présenter les associations qui siègent à la faculté de pharmacie de Strasbourg grâce à leur trombinoscope et leur article de présentation. Nous vous parlerons également des travaux qui se déroulent actuellement à la faculté, les nouveaux médicaments, des articles sur la vie étudiante (WEP, intégration), une interview de M. Goeldner, et d’autres pages à découvrir. Et histoire de ne pas vous laisser sur votre faim, deux recettes de cuisine vous seront proposées par notre vice-président ! Je vous encourage vivement à consulter notre site Web (créé par Mac) qui saura sans nul doute vous surprendre. N’hésitez pas à poster une news si un sujet vous tient à cœur ou à nous faire part de vos envies concernant le Comprimé et son évolution future. Nous sommes bien entendu à l’entière disposition des étudiants qui veulent s’investir dans notre association (en écrivant un article ou une interview que nous nous ferons une joie de publier). Contactez-nous sur notre boite mail, notre site ou tout simplement en nous interpellant à la fac !

Voici comment nous joindre pour les nouveaux et ceux qui auraient oublié : - au local G019 (couloir en bas des amphis) - la boite aux lettres du Comprimé dans le hall de la fac - par mail : lecomprime@yahoo.fr - notre site Internet: www.lecomprime.com Le prochain numéro du Comprimé sortira au courant du mois de Décembre, profitez-en pour nous écrire un article !

Mais je ne vais pas m’étaler plus longtemps et je vais vous laisser découvrir ce premier opus de l’année. Je souhaite enfin remercier nos sponsors sans qui rien de tout cela ne serait réalisable ainsi que tout notre lectorat qui continue de faire vivre ce journal. Vous êtes les pionniers de cette association alors c’est avec du baume au cœur que je vous dis : bonne lecture !

Vincent ROMEO

3


NOUVEAUX MEDICAMENTS

Nouveautés Nouveautés Nouveautés RELISTOR, solution injectable, traitement de la constipation liée aux opioïdes en soins palliatifs

Principe actif : bromure de méthylnaltrexone Forme galénique : solution injectable Titulaire de l’AMM : Laboratoire Wyeth Pharmaceuticals Conditionnement et dosage : Boîte de 7 flacons de 0,6 ml + 7 seringues à aiguille rétractable + 14 tampons alcoolisés Liste I Indication thérapeutique : RELISTOR 12 mg/0,6 ml solution injectable est indiqué dans le traitement de la constipation liée aux opioïdes chez les patients présentant une pathologie à un stade avancé et relevant de soins palliatifs, lorsque la réponse aux laxatifs habituels a été insuffisante. Posologie : RELISTOR est réservé à l'adulte. La posologie recommandée est de : - 8 mg (soit 0,4 ml de RELISTOR) pour les patients pesant de 38 à 61 kg ; - 12 mg (soit 0,6 ml de RELISTOR) pour les patients pesant de 62 à 114 kg. - Les patients dont le poids est en-dehors de ces intervalles doivent recevoir 1 dose de 0,15 mg/kg. Le volume de RELISTOR à injecter pour ces patients doit être calculé comme suit : dose (mL) = poids du patient (kg) x 0,0075. Le schéma d'administration recommandé est de 1 dose unique 1 jour sur 2, par voie sous-cutanée au niveau des cuisses, de l'abdomen et du haut du bras. Les doses peuvent également être administrées à intervalles plus longs, selon le besoin clinique. Les patients ne peuvent recevoir 2 doses consécutives à 24 heures d'intervalle que dans le cas où aucun effet (reprise du transit) n'a été observé avec la dose de la veille. Contre-indications : Relistor ne doit pas être utilisé chez les personnes pouvant présenter une hypersensibilité (allergie) au bromure de méthylnaltrexone ou à l’un des autres composants. Il ne doit pas non plus être utilisé chez les patients dont l’intestin est bloqué ou dont l’état de santé nécessite une chirurgie intestinale d’urgence. ABSTRAL, comprimé sublingual, traitement des accès douloureux paroxystiques Principe actif : Fentanyl Forme galénique : comprimé sublingual Titulaire de l’AMM : Laboratoire Prostrakan Pharma Conditionnement et dosage : Boîte de 7 flacons Indication thérapeutique : ABSTRAL comprimé sublingual est indiqué dans le traitement des accès douloureux paroxystiques chez les patients adultes utilisant des morphiniques pour traiter les douleurs chroniques d'origine cancéreuse.

4


NOUVEAUX MEDICAMENTS Qu’est-ce qu’un accès douloureux paroxystique? L'accès douloureux paroxystique est une exacerbation passagère d'une douleur chronique par ailleurs contrôlée par un traitement de fond. En pratique : ABSTRAL est réservé aux patients considérés comme tolérants au traitement morphinique de fond de la douleur cancéreuse chronique. Peuvent être considérés comme tolérants aux morphiniques les patients recevant au moins 60 mg de morphine par jour par voie orale, au moins 25 µg de fentanyl par heure par voie transdermique ou une dose équi-analgésique d'un autre morphinique depuis 1 semaine minimum. Précaution d’emploi : Les comprimés doivent être placés directement sous la langue, le plus loin possible. Ils ne doivent pas être avalés mais fondre complètement sous la langue, sans être mâchés ni sucés. Les patients ne doivent pas manger ni boire avant dissolution complète du comprimé sublingual. Les patients souffrant de sécheresse buccale peuvent utiliser de l'eau pour humidifier la muqueuse buccale avant la prise d'ABSTRAL. Posologie : La dose optimale doit être déterminée pour chaque patient par titration progressive. La dose initiale utilisée doit être de 100 µg, avec augmentation de la posologie si nécessaire dans la gamme des dosages disponibles. Les comprimés sublinguaux dosés à 50 µg peuvent être utilisés pour les étapes de titration intermédiaires. Identité administrative : Stupéfiant Prescription limitée à 28 jours, sur ordonnance répondant aux spécifications fixées par l'arrêté du 31 mars 1999 Délivrance fractionnée de 7 jours maximum, sauf mention expresse du prescripteur "délivrance en une fois".

RASILEZ, comprimé pelliculé, nouvel antihypertenseur Principe actif : aliskiren : inhibiteur de la rénine Forme galénique : comprimé Titulaire de l’AMM : Novartis Pharma Conditionnement et dosage : Boîte de 28 comprimés dosés à 150 ou 300mg Liste I Indication thérapeutique : Hypertension artérielle. La rénine faisant partie du système rénine-angiotensine (SRA) régulant la tension artérielle, un inhibiteur de rénine s’oppose donc à l’action de cette molécule et empêche donc la vasoconstriction, d’où l’obtention d’un effet antihypertenseur.

En pratique : La dose recommandée de RASILEZ est de 150 mg 1 fois par jour. Chez les patients dont la pression artérielle n'est pas suffisamment contrôlée, la posologie peut être augmentée jusqu'à 300 mg 1 fois par jour. Le comprimé doit être pris avec un repas léger, de préférence à la même heure chaque jour. Il ne doit pas être pris avec du jus de pamplemousse. RASILEZ peut être utilisé seul ou en association avec d'autres antihypertenseurs.

Sawyer et Pumba

5


SORTIE CHAMPIGNONS

Sortie champignons ! Sortie champignons ! Sortie champignons ! La mycologie est enseignée à la faculté de pharmacie aux étudiants en filière officine. Outre la théorie en amphi, les futurs pharmaciens de 3ème année ont passé trois demi-journées à la cueillette des champignons ! Histoire d’apprendre à les reconnaître une fois revenus à la faculté! “Plus de 100 000 sortes de champigons recensées à travers le monde ! ” Le début de l’automne annonce pour beaucoup les premiers rhumes, toux, grippes! et pour d’autres, en nombre également, la récolte des champignons. Il existe plus de 15 000 espèces connues de macromycètes en France et près de 100 000 recensées dans le monde, avec leurs lots de très bons comestibles, de toxiques et de mortels ! Il est donc recommandé de bien se renseigner sur sa récolte, notamment chez son pharmacien, avant de passer à table! Fin septembre, les futurs officinaux de 3ème année ont donc pris le chemin de la forêt pour un exercice pratique. Armés pour la plupart d’un panier en osier, d’un couteau pour déterrer les champignons et de bonnes chaussures, les étudiants ont cherché pendant près de 2 heures des champignons d’espèces aussi diverses que possible. La faible pluviométrie laissait présager une récolte maussade. Cependant, en fin d’après-midi, beaucoup de spécimens avaient été ramassés ! Contents de nos trouvailles, nous avons vite déchanté en voyant le panier de notre enseignante, bien plus fourni que le nôtre, autant en nombre qu’en taille ! “La reconnaissance d’un champignon se fait suivant des critères bien définis” La reconnaissance d’un champignon est faite notamment à partir de l’hyménium, organe reproducteur situé sous le chapeau. Il est formé de pores (bolets, polypores!), de lames (amanites des Césars, plutées, agarics, hypholomes, lépiotes!) ou d’aiguillons (pieds de mouton!). Pour les champignons à lames, on les classifie suivant la couleur des spores (cellules permettant de disséminer l’espèce), mais également suivant leurs lames libres ou adnées, c'est-à-dire attachées au pied du champignon, suivant la présence d’un anneau, d’une volve (grosso modo un sac au pied du champignon), ou bien encore selon la consistance de leurs pieds : fibreux ou cassants.

Des paniers plus ou moins fournis en fin d’après-midi...

6


SORTIE CHAMIGNONS “Une sporée permet d’avoir une première idée sur le nature du champigon à analyser” Pour déterminer l’espèce d’un champignon, il est préférable de commencer par réaliser une sporée. Il suffit de le déposer pour moitié sur une feuille blanche et pour moitié sur une feuille sombre : ainsi, quelle que soit la couleur de la sporée, celle-ci sera visible. Après cette première sélection, l’observation des lames peut commencer. Par exemple, pour une sporée blanche avec des lames libres, le champignon inconnu est soit un Amanita (présence d’une volve et d’un anneau) soit un Lepiota (absence de volve) ce qui réduit considérablement le choix du genre ! Pour l’espèce, ce sera une autre paire de manches, mais en 3ème année nous nous sommes arrêtés à l’étude des différents genres et ce n’est déjà pas si mal !

Amanita pantherina (toxique)

Amanita citrina

Un gros problème lors des sorties champignons en forêt : la tique... En rentrant de cette sortie en forêt, beaucoup ont trouvé des tiques sur leur bras ou jambes! Un petit rappel s’impose. Tout d’abord, côté vestimentaire, il faut privilégier les pantalons longs et des manches longues. Ensuite, il est possible d’utiliser des répulsifs notamment à base de DEET ou de Bayrepel. Enfin, une fois rentré, il faut bien vérifier qu’aucune tique ne s’est agrippée à vous et éviter de remettre par exemple le même pantalon le lendemain, des tiques pouvant encore s’y loger. Que faire en cas de morsure de tique ? Si vous trouvez une tique, il est important de la retirer au plus vite. Surtout ne rien appliquer sur la tique avant de l’ôter, éther ou alcool notamment ! Munissez-vous d’un tire-tique ou à défaut une pince à épiler mais ce n’est pas l’idéal. Il faut éviter de comprimer la tique pour éviter que celle-ci ne régurgite : en tournant simplement le tire-tique, la tique sera délogée. Ensuite seulement, on pourra désinfecter la morsure. Les jours suivants, il faudra contrôler qu’aucun cercle rouge n’apparaît à l’endroit de la morsure, premier signe de la maladie de Lyme.

Aurélie

7


lLa PAGE DU COMPRIME

Le Comprimé : Le Comprimé : Le Comprimé : nouvelle formulation nouvelle formulation nouvelle formulation

Qui dit nouvelle année, dit nouvelle équipe du Comprimé et avec elle son lot de qualités : jeune, dynamique, motivée, entreprenante! bref, de quoi vous faire passer encore de bons moments avec votre journal préféré ! Pour cette nouvelle saison, tout sera mis en œuvre pour vous informer, vous faire réagir sur des sujets d’actualité, vous faire rire et vous faire découvrir le monde pharmaceutique, tant professionnel qu’étudiant. Mais sans plus attendre, nous vous laissons découvrir notre équipe de choc en image.

8


LA PAGE DU COMPRIME

L’équipe2009-2010 2009-2010 L’équipe L’équipe 2009-2010 Vincent ROMEO, dit Pumba Président - Directeur de publication L’être humain est fait à 80% d’eau, lui à 80% de gaz Ludovic GLADY, dit Sawyer Vice-président - Responsable mise en page Heureux propriétaire d’un hélicoptère qui tourne à la caféine ! Et pasta la fista ! Joan STUCK, dite Jojoconde Trésorière - Responsable illustration Celui qui arrive à déterminer son volume capillaire (ou à lui lisser les cheveux) gagne un obus ! Frédéric REMY, dit Fretzi Vice-trésorier Pour lui, le Beaujolais nouveau est tout simplement renversant ! Aurélie STARCK, dite Orangina Rouge Secrétaire Mais pourquoi est-elle si gentille... Parce que !

Thierry KLEIN, dit Gus-Gus Webmaster Victime de logorhée lorsqu'il est en manque de fromage

Benjamin PALAS, dit Ben Responsable communication - Interview Communique mais pas qu’avec les vivants...

Francis MAN, dit Franki Responsable relecture Serait capable de trouver des fautes dans la dictée de Pivot

9


LA PAGE DE L’AMICALE

LeLemot dedel’Amicale Lemot mot del’Al’Amicale micale Votre Amicale est une grande dame âgée de plus de 100 ans. Elle a été fondée en 1893 et fait figure d’une des plus vieilles Amicales de France. Son nom complet est : Association Amicale des Etudiants en Pharmacie de Strasbourg, aussi appelée H2S. Matthieu Fohrer en est le président jusqu’à la prochaine élection en 2010. Son bureau est constitué de 19 membres qui sont toujours motivés pour vous accueillir à la réunion qui a lieu chaque lundi soir. Vous pouvez, si vous avez envie de vous lancer dans l’associatif, participer à des permanences entre 12h00 et 13h30 dans notre magnifique K’fet ou à la Coopé. Nous serons ravis de vous expliquer les rouages de ces fabuleux endroits de votre fac.

Lemot mot laK’fet K’fet LeLemot dedede lalaK’fet Cette année, Thomas Schade et Fréderic Lesser sont les nouveaux responsables K’fet et Matthieu Blum gère les soirées K’Fet qui mettent le feu dans notre fac. Bonne nouvelle, les bretzels et les sandwichs sont de retour ! Nous avons de plus en plus de plats préparés et toujours nos délicieuses tartes flambées, sans oublier les pizzas et les viennoiseries. La nouvelle carte est d’ailleurs affichée derrière le bar. N’oubliez pas de saluer Madame Wind lors de votre passage !

Pierre

motdedelalaCoppé Coopé Coopé LeLemot Comme chaque année, la coopé vous propose sa carte d'amicale à 10 euros, ainsi que les polycopiés, les livres (à prix réduits de 5%), la blouse, le matériel de TP etc... Nous vous rappelons également que les annales sont d'ores et déjà disponibles aux horaires d'ouverture de la coopé (le prix variant en fonction de l'année étudiée). Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une bonne année universitaire en pharmacie (cie cie cie!!).

Zizie et Alexandra

10


LA PAGE DE L’AMICALE

Lebureau bureau del’Hl’H S S 2 LeLebureau dedel’H S 2 2 2009 -2010 2009-2010 -2010 2009

11


LA PAGE DU CEPHI

La rentrée du CEPhI La rentrée du CEPhI La rentrée du CEPhI Notre mission est de vous faire aimer la pharmacie et l’industrie! mais comment ? En vous faisant entrer dans le monde des laboratoires pharmaceutiques ! Après une année faite de quelques conférences, beaucoup de visites et un voyage à Lyon qui a remporté un grand succès, nous avons décidé de ne pas nous arrêter là et cette année le CEPhI vous présente un programme de folie ! Le 7 octobre s’est déroulée la conférence Recrutement et Communication qui a permis aux étudiants d’obtenir des réponses concernant le monde du travail et des stages. S’ensuivront les traditionnelles visites de Boiron (le 21 octobre) et de l’OCP (fin novembre). Et le 3 novembre, un évènement à ne surtout pas rater, le Forum des Métiers du Médicament. Vous trouverez toutes les informations concernant ces manifestations sur le site du CEPhI :

www.cephi.fr Pour toute question, n’hésitez pas à venir nous rencontrer au local du CEPhI qui est ouvert les mardis et jeudis de 12h à 13h30 ou à nous contacter par mail : cephi67@hotmail.com. Toute l’équipe du CEPhI vous souhaite une bonne rentrée et espère vous voir nombreux aux évènements organisés par l’association. L’équipe du CEPhi

forum des métiers forum des métiers LeLeLe forum des métiers médicament médicament dududu médicament 3 novembre 2009 : Forum des Métiers du Médicament !

L’évènement du CEPhI cette année est la 6e édition du FORUM DES METIERS DU MEDICAMENT, qui aura lieu dans notre très chère Faculté de Pharmacie de Strasbourg. Cette manifestation sera également la 3ème édition du Forum Grand Est qui a eu lieu l’an passé à la Faculté de Pharmacie de Nancy. Nous aurons le plaisir d’accueillir à cette occasion des étudiants des facultés de Besançon, Dijon, Nancy et Reims. Le Forum est un lieu de rencontre au cours duquel vous pourrez poser toutes vos questions à des professionnels de la Santé, à des enseignants-chercheurs ainsi qu’à des responsables de l’enseignement supérieur. Toute la journée, vous pourrez assister à des conférences dans les amphithéâtres Pasteur et Gerhardt et discuter avec des professionnels aux stands présents dans les différents halls de la faculté et au cours des tables rondes. Comme lors de la précédente édition du Forum, un stage-dating sera organisé pour les étudiants à la recherche d’un stage. A cette occasion, des recruteurs de diverses industries pharmaceutiques seront présents pour faire passer des entretiens. Le stage-dating se déroulera de 10h à 12h et de 14h à 16h. Avis aux étudiants des Masters 2 (et les 6èmes années de Pharmacie), pensez à amener vos CV et lettres de motivation ! Les inscriptions pour les tables rondes et le stage-dating se feront le matin-même dans le hall de la Faculté. Mais attention, le nombre de places est limité !

Rendez-vous le 3 novembre 2009 à 9h !

12


LA PAGE DU CEPHI

Le bureau du CEPhI Le bureau du CEPhI Le bureau du CEPhI 2009-2010 2009-2010 2009-2010

s

13


LE DIRECTEUR ADJOINT ETUDIANT

Directeur Adjoint étudiant Directeur Adjoint étudiant Directeur Adjoint étudiant Le directeur adjoint étudiant Salut à tous, certains d’entre vous me connaissent déjà, d’autres pas encore, je vais donc me présenter pour ces derniers. Je suis Aurélien FRANCK, actuellement en 6ème année, ancien président de l’H2S et maintenant directeur adjoint étudiant de la faculté de pharmacie. En quoi est-ce que cela consiste ? La directeur adjoint étudiant siège au comté de direction de la faculté, aux côtés de M. le Doyen et de ses directeurs adjoints (enseignement, recherche!). Le directeur adjoint étudiant est donc là pour donner son avis et donc celui des étudiants au sein du bureau de la faculté. Je suis donc là pour faire remonter toutes questions ou autres interrogations concernant la faculté et y répondre au plus vite. A ces fins, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante : aurelien.franck@gmail.com Vous pouvez également joindre directement votre collège d’année, vos élus UFR ou bien l’amicale, en effet tous ces étudiants seront à même d’éclairer vos lanternes. Pour finir, le petit conseil de la journée : profitez de ces 6 ans (ou plus pour les intimes), on n’est pas étudiant toute sa vie, c’est une période magnifique alors éclatez-vous ! J’espère vous voir ces prochaines années animer la vie de notre belle faculté, en tout cas elle en vaut la peine ! Bonne lecture, et vive la pharmacie Flunchy

14


COURS-PHARMACIE.COM

Cours-pharmacie.com est le nouveau portail qui regroupe sur un même site des matières fondamentales des études en pharmacie : biochimie, biologie cellulaire, biologie moléculaire, physiologie, immunologie, etc. Ce site a été réalisé pour les étudiants mais également pour tous ceux qui désireraient obtenir des informations à propos des sujets traités. Il est important de préciser que ce site ne se substitue en aucun cas aux cours des enseignants mais les complète. En effet, les informations présentées permettent aux étudiants de répondre aux éventuelles questions qu’ils pourraient se poser au cours de leurs révisions. Mais ce n’est pas tout ! En plus des cours, le site présente des schéma-bilans téléchargeables gratuitement qui proposent une synthèse en images des différents sujets. Un certain nombre d’articles sont également à la disposition des lecteurs : prévention (tabac, IST!) et informations (allergies, douleurs, réflexe sternutatoire!). Laissez-vous tenter ! Matthieu SIMON

15


INTERVIEW DE MR GOELDNER

Interview de M. Goeldner M. Goeldner bonjour, pouvez-vous nous parler un peu de vous ? Je suis Strasbourgeois (je parle le dialecte) et j'ai fait mes études universitaires à Strasbourg. Concernant mes études, je n’ai pas fait la filière pharmacie mais mes travaux de recherche (chimie bioorganique) portent sur le domaine pharmaceutique. J’ai étudié à la faculté des Sciences, une carrière plutôt atypique pour un professeur de faculté de Pharmacie. Lorsque j’ai passé le concours pour devenir professeur, j’étais le premier non pharmacien (hors prof d’anglais etc) à enseigner dans une faculté de Pharmacie, cela témoigne de l’ouverture d’esprit des responsables alors en place à la Faculté. Quel est votre cursus universitaire et qu’est ce qui vous a poussé à faire de la recherche ? J’ai fait des études de chimie à Strasbourg et lors d’un stage dans un laboratoire j’ai tout de suite été fasciné par la recherche. Je me suis alors lancé dans une thèse universitaire chez le docteur Jean François Biellmann qui était un ancien étudiant de Guy Ourisson Qui était-il ? Guy Ourisson était un personnage un peu hors normes, c’était le président-fondateur de l’université Louis Pasteur. C’était l’une des rares personnes que j’ai connus sachant faire de la politique et de la science en même temps. J’ai ensuite fait ma thèse dans son orbite. Pour entrer dans son laboratoire, il fallait avoir fait de bonnes études. Vos études étaient elles exclusivement consacrées à la chimie? C’était une licence de chimie à 100%. C’est pendant mon stage que j’ai eu mes premiers contacts avec la biochimie-enzymologie. J’ai fait une carrière de chercheur par la suite et j’ai intégré le CNRS. C’était encore la belle époque où l’accès à cette institution pouvait se faire pendant la thèse. Aujourd’hui, c’est devenu le parcours du combattant. J’ai fait mon premier stage post-doctoral au Canada (à Kingston) qui comptait pour mon service militaire. Ensuite je suis revenu à Strasbourg pour finalement intégrer l’Ecole Polytechnique de Zurich pour une année. A mon retour, j’ai rejoint le centre de neurochimie à l’Esplanade qui venait d’être construit. A ce moment-là, nous avons démarré notre laboratoire de manière indépendante, avec mon collègue et ami Christian Hirth.

16


INTERVIEW DE MR GOELDNER J’y ai fait la connaissance de Camille Wermuth qui avait 2 laboratoires à l’époque, l’un au centre de neurochimie et à l’autre à la Faculté de pharmacie. Un beau jour, il m’a proposé de postuler à la faculté pour un poste de professeur de chimie organique. Cette proposition m’avait beaucoup intéressé si ce n’était la délocalisation de la faculté qui m’avait fait hésiter (à cette époque la faculté était isolée au milieu des champs à Illkirch). Par la suite, j’ai fait le concours de l’agrégation et mon sujet portait sur les monoterpènes bicycliques. Ce qui est remarquable, c’est qu’il existait très peu de renseignements sur ce domaine dans les ouvrages et je devais tenir un cours de 40 min. Cela m’a permis de montrer que je connaissais bien la chimie. J’ai fait ma rentrée en 1983. Lorsque j’étais jeune professeur, j’ai également effectué une année sabbatique à l'Université de Berkeley en Californie. Et maintenant, je vais bientôt prendre ma retraite. De quoi êtes-vous le plus fier ? Ce sont très certainement ces 35 thèses que j’ai fait passer durant ma carrière d’enseignant. (il nous montre les nombreux volumes rouges qui trônent sur une étagère de son bureau) Enseignez-vous uniquement en pharma ? Non, je me suis occupé du DEA de chimie organique pendant plusieurs années. J’ai créé à la faculté des Sciences le Magistère chimie-biologie, et j’étais responsable du Master du même nom jusqu’à l’année dernière. Pourquoi avez choisi la chimie ? J’étais plutôt attiré par les maths-physiques et pendant mon DEUG j’ai découvert la chimie. J’ai eu mes premiers cours avec Guy Ourisson et là, ça a été l’enthousiasme : il était fascinant pour des générations de personnes. Ce sont les seuls cours que j’ai conservés et j’essaie de garder cette passion en dépit des conditions de cours en première année. D’ailleurs que pensez-vous de la première année ? Parfois quand je corrige mes 500 copies, en dépit du travail inintéressant que cela représente, je trouve des solutions proposées par quelques étudiants que moi-même je n’imaginais pas, et même si c’est tout faux je mets 20/20. C’est rare, mais ça fait plaisir ! La réforme L1 santé arrive l’an prochain, qu’en pensez-vous ? Cette réforme m’agace parce que c’est la mort de la chimie organique. On pourra rattraper un peu par la suite, mais les étudiants de Strasbourg avaient l’avantage d’avoir les bons enseignants mis en première ligne. Ce n’est pas le cas en médecine où ce ne sont pas les grands médecins qui vont s’embêter à enseigner en premier cycle et c’est une erreur. Faire un bon investissement dès les premières années c’est très important, c’est là que vous stimulez les étudiants. La réforme correspond à la fin de ma carrière, je ne vais plus prendre d’initiatives, je laisse aux jeunes le loisir d’établir leurs règles.

17


INTERVIEW DE MR GOELDNER On ne sait pas vraiment comment se passent vos recherches... C’est un travail permanent qui me pousse à suivre constamment ce qui se passe en recherche de par le monde. Il faut être actif et réactif pour connaître les nouveautés et pour proposer des thèmes de recherche originaux. Il faut diriger le laboratoire, trouver les financements pour les jeunes chercheurs et pour acheter les équipements, etc. C’est devenu extrêmement compétitif. La Recherche est un monde particulier et formidable, surtout quand on est enseignant-chercheur . Nous ne sommes pas exclusivement dans notre petit labo. En effet, nous avons des contacts dans les amphis, contrairement au CNRS qui est plutôt un monde fermé. J’ai toujours apprécié de faire ces 2 métiers étroitement liés. Je me sens parfaitement à l’aise lors de mes cours. Aujourd’hui je suis dans une phase un peu particulière : c’est le moment de passer le flambeau. Il y a de jeunes équipes qui prendront bientôt la relève du laboratoire. Notamment deux jeunes chercheurs Thomas Grutter et Alexandre Specht qui ont soutenu leurs thèses il y a 5-10 ans. Alexandre fait les TD cette année car il souhaite éventuellement se lancer dans une carrière d'enseignant-chercheur. Quels sont vos thèmes de recherches? J'ai deux axes principaux. L'un est l'étude de l'interaction ligand-récepteur. On conçoit de nouvelles molécules puis nous les testons biochimiquement voir biologiquement. C’est donc un domaine qui est à l’interface de la chimie et de la biologie. Ce n’est pas un travail de tout repos. Il est important d’instaurer une bonne communication entre biologistes et chimistes afin d’aborder les problématiques sous un angle différent. L'autre axe est la conception de molécules d'intérêt biologique. Après leur synthèse, nous modifions ces molécules chimiquement par un groupe photoactivable qui rend la molécule fonctionnellement inerte. On peut ensuite activer cette molécule avec un laser à un endroit précis du corps. On peut par exemple libérer du calcium ou un neurotransmetteur au niveau d'une synapse.(Il nous montre un livre )qu'il a publié : Dynamic studies in biology: phototriggers, photoswitches and caged biomolecules) Pour les étudiants vous êtes « Momo », ce surnom est-il ancien ? Ce qui est sûr c’est que je ne l’avais pas en tant qu’étudiant. Il est peut-être apparu dans les amphithéâtres pendant mes cours. Vous savez, une fois que la rumeur est lancée plus rien ne l’arrête ! A voir vos hautes études scientifiques, on peut se demander si vos enfants suivent vos traces? On peut dire ça : j'ai trois enfants dont une fille qui a fait une thèse en neuropharmacologie. Vous ne faites cours qu’en première année. Comment ressentez-vous ces cours ? Ce sont des cours très particuliers. Par moments je perds patience, c’est sûr. Mais il faut trouver le mot juste pour contrer les idioties de certains et ainsi calmer l'amphithéâtre pour pouvoir continuer le cours.

18


INTERVIEW DE MR GOELDNER Un conseil pour les P1? Lorsque l'on regarde les données statistiques du concours, toutes les matières ont une courbe de Gauss, sauf la chimie organique où il y a deux bosses (l’une en dessous entre 0 et 10 et l'autre entre 10 et 20). Tous ceux qui ont le concours sont dans la deuxième bosse. La chimie organique est donc une condition nécessaire mais non suffisante pour avoir le concours. Il faut comprendre la chimie organique ! De plus, avec les sujets que je donne ce n’est pas du par cœur mais de la réflexion. Je refuse de faire des QCM, ce qui a un prix. Je ne sais jamais à l’avance les questions que je poserai au prochain concours. Un mot pour les masters? Depuis que nous avons créé les masters, il y a de plus en plus d'étudiants pharmaciens qui suivent le master chimie-biologie. Cela me réjouit car ça change des masters enseignés classiquement en Pharmacie. Il y a donc une sortie intéressante pour ceux qui aiment la chimie. Il me semble que les pharmaciens ont leur place dans le domaine de la recherche chimique. La seule inquiétude que j'ai à ce sujet c'est que les débouchés industriels sont assez limités. Le mot de la fin? Ca fait maintenant presque trente ans que je travaille ici et il n'y a pas un seul jour où je me suis dit « ah zut, il faut que j'aille bosser ». Je n'ai rien à regretter dans le choix du métier que j'ai fait. Si c'était à refaire je le referais sans hésiter !

Un grand merci au Professeur Goeldner qui nous a permis de réaliser cette interview.

Ben et Charles

19


LE RALLYE PHARMA

Le rallye Pharma Le rallye Pharma Le rallye Pharma Chaque année en septembre, la rentrée à Strasbourg rime avec tram, fac et dodo (pour certains et sorties pour dʼautres). Et même si le beau temps nʼest pas toujours au rendez-vous, l’Intégration et le Rallye Pharma sont eux toujours de la partie ! Le Rallye Pharma s’est tenu jeudi 17 septembre (de plus en plus tôt, la rentrée!), soit une semaine après les traditionnels jeux de la prérentrée. Les amicalistes avaient donné rendez-vous aux inbizuthables primo-entrants à 16h30 place de la Bourse après un bon après-midi CGP-CO-Anat. Les plus assidus avaient apporté avec eux leur précieux carnet de b(izuth)ienvenue. On leur a aussi distribué de beaux t-shirts et des sacs remplis de marchandises.

Une fois la voix échauffée avec l’incontournable Hymne des Pharmaciens et quelques paillardes dont «La Rue Cuvier» et «Les Strasbourgeois», les différents groupes se mirent en route dans les rues du centreville en galérant de plus en plus pour trouver leur chemin codé en énigmes. Entre deux défis dignes de Fort Boyard lancés par les Amicalistes, les primos tentèrent de vendre leur marchandise aux passants, aux touristes et aux pharmaciens avec plus ou moins de succès.

20


LE RALLYE PHARMA est allé pour vous recueillir les réactions à chaud : «Comment trouves-tu ce Rallye 2009, et quel est son but ?» Bizuth # 01 «Cʼest cool, ça permet de rencontrer du monde et lʼambiance est sympa. On doit vendre des capotes, des éthylotests, des ballons, des bonbons pour payer notre repas ce soir : choucroute au Gallia et on va à la soirée bien sûr ! » Bizuthe # 02 «Je trouve ça génial, on voit les gens assis à côté de nous dans lʼamphi dans une autre ambiance. Je connaissais pas grand-monde au début mais je pense que dʼici la fin de la soirée ça ira mieux, les contacts sont plus faciles en-dehors des cours !»

Après une bonne choucroute, les étudiants de toutes promo confondues se sont retrouvés au mythique KʼVo Gallia où même les murs transpirent ! Nous savons tous comment sʼest terminée cette soirée! ou pas !

Gus-Gus

21


LE WEP

Warriors En Pharma ! Warriors En Pharma ! Warriors En Pharma !

Le WEP enfin ! C’est le premier mot que l’on entend à la bouche des étudiants de deuxième année à la rentrée. Cette année le Week-End de Promotion (WEP) a commencé le vendredi 2 octobre 2009 après une longue journée de cours et de TP d’initiation pour certains. On sentait déjà l’excitation monter vers 13h lorsque les amicalistes chargèrent leurs voitures de nourriture mais surtout de boissons diverses et variées.

Ça c’est le bon esprit du WEP. Puis vient l’heure du dîner, la fameuse tartiflette avec bien sûr le discours du Président de l’Amicale, ou plutôt le mot du Président, car malheureusement pour lui il n’a pu placer que quelques mots. En effet, son discours a été masqué par des chants et hymnes paillards de tout genre. À la fin du repas, ce fut parti pour une longue nuit de danse pour certains et de longues discussions pour d’autres et tout cela avec un verre à la main (il paraît que l’alcool aide à dénouer les langues). La première soirée se prolongea jusque tard dans la nuit. Puis vers 2h les plus fatigués se mirent au lit mais il n’eurent que quelques heures de sommeil car de nombreux éléphants passèrent dans les couloirs en souvenir de la bonne vieille P1.

A 18h, les TP finis, ce fut le départ de Strasbourg en covoiturage pour près de 2 heures de route dans les bouchons évidemment ! Direction la vallée de Masevaux au camp de Houppach. Nous avions tous hâte d’arriver à destination, ce qui été plus facile à dire qu’à faire car sans plan ou sans GPS, c’était mission impossible ou presque. Heureusement que quelques centaines de mètres avant le chalet, des Samedi matin (ou midi) : amicalistes étaient là pour nous ouvrir la voie. Après un réveil difficile, c’est le moment de prendre une douche chaude pour les premiers et bien froide pour les derniers. Puis vient le petit-déjeuner avec un grand bol de café pour pouvoir mieux émerger. Enfin c’est le retour dans la chambre pour faire une sieste, se préparer pour sortir et prendre un bain de soleil, jouer aux cartes ou tenter de téléphoner (sans succès !). Pendant ce temps-là, les amicalistes sont allés faire des provisions pour la soirée. Il paraîtrait que la vieille nous avons eu plus soif que prévu ! Puis vers 14h, c’est l’heure du repas de midi avec au Après cette longue traversée de l’Elsass, nous menu des spaghettis carbonara ! L’ambiance au avons été accueillis avec tout le confort nécessaire à repas était très calme. Les P2 sont-ils épuisés ? un étudiant de pharmacie: un kit WEP rempli de tout Ou préservent-ils leurs forces pour le soir ? et de rien (sachets de thé, médocs, stylos, serviette, capotes...) et un super T-shirt à notre effigie: « Promo 2014 les Warriors ». A cela s’ajoutait un grand verre de punch ou de bière mais surtout une lettre pour le jeu du killer. Le principe est simple. Tout le monde reçoit un billet sur lequel est inscrit le nom de la personne à « tuer » et la façon de la « tuer » (lui déclarer sa flamme, qu’elle nous fasse son lit, qu’on se fasse resservir par elle...) Puis c’est l’installation dans les chambres, certains viennent avec de quoi vivre pour des mois ! Installation terminée, nous descendons prendre l’apéro avec notre nouveau t-shirt en souhaitant la bienvenue aux retardataires et en faisant Dans l’après-midi débuta un match de foot entre les connaissance avec des personnes que l’on ne faisait sans-maillots et les “avec T-shirts”. D’autres encore ont profité du soleil pour bronzer ou que croiser dans l’amphi. jouer aux cartes dans l’herbe.

22


LE WEP Puis en début de soirée c’est parti pour un karaoké mais surtout un bière-pong de folie avec près de 30 litres de bière consommés ! (Futur jeu olympique ?)

Dimanche matin : C’est l’heure du grand ménage afin d’effacer toutes les traces de notre passage...

Après ce magnifique tournoi ce fut l’heure de l’apéro ou plutôt d’un “relais picole”. Quelques minutes plus tard vint l’heure du dernier repas du week-end encore concocté par le chef Blumy. Celui-ci fini, les amicalistes lancèrent la soirée déguisée. On y retrouva les Villages People, la Mère Noël (très masculine), un gros virus, les Dupond Le WEP en chiffres : et Dupont et tant d’autres. Nombre de participants Litres de bière Nombre de couples formés Nombre d’alcootests positifs Nombre de tromperies

80 180 1 Beaucoup Plus que prévu

Encore aujourd’hui, nous sommes tous nostalgiques de ce super week-end. Les amicalistes ont à nouveau réussi à faire de ce WEP une aventure mémorable ! Sans oublier que nous avons eu l’honneur de passer la soirée avec un membre du staff de Pierre Fabre (un sponsor).

23

Marie et Laurent


LES TRAVAUX A LA FAC

Les travaux à la faculté : Les travaux à la faculté : Les travaux à la faculté : Monsieur le Doyen nous éclaire Monsieur le Doyen nous éclaire Monsieur le Doyen nous éclaire

Vous l’avez sûrement remarqué, depuis quelque temps notre belle faculté est le siège de grands travaux de rénovation. Création de nouveaux amphithéâtres, création d’une rampe d’accessibilité pour personnes handicapés, rafraichissement des peintures! Afin d’en savoir un peu plus, nous nous sommes renseignés chez notre Doyen, Monsieur Pabst.

Monsieur Pabst, bonjour et merci de nous accueillir dans votre bureau pour répondre à nos questions concernant la restructuration des bâtiments. Quels sont les travaux qui ont lieu actuellement dans notre faculté ? Il y a plusieurs chantiers en cours : la démolition de l’amphi Métais et de l’ancienne bibliothèque, leur remplacement par deux nouveaux amphis et quatre salles de TD, la remise à neuf du réseau électrique, la création d’une rampe d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite, la rénovation de l’escalier extérieur principal et la création de nouvelles toilettes. En premier lieu, abordons le sujet des nouveaux amphithéâtres. Depuis quand ont lieu les travaux ? Les travaux ont débuté en juin dernier et se termineront normalement en juin 2010. Par ailleurs la phase de démolition est presque achevée, la reconstruction peut bientôt commencer. Quelles seront les caractéristiques de ces amphis ? Il y aura deux amphis de 140 places, l’un au premier étage et l’autre au rez-de-chaussée, s’enfonçant légèrement dans le sous-sol. Il y aura également 4 salles de TD dont l’une d’elle contiendra la pharmacie expérimentale. Ces salles seront créées en lieu et place des anciennes salles d’informatique. Ces amphis seront dotés d’une meilleure isolation, d’un meilleur confort acoustique et des dernières technologies en matière de transmission vidéo. Des études acoustiques et thermiques ont été réalisées par des entreprises spécialisées dans ce domaine. A qui profiteront ces nouveaux amphis ? Essentiellement aux promos de deuxième, troisième et quatrième année. Cela permettra une meilleure souplesse dans l’organisation de l’emploi du temps, notamment des quatrième années qui ont actuellement cours le soir après les premières années (16h-19h). Ces derniers resteront quant à eux dans les amphis Gerhardt et Pasteur. Qui finance ces travaux et quel est le budget mis en oeuvre ? Cette rénovation entre dans le cadre du plan de relance du gouvernement. Cette rénovation a un coût total de 1,6 millions d’euros.

24


LES TRAVAUX A LA FAC Parlons maintenant des autres travaux. Quels sont-ils et quel en est le budget ? - Le plus gros chantier est celui de la remise à neuf des câblages électriques de l’ensemble de la faculté afin de répondre aux nouvelles normes de sécurité. Ceci nécessite la présence journalière de 15 électriciens et représente un coût total de 2 millions d’euros qui s’inscrit également dans le plan de relance. - Il y a également eu cet été la construction d’une rampe d’accessibilité pour personnes à mobilité réduite dont le coût s’élève à 130 000 euros. - Divers travaux au niveau de la toiture, des canalisations et de peinture des parties communes (couloirs, salles de TD) ont été réalisés ou sont encore en cours de réalisation. - Enfin 2 blocs sanitaires au premier étage ont été rénovés.

Y’a-t-il d’autres projets de travaux à venir ? Bien sûr ! Des projets, il en existe toujours ! Plus concrètement, la réfection des marches de l’escalier extérieur auront lieu avant l’hiver. On prévoit également divers travaux d’aménagement du campus (espaces verts, parking!)

Merci M. le Doyen de nous avoir accordé un peu de votre temps pour répondre à nos questions.

Sawyer et Pumba

visa : GP 0342G08V210

25


LES LOGOS DES LABOS

Les logos des labos Les logos des labos Les logos des labos Il ne fait pas de doute que la pomme croquée ou le cheval cabré constituent des logos qui évoquent vite la marque qui leur est associée chez la plupart des personnes interrogées. Mais qu’en est-il de ceux des laboratoires pharmaceutiques ? Difficiles destins que ceux de ces logos à qui l’on demande bien souvent de s’effacer devant le nom du médicament qui, quant à lui, bénéficie d’une exposition importante. Les médecins, les pharmaciens, les professionnels de santé, les patients, les passants, croisent pourtant souvent ces marques graphiques parfois historiques, sans certainement leur prêter autant d’attention qu’à leurs cousins de la grande consommation. C’est pourquoi les petits gars de supergelule.fr ont fait une petite étude sur les logos d’une trentaine des plus grands laboratoires pharmaceutiques du monde. Même si on a tendance à croire que la couleur de la pharmacie est le vert, cela ne se retrouve pas, ou très rarement, dans le choix des couleurs des logos des laboratoires. Pour preuve, les logos de Wyeth, Eli Lilly, Takeda et Johnson & Johnson, ont 2 points en communs pas banaux : c’est le rouge pétard choisi, et une typographie qui sent fort l’écriture manuscrite, sans petit visuel ni fioriture.

D’autres ont choisi d’ajouter à cette utilisation de rouge une pointe de jaune et pas mal de bleu. C’est le cas de Novartis et Merck Serono qui, par ailleurs, accompagnent la typographie de quelques éléments graphiques qui sont là pour habiller le texte à proprement parler.

Cette touche de bleu, d’autres en ont fait la couleur unique de leur logo, à l’image de Pfizer (dans ce cas précis la couleur bleue va au-delà même du logo puisqu’une célèbre pilule y est fortement associée!) ou Amgen.

Une couleur bleue que l’on retrouve très souvent dans l’industrie pharmaceutique. C’est le cas pour des logos plus géométriques qui ont cette petite touche de longévité propre à des laboratoires créés il y a plusieurs dizaines d’années maintenant et qui portent encore le nom de leur fondateur comme marque, associés à des symboles aux angles aigus. Là encore, du bleu. Servier, Roche, Boehringer Ingelheim ou encore Bristol-Myers Squibb (BMS) en sont de bons exemples.

26


LES LOGOS DES LABOS Jouant (encore) sur le bleu mais aussi cette fois sur les contrastes et sur le travail des formes, les 4 laboratoires suivants ont choisi des approches différentes. Le bovidé bleuté de Novo Nordisk ou les silhouettes et les coeurs pour Sanofi Aventis tranchent avec les géométries noires et bleues du faisceau lumineux Bausch & Lomb et le A de Abbott.

Sans aucune touche de bleu mais avec un relooking récent pour coller aux canons actuels du design, les logos suivants arborent une silhouette très moderne. Celui de GSK (GlaxoSmithKline) et ses formes rondes aux nuances orangées ou encore celui d’Astellas et son subtil entrelacé, sont de bons exemples des tendances actuelles. AstraZeneca, Schering-Plough et Gilead ont également fait des choix très modernes de typographie et d’éléments graphiques.

Des formes arrondies aux logos complètement circulaires, il n’y a qu’un pas que nous franchissons ici. Si Pierre Fabre et Daiichi-Sankyo conservent les éléments typographiques hors du cercle, ce n’est pas le cas de Bayer qui y va de son mots croisé encerclé d’un dégradé bleu et vert.

Et de vert, justement, il y en a très peu, comme nous vous le disions au début. Merck (MSD) et Teva sont les seuls représentants de la couleur de revue de logos.

Voilà de quoi se faire une idée de ce qui se fait en matière de design de logos et de marketing dans le secteur pharmaceutique.

Fretzi

27


ART CULINAIRE

Art culinaire Art culinaire Art culinaire PANNA COTTA AUX FRAISES TAGADA Principe actif : Fraise Tagada (Fragaria tagada L., rosaceace ).....½ sachet Excipients: Crème liquide...........................................................1 brique (20,00 cl) Crème semi-épaisse................................................1 bouteille (25,00 cl) Agar-agar...................................................................1 demi cuillère à café Qsp............................................................... 3 verrines de taille moyenne Mode opératoire : Mélangez les deux sortes de crèmes. Y incorporer les fraises Tagada. Chauffez à feu très doux tout en remuant jusqu’à la fonte complète des fraises. Ajoutez ensuite l’agar-agar et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que le mélange épaississe. Coupez alors le feu et servez dans les verrines. Mettre au frais pendant quelques heures. Au moment de servir, décorez la verrine d’une fraise Tagada.

CAKE AUX NOIX ET AUX FIGUES SÈCHES Principe actif : Noix ( Juglans regia L., Juglandaceae )...........100g Figue (Ficus carica L., Moraceae )...................100g Excipients : Farine ...............................................................200g Oeufs ................................................................3 Beurre...............................................................140g Sucre en poudre................................................100g Levure chimique................................................1 sachet Yaourts bulgares............................................... 2 Sel ....................................................................qsp recette Qsp.....................................................................moule à cake de 26cm de longueur x10 cm de largeur Mode opératoire : Faites ramollir le beurre : passez-le quelques secondes aux micro-ondes. Coupez les cerneaux de noix en petits morceaux et gardez-les de côté. Coupez les figues en petits morceaux. Ajoutez 2 cuillerées à soupe de farine et roulez les dés dedans afin de couvrir toutes leurs faces. Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6) pendant une dizaine de minutes. Battez les oeufs et le sucre à l'aide d'un batteur électrique jusqu'à ce que le mélange blanchisse Ajoutez progressivement tout en continuant de battre : la farine, la levure, le beurre, les yaourts et le sel. Quand le mélange est homogène, ajoutez les fruits secs et mélangez bien. Beurrez généreusement un moule à cake et versez-y la préparation. Enfournez pour environ 45 minutes en surveillant la fin de la cuisson. Quand le cake est cuit et doré, vérifiez la cuisson en plantant une lame de couteau au centre du cake (si elle ressort sèche, la cuisson est terminée). Puis retirez le cake du four. Laissez-le reposer pendant quelques minutes avant de le démouler sur une grille. Dégustez-le froid.

Sawyer

28


SOLUTIONS HYDROALCOOLIQUE OU LAVAGE DES MAINS ?

Solutions hydro-alcoolique ou simplement lavage des mains ? L’AFSSAPS publie ses recommandations La solution hydro-alcoolique est devenue en quelques mois le produit que l’on rajoute à sa liste de course depuis que chaque spot relatif à la grippe A H1N1 se termine par un rappel à l’hygiène des mains. Pourtant, sachez que toutes les solutions hydro-alcoolique que l’on trouve sur le marché, en pharmacie ou ailleurs, ne sont pas équivalentes. L’AFSSAPS a publié la semaine dernière des recommandations sur les produits de désinfection des mains par le grand public. Des recommandations utiles à la fois pour le professionnel de santé et le consommateur, le premier y trouvant des éléments de conseils au comptoir, le second des informations très précises si tant est qu’il ait envie de s’y plonger. Voici un petit résumé de ce qu’il faut retenir : - L’AFSSAPS recommande un lavage des mains lorsqu’un point d’eau potable est disponible, il doit être systématiquement réalisé avec un savon, de préférence liquide, en respectant un temps de lavage minimum de trente secondes. Il est nécessaire de bien rincer et sécher les mains avec des essuie mains ou serviettes propres. - L’AFSSAPS recommande également l’utilisation de solutions et gels hydro-alcooliques en l’absence de point d’eau disponible. - Après évaluation, elle recommande de privilégier les produits hydro-alcooliques présentés sous forme de solutions ou de gels testés selon la norme NF EN 14476 ou testés sur un virus de la grippe selon la méthodologie de la norme précitée. Ces informations doivent figurer explicitement sur l’étiquetage. En l’absence de référence à cette norme, sont également recommandés les produits à base d’alcool éthylique (ou éthanol) ou d’alcool propylique (propan-1-ol ou n-propanol) ou d’alcool isopropylique (propan-2-ol ou isopropanol) dont la concentration optimale est comprise entre 60% et 70% (vol/vol) ou à une concentration comprise entre 520 et 630 mg/g (équivalence obtenue par approximation avec un mélange éthanol et eau). La concentration en alcool doit figurer visiblement sur l’étiquetage. Dans les deux cas, un temps de friction d’au moins 30 secondes est recommandé. Vous savez maintenant à peu près tout sur les recommandations en matière de lavage des mains. Pour ceux qui veulent plus d’informations, le rapport complet est disponible sur le site de l’AFSSAPS : http://www.afssaps.fr/Infos-de-securite/Communiques-de-presse/ Gels-et-solutions-hydro-alcooliques-Recommandations-sur-lesproduits-de-desinfection-des-mains-par-le-grand-public

Fretzi

29


Rigolez c’est le leComprimé ! ! ! Rigolez c’est leComprimé Comprimé Rigolez c’est Mauvais goût Une femme marche dans la rue. Elle tombe et se blesse à la main. Elle entre dans la première pharmacie et demande au pharmacien : - Vous n'auriez pas une petite compresse ? - Non, j'en ai une grosse qu'on suce. Anal-gésique Un couple stérile a tout essayé et en désespoir de cause, se décide à consulter un grand spécialiste américain. Ils se rendent donc de l'autre côté de l'Atlantique. Problème : le couple ne parle pas anglais et le spécialiste de la stérilité ne parle pas français. Néanmoins, il leur fait comprendre par des gestes qui ne portent pas à confusion qu'ils doivent se mettre au travail devant lui. Un peu gêné au départ, les deux protagonistes se livrent donc à un ébat sexuel devant le spécialiste mondial des problèmes de fécondité. Il commence alors à inspecter le couple sous toutes les coutures pendant 4 à 5 minutes puis crie STOP ! Il s'engouffre alors dans son bureau et rédige une ordonnance qu'il remet au couple. Les deux amoureux sont soulagés, certains que le grand professeur a trouvé un remède à leur incapacité folle de procréer. De retour en France, l’homme se rend à la pharmacie et dit : - J’ai une ordonnance pour du Trytheotherhol. - Pardon ? lui répond la pharmacienne. - Ben oui, du Trytheotherhol comme c'est marqué sur l'ordonnance ! - Faites voir... demande la pharmacienne. Ah je vois, vous avez mal lu, c'est écrit : "TRY THE OTHER HOLE” (essayez l’autre trou). RAP Quelle est la différence entre un rappeur et un campeur? Le rappeur nique sa mère et le campeur démonte sa tente. Traces Le mari rentre d'une visite médicale et dit à sa femme que le docteur a besoin d'un échantillon d'urine, d'un échantillon de selles et d'un échantillon de sperme. Sa femme lui répond : - Facile, tu n'as qu'à lui donner un de tes caleçons ! . Tu connais la théorie du Bac, celle du carton ?

- Les S inventent le carton - Les STG le fabriquent - Les ES le vendent - Les L dorment dedans

Fretzi

30


P H O TO S

DES

3 ASSO S


J ojoc on de

Nous remercions nos partenaires répartiteurs qui nous aident à distribuer Le Comprimé dans toutes les officines d’Alsace

Directeur de Publication : Vincent ROMEO Mise en Page : Ludovic GLADY Trésorier : Joan STUCK Secrétaire : Aurélie STARCK Vice-trésorier : Fréderic REMY Responsable communication : Benjamin PALAS Webmaster : Thierry KLEIN Responsable relecture : Francis MAN Reproduction : Réseauprint à STRASBOURG (67) Date de publication : semaine du 25 OCTOBRE 2009 Numéro d’ISSN : 1633-6178 Numéro édité à 800 exemplaires

Numero32  

Numero 32 du comprimé le journal de la faculté de pharmacie de strasbourg

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you