Page 1

fait un don de sa chanson

Careless Whisper Ă la fondation des maladies mentales


D’origine Sud-africaine et initialement appelé Saron Gas, Seether naît en 1999. La musique du groupe est fortement inspirée de la jeunesse douloureuse du chanteur Shaun Morgan, dont les parents ont divorcé alors qu’il était encore jeune. Issu d’une famille très chrétienne, il en sera renié à cause de son amour pour le rock. Un jour, alors qu’il se retrouve assis, pensif, une guitare dans une main et un fusil dans l’autre, il choisit la musique au suicide, et décide de jouer avec qui voudra bien de lui, utilisant la musique comme une sorte de thérapie.


CARELESS WHISPER I feel so unsure As I take your hand and lead you to the dance floor As the music dies, something in your eyes Calls to mind a silver screen and all those sad goodbyes


YOU’RE NOT A FOOL

a onn g r eve n n I’m e agai c ty dan e guil o s ot n u g a e C av th e e y f hm eas t s y ’ t i rh gh u o Th end re ret p ou’ to y ow l I kn foo a not


ave know n I should h a n to cheat a th r te t e b e d waste th friend An given at I’d been th e c n a h c ce gonna dan r e v e n m So I’ ed way I danc e h T in a g a with you d never men n a c e im T rs ss whispe The carele friend of a good d rt and min To the hea is kind Ignorance o comfort n ’s e r e th And in the truth you’ll find Pain is all

IN E H T H T TRU IN PA


I’m nev er gonn a dance again Cause g uilt y fee t have g no rhy t ot hm Though it’s easy to prete nd I know y ou’re no t a fool I should have kn ow n better th an to ch eat a friend And wa ste the c hance th I’d been at given So I’m n ever gon na dance a gain Th e way I danced with you


AY SE ST PLEA

s

em ic se s u m

e ht th g i n e To d los l d u u o o c e so l at w h t h y I wis wd s wa o i r h t c r e ith thes bette s ’ t er w i h t e o b y ch May to sa rt ea t u n h a w We’d s we g n i h the t so een b e av ld h u o c er We is geth d th o e t v i d l ve goo d ha l u o We c ver a fore onn e c g n s ’ a o d wh now t e ? u B ith m w e danc ay se st a e l P


ance d a nn

maybe it’s better this way

go ever n t m I’ e go v a h n feet agai ilt y u g e Caus m hy th sy no r ’s ea t i h g l Thou a foo end t t e o r en to p ou’r y w I kno n know e v a ta uld h chea o t I sho n he r tha ste t a en w bette n giv And e e d b n I’d frie that a e c gonn chan r e v e mn ou So I’ ain ith y g a w e d ce danc I dan y a w The


Créée en 1980 par le Dr Yves Lamontagne, la Fondation des maladies mentales est un organisme de bienfaisance, dûment enregistré sous le numéro 10183 6641 RR 0001. Pourquoi la Fondation des maladies mentales et non de la santé mentale ? La réponse est simple, mais controversée : travailler sur la santé mentale, c’est vouloir diminuer les facteurs de risque et augmenter les facteurs de prévention, sans toutefois reconnaître l’aspect pathologique et s’attaquer aux symptômes du trouble mental. À la Fondation des maladies mentales, nous incorporons ces deux aspects sous le chapeau des maladies mentales.


Bien qu’aujourd’hui les gens connaissent et reconnaissent de plus en plus les symptômes et les conséquences des maladies mentales, ils ne savent toutefois pas comment agir face à la maladie ni comment soutenir la personne atteinte. Les campagnes d’information, de prévention et de sensibilisation ont grandement contribué à cette connaissance de la maladie mentale au sein de la population, mais, malgré cela, les tabous à l’endroit de la maladie et les préjugés envers les personnes atteintes sont encore bien présents. Qu’un nombre croissant de personnes parlent ouvertement et publiquement de leur maladie mentale ou de celle d’un proche s’avère, à notre avis, la forme de communication la plus efficace quand vient le temps de dédramatiser, sans le banaliser, un des tabous les plus persistants de notre époque. Nous tentons de joindre les gens « là où ils sont », car nous sommes convaincus qu’il s’agit de la meilleure façon de tisser ensemble un filet de sécurité pour les personnes atteintes de maladies mentales et leur entourage.


Seether  

Dépliant en quadrichromie dans lequel nous devions imaginer qu'un groupe de musique donne une de ses chansons à une oeuvre de charité.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you