Page 1

Mars-Avril 2009

CE MAGAZINE EST GRATUIT

La tempête qui nous a décoiffés... (p. 4)

(faites circuler !)

David Olaïzola & les confréries

Gérard Ducès rénove le Solenca

Christophe Grémiaux 14 ans de Baobab !

Festival des Bandas Condom - 8/10 mai

Fêtes du Saint-Mont 27, 28, 29 mars

François Benveniste Glam Reporter

Michel Gardelle à la Galerie Bleue

Marie Sara aux Fêtes de la Madeleine

Nogaro, Coupes de Pâques 11/13 avril

Fabienne Babouin Du Rififi dans la Garbure 1


2


Edito 9 milliards et combien de traîtres ?

N

euf milliards, c’est le nombre d’individus que la Terre gènes, pousse les agriculteurs à acheter chaque année devrait porter aux alentours de 2050. Autant de personnes de nouvelles graines transgéniques et reste plus que qu’il faudra bien nourrir. Or on assiste à une diminution des discrète sur la toxicité de ses produits. Ainsi, le récent surfaces cultivables de la planète pour deux raisons : l’extension rapport de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des de la population humaine et de son activité économique d’une Aliments concluant à l’innocuité du maïs MON  810 part et la désertification due aux paraît comme un véritable sécheresses et au changement scandale puisque cette agence climatique d’autre part. refuse de publier l’étude à Dès lors, l’équation se pose en l’origine de ses conclusions. ces termes : pour subvenir aux La seule étude actuellement besoins de tous, il va falloir disponible reste donc celle sur produire plus sur une surface le maïs MON 863 réalisée par plus petite. On se retrouve Monsanto elle-même, analysée inexorablement confronté au par le CRIIGEN* et qui montre problème des OGM censés des effets statistiquement améliorer les rendements. significatifs sur les rats qui Mais sur ce sujet éminemment ont ingéré ce maïs. De ce micsensible, on passe facilement mac il ressort qu’il est urgent pour un traître si on ne se de donner de gros moyens positionne pas clairement pour à la recherche afin d’ouvrir ou contre les OGM. Je trouve très rapidement de nouvelles cette radicalisation détestable voies pour l’agriculture de Sur Terre, les surfaces cultivables se réduisent inexorablement... parce que je me sens exactement demain et pour éviter que ce dans ce cas de figure. Adepte du progrès, je suis sensible marché mondial tombe entre les mains de quelques aux discours des scientifiques qui cherchent de nouvelles multinationales dont les comportements sont avant tout techniques de culture pour résoudre le problème de la dictés par le profit. Jean-Louis Le Breton faim. Trouver le moyen de cultiver des plantes à fort rendement (qu’on les appelle OGM ou non) me paraît donc une nécessité vitale. En contrepartie, mon sens * Comité de Recherche et d’Information Indépencritique m’amène à rejeter la politique d’une entreprise dantes sur le Génie Génétique, présidé par Corinne Lepage comme Monsanto qui cherche à privatiser les nouveaux Le Canard Gascon

Quartier Lartigue - 32110 - Arblade-le-Haut. Tél. : 05 62 08 89 35 - Mobile : 06 81 13 97 64 Web : www.le-canard-gascon.com. Mail : info@le-canard-gascon.com Rédaction : Directeur de la publication et rédacteur en chef : Jean-Louis Le Breton. Rédaction : Fafouine Babouin, Arthur Pagani, Jean-Louis Le Breton Illustrations du canard : Elger Impression : Imprimé en Espagne Publicité et diffusion : Caroline Le Breton (06 81 84 29 24) Editeur : Anyware sarl Quartier Lartigue - 32110 - Arblade-le-Haut Dépôt légal 1er trimestre 2009

Abonnement : 25 euros pour 6 numéros France métropolitaine. Autres régions, nous consulter.

Photo de couverture :© soschoenbistdu – Fotolia. Autres photos : p.3 (edito )© Norbert Martin - Fotolia, p.5 (tempête) © olly – Fotolia, p. 10 (Les Carrecs) © khz-Fotolia, p.10 (Margenstern) © Orlando Florin Rosu-Fotolia, p.12 (Carrefour) © T.Tulic – Fotolia, p.24 (livre) © milosluz – Fotolia. Toute reproduction de nos montages publicitaires est interdite sans notre accord. Les ch’tis ont récemment fait des fouilles dans le département du Nord. A plusieurs mètres sous terre, ils ont trouvé des fils de cuivre. Ils en ont déduit que leurs ancêtres avaient le téléphone. Puis les Bretons ont également fait des recherches et en creusant le sol, ils ont trouvé des traces de fibres de verre. Ils en ont déduit que leurs ancêtres étaient plus évolués et avaient l’Internet rapide. Les Gascons ont creusé à leur tour mais, coquin de sort, ils n’ont rien trouvé... Ils en ont donc déduit que leurs ancêtres avaient le Wifi ! (ouarf, elle est bonne celle-là !)

Le coup de gueule de Pépé Louis

Mon pantalon est décousu...

Où va-t-on mes enfants ? L’autre jour, je décide de faire l’acquisition d’un pantalon neuf. Parce qu’à mon âge, avec l’incontinence, faut parfois renouveler la garde-robe, si vous voyez ce que je veux dire. N’ayant point trouvé près de chez moi le modèle convenable, je décide (en papy branché que je suis) de passer commande sur le bouzin Internet. Acré bonsouère, quelle idée m’a pris là ? Voilà-t-y pas que pour acquérir un futal, y faut maintenant répondre à des tas de questions : et « quand que je suis né ? », et « combien que j’ai de mômes ? », et pis « si j’aime ci ? » ou encore « si j’aime ça ? » ... Deux pages d’interrogatoire pour tout savoir de ma vie, comme au temps de la Kommandantur !! Mais, mon gars, moi je veux juste acheter un falzar... C’est quoi ces manières d’inquisition ? C’est pour me ficher dans leurs trucs de marketing. Me ficher, me ficher... fichez-moi la paix ! Bon gueu... Pépé Louis

3


Coup de vent...

Putain de tempête ! elle nous a décoiffés

La tempête du 24 janvier a laissé des cicatrices visibles dans tout le sud-ouest. Voici comment nous l’avons vécue.

T

Le hangar du voisin : un amas de tôles et de ferraille

Partout, des arbres déracinés...

Les glissières totalement gondolées

Les groupes électrogènes ont fleuri le long des routes

Tristesse et désolation, paysages d’apocalypse

4

out a commencé vers quatre heures du matin. Météo France nous avait alerté (bon point), mais on ne s’attendait pas à un tel déchaînement de violence. Vers huit heures, alors que le jour se lève, je mets le nez dehors. C’est comme passer la tête par la fenêtre d’une voiture qui roule à plus de 140 km/h. Le toit de notre abri de jardin a volé dans les vignes et, plus grave, le hangar de notre voisin s’est déjà effondré sur ses tracteurs... Des tôles volent autour de moi, je vais me mettre à l’abri. L’Armagnac est en plein centre du couloir où les vents soufflent le plus fort... Lorsque la tempête se calme, en fin d’après-midi, je pars faire une petite reconnaissance dans le secteur. Apocalyptique ! La plupart des routes sont impraticables : sur la N124, des arbres énormes barrent la chaussée tous les 50 m. Dans leur chute, ils ont entraîné les lignes électriques et téléphoniques et déformé les glissières de protection qui sont passées du statut de lignes droites à celui de guimauves ondulées. Un vrai spectacle de désolation. Des champs entiers de peupliers sont aplatis comme si la botte d’un ogre gigantesque les avait écrasés.

se rend vite compte de l’ampleur des dégâts. La solidarité s’exprime. Les Gascons sont souvent des râleurs, mais ils ont un cœur gros comme ça.

Petites et grosses coupures

Mince, ça ne revient pas...

Les ennuis commencent avec les coupures d’électricité (et donc de chauffage). On s’organise aux bougies. On ressort un poste radio à piles. Miracle, ça marche ! Ceux qui ont la chance d’avoir encore le téléphone doivent retrouver les vieux postes qui se connectent sans électricité. Les sans fils sont en rade et les mobiles ne passent plus. SFR, Orange et Bouygues sont dans les choux. Le seul lien qui nous relie aux actualités est la radio. Coup de chapeau à France Bleu Gascogne et à Sud-Radio qui bouleversent immédiatement leurs programmes et relaient toute la journée des infos de première nécessité. On

Hardi les gars !

Le lendemain, les grands axes routiers sont dégagés grâce aux efforts des agents de la DRIRE, des pompiers et de toute une cohorte de bénévoles armés de tronçonneuses. Hardi les gars ! Ils ne ménagent pas leurs efforts et prennent tous les risques. Mais pour l’électricité, ça ne s’arrange pas. Et au robinet, l’eau commence à se raréfier. Normal puisque les châteaux d’eau fonctionnent avec des pompes électriques... On remplit un peu la baignoire sans imaginer que nous allons rester 4 jours sans eau (des privilégiés !). Quand finalement on se trouve à sec, il faut s’organiser : les bouteilles d’eau sont rationnées à la grande surface du coin... et comment faire pour tirer la chasse d’eau ? L’homo-sapiens du 21ème siècle n’est pas franchement armé pour la survie façon Koh-Lanta. Heureusement, il nous reste le gaz. On se lave à l’eau tiède dans le lavabo de la salle de bains où la température est tombée à 13°. Ça caille sec...

Au vu des kilomètres de lignes par terre, je comprends que le retour du courant va prendre du temps. Beaucoup, beaucoup de temps. Je retrouve au fond du garage un groupe électrogène que j’avais eu la bonne idée d’acheter après la tempête de 1999. Chance, il démarre du premier coup (grâce à l’astuce d’un copain bricoleur). Le contenu du congélateur est sauvé. Les gambas surgelées n’ont pas subi le réchauffement climatique. On fait tourner le groupe chez les voisins à coups de deux heures chez l’un et deux heures chez l’autre. Le soir, on retrouve un peu de chaleur. J’arrive même à connecter l’ordinateur et internet !


... sur la Gascogne

Rafistolage

Dans les jours qui suivent, des dizaines de camions et d’estafettes arrivent de tous les coins de France et même du Portugal. Des gars s’affairent partout sur les routes. D’énormes groupes électrogènes fleurissent dans tous les coins. C’est du temporaire... qui va durer le temps qu’il faudra pour réparer les grandes lignes. Chaque groupe pompe environ 1000 litres de gasoil par jour. A ce rythme, on se demande si on ne va pas subir une pénurie de carburant. Au 5ème jour, l’eau est rétablie et le courant également. C’est du rafistolage. Mais pour d’autres, qui ont la malchance d’être situés sur un mauvais secteur, il faudra attendre encore une semaine avant d’être reliés à l’énergie et à l’eau...Dix jours après le début de la tempête, j’écris cet article. Le spectacle de désolation est toujours le même : des arbres déracinés et débités à la va-vite jonchent encore les bords des routes. Des bois entiers de pins ressemblent à des champs de cure-dents. Pratiquement aucun jardin n’a été épargné : même des chênes se sont couchés sous la violence du vent.

Le parfait équipement du naufragé de la tempête

Sur le plan pratique voici la liste des éléments utiles à la survie d’une telle tempête et que l’on devrait trouver dans toutes les maisons  : sacs de couchage, groupe électrogène, lampes électriques, piles, camping gaz, bougies et allumettes, radio à pile, poste téléphonique simple, salaisons, petits gâteaux... et quelques bons bouquins ! C’est du vécu.

Et c’est reparti avec les politiques...

Sur le plan de l’organisation des secours, nous tirons un coup de chapeau à toutes les équipes qui ont travaillé

La tempête Klaus est née dans le Golfe de Gascogne

(et travaillent encore) sans relâche à la réparation des réseaux électriques et téléphoniques. Evidemment, la question des lignes enterrées se repose avec acuité. Le gouvernement fait savoir que ça coûte trop cher. Arrivent ensuite les leçons politiques. Bienvenue à la foire d’empoigne : la tempête est l’occasion de raviver de vieilles querelles. Attaques en règle contre la privatisation des services publics d’un côté et mise en exergue de l’efficacité des interventions de l’autre. Le tempérament gaulois reprend le dessus, on sent que ça va mieux. En tout cas, les hôtels sont pleins... à quelque chose malheur est bon !

Alors, c’est la faute au climat, oui ou non ?

Enfin reste le plan écologique : la tempête est-elle ou non une conséquence du changement climatique ? «  Pas assez de recul  » disent les scientifiques. Il n’empêche : deux catastrophes en dix ans, c’est du jamais vu dans la région, mémoire de Gascon ! Il faut donc s’organiser comme si la prochaine allait nous tomber sur le râble bientôt. La fo-

rêt landaise va-t-elle s’en remettre ? Je n’en sais rien. Et maintenant qu’elle est détruite à 60%, le reste du sud-ouest sera-t-il aussi bien protégé du vent ? On en doute. Le prix du bois va chuter. Les heureux possesseurs de cheminées en profiteront, mais quel gâchis en perspective. Finalement, cette tempête n’a pas soulevé que des toitures. Elle a également soulevé un tas de questions sur nos capacités à nous organiser et à gérer l’avenir. Il va falloir anticiper la prochaine bourrasque. Et les centaines de milliers d’arbres abattus seront encore là pendant des mois pour nous rappeler ce devoir de réflexion et la nécessité d’en tirer des enseignements. Jean-Louis Le Breton

Solidarité ? Pas pour tous.. Des lecteurs nous ont appelés pour nous faire part de leur colère. Certains d’entre eux, Gersois ou Landais, sont restés dans la panade plusieurs jours sans jamais être contactés par quiconque. Bref, il y a eu des couacs dans l’organisation de la solidarité... 5


Traditions

David et Les Chevaliers d’Aquitania Un magnifique hommage aux Confréries d’Aquitaine

Le ténor Basque David Olaïzola et Jean-Pierre Aren ont réalisé un formidable ouvrage présentant 62 confréries d’Aquitaine. Le tout accompagné d’un CD de 20 chansons spécialement écrites pour la circonstance.

L

Un beau livre grand format pesant près de 1,5 kilos !

L’Académie Universelle de la Tête de Veau à Pessac

La Confrérie du Bidaou et de la Chanterelle à Carcans

La Confrérie du Panturon de Rion-des-Landes

La Confrérie de la Cerise d’Itxassou

6

’esprit des confréries date du MoyenAge, époque où l’on aimait à se retrouver entre personnes d’une même profession pour s’entraider ou pratiquer un culte religieux. Cet esprit a traversé le fil des siècles en se modifiant sensiblement. Les confréries sont aujourd’hui les gardiennes actives des traditions et du patrimoine gastronomique ou artisanal. En Aquitaine, les auteurs en ont rencontrées 62. Elles montrent à quel point la France est riche de valeurs culinaire et humaines amoureusement conservées et transmises avec passion (et humour, parfois). Elles sont aussi le témoin de l’incroyable diversité des spécialités régionales. Chaque confrérie possède ses codes, ses costumes, ses rites, ses fêtes et son Grand Maître. Au fil des pages de l’ouvrage, les photos de tous ces gens dévoués à la transmission de nos traditions provoque une émotion réelle : c’est notre pays et nous l’aimons ! Si, pendant la lecture, vous posez sur la platine le CD de David Olaïzola, et pour peu que vous ayez la fibre un chouïa chauvine, alors les poils de vos bras vont se dresser au garde-à-vous.

Du Bidaou de Carcans au Panturon de Rion-des-Landes

On en apprend de belles dans ce livre. Connaissez-vous le Bidaou ? Ce champignon également connu sous le nom de tricholome équestre est interdit à la commercialisation en France. Mais à Carcans, en Gironde, on le vénère et on le déguste avec gourmandise. Avec parcimonie toutefois (pas plus de 100 g par semaine) et précaution (sous l’œil avisé d’un pharmacien mycologue). A Riondes-Landes, c’est le Panturon qu’on adule. Qu’es aco, le Panturon ? C’est un plat à base d’abats et de sang de mouton, de vin, de jambon de Bayonne, d’ail et de piment... Une tradition provenant des bergers. Pas forcément appétissant au premier abord, mais très apprécié

des gourmets ! A découvrir également : les Chevaliers de l’Operne (un crustacé de Biarritz), le Ttoro de Ciboure (avec 2 «  t  ») ou le Chipiron de Bidard... Et moult autres, je ne peux pas tous les citer, à vous le plaisir de la lecture.

Des appellations rigolotes

Certaines confréries portent des appellations franchement rigolotes, comme «  l’Académie Universelle de la tête de veau » à Pessac ou la « Confrérie de la frottée à l’ail » à Sainte-Hélène (Gironde). Pour autant, elles pratiquent leurs rites avec le plus grand sérieux. Les vins sont largement représentés (Tursan, Buzet, etc.). Les Paloumayres de Luxey célèbrent régulièrement la chasse à la palombe. La Garbure se partage entre Oloron Sainte-marie où on la prépare au chou vert et à la graisse d’oie et Anglet où on la préfère au chou blanc avec du « xamango » de Bayonne.

David Olaïzola

Enfin je veux rendre hommage à David Olaïzola, sans doute l’un des meilleurs ténors de sa génération. Il est lui-même l’un des fondateurs de la Confrérie de la Cerise d’Itxassou. En 20 chansons en français (plus un bêtisier) il nous amène à la table d’ Aquitaine, rend hommage à la Gascogne, au pin des Landes (qui a tant souffert), aux palombes, aux chênes... et à l’amitié avant tout ! Jean-Louis Le Breton

Chevaliers d’Aquitania

Editions Terres et Voix 272 pages. Livre, CD et port compris : 43,50 € On peut le commander sur les sites suivants : www.olaizola.fr ou encore www.chevaliersdesconfreries.com  Tél. : 05 58 90 64 73 ou 06 89 55 29 85 En préparation, les confréries de Midi-Pyrénées !


Tourisme et Gastronomie

Solenca fait peau neuve

Restaurant, hôtel, séminaire : tout est réaménagé ! Depuis 13 ans, Gérard Ducès n’a cessé de faire évoluer son établissement qui est aujourd’hui l’un des plus labellisés de France. jusqu’à 200 personnes dans un très joli cadre. Elle dispose d’une piste de danse amovible et de tout l’équipement pour une agréable journée ou une soirée d’ambiance. Mariages, repas de communion, baptêmes, cousinades ou repas d’associations sont les bienvenus !

Gérard Ducès : sans cesse en quête d’innovation...

G

érard Ducès, originaire du terroir (il est né à Nogaro), est un homme de marketing avisé. Sa gestion de l’établissement Solenca ne laisse rien au hasard. Le pari était risqué de faire vivre en Armagnac un hôtel de 48 chambres, disposant d’une grande salle de restaurant et de plusieurs salles événementielles. Après treize années d’efforts et d’investissement, on aurait pu croire ce patron enclin à faire une pause. C’est mal le connaître. Il vient de rénover entièrement le Solenca pour en faire un lieu de convivialité ouvert à tous : grand public, professionnels du tourisme, entreprises, associations. Petit tour du propriétaire.

Le restaurant traditionnel

La salle de 80 places est désormais dotée d’un superbe parquet de chêne. Le chef Eric propose une carte qui valorise les spécialités culinaires de la région : le Menu Gascon, les Sélections du Terroir ou le Menu d’Artagnan en sont quelques exemples. Avec des plats qui mettent l’eau à la bouche comme le «  Coq vierge du pays de Gascogne en fin ragoût de queue de homard morilles en condiment  »... Sur la carte, le petit personnage de Gustino indique aussi les repas correspondant à une alimentation équilibrée.

La restauration de groupe

Derrière le restaurant, une autre salle a été spécialement aménagée pour la restauration de groupe et peut accueillir

Un lieu d’animation au coeur de l’Armagnac.

Les séminaires

Une toute nouvelle salle de séminaire de 400 m² complète la partie «  événements ». Elle est isolée du reste de l’établissement par une cloison amovible parfaitement insonorisée. Pendant que certains font la fête, d’autre peuvent travailler en toute quiétude. Tous les équipements de dernière génération sont ici présents : vidéo-projecteur, rétro-projecteur, etc.

Le nouveau salon avec sièges en cuir...

L’hôtel aussi...

En plus des services habituels (piscine, tennis, wifi, poste internet, salle de gym, sauna et boulodrome) toutes les chambres ont été redécorées et équipées d’une nouvelle literie et d’écrans plats de télévision. L’hôtel est engagé dans le développement durable (Ecolabel) et il est «  zéro nicotine  ». «  J’ai également fait l’acquisition d’un défibrillateur  » ajoute Gérard Ducès. La direction du Solenca a été confiée à Jean-Marie Juvé qui se trouve, de fait, à la tête du lieu le plus labellisé et, sans doute, le plus dynamique du Gers sur le plan touristique ! Il est cité par les principaux guides (2 cheminées et 2 cocottes aux Logis de France) et il est le premier dans le département à avoir reçu le label « Maître Restaurateur » décerné par le Ministère du Tourisme et l’Assocation des Restaurateurs de France. Bref un Solenca à découvrir ou redécouvrir !

Un parquet de chêne dans le restaurant.

La salle des animations de groupes.

F. B.

Solenca

Route d’auch – 32110 Nogaro Tél.: 05 62 09 09 08 – Fax : 05 62 09 09 07 www.solenca.com - info@solenca.com

Tout pour accueillir les séminaires.

7


Aficion

Marie Sara et Simon Casas

Deux pointures pour les fêtes de la Madeleine La municipalité de Mont-de-Marsan a confié à Marie Sara et Simon Casas le soin de dynamiser les corridas des Fêtes de la Madeleine du 17 au 21 juillet. vestir dans l’organisation de spectacles. Nous souhaitons aider Mont-de-Marsan à retrouver du panache, du triomphe, et remplir les arènes  » commente-t-elle. Même philosophie pour le charismatique Simon Casas : «  J’ai toujours eu une relation fondée sur des rapports chaleureux avec Mont-de-Marsan et le Sud-Ouest... » Marie Sara

G

eneviève Darrieusecq, maire de Mont-de-Marsan, n’y va pas par quatre chemins. «  Nous voulons remettre nos arènes au centre de la tauromachie française  » dit-elle. Et pour ce faire, la Régie municipale des fêtes a signé un contrat avec deux prestataires célèbres  : Marie Sara et Simon Casas. La blonde égérie de la corrida ne boude pas son plaisir : « C’est un rêve de m’in-

8

Cinq corridas

Concrètement, cinq corridas et une corrida portugaise devraient être confirmées ainsi qu’une novillada piquée et une sans picadors pour satisfaire tous les publics. Aucune ganaderia n’a encore été retenue et tout est ouvert, mais Simon Casas précise que, dans l’esprit de la tradition taurine, deux corridas mettront plutôt en avant les élevages et trois autres feront briller les matadors. Des animations se-

Simon Casas

ront organisées pour que l’esprit taurin ne se limite pas aux arènes et Marie Sara promet de créer de l’événementiel en amenant des partenaires. Compte-tenu de la crise, les prix des spectacles ne seront pas augmentés par rapport à l’an passé et des facilités de paiement seront consenties pour les aficionados en difficulté. F.B.


Jardinage

Anniversaire du Baobab

La jardinerie de Barcelonne-du-Gers fête ses 14 ans Christophe Grémiaux et son équipe ont concocté un programme festif et instructif à l’occasion de ce week-end anniversaire.

Christophe Grémiaux : un spécialiste du végétal !

L

a passion que Christophe Grémiaux a développé pour les plantes lui vient de sa grand-mère et de son oncle qui étaient horticulteurs. C’est donc tout naturellement que ce natif de la région (un Gersois né... à Mont-de-Marsan !) a pris la tête, il y a 14 ans, du grand magasin Baobab de Barcelonne-duGers. «  Nous sommes spécialistes des végétaux. La jardinerie et la vente de tous les produits liés au jardin sont notre activité première » explique-t-il. « Mais l’animalerie et la décoration tiennent une place très importante chez nous. »

4 500 m² de jardinerie, décoration et animalerie...

de rocaille, etc.  » De la même façon, la surface consacrée à la décoration accueille des meubles exotiques ou rustiques originaux de qualité et toutes sortes d’objets créatifs qui sont autant d’idées cadeaux. Enfin l’animalerie dispose d’un grand rayon de poissons d’aquariums, d’oiseaux, de volailles et d’autres animaux. L’ensemble de ces activités s’étend sur 4 500 m² avec, à l’extérieur un choix impressionnant d’arbres, arbustes et poteries diverses.

7&8 mars

Un vaste choix d’arbres et arbustes

dans un genre différent, un autre atelier permettra l’apprentissage des bouquets ronds et de l’art floral. » Et en plus de ces animations originales, un manège de poneys sera mis en place sur le parking ainsi qu’une expositionvente de chiots, de chatons, de volailles de collection et même de cochons chinois ! Le samedi 7 mars sera aussi l’occasion de déguster de la cuisine « à la plancha » !

Une partie de l’équipe du Baobab Un rayon décoration riche en objets créatifs Des espèces de plantes nombreuses et variées

Une offre originale et personnalisée

Derrière l’enseigne nationale du Baobab, il dispose d’une grande autonomie d’action et de choix. Il n’hésite pas à se fournir chez des producteurs régionaux en complément de la large gamme de produits référencés par la chaîne Baobab. « Pour les plantes, nous travaillons à proposer l’offre la plus large et l’on trouve chez nous des espèces peu courantes sur le marché en matière de rosiers, d’orchidées, de conifères

Ateliers créatifs les 7 et 8 mars

A l’occasion du week-end anniversaire, de nombreuses animations sont prévues. « Nous avons voulu apporter des services utiles à nos clients en mettant en place pendant deux jours des ateliers gratuits. Des gens du métier viendront dispenser leur savoir-faire. On expliquera l’art de la taille, en particulier celle des rosiers et des fruitiers. On abordera le thème du traitement des plantes et de leurs soins en mettant en avant les nouvelles gammes de produits bio. Nous parlerons de la plantation et de l’entretien du gazon. Nous évoquerons les méthodes pour créer du compost dans le jardin. Et

Christophe Grémiaux et son équipe ne sont jamais à court d’idées. «  Nous avons mis en place un nouveau service gratuit pour nos clients : la conception de plans pour l’aménagement de leur jardin. » Ajoutez à cela une carte de fidélité ouvrant droit à des remises et une carte spéciale de réduction sur la nourriture pour animaux... Bref, ça bouge au Baobab ! F.B.

Baobab Gremiaux

Route de Tarbes 32720 Barcelonne du Gers Tél.: 05 62 09 41 71 Fax : 05 62 09 43 27 9


10


Condom en musique Festival Européen de Bandas y Peñas 8,9,10 mai à Condom (Gers)

Le plus grand rassemblement européen de cuivres et de percussions.

Entre culture, tradition et modernité

Vendredi 8 mai

Bandas Gersoises Concerts : Yellow Submarines, Mademoiselle K, Monty Picon Musique de 19h à 4 h du matin

Tous les deuxièmes week-end de mai, depuis plus de 36 ans, l’association Festival de Bandas y Peñas, organise le plus grand rassemblement de musiciens européens, 35 Bandas, soit en­viron 2  000  musiciens, dans le domaine des cuivres et des per­cussions à Condom (Gers).

Le festival se déroule dans le centre historique de Condom.

Cet ensemble du XVIIIe siècle avec ses petites ruelles, sa Cathédrale Saint Pierre et son Cloître du XVIe siècle, offre un cadre enchanteur à cette musique de rue. Une enceinte fermée et sé-

Samedi 9 mai

Bandas en concours Passe rues - Grand Paquito Musique de 14h à 6 h du matin

Dimanche 10 mai Un public qui vibre au son des cuivres et des percussions !

curisée permet aux 40 000 festayres de vibrer au son des cuivres dans une am­ biance conviviale. Durant le week-end, Condom devient une scène ouverte à la musique.

Concours Bandas Juniors Concours Bandas Création Concours Bandas Tradition Concours Général Remise des Prix à 19 h Toutes les infos sur le site :

www.festival-de-bandas.com Tél. 05 62 68 31 38

11


Prospective technologique Un coup de pouce pour l’Educ Eco Une alternative au Shell-Eco ?

L’Educ-Eco va-t-il remplacer le Shell Eco à Nogaro les 3, 4 et 5 juin ? Les organisateurs cherchent à boucler leur budget.

Le Shell Eco Marathon part en Allemagne...

L

e Shell Eco Marathon était l’une des manifestations les plus sympathiques organisées sur le circuit de Nogaro. Les organisateurs ont décidé de la transporter en Allemagne à Lausitz sur le circuit de Hockenheim. La position géographique européenne plus centralisée permettra à plus d’équipes internationales de participer. Quid de Nogaro ? Pendant 8 ans, le circuit Paul Armagnac a accueilli

12

cette épreuve d’efficacité énergétique. Outre la tristesse de voir s’éloigner l’événement, l’économie locale va également en pâtir. Très mauvais en pleine période de crise... Quelques irréductibles ont monté une association, AD3E pour reprendre le flambeau à l’échelle française. A leur tête, Jean-Paul Chassaing, inspecteur honoraire de l’Education Nationale, se bat comme un diable pour réunir les fonds nécessaires à l’organisation à Nogaro de l’Educ-Eco. Une partie des engagements des sponsors et autres partenaires se sont envolés avec la crise. Il manque encore quelques subsides pour boucler le budget de 300 000 € qui permettra à l’Educ-Eco de voir le jour les 3, 4 et 5 juin prochains. Cet article est donc un appel implicite

L’Educ-Eco va-t-il voir le jour à Nogaro ?

aux entreprises et décideurs de la région qui seraient susceptibles d’aider AD3E à boucler son budget. Arthur Pagani

AD3E

Circuit Paul Armagnac - 32110 Nogaro E-mail : jeanpaul.chassaing@orange.fr Tél.: 06 12 19 79 00


Le printemps des vignerons du Saint-Mont

Saint-Mont vignoble en fête

Douzième édition les 27, 28 et 29 mars Comme chaque année au printemps, les Fêtes du vignoble de Saint-Mont rassemblent des milliers de visiteurs. Elles mobilisent 600 vignerons des Producteurs Plaimont, une dizaine de villages et de nombreuses associations.

Les vignerons font découvrir leurs vins

Jean-Pierre Coffe, l’an passé, en très grande forme !

Balade en calèche dans les vignes du Saint-Mont...

C

encore au professionnel. Il expliquera l’alliance du vin et des mets en présentant des exemples étonnants comme l’accompagnement de vins blancs avec le fromage. Il distillera son savoir-faire et ses astuces pour enjoliver vos repas.

restauration et d’animation sont prévus. On choisira entre l’ambiance « tapas et bandas » à la mairie ou une restauration plus traditionnelle avec du jazz au boulodrome ou de la chanson française à la salle des fêtes. A partir de 22 h, soirée gratuite à la salle polyvalente, avec le groupe Sangria Gratuite en concert suivi de l’orchestre Holydays en seconde partie.

’est la passion de leur métier, de leur terroir et de leur patrimoine qui pousse les 600 vignerons du SaintMont regroupés au sein des Producteurs Plaimont à organiser chaque année, depuis douze ans, une grande fête. C’est un moment unique pour mettre fièrement en valeur leurs vins. Et pour le visiteur c’est l’occasion de découvrir le vignoble à pied, en calèche, à vélo ou en quad et de participer à de nombreuses activités initiatiques, ludiques, culturelles ou sportives.

Après la mise-en-perce, dégustation pour tous...

S’initier à la dégustation

Pierre Casamayor, professeur d’œnologie, grand spécialiste des vins du sudouest, proposera les 28 et 29 mars des sessions d’initiation à la dégustation des Grands Vins du Saint-Mont : Faîte rouge et blanc, Monastère, Château SaintGo ou encore Château de Sabazan. Sa grande connaissance des vins et sa maîtrise du vocabulaire adapté à la dégustation, lui permettent de s’adresser aussi bien au novice qu’à l’amateur éclairé ou

La mise en perce suivant la tradition...

La mise en perce est l’un des temps forts de la reconstitution de scènes de la vie populaire du XIIe siècle. La cérémonie se déroulera le 28 mars à 11 h dans le village de Saint-Mont. Les tonneaux de Faîte rouge et blanc amenés par les paysans-vignerons seront escortés de cavaliers, de troubadours et de pèlerins. Françoise Laborde et Jean-Pierre Coffe, entourés de personnalités, se joindront peut-être à cette belle cérémonie... On attend aussi les Amis du Musée du Panache Gascon et les Lions de Termes d’Armagnac.

Fêtes des villages de l’appellation

Ces trois jours sont l’occasion de multiples fêtes et repas et fédèrent les activités de dix villages (Saint-Mont, Riscle, Termes d’Armagnac, BouzonGellenave, Sabazan, Aignan, Lupiac, Plaisance-du-Gers, Marciac, Bassoues) et de très nombreuses associations. La grande fête du samedi soir se déroulera à Aignan. Trois points de

Quatre haltes gourmandes

Retrouvez les alliances de produits d’exception et des vins de Saint-Mont commentées par les producteurs et les oenologues à 11 h, 15 h et 17 h à SaintMont, Aignan, Plaisance et Château Saint-Go. Après les tempêtes de l’hiver, c’est le vent du renouveau et de la liesse qui soufflera sur le Pays du Saint-Mont en ce début de printemps. Venez partager cet esprit de fête et sachez déguster avec modération. J.-L. L.B.

Renseignements et réservations

Producteurs Plaimont - 32400 Saint-Mont

Tél. : 05 62 69 62 87 - www.plaimont.com

Le cadeau des Vignerons 4 bouteilles achetées = 2er bouteilles offertes*

*sur le 1 carton de 6 bouteilles de chacun des grands vins, pour la mise en marché du nouveau millésime

13


Ethno-botanique

Jour après jour les plantes La vie végétale en 2000 photos

Le photographe Japonais Ciabou Hany nous raconte la vie et la croissance des plantes en 2000 photos magnifiques.

A

h ! La patience asiatique... Dans ce très beau livre de photos, le Japonais Ciabou Hany nous communique une leçon de vie. « Je suis émerveillé par l’ingéniosité des plantes » nous raconte-t-il. Et pendant le cycle d’une année il s’est attaché à photographier chaque jour des plantes ordinaires, celles que l’on trouve dans nos jardins ou le long de nos chemins. Bien sûr, c’est au Japon, à Notsu et sur la péninsule de Kunisaki qu’il a réalisé ces clichés. Mais si les espèces ne sont pas les mêmes que chez nous, la plupart du temps elles sont très semblables à ce

que la nature nous offre en occident. Au fil des jours, on découvre les stratégies des plantes pour vivre : comment elles développent d’ingénieux systèmes pour croître ou se reproduire. Un magnifique livre de naturaliste où chaque page tournée est un nouvel émerveillement. Fabienne Babouin

Jour après jour les plantes Ciabou Hany 176 p – 29 € Editions Plume de Carotte

Un livre fascinant qui montre la stratégie des plantes pour vivre au quotidien et qui pose la question de l’intelligence végétale.

14


Ecolo-polar

Du Rififi dans la Garbure

nou

vea

u!

De l’action, de la réflexion... et des ficelles de caleçon ! Quand Jean-Louis Le Breton, le rédacteur en chef du Canard Gascon, prend la plume pour raconter mes aventures de jeune femme reporter à «Midi-Gascogne», ça donne un livre écolo-rigolo plein de rebondissements, de garbure et d’Armagnac...

T

out a commencé le soir de la Sainte-Barbe, pendant la fête des pompiers. Ça devait être un petit reportage pépère avec razzia sur le buffet en fin de soirée. Mais ça a tourné en eau de boudin quand un barjot nous a joué Safari dans la cambrousse. Y’a eu un mort, et pas n’importe qui, vous pouvez me croire. C’était carrément la République en danger ! Heureusement, Justine Laberlue, ma photographe attitrée, était là pour mitrailler la scène à grands coups de Canon. Après, on ne savait plus où donner de la tête et tout le monde s’est énervé : les écolos, les chasseurs, les céréaliers... Même mon rédacteur en chef m’a volé dans les plumes ! Fallait se remuer le popotin et débusquer les bonnes infos avant la concurrence. C’est comme ça dans la presse régionale. Mais fouiner, ça me connaît... D’ailleurs tout le monde me surnomme «  Fafouine» au lieu de Fabienne. J’assume, j’ai déjà l’habitude avec mon nom de famille. Avouez que ce n’est pas courant de s’appeler Babouin. Ça oblige a être maligne comme un singe. Heureusement j’ai d’autres atouts à mettre en avant. Des atouts très féminins qui font baver le vieux Lanusse. Lui, c’est le correspondant de La Pêche du Midi, notre concurrent. Un peu libidineux aux entournures le collègue... Ah ! Les hommes du sud-ouest ne manquent pas de tempérament. Les filles non plus, d’ailleurs. Bref, si vous voulez savoir la suite de cette mémorable soirée, va falloir éteindre la télé et ouvrir ce bouquin. Fabienne Babouin

Du rififi dans la garbure Jean-Louis Le Breton Les éditions du Canard Gascon 196 p. - 12 €

$

Demandez le livre chez votre libraire ou commandez-le au journal Envoyez vos commandes et votre règlement à :

Le Canard Gascon - Lartigue - 32110 Arblade-le-Haut

Oui je commande dès à présent exemplaire(s) du roman Du rififi dans la garbure

à 15 € pièce (12 € + 3 € de port). Je joins un chèque de : à l’ordre du Canard Gascon.

Nom : Prénom : Adresse : CP : Ville : Tél.: Mail :

15


Art Les mains dans la glaise et la tête ailleurs Michel Gardelle à la Galerie Bleue de Riscle

Le Landais Michel Gardelle fait de la céramique et de la peinture. Son inspiration provient de ses multiples voyages. L’Afrique y tient une grande place. Cet insurgé de la création s’affranchit de tout académisme.

L

ibre et sans contrainte : Michel Gardelle n’a pas besoin de s’encombrer de formalisme académique. Ses sculptures, souvent initiées sur le tour du potier, s’affranchissent très vite des rondeurs trop régulières. La matière s’échappe pour filer de guingois et prendre des formes originales. Elle n’est plus guidée que par l’instinct de l’artiste. Gardelle tire manifestement une jubilation d’enfant dans le plaisir physique de tremper ses mains dans la glaise. Ça se ressent dans tous les coins de l’exposition. De ces poteries dont on ne sait s’il faut les assimiler à des entités féminines jaillissent des pilons de terre cuite. On imagine tout ça en action pour écraser du manioc, ou bien encore le va et vient régulier de l’accouplement dans ce qu’il a de plus animal. Je délire peut-

être, mais si l’art n’est pas là pour nous stimuler les méninges et nous titiller les sens, quelle est sa raison d’être ? Plus loin les poteries deviennent « burkas » : l’âme des femmes afghanes emprisonnée sous une chape grillagée. Enfin ses totems dressés nous invitent définitivement à balancer nos tabous par la fenêtre. On trouve donc chez Michel Gardelle de l’instinct primitif et de la réflexion civilisée. Au final, un joli mariage d’émotions. Jean-Louis Le Breton (merci à Anto Alquier)

Michel Gardelle

Exposition à la Galerie Bleue jusqu’au 30 mars Collège Val d’Adour – 32400 Riscle Tél.: 05 62 69 94 14 http://galerie.bleue.free.fr Vernisssage samedi 14 mars à 18 h suivi d’un repas avec l’artiste (12 €, réservation au 05 62 69 94 14 ou par mail à galerie.bleue@free.fr )

Michel Gardelle à la Galerie Bleue (Riscle) jusqu’au 30 mars 2009

16


Photo Benveniste, reporter Glamour Show devant, beau derrière...

François Benveniste s’intéresse aux vieilles pierres et aux jeunes femmes. Il eut pu s’intéresser aux jeunes pierres et aux vieilles femmes. Nous aurait-il autant séduit ? Où va donc se nicher la beauté ? Partout, mon général. Même en Armagnac.

I

l a découvert la photo sur le tard, mais s’est mis au niveau en trois coups de Canon avec un objectif : dénicher la beauté dans la sensualité des corps et la minéralité des monuments. Pour notre magazine, il était venu tout spécialement en Armagnac réaliser une série de clichés avec le F. Benveniste photographié modèle Sophie, dans la campagne et par William Beine les chais gascons. Depuis il a « globetrotté  » en compagnie de jeunes femmes superbes pour nous offrir des reportages esthétiques qui font rêver les maris et pâlir les épouses. Sa passion de la photo est, somme toute, un avant goût de l’enfer puisque pour lui tout se passe derrière l’objectif. Au vu de ces clichés, j’estime qu’il faut avoir un caractère en acier trempé pour ne pas lâcher le boîtier. Benveniste est-il de

ce métal avec une âme d’airain ? Et faut-il aimer souffrir pour voir de si près ce qui nous est naturellement interdit ? Tous les métiers ont leurs revers... et leurs médailles, n’est-ce pas ? J.-L. L.B.

Aujourd’hui, François Benveniste vient de publier aux éditions Ragage l’album Glam Reporter (80 pages de photos – 25 €). On peut le commander depuis le site de son éditeur : http://www.editionsragage.com/collection-marges/benveniste.htm Je vous invite aussi à découvrir son site personnel (pour adultes consentants) : www.fbenveniste-photos.com

Photos extraites de Glam Reporter (1,2,3) et du site de François Benveniste (4,5)

(1) Sophie en Armagnac

(4) Relations publiques

(2) Clélia - Chily Lady

(5) Cloître de Fontenay (Côte d’or)

(3) Clélia - Unstable Lady

17


Les bonnes adresses... Vos sorties avec Petrolli (Eauze) Holidays on Ice : Energia

Mercredi 25 mars 2009 (17 h 30) Zénith de Pau Prix série Argent : 50 € transport & spectacle

Le Futuroscope de Poitiers & Rochefort Du 12 au 14 juillet 2009

Cléopâtre

Samedi 13 juin 2009 Zénith de Toulouse Prix 1ère série : 75 € transport & spectacle

Du 5 au 11 septembre 2009 Réservations en janvier 915 €

André Rieu 30 Novembre 2009 à 20 H au Zénith de Toulouse 75 €

logement, repas & spectacle

Réservations en janvier

Voyages Petrolli 19, rue Robert Daury - 32800 Eauze Tel.: 05 62 09 96 09 Fax: 05 62 09 99 20 frederic.petrolli@laposte.net

Angélique et le Spar du Houga Quand la supérette devient lieu de vie...

C

’est en avril 2008 qu’Angélique Padua a pris la direction de la supérette Spar du Houga. Un pari réussi pour cette jeune mère de famille, originaire de Mont-de-Marsan. « Je me suis tellement attachée à ce village que j’ai décidé d’y vivre » raconte-t-elle. Il faut dire qu’Angélique a le sens de l’accueil et du commerce. Angélique Padua « Je m’investis au maximum dans ce magasin. C’est devenu un lieu de vie et j’ai du plaisir à voir les gens discuter dans les rayons. » Pour les habitants du Houga, ce Spar est une aubaine. Ils peuvent y trouver la presse, un rayon de boucherie traditionnelle (animé par Francis), un dépôt de pain (non industriel) avec vienUn magasin multi-services noiseries le week-end et, bien sûr, tous les produits courants. Angélique a même créé un rayon textile. Avec Stéphanie qui la seconde, elles assurent une continuité d’ouverture quotidienne. « Nous pratiquons la livraison gratuite à domicile » précise-t-elle. Pour Pâques, elle a Francis à la boucherie traditionnelle également prévu des animations pour les enfants. On le voit, l’ambiance est chaleureuse et tout le monde l’appelle déjà par son prénom, car elle est aussi sympathique que la célèbre marquise éponyme !

Spar

32240 - Le Houga - Tél.: 05 62 69 55 10 Dimanche 8h30-12h30. Lundi 8h-12h30 De mardi à samedi : 8h30-12h30 & 15h30-19h 18

S

itué à l’entrée du joli village de Fourcès, le Cabas Gascon est beaucoup plus qu’une simple épicerie familiale où vous trouverez des produits régionaux et des vins locaux. Animé par Mélita et Christian Stosse, c’est un lieu de vie où l’on peut se restaurer et goûter la délicieuse cuisine de la maîtresse de maison. Jusqu’à début avril, le magaMélita Stosse sin qui fait également Relais Poste, dépôt de pain et de journaux, est ouvert tous les matins. On peut venir y déjeuner sur réservation.

Ouvert toute la journée à partir du 15 avril

3 jours avec spectacle nocturne : 360 € transport,

La Corse du Sud au Nord

Au Cabas Gascon (Fourcès)

Mais à partir de la mi-avril, le magasin et le restaurant seront ouverts toute la journée. On pourra y déjeuner jusqu’à 15 h. Et à l’occasion de la foire aux plantes des 25 et 26 avril, Mélita a concocté un menu provençal «  spécial fleurs  » à midi. Ceux qui seront pressés, pourront toujours faire l’emplette de sandwiches, salades et pâtisseries maison à emporter. Que ce soit pour la Fête des Fleurs, ou simplement par une belle journée de printemps, ne manquez pas de faire un arrêt au Cabas Gascon !

Au Cabas Gascon 32250 Fourcès Tél.: 05 62 29 58 36

Mobistore Nogaro : internet, télé, mobile Orange étoffe son offre

A

vec ses nouvelles clés mobiles 3G, Orange vous propose de profiter de l’Internet partout depuis votre ordinateur portable. Et chez vous, la maison devient multimédia grâce à la Livebox et le wifi ! Vous accédez à l’Internet pour télécharger des fichiers, naviguer ou faire vos courses. Depuis votre téléphone ou votre PC vous téléphonez en illimité. Et vous pouvez aussi profiter de services en plus comme MusiLine (musiOrange CineMax depuis février... que gratuite à volonté) ou le Service Photo Orange pour stocker, partager, développer ou publier vos photos. La télé de base est incluse dans votre forfait Internet haut-débit. Le décodeur Orange TV vous permet de la capter via l’ADSL avec satellite (parabole non fournie) et de recevoir un large bouquet. Les autres bouquets Orange (CineMax, CineHappy, CineNovo, CineChoc, CineGéants) sont disponibles sur abonnement. Bref, ça bouge chez Orange. Renseignez-vous dans votre Mobistore à Nogaro animé par Michel Galabert et Emilie Pellefigue ! LiveBox : le multimédia dans la maison

Mobistore Nogaro

Wellcom Multimédia 19, rue Nationale – 32110 Nogaro Tél. : 09 60 13 76 26 – Fax : 05 62 09 18 85


... du Canard Gascon Yves Brescon : Contrôle Technique Auto Une nécessité pour la sécurité

V

oilà quatre ans qu’Yves Brescon a créé un centre de contrôle technique automobile à côté de l’ancienne gare de Nogaro. Passionné par son métier, son sens de l’accueil et son sérieux lui ont acquis une clientèle fidèle et en progrès continu. Jérôme Matignon et Yves Brescon : l’accueil et le sérieux Les évolutions technologiques et règlementaires exigent de nombreuses formations et adaptations. Pour garantir la continuité de l’accueil de ses clients, il vient de s’adjoindre les services d’un contrôleur : Jérôme Matignon. Celui-ci a préparé et obtenu son CAP et BEP de mécanicien au lycée de Nogaro, complété par un BAC pro au lycée de Vic Bigorre et a pratiqué le métier à Condom. La première inspection obligatoire concerne les véhicules qui atteignent quatre années, puis tous les deux ans « et est complémentaire du travail des garagistes  » ajoute Yves Brescon. Certes pour certains cela peut apparaître contraignant, mais le coût de cette opération est bien peu comparé aux risques assumés lors de l’utilisation de véhicules inaptes à la circulation.

Brescon Société Automobiles

11, av. du Général Leclerc - 32110 Nogaro Tél.: 05 62 03 71 92 ouvert du lundi 14 h au samedi midi

Du nouveau à la laverie ! (Aire & Nogaro) Repassage, retouches, stoppage, broderies...

N

Jean-Louis et Nancy Azidrou

Marie-Dominique Binaud

ancy et Jean-Louis Azidrou qui gèrent une laverie à Aire et une autre à Nogaro ont décidé d’élargir leurs activités en s’adjoignant les services de MarieDominique Binaud. Cette professionnelle du repassage et de la couture est également équipée pour la réalisation de broderies. A partir d’un dessin ou d’un logo, elle pourra donc personnaliser toutes sortes de vêtements : blouses de travail, casquettes, linge de toilette, cadeaux de naissance ou de mariage, etc. Pour le repassage, les corbeilles de linge sont comptées au poids. Les chemises et housses de couettes sont traitées à la pièce. L’atelier de Marie-Dominique se trouve dans la laverie d’Aire, mais elle est présente à Nogaro le mercredi et le samedi matin de 8 h à 12 h pour enlever votre linge qu’elle ramène la fois suivante. Nancy et Jean-Louis Azidrou annoncent également un nouveau service : l’enlèvement sur place du linge à laver chez les professionnels (coiffeurs, restauration, etc.)

Laverie Libre Service

L’atelier dans la laverie à Aire

7 jours/ 7 de 7 h à 21 h 21, rue Nationale à Nogaro 23 rue du 13 juin à Aire/Adour Tél.: 06 80 20 26 04 19


20


Sport automobile Les coupes de Pâques à Nogaro Un programme de rêve

Les courses de Pâques à Nogaro marquent le début de saison de la compétition automobile pour de nombreuses catégories. Cette année, le programme est particulièrement copieux et satisfera tous les amateurs.

RaceCar, la nouvelle attraction des courses de Pâques à Nogaro !

L

e programme des courses de Pâques 2009 à Nogaro est particulièrement attractif avec en nouveauté les voitures américaines du RaceCar. Des engins impressionnants, d’une puissance de 460 chevaux équipés de moteurs de 5,7 litres et de pneus durs. Sur la piste dont

le revêtement a été entièrement rénové, cela promet quelques belles glissades... Une dizaine de catégories vont s’aligner tout au long des trois jours. Les essais auront lieu le vendredi et la vingtaine de courses durant le week-end. Au programme : GT FFSA, Renault Clio, Porsche Carrera, Bio Racing, Formule Renault, Catheram, Peugeot Spider Cup, Mit Jet et RaceCar. On sait que les courses de début de saison attirent le maximum de participants. C’est la période où les budgets sont à peine entamés... Venez donc nombreux pour découvrir pilotes confirmés, nouveaux champions et vedettes de plateaux comme Beltoise ou Moulin-Traffort en Porsche. Rappelons que Nogaro est le seul circuit où les spectateurs peuvent aller presque partout librement. Le prix de l’entrée est de 20 € pour une journée ou de 32 € pour les 3 jours !

La saison à Nogaro Coupes de Pâques du 11 au 13 avril

SuperBike 25 et 26 avril Educ-Eco

(à confirmer) 6 et 7 juin

Grand Prix Camion 20 et 21 juin

Grand Prix Historique 3 et 4 octobre

(Autres manifestations sur www.circuit-nogaro.com )

21


Culture

N

’ayant pas reçu beaucoup de livres sur la Gascogne ces derniers temps, j’ai décidé d’élargir cette rubrique à toute la littérature en général, récente ou passée et au cinéma. Je vais donc vous infliger mes coups de cœur ou mes coups de gueule au fil de mes lectures et sorties variées.

Lire

Les chevelues Benoît Sévérac Editions TME 288 p. 18,50 €

Lire, relire, démolir... des uns et des autres. Mais lorsque trois nouveaux assassinats sont perpétrés, le scandale éclate. Cette fois, Rome envoie son propeteur Rufus Riego (sorte de super magistrat plénipotentiaire). Un homme brutal qui déteste les Gaulois. Conflits d’intérêts, batailles d’influences : Benoît Séverac mène son récit de main de maître jusqu’au dénouement final. L’aspect très documenté du livre ne nuit en rien à la progression du suspens et ne fait qu’enrichir le climat historique. Bref, c’est une réussite.

A la recherche de Nogaro Les années cardinales La vie religieuse Cahiers de l’atelier du Clan

Benoît Séverac nous emmène en Haute-Garonne à l’époque de la Gaule romaine pour nous faire vivre un polar historique. Dans la cité de Lugdunum Converanum (plus tard connue sous le nom de Saint-Bertrand de Comminges) deux fils de notables romains sont assassinés. Des garçons qui n’hésitaient pas à séduire sans vergogne les « Chevelues », ces jolies filles gauloises de bonnes familles. La situation met à mal Hadrianus Trevius, le premier magistrat de la ville. Il cherche à étouffer l’affaire pour que celle-ci ne ternisse pas sa réputation à Rome. Si un Gaulois est responsable des meurtres, son arrestation pourrait bien provoquer une révolte. L’enquête est confiée au centurion Valerius Falco qui doit ménager les susceptibilités 22

Avec ce troisième cahier de l’histoire de Nogaro, l’Atelier du Clan nous fait revivre une période qui s’étale de 1632 à 1660. Des années dites « cardinales » puisqu’elles sont sous l’influence de Richelieu, ministre de Louis XIII, puis de Mazarin, pendant la Régence et sous Louis XIV. Les délibérations municipales et les comptes consulaires de la ville ont été les principales sources d’information de l’atelier. Les problèmes et les modes de vie au quotidien de l’époque nous apparaissent comme étonnamment proches de ceux d’aujourd’hui. Les impôts sont lourds, l’entretien des bâtiments coûteux, la communauté souvent mise à contribution. Le climat subit des variations intenses (ça nous rappelle quelque chose) avec des hivers très rigoureux (période nommée le « petit âge glaciaire ») et même une forte tempête en février

1647 qui arrache des chênes et endommage des constructions. Le passage de Louis XIV à Nogaro le 26 avril 1660 est l’un des moments forts de l’histoire de la ville. Dans une seconde partie, le livre analyse dans le détail la vie religieuse et décrit particulièrement bien l’arrivée des chanoines en ville. Enfin une dernière partie propose deux intéressantes balades patrimoniales dans Nogaro. Très joli travail historique de l’atelier du Clan. Tous les Nogaroliens devraient en posséder un exemplaire à transmettre à leurs enfants et petits-enfants. (En vente au Clan et à l’Office de Tourisme).

Le Chant de l’étoile Sylvie La Huppe Atlantica - 240 p. 20 €

Laurent Voulzy a écrit une très belle chanson intitulée « Il y a quelque chose caché derrière... » dont les paroles disent (extrait): « Dans le roman de la Rose Les pierres alignées de la Lande On sent quelque chose Derrière les choses... Alors malgré nos yeux fermés Et nos coeurs qui portent un voile Je voudrais voir les cavaliers En regardant les étoiles Il y a quelque chose Caché derrière... » J’ai rencontré Sylvie La Huppe dans une librairie à Riscle. Elle m’a été présentée par un ami commun, Jean-marie Le Gall, que j’étais venu photographier lors de la séance de dédicace de son DVD. Il m’a chaudement recommandé

la lecture du livre de Sylvie : Le Chant de l’étoile. J’ai promis d’en parler dans le magazine et j’ai profité de l’instant pour demander à Sylvie de se laisser photographier. Elle a accepté sous mon amicale insistance, mais je la sentais timide et gênée derrière son sourire. Quelques jours après, j’ai reçu son roman qui retrace son pèlerinage vers Compostelle et j’ai compris. « Je déteste les photos () l’essentiel est invisible aux yeux» avoue-t-elle (page 57). Le mécréant agnostique que je suis s’est donc plongé dans la lecture de ce texte qui nous mène, étape par étape sur les pas de Sylvie. Le chemin qu’elle suit y est présenté comme un retour sur soi et une recherche de la paix intérieure. Le tout est écrit en chapitres très courts avec des mots simples. Chaque journée de marche est l’occasion de tirer une morale ou une leçon de l’existence, de façon parfois trop naïve (« Toute cause a son effet, tout effet a sa cause... »). Mais finalement cette simplicité est touchante surtout par ce qui n’est pas dit. Car au delà de son récit émaillé de rencontres et de destins croisés, on sent bien que la jeune femme était déjà cabossée avant de partir. Peut-être à cause de son père ? « Il criait toujours. J’étais dans la terreur. () Je vomissais l’horreur environnante des cris et disputes». Ou à cause d’autres hommes ? «  S’obstiner dans une direction alors que les obstacles pleuvent et semblent signifier qu’il s’agit d’un mauvais chemin... J’avais déjà donné et cela m’avait coûté assez cher ! ». Bref, vous l’avez compris, comme dans la chanson de Voulzy, il y a quelque chose caché derrière ce livre. Conséquence : je ne vous montre pas la photo de Sylvie La Huppe en entier ! A chacun sa part de mystère, n’est-ce pas ?


Culture

... voir, revoir, écouter... Relire

La pitié dangereuse

Stefan Zweig Grasset – 10,07 € On redécouvre Stefan Zweig, écrivain autrichien de talent. Juif, il prit très tôt conscience des ravages que pouvait causer la montée du nazisme. Il quitta l’Autriche pour s’installer en Angleterre dans un premier temps, puis au Brésil à côté de Rio de Janeiro. Humaniste, il a écrit de nombreuses biographies et beaucoup de nouvelles dans lesquelles il montre un sens aigu de la psychologie des personnages. Curieusement, La Pitié dangereuse est son seul roman... Il y raconte comment le jeune lieutenant Anton Hoffmiller, suscite malgré lui l’amour d’Edith Kekesfalva, une jeune paralytique. Empêtré dans sa pitié et dans les conventions bourgeoises de l’Autriche de l’époque (juste avant la première guerre mondiale), il prend tardivement conscience des ravages que peut provoquer la pitié chez ceux qui l’inspirent. La très fine analyse des situations et du caractère des personnages font de ce roman un petit bijou de la littérature. En 1942, terriblement affecté par les succès du nazisme, il se suicide avec son épouse.

démie française en 1968. Je suis allé au bout des quelques 1000 pages de ce récit qui peut se résumer en deux phrases. Ariane, jeune et jolie bourgeoise dilettante, se laisse séduire par le beau Solal, également supérieur hiérarchique de son mari. Solal est un homme complexe obsédé par l’idée d’être aimé pour autre chose que son physique. Albert Cohen possède une écriture véritablement originale mais le récit traîne infiniment en longueur. Tout est prétexte à digression poétique ou non. On arguera que c’est l’intérêt du livre. Pas pour moi. La question profonde et intéressante est « pourquoi plaît-on aux autres? » Mais que de détours pour y répondre. Certaines phrases sont si longues que le style de Marcel Proust apparaît comme télégraphique en comparaison. On se perd dans les détails (plusieurs pages pour savoir s’il faut ou non raccourcir une robe de 2 cm...) Bref, je n’ai pas aimé la forme alambiquée du style de Cohen.

De l’autre côté du lit

de Pascale Pouzadoux avec Sophie Marceau et Dany Boon

J’adore ces vieux polars des années cinquante dans lesquels Eddie Constantine jouait le rôle du célèbre agent américain Lemmy Caution. Le personnage avait été créé par l’écrivain britannique Peter Cheyney dont on peut relire les romans avec le même plaisir gourmand. Ici le scénario importe peu, c’est l’ambiance qui compte : cigarettes, whisky et p’tites pépées. Lemmy Caution est le tombeur de ces dames. Tous les trois plans il avale un whisky et allume une clope. Un film donc totalement hors-normes par rapport aux critères d’aujourd’hui où la moindre apparition d’un mégot ou d’un verre de gnôle soulève des vagues de protestation chez les ligues anticeci et anti-cela. (Et j’ajoute que je suis non fumeur). A cette époque, on ne se prenait pas la tête.

Cinéma

Voir

Frozen River

de Courtney Hunt avec Melissa Leo et Misty Upham

Démolir

Belle du Seigneur

Albert Cohen Bon, je vais m’attirer les foudres des puristes, car a-t-on le droit de remettre en cause un maître de la littérature ? Je ne connaissais pas l’oeuvre d’Albert Cohen et cette corde manquait à mon arc. J’ai d’abord lu Le livre de ma mère qui raconte l’émouvante relation de l’auteur avec sa génitrice : une femme touchante par son amour et son dévouement. Ce texte m’a véritablement ému. Dans la foulée, j’ai enchaîné avec Belle du Seigneur, chef d’oeuvre couronné par l’Aca-

faire face aux problèmes financiers de la famille. Elle vit dans un mobil-home décrépi avec ses deux garçons et n’a pas d’argent pour payer le mobil-home neuf qu’on doit leur livrer. Le dos au mur, elle accepte avec l’aide d’une jeune indienne Mohawk, de faire passer illégalement des immigrés venus du Canada. Pour cela, il faut traverser en voiture la rivière gelée du Saint-Lawrence en cachant les clandestins dans le coffre. Avec tous les risques que cela comporte : noyade, police, trafiquants... Un film magistralement interprété par Melissa Léo (Ray) et Misty Upham (Lila). On est à la limite du documentaire.

Ce n’est pas le film du siècle, disons-le tout net. Mais il a le mérite de remettre Sophie Marceau sur les rails de la bonne comédie. Et il est fascinant de constater que le temps n’a pas (encore) d’emprise sur cette très belle femme. Elle est au top dans un rôle qui n’est pas sans rappeler celui de Lynette dans Desperate HouseWives. Dany Boon amène son humour et sa sensibilité. De quoi parle le film ? La femme au foyer et le mari PDG échangent leurs rôles pendant un an. C’est léger...

Revoir

Les femmes s’en balancent Délaissée par son mari, un joueur invétéré qui est parti avec toutes leurs économies, Ray Eddy doit

Avec Eddie Constantine, Nadia Gray et Dominique Wilms René château Vidéo Distribution

Musique

Ecouter

Sheryl Crow Detours

La chanteuse américaine balance entre pop et rock avec ce nouvel album très réussi, même si on ne l’entend pas souvent à la radio... A noter la très jolie ballade : God bless this mess... (Que Dieu bénisse ce bordel...) J.-L. L. B.

23


Sur l’agenda... BONS PLANS DU GERS 06/03/2009

Azulenca y Los Baldes

Le 07/03/2009

Cridals, revoltas en Pais d’Oc

Contes et chansons 21 h - Théâtre d’Auch 32000 Auch 05 62 61 65 00 www.circuits-circa.com 12/03/2009

Pourquoi pas moi ?

Sylvia Morales : chant Pascal Thibaut : guitare Los Baldes : danseurs flamencos 8 €- 22 h - La Fenière 32550 Pavie 05 62 05 27 02 www.myspace.com/azulenca

24

Comédie écrite par Olivier Lejeune et interprétée par Vincent Lagaf. Se faire chasser par la femme dont on est fou amoureux, emménager dans un immeuble plus qu’étrange, avoir des voisins vampirisants, c’est un cauchemar éveillé ! 21 h - Salle André Beaudran Route de Montesquiou 32300 Mirande 05 62 66 68 10 13/03/2009

Ma guerre en Espagne

A travers un texte lyrique et bouleversant, Bruno Spiesser campe un soldat plus vrai que nature qui passe d’une grande

ferveur et d’une profonde conviction dans l’engagement, à la colère et la désillusion face à la bêtise de la guerre... 21 h - Centre culturel en campagne 32480 Gazaupouy La Boite à jouer 05 62 28 89 07

13/03/2009

15/03/2009

C’est un orchestre à inventer des sons et des rythmes. Une machine sans limite de formes, ni de timbres qui développe sa musique en temps réel et absorbe toutes nos influences individuelles ou collectives pour en extraire une nouvelle matière musicale, un collage sonore. 21 h - 8 € Salle des fêtes 32310 Saint-Puy 06 69 41 77 63

Cap Latino en trio

Hommage à Jacques Brel La guitare de Pascal Thibaut, la basse de Nicolas Thévenin et la voix de Stéphane Bochaca se mélangeront pour atteindre les étoiles. 17 h- 8 € - Salle des fêtes 32410 Bonas 06 83 80 03 67 www.myspace.com/caplatino

Enoz Musique improvisée

10/12 € - 21 h Salle des fêtes 32310 Valence sur Baïse 05 62 28 59 19 / 06 83 80 03 67 Les 21 & 22/03/2009

5e Condom Chorales

13/03/2009

Espejo de Andalucia y Azulenca

(spectacle flamenco) Avec les danseuses de la Compagnie Espejo de Andalucia

Rassemblement de chorales avec des chrorales gersoises et régionales 8 € à 10 € - 21 h Salle Pierre de Montesquiou 32100 Condom 05 62 28 00 80 03/04/2009

Cap latino en trio

Hommage à Jacques Brel. 21 h - 8 € Salle des fêtes 32310 Saint-Puy 06 69 41 77 63 10/04/2009

Le ballet national de Georgie

Les 110 danseurs de ce ballet danseront l’histoire et la culture de la Géorgie. 20 h 30


... du Canard Gascon Pâques, essais qualificatifs et courses se succèderont sur un rythme effréné. Circuit Paul Armagnac BP 24 - 32110 Nogaro 05 62 69 05 44 Salle André Beaudran Route de Montesquiou 32300 Mirande 05 62 66 68 10

12/04/2009

Aignan y toros

Corridas de Pâques Arènes d’Aignan

Du 11 au 13/04/2009

15/04/2009

19/04/2009

Hommage à Jacques Brel. 17 h - 8 € Salle des fêtes 32410 Bonas 06 83 80 03 67 www.myspace.com/caplatino

32330 Gondrin 05 62 29 15 89

21 h - Salle André Beaudran Route de Montesquiou 32300 Mirande 05 62 66 68 10

23/04/2009

24/04/2009

Comédie de Laurence Jyl. Panique à bord, la télé tombe en panne. Comment vivre sans télé, heureusement maman a une idée… un peu folle qui va entraîner toute la famille dans une spirale infernale.

Spectacle humour de Bruno Coppens 21h - Chapiteau Circuits Nomades Route d’Eauze Parking du terrain de foot 32100 Condom 05 62 28 00 80

Cap latino en trio

Jardi-expo

Panne de télé

Ma déclaration d’humour

18/04/2009

« Ukiyo-E »

Sous le chapiteau de Circuits Nomades spectacle « Ukiyo-E » du Collectif petit Travers, Arts du Cirque, danse. 21h - Chapiteau Circuits Nomades Route d’Eauze Parking du terrain de foot 32100 Condom 05 62 28 00 80

Coupe de Pâques

19/04/2009

Vide-grenier du livre

Série F.F.S.A. 9 disciplines occuperont le tarmac durant les 3 jours de

et de la philatélie 32400 Termes d’Armagnac 05 62 69 25 12

Encadrement d’Art Tableaux, gravures, photos, canevas, dorure...

Viviane

Vitrant

32370 Manciet 05 62 03 70 42

25


Sur l’agenda... Les 25 & 26/04/2009

Marché aux fleurs de Fourcès

Autour de la célèbre bastide ronde, un marché aux fleurs incontournable à ne pas manquer pour découvir les fleurs et les œuvres des horticulteurs, pépiniéristes, paysages et artisans d’art. Toute la journée. Au cœur du village 32250 Fourcès 05 62 29 40 13

Du 21 au 24/05/2009

Salon des métiers d’art 32160 Plaisance du Gers 05 62 69 32 31

37e édition du Festival de Bandas à Condom

BONS PLANS DES LANDES Jusqu’au 30/08/2009 Archives départementales :

Exposition 14-18 « Des affiches et des hommes » 05 58 85 75 20

26

07/03/2009

Victoria Abril : « O La la !! »

L’aventure musicale de l’iconoclaste madrilène se poursuit avec un nouvel album où elle revisite le répertoire de la grande chanson française (Brassens, Nougaro, Vian, Ferré, Trenet, Barbara…) 20 h 30 - Espace François Mitterrand 610 rue de la Ferme du Conte 40000 Mont-de-Marsan 05 58 46 62 40

Du 08 au 10/05/2009

32100 Condom 05 62 68 31 38 www.festival-de-bandas.com

Caserne Bosquet 40000 Mont-de-Marsan

11/03/2009

Songs

Spectacle chorégraphique et musical inspiré de l’œuvre de John Cage Par la Compagnie Eclats Atelier les 28/02/2009 et 01 & 04/03/2009 école de Musique de Mont-de-Marsan 20h - 5 € /8 €, gratuit pour les –16ans Théâtre du péglé 40000 Mont-de-Marsan 05 58 06 86 86

17/03/2009

terprètes se nourrit également de leurs racines africaines et de leur quotidien, la plupart d’entre eux ayant vécu de petits métiers dans les favelas. Sur des musiques originales qu’ils ont composées avec Vincent Artaud et Nana Vasconcelos et certains grands airs de sambas, les danseurs du Balé de Rua s’accompagnent eux mêmes à grand renfort de percussions. 20 h - L’Atrium Cours Foch 40100 Dax 05 58 56 80 16

Issu des rues nord américaines, de la capoeira et de la samba, le langage de ses in-

6e édition de la Semaine Mondiale

14/03/2009

Les Lion’s d’or de la danse

Organisé par le Lion’s Club 20 h 30 Finale départementale 5 € /10 € - Espace François Mitterrand 610 rue de la Ferme du Conte 40000 Mont-de-Marsan 05 58 46 62 40

Balé de Rua

18 au 28/03/2009


... du Canard Gascon des Auteurs Vivants

Concerts, théâtre, cirque et contes Toute une semaine de festivités, rencontres, cultures 5 /18 € Théâtre des deux mains 107 grand rue 40190 Villeneuve e Marsan 05 58 03 24 92 / 06 80 08 58 84 www.td2m.net

610 rue de la Ferme du Conte 40000 Mont-de-Marsan 05 58 46 62 40 Latitude Productions 05 58 98 46 38

21 & 22/03/2009

Varietas Florum

20 & 21/03/2009

1ères rencontres chorégraphiques départementales

Organisé par le Comité Départemental de la Fédération Française de Danse Les écoles de danse landaises présentent devant un jury de professionnels des duos, solos et groupes dans divers styles de danse, tel que : le jazz, le contemporain ou le hip hop. 14 h 30 & 20 h 30 8 €/12 € - Espace François Mitterrand 610 rue de la Ferme du Conte 40000 Mont-de-Marsan 05 58 46 62 40 / 06 15 07 82 76

Exposition-vente annuelle, thème 2009 : le jardin gourmand. Les fleurs et les feuilles, les fruits et les graines de votre jardin pour une cuisine étonnante. 3 € - Cloître des Jacobins 40500 Saint-Sever 05 53 97 22 13

à la face du monde. Un Scapin aux fourberies ? savoureuses qui cloue le bec aux bonimenteurs de notre siècle. 20 h - L’Atrium Cours Foch 40100 Dax 05 58 56 80 16

02/04/2009

11/04/2009

Si les rois d’aujourd’hui avaient un bouffon, il s’appellerait Christophe. Un amuseur qui, par le rire, balance ses vérités

Théâtre avec Caroline Silhol et Michel Leeb Il est minuit : l’heure des vérités : l’heure que ces

Christophe Alévêque

Parle-moi d’amour

deux comédiens ont choisie pour régler leurs comptes. Philippe Claudel, metteur en scène, dresse un tableau jubilatoire de notre société. 20 h 30 - 13,5 € /30 € Espace François Mitterrand 610 rue de la Ferme du Conte 40000 Mont-de-Marsan 05 58 46 62 40 21/04/2009

Bénabar

20 h - Espace François Mitterrand

30/04/2009

Entre miel et pierres

Spectacle musical tout public de Martine Macre avec des marionnettes (à partir de 7 ans). Conte solidaire écologique ou comment la responsabilité des hommes construit l’avenir de la terre. Danses et chansons rythment le spectacle en apportant des respirations où l’humour n’exclut as la profondeur. Présenté par la Compagnie Chamanima 20 h 30 - 9,50 € / 16 € Théâtre municipal Place Charles de Gaulle 40000 Mont-de-Marsan 05 58 05 87 37 envoyez vos infos à info@le-canard-gascon.com ou sur notre répondeur : 05 62 08 89 35

27


Jeux Sudoku Les grilles du Canard Gascon (solutions en fin de magazine) Niveau facile

Niveau difficile

Mots barrés « sports »

Mots barrés de François Sumien

31 mots à barrer horizontalement, verticalement, en diagonale, dans un sens ou dans l’autre. A la fin, 6 des lettres inutilisées donneront, une fois remises dans l’ordre, le mot répondant à la définition suivante : «l’un des sports les plus populaires». (Solution en fin de magazine)

ATHLETISME – BRASSARD – CANOE – CATCH – COURSE – CRAWL CYCLISTE – DELTA – DOS – ELASTIQUE - FLEURET – FOND – FOOTBALL GOLF – GLACE – HANDBALL – JUDO – KART – MARCHE – RAFTING – RALLYE RAME – RING – RUGBY – SALTO – SAUT – SIFFLET – SLALOM – STARTER SURF – TRIATHLON

28


Jeux Chassé croisé

Chassé Croisé de François Sumien

La première colonne (encadrée en gras) mentionne le nom de l’auteur et le titre de l’œuvre de laquelle est extrait le texte composant la seconde grille. Chaque ligne du tableau supérieur, repérée par une lettre, contient un mot et sa définition. Chaque case du mot à trouver comporte un nombre. En reportant chaque lettre du mot découvert dans le second tableau (repérage alphanumérique), vous reconstituerez un texte qui se lit « à suivre », les mots étant séparés par des cases noires.

29


Solutions des jeux Mots barrés « Sports »

Solution : Le mot à découvrir est TENNIS

Chassé croisé

www.lecanardgascon.com info@le-canard-gascon.com

Sur le site du Canard Gascon, vous pouvez feuilleter ou télécharger tous les numéros en version pdf, ou télécharger l’article qui vous intéresse ! Vous pouvez également vous abonner en ligne pour recevoir la version papier chez vous. 30

Solutions des grilles Sudoku


Une solution simple, fiable, économique et naturelle Utilisez moins d’énergie Avec les chauffe-eau solaires SolaHart, vous pouvez réduire de 50% à 90% la quantité d’énergie nécessaire pour produire de l’eau chaude. Economisez Cette réduction de consommation d’énergie est aussi une économie substantielle pour votre porte-monnaie.

uà t e-ea auff fourni h c Ce siphon e d o au therm l’eau ch sence de ab ! n e e cité mêm d’électri e total

Un choix pour l’environnement En choisissant le chauffe-eau solaire, non seulement vous économisez, mais vous participez à la préservation de l’environnement. Une famille de 4 personnes peut ainsi économiser l’équivalent de 3 ou 4 tonnes d’émission carbone sur une année par rapport à un chauffe-eau traditionnel.

31


Le Canard Gascon n°25  

Après la tempête, le printemps !

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you