__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 3

Édito Allez les maires !

On leur souhaite (vraiment) bon courage

L

e sort n’est pas encore scellé partout dans le Gers à l’heure où ce Canard Gascon commence à être distribué. Dès le 23 mars, sauf si le Covid-19 en décidait autrement, on saura le nom des maires des 459 communes du département qui ont bien voulu se donner des candidats (deux y ont renoncé…). Il faut leur souhaiter bien du courage, sinon bien du plaisir. On a tout dit du sacerdoce que représente ce rôle, surtout en milieu rural. Et on a tout lu sur la lassitude, l’impuissance et surtout l’ingratitude ressentie par certains élus, qui sont en effet en première ligne. À portée d’engueulades, répète souvent le président du Sénat, comme pour valoriser la fonction. En réalité, personne ne s’engage pour se faire souffler dans les bronches par un administré colérique, pas forcément de bonne foi.

Une fonction astreignante et peu indemnisée C’est déjà si difficile d’exercer son mandat, entre les heures de réunion, les déplacements continuels, et la paperasse qui pousse toute seule. Pour une indemnité modeste (661 € bruts dans une commune de moins de 500 habitants), faut-il le rappeler, même si une récente loi, applicable à partir de ces municipales 2020, promet une amélioration. On n’ose même pas parler des risques juridiques encourus en cas d’embrouilles sur une signalisation, des travaux de voirie, un incendie, etc. Tous ceux qui s’y collent, qu’ils rempilent ou se présentent comme challenger, méritent donc a priori reconnaissance et bienveillance. Quand bien même ils seraient guidés par l’ambition et la soif de pouvoir. Le reste appartient aux six années de mandat. Avec une réélection au bout, ou pas. Le Canard Gascon

13, place Descamps - 32700 Lectoure Tél. : 06 61 34 29 32 Mail : lecanardgascon32@gmail.com Directeur de la publication : Hugues de Lestapis. Rédaction : Aurélien Pastouret, Arthur Pagani, Rose-Marie Richard, Bertrand Duthil, Atelier Histoire du Clan, Jean-Louis Le Breton, Hugues de Lestapis. Illustrations du canard : Elger - Louguit : Franck Raynal Jeux : François Sumien Impression : Imprimé en Espagne à 15 000 exemplaires Publicité et diffusion : 06 61 34 29 32 Editeur : Les Éditions Guilleragues 13, place Descamps - 32700 Lectoure

Dépôt légal 1er trimestre 2020 Photo de couverture: © Fotolia.com - Autres photos : Le Canard Gascon, ou D.R.

Mieux vivre en commune rurale ? Chiche ! On a pu noter, ces derniers mois, les bonnes intentions de l’État envers les « territoires ruraux », qui disent (pas tous) se sentir « abandonnés ». D’où ces volontés de simplifier (réglementairement) l’implantation des petits commerces, ou de faire revenir, via la remise en circulation des licences IV, des cafés là où il y en avait autrefois. Oh, ça ne règle pas ipso facto la question lancinante des déserts médicaux, des zones blanches (en téléphonie), des enclavements géographiques. Mais ça peut remettre un peu de vie dans nos campagnes. Un premier Comité interministériel aux ruralités a eu lieu le 20 février. On y a déroulé « 181 mesures pour améliorer la vie quotidienne » des habitants. Ce n’est pas rien, c’est peut-être même trop pour être crédible… Mais saluons quand même l’effort. Le fond de l’air politique est cependant tel que cet  Agenda rural  du Gouvernement est passé quasi inaperçu. C’est juste dommage pour tous les gens concernés, au bas mot un tiers de la population française ! On verra comment les maires du Gers, reconduits ou fraîchement arrivés aux affaires, vont se saisir de ces opportunités. Hugues de Lestapis

Gueuleton: tripailles et ripailles en vidéo...

S

ix minutes et deux secondes de ripaille joyeuse et de camaraderie débordante autour de plats qu’on renifle et savoure comme s’il s’agissait de produits divins. Avec les doigts au besoin, en fait surtout avec les doigts ! Une sorte de bras d’honneur, aussi, à la diététique et ses préceptes parfois rabat-joie. On s’étonne presque, en 2020, de voir cette vidéo proliférer en toute liberté sur YouTube depuis le 4 février. On est moins surpris, en revanche, qu’elle ait un lien avec le Gers. Le petit film, dont le héros est l’humoriste Jason Chicandier, porte l’image d’une chaîne de restaurants et bars à vin. Gueuleton, c’est son nom, est née à Agen et a essaimé depuis. L’un des trois « bons vivants » à l’origine du concept est Gersois. À la fin du clip, avec une élocution bien chargée, Chicandier annonce même : « Ça va se terminer dans le Gers, cette histoire, on est d’accord ? ». Ben oui, on est d’accord. H. L. 3

Profile for Hugues de Lestapis

Le Canard Gascon 86  

Le Canard Gascon 86 - mars-avril 2020 - Des artisans et des commerçants près de chez vous.

Le Canard Gascon 86  

Le Canard Gascon 86 - mars-avril 2020 - Des artisans et des commerçants près de chez vous.

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded