Page 1

A

B E L D I

L I F E S T Y L E

M E D I A

ESSAO U I RA

#1 BOUJMAA GUILLOUL D’ESSAOUIRA VERS LE MONDE • ATLANTIC LE FILM ÉVÉNEMENT • FESTIVAL, KITE, WINDSURF, GOLF... TOUTES VOS ACTIVITÉS • ARCHITECTURE & DÉCORATION LE MEILLEUR DU STYLE MAROCAIN • LIFESTYLE LE GUIDE DES BONNES ADRESSES DE LA VILLE


YOUR NATURAL OPEN SPACE H20 MarrakecH Magasin 144 - atlas golf cHerifia - route d’aMizMiz. 40000 MarrakecH +212524373821

BIOCLIMATIC PATIO COVER : BALCONIES, OUTDOOR AREAS OF CAFES, BARS, RESTAURANTS, HOTEL GROUNDS, COURTYARDS,


PUB PATIOS, BEACHES, HOT TUBS , SWIMMING POOLS AND POOLHOUSES..


ART & FOODING

PUB Ouvert tous les jours de 9h a 00h.

Infos et reservations : +212 (0)5 24 47 64 47 / www.tarosessaouira.com


ÉDITO

AU RYTHME DES ALIZÉS

lecafedessports.fr EDITEUR Atlas Mag Edition DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Mouhsine Benslimane RESPONSABLE COMMERCIALE Camille Chataignier 06 41 35 02 67 camille.chataignier@gmail.com

TO THE PACE OF ALIZÉ S

RÉGIE COMMERCIALE Atlas Régie 206, rue Abou Zaid Dadoussi Maarif - Casablanca 05 22 23 41 21 ÉQUIPE RÉDACTIONNELLE Camille Chataignier - Émilie Bussière - Paul Argentine TRADUCTIONS Célia Ramain DIRECTION ARTISTIQUE – GRAPHISME Sébastien « A76 » Buret www.postcomputer.fr PHOTOGRAPHIES Stéphane Candé - Sabir El Mouakil - Lawrence Quammu Louis Lavoie Isabaert - Saïd Benhamida - Cyril Zekser Maxime Gautier IMPRESSION Reggiani via Dante Alighieri brezzo di Bedero - Italie NUMÉRO DE DÉPÔT LÉGAL 2015/44‫ص‬

RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK, SCANNEZ CE CODE ! OU EN ALLANT À CETTE ADRESSE : http://www.facebook.com/ LeCafeDesSportsMagazines

A

B E L D I

L I F E S T Y L E

M E D I A

ESSAO U I RA

#1 BOUJMAA GUILLOUL D’ESSAOUIRA VERS LE MONDE • ATLANTIC LE FILM ÉVÉNEMENT • FESTIVAL, KITE, WINDSURF, GOLF... TOUTES VOS ACTIVITÉS • ARCHITECTURE & DÉCORATION LE MEILLEUR DU STYLE MAROCAIN • LIFESTYLE LE GUIDE DES BONNES ADRESSES DE LA VILLE

« Je suis parti quelques jours à Essaouira et j’en suis tombé complètement amoureux ». Combien de fois a-t-on entendu cette confession émue et solennelle ? Un certain nombre, assurément. C’est dire tout le charme qu’exerce notre petite cité portuaire dont les remparts séculaires se dressent fièrement face à l’île de Mogador et aux caprices de l’océan Atlantique. Car oui, Essaouira est un endroit comme nul autre. Est-ce le vent, qui balaie une grande partie de l’année la place Moulay Hassan, les contours de la médina et de la baie, qui le rend si spécial ? Peut-être. Séjourner à Essaouira, c’est en tout cas accepter de partir en voyage. Être arrivé jusqu’ici n’est qu’un début et il s’agit maintenant de partir à l’aventure. Ecouter, toucher, regarder, sentir, goûter, arpenter : les romances les plus fortes s’offrent à ceux qui osent les embrasser pleinement. Afin d’accompagner votre périple, ce tout premier numéro d’Hikayats Essaouira compile quelques unes des plus belles histoires de la ville. Nous vous souhaitons, à tous, une agréable lecture et un très bon séjour. ¶ «I spent a few days in Essaouira and I fell madly in love». How many times have we heard this emotional and solemn confession? A few times certainly. It goes to show all the charm of our small harbour town, whose ancient ramparts proudly face the island of Mogador and the whims of the Atlantic Ocean. Because yes, Essaouira is a place like no other. Is it the wind, which sweeps across Moulay Hassan square for most of the year, the contours of the medina and the bay, which make it so special? Maybe. In any case, staying in Essaouira means accepting to go on a trip. Arriving here is only a beginning, and now it is a question of adventure. Listening, feeling, looking, smelling, tasting and striding along: the biggest romances are available to those who dare to embrace them fully. In order to accompany you during your journey, this first edition of Hikayats Essaouira compiles some of the most beautiful stories of the city.We wish you all a pleasant read and an exceltlent stay.¶

COUVERTURE Boujmaa Guilloul © Sabir El Mouakil – Page 10

L’équipe d’Hikayats Essaouira

HIKAYATS

5


Riad • Restaurant

Pasta Baladin

Le Riad

PUB

Au cœur de la médina, vivez une experience unique placée sous le signe du confort absolu

Un pastabar typique à l’italienne pour déguster des pâtes artisanales et les sauces traditionnelles

Le Riad : 9 rue Sidi Magdoul • Pasta Baladin : 50 Rue Laalouj, Bab Skala • Essaouira • Tel : +212 (0)661 604 504

www.riadbaladin.com


SOMMAIRE

10

20

10

46

78

BOUJMAA GUILOUL

PORTFOLIO SAÏD BENHAMIDA

ARCHITECTURE

D’ESSAOUIRA VERS LE MONDE From Essaouira to the world

CARTE BLANCHE (POUR NUITS NOIRES) White card (for blacks nights)

MON PALAIS PRÈS D’ESSAOUIRA My place near Essaouira

16

52

FESTIVAL GNAOUA

SOFITEL MGALLERY

L’INCONTOURNABLE RENDEZ-VOUS A not-to-be-missed event

UNE DESTINATION, DEUX UNIVERS One destination, two universes

20 FILM ATLANTIC

LES PROMESSES DE L’OCÉAN Promises of the ocean

26 LES BIRDIES D’ESSAOUIRA

66

78

LA GUERRE DU GOLF N’AURA PAS LIEU The Golf War will not take place

32 OCÉAN VAGABOND & CLUB MISTRAL

LES ÂMES VAGABONDES Wandering souls

38 LE TAROS

60

16

COMME UN CŒUR QUI BAT Like a beating heart

42 DIDIER SPINDLER

32

82

UNE VIE D’ARTISTE An artistic life

56 MADADA MOGADOR

CE PETIT SUPPLÉMENT D’ÂME This small supplement of soul

82 GASTRONOMIE

LES RECETTES D’ESSAOUIRA Recipes of Essaouira

90 GUIDE

ENVIES D’AILLEURS Looking to discover new horizons?

92 LIFESTYLE

60 ARCHITECTURE

LA MAISON SUR LA COLLINE The house on the hill

SHOPPING

96 GUIDE

DÉCORATION

LES BONNES ADRESSES D’ESSAOUIRA The good addresses of Essaouira

LORD JOHN OF MOGADOR Lord John of Mogador

105

66

PRATIQUE

70 RIAD BALADIN

IL ÉTAIT UNE FOIS LE RIAD BALADIN Once upon a time in Riad Baladin

LE GOLF EN S’AMUSANT AVEC LA MÉTHODE SQUARE AND SWING Golf is now fun thanks to the «Square and Swing» method

74 LE JARDIN DES DOUARS

SI LOIN DU MONDE, SI PRÈS DU PARADIS So far from the world, so close to paradise

HIKAYATS

7


NEWS

NEWS TEXTES : CA M IL L E C H ATA I G N I E R

1

RALLYE AÏCHA DES GAZELLES, L’AVENTURE CONTINUE DU 18 MARS AU 2 AVRIL 2016 RALLYE AÏCHA DES GAZELLES, THE ADVENTURE CONTINUES FROM MARCH 18TH TO APRIL 2ND 2016 Depuis 25 ans, le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, seul rallye-raid hors piste 100% féminin au monde, rassemble plus de 300 femmes et plus de 30 nationalités différentes dans le désert marocain. L’objectif de cette course basée sur l’écoconduite est de réaliser, avec pour toute aide une boussole, un road book et une carte (aucun appareil électronique n’est autorisé), un parcours donné en un minimum de kilomètres. Durant deux éditions, Sabine et Marie ont fièrement porté les couleurs d’Essaouira sur cette course toujours plus médiatique. Arrivées au pied du podium lors de leur dernière participation avec une frustrante mais néanmoins très belle quatrième place, toute la ville espère qu’elles participeront à nouveau au rallye et qu’elles iront décrocher une médaille en 2016. En tout cas, cette année encore, l’ultime étape s’achèvera à Essaouira avec un diner de clôture le 2 avril. For 25 years, the Rallye Aïcha des Gazelles of Morocco, the only 100% female off-track rally-raid in the world, has brought together over 300 women and over 30 different nationalities in the Moroccan desert. The goal of this race, based on eco-driving, is to create, using only a compass, a road book and a map (no electronic devices are allowed), an itinerary in a minimum of kilometres.

8

HIKAYATS

Over the course of two editions, Sabine and Marie have proudly worn the colours of Essaouira for this race, which has been attracting more and more media attention. After they ranked at the foot of the podium for their last participation, with a frustrating but nevertheless very worthy fourth place, the whole city hopes that they will take part in the rally again and win a medal in 2016. In any case, this year again, the final step will be completed in Essaouira with a closure dinner on April 2nd.

and Beethoven. Finally, the most famous, the Festival des Gnaouas is traditionally organized in June. Over the course of four days, the most famous maâlem gnaouas mingle with artists from all over the world during a surreal and timeless gathering. Three free and open to all events that make Essaouira a true cultural city within Morocco.

Plus d’infos sur rallyeaichadesgazelles.com

L’ARGAN AU PATRIMOINE DE L’UNESCO

2

LA VILLE AU RYTHME DES FESTIVALS THE TOWN THAT BEATS TO THE RHYTHM OF FESTIVALS Trois fois par an, la cité des alizés s’anime et accueille différents festivals connus et reconnus dans le monde entier. En octobre, le Festival des Musiques Andalouses met en avant le patrimoine commun entre le Maroc et l’Espagne.Le mois d’avril met quant à lui la musique lyrique à l’honneur lors du Festival des Alizés. Des artistes internationaux viennent ainsi faire découvrir ou redécouvrir des légendes comme Brahms, Schumann, Beethoven au grand public. Enfin, le plus célèbre, le Festival des Gnaouas est traditionnellement organisé au mois de juin. Durant quatre jours, les plus grands maâlem gnaouas côtoient des artistes du monde entier durant des rencontres fusion hors du temps. Trois événements gratuits et ouverts à tous les publics qui font d’Essaouira une ville culturelle à part entière au Maroc. Three times a year, the city of trade winds is animated and hosts various festivals known and recognized throughout the world. In October, the Festival des Musiques Andalouses highlights the shared heritage of Morocco and Spain. April puts lyric music to the honour at the Festival des Alizés. International artists come as well to make the general public discover or rediscover legends such as Brahms, Schumann

Plus d’infos sur tourismessaouiramogador.com

3

ARGAN AS A UNESCO HERITAGE ITEM L’argan, les pratiques et le savoir-faire lié à l’arganier sont inscrits depuis quelques temps déjà sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Espèce sylvestre endémique présente dans le sud-ouest marocain, l’arganier est un arbre précieux. Autrefois essentiellement utilisée dans l’alimentation et exploitée dans des recettes de pharmacopée ancestrale, l’huile d’argan est dorénavant devenue incontournable dans la cosmétique. Mais les coopératives utilisent toujours des méthodes traditionnelles pour extraire l’huile du fruit de l’arganier. Ce savoir-faire se transmet de génération en génération et par la confidence des « arganières ». Cette inscription au patrimoine de l’Unesco accompagne également un plan du Ministère de l’agriculture Marocain visant la réhabilitation de 200 000 hectares d’arganiers et l’augmentation de la production d’huile d’argan pour atteindre en 2020, les 10 000 tonnes par an contre environ 4 000 tonnes aujourd’hui. Argan, its practices and know-how related to the argan tree have been listed as part of Unesco cultural heritage for a while now. As an endemic forest species from south-western Morocco, the argan tree is a valuable species. Once primarily used in gastronomy and used in recipes of ancestral pharmacopoeia, argan oil has now become an inesca-

pable ingredient in cosmetics. But co-operatives still use traditional methods to extract the oil from the fruit of the argan tree. This knowhow is transmitted from generation to generation and by the confidence of the «arganieres». This listing as a Unesco heritage item is also accompanied by a plan of the Moroccan Ministry of Agriculture, which aims at renovating 200,000 hectares of argan trees and increasing the production of argan oil to reach in 2020, 10,000 tonnes per year against 4,000 tonnes today. Plus d’infos sur tourismessaouiramogador.com

4

LE MÉDINA MGALLERY DISTINGUÉ AN AWARD FOR THE MÉDINA MGALLERY Le Maroc est réputé pour la qualité de ses massages. Plus qu’un simple métier, le massage est ici quasiment considéré comme un art. Alors quand le salon international du spa et du bien-être récompense « les meilleures mains du Maroc », c’est plus encore qu’une simple distinction honorifique, c’est une référence. Bravo donc à l’institut de thalassothérapie Thalassa Sea & Spa de l’hôtel Médina Essaouira MGallery qui a remporté cette année ce prix si convoité et qui fait ainsi la fierté de la ville ! Morocco is renowned for the quality of its massages. More than a simple business, massage is almost regarded as an art form here. When the international spa and well-being Exhibition rewards «the best hands of Morocco», it is more than a mere honorary distinction, it is a real reference. Congratulations to the Thalassa Sea & Spa institute of the Médina Essaouira MGallery hotel that won the coveted price this year, bringing pride to the city! Plus d’infos sur mgallery.com/essaouira


Marrakech, Agadir, Essaouira 1er rĂŠseau immobilier au Maroc depuis 1999

www.immobilier-pro-maroc.com Yoann ATTIA : +212 (0)6 71 08 46 63

PUB Essaouira : +212 (0)6 13 94 08 35

Agadir : +212 (0)6 78 83 23 17

Marrakech : +212 (0)6 61 21 56 67


RENCONTRE

10

HIKAYATS


Boujmaa Guilloul, d’Essaouira vers le monde FRO M ESSAOUIRA TO THE WORLD Entretien : Camille Chataignier • Photos : Sabir El Mouakil

C’est sur la plage d’Essaouira, en face de l’île de Mogador, que nous avons rencontré Boujmaa Guilloul, nouveau champion du monde de windsurf et souiri inconditionnel. Entre compétitions et shooting photos, nous avons pu échanger avec ce sportif émérite qui garde, contre vents et marées, sa légendaire bonne humeur.

Boujmaa, vous êtes toujours aux quatre coins du monde et cela n’a pas été facile de trouver un moment pour réaliser cette séance photos... (rires) Ça ne vous manque pas un peu Essaouira ? BOUJMAA GUILLOUL : Si, bien sûr. A chaque fois que je pars, j’ai tout le temps hâte de rentrer… Mais c’est bien aussi de partir, je ne pourrais pas rester à Essaouira tout le temps... Il y a plein d’endroits à découvrir. Partout où je vais pour faire du windsurf, j’essaye d’apprécier le temps que je passe dans l’eau et en dehors. Et puis au bout de trois ou quatre semaines, j’ai très envie de rentrer à Essaouira… Quand vous avez commencé le windsurf, vous imaginiez que cela pourrait changer votre vie à ce point ?

BG : (rires) Ah ça non ! Je ne pensais pas que ce sport me ferait faire un tel chemin, je ne pensais à rien d’ailleurs. Quand j’ai commencé, je devais avoir douze ou treize ans, cela m’amusait. J’ai découvert la mer et ses sensations grâce à une planche de polystyrène. C’était fun. Je faisais du karaté et du basket aussi mais j’ai vite tout arrêté pour ne faire que du windsurf. J’allais à l’eau dès que je pouvais : après, entre et même parfois pendant les cours ! L’océan est devenu mon élément. Aujourd’hui, je ne pourrais pas vivre sans. Essaouira et sa région sont considérées comme l’un des meilleurs spots au monde pour le kite et le windsurf, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ? BG : Il n’y a pas de secret, ce n’est qu’une histoire de vent ! Ici, il souffle tous les jours. Dans nos sports de glisse, on se déplace selon les « stats » de vent et du coup Essaouira fait partie des meilleures villes, puisqu’il y a du vent les trois-quarts de l’année ! Quand tu viens une semaine ici tu es sûr de naviguer cinq jours. Ou alors c’est que t’as vraiment pas de chance… Selon moi, la meilleure période c’est janvier et février car il y a moins de monde et plus de vagues. Mais si tu veux être sûr de t’amuser, il faut venir entre mai et août.

Votre ami Fettah Lamara et vous-même avez joué dans le film Atlantic (film hollandais de Jan-Willem van Ewijk notamment sélectionné au festival de Toronto 2014), racontant l’histoire d’un fils de pêcheur qui voit sa vie changer aux contacts des windsurfeurs… Vous avez vu le film? BG : Oui, bien sûr. En fait, j’avais peur d’être un peu déçu... Je n’avais pas vraiment l’image du film dans ma tête, j’imaginais quelque chose à mi-chemin entre la comédie romantique et le film cliché sur le surf mais c’est très différent. C’est un film très artistique avec de magnifiques images et une mise en scène atypique. J’ai un peu de mal à l’expliquer, il faut le voir pour comprendre. Mais ce que je peux vous dire, c’est que j’ai vraiment aimé ce film. Le film raconte une histoire d’amour très forte... Le rapport intime que vous entretenez avec l’océan peut-il lui aussi être considéré comme de l’amour ? BG : Le film raconte plusieurs histoires d’amour et, en fait, c’est assez vrai pour moi aussi… L’océan, c’est ma source d’énergie. J’ai besoin de cette connexion, de cet amour en quelque sorte, oui. Mais j’ai aussi besoin de ma famille, de mes amis, de ma religion HIKAYATS

11


RENCONTRE

et de mon pays… C’est un tout dans lequel la mer tient une place capitale, c’est vrai. Je peux voyager partout dans le monde, l’océan reste mon repère. Outre l’Atlantique justement, vous avez navigué sur tous les océans et découvert de très nombreux pays au travers du windsurf... Quels sont les voyages qui vous ont le plus marqué ? BG : Le premier qui me vient en tête à chaque fois, c’est le Japon ! Je n’y ai passé qu’une semaine mais c’est le peuple qui m’a le plus marqué. Sans doute car ils sont très différents des marocains. Ils sont super organisés et respectueux, presque militaires. Parfois, c’est un peu trop mais on a beaucoup à apprendre d’eux. L’Australie aussi. J’ai la chance d’y être allé quatre ou cinq fois et ce que je retiens, c’est la diversité de la nature et la gentillesse des gens. J’ai aussi beaucoup aimé la simplicité des gens et de la vie à Madagascar, au Kenya et au Cap-Vert. Mais le Maroc reste unique. Les gens et nos paysages aussi. On a tout au Maroc : l’océan, les plages, les montagnes, le désert… C’est magique comme pays ! De nombreuses personnes ayant beaucoup voyagé disent trouver dans la région d’Essaouira quelque chose de spécial. C’est le fait de devoir résister aux alizés qui rend les gens plus accueillants ? (rires)

pour aller surfer de bonne heure. Après je passe la matinée avec mes amis, c’est important de passer du temps avec eux quand je suis ici. Et l’après-midi, je surfe encore en fonction du vent et des vagues. Je peux faire jusqu’à deux heures de route pour bénéficier des meilleures conditions. Ma priorité, c’est d’être à l’eau. Quels conseils, bons plans donneriez vous aux lecteurs d’Hikayats pour profiter pleinement de leur séjour à Essaouira ?

J’ALLAIS À L’EAU DÈS QUE JE POUVAIS : APRÈS, ENTRE ET MÊME PARFOIS PENDANT LES COURS ! L’OCÉAN EST DEVENU MON ÉLÉMENT. AUJOURD’HUI, JE NE POURRAIS PAS VIVRE SANS. — Boujmaa Guilloul

BG : Oui, c’est vrai qu’il y a une énergie spéciale ici. Les souiris sont en contact avec cette énergie et ils dégagent quelque chose de spécial eux aussi. Quand on regarde avec les yeux, on trouve la ville magnifique mais quand on regarde avec son cœur, c’est là qu’on perçoit toutes les subtilités d’Essaouira. Ca vous prend aux tripes et vous êtes conquis à vie. Il y a beaucoup d’étrangers qui sont venus en vacances et qui finalement se sont installés.

BG : Ne venez pas seulement pour un ou deux jours. Prenez le temps de vous poser, de vivre… Il ne faut pas se prendre au sérieux, il faut observer et s’adapter au rythme « cool » de la ville. Il faut se balader dans la médina et ses ruelles, faire les marchés, parler aux gens mais aussi découvrir la ville nouvelle, le quartier industriel… La meilleure chose c’est de ne pas avoir de programme, se laisser guider au fil des rencontres et des vagues.

Quand vous avez l’occasion de vous poser un moment à Essaouira entre deux voyages, quel est votre programme ?

Vous mettez combien de temps pour faire le tour de l’ile de Mogador en windsurf par jour de grand vent ? (rires)

BG : En général à Essaouira, je me réveille assez tôt. Je dis en général car comme vous avez pu voir ce matin je souffre encore du décalage horaire (il rit en nous montrant ses cernes). Mais d’habitude, je me couche tôt

BG : (Il rigole, moqueur). C’est facile, je le fais très souvent ! La dernière fois, j’ai mis dix minutes. Ça va très très vite avec le vent. Mais ça m’amuse toujours car l’île est magnifique et comme ça je peux l’admirer de près… ¶

12

HIKAYATS

We met Boujmaa Guilloul, new world champion of windsurfing and unconditional Souiri on the beach of Essaouira, opposite the Mogador island. Between competitions and photo shoots, we were able to chat with this skilled sportsman who keeps, through thick and thin, his legendary good mood.

Boujmaa, you are always in all corners of the world and it wasn’t easy to find a moment to organize this photo shoot ... (Laughter) Don’t you miss Essaouira a little? BOUJMAA GUILLOUL: Yes of course. Every time I leave, I’m eager to be back… But it’s also good to leave, I couldn’t stay in Essaouira all the time... There are a lot of places to discover. Everywhere I go windsurfing, I try to appreciate the time I spend in the water and outside. And after three or four weeks, I really want to go back to Essaouira… When you started windsurfing, did you imagine that it could change your life to this extent? BG: (Laughter) Oh no! I didn’t think this sport would make me experience this adventure; I didn’t imagine anything anyway. When I started, I was twelve or thirteen, it was for fun. I discovered the sea and its sensations thanks to a polystyrene board. It was fun. I practiced karate and basket ball but I soon gave them up to practice windsurfing only. I went to the water whenever I could: after, between and even during school! The ocean became my true element. Today, I couldn’t live without it. Essaouira and its region are considered one of the best spots in the world for kite surfing and windsurfing, could you explain why? BG: There is no secret, it’s simply a matter of wind! It blows everyday here. In our board sports, we move around according to the wind statistics and Essaouira counts among the best towns, as the wind is present for about three quarters of the year! When you spend a week here, you are sure to navigate for five days. Either that or you are really unlucky… According to me, the best period is January to February when there are fewer people and more waves. But if you want to be sure to have fun, you have to come between May and August.


HIKAYATS

13


RENCONTRE

You and your friend Fettah Lamara played in Atlantic (a Dutch movie by Jan-Willem van Ewijk selected for the Toronto festival in 2014), which tells the story of a fisherman’s son whose life changes thanks to windsurfers… Have you seen the movie? BG: Yes of course. In fact, I was afraid of being disappointed... I didn’t have the image of the movie in my head, I imagined something between a romance and a cliché on surfing, but it is very different. The movie is very artistic with wonderful images and an original staging. It’s a bit difficult to explain it, you have to watch it to understand. But I can say that I really enjoyed it. The movie tells a very strong love story... Can the intimate relationship that you have with the ocean also be considered as love? BG: The movie tells several love stories and in fact, that’s true for me too… The ocean is my source of energy. I need this connection, this love in fact, yes. But I also need my family, my friends, my religion and my country… That’s a unit in which the sea plays a major part, that’s true. I can travel all over the world, the ocean remains my landmark. Besides the Atlantic by the way, you’ve navigated on every ocean and discovered many countries thanks to windsurfing... Which travels had the biggest impact on you? 14

HIKAYATS

BG: The first that always comes to mind is Japan! I only spent a week there, but the people had the greatest impact on me. Probably because they are very different from Moroccans. They are extremely organised and respectful, almost in a military way. It’s a little too much sometimes, but we have a lot to learn from them. From Australia too. I’ve been lucky to go there four or five times and what I keep in mind is the diversity of nature and the kindness of the people. I also liked the simplicity and life in Madagascar, Kenya and Cape Verde. But Morocco remains unique. The people and landscapes too. We have everything there: ocean, beaches, mountains, desert… It’s a magical country! Many people who travelled a lot explain that they find something special in the Essaouira region. Is it the need to have to resist trade winds that makes people more welcoming? (Laughter) BG: Yes, that’s true, there’s a special energy here. Souiris are in contact with it and generate something special too. When you look with your eyes, you find the town wonderful but when you look with your heart, you see all the subtleties of Essaouira. That really gets to you and you are conquered for life. A lot of foreigners came for holidays but finally settled here. When you have time to spend a while in Essaouira between two travels, what is your program?

BG: In Essaouira, I usually get up quite early. I say usually because as you can see this morning, I am still jet lagged (he laughs showing his dark circles, Editor’s note). But I usually go to bed early to go surfing early in the morning. Then I spend the morning with my friends, it’s important for me when I am here. And in the afternoon, I go surfing again depending on the winds and waves. I can drive for two hours to benefit from the best conditions. My priority is to be in the water. What advice and tricks could you give to Hikayats readers to make the most of their stay in Essaouira? BG: Don’t come only for one or two days. Take the time to chill and live… Don’t be too serious, open your eyes and adapt to the rhythm of the town. You need to walk into the medina and its small streets, to see the markets, to talk to people and to discover the new town, the industrial district… The best way is to avoid making any plans, to let encounters and waves guide you. How much time does it take to circle Mogador island by windsurfing on a particularly windy day? (Laughter) BG: (He laughs, with a mocking smile). That’s easy, I do it often! Last time it took ten minutes. It’s very quick with high wind. But it’s still fun because the island is splendid and I can admire it from close up… ¶


PUB


LIFESTYLE

16

HIKAYATS


FESTIVAL GNAOUA ET MUSIQUES DU MONDE L’INCONTOURNABLE RENDEZ-VOUS A N OT-TO-BE-MISSED EVENT Entretien : Camille Chataignier • Photos : Sabir El Mouakil

Qu’elle soit traditionnelle ou mixée avec d’autres influences, la musique gnaoua est devenue une véritable institution dans la cité des alizés. Chaque année depuis 18 ans, le festival s’empare de la ville et ce sont dorénavant plus de 400 000 personnes, venues des quatre coins du monde, qui convergent vers Essaouira pour partager l’esprit de ce festival si magique.

D

imanche 17 mai 2015, le soleil se couche sur Essaouira mais la place Moulay Hassan ne désemplit pas. Après quatre jours de fête et de communion, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde vient pourtant de s’achever. Mais, les notes et l’émotion du concert de clôture résonnent encore dans toute la ville. Des milliers de festivaliers ont vécu un moment de fusion musicale et culturelle comme il en existe peu. La soirée a duré plus de trois heures. Programmés ce soir là, le batteur compositeur algérien Karim Ziad et le Maâlem Mahmoud Guinéa ont été rejoints au fil du concert par de nombreux artistes. Influences orientales, reggae, gnaoua, brésiliennes… se sont ainsi mélangées durant un concert étonnant de force et d’ivresse. Tous les festivaliers le savent, ils viennent de vivre un moment unique, un de ceux dont la magie ne vous quitte plus. Un de ceux que le Festival Gnaoua et Musiques du Monde fait vivre depuis près de vingt ans. Car oui, en 2015, le festival soufflait (déjà) ses 18 bougies. Né en 1998 de la volonté

d’une équipe passionnée de musique, convaincue que la culture est un droit, que le dialogue mène à la sagesse et que la préservation du patrimoine est un socle identitaire, le festival marque alors un remarquable tournant dans l’histoire socio-culturelle du pays. Premier festival populaire et gratuit, il accueille dès sa première édition des artistes venus des quatre coins du monde pour communier avec les gnaouas. Ces musiciens témoins d’une tradition ancestrale africaine sont l’âme et l’essence de ce festival. Sur scène, ils livrent leurs secrets et embrassent d’autres cultures lors de concerts fusion inédits. Il est loin le temps où les Maâlems étaient à peine reconnus. Aujourd’hui, grâce au festival, ils sont devenus des ambassadeurs privilégiés du Maroc et de l’Afrique, sillonnant les festivals du monde entier. Mieux encore, ils perpétuent et transmettent ce patrimoine si longtemps oublié en passant le flambeau à de jeunes groupes et artistes. Les programmateurs ont cependant toujours veillé à l’éclectisme des concerts : gnaoui, jazz, blues, reggae… Et des performances en solo aux fusions, des soirées acoustiques aux concerts privés, des rencontres aux conférences, on ne retient que la qualité, l’authenticité et le partage ! Qu’on soit devant la scène principale de la place Moulay Hassan, sur la plage ou dans les concerts plus intimistes, il est particulièrement agréable de profiter de ce vent de liberté. D’ailleurs, la jeunesse marocaine

ne s’y trompe pas. Présente depuis le tout premier festival, elle emporte avec elle cet esprit de fusion et le sème à travers tout le pays, et au-delà. Au fil des éditions, le nombre de festivaliers en provenance des cinq continents grandit. Ils sont de plus en plus nombreux à être séduits par ce qu’on pourrait presque qualifier de « Woodstock africain ». Durant ces quatre jours de fête, ils y découvrent l’hospitalité d’un pays, la générosité d’une ville et plongent dans une ambiance complètement unique. Et, lorsqu’ils repartent, ce sont les rythmes du Maroc qui continuent de vibrer au plus profond d’eux. ¶

SABIR EL MOUAKIL, UN PHOTOGRAPHE AU CŒUR DU FESTIVAL Né en 1979 à Essaouira, Sabir El Mouakil est un passionné de photographie. Sa ville natale et le Festival Gnaoua sont sa toute première inspiration. Depuis ses débuts, il se plait tout particulièrement à immortaliser l’enchantement des Maâlems gnaouis et les mouvements des gnaouas pour en faire de véritables tableaux d’art. Devenu l’un des photographes officiels du festival, il participe chaque année à ce rendez-vous incontournable. Plus d’infos sur sabir-photography.com

HIKAYATS

17


LIFESTYLE

Whether traditional or mixed with other influences, Gnaoua music has become a true institution in the city of trade winds. Every year for the last 18 years, the festival has captured the town and now over 400,000 people, from the four corners of the world, converge to Essaouira to share in the spirit of this magical festival.

S

unday, 17th May 2015, the sun is setting on Essaouira but Moulay Hassan square is full. After four days of celebration and communion, the Festival Gnaoua et Musiques du Monde has just finished. But, notes and emotion of the closing concert still echo throughout the whole city. Thousands of festival-goers have experienced a rare moment of musical and cultural fusion. The evening lasted more than three hours. On the program that evening, Algerian drummer and composer Karim Ziad and Maâlem Mahmoud Guinea were joined during the concert by many artists. Eastern influences, reggae, Gnaoua, Brazilian music... were all mixed during an astonishing concert of energy and exhilaration. All festival-goers knew it, they had just experienced a unique moment, one of those whose magic stays with you. One of those that the Festival Gnaoua and Musiques du Monde has been offering for almost twenty years. 18

HIKAYATS

Because yes, in 2015, the festival was (already) blowing out 18 candles. Created in 1998 by a team passionate for music, convinced that culture is a right, that dialog leads to wisdom and that preservation of heritage is a basic identity, the festival marked a remarkable turning point in the socio-cultural history of the country. As the first popular and free festival, it welcomed, from its very first edition, artists from all over the world to commune with gnaouas. These musicians, true witnesses of an ancestral African tradition, are the soul and essence of this festival. On stage, they deliver their secrets and embrace other cultures during unique fusion concerts. The time when Maâlems were barely recognized is far behind us. Today, thanks to the festival, they have become privileged ambassadors of Morocco and Africa, playing festivals around the world. Even better, they perpetuate and transmit this long forgotten heritage by passing the torch to young artists and bands. Programmers have however always guaranteed the eclecticism of these concerts: gnaoui, jazz, blues, reggae... And from solos to mergers, acoustic evenings to private concerts, meetings to conferences, one only remembers quality, authenticity and sharing! Whether in front of the main stage of Moulay Hassan square, on the beach or in more intimate concerts, it is particularly nice to take advantage of this wind of freedom. And the Moroccan youth is not to

be mistaken. Present since the very first festival, it takes with itself the spirit of fusion and sows it throughout the country, and beyond. With time, the number of festival-goers from the five continents has increased continually. More and more people are seduced by what one could almost describe as the «African Woodstock». During these four days of celebration, they discover the hospitality of a country, the generosity of a city and immerse themselves in a unique atmosphere. And when they go back, the rhythms of Morocco continue to vibrate within them. ¶

SABIR EL MOUAKIL, A PHOTOGRAPHER AT THE VERY HEART OF THE FESTIVAL Born in 1979 in Essaouira, Sabir El Mouakil is a photo enthusiast. His hometown and the festival Gnaoua are his biggest inspiration. Since his beginnings, he has had a soft spot for capturing the enchantment of Maalems gnaouis and the movements of Gnaouas to create real masterpieces. He became one of the official photographers of the festival and never fails to take part in this must-see event. More information on sabir-photography.com


PUB Š Maxime Gautier

Boutique hotel www.madada.com

Seafood restaurant & lounge bar www.latablemadada.com

Moroccan cooking workshop www.lateliermadada.com


LIFESTYLE

LES PROMESSES DE L’OCÉAN PROMISES OF THE OCEAN Entretien : Camille Chataignier • Photos : Laurens Gruwel - Stéphanie Kulbach

20

HIKAYATS


HIKAYATS

21


LIFESTYLE

22

HIKAYATS


LOIN DES CLICHÉS CONVENTIONNELS DES FILMS DU GENRE (...), CE ROADMOVIE DRAMATIQUE ENCHANTE PAR SA SINCÉRITÉ ET SES IMAGES À COUPER LE SOUFFLE.

Sélectionné au prestigieux festival du film de Toronto en 2014, le film Atlantic, du réalisateur néerlandais Jan-Willem van Ewijk, est avant tout une véritable déclaration d’amour au Maroc et à la région d’Essaouira. Loin des clichés conventionnels des films du genre (histoire d’amour à l’eau de rose et course puérile à la vague du siècle), ce roadmovie dramatique enchante par sa sincérité et ses images à couper le souffle.

C

’est une belle histoire, celle de deux hommes que rien ne prédestinait à travailler dans le monde du cinéma. A l’âge de 33 ans, Jan-Willem van Ewijk quitte sa vie d’ingénieur dans l’aérospatiale pour se consacrer à sa passion : le septième art. Après un premier film remarqué par le monde du cinéma, il est invité à rejoindre le Sundance Lab (célèbre programme qui aide les films indépendants à voir le jour) pour créer son deuxième long métrage, Atlantic, consacré au voyage initiatique d’un windsurfeur marocain. Le réalisateur hollandais aborde ici un sujet qu’il connaît bien puisqu’il est lui aussi windsurfeur et qu’il vient depuis des années dans la région d’Essaouira pour se mesurer à l’océan. Dans un souci d’authenticité, il choisit de travailler avec de vrais surfeurs de la région et de limiter ainsi le nombre d’acteurs professionnels. Ami de longue date de Jan-Willem van Ewijk et windsurfeur reconnu, Fettah Lamara, endosse ainsi le rôle principal du film, aux côtés de l’actrice néerlandaise Thekla Reuten. Durant ses jeunes années, Fettah préférait venir surfer sur les plages de Moulay Bouzarqtoune, à quelques kilomètres d’Essaouira, plutôt que de fréquenter les bancs d’école. À force de volonté et de pugnacité, le rabati d’origine se fait une place dans le monde parfois assez imperméable du windsurf. Aussi loin du

monde du cinéma que le personnage qu’il incarne l’est des côtes européennes, Fettah croit d’abord à une plaisanterie lorsque son ami Jan-Willem lui tend un script et l’invite à passer l’audition. Mais le windsurfeur marocain surprend par son naturel et son aisance, si bien que c’est vite une évidence pour le jeune réalisateur : c’est lui qu’il veut pour incarner le rôle principal ! Fettah fait alors ses premiers pas d’acteur, un métier pas forcément aussi idyllique qu’il n’y paraît... Il passe ainsi des heures sur sa planche seul face à l’océan et aux caméras. L’eau est glacée et les conditions pas forcément évidentes, rendant sa performance d’autant plus remarquable. Tout au long du film, le charisme naturel du jeune acteur, qui campe un pêcheur désireux de rejoindre l’Europe en windsurf afin de rejoindre une touriste allemande dont il est tombé amoureux, opère et contribue largement à capter l’attention du spectateur. Au delà du talent de Fettah, le film surprend par son originalité et sa profondeur. Le scénario plonge les spectateurs dans les méandres psychologiques de ce jeune windsurfeur marocain confronté à la dualité de deux mondes si différents et pourtant si proches. Sélectionné au festival de Toronto en 2014, le film a surpris et s’est démarqué grâce à ses splendides images à couper le souffle, bien sûr, mais surtout parce qu’il soulève avec force des questions plus que jamais d’actualité. Durant 94 minutes, on vibre en suivant le parcours initiatique de Fettah et en découvrant son labyrinthe intérieur, décrit avec finesse et poésie. Plus qu’un film sur l’océan ou une réflexion sur l’identité et l’immigration, Atlantic est une sublime histoire d’amour, servie par une réalisation inspirée et par l’extraordinaire beauté des paysages du littoral marocain. A ne surtout pas manquer. ¶ HIKAYATS

23


LIFESTYLE

Selected at the prestigious Toronto film festival in 2014, Atlantic, a movie by Dutch filmmaker Jan-Willem van Ewijk, is first and foremost a genuine declaration of love for Morocco and the Essaouira region. Far from the traditional images of the films of its kind (love stories and childlike races to ride the wave of the century), this dramatic road movie delights with its sincerity and its breathtaking images.

I

t is a beautiful story, the story of two men who were hardly destined for the world of cinema. At the age of 33, Jan-Willem van Ewijk left his job as an engineer in the aerospace industry to devote himself to his passion: cinema. After a first film that was noticed by the world of cinema, he was invited to join the Sundance Lab (a famous program that helps producers of independent films) to create his second feature film, Atlantic, devoted to the initiation journey of a Moroccan windsurfer. Here, the Dutch filmmaker here discusses a subject that he knows well, since he is a windsurfer himself and has been visiting the region of Essaouira for years to measure up to the ocean. For the sake of authenticity, he chose to work with real surfers of the region, thereby limiting the number of professional actors. A long-time friend of Jan-Willem van Ewijk and renowned windsurfer, Fettah Lamara, plays the main character in the film, alongside Dutch actress Thekla Reuten. During his younger years, Fettah preferred surfing on the beaches of Moulay Bouzarqtoune, a few kilometers from Essaouira, rather than attending school. Through force of will and pugnacity, the young man from Rabat made a name for himself in the sometimes relatively re24

HIKAYATS

sistant world of windsurf. As far away from the world of cinema as the character he embodies is from the European coasts, Fettah first thinks it’s a joke when his friend Jan-Willem gives him a script and invites him to go to the audition. But the Moroccan windsurfer surprised all with his natural ease, so much so that it soon became obvious to the young director: he wanted him to play the main role! Fettah then made his first steps as an actor, a job not necessarily as idyllic as it seems... Accordingly, he spends hours on his board alone with the ocean and the cameras. The water was cold and conditions difficult, making his performance all the more remarkable. Throughout the film, the natural charisma of the young actor, who embodies a fisherman who wants to join Europe by windsurf to join a German tourist whom he has fallen in love with, operates and widely manages to capture the spectator’s attention. Beyond Fettah’s talent, the film surprises by thanks to its originality and depth. The scenario plunges spectators into psychological meanders of this young Moroccan windsurfer confronted with the duality of two worlds, so different and yet so close. Selected at the Toronto film festival in 2014, the movie surprised and stood out thanks to its splendid breathtaking images, of course, but more importantly because it raises current and significant issues. During 94 minutes, one vibrates by following Fettah’s journey and by discovering his inside labyrinth, described with finesse and poetry. More than a film on the ocean or a reflection on identity and immigration, Atlantic is a beautiful love story, helped by an inspired realization and by the extraordinary beauty of the landscapes on the Moroccan coastline. Not to be missed. ¶


PUB Dar Caravane à Essaouira, km1, route d’Agadir - accessible en petit taxi. Informations et réservation au 05 24 78 48 04 Restaurant ouvert du mardi à dimanche du 11h à 16h Hotel (service réservation et hébergement) : de 8h00 à 00h00


LIFESTYLE

26

HIKAYATS


La Guerre du Golf n’ aura pas lieu UN CONTE DE FÉES BIEN RÉEL

par Paul Argentine • Photos : Académie du Golf de Mogador

Née avec la création du Golf de Mogador, l’association des Birdies d’Essaouira permet à plusieurs dizaines d’enfants issus des villages voisins du parcours de pratiquer le golf de manière intensive. Et elle a complètement changé le visage du petit village de Diabat.

«

Le golf est une chose qui coule dans le sang de tous les enfants de Diabat » clame avec fierté Saïd Mouani, père de deux jeunes enfants de l’association des Birdies d’Essaouira, lorsqu’on lui demande quels sont les liens qui unissent son village et ce sport si particulier. Débarqué sous les fenêtres des habitants voilà maintenant près de cinq ans, le parcours de golf fut pourtant d’abord perçu par certains comme une menace. Petit faubourg modeste surplombant Essaouira et la baie de Mogador, Diabat était auparavant surtout connu pour le passage furtif de Jimmy Hendrix à la fin des années 1960. Certains parlent aujourd’hui du « village des irréductibles golfeurs » tant la petite balle blanche a transformé le quotidien des habitants, qu’on aperçoit parfois esquisser un swing de golf en pleine rue. Grâce à l’association des Birdies, qui accueille les enfants, club en mains, plus de dix heures par semaine, le virus du golf s’est en effet littéralement emparé des diabati. « Nous avons effectué des sélections avec des tests objectifs d’adresse et de suivi de cours golfiques auprès de centaines d’enfants » ex-

plique Benoit Willemart, responsable sportif de l’association, soutenue notamment par la Fondation Lacoste et la SAEMOG, propriétaire du golf. « Le fonctionnement de l’association est basé sur le mérite, les enfants marquent des points selon leur assiduité, leur discipline et leur performance » continue celui qui entraîne depuis de nombreuses années des joueurs professionnels sur les différents circuits européens. Avec toute l’équipe de l’Académie du Golf de Mogador, il coordonne un programme d’entraînement ambitieux qui permet aux enfants de l’association de progresser de manière très régulière dans les compétitions auxquelles ils participent. Si tout le monde espère bien sûr qu’un grand champion se révèlera un jour sur les fairways (ventés) d’Essaouira, le travail effectué par l’association ouvrira surtout aux enfants de nombreuses possibilités professionnelles dans le monde du golf. « Certains birdies deviendront professeurs de golf, caddies ou occuperont d’autres postes dans l’industrie golfique qui est en plein développement au Maroc. Et tous auront engrangé une expérience qui leur servira de toutes les façons quel que soit leur chemin » détaille le coach, qui veille à la discipline et l’implication de ses jeunes protégés. Car chez les Birdies, on bosse. Dur. Les enfants ne ménagent par leurs efforts au practice, sur les différentes zones d’entraînement ou sur le parcours sud. Les plus performants peuvent rejoindre le groupe compétition et bénéficier d’un entraînement encore plus intensif.

Et le travail paye. A l’automne 2014, deux jeunes birdies, Mehdi et Naïma, dix et treize ans, ont ainsi pris la direction de Paris pour jouer une étape de l’US Kids Golf sur le parcours de Disneyland Paris. Accompagnés de leur entraîneur Kebir El Maslouhi, ancien pêcheur d’algues diabati devenu professeur de golf, ils ont pris l’avion et quitté le Maroc pour la toute première fois afin de se confronter aux meilleurs jeunes golfeurs européens. A leur retour à Diabat et après une performance tout à fait honorable, tout le village les attendait en héros à l’occasion d’une fête organisée dans la salle de classe principale de l’école. Autour de la maîtresse, Aïcha Lamouies (qui a déjà été aperçue HIKAYATS

27


LIFESTYLE

28

HIKAYATS


SI ON M’AVAIT DIT IL Y A QUELQUES ANNÉES QUE J’IRAI À PARIS AVEC MEDHI ET NAÏMA POUR UN TOURNOI DE GOLF, JE NE L’AURAIS JAMAIS CRU — Kebir El Maslouhi

T HE GOLF WA R WILL NOT TA KE P LA CE

driver en mains au practice), chaque femme avait préparé un gâteau pour accueillir les trois héros. « Si on m’avait dit il y a quelques années que j’irai à Paris avec Medhi et Naïma pour un tournoi de golf, je ne l’aurais jamais cru » rigole Kebir qui a accompagné les deux golfeurs en herbe au pied de la Tour Eiffel et de l’Arc de Triomphe. Fin 2015, les meilleurs birdies reprendront le chemin de l’hexagone. À travers eux, c’est tout Diabat qui s’offre un séjour touristique en plein Paris. Et qui, grâce au golf, voit désormais l’avenir sous un jour nouveau. ¶ Plus d’infos sur mogador-golf-academy.com

Born with the creation of the Mogador gold course, the Birdies d’Essaouira association allows tens of children from neighbouring villages to practice golf in an intensive way. And it has completely changed the face of the small village of Diabat.

«

Golf is in the blood of all the children of Diabat» states Saïd Mouani, the father of two young children of the Birdies d’Essaouira association, when asked what

ties bind his village to this particular sport. After springing up under the windows of the inhabitants almost five years ago now, the golf course was initially perceived by some as a threat. A small modest suburb overlooking Essaouira and the bay of Mogador, Diabat was previously known primarily for Jimmy Hendrix’s short stay at the end of the 1960’s. Some talk today about the «village of die-hard golfers» since the small white ball transformed the daily lives of inhabitants, that one sometimes can see making a golf swing on the street. Thanks to the Birdies association, which welcomes children clubs in hands for more than ten hours per week, the golf virus has literally infected the people of Diabat. HIKAYATS

29


LIFESTYLE

«We made selections with objective tests of address and monitoring of golf courses among hundreds of children» explains Benoit Willemart, head of the association, supported by the Lacoste Foundation and the SAEMOG, owner of the golf course. «The operating mode of the association is based on merit, children win points according to their attendance, their discipline and their performance» continues the one who, over many years, has trained professional players on the various European circuits. With the whole team of the Golf Academy of Mogador, he coordinates an ambitious training program, which allows children of the association to move forward on a very regular basis in competitions in which they participate. While everyone hopes that one day a grand champion will emerge from the (windy) fairways of Essaouira, the work carried out by the association will provide children with many of the professional opportunities in the world of golf. «Some 30

HIKAYATS

birdies will become golf teachers, caddies or occupy other positions within the golf industry which is in full development in Morocco. And all will have been amassing an experience that will serve them regardless of their path» explains the coach, who ensures the discipline and involvement of its young is protected. Because, as a Birdie, you work. Hard. Children spare no efforts on their practice, in the different training zones or on the south course. The most talented can join the competition group and benefit from an even more intensive training. And work pays off. In the fall of 2014, two young Birdies, Mehdi and Naïma, ten and thirteen years old, boarded a flight to Paris to play a step of the US Kids Golf on the Disneyland Paris course. Accompanied by their coach Kebir El Maslouhi, a former algae fisherman from Diabat who became a golf teacher, they took the plane and left Morocco for the first time ever in order to confront the

best European young golfers. On their return to Diabat and after quite an honourable performance, the whole village welcomed them like heroes during a party organized in the main classroom of the school. Around the mistress, Aïcha Lamouies (who has already been seen, driver in hand, on the course), each woman had prepared a cake to greet the three heroes. «If someone had told me a few years ago that I would go to Paris with Medhi and Naïma for a golf tournament, I would never have believed it» laughs Kebir who accompanied the two young golfers to the foot of the Eiffel Tower and the Arc de Triomphe. At the end of 2015, the best Birdies will return to France once more. Through them, all of Diabat is taking a trip into the very heart of Paris. And which, thanks to golf, now sees the future under a new light. More information on mogador-golf-academy.com


INITIATION GOLF 100 DHS / PERSONNE

PUB Tous les jours

(sauf le mercredi et le week-end)

de 16h à 17h

Balles et location de matériel inclus (sur réservation)

Et pour les initiés : - Forfait stage 3 jours à partir de 2300 dhs - Forfait stage 5 jours à partir de 3950 dhs

Contact et réservation : 06 20 111 110 - contact@mogador-golf-academy.com


LIFESTYLE

32

HIKAYATS


OCÉAN VAGABOND & CLUB MISTRAL

Les Âmes Vagabondes par Camille Chataignier • Photos : Sabir El Mouakil

Véritable repère pour les amateurs de glisse et d’art de vivre de la ville, l’Océan Vagabond symbolise à merveille le lifestyle made in Essaouira. Créé en partenariat avec l’école de glisse Club Mistral / Ion Club, ce bar-restaurant au design très réussi est un haut-lieu de « coolitude » et de convivialité. Depuis 2010, ce vent de liberté souffle par ailleurs sur Dakhla, où un centre éco-touristique Océan Vagabond a également vu le jour.

E

ssaouira et ses alizés, ce vent qui souffle presque inlassablement… C’est une histoire que tous les amateurs de glisse connaissent par cœur. Passionnés de kitesurf et de sensations fortes, Sébastien De Flandres et sa femme Marie ont décidé il y a dix ans de créer un lieu qui leur ressemble. Entre combinaisons de surf en train de sécher en attendant la prochaine série de vagues et maillots de bain, l’établissement est célèbre pour son atmosphère « à la cool », chic mais décontractée. Premier établissement à l’entrée de la promenade, l’Océan Vagabond cache plutôt bien son jeu. A l’abri des regards depuis

la route, sa grande terrasse donnant sur la plage réserve en effet un cadre idyllique. Balançoires et trampolines pour les enfants (et les « grands enfants »), tables en bois et palettes recyclées, transats : tout est fait pour vous inviter à suivre à la lettre la devise de l’établissement : no time, no news, no shoes. Si l’Océan Vagabond est réputé pour son ambiance incomparable, il l’est également pour sa cuisine familiale et généreuse, qui met à l’honneur des produits frais et du marché. Tout au long de la journée, on peut donc s’offrir un moment de détente ou une pause gourmande, face à l’océan et l’île de Mogador. HIKAYATS

33


LIFESTYLE

Le midi, une dizaine de suggestions sont inscrites sur l’ardoise et viennent compléter une carte déjà très largement fournie. Les soirs du week-end, l’établissement prolonge le plaisir et dévoile un esprit plus « Bistrot des copains parisien » avec une carte élaborée et un bar à vins du plus bel effet. Quel que soit le moment de la journée, on se sent comme chez soi à l’Océan Vagabond et c’est certainement pour cela que l’établissement ne désemplit jamais. Forts de cette première expérience à Essaouira, Sébastien et Marie décident, il y a quelques années, d’insuffler cet esprit à Dakhla, autre spot reconnu pour la qualité de ses vagues et la force de son vent. A quelques centaines de kilomètres de toute civilisation, entre désert, lagune et océan, ils ouvrent ainsi en 2010 le centre éco-touristique Océan Vagabond Dakhla. Leur leitmotiv ? Inscrire leur projet dans une démarche durable, c’est à dire respecter l’environnement – empreinte carbone, végétation – et mettre en place des actions citoyennes comme organiser des opérations de sensibilisation ou nettoyer les plages. Un village de bois couleur sable, composé de bungalows haut de gamme, voit donc le jour au milieu des dunes de sable. Une véritable 34

HIKAYATS

oasis avec en prime tout le confort d’un service en pension complète. Difficile de ne pas apprécier la vue sur le lagon et le silence du désert… Autre décor mais même devise, le « No Time, No news, No shoes spirit » se révèle ici dans la volonté d’échanger et de partager un moment hors du temps ensemble. Si certains se demandent ce qu’ils peuvent bien faire plus d’une journée dans le désert, l’Océan Vagabond leur réserve bien des surprises. Avec une palette d’activités pour les sept à soixante-dix sept ans allant des balades dans le Sahara Marocain à la cabane de massage & yoga en passant par les éternelles sessions de glisse (windsurf, kitesurf, surf) pour débutants ou confirmés. Mais pour avoir réellement l’esprit léger au moment de partir à l’eau, mieux vaut être parfaitement sûr de son matériel et de son encadrement. C’est pourquoi Sébastien et Marie se sont associés, à Dakhla comme à Essaouira, avec le Club Mistral / Ion Club, groupe de glisse allemand aux standards irréprochables. Plus grosse structure de glisse sur Essaouira, le Club Mistral a fait ses preuves au fil des

années. Collée à l’Océan Vagabond, l’école nautique en est comme le prolongement. Et si on retrouve la même déconctraction, c’est sûrement aussi parce qu’on peut être certain de la qualité de l’enseignement dispensé par des encadrants diplômés et certifiés et du matériel dernier cri. « Le surfeur doit juste profiter, il ne doit s’occuper de rien, même pas de porter sa planche. C’est un peu le luxe de la prestation nautique si vous voulez » explique Martin, le directeur de la base, en rigolant. C’est donc l’esprit léger que toute la famille peut apprécier son moment de glisse. Car oui, dès six ans les enfants peuvent apprendre à se tenir sur une planche ! Ainsi, outre les cours de kite et windsurf dans la baie d’Essaouira, tout le monde peut profiter des excursions ou des « kitesurf safaris » qui sont proposés pour découvrir les alentours de la ville. Surf, yoga, excursions dans le désert ou à Dakhla sont également au programme des jours sans vent. L’esprit « vagabond », c’est aussi permettre à des enfants issus de milieux défavorisés de s’évader quelques heures grâce à un partenariat noué avec l’association Au cœur de l’amitié Euro-Marocaine. Tous les dimanches matins, dans le cadre


LE SURFEUR DOIT JUSTE PROFITER, IL NE DOIT S’OCCUPER DE RIEN, MÊME PAS DE PORTER SA PLANCHE. C’EST UN PEU LE LUXE DE LA PRESTATION NAUTIQUE SI VOUS VOULEZ. — Martin

d’un programme spécifique, une douzaine d’enfants sont pris en charge par le club et apprennent à défier l’océan dans la bonne humeur. Que ce soit à Dakhla ou Essaouira, sur un transat ou une planche de kite, L’Océan Vagabond offre la possibilité de se déconnecter, de vivre dans le moment présent et d’apprécier enfin la beauté environnante. Finalement, être « vagabond » : ça ne serait pas ça le véritable luxe ? ¶

WA N D E RIN G SO U LS A real meeting spot for fans of gliding living in the city, the Océan Vagabond perfectly symbolizes the lifestyle made in Essaouira. Created in partnership with the Club Mistral / Ion Club gliding school, this bar-restaurant with a very successful design is a hotspot of «cool attitude» and friendliness. Since 2010, this wind of freedom has also been blowing on Dakhla, where an eco-tourist centre, Océan Vagabond, was also created.

E

ssaouira and its trade winds, the wind that blows almost tirelessly… This is a story that all sliding fans know by heart. Passionate about kite surfing and strong sensations, ten years ago, Sébastien De Flandres and his wife Marie decided to create a place that was like them. Nestled between wetsuits drying until the next round of waves and swimsuits, the establishment is famous for its “cool” atmosphere, chic but casual. The first establishment at the end of the boardwalk, the Océan Vagabond is a hidden gem. Far from the main road, its large terrace overlooking the beach hides an idyllic setting. Swings and trampolines for children (and «big kids»), wooden tables and recycled pallets, sunbeds: everything makes you want to apply the institution’s famous motto: no time, no news, no shoes. While the Océan Vagabond is renowned for its incomparable atmosphere, it is also known for its family-friendly and generous gastronomy, which highlights fresh and market sourced products. Throughout the day, come over for a moment of relaxation or a gourmet break, across from the ocean and the island of Mogador. At lunchtime, a dozen suggestions

are written on the slate and complement an already very broad menu. In the evenings on weekends, the place takes a step further and unveils a «Parisian bistro» spirit, with an elaborate menu and a wine bar of the most beautiful effect. Whatever time of the day, one feels at home in the Océan Vagabond and this is certainly why the establishment is always full. A few years ago, thanks to this first experience in Essaouira, Sébastien and Marie decided to take this spirit over to Dakhla, another spot recognized for the quality of its waves and the strength of its wind. In 2010, a few hundred kilometres from civilization, between desert, lagoon and ocean, they opened the «Océan Vagabond Dakhla» eco-tourist centre. Their leitmotif? To integrate their project into a sustainable approach, that is to say to respect the environment – carbon footprint, vegetation – and to implement ethical measures such as organising awareness campaigns or cleaning beaches. A sand-coloured wooden village, composed of premium bungalows, was therefore created in the middle of the sand dunes. A true oasis with all the comforts of a full-board service. HIKAYATS

35


LIFESTYLE

Different décor, the same motto, «No Time, No news, No shoes spirit» is here revealed with a desire to share a moment outside of time together. If some are wondering what there is to do for more than one day in the desert, the Océan Vagabond is full of surprises. With a large variety of activities for seven to seventy seven year-olds, ranging from walks in the Moroccan Sahara to the massage & yoga cabana and perennial sliding sessions (windsurfing, kite surfing, surfing) for beginners to semi-pros. But to feel really relaxed when heading out to water, you need to be sure of your equipment 36

HIKAYATS

and your coach. That is why Sébastien and Marie partnered, in Dakhla as in Essaouira, with the Club Mistral / Ion Club, a German gliding group with very high standards. The biggest gliding structure in Essaouira, the Club Mistral has proven its worth over the years. Located next to the Océan Vagabond, the nautical school looks like its extension. And if we find the same cool attitude, surely it is also because we can be sure of the quality of the education provided by qualified supervisors and state-of-the-art material. «The surfer is there to enjoy himself, he should

not be responsible for anything, not even for carrying his board. It is a little luxury of nautical service, if you prefer”, explains Martin, Director of the base, laughing. It is therefore in a relaxed state of mind that the whole family can enjoy their glide time. Because yes, children can learn to stand on a board from the age of 6! In addition to kite surfing and windsurfing lessons in the bay of Essaouira, anyone can take advantage of the excursions or kitesurfsafaris, which are offered to discover the surrounding area of the city. Surf, yoga, excursions into the desert or to Dakhla are also on the agenda on days without wind. The «vagabond» spirit also enables children from disadvantaged backgrounds to escape for a few hours of fun thanks to a partnership with the Au cœur de l’amitié Euro-Marocaine association. Every Sunday morning, in the context of a specific program, a dozen children are supported by the club and learn to defy the ocean in a friendly atmosphere. Whether in Dakhla or Essaouira, on a sunbed or a kite surfing board, the Océan Vagabond lets you disconnect, live in the present and enjoy the surrounding beauty. Finally, being a «vagabond»: isn’t it a real luxury? ¶


Since 2004

by Natacha

Stéphane

SCHOPPE & LAURENT

PATENTE N°47231681 – REGISTRE DU COMMERCE N°1069 – IDENTIFIANT FISCAL N°5790544

PUB WWW.IMMOBILIERE-ESSAOUIRA.COM 80280 2-0 01 1 lot ot Azl ze eff 440 4 00 Esssao ou uiira - MAR A OC O LOCATIONS GOLF, VILLE & CAMPAGNE I VENTES & ACHATS I CONSTRUCTION I RÉNOVATION I DÉCORATION I AMÉNAGEMENT I HOME STAGING


LIFESTYLE

CHAQUE FOIS QUE L’ON EMPRUNTE L’ESCALIER QUI MONTE VERS LE TAROS, ON EST GAGNÉ PAR UNE ÉMOTION UN PEU À PART.

38

HIKAYATS


COMME UN CŒUR QUI BAT LIKE A BEATING HEART Entretien : Paul Argentine • Photos : Stéphane Candé

Passage obligé de tout séjour à Essaouira, le Taros est un lieu qui vit tout au long de la journée et que sa terrasse et son ambiance unique rendent complètement à part. Repris récemment par Karim & Brahim Ioualalen, l’établissement se réinvente tout en perpétuant une tradition qui en a fait l’un des endroits les plus prisés de la ville.

seul le détour. Un étage plus bas, la salle du restaurant révèle, elle, un décor plus intimiste. Dans un style largement inspiré par les codes classiques de l’architecture marocaine, ses espaces élégants et raffinés offrent une ambiance chaleureuse et agréable.

haque fois que l’on emprunte l’escalier qui monte vers le Taros, on est gagné par une émotion un peu à part. Car là-haut, au bout des marches entourées de zellige, on trouve bien plus qu’un endroit où l’on va diner ou prendre un verre… Véritable institution, le Taros est presque un lieu public d’Essaouira tant sa terrasse au style inimitable constitue une halte incontournable. Que l’on soit résident ou de passage, venu déjeuner en milieu de journée quand seule la morsure du soleil peut venir troubler l’incroyable quiétude ou siroter un mojito aux heures où l’ambiance monte irrésistiblement, on garde tous précieusement avec nous des souvenirs « du Taros ». Sorte de témoin bienveillant de nos moments de vie, l’établissement dégage une atmosphère et un parfum bien à lui, subtil mélange d’iode et de goût de la liberté.

Outre son cadre et son emplacement, le Taros doit également sa flatteuse réputation à la qualité de sa cuisine. Très variée, sa carte mêle aussi bien les saveurs de la mer que les viandes et les recettes traditionnelles marocaines. Après de longues années sous la houlette d’Alain Fillaud, le Taros est depuis quelques mois la propriété de Brahim & Karim Ioualalen. Les frères ont apporté quelques touches de nouveauté (dont l’aménagement d’un nouveau pan de terrasse spécialement pensé pour vous permettre de soigner votre bronzage et la possibilité de profiter d’une formule barbecue tous les midis) tout en s’appuyant sur l’héritage historique de l’établissement et son équipe, dont la plupart des membres sont présents depuis de nombreuses années. Le Taros, c’est une famille. En cuisine en tout cas, les quelques modifications de la carte constituent l’unique changement et la qualité des plats et du service reste la même. Ici, c’est ce que l’on appelle communément une « bonne table ».

Si ce lieu, qui semble traverser les époques mieux que tout autre, marque autant les visiteurs, c’est bien sûr tout d’abord grâce à sa terrasse hors du commun, baignée de soleil tout au long de la journée. Sur plusieurs niveaux, elle offre des points de vue incomparables sur la place Moulay Hassan, le port, l’Atlantique, l’île de Mogador et la baie d’Essaouira. Son décor dominé par le blanc et reconnaissable entre mille pour son mobilier bleu azur caractéristique vaut à lui

Épicentre de la fête lors du festival Gnaoua, l’établissement est aussi connu pour accueillir des expositions ou des groupes musicaux tout au long de l’année. Les soirs d’été ou de week-ends, sa terrasse bondée constitue à elle seule un spectacle étonnant. Du petitdéjeuner aux dernières notes du DJ, il se passe toujours quelque chose au Taros… L’établissement donne inlassablement le rythme aux jours et aux nuits d’Essaouira. Comme un cœur qui bat. ¶

C

HIKAYATS

39


LIFESTYLE

Prerequisite to any stay in Essaouira, the Taros is a place that lives all day long and whose terrace and unique atmosphere set it apart from everywhere else. Recently acquired by Karim & Brahim Ioualalen, the establishment is reinventing itself while perpetuating a tradition that has made it one of the most famous places in the city.

E

ach time you take the staircase that lead up the Taros, you are conquered by a unique emotion. Because up there, at the end of the markets surrounded by zellige, is much more than just a place to have dinner or a drink ... A real institution, the Taros is almost a public place of Essaouira as its terrace with an inimitable style constitutes an essential stop. Whether you’re a resident or a visitor, coming in for lunch in the middle of the day, when only the bite of the sun can disturb the incredible quiet, or to sip a mojito when the atmosphere starts rising, we all have precious memories «of the Taros». As a benevolent witness of our life moments, the establishment exudes its own atmosphere and perfume, a subtle mix of iodine and a taste of freedom. If this place, which seems to be going through the ages better than any other, makes such a big impression on its visitors, it is of course mostly thanks to its extraordinary terrace, bathed in sunshine throughout the day. Its several levels offer incomparable views of the Moulay Hassan square, the harbour, the Atlantic, the island of Mogador and the bay of Essaouira. Its decor dominated by white and recognizable among thousands for its characteristic blue furniture is worth the detour alone. 40

HIKAYATS

One floor below, the restaurant room reveals a more intimate decor. In a style largely inspired by the conventional codes of Moroccan architecture, its elegant and refined spaces boast a warm and pleasant atmosphere. In addition to its setting and location, the Taros also owes its flattering reputation to the quality of its cuisine. Very varied, its menu combines flavours of the sea and meat and Moroccan traditional recipes. After many years under the leadership of Alain Fillaud, the Taros recently became the property of Brahim & Karim Ioualalen. The brothers have added a few novelties (among others the development of a new section of terrace specially created to allow you to take care of your tan and to enjoy a barbecue at lunchtime) while relying on the historical legacy of the establishment and its team, most of whose members have been present for many years. The Taros is a family. In the kitchen in any case, the few alterations to the menu make up the only change and the quality of the food and service remains the same. Here, it is what is commonly called a «good table». The epicentre of the feast during the Gnaoua festival, the establishment is also known for hosting exhibitions and bands throughout the year. During summer evenings or weekends, its crowded terrace alone constitutes an amazing show. From breakfast to the last notes of the DJ, there is always something happening in the Taros… The establishment tirelessly set the pace of days and nights in Essaouira. Like a beating heart. ¶


PUB


LIFESTYLE

42

HIKAYATS


UNE VIE D’ARTISTE AN ARTISTIC LIFE Entretien : Camille Chataignier • Photos : Sabir El Mouakil - Cyril Zekser

Didier Spindler est un artiste accompli. Pour lui, la vie est à l’image de ses créations : colorée, audacieuse et surprenante. Ce voyageur invétéré a posé ses valises à Essaouira il y a dix ans pour y commencer une nouvelle toile, une nouvelle vie…

«

Lors d’une rencontre, il y a souvent le petit je ne sais quoi, un détail inexplicable qui fait qu’on apprécie tout de suite une personne ou un lieu. Essaouira avait ce petit plus qui fait que j’ai tout de suite craqué pour elle ! » raconte Didier Spindler autour d’un déjeuner au Dar Caravane, le nouvel établissement qu’il vient d’ouvrir à l’entrée de la ville. Depuis plus de trente ans, l’homme au ton affable et aux yeux rieurs ne se fie qu’à son intuition. Cet artiste et baroudeur dans l’âme est né dans le sud de la France, c’est là qu’il organise sa première exposition de peinture dès l’âge de seize ans. Quelques années plus tard, premier changement de décor radical, il décolle pour les Antilles. Guadeloupe, Saintes puis Saint-Barth : Didier se sent bien sur les îles et sa peinture s’en ressent. Il ne tarde pas à devenir un peintre « tropicaliste » de renom, exposant aux Antilles mais aussi dans les galeries d’art parisiennes ou new-yorkaises. Puis un jour il vient à Essaouira et comme beaucoup d’autres, tombe amoureux de cette « presqu’île » comme il aime à la nommer et décide de tout quitter pour s’y installer. Il y ouvre d’abord une galerie d’art et un riad puis un premier restaurant, le Caravane Café. Aujourd’hui, il se lance dans un nouveau projet à la hauteur de son talent, Dar Caravane, une superbe maison d’hôtes où il peut combiner toutes ses passions dans un même lieu enchanteur.

Son inspiration ? La vie tout simplement. Didier est généreux, il a envie de bien faire et ça se ressent. C’est d’ailleurs à ça qu’on reconnaît le style « Spindler », un incroyable sens de l’accueil. Il le dit lui même, il pense ses établissements, ses plats et même son dressing comme il peint une toile. C’est un jet, une création. On y retrouve une infinie palette de couleurs, une certaine gourmandise et un savant mélange de styles dont lui seul à le secret. Quand on pousse la porte de ses restaurants on aperçoit ainsi une lampe années 70 sur un meuble Louis XV ou un Bouddha vert fluo à côté d’une collection de faïences de Vallauris chinées en brocante… C’est comme ça que Didier conçoit la vie. Il faut oser ! Le tout est agrémenté par ses toiles au couteau aux touches ensoleillées représentant la douceur de vivre des tropiques. On retrouve également cette chaleur dans ses plats inspirés des quatre coins du monde et dans la joie de vivre qui émane de ces véritables lieux de vie. Car bien plus que de simples

restaurants, le Caravane Café ou Dar Caravane sont des lieux où l’escale est toujours conviviale et chaleureuse. Si Didier fait le tour de toutes les tables et vous reçoit « comme à la maison », il a su transmettre à toutes ses équipes sa philosophie de vie. C’est donc avec le sourire et un plaisir communicatif qu’on est reçu. Chaque jour, sans exception. Le midi, on apprécie les jardins de Dar Caravane pour un déjeuner champêtre au bord de la piscine, sur une table haute, à l’ombre d’un arbre ou sous les arcades. Le soir, musiciens, magiciens et cracheurs de feu se rejoignent dans le patio du Caravane Café, incitant les convives à sortir de leur alcôve pour apprécier le spectacle et partager un moment tous ensemble. « La vie est comme une pièce de théâtre » résume Didier avec son éternel enthousiasme, « on est acteur de sa propre destinée mais il faut aussi savourer les moments où on est spectateur et se laisser porter par le show ». En véritable artiste, il se révèle en tout cas un excellent metteur en scène. ¶ HIKAYATS

43


LIFESTYLE

44

HIKAYATS


Didier Spindler is an accomplished artist. For him, life reflects his creations: coloured, daring and surprising. This inveterate traveller settled in Essaouira ten years ago to start a new painting and a new life…

During an encounter, there is often a small touch, an inexplicable detail that makes you immediately appreciate a person or a place. Essaouira had that little something more and I immediately fell for it!" remembers Didier Spindler, sitting at lunch at the Dar Caravane, the new establishment he just opened at the entrance of the city. For more than thirty years, this man with an affable tone and smiling eyes has relied only on his intuition. This artist and adventurer in the soul was born in the south of France, where he organized his first painting exhibition at the age of sixteen. A few years later, he had his first radical change of setting and decided to go to the West Indies. Guadeloupe, Les Saintes, and finally St Barth: Didier feels good on the islands, and you can feel it in his paintings. He quickly became a renowned “tropicalist” painter, exposing in the

Caribbean, but also in art galleries in Paris and New York. Then one day, he came to Essaouira and, like many others, fell in love with this "presqu'ile" as he likes to call it and decided to leave everything and settle there. He started off by opening an art gallery and a riad, then a first restaurant, the Caravane Café. Today, he is launching a new project at the height of his talent, Dar Caravane, a great guest house when he can combine all his passions in one enchanting place. His inspiration? Just life. Didier is generous, he wants to do things well and you can feel it. This is how you recognize the "Spindler" style: an incredible sense of hospitality. He says himself that he imagines his institutions, his dishes and even his dressing room like a canvas. It is a brush stroke, a creation. There is an infinite palette of colours, a form of indulgence and a smart blend of styles only he knows the secret to. When you open the door of his restaurants, you can find a lamp from the 70’s standing on a Louis XV piece of furniture or a neon green Buddha next to a collection of majolica from Vallauris from a flea market... That is how Didier sees life. It is daring! All of this enriched by his canvases painted with

knives and with sunny notes representing the sweetness of life in the tropics. There is also this warmth in his dishes inspired from all over the world and in the joy of living which emanates from his living spaces. Because they are so much more than just restaurants, the Caravane Café and Dar Caravane are places where the stopover is always warm and friendly. If Didier visits all the tables and welcome you "as if you were at home", he was also able to teach his teams his philosophy of life. It is therefore with a smile and a communicative pleasure that you will be welcomed. Each day, without exception. At lunchtime, one appreciates the gardens of Dar Caravane for a lunch by the pool, on a high table, in the shade of a tree or under arcades. In the evening, musicians, magicians and fire twirlers meet in the patio of the Caravane Café, encouraging guests to leave of their alcove to enjoy the show and share a moment together. "Life is like a play", Didier summarizes with his eternal enthusiasm, "you are an actor of your own destiny but you must also enjoy moments where you are spectator and let yourself be transported by the show". As a true artist, he reveals himself as an excellent stage director. ¶ HIKAYATS

45


PORTFOLIO

CARTE BLANCHE (POUR NUITS NOIRES) À SAÏD BENHAMIDA W HITE CARD (FOR BLACK NIGHTS) FOR SAÏD BENHAMI D A Pages préparées par Paul Argentine • Photos : Said Benhamida

N

é à Casablanca en 1977, Saïd Benhamida a participé à plusieurs expositions photographiques et son travail fait partie de la collection publique de la fondation CDG à Rabat. Son travail s’articule autour des frontières de l’identité et des acquis culturels qui limitent parfois notre perception du monde qui nous entoure. Saïd Benhamida nous plonge ainsi dans un univers dans lequel la nuance rend tout possible, impliquant une recherche de soi dans un monde onirique, où les identités singulières deviennent multiples. Exposée à Essaouira en 2013 et à Rabat en 2014, la série « Nocturnes » explore les nuits d’Essaouira, rythmée par le souffle du vent qui s’engouffre dans les ruelles de la médina, devenue en quelques années un parfait espace d’évasion. Entre rêve et éveil, une frontière imperceptible s’installe, les ombres dominent, les couleurs froides jaillissent et les nuances animent les remparts d’une ville qui vibre dans le silence de la nuit. Les formes s’effritent, s’évaporent. Nous sommes dans un rêve, éveillé. 46

HIKAYATS

Born in Casablanca in 1977, Said Benhamida has taken part in several photographic exhibitions and his work is part of the public collection of the CDG foundation in Rabat. His work is based on the borders of identity and cultural achievements that sometimes limit our perception of the world around us. Saïd Benhamida plunges us into a universe in which shade makes everything possible, involving a self-quest in a dream world, where singular identities become multiple. Exposed in Essaouira in 2013 and in Rabat in 2014, the «Night» series explores nights of Essaouira, articulated by the breath of wind that blows in the narrow streets of the medina, which in the last few years has become a perfect space to escape. Between dream and awakening, an imperceptible border installs itself, shadows dominate, cold colors skitter out and shades enliven the ramparts of a city that vibrates in the silence of the night. Shapes crumble, evaporate. We are in a dream, awake.


HIKAYATS

47


PORTFOLIO

48

HIKAYATS


HIKAYATS

49


PORTFOLIO

50

HIKAYATS


PUB info@oneup-essaouira.com • +212(0)634 920 201 • 1 rue Laalouj - Essaouira Médina www.oneup-essaouira.com


LIFESTYLE

52

HIKAYATS


UNE DESTINATION, DEUX UNIVERS ONE DESTINATION, TWO UNIVERSES Entretien : Camille Chataignier • Photos : Sofitel - MGaller y

Un peu plus de dix ans après l’ouverture du Médina Essaouira Thalassa Sea & Spa MGallery Collection, le Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa ouvrait ses portes en 2011 en bordure du parcours de 18 trous signé par le légendaire Gary Player. Les deux adresses du groupe Accor se complètent aujourd’hui avec bonheur pour célébrer une certaine idée de l’art de vivre à Essaouira.

S

itué au cœur d’un site d’exception, entouré d’un domaine forestier de 600 hectares, protégé par une dune naturelle et bordé par une plage sauvage, le Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa se devait d’avoir une architecture à la hauteur de son environnement. C’est le pari réussi par l’architecte Rachid Andaloussi qui a imaginé des lignes épurées et élégantes, créant une rencontre réussie entre architecture contemporaine et style marocain traditionnel. Du volume impressionnant du lobby aux 170 chambres et villas privatives, l’établissement dégage une étonnante sensation de quiétude et d’équilibre. La pureté des matériaux – pierres sèches traditionnelles, béton ciré et bois – donne aux lieux un côté presque minéral, prolongeant le dialogue permanent avec l’extérieur. La décoration intérieure de Didier Gomez s’inscrit dans la même vision que l’architecture de Rachid Andaloussi : un savant mariage entre modernité et tradition. Sa lecture contemporaine des moucharabiehs constitue ainsi par exemple l’un des éléments les plus remarquables d’un design plein de charme et de caractère, qui n’hésite

pas à jouer avec les matières brutes. Le mobilier moderne, sélectionné auprès de marques prestigieuses comme Ligne Roset ou Zanotta, participe également à la personnalité d’un décor qui ne laisse pas indifférent. Et si le Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa abrite tous les services d’un hôtel de son standing – trois piscines, quatre restaurants, deux bars, un night-club, un kids’ Club ainsi qu’un spa avec hammam – on n’a jamais l’impression de se trouver dans un complexe d’envergure tant chaque espace offre un sentiment d’intimité et de calme absolus.

SITUÉ AU CŒUR D’UN SITE D’EXCEPTION, ENTOURÉ D’UN DOMAINE FORESTIER DE 600 HECTARES, PROTÉGÉ PAR UNE DUNE NATURELLE ET BORDÉ PAR UNE PLAGE SAUVAGE... Autre hôtel du groupe et de la ville qui ne manque ni de personnalité ni de caractère : le Médina Essaouira Thalassa Sea & Spa MGallery Collection. Cette autre adresse, au style complètement différent, fait cette fois écho direct à l’océan. Hôtel de charme inauguré en 2000, l’établissement est un lieu aussi atypique que convivial. Son

architecture singulière s’inspire à la fois du riad marocain et de l’ellipse maritime. On y retrouve une élégante harmonie des matières traditionnelles et de l’artisanat local. Des murs de couleur rouge pourpre qui donna son nom aux îles Purpuraires faisant face à l’hôtel, au mobilier en bois de tuya en passant par les lanternes en fer forgé et l’aménagement du patio central et de la piscine extérieure, la conception et la décoration plongent les voyageurs dans l’atmosphère d’Essaouira la belle dessinée. Autres exemples, les classiques des années 70 qui résonnent dans le bar anglais tel un hommage aux artistes hippies qui ont fait la réputation d’Essaouira ou la pêche du jour proposée dans le restaurant situé sur la plage en face de l’île de Mogador. Enfin dernière ode à la ville et à l’océan, l’institut Thalassa Sea & Spa. Seul établissement de thalassothérapie de la ville, il a été primé au salon international du spa et du bien-être au Maroc. Bienfaits de l’eau de mer, secrets de beauté orientaux et thérapeutes expérimentées forment le savant mélange qui a fait la réputation de l’institut dans tout le Maroc et même au-delà des frontières du royaume chérifien. Essaouira est une ville aux multiples facettes… Le Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa et le Médina Essaouira Thalassa Sea & Spa MGallery Collection présentent, eux, deux visages différents et complémentaires de l’art de vivre dans la cité des alizés, réussissant l’alchimie entre tradition et modernité. Pour offrir à leurs visiteurs un moment de sérénité absolue. ¶ HIKAYATS

53


LIFESTYLE

A little more than ten years after the opening of the Médina Essaouira Thalassa Sea & Spa MGallery collection, the Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa was inaugurated in 2011 on the edge of the 18-hole golf course signed by legendary Gary Player. The two addresses of the Accor group happily come together today to celebrate a certain idea of the Essaouira way of life.

L

ocated in the heart of an exceptional site, surrounded by a 600-hectare forest, protected by a natural dune and bordered by a wild beach, the Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa had to adopt an architecture to match its environment. A completed challenge for architect Rachid Andaloussi, who designed the sleek and elegant lines, creating a successful blend of contemporary architecture and traditional Moroccan style. From the impressive size of the lobby to the 170 rooms and private villas, the establishment offers an amazing feeling of peacefulness and balance. The purity of the materials – traditional dry stones, polished concrete and timber – gives the place an almost mineral nature, prolonging the permanent dialog with the outside. The interior decoration by Didier Gomez follows the same vision as Rachid Andaloussi’s architecture: a subtle alliance of modernity and tradition. His contemporary vision of mucharabiehs makes up a most remarkable design, full of charm and character, which does 54

HIKAYATS

not hesitate to use raw materials. The modern furnishings by prestigious brands such as Ligne Roset and Zanotta also contribute to the personality of a décor, which does not leave you indifferent. And while the Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa offers all the services expected of a hotel of this standard – three swimming pools, four restaurants, two bars, a night club, a kids’ Club as well as a spa with steam room – you never feel as if you are in complex of this scale as each space provides a feeling of absolute intimacy and quiet. Another hotel of the group in the city, which does not lack personality or character: the Médina Essaouira Thalassa Sea & Spa MGallery collection. This alternative address, in a completely different style, directly echoes to the ocean. A charming hotel inaugurated in 2000, the establishment is as original as it is welcoming. Its singular architecture is based both on Moroccan riads and the maritime ellipse. There is an elegant harmony of traditional materials and local handicrafts. From walls of crimson red that gave its name to the Purpuraires islands facing the hotel, to wooden thuja furniture and wrought iron lanterns and the development of the central patio and outdoor pool; the design and decor immerse travellers into the atmosphere of beautiful Essaouira. Other examples, classics from the 70’s that resonate in the English bar as a tribute to hippie artists who made Essaouira’s reputation; or the catch of the day that is served in the restaurant located on the beach in front of the island of Mogador.

Finally, as a final ode to the city and the ocean, the Thalassa Sea & Spa institute. A unique thalassotherapy establishment in the city, it was rewarded during the international spa and well-being fair in Morocco. Seawater treatments, secrets of Oriental beauty and experienced therapists form a subtle blend that has made the reputation of the institute all over Morocco and even beyond the borders of the Cherifian kingdom. Essaouira is a city with many faces... The Sofitel Essaouira Mogador Golf & Spa and the Medina Essaouira Thalassa Sea & Spa MGallery collection offer two different and complementary sides of the art of life in the city of trade winds, managing to create an alchemy between tradition and modernity. To offer their visitors a moment of absolute serenity. ¶


PUB


LIFESTYLE

CE PETIT SUPPLÉMENT D’ÂME THIS SMALL SUPPLEMENT OF SOUL Texte : Camille Chataignier • Photos : Madada - Maxime Gautier

56

HIKAYATS


AUCUN PAYS NE M’A DONNÉ L’ENVIE D’Y POSER MES VALISES COMME CELUI-CI — Christine Dadda

Blottie derrière les remparts de la médina et surplombant l’océan, Madada Mogador est une adresse surprenante. Ce lieu à l’identité unique, à la fois restaurant, maison d’hôtes & atelier de cuisine s’est imposé au fil des années comme l’une des signatures les plus réputées de la ville en termes d’art de vivre.

L

’histoire de Christine Dadda et de la ville Essaouira ressemble à celles de nombreux habitants de la cité Mogadoriene. C’est au cours d’un voyage qu’elle a le coup de foudre pour la cité des alizés. « Aucun pays ne m’a donné l’envie d’y poser mes valises comme celui-ci. Je suis arrivée au Maroc par hasard et au bout de 24 heures, je me suis mise à chercher une maison. Un mois plus tard, j’ai trouvé la perle rare » raconte, d’une voix douce et posée, Christine qui, après avoir parcouru le monde, a trouvé à Essaouira le calme et la plénitude qu’elle recherchait. Si la rencontre entre Christine Dadda et sa ville d’adoption en rappelle beaucoup d’autres, son établissement, lui, est tout simplement unique. À l’entrée de la médina, face au port et aux plages, Madada Mogador – à mi-chemin entre l’hôtel et la maison de vacances – est un havre de paix et de tranquillité. Entièrement rénové il y a quelques années avec élégance, ce lieu intime et protecteur sonne comme une invitation naturelle à la détente. Sur deux étages, autour d’un patio lumineux et d’une magnifique terrasse surplombant l’océan, les sept chambres de l’établissement offrent ainsi une atmosphère des plus sereines et apaisantes. Marquée notamment par le tadelakt sable et beige relevé par ses sabras aux tons chatoyants et les torchères du designer Jonathan Amar (connu notamment pour ses collaborations avec l’Hôtel Costes à Paris ou le Comptoir Darna à Marrakech), la décoration, mélange d’inspirations marocaines et de minimalisme, se révèle pleine de finesse et de raffinement, participant au caractère affirmé mais plein d’équilibre des lieux. Comme une force tranquille.

Quelques années après l’ouverture de la maison d’hôtes, le restaurant « La Table Madada » est venu ajouter une déclinaison culinaire et gastronomique à l’esprit hors du commun de ce lieu résolument dédié à l’art de vivre. Installée dans un ancien entrepôt datant du XIX e restauré avec soin, « La Table » vaut tout d’abord par son décor hors du commun. Voûtes, arcades et pierres taillées contrastent avec les touches de couleur d’un mobilier design du plus bel effet et les énormes abat-jours de lin signés Jonathan Amar pour créer une ambiance douce et feutrée mais remplie de charme et de personnalité. C’est dans ce cadre élégant et chaleureux que le chef Souad Ezzahidi, vingt-six ans seulement, veille sur une carte tournée, notamment, vers les saveurs de l’Océan et les recettes marocaines revisitées. Pétri de talent, ce chef autodidacte, qui a appris au contact de grands chefs, met un point d’honneur à utiliser des produits frais et de saison. Les arrivages de la pêche du jour lui permettent ainsi de travailler, souvent, coquillages et crustacés et on dit des gambas en habit d’épices ou de la pastilla de homard qu’ils sont divins. Devenue l’une des tables les plus réputées de la ville en seulement quelques années, Madada propose également des cours de cuisine. « L’Atelier Madada », troisième escale du voyage, permet d’apprendre quelques un des secrets de la cuisine marocaine traditionnelle. Dans l’enceinte du restaurant, avec les tenues et les ustensiles dignes d’un véritable cuisinier mais dans une ambiance particulièrement détendue et « friendly », l’expérience mérite le détour et se finit, inexorablement, par une dégustation de toutes les expérimentations culinaires des apprentis chefs ! Chic mais insaisissable, plein de caractère mais étonnant de sérénité : Madada est un lieu à l’image de la ville d’Essaouira. Un de ces lieux dont on tombe amoureux. ¶ HIKAYATS

57


LIFESTYLE

Nestled behind the ramparts of the medina and overlooking the ocean, Madada Mogador is a surprising address. This place with a unique identity, both restaurant, guest house & cooking workshop has imposed itself over the years as one of the most renowned locations in the city, in terms of lifestyle.

T

he story of Christine Dadda and the city of Essaouira is similar that of many inhabitants of the city of Mogador. During a holiday, she fell in love with the city of trade winds. «No country has ever given me the desire to pack my bags as much as this one has. I arrived in Morocco by chance and after 24 hours, I began to search for a home. A month later, I found the rare gem» recalls, in a soft and calm voice, Christine, who, after traveling the world, found the calm and fullness she was looking for in Essaouira. While the encounter between Christine Dadda and her city of adoption reminds us of many others, her establishment is simply unique. At the entrance of the medina, opposite the port and beaches, Madada Mogador – halfway between hotel and holiday house – is a haven of peace and tranquility. Completely renovated with elegance a few years ago, this intimate and protective venue rings like a natural invitation to relaxation. Over two floors, around a bright patio and a magnificent terrace overlooking the ocean, the seven rooms of the resort offer a most soothing and serene atmosphere. Marked in particular by the sand and beige tadelakt noted by its sabras with lush tones and flares created by designer Jonathan Amar (especially known for his collaborations with the Costes Hotel in Paris or the Comptoir Darna in Marrakech), the decor, a mixture of Moroccan inspirations and minimalism, is full of finesse and so58

HIKAYATS

phistication, contributing to the assertive but balanced character of the place. Like a quiet strength. A few years after the opening of the guesthouse, «La Table Madada» restaurant added a culinary and gourmet dimension to the exceptional spirit of this place, which is resolutely dedicated to the art of living. Installed in a former and carefully restored warehouse from the nineteenth century, «La Table» is worth visiting for its extraordinary décor alone. Vaults, arcades and hewn stones contrast with color touches of beautiful designer furniture along with huge linen lampshades signed by Jonathan Amar, to create a gentle and intimate atmosphere full of charm and personality. It is in this elegant and warm setting that Souad Ezzahidi, twenty-six years old only, offers a menu based in particular on the flavors of the ocean and revisited Moroccan recipes. Full of talent, this self-taught chef, who learned by working with renowned chefs, makes it a point of honor to use fresh and season products. Shipments of the catch of the day thus enable him to often work shellfish and it is said of the gambas in spices and the lobster pastilla that they are divine. Having become one of the most renowned tables in the city in just a few years, Madada also offers cookery courses. «L’Atelier Madada», the third stopover of the trip, allows us to learn some of the secrets of traditional Moroccan cuisine. Within the walls of the restaurant, with the clothes and utensils worthy of a true cook but in particularly relaxed and friendly atmosphere, the experience is worth a detour and ends, inexorably, in a tasting of all the experiments by the culinary apprentice chefs! Chic but elusive, full of character yet surprisingly serene: Madada fits the image of the city of Essaouira. One of the places we fell in love with.¶


PUB


ARCHITECTURE

60

HIKAYATS


La maison sur la colline THE HOUSE ON THE HILL Entretien : Camille Chataignier • Photos : L’Immobilière

HIKAYATS

61


ARCHITECTURE

62

HIKAYATS


Au départ, c’était juste une colline dans les environs d’Essaouira. Après trois ans de travaux et d’efforts, Stéphane et Natacha en ont fait un lieu de vie d’exception, proche de la nature et plein de cachet. Découverte d’une maison sur la colline qui mêle les inspirations avec bonheur pour dégager un incomparable sentiment de liberté.

«

La maison sort entièrement de notre imagination. Il n’y avait rien et nous avons tout pensé dans le moindre détail » commence Natacha Schoppe dans un large sourire lorsqu’on lui demande de raconter l’histoire de son étonnante propriété, entièrement construite en pierres de taille du pays. « La maison s’articule autour d’un patio central fleuri et de sa terrasse en rotonde » continue celle qui dirige, avec son mari Stéphane, l’Immobilière d’Essaouira, l’une des principales agences immobilières de la ville qu’ils ont créés en 2004. Réunis par la terrasse, la piscine et les jardins, les deux corps de bâtiment se font ainsi face dans un style qui, bien que marqué par l’architecture traditionnelle marocaine, n’est pas non plus sans rappeler celui des haciendas hispaniques. Les deux pans de bâtiment distincts, l’un dédié au jour, l’autre à la nuit, offrent de vastes espaces, assurant un confort optimal. Tout en enfilade, du salon jusqu’à la cuisine en passant par la salle à manger, l’espace de vie principal invite à la convivialité et à l’échange. La maison a été pensée afin de recevoir et ça se sent. Si elles présentent un caractère plus intime, les chambres disposent, elles aussi, de larges espaces, à l’image de la chambre parentale, en duplex, et de son immense salle de bain ouverte. Comme les lignes de la maison, de nombreux éléments du mobilier ont été dessinés par Natacha. Ses créations, dont la sublime table en noyer de la salle à manger, accompagnent des pièces chinées à travers le Maroc et qui participent au caractère et à l’identité unique des lieux. Dominée par les teintes claires, la gamme chromatique des lieux crée une sensation de douceur, renforcée par une luminosité importante mais jamais agressive. Du

tadelakt à la poudre de marbre en passant par le tassiout (mélange de poutres de bois d’eucalyptus et de rondins de thuya) du plafond, les matériaux traditionnels marocains sont omniprésents. « Nous sommes partis de rien et cette maison retrace en quelque sorte notre histoire souirie, elle traduit notre attachement à cette terre et à ses habitants » explique Natacha qui dirige des équipes d’artisans marocains et pour qui le mélange des cultures constitue une richesse inépuisable autant qu’un plaisir quotidien. Ouvrant sur la piscine, la terrasse abritée estompe les frontières entre extérieur et intérieur, s’imposant comme un véritable épicentre de la vie d’une maison qui semble dialoguer en permanence avec son environnement. Elle offre également un incroyable point de vue sur la campagne qui dessine des arganiers à perte de vue. Au milieu des collines se trouve une (grande) maison… Et elle sent bon la liberté. ¶

L’IMMOBILIÈRE D’ESSAOUIRA, LA CONFIANCE COMME MARQUE DE FABRIQUE Depuis sa création il y a onze ans par Natacha Schoppe et Stéphane Laurent, l’Immobilière d’Essaouira s’est imposée comme une véritable référence. Des projets de construction aux transactions en passant par les locations de courte ou longue durée, l’agence déploie une équipe de quatre professionnels d’origine européenne afin d’apporter une réponse de qualité à tous les besoins de ses clients. Connue et reconnue pour son professionnalisme, l’agence a su nouer au fil des années une véritable relation de confiance avec les différents propriétaires, notamment pour les villas du Golf de Mogador qui constituent un des produits locatifs phares. Son service de conciergerie gratuit, basé sur un réseau de prestataires sélectionné avec soin, apporte de son côté une véritable valeur ajoutée et une tranquillité d’esprit pour les locataires. Plus d’infos sur www.immobiliere-essaouira.com

HIKAYATS

63


ARCHITECTURE

64

HIKAYATS


In the beginning, it was just a hill in the vicinity of Essaouira. After three years of work and effort, Stéphane and Natacha have made it a place of exception, close to nature and full of character. Let’s discover a house on the hill, which combines inspiration and happiness to offer an incomparable feeling of freedom.

«

The house comes straight out of our imagination. There was nothing and designed it all down to the smallest detail» Natacha Schoppe begins with a broad smile, when asked to tell the story of her stunning property, entirely built from cut stones from the country. «The house is built around a central patio full of flowers and its circular terrace,” continues the manager, along with her husband Stéphane, of l’Immobilière d’Essaouira, one of the main real estate agencies of the city, created in 2004. Gathered around a terrace, a swimming pool and gardens, the two parts of the building are opposite in a style that, although marked by Moroccan traditional architecture, is not without recalling the Hispanic haciendas. The two separate sections of the building, one dedicated to day, the other to night, offer vast spaces, ensuring optimal comfort. Leading from the lounge to the kitchen, through the dining room, the main living space encourages friendliness and sharing. The house has been designed to receive guests and you can feel it. While they are more intimate, the rooms also boast wide spaces, in the image of the master room, a duplex, and its huge open bathroom. Like the lines of the house, much of the furniture was drawn by Natacha. Her creations, including the amazing walnut table in the dining room, cohabit with items found at flea markets throughout Morocco and which contribute to the unique character and identity of the place.

Dominated by light shades, the chromatic range of the place creates a feeling of softness, reinforced by brightness, important but never aggressive. From tadelakt to marble powder and tassiout (mixture of eucalyptus beams and logs of western red cedar) in the ceiling, Moroccan traditional materials are everywhere. «We started from scratch and in a way, this house traces our history in Essaouira, it reflects our commitment to this land and its people» explains Natacha, who manages teams of Moroccan craftsmen and for whom the mix of cultures makes up a inexhaustible wealth as well as pleasure on a daily basis. Opening onto the swimming pool, the sheltered terrace blurs the boundaries between outside and inside, imposing itself as the true heart of a house that seems to speak with its environment. It also offers an incredible point of view onto the countryside: argan trees as far as the eye can see. In the midst of the hills is a (large) home... Which smells of freedom.

L’IMMOBILIÈRE D’ESSAOUIRA, CONFIDENCE AS A TRADEMARK Since its creation eleven years ago by Natacha Schoppe and Stéphane Laurent, l’Immobilière d’Essaouira has become a real reference. From construction projects and transactions to short or long-term rentals, the agency boasts a team of four European professionals in order to provide a high-quality response to all the needs of its customers. Known and recognized for its professionalism, the agency has been able to establish a genuine relationship of trust with the different owners over the years, including for the villas of the Golf de Mogador, which make up one of the best rental products. Its free concierge service, based on a network of service providers selected with care, offers tenants a real added value and peace of mind. More information on www.immobiliere-essaouira.com

HIKAYATS

65


DÉCORATION

66

HIKAYATS


LORD JOHN OF MOGADOR LORD JOHN OF MOGADOR Entretien : Camille Chataignier • Photos : Sabir El Mouakil & Louis Lavoie Isabaer t

Personnage incontournable d’Essaouira, celui que tout le monde appelle « John » avec respect et affection, est à la fois l’un des décorateurs les plus en vue de la ville et l’heureux propriétaire du restaurant le One Up. Retour sur la trajectoire étonnante d’un créateur charismatique et entraînant…

maisons privées ou aux Jardins de la Villa Maroc, au Saha Kfé ou encore au riad Dar Maya, il se distingue par son style hippie chic, mêlant pièces chinées sur les brocantes et meubles raffinés faits sur mesure. Un de ses petits secrets ? L’utilisation des livres et des tableaux qui « peuvent à eux seuls changer l’ambiance d’une pièce ».

U

Parmi les plus belles réalisations du plus britannique des souiris (ou l’inverse), on compte notamment le riad Dar Maya. Gareth, un ami anglais, avait d’abord demandé à John de décorer sa maison. Puis, ayant acheté un terrain dans l’optique d’ouvrir une maison d’hôtes, Gareth fait une nouvelle fois appel au talent de John. Après les premiers travaux effectués sous la direction de l’architecte français Serge Binello, John et Gareth finalisent sa décoration. Après six ans de travaux, le riad ouvre ses portes en 2013 et c’est au détour d’une petite ruelle au cœur de la médina qu’on découvre avec surprise ce magnifique établissement. Dans un style contemporain, marqué toutefois par une forte influence de l’architecture traditionnelle marocaine, le riad compte cinq chambres, deux espaces lounge articulés autour du patio, une magnifique terrasse ainsi qu’un hammam et un jacuzzi pour buller en toute tranquillité. Tout a été pensé sur mesure afin d’assurer un confort optimal. Dar Maya décline une vision du luxe qui n’est en rien ostentatoire mais se ressent dans la qualité des matériaux, la disposition des meubles et des éléments de décoration. Le résultat se révèle plein d’équilibre et de finesse. John et Gareth ont réussi à faire de ce lieu un endroit chaleureux, à la fois convivial et intime.

n vrai coup de cœur. Lorsque John décide de venir en vacances à Essaouira il y a dix-sept ans, il ne sait pas encore que ce voyage va radicalement changer sa vie. Venu pour un séjour de quelques nuits, il revient trois mois plus tard pour acheter une maison et s’installer définitivement face à l’île de Mogador. Ce n’est pas le premier rebondissement dans le parcours atypique et fascinant du décorateur écossais qui commence à travailler, tous les samedis, dans un salon de coiffure de Glasgow dès l’âge de treize ans. A dix-neuf, il inaugure déjà son propre salon et le succès ne se fait pas attendre longtemps. Deux nouvelles adresses, ainsi que le premier bar à brushing de la ville la plus peuplée d’Ecosse, ouvrent également leurs portes. Si ses salons sont aujourd’hui encore très réputés, la véritable passion de John se trouve ailleurs… « J’ai toujours eu un certain goût pour la décoration » confie t-il dans un mélange de malice et de flegme so british… Pour la décoration comme pour le reste, John n’est pas du genre à perdre du temps en route. A dix ans, il conseille sa mère pour la décoration de leur maison, à dix-huit, il dépense tout son salaire dans les brocantes et à vingt-trois, il ouvre sa première boutique de décoration juste à côté de son salon de coiffure. S’il a toujours été attiré par les pays du monde arabe et inspiré par les tableaux d’Alexander Graham Munro, John est loin de s’imaginer que sa vie va radicalement changer lorsqu’il décide de partir en vacances au Maroc. Et que c’est dans ce pays dont il a souvent rêvé qu’il va pouvoir exprimer pleinement son talent de décorateur. Au gré de son voyage, il reconnaît les paysages qu’il a tant aimés sur les toiles du peintre anglais et tombe amoureux du royaume chérifien. Et tout particulièrement d’Essaouira, vous connaissez déjà l’histoire… Il achète donc une maison et travaille avec des artisans locaux pour la décorer à son goût. Lorsqu’il invite ses amis de la ville, tous tombent sous le charme et beaucoup lui demandent de prendre en main la décoration de leur domicile. Très vite (encore une fois), John se fait un (pré)nom à Essaouira et ses amis lui donnent carte blanche pour tous leurs projets. Que ce soit dans des

Parmi les plus belles réalisations de John, il était évidemment impossible de passer à côté de son restaurant, le One Up. Après dix ans passés dans sa maison à Essaouira, le décorateur a eu l’envie de la faire évoluer et de retrouver le contact avec les clients qu’il appréciait tant dans ses salons de coiffure. Il décide de transformer son « chez lui » en restaurant. C’est ainsi que nait le One Up, très vite reconnu comme l’une des meilleures tables de la ville. Autrefois consulat du Royaume-Uni, les lieux bénéficient d’une magnifique hauteur sous plafond que le créateur écossais a su mettre en valeur par un décor tout en subtilité. Bougies, miroirs, petits salons, jeux de lumière : John réussit à mettre en valeur l’artisanat marocain dans une atmosphère inimitable et difficile à décrire. Pour apprécier le style de John et le rencontrer, il suffit de grimper les quelques marches qui vont de la rue Laalouj jusqu’au One Up. Et son univers si particulier. ¶ HIKAYATS

67


DÉCORATION

An inescapable character of Essaouira, respectfully and affectionately known as «John», is both one of the most renowned decorators of the city and the proud owner of the One Up Restaurant. Let’s look back on the surprising journey of a charismatic and attractive creator...

or in the Jardins de la Villa Maroc, the Saha Kfé or at the Dar Maya riad, he distinguishes himself thanks to his hippie chic style, combining pieces found on flea markets and refined tailor-made furnishings. One of his little secrets? The use of books and paintings which «alone can change the atmosphere of a room».

A

Among the finest achievements of the most British of Souiris (or the reverse), one can quote the Dar Maya riad. Gareth, an English friend, had initially asked John to decorate his house. Then, having purchased land in view of opening a guest house, Gareth once again appealed to John’s talent. After the initial work carried out under the direction of French architect Serge Binello, John and Gareth finalized the decoration. After six years of work, the riad opened in 2013 and it is while rounding the corner of a small alley in the heart of the medina that one discovers with surprise this magnificent property. In a contemporary style, nonetheless marked by a strong influence of traditional Moroccan architecture, the riad includes five rooms, two lounges articulated around the patio, a beautiful terrace as well as a steam room and a Jacuzzi for relaxing. Everything has been designed to ensure optimal comfort. Dar Maya offers a vision of luxury that is in no way ostentatious but can be felt in the quality of materials, the provision of furniture and decorative items. The result is full of balance and finesse. John and Gareth succeeded in making this place warm, friendly and intimate.

real crush. When John decided to come on holiday to Essaouira seventeen years ago, he didn’t know that this trip would radically change his life. Initially here for a few nights only, he returned three months later to buy a home and permanently settle across from the island of Mogador. This was not the first change of scenery in the atypical and fascinating journey of this Scottish decorator who, at thirteen, started working every Saturday, in a hair salon in Glasgow. At nineteen, he inaugurated his own salon and soon became successful. Two new addresses, as well as the first busiest blow dry bar in Scotland, also opened later on. While these are still very renowned today, John’s true passion lies elsewhere… «I have always had a certain taste for decoration» he entrusts, with a mixture of malice and British phlegm... For decoration as for everything else, John isn’t for wasting time. At ten years old, he advised his mother for the decoration of their home, at eighteen, he spent all his wages at flea markets and at twenty-three, he opened his first decoration boutique next door to his hair salon. While he had always been attracted to the countries of the Arab world and inspired by the paintings of Alexander Graham Munro, John was far from imagining that his life would change radically when he decided to go on holiday in Morocco. And that in the country of which he had often dreamed, he would be able to fully express his talent as a decorator. During his trip, he recognized the landscapes that he loved so much on paintings of the English painter and fell in love with the Cherifian kingdom. And especially with Essaouira, you already know the story... He bought a house and worked with local craftsmen to decorate it to his taste. When he invited his friends from the city, all fell in love with his style and many asked him to decorate their own homes. Very quickly (again), John made a name for himself in Essaouira and his friends gave him carte blanche for all their projects. Whether in private homes 68

HIKAYATS

Among John’s finest achievements, we had to mention his restaurant, the One Up. After ten years spent in his house in Essaouira, the decorator wanted to make it evolve and to be in contact with the clients that he appreciated so much in his hairdressing salons. He decided to transform his «home» into a restaurant. That is how the One Up was born, very quickly recognized as one of the best tables in the city. Formerly the consulate of the United Kingdom, the building boasts beautiful high ceilings, which the Scottish creator has been able to highlight thanks to subtle decor touches. Candles, mirrors, small lounges, games of light: John manages to magnify Moroccan craftsmanship into an inimitable and difficult to describe atmosphere. To appreciate John’s style and meet him, simply climb the few stairs going from Laalouj street up to the One Up and its particular universe. ¶


PUB là où commence l’élégance

— Créateur de salle de bains depuis 1889. jacobdelafon.com


ARCHITECTURE

70

HIKAYATS


IL ÉTAIT UNE FOIS LE RIAD BALADIN ONCE UPON A TIME IN RIAD BALADIN Entretien : Camille Chataignier • Photos : Lawrence Quammu

Lieu plein de charme et de poésie, le Riad Baladin est né de l’histoire de deux passionnés au parcours riche et singulier…

C

onnaissez-vous le point commun entre Piozzo, petit village italien de la région du Piémont, et la médina d’Essaouira ? Il s’agit de Teo Musso. Ce fils de producteur viticole a fondé, il y a vingtcinq ans, la toute première « microbrasserie » dans ce petit village italien. Avec ses méthodes peu communes mais très vite reconnues, il est devenu en quelques années un personnage à part entière en Italie. Fort du succès de sa bière « la Baladin », commercialisée dans le monde entier, il ouvre plusieurs établissements à travers l’Italie mais également à New York et, plus étonnement, à Essaouira, grâce à son amie Nicole. Si la plupart de ses établissements sont des bars à bières, Nicole lui propose de se joindre à elle pour se lancer un nouveau projet audacieux, celui d’ouvrir un riad à Essaouira. Ancienne journaliste ayant marqué la télévision suisse par sa personnalité détonante et son franc-parler, Nicole Michaela Pavlin décide de s’installer dans la cité des Alizés et de rassembler plusieurs maisons indépendantes pour en faire un riad de charme. C’est ainsi que le Riad Baladin voit le jour en 2008. « Où la simplicité plutôt que le luxe vous fait vous sentir comme à la maison », voici le leitmotiv du Riad Baladin. Bois, lin, salles de bain troglodytes, les matériaux et les couleurs naturels ont été largement privilégiés. Mais, ce qu’on note par dessus tout, c’est la volonté de Nicole de rester fidèle à l’esprit de la ville, un style un peu baba cool

mais élégant. On retrouve ainsi dans les dix chambres une ambiance « Beldy-chic » grâce à un subtil mélange de tradition marocaine, de modernité à l’européenne et de touches africaines. Au départ, le riad ne comptait que cinq chambres. « On a choisi le plus petit riad possible » confie d’abord Nicole lorsqu’on lui demande de retracer l’évolution du riad. Mais, au fil du temps, l’ancienne présentatrice de télévision l’agrandit et entreprend des travaux mais en conservant toujours l’idée de garder cet esprit « comme à la maison » qui lui est cher. Le Riad Baladin compte désormais dix chambres articulées autour de deux patios et trois belles terrasses dominées par le blanc, idéales pour prendre le petit-déjeuner en contemplant l’océan.

nouveau challenge avec enthousiasme et la future chef, Touria, part aussitôt suivre une formation à « l’italienne ». L’histoire est lancée… Une recette simple et efficace : voilà le secret de la marque Baladin ! Aujourd’hui, après huit ans à Essaouira, Nicole a décidé de partir à la découverte de nouveaux horizons. Toujours soutenue par son complice Teo, elle partira à la rentrée pour ouvrir un nouvel hôtel Baladin, sur l’île Zanzibar en Tanzanie cette fois ! Un nouveau challenge que ces amis de longue date devraient relever encore une fois haut la main. La passion est un moteur inépuisable. ¶

On aime aussi le jacuzzi et la salle de massage pour se relaxer en fin de journée. Nicole a largement réussi son pari en créant un lieu zen où l’on s’évade complétement du quotidien et où l’on retrouve des valeurs simples mais essentielles. Grâce à son sens de l’accueil et sa générosité avec ses convives, elle a transformé les deux patios en véritables lieux de vie où il est agréable de bavarder. Avec elle comme avec les autres occupants des lieux, souvent venus des quatre coins du monde. Lorsque le soleil se couche, le voyage peut se poursuivre autour d’un vrai plat de pâtes italiennes au restaurant Pasta Baladin, situé à quelques mètres à peine. Un an après l’ouverture de son riad, Nicole propose en effet à son fidèle ami Teo Musso d’ouvrir également un petit restaurant italien (dans un esprit « pasta bar ») proposant les pâtes artisanales de la marque Baladin, accompagnées de sauces italiennes traditionnelles. Teo accepte bien sûr ce HIKAYATS

71


ARCHITECTURE

A place full of charm and poetry, the Riad Baladin was born from the idea of two passionate men with a rich and singular background...

D

o you know what Piozzo, a small Italian village in the Piedmont region, and the medina of Essaouira have in common? The answer is Teo Musso. Twenty-five years ago, this son of a wine producer founded the first «microbrewery» in this small Italian village. With its untraditional but soon recognized methods, he quickly became famous in Italy. After the huge success of his «Baladin» beer, marketed all over the world, he opened several establishments across Italy, as well as in New York and, more surprisingly, in Essaouira, thanks to his friend Nicole. While most of his establishments are beer bars, Nicole offered to join her in launching a new daring project: opening a riad in Essaouira. As a former journalist who made a lasting impression on Swiss television with her detonating personality and outspokenness, Nicole Michaela Pavlin decided to settle in the city of Trade Winds and to unite several independent houses to create a charming riad. That is how the Riad Baladin was born in 2008. 72

HIKAYATS

«Where simplicity rather than luxury makes you feel at home», this is the leitmotiv of the Riad Baladin. Wood, linen, troglodyte bathrooms, natural materials and colours have been widely favoured. But, what is most remarkable is Nicole’s willingness to stay faithful to the spirit of the city, with a hippie but elegant style. The ten rooms are bated in a «Beldy-chic» atmosphere thanks to a subtle mixture of Moroccan tradition, European modernity and African details. Initially, the riad only had five rooms. «We chose the smallest riad» Nicole tells us, when asked to describe the riad’s evolution. But, over time, the former television presenter extended it and started work while always maintaining the idea of keeping this “home” dear to her. The Riad Baladin now counts ten rooms articulated around two patios and three beautiful terraces dominated by white, ideal to have breakfast while contemplating the ocean. We also like the Jacuzzi and massage room for relaxing at the end of the day. Nicole largely won the challenge, by creating a zen place where you can completely escape the daily routine and find simple but essential values. Thanks to her warm welcome and

her generosity with her guests, she has transformed the two patios into real places of life where it is pleasant to chat. With her as well as with the other occupants of the place, often coming from all over the world. When the sun goes down, the journey may continue, thanks to a true Italian pasta dish in the Pasta Baladin restaurant, located just a few meters away. A year after the opening of her riad, Nicole asked her faithful friend Teo Musso if he would agree to open a small Italian restaurant (in a «pasta bar» spirit) offering the artisanal pasta of the Baladin brand, served with traditional Italian sauces. Of course, Teo accepted this new challenge with enthusiasm and the future chef, Touria, immediately left to train according to the «Italian tradition». The story has begun!... A simple and effective recipe: this is the secret of the Baladin brand! Today, after eight years spent in Essaouira, Nicole has decided to explore new horizons. Still supported by her accomplice Teo, she will leave in September to open a new Baladin hotel, on the Zanzibar island in Tanzania this time! A new challenge, which these long-time friends should rise up to again with success. Passion is an inexhaustible engine. ¶


PILOTEZ UNE MONOPLACE DE 210 CHEVAUX

PUB SUR LES PLUS BEAUX CIRCUITS AVEC L'ÉCOLE DE PILOTAGE

NELSON PANCIATICI

CÉDRIC CARRASSO

Pilote officiel Alpine Double Champion d’Europe ELMS Ambassadeur Euroformula

Footballeur professionnel Vainqueur de la Coupe de France 2013 Président du Club des Ambassadeurs

WWW.EUROFORMULA.COM


LIFESTYLE

74

HIKAYATS


SI LOIN DU MONDE, SI PRÈS DU PARADIS SO FAR FROM THE WORLD, SO CLOSE TO PARADISE Entretien : Camille Chataignier • Photos : Jardin des Douars

Situé à seulement quelques minutes d’Essaouira, le Jardin des Douars semble pourtant complètement isolé du monde tant ce Ksar à la nature luxuriante dégage une sensation d’apaisement et de tranquillité. Pour quelques jours comme pour une simple demi-journée, la magie opère…

C

’est étrange. À peine sortie de la navette, on ressent quelque chose de différent en arrivant au Jardin des Douars. On ne sait pas encore si c’est la somptueuse allée remplie de fleurs menant vers ce lieu si particulier, l’accueil bienveillant de Nanie et Greg, adorable couple lillois, ou tout simplement l’incroyable beauté des lieux qui produisent cette première impression si frappante. C’est peut-être un mélange de tout ça… À moins que ce ne soit l’absence (presque) totale de vent. Seules dix petites minutes nous éloignent en effet de l’effervescence de la médina mais la situation du Jardin des Douars, dans le somptueux décor naturel formé par l’oued Ksob, protège le Ksar d’hôtes des grands vents. Ce havre de paix est, depuis 2004, accessible par une piste de terre sèche partant non loin du village de Ghazoua sur la route qui relie Essaouira à Agadir et qui s’enfonce dans cette campagne luxuriante irriguée d’oueds, galbée de petit vallons et arborée d’arganiers. Dans cette « petite Toscane » du sud marocain, on se laisse tout naturellement aller à la douceur de vivre de l’arrière pays et la qualité de l’accueil est loin d’y être étrangère. Nanie et Greg se sont rencontrés à Essaouira et ont choisi de prolonger leur escale pour s’y établir durablement. Depuis 2011, ils reçoivent au Jardin des Douars avec passion et gentillesse. « Ce qu’on préfère avant tout, c’est faire plaisir. Recevoir et voir les sourires sur les visages des gens reste notre première motivation » confie Greg qui dirige une équipe attentive au moindre souhait de ses visiteurs. Et ça

marche ! Une fois la porte de bois sculptée franchie, on se sent envahi par un sentiment de bien-être presque infini. « On se sent comme chez soi mais… en mieux » confie une touriste belge amusée par notre passage. Véritable hôtel de charme, mariant à merveille formes voluptueuses, décoration subtile et raffinée et jardin luxuriant peuplé d’arganiers et d’oliviers, le Jardin des Douars n’en reste pas moins une adresse où règne avant tout une véritable décontraction et une impression d’authenticité presque palpable. Un luxe assez rare aujourd’hui et apprécié d’un public esthète en recherche de détente et de bonheurs simples… En journée, il est agréable de flâner dans le jardin comme dans les coins et recoins de la maison principale, rythmée de patios en enfilade. Tadelakt, zelliges, bejmat (briques de Fès), tous les matériaux ont été pensés dans le respect des traditions marocaines. Puis, pour se ressourcer, rien de tel que de s’accorder une pause lecture dans un coin retiré du jardin ou un bain de soleil dans l’une des deux piscines. Masseuses et gommeuses attendent également les vacanciers sous la coupole du hammam pour un moment cocooning inoubliable. Côté cuisine, les deux chefs Joseph et Aomar travaillent une cuisine mêlant avec bonheur inspirations marocaine, française et internationale. Poissons fraîchement pêchés, légumes bio de la campagne avoisinante ou produits du terroir sont à l’honneur. Selon ses envies, chacun est libre d’en profiter sur la terrasse, à l’ombre des bougainvilliers et des citronniers ou bien à l’intérieur dans l’une des trois salles, dont le très cosy salon avec cheminée, idéal pour les soirées d’hiver. Pour ceux qui séjournent en ville mais qui désirent découvrir ce Ksar le temps d’une journée, l’établissement propose une navette (175 MAD / AR depuis Essaouira, sur réservation, NDLR) pour venir déjeuner et profiter pleinement de ce petit coin de paradis et de ses piscines. Il est très facile d’arriver au Jardin des Douars, beaucoup plus difficile d’en partir. ¶ HIKAYATS

75


LIFESTYLE

CE QU’ON PRÉFÈRE AVANT TOUT, C’EST FAIRE PLAISIR. RECEVOIR ET VOIR LES SOURIRES SUR LES VISAGES DES GENS RESTE NOTRE PREMIÈRE MOTIVATION — Greg

Located only a few minutes from Essaouira, the Jardin des Douars seems completely isolated from the world as this Ksar in lush nature exudes a feeling of calm and tranquillity. For a few days as for a half-day only, let the magic work…

A

strange sensation. Stepping off the shuttle, one feels something different when arriving at the Jardin des Douars. You do not know yet if this is the sumptuous aisle filled with flowers leading to that particular place, the warm welcome by Nanie and Greg, a lovely couple from Lille, or simply the incredible beauty of the place that produce this striking first impression. Maybe it is a mixture of all this... Unless it is the (almost) total absence of wind. We are only ten short minutes away from the bustle of the medina but the situation of the Jardin des Douars, in the sumptuous natural decor formed by the Ksob oued, protects the Ksar from high winds. Since 2004, this real haven of peace has been accessible by a gang of dry land not far from the village of Ghazoua on the road connecting Essaouira to Agadir and which goes deep into this lush countryside irrigated by oueds, with small valleys and argan trees. In this «Little Tuscany» of the Moroccan south, one lets oneself quite naturally go to the sweetness of life in the back-country and the quality of the welcome is nothing if not authentic. Nanie and Greg met in Essaouira and chose to extend their stay and to settle there permanently. Since 2011, they have been hosting at the Jardin des Douars with passion and kindness. «What we love most of all, it is to please our guests. Welcoming them and seeing the smiles on their faces remain our first motivation» explains Greg, who manages a team attentive to the slightest desire of its visitors. And it works! Once the wooden 76

HIKAYATS

carved door is crossed, one feels invaded by a feeling of almost infinite well being. «One feels at home but ... in a better way» says a Belgian tourist amused by our visit. As a true boutique hotel, marvellously blending voluptuous forms, subtle and refined decor and lush gardens of argan and olive trees, the Jardin des Douars remains an address infused above all with a real relaxing atmosphere and a feeling of authenticity that is almost palpable. A rather rare luxury today, enjoyed by an aesthete public in search of relaxation and simple pleasures... During the day, it is pleasant to stroll in the garden or in the nooks and crannies of the main house, to the rhythm of succeeding patios. Tadelakt, zelliges, bejmat (bricks from Fez), all the materials have been designed in keeping with Moroccan traditions. And then, to revitalise, nothing better than a reading break in a secluded corner of the garden or a sunbath in one of the two pools. Masseuses and beauticians also await travellers under the cupola of the hammam for an unforgettable spa-day. As for gastronomy, the two chefs Joseph and Aomar offer dishes that happily combine Moroccan, French and international inspirations. Freshly caught fish, organic vegetables from the adjacent countryside and local products are honoured. Depending on the mood, everyone is free to enjoy their food on the terrace, in the shade of bougainvillea and lemon trees or indoors in one of the three rooms, including the very cosy lounge with fireplace, ideal for winter evenings. For those who are staying in town but who wish to discover this Ksar for a day, the establishment offers a shuttle service (175 MAD return trip from Essaouira, on booking) to come for a lunch and fully benefit from this little corner of paradise and its pools. It is very easy to arrive in the Jardin des Douars, much harder to leave it. ¶


PUB


ARCHITECTURE

MON PALAIS PRÈS D’ESSAOUIRA MY PALACE NEAR ESSAOUIRA Entretien : Camille Chataignier • Photos : Jemaa El Fna Immobilier

78

HIKAYATS


Situé à seulement quelques kilomètres d’Essaouira, le Riad Dharma est une splendide Kasbah au cœur de la campagne, qui revisite avec raffinement et sobriété le style marocain traditionnel. Découverte d’un lieu à couper le souffle, proposé par l’agence Jemaa El Fna Immobilier.

«

Dans les cultures asiatiques, le « Dharma » signifie les lois universelles qui mènent vers la spiritualité et le bienêtre » explique, en guise de préambule, Yoann Attia, directeur de l’agence Jemaa El Fna Immobilier en nous faisant visiter le Riad Dharma, l’un des plus beaux riads de la région. Depuis qu’il s’est installé au Maroc il y a quatorze ans déjà, Yoann a ouvert trois agences immobilières dans le triangle d’or : Marrakech, Essaouira et Agadir. Dynamique, ambitieux et surtout passionné, il a réussi à créer une véritable synergie avec son équipe et met un point d’honneur à dénicher les petites perles de l’immobilier de la région pour les proposer à ses clients. Jemaa El Fna, la célèbre place Marrakchie dont son agence porte le nom, c’est la magie, la féérie, les mille et une nuits mais aussi un Maroc

plus populaire et authentique. Alors pour Yoann, il est clair qu’à l’instar de la place, ses agences se doivent de proposer des produits dépaysants, luxueux mais aussi accessibles selon les bourses de chacun. Et fort de son expérience, il met un point d’honneur à assurer un conseil et un suivi personnalisés. Au cœur d’un terrain qui surprend par son immensité (plus de 9 000 mètres carrés de nature), le Riad Dharma s’étend sur 800 mètres carrés de confort et de standing, dans la plus pure tradition architecturale locale. Pas besoin donc de parcourir des milliers de kilomètres en avion pour atteindre la paix intérieure, elle se trouve là, route de Marrakech, à quelques minutes d’Essaouira. Construit avec les pierres blanches traditionnelles de la cité des alizés, le riad est organisé autour d’un patio central, véritable centre névralgique des lieux. Ses sept suites offrent un cadre intime, déclinant une vision élégante et raffinée du luxe. L’omniprésence de matériaux nobles, pierre mais aussi bois ou tadelakt, donne au Riad Dharma un côté presque minéral et crée un décor d’une grande sobriété. Si l’atmosphère si

particulière des lieux invite naturellement à la détente et l’apaisement, les propriétaires n’ont pas pour autant oublié de prévoir tous les atouts pour offrir à leurs visiteurs un séjour d’exception. Spa avec hammam et jacuzzi, terrain de tennis, piscine extérieure chauffée, tentes berbères pour dîner entre amis autour d’un tajine, transats et sunbed : le Riad Dharma recèle des petits trésors qui font de cette demeure de charme une villégiature d’exception. « Ce riad est un exemple de ce qu’on peut trouver comme biens dans la région d’Essaouira, il reflète parfaitement le savoir-faire des artisans locaux et la passion que les propriétaires peuvent mettre dans leur maison. C’est ce qui fait la beauté de notre métier et c’est ce que nous essayons de transmettre à nos clients, qui cherchent une belle demeure ou un appartement à Essaouira et sa région » résume Yoann Attia, pour qui l’immobilier est avant tout une histoire de coup de cœur. Majestueux et enchanteur, le Riad Dharma fait partie de ces lieux qui vous marquent profondément. Un théâtre de tous les rêves. ¶ HIKAYATS

79


ARCHITECTURE

Located just a few kilometres from Essaouira, the Riad Dharma is a splendid Kasbah in the heart of the countryside, which revisits the traditional Moroccan style in all its refinement and sobriety. Let’s discover a breathtaking place, available from the Jemaa El Fna Real Estate agency.

In Asian cultures, «Dharma» refers to the universal laws which lead toward spirituality and well-being» explains, by way of a preamble, Yoann Attia, director of the Jemaa El Fna Real Estate agency, during his visit to the Riad Dharma, one of the most beautiful riads in the area. Since settling down in Morocco fourteen years ago, Yoann has opened three real estate agencies in the golden triangle: Marrakech, Essaouira and Agadir. Dynamic, ambitious and above all passionate, he has succeeded in creating a real synergy with his team and makes it a point of honour to find the small real estate gems of the region to offer his customers. Jemaa El Fna, the famous Marrakech square the agency is named after, refers 80

HIKAYATS

to magic, magnificence, one thousand and one nights but also a more popular and authentic Morocco. For Yoann, it is clear that, just like the place itself, his agencies need to deliver spectacular, luxurious and also accessible products suited to the financial means of each customer. And thanks to his experience, he makes it a point of honour to provide advice and a custom follow-up. At the heart of a surprisingly vast field (over 9,000 square metres of nature), the Riad Dharma extends over 800 square metres of comfort and luxury, in the purest local architectural tradition. No need, therefore, to travel thousands of kilometres by plane to find inner peace: it is found here, on the road to Marrakech, a few minutes from Essaouira. Built with traditional white stones from the city of trade winds, the riad is organized around a central patio, the real heart of the place. Its seven suites offer intimate decor, declining an elegant and refined vision of luxury. The omnipresence of noble materials, stone as well as wood or tadelakt, gives the Riad Dharma an almost mineral aspect and creates a smart decor.

While the unique atmosphere of the place is a natural invitation to relaxation and healing, the owners did not forget to plan for all the advantages in order to offer their visitors an exceptional stay. A spa with steam room and Jacuzzi, tennis court, outdoor heated pool, Berber tents for dinning with friends around a tajine, sunbed: the Riad Dharma conceals small treasures which make this charming establishment an exceptional resort. «This riad is an example of what type of property you may find in the region of Essaouira, it perfectly reflects the know-how of local artisans and the passion that owners can inject into their home. That is what makes the beauty of our business, and that is what we are trying to convey to our customers, who are looking for a beautiful home or an apartment in Essaouira and its region.» summarizes Yoann Attia, for whom real estate is primarily a case of love at first sight. Majestic and enchanting, the Riad Dharma is one of these places that deeply mark you. A theatre of all dreams. ¶


PUB


LIFESTYLE

LES RECETTES D’ESSAOUIRA REC IPES OF ESSAOUIRA Pages préparées par Camille Chataignier • Photos : Stéphane Candé – Sabir El Mouakil - Lawrence Quammu

A

fin de vous faire découvrir tout le talent des restaurateurs de la ville, Hikayats a demandé à quelques uns de ses chefs de cuisine de nous présenter certaines de leurs recettes préférées. Préparées avec soin et passion, elles sont autant de délices dont vous pourrez découvrir la version originale dans leurs établissements respectifs avant de, peut-être, vous essayer à leur préparation à la maison. À vos fourneaux ! In order to help you discover the extensive talent of the city’s restaurant owners, Hikayats asked a few of its chefs to present some of their favourite recipes. Prepared with care and passion, they are delights that you can discover in their original version in their respective establishments before, perhaps, trying to prepare them at home. Let’s get cooking!

82

HIKAYATS


LA TA BL E D U JA RDI N DE S DO UA R S

Risotto à la chlorophylle, fèves au gros sel, grosses crevettes juste fondantes Risotto with chlorophyll, beans with coarse salt, meltingly soft big shrimp Par Habbadi Aomar & Joseph Sene

Pour 1 personne Préparation : 20 minutes Cuisson : 21 minutes For 1 person Preparation time: 20 minutes Cooking time: 21 minutes

IN G R É DI E NT S 2 grosses crevettes, 200 g de riz à risotto, 250 ml de vin blanc sec, chlorophylle, 2 échalotes, 4 gousses d’ail, 50 ml d’huile d’olive, 50 g de parmesan, 12 petites bottes d’épinard, 1 l de fond de volaille, 100 g de fèves vapeur, gros sel. Pour l’émulsion : ¼ l de lait et ½ cuillère à S de léticine de soja et 50 g de parmesan 2 large shrimp, 200 g of risotto rice, 250 ml of dry white wine, chlorophyll, 2 shallots, 4 garlic cloves, 50 ml of olive oil, 50 g of Parmesan cheese, 12 small spinach bundles, 1 l of poultry stock, 100 g of steamed beans, coarse salt. For the emulsion: ¼ l of milk and ½ tablespoon of soya lecithin and 50 g of Parmesan cheese

LA TABLE DU JARDIN DES DOUARS Douar Sidi Yassine, Ida Oueguerd (navette possible sur réservation) Essaouira Tel. 05 24 47 40 03

HIKAYATS

83


LIFESTYLE

LE TAR OS

Loup de mer aux saveurs de l’huile d’argan et sa feuille de pastilla Sea bass with Argan oil and its pastilla sheet Par Achoual Mohamed

Pour 4 personnes Temps de préparation : 20 minutes Temps de cuisson : 3 minutes For 4 people Preparation time: 20 minutes Cooking time: 3 minutes

I N GR ÉDIENTS 1 kg de loup de mer, 1 oignon, 4 mini courgettes, 4 mini navets, 4 mini carottes, 20 g de semoule, 50 g de jus d’orange, 1 mangue, 20 cl de jus de citron, sel, poivre, bouillon de volaille, beurre, huile d’olive et huile d’argan, feuilles de pastilla 1 kg of sea bass, 1 onion, 4 small zucchinis, 4 small turnips, 4 small carrots, 20 g of semolina, 50 g of orange juice, 1 mango, 20 cl of lemon juice, salt, pepper, chicken stock, butter, olive oil and Argan oil, pastilla sheets

LE TAROS Place Moulay Hassab Essaouira Tel. 05 24 47 64 07

84

HIKAYATS


GU STO I TA L I A

Risotto afrodisiaco Risotto afrodisiaco Pa r Fe d e r i c o R o l l a

Pour 2 personnes Préparation : 30 minutes Cuisson : 20 minutes For 2 people Preparation time: 30 minutes Cooking time: 20 minutes

IN G R É DI E NT S 160 g de riz carnaroli, 1 petit oignon blanc, 1 l de bouillon de poisson, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 mixte de fruits de mer (poulpe, calamar et crevettes) : 260 g, 4 crevettes royales, 2 cuillères à soupe de sauce tomate, persil, sel, poivre, un peu de harissa. 160 g carnaroli rice, 1 small white onion, 1 l of fish stock, 2 tablespoons of olive oil, a mix of seafood (octopus, squid and shrimp): 260 g, 4 jumbo shrimp, 2 tablespoons of tomato sauce, parsley, salt and pepper, a touch of harissa.

GUSTO ITALIA Rue Charif El Idrissi Essaouira Tel. 05 24 47 63 93

HIKAYATS

85


LIFESTYLE

LA TAB LE M ADADA

Salade de Homard à la mangue Lobster salad with mango par Souad Ezzahidy

Pour 2 personnes Préparation : 15 minutes Cuissson 20 minutes For 2 persons Preparation time: 15 minutes Cooking time: 20 minutes

I N GR ÉDIENTS ½ mangue, 50 g de céleri rave, 100 g de choux rouge, 4 feuilles salade verte, ciboulette, jus de citron, huile d’olive, sel, poivre pour la vinaigrette, 200 g de homard. Half a mango, 50 g of celeriac, 100 g of red cabbage, 4 leaves of green salad, chives, lemon juice, olive oil, salt and pepper for the dressing, 200 g of lobster.

LA TABLE MADADA 5 & 7 rue Youssef El Fassi Essaouira Tel. 05 24 47 55 12

86

HIKAYATS


L E O NE U P

Loup de mer aux saveurs de l’huile d’argan et sa feuille de pastilla Sea bass with argan oil and its Pastilla sheet Pa r M o h a m e d A ch o u a l

Pour 4 personnes Préparation : 20 minutes Cuisson : 3 minutes For 4 people Preparation time: 20 minutes Cooking time: 3 minutes

IN G R É DI E NT S 1 kg de loup de mer, 1 oignon, 4 mini courgettes, 4 mini navets, 4 mini carottes, 20 g de semoule, 50 g de jus d’orange, 1 mangue, 20 cl de jus de citron, sel, poivre, bouillon de volaille, beurre, huile d’olive et huile d’argan, feuilles de pastilla 1 kg of sea bass, 1 onion, 4 mini zucchinis, 4 mini turnips, 4 mini carrots, 20 g of semolina, 50 g of orange juice, 1 mango, 20 cl of lemon juice, salt, pepper, chicken stock, butter, olive oil and argan oil, Pastilla sheets

LE ONE UP 1 rue Laalouj Essaouira Tel. 06 34 92 02 01

HIKAYATS

87


LIFESTYLE

DAR CA R AVANE

Filets de Saint-Pierre et leur coulis aux fruits de la passion Filets of Saint-Pierre and their passion fruit coulis Pa r C h e f J e a n - Pa u l o f S a i n t - B a r t h

Pour 6 personnes Préparation : 60 minutes Cuisson : 20 minutes For 6 people Preparation time: 60 minutes Cooking time: 20 minutes

I N GR ÉDIENTS 6 beaux filets de Saint-Pierre, 1 kg de fruits de la passion, ½ l de crème fraiche, sel, poivre. Accompagnement : écrasé de pommes de terre à l’huile d’olive, carottes, courgettes et haricots verts 6 beautiful John Dory filets, 1 kg of passion fruit, ½ l of fresh cream, salt, pepper. Side dish here: Mashed potatoes with olive oil, carrots, zucchinis and green beans

DAR CARAVANE Les Mimosas, route d’Agadir (accessible en petit taxi) Essaouira Tel. 05 24 78 48 04

88

HIKAYATS


PUB MEMORABLE MBEACH FISH RESTAURANT & SEA LOUNGE BAR Vue panoramique sur la plage et carte aux saveurs méditerranéennes. Une pause déjeuner ou un diner memorable pour les amoureux de poissons et crustacés.

mgallery.com accorhotels.com

HÔTEL LE MÉDINA ESSAOUIRA THALASSA SEA & SPA MGALLERY COLLECTION Boulevard Mohamed V- 44000 Essaouira Tél : +212 (0)5 24 47 90 00 Mail : H2967@accor.com www.mgallery.com

MGALLERY, A COLLECTION OF MEMORABLE HOTELS : EUROPE - AFRICA - MIDDLE EAST - CARIBBEAN - ASIA - PACIFIC


GUIDE – ENVIE D’AILLEURS

ENVIES D’AILLEURS LOOKING TO DISCOVER NEW HORIZONS? APRÈS VOTRE PASSAGE À ESSAOUIRA, OÙ PENSEZ-VOUS PASSER VOS PROCHAINES VACANCES ? HIKAYATS A SÉLECTIONNÉ QUELQUES IDÉES POUR VOUS… AFTER YOUR VISIT TO ESSAOUIRA, WHERE DO YOU WANT TO SPEND YOUR NEXT HOLIDAY? HIKAYATS HAS SELECTED SOME DESTINATIONS FOR YOU…

L E DOM A INE D’AUBIG NA NE

DAS STUE

Do m a i n e résid entiel

Hôtel / Restaurant / Bar / Spa

Niché sur les collines du Haut-Lubéron, le Domaine d’Aubignane et ses 350 hectares de nature sauvage sont un lieu d’art de vivre hors du commun. Au milieu des daims et des mouflons qui arpentent le Domaine en toute quiétude, un hameau provençal, entièrement rénové dans la plus pure tradition, accueille sept maisons et appartements de charme. Matériaux de grande qualité, larges volumes et magnifiques salles de bains à l’italienne constituent, entre autres, les atouts des espaces d’hébergement de ce Domaine qui invite naturellement à la détente et l’apaisement. Avec sa piscine, son spa, sa salle de fitness et ses sentiers de balade à l’intérieur même de la (très) vaste propriété, il offre ainsi tout le nécessaire pour se ressourcer pleinement. Les places chantantes du village de Banon et du Luberon sont toutes proches, laissez-vous gagner par le charme et l’art de vivre provençal !

Lorsque l’ancienne ambassade royale du Danemark est investie par trois familles venues d’Espagne, du Panama et d’Andorre, naît alors l’une des adresses les plus atypiques de Berlin. Les architectes ont su rendre hommage à la beauté traditionnelle du bâtiment tout en y apportant un zeste de folie. A quelques pas du célèbre zoo de la ville, l’hôtel bénéficie d’un accès privé et direct. Et, comme pour troubler leurs invités, les designers ont parsemé ce bâtiment d’époque d’une décoration sur le thème des animaux. Ces rencontres inattendues, comme l’impressionnante bibliothèque, donnent ainsi des espaces communs très cosy où la convivialité s’impose comme le maître-mot. Paco Pérez, chef catalan avant-gardiste décline dans son restaurant une cuisine méditerranéenne moléculaire. Une expérience surprenante récompensée par une étoile au Michelin ! « Il y a ici quelque chose que vous ne voyez pas au premier regard. Quelque chose de plus profond » commentent ses propriétaires… Comment ne pas leur donner raison ?

Nested on the hills of Haut-Lubéron, le Domaine d’Aubignane and its 350 hectares of wild nature is a place of outstanding lifestyle. Among the deer and mountain sheep striding across the Domain in perfect harmony, a Provençal hamlet, entirely renovated in the purest tradition, is made up of seven charming houses and apartments. High-quality materials, wide spaces and magnificent Italian-style bathrooms make up, among other things, the major accommodation assets of this Domain, which is like nature’s call to relax and indulge. With its swimming pool, spa, fitness room and hiking paths, all within the (very) huge property, Le Domaine has got all you need to revitalize entirely. The melodious village squares of Banon and Lubéron are very close by, why not give in and experience the Provençal charm and lifestyle?

DOMAINE D’AUBIGNANE ★★★★ Le Coï – Le Contadour 04 150 Redortiers – France WWW. domaine-aubignane.com

90

HIKAYATS

When the former Royal Danish Embassy was invested by three families from Spain, Panama and Andorra, one of the most atypical addresses of Berlin was born. The architects were able to pay tribute to the traditional beauty of the building while providing a zest of madness. Located a few steps from the famous zoo of the city, the hotel enjoys private and direct access. And, as if to disturb their guests, designers dotted this ancient building with a decoration on the theme of animals. These unexpected encounters, such as the impressive library, thus result in very cosy common spaces where togetherness is seen as key. Paco Perez, the avant-garde Catalan chef creates molecular Mediterranean cuisine. A surprising experience which has been awarded a Michelin star! «There is something here that you do not see at first sight. Something deeper» comment its owners... How could we not agree with them?

DAS STUE HOTEL Drakestraße 1 – 10787 Berlin-Tiergarten Berlin - Allemagne WWW. das-stue.com


T H E STAN DAR D

L A P OSTA VECCHIA

SONG SA A

Hôte l / Resta ura nt / S pa

H ô tel / Restaurant / Sp a

P rivate Island

Situé dans le quartier de Meatpacking, ancienne zone des abattoirs devenue le lieu le plus hype de Manhattan, le dernier né des hôtels Standard est peut-être le plus spectaculaire des établissements d’André Balazs. Outre son design moderne et ses lignes épurées du plus bel effet, c’est par ses incroyables points de vue sur l’Hudson River et la skyline la plus légendaire au monde que se démarque la version new-yorkaise du Standard. C’est bien simple, les 337 chambres de l’établissement ouvrent toutes sur l’extérieur grâce à de larges ouvertures qui permettent au visiteur de profiter pleinement du spectacle ! Comme si ce n’était pas assez, la piscine et le restaurant du rooftop du 18ème étage viennent compléter l’étonnante palette de cet extraordinaire balcon sur la grosse pomme. Situation idéale, style inimitable et vue extraordinaire : The Standard is definitly the place to be !

A l’origine dépendance du château d’une des plus anciennes familles romaines, La Posta Vecchia devient un hôtel cinq étoiles dans les années 1980. Idéalement situé sur la côté méditerranéenne, à environ une demi-heure de route de Rome, le bâtiment du dix-septième siècle se trouve au beau milieu d’un parc à la nature exceptionnelle qui donne sur les eaux limpides de la Mediterranée. Les onze chambres doubles et huit suites de l’établissement offrent un raffinement et une élégance qui représentent parfaitement l’idée que l’on se fait de l’Italie éternelle. Mobilier traditionnel et conception familiale du luxe sont les secrets du confort incomparable d’un hôtel à la fois complètement hors du temps et tout à fait en phase avec les exigences actuelles comme le prouve son magnifique spa LPV Health & Beauty Club. Bleu de la mer ou vert du parc, La Posta Vecchia revêt indiscutablement les couleurs du bonheur.

27, c’est le nombre de villas privées que propose l’hôtel Song Saa au Cambodge. Autant d’îlots situés au cœur de l’archipel sauvage de Koh Rong et jaillissant des eaux azur. Loin de l’essor touristique des îles thaïlandaises, celles du Cambodge offrent un décor paradisiaque que seuls quelques aventuriers isolés peuvent apprécier. Forêts vierges, plages de sable blanc et récifs tropicaux composent un cadre intime idéal pour se couper des rythmes effrénés du quotidien et communier avec une nature luxuriante. Véritable ode à la découverte de la faune aquatique locale, les poissons multicolores et hippocampes vous hypnotisent par leur ballet féérique. Mais, qu’on ne s’y méprenne pas, l’hôtel dispose de tout le confort digne d’un établissement de son standing. Chaque villa bénéficie même d’une piscine privative extérieure et d’une grande terrasse avec accès direct à la mer. En ajoutant un spa et l’un des plus beaux couchers de soleil qu’on ait jamais vus : on réserve immédiatement ses prochaines vacances !

Originally a dependence of the castle of one of the oldest Roman families, La Posta Vecchia became a five star hotel in the 1980s. Ideally located on the Mediterranean coast, about half an hour from Rome, the seventeenth century building is right in the middle of a park with an abundance of nature which gives onto the crystal clear waters of the Mediterranean Sea. The eleven double rooms and eight suites of the establishment offer a refinement and an elegance that perfectly represent the idea that we have of eternal Italy. Traditional furniture and family design of luxury are the secrets of the incomparable comfort of a hotel that is both timeless and in sync with current requirements as its magnificent spa LPV Health & Beauty Club prove. The blue of the sea or green of the park, La Posta Vecchia indisputably takes on the colours of happiness.

27, the number of private villas available from the Song Saa hotel in Cambodia. As many islets located in the heart of the wilder archipelago of Koh Rong and emerging out of the azure waters. Far from the mass tourism of the Thai islands, the Cambodian counterparts offer a heavenly setting that only a few isolated adventurers can appreciate. Virgin forests, white sandy beaches and tropical reefs comprise an intimate and ideal setting for forgetting about frantic rhythms of your daily life, all within a luxuriant nature. A real ode to the discovery of the local aquatic fauna, colourful fish and seahorses will hypnotize you with their magical ballet. But, do not get it wrong, the hotel features all the comforts one would expect of a hotel of this standard. Each villa even has a private outdoor swimming pool and a large terrace with direct access to the sea. By adding a spa and one of the most beautiful sunsets we have ever seen: we immediately book our next vacation!

LA POSTA VECCHIA ★★★★★ 00055 Palo Laziale Rome – Italie WWW. lapostavecchia.com

SONG SAA Krong Preah Sihanouk Cambodge WWW. songsaa.com

Located in the Meatpacking district, the former grid of slaughterhouses that has become the trendiest place in Manhattan, the latest of the Standard hotels is probably the most spectacular establishment created by André Balazs. Besides its modern design and its clean lines that create the most beautiful effect, it is thanks to its incredible views of Hudson River and the most famous skyline in the world that the New York version of the Standard is standing out. It is very simple, the 337 rooms of the establishment all open towards the outside thanks to wide openings which allow the visitor to enjoy the show! As if this was not enough, the swimming pool and the rooftop restaurant on the 18th floor complement the surprising pallet of this extraordinary balcony on the big Apple. An ideal situation, inimitable style and an extraordinary view: The Standard is definitely the place to be!

THE STANDARD HOTEL ★★★★ 848 Washington Street New-York – Etats-Unis WWW. standardhotels.com

HIKAYATS

91


SHOPPING

SHOPPING 1. UN PEIGNOIR « NO TIME, NO NEWS, NO SHOES » A « NO TIME, NO NEWS, NO SHOES » BATHROBE Produit star de la ligne de vêtement créée par l’Océan Vagabond, le peignoir djellaba représente pleinement l’esprit « no time, no news, no shoes » de l’établissement installé à Essaouira et Dakhla. Fabriquée au Maroc, 100% coton, la djellaba de bain vous permettra de vous changer avec style ou de « chiller » au bord de la piscine à l’abri du soleil et des courants d’air. Déclinée dans plusieurs tailles, du 4 ans au XL et en plusieurs coloris tendances, vous ne pourrez vite plus vous en passer ! The star product of the clothing line created by l’Océan Vagabond, the djellaba bathrobe fully represents the «no time, no news, no shoes» spirit of the establishment located in Essaouira and Dakhla. Manufactured in Morocco from 100 % cotton, the bathroom djellaba will allow you to change in style or to chill at the side of the pool in the shade and far from any draughts. Available in several sizes, from 4 years old to XL and in several trendy colours, you will not be able to live without it! Plus d’infos sur oceanvagabond.com

1

2. MON HUILE EST FANTASTIQUE MY OIL IS FANTASTIC À la télévision, dans les magazines… Cela fait un petit moment qu’on n’entend parler que de l’huile d’argan ! Qu’elle soit cosmétique ou alimentaire, le Domaine Villa Maroc la fabrique dans la pure tradition ancestrale artisanale, assurant ainsi la préservation de toutes ses propriétés naturelles thérapeutiques et ses vertus antioxydantes. Le domaine a d’ailleurs plusieurs fois été récompensé au salon international de l’agriculture au Maroc pour la qualité de ses huiles d’argan et d’olive 100% naturelles et bio. Plus qu’un simple souvenir du Maroc, un véritable plaisir et des bienfaits à apprécier tout au long de l’année. On TV, in magazines... argan oil has been on our radar for some time! Whether for use in cosmetics or in food, the Domaine Villa Maroc manufactures it in the pure ancestral artisanal tradition, thus ensuring the preservation of all its natural therapeutic properties and antioxidant virtues. The area has received several awards at the international exhibition of agriculture in Morocco for the quality of its 100 % natural and organic olive and argan oils. More than a mere souvenir of Morocco, these oils are a real pleasure and provide benefits to enjoy throughout the year. Plus d’infos sur argan-essaouira.com

92

HIKAYATS

2


3. LE CHRONOGRAPHE DES MERS THE CHRONOGRAPH OF THE SEAS Comme celle de la ville d’Essaouira, l’identité de la Rolex Oyster Perpetual See Dweller 4000, dernière évolution du modèle légendaire né en 1967, est intimement liée au monde de la mer. Etanche jusqu’à 1220 mètres grâce à sa valve à hélium, le chronographe reprend les codes traditionnels des collections professionnelles du prestigieux horloger helvétique. Le compagnon idéal pour explorer les profondeurs. Like the city of Essaouira, the identity of the Rolex Oyster Perpetual See Dweller 4000, the latest evolution of the legendary model born in 1967, is intimately linked to the world of the sea. Waterproof up to 1220 meters thanks to its helium valve, the chronograph evokes the traditional codes of professional collections of the prestigious Swiss watchmaker. The perfect companion for exploring the ocean. Plus d’infos sur azuelos.ma

3

4. LES TROUVAILLES D’OTHMAN OTHMAN’S DISCOVERIES Othman chine toutes les brocantes du Maroc et marche au coup de cœur. Il achète d’abord ses « pièces », puis les pense et les retravaille avec des artisans souiris pour en faire des objets uniques. Ici, il a converti un plat, style sixties/seventies, en table. Dans la même lignée, la panière peut, quant à elle, servir comme simple objet de déco ou comme lampe. A découvrir dans la galerie et restaurant d’Othman, le Megaloft. Othman visits all the flea markets of Morocco and follows his intuition. First, he purchases his «pieces», then he thinks and reworks them with craftsmen from Essaouira to create unique objects. Here, he converted a sixties/seventies style dish into a table. In the same vein, a basket can become a mere object

4

of decoration or a lamp. Discover more in Othman’s gallery and restaurant, the Megaloft. Plus d’infos sur facebook.com/othmane.essaouira

HIKAYATS

93


SHOPPING

SHOPPING 5. UN OUVRAGE POUR VOYAGEURS ÉPICURIENS A BOOK DEDICATED TO EPICUREAN TRAVELLERS Sophia Palmer et son mari Rob, photographe, ont parcouru le Maroc à la recherche de toutes sortes de recettes : aussi bien celles des chefs des plus grands établissements que celles transmises depuis des générations au sein des familles les plus modestes. Les auteurs de Carnets de Voyage Gourmands ont ainsi capté, en mots et en images, la quintessence de ces moments intimes, restituant dans une vibrante palette de couleurs les marchés locaux, la cuisine des rues, les palais audacieux, les paysages contrastés, les rencontres fortuites des amoureux de la cuisine et de ses produits… Sophia Palmer and her husband Rob, a photographer, have travelled Morocco in search of all kinds of recipes: both those of chefs from the big institutions and those handed for generations within the most modest of families. The authors of Carnets de voyage gourmands have thus captured, in words and images, the quintessence of these intimate moments, showing, in a vibrant palette of colours, local markets, cuisine from the streets, daring palaces, contrasting landscapes, fortuitous encounters of gastronomy lovers and their products...

5

Plus d’infos sur editionsdelamartiniere.fr

6. DES BIJOUX FROM SAINT-BARTH JEWELLERY FROM SAINT-BARTH Le créateur Jean-Paul of Saint-Barth présente sa nouvelle collection de bijoux. Inspirée par la ville de Saint-Barth et la mer, Jean-Paul crée sa marque de bijoux en 2007. Affectionnant tout particulièrement les coquillages, la nacre ou encore la perle, il souligne tout en finesse ces éléments marins grâce à des liens en coton ciré ou en cuir. Il a également choisi de détourner le fil de Sabra, utilisé dans la confection des caftans pour en faire des boucles d’oreilles originales et colorées. Une collection de bijoux sobre, chic et élégante à « shopper » au Dar Caravane, Caravane Café ou encore dans la boutique Aux Trésors d’Essaouira. Creator Jean-Paul of Saint-Barth presents his new collection of jewellery. Inspired by the city of St Barth and the sea, Jean-Paul created his brand in 2007. Via his love of shellfish, mother-of-pearl and pearl, he highlights these marine elements thanks to waxed cotton or leather necklaces. He also chose Sabra wire, used to manufacture antique caftans, to make original and colourful earrings. A sober, chic and elegant collection of jewellery, which you can browse at the Dar Caravan, Caravane Café or the Aux Trésors d’Essaouira shop. Plus d’infos sur darcaravane.com

94

HIKAYATS

6


7. LA POCHETTE DU ONE UP ONE UP CLUTCH BAG Créatrice française arrivée il y a moins d’un an à Essaouira, Laure décline sa première collection de pochettes, en vente au restaurant le One Up. Plutôt habituée aux créations textiles originales, elle collabore ici avec John, propriétaire de l’établissement et créateur reconnu. Elle propose une série de pochettes en jute et agneau et bientôt des sacs inspirés du logo du One Up, célèbre pour son dromadaire au tarbouch rouge. De très jolis objets. A French creator having arrived in Essaouira less than a year ago, Laure offers her first collection of clutch bags, sold at the One Up restaurant. Rather accustomed to original textile creations, she has collaborated with John, owner of the establishment and renowned creator. She offers a series of clutches made from jute and lamb’s leather and will soon bring out a range of bags inspired by the One Up logo, famous for its camel with a red tarbouch hat. Very nice objects. Contact One Up : 06 34 92 02 01

7 8. OH STOP, UN INSTANT… OH STOP, JUST A MOMENT… Qu’elle semble loin l’époque du Polaroid aujourd’hui où l’ère du tout numérique nous permet de prendre des milliers de photos dans une seule et même journée… Pourtant, nombreux sont les nostalgiques de l’argentique et du tirage instantané et ils ont été des milliers à soutenir le projet de nouvel appareil instantané du fabricant américain Lomography via une opération de crowfunding ! Les fonds réunis ont été utilisés à bon escient puisque le Lomo’Instant est un petit bijou au design vintage irrésistible. Avec trois objectifs interchangeables et des prix très raisonnables, c’est une petite bombe ! We seem far removed from the days of the Polaroid today when the all-digital era allows us to take thousands of photos in a single and same day... And yet, many are nostalgic for the argentic and instant print and thousands have supported the new device snapshot project of American manufacturer Lomography via a crowdfunding initiative! Funds collected have been used to good effect since the Lomo’Instant is a little gem offering an irresistible

8

vintage design. With three interchangeable lenses and at a very reasonable price, this is a small bomb! Plus d’infos sur lomography.com

HIKAYATS

95


GUIDE – LES BONNES ADRESSES D’ESSAOUIRA

LE GUIDE DES BONNES ADRESSES D’ESSAOUIRA THE GUIDE OF GOOD ADDRESSES OF ESSAOUIRA

SÉJOURNER À ESSAOUIRA, C’EST ARRÊTER LE TEMPS ET SE LAISSER BERCER PAR LES ALIZÉS. MAIS, C’EST AUSSI PROFITER D’UN ART DE VIVRE À PART ENTIÈRE, MÉLANGE DE SAVEURS ET D’INFLUENCES CULTURELLES MULTIPLES. DU DÉJEUNER AU BORD DE LA PISCINE AU DINER GASTRONOMIQUE EN PASSANT PAR LE PUR MOMENT DE BIEN-ÊTRE, HIKAYATS A SÉLECTIONNÉ POUR VOUS LES BONNES ADRESSES DE LA VILLE. CAFÉS, LODGES À LA CAMPAGNE, RESTAURANTS, BARS ET SPAS : AUTANT DE LIEUX À VISITER DURANT VOTRE SÉJOUR ! STAYING IN ESSAOUIRA IS LIKE STOPPING TIME AND BEING LULLED BY THE TRADE WINDS. BUT IT ALSO MEANS TAKING ADVANTAGE OF A TRUE WAY OF LIFE, A MIXTURE OF MULTIPLE FLAVOURS AND CULTURAL INFLUENCES. FROM LUNCH BY THE POOL TO A GOURMET DINNER AND A PURE MOMENT OF WELL-BEING, HIKAYATS HAS SELECTED THE BEST ADDRESSES IN THE CITY FOR YOU. CAFÉS, LODGES IN THE COUNTRYSIDE, RESTAURANTS, BARS AND SPAS: SO MANY PLACES TO VISIT DURING YOUR STAY! Texte : Paul Argentine & Camille Chataignier • Photos : Stephane Candé – Sabir El Mouakil – Louis Lavoie Isebaert – D.R.

96

HIKAYATS

SA HA KFÉ Café / Restaurant Ouvert en 2013 dans le cadre coloré et plein de charme de la place de l’Horloge, le Saha Kfé est un petit coin de paradis au style orientalo-chic. A toute heure de la journée, on peut s’y arrêter pour prendre un thé, un café, découvrir l’un des célèbres jus de l’établissement ou déguster une cuisine méditerranéenne et végétarienne particulièrement inspirée. Ici, tous les produits sont issus de l’agriculture biologique et les plats mijotés par Rajaa Ezzaher et sa chef Hafida répondent à un leitmotiv bien défini : « manger sainement pour vivre bien ». Les assiettes (dont le Libanais ou l’Italien, entre autres) et les desserts faits maison ont déjà fait la réputation d’un lieu qui vaut également le détour par son design raffiné et agréable. Une halte incontournable pour tous les amateurs de slow food. Opened in 2013 on the colourful and charming “place de l’Horloge”, the Saha Kfé is a small corner of paradise in an oriental and chic style. Stop by at any time of day for tea or coffee and taste one of the famous juices of the establishment or enjoy particularly inspired Mediterranean and vegetarian cuisine. Here, all the products are organic and the slowly simmered dishes created by Rajaa Ezzaher and her chef Hafida meet a well defined leitmotiv: «Eat well to live well». Plates (the Lebanese or the Italian, among others) and the homemade desserts have already made the reputation of a location which is well worth a detour, among others for its refined and pleasant design. An essential stop for all fans of slow food.

SAHA KFÉ 6, place Chefchaouni (place de l’horloge) Tel. 05 24 78 48 44 Horaires. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 8h à 19h


LES JARDINS DE VILLA MAROC MB EACH

DA R CA RAVA N E

Bar / Resta ura nt

Ba r / Restaurant

Restaurant et m aison d ’hôtes

À 10 km d’Essaouira, sur la route de Marrakech se cachent Les Jardins de la Villa Maroc. Entourée de champs d’arganiers et d’oliviers, cette maison aux allures méditerranéennes séduit par sa décoration chic toute en simplicité. Ce lieu de détente dispose de seulement trois chambres mais chaque midi son restaurant ouvre ses portes et propose un barbecue dans ses jardins. Marque de fabrique de la Villa Maroc, on retrouve dans les mets les saveurs et les senteurs de l’huile d’argan. Une cuisine toujours fraîche qui ne cesse de se réinventer pour notre plus grand plaisir. Après le déjeuner, on profite de la piscine et de ses transats à l’abri du vent qui souffle sur la ville, pour parfaire son bronzage. Une belle journée dans la campagne souirie !

Restaurant emblématique de la ville, on croirait que le MBeach flotte sur le sable. Installé sur la baie de l’ancienne Mogador, à quelques pas de la médina, le restaurant MBeach offre une vue panoramique sur la plage d’Essaouira ainsi que sur les îles Purpuraires situées au large. Sa carte aux saveurs méditerranéennes est largement inspirée des poissons et crustacés locaux livrés tous les jours par le sage pêcheur Haj Souleiman. Le bar en croûte de sel ainsi que le batbout à l’amlou sont absolument à découvrir dans ce restaurant au cadre idyllique qui n’est pas sans rappeler l’atmosphère des yacht-clubs. Une pause déjeuner ou un dîner idéal pour les amoureux de poissons et crustacés.

Envie d’un déjeuner sur l’herbe ou d’un après-midi autour de la piscine ? Dar Caravane est la nouvelle adresse incontournable de la ville. Ré-ouvert en mai dernier, ce petit coin de paradis se situe sur la route d’Agadir, juste à la sortie de la ville. Un immense jardin, des murs bleus Majorelle, une volière, des bouddhas, des tables à l’abri des grands pins ou sous les arcades de la terrasse, des transats autours de la piscine : tel est le tableau plein de couleurs proposé par Didier Spindler et son équipe. Le restaurant propose une carte à l’image de son propriétaire, voyageur infatigable, avec des saveurs venues des quatre coins du monde. En cuisine, on retrouve le savoir-faire qui fait la réputation du Caravane Café depuis de nombreuses années. Dans un cadre complètement différent.

10 km from Essaouira, on the road to Marrakech, Les Jardins de la Villa Maroc is hidden away. Surrounded by fields of argan and olive trees, this home-style Mediterranean house seduces thanks to its chic but simple decor. This place of relaxation has only three rooms, but everyday at lunchtime, its restaurant opens for a barbecue in the garden. A trademark of the Villa Maroc, one finds in dishes flavors and scents of the argan oil. Constantly fresh gastronomy that is continuously reinvented for our greatest pleasure. After lunch, we take advantage of the pool and its sun beds sheltered from the wind that blows on the city, to top up our tan. A beautiful day in the Essaouira countryside!

LES JARDINS VILLA MAROC À 10 Km d’Essaouira, sur la route de Marrakech. (navette gratuite sur réservation) Tel. 05 24 47 31 47 Horaires. Départ de la navette à 11h, buffet proposé à 13h30 et retour vers 17h.

An iconic restaurant of the city, one would think that the MBeach floats on sand. Set up in the bay of the old Mogador, the MBeach restaurant features a private beach and offers a panoramic view of the beach of Essaouira as well as the Purpuraires islands. The local fish and shellfish that are delivered everyday by wise fisherman Haj Suleiman largely inspire its menu, infused with Mediterranean flavours. With its new concept of dishes to share, this restaurant in an idyllic decor is ideal for a lunch break or a dinner for lovers of fish and seafood.

HÔTEL LE MEDINA ESSAOUIRA THALASSA SEA & SPA MGALLERY Boulevard Mohamed V Tel. 05 24 47 90 00 Email. H2967@accor.com Horaires. Déjeuner : 12h00-18h00 / Dîner : 19h30-23h00

Fancy lunch on the grass, or an afternoon around the pool? Dar Caravane is the new must-try address of the city. Re-opened last May, this little corner of paradise is located on the road to Agadir, just on the outskirts of the city. A huge garden, Majorelle blue walls, an aviary, buddhas, tables shaded by large pine trees or under the arcades of the terrace, sun loungers around the pool: this is the colorful decor offered by Didier Spindler and his team. The restaurant offers a menu that suits its owner, an indefatigable traveler, with flavors from the four corners of the world. In the kitchen, one finds the know-how that has made the reputation of the Caravan Café for many years. In a completely different setting.

DAR CARAVANE À l’entrée d’Essaouira, KM1, sur la route d’Agadir (accessible en petit taxi) Tel. 05 24 78 48 04 Horaires. Ouvert de 11h à 16h du mardi au dimanche.

HIKAYATS

97


GUIDE – LES BONNES ADRESSES D’ESSAOUIRA

O CÉAN VAGABON D

L E TA ROS

LA TABLE DU JARDIN DES DOUARS

Bar / Resta ura nt

Ba r / Restaurant

Restaurant

Comme posé sur la plage, face à l’Atlantique et à l’île de Mogador, l’Océan Vagabond est un « Café-Resto » plein de charme, véritable invitation au farniente... Que ce soit pour déjeuner sur les tables en bois de la terrasse ombragée ou pour siroter un verre tout en bronzant sur les sunbeds et transats, l’établissement est l’endroit idéal pour s’offrir un moment de détente absolue. Salades « fraîcheur », hamburgers, pizzas au feu de bois, tartes salées ou sucrées figurent parmi les best-sellers d’une cuisine dont la réputation n’est plus à faire. Souvent, le déjeuner se prolonge et il n’est pas rare que, gagné par l’ambiance surf & glisse apaisante et décontractée, on finisse par admirer le coucher du soleil en sirotant un verre de gris du pays. On comprend mieux la devise du lieu : no time, no news, no shoes !

Dominant la place Moulay Hassan et le port, Le Taros est un établissement incontournable à Essaouira. Son immense terrasse offre, sur plusieurs niveaux, des points de vue extraordinaires sur l’océan Atlantique, les remparts et la baie. Tout au long de la journée, on peut ainsi profiter d’un cadre hors du commun pour prendre un petit déjeuner, un dernier verre ou profiter, le midi comme le soir, d’une cuisine (mariant à merveille les saveurs de la terre comme de la mer) parmi les plus réputées de la ville. Plus intimiste, la salle du restaurant offre, elle, un décor d’inspiration traditionnelle à l’atmosphère feutrée et élégante. Expositions d’art ou groupes musicaux : il se passe toujours quelque chose au Taros et il est impossible de séjourner à Essaouira sans s’y arrêter.

D’inspiration méditerranéenne, la cuisine du Jardin des Douars est parfumée, subtile et raffinée. Elle décline avec générosité influences marocaines, françaises ou internationales. À l’heure du déjeuner sur la grande terrasse ombragée, on craque pour le panier de légumes bio saisis au miel et à l’orange accompagné d’un chèvre frais du bled qui sublime les produits locaux. Le soir, dîner en intérieur (3 salles) ou à l’extérieur, on a le choix. Une cuisine innovante, avec le mi-chaud/mi-froid de thon et foie de canard, sésame et crème de balsamique, saura ravir les gourmets. Une valeur sûre : le bœuf en croûte d’herbes, écrasé de pomme de terre et sa béarnaise déstructurée qui nous ramène en France d’un coup de fourchette. Cerise sur le gâteau : le midi, l’accès aux deux piscines chauffées et au jardin botanique est offert !

Settled on the beach, facing the Atlantic Ocean and the island of Mogador, the Océan Vagabond is a «Cafe-Resto» full of charm, a true invitation to relax... Whether for lunch on the wooden tables of the shaded terrace or to sip a drink while sunbathing on sun beds and sun loungers, the establishment is the ideal place for a moment of complete relaxation. Fresh salads, burgers, woodfired pizzas, savoury or sweet pies are among the best sellers of a gastronomy with a serious reputation. Lunch often turns into dinner and it is not uncommon that, thanks to the soothing and relaxed atmosphere, we end up admiring the sunset while sipping a glass of local gray wine. We understand the motto of the place better now: no time, no news, no shoes!

OCÉAN VAGABOND Rond point d’Agadir, Bd Mohamed V Tel. 05 24 78 39 34 Horaires. Ouvert tous les jours de 9h à 18h. Vendredis & samedis Happy hours de 18 à 19 h et ardoise bistrot, bar à tapas & bar à vin à partir de 19h. 98

HIKAYATS

Overlooking the Moulay Hassan square and the harbour, the Taros is a landmark in Essaouira. Its huge terrace offers, over several levels, extraordinary views of the Atlantic Ocean, the ramparts and the bay. Throughout the day, one may take advantage of an extraordinary setting to have breakfast, a last drink or to enjoy, from lunchtime to the evening, a cuisine (wonderfully combining flavours from land and sea) among the most renowned in the city. More intimate, the dining room offers a traditional decor with a cosy and elegant atmosphere. Art exhibitions and bands: there is always something happening in the Taros and it is impossible to stay in Essaouira without stopping there.

LE TAROS Place Moulay Hassan Tel. 05 24 47 64 07 Horaires. Tous les jours de 9h à 00h

The Mediterranean-inspired cuisine of the Jardin des Douars is aromatic, subtle and refined. It generously mixes Moroccan, French and international influences. For lunch on the large shaded terrace, one falls for the basket of organic vegetables with honey and orange, accompanied by fresh local goat’s cheese, which goes beautifully with local products. In the evening, dinner inside (3 rooms) or outside, one has the choice. An innovative gastronomy, with hot/cold tuna and duck liver, sesame and balsamic cream will delight gourmets. A safe choice: the beef in a herb crust, mashed potatoes and its unstructured béarnaise which brings us back to France in one smooth bite. The Icing on the cake: at noon, access to the two heated swimming pools and to the botanical garden is free!

LE JARDIN DES DOUARS Douar Sidi Yassine, Ida Oueguerd (navette possible sur réservation) Tel. 05 24 47 40 03 Email. info@jardindesdouars.com Horaires. Tous les jours de 10h à 20h


PASTA BAL AD IN

L E LOFT

SILVESTRO

Resta ura nt

Restaurant

Restaurant

Ouvert en 2010, Pasta Baladin est une de ces adresses surprenantes. Situé au cœur de la médina, ce bar à pâtes se distingue par une décoration craquante et des prix plus que compétitifs. A l’origine, Baladin est une marque italienne qui fabrique des pâtes et de la bière artisanale. Des produits de qualité exportés à Essaouira et qui, associés au savoir-faire de la chef Touria, sont un véritable régal. Une formule simple et efficace, puisqu’on sélectionne les pâtes de son choix (farfalle, penne, fusilli ou spaghetti) et sa sauce parmi dix possibilités différentes (bolognaise, carbonara, diavola…). Voilà, il ne nous reste plus qu’à apprécier et partager ce moment, confortablement installé sur l’une des tables hautes en tuya du restaurant. Pour le dessert, entre autres délices, on vous conseille le tiramisu.

À quelques mètres de la place de l’Horloge, se trouve le restaurant Le Loft. Sa décoration unique entre objets vintage et artisanat local nous fait penser à un appartement hyppie dans lequel on se sentirait presque comme chez soi. Omar, son propriétaire est très accueillant et il est agréable de bavarder en sa compagnie. Quelle que soit l’heure, convivialité et bonne humeur sont donc à l’honneur dans ce café et restaurant où il fait bon flâner. La carte est plutôt d’inspiration méditerranéenne, crème de légumes, terrine de betterave au fromage de chèvre, Saint-Pierre à la plancha sauce vierge ou merlan en croute d’amandes sont à déguster. Une adresse à retenir !

Un escalier qui s’ouvre depuis la rue Laâlouj, quelques marches à grimper et nous voici dans le monde chaleureux et rempli de personnalité du restaurant Silvestro. Véritable monument de la gastronomie italienne à Essaouira, Silvestro est connu de tous. Ici, pas de secret : antipasti, fromages, prosciutto, vins et autres délices sont directement importés d’Italie. Le chef n’est jamais loin et veille à l’authenticité de sa cuisine... Les pâtes, elles, sont évidemment faites « maison », comme les pizzas, cuites au feu de bois, fines et croustillantes. Sur deux niveaux et dans un décor simple et accueillant où l’on se sent vite comme à la maison, on peut profiter du large choix d’une carte des plus variées. Un petit bout d’Italie au cœur de la médina.

Opened in 2010, Pasta Baladin is one of those surprising addresses. Located at the heart of the medina, this pasta bar distinguishes itself by a lovely decor and more than competitive prices. Originally, Baladin is an Italian brand which manufactures pasta and artisanal beer. Quality products exported to Essaouira and which, combined with the know-how of the Touria, and are a real treat. A simple and efficient formula, since you can select the pasta of your choice (farfalle, penne, fusilli or spaghetti) and one of ten different sauces (bolognese, carbonara, diavola etc.). You only have to enjoy and share this moment, comfortably seated on one of the high Tuya tables of the restaurant. For dessert, amongst other delights, we recommend the tiramisu.

PASTA BALADIN Rue Laalouj, Bab Skala Tel. 06 61 60 45 04 WWW. riadbaladin.com Horaires. Du mardi au dimanche de 12h00 à 16h00 & 19h00 à 23h00

A few meters from the place de l’Horloge, The Loft restaurant. Its unique decoration with vintage objects and local crafts reminds us of a hippie apartment that would almost feel like home. Whatever the time, friendliness and good mood are honored in this cafe-restaurant where people tend to stay a while. The menu is rather Mediterranean-inspired, cream of vegetables, beetroot terrine with goat’s cheese, grilled Saint-Pierre sauce vierge or whiting in almond crust, these are just some of the dishes you must taste.

LE LOFT 5 rue Hajjali Tel. 05 24 47 63 89 Horaires. Ouvert tous les jours de 11h à 14h et de 19h à 23h

A staircase that opens from the Laâlouj street, a few steps to climb and we are in the warm and original world of the Silvestro restaurant. A real monument of Italian gastronomy in Essaouira, Silvestro is known to all. No secret here: the antipasti, cheese, prosciutto, wine and other delights are imported directly from Italy. The chef is never far away and ensures the authenticity of his gastronomy... Pasta is, of course, homemade, like the pizzas, thin and crispy, cooked in a wood fire. Set over two floors and in a simple and welcoming decor where you quickly feel at home, take advantage of the wide choice of a most varied menu. A little slice of Italy in the heart of the medina.

SILVESTRO Rue Laâlouj, quartier de la Skala Tel. 05 24 47 35 55 Horaires. Ouvert de 11h30 à 15h et de 18h30 à 23h

HIKAYATS

99


GUIDE – LES BONNES ADRESSES D’ESSAOUIRA

G USTO I TAL I A

CARAVA NE CA FÉ

ONE UP

Restaura nt

Resta u rant

Restaurant

Dans une petite rue paisible, situé à quelques pas de la plage et non loin de la médina, le nouveau restaurant Gusto Italia offre un cadre moderne, feutré et élégant spécialement designé par son propriétaire Federico. Grâce à son service discret et toujours très attentionné, Gusto Italia est le lieu idéal afin de profiter pleinement d’un repas en tête à tête ou entre amis. Gorgonzola, poutargue, cèpes, riz, fromages et charcuterie sont directement importés d’Italie pour vous faire goûter des sublimes pizzas, viandes et poissons ainsi que les différents plats à base de pâtes « faites maison » (gnocchis, lasagnes, raviolis, tagliolinis...). La cuisine italienne ne manque pas d’âme et de caractère, Gusto Italia non plus…

Ancien riad complètement réaménagé, le Caravane Café est une adresse insolite et divine. Objets chinés, galerie d’art, cuisine du monde… Un véritable voyage sensoriel vous attend dans ce restaurant rempli de charme. Aménagé en multitudes de petits salons aux styles différents et ouverts sur le patio, le riad permet de diner en tête-à-tête ou en groupe tout en partageant l’ambiance incomparable du restaurant. Les couleurs chatoyantes des tableaux, la décoration venue des quatre coins du monde, la gentillesse de toute l’équipe emmenée par Didier Spindler, le souffle de la cheminée, la présence du magicien et des cracheurs de feu accompagnent une cuisine raffinée et à l’image des lieux : éclectique, inspirée et pleine de saveurs. Une valeur sûre.

Décorateur emblématique de la ville, John vous ouvre les portes de l’ancien consulat du RoyaumeUni et vous plonge dans l’univers singulier de son restaurant lounge. Dans l’ambiance franco-marocaine de ce bâtiment du XIXe siècle, on retrouve la petite note écossaise, fantaisiste mais raffinée, si chère au propriétaire... Dans un décor très recherché, entre pièces chinées, créations sur mesure et lumières tamisées, on apprécie une cuisine élaborée à base de produits marocains. De l’épaule d’agneau confite aux amandes, au tajine de lotte au safran, en passant par la pastilla aux agrumes ou le fameux « tout chocolat » en dessert, toutes les recettes livrent une vision contemporaine et pleine de « peps » de la cuisine. Le tout avec un personnel aux petits soins.

A real cave of Ali Baba, the Caravane Café is an unusual and divine address. Handcrafted Objects, art gallery, world food... A real sensory journey awaits you in this restaurant full of charm. Housed in multitudes of small salons with different styles and open to the patio, the riad allows you to have an intimate dinner as a couple or a large group while sharing the incomparable atmosphere of the restaurant. The shimmering colours of the tables, the decoration from all over the world and the friendliness of the whole team led by Didier Spindler, the breath of the fireplace, the presence of the magician and fire breathers accompany a refined cuisine that suits the place perfectly: eclectic, inspired and full of flavours. A safe bet.

As an iconic decorator of the city, John opens up the former consulate of the United Kingdom and plunges you into the singular universe of his lounge restaurant. In the French Moroccan ambience of this 19th century building, one finds touches of the Scottish spirit, fanciful yet refined, that is so dear to the owner... In a well-researched decor, between one-off finds and subdued lights, one can enjoy an elaborate cuisine created with Moroccan products. From lamb shoulder candied with almonds to the monkfish tajine with saffron and the pastilla with citrus or the famous «all chocolate» for dessert, all recipes offer a contemporary and dynamic vision of gastronomy, all served up by the most attentive staff.

CARAVANE CAFÉ 2 bis rue Cadi Ayad (en face de la Pharmacie Alhaddadah) Tel. 05 24 78 31 11 Horaires. Ouvert de 11h à 00h, du mardi au dimanche.

ONE UP 1 rue Laalouj (au 1 er étage) dans la médina Tel. 06 34 92 02 01 Horaires. Ouvert du lundi au samedi de 19h à 00h. Déjeuner selon les saisons.

Located a few steps from the beach and close to the medina, the new Gusto Italia restaurant offers a modern, intimate and elegant setting, ideal to fully enjoy a meal, be it with your sweetheart or with friends. The Italian owner directly imports Gorgonzola, Bottarga, ceps, rice, cheese and cooked meats to offer you sublime pizzas, meat and fish as well as various homemade pasta (gnocchi, lasagna, ravioli, tagliolini ... ). Italian cuisine does not lack soul and character, and neither does Gusto Italia...

GUSTO ITALIA Rue Charif El Idrissi 14 Tel. 05 24 47 63 93 WWW. essaouira.restaurant Horaires. 12h00 à 15h00 & 19h00 à 00h00

100

HIKAYATS


L’ATE L I E R AUX ARÔMES

V ILLA M A ROC

LA TA BLE M A DADA

Resta ura nt

Restaurant

Restaurant

Idéal pour une escapade romantique, l’Atelier aux Arômes est le restaurant gastronomique de la ville. Situé sur les hauteurs de Mogador, le restaurant affiche un décor raffiné et élégant. Moucharabiehs et pans de bois de chêne participent au caractère d’un espace feutré et chaleureux offrant une vue panoramique de toute beauté sur le golf et l’océan. C’est dans cet écrin que le chef marie chaque soir avec bonheur le meilleur de la gastronomie française et marocaine avec, entre autres délices, foie gras poêlé, artichaut au vinaigre, sorbet d’ananas et croustillant de poivre noir en entrée, homard rôti et son petit risotto crémeux, sauce crustacé au piment d’Espelette pour continuer… Une petite astuce pour terminer : le soufflé chaud à l’anis vert accompagné de glace vanille figurent parmi nos desserts préférés…

Situé au cœur de la médina, le riad Villa Maroc a su préserver le cachet et le caractère de l’une des plus anciennes bâtisses de la ville, tout en y apportant une touche de modernité. Son restaurant propose une cuisine créative et toujours très fraîche mettant en valeur les produits de la région. Ici, le poisson et l’huile d’argan composent une symphonie aux accords parfaits. Le temps d’un repas, on se laisse séduire par la terrasse panoramique se tournant vers le port et l’Atlantique ou par ses petits salons qui remplacent la grande salle traditionnelle. Ses alcôves indépendantes mais communicantes permettent de ne pas isoler les convives tout en préservant leur intimité. Une adresse familiale qui respecte l’histoire et les traditions marocaines.

Situé à l’entrée de la médina, et au rez-de-chaussée du très beau hôtel boutique Madada Mogador, la Table by Madada était autrefois un ancien entrepôt de caroubes et d’amandes du XIXe siècle. Parfaitement restauré dans un esprit chic et contemporain, l’établissement séduit par sa décoration teintée d’influences orientales et ses sublimes arches de pierre. Dans une ambiance intime et chaleureuse, on peut apprécier les délices imaginés par Souad Ezzahidi, chef souirie autodidacte. Des tapas de début de soirée aux plats d’une carte tournée, notamment, vers les saveurs de l’océan et les recettes marocaines revisitées, on découvre ainsi tout le talent d’un jeune chef entouré d’une équipe très professionnelle et agréable. Une adresse pleine de charme qui a su s’imposer comme une véritable référence.

Ideal for a romantic getaway, l’Atelier aux Arômes is the gourmet restaurant of the city. Located on the heights of Mogador, it offers a refined and elegant decor. Mucharabiehs and oak wood boards lend character to a cosy and warm place offering a beautiful panoramic view over the golf and the ocean. In this setting, the chef happily accompanies every evening with the best of French and Moroccan cuisine with, among other delights, seared foie gras, artichoke with vinegar, pineapple sorbet and crispy black pepper as a starter, roasted lobster and its creamy risotto with a crustacean and Espelette pepper to continue ... A small trick to finish your meal: the hot soufflé with green aniseed with vanilla ice-cream are among our favourite desserts...

SOFITEL ESSAOUIRA MOGADOR GOLF & SPA DOMAINE DE MOGADOR – DIABAT Tel. 05 24 47 94 00 Email. H7145@sofitel.com Horaires. Tous les soirs sauf le mardi à partir de 19h30

Located in the very heart of the medina, the Villa Maroc riad has succeeded in preserving the charm and character of one of the oldest buildings of the city while bringing a touch of modernity. Its restaurant offers creative and always very fresh cuisine, highlighting products of the region. Here, fish and argan oil make up a perfect symphony. During your meal, you will be charmed by the panoramic terrace facing the port and the Atlantic Ocean, as well as by its small salons, which replace the more traditional large room. Its independent yet communicating alcoves mean guests aren’t isolated, yet their privacy is maintained. A family-friendly address, in keeping with Moroccan history and traditions.

VILLA MAROC 10, rue Abdellah Ben Yassine Tel. 05 24 47 31 47 Horaires. À partir de 19h mais choix du menu avant 17h.

Located at the entrance of the medina, on the ground floor of the beautiful Madada Mogador boutique hotel, during the nineteenth century, la Table by Madada was once a former warehouse for locust beans and almonds. Perfectly restored in a chic and contemporary spirit, the establishment will charm you with its tinted decor with eastern influences and its sublime stone arches. In a warm and intimate atmosphere, enjoy the delights imagined by Souad Ezzahidi, self-taught chef from Essaouira. From early evening tapas to dishes from a menu dedicated to flavors of the ocean and Moroccan revisited recipes, discover all the talent of a young chef surrounded by a very professional and pleasant team. An address full of charm that has succeeded in imposing itself as a real reference.

LA TABLE MADADA 5 & 7 rue Youssef El Fassi – Essaouira Tel. 05 24 47 55 12 Horaires. Tous les jours de 9h à 23h sauf le mardi

HIKAYATS

101


GUIDE – LES BONNES ADRESSES D’ESSAOUIRA

MEGA LO F T

MC LUB

LE SO LOUNG E MO GAD OR

Restaura nt

Ba r / Loung e

Bar / Loung e / D iscothèq ue

Othman est l’une des personnes à ne pas manquer à Essaouira ! Il vous accueille avec générosité et convivialité dans son restaurant Méga Loft situé aux pieds de la Skala. On ne sait d’ailleurs pas très bien si c’est un restaurant ou une galerie car ici Othman expose ses meubles, ses objets de décoration et même ses bijoux ! Roi de la brocante et dénicheur d’artisans souiris de talent, Othman a composé une sorte de caverne d’Ali Baba à l’ambiance décontractée. La carte propose des spécialités internationales et se renouvelle à chaque saison. Sur la terrasse ou à l’intérieur on apprécie les reprises et les créations du groupe de musique qui se produit chaque soir. Une adresse pour toute la famille qui vaut le détour.

Dans une ambiance élégante et feutrée et sur des notes jazzy et pop, le bar MClub devient le rendez-vous artistique de la ville avec ses expositions, ses live bands et ses cafés littéraires. Il offre un large choix de cigares, vins, whiskeys et cognacs sur les conseils de son sommelier. En afterwork, on se délecte de la carte de cocktails et tout particulièrement du « M », cocktail signature de la maison accompagné de tapas pour grignoter sur le pouce. À quelques pas de la Médina en longeant l’océan, le bar de l’hôtel MGallery séduit par son côté cosy et chaleureux : fauteuils club vintage, bibliothèques remplies de livres en tout genre et divers jeux sont également disposés sur des tables basses en bois et en métal. Enfin, le weekend, on prolonge la soirée au son des Dj locaux venus mixer des sons jazzy, soul et funk !

Un décor moderne et épuré, un soupçon de fantaisie, des jardins privés offrant une vue panoramique sur le golf et l’océan : le So Lounge ne manque pas d’arguments pour séduire tous les noctambules d’Essaouira. Situé dans l’enceinte du Sofitel Mogador Golf & Spa, le So Lounge offre différents univers qui s’ajustent au moment de la soirée, du coucher du soleil jusqu’à l’aube. Bar, restaurant, lounge intérieur ou extérieur, spectacles musicaux et night-club composent ce lieu digne des nightclubs les plus prestigieux. On découvre ainsi une carte créative de plats et de cocktails inédits au restaurant le So Good, une ambiance intimiste au So Zen, cosy et chaleureuse au bar So Nice, et musicale et festive au So Fun grâce à des soirées thématiques hautes en couleur et en émotions ! « The place to be » lorsque le soleil se couche.

In an elegant and intimate atmosphere and set within jazzy and pop notes, the MClub bar has become the artistic place of the city with its exhibitions, live bands and its literary cafes. It offers a wide choice of cigars, wines, whiskeys and cognacs on the advice of its sommelier. As an afterwork, enjoy a menu of cocktails, especially the «M», signature cocktail of the house accompanied by tapas. A few minutes from the Medina along the ocean, the bar of the MGallery hotel will charm you thanks to its cosy and warm nature: vintage club armchairs, libraries filled with books of all kinds and various games are also available on wooden and metal coffee tables. Finally, on weekends, extend the evening to the rhythm of local DJs mixing jazzy, soul and funk sounds!

A modern and sleek decor, a touch of fantasy, private gardens with a panoramic view over the golf and the ocean: the So Lounge does not lack assets to seduce all the night owls of Essaouira. Located on the grounds of the Sofitel Mogador Golf & Spa, the So Lounge offers different universes that adjust throughout the evening, from sunset until dawn. Bar, restaurant, inside or outside lounge, live music shows and nightclubs make this place worthy of the most prestigious places. One discovers a creative menu with unique dishes and cocktails at the So Good restaurant, an intimate atmosphere in the So Zen, a cosy and warm place in the So Nice bar and a musical and festive atmosphere in the So Fun thanks to theme nights, both high in colour and emotions! The place to be when the sun goes down.

HÔTEL LE MEDINA ESSAOUIRA THALASSA SEA & SPA MGALLERY Boulevard Mohamed V Tel. 05 24 47 90 00 Email. H2967@accor.com Horaires. Tous les jours à partir de 18h00

SOFITEL ESSAOUIRA MOGADOR GOLF & SPA DOMAINE DE MOGADOR – DIABAT Tel. 05 24 47 94 00 Email. H7145@sofitel.com Horaires. De 19h30 jusqu’à l’aube (Ouvert du Vendredi au Dimanche)

Othman is one of those people not to be missed in Essaouira! He welcomes you with generosity and friendliness in his Méga Loft restaurant at the foot of the Skala. We’re not sure whether it is a restaurant or a gallery because here, Othman presents his furniture, his decoration objects and even his jewelry! The king of flea markets, with excellent skills for discovering talented craftsmen from Essaouira, Othman has created a kind of Ali Baba cave in a casual atmosphere. The menu serves international specialties and changes each season. On the terrace or inside, you can appreciate covers and original songs from the band that performs every night. A family-friendly address that is worth the detour.

MEGA LOFT N°49, rue du Yemen Tel. 06 66 09 05 28 Horaires. Ouvert tous les jours de 12h à 15h et de 19h à 00h

102

HIKAYATS


V IL L A MARO C Spa Dès qu’on passe les portes du Spa de la Villa Maroc, la magie de cette adresse intimiste opère. Cérémonie du hammam, massages et soins orientaux sont proposés dans ce nid douillet à l’ambiance feutrée, idéale pour se ressourcer en toute tranquillité. Savons bio, ghassoul, huile d’argan : tous les produits utilisés sont naturels et proviennent pour la plupart des domaines de Villa Maroc, primés plusieurs fois au Maroc comme à l’international. Pour être certain de pouvoir profiter de ce moment de bien-être, il ne faut pas oublier de réserver à l’avance. Mais, une fois sur place, seule la finesse du geste des masseuses peut vous sortir de vos méditations. À la sortie votre peau est douce, votre corps relaxé et votre esprit apaisé ! Que demander de plus ? As soon as one passes the doors of the Spa of the Villa Maroc, the magic of this intimate address operates. Ceremony of the hammam, massage and oriental treatments are proposed in this cozy nest with an intimate atmosphere, ideal for complete relaxation. Organic soaps, Ghassoul, argan oil... all products are natural and most of them are made in the grounds of the Villa Maroc. During this well-being break, only the fineness of masseuse gesture can get you out of your meditations and when you leave, your skin will be soft, your body relaxed and your spirit soothed! What more could you ask for?

VILLA MAROC SPA 10, rue Abdellah Ben Yassine Tel. 05 24 47 31 47 Horaires. À partir de 15h. Réservation à l’avance.

LE SPA DU JARDIN DES DOUARS LE CENTRE THALASSA SEA & Spa SPA DU MÉDINA ESSAOUIRA Pour passer une journée zen et goûter aux MGALLERY COLLECTION bienfaits d’un spa sur-mesure, bienvenue au Jardin des Douars. Dans un décor authentique et chaleureux, Ibtissam, la manager des lieux, et son équipe, vous guident vers les soins les mieux adaptés à vos besoins. Avec des produits 100% naturels, le rituel de la beauté marocaine dévoile tous ses secrets… Sous la grande coupole du hammam, gommage au savon noir parfumé et enveloppement au ghassoul tiennent leur promesse… une peau douce et éclatante ! Et pour un moment relaxant ou tonifiant après cet instant bien-être, pourquoi ne pas se laisser envoûter par un massage aux pierres chaudes ou aux herbes aromatiques… Enfin, les soins esthétiques personnalisés viendront sublimer toutes celles et ceux qui souhaitent briller de la tête aux pieds. To spend a zen day and taste the benefits of a tailored spa, welcome to the Jardin des Douars. In an authentic and warm decor, Ibtissam, manager of the premises and her team, guide you towards the care best suited to your needs. With its 100 % natural products, Moroccan beauty ritual reveals all its secrets... Under the great cupola of the hammam, scented black soap scrubs and ghassoul body wraps keep their promise... For soft and glowing skin! And for a relaxing or invigorating time after this moment of well being, why not treat yourself to a hot stone or an aromatic herb massage… Finally, custom beauty treatments will sublimate all those who wish to glow from head to toe.

LE JARDIN DES DOUARS Douar Sidi Yassine, Ida Oueguerd (navette possible sur réservation) Tel. 05 24 47 40 03 Email. info@jardindesdouars.com Horaires. Tous les jours de 10h à 20h

Sp a

Seule adresse de thalassothérapie dans la ville des Alizés, l’institut Thalassa Sea & Spa de l’hôtel Médina Essaouira MGallery Collection accueille ses hôtes dans une atmosphère douce et tonique. Le choix entre les bienfaits de l’eau de mer et les secrets de la beauté orientale offre la possibilité de mille et une sensations de bien-être. Huile d’argan, savon noir, ghassoul ou argile blanche ainsi que des soins traditionnels marocains comme le hammam et le gommage sont mis à l’honneur. Vainqueur du premier prix dans la catégorie « Meilleures mains du Maroc 2015 » lors du Salon International du Spa et du Bien-Être au Maroc, le centre Thalassa Sea & Spa fait désormais partie des adresses incontournables de la ville. The only thalassotherapy address in the city of trade winds, the Thalassa Sea & Spa institute of the Médina Essaouira MGallery Collection hotel welcomes its guests in a soft and dynamic atmosphere. The choice between seawater treatments and Eastern beauty secrets offers the possibility of a thousand and one sensations of well-being. Argan oil, black soap, ghassoul and white clay, as well as traditional Moroccan treatments, such as steam room and exfoliation are honored. Winner of the first prize in the «Best hands of Morocco 2015» category at the International Fair of spa and wellbeing in Morocco, the Thalassa Sea & Spa center is now one of the must-try addresses of the city.

LE CENTRE THALASSA SEA & SPA DU MÉDINA ESSAOUIRA MGALLERY COLLECTION Boulevard Mohamed V Tel. 05 24 47 90 00 Email. H2967@accor.com

HIKAYATS

103


CONTACTEZ NOS SPÉCIALISTES POUR UN SÉJOUR MULTI-AVENTURES EN ARGENTINE DU TREK DANS LA CORDILLÈRE DES ANDES À L’EXPEDITION EN 4X4 OBSERVATION DE FAUNE TROPICALE ET FAUNE MARINE

PUB LA RÉFÉRENCE DU VOYAGE SUR MESURE EN ARGENTINE www.tierras-argentinas.com


GOLF

LE GOLF EN S’AMUSANT AVEC LA MÉTHODE SQUARE AND SWING GOLF IS NOW FUN THANKS TO THE “SQUARE AND SWING” METHOD

Apprendre à jouer au golf ? Pour certains, l’objectif, bien que tentant, semble quasi insurmontable. A la Mogador Golf Academy, on enseigne la méthode « Square & Swing », qui permet de progresser en toute simplicité et, surtout, en s’amusant. Rémi Portal, son directeur, nous en dit un peu plus…

Learning to play golf? For some, the objective, although tempting, seems almost insurmountable. At the Mogador Golf Academy, we teach the “Square & Swing” method, which allows you to progress easily and, above all, to have fun. Rémi Portal, its director, tells us a bit more…

Rémi, le golf a la réputation d’être un sport difficile pour les nerfs… RÉMI PORTAL : C’est un sport qui peut vite polluer l’esprit. Jouer 18 trous prend plus de quatre heures mains on ne tape vraiment la balle que 20 minutes. Le reste du temps, on a tendance à réfléchir un peu trop. Le golf est une discipline où l’on évolue dans un cadre naturel et dans de très beaux endroits. Il faut apprendre à profiter de ce moment d’évasion et à prendre du plaisir. Au delà de la technique, il y a une approche philosophique du golf. On n’est pas là pour se torturer. Bien au contraire.

Rémi, golf has the reputation of being hard on the nerves… Rémi Portal: It is a sport which can quickly pollute the spirit. Playing 18 holes takes more than four hours but you only spend 20 minutes hitting the ball. The rest of the time, you have a tendency to think too much. Golf is a discipline where you find yourself in a natural environment and in very beautiful places. You must learn to take full advantage of this moment of escape and to feel pleasure. Beyond the technique, there is a philosophical approach to golf. You are not there for torture. On the contrary.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la méthode Square and Swing ? RP : L’idée de la méthode Square and Swing, c’est de donner de la liberté au mouvement dans un cadre précis. Si on compare avec le football, être « square » c’est avoir la rigueur et l’organisation de l’équipe d’Allemagne, être « swing » c’est avoir le côté artiste et instinctif des joueurs de l’équipe du Brésil. Quand on a les bonnes bases techniques, on peut donner beaucoup de liberté et de relâchement à son mouvement. Les bases technique sont comme le solfège en musique, elles vous facilitent l’accès à la mélodie claire de votre

Can you tell us more about the Square and Swing method? RP: The concept of the Square and Swing method is to give freedom to the movement in a specific framework. If you compare it to football, being «square» means to have the rigor and organization of the German team, being «swing» means to have the artistic and instinctive nature of the Brazilian players. When you have good technical bases, you can give a lot of freedom and relaxation to your movement. The technical bases are similar to the theory in music, they enable you to access to the

swing !

clear melody of your swing!

Disposer des bons repères techniques permet donc d’apprendre de manière plus libérée ? RP : Oui en effet, sur le cadre de position en statique, nous enseignons à nos élèves la rigueur dans le placement en suivant un protocole avec des repères simples sur le grip, la posture et les différents alignements. L’élève peut ensuite faire balancer son club librement tout en restant dans un cadre bien défini. Il s’agit avant tout de chercher un confort, un équilibre, de trouver un mouvement facile et agréable à réaliser. Le swing est un plaisir.

Having good technical skills can thus allow us to learn with more freedom? RP: Yes indeed. Concerning the static position, we teach our students the rigor in their placement by following a protocol with simple marks on grip, posture and the different alignments. The learner can then swing his club freely while remaining in a well-defined framework. This means above all to seek comfort, balance, to find an easy and pleasant movement to achieve. Swing is a pleasure.

Combien de temps faut-il pour devenir un bon golfeur ? RP : Au golf, le plus dur ce sont les trente premières années ! (rires) Plus sérieusement, apprendre à jouer au golf dure tout une vie et même les meilleurs au monde ratent des coups qui ont l’air faciles. Par contre, disposer des clés pour se faire plaisir peut aller très vite et on attrape très vite le virus. Venez nous voir à la Mogador Golf Academy et vous verrez que le golf est une discipline fun et conviviale !

How much time do you need to become a good golf player? RP: With golf, the first thirty years are the hardest! (Laughs) More seriously, learning how to play golf takes a lifetime and even the best in the world can miss shots that seem easy. But finding the keys to pleasure can go very fast and you soon become hooked. Come and see us at the Mogador Golf Academy and you’ll see that golf is a fun and friendly discipline!

HIKAYATS

105


© François Louchet

PUB Rond Point des Pistes · 38750 Alpe d’Huez · Tél. 04 76 80 31 32 · Fax 04 76 80 34 90 · resa@chamoisdor-alpedhuez.com www.chamoisdor-alpedhuez.com


SPA NUXE Au Chamois d’or ****

NUXE Massages® divins | Divine NUXE Massages® Délicieux soins corps | Delicious body treatments

HIVER - ÉTÉ Ouvert tous les jours Open every days

9h30 - 20h

Bains vertueux | Virtuous baths Soins visages somptueux | Somptuous face treatments CADEAUX BIEN-ÊTRE WELL-BEING GIFTS Faîtes plaisir à vos proches en leur offrant un inoubliable moment de détente. Please your friends or family while offering an unforgettable well-being moment.

Accès navette station arrêt Le Cognet Access with resort bus bus stop “Le Cognet”

04 76 80 31 32

B.D.S.A. Le Havre - www.bdsa-online.com - 12/2013 - Crédits photographiques : © François Louchet, © NUXE - Nos

A unique cocooning area

massages sont des soins de bien-être à but non thérapeutique.

Un espace cocooning unique


ESSAOUIRA  

Hikayats #1 A Beldi Lifestyle Media

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you