Issuu on Google+

C H A P I T R E

6

L A

F U R E U R

D E

V I V R E

SAVOIE

TRIMESTRIEL • PRINTEMPS 2014

CHRISTOPHE LEMAÎTRE : SES CONFIDENCES • CARNET DE VOYAGE À NEW YORK REPORTAGE : LA GRIMPE VERSANT HANDI • MODE : LES TENDANCES DU PRINTEMPS


*maillots et jerseys techniques made in france

welovetheride.com

french cycling wear 8 designs | 42 combinaisons de couleurs | 336 possibilitĂŠs zĂŠro stock | fabrication Ă  la demande design & made in france*

design graphique & photographies sbhomestudio.com


EDITO

lecafedessports.fr

LA FUREUR DE VIVRE

EDITEUR Sordevolo Productions DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Bastien Ostian ÉQUIPE RÉDACTIONNELLE Deborah Albergo – Paul Argentine – Jonathan Best – Gaspard Cannavaro CORRECTIONS Julie Gassie PHOTOGRAPHIES a76 – Armand Rouleau ILLUSTRATIONS A76 DIRECTION ARTISTIQUE – GRAPHISME Sébastien « A76 » Buret www.postcomputer.fr IMPRIMÉ À 12 000 EXEMPLAIRES PAR : Loire Offset Titoulet 22, rue de Méons 42 000 Saint-Etienne DÉPÔT LÉGAL À PARUTION Numéro ISSN : 2261-0278 RÉGIE PUBLICITAIRE Jonas Robinet 06 73 89 88 42 j.robinet@lecafedessports.fr

C h a p i t r e

6

L a

f u r e u r

d e

v i v r e

Savoie

Adolescent, Christophe Lemaître a dû faire face à l’un des maux les plus tabous de notre société, le harcèlement à l’école. Le sprinteur français a décidé de prendre la parole afin d’encourager tous ceux qui n’osent pas encore la prendre à se libérer, à oser. Dans notre société où tout va toujours plus vite, où tout est toujours plus difficile, il est parfois délicat de trouver sa place. Mais, à l’image du premier français à être passé sous la barre des 10 secondes aux 100 mètres, on peut toujours espérer renverser l’échiquier et se battre pour exister. Comme les membres de la section escalade du Handicaf et des milliers d’anonymes le font chaque jour, avec courage et détermination. A notre modeste échelle, au Café des Sports, nous travaillons pour vous apporter un magazine de qualité, qui se remette sans cesse en cause et cherche à donner la parole aux gens. Et, nous admirons tous ceux qui partagent cette envie de créer, d’avancer et d’exister. La fureur de vivre. L’équipe du Café des Sports

TrimesTriel • PrinTemPs 2014

Christophe Lemaître : ses confidences • Carnet de voyage à new york reportage : LA GRiMPe VeRsAnT HAndi • mode : Les tendanCes du printemps

COUVERTURE

CHRISTOPHE LEMAITRE © A76 – En page 10 du magazine.

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 5


Ze E T O PIL à partir d

99

04 74 54 46 98

WWW.CIRCUITDULAQUAIS.COM


SOMMAIRE

CHAPITRE 6

LA FUREUR DE VIVRE 10

28 10 REN CO N TRE

CHRISTOPHE LEMAÎTRE La fureur de vivre

16

16 REPO RTAG E

L’IVRESSE DU VIDE L’escalade s’ouvre au handi sport

22 LIFESTYLE

22 46

BOULE LYONNAISE

40

Le temps d’une partie de lyonnaise...

CARN ET D E VO YAG E

28 REPO RTAG E

UN ÉTUDIANT PAS COMME LES AUTRES Kevynn Nyokas

40

32 50

36

NEW YORK State of mind

46 LIFESTYLE

LE FABULEUX DÉJEUNER Damien Vicente & Arthur Portugal

TEST AU TO

NISSAN QASHQAÏ

54

Avec Kevin Prenveille

LIFESTYLE

32

MODE Fraîcheur printannière

PO RTFO LIO

RÉMY ABSALON SIGNE CHEZ SR-SUNTOUR Au Château des Comtes de Challes LE CAFÉ DES SPORTS ~ 7

62 LIFESTYLE

SHOPPING Les dernières tendances


café | restaurant 4, place St Léger 73000 Chambéry 04 79 28 16 21

du lundi au samedi de 8h30 à 20h Cuisine du marché, produits frais...


LA CHRONIQUE DE JONATHAN BEST

P A R I A LY M P I Q U E S LA CHRONIQUE DE JONATHAN BEST

Q

de 11 secondes avec une jambe en moins ? Qui serait capable de traverser tous les océans du globe amputé de ses quatre membres?

ui n’a jamais connu ce sentiment infect d’être le dernier choisi lorsqu’il s’agit de faire deux équipes ? « Non, puis lui, il est gros, il fera gardien ». Ou bien au moment de faire deux équipes de volley : « toi, tu vas jouer passeur, bah ouais tu dépasses pas le filet ». Il faut avouer que cet instant de solitude est particulièrement déroutant, dérangeant, vexant. Le sport est depuis l’éternité le reflet de la société, désormais l’apparence est plus importante que tout le reste. Et pourtant, les plus grandes batailles du peuple sont passées par l’intermédiaire de sportifs assumant leurs convictions.

« Et lui là, pourquoi il ne joue pas avec les autres ? ». « Lui, il est autiste alors tu comprends, il ne peut pas jouer avec nous ! ». Je vous assure que quasiment tous les autistes nous mettraient à l’amende dans n’importe quel sport. Le handicap mental n’a rien à voir avec une faiblesse physique. J’aimerais faire changer les regards des gens sur les pathologies mentales et le sport doit désormais servir de vecteur d’intégration pour ces gamins déjà en difficulté notoire face à leur maladie et leur isolement.

Alors que dire des personnes supportant des handicaps physiques visibles ? Pourquoi les sportifs paralympiques ont leurs Jeux Olympiques à l’écart des sportifs valides ? J’ai comme le sentiment que l’on cherche à cacher ces paras comme on éloignerait des parias. La discrimination, qu’on le veuille ou non, a toujours fait partie intégrante du système sportif. Mais honnêtement, qui d’entre nous serait capable de courir le 100 mètres en moins

J’ai envie de croire en un monde sportif meilleur où seules les performances physiques comptent, peu importe que l’on soit grand, gros, petit, moche, handicapé, sourd, malade, asmathique ou... normal. N’oubliez pas, les batailles du peuple passent par des sportifs assumant leur convictions, alors battez-vous !

Texte : Jonathan Best • Illustration : A76

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 9


RENCONTRE

10 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


LA FUREUR DE VIVRE Premier sprinteur français de l’histoire à passer sous la barre mythique des 10 secondes aux 100 mètres, Christophe Lemaitre a du franchir bien d’autres barrières au cours de sa jeunesse. Pour sensibiliser les gens à ce sujet et encourager ceux qui souffrent à prendre la parole, il a décidé de s’engager contre le harcèlement à l’école. Entretien avec un garçon attachant dont le discours peut se révéler aussi percutant que la foulée.

Ca vous embête qu’on vous parle toujours de votre record et du fait que vous soyez le seul blanc à être passé sous la barre des 10 secondes ? Oui, ça m’embête un peu car ce qui compte pour moi est d’avoir battu le record le France. Et rien d’autre. C’était la toute première fois que je battais un record et c’était un moment très symbolique. Je ne voulais pas qu’on mette l’accent uniquement sur le fait que je sois le premier blanc à réaliser cette performance. J’ai été déçu qu’on préfère évoquer cet aspect insolite plutôt que le record de France. Je voulais qu’on parle de sport avant tout et pas d’une quelconque distinction entre les noirs et les blancs. Avec Renaud Lavillenie, ça fait désormais deux grands recordmen pour l’athlétisme français, vous l’avez félicité ? Pas personnellement mais j’ai pu le faire via les réseaux sociaux. C’était

un grand moment, il fallait dans tous les cas que je le félicite. (rires) Que représente un record à vos yeux ? Un accomplissement personnel ou une trace que vous allez laisser dans l’histoire ? Je le considère comme un accomplissement personnel car tous les records sont amenés à être battus et la trace qu’on peut laisser dans l’histoire n’est qu’éphémère. On trouvera toujours quelqu’un de plus fort que soi et qui viendra battre tel ou tel record... Il faut profiter du fait d’être recordman sur le moment, pendant qu’on le détient encore. Vous avez décidé de vous engager dans un combat contre le harcèlement à l’école, pouvez vous nous expliquer ce choix ? J’ai été contacté par le Ministère de la Jeunesse et des Sports suite à ce que j’avais raconté concernant les épreuves que j’ai vécues étant plus

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 11

jeune. J’étais très bien placé pour en parler. Ayant vécu moi même cette mauvaise expérience, je comprends ces situations. Je mets du concret là où parfois les choses peuvent sembler un peu floues. C’est une chose donc un phénomène dont vous avez vous-même été victime ? Oui, tout à fait. J’ai été victime de harcèlement verbal à l’école. Comment peut-on lutter concrètement contre le harcèlement à l’école ? Pour moi, l’unique solution passe par le dialogue. Il faut en parler. C’est très difficile pour les parents et les équipes éducatives de déceler un enfant qui souffre de harcèlement. Si on n’en parle pas, tout restera dans l’ombre et on ne fera pas avancer les choses. C’est malheureusement un sujet encore trop méconnu. Les victimes n’osent pas en parler et les « bourreaux » ont de ce fait le champ libre.


RENCONTRE

12 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


A titre personnel, c’est le sport qui vous a permis de vous affirmer ? Oui, indéniablement. Quand j’ai commencé l’athlétisme, j’étais toujours la même personne : timide, réservée, qui n’osait pas… Je suis ensuite tombé dans un très bon groupe d’entraînement, on s’entendait très bien. Au fur et à mesure, les performances sont tombées, c’est à ce moment là que j’ai commencé à prendre plus d’assurance. Les performances sont la preuve de nos capacités. Elles parlent d’elles même. Accomplir des grandes performances dans un domaine que l’on aime, ça ne peut que mettre en confiance… J’ai pu m’affirmer de cette manière là au fil des années. Les résultats ont été la clé de ma métamorphose.

là où ça fait mal. Mais le but n’est pas de parler de Christophe Lemaitre et de son histoire, c’est de contribuer à donner la parole à ceux qui n’osent pas encore la prendre. Les réseaux sociaux, où tout le monde peut parler de tout le monde et où chacun cherche à se mettre en scène, ne vont-ils pas augmenter le fossé avec ceux qui se sentent un peu à l’écart, un peu de côté ? Je dirais qu’il faut les utiliser avec précaution. C’est vrai que les réseaux sociaux peuvent accentuer l’écart présent entre les « forts » et les « faibles »... Les jeunes s’en servent beaucoup pour se moquer, afficher des photos dégradantes, humilier… Tout le monde peut accéder aux réseaux sociaux et tout le

« JE LE CONSIDÈRE COMME UN ACCOMPLISSEMENT PERSONNEL CAR TOUS LES RECORDS SONT AMENÉS À ÊTRE BATTUS ET LA TRACE QU’ON PEUT LAISSER DANS L’HISTOIRE N’EST QU’ÉPHÉMÈRE » Christophe Lemaître

On parle souvent de « revanche » vous concernant mais on a pourtant l’impression que vous êtes en paix avec les blessures que vous avez pu ressentir… Je trouve surtout que ce n’est plus très utile de parler de ça sans arrêt. Pour moi, c’est du passé désormais. J’aimerais que l’on se concentre d’avantage sur ce que je fais actuellement. Cette période fait entièrement partie de mon histoire personnelle, je vis avec. Mon passé m’a permis de devenir celui que je suis aujourd’hui. Je veux me servir de ma notoriété pour mettre en lumière ce sujet tabou et appuyer

monde peut aussi se retrouver sur les réseaux sociaux sans le vouloir ! Ce genre de comportement peut accentuer le sentiment de malaise chez les personnes victimes de harcèlement. Il faut donc être vigilant avec ce genre de moyens de communication. Tout est une question de contrôle. S’entrainer toute l’année pour des performances qui durent seulement 10 secondes, ce n’est pas un peu frustrant ? Décrit comme ça, on pourrait effectivement trouver ça un peu frustrant. Se dire : je travaille toute l’année telle-

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 13

LA REVANCHE DU GRAND BLOND Le harcèlement à l’école et les souffrances au quotidien, Christophe Lemaître les raconte dans son autobiographie La Revanche du Grand Blond, parue aux éditions Jacob Duvernet. En collaboration avec le journaliste du Dauphiné Libéré Christophe Peralta, l’athlète y raconte une enfance introvertie, bouleversée par la découverte de l’athlétisme à l’âge de 15 ans. Bien loin des clichés du genre ou d’un récit à sensations, il relate avec beaucoup de sincérité et de finesse l’itinéraire d’un jeune homme moqué à qui son talent sportif va donner la possibilité de vivre une vie qui lui semblait interdite. Un ouvrage très touchant et qui dénote dans l’univers convenu des autobiographies de célébrités sportives. Plus d’infos sur editionsjacob-duvernet.com


RENCONTRE

« JE VIS DES EXPÉRIENCES INCROYABLES AVEC L’ÉQUIPE DE FRANCE. AU-DELÀ DE LA COMPÉTITION EN ELLE-MÊME, ON RENCONTRE UN TAS DE PERSONNES VENUES DES QUATRE COINS DU MONDE, DES ATHLÈTES REMARQUABLES. » Christophe Lemaître ment dur pour seulement dix secondes de performance, est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Mais, cela ne se résume pas seulement à ça. Je vis des expériences incroyables avec l’équipe de France. Au-delà de la compétition en elle-même, on rencontre un tas de personnes venues des quatre coins du monde, des athlètes remarquables. Tout l’engouement que l’on retrouve dans les médias, auprès des gens, ça montre que tous nos efforts ont payé et que le travail que l’on a accompli tout au long de l’année a porté ses fruits. Après, on n’oublie pas qu’on

s’entraine pour une performance, mais je dirais que quoi qu’il en soit on sort riche de ses aventures grâce à l’expérience humaine que l’on a vécu.

USA ou qu’Usain Bolt vienne s’entraîner à Aix-les-Bains ?

Non, je ne pense à rien. Je suis entièrement concentré sur ma course. Je ne pense à rien d’autre qui pourrait venir parasiter mon esprit et donc ma performance.

Pour le moment je me sens très bien à Aix-les-Bains. On part parfois à l’étranger pour s’entraîner, pour profiter de conditions climatiques plus clémentes et bénéficier d’entraînements de meilleure qualité. Pour l’instant je n’ai aucune raison de changer ! Et je suis sûr que l’air de la Savoie ferait du bien à Usain Bolt. (rires)

Y a-t-il plus de chances que vous partiez un jour vous entraîner aux

Entretien : Deborah Albergo • Photographies : A76

A t’on le temps de penser à quelque chose pendant la course ?

14 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


S 1000 R S 1000 R S 1000 R S 1000 R

DOMPTEZ L’OURAGAN. DOMPTEZ L’OURAGAN. DOMPTEZ DOMPTEZ L’OURAGAN. L’OURAGAN. DOMPTEZ L’OURAGAN.

Nous sommes faits de la même passion. Pour vous comme pour nos concepteurs de motos, défier le quotidien est un sport. Combien d’adrénaline a coulé pour concevoir ce concentré d’émotions pures ? Voici le roadster hypersport. Derrière sa lignefaits sauvage se cache une totale : race pour ABS,nos antipatinage, régulateur de vitesse, Nous sommes de la même passion. Pourmaîtrise vous comme concepteurs de motos, défier lepassage quotidiende vitesses sansundébrayer, suspension active… aUn grand vent de nouvelles sensations vous attend. Sortez vos est sport. Combien d’adrénaline coulé pour concevoir ce concentré d’émotions pures ? Voici lemuscles. roadster hypersport. Nous sommes faits de la même passion. Pour vous comme pour nos concepteurs de motos, défier le quotidien Derrière sa ligne sauvage se cache une totale maîtrise : race ABS, antipatinage, régulateur de vitesse, passage de vitesses Nous faits de d’adrénaline la même passion. Pour vous commece pour nos concepteurs motos, défier quotidien est unsommes sport. Combien a coulé pour concevoir concentré d’émotionsdepures ? Voici le le roadster hypersport. sans débrayer, suspension active… Un grand vent de nouvelles sensations vous attend. Sortez vos muscles. est un sport. Combien d’adrénaline a coulé pour concevoir concentré d’émotions puresde ? Voici le roadster Derrière sa ligne sauvage se cache une totale maîtrise : raceceABS, antipatinage, régulateur vitesse, passagehypersport. de vitesses Nous sommes faits de la même passion. Pourvent vousde comme nos concepteurs de motos, défier lepassage quotidiende vitesses Derrière sa ligne sauvage seactive… cache une totale maîtrise : race pour ABS, antipatinage, régulateur de vitesse, sans débrayer, suspension Un grand nouvelles sensations vous attend. Sortez vos muscles. À partir de est sport. Combien d’adrénaline coulé pour concevoir ce concentré d’émotions pures ? Voici lemuscles. roadster hypersport. sansundébrayer, suspension active… aUn grand vent de nouvelles sensations vous attend. Sortez vos Derrière sa ligne sauvage se cache une totale maîtrise : race ABS, antipatinage, régulateur de vitesse, de vitesses ABS passage ET ASC INCLUS À partir de sans débrayer, suspension active… Un grand vent de nouvelles sensations vous attend. Sortez vos muscles.

WARM UP EVOLUTION Concessionnaire BMW Motorrad 779, rue Pierre et Marie Curie 73490 La RAVOIRE 04.79.54.07.07

12 950 € À partir de € ABS ET ASC INCLUS 12 950 À partir de 12 950 € ABS ET ASC INCLUS À partir de € ABS ET ASC INCLUS 12 950 BMW-MOTORRAD.FR/2014 12 950 € ABS ET ASC INCLUS DÉCOUVREZ NOS NOUVEAUTÉS SUR :

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 15

DÉCOUVREZ NOS NOUVEAUTÉS SUR :

DÉCOUVREZ NOS NOUVEAUTÉS SUR : BMW-MOTORRAD.FR/2014 DÉCOUVREZ NOS NOUVEAUTÉS SUR :


REPORTAGE

16 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


L’IVRESSE DU VIDE S’il est des activités que l’on imagine difficilement accessibles aux personnes en situation de handicap, l’escalade et les sports de montagne en font indiscutablement partie. C’est sans compter sur la ténacité du Club Alpin Français de Chambéry qui a invité le Café des Sports à assister à une des séances de grimpe de sa section handi.

M

embre incontournable du paysage sportif régional depuis 1874, le Club Alpin Français de Chambéry s’est toujours fixé comme objectif de rendre accessible au plus grand nombre la pratique de la montagne au travers d’un très large éventail d’activités. Plus d’un siècle après la création du CAF, l’une des commissions du club chambérien, destinée aux personnes handicapées, connaissait, toutefois, un certain sommeil depuis plusieurs saisons. C’est ainsi qu’en prenant sa retraite, René David, membre du club alpin et actuel responsable du Handicaf aux côtés de Gilbert Michel, décidait de « dépoussiérer une commission injustement mise de côté ». Depuis trois ans, le charismatique et jovial soixantenaire ouvre ainsi deux fois par mois les portes du gymnase des Combes de Chambéryle-Haut aux quatorze handicapés qui composent le groupe pour une séance d’escalade toujours très attendue. Pour preuve, l’équipe n’est pas encore au complet par cette froide et humide soirée anonyme du mois de janvier que deux de ses membres, trop impatients, s’essayent déjà sur les murs du gymnase. Contre la paroi, un jeune homme évolue dans un silence trompé seulement par les cliquetis

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 17


REPORTAGE

18 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


des mousquetons et le frottement des cordes, sous le regard complice et bienveillant du binôme qui l’assure sans trembler. Sourds et muets, les deux gaillards ont développé un rapport de complicité rendu encore plus singulier par le partage d’un handicap commun. « Les sourds disposent des mêmes aptitudes qu’un grimpeur valide, ce qui les rend beaucoup plus autonomes. La communication est sans doute l’unique obstacle qui se crée entre eux et le reste du groupe » explique Claire, bénévole depuis trois ans au sein de la commission, attentive à chacun des gestes de ses protégés.

de Pierre, encadrant brevet d’état, dont l’accent provençal donne à l’énumération des fonctions des différents mousquetons une saveur inattendue. « Etant aveugle, je n’ai pas vraiment le vertige mais je ressens particulièrement la sensation du vide » s’amuse la jeune femme qui promène ses mains à tâtons, cherchant la prise idéale pour commencer son ascension. « Notre évolution a été assez saisissante, au début je ne pensais jamais pouvoir arriver à prendre confiance lorsque les prises deviennent plus petites » apprécie t-elle une fois de retour sur la terre ferme après une rotation joliment maîtrisée. « L’encadrement des bénévoles nous a beaucoup aidés et, au delà du sport, c’est très agréable de se retrouver deux fois par mois au gymnase. On a tissé des liens, l’ambiance est au rendez-vous » sourit encore la jeune femme.

Dans le même temps, Cindy, Sylvain, Donat et le reste du groupe prennent possession des lieux et du matériel avec une aisance et un enthousiasme qui témoignent de la réussite des Les visages concentrés missions entreprises par des grimpeurs ne trahisla section Handicaf. Et, sent aucun signe de fatisi la présence des engue. « Ce sont en quelque cadrants bénévoles est sorte quatorze ateliers bien sûr indispensable, individuels qui se déroul’ensemble des grimpeurs lent. Chacun va à son handicapés évolue avec rythme, évolue à sa maune réelle autonomie, en nière et selon son handipleine conscience des cap » commente Pierre, dangers et responsabiliCindy moniteur aguerri qui a su tés qu’engagent une acadapter son discours à tivité comme l’escalade. Rythmée par les montées et descentes de tous ceux qui ce public un peu particulier. Et s’il a le verbe chantant, étaient venus ce soir là tester leur aisance face au vide, l’encadrant sait aussi se montrer particulièrement hala séance bat maintenant son plein. Pour le plus grand bile pour écouter les sensations de chacun de ses élèves plaisir de Jérémy, jeune homme trisomique dont la bonne pour qui le ressenti face au cadre déstabilisant du vide humeur communicative ne masque pas pour autant la s’apparente à une mise en abyme de la vie de tous les franche détermination. « J’aime le fait de me sentir libre, jours. Evoluer dans un monde a priori hostile mais qui ce mur là ne m’impressionne pas » glisse le grimpeur, visi- peut apporter bien des satisfactions lorsque l’on prend confiance et que les conditions sont réunies. « Tous les blement heureux, entre deux rotations. grimpeurs handicapés sont membres du club alpin : la liAu moment où Cindy, jeune femme douce et pleine d’hu- cence leur permet de participer aux activités qui les intémour atteinte, elle, de cécité, s’apprête à prendre son en- ressent. Tout a été remis à neuf depuis la reprise du Hanvol, c’est certainement Gap, son chien guide qui, bien que dicaf pour les accueillir comme il se doit » rappelle René profitant d’une pause amplement méritée, semble le plus David, fier d’avoir pu relever le pari et qui note, comme inquiet. L’atmosphère est en effet particulièrement déten- un symbole, que la section handi a désormais droit, au due et c’est après avoir échangé quelques blagues avec le même titre que chaque commission, à sa page sur le site reste du groupe que Cindy écoute les dernières consignes internet du club.

« L’ENCADREMENT DES BÉNÉVOLES NOUS A BEAUCOUP AIDÉS ET, AU DELÀ DU SPORT, C’EST TRÈS AGRÉABLE DE SE RETROUVER DEUX FOIS PAR MOIS AU GYMNASE. »

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 19


REPORTAGE

« JE CONSTATE RAPIDEMENT UNE DIFFÉRENCE SUR MES CAPACITÉS PHYSIQUES LORSQUE JE NE PRATIQUE PAS PENDANT UN CERTAIN TEMPS : JE RECOMMENCE À PERDRE L’ÉQUILIBRE ET MES PIEDS TRAÎNENT » Donat

Pour Donat, victime d’infirmité motrice cérébrale depuis la naissance, l’escalade et le sport remplacent en quelque sorte la rééducation, l’aspect ludique et le plaisir en plus. « Je constate rapidement une différence sur mes capacités physiques lorsque je ne pratique pas pendant un certain temps : je recommence à perdre l’équilibre et mes pieds traînent » remarque t-il avec une franchise et une lucidité frappantes. Après être venu à bout de plusieurs des voies du mur du gymnase chambérien, il est le dernier à poser pied au sol. Si l’on range cordes et baudriers, la séance n’est pas complètement terminée pour autant. Ces moments de récupération permettent de débriefer et d’échanger encore quelques sourires. Et, le combat contre le vide continue au quotidien. Dès la sortie du gymnase des Combes. Texte : Deborah Albergo • Photos : A76

20 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


centre d’études des sportifs nationaux & internationaux / formations post bac à bac +5

fournisseur officiel de compétences

enTr e p ris e

sporT

éTu de s

éTu de s Pour concilier sporT en compéTiTion, éTudes supérieures, enTreprise et PréParer au mieux sa reconversion.

enT r e p r i s

+ d’infos : Tél : +33 (0)4 79 25 38 02 - cesni.com LE CAFÉ DES SPORTS ~ 21


LIFESTYLE

22 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


LE TEMPS D’UNE PARTIE DE LYONNAISE... Discipline moins médiatique que la pétanque, la boule lyonnaise fait pourtant partie intégrante de notre patrimoine sportif et culturel régional. Le Café des Sports a invité deux de ses plus grands champions, Fabrice La Posta et Sébastien Grail, à se mesurer à plusieurs sportifs savoyards dont le sprinteur Christophe Lemaître…

P

lusieurs fois champions du monde de boule lyonnaise, Fabrice La Posta et Sébastien Grail ont longtemps réfléchi aux moyens à adopter afin de redynamiser leur discipline, en perte de vitesse auprès des jeunes générations malgré un ancrage patrimonial très fort dans la région Rhône-Alpes. Accompagnés par l’entrepreneur Jean-François Gobertier, ils décident en 2012 de créer le Meeting GDP Vendôme. Ce circuit de compétitions, diffusé sur la chaîne Sport + et reprenant tout les codes du sport spectacle moderne, rencontre

depuis un franc succès avec près de 3000 spectateurs à chaque étape. La boule lyonnaise retrouve ses lettres de noblesse A une quinzaine de jours de l’ouverture de la saison 2014, les 12 et 13 avril, à La Ravoire, Le Café des Sports a invité Fabrice La Posta et Sébastien Grail à initier le biathlète Alexis Bœuf, le sprinteur Christophe Lemaître et l’ancien capitaine du Chambéry Savoie Handball Laurent Busselier. Accompagnés par un autre bouliste de renom en la personne du charismatique Michel

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 23

Daniel, les deux complices avaient ainsi l’occasion de faire découvrir leur sport à trois autres champions au cours d’une partie amicale, disputée dans les jeux destinés à accueillir les caméras de télévision deux semaines plus tard. « Un champion du monde de lyonnaise de chaque côté » exige en rigolant Laurent Busselier au moment de former les équipes. Le souhait formulé par l’ancien handballeur fait l’unanimité et il est rapidement décidé que Fabrice La Posta et Michel Daniel


LIFESTYLE

MICHEL DANIEL

CHRISTOPHE LEMAÎTRE

FABRICE LA POSTA

JOUEUR DE BOULE LYONNAISE

SPRINTEUR

JOUEUR DE BOULE LYONNAISE

PALMARÈS : 4 VICTOIRES FACE À LA LÉGÉNDE UMBERTO GRANAGLIA

PALMARÈS : RECORDMAN DE FRANCE DU 100 M • TRIPLE CHAMPION D’EUROPE

PALMARÈS : 3 FOIS CHAMPION DU MONDE

→ Stratégie : « Beaucoup de rigueur, beaucoup de persévérance et un peu de fantaisie »

→ Stratégie : « Laisser l’adversaire faire le jeu et le coiffer sur la fin »

→ Stratégie : « Les faire craquer, attendre la dernière mène et l’emporter sur le fil »

LAURENT BUSSELIER

ALEXIS BŒUF

SEBASTIEN GRAIL

ANCIEN HANDBALLEUR

BIATHLÈTE

JOUEUR DE BOULE LYONNAISE

PALMARÈS : 4 FOIS CHAMPION DE FRANCE • 17 SÉLECTIONS EN EQUIPE DE FRANCE

PALMARÈS : 3 FOIS VICE-CHAMPION DU MONDE DU RELAIS

PALMARÈS : 7 FOIS CHAMPION DU MONDE

→ Stratégie : « Faire tirer Sébastien Grail dès que l’on sera en difficulté »

→ Stratégie : « Précis, efficace, réaliste… euh… passer un bon moment plutôt »

→ Stratégie : « Impressionner Christophe Lemaître en tapant le but plusieurs fois dans la partie »

24 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


« C’EST UNE PARTIE QUI PROMET. AU MOINS, SI ÇA SE PASSE MAL, ON PEUT S’ENFUIR EN COURANT EN ESSAYANT DE SUIVRE CHRISTOPHE » Fabrice La Posta forment une triplette de choc avec le sprinteur français le plus rapide de l’histoire. Sébastien Grail, Alexis Bœuf et Laurent Busselier formant, eux, une deuxième équipe qui s’annonce pour le moins redoutable... « C’est une partie qui promet. Au moins, si ça se passe mal, on peut s’enfuir en courant en essayant de suivre Christophe » sourit avec malice Fabrice La Posta au moment d’entamer les débats. Dès les premières boules tirées et avec les conseils de leurs deux professeurs de luxe, le tempérament de compétiteur de nos champions ne tarde pas à donner des résultats. Tour à tour, Christophe Lemaître, Alexis Bœuf et Laurent Busselier viennent placer leurs boules respectives tout près du but (le nom donné au cochonnet à la lyonnaise). Au gré des boules de

leurs coéquipiers, Fabrice La Posta et Sébastien Grail tentent de faire la différence au tir pour meubler le score. Mais, une règle, encore inconnue de nos champions au moment de leur entrée dans le boulodrome, va vite empêcher le score de croître trop rapidement : celle de l’annulation par le tir du but. Dans chaque « mène », l’équivalent d’une manche, une équipe en difficulté peut en effet annuler les points en cours d’attribution si l’un des joueurs réussit à tirer le but. Une petite balle d’à peine 35 mm de diamètre à plus de douze mètres de distance : l’exercice est particulièrement périlleux et spectaculaire… Mais, dès la deuxième mène, alors que Fabrice La Posta, Christophe Lemaître et Michel Daniel mènent 1 à 0,

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 25

Sébastien Grail tire le premier but de l’après-midi. Pour le plus grand plaisir de l’ensemble des curieux réunis cet après-midi là dans le boulodrome de La Ravoire. Les mènes s’enchaînent ensuite, égayées par les rires et plaisanteries de rigueur entre les différents protagonistes et les deux équipes se neutralisent à plusieurs reprises avec des annulations. Les deux stars de l’équipe de Vif Grenoble de Patrick Goffi font le spectacle. Surtout, Sébastien Grail qui enchaîne pas moins de trois tirs du but consécutifs dès la première demi-heure de jeu. « Tu vas tirer le but toi aussi ? » lance en rigolant Christophe Lemaître à son adversaire du jour Alexis Bœuf. « Avec sa carabine, je suis certain qu’il le ferait » répond Laurent Busselier, dans


LIFESTYLE

« ON VOIT QUE CE SONT DES SPORTIFS DE HAUTNIVEAU, ILS PROGRESSENT TRÈS VITE » Sébastien Grail un éclat de rire, afin de défendre son coéquipier, double vice-champion du monde de biathlon l’an dernier. « On voit que ce sont des sportifs de haut-niveau, ils progressent très vite » remarque, l’air sincèrement impressionné, Sébastien Grail dont les exploits permettent à son équipe de reprendre les devants au score, 2 à 1. La partie est toujours aussi accrochée et de mène en mène, les deux équipes jettent le but toujours plus loin. « Ça durcit le jeu des deux côtés » glisse Fabrice La Posta en connaisseur. C’est le moment que choisit Christophe Lemaître pour se faire remarquer en plaçant sa boule à seulement quelques centimètres du but. « Quand c’est loin, je peux exprimer toute ma force » s’amuse, tout sourire, le sprinteur à l’adresse de ses adversaires.

Laurent Busselier et Alexis Bœuf s’illustrent à leur tour dans les mènes suivantes et, malgré les annulations, le score grimpe finalement à 4 partout. Avec huit buts tirés en moins de deux heures de jeu : Sébastien Grail permet toutefois à son équipe de rester dans la partie à plusieurs reprises. « C’est dingue, il ne le rate jamais » admire le tout jeune retraité Laurent Busselier, pourtant pas maladroit du tout, lui non plus, avec un ballon de handball entre les mains. Les deux heures de jeu étant dépassées, les deux équipes décident de se départager avec une dernière mène jouée sans possibilité d’annulation. Au point, les premières boules de Christophe Lemaître et d’Alexis Bœuf sont positionnées à une distance du but qui semble quasiment identiques. Il

26 ~ LE CAFÉ DES SPORTS

faudra plusieurs mesures successives (et quelques tentatives d’intox) avant que les deux équipes s’accordent pour savoir laquelle est réellement la plus proche… La boule d’Alexis Bœuf, ayant l’avantage pour quelques millimètres, sera finalement tirée quelques instants plus tard par Fabrice La Posta, offrant ainsi la victoire à ses coéquipiers. Après avoir débrief�� la partie dans la bonne humeur, les six sportifs quittent le boulodrome en se promettant de se donner une revanche par une belle journée d’été. On joue aux boules depuis des siècles et cela ne changera sans doute jamais. Car on est bienheureux, le temps d’une partie de lyonnaise.

Texte : Paul Argentine • Photographies : A76


VOTRE PROJET COMMENCE ICI

CONSTRUCTION - RENOVATION Confier la réalisation de votre future habitation à l’agence 3C, c’est s’assurer les services de spécialistes dans le domaine de architecture contemporaine . Des professionnels aux compétences complémentaires qui savent s’entourer de partenaires de confiance pour un résultat à la hauteur de vos attentes.

DECOUVREZ NOS DIFFERENTS PROGRAMMES...

Le Domaine Des Praz

CHAMONIX MONT-BLANC

AMENAGEMENT INTERIEUR

6 Chalets de Prestige de 130 à 260 m² habitables Architecture contemporaine luxueuse, calme, intimité et emplacement privilégié sont les atouts majeurs de ce domaine privé. Découvrez nos prestations hauts de gammes aux lignes épurées et aux décors raffinés. Maison 3C - 29 rue Ponsard - 38200 Vienne - Tel : 04 74 87 06 16 - Mail : contact@maison3c.fr www.maison3c.fr LE CAFÉ DES SPORTS ~ 27


REPORTAGE

28 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


UN ETUDIANT PAS COMME LES AUTRES Permettre à des sportifs de haut niveau de réussir leur reconversion, c’est l’un des objectifs principaux du Centre d’Etudes des Sportifs Nationaux et Internationaux (CESNI). Une structure qui propose des formations post Bac à Bac + 5 au sein de l’INSEEC Alpes Savoie sur le campus de Savoie Technolac. Parmi les étudiants cette année, le handballeur Kevynn Nyokas, arrière droit de Chambéry Savoie Handball et de l’équipe de France...

1

0h du matin. Un petit bureau au rez-de-chaussée de L’Inseec Alpes Savoie. Derrière son ordinateur, Kevynn est en plein travail. Au programme du jour, un cours de marketing commercial « J’ai intégré un Bachelor de Gestion et de Commerce en septembre 2013. Je viens travailler ici tous les mardi. C’est un cursus prévu pour une durée de 3 ans et cela me convient très bien ». Mener des études en parallèle à sa carrière de sportif, c’était une priorité pour l’arrière international. Alors c’est tout naturellement qu’il est venu frapper à la porte du CESNI lorsqu’il a signé son contrat au sein de l’équipe chambérienne. « Mes parents nous ont toujours soutenu mon frère et moi dans notre rêve de devenir sportifs de haut niveau (le frère jumeau de Kevynn

est handballeur professionnel lui aussi. Il porte le maillot de l’US Créteil NDLR). Mais notre père, qui est titulaire d’un doctorat de droit international a toujours souhaité que nous poursuivions nos études malgré les contraintes liées à nos nombreux entraînements, aux matchs le week-end, aux déplacements parfois lointains…» Aujourd’hui Kevynn prépare donc demain. Il veut mettre tous les atouts de son côté afin de commencer sur les meilleures bases possibles sa nouvelle vie, lorsque le moment sera venu pour lui d’arrêter le hand. « La fin de carrière n’est jamais un moment facile pour un sportif. Et à titre personnel, je ne veux pas subir mon après-carrière. J’adore mon métier, il m’apporte beaucoup, mais lorsque je ne serai

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 29

plus handballeur je veux découvrir d’autres horizons. Je souhaite notamment créer ma propre entreprise. Ici on me met dans les meilleures conditions pour réussir cette reconversion. Je suis conscient que c’est une grande chance et je souhaite vraiment décrocher mon diplôme ». Malgré un emploi du temps très serré, Kevynn peut donc mener en parallèle deux vies bien distinctes : celle de handballeur et celle d’étudiant. Que l’une n’empêche pas l’autre, c’est l’un des objectifs prioritaires du CESNI. « L’un de nos atouts principaux, c’est notre capacité d’adaptation aux contraintes des sportifs » précise David Bouvier, le directeur du CESNI. « Nous faisons véritablement du sur-


REPORTAGE

LA MAISON DES SPORTIFS DE HAUT-NIVEAU Le CESNI propose des formations post bac à bac +5. Leur but : permettre aux sportifs d’évoluer dans leur discipline tout en préparant leur avenir professionnel. Le Cesni leur propose une structure à taille humaine pour des formations adaptées à leurs attentes et à leurs contraintes. Il met également à leur disposition un réseau d’entreprises partenaires. Toutes les formations du CESNI offrent un aménagement du cursus afin de rendre compatibles la pratique sportive, les études et les stages en entreprise. Plusieurs formations sont dispensées : BTS Management des Unités Commerciales, DUT Techniques de Commercialisation, Licence Professionnelle, Manager MArketing et Commercial, Management du sport…. Certains programmes sont accessibles en e-learning, ce qui permet à l’athlète de gérer son temps de travail en fonction de ses échéances sportives. Florence Masnada, Carolle Montillet, Daniel Narcisse, Jérôme Coppel… Depuis sa création en 1992, le Cesni a formé des dizaines de sportifs de haut niveau. Parmi eux, 24 champions du monde, 17 médaillés olympiques ou paralympiques ou encore une centaine de champions de France… Plus d’infos au 04 79 25 32 54

« ICI ON ME MET DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POUR RÉUSSIR CETTE RECONVERSION. JE SUIS CONSCIENT QUE C’EST UNE GRANDE CHANCE ET JE SOUHAITE VRAIMENT DÉCROCHER MON DIPLÔME » Kevynn Nyokas mesure avec chacun d’entre eux, car le quotidien d’un handballeur n’est pas celui d’un skieur ou d’un nageur. Nous formons également des athlètes handisport. Nous leur proposons à tous un rythme aménagé, ainsi qu’un suivi personnalisé avec leurs enseignants, mais ils ont aussi la possibilité de suivre leurs cours 100% à distance. Nous avons par exemple un élève qui est Hockeyeur au Kazakhstan et que nous ne voyons jamais ! »

30 ~ LE CAFÉ DES SPORTS

Et cette souplesse, les sportifs l’apprécient et en profitent au maximum. En janvier dernier, Kevynn a par exemple fait « sauter » les cours pendant 3 semaines sans recevoir le moindre blâme. Il faut dire qu’il avait une bonne excuse : il est juste allé décrocher un titre de Champion d’Europe au Danemark avec l’équipe de France…

Texte : Bernard Portugal • Photographies : A76


Con

1h

tuite ra

Créateur, Repreneur ltation G su

Sur rendez-vous uniquement

Expertise comptable . Audit et Conseils . Paie et Gestion sociale . Protection sociale Gestion de patrimoine . Assistance juridique . Fiscalité des particuliers . Création et Transmission International . Comptabilité agricole . Informatique

Partenaire de vos entreprises

www.magningecors.fr

LA RAVOIRE 100 rue Louis Pasteur

CHAMBERY 1197 av du Grand Ariétaz

DRUMETTAZ-CLARAFOND 183 chemin des Teppes

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 31

PRIX APPEL LOCAL


PORTFOLIO

RÉMY ABSALON SIGNE CHEZ SR-SUNTOUR AU CHÂTEAU DES COMTES DE CHALLES PILOTE DE VTT ENDURO ET MARATHON, RÉMY ABSALON FAIT PARTIE DES MEILLEURS SPÉCIALISTES MONDIAUX DE SA DISCIPLINE ET DISPOSE DE L’UN DES PALMARÈS LES PLUS PRESTIGIEUX EN FRANCE. IL A FAIT RÉCEMMENT UNE HALTE AU CHÂTEAU DES COMTES DE CHALLES AFIN DE S’ENGAGER AVEC SON NOUVEAU PARTENAIRE SR-SUNTOUR ET DE FAIRE LE SPECTACLE EN SE GLISSANT EN VTT JUSQUE DANS LA (SUBLIME) CAVE À VINS DU CHÂTEAU. L’OCCASION POUR LE CAFÉ DES SPORTS DE VOUS PROPOSER QUELQUES CLICHÉS DU CHAMPION À L’ENTRAÎNEMENT EN PLEINE NATURE ET DE CETTE DESCENTE AUDACIEUSE VERS LES ENTRAILLES DU CHÂTEAU DES COMTES DE CHALLES...

Photographies : Hoshi Yoshida & Amaël Donnet

32 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


LE CAFÉ DES SPORTS ~ 33


PORTFOLIO

34 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


LE CAFÉ DES SPORTS ~ 35


TEST AUTO

36 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


KEVIN PRENVEILLE TESTE LE NOUVEAU NISSAN QASHQAI AUTOUR DU LAC SAINT-ANDRÉ Best-seller de la marque japonaise Nissan, le nouveau Qashqai faisait évidemment partie des sorties les plus attendues du début d’année 2014. Le Café des Sports a emmené Kevin Prenveille, gardien des Éléphants de Chambéry, tester pour vous cette nouvelle version du célèbre crossover autour du lac Saint-André.

L

orsque l’on est gardien de hockey sur glace comme Kevin Prenveille, on a soi-même un look un peu « tout-terrain » une fois la totalité de ses protections enfilées... Le jeune hockeyeur chambérien semblait ainsi tout indiqué pour venir tester la nouvelle mouture du Qashqai, pionnier du segment du crossover, aujourd’hui primordial pour l’ensemble de l’industrie automobile. « Je le trouve plus sympa que le précédent en termes de design » lâche spontanément le natif de Rouen au moment de découvrir l’objet du test sur le parvis de la concession Nissan Joguet à la Ravoire. « La voiture a changé d’un point de vue esthétique ; elle est plus jolie, plus moderne » continue, en connaisseur, le hockeyeur des Éléphants de Chambéry après avoir examiné le nouveau Qashqai sous toutes ses coutures.

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 37

« C’est quoi comme moteur ? » interroge-t-il, enthousiaste, après avoir enclenché le contact du bloc 1.6 litres dCI de 130 chevaux et effectué ses premiers tours de roues en direction des Marches et du lac Saint-André. « La voiture est très souple et facile à manœuvrer pour son poids et son gabarit » apprécie Kevin qui semble particulièrement à l’aise dans l’habitacle cossu du crossover de la firme japonaise. « C’est véritablement une nouvelle voiture, Nissan a effectué un travail très important sur les matériaux et les finitions » explique d’ailleurs Sébastien Bauer, responsable marketing de la concession Nissan Joguet, très heureux du virage entrepris par le constructeur. « C’est très confortable et agréable » acquiesce Kevin dans un franc sourire au moment de bifurquer en direction du lac dans la grisaille du début du mois de mars.


TEST AUTO

NISSAN QASHQAI 2014 Moteur 1,6 litres dCI 4 cylindres en ligne 16 soupapes 130 chevaux 4 roues motrices Consommation mixte (l/100km) : 4,9 Emissions CO2 (g/km) : 120 Prix du véhicule testé : 34 500 euros TTC (Prix du modèle à partir de 21 490 euros TTC) 38 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


« LA VOITURE A CHANGÉ D’UN POINT DE VUE ESTHÉTIQUE ; ELLE EST PLUS JOLIE, PLUS MODERNE » Kévin Prenveille

Au rang des nouveautés, le Qashqai nouvelle génération compte également de nombreuses innovations technologiques. D’un point de vue mécanique tout d’abord puisque les nouveaux moteurs Nissan permettent au crossover phare de la marque d’afficher des consommations et des émissions de CO2 très raisonnables, le faisant ainsi échapper au malus écologique sur la plupart de ses versions. Si la technologie permet de rouler de manière plus respectueuse de l’environnement, elle fait également des prouesses en matière d’équipement. Le nouveau Qashqai dispose ainsi, en finition Tekna, d’un système d’aide à la conduite qui s’appuie sur pas moins de 4 caméras. La vision à 360 degrés du

véhicule obtenue est particulièrement pratique et sécurisante au moment de se garer ou d’éviter un obstacle. « J’adore ce système » valide Kevin avec conviction, tout en découvrant chaque fonctionnalité spécifique, en digne représentant de la génération 2.0…

direction de la concession. « C’est une voiture idéale pour une famille car il y a beaucoup de place » estime encore celui qui, bien que n’ayant pas encore d’enfants, se verrait pourtant bien rejoindre chaque jour la patinoire de Chambéry au volant de l’élégant SUV de couleur blanche…

Disponible en deux ou quatre roues motrices, le nouveau Qashqai verra bientôt une version équipée d’une boîte automatique qui viendra garnir une gamme déjà plutôt bien fournie. « La force de cette voiture est sa polyvalence, c’est un vrai 4x4 mais qui reste très pratique et se manœuvre quasiment tout seul » synthétise avec brio le hockeyeur savoyard en reprenant la

Monter en gamme tout en s’appuyant sur les fondamentaux qui ont bâti son succès, le pari du nouveau Nissan Qashqai est réussi. Et Kevin Preveille, lui, est sous le charme.

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 39

Texte : Gaspard Cannavaro • Photographies : A76


CARNET DE VOYAGE

40 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


Manhattan. 5 heures du matin. Je marche sur le trottoir, quelque part entre Greenwich Village et Broadway. Des centaines de points lumineux éclairent déjà les façades des immeubles. Sur les avenues qui se croisent à angle droit, les camions de livraison ont entamé leur balai quotidien et les travailleurs matinaux se pressent pour rejoindre leur bureau, ou la station de métro la plus proche. Des dizaines d’acteurs anonymes pour un film que j’ai l’impression d’avoir déjà vu 100 fois à la télé ou au cinéma. Welcome to New York...

C

’est l’histoire d’une ville qui ne dort jamais. Une fourmilière de verre et de métal, dans laquelle s’agitent en permanence plus de 8 millions d’individus. New York est une vieille dame lumineuse, étonnante, fascinante, envoûtante… Elle est surtout incroyablement vivante. Capable de résister au plus meurtrier des ouragans ou aux impressionnantes tempêtes de neige que lui envoient régulièrement les vents polaires venus d’Alaska. Et si en 2001, deux avions fous lui ont fait mettre un genou à terre, elle n’a jamais cessé de regarder devant elle, et s’est vite relevée, malgré la plaie béante qui a meurtri sa chair et ne se refermera

sans doute jamais. Oui, New York est une ville à part. L’arpenter à pied est un privilège. Un plaisir qui se savoure et se mérite. Les gratte-ciel, le concert des klaxons, les sirènes de voitures de police… Au début l’ambiance peut paraître stressante, mais cette sensation ne dure pas. En fait, on se sent très vite à l’aise dans les méandres de cette cité mythique. Et si vous décidez de vous servir de vos jambes pour découvrir la ville, vous serez surpris par la sensation de totale liberté qui accompagnera chacun de vos pas. Oui, je crois qu’à New York on se sent vraiment libre. Ici, si vous voulez porter une veste en tweed rose, un pantalon vert fluo et

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 41

des chaussures jaune poussin, vous pouvez ! Et personne ne se retournera sur votre chemin… Lorsque l’on arrive à New York, c’est très souvent le coeur touristique de Manhattan que l’on découvre en premier. Un petit tour à Times Square s’impose alors comme une évidence. Ce quartier est l’un des endroits les plus connus et les plus animés au monde. Un véritable palais des lumières à ciel ouvert, rendu célèbre par ses grands magasins et leurs publicités multicolores de plusieurs mètres de haut ou encore par ses théâtres sur Broadway Avenue. C’est ici que se retrouvent régulièrement


CARNET DE VOYAGE

« C’EST L’HISTOIRE D’UNE VILLE QUI NE DORT JAMAIS. UNE FOURMILIÈRE DE VERRE ET DE MÉTAL, DANS LAQUELLE S’AGITENT EN PERMANENCE PLUS DE 8 MILLIONS D’INDIVIDUS »

42 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


tous les fêtards de la ville. Ils sont 750 000 chaque année pour la nuit du réveillon, et le champagne (français of course) coule à flots… Si vous aimez l’art et l’architecture, vous serez heureux à New York. Les musées et les galeries sont partout ! La ville fourmille d’artistes. Peintres, sculpteurs, photographes… Alors n’oubliez surtout pas d’aller faire un tour au Museum of Modern Art (Moma) dans le quartier de Midtown. Les collections proposées sont absolument incroyables de diversité et de beauté. Et puis, bien sûr il vous faudra prévoir une après-midi à Central Parc. Le poumon vert de la ville. Un rectangle végétal d’un peu plus de 3 km2. Une petite tâche de peinture verte au milieu du gris et du brun des gratte-ciel de l’Upper West Side toute proche. Ici les fourmis sont chaussées de baskets dernier cri et elles courent sans relâche, en écoutant sur leur baladeur les premiers albums de Bruce Springsteen ou des Rollings Stones pour certains. Le dernier tube de Rihanna pour d’autres. Et non loin de cette myriade de tee-shirts mouillés par la transpiration, qui tournent autour du célèbre Réservoir ou du Belvédère Castle, vous pourrez aussi faire du vélo, du roller, du cheval, du pédalo et même du patin à glace ! New York est une ville un peu folle… Mais, aussi, une ville aux multiples visages. Ici, il n’y a parfois que quelques centaines de mètres de distance entre les quartiers les plus pauvres, rongés par le chômage, et l’opulence parfois indécente des résidences de luxe, réservées aux stars du sport, du cinéma ou aux rois de la finance. Mais cette métropole de la démesure et du gigantisme, cette ruche en constante effervescence, n’est pas à un contraste près. Alors, pour mieux la saisir et la comprendre, pour mieux s’imprégner de sa folie et de son exubérance, il faut plonger dans ses entrailles et se laisser glisser au plus profond de son âme. Et, vous verrez que dans cet univers de briques et de

blocs, passer d’une rue à l’autre peut ressembler parfois à un voyage autour du monde. China Town, Little Italy, Harlem, Brooklyn… Indiens, Porto-Ricains, Colombiens, Espagnols… Toutes les nationalités et toutes les religions se côtoient dans cette Big Apple qui porte si bien son nom. United Colors of America… Je n’avais jamais vu New York. Elle n’était pour moi qu’une ville fantôme. Un rêve inassouvi. Une image insaisissable. L’objet de tous mes fantasmes. Alors pendant cinq jours je l’ai parcourue avec enthousiasme et délectation. J’ai profité je crois, de chaque instant, de chaque image, de chaque rencontre. J’ai marché du matin au soir sans relâche. J’ai vu des gratte-ciel se perdre dans la nuit, j’ai regardé des gamins jouer au basket à la lueur d’improbables lampadaires, je me suis effacé devant des policiers hauts et fiers sur leurs chevaux majestueux, j’ai bravé les flots de l’Hudson River, j’ai traversé deux fois le pont de Brooklynn… J’ai respiré des odeurs de safran, de gingembre ou de vanille, je me suis assis dans un taxi jaune et j’ai réalisé un rêve de gosse : faire le tour en bateau de la statue de la Liberté. Et franchement, je me suis senti tout petit quand je me suis retrouvé à ses pieds… New York est une source inépuisable de sonorités, de saveurs et d’émotions. Une ville qui vous prend aux tripes. Qui vous touche au coeur. Alors il m’a été impossible de la quitter sans faire un détour par Ground Zero. Ce mémorial est entièrement dédié aux victimes des attentats du 11 septembre. Il accueille chaque année 2 millions de visiteurs. Il ne reste plus rien des tours jumelles aujourd’hui mais il règne sur le site une atmosphère très particulière. Un mélange fort, et émouvant de gravité, de silence et de dignité. Alors j’ai promené mes doigts sur quelques uns des 2893 noms gravés sur des plaques de bronze et j’ai fermé les yeux un instant.

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 43

Texte : Bernard Portugal Photographies : Armand Rouleau • Illustrations : A76


CARNET DE VOYAGE

OÙ DORMIR ? THOMPSON SMYTH TRIBECA (2) Situé en plein cœur de Tribeca, cet hôtel au design moderne conserve une dimension humaine. Un excellent compromis. 85 West Broadway

THE STANDARD (1) Souvent cité parmi les hôtels stars de la ville, The Standard est un refuge de charme pour découvrir Meatpacking et le reste de Manhattan ! 848 Washington Street

12

OÙ MANGER ?

OÙ SORTIR ?

BREAD (3)

1-OAK (5)

A la limite de Little Italy et Chinatown, Bread est un petit restaurant plein de charme. Idéal pour un dîner à deux ambiance « film romantique à NYC ». 20 Spring Street

Difficile de sortir une adresse du lot tant la vie nocturne change rapidement dans la Big Apple… Une valeur sûre, tout de même. 453 West 17th Street

PASTIS (4) Restaurant français référence de Meatpacking District, Pastis est un lieu où il faut être vu et qui constitue un excellent préambule à une découverte de la nuit de ce quartier branché. 9 Ninth Avenue

3

À FAIRE BROOKLYN

5

Autrefois réputé dangereux, le quartier a beaucoup évolué pour se muer en lieu tendance. Traverser le pont vaut vraiment le détour.

ELLIS ISLAND ET LA STATUE DE LA LIBERTÉ Une grande partie de tous ceux qui ont fait l’Amérique sont arrivés par ce petit bout de terre… À voir absolument.

LE MOMA (6)

4

On vous dit le Moma mais le Guggenheim, en bordure de Central Park, est tout aussi extraordinaire. Deux étapes incontournables de votre séjour.

6

44 ~ LE CAFÉ DES SPORTS

2


LE CAFÉ DES SPORTS ~ 45


LIFESTYLE

LE FABULEUX DÉJEUNER

DE DAMIEN VICENTE ET ARTHUR PORTUGAL AU CAFÉ DE LA PLACE À CHAMBÉRY

46 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


Respectivement capitaine du SO Chambéry Rugby et jeune animateur de la web radio chambérienne ON-R, Damien Vicente et Arthur Portugal sont tous les deux très attentifs à l’actualité sportive et au monde des médias en général. Le Café des Sports les a réunis le temps d’un déjeuner au Café de la Place à Chambéry.

Le rugby a pris une place très importante dans le paysage médiatique depuis quelques années, comment expliquez-vous cette montée en puissance ? DAMIEN VICENTE : Le rugby a beaucoup évolué. Le professionnalisme a changé beaucoup de choses et amené des exigences nouvelles. Le championnat français dispose de moyens importants et attire de nombreuses stars étrangères, cela fait du spectacle et ça attire du monde. Le rugby est de plus en plus

physique, très impressionnant en termes de contacts et de vitesse de jeu. Tout cela a permis de créer un véritable show qui a séduit les médias, avec l’aide également d’opérations comme a pu mettre en place le club du Stade Français avec son fameux calendrier (Les Dieux du Stade NDLR)… ARTHUR PORTUGAL : Je pense que la notoriété de certains joueurs a joué un rôle très important auprès de gens comme moi qui ne connaissaient pas spécialement le rugby.

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 47

On a tous été marqués par le phénomène Sébastien Chabal et je crois que l’impact médiatique qu’il a pu avoir a largement contribué à la médiatisation du rugby. Certaines têtes d’affiche comme lui et des opérations comme le calendrier des Dieux du Stade que tout le monde connaît ont permis au rugby de rentrer dans une autre dimension au niveau des médias. DV : Canal Plus a joué un rôle très important aussi en donnant beaucoup d’exposition au rugby….


LIFESTYLE

AMBIANCE SYMPA ET CUISINE AUTHENTIQUE Situé au coeur des rues piétonnes, sur la place Saint Léger, Le Café de la Place a été repris début janvier par Christophe Champlong. Il règne dans ce restaurant une ambiance conviviale et chaleureuse qui rappelle les vieux bistrots d’antan. Avec ses plaques émaillées aux murs et ses tables et ses chaises en bois, l’endroit est très sympa et l’on s’y sent tout de suite bien. Ici les plats sentent bon la cuisine du marché. Jean Philippe, le chef, formé à l’école hôtelière de Thonon les Bains, aime travailler les produits de la terre et de la mer et propose une cuisine authentique. Le Café de la Place dispose d’une carte variée mais aussi de 3 formules : plat du jour à 9,50 €, entrée + Plat à 13,50 € et entrée + plat + dessert à 17 €. Avec en prime, le sourire de Sabine et Caroline les deux serveuses. Vous pouvez également aller boire un petit café sur le zinc ou au soleil sur la terrasse, accessible dès les premiers rayons de soleil du printemps. Bref une petite escale au Café de la Place, c’est tout simple et ça fait du bien... Le restaurant est ouvert de 9h à 16h le lundi et de 8h à 20h du mardi au samedi. Possibilité de repas le soir pour les groupes et sur réservation. Le Café de la Place 4 place Saint Léger 73000 Chambéry Tel : 04 79 28 16 21

Justement, pensez-vous que certaines disciplines comme le foot ou le rugby écrasent un peu le paysage médiatique ? AP : Je pense effectivement qu’on pourrait parfois voir d’autres sports que ceux qui occupent généralement les antennes. Je pense notamment au volley que j’apprécie et aux sports d’hiver comme le biathlon qu’on voit presque uniquement à l’occasion d’évènements comme les Jeux Olympiques. DV : Je suis fan de sport en règle général et je pense qu’il est bien que des disciplines méconnues puissent être un peu plus médiatisées. Il y a de très belles histoires humaines à raconter. AP : C’est aussi le rôle du service public de veiller à rendre accessible certaines disciplines au plus grand nombre…

48 ~ LE CAFÉ DES SPORTS

On parlait des Jeux Olympiques et du service public… Quel est votre avis sur les nombreuses critiques essuyées par France Télévisions pour sa couverture des Jeux de Sotchi ? DV : Très sincèrement, je n’ai pas trop eu le temps de regarder les JO car j’ai un planning chargé entre le rugby et mon activité professionnelle. J’ai vu un soir une épreuve commentée par Philippe Candeloro et j’ai ressenti un léger malaise, je n’ai pas trouvé le ton très professionnel… AP : Il me semble que certains membres du service des sports de France Télévisions sont un peu dépassés, on ne va pas citer de noms et il n’est pas question de pointer quiconque du doigt mais je crois qu’on peut légitimement être un peu déçu. C’est un sentiment que partageait un certain nombre de personnes autour de moi. On aimerait un traitement un


« JE SUIS FAN DE SPORT EN RÈGLE GÉNÉRAL ET JE PENSE QU’IL EST BIEN QUE DES DISCIPLINES MÉCONNUES PUISSENT ÊTRE UN PEU PLUS MÉDIATISÉES » Damien Vicente

peu plus pointu sur certains sports et un ton qui se renouvelle. Ces critiques sont surtout parties des réseaux sociaux. Leur multiplication et la possibilité donnée par différents sites de tout commenter ne représentent-elles pas un danger autant qu’un formidable outil ? DV : On peut effectivement parler d’un certain danger dans la mesure où ces nouveaux médias ne permettent pas d’avoir du recul sur les informations. Tout le monde peut tout commenter et tout publier sans qu’on sache si

ces informations sont réelles ou pas. Il y a certaines informations qui font un buzz très important, sur facebook par exemple, mais on se rend compte quelques heures après qu’elles étaient complètement erronées. AP : L’immédiateté de l’information induite par les réseaux sociaux fait qu’il est très difficile de vérifier les sources et de distinguer le vrai du faux. C’est sûr que cela peut représenter certains dangers. On est seulement au début de cette ère de l’information sur les réseaux sociaux, c’est aussi un progrès très important car cela permet à

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 49

beaucoup plus de gens d’être acteurs de l’information. Il faut juste qu’il y un ait un certain contrôle de tout cela. Une étude parue récemment sur les comportements des français en termes de médias rappelait le rôle majeur de la radio. Faites-vous partie de ces auditeurs très réguliers ? DV : J’écoute la radio tous les matins en partant au travail et le soir en rentrant de l’entraînement, notamment les émissions sportives… Le fait qu’on puisse l’écouter en voiture et qu’elle nous suive ainsi un peu partout fait


LIFESTYLE

« LA RADIO EST UN MÉDIA QUI RENTRE DANS L’INTIMITÉ DES GENS ALORS QUE LA TÉLÉVISION A PLUTÔT TENDANCE À EXPOSER CELLE DES AUTRES » Arthur Portugal

vraiment toute sa particularité, c’est une sorte de compagnon et cela ne m’étonne pas qu’elle demeure une source d’information très importante pour les gens malgré le développement de tous les nouveaux médias. AP : En tant que jeune animateur radio, j’ai bien sûr une affection toute particulière pour ce média qui dispose d’une identité à part. Beaucoup de gens croyaient qu’elle allait disparaître avec les évolutions technologiques et

internet mais elle ne cesse au contraire de se réinventer et de montrer toute sa force. Comme disait Damien, la radio accompagne les gens. Du petit déjeuner à son travail via le trajet en voiture, on écoute la radio. C’est un média qui rentre dans l’intimité des gens alors que la télévision a plutôt tendance à exposer celle des autres. Damien, pensez-vous qu’Arthur pourrait commenter un match du SOC Rugby à la radio ? (rires)

50 ~ LE CAFÉ DES SPORTS

DV : Je pense qu’il a toutes les qualités pour cela. Il faudrait juste lui faire suivre un cours accéléré en vocabulaire rugbystique, qu’il connaisse un peu les expressions du jargon... (rires) AP : Il va falloir que je m’y mette alors ! (rires)

Propos recueillis par Gaspard Cannavaro Photographies : A76


LE CAFÉ DES SPORTS ~ 51


MONTRE AURÉLIEN PANIS BY ARISTOTE CHRONOGRAPHE ÉDITION LIMITÉE À 100 EXEMPLAIRES NUMÉROTÉS DISPONIBLE EN EXCLUSIVITÉ SUR ARISTOTESHOP.COM ARISTOTE - CRÉATEUR DE MONTRES SUR MESURE contact.aristote@free.fr


REPORTAGE

ITINÉRAIRE D’UN GLOBE-TROTTER Florian et Gérard Trêves aux côtés de Sylvain Tesson.

Aventurier, journaliste, écrivain, réalisateur… Sylvain Tesson possède plusieurs casquettes. D’ailleurs, il en a toujours une vissée sur la tête. En février il est venu à Challesles-Eaux, à l’invitation de la famille Trêves, propriétaire du Château des Comtes de Challes. L’occasion d’une rencontre avec un personnage passionnant et chaleureux.

A

20 ans, il a pris son vélo et il est parti faire le tour du monde avec son ami Alexandre Poussin. Et comme ce périple de deux ans n’avait pas étanché sa soif de rencontres et de découvertes, il a enchaîné avec une traversée de l’Himalaya à pied. 5000 kilomètres du Bhoutan au Tadjikistan. Rien que ça… Depuis, Sylvain Tesson n’a jamais cessé de bourlinguer. Du Pakistan à la Sibérie, de Vladivostok à Calcutta, celui qui se décrit comme un insatisfait, est toujours en mouvement. A pied, à cheval, en moto, en train, peu importe le moyen de transport, ce qui compte pour lui, c’est d’aller voir ailleurs. Loin. Au bout du monde parfois. Là où il y a tant de choses à découvrir. Un fou Sylvain Tesson ? Oui, sans doute un peu. Il le revendique d’ailleurs.

Prochain dîner littéraire au château des Comtes de Challes : Dimanche 27 avril à 19h. Le journaliste de France Télévisions Nelson Montfort viendra présenter son dernier livre et parler de sa passion pour le sport.

L’homme est humble. Il n’aime pas se mettre en avant. Il préfère parler de ceux qu’il a rencontrés au cours de ses innombrables voyages plutôt que de lui-même. Alors dans la salle à manger du château, tout près de la LE CAFÉ DES SPORTS ~ 53

cheminée monumentale, il a évoqué ses plus beaux souvenirs. Ses plus grandes émotions. Avec sincérité et authenticité. Il a parlé du bonheur de fumer un cigare seul le soir au bord du lac Baïkal, ou de lire un recueil de poésie allongé dans un hamac au clair de lune. Sylvain Tesson est un adepte des plaisirs simples. Un humaniste, qui ne se lasse jamais des beautés du monde, et qui aime la solitude autant que le partage. Ses mots, son regard, ses gestes, son érudition.. Tout en lui est fascinant. Pendant deux heures il a fait vivre à son auditoire un voyage magnifique, aux confins de la Sibérie ou des plateaux himalayens. Un moment rare, convivial et chaleureux. Quelque chose qui ressemble sans doute au bonheur tel qu’il le conçoit. « Lorsque que je voyage, j’ai le sentiment que le temps ralentit un peu… » se plaît il à dire. Pour ses auditeurs ce soir là, il s’est arrêté pendant près de deux heures.

Texte : Bernard Portugal • Photographies : D.R.


MODE

JUST SINGING IN THE RAIN LE DÉBUT DU PRINTEMPS RIME PARFOIS (MALHEUREUSEMENT) AVEC AVERSES ET TEMPÉRATURES ENCORE UN PEU FRAÎCHES... SI LE SOLEIL N’EST PAS TOUJOURS AU RENDEZ-VOUS, CE N’EST PAS POUR AUTANT UNE RAISON POUR NE PAS ÊTRE AU FAIT DES DERNIÈRES MODES. LE CAFÉ DES SPORTS A DONC EMMENÉ SES DEUX MODÈLES MÉLISSA ET LE RUGBYMAN JAMES HART SE BALADER SOUS LA PLUIE AFIN DE VOUS PRÉSENTER QUELQUES UNES DES TENDANCES PRINTANIÈRES. UN SHOOTING SIGNÉ A76.

54 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


MÉLISSA SWEAT-SHIRT NÜMPH JEANS HURLEY

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 55


MODE

MÉLISSA TOP 2 TWO PANTALON LOREAK MENDIAN

56 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


JAMES VESTE, CHEMISE & PANTALON HOMECORE

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 57


MODE

JAMES VESTE ELEMENT SWEAT KULTE JEANS WESC

58 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


MÉLISSA VESTE & ROBE SESSUN

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 59


SHOPPING

SHOPPING 1. IL BUON GUSTO DELL’ITALIA C’est bien connu, on ne badine pas avec la cuisine de l’autre côté des Alpes… Réputée pour ses ustensiles de cuisine alliant design moderne et qualité technique pure, la marque Lagostina célèbre ainsi une nouvelle fois tout son amour des recettes traditionnelles avec la sortie de son tout nouveau set Minestrone & Polenta. Casserole en acier inoxydable à la forme intérieure incurvée, couvercle double paroi avec bouton en bois de frêne, louche et spatule en bois forment ainsi ce set de charme destiné à la préparation de deux des plats les plus emblématiques de la cuisine italienne. Mamma mia, quand le design se met au service de la cuisine et l’art de vivre… Tous à vos fourneaux !

1

Produit disponible chez Rocher Revol, place Clémenceau à Aix-les-Bains

2. L’APPAREIL PHOTO SE FAIT « ARTY » Vous connaissez l’histoire de l’arroseur arrosé ? Généralement ce sont plutôt les appareils photos qui immortalisent le travail des créateurs à grands coups de flashs crépitant… Mais, une fois n’est pas coutume, c’est le designer et artiste Marc Newson qui a été invité par la marque Pentax à imaginer les lignes d’un de ses derniers modèles. Non content d’exposer au MoMa ou au centre Georges Pompidou, le créateur australien signe donc avec le Pentax K-01 un petit bijou de design et de technologie. Doté d’un stabilisateur nouvelle génération et compatible avec une multitude d’optiques de la marque (même celles des appareils argentiques, autrement dit les antiquités), le modèle événement associe donc style et performance. Une réussite.

2

Produits Pentax disponibles chez Phox Zoom 28, rue Carnot à Annecy

60 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


3. LE TEXTILE CYCLISTE DE DEMAIN Née de la réflexion d’un directeur artistique amoureux de vélo qui ne trouvait pas dans le commerce de tenues répondant à ses attentes, We love the ride est une marque de textile technique destiné à la pratique du vélo qui mérite véritablement d’être connue. Trouvant son inspiration dans la culture graphique et artistique contemporaine, elle produit des pièces en toutes petites séries ou même en exemplaire unique ! Le site de la marque permet également à ceux qui le souhaitent de customiser complètement leur modèle selon leurs envies. Une ligne plus lifestyle est également disponible, tout est bien sûr fabriqué en France et, last but not least, le look déchire : inutile de vous préciser qu’on est complètement fans !

3

Produits disponibles sur welovetheride.com

4. SI LA MONTAGNE M’ETAIT DESSINÉE

4

Nous sommes certainement beaucoup à avoir rêvé durant notre enfance devant un plan des pistes signé par Pierre Novat, se remémorant cette piste rouge avalée d’un trait au coucher de soleil ou cette noire sur laquelle on prévoyait d’incroyables exploits futurs… C’est toute cette part de rêve et ces souvenirs de vacances à la neige que l’on retrouve dans le livre Plans des pistes, paru aux éditions Glénat, qui compile une soixantaine des quelques 250 plans réalisés par le dessinateur. Frédéric et Arthur Novat, ses fils, et le journaliste Laurent Belluard reviennent ainsi avec poésie sur l’histoire des stations et l’irrésistible développement de l’or blanc. Un ouvrage à ne pas manquer. Disponible dans toutes les bonnes libraires ;)

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 61


SHOPPING

SHOPPING 5. LE NEC PLUS ULTRA Considérés comme une référence sur le marché, les équipements à destination des motards de chez BMW Motorrad ne cessent pourtant de nous surprendre. La veste Streetguard 3 fait partie de ces produits d’exception qui font et refont la réputation d’excellence des équipements du constructeur bavarois. Protections très sécurisantes, grande imperméabilité, tissu Schoeller qui se ferme pour assurer une chaleur optimale l’hiver et s’ouvre l’été pour augmenter la respiration du vêtement : le blouson star de chez BMW est à la hauteur des attentes. Pratique, confortable et élégante (ce qui ne gâche rien…), la veste Sreetguard 3 est la carapace idéale pour accompagner toutes vos sorties printanières. Blouson disponible chez Warm Up Evolution, rue Pierre et Marie Curie à La Ravoire

5

6. WE OWN THE OUTDOOR

6

Avec le printemps, les arbres bourgeonnent, les oiseaux chantent et les amateurs de trail et de randonnée retrouvent les sentiers de nos montagnes, où la neige commence à fondre afin d’offrir, bientôt, leur fabuleux terrain de jeu verdoyant estival… Fort de sa collaboration avec l’extraterrestre Kilian Jornet, Salomon s’est imposé depuis plusieurs années comme le leader de la chaussure outdoor. Un statut que la marque d’origine haut-savoyarde confirme avec le modèle XA Pro 3D. Concentré de technologie, c’est une chaussure d’une grande polyvalence qui convient aussi bien aux trailers aguerris qu’à ceux qui veulent juste un modèle confortable et résistant pour accompagner leurs randonnées. Une référence. Chaussures disponibles chez Activasport, 16 rue de Boigne à Chambéry

62 ~ LE CAFÉ DES SPORTS


7. UNE ENCEINTE TRÈS TENDANCE

7

Première sortie de la nouvelle gamme B&0 Play de chez Bang & Olufsen, le Beolit 12 est une enceinte AirPlay au design minimaliste, dans le plus pur style de la marque scandinave. Inspiré des tout premiers transistors produits par Bang & Olufsen, le Beolit 12 permet donc d’écouter sans aucun branchement la musique en mémoire dans vos iPhone, iPad, iPod Touch, iMac ou Pc avec une puissance de 120 watts et une autonomie proche de 8 heures. Compatible wifi et évidemment à la pointe de la technologie dans de multiples autres détails, le Beolit 12 vaut surtout pour son design épuré et original qui en fait l’une des enceintes les plus tendance du moment. Autant pour le plaisir des yeux que celui des oreilles. Plus d’infos sur bang-olufsen.com

8. À LA BONNE HEURE

8 LE CAFÉ DES SPORTS ~ 63

Issue de la culture glisse, Nixon s’est progressivement imposée comme une des marques de montres phares pour toute une génération. Représentatives d’un certain art de vivre, fun et intense, les créations de la marque n’ont rien à envier à personne. Disponibles en plusieurs couleurs et différents matériaux, le modèle Time Teller affiche des lignes simples et audacieuses qui résument parfaitement le style Nixon. Son mouvement japonais à quartz lui confère une précision diabolique afin de vous permettre de respecter le timing effréné de votre quotidien, faisant rapidement de cette montre au design sobre et épuré votre meilleure amie. Just be on time… Plus d’infos sur nixon.fr


1 AN 4 NUMÉROS

OFFRE D’ABONNEMENT

20 €

Frais de por t inc lus

VOU S AVE Z PEUR D E MA N QU E R U N N UM É R O DU CA F É D ES SP O RTS. . . ABON N E Z-VOUS P O UR Ê T R E CE RTA IN D E R EC EVO I R C H E Z VOU S C H AQU E NUM É R O DE VOTRE M AGA Z I NE SPORT E T L IF EST Y LE !

ABONNEMENT LE CAFÉ DES SPORTS ~ SAVOIE 1 AN

4 numéros au prix de 20 euros

2014 – CDS 06

Frais de port inclus

 Je souhaite m’abonner au magazine Le Café des Sports NOM

PRENOM

ADRESSE

C O D E P O S TA L

VILLE

EMAIL

 Je souhaite recevoir une facture  Je souhaite m’abonner à votre newsletter Bon de commande à renvoyer daté et signé à Le Café des Sports / Service Abonnement 54 allée du Pré Fleury • 38 330 Saint-Ismier Chèque de règlement établi à l’ordre de Sordevolo Productions

D AT E • S I G N AT U R E


TRAIL

Le phénomène trail n’en finit plus de faire des adeptes dans nos régions alpines. Le Café des Sports a donc fait appel au champion Julien Chorier afin de vous présenter trois itinéraires à proximité de Chambéry, adaptés à tous les niveaux, … Tous à vos baskets !

1 PARCOURS PANORAMIQUE SUR LES MONTS Niveau : Débutant Distance : 10 km Durée : 1 h Dénivelé : 260 m

Le départ se fait au Tour des monts. Cette sortie permet de s’évader du Chambéry urbain que l’on connait. Le dépaysement est garanti. On passe par le parcours de santé des Monts et petit à petit on se laisse surprendre par le panorama : la vue sur Chambéry et le lac du Bourget est époustouflante !

LES ITINÉRAIRES TRAIL DE JULIEN CHORIER

2 BOUCLE DU COL DU CRUCIFIX EN PASSANT PAR LE COL SAINT-MICHEL Niveau : Moyen et confirmé Distance : 20,8 km Durée : 3 h

Chambéry. La montée jusqu’au col du Crucifix peut se faire en courant car les pourcentages de dénivelé sont modérés et le chemin est pavé (ancienne Voie Romaine). Au retour, la montée jusqu’au col Saint-Michel est un single bien raide, mieux vaut y être préparé ! Cette balade permet un très joli point de vue sur le lac d’Aiguebelette. Attention, par temps de pluie, les chemins pavés sont très glissants.

3 BOUCLE SUR LE PLATEAU DU REVARD Niveau : Confirmé et expert Distance : 31,3 km Durée : 4 h Dénivelé positif : 1680 m

Au départ de Chambéry-le-Haut, on part en direction du col de St-Saturnin. Juste avant le col, prendre à gauche « Route des Cluses ». On peut garer sa voiture sur le parking du Sartot (maison des chasseurs). Une sortie un peu plus sportive qui permet de monter sur le plateau du Revard, la Féclaz.

Dénivelé positif : 1133 m

Ce parcours est une petite boucle qui suit essentiellement un chemin depuis

LE CAFÉ DES SPORTS ~ 65

Propos recueillis par : Deborah Albergo Photographie : D.R.



Le Café des Sports