Issuu on Google+

N O G E N T

Po r t e s o u v e r t e s

SECURITE CIVILE 2 et 3 juin 2012 Entrée e t i u t a gr

www.lactionrepublicaine.fr

Le Perche

s t n a f n e r u o p s e g è n a m t e s n o s i r t u e t e v Anima u a s s r u e p a s 0 0 6 s e d s n o i e r è t p Démonstrat o c i l é h n e r i a ’ l e d Baptême ! r e n g a g à e r u t i o v e n u : a l o b m o T

TROU GENT-LE-RO O N 0 0 4 8 2 e de Sully UIISC1 - 29 ru


SECURITE CIVILE

SECURITE CIVILE

SECURITE CIVILE SECURITE CIVILE

Le lieutenant-colonel Pierre Marie-Jeanne gère les 580 hommes de l’UIISC1

« Nous sommes des spécialistes de l’urgence »

de spécialistes, notamment au bureau des opérations et des instructions, qui sont à l’affût des recherches technologiques en partenariat avec l’État-major. Cela nous apporte une aide pour être encore plus opérationnels sur le terrain. Ce matériel innovant, c’est une plus-value… Oui, une plus-value qui vient en renfort des moyens déjà existants. Car c’est bien cela notre mission : apporter le renfort aux sapeurspompiers, aux organisations locales… tous les acteurs qui sont présents là où nous intervenons.

L’Unité d’instruction et d’intervention de la Sécurité civile (UIISC1) est indissociable du paysage nogentais. Le lieutenant-colonel Pierre Marie-Jeanne est à la tête du régiment depuis le 15 juin dernier. Rencontre. Après une carrière dans l’Armée de Terre, vous êtes depuis un an le “chef de file” de l’UIISC1. En quoi consiste votre fonction ? L’unité compte 580 hommes au total. Mon rôle est de coordonner ce bel ensemble. Le régiment est divisé en cinq compagnies, dirigées chacune par un capitaine. Je donne les ordres, les orientations, je prépare les interventions. Je suis assisté de chefs de service et j’ai un commandant en second, qui me supplée dans mes fonctions lorsque je suis absent. Vous êtes militaire dans le monde du secours. C’est ce qui fait votre spécificité ? Le fait d’être militaire implique les notions de disponibilité, mobilité et sacrifice pour la France. Nous sommes “projectables” 24 heures sur 24, 365 jours par an. Nous sommes des spécialistes de l’urgence qui agissons en totale autonomie. Et nous intervenons en temps de paix, de crise ou de guerre. Le quartier Sully, où vous êtes installés, c’est un village dans la ville. C’est vrai. C’est une organisation typique d’un régiment de l’Armée de terre, une moyenne entreprise. Vos hommes sont bien intégrés dans la vie locale. Oui, il y a une bonne interaction

■ Pour le lieutenant-colonel Pierre Marie-Jeanne, les portes ouvertes sont un rendez-vous important où la population peut découvrir le savoir-faire de ses hommes. et intégration avec les Nogentais. Ils ne portent pas sur nous un regard étonné ou curieux : ils sont habitués à nous. Je pense qu’ils nous portent de l’affection et de l’attachement. J’espère qu’ils ressentent aussi de la fierté : quand nous partons en opération, nous sommes les ambassadeurs de la ville aux quatre coins du monde. Sur nos camions et nos véhicules, c’est marqué Nogent-leRotrou. Camions, véhicules, drones et laboratoire mobile : vous êtes à la

pointe de la technologie ? Nous avons un certain nombre

L’opération portes ouvertes, organisée ce week-end, c’est l’occasion de lever le voile sur vos missions. Chacun a son idée sur ce que nous faisons. Pendant ces deux jours, nous présentons le personnel, son savoir-faire et nos moyens. C’est aussi l’occasion pour les familles des militaires de découvrir où ils travaillent et leurs actions. Cet événement rayonne dans tout le Perche et même au-delà. Nous mêlons démonstrations et partie ludique avec fête foraine et animations.

Autonome et résistant Deux qualités indispensables pour les militaires recrutés par l’UIISC1. « Nous affrontons des situations extrêmes. Nous sommes en guerre contre les éléments : l’eau, le feu, la neige, le vent… Nous sommes amenés à travailler de façon intense plusieurs jours d’affilée. Pour trouver la force de résister dans des situations difficiles nous devons être entraînés et aguerris mentalement », souligne le lieutenant-colonel. L’entraînement sportif est donc un devoir quotidien.

2

Stands de l’UIISC1


SECURITE CIVILE

SECURITE CIVILE

L’Unité d’instruction et d’intervention de la sécurité civile n° 1 de Nogent-le-Rotrou (28) organise ses journées portes ouvertes les 2 et 3 juin au quartier Sully. Elles seront l’occasion de partir à la découverte du métier et des différentes spécificités des sapeurs sauveteurs. De nombreuses démonstrations dynamiques sont au programme : sauvetage déblaiement, feux de forêts, maîtres-chiens et bien d’autres encore. Une multitude de stands et d’animations y feront la joie de tous : manèges pour enfants, structures gonflables, lasergame, baptême de l’air en hélicoptère, baseball... Entrée gratuite. Restauration sur place.

Stands

• SNSM • Gendarm e • Sapeurs-p rie ompiers • Sécurité ro • Stand de utière re de l’UIISC1 crutement • Centre d ’inf et de recru ormation t de l’Armée ement de terre

ns Attractio

poney - 2 à e d a n e • Prom flables - 3 • Jeux gon ponneuses - 4 m • Autos-ta 10 • Manèges 2 • Quad - 1 sket Club - 14 a B • Nogent

Unique ! Drones : L’Unité nogentaise est la seule unité de secours à disposer de drones à l’appui de ses missions. Espoir : L’UIISC1 intervient dans toutes les parties du globe touchées par les pires catastrophes. Ses militaires en reviennent avec des images souvent terribles mais aussi avec parfois de très belles histoires, à l’image du séisme d’Haïti où les Nogentais ont

détecté et secouru les deux dernières victimes retrouvées vivantes, respectivement onze et quinze jours après le sinistre. Contamination : Parmi les missions à haut risque figure la recherche de personnes dans des zones contaminées. L’UIISC1 dispose sur ce point d’un savoir-faire unique de recherche de victimes ensevelies en milieu contaminé dans le monde des secours. Aquatique : Parmi les moyens de sauvetage dont dispose l’unité, la section Kodaly 43 fait figure d’exception puisqu’il s’agit d’une section sauvetage aquatique unique en son genre.

SECURITE CIVILE SECURITE CIVILE SAMEDI 2 JUIN

❒ ❒ ❒ ❒ ❒ ❒ ❒

10 10 10 11 13 15 17

heures : à 12 heures : heures : heures : h 30 : heures : h 30 :

❒ 19 heures : ❒ 21 h 45 : ❒ 22 heures : ❒ 23 heures : ❒ 23 h 30 :

Inauguration des Journées Portes Ouvertes Challenge du club de basket de Nogent-le-Rotrou Ouverture des buvettes et des stands d’animation Ouverture des points de restauration Démonstration des équipes cyno-techniques Démonstration feux de forêts Démonstration sauvetage déblaiement et risques technologiques Démonstration des équipes cyno-techniques Fermeture des stands d’animation Démonstration nocturne sauvetage déblaiement et risques technologiques Fermeture des stands de restauration et des buvettes Fermeture des portes de l’unité

DIMANCHE 3 JUIN ❒ ❒ ❒ ❒ ❒ ❒ ❒ ❒ ❒

10 heures : 11 h 30 : 13 h 30 : 15 h 30 : 17 heures : 18 h 30 : 19 heures : 19 heures : 19 h 30 :

Ouverture des portes, buvettes et stands Ouverture des points de restauration Démonstration des équipes cyno-techniques Démonstration feux de forêts Démonstration sauvetage déblaiement et risques technologiques Tirage de la tombola Fermeture des points de restauration et des buvettes Fermeture des stands d’animation Fermeture des portes de l’unité

Exposition • Vente d’articles traditionnels • Vente d’articles sapeurs-pompiers, soldats du feu,

tion de l’unité à Nogent-leRotrou Devise : « Servir pour sauver » Sécurité civile : L’unité de Nogent est l’une des trois qui composent les Formations Militaires de la Sécurité Civile basée à Asnières-sur-Seine. Elle est implantée non loin de Paris mais suffisamment pour ne pas être touchée si une catastrophe survenait sur la capitale. Chef de corps : Le lieutenant-colonel Pierre MarieJeanne

Maison Phenix, Yves Rocher, Reca, AGPM, Cabaret Beaulieu...

Gagnez 3 répliques d'hélicoptères de la Sécurité Civile à l'occasion des Journées PORTES OUVERTES les 2 et 3 juin 2012 à NOGENT-LE-ROTROU

La Sécu, c’est quoi ? UIISC1 : le sigle de l’unité nogentaise pour Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile n°1 1978 : La date de création de l’unité à Gennevilliers-Port. L’UIISC1 est un corps de l’armée de Terre qui appartient à l’armée du Génie. On y retrouve 580 sapeurs-sauveteurs détachés et mis pour emploi à disposition du ministre de l’Intérieur. Leurs interventions se font aussi bien en France qu’à l’étranger et font face à des risques majeurs de toute nature afin de protéger les populations et de sauvegarder l’environnement en temps de paix, de crise ou de guerre. 1981 : La date d’implanta-

3

Pour gagner, c'est simple : remplissez et découpez ce coupon-réponse, présentez-vous au stand de l'Action Républicaine lors des journées portes ouvertes de la Sécurité Civile et déposez votre bulletin dans l'urne prévue à cet effet. Le tirage au sort aura lieu le dimanche en fin de journée. Bonne chance ! *Dans la limite d'un bulletin par foyer, même nom, même adresse.

Nom……………………………

Prénom……………

Adresse……………………………………………… CP…………

Ville……………………………………

Téléphone……………………………………………


SECURITE CIVILE

SECURITE CIVILE

4

SECURITE CIVILE SECURITE CIVILE

Les missions de la Sécurité civile les trois dernières années 2009 :

Traitement et distribution d’eau potable dans la bande de Gaza : 33 sapeurs sauveteurs engagés. Tempête KLAUS dans Les Landes : 459 sapeurs sauveteurs e n g a g é s . L’UIISC1 a la capacité d’intervenir dans un milieu complètement déstructuré en autonomie complète, pour ne pas être un poids supplémentaire pour les autorités sur place. 60e anniversaire de l’OTAN à Strasbourg : 95 sapeurs sauveteurs engagés. Assistance médicale au Sri Lanka suite à une guerre civile : 62 sapeurs sauveteurs engagés. 65e anniversaire du débarquement à Caen : 40 sapeurs sauveteurs engagés. Séisme / tsunami en Indonésie (Sumatra) : 66 sapeurs sauveteurs engagés,

Renfort préfectures et Etat Major Interministériel de Zone (EMIZ) pour la gestion de crise lors de la grippe H1N1 : 78 sapeurs sauveteurs engagés.

2010 :

Séisme à Haïti : 190 sapeurs sauveteurs engagés. L’unité dispose d’équipes spécialisées de recherches de victimes ensevelies, qui mettent en œuvre des moyens techniques très modernes (radar terrestre, caméra, amplificateur de bruits..). Tempête Xynthia en Vendée et Charente-Maritime : 250 sapeurs sauveteurs engagés. L’UIISC1 possède une section spécialisée dans les risques d’inondations, dont le personnel est entraîné à faire face à des crues de grande ampleur. Cette section est aussi dotée de deux drones (Moyens uniques en France dans une unité de secours) équipés de caméras jour/nuit facilitant les reconnaissances et la localisation de victimes en intervention. Aide à la population en Guyane. Inondations dans le Var, à Draguignan : 210 sapeurs sauveteurs engagés. Tempête de neige dans plusieurs départements de France (IDF, Est…) : 774 sapeurs sauveteurs engagés au total en 1 mois en 7 périodes.

2011 :

Sauvetage déblaiement en Bolivie : 5 sapeurs sauveteurs experts engagés, Séisme et tsunami au Japon : sauvetage-déblaiement, assistance aux populations et gestion de

fret : 53 sapeurs sauveteurs engagés. Les Formations Militaires de la Sécurité Civile sont les seules unités au monde à pouvoir effectuer de la recherche de victimes ensevelies dans un milieu contaminé. Ce savoir-faire a été développé suite à l’explosion de l’usine AZF en 2001. G8 à Deauville : 40 sapeurs sauveteurs engagés. Feux de forêts en Dordogne, dans Les Landes et en Gironde : 136 sapeurs sauveteurs engagés. G20 à Cannes : 40 sapeurs sauveteurs engagés. Feux de forêts à la Réunion : 144 sapeurs sauveteurs engagés. L’UIISC1 possède des sections équipées de camions feux de forêts et des sections de type « Pionnier », à capacité héliportée, pour intervenir sur les feux inaccessibles. Inondations dans le Var : 200 sapeurs sauveteurs engagés, Plan POLMAR en Bretagne suite à l’échouage du TK BREMEN : 48 sapeurs sauveteurs engagés.

2012 :

Analyse et identification de produits suspects à Maubeuge : 2 sapeurs sauveteurs spécialistes engagés. L’unité possède des spectromètres de masse capable d’identifier jusqu’à 350 000 produits, qu’elle peut projeter par voies routières ou aériennes. Ils sont servis par des experts en risques radiologique et chimique. L’unité participe tous les étés à la lutte contre les feux de forêt en projetant près de 200 sapeurs sauveteurs en Corse du Sud.

Effectif total de l’unité : 580 Dossier réalisé par Delphine Victor Carine Robinault et Laurent Rebours

L’histoir e du quar tier Sully L’après-guerre de 1870 voit une réorganisation de l’armée française et notamment la création de dix-huit régions militaires sur le territoire national correspondant à dix-huit corps d’armées, avec huit régiments d’infanterie chacun. Partout se construisent des casernements et Nogent-leRotrou n’échappe pas à la règle. Un terrain situé au sommet de la cité percheronne (150 mètres) est retenu : le Champs du Calvaire. Pour la caserne on retient le nom du ministre d’Henri IV qui fut seigneur de Nogent-leRotrou : Sully. Elle ouvre officiellement en 1876 et s’y installe alors le 103e RI de Laval. Jusqu’en 1914 on y retrouve les Bataillons du 103e RI, du 115e RI de Mamers mais aussi du 102e RI de Chartres. Pendant la Première Guerre mondiale le quartier Sully fait provisoirement office d’hôpital temporaire avant de devenir en 1915 un dépôt des 25e, 65e et 106e Chasseurs à pied puis, aprèsguerre, un bataillon du 102e RI y sera formé mais ne restera pas. Match de boxe en direct de Nogent Après deux années sans soldat au quartier un centre radio du 8e régiment du Génie s’installe et le poste récepteur sert

Etats-Unis avant les Parisiens ! Nogent devient le berceau des transmissions. De 1930 à 1939 c’est le centre mobilisateur qui prend ses quartiers à Nogent puis, en 1940, ce sont les occupants allemands qui s’installent quartier Sully jusqu’au 11 août 1944. Les Résistants nogentais prennent possession des lieux avant de rejoindre les fronts de l’Est de la France. Le cordon est coupé avec les pompiers de Paris

de relais à la Tour Eiffel afin d’envoyer les signaux radio à tout l’ouest de la France. Les Nogentais auront ainsi la possibilité de prendre connaissance du match opposant Carpentier à Dempsey aux

En 1948, les transmetteurs réintègrent le casernement et arrive alors le 2e Bataillon de Transmissions coloniales qui y reste quatorze ans. Le 1er décembre 1961 il laisse la place au CM 28 qui y restera pendant dix-neuf années, jusqu’en juin 1980. Six mois après, place à l’Unité d’Instruction de la Sécurité Civile créée au sein de la Brigade des Sapeurs-pompiers de Paris par un décret du 15 mars 1978 qui réactive le quartier. Le 24 mars 1988 un décret interministériel réorganise le commandement des formations militaires de la Sécurité civile et le cordon ombilical est coupé avec les sapeurs-pompiers de Paris et l’UISC1 qui, au passage, va rajouter un second « I » à son nom, un « I » comme Intervention.


Portes ouvertes à la Sécurité civile de Nogent