Page 12

la bonne effeuilleuse

Texte Julien Bouisset Photo Antoine Garnier

Kiki Béguin Danses de jouvence Costumière de formation, Kiki Béguin a décidé de se

sa petite chambre étudiante. Retenue, elle peut

lancer dans l'effeuillage burlesque. Ses spectacles

écrire les premières lignes de son conte…

nous replongent en enfance, où il suffisait de cro-

Il n'existe pas d'effeuillage sans personnage

quer dans un sucre d'orge pour s'évader.

fantasmagorique.

Historiquement

parlant,

les

prénoms burlesques étaient formés par plusieurs Autant bariolés qu'un berlingot, presque aussi

surnoms. Également, à l'époque, les danseuses

croquants qu'une dragée, les costumes de Kiki

prenaient de temps en temps le nom de la rue où elles

Béguin nous projettent au temps de l'innocence

habitaient. Kiki Béguin est née, simplement. « Il est

et de l'enfance. Un monde dans lequel les fées

très important de se forger un univers singulier pour

s'effeuillent à la lueur des projecteurs, sous le regard

se démarquer. Fabriquer des costumes de scène est

d'ogres rassasiés par leurs gestes délicats. Si notre

une tradition pour les danseuses burlesques. Cette

candeur devait grandir, pour sûr, elle serait à l'image

expérience me permet de m'exprimer, tant au point

de cette artiste insaisissable…

de vue de la danse que de la création de vêtements, mon premier métier. »

Il était une fois

Ses personnages sont à son image : tendres, célestes,

Jackie Tadeoni a suivi une formation de brodeuse et

innocents. Tantôt elle s'inspire du cinéma avec

de costumière à l’ESSA Duperré. Dans le cadre de

le réalisateur Tim Burton, tantôt elle pioche dans

son cursus, elle doit confectionner une tenue pour

l'imaginaire des ballets, avec Le Lac des Cygnes. « Ma

une représentation burlesque, mise en scène par le

fantaisie dépend d'un florilège de choses. Mais je

chorégraphe Philippe Decouflé, l'actuel directeur

m'efforce de rester dans une esthétique chimérique,

artistique du Crazy Horse. « Cette rencontre a été

faite de poupées, de pantins et de boîtes à musique.

déterminante. J'ai toujours été passionnée par le

L'aspect de l’objet inanimé que l’on peut manipuler,

milieu du spectacle. J'ai commencé la danse classique

mais qui se révèle finalement éveillé, m'obsède. Je

à l'âge de 5 ans puis, par la suite, j’ai suivi des cours

le trouve extrêmement complexe et paradoxal, donc

de danse contemporaine, africaine et même de salsa.

je tente d'en étudier tous les aspects. » Pour Kiki,

Mais jamais à un niveau professionnel. Un jour, une

l'enfance est une danse à l'aube des souvenirs. Sans

des artistes du spectacle pour lequel je travaillais m’a

ambages, dans ses chorégraphies, le public retrouve

fait très justement remarquer que si je ne tentais pas

son innocence, égarée au détour d'une sucrerie

l’aventure maintenant, je le regretterais toute ma vie.

d'antan.

Ce fut le déclic ». Armée d'un costume de sa propre

Toutefois, n'allez pas croire que les numéros de Kiki

création et d'une paire de pointes, elle présente un

Béguin doivent purement et simplement stimuler

numéro de cabaret traditionnel, répété la veille dans

nos fantasmes oubliés. C'est tout le contraire. «Je

10 —

EST

Profile for Le Bonbon

Paris Est - Juin 2012  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris Est du mois de juin 2012.

Paris Est - Juin 2012  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris Est du mois de juin 2012.

Profile for le-bonbon
Advertisement