Page 1


Président Jacques de la Chaise

édito

'Bon'jour !

jacques@lebonbon.fr Photo couverture Antoine Garnier Rédactrice en chef Annabelle Ruchat annabelle.nice@lebonbon.fr Graphiste Alexandra Praud alexandrapraud@gmail.com

Le mois dernier, je ne vous ai pas parlé de la Saint-Valentin. Eh bien ce

Secrétaire de rédaction

mois-ci, je ne vous parlerai pas du retour du printemps, même si on l’at-

Sophie Rosemont

tend de pied ferme. Tout comme je ne vous parlerai pas de Pâques en

Rédaction

avril, ni des fils dont il ne faut pas se découvrir. Ni des ponts de mai,

Marie Messager www.mariemessager.wordpress.com

même si cette année ils tomberont pile poil pour prévoir des week-ends de quatre jours. Quant à juin, inutile de préciser que je ne mentionnerai ni les kilos à perdre pour l’été, ni la fête de la musique. En juillet-août

Cécile Grandcour

j’oublierai les grandes vacances et les feux d’artifice, en septembre, out

Photographes

la rentrée scolaire, et en octobre il est hors de question que je fasse

Benjamin Cayzac

allusion à Halloween. Pas de point sur les brumes de novembre, pas

http://bencayzac.tumblr.com Alexandra Lloveras alexandra-lloveras.blogspot.com Petites annonces

plus que d’ode à tous les saints. Il sera difficile d’échapper à Noël et à la fin du monde en décembre, et pourtant, ce serait pas sympa de parler d’autre chose que de guirlandes et d’apocalypse ? Enfin, nulle galette ne sera évoquée en janvier, peut-être éventuellement une petite tirade sur les Rois Mages de Galilée, et encore.

annonce@lebonbon.fr Rejoignez-nous recrut@lebonbon.fr Contactez-nous hello@lebonbon.fr 01 48 78 15 64

Notre année est rythmée par des dates – devenues des marronniers de la presse – événements obligés qui nous empêchent d’aller voir plus loin, de chercher ailleurs d’autres motifs de célébration. Comme si, sans ces repères, nous étions perdus, réduits à notre cause de petits êtres humains paniqués par le vide d’un calendrier deux fois millénaire, quand notre planète bleue, elle, souffle 4, 5 milliards de bougies.

SAS Le Bonbon 31 bis, rue Victor-Massé 75009 Paris SIRET 510 580 301 00016

Alors de quoi je pourrai bien vous parler ces prochains mois ? Mon cerveau va devoir fumer un peu, mais ça ne lui fera pas de mal. On trouvera bien quelque chose. Et si je manque à mon défi, vous aurez le droit de me lancer un gage.

Publicité

Annabelle Ruchat

charles@lebonbon.fr 06 37 02 22 61 Régie grands comptes pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

1—

17


10 EUROS SUR DIGITICK

12 EUROS SUR PLACE

PROHIBITION PARTY JEUDI 29 MARS 21H – BUS PALLADIUM

LE BONBON FÊTE SES 3 ANS TENUE D’ÉPOQUE ÉXIGÉE

PLUS D’INFOS SUR WWW.LEBONBON.FR - BUS PALLADIUM - 6, RUE FONTAINE - PARIS 9


sommaire

Mars 2012

6. French Touche

10. Eva Green

14. Kashink

20. Brigitte Kuster

22. Alex Vanopbroeke

28. Bonnegueule.fr

5. Le Bon Timing

16. Le Bon en Arrière

24. La Bonne Parisienne

6. Le Bon Commerçant

17. Le Bon Job

26. Les Bons Snapshots

10. La Bonne Étoile

18. Les Bons Shops

28. Le Conte est Bon

12. Les Bons Plans

20. La Bonne Dame

30. Le Bon Agenda

14. Le Bon Art

22. La Bonne Asso

32. Les Bonnes Adresses

3—

17


LA NU S DE IT

AT H

TE

BA

TOUS LES MERCREDIS

R OFFICIEL

TOUS LES JEUDIS

LES ATHLÈTES DE LA NUIT

THE 114 SHOW

AIR SEX CONTEST > 7 MARS BLIND TEST PONG > 14 MARS KARA YAOURT > 28 MARS

PARLEZ-VOUS ANGLAIS RELEASE PARTY > 1ER MARS DATE WITH ELVIS + BUTTSHAKERS > 8 MARS CHÂTEAU BRUTAL & TOYBLOÏDS > 15 MARS STICKY BOYS RELEASE PARTY > 22 MARS LOUIS AGUILAR & THE CROCODILE TEARS > 29 MARS

TOUS LES SAMEDIS

SPECIAL EVENTS

NOUVELLE SCÈNE DEPUTIES + PLASTIC RIOT > 3 MARS WHAT ABOUT PENGUINS + VADEL > 10 MARS MOTION OF HIPS + DJ SET JUVENILES - SARAH W_PAPSUN

PLUGGED

DIMANCHE 4 MARS

LA BOUM

SAMEDI 31 MARS

PARTY

DE GUNTHER LOVE

- TOTAL WARR > 17 MARS

LIQUID GAME + ROMY ROMY + DJ SET ADAM KESHER > 24 MARS

1 1 4 R U E O B E R K A M P F - PA R I S 1 1 - F A C E B O O K . C O M / C E N T Q U AT O R Z E - T W I T T E R . C O M / 1 1 4 P U M A S O C I A L


le bon timing showcase

Les événements à ne pas manquer !

Revolver - Pour fêter la sortie attendue de Let Go, la Fnac des Ternes vous invite au showcase de Revolver, le groupe pop frenchie le plus Beatlesien de la scène musicale actuelle. Ambroise, Christophe et Jérémie reviennent avec un nouvel album jouissif et un objectif avoué: faire danser ! Prolongement pop de leurs débuts, Let Go révèle sa richesse mélodique à chaque écoute. 17 mars 2012 à 16h Fnac des Ternes. 26-30, avenue des Ternes.

événement

Journée internationale des femmes Dans le quartier, cette journée spéciale sera abordée à travers une exposition de photographies prises par des Afghanes et une conférence de Chékéba Hachemi, présidente de l’association Afghanistan libre et auteure de L’Insolente de Kaboul. Jeudi 8 mars, à la mairie du 17e, 16, rue des Batignolles. www.mairie17.paris.fr - www.afghanistan-libre.org

humour

Emma la clown - Catherine Dolto la conférence L’une est clown, l’autre est thérapeute… Mais qui est quoi ? Si Emma, sortie de sous le divan, se risque à la psychanalyse, l’haptothérapeute Catherine Dolto prend le clown pour sujet d’étude. Entre actes manquants et lapsus répétés « ad libido », ce duo aussi scientifique que jubilatoire risque de vous en bou30 mars - 1 avril 2012 Atelier Richelieu er

cher un coin ! 11 et 12 mars 2012 à l’Européen. 5, rue Biot. www.leuropeen.info

www.chic-today.com

salon

Dessin Pendant la semaine parisienne du dessin, CHIC Dessin reprend ses quartiers de printemps à l’Atelier Richelieu investi pour l’occasion d’une vingtaine de

DR / DR / DR / DR

galeries de dessin contemporain. Et pour une entrée, CHIC vous en offer meme une pour le salon du dessin - traditionnel cette fois - de la Bourse. Chic Dessin - Du 29 mars au 01 avril. Atelier Richelieu. 60, rue de Richelieu, 2e.

5—

17


6—

17


le bon commerçant

Texte Marie Messager www.mariemessager.wordpress.com Photo Benjamin Cayzac

La touche de Valérie La caverne d’Ali Baba, sans les voleurs Il existe une toute petite rue coincée entre la

à dire « c’est trop mignon ! ». Elle veut alors repartir

bruyante avenue de Clichy et la très (certains

avec absolument tout, car il y absolument de tout :

diraient trop) paisible rue Lemercier, que probable-

des livres, des CDs, des sacs, des bijoux, des cos-

ment peu d’habitants du 17e ont déjà empruntée et

métiques, des lampes, des magnets, des cahiers de

qu’on ne prend jamais par hasard.

coloriage, des foulards, des cartes, des coussins, des crayons, des t-shirts, des portes-monnaies, etc. Si

Dans la rue Jacquemont, 150 mètres de long et un

tout cela paraît manquer de virilité, ces messieurs

nom de botaniste-explorateur : Venceslas de son

ne sont pourtant pas en reste : avec les pin’s super

prénom, mort à 31 ans en Inde d’une infection au

héros, ils peuvent porter haut les couleurs de Bat-

foie mais qui rafle quand même le nom d’une rue,

man ou Captain America !

le bougre, comme quoi, même avec un prénom ridicule on peut acquérir les honneurs, mais il faut dire

French Touche, dont le contenu est sans arrêt en

qu’il a eu plus de chance que son frère Porphyre à ce

mouvement, est l’endroit idéal pour dénicher des

niveau ; c’était une longue parenthèse pour laquelle

cadeaux qui sortent de l’ordinaire. Pour les enfants,

nous vous présentons toutes nos excuses mais qui,

on craque devant les petits nuages en feutre qui

nous l’espérons, vous permettra de briller de mille

pleurent gracieusement trois grosses gouttes. Pour

feux dans les dîners mondains des rues avoisinantes.

un homme, on prend sans hésiter le livre Qui a dit que

Donc, dans la rue Jacquemont, on n’a que trois rai-

l’homme n’était pas fait pour le ménage ? de Jean (qui

sons d’aller : le resto le Bon coin, le bistrot la Tête de

a dit que ce n’était pas un cadeau à message sub-

goinfre et la petite boutique French Touche. Si nous

til ?). Pour une femme, on balance entre un bijou en

ne dédaignons pas la bonne chère, c’est à cette der-

émail et ses multiples couleurs, des Femmes à barbe

nière que nous allons nous intéresser.

ou une pochette en cuir et liberty de chez Emiko.

En passant devant French Touche, poussé par les

À la croisée d’un Urban Outfitters à taille humaine,

lois de l’attraction, on est obligé sinon d’entrer, du

d’un Merci à prix humain et de la boutique d’une

moins de s’arrêter devant la vitrine. Là, on saisit d’un

copine, une indéniable poésie se dégage de cette

coup d’œil que c’est une boutique dans laquelle n’im-

caverne aux merveilles tenue par Valérie, habitante

porte quelle fille normalement constituée passe son

du quartier depuis 1995 et fervente admiratrice de la

temps à pousser des longs « oooooh  » attendris et

boutique Astier de Villate de la rue Saint-Honoré.

7—

17


le bon commerçant Le parcours de Valérie ferait pâlir d’envie tous ceux qui s’ennuient ferme dans leur travail et rêvent d’une reconversion : pharmacienne, elle décide de tout arrêter, il y aura dix ans en septembre, pour monter avec une copine cette boutique. Leur but  : mettre en avant les créations d’artisans qui leur tiennent à cœur. Grâce au bouche-à-oreille, elles démarrent avec une vingtaine de créateurs. Aujourd’hui, seule maître à bord, Valérie en héberge plus de cinquante à la fois. Et cela toujours avec le souci de proposer une gamme de prix suffisamment large pour parler à tous les portes-monnaie. Son principe  de sélection ? Choisir des créateurs dont le travail lui plaît et qui n’ont pas encore la chance d’être connus. Dénicher les talents originaux, mais aussi des objets chinés à droite à gauche. « Tout cela constitue un travail de fourmi ! » Ainsi, de même qu’il porte la marque de celui qui l’a fabriqué, chaque objet porte la personnalité de celle qui l’a choisi. Ce qui fait que chacun est absolument unique. Où croiser  Valérie dans le quartier ? Quand elle ne chine pas chez Madame Chose rue Nollet, elle prend souvent son café au Bloc, rue Brochant, ou dîne, juste à côté, au restaurant F4. Mais c’est toujours dans « sa galerie d’objets touchants » qu’on est sûr de la rencontrer !

French Touche 1, rue Jacquemont Tél. 01 42 63 31 36 www.frenchtouche.com Les adresses de Valérie Madame Chose, 94, rue Nollet Le Bloc, 21, Rue Brochant F4, 17, rue Brochant

8—

17


la bonne étoile

Texte Annabelle Ruchat Photo DR

Eva Green Trop pour elle ! Eva et moi, c’est un peu comme si on était copines,

indécent ». C’est vrai qu’elle y est sublime. Ce teint

sauf qu’elle ne me connaît pas. Elle a grandi dans le

diaphane, ces immenses yeux bleus, ces cheveux de

17e, j’y suis née. On a toutes les deux suivi notre sco-

jais, cette allure gothico-féline, ne manquent pas de

larité dans le même collège, on a fréquenté le même

taper dans l’œil avisé de Ridley Scott, qui la fait tour-

cours de danse moderne quand on avait dans les dix

ner dans Kingdom of Heaven, sur le plateau duquel

ans, avec sa sœur jumelle Joy, et puis quinze ans plus

elle rencontre Marton Csokas, son amoureux d’alors.

tard, je me suis retrouvée figurante révolutionnaire

En 2006, Martin Campbell lui propose le rôle convoité

dans The Dreamers de Bertolucci, juste derrière

de la beauté fatale Vesper Lynd, face à Daniel Craig

elle (et Michael Pitt et Louis Garrel, quand même).

dans Casino Royale, 21ème volet de la saga James

La seule (et vraiment unique, hein) différence entre

Bond. Elle rafle à l’occasion plusieurs prix, dont celui

elle et moi ? Je ne serai jamais James Bond Girl. Eva

de la Meilleure performance féminine aux National

Green sera à l’affiche de Perfect Sense le 28 mars. Le

Movie Awards.

point sur son parcours. Mais son image de femme fatale ne convient plus à Devinette : qui a une mère bardée de tâches de rous-

Eva, très timide et empreinte de doutes, qui refuse

seurs, égérie dans les années 60 de Godard, Malle, et

même un rôle dans le Dahlia Noir de Brian de

Audiard, mais est devenue plus célèbre qu’elle ? Eva

Palma pour cette raison. Refuser un rôle dans un de

Green a beau être fille de (Marlène Jobert) et cousine

Palma  ? De mémoire de cinéphile, on n’avait jamais

de (Elsa Lunghini), elle a fait la preuve de son talent

vu ça. Pleine de paradoxes, elle accepte pourtant de

et s’est facilement affranchie de ses aînées. Plutôt

devenir l’égérie du parfum Midnight Poison de Dior,

discrète sur sa vie privée, on sait seulement qu’elle

pour lequel elle incarne l’image même de la séduc-

navigue entre Londres et Paris.

tion. Elle apparaît en 2010 en fée maléfique dans la série américaine Camelot, car elle pense que l’ave-

En 2002, à seulement 22 ans, elle est nommée Révé-

nir de la comédienne est télévisuel : «Il est évident

lation théâtrale féminine de l’année à la Nuit des

que les meilleurs rôles féminins sont de plus en plus

Molières, pour son rôle d’Isis dans Jalousie en 3 fax.

à la télévision, ou peut-être encore dans les films

La même année, elle entame dans The Dreamers sa

indépendants. Il est très rare d’avoir une place pour

carrière cinématographique grâce à Bernardo Berto-

un rôle féminin complexe dans les grosses machines

lucci, lequel confiait : « elle est si belle que c’en est

hollywoodiennes», dit-elle.

10 —

17


Dans Perfect Sens, film de science-fiction perçu par

porter des vêtements épais, larges », confie le réali-

les critiques britanniques comme un film « extati-

sateur. Pour couronner le tout, Eva Green, à qui déci-

quement romantique », elle incarne Susan, amou-

dément tout réussit, vient de concrétiser un espoir

reuse de Michael (Ewan McGregor) sur fond d’épidé-

qu’elle caressait depuis plusieurs années : tourner

mie qui détruit progressivement les cinq sens. Celle

sous la direction de Tim Burton aux côtés de Johnny

qui voulait s’éloigner de son image de beauté froide a

Depp, dans Dark Shadow. Va vraiment falloir qu’on

trouvé en David MacKenzie son mentor : « Eva a été

parle Eva.

une découverte. C’est une personne unique, vraiment différente des autres. Un mélange de grande timidité

Perfect Sens

et de curiosité envers les autres. Par jeu, on a juste-

de David MacKenzie,

ment essayé de la déglamouriser au maximum, lui

sortie le 28 mars.

donner le look d’une scientifique revêche, lui faire

11 —

17


Communiqué Cécile Grandcour

© DR

les bons plans

MissGreen La pause bio-gourmande Ouvert en juillet dernier, Miss Green apporte la

pommes fruits rouges ou poires chocolat et le moel-

preuve par neuf que l’on peut manger rapidement

leux sont juste à tomber ! Le foie en compote ? Un jus

et sainement. Les produits, exclusivement issus de

de betterave bio et ça repart ! Le teint brouillé retrou-

l’agriculture biologique, de saison et majoritaire-

vera toute sa beauté avec un bon jus de carotte bio.

ment français, sont préparés 100 % maison.

Ces messieurs choisiront peut-être une bière bio à l’épautre ou celle au quinoa. Côté déco, on reste zen :

Résultat : des recettes équilibrées, légères, au goût

du vert, du bois, du zinc, des matières brutes et végé-

naturel. On en ressort calé mais pas alourdi. Aux

tales procurent à l’endroit sa touche très green, mais

commandes de ce fast-but-healthy food nouvelle

néanmoins cosy. Emballages recyclés et biodégra-

génération, Audrey, véritable passionnée de cuisine

dables sont bien sûr de rigueur. Et pour un maximum

bio avec aux fourneaux un chef qui n’hésite pas à

de luminosité, de grandes baies vitrées s’ouvrent,

parsemer ça et là ses plats de quelques épices

si la température le permet, en accordéon sur deux

exotiques : pâtes au poulet sauce curry, boulgour

expositions. À noter, la carte de fidélité (le 21e repas

tofu curcuma, riz blanc au poulet sauce thaï se font

est offert) et surtout le site Internet, qui permettra

une place de choix dans une carte appétissante et

bientôt de commander en ligne mais l’heure est déjà

variée qui, outre les légumes, fait la part belle aux

à la livraison ! Alors au bureau comme chez soi, plus

poissons et aux viandes. Sur place ou à emporter, on

aucune excuse pour ne pas manger sainement tout

déguste ainsi un savoureux colombo de poisson, de

en régalant ses papilles. À des prix défiant toute

mémorables lasagnes végétariennes, un gratin de

concurrence…

courgettes-féta ou de quinoa mais aussi une tarte épinard-saumon, une salade de lentilles oeuf mollet.

11, rue Lebon

Les plus pressés opteront pour un délicieux sand-

Tél. 01 45 72 18 18

wich chaud aux tomates et mozzarella sur du bon

www.missgreen-bio.com

pain de la maison Moisan. Côté dessert, le crumble

12 —

17


Texte Cécile Grandcour

© DR

© DR

les bons plans

Style Plus Coiffure de haut vol Linda reçoit ses clientes dans un chaleureux et très

n’est pas toujours possible… C’est pourquoi Linda

girly salon de coiffure, tout de rose paré. La jeune

a réservé à nos chères têtes blondes et brunes un

femme, douce et fière de son savoir-faire, a suivi

espace jeux, car elle sait que de la sérénité de sa

sa formation auprès de Jean-Pierre Cazeaux, pro-

cliente dépend la réussite de sa coiffure !

priétaire d’un salon de haute-coiffure situé dans le Mais Style plus, c’est aussi un lieu convivial, où cha-

prestigieux quartier de la Madeleine.

cun prend le temps de se parler autour d’un café ou Linda se désigne elle-même comme « coiffeuse poly-

d’un thé. Ici, on prend le temps, on le savoure. Nous

valente » à qui « rien ne fait peur ». Des carrés plon-

ne sommes pas dans une chaine où les têtes défilent

geant aux mises en plis en passant par les balayages

à toute vitesse et ressortent avec la même dernière

les plus sophistiqués ou les chignons de mariées qui

coupe à la mode. Côté prix, on reste dans le très abor-

font rêver, elle vous prodigue également ses précieux

dable. Par exemple, le forfait mariée, avec maquillage

conseils de styliste-visagiste : pas question de cou-

et essai inclus, ne vous coûtera que 120  €.

per une frange sur un visage carré, ou de repartir de chez elle affublé d’une coupe ou d’une couleur inapropriée ! Linda et ses assistantes analysent vos traits et vous proposent différents modèles qui vous correspondent au mieux. C’est en totale concertation que vous décidez ensemble de ce qui vous mettra en valeur. Autre atout propre à Style Plus, le coin enfants…

29, rue la Condamine

Quelle maman ne rêve pas de prendre le temps d’al-

Tél. 01 43 87 76 58

ler chez le coiffeur en toute tranquillité ? Hélas, ce

13 —

17


le bon art

Texte Annabelle Ruchat Photo Atome www.atomephoto.com

«Paganisme» Divine expo Vidéo, sérigraphies en édition limitée, toiles, céra-

sujet et j’ai commencé à m’intéresser aux rituels en

miques : en mars, la Galerie 13 met à l’honneur les

général, notamment par le biais du tatouage, dont

oeuvres de Kashink, une nana super cash.

je voulais faire mon métier. Les rituels de passage, les cérémonies, les offrandes, tout ça me parlait, et

Tu fais du graff, du street art ? Je me définis avant

m’ouvrait les yeux sur une nouvelle manière d’abor-

tout comme peintre et artiste pluridisciplinaire. J’ai

der notre rapport au spirituel.

toujours aimé toucher à tout en terme de créativité, c’est ça qui m’a amené à peindre sur les murs et à

Quelles réponses à tes interrogations spirituelles

coller des personnages dans la rue. Comme je peins

apportes-tu par ton art ? Le christianisme a tendance

presque exclusivement des personnages, c’est dif-

à séparer le corps et l’esprit, comme si le premier

ficile de relier ma peinture au graffiti pur et dur. Le

était sale et qu’on ne devait aspirer à n’être qu’une

terme street art est un peu flou, je trouve, mais pour-

âme pure et détachée du corps. Cela m’a toujours

rait mieux correspondre à ce que je fais. Dans mes

semblé totalement absurde. Je suis pour la chair, le

expositions, je cherche à casser un peu les limites de

sang, la merde, la jouissance par le corps !

ce que peut représenter la peinture à la bombe, qu’on l’appelle graffiti ou street art. Quand on expose ,on

J’ai commencé à peindre en faisant des portraits

n’est plus dans la rue, et il me semble que c’est là jus-

de « Sanctificados », j’avais pensé à l’idée idiote de

tement que la créativité de l’artiste doit s’épanouir,

considérer que certaines personnes, dans l’histoire

au delà de la bombe ou du mur.

de l’humanité, étaient considérées comme saintes et donc dignes d’êtres vénérées, supérieures aux

D’où vient cette fascination pour les rites religieux  ?

autres en gros. Mes portraits étaient des gens nor-

J’ai eu une éducation religieuse très stricte, dans la

maux, des hommes et des femmes de chair et de

tradition orthodoxe, c’était très beau mais aussi très

sang, que j’avais « sanctifiés » dans mes peintures.

pesant, on allait à l’église russe de Sainte-Gene-

J’ai continué à peindre des portraits, et à dévelop-

viève-des-Bois, je chantais même dans le choeur…

per mon style autour de figures dénotant avec notre

J’ai acquis une culture générale sur la religion, et je

esthétique : des hommes gros, poilus, tatoués sur la

me suis détachée de tout cela à l’adolescence. Je me

face et avec quatre yeux.

suis mise à écouter du black métal, c’était le péché suprême. Je me suis fait confisquer mes casset-

Athée ? Je suis athée car je ne crois pas à l’existence

tes et autres posters pas mal de fois… Par la suite,

d’un Dieu tout puissant qui a créé le ciel et la terre, je

j’ai continué ma petite réflexion personnelle sur le

pense que Jésus devait être un mec particulièrement

14 —

17


charismatique et éloquent, et que peut-être il avait

temps, conférence sur mes peintures murales à

des super pouvoirs, comme les gens qui peuvent

l’Université de Reno, Nevada, et Biennale d’Art

guérir les brûlures par exemple. Cela m’intéresse

Contemporain du Havre en 2013 !

vraiment de me pencher sur ce genre de dons, mais aller à la messe tous les dimanches… j’ai donné ! Je

http://kashink.com

garde quand même une certaine fascination pour la

du 6 au 31 mars à Galerie ligne 13

foi, qui est totalement à part de la religion selon moi.

13, rue La Condamine.

Tes projets ? Espagne en Mars, Californie au prin-

15 —

17


le bon en arrière

Texte Marie Messager www.mariemessager.wordpress.com

Le mot pour rire aLPhonsE aLLaIs s’il est joyeux bougre qui ait égayé les cafés de notre

rue Edouard-Detaille et qu’ils donneront naissance

quartier, c’est bien alphonse allais. Grand blagueur

à une fille.

devant l’éternel, rien ne le prédestinait quand il

Joyeux drille de la Belle Epoque, son humour lou-

vit le jour à honfleur en 1854, ni pendant ses trois

foque a fait se tordre de rire nos arrière-arrière-

premières années où il ne pipa mot, à briller par

arrière-grands-pères. Mais Alphonse a plus d’une

ses calembours et vers holorimes (« Par les Bois

corde à son arc et, inventeur avant l’heure de « Paris-

du Djinn, où s’entasse de l’effroi, / Parle et bois du

Plage », il dépose aussi le brevet du café lyophilisé

gin !… ou cent tasses de lait froid »).

et procède à des travaux poussés sur la synthèse du caoutchouc.

Fils de pharmacien, il se destine à cette Ses toiles abstraites, caricaturant les

carrière, mais ses expériences scien-

impressionnistes et prémices des

tifiques ne sont pas du goût de son père qui, visiblement dépourvu

monochromes des Klein et autres

d’humour, envoie son joyeux luron

Soulages, sont un délice dont on

de fils étudier à Paris. Mais, les

ne se lasse pas. Il titre son mono-

études, Alphonse n’en a cure et

chrome blanc : Première Commu-

préfère traîner dans les cafés et

nion de jeunes filles chlorotiques

se déclarer « Fumiste » avec ses

par un temps de neige ; le rouge :

amis plutôt que de passer ses

Récolte de la tomate sur le bord

examens. Son père ne se déride

de la mer Rouge par des cardinaux apoplectiques ; le noir Combat de

pas et lui coupe les vivres, le forçant

Noirs dans un tunnel, la nuit.

à gagner sa vie : d’abord piètre photo-

Souffrant de phlébite, malgré la recom-

graphe, il s’essaie ensuite au journalisme,

mandation de son médecin de rester au lit,

notamment pour le fameux Chat noir dont il alimente le succès de ses écrits humoristiques et

il continue d’aller au café. Il meurt en octobre 1905

dont il devient directeur en 1886.

d’une embolie, dans un hôtel de la rue d’Amsterdam.

Alphonse est bon vivant : s’il va au café avec des

Sa plume acerbe et son humour absurde, souvent

copains, discute et rigole, il aime aussi les jeunes

cocasse, parfois poétique, nous ont laissé de fabu-

donzelles. En 1895, à 41 ans, il épouse une fille de

leux bons mots qui, eux, ne mourront jamais. « À quoi

brasseur de 26 ans. Un signe du destin pour ce grand

bon prendre la vie au sérieux, puisque de toute façon

buveur. C’est ensemble qu’ils poseront leurs valises

nous n’en sortirons pas vivants ? »

16 —

17


MissGreen

huashis Chocolats

-10% sur tous les

chocolats ! une MissGreen - La Table au naturel

dégustation

Chocolatier - salon de thé

11, rue Lebon

de soupe de

53, rue de Tocqueville.

Tél. 01 45 72 18 18 Ouvert du lundi au vendredi www.missgreen-bio.com

légumes bio offerte !

synopsis Paris

Tél. 01 71 60 60 55 Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h Le dimanche de 10h à 13h

Mary

-10%

Promo

-20%

sur les bougies

sur Empires

so glam chic

Maison de Parfumeurs et Maîtres Ciriers 17, rue des Moines.

Concept store Corse

Tél. 01 83 62 25 45

8, rue Nollet - Tél. 09 67 04 91 03 - 06 68 85 67 84

www.synopsisparis.com

Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 20h00

Ouvert du mardi au samedi

Ouvert le dimanche ! - info@mary-exception.com


Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012


Les Restaurants SUBWAY® Parisiens intra-muros

1 SUB15® ACHETÉ

C

= 1 SUB15® OFFERT*

Trop bon, bon !

M

J

CM

MJ

Poulet roti

CJ

du label 10eurosCMJ au lieu de 13

N

Pour connaître le restaurant SUBWAY® le plus proche rendez-vous sur www.subwayfrance.fr

Subway Franchise Advertising Fund Trust B.V. (SFAFT BV), under Kamer van Koophandel registration number 343195650000. ©2012 Doctor’s Associates Inc. SUBWAY® est une marque déposée de Doctor’s Associates Inc. NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE.

Boucherie 44

44, rue des Moines

*Offre non cumulable avec toute autre promotion en cours, valable uniquement sur remise de ce coupon dans vos restaurants SUBWAY® Parisiens (intra-muros) participant à l’opération jusqu’au 5 avril 2012 inclus. Le SUB15® offert est de valeur identique ou inférieure au SUB15® acheté. Les prix peuvent varier en fonction des restaurants participants Les restaurants SUBWAY® sont des unités franchisées exploitées par des entrepreneurs indépendants.

Tél. 01 42 63 96 55

Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé - www.mangerbouger.fr

Boucherie, Charcuterie, Rôtisserie, Traiteur

Ka International

sow

M - Diva Cosmétiques

Pour fêter l’ouverture nouveau catalogue

- 10%

2012 offert

sur toutes les prestations !

Mobiliers, Tissus et Luminaires

Coiffure afro / Européenne - beauté & bien-être

4, rue Vineuse - 75016 - Tél. 01 45 20 04 00

81, rue d’amsterdam - 75008

www.ka-international.com

M° Place de Clichy ou Liège - Tél. 09 66 82 72 21

Email : contact@ka-international-paris.fr

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h30

* offre valable jusqu’au 15 février 2012

Nocturne jeudi jusqu’à 21h


Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012


opticien Krys

- 20%

sur toutes les montures optiques

TIERs PaYanT nE PaYEZ PLus vos LunETTEs!

- 20%

sur toutes les solaires

stephan souied opticien Krys 94, rue Legendre Tél. 01 46 27 71 26 Du lundi au samedi de 9h30 à 19h30.

hélène de Charmant voyance et astrologie

Les Petits soins

-50%

10€

sur la consultation

offerts*

voyance et astrologie

Institut de Beauté

Tél. 01 47 64 50 99

73, rue Legendre

www.helenedecharmant.fr

Mme martichaux Tél. 01 42 22 23 01

7 jours/7 de 10h à 20h

* Pour 30 € d’achat de soins.


Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012


Boutique anne-Charlotte Goutal

L’art & la Façon

-50%

En Mars,

produit acheté*

offerts*

10 €

sur le deuxième

sacs et accessoires de mode tendances et colorés

Décoration d’intérieur, Encadrement d’art

37, rue du Roi de Sicile - 75004 / Tél. 09 82 20 55 40

Meubles du xxe, Luminaires, Tissus et objets d’art

www.anne-charlottegoutal.com

9, rue Nollet - Tél: 01 45 22 39 33

Du mardi au dimanche de 11h00 à 19h30

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h et sur rdv

*sur le produit le moins cher, offre non cumulable

www.lartetlafacon.fr — *à partir de 50€ d’achat

Café Marcel - Bistro Resto

1001 Fenêtres

-15%

vIEns !

sur toute

notre gamme

Fenêtres, portes, volets, stores

Café Marcel - Bistro Resto

spécialisé fenêtre bois à l’ancienne

23, rue des Dames - Tél. : 01 44 56 97 70

Crédit d’impôt 10 %

Ouvert 7 jours sur 7, Midi et Soir, continu le weekend

71, rue Condorcet - Tél. : 01 45 33 03 86

Brunch le Dimanche - 16€

www.1001fenetresparis.com

Salle privatisable


Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012

Offre non cumulable valable du 1er mars au 5 avril 2012


le bon job

Texte Marie Messager www.mariemessager.wordpress.com Photo Benjamin Cayzac

Un job pas bête Take a walk on the dog side Avoir un chien en ville, à moins que ce ne soit un

fassent de l’exercice, qu’ils se défoulent », plutôt que

chihuahua qu’on peut balader partout dans sa poche,

d’errer toute la journée, l’âme en peine, dans le F3 de

tout le monde s’accorde à dire que ce n’est pas pra-

leurs maîtres.

tique : les appartements sont trop petits, on passe

Mais Nicolas ne sait pas seulement marcher, il veut

sa journée au travail et il faut constamment le sortir

pousser plus loin la simple promenade et, fort de son

pour qu’il n’inonde pas la moquette. Pour éviter d’al-

diplôme de psychothérapeute madrilène et d’une

ler au travail, on n’a pas encore trouvé le sésame,

formation spécialisée à venir, veut « à aider à amélio-

mais pour ce qui est de les sortir, les New Yorkais ont

rer la cohabitation entre animaux et humains, en tra-

depuis longtemps trouvé la solution : le dog-walking.

vaillant autant sur le comportement des uns que des autres ». Car si Nicolas aime les chiens, il

Job préféré des étudiants, il ne demande

veut surtout aider les gens. Les chiens

qu’une qualité : aimer les chiens, sur-

préférés des dix-septiémistes ? « Il

tout quand ils viennent en bouquet.

y a beaucoup de petits chiens, Paris compte près de 200 000

comme des bichons ou des

chiens. Et, ici comme ailleurs,

caniches, mais aussi pas mal

le problème se pose : quand

de labrador ou golden retri-

est-ce que je sors mon chien

ver. » S’il est bien connu que

quand je bosse 9 heures

« tel chien tel maître  », pour Nicolas « la ressemblance n’est

par jour, que je dois faire les courses,

aller

chercher

pas tellement physique comme

les

on s’amuse à le croire. Elle est en

enfants et passer chez le den-

tout cas très prononcée au niveau

tiste ? C’est là que Nicolas inter-

du caractère, car souvent le chien repro-

vient. Argentin d’origine, habitant du quartier depuis deux ans, il connaît le dog-walking comme sa poche car il le pratiquait déjà dans sa

duit les comportements de son maître, comme les enfants reprennent les expressions de leurs

petite ville natale de Patagonie où avoir un chien (si

parents. » Lui et ses « clients » commencent en tout

ce n’est quatre) coule de source.

cas à se faire connaître vers le parc Monceau car, si

Il partage donc son temps entre son métier de ser-

le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est aussi

veur dans le bar argentin Le Progrès et ses longues

son meilleur sujet de conversation avec les passants.

promenades avec ses amis les bêtes. L’idée n’est pas seulement de faire le tour du pâté de maison pour

Retrouvez-le très bientôt sur :

leur faire faire leurs besoins, mais surtout « qu’ils

Lalaisse.fr

17 —

17


Textes Marie Messager & Annabelle Ruchat

© Benjamin Cayzac / DR

les bons shops

Le Garde-Robe

Photo Up

Le nectar et le saucisson

Développez votre talent de photographe !

Petit coin convivial au cœur des Batignolles, cette

Photo Up propose des ateliers photo ludiques des-

cave fait honneur aux vins nature et aux produits du

tinés au grand public. Au sein même de cette gale-

terroir. Sur la carte qui met l’eau à la bouche (le filet

rie-studio, tous les photographes amateurs ont le

mignon fumé de Bretagne est tout simplement inou-

loisir de s’initier à la pratique du réflexe numérique,

bliable !), les petits producteurs côtoient le fait mai-

mais aussi à des des stages photo sur des thèmes

son. Foie gras, saumon fumé mariné, desserts sont

bien spécifiques, tels que « la photo culinaire », le

préparé derrière le bar qui fait office de cuisine.

portrait, ou encore un module spécialement dédié à

L’esprit ? Chaleureux et simple. On s’assied autour

la retouche sur Photoshop : à vous le plaisir de jouer

d’une table en bois et on se laisse guider par Axelle,

avec les courbes, les niveaux, les filtres, et le mon-

charmante œnologue, dans le choix du vin. Pour-

tage ! Certains cours se déroulent dehors, au coeur

quoi, d’ailleurs, les gens se tournent-ils de plus en

de la capitale, dans des lieux choisis méticuleuse-

plus vers les vins bio ? « Parce qu’ils en ont assez

ment en fonction du thème : la place de la Concorde,

d’avoir mal au crâne le lendemain ! Et aussi parce que

l’intérieur de l’Opéra Garnier, le jardin intérieur du

la tendance du moment est de revenir à des choses

Petit Palais…. Ces « photo walks » permettent ainsi

plus naturelles, vers un vin qui a fait son chemin tout

de pratiquer sur le terrain avec un pro de la photo. À

seul… » Et si on devait n’emmener que trois de ces

noter, les stages spécial « ados », qui se déroulent

bouteilles sur une île déserte ? « Les Quilles Libres

pendant les vacances scolaires ! Mais l’atelier Photo

de Marc Variot, le Saint-Jospeh de Delobre et le

Up est aussi un lieu de conseils, de rencontres,

100% Pinot blanc de domaine Julien Meyer. Indispen-

d’expositions autour desquelles se déroulent de

sables  ! » Une fois par mois, à l’occasion de la soirée

nombreux vernissages. D’ailleurs, ce mois de mars

Vide-Quille, Axelle sélectionne 15 bouteilles qu’elle

consacre le photographe Janol Apin et son travail

étiquette toutes à 20 euros. Elle fait tirer au sort aux

esthético-brulesque sur le métro parisien (à ne pas

clients : si vous avez de la chance, vous pêcherez

manquer). Bref, n’attendez plus pour réveiller l’artiste

peut-être dans le lot un cru exceptionnel !

qui sommeille en vous !

4, rue Bridaine

13, rue Brochant

Tél. 01 44 90 05 04

Tél. 09 50 91 81 83 ou 06 86 59 91 96

Ouvert tous les jours midi et soir sauf le dimanche.

www.photo-up.fr

18 —

17


Texte Cécile Grandcour

© Cécile Grandcour

© Benjamin Cayzac / DR

les bons shops

Galerie sur Pilotis Objets uniques tout public La Galerie sur Pilotis, c’est un peu la cachette aux

avec glamour, des gadgets bobos type toupie Tour

trésors, la caverne d’Ali Baba, le Merci de l’objet

Eiffel, et accessoires amusants pour les arts de la

insolite et de l’œuvre d’art à prix raisonnables, uni-

table : balances, vaisselle, nappes…. Il y en a pour

que en son genre dans la partie la plus à l’ouest du

tous les goûts, toutes les envies, tous les besoins !

quartier.

L’autre partie de cette curieuse galerie, pensée avant tout pour décomplexer les passants (« cette galerie

Sur les 150 m2 du nouvel espace de l’enseigne,

d’art me plait bien, mais je n’ose pas rentrer, ah, mais

situé face à celui - plus réduit - d’origine, le chineur

si, en fait, c’est aussi une boutique ! »), fait place

sachant dégoter les perles rares tombera sur la col-

à l’art contemporain. Peinture, sculpture, photo,

lection Driftwood, minuscules sculptures et instal-

céramique, on y trouve la fine fleur des tendances

lations hautement poétiques de Sarah Jane Brown,

de demain : Sandrine Blondel, Popravko, Marie Cois-

jeune artiste perdue dans le fin fond du Sussex

non… Autant de noms qui ne vous disent peut-être

(notre coup de cœur)…

rien pour le moment, mais sur lesquels vous devriez miser. Si ce n’est pour le plaisir de l’œil, au moins

Mais aussi sur de colossales têtes de girafes en bois,

parce qu’ils risquent fort de voir leur cote monter au

ou encore sur de simples mais élégants bijoux fan-

long des années à venir…

taisie. Sans oublier un carré d’herbe pour végétaliser un brin votre intérieur citadin, un sac en agneau

24 et 26 rue Guersant

très casual chic, les célèbres petits carnets Penguin

Tél. 01 45 72 55 69

Books, pour noter tout ce qui vous passe par la tête

19 —

17


la bonne dame

Texte Annabelle Ruchat Photo Benjamin Cayzac

17 fois Brigitte Kuster Maire dévouée Elue du 17e depuis dix ans, maire depuis trois, et

Navier ou aux Batignolles, le 17e bouge ! Et avec l’arri-

habitante du quartier depuis trente ! Tel est le pédi-

vée des terrains Saussure-Cardinet Clichy-Batignol-

grée de Brigitte Kuster, femme déterminée et sensi-

les, ça va encore évoluer…

ble. Rencontre. Où en est la construction de ce nouveau quartier ? Le Bonbon, ça vous plaît ?

3500 logements vont être construits, dont 55 % de

Les gens ne savent pas toujours ce qui se passe à

logements sociaux, et 140 000 m2 de bureaux. J’ai

côté d’eux, ne serait ce qu’en matière culturelle, ou

obtenu l’arrivée de la Cité judiciaire – initialement

de solidarité. Ca bouge beaucoup de ce côté là dans

prévue dans le 13e - et le tribunal de grande instance,

le 17ème arrondissement. Ce souci de proximité et

superbe bâtiment de 160 mètres, dont l’architecte

de convivialité, on le retrouve bien dans le Bonbon,

n’est autre que Renzo Piano. Nous aurons également

oui.

la police judiciaire du 36 quai des Orfèvres qui s’installera porte de Clichy. Je pense que ça donnera une

La population du quartier est de plus en plus fami-

vraie lisibilité qui manquait à ce quartier. Nous avons

liale.

proposé un contre-projet, « un nouveau regard », on

Avec 170 000 habitants, il y a surtout un grand renou-

n’a pas été entendus sur tout, mais petit à petit il

vellement de la population. Aux Batignolles, il y a

peut y avoir des évolutions ; il y a quelques victoires,

beaucoup de jeunes couples avec des enfants, ce qui

l’une des plus grandes étant l’arrêt de métro sup-

n’était pas le cas il y a dix ans, et on constate aussi

plémentaire de la ligne 14 à Cardinet, qui permettra

un grand mouvement vers le quartier des Epinettes.

de soulager la ligne 13, ainsi que le tramway qui ira

Il y a en effet un rajeunissement de la population du

jusqu’à porte d’Asnières, dès 2017.

17ème. De la Porte de Saint Ouen à la Porte Maillot, il existe une diversité et une énergie qu’on ne trouve

55 % de logements sociaux, c’est beaucoup ou pas

nulle part ailleurs à Paris. Les événements festifs,

assez selon vous ?

comme la Fête de la Musique ou la Journée des

Nous ne sommes pas contre les logements sociaux,

Familles, sont à chaque fois l’occasion de le vérifier

mais il faudrait ne pas oublier le logement intermé-

: que ce soit sur l’avenue des Ternes, vers le marché

daire. Il faut une meilleure répartition. Que les plus

20 —

17


démunis puissent évidemment accéder au logement,

nard Debré, 16 e arrondissement, ndlr). Je vais faire

mais que deux salaires à 1500 euros puissent aussi

campagne de manière apaisée mais déterminée.

avoir la capacité de continuer à se loger dans Paris ! Il faut un équilibre, une harmonie dans l’attribution

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

de ces logements.

De garder la même envie, le même enthousiasme dans mon mandat. Que les autres continuent de me

Votre candidature aux législatives de juin prochain ?

donner envie de me battre pour eux, qu’ils gardent

Je veux continuer ce que j’ai déjà fait, c’est à dire

cette étincelle dans le regard. Me sentir utile, c’est

défendre les habitants en tant que parlementaire

ce qui me porte.

ayant un souci de proximité et à l’écoute des habitants. Je vais donc me représenter, même sans investiture, et même si l’UMP a préféré donner la priorité

www.brigittekuster.fr

à un député sortant d’une autre circonscription (Ber-

21 —

17


le bon artisan

Texte Annabelle Ruchat Photo DR

Alex Vanopbroeke L’art et la matière À l’occasion des journées européennes des métiers

nes et contemporaines, après avoir effectué une

d’art qui aura lieu les 30, 31 mars et 1er avril, l’asso-

année de stage au Musée des Beaux-Arts de Qué-

ciation « Carré des Batignolles » réunira 13 ateliers

bec. Et en 2005, j’ai créé mon propre atelier.

permettant de découvrir diverses créations autour du bois, du cuir, du papier, des étoffes, de l’argile,

Est-il plus facile de restaurer des oeuvres contem-

du plâtre, de la cire, des pigments, des couleurs…

poraines ?

L’un des artisans les plus connus du quartier, Alex

Non. Le travail de restauration s’est d’autant plus

Vanopbroeke exerce un rare et passionnant métier,

complexifié que la variété des matériaux utilisés

celui de restaurateur d’oeuvres art, spécialisé en

et des pratiques artistiques se sont multipliées au

moderne et contemporain.

cours de ce siècle : affiche, sculpture en polyester, peinture vinylique… De là découle une diversification

Quel est le rôle du restaurateur ?

des interventions, chaque cas suscitant des interro-

Le rôle du restaurateur est de prolonger au maximum

gations particulières et une grande part d’adaptation

la vie de ces oeuvres, sans pour autant changer la

et d’imagination, de la part du restaurateur, pour y

vision de l’artiste. Il doit donc trouver un compromis

répondre. Je travaille souvent avec les mêmes maté-

entre la volonté de l’artiste et la mission de préser-

riaux que les artistes, ce qui est à l’inverse de l’éthi-

vation. Les oeuvres contemporaines sont désormais

que du restaurateur, mais ainsi mon intervention

appelées à avoir plusieurs vies.

vieillira en même temps que l’œuvre.

Quelles sont les grands artistes que tu avais restau-

Qui fait appel à tes services ?

rés ?

Galeries et collectionneurs  privés, fondations d’art,

Picasso, Soulages, Picabia, Pincemin, Wesselman,

salles des ventes…

Lanskoy… Quand on restaure, on a un talent d’artiste ? Pourquoi Quel est ton parcours ?

ne pas créer tes propres oeuvres ?

J’ai obtenu un diplôme de négociant en oeuvres d’art

Pas du tout, je ne crée pas, j’entre en contact direct

et ensuite de restauration de peintures de chevalet.

avec une œuvre, mais sans la refaire.

Je me suis par la suite spécialisé en oeuvres moder-

22 —

17


Que pensent les artistes de ta profession ?

Ton dernier projet ?

J’ai d’excellents rapports avec les artistes ou leurs

J’ai été le chef du projet, avec des artisans des Bati-

ayants-droits. Ils m’ont toujours reçu dans leurs ate-

gnolles, de la restauration du plus mythique restau-

liers avec un grand intérêt pour mon métier. Nous

rant de Paris : La Pérouse.

avons un rapport de confiance. La qualité essentielle pour devenir un bon restaurateur d’oeuvres d’art ?

www.alexvob.com

La patience, une profonde réflexion sur la conserva-

www.carrebatignolles.com

tion d’une œuvre et sur ce qu’a voulu l’artiste, l’amour

www.journeesdesmetiersdart.eu

de l’art.

23 —

17


la bonne parisienne

Texte Sandra Serpero Illustration Agathe The Melon

Tea time ! 1 — L’EXCELLENCE DU THÉ La maison des Trois Thés, c’est une adresse unique qui propose plus de 1000 variétés de thés dont des millésimes rares. On y vient pour faire ses emplettes et pour assister à une cérémonie qui nous initie à l’art du thé à la chinoise. Tellement raffiné… La maison des trois thés, 33, rue Gracieuse, Paris 5e. Tél. 01 43 36 93 84. Dégustation sur rdv uniquement. 2 — THÉ EN VOGUE Exit la morosité, Kusmi Tea fait décoller les papilles des tea addicts avec sa nouvelle création : Euphoria. Un mélange énergisant de maté grillé aromatisé au chocolat et à l’orange pour un pur moment de bien-être et de gourmandise avec zéro calorie à la clé. Un vrai bonheur en somme ! Euphoria de Kusmi Tea - www.kusmitea.com 3 — LITTLE TEA Pour faire comme les grands avec un supplément de douceur, les p’tites têtes blondes revisitent leur dinette et adoptent sur le champ ce joli service à thé en crochet de coton. Service à thé, vendu avec deux tasses et deux soucoupes, Anne-Claire Petit - www.anneclairepetit.nl 4 — THÉ CHIC Le Ritz perpétue l’élégante tradition du tea time en ouvrant les portes de son Salon d’été et de sa terrasse chaque samedi après-midi. Au menu, grands crus de thé, scones, mini sandwichs, cakes et buffet de pâtisseries servis à discrétion, le tout sur fond de piano. On court en profiter avant la fermeture pour travaux de ce lieu emblématique. High Tea au Ritz, le samedi de 15h à 18h, 15, place Vendôme, 1er. 5 — TEA FOR TWO Le café du musée Jacquemart André est certainement l’un des plus beaux salons de thé de Paris. Installé dans un vaste salon paré d’épais rideaux rouges et de tableaux, le lieu est cosy à souhait et offre à sa carte une farandole de douceurs raffinées signées des meilleurs pâtissiers parisiens. So romantic. Café Jacquemart André, 158, boulevard Haussmann, 8e.

24 —

17


25 —

17/18


Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

Š Alexandra Lloveras


le conte est bon

Texte Marie Messager www.mariemessager.wordpress.com Photo Benjamin Cayzac

Qu’est-ce qu’elle a, ma gueule ? L’anti-victime de la mode Œil bleu, sourire en coin, t-shirt en V et jean ajusté,

balancer des looks très pointus mais qu’ils pour-

Geoffrey n’a pas attendu le nombre des années pour

ront difficilement reproduire. Donc on parle coupe,

faire ce qui lui plaît. Si ce jeune entrepreneur gère

matière, couleur, on essaie de les diriger vers des

son blog en entreprise, il en parle comme de sa pro-

marques fiables. »

géniture : « il grandit bien », « il est de plus en plus beau  », «  il est premier de sa classe  ». Et premier,

Contrairement à certains blogs mode, Bonne Gueule

il l’est, dans la section « blog de conseil mode pour

respecte une certaine éthique : on ne veut pas de

homme ».

cadeaux et pas de pub, on se rémunère autrement. « Le client est gagnant car il a des conseils sincères

Grand bien lui fasse, car c’est grâce à lui qu’il a pu

et avisés, les marques aussi car on peut mettre en

laisser tomber son job dans un cabinet de consul-

avant celles de qualité qu’on aime vraiment sans se

tants en banque qui ne lui donnait pas trop envie de

soumettre aux gros annonceurs, et nous parce qu’on

se lever le matin. « Le blog, c’est très stimulant, c’est

fait notre boulot sereinement et avec plaisir. »

comme faire 15 jobs en 1 : du marketing, du codage html, de la relation client, etc. On est obligé de déve-

Comment arrive-t-on, alors qu’on n’a pas du tout

lopper un patchwork de compétences. »

grandi dans un univers de modeux, à passer des jour-

Bonne Gueule, c’est l’anti-Cherryblossomgirl. Au lieu

passion qui est née un peu par hasard. En arrivant

de se pavaner devant un objectif en se prenant pour

en école de commerce, à Paris, je ne mentirai pas,

une princesse, Geoffrey (qui n’a d’ailleurs pas grand

j’avais plutôt un look de geek. Je me suis rapidement

chose d’une princesse) préfère conseiller réellement

rendu compte que le style était un facteur d’intégra-

les hommes dans le besoin. Et il suffit de prendre le

tion super important. Alors, pour ne pas rester dans

métro pour voir qu’ils sont nombreux dans ce cas.

mon coin, j’ai commencé à faire des efforts et à m’y

« L’objectif est davantage de les éduquer que de leur

intéresser de plus en plus, jusqu’à ce que ça devienne

nées à relooker des hommes ? «  La mode c’est une

28 —

17


une passion et que je crée mon blog. » Après, c’est

papier de l’ebook, poursuivre la mission de reloo-

juste une histoire d’amitié. Il rencontre sur la toile

king et toujours bien conseiller pour que les hommes

d’autres bloggeurs, Benoît et Baptiste, et ils décident

achètent de la belle coupe et de qualité ! »

de fusionner leurs compétences pour créer, il y cinq ans, le blog ultime. De là, son influence n’a fait que

Des conseils, Geoffrey, pour tes voisins du 17e ?

grandir. En avril dernier, l’ebook, projet qui a été pour

« Le basique à avoir absolument dans son placard : un

lui « la phase la plus productive de toute [sa] vie  »,

bon jean brut en toile japonaise. » Et si on ne devait

voit le jour. Et fait un tabac avec plus de 200 ventes

avoir qu’une pièce qui fait la différence ? « Une belle

en 72 heures.

paire de sneakers avec du caractère. » C’est noté, Messieurs ?

Ses projets ? « S’associer avec des petites marques de super

Bonnegueule.fr

qualité pour créer des vêtements, sortir une version

29 —

17


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

Showcase épreuve. Femme exceptionnelle de générosité et de

Other Lives Entre The National, les Fleet Foxes et Sigür Ros,

solidarité envers ses compatriotes, elle continue le

Other Lives, originaire d’Oklahoma, est un groupe de

combat pour les femmes afghanes et relève le défi de

rock à mi-chemin entre le rock progressif, le folk et

l’Afghanistan. » Nicole Fontaine, ancienne Présidente

la musique classique. Un brin de violoncelle apporte

du Parlement européen.

sa touche de mélancolie, le piano, de la douceur…

Le 8 mars à la Mairie du 17e

La voix du chanteur, Jesse, harmonieuse, achève de

16, rue des Batignolles.

nous convaincre que Other Livers a de l’avenir. Leur album Tamer Animals envoûte par ses mélodies et sa puissance émotionnelle. Vendredi 23 mars 2012 à 18h - Fnac des Ternes 26, avenue des Ternes.

Salon Studyrama Sup’Alternance Vendredi 16 et samedi 17 mars 2012, de 10h à 18h Studyrama des Masters 1 et 2, MS & MBA Vendredi 9 et samedi 10 mars 2012, de 10h à 18h Espace Champerret, 6, rue Jean-Oestreicher. Tél. 01 40 68 22 22

Rencontre Conférence et dédicace de Chekeba Hachemi pour L’insolente de Kaboul Réfugiée politique en France à 11 ans, première femme afghane diplomate, lauréate de prix, Chekeba Hachemi, auteure de plusieurs ouvrages dont Pour

Chanson

l’Amour de Massoud, n’a eu de cesse de mener des actions en faveur de son pays depuis 1996. «Depuis 1996, Chekeba Hachemi a réveillé les

Francesca Solleville

consciences sur les difficiles conditions de vie

« Le nouvel album Promesse à Nonna sera dans les

des femmes afghanes. Elle a plaidé leur cause au

magasins dès le 20 février. C’est à l’Européen les 5 et

Parlement européen, à L’ONU et dans toutes les

6 mars que je présenterai les nouvelles chansons  ,

institutions internationales. Femme de terrain et

qui y figurent, écrites et composées par mes amis

d’action, son franc-parler est une arme à toute

auteurs et compositeurs. Des fidèles musiciens

30 —

17


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

m’accompagneront au piano, à la contrebasse et à

de Marius Petitpas reprise par Alexeï Ratmansky

l’accordéon. Ce seront des moments d’émotion et de

et Yuri Burlaka, narre l’amour fou qu’inspire la belle

partage ». Francesca Solleville

Medora.

Les 5 et 6 mars à 20h30.

Dimanche 18 mars à 17h.

L’Européen, 5 rue Biot.

Club de l’Etoile. 14, rue Troyon.

Catherine Major

Expo

Deux ans après la sortie remarquée de Rose Sang  Catherine Major revient en France avec un nouvel album : Le désert des solitudes. Sortie en France le

Photographies de Jean-Claude Forget : Le parc

26 mars 2012 C’est la nouvelle voix de la chanson

Martin-Luther-King au fil des saisons

québécoise. Une voix forte qui s’élève pour exprimer

Depuis quatre ans, Jean-Claude Forget, le jardinier-

les grands sentiments

photographe du parc Martin-Luther-King, raconte

Le 27 mars à 20h30.

les enchantements d’une nature déconcertante :

L’Européen, 5 rue Biot.

gerbilles, tortues, lézards, hérissons, hérons, poules d’eau et chats y vivent en toute harmonie ! 16, rue des Batignolles Jusqu’au 6 mars à la Mairie du 17e.

Projection Théâtre du Bolchoï – Le Corsaire Retransmis en direct du Théâtre du Bolchoï de Moscou, Le Corsaire, sur une chorégraphie orginale

31 —

17


les bonnes adresses

Régie publicitaire pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

HÉLÈNE DE CHARMANT VOYANCE ET ASTROLOGIE

SUBWAY 129, avenue de St Ouen - Tél. 01 58 59 32 07

Tél. 01 47 64 50 99

47, rue des Acacias - Tél. 01 58 59 32 07

www.helenedecharmant.fr

5, boulevard Gouvion Saint Cyr - Tél. 01 42 12 97 30 14, avenue de Villiers - Tél. 01 83 94 99 52

LES PETITS SOINS

HUASHIS CHOCOLATS

Tél. 01 42 22 23 01

73, rue Legendre 53, rue de Tocqueville OPTICIEN KRYS

Tél. 01 71 60 60 55

94, rue Legendre Tél. 01 46 27 71 26

KA INTERNATIONAL 4, rue Vineuse - 75016

MISS GREEN

Tél. 01 45 20 04 00

11, rue Lebon Tél. 01 45 72 18 18

MARY CORSE 8, rue Nollet

CAFÉ MARCEL

Tél. : 09 67 04 91 03 - 06 88 85 67 84

23, rue des Dames Tél. 01 44 56 97 70

SOW M DIVA 81, rue d’Amsterdam - 75008

1001 FENÊTRES

Tél. 09 66 82 72 21

71, rue Condorcet - 75009 Tél. : 01 45 33 03 86

BOUCHERIE 44 44, rue des Moines Tél. 01 42 63 96 55

L’ART ET LA FAÇON

SYNOPSIS PARIS

Tél: 01 45 22 39 33

9, rue Nollet 17, rue des Moines BOUTIQUE ANNE-CHARLOTTE GOUTAL

Tél. 01 83 62 25 45

37 rue du Roi de Sicile - 75004 09 82 20 55 40

GLADY’S 26, rue de Maubeuge - 75009 Tél. 01 48 78 70 14

32 —

17


B EAUX APPARTEMENTS PARISIENS

167, boulevard Pereire 75017 Paris Tél. 01 40 55 07 77 — 25, rue Jouffroy d’Abbans 75017 Paris Tél. 01 56 79 50 00

61, rue des Dames 75017 Paris Tél. 01 53 42 30 00 — parisneuillyimmobilier@wanadoo.fr

www.parisneuillyimmobilier.com

Bonbon 17e - Mars 2012  

Découvrez le magazine Le Bonbon 17e du mois de mars 2012.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you