Page 50

Réponses « Grammaire » (page 37) Ici, sont notées les liaisons faites dans un français courant. En effet, nous avons dit que les liaisons facultatives sont souvent révélatrices d’un niveau de langue soutenu. Nous n’avons donc pas pris celles-ci en compte. En revanche, nous avons noté les enchaînements qui ne sont pas exactement des liaisons mais qui apportent une plus grande fluidité au français parlé. 1. Isabelle et Annette sont amies. Parlent-elles bien le français ? Annette parle très bien et sans accent, mais Isabelle est encore meilleure en grammaire. Je ne vais plus aller faire mes courses chez Auville, ils ont des prix trop élevés. Mon petit ami et moi, nous avons invité des amis italiens chez nous. Les exercices en classe sont amusants. Elles écoutent la musique de plus en plus fort. Tu as aimé ces ananas ? Prends-en encore !

Réponses « RFI » (page 42) 1. En France, les différents moyens de paiement sont : - l’argent liquide, les espèces - le chèque bancaire - le mandat : transfert d’argent par l’intermédiaire d’un organisme spécial (La Poste, Western Union, …) - le T.I.P.(titre interbancaire de paiement) : sorte de chèque émis directement par l’établissement qui facture (EDF, France Télécom, les impôts, …) - la carte bancaire - le virement bancaire : l’argent passe d’une banque à l’autre, uniquement par un jeu d’écriture 2. la monnaie, une pièce, des sous, les finances en français familier : le fric, les thunes, le pognon, l’oseille, le blé, …

50

2. Chers auditeurs, bonjour ! Aujourd’hui, nous sommes en direct de Saint-Germain, un petit  endroit du Massif central, et nous allons passer un quart d’heure en compagnie de Marie-Emilie Durand, la doyenne du village qui a quatre-vingt-douze ans. Marie-Emilie s’est mariée à l’âge de dix-neuf ans et a eu cinq enfants. Nous l’interrogerons  bien sûr, sur ses années de présence ici, et ses souvenirs. Mais elle nous parlera surtout de la transformation de Saint-Germain. En effet, à la naissance de MarieEmilie, le village comptait plus ou moins millecinq-cents habitants. Il y avait une épicerie, une boulangerie et même un tabac. Pour la pharmace, il fallait aller à la ville voisine. Petit à petit, principalement dans les années 50-60, les gens ont quitté le village et sont allés s’installer à la ville. Aujourd’hui, la population est de deux-cent-cinquante habitants environ… Dans un instant, nous écouterons Marie-Emilie nous parler de toutes ces époques qu’elle a connues, mais avant cela, une chanson de Georges Brassens.

3. Le médecin La petite fille Le vétérinaire La pianiste L’artiste peintre L’ouvrier L’électricien

palpe caresse tâte effleure manie manipule appuie

le patient. le chaton. le ventre du chien. les touches du piano. le pinceau. des machines. sur l’interrupteur.

4. L’argot, c’est une façon familière de parler français. On ne l’utilise pas à l’écrit. 5. Des «espèces sonnantes et trébuchantes», ce sont des pièces et des billets de banque. 6. Une balance, c’est un objet qui sert à mesurer le poids. 7. Une oreille exercée, c’est une personne qui a la capacité d’entendre des sons difficiles à reconnaître. 8. a) formule b) vérifier c) précision

Profile for LCFF

Lcff magazine n°34  

Lcff#34- Novembre 2015 Trente quatrième numéro du magazine LCFF (Langue et Cultures Françaises et francophones). Ce mensuel a pour objectif...

Lcff magazine n°34  

Lcff#34- Novembre 2015 Trente quatrième numéro du magazine LCFF (Langue et Cultures Françaises et francophones). Ce mensuel a pour objectif...

Advertisement