Page 1


Sommaire Culture 3

Arts :

4

Musique :

6

Cinéma :

8

Livre :

p.

Lʼécume des jours

p.

Édito Voilà déjà le quatrième numéro de LCF ! Vos réactions et vos commentaires nous engagent à poursuivre notre effort pour vous proposer un magazine de qualité. Qualité dans les sujets abordés autant que dans leur accessibilité grammaticale et lexicale. Soyez remerciés de vos messages d’encouragement, de vos commentaires et de vos suggestions. Nous continuerons à chercher les moyens de vous satisfaire ! Ce mois-ci, nous avons choisi de vous présenter la ville de Marseille, qui sera Capitale européenne de la culture pour l’année 2013. Vous pourrez lire également des articles, pêle-mêle, sur l’olive, l’Histoire de France, un voyage en Inde, la recette de la ratatouille, la 2CV, l’art, etc. Vous pourrez bien sûr retrouver votre atelier vidéo, grâce à notre partenariat avec TV5 Monde. De plus, nous venons de mettre en place une nouvelle rubrique, en partenariat avec RFI : tous les mois, nous vous aiderons à améliorer votre compréhension orale à partir d’une chronique de Yvan Amar, journaliste à RFI. Et parce que la francophonie n’est pas un vain mot, nous vous proposons un livre de Nancy Houston, une auteure franco-canadienne, un album d’Amadou et Mariam, un couple de chanteurs maliens, ainsi qu’un article rédigé par les étudiants d’une école de français qui se situe à Algésiras, en Espagne. Pour finir, je voudrais faire appel à vous : nous avons besoin de votre aide pour faire davantage connaître LCF Magazine. Parlez de notre parution à vos ami(e)s, à vos professeurs, à votre école de langue ! Et vous, enseignants, conseillez à vos étudiants de lire nos pages ! Faites passer le mot !

Amadou et Mariam

p.

Quand la France fait son festival !

p.

Lignes de failles de Nancy Huston

Société 11

Tourisme :

14

Vivre en France :

16

Sport :

18

Histoire :

20

Société :

p.

Rendez-vous à Marseille

p.

Voyager en France

p.

Le sport à Marseille

p.

La Révolution Française

p.

L’histoire du drapeau français

Médias 21

Vidéo :

24

Les mots de l’actualité :

p. p.

Festival du film francophone «Faire le ménage»

Passion 26

p.

Automobile : La 2CV

Langue 29

Francophonie :

30

Littérature :

32

Grammaire :

p.

p.

p.

«Jésus et Tito» de Velibor Colic «Cyrano de Bergerac» de Edmond de Rostand Les signes «diacritiques» du français

Gastronomie 35

Le vin :

40

Produit régional :

41

Cuisine :

p.

p.

p.

Marseille, dans un écrin de vignobles L’olive

La ratatouille

Voyages 42

Expatrié :

45

Correspondants :

p.

Florence Teste, rédactrice en chef

p.

Invitée à l’anniversaire de Krishna Algésiras, carrefour des langues et des cultures

47 Jeux

p.


Arts LEX IQUE

1

agues usse des v de… . f.s.) : mo (n er e ip u m éq cu s’ é 1. doter) : se manente . er (v p , te le o eaux 2. se d s.) : durab f. j. d ièces, morc rps p (a , e ts n n en m re é co ag p u . fr d 3 : es s (n. m.p.) es d’organ 4. module s (adj. f.p.) : venu ue t voir 5. organiq j. m.s.) : qu’on peu d , répond à (a ec le av ib e n is n v mparer so 6. ré : o ch le pour co un é ure de sty g at fi : éb 7. trouve d ) , s. f. ce conféren hore (n. 8. métap : réunion, .) .s m . (n e 9. colloqu

par Daphné Brottet

Marseille se dote progressivement de nombreuses propositions artistiques tout au long de l’année 2

2013. J’ai choisi de vous parler de celle de Didier Faustino, appelée L’écume des jours, qui est une installation pérenne3 accrochée à une façade de l’Hôpital Nord. L’œuvre se montre comme un repère urbain.

Ce projet est réalisé par le Bureau des compétences et désirs dans le cadre de l’action « Nouveaux commanditaires» de la Fondation de France, en coproduction avec Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture, avec le soutien de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille. didierfaustino.com - www.bureaudescompetences.org - www.mp2013.fr

C

e bâtiment a été construit dans les années 1960 et s’impose sur les hauteurs de la ville. Aussi, l’œuvre de l’artiste et architecte français se déploie sur un endroit précis, dès le 6ème étage de l’édifice. Trois modules4 en fonte d’aluminium (métal) dessinent des formes organiques5. Comparables à des molécules, ces modules composent la partition sur les lignes droites, horizontales et verticales de la construction. Les atomes qui constituent notre corps ne se voient qu’au microscope. Ainsi, c’est cet infiniment petit que l’artiste rend visible6 en très grand. L’écume des jours s’aperçoit de loin grâce aux effets de brillance que le métal produit avec la lumière. Le dessin semble bouger, s’animer. Les reflets de ces mouvements lumineux donnent une impression de légèreté. La part invisible des activités du corps humain trouve alors un écho7 à celles qui se déroulent dans l’hôpital par les professionnels de la santé, jours et nuits. L’ensemble de ces molécules argentées devient l’image de l’écume laissée par le retrait d’une vague. Reprenant le titre du roman de Boris Vian (célèbre auteur français), Didier Faustino choisit d’assembler la réalité, sa poésie et ses métaphores8 pour répondre à la demande des personnes qui travaillent dans cet endroit et qui voulaient inscrire l’hôpital comme un centre de référence.

Ma préférence… Parallèlement au projet «Marseille capitale européenne de la culture 2013», de nombreux artistes expriment leurs idées à travers l’exposition, la projection de films, la performance et le happening dans la rue ou dans les espaces publics et dans des lieux consacrés à l’art, autour du thème 1 «Contre-Temps». Ce petit projet se déroule pendant 3 jours, 3 nuits, et suivant 3 parcours différents dans la ville. Il s’agit d’une manifestation artistique nommée Le printemps de l’art contemporain. De plus, de nombreuses personnes du monde de l’art contemporain débattront avec les artistes et le public lors 2 du colloque9, «L’art contemporain : une industrie culturelle ?». Pour plus d’informations, vous pouvez vous connecter sur 3 http://www.marseilleexpos.com/?page_id=282

1- © Özlem Sulak, Version originale sans sous-titres, 2012, installation vidéo 2- © Séverine Hubard, Pas vu pas pris, 2012, les bains douches, Alençon (FR)

lcf - Arts


© Crédits Benoit Peverelli

C

es deux artistes maliens non-voyants, unis dans la musique et dans la vie, se sont rencontrés dans les années 1970 à l’Institut des Jeunes Aveugles de Bamako. Tout en menant une vie de famille, ils commencent leur carrière musicale en se produisant dans tout le Mali et dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest au début des années 1980.


LEX IQUE

© Crédits Benoit Peverelli

Musique

Petit à petit, ils se feront connaître et reconnaître1 en France, notamment en participant aux Transmusicales (célèbre festival de musique) de Rennes en 1998, lors de la sortie de leur album Sou ni Tilé. Le titre Je pense à Toi s’est vendu à 100 000 exemplaires. Ils sont aujourd’hui des artistes internationaux, récompensés de nombreux titres musicaux ; et leur nouvel album Folila a tout récemment2 été nommé aux Grammy Awards, dans la catégorie « Meilleur Album de World Music ». Leur musique ensoleillée et généreuse nous emporte

dans un grand voyage lointain. Il y a toujours quelque chose de magique, comme dans un conte pour enfants, et cet éternel halo3 d’amour qui entoure l’ensemble des chansons. Un petit bijou qui nous invite à regarder vers l’envoûtante4 et si chaleureuse Afrique. Une musique à partager à plusieurs et surtout en public. A noter également qu’Amadou et Mariam ont lancé le projet «Africa Mon Afrique». Liant musique et solidarité5, il sera composé de concerts itinérants6 dans les banlieues parisiennes, avec © Crédits Benoit Peverelli

© Crédits Benoit Peverelli

Folila , Because Music 2012

e par

ra admis

travail se

.) : ent naître (v dernièrem une 1. recon e e temps, d d ou n o t u e je m p b le o a t n y tou ntoure u e (adv.) : il i t u n q e e m mière viv 2. récem . m.s.) : lu tête. 3. halo (n urner la qui fait to e social, d’aide : personne s) f. j. tante (ad : action de partag 4. envoû nt s) rité (n. f. .p): qui se déplace es années 1980, a d li 5. so cal d dj. m si u (a m ts t n n ra 6. itiné s) : coura e. ave (n. f. qu 7. coldw froide et synthéti musique

par Alexis Caucigh

Amadou et Mariam

de leur la qualité

des rencontres privilégiées entre les artistes et leurs publics dans les maisons de quartiers sous forme de « concert-rencontre » en formation réduite (Amadou & Mariam accompagnés d’un percussionniste). Dates de concerts et infos sur le site : http://www.amadou-mariam.com/

Le coup de coeur d’Alexis : Lescop - Tokyo la Nuit.

5

Le prince de la “Pop Noire” nous emporte dans son univers glacé. Un retour aux sources de la coldwave6 des années sombres de 1980. A voir sur Youtube : © Crédits Benoit Peverelli

http://youtu.be/G6ooG5SvXaM

lcf - Musique


Cinéma © Julien Magne

LEX IQUE

par Marion Munoz & Alex Flacoute

le s, ensemb mélangée s, ie n u ré : f.p) te dues (adj. 1. confon e (adj. f.s) : complè lisée en cuisine qui iv uti st n u io a h ss re ex p . 2 ouche : ex pétit » b n e e is mière place l’ap 3. m rve sa pre , qui ouvre qui conse : ) e (comédie signifie « .s ri o m g j. té able (ad rtaine ca n ô ce tr e é n d ’u d in 4. film e genre : per à … 5. film d our partici torique…) is h , te an risation p t to n au te : n épouv s) co ra . f. itation (n eindre) : décrivent, 6. accréd p é d t . an nent (v is, pourt 7. dépeig n réelles. ) : toutefo oins (adv toires inventées, no m n a é n . 8 is h : ) p f. . s (n 9. fiction

Quand la France fait son festival !

19e FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM FANTASTIQUE

DU 25 AU 29 JANVIER 2012

www.festival-gerardmer.com

1

2

3

La France est le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre de festivals de cinéma, toutes

catégories confondues1. Pas moins de 168 événements sont organisés chaque année pour donner l’opportunité aux réalisateurs de projeter leurs dernières œuvres. Certes, un festival permet de voir des films, mais aussi de rencontrer des professionnels, de suivre des « master-class » ou des ateliers d’écriture ou encore d’assister à des conférences. Voici une liste non exhaustive2 de festivals français, une petite mise en bouche3 qui, j’espère, vous donnera envie de vous intéresser à ce milieu.

1 2 6

Amateurs de comédie, rendez-vous à L’Alpe d’Huez pour le Festival International du Film de Comédie du 16 au 20 janvier 2013. De nombreux succès français ont été découverts lors de ce festival, comme l’indétrônable4 Bienvenue chez les Ch’tis, ou plus récemment Tout ce qui brille. Si vous préférez les films de genre5, comme les films fantastiques par exemple, le Festival International du Film Fantastique de Gérardmer est fait pour vous. Du 30 janvier au 3 février 2013, plusieurs longs et courts-métrages (films longs et films courts) seront en compétition pour vous faire frémir et découvrir d’autres univers. Dans ce festival, une nuit complète est généralement consacrée à un réalisateur ou à un genre particulier. Je vous le conseille vivement… !

lcf - Cinéma

4


3 4 5

4

Plus glamour, le Festival de Cannes déroulera son tapis rouge du 15 au 26 mai 2013. Il est de loin le plus connu et le plus médiatisé des festivals, je ne vais donc pas m’étendre sur ce sujet. Il est réservé aux professionnels du cinéma, et le palmarès en dit long sur les succès à venir. Le film d’animation sera à l’honneur à Annecy du 10 au 15 juin 2013, où 80 pays viendront défendre leurs films pendant la compétition. En plus des séances de cinéma, vous pouvez profiter tous les soirs des séances en plein air gratuites. Pour les étudiants en cinéma, il est possible d’obtenir une accréditation6 pour participer aux conférences du festival. Le petit plus : les conférences sont traduites simultanément en anglais et français. Ville à l’honneur ce mois-ci dans LCF Magazine, Marseille organise aussi son festival, le FIDMarseille (Festival International du Documentaire), du 3 au 8 juillet 2013. Le FID laisse la place aux témoignages et récompense les films et réalisateurs qui dépeignent7 le monde qui nous entoure sans dénaturer la vérité. Néanmoins8, depuis 2007, les fictions9 peuvent être en compétition aux côtés des documentaires.

5

6 7

6

7

A ne pas manquer pour les Montpelliérains, le Cinemed ou Festival International du Cinéma Méditerranéen de Montpellier fin octobre. Ce festival propose de nombreux rendez-vous professionnels, des colloques, des conférences, des ateliers et des compétitions en rapport avec le bassin méditerranéen. Les courts-métrages sont également en compétition officielle. Pour finir, parlons courts-métrages justement, avec le Festival International du Court de ClermontFerrand du 1er au 9 février 2013. Avec plus de 7000 films inscrits cette année, vous trouverez forcément votre bonheur parmi les films d’animation, documentaires, comédies, films de genre etc.…Tout ça, dans un seul festival !

Je vous laisse explorer ce monde si vaste des festivals du film français, car peu importe le cinéma que vous aimez, il y a au moins un festival fait pour vous !

7

lcf - Cinéma


Livre LEX IQUE

par Noémi Gardet

C

déjà vus éléments ces à des n re fé ré : ) ent ns (n. f.p ès intellig gé 1. allusio j. m.s) : tr d rop) proté tes religieux (a (t é u ès o tr et é m s ri 2. surd ai le : t ) pliquen (adj. m.s .p) : qui ap gion juive 3. couvé m j. d (a ts li re an rences 4. pratiqu (n. m.s) : nom de la qui donne des confé des e e t n m n en d ïs so 5. juda ui deman . f.s) : per ncière (n n dites, q o re n fé s n se o co . 6 : ch d’ombre é 7. zones ’honnêtet s n o ti ca vérité et d e d expli in le p : (adj. m.s) : passionnant 8. lucide j. m.s) d (a t n ta 9. hale

e mois-ci, je vous propose de découvrir une saga familiale passionnante et très bien écrite, Lignes de Faille de Nancy Huston. Le roman se découpe en 4 parties, chacune racontée par un enfant de 6 ans. Le point commun entre ces récits ? Chaque enfant a un lien de parenté avec l’autre. Ainsi, nous parcourons l’histoire d’une famille sur 4 générations, mais d’une manière assez particulière. L’intrigue est structurée comme une poupée russe : chaque partie nous apporte des éléments nouveaux qui font référence à des actions que nous avons déjà lues. Cela nécessite de faire appel à sa mémoire pour mieux comprendre certaines allusions1, mais cela se transforme vite en une sorte de jeu où chaque détail compte, à nous de remettre le puzzle en place !

Lignes de faille,

de Nancy Huston

© Melania Avantazo / Opale / Actes Sud

L’histoire commence de nos jours aux Etats-Unis

8

avec Sol, un petit garçon surdoué2 et couvé3 à l’extrême par sa mère. Sol est juif car sa mère s’est convertie en se mariant avec son père Randall, mais cette religion a peu d’importance dans sa vie car ses parents ne sont pas pratiquants4. En revanche, le judaïsme5 est primordial dans la vie de Sadie, sa grand-mère (et mère de Randall), qui vient d’Israël pour leur rendre visite. Sadie est conférencière6, spécialiste de la Seconde guerre mondiale et s’intéresse particulièrement aux nazis durant cette période. Sadie est passionnée par ce sujet depuis qu’elle a découvert de nombreuses zones d’ombre7 dans la vie de sa propre mère, Erra, qui a grandi en Allemagne pendant la guerre. lcf - Livre

En effet, Erra reste très mystérieuse sur son enfance, elle semble cacher un lourd passé. Vous connaissez maintenant les quatre héros de ce passionnant roman sur le secret de famille : Sol, son père Randall, sa grand-mère Sadie et son arrièregrand-mère Erra. La force de ce récit est basée sur le ton enfantin de chacune des histoires, un regard à la fois plein de naïveté mais très lucide8 sur les actes des adultes. Nancy Huston excelle dans cet exercice de style tout à fait étonnant mais qui rend le récit vraiment haletant9 : une fois le roman fini, vous n’aurez qu’une envie, le relire ! L’histoire se lit différemment une fois que l’on connaît tous les éléments de l’intrigue, et le résultat est extrêmement réussi. Un roman à dévorer de toute urgence ! Nancy Huston est une auteure franco-canadienne résidant à Paris. Lignes de faille a obtenu le prix Femina décerné par le magazine ELLE en 2006.

Lignes de faille, de Nancy Huston, éditions Actes Sud, collection Babel.


Z POSE RE T U A N U RD REGA RSEILLE A SUR M Adhérez à l’association

De nombreuses activités gratuites

pour

10 €

seulement par an

Des sorties découverte pour petits budgets Nouvel arrivant, Marseillais de toujours, j’y vais !

TOUT, vous saurez tout sur Marseille... autrement ! Rejoignez-nous sur

www.marseille-autrement.fr CONTACT : Marianne Ruelle

04 91 71 17 78

info@marseille-autrement.fr


Tourisme

Rendez-vous à

la cité phocéenne

‘‘

‘‘ Marseille

MARSEILLE

© OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

par Sophie Trintignac

C

© OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

’est une année exceptionnelle qui débute pour la deuxième ville de France, une excellente occasion pour découvrir toutes les richesses de cette cité de caractère. Venez et écoutez chanter à chaque coin de rue, la poésie de l’accent profondément marqué de sa population, du vieux port jusqu’aux quartiers nord.

Un peu d’histoire

Fondée vers 600 av. J.-C. par des marins grecs sous le nom de Massalia, Marseille est la ville la plus ancienne de France. C’est aujourd’hui le premier port français et méditerranéen ainsi que le cinquième port européen. Le musée d’histoire de Marseille retrace les principales étapes historiques depuis la fondation de la ville par les Phocéens, jusqu’à son agrandissement au XVIIe 11 siècle. La « Bonne Mère », nom donné à l’église Notre-Dame de la Garde, domine et protège la cité du haut de ses 149 mètres. © OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

lcf - Tourisme


© OTCM / ADD - © OTCM / HAUER


© OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

Le « Vieux-Port », situé en

bas de la Canebière (célèbre avenue) est l’un des symboles de la ville. C’est un endroit agréable pour se balader, surtout depuis qu’il est devenu semi-piéton1. Pour cette année 2013, Marseille et sa région sont au cœur2 d’un grand événement : Marseille-Provence, Capitale européenne de la culture*. Ce titre de capitale est une chance extraordinaire qui est offerte à Marseille pour réconcilier3 une ville coupée en deux avec au sud, les quartiers huppés4 proches de la mer Méditerranée, et au nord les quartiers plus populaires. © OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

De nombreux lieux culturels ouvrent leurs portes à cette occasion tels que le MuCEM (Musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée)(1), le Centre Régional de la Méditerranée (CeReM) (2), le Musée Regards de Provence, le Musée des Arts Décoratifs et de la Mode au Parc Borely, la réouverture du musée de Beaux-Arts au Palais Longchamp… Lors du week-end d’ouverture, les 12 et 13 janvier, s’est élevée à Marseille une grande clameur5 à la tombée de la nuit sur la ville, avec des chants, des sirènes de bateaux, les cloches des églises… pour démarrer cette grande année de culture, de fête et de création.

oitié pour itures, à m o v s le LEX IQUE r u oitié po iéton : à m t 1. semi-p n h rc ui ma e de… les gens q t le centre n so : r u œ c i u m a a t evenir 2. son r (v.) : red ie orisés v il c fa n s, o e c h 3. ré .p) : ric m j. d nd bruit (a ra s g 4. huppé ppel fort, a : ) ain grillés s f. . r (n bouts de p de bord de ts ti e p 5. clameu : ) ns (n. m.p : paysage rocheux 6. croûto p) ues (n. f. tégés 7. calanq n état, pro rvés en bo se mer n o c : ) és (n. m.p 8. préserv © OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

A voir absolument

Shopping, restaurants

La bouillabaisse est le plat traditionnel marseillais. Il

se compose d’une soupe de poissons que l’on mange avec des croûtons6, de la rouille (sorte de mayonnaise avec du safran et de l’ail) et des pommes de terre. Vous pourrez en déguster dans des restaurants situés sur la corniche, la partie du littoral comprise entre le Palais du Pharo, à la sortie du Vieux Port, et les plages du Prado, au sud. Si vous souhaitez faire les boutiques à Marseille, sachez qu’il y en a pour tous les budgets. Il vous suffit de vous engager sur les rues Paradis, Saint Ferréol ou de Rome. Ces trois rues parallèles du centre-ville, permettent à chacun de trouver son bonheur ! En attendant l’ouverture prochaine des centres commerciaux au cœur du projet EuroMéditerranée**…

Et autour…

Le parc national des calanques

7

2

*Pour information, en 2013, Marseille-Provence partage ce titre avec Kosice (Slovaquie). Retrouvez le programme complet sur : www.mp2013.fr

© OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

1

a été désigné en 2012 pour protéger un patrimoine naturel à couper le souffle. Si vous aimez marcher dans la nature, vous avez la possibilité de faire de magnifiques balades dans les calanques telles que Sormiou, En Vau, PortPin… Vous pouvez également découvrir ces endroits préservés8 en faisant une balade en bateau (départ du Vieux-Port) ou à Cassis. Cette année, un sentier de randonnée « GR 2013 » est créé pour MarseilleProvence 2013. Un vrai 13 parcours de 250 kilomètres qui guidera les marcheurs d’Arles jusqu’à La Ciotat. **http://www.euromediterranee.fr/

lcf - Tourisme


© Jean-louis Zimmermann

Vivre en France

par Émilie Orzalesi

En cette nouvelle année qui démarre, il est déjà temps de préparer les prochains voyages. Mais comment accéder à ses destinations préférées en France ? Voici les principales possibilités de déplacement qui s’offrent à vous.

Contrairement à d’autres pays, les voitures françaises sont réputées1 pour être assez petites. La transmission2 est généralement manuelle, les voitures automatiques sont plutôt rares : vous y trouverez donc un levier de vitesse2 et un embrayage2 qu’il faut bien maîtriser pour pouvoir conduire, rien à voir avec la conduite automatique ! Si vous maîtrisez la boîte de vitesse, vous pouvez facilement louer une voiture avec un permis de conduire international. Attention, bien qu’elle vous rende plus indépendant, la voiture reste chère, que ce soit pour la location mais également pour le carburant et pour le prix des autoroutes. Pour ceux qui aiment la voiture mais qui ne conduisent pas, il y a aussi le taxi. Mais il faut bien dire qu’en France, ils sont peu utilisés car très chers.

© interbeat

C’est le moyen de transport le plus courant pour les français. Attention : en France, on roule à droite et le volant des voitures est à gauche.

© mariordo59

14

lcf - Vivre en France

L’avion

Pour se déplacer en France, ce n’est généralement pas le moyen de transport le plus adapté : la France n’est pas si grande et les aéroports sont bien sûr excentrés3. Il faut donc beaucoup de temps pour aller à l’aéroport, enregistrer ses bagages, embarquer, voyager, débarquer, récupérer ses bagages et se rendre au centre de la ville de destination. De plus, il y a assez peu de vols qui relient les différentes villes régionales. Seul Paris, central, est bien desservi4. De plus, l’avion reste assez cher. Cependant, on peut choisir une compagnie aérienne « low cost » qui permet de voyager à moindre coût.

© Tab59

La voiture


© Jean-François Gornet

Pour aller d’une ville à l’autre, le train reste généralement le meilleur moyen de transport. Relativement peu cher (par rapport à la voiture ou l’avion), il est très confortable et rapide. Le TGV parcourt les 1000km qui séparent Marseille de Lille en 4h45. Le réseau de voies ferrées est très fourni et dessert la plupart des villes et gros villages de France. En plus, les gares se trouvent généralement en plein centre des villes. La principale compagnie de train est la SNCF.

Le train

r… nues pou , sont con e… d n ge o a ti y ta ), embra nt la répu e (n. m. s. j. f.p.) : o ss d e (a it v s e e d té ier 1. répu . f.s.), lev e voiture ission (n iques d’un an 2. transm éc m es an rg u centre o d : ux r (n. m. s.) de nombre à l’extérieu : .) .p m j. ) : dispose d e (a iv s ss é a tr p e 3. excen rvir, form i (v. desse uchons 4. desserv lation, bo rt es de circu e transpo m d lè b es ic ro p rv : se (n. m.p.) teillages possibilité 5. embou s.) : autre f. eu . (n e v ti a dans un li 6. altern .) : installé .s m j. d té (a idée 7. implan f.s.) : truc, bonne des lieux (n. rête dans ar s’ : ) ir 8. astuce rv e ss e d . (v 9. dessert

LEX IQUE

Dans les villes, selon leur taille, vous pourrez trouver des bus, des tramways ou des métros. Chacun a ses avantages et ses inconvénients et surtout, on n’a souvent pas trop le choix selon sa destination. Le bus et ses embouteillages5, le métro et ses longs couloirs en sous-sol, pas toujours très agréables ! En extérieur, le tramway s’impose de plus en plus comme une alternative6 au bus et au métro car il n’est pas concerné par les difficultés de circulation.

© JeanbaptisteM

Les transports en commun

Les villes tentent de réserver de plus en plus d’espace aux vélos en créant des centaines de kilomètres de voies cyclables. Les plus grandes villes ont même mis en place un système de location de vélo de très courte durée. L’idée : de nombreuses stations de vélo où l’on peut emprunter un vélo pendant un temps limité ; on peut ensuite laisser le vélo dans n’importe quelle autre station. Souvent gratuit pour les déplacements de moins de 30 mn, il est très peu cher, écologique et bon pour la santé. Il a rencontré un grand succès partout où il s’est implanté7. A Paris, ce système a même été reproduit avec des voitures électriques.

© Christophe Alary

© Patrick Janicek

Le vélo

La France métropolitaine étant bordée par la mer et l’océan, on peut aussi prendre le bateau. Evidemment, il ne vous amènera pas dans les terres mais peut être très pratique vers les pays ou îles voisines, comme l’Angleterre, l’Italie et surtout la Corse. Il y a aussi de très jolies balades à faire sur les différents fleuves, rivières et canaux français, mais on ne peut pas vraiment les considérer comme des moyens de transports efficaces. Une petite astuce8 pour voir Paris autrement : le Batobus. C’est une navette sur la Seine qui dessert9, avec ses 8 arrêts, les plus grands sites touristiques de la capitale.

Bateau

lcf - Vivre en France

15


Sport

LEX IQUE

© fredGLLS

ment ns un club bligatoire scrites da t (adv.) : o in n s e e m n é n o rc 1. fo .) : pers s (n. m.p s le 2. licencié juste aprè : second, .) .s de sport m . (n hampion 3. vice-c étitions des comp r é u n e g u a q g t in n va ouragent : qui o es qui enc dj. m.p.) n (a n o s é rs e tr p ti : 4. .p.) ters (n. m 5. suppor la force de à e c râ e:g 6. forte d

par Khiem Tran-Dinh

Quand on parle de sport à Marseille, on parle

forcément du SMUC (le Stade Marseillais Université Club), du CNM (le Cercle des Nageurs de Marseille) et surtout de l’OM (l’Olympique Marseillais). 1

Le SMUC

Le SMUC est un club créé en

1923 par Jean Sans, un professeur d’éducation physique. Au départ, il s’agissait principalement de rugby, de football et d’athlétisme, spécialement pour les jeunes et les étudiants. Puis, le club s’est progressivement ouvert à d’autres sports. Aujourd’hui, il compte 14 sections sportives (athlétisme, badminton, basket, pétanque, boxe anglaise, escalade, football, gymnastique rythmique, handball, judo, rugby, tennis, volleyball, VTT) et compte 5400 licenciés2. Le plus jeune a 3 ans et le plus âgé 87 !

Le CNM

Actuellement, ce club de natation permet à certains des plus grands champions du moment de s’entraîner : Frédéric Bousquet, Laure Manaudou, Florent Manaudou, Camille Lacourt, Fabien Gillot, Grégory Mallet, tous champions olympiques et/ou champions du monde.

L’OM

Ce club de football est l’un

des plus anciens de Marseille : il a été créé en 1899 ! C’est également l’un des clubs les plus titrés4 de France : 9 fois champion de France, 10 fois vainqueur de la Coupe de France. En plus de ses performances sportives, il faut parler de la place bien spéciale de l’OM dans le cœur des Marseillais. Il existe une relation presque passionnelle entre le club et ses supporters5. Et cela va encore plus loin car on trouve des associations de supporters de l’OM partout en France ! Soulignons la forte rivalité qui existe avec le Paris Saint-Germain (PSG), aujourd’hui forte de6 ses stars, et dont les rencontres sont un sommet du championnat. Cette année, à la mi-saison, l’OM et le PSG (ainsi que Lyon) sont en tête du classement.

Ce club a été créé en 1921

16

par Fernand David. Ce nageur qui avait participé aux Jeux Olympiques d’Anvers entraînait un petit groupe de passionnés mais à ce moment-là, il n’y avait pas encore de piscine : l’entraînement se faisait dans la mer ! Un premier bassin a été construit en 1933 mais a été détruit en grande partie lors de la Seconde guerre mondiale. Une autre discipline est aussi proposée par le CNM : le water-polo. 33 fois champion de France et 13 fois vice-champion3 de France !

lcf - Sport

Le stade vélodrome à Marseille.

© T1o


Histoire

La Révolution Française par Romain Le Roux

© La Liberté guidant le peuple ou Scènes de barricades de Eugène Delacroix- musée du Louvre

La

Révolution française est l’événement fondateur de la France contemporaine. Petit retour sur dix ans qui ont changé la France.

19

Le 14 juillet 1789, le peuple de Paris s’empare1 de la Bastille, prison royale de Paris. C’est le début symbolique de la Révolution française. Mais tout commence vraiment quarante ans plus tôt, avec des philosophes comme Montesquieu et Jean-Jacques Rousseau. Le premier parle de « séparation des pouvoirs », le second d’ « égalité entre les hommes ». Dans une France dominée depuis des siècles par un absolutisme royal2 dit de « droit divin », leurs idées libérales se diffusent dans le pays. Malgré tout, la société française reste autoritaire et très inégalitaire à la veille de la Révolution. 90 % des Français sont des paysans qui travaillent, payent lcf - Histoire

l’impôt et sont menacés par une justice arbitraire3. Au cours des années 1780, une crise économique frappe le pays avec des récoltes agricoles catastrophiques. L’impôt, lui, ne baisse pas. Un peu partout en France la colère grandit… Tout s’accélère à l’été 1789. Avec la prise de la Bastille, le petit peuple parisien s’affirme comme un acteur politique. La peur s’installe et les rumeurs4 les plus folles courent à travers le pays. Les nobles, paniqués, sont nombreux à quitter la France. Sous la pression populaire, les privilèges de la noblesse et du clergé (les religieux) sont abolis5 lors de la nuit du 4 août 1789. L’égalité civile et fiscale est proclamée, le Roi ne peut que s’incliner6. Le 26 août, la Déclaration des droits de l’Homme est proclamée7. Egalité devant la loi, liberté et droit à la propriété pour tous en sont les fondements. Les bases de la nouvelle société sont posées. La Révolution, pourtant, ne fait que commencer.


Partisans (ceux qui sont pour) et adversaires (ceux qui sont contre) de la Révolution s’opposent au sein d8’une assemblée provisoire9. Celle-ci hésite sur la place à accorder au Roi. Mais la confiance entre le roi et le peuple est rompue après sa tentative de fuite10 en juin 1791. Le 10 août 1792, la prise des Tuileries, résidence royale de Paris, consacre la chute définitive de la royauté. Louis XVI est exécuté publiquement le 21 janvier 1793 à Paris. Avec lui, s’éteint la perspective d’une monarchie constitutionnelle.

Une nouvelle assemblée est élue : la Convention. A peine élue, elle doit faire face à une guerre sur ses frontières contre une coalition11 des monarchies européennes menée par l’Angleterre. La guerre est aussi intérieure, dans les régions restées fidèles à la royauté. C’est l’époque des coups d’état12, des assassinats et de la Terreur, véritable dictature mise en place par Robespierre au nom de la Révolution. Pour mettre fin à cette instabilité meurtrière, une nouvelle autorité est mise en place en 1795 : le Directoire. Cinq directeurs élus par une assemblée héritée de la Convention dirigent le pays. Mais une fois encore, le pouvoir est contesté. En 1797, un nouveau coup d’état provoque le retour de l’anarchie. La même année, un certain général Bonaparte revient victorieux de la campagne d’Italie contre l’Autriche. C’est le début de l’ascension13 de celui qu’on appellera un jour Napoléon. Menacée, la République va s’en remettre à14 un « sauveur ». Le coup d’état du 9 novembre 1799 accélère la chute du Directoire et la naissance d’un Consulat, avec à sa tête Bonaparte. Renonçant15 à son idéal démocratique, la Révolution consacre un

LEX IQUE

ar la force ide ) : prend p r re i déc a p m ’e st le roi qu re de (v. s me où c’e è st sy : 1. s’empa l a tisme roy 2. absolu variable t de tou : inégale, .) s f. ens j. d ire (a isent les g andonnés 3. arbitra : ce que d .) ab p s, f. é . in (n rm rs 4. rumeu j. m.p.) : annulés, te on (ad r la situati 5. abolis .) : accepte larée (v r e n li c 6. s’in f.s.) : déc mée (adj. de pas 7. procla au milieu ne durera s, n de : da raire, qui in o in p e lo s m ir u te rt a : a . 8 f.s.) é de p oire (adj. roi a essay le : e it 9. provis fu tion tative de ce, associa émocratiques 10. sa ten s.) : allian f. nd . o n (n ir n o o v 11. coaliti tat : prises de pou nce p e en uissa d’é 12. coups n (n. f.s.) : la monté cider à sa place sio r X dé nant 13. ascen à X : laisse noncer) : abandon re tt e m re re n . v ’e . s s . 4 1 t.pré çant (par 15. renon

pouvoir militaire, fort et personnel. Rétablissant l’ordre et la paix, extrêmement populaire, le Premier Consul devient Consul à vie en 1802 et enfin empereur en 1804. C’est le début d’un règne autoritaire qui durera plus de dix ans. La Révolution est terminée, place à l’Empire. Mais ça, c’est une autre histoire… 19

lcf - Histoire


Société

LEX IQUE

par Florent Péronnet

Symbole

d’une nation, le drapeau français « bleu-blanc-rouge » est le résultat d’une histoire toute aussi singulière1 que fascinante : si le drapeau tricolore est né suite à la Révolution française de 1789, les évènements expliquant son origine ne sont pas totalement élucidés2.

Le drapeau français trouve son origine lors de la Révolution française de 1789. L’unification du blanc avec les couleurs bleue et rouge se fait à ce momentclé de l’Histoire française. À cette période, Paris et ses habitants sont symbolisés par une cocarde3 bleue et rouge tandis que le blanc est la couleur de l’armée française depuis plusieurs siècles déjà.

20

La prise de la bastille (célèbre prison de Paris) par le peuple, en juillet 1789, marque la fin de la monarchie4 et le début de la République française. Le 17 juillet, le roi Louis XVI se rend à Paris pour reconnaître officiellement la nouvelle Garde Nationale. A ce moment, elle est composée de simples citoyens chargés de maintenir l’ordre dans la ville. Le roi hisse ainsi la cocarde bleue et rouge, il semblerait que Lafayette, commandant de la garde, ait ajouté le blanc royal à ce moment précis. lcf - Société

Cette unification est donc le symbole d’un régime monarchique qui s’achève5 en laissant place à la République. A partir de là, le peuple est appelé à participer à prendre les décisions importantes qui concernent le pays, ce qui est jugé « bon pour tous ». En 1794, le drapeau français prend sa forme définitive et l’ordre des couleurs aurait été suggéré par le peintre DAVID qui proposa d’attacher la couleur bleue à la hampe6 du drapeau. Cependant, le drapeau tricolore a été menacé de disparaître définitivement et à plusieurs reprises. Il disparaît avec le retour de la monarchie entre 1814 et 1830 sous les règnes successifs de Louis XVII et Charles X. En juillet 1830, les républicains brandissent7 le drapeau tricolore pour manifester leur insurrection8 contre Charles X. En 1848, le peuple ressort le drapeau rouge de la révolte et souhaite que celui-ci devienne le nouveau drapeau de la République. Il faudra attendre 1880, c’est à dire la troisième République, pour que les trois couleurs s’imposent comme symbole unanime9 de la France. Chargé d’histoire, le drapeau tricolore est aujourd’hui le seul emblème officiel de la France défini par l’article 2 de la Cinquième (et actuelle) République française. Le drapeau français est présent sur tous les bâtiments publics comme les mairies ou l’Assemblée Nationale. Il apparaît également lors de chaque intervention publique du Président de la République et lors des cérémonies nationales officielles, notamment en souvenir des deux Guerres mondiales (le 11 novembre et le 8 mai).

© Frédéric BISSON

© Frédéric BISSON

ue ante, uniq s.) : étonn qués f. li j. p d x e (a s, é re è r, détermin : 1. singuli .) en couleu .p u m s (adj. d de tiss é n id ro c e lu n é g . si 2 : in e (n. f.s.) rois 3. cocard tion a n e n ce par les ’u ouvernan symbole d g : te .) ê s rr f. a . n, s’ hie (n ) : prend fi drapeau 4. monarc s’achever en bois support du . (v e v è h 5. s’ac anche montrer (n. f.s.) : m rter haut, 6. hampe nt (v. brandir) : po lèvement, u se ’obéir, so d is s d n fu ra re : b . 7 f.s.) ction (n. 8. insurre rd de tous vec l’acco a révolte : .) .s m e (adj. 9. unanim


Médias , V5 Monde T c e v a t ia ar se En parten us propo o v e in z a g s votre ma qui vou , e u iq n o r ne cette ch prendre u m o c x u ie ur aidera à m regarder s la e d t n a vidéo av

par Alice Goy-Billaud

plus.com

onde www.tv5m

Ce mois-ci, revenons sur un événement qui a marqué le mois d’août 2012 : le festival du film francophone d’Angoulême où le film « Intouchables », largement connu sur la scène internationale, avait fait son entrée en 2011. Les différentes activités qui suivent vous serviront à comprendre la vidéo qui présente le festival, disponible sur TV5 monde +

Accéder à la vidéo : ou sur :

http://www.tv5mondeplus.com/video/31-08-2012/angouleme-le-festival-329356

Complétez les premières paroles de ce reportage qui présente la ville d’Angoulême comme « la cité (= ville) … » :

« Les bulles ont laissé place à la toile » : dans les images suivantes, trouvez 2 mots (un pour les photos de gauche et un autre pour les photos de droite) qui ont plusieurs sens différents. Si cette phrase vous semble énigmatique, c’est parce qu’elle emploie des mots qui permettent de faire des comparaisons sans utiliser le mot « comme » (cette figure de style s’appelle une métonymie.) Par exemple, pour parler d’un écrivain, on pourra dire « une plume » : on appelle la personne par le nom de l’objet dont il se sert pour son activité.

a.

La

d’araignée

Les

© Marina Burity

2

du théâtre de la bande dessinée du cinéma

© patrick janicek

a. b. c.

© Guy Moll

1

de savon.

lcf - Médias

21


3

La

Les

Dominique Besnehard a créé ce festival. L’idée de ce festival a été gardée secrète jusqu’à sa création officielle. La création de ce festival était très importante pour Dominique Besnehard.

Des pirates de la mer ? Des chasseurs de la forêt ? Des voleurs des villes ?

« Rengaines » est le titre d’un film de Rachid Djaïdani dont un extrait est présenté dans ce reportage. Ce mot a deux significations. Saurez-vous les trouver dans les définitions suivantes ? a. b. c.

6.1

de cinéma

« L’amoureux du cinéma écume les festivals du monde entier » signifie qu’il va aux festivals du monde entier et en profite. Savez-vous si, à l’origine, ce verbe « écumer » vient : a. b. c.

5

Les

« Un festival du film francophone en France, Dominique Besnehard y tenait ». Parmi les phrases suivantes, retrouvez celle qui donne son sens à l’expression « Tenir à quelque chose » : a. b. c.

4

du peintre

Propos banals trop répétés Stéréotype sur les étrangers Chanson ou refrain que l’on entend souvent

Les films en compétition viennent de France, de Suisse, de Belgique, du Sénégal, du Luxembourg et du Maghreb … Savez-vous quels pays regroupent « les pays du Maghreb » ?

6.2

Parmi les pays suivants, savez-vous dans lesquels vous pourrez vous faire comprendre en français ? Bénin, Burkina Faso, Canada, Côte d’Ivoire, Gabon, Madagascar, Mali, Niger, Nouvelle-Calédonie, Togo, Tchad lcf - Médias

dans l’eau. © Ian Burt

c.

© Alice Bambou

La

© ean-Pierre Dalbéra

b.

de B.D.


7.2

b.

© Jean-Louis Zimmermann

a.

© Bob Maclness

Parmi les films présentés au festival, le film luxembourgeois « Sous le figuier » d’Anne-Marie Etienne. Le figuier est l’arbre qui produit des figues. Saurez-vous reconnaître ce fruit sur son arbre ?

© Phileole

7.1

c.

Extrait. L’homme sort de sa voiture, donne un bébé à la femme et lui dit : « des ex comme toi, on n’en fait plus ». Cela veut dire : a. b. c.

Tu es unique et formidable Tu es irresponsable, je veux divorcer Tu pourrais faire des efforts depuis notre séparation

Films en compétition pendant le festival :

Le palmarès

Valois d’Or Catimini

Valois de la Meilleure actrice Adila Bendimered (le repenti)

Valois du Public La Pirogue

Valois de la Mise en scène La Pirogue

Valois du Meilleur acteur Khaled Benaissa (le repenti)

Valois Magelis Mobile Home

Réponses : 1 : b. Angoulême est la ville où se déroule depuis 1974 le festival international de la Bande Dessinée (BD). 2 : c. On aurait pu dire : « Pendant la période de ce festival, le cinéma a remplacé la bande dessinée ». 3 : c. 4 : a. L’écume désigne la mousse blanche qui se forme à la surface de la mer et qui est rejetée sur la plage. A l’origine, écumer veut dire : exercer la piraterie au bord des côtes et on a gardé le sens de : prendre tout ce qui est intéressant et profitable.

5 : a. et c. 6.1 : Le Maghreb désigne généralement le Maroc, la Tunisie et l’Algérie, trois pays francophones liés à la France par la colonisation. 6.2 : Tous ! Eh oui, avec le français aussi, vous pouvez voyager à l’autre bout du monde. 7.1 : a. les photos b. et c. représentent une châtaigne sur un châtaignier et une amande sur un amandier. 7.2 : a. L’expression peut aussi s’utiliser comme cela : « des ex-femmes, y’en a pas deux comme toi. »

lcf - Médias


Médias

Nouvelle rubrique en partenariat avec

Chronique par Yvan Amar de Exploitation pédagogique par Alice Goy-Billaud

A partir de ce mois-ci, LCF magazine met en place une nouvelle rubrique en partenariat avec RFI (Radio France Internationale, www.rfi.fr). Chaque mois, nous vous proposerons un extrait des Mots de l’actualité, une émission proposée par Yvan Amar, jounaliste à RFI, qui développe un mot que l’on trouve dans l’actualité. Ce document audio et l’exploitation que nous avons préparée pour vous, vous permettront de travailler et de tester votre compréhension orale. Ce mois-ci, nous allons découvrir le double sens de

« Faire le ménage ».

En suivant le lien vous pouvez écouter l’émission. Attention, la transcription proposée par le site ne correspond pas exactement à l’émission.

Accéder à l’enregistrement : ou sur :

http://www.rfi.fr/lffr/articles/157/article_5006.asp

1

Ecoutez le document audio une première fois pour comprendre le sens global (sans lire la transcription). Ne vous arrêtez pas à ce que vous ne comprenez pas.

2

Ecoutez le document une deuxième fois. Avez-vous bien compris cette émission ? Choisissez la phrase qui résume le texte. a. b. c.

3

Faire le ménage, c’est faire partir les gens avec un fusil Faire le ménage, c’est faire partir les gens comme de la saleté Faire le ménage, c’est faire partir les gens en leur faisant peur

Réécoutez le document en suivant le texte écrit à la suite. Remplissez les cases vides avec les mots que vous entendez. Puis répondez aux questions.

lcf - Médias


Faire le ménage [fɛr/lœ/menaʒ] Les forces gouvernementales en République Centrafricaine sont dans une position ……….…, et il y a quelques jours, le président François Bozizé a fait d’importants changements à la tête de son armée. Il a limogé des responsables, c’est-à-dire qu’il les a démis de leurs fonctions1. Voilà des expressions bien ……….… pour dire …………..… 2 retiré leurs responsabilités. Il les a déplacés, il les a renvoyés. En un mot, il a fait le ménage ! Et c’est cette formule qu’on pouvait entendre sur RFI. Faire le ménage, au sens propre, c’est ……….……… un lieu d’habitation : un appartement, une chambre, une maison, un bureau. On nettoie et on range ! Et au sens figuré, on renvoie des gens qu’on trouve incompétents, ou mal placés ou parfois ……….…………. C’est ça, faire le ménage. Alors c’est toujours un chef, quelqu’un qui a le pouvoir, qui peut faire ça. Et qui fait ce qu’il ne faisait pas jusque là. Et il y a une idée de …………..…, presque de brusquerie quand on emploie cette expression3. Comme si on avait laissé traîner les choses, et puis d’un seul coup, ……………….4 que ce n’est plus possible, ça ne peut plus durer comme ça. Donc, on fait place nette ! ………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………5 Autre formule, un peu ancienne, amusante, qui signifie « Pars d’ici », ou plus familièrement qui signifie « Fiche-moi le camp ! », parce que l’expression est …………..…, hein ! C_mme s_ je te m_tt__s d_h_rs, de la m_m_ f_ç_n qu’_n _nl_v_ les s_l_t_s 6 : d’un coup de balai !

3.

qu’il leur a qu’il leurs a qui leur a

« Quand on emploie cette expression3 » Les liaisons sont des sons que l’on rajoute pour faire le lien entre 2 mots. Ici, nous les avons notées par des lettres majuscules. Quelles liaisons entendez-vous ? a. b. c.

4.

………………………4 : Ecrivez ce que vous entendez. Selon vous, que veut dire cette expression ? a. b. c.

5.

quand/T/on/emploie/cette/T/expression quand/T/on/N/emploie/cet/T/expression quand/D/on/N/emploie/cette/expression

On fait confiance On calcule On réalise

Réponses

a. b. c.

Mots manquants : délicate, polies, nettoyer, malhonnêtes, soudaineté, familière

Comment écrivez-vous les éléments manquants ?

1. 3 fois : Il a limogé des responsables, c’est-à-dire qu’il les a démis de leurs fonctions.

2.

2. Réponse a. : le « il » renvoie au président Bozizé. C’est la contraction de « que » et de « il ». « leur » est le pronom qui veut dire « à eux ».

Combien de fois entendez-vous le son [ɔ̃] (un «o» ouvert, avec l’air du nez) dans cette partie de phrase ?

3. Réponse b. On entend bien un [t] entre « quand » et « on ». Dans « cette expression », pas besoin de liaison puisque le [t] est déjà prononcé dans « cette » [sɛt], cela s’appelle un « enchaînement »

de leurs fonctions1. »

4. « On se rend compte ». Bonne réponse : c.

« Il a limogé des responsables, c’est-à-dire qu’il les a démis

5. Phrase manquante : Et on chasse les gens comme on peut chasser la poussière si on fait vraiment le ménage : « Du balai ! », comme on dit !

1.

6. Comme si je te mettais dehors, de la même façon qu’on enlève les saletés.

Questions

Ecrivez la phrase manquante dans la transcription. ………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………

6.

Ajoutez les voyelles manquantes. N’oubliez pas les accents. lcf - Médias


Passion LEX IQUE

pas clair mélangé, : .) .s m j. ent (ad r) : regrett 1. mitigé (v. déplore inent t n rm re te t, lo n p 2. dé : finisse e m r ’argent te n tu eaucoup d b s a p 3. metten ’a n ui duisant rtunée : q um, en ré im in in » 4. peu fo m n u conde-ma dre : avec neuf, « se s a p 5. à moin st ’e in sion : qu 6. d’occa

par Pit Cevenol

S

a conception remonte aux années 30, Citroën cherche à commercialiser un véhicule de base, simple, économique, et peu cher à l’entretien. Aujourd’hui, on dirait un véhicule « low cost ». La Seconde guerre mondiale est venue retarder ce projet au nom de code TPV (Très Petit Véhicule). La première 2CV (à prononcer « deux

l’usine portugaise en 1990 mettent un terme3 à 42 ans de production et plus de 5 millions d’exemplaires vendus. Ce que ne disent pas ces chiffres, c’est l’amour que les Français ont eu pour cette voiture. Les premières 2CV ont séduit une population peu fortunée4 qui pouvait ainsi accéder à moindre5 coût à l’automobile. Son côté pratique a été apprécié par les petits commerçants, artisans et agriculteurs. Elle est devenue la première voiture que l’on achetait d’occasion6 après avoir passé son permis de conduire ; elle était la voiture des étudiants.

26

Mais le meilleur argument de vente reste son prix : le plus bas du marché. Finalement, ce sont les utilisateurs qui font la renommée de la 2CV. Au fil des ans, la 2CV va peu évoluer, une version camionnette est produite dès 1951 ; ensuite, des améliorations au niveau du moteur sont proposées en 1960, puis dans les années 70. La 2CV est produite sur différents continents : en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud. Plus tard, les normes en matière de sécurité et de pollution vont commencer à faire chuter les ventes. Plusieurs séries spéciales verront le jour mais finalement, la fin de la production en France en 1988 et dans lcf - Passion

© Le Gendarme de Saint-Tropez - Jean Girault

Aujourd’hui, de nombreux clubs restaurent cette voiture mythique et l’on peut trouver des exemplaires comme neufs. La 2CV n’est pas prête à disparaître de nos routes et c’est tant mieux ! © Monsieur J

© Martin Pettitt

chevaux ») est finalement présentée au Salon de l’auto à Paris en 1948. Le succès est mitigé1, les journalistes déplorent2 le manque d’équipement mais sont enchantés par le confort de cette nouvelle voiture.

Ses apparitions dans des films célèbres ont marqué les générations. Voir par exemple la série des Gendarmes, avec Louis de Funès.


Marseille en Visites guidées de Marseille en 2CV décapotable Embarquez à bord d’une authentique 2CV décapotable et visitez Marseille insolite !

Français English

http://www.marseille-en-2cv.fr

Avec votre guide chauffeur, découvrez les plus beaux sites de Marseille et l’Histoire de la cité phocéenne

http://www.facebook.com/me2cv

me2cv


VOTRE NOUVEAU RENDEZ-VOUS À PARIS

La Librairie pédagogique du FLE Le lieu de référence pour les professeurs de français du monde entier

Méthodes et outils pédagogiques, ressources et supports numériques Rencontres, conférences et formations, toute l’année. Des conseillers pédagogiques à votre écoute et à votre disposition

> Tout est là ! Retrouvez la Librairie pédagogique du FLE en ligne

www.e.fr - Pages PRO

La Librairie pédagogique du FLE 15, rue Boussingault 75013 Paris I Tél : 01 49 29 27 31 Du mardi au vendredi 10h-18h y compris en juillet-août Accès : métro, bus, RER, Tram À pied : depuis la place d’Italie, par la rue Bobillot, c’est tout droitb!


© Dimitri Gasulla

Francophonie LEX IQUE

e personnag loire d’un g la à s e èm . f.p) : po 1. odes (n ement nt difficin en associa é : v ) é r n ie ’u il d c ou . con ciliant (v 2. en con ctère ennemi à fort cara lement es en pays dj. m.p) : it (a is s v r s, e e ti é n tr 3. e : en llement lire ns (n. f.p) es sans rée io g s a r p u s c le in r . e 4 r (v.) : tourn 5. feuillete

par Claire Billiet

S

La citation

Le monde des idées est très compliqué (…) quand on mange bien, c’est du catholicisme. Et si on n’a rien à manger, mais qu’on chante et qu’on danse, c’est du communisme.

L’auteur nous raconte dans ce livre, le deuxième qu’il écrit directement en français, les débuts de sa vie dans son village perdu dans les montagnes de Bosnie. En les organisant en courts paragraphes qui sont comme des polaroïds, il fait défiler des personnages entiers3, drôlissimes et décalés, issus d’une autre époque, celle du communisme à la yougoslave qu’ils pensaient éternel. Et puis Velibor grandit, fait des incursions4 dans l’ouest capitaliste, découvre le punk et le service militaire, change de regard mais veut toujours devenir

© Colic ∏ DNA - Bernard Meyer

on père lui disait « C’est bien, mon fils » quand il écrivait des odes1 à la gloire du maréchal Tito, tandis que sa mère lui glissait tendrement des icônes de Jésus sous son oreiller. Le petit Velibor a grandi dans la Yougoslavie des années 70, en conciliant2 joyeusement les convictions de ses parents :

Biographie : Velibor Colic est né en 1964 en Bosnie, et vit en France depuis 1992. Plusieurs de ses livres ont été traduits du serbo-croate et depuis 2008, il écrit directement en français. Il s’est installé en Bretagne où il organise des ateliers d’écriture pour les jeunes parallèlement à son activité d’écrivain.

Bibliographie : Les Bosniaques (Rocher/Serpent à plumes, 1994) Mother Funker (Serpent à plumes, 2001) Perdido (Serpent à plumes, 2005) Jesus et Tito (Gaïa, 2010) Sarajevo omnibus (Gallimard, 2012)

écrivain. Il nous ouvre ici un album de souvenirs et nous laisse le feuilleter5 et le comprendre comme on veut.

« Mes personnages préférés sont : le maréchal Tito, Tarzan, Pelé, Croc-Blanc et Karl Marx. Et dans cet ordre là, bien évidemment. » lcf - Francophonie

29


Littérature

© WikiCommons

E

dmond Rostand s’est inspiré d’un personnage qui a réellement existé : Hercule Savinien Cyrano, dit Cyrano de Bergerac, né en 1619 et mort en 1655. Il fut soldat puis écrivain. L’histoire reprend très librement certains aspects de la vie de Cyrano mais s’en éloigne beaucoup par ailleurs.

L’extrait Cyrano a un très grand nez. Il ne supporte pas qu’on évoque ce sujet. Il est le seul à pouvoir en parler. Le vicomte veut provoquer Cyrano en duel pour le tuer, il décide donc de se moquer ouvertement du nez de Cyrano, sachant que cela le mettra en colère. Mais comme il n’a pas beaucoup d’imagination, il lui dit : « Vous… vous avez un nez… euh… un nez… très grand ! » Cyrano propose alors de nombreuses façons de critiquer son propre nez, toutes remarquables par leur force et leur finesse.

Cyrano de Bergerac, Acte I, Scène IV Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire... Oh ! Dieu !... bien des choses1 en somme2... En variant le ton, par exemple, tenez Agressif : «Moi, monsieur, si j’avais un tel nez, Il faudrait sur-le-champ3 que je me l’amputasse4 !» Amical : «Mais il doit tremper dans votre tasse Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap5 !» Descriptif : «C’est un roc !... c’est un pic !... c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ?... C’est une péninsule !» Curieux : «De quoi sert cette oblongue6 capsule7 ? D’écritoire8, monsieur, ou de boîtes à ciseaux ?» Gracieux : «Aimez-vous à ce point les oiseaux Que paternellement vous vous préoccupâtes De tendre ce perchoir9 à leurs petites pattes ?» Truculent10 : «Ca, monsieur, lorsque vous pétunez11,

La vapeur du tabac vous sort-elle du nez Sans qu’un voisin ne12 crie au feu de cheminée ?» Prévenant : «Gardez-vous, votre tête entraînée Par ce poids, de tomber en avant sur le sol !» Tendre : «Faites-lui faire un petit parasol De peur que sa couleur au soleil ne12 se fane13 !» Pédant14 : «L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane Appelle Hippocampéléphantocamélos Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d’os !» Cavalier : «Quoi, l’ami, ce croc15 est à la mode ? Pour pendre son chapeau, c’est vraiment très commode !» Emphatique : «Aucun vent ne peut, nez magistral, T’enrhumer tout entier, excepté le mistral !» Dramatique : «C’est la Mer Rouge quand il saigne !» Admiratif : «Pour un parfumeur, quelle enseigne !» […]

30

Vous pouvez écouter et regarder l’adaptation cinématographique de l’extrait sur : http://www.dailymotion.com/video/x7hf4q_cyrano-de-bergerac_shortfilms#.UP2ZQIUdr3E

lcf - Littérature


yrano de Bergerac est amoureux de sa cousine, la belle Roxane. Malheureusement, Cyrano est aff ligé16 d’un très gros nez, ce qui le rend plutôt laid. Pourtant il est extrêmement sensible et écrit de merveilleux poèmes. De son côté, Roxane aime Christian. Mais si Christian est beau, il n’a pas le talent de la parole, ni orale, ni écrite. Cyrano va aider Christian à déclarer son amour à Roxane en écrivant des lettres d’amour à sa place et en lui souff lant17 de belles phrases. Christian meurt à la guerre et Roxane se retire dans un couvent18 . Mais au jour de la mort de Cyrano, elle comprend qu’elle s’est trompée : à travers Christian, elle aimait l’âme de Cyrano.

© Cyrano de Bergerac - Jean-Paul Rappeneau - UGC Ph - 1990

l faut absolument voir la version de Cyrano de Bergerac filmée par Jean-Paul Rapeneau, avec Gérard Depardieu dans le rôle-titre. Le texte est celui d’origine, en alexandrins19. Essayez donc de trouver une version sous-titrée dans votre langue car il faut reconnaître que le texte est assez difficile : les règles de versification20, les tournures de phrases dans un style XVIIIème siècle et le vocabulaire de la guerre en font une pièce de théâtre difficile à lire pour les non-natifs. Mais l’effort en vaut la peine : c’est une magnifique œuvre qui donne tout son sens au mot « espoir ».

LEX IQUE

es : beaucoup de chos 1. bien des choses mé su ré lement, en 2. en somme : fina médiatement im : p 3. sur le cham (couper une ) : nappe ontif ) : coupasse 4. hanap (n. m.s. bj su du t ai rf pa amputer, im 5. amputasse (v. humain) s rp partie du co ale f.s.) : de forme ov . dj 6. oblongue (a îte bo tériel : sorte de eait, autrefois, le ma 7. capsule (n. f.s.) ns laquelle on rang da îte bo : ) .s. m . 8. écritoire (n papier, … re : plume, encre, nécessaire à l’écritu oiseaux se posent .s.) : endroit où les s 9. perchoir (n. m e, haut en couleur . m.s.) : pittoresqu 10. truculent (adj le verbe tuner) : fumez Il sert à renforcer 11. pétunez (v. pé pas une négation. st n’e » tif (= s’il e plé nn ex vie ins qu’il ne 12. ne : le « ne ncession (ex : à mo co la de on ssi re dans l’exp s (= il ne vient pas) qu’il ne vienne pa vient) =/= à moins r) : devienne pâle ’il est supérieur 13. se fane (v. fane leux, qui montre qu eil gu or : ) .s. m . dj 14. pédant (a chet au bout : bâton avec un cro 15. croc (n. m.s.) ) : souffre (v. être aff ligé de pour 16. est aff ligé de , donnait les mots uff ler) : suggérait s me fem de 17. souff lait (v. so se religieu .s.) : communauté ème) de 12 pieds po n d’u se 18. couvent (n. m ra ph rs (partie de ve : .) .p m . (n s in 19. alexandr ie (syllabes) hniques de la poés (n. f.s) : règles tec 20. versification

Biographie

E

dmond Rostand est né le 1er avril 1868 à Marseille et est mort le 2 décembre 1918 de la grippe espagnole. Il a fait des études de droit mais s’est rapidement dirigé vers le théâtre et la poésie. Ses œuvres les plus connues sont Cyrano de Bergerac, en 1897 L’Aiglon, en 1900 Chantecler, en 1904 Ce sont des pièces de théâtre écrites en vers. Mais il a également écrit des recueils de poésie : Les musardises, en 1890 Ode à la musique, en 1890 Le vol de la Marseillaise, en 1915 En 1903, il est reçu à l’Académie Française. Son œuvre la plus connue restera Cyrano de Bergerac, une pièce totalement écrite en alexandrins.

R osemonde

Gérard (18711953) était l’épouse d’Edmond Rostand. Elle a été, elle aussi, une poétesse reconnue. Voici deux vers tirés de son poème L’éternel amour qu’elle a écrit à l’intention de son mari :

© WikiCommons

I

Au cinéma

© WikiCommons

C

L’histoire

« Car vois-tu, chaque jour je t’aime davantage, Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain. » lcf - Littérature

31


Grammaire

Les signes «diacritiques» du français

3 accents et 1 tréma l’accent aigu

l’accent grave

l’accent circonflexe

le tréma

Les accents Jamais d’accent devant un « x » : exempté, exercice, exemple une consonne double : elle, antenne, terre, (j’)appelle dans une syllabe terminée par une consonne : appel, cher, complet Un accent circonflexe est possible sur toutes les voyelles sauf «y» (a, e, i, o, u) : Ex : gâteau, être, naître, côté, août Pour distinguer certains homonymes : j’ai dû aller voir le médecin / la couleur du ciel je suis monté sur le mur / le fruit est mûr Pour des raisons historiques (en français ancien ou en latin, il y avait un « s ») : être, hôpital, hôtel Pour éviter la répétition du « u » : piqûre Pour les verbes qui finissent par –aître : on met un accent circonflexe si le « i » est placé devant un « t » : paraître, il paraît, nous paraissons Un accent aigu est possible uniquement sur le «e» : pour le son /e/ (fermé) : école, apéritif, allé Un accent grave est possible sur le «e», «a» et «u» (très, à, où) : pour le son /ɛ/ (ouvert) : père, trèfle, (je) pèle, accès En dehors des questions de prononciation, une autre façon de savoir si l’on doit mettre un accent aigu ou grave est de couper le mot en syllabes écritent : in-ter-pré-té, é-char-pe, mè-re, é-lè-ve, é-le-vé, … Si la syllabe finit par une consonne : pas d’accent

in/ter/pré/té

Si la syllabe suivante est muette (= qui comporte un «e» qu’on ne prononce pas) : accent grave

mère, élève, père, trèfle, amère, pèle, grève, lèvre

32

Si la syllabe finit par le «e» que vous voulez accentuer : accent aigu

é/char/pe, é/le/vé/, é/lève, in/ter/pré/té/, é/lu, a/do/ré/, hé/bé/té/, lou/é/ Attention : il y a quelques cas particuliers : événement, … lcf - Grammaire


Le trema Il s’agit de 2 points posés sur une voyelle («e», «i», «u» et «y» pour certains noms propres comme Pierre Louÿs, un poète français). Il indique qu’il faut prononcer les 2 voyelles séparément. Il est systématiquement posé sur la deuxième voyelle. Ex : mais /mɛ/ par opposition à maïs /mais/ Quand on met le mot ambigu au féminin, on rajoute un « e » : ambiguë. Mais –gue peut se prononcer /g/. Il faut donc mettre un tréma sur le e pour signifier qu’il doit être prononcé séparément du « u ». exiguë : étroite, serrée aïeul : ancêtre glaïeul : fleur Noël : 25 décembre égoïste : qui ne pense qu’à lui-même haïr : détester

EXERCICES 1.

Choisissez entre un accent grave, le doublement de la consonne ou pas d’accent en conjuguant le verbe au présent de l’indicatif : Régler : elles …………………………………….. Emmener : il …………………………………….. Appeler : tu …………………………………….. Peler : elle …………………………………….. Geler : il …………………………………….. Sécher : nous …………………………………….. Jeter : je …………………………………….. Acheter : ils ……………………………………..

2.

Cochez la case selon que le mot prend un accent aigu, grave, circonflexe ou pas d’accent.

é

è

ê

e

fenetre concrete resider systeme terre acces ecran

33

reseau telle dedie lcf - Grammaire


EXERCICES 3.

4.

Ajoutez un accent circonflexe s’il est nécessaire fantome : apparition surnaturelle

comme : de la même façon

analphabete : qui ne sait pas lire ni écrire

bete : animal

grace : à cause de (positi)

trace : marque laissée

chateau : maison du roi

rateau : outil de jardinier

banquette : canapé

quete : recherche

foret : outil pour travailler le bois

foret : zone couverte d’arbres

age : nombre d’années

page : feuille de papier

sur : à la surface

sur : certain

Placez le bon accent au bon endroit : Le personnage de Cyrano est represente par Gerard Depardieu. (3) Il a ecrit une lettre a sa correspondante etrangere. (4) Le Ministere de la sante a demande aux medecins de prescrire moins de medicaments. (5) Elle etait sure d’arriver avant le dejeuner et de repartir apres le gouter. (5) Helene regardera la television et eventuellement, elle ira ensuite faire du leche-vitrines (6)

SOLUTIONS Exercice 1 - Elles règlent - Il emmène - Tu appelles - Elle pèle - Il gèle - Nous séchons - Je jette - Ils achètent

34

LE SAVIEZ VOUS ? Exercice 3 fantôme analphabète grâce château banquette foret âge sur

comme bête trace rateau quête forêt page sûr

Exercice 2

Exercice 4

fenêtre concrète résider système terre accès écran réseau telle dédié

- Le personnage de Cyrano est représenté par Gérard Depardieu. - Il a écrit une lettre à sa correspondante étrangère. - Le Ministère de la santé a demandé aux médecins de prescrire moins de médicaments. - Elle était sûre d’arriver avant le déjeuner et de repartir après le goûter. - Hélène regardera la télévision et éventuellement, elle ira ensuite faire du lèche-vitrines.

lcf - Grammaire

Le mot « ACCENT» a 3 significations dans la langue française : - l’accent diacritique : aigu, grave, circonflexe - l’accent régional : variation de la mélodie de la phrase, liée le plus souvent à des localisations géographiques (ex : accent du Midi, accent alsacien, ...) - l’accent tonique : variation de l’intensité vocale qui modifie le sens (ex : interrogation, exclamation, doute, ...)


© Gianni Dominici

Le vin

par Nathalie Mailhac

Marseille, dans un écrin de vignobles

P

La Provence, le berceau du Rosé

I

l y a 26 siècles, à la fondation de Marseille, les Grecs produisaient déjà des vins qui étaient de couleur claire puisque la macération5 des jus avec les peaux était alors inconnue ou très peu pratiquée. Ces vins, parents de nos rosés modernes, prouvent que la Provence est le plus ancien des vignobles français et que le rosé est aussi le plus ancien des vins connus. Au fil du temps, la tradition s’est perpétuée6 et s’est intégrée dans l’art de vivre provençal. A ce jour, la Provence fournit environ 5,6% des rosés du monde. C’est aussi la seule zone de production en France spécialisée dans ce type de produit (87% de sa production). Son savoir-faire lui permet aujourd’hui d’être n°1 dans l’esprit des consommateurs qui associent spontanément cette région à ce vin particulier. Depuis quelques années, le rosé est même un vin « tendance7 » apprécié des jeunes comme des non-connaisseurs ! En fait, avec sa facilité de consommation, le rosé cor- 35 respond mieux à nos habitudes actuelles : apéritifs entre amis, cuisine du monde, vacances, …

©

CIVP/F.MILLO

©

CIVP/F.MILLO

our la plupart des gens, la Provence évoque une destination de vacances ensoleillées et où les habitants, à l’accent chantant, prennent le temps de vivre… Pour la culture de la vigne, c’est donc un pays merveilleux où le soleil brille effectivement près de trois mille heures par an, les pluies sont rares mais violentes, les vents forts et le relief tourmenté1. C’est l’un des plus anciens lieux de viticulture en France. La vigne existait déjà sur l’emplacement de Marseille et ses environs2 avant même l’arrivée des marins grecs, les fameux Phocéens (vers 600 avant notre ère). Plus tard, les Romains développent cette culture et organisent la « Provincia Romana ». Puis, Rome étend son empire et la vigne s’implante3 plus largement. C’est ainsi que le vignoble gagne d’autres régions gauloises (Vallée du Rhône, Beaujolais, Bourgogne, Gascogne et Bordelais). Cependant, ce n’est qu’au Haut Moyen-Age que la culture de la vigne renaît en Provence, sous l’influence cette fois des grands ordres monastiques (monastères, abbayes, couvents..). A Marseille, entre le Vème et le XIIème siècle, l’abbaye de Saint-Victor va produire du vin pour les besoins sacrés, mais aussi pour le commerce.

Aujourd’hui, depuis la Méditerranée jusqu’aux Alpes, le vignoble provençal s’étale sur une superficie totale de 27 000 hectares. A l’ouest et au nord, entre collines et barres calcaires4, on va retrouver les célèbres sites de la montagne Sainte-Victoire, le massif de la Sainte-Baume ou encore les Gorges du Verdon. A l’est et face à la mer, les massifs des Maures et de l’Estérel. Aussi, cette variété de « terroirs » se découpe en 3 principales grandes zones d’Appellations : « Côtes de Provence », « Coteaux d’Aix » et « Provence, Coteaux Varois en Provence ».

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération

lcf - Le vin


© Le Château de Fontcreuse


© Le Château de Fontcreuse

©

CIVP/F.MILLO

Le Château de Fontcreuse, une histoire du vignoble cassidain !

Des cépages aux accents méditerranéens typiques Les cépages blancs L’ugni blanc : cépage de base. Il donne 9

des arômes plutôt neutres aux vins, mais leur assure une fraiche acidité.

cultivé depuis toujours en Provence, il donne des vins aux parfums d’agrumes et de poire, gras et équilibrés, d’une grande finesse de corps et d’arômes.

La clairette :

très ancien cépage de Provence, il offre des vins aux notes de fruits à chair blanche.

La marsanne :

originaire de la vallée du Rhône, en association avec la clairette, il donne des vins aux arômes discrets mais fins et élégants dans des nuances10 florales.

Le doucillon ou bourboulenc :

e vin de Cassis est l’un des premiers vins français à avoir reçu en 1936 l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), en même temps que le Châteauneuf du Pape, l’Arbois et le Sauternes. L’AOC Cassis est seulement représentée par la production de 200 hectares de vignes plantées exclusivement sur la commune de Cassis. Seulement, 12 caves se partagent ce patrimoine exceptionnel avec vue sur les calanques (voir la rubrique Tourisme) ! Le Château de Fontcreuse est un élégant bâtiment dont la construction a été achevée en 1700. Le Domaine s’étend sur 28 hectares au pied de la « Couronne de Charlemagne », une colline aux formes très particulières qui assure une protection au vent tout en créant un microclimat8. Par ailleurs, le Château bénéficie des techniques de vinification les plus modernes pour conserver arômes, fruité et longueur de bouche aux vins.

Les cépages rouges La Syrah : elle donne des vins solides et

colorés, riches en tanins11, mais particulièrement aptes à un vieillissement prolongé. Avec le temps, elle apportera au vin des notes caractéristiques de vanille, de havane et de fruits rouges confits.

Le grenache :

c’est un cépage de base. Il donne aux vins jeunes des arômes élégants de petits fruits rouges, puis, avec l’âge, il évolue vers des notes plus épicées et animales.

Le cinsault :

associé au grenache, il apporte souplesse, moelleux et finesse.

Le mourvèdre :

il donne des vins charpentés12 aux tanins fins et bien affirmés exprimant dans leur jeunesse des arômes de violette et de mûre.

Le tibouren : le plus typique, il est délicat et élégant, et offre aux vins rosés la finesse de ses arômes et la richesse de son bouquet.

très rustique et robuste, il apporte aux vins une touche de finesse et de rondeur.

Le sémillon : très utilisé dans la région

© Crédit photos Domaine de Fontcreuse

lcf - Le vin

CIVP/F.MILLO

37

de Bordeaux, il apporte ici de la puissance aromatique aux vins, du gras, de la rondeur et une belle élégance avec des nuances de fleurs blanches et de miel.

©

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération

Le rolle :

L

Le vin


Le vin

Lumière sur …

le Château de Beaupré

Niveau soutenu

texte non adapté par LCF

lcf - Le vin

© Crédit photos Château de Beaupré

L

« a lumière qui court dans les champs et les collines y découpe des dentelles et des rubans de couleurs éblouissantes ; l’air fouetté par les caprices du vent recèle un enveloppant mélange d’herbes aromatiques et de fleurs sauvages, qui ne cesse de changer. Harmonie… un instant éphémère et pourtant inoubliable, la rencontre préméditée de saveurs et de couleurs crée la surprise des sens, le plaisir d’une délectation. Ce bouquet de couleurs et de parfums étourdissants, les Vignobles du Pays d’Aix en Provence vous en réservent la sensualité… ». 38

s nes accidentée tagnes et colli on m : té en m 1. relief tour a autour ns : ce qu’il y : s’installer ici 2. ses enviro s’implanter) . (v te tagnes locales an pl 3. s’im ription des mon développer sc de : s re ai de 4. barres calc in qui attend n (n. f.s) : ba 5. macératio t prolongée, ses arômes rpétuer) : s’es pe se . (v e ué 6. s’est perpét a continué in » : à la mode, d’une toute 7. « tendance climat spécial : ) .s m . (n at 8. microclim petite région de raisins m.s) : variété s teintes 9. cépage (n. touches, légère es uc do : p) f. . (n uent le vin 10. nuances ents qui constit la partie ém él : ) .p m . pente est 11. tanins (n . m.p) : la char dj (a s c’est le té n pe e maison, ici 12. char le toit dans un te or pp su i qu ature squelette, l’oss nt, achète quérir) : obtie des ac . (v rt ie basse typique n 13. acqu tio f.s) : végéta . (n ue ig rr 14. ga rranéenne régions médite

LEX IQUE

A

insi, voilà le décor, planté par les professionnels de cette appellation! Le domaine de Beaupré commence son histoire au début du XVIIIème siècle, avec la construction de la Bastide actuelle. La famille Double, actuellement propriétaire, l’acquiert13 en 1854. Situé à 12 kms à l’ouest d’Aix-en-Provence, le château de Beaupré possède 42 hectares de vignes en coteaux. Soucieux de la tradition viticole, une cuvée «Collection du Château» en rouge est vinifiée spécialement avec les plus vieilles vignes et élevée en barriques de chêne. Vin de caractère et d’équilibre, après quelques années de patience, il exprimera ses arômes de fruits mûrs, et sera le compagnon idéal d’une côte de bœuf braisée ou d’un gibier chassé dans la garrigue14 voisine. http://www.beaupre.fr/ http://www.coteauxaixenprovence.com/


Le produit régional © mksfly

LEX IQUE

isir ) : fait pla (v. réjouir , présent autres u 1. réjouit poivre et ) : cadea l, .s se m c . e (n v a 2. don j. f.s) : nnée (ad 3. assaiso lier ts sel particu cuisiné condimen n bain de u jus s n n a u d s : mure ures dan 4. en sau per des he m e tr : .) r (v 5. marine s …) vantageuse u vin (vin, huile : valeurs a d ) ls p e f. n . n (n io ) : profess 6. vertus .p er m . in is (n gues our cu 7. œnolo ) : outils p .p m . (n s ile 8. ustens

par Daphné Brottet

Fruit de la lumière Emblème de la Méditerranée, l’olive réjouit1 les natifs comme les voyageurs.

Selon la légende, l’olive fut un don

2

© Simon B.

de la déesse Athéna à la ville d’Athènes. Né en Asie mineure il y a 14 000 ans, l’olivier (l’arbre) a été introduit en Provence par les Grecs, après la fondation de Marseille, en 600 av. J-C. Les Grecs puis les Romains ont favorisé son étendue et sa culture sur toutes les terres méditerranéennes. Petite, charnue et ovale, l’olive se récolte entre octobre et janvier. Elle apporte du soleil dans les plats chauds ou froids et se consomme à l’apéritif. Toujours préparée et assaisonnée3, elle se décline sous plusieurs formes et en diverses teintes : noires, violettes et vertes. Après avoir été cueillie, lavée et mise en saumure4 pendant un mois, on peut enfin la manger. Elle peut mariner5 avec de l’ail, des poivrons ou des anchois et devient un condiment. Elle se cuisine facilement avec des viandes ou des poissons, et des légumes pour des plats soit simples, soit très élaborés.

40

© A.Poulos

lcf - Le produit régional

© Andrea.Pacelli

De ce fruit, on obtient la célèbre huile d’olive connue pour son goût prononcé. Elle est conseillée par les diététiciens pour ses vertus6 nutritives et anti-oxydantes et recommandée par les cuisiniers pour ses multiples saveurs. Certaines huiles d’olive se dégustent par les connaisseurs, de la même façon que le vin par les œnologues7. De l’olivier, on utilise tout : les feuilles pour ses bénéfices médicinaux, le bois pour réaliser des ustensiles8 de cuisine par exemple, et le fruit pour la cuisine. L’huile essentielle d’olive est très recherchée dans la fabrication de © Viou produits de beauté car elle est relaxante et tonifiante lorsqu’elle est appliquée sur la peau. Enfin, si elle fait partie de la composition du très renommé Savon de Marseille, elle a aussi très longtemps été employée pour nous éclairer avec des lampes à huile.


Cuisine

LEX IQUE

a quand on n poisson ’u d té ô c . m.s.) : 1. filet (n arêtes roient en… nnes qui c o enlevé les rs e p : ) s (n. m.p régaler) : 2. adepte ous (v. se -v z le a g é 3. r vec s plaisir a faites-vou tit peu p n té .s) : u e m . ttez de co (n t le 4. fi rver) : me e s x) é u r o . d (v u z fe 5. réserve u fort (contraire = : fe 6. feu vif nter (v.) : pime 7. relever

par Mélanie Hernandez

La ratatouille, un plat typiquement méditerranéen.

Ingrédients pour 6 personnes 2 oignons moyens 2 petits poivrons (1 rouge, 1 vert) 3 courgettes 2 aubergines 4 belles tomates 4 gousses d’ail, 1 branche de thym, 1 branche de romarin, 3 feuilles de laurier,

© balise42

© OTCM / ADD - © OTCM / HAUER

Composée des légumes du soleil, elle se consomme chaude ou froide, en entrée ou en accompagnement. Je l’apprécie particulièrement avec un filet1 de poisson grillé ou simplement avec un œuf ! Sachez qu’il existe autant de recettes de ratatouille que de familles qui la préparent. Il y a ceux qui mélangent tout, et les adeptes2 de la cuisson séparée des légumes (dont je fais partie !). De toute façon, tout le monde sera d’accord pour dire qu’elle est encore meilleure le lendemain ! Le secret pour bien réussir, c’est avant tout d’utiliser une huile d’olive fruitée et de faire cuire les légumes longuement et doucement. C’est une recette que vous pouvez facilement personnaliser, alors laissez parler votre imagination et régalez-vous3 !

sel et poivre

La recette © naotakem

Coupez vos légumes en cubes et conservez-les séparément. Dans un filet4 d’huile d’olive, faites dorer les oignons avec les poivrons, puis réservez5. Même opération avec les aubergines qui doivent être fondantes, puis avec les courgettes qui doivent rester croquantes.

Remuez de temps en temps et découvrez un peu s’il y a trop de liquide.

L’astuce du chef

© naotakem

Lorsque les courgettes sont prêtes, ajoutez les aubergines, les oignons et les poivrons. Sur feu vif6, saisissez 3 minutes en remuant. Ajoutez alors les tomates avec l’ail (n’oubliez pas d’enlever le germe !) et les herbes, salez, poivrez puis laissez sur feu doux avec un couvercle pendant 40 minutes.

Personnellement j’ajoute une petite pointe de piment d’Espelette, pour relever légèrement le plat sans le rendre agressif.. lcf - Cuisine

41


© Yoshi

Expatrié

1

par Stéphanie Fabre

C

© Archit Ratan

haque année, en août ou en septembre, des centaines de pèlerins1 se rendent dans la ville de Mathura, au nord de l’Inde, pour célébrer la naissance du dieu Krishna. Comme j’habite à Delhi qui n’est pas très loin de Mathura, j’ai voulu assister à cet anniversaire très spécial que les Hindous appellent Janmashtami.

Le matin, nous sommes partis, un ami indien et moi,

à moto. Il pleuvait à verses2 car c’était la période de la mousson. Ainsi il nous a fallu 5 heures pour parcourir les 120 kilomètres qui séparent Delhi de Mathura. Heureusement en Inde, les routes sont bordées de petits restaurants où l’on peut s’arrêter, manger, boire un thé et se reposer. Nous avons bu beaucoup de thés en attendant que la pluie s’arrête ! En chemin, nous avons visité une autre ville sainte, Radhakund, un village dans lequel, selon la légende, Krishna avait l’habitude de jouer avec son amoureuse Radha. Quand nous sommes finalement arrivés à destination, la ville était en effervescence3 : le temple principal était illuminé et les rues étaient remplies de 42 marchands, de vendeurs de friandises4 et de fleurs. En Occident, nous associons le sacré au recueillement © Mayapur

souvent calme et silencieux, alors pour moi, toute cette agitation ressemblait à une fête foraine5, pas à une fête religieuse. D’ailleurs durant la nuit, j’ai dû réinterpréter beaucoup de mes impressions. Ainsi l’ambiance, malgré la foule, était très détendue et agréable, peutêtre parce que Krishna est un dieu beau, doux et très aimé des Indiens : il est représenté gourmand dans son enfance ; gardant les vaches dans sa jeunesse ; s’amusant et jouant de la flûte6 avec les jeunes filles dans son adolescence ; conseillant les Pandava, ancêtres mythiques des Indiens, pendant la célèbre bataille du Mahabharata. Pour entrer dans le temple, nous avons laissé nos chaussures dans une consigne7, assez loin : ensuite nous nous sommes promenés toute la soirée pied nus. J’étais d’abord horrifiée à l’idée de marcher sans chaussures dans la rue pleine de boue ; mais je me suis vite habituée. La file était immense pour entrer dans le temple, et nous étions si serrés que je pouvais sentir la respiration des autres femmes dans mon cou. Il y avait des bébés, des vieilles femmes, et tout le monde attendait sagement alors que cette situation aurait été très stressante en France. Finalement, nous sommes entrés dans le temple rempli de lumière, de fleurs, de prières et de musique. Il fallait passer rapidement devant l’idole du dieu car la foule8 nous poussait en avant.

© Carol Mitchell

lcf - Expatrié


ux voyage religie s qui font un ne on rs pe : . m.p.) 1. pèlerins (n coup et très fort au be ce) : es imé (ambian 2. à vers ence : très an sc ve x… er au te eff gâ 3. en ons, (n. f.p.) : bonb et manèges 4. friandises ux je ec av te e : fê 5. fête forain t de musique en m ru st des objets en in : s.) peut déposer on 6. flûte (n. f. où u lie (n. f.s.) : ité 7. consigne ssemblées un temps lim po personnes ra de e br sécurité ur m no d remarquée s.) : très gran vue, sans être re êt 8. foule (n. f. ns sa : e (adj. f.s.) 9. inaperçu ntraire (n. m.s.) : co e 10. invers niqué, apeuré pa : .) .s dj. m 11. affolé (a

Finalement, cette nuit a été une expérience incroyable ; d’abord parce que cette fête est un important festival hindou ; ensuite parce que j’ai compris que face à une nouvelle culture, on pouvait très vite être surpris et même affolé11 alors qu’on se croyait ouvert d’esprit : mais en restant calme et en acceptant d’être « traversé » par un nouveau mode de vie, l’expérience devient magique !

Le panthéon hindou compte des milliers de dieux mais on reconnait les 3 principaux : Brahma le créateur, Vishnou qui organise l’univers et Shiva qui le détruit et reconstruit. Krishna est un avatar, une forme de Vishnou.

39

lcf - Une Française en voyage

Gregoire Fossemalle

En sortant vers minuit, la pluie a recommencé à tomber. Nous nous sommes abrités devant des magasins et il y avait du monde partout. D’habitude, on me regarde avec curiosité mais cette nuit je suis passée inaperçue9 au milieu de la foule occupée par la fête et par la pluie : pour une fois, je pouvais tranquillement observer les gens autour de moi, alors que d’ordinaire, c’est plutôt l’inverse10 ! Très naturellement, nous nous sommes endormis là, avec d’autres familles et pèlerins : tous les hôtels étaient complets. Jamais je n’aurais pensé dormir un jour dans la rue ! Au milieu de la nuit, une vache est même venue se coucher contre nous : animal sacré en Inde, elle nous a sans doute protégés !

©

© Koshy Koshy

LEX IQUE


Correspondants

LEX IQUE

assent par nsiter) : p larité physique a tr . (v t n e icu 1. transit . f.s) : part ons qui aident à nomie (n 2. physio ns (n. f.p) : des rais s populations tio t de 3. motiva éplacemen ligés de… rateur : d ob ig t m n x so u : 4. fl és de… g li b o t 2 langues n e : qui parl 5. se voie ) .s m j. d de e (a 6. bilingu r (v.) : aller au fond nimaux e :a c s n r fo u n to ’e u 7. s s, uils, va re v e h es-rouvre tes c n , ges, chê 8. daims iè lan p -l s u e o n s ê s, ch rs : arbre ie s u étal o 9. olivier b m r illes en istes, a alisiers, c . f.p) : petites boute ont fait i u q es (n e la Bible tt d e s n e a g c a . n 0 n 1 o ages : pers Jésus 11. Rois M oyage pour adorer v ux a re u ta un long ats de sous l’eau as : comb e id é r r rd a o c g . : 2 ) s 1 f. rtage j. d (a rgée ble, de pa 13. imme l (adj. m.s) : agréa au même e iv rr a ia ui 14. conviv t (v. coïncider) : q idan ile 15. coïnc bain d’hu ue e m mo nt q s) : cuisson dans un (n. f. 16. friture

Au sud de l' Espagne, face au Maroc, se trouve Algésiras, port de commerce mais aussi ville multiculturelle où transitent1 des francophones en provenance du Maghreb et du nord de l' Europe. Cette particularité marque les habitants et la physionomie2 de la ville.

C'est suite à cette demande importante d'apprentissage des langues étrangères dans la région du « Campo de Gibraltar », que l'École Officielle de Langues d'Algésiras (E.O.I.) a vu le jour en juin 2006. Il s'agit d'un établissement public qui fait partie du réseau du Ministère de l'éducation andalouse et qui dispense gratuitement un enseignement en langues (français et anglais). Il organise également différentes activités culturelles et des séjours linguistiques. Actuellement notre école compte environ 500 étudiants de tous âges, de tous horizons, de tous profils professionnels et dont la majorité sont des femmes. Cependant, nous avons tous en commun notre passion pour la langue française. De par leur diversité, les étudiants qui apprennent le français dans notre école ont chacun des motivations3 très différentes. La proximité du Maroc, l'importance du flux migrateur4 à Algésiras provenant de ce pays ainsi que les liens historiques et

économiques qui unissent les deux rives, expliquent que beaucoup d'entre nous étudient le français pour faciliter les relations avec ce pays. Beaucoup de Marocains étudient dans notre école. D'autres aiment cette langue parce qu'ils l'ont déjà étudiée et veulent approfondir leurs connaissances. Par ailleurs, suite à la réforme européenne des universités, les étudiants se voient obligés d5'avoir un diplôme de39niveau B1. Il y a aussi un grand nombre de professeurs qui y suivent des cours, soit parce qu'ils ont besoin d'une remise à niveau, soit parce qu'ils font partie d'un centre bilingue6 et que l'E.O.I. leur dispense des cours spécifiques. De plus, il faut prendre en compte l'émigration espagnole dans les pays francophones pendant les © Antonio Periago Miñarro

par Article rédigé de les étudiants s pe ou gr deux année de cinquième ff icielle de de l'École O siras. Langues d'Algé

lcf - Correspondants

44


« la erizada », de délicieux fruits de mer. En été, on peut déguster toutes sortes de poissons dans les « chiringuitos » (petits bars de plage), tels que des sardines « al espeto », de la daurade « a la espalda », de la friture16 de poissons ou encore du poulpe grillé.

années 60-70. À leur retour en Espagne, les enfants ne voulaient pas oublier le français et ont continué à l'étudier. Enfin, certains disent être attirés par la prononciation et la mélodie de cette langue. Située stratégiquement près du détroit de Gibraltar, Algésiras est une des régions du pays qui a le mieux su préserver son environnement. De fait, on y trouve deux parcs naturels : celui du Détroit et celui de Los Alcornocales, espaces protégés d'une inégalable richesse. On ne peut pas visiter la région sans s'enfoncer7 dans ses forêts où l'on trouve une grande variété d'espèces animales et végétales : des daims8, des chevreuils8, des vautours8, des oliviers9 sauvages, des chênes-lièges9, des chênes-rouvres9. Le «Campo de Gibraltar» offre non seulement de magnifiques paysages, mais aussi, si on se perd par ses sentiers, des barrages ou des vallées où poussent des alisiers9, des cistes9 ou des arbousiers9. Algésiras possède un grand nombre de traditions et de fêtes pittoresques dont voici les plus importantes.

La «Feria Real» est l'occasion pour les habitants de montrer leur esprit joyeux et festif pendant une semaine en juin. C'est aussi l'époque des «corridas»12 qui sont très célèbres dans la région.

© agnes gautier

Le 5 janvier, a lieu une fête appelée «Arrastralatas» où les enfants traînent des canettes10, faisant beaucoup de bruit, pour attirer l'attention des Rois Mages11 et recevoir leurs cadeaux.

Le 15 août, a lieu la fête patronale de la Vierge de «la Palma». La statue est sortie de la mer où elle reste immergée13 toute l'année pour éviter les orages dans la baie d'Algésiras. L'ambiance de kermesse est assurée sur la plage du «Rinconcillo».

© Heather Cowper

46

La tradition et la gastronomie se rejoignent la veille de la Toussaint où les habitants vont au marché de la ville pour acheter des fruits secs de saison. Nous allons d'ailleurs vous parler maintenant de la riche gastronomie régionale. D'abord, les « tapas » (petits apéritifs élaborés) permettent aux amis de se retrouver et de passer un moment convivial14 dans un bar ou un restaurant. L'art culinaire suit également le rythme des saisons. En février et coïncidant15 avec le Carnaval, les plats typiques sont « la ortigada » et lcf - Correspondants

Pour Noël et pour l'Epiphanie, il existe un grand choix de pâtisseries traditionnelles à base de miel, d'amandes, de cannelle et de confiture de potiron. On peut vous assurer qu'un séjour chez nous est une expérience vraiment inoubliable. On vous attend !


Jeux

2 - JEU FLECHE

par Florence Teste

1 - PHRASES EN DESORDRE Remettez dans l’ordre ces phrases trouvées dans les différents articles de ce numéro de LCF : à activité ateliers Bretagne d’ d’des écriture écrivain en est Il il installé jeunes les organise où parallèlement pour s’ son achetait après avoir conduire d’ de devenue Elle est l’ la occasion on passé permis première que son voiture bien cœur dans de de de des faut En il l’ la le Marseillais OM parler performances place plus ses spéciale sportives XVIIe à agrandissement au d’ de de depuis étapes fondation histoire historiques jusqu’ la la Le les les Marseille musée par Phocéens principales retrace siècle son ville

Associez le mot et la définition correspondante (tous les mots se trouvent dans les lexiques des articles de ce numéro) : Ornière Couvent Fiction Ludique Relever Feuilleter Surdoué Récemment

Très intelligent Histoire inventée, non réelle Amusant, qui est fait pour jouer Communauté religieuse de femmes Il y a peu de temps, dernièrement Pimenter Creux, trou dans la route Tourner les pages d’un livre sans lire réellement

3 - LE CODE SECRET Déchiffrez le code à l’aide du tableau ci-dessous 19-15-9-19 19-1-20-9-19-6-1-9-20 4 -5-1 9 6-l -5 -21 -18 -19 , 4-5 -19 6-1 8 2 1-9 -20 -19 , 13 -5-1 3-5 4 -5-1 9 6-5 -2 1 9 -l -l -5-1 9, 19 -9 3 ‘ 5 -19 -20 4-1 -14 -1 9 2 0-1 5-1 4 1 0-1 -18 -4-9 -14 1 2 0-1 5 - 9 1 7-2 1-5 20 -21 l -5-1 9 3 -21 -5-9 - l l -5 -19 !

4 - LA RATATOUILLE Retrouvez 22 mots de la recette de la ratatouille (en page 41) dans la grille suivante (horizontalement de gauche à droite et verticalement de haut en bas).

AIL AJOUTEZ AUBERGINE COURGETTE CUBE ESPELETTE FILET HERBES HUILE INGREDIENT LAURIER

OIGNON OLIVE PIMENT POIVRE POIVRON RATATOUILLE RECETTE ROMARIN SEL THYM TOMATE

47

Solutions des jeux (p.48) lcf - jeux


Solutions des jeux de la page 47 exercice 1 : Il s’est installé en Bretagne où il organise des ateliers d’écriture pour les jeunes parallèlement à son activité d’écrivain.

Langue et Culture Françaises Siège : 34, rue du Major Flandre, 34000 Montpellier info@lcf-magazine.fr LCF Magazine, association loi 1901, enregistrée en Préfecture de l’Hérault sous le numéro W 343014632.

Directrice de publication : Florence TESTE direction@lcf-magazine.fr

Elle est devenue la première voiture que l’on achetait d’occasion après avoir passé son permis de conduire. En plus de ses performances sportives, il faut parler de la place bien spéciale de l’OM dans le cœur des Marseillais Le musée d’histoire de Marseille retrace les principales étapes historiques depuis la fondation de la ville par les Phocéens jusqu’à son agrandissement au XVIIe siècle

exercice 2 :

Directeur artistique : Rémi ORZALESI

Rédactrice en chef : Florence TESTE

Rédacteurs :

Claire BILLIET Daphné BROTTET Alexis CAUCIGH Pit CEVENOL Stéphanie FABRE Alex FLACOUTE Noémi GARDET Alice GOY-BILLAUD Mélanie HERNANDEZ Romain LE ROUX Nathalie MAILHAC Marion MUNOZ Emilie ORZALESI Florent PERONNET Florence TESTE Khiem TRAN-DINH Sophie TRINTIGNAC

Comité de rédaction et relecture : Florence TESTE Mélanie HERNANDEZ Alice GOY-BILLAUD Rémi ORZALESI

Création du site : Emilie ROY

Publicité :

Clarisse MARATCHIA Sophie TRINTIGNAC

Voix : Marion PREITÉ

Ingénieur son : Aymeric GARDEIL

exercice 3 : Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles, Si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles ! Edmond Rostand : Cyrano de Bergerac, acte II, scène VIII

exercice 4 :

LCF#04-février 2013  

Quatrième numéro du magazine LCF (Langue et Culture Française). Ce mensuel a pour objectif de promouvoir la culture et la langue française à...

Advertisement