Page 1

Volume 22, numéro 5 Juin 2019

Rapport de l’Enquête nationale sur les femmes autochtones

LE CONSTAT D’UN GÉNOCIDE • • cdem.ca SERVICE AUX ENTREPRISES

Droit civil Droit du travail

• •

Entrepreneurship Droit autochtone

Cabinet en ligne: lajoiepearson.com 1 844 901-9111


Spécial Sortie Été 2019

Trois propositions pour le cinéma Par Chantale Potvin Journaliste

Uashat mak Mani-utenam- Voici quelques films qui sont attendus cet été et La Voix des Premières Nations a sélectionné trois films qui sauront sans doute vous plaire.

Avengers : phase finale Réalisé par Joe et Anthony Russo, les acteurs principaux sont Robert Downey Jr, Scarlett Johansson, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth et Paul Rudd. À la lumière de la bande-annonce, il est certain que ça va brasser. Avec une finale cinématographique de trois heures, il est évident que les super-héros devront déployer les plus géniales stratégies pour retrouver leurs coéquipiers disparus et pour vaincre le super-vilain Thanos.  

Bonne fête des Pères!

Rocketman

À tous nos pères, nos grands-pères et arrière-grands-pères qui embellissent nos vies chaque jour!

Dans la foulée du film Bohemian Rhapsody, qui raconte l’histoire du groupe Queen, Rocketman, réalisé par Dexter Fletcher et mettant en vedette Taron Egerton, Jamie Bell et Bryce Dallas Howard, ont pour mission de retracer la vie tumultueuse et l’œuvre gigantesque du très célèbre Elton John. Les « It’s a little bit funny this feeling inside » et les « Sing us a song, you’re the piano man » se succéderont pendant deux heures pour le bonheur de ceux qui auront apprécié l’un des plus grands chanteurs de tous les temps.

Une joyeuse Fête des Autochtones Ne laisse personne te diminuer Ne laisse personne te dire qui tu es Ne laisse personne te faire douter de toi

Tu es autochtone, tu as une richesse que nul ne peut t’enlever Tu es sorti de bien des épreuves grâce à ta force de survie Tes traces de pas marquent encore le sol de nos terres. Sois fier d’être issu d’une Première Nation!

Pour les fans d’Elton John, ce sera un pur délice d’assister au film qui racontera son histoire.

Le Roi Lion, 25 ans plus tard!

[ Juin 2019 ]

Contactez-nous

C’est officiellement à partir du 19 juillet 2019 que la nouvelle version du Roi Lion sera diffusée sur les grands écrans québécois. Réalisé par Jon Favreau avec les voix de Donald Glover, Beyoncé et Seth Rogen, Simba est de retour dans une nouvelle version du film original de 1994. Pour cette production de 45 millions, il faudra observer les technologies modernes qui apporteront un aspect presque réel aux animaux. Bienvenue à tous! Hakuna Matata!

Vous avez une nouvelle ?

(No ISSN Bibliothèque Nationale du Canada : Imprimé : Innuvelle ISSN 2561 - 1275 Électronique : Innuvelle ISSN 2561 - 1283)

Rédactrice en chef : Suzanne Régis Journalistes : Chantale Potvin, Suzanne Régis Collaborateurs : Eve Bastien (CEPN), Marie-Pier Lainé (TAQ), Véronique Édé (IDDPNQL) Correctrice : Michèle Bergeron Crédit photo (page couverture) : Darryl Dyck Infographie : Yan Riverin (Yan Riverin - Designer Graphique) Tirage : 7 800 copies, maintenant disponible en version Web au https://lavoixdespremieresnations.ca Merci à l’Institut Tshakapesh, CDFM, nos partenaires. Logos des nations commandités par Tourisme Autochtone Québec

418 962-3535 et 418 962-3550 info@lavoixdespremieresnations.ca

Vous avez une publicité ?

418 962-3535 pub@lavoixdespremieresnations.ca

Bureau du journal

108-B, boul. des Montagnais Uashat (Québec) G4R 5P9

Membres du C.A. Sylvie Ambroise, Présidente

Augustin Michel-Ambroise, Vice-président Johnny Jean-Pierre, Administrateur

Photo : Walt Disney

2 • La Voix Des Premières Nations

Photo : www.voir.ca

C’est à tes yeux que tu dois te voir grand C’est à travers ton cœur que tu sentiras ton identité C’est à l’écoute de ton esprit que ta confiance se bâtira

La nouvelle version du film Le Roi Lion, une nouvelle version du film de 1994 qui avait connu un succès phénoménal, est sans doute le film le plus attendu de l’été.


PREMIÈRES NATIONS Rapport de l’Enquête nationale sur les femmes autochtones

De vives réactions à travers le pays Gatineau- Le très attendu rapport de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées mène à un fait simple. Il aura tout de même fallu 1192 pages d’études, de discussions, d’effrayantes statistiques et d’analyses pour en conclure, à 122 reprises dans le document, à un épouvantable génocide. Pour le résumer, le rapport final a été produit grâce aux témoignages de 1484 membres de familles et survivantes, de 83 Gardiens du savoir, d’experts et de représentants gouvernementaux qui se sont généreusement livrés, dans le cadre des 24 audiences qui ont eu lieu en 2017 et 2018 un peu partout au Canada. Il faut aussi compter les 819 personnes qui se sont exprimées par des expressions artistiques.

Recommandations

Partout au pays, de vives réactions se sont fait entendre. Ainsi, Perry Bellegarde, chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN) a jugé qu’une action immédiate et soutenue, en coordination avec les Premières Nations, était essentielle pour mettre sérieusement en œuvre les recommandations. « Des vies sont en jeu. Nous ne pouvons plus attendre pour des actions et des résultats concrets afin d’assurer le respect, la sûreté et la sécurité de toutes les Premières Nations en danger. Ces efforts doivent être coordonnés avec les survivants et leurs familles. Je remercie tous ceux qui ont partagé leurs expériences. Je les remercie pour leur force et leur courage dans cet important exercice de vérité », a déclaré le chef.

Les mots tranchants du chef Picard

des femmes et filles autochtones à travers le Canada ont disparu, été violentées ou tuées, et notre système de justice a échoué. À ce jour, la sécurité et la dignité de mères, filles, sœurs et amies autochtones sont fréquemment

tions. Le débat autour du terme génocide ne doit pas nous éloigner de cet enjeu prioritaire qui se trouve au cœur de la solution », a-t-il tranché, après avoir fait référence, pour expliquer ce génocide, aux pensionnats indiens, à la surreprésentation des Autochtones dans le système correctionnel et aux taux élevés de suicide dans les collectivités autochtones.

Mille et un organismes Plusieurs organisations autochtones, notamment le Regroupement des centres d’amitié, des chefs de communautés, des centres de santé et des personnalités, ont émis des communiqués pour publiciser leurs commentaires suite à la publication du rapport. Or, le mot de la fin revient au premier ministre Trudeau, qui va dans le sens du rapport quant à la gravité de la violence versus les actions canadiennes. « Ceci est un jour inconfortable pour le Canada. Pendant des décennies,

NOTRE ÉQUIPE

Au Musée canadien de l’histoire, le rapport a été officiellement présenté aux gouvernements du Canada, des provinces et des territoires. La présidente de l’ENFFADA, Marion Buller, et la commissaire Michèle Audette n’étaient pas peu fières de leur travail.

NOS COLLABORATEURS

Ça pourrait être toi SUZANNE RÉGIS

Rédactrice en chef et journaliste

CHANTALE POTVIN Journaliste

menacées. Nous avons entendu que leurs droits humains sont constamment et systématiquement bafoués. C’est honteux. C’est absolument inacceptable. Et cela doit cesser », a affirmé le premier ministre Trudeau.

EVE BASTIEN CEPN

MARIE-PIER LAINÉ TAQ

VÉRONIQUE ÉDÉ CDEPNQL

TON PRÉNOM TON NOM Organisme

Nous sommes à la recherche de pigistes autochtones

INTÉRESSÉ(E) ? CONTACTEZ-NOUS.

La Voix Des Premières Nations • 3

Pour sa part, Ghislain Picard, chef de l’APNQL, ne mâche pas ses mots pour dénoncer les crimes et la violence physique et sexuelle envers les femmes des Premières Nations. Selon l’APNQL, les crimes et la violence décrits dans le rapport sont les conséquences directes de politiques planifiées et exécutées par la Couronne tout au long de l’histoire, depuis les premiers contacts. « Chaque crime, chaque cas de violence et chaque cas d’abus sexuel ou physique à l’endroit des femmes et des filles autochtones, peu importe le lieu où elles se trouvent au Canada, est inacceptable et représente un crime de trop. La Couronne doit honorer ses obligations constitutionnelles et fiduciaires, et prendre toutes les mesures nécessaires et urgentes pour assurer la réparation pleine et entière des préjudices infligés à l’ensemble des Premières Na-

Les commissaires de l’ENFFADA écoutent le discours de Justin Trudeau.

[ Juin 2019 ]

Le rapport final contient 231 recommandations. En plus de la demande de la reconnaissance des langues autochtones comme des langues officielles, l’une de ces recommandations insiste sur la nomination d’un négociateur national aux droits des Autochtones et aux droits de la personne. Une autre traite de la mise sur pied d’organismes autochtones civils de surveillance de la police. « Comme de nombreux témoins l’ont exprimé, ce pays est en guerre et les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA*** autochtones sont en état de siège », peuton lire dans l’introduction du rapport. (***Définition des gens 2ELGBTQQIA (bispirituel, lesbienne, gai, bisexuel, transgenre, queer, en questionnement, intersexe et asexuel).

Des échos d’un océan à l’autre

Photo :Fred Chartrand

Journaliste

Photo :Adrian Wyld

Par Chantale Potvin


NATION INNUE Archéologie à Pessamit

Un projet unique au Canada Journaliste

Pessamit - Afin de comprendre la sédentarisation des Innus, le Conseil des Innus de Pessamit et Archéo-Mamu Côte-Nord se sont associés dans le cadre d’une approche archéologique novatrice. Le projet Auenitshenat Pessamiulnuat? - Qui sont vraiment les Innus de Pessamit? est une première au Canada. Pour leur recherche, les responsables du projet se sont appuyés sur des études qui dessinent le parcours des événements qui ont mené à la Loi sur les Indiens, signée en 1876 et expliquant la création des réserves autochtones au Canada. Pour sa part, la réserve de Pessamit, ouverte en 1861, s’inscrit dans ce contexte historique.

Rappel important

4 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Selon un extrait du livre de Rémi Savard et Jean-René Proulx, intitulé

Canada : derrière l’épopée, les autochtones, la Loi sur les Indiens visait l’assimilation des peuples autochtones à la société eurocanadienne. « Cet ethnocide était considéré comme un passage obligé pour le développement de l’économie canadienne. Il faut savoir que les enjeux économiques de l’époque relèguent au second plan le commerce des fourrures, alors que les industries forestières et minières prennent une importance grandissante. On désigne l’administration des Affaires indiennes comme autorité responsable de la dépossession territoriale des peuples autochtones, devant permettre le développement économique de ces territoires », peut-on lire dans le document.

Conjuguer avec les irritants du passé Les chercheurs se sont questionnés. Le but était de savoir comment les Pessamiulnuat ont conjugué avec cette nouvelle façon de vivre en devenant forcément sédentaires et com-

Des raisons humaines et politiques

Photo : BAnQ

Par Chantale Potvin

Prise en 1946, cette photographie montre une rue du village de Pessamit avec les bâtiments de la Compagnie de la Baie d’Hudson en avant-plan.

ment ils se sont «adaptés» à la colonisation, à l’exploitation forstière, aux actions discriminatoires de l’État et à celles des missionnaires de l’époque.

Une grosse équipe Le projet, qui sera filmé, a pour mission claire de raconter l’histoire des Innus de Pessamit, d’hier à aujourd’hui. Pour y parvenir et pour documenter les conclusions, pendant les mois de mai et juin 2019, des lieux

significatifs fréquentés par les Innus seront explorés. Ainsi, avec les objets trouvés, un inventaire archéologique sera dressé. Il est important de préciser que ces investigations impliquent la participation d’archéologues, d’ethnologues, d’une ethnographe, d’aînés et d’autres gens de la communauté. Les aînés auront pour tâche d’interpréter les découvertes à la lumière de leur vécu et de leurs connaissances. De plus, du 21 mai au 28 juin, le public est invité à participer aux fouilles et à visiter le site de recherche.

En plus d’inévitablement abolir des préjugés envers les Innus de Pessamit, les résultats des recherches serviront aux paliers des gouvernements qui pourront les utiliser pour parfaire leurs programmes liés aux Autochtones et pour mener à la réconciliation avec les peuples des Premières Nations. Les responsables pensent aussi que le projet inspirera des jeunes pour entamer une carrière en archéologie.

Pour tous les goûts Pendant la période des fouilles, des activités intéressantes sont au menu. Ainsi, les gens pourront assister à des conférences et rencontrer un guide innu. Pour en connaître davantage sur le projet ou sur les activités, il faut contacter Archéo-Mamu CôteNord, au (418) 409-7455 ou écrire à fg@archeo-mamu.com.


PREMIÈRES NATIONS Commission parlementaire spéciale sur la protection de la jeunesse

Les enfants autochtones doivent être inclus à part entière

Par Chantale Potvin

présentation des enfants issus des Premières Nations dans le système de la protection de la jeunesse demeure une réalité indéniable et préoccupante, et ce, à tous les stades d’intervention », a-t-il déclaré, en ajoutant que les statistiques démontrent clairement une situation critique et alarmante.

Journaliste

Québec - Ghislain Picard a récemment fait une sortie publique très médiatisée afin que le premier ministre Legault intègre, selon leur réalité, les enfants autochtones dans la Commission parlementaire spéciale sur la protection de la jeunesse. « Nos enfants méritent aussi de grandir dans la dignité », a lancé le chef de l’APNQL. Cette sortie médiatique fait suite à la récente et très soudaine décision de François Legault qui a mis en branle une Commission parlementaire spéciale qui sera présidée par Régine Laurent, l’ex-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) et actuelle analyste à LCN. Cette décision fait suite au décès de la fillette de Granby, décédée après de nombreux sévices, qui est souvent comparée à Aurore l’enfant martyre.

Revoir la DPJ et le système judiciaire En plus de demander la révision des rôles de la DPJ et des tribunaux, l’APNQL souhaitent publiciser les inégalités subies par les enfants des Premières Nations au Québec. « De plus, l’APNQL exige la nomination d’une personne issue des Premières Nations à la co-présidence de la Commission parlementaire spéciale. Et nous demandons que les enjeux spécifiques aux enfants des Premières Nations fassent partie du mandat de la Commission.

Le premier ministre, François Legault, a décidé de créer la Commission parlementaire spéciale sur la protection de la jeunesse après la mort atroce de la petite martyre granbyenne.

Surreprésentés! Dans son discours, tout en s’appuyant sur des chiffres et des statistiques percutantes, Ghislain Picard insiste sur l’importance d’inclure les Premières

Nations dans le processus de réflexion et au sein des discussions de la Commission parlementaire spéciale. « Bien que toute décision concernant un enfant doive être prise dans son intérêt supérieur et son mieux-être, la surre-

Quelques chiffres alarmants Les chiffres officiels stipulent que les signalements retenus pour les Premières Nations sont 4,4 fois plus élevés. Aussi, les enfants des Premières Nations sont 6 fois plus susceptibles que les enfants allochtones de voir leur sécurité ou leur développement jugé compromis et le taux de placement par la DPJ est 8 fois plus élevé que celui des enfants allochtones.

En équipe et pour bientôt! Lors de récentes déclarations, François Legault a annoncé qu’il fournira plus de détails dans les semaines prochaines et il a ajouté que pour le bien de tous les enfants québécois, il collaborera avec les partis d’opposition afin de bien repenser le système de protection des enfants.

À l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, reconnaissons et célébrons l’héritage multiculturel et millénaire des Premières Nations et des Inuit.

Ministre responsable des Affaires autochtones

• • !

Tshima minuatameku neme innu-tshishiku

• •

De l’écoute et du soutien pour traverser les multiples conséquences liées à l’acte criminel. De l’information sur le processus judiciaire, ainsi que sur tes droits et recours. De l’accompagnement dans le processus judiciaire. De l’orientation vers les ressources juridiques, médicales, sociales et communautaires qui peuvent également te venir en aide.

Tu n’es pas seul(e) !

Mashinaikanitshuapa ka uitshiakaniht ka matshi-tutuakaniht, anitshenat CAVAC eshi-uinakaniht.

Fais-le (418) 962-2822 ou sans frais 1 866 LE CAVAC (532-2822)

TU AS ÉTÉ VICTIME OU TÉMOIN D’UN ACTE CRIMINEL ? QUELQU’UN PRÈS DE TOI A ÉTÉ VICTIME OU TÉMOIN ? IL Y A DE L’AIDE ! TU N’ES PAS SEUL(E) !

www.c avac . q c . c a Nos services sont confidentiels et gratuits et s’adressent aux hommes et aux femmes, de tous âges.

La Voix Des Premières Nations • 5

Qu e cel a s oit p our :

[ Juin 2019 ]

Sylvie D’Amours


Fête des Pères

Conseil des Innu de Ekuanitshit

Utaumau tshishiku Nutaui Tshishatshitin Kassinu katshishkutamuin Nete uht nutshimit Tshinashkumitin Je t’aime Papa Je te suis reconnaissant(e) De m’avoir transmis Tes connaissances du territoire Merci

+ de 21 juin 2019 3 50 0$ e u n pri Innu tshishik ute Ekuanitshit x

Journée nationale des Autochtones PROGRAMMATION OFFICIELLE

6 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

ENFANTS : 9h à 11h :

Jeux gonflables, remises de tatouages et de ballons hélium, collations santé gratuites

11h à 13h :

Maquillage visage gratuit

12h :

Diner mets traditionnels et blé d’inde gratuit

12h :

14h30 :

Concours château de sable

13h30 :

Apportez vos gourdes d’eau si possible, il y aura de l’eau aromatisée et nous sauverons beaucoup de bouteilles d’eau!

Conseil des Innu de Ekuanitshit

9h à 12h : 9h :

ADULTES :

EN SOIRÉE :

Cuisson du gibier à l’extérieur et de la bannique sous le sable

Cérémonie d’ouverture avec le Teueikan, Jean-Baptiste Bellefleur Makusham pour ceux participant au concours d’habit traditionnel

18h00 : Concours tir de pigeon d’argile, homme et femme, 16 ans et + Diner de mets traditionnels gratuit 18h30 : Concours sciage de bûches, collation santé 18h40

14h30 à 16h30 : Course à canot (plage)

À la maison de la culture Innue 34, rue Nashipetimit Ekuanitshit (Québec) G0G 1V0

Bienvenue à tous !

Danse Pow-Wow pour les enfants Remise des prix

19h à 22h :

Chanteurs locaux : INNUTIN, Gaetan Nolin…

22h :

Feux artifices


PREMIÈRES NATIONS Imposteurs se proclamant Autochtones Par Chantale Potvin Journaliste

Wendake - Suite à une enquête d’Isabelle Hachey, parue dans La Presse, l’APNQL a publié une importante mise en garde contre les imposteurs qui s’autoproclament Autochtones afin de profiter des avantages, de soutirer de l’argent ou d’obtenir des droits spéciaux dans les établissements carcéraux. Tout dépendant de ce à quoi ils aspirent, les uns se présentent comme étant des marchands de divers produits et services, tandis que d’autres osent officiellement prétendre être shaman ou guide spirituel autochtone. D’une communauté à l’autre, dans plusieurs établissements, les exemples d’improvisations corrompues s’accumulent.

Rien de drôle! À la lumière de ces dénonciations, l’APNQL, insiste pour encenser les

services spirituels qui sont offerts par des vrais Autochtones, mais juge les gestes des usurpateurs comme étant hautement crapuleux. « Dans un contexte où l’appropriation culturelle soulève des préoccupations, il n’y a pas plus malhonnête que de tromper le public de façon aussi flagrante en s’adonnant à de la fausse représentation. S’autoproclamer «guide spirituel» ou «shaman» sans aucune affiliation à ni l’une, ni l’autre de nos Premières Nations relève de l’escroquerie, en plus d’être complètement irrespectueux envers les personnes qui placent leur confiance en ces individus », a déploré Ghislain Picard, chef de l’APNQL.

Aidés des gouvernements Pour renchérir, le chef Picard juge que l’exploitation de la vulnérabilité des Autochtones est inacceptable et il a ajouté : « certains s’y adonnent sans gêne, et même parfois avec l’appui for-

mel des gouvernements qui se font ainsi les complices d’un tel simulacre ». Pour régler la problématique, devant les chefs de l’APNQL, M. Picard a soumis l’idée d’établir un répertoire officiel pour identifier les personnes reconnues par leur Nation pour les fins de services qui puisent leur source dans la spécificité authentique, traditionnelle, culturelle ou spirituelle autochtone. De plus, des communications seront faites avec les dirigeants des prisons afin que le processus de vérification de l’authenticité de l’affiliation autochtone de certains détenus soit plus sévère.

Un mot sur les prisons Selon l’enquête de La Presse, des personnes, qui se qualifient de sages aînés, sont embauchées dans les pénitenciers québécois pour offrir des services spirituels aux Autochtones incarcérés. Sans aucune reconnaissance d’aucune nation autochtone du Québec, ils rencontrent les détenus des

Photo : Chantale Potvin

Soyez vigilants

Au moment d’écrire ces lignes, la seule façon dont le Service correctionnel du Canada décide si un détenu est Autochtone se fonde seulement sur la déclaration de ce dernier. Il n’y a donc aucune vérification officielle.

Premières Nations. Aussi, des centaines de criminels se disent Autochtones dès leur entrée au pénitencier. Cela fait leur affaire, car ils peuvent ainsi bénéficier de certains avantages, telles qu’une réévaluation plus rapide de leur dossier, des visites plus fréquentes de leur conjointe et une libération conditionnelle anticipée.

Il faut que ça cesse Selon le reportage très étoffé et recherché de La Presse, plusieurs passe-droits accordés dans les prisons sont révélés, ce qui ne

manque pas d’outrer Ghislain Picard qui a tranché en affirmant : « Dans le milieu carcéral, des membres de nos communautés sont soustraits de certains programmes ou services au bénéfice d’autres personnes qui n’y ont peut-être même pas droit. On ne souhaite pas laisser passer ça ».

Informations Pour conclure, au moment d’écrire ces lignes, 469 détenus québécois se disent autochtones ou métis alors qu’aucune nation métisse n’est reconnue au Québec.

MINI POW WOW LE 21 JUIN 2019 Venez célébrer la Journée nationale des Autochtones site de l’agora, rue Dequen à Uashat

La Grande entrée se fera à 12h Kitchisippi-Rini drum / Red tail spirit singer et

Journée sans alcool et

Pwan Mameankum, Danseur de tête homme, Arianne Aster-Jourdain, danseuse de tête femme, Shukapesh Fontaine, danseur de tête garçon, Shellsea Shetush, danseuse de tête fille

INFORMATION

Joyce Dominique, Maitre de cérémonie et André Papatie, Directeur d’arène

Lauréat Moreau Musée Shaputuan 418 962-4000

Jeux gonflables pour toute la journée Présentation de cuissons traditionnelles Bienvenue aux nouveaux-nés de l’année : NIN NIMISHTIKUM par UAUITSHITUN

12h

Ouverture officielle et cérémonies d’ouverture Prière d’ouverture de Paul-Arthur McKenzie Mot de bienvenue du représentant de I.T.U.M Chants au teueikan de Paul-Arthur McKenzie

MINI POW WOW 17h

Prestations de KASHKUN. CLAUDETTE LABBÉ, LAURENT McKENZIE, ATSHUK GRÉGOIRE et ANDRÉ SIMON

SOUPER COMMUNAUTAIRE 10h30 Clôture de l’évènement et remerciements au public, aux participants et aux partenaires

Visitez et aimez notre page

pow wow des jeunes

Bienvenue à tous !

La Voix Des Premières Nations • 7

sans drogues

10h

[ Juin 2019 ]

Avec


NATION INNUE Été 2019

Ça va brasser cet été à Uashtat mak Mani-utenam! MERCI CHERS EMPLOYÉS

Par Chantale Potvin Journaliste

Uashat mak Mani-utenam – Le timing est excellent pour la communauté d’Uashat mak Mani-utenam, alors que de grands événements sont prévus pour l’été 2019. Nommons ainsi les 15e Jeux autochtones Interbandes, le Festival Innu Nikamu et le Rassemblement des Aînés

Des Jeux très attendus

Tout part du rêve d’une personne. Une fois bien implanté dans votre esprit, le projet peut débuter. Je vois chacun d’entre vous utiliser ses forces, ses capacités, sa compétence, son énergie et sa bonne humeur pour les unir avec les membres de l’équipe. De cette façon, je reconnais que lorsque chacun apporte une perche, nous érigeons ensemble les rêves.

Tshinashkumitinau! À NOTRE PRÉCIEUSE CLIENTÈLE

8 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Merci de la confiance que vous accordez à notre travail et à notre savoir-faire.

JOURNÉE NATIONALE DES AUTOCHTONES Soyons fiers d’être Innu, de notre identité, de notre langue, de notre culture… Chaussés de leurs mocassins, nos ancêtres ont parcouru des milliers de lieues en affrontant parfois l’adversité sans se décourager. À notre tour, marchons sur leurs traces et soyons fier d’être qui nous sommes, aujourd’hui et tous les jours de l’année!

C’est du 5 au 14 juillet que se tiendra la 15e édition des Jeux autochtones Interbandes. C’est dans ce contexte rassembleur que près de 1000 jeunes Autochtones de 9 à 17 ans, provenant de 17 communautés du Québec et du Labrador, se réuniront pour s’affronter amicalement dans le cadre de 21 disciplines sportives. Nommons entre autres l’athlétisme, la course de canots, le volley-ball, le basketball et la natation. Répartis en trois catégories d’âges, les compétitions seront accompagnées d’événements festifs et culturels qui feront la joie des jeunes athlètes. « Il faut saluer l’épanouissement de cette jeunesse qui, par le sport, démontre que le solage de nos communautés respectives repose entre bonnes mains », a souligné Mike Mckenzie, le chef d’ITUM. Il est possible d’avoir davantage d’informations sur la page Facebook des JAIB 2019.

35 ans de musique L’événement musical très convoité Innu Nikamu célébrera cet été sa 35e année d’existence. Ce Festival de musique autoch-

tone se déroulera du 1er au 4 août 2019 et encore une fois, si Dame Nature contribue à la cause, quelque 10 000 personnes devraient passer les tourniquets d’entrée pour assister à l’un ou l’autre des spectacles qui seront bientôt rendus officiels. Or, ce qui est certain, c’est que pendant les quatre jours d’Innu Nikamu, des artistes de différentes nations autochtones se succèderont sur la scène, à travers des musiques traditionnelles et contemporaines envoûtantes, ce qui devrait, comme depuis des décennies, faire le bonheur des milliers de spectateurs qui applaudiront devant la scène.

Rencontre des Aînés Pour la saison estivale de 2019, le 25e Rassemblement des Aînés aura lieu dans la communauté de Uashat mak Mani-utenam, du 31 août au 8 septembre. Les activités se dérouleront sur le site de la Rivière Moisie (Mishta-Shipu en innu). Cet impressionnant événement, qui comptera 300 campements innus, est toujours très apprécié par la population. Le rassemblement réunira plus de 200 aînés qui en profiteront alors pour vivre de touchantes retrouvailles et pour éveiller leurs histoires, leurs souvenirs et leurs plaisirs. Quant au comité de l’organisation du Rassemblement, il veillera à l’aménagement du site : préparation des perches, sapinage, bois de chauffage et tout ce qui concerne le campement et les cuisines collectives de chaque communauté. Il faut préciser que plus de 400 personnes assisteront au souper d’accueil. Le comité devra donc s’assurer que chacun aura sa pitance dans son assiette!


PREMIÈRES NATIONS Chronique développement durable

Vers un développement durable des Premières Nations Par Véronique Édé

Agente de communication IDDPNQL

Saviez-vous qu’il existe une stratégie de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador? En effet, l’Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador (APNQL) a adopté sa première stratégie de développement durable en 1997 afin de consolider sa volonté de participer à une démarche où l’autonomie, le respect, l’affirmation des droits ancestraux et territoriaux reviennent aux Premières Nations. Les Premières Nations ont toujours une forte appartenance au territoire et à leurs valeurs traditionnelles. Elles se sont toujours donné pour mission de préserver la qualité de la Terre-Mère et la durabilité de ses ressources afin de répondre aux besoins des générations actuelles et futures. En ce sens, elles pratiquent depuis des millénaires ce que nous pouvons appeler aujourd’hui le « développement durable ».

Les piliers du développement durable Le développement durable s’appuie sur différents piliers qui sont indissociables les uns des autres :

• Le pilier « économique » se veut comme un moteur d’activité et de croissance qui n’engendre pas une dégradation importante de l’environnement. Le pilier « droits des Premières Nations » doit prendre la place qui lui revient et doit servir de base à toutes les autres activités sur les territoires. Le respect de ces droits est essentiel au développement des Premières Nations et à la mise en application des trois autres piliers.

La stratégie de développement durable Le développement et l’utilisation croissante du territoire apportent des changements majeurs. C’est pourquoi les Premières Nations font face à plusieurs enjeux de développement durable, notamment : qualité et protection du territoire, pérennité des ressources, développement social et économique, sauvegarde des cultures et des langues autochtones, nécessité du partenariat, participation aux processus de décision. Dans ce contexte, l’APNQL a décidé de se doter de sa propre stratégie de développement durable. Élaborée par un groupe de travail composé de membres des Premières Nations et mise en place par l’entremise de l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL), la première version fut adoptée en novembre 1997. Après révision, une deuxième version a été adoptée en 2006 afin de tenir compte des nouveaux enjeux qui affectent les droits et intérêts des Premières Nations. Le respect et la reconnaissance de leurs droits et leurs besoins sont les pierres angulaires de cette stratégie. Elle propose des solutions et des recommandations répondant aux enjeux identifiés, afin de retrouver un équilibre entre l’usage des territoires et des ressources, et la nécessité de développement social et économique. De plus, un

En bref, le développement durable des Premières Nations nécessite un juste équilibre dans l’utilisation des territoires, les pratiques traditionnelles et le respect des ententes entre les différents intervenants. La stratégie de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador est accessible à tous et disponible sur le site web de l’IDDPNQL.

À propos de l’IDDPNQL L’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador est un organisme à but non lucratif, créé en 2000 par une résolution des chefs de l’APNQL dans le but de répondre aux enjeux de développement durable des Premières Nations. L’IDDPNQL offre des services diversifiés aux 43 communautés des Premières Nations du Québec et du Labrador, dans le respect des besoins de chaque communauté, en fonction des priorités et enjeux identifiés localement. Il les soutient et les accompagne dans le cadre des dossiers suivants : consultation et accommodement, planification communautaire globale, ententes sur les répercussions et les avantages, changements climatiques, gestion des matières résiduelles, mines, forêt, efficacité énergétique et langues autochtones. L’IDDPNQL propose un carrefour de services pour répondre aux besoins des chefs et de leur communauté : • Conseil technique en matière de développement durable auprès de l’APNQL. • Recommandations liées au respect des valeurs, droits et enjeux des Premières Nations, aux pouvoirs publics et autres organisations susceptibles d’être en relation avec elles. • Développement de stratégies

et d’outils innovateurs favorisant l’expertise et la prise de décision éclairée des Premières Nations. • Facilitation des partenariats et du dialogue entre organisations autochtones et non autochtones. • Veille et analyse technique et stratégique des dossiers liés au développement durable, et transmission d’informations de qualité.

• Organisation d’ateliers de travail, formations, forums et activités de sensibilisation sur des enjeux d’intérêt pour les Premières Nations. •Service-conseil pour la réalisation de projets communautaires spécifiques. Pour en savoir plus : iddpnql.ca | fnqlsdi.ca (site en anglais)

Les Galeries Montagnaises 1005, boul. Laure Sept-Îles, QC G4R 4S6

Hélène Fillion

Pharmacienne propriétaire

tél. : 418 962-9711 ext. 10 Téléc. : 418 962-1912 fphx024@pharmaprix.ca www.pharmaprix.ca

Avis public de notification (articles 136 et 137 C.p.c.)

Avis est donné à Noëlla Mark et Valessa Mark-Mollen de vous présenter au greffe de la Cour supérieure du district de Mingan, au Palais de justice de Sept-Îles, situé au 425 boulevard Laure, à Sept-Îles, province de Québec, dans les 30 jours afin de recevoir la demande introductive d’instance qui y a été laissée à votre attention. Prenez avis que cette demande sera présentée pour décision devant le tribunal le 2 juillet 2019 à 9h00, au Palais de justice de Sept-Îles, et à défaut de vous présenter et de manifester votre intention de contester cette demande, un jugement par défaut pourra être rendu sans autre avis ni délai. Le présent avis est publié aux termes d’une ordonnance rendue le 21 mai 2019 par l’honorable Paul Corriveau, juge de la Cour supérieure, dans le dossier numéro 650-04-001922-040. Il ne sera pas publié à nouveau, à moins que les circonstances ne l’exigent. Sept-Îles, le 21 mai 2019 BESNIER DION RONDEAU Avocats s.e.n.c.

La Voix Des Premières Nations • 9

• Le pilier « social » réfère au maintien et au développement des acquis sociaux, d’une société en santé qui défend sa culture et son mode de vie.

Pour un développement durable équilibré des Premières Nations, il est primordial d’assurer une saine gestion de l’environnement, tenant compte des savoirs traditionnels et réalisée en partenariat avec tous les intervenants. Il doit reposer sur trois notions : l’équilibre, le respect et la responsabilisation.

outil d’analyse permettant de dresser le portrait de développement durable d’une communauté a été développé par l’IDDPNQL. Il permet d’identifier des solutions et de formuler des recommandations adaptées à la réalité de chaque communauté.

[ Juin 2019 ]

• Le pilier « environnemental  » se traduit par le maintien de l’intégrité des écosystèmes et la protection des milieux naturels.

Un développement durable équilibré se veut cohérent en considérant ses diverses composantes comme étant égales et interreliées. Il vise ainsi à répondre aux besoins présents sans compromettre les activités des générations futures à leur propre épanouissement.


NATION INNUE Important prix littéraire

Joséphine Bacon décroche les honneurs Montréal - La poétesse innue, Joséphine Bacon, vient de remporter le prix de la poésie québécoise. Il lui a été remis le 16 mai dernier, dans le cadre du 2e Gala du Prix des libraires du Québec. Elle a été reconnue pour son œuvre Uiesh - Quelque part.

Je n’ai pas la démarche féline J’ai le dos des femmes ancêtres Les jambes arquées De celles qui ont portagé De celles qui accouchent En marchant

Photo : Mémoire d’encrier

Des juges unanimes

Le recueil « Uiesh - Quelque part » est écrit en français et en innu. Il parle du rapport de l’auteure au territoire et raconte l’importance qu’elle accorde à l’héritage des ancêtres.

Lors de la sélection des gagnants, les juges des Prix des libraires du Québec se sont facilement entendus pour le choix de Joséphine Bacon. « Uiesh – Quelque part, c’est la voix d’une aînée qui ne veut pas oublier. Les rides comme des sentiers où remonte l’histoire de soi. C’est un recueil important et nous sommes fiers que Mme Bacon soit la 5e récipiendaire du Prix des libraires du Québec dans la Catégorie Poésie québécoise », ont déclaré les juges dans le communiqué officiel.

Un processus de sélection serré Pour choisir les gagnants, c’est en janvier 2019 qu’un comité de sélection a retenu 24 finalistes. Avec les noms de ces 24 personnes, une période de scrutin a permis aux libraires du Québec de voter électroniquement pour choisir les six livres qui ont été les plus remarqués en 2018. « La sélection de cette année est particulièrement remarquable et témoigne de la diversité culturelle et des enjeux sociaux

Figure importante du paysage littéraire québécois, Joséphine Bacon devient la 5e récipiendaire du Prix des libraires du Québec dans la catégorie poésie québécoise.

Sur la photo, Joséphine Bacon est entourée de quatre gagnants des Prix des librairies du Québec, soit Jean Dumont, Alexie Morin, Robyn Ménard et Francis Desharnais.

de la province », ont précisé les responsables du concours.

Une Mme Bacon émue et heureuse Lors de la remise du prestigieux prix, au Club soda de Montréal, 400 personnes étaient présentes dans la salle. Visiblement très honorée par cette distinction, c’est avec une vive émotion que Joséphine Bacon est montée sur la scène pour s’adresser au public. « À tous les libraires qui ont voté pour Uiesh  –  Quelque part,

j’aimerais vous dire que je n’ai pas 100 mots pour vous remercier, mais dans mon cœur les mots manquent pour mon tout simple grand merci », a-t-elle déclaré devant un public attendri.

Une bourse et des visites Lors du gala, Bernard Pozier, président par intérim du Festival de la poésie de Montréal a remis une bourse de 3 000$ à Josephine Bacon, qui sera invitée par le Festival à des événements littéraires à l’extérieur du Québec.

Journée nationale des Autochtones Nous sommes heureux de souligner cette journée spéciale qui permet aux Premières Nations d’affirmer avec fierté leur identité culturelle.

10 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

110-1005, boul. Laure Uashat (Québec) G4R 4S6 Tél. : 418.968.1248 Sans frais : 1.800.463.2216 info@cdem.ca | www.cdem.ca

Innu-Tshishiku Niminuenitenan e tshissinuatshitaiat ume tshishiku ka mishta-itenitakuak, ka uitshikuht anitshenat innuat tshetshi uapatiniueht utashineunuau, tiapishiniht anite utaitunnuat.

Fête nationale des Autochtones En cette journée spéciale, le centre commercial Les Galeries Montagnaises est fier de souligner cet événement ! Ume eshpish apatenitakuat tshishiku, atautshuap Galeries Montagnaises ashineu e tshissinuatshitat umenu eitinanunit. Tshima minuatameku innu tshishiku !

Photo : Patrick Séguin

Née en 1947 à Betsiamites, Joséphine Bacon est reconnue et saluée dans le monde entier. Voici un extrait de son dernier livre :

Journaliste

Photo : Chantale Potvin

Par Chantale Potvin


NATION INNUE Actions pédagogiques de l’AMIK

Quelques 1 200 jeunes Innus ont été charmés

Depuis deux ans, l’AMIK s’active avec acharnement pour tenir des ateliers scientifiques qui touchent diverses thématiques reliées au monde de la mer. Cette année, c’est avec le thème « La mer et le littoral – Shipek mak naneu/ shinueu » que des membres de l’équipe de l’AMIK ont cogné aux portes de huit écoles primaires et secondaires. Parmi ces écoles, il y avait quatre communautés innues nord-côtières concernées soit Pessamit, Uashat mak Mani-utenam, Ekuanitshit et Nutashkuan. En tout, pendant cette tournée, environ 1200 jeunes de 97 classes ont été rencontrés.

En résumé, ce projet grandement pédagogique, qui durera plusieurs années, a pour mission de transmettre des connaissances scientifiques aux élèves du primaire et du secondaire. Les activités avaient lieu grâce à des expériences et à des jeux et les jeunes s’intégraient parfois dans des discussions. Certains ont même sans doute vu naître un scientifique en eux!

un des trois ateliers, soit le homard et son écosystème, les mammifères marins ou les oiseaux marins. Ce fut un véritable succès, car 823 enfants ont assisté à l’un ou l’autre de ces ateliers hautement documentés. Pour les 367 étudiants du secondaire, ils ont bénéficié de deux ateliers, c’est-àdire le homard et son écosystème et ils ont vécu l’inoubliable expérience «J’adopte un cours d’eau/Innuat mak shipua».

Promouvoir des carrières scientifiques

L’AMIK a visité 97 classes et discuté avec 1200 jeunes Innus de la 1re année à la 5e secondaire.

De la 1re année à la 5e secondaire Pour l’étape 2 du projet, les enseignants du primaire devaient choisir

Pour inciter les jeunes Innus à se diriger vers des carrières scientifiques, l’AMIK n’a pas ménagé ses efforts. Ainsi, pour intéresser les étudiants, trois capsules vidéo présentent des Innus qui ont promu les bienfaits de leur carrière scientifique. Ces films sont d’ailleurs disponibles sur la page Facebook de l’AMIK. C’est là que le microbiologiste William McKenzie, l’animateur scientifique Jonathan Moreau-Tremblay et l’enseignante de sciences Josée Rousselot sont très

inspirants et partagent leurs passions pour les sciences.

Un grand projet et des mercis En plus de remercier les écoles, les enseignants et les directeurs qui ont collaboré avec eux, les gens de l’AMIK soulignent les contributions de leurs partenaires : Institut Tshakapesh, le Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E), le Fonds d’initiatives autochtones, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur (MÉES), le Programme PromoScience du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

Photo : AMIK

Uashat mak Mani-utenam- C’est au cours de l’année scolaire 20182019 que l’Agence Mamu Innu Kaikusseht (AMIK) a poursuivi son grand projet et a rencontré quelque 1200 jeunes Innus pour leur parler de la biodiversité marine du Saint-Laurent.

La mission

Des élèves de l’école secondaire de Pessamit sont sur le terrain pour l’activité J’adopte un cours d’eau/Innuat mak shipua, une activité adaptée en collaboration avec l’Institut Tshakapesh et le Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E).

du Canada (CRSNG), le Programme autochtone pour la gestion des ressources aquatiques et océaniques (PAGRAO), Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam et Hydro-Québec.

Des élèves du primaire assistent à une brève introduction sur le homard avant de se diriger vers les tables où ils trouveront du matériel interactif concernant l’écosystème du homard, sa biologie et les méthodes de pêche

Photo : AMIK

Journaliste

Photo : AMIK

Par Chantale Potvin

[ Juin 2019 ]

La Voix Des Premières Nations • 11


AVIS DE CONCOURS TITRE DE L’EMPLOI : DIRECTEUR (TRICE) GÉNÉRAL(E) SUPÉRIEUR IMMÉDIAT :

Conseil d’administration du CRC Kapatakan Gilles-Jourdain

SUPÉRIEUR IMMÉDIAT :

Direction générale CRC Kapatakan Gilles Jourdain

LIEU DE TRAVAIL :

CRC Kapatakan Gilles-Jourdain, 60 rue Innut, Mani-utenam (Québec)

LIEU DE TRAVAIL :

CRC Kapatakan Gilles-Jourdain, 60 Innut, Mani-utenam (Québec)

CARACTÉRISTIQUE DE L’EMPLOI :

Poste temps plein

DURÉE DE L’EMPLOI :

Poste avec période de probation de six (6) mois

TRAITEMENT SALARIAL :

Selon l’échelle salariale du CRC Kapatakan Gilles-Jourdain

HORAIRE DE TRAVAIL :

28 heures samedi et dimanche (8h00 à 22h00) à l’occasion, possibilité du vendredi de 15h00 à 22h00

DATE D’ENTRÉE EN FONCTION :

À déterminer

TRAITEMENT SALARIAL :

Selon l’échelle salariale en vigueur

EXIGENCES REQUISES :

• • • • •

Diplôme universitaire de 1er cycle en sciences humaines ou l’équivalant; Expérience pertinente et minimale de trois ans auprès d’une clientèle adulte présentant des problèmes divers d’adaptation et judiciarisée; Expérience pertinente reconnue de travail d’au moins deux ans à titre de gestionnaire d’une organisation et/ ou d’une équipe de travail; Expérience pertinente reconnue de travail auprès des Premières nations; Ne présenter aucun antécédent judiciaire.

• • • • • • • • •

Capacité à travailler au plan de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles et démontrer des compétences associées à la direction, à l’animation de groupes de travail, à l’évaluation des ressources et à la prise de décision; Capacité, connaissances et habiletés cliniques tant au plan de l’évaluation clinique qu’au suivi et à la supervision du personnel intervenant; Capacité et habiletés à travailler en équipe et à relever des défis associés au développement; Sens de l’intégrité, de justice, d’honnêteté et capacité d’affirmation de soi; Capacité à faire respecter les différentes mesures judiciaires et démontrer les habiletés à prendre des décisions justes et rapides; Capacité à respecter et à faire respecter les politiques, les règlements et les directives émises par le Conseil d’administration de Kapatakan Gilles Jourdain; Sens de l’imputabilité (égalité pour tous et reconnaissance des gestes posés et des décisions prises); Capacité à travailler sous tension et de gérer le stress. Être sobre depuis une période minimale de 2 ans, en conformité avec la mission et la philosophie du CRC.

[ Juin 2019 ]

QUALITÉS :

12 • La Voix Des Premières Nations

TITRE DE L’EMPLOI : ÉDUCATEUR - ANIMATEUR

PÉRIODE D’AFFICHAGE : Du 27 mai au 14 juin 2019 avant midi SOMMAIRE DES TÂCHES : Sous l’autorité du Conseil d’administration de Kapatakan Gilles Jourdain inc., la personne affectée à ce poste devra assurer et assumer toutes les fonctions et responsabilités normalement dévolues à un poste de direction portant entre autres sur les sujets suivants: coordination des activités du Conseil d’administration et sous l’autorité de celui-ci, la personne est responsable de l’administration générale du Centre, de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles des activités dispensées et du fonctionnement du Centre. Elle doit assurer la mise en exécution des résolutions du Conseil d’administration et de ses comités, s’il y a lieu et selon les dispositions résolues par le Conseil d’administration. De plus, elle devra assumer un double rôle puisqu’elle aura également à coordonner l’ensemble des activités et du personnel qui sont affectés au volet clinique et curatif des activités du CRC. Les personnes intéressées et possédant les qualifications et les compétences requises sont invitées à faire parvenir leur curriculum vitae complet (diplôme, attestations d’expérience, lettres de référence) au plus tard le 14 juin 2019 avant midi, à l’adresse suivante : Conseil d’administration Kapatakan Gilles Jourdain 60, rue Innut, Mani-utenam (Québec), G4R 4K2 kapatakan@globetrotter.net

• •

EXIGENCES REQUISES :

• • • • • •

Diplôme d’études collégiales en éducation spécialisée ou une formation spécifique pour la clientèle judiciarisée ou un domaine connexe ou l’équivalent; L’équivalent : 2 années d’expérience seront reconnues comme équivalente à une année d’étude; Expérience pertinente de deux ans; (les années d’expérience reconnue à titre d’équivalence d’une année de scolarité ne peut être comptabilisée au niveau d’expérience de travail); Connaissance des logiciels de la suite Office 2007 (Word, Excel, Outlook, Powerpoint); Connaissance du français parlé et écrit ; Connaissance de Innu aimun; Détenir un permis de conduire classe 5.

• • • • • •

Connaître et /ou avoir une sensibilité de l’approche de guérison autochtone; Discrétion et respect de la confidentialité; Avoir un bon jugement, de l’initiative, de la rigueur, de l’autonomie, du leadership et un sens des responsabilités; Habiletés en communications et en relations interpersonnelles; Capacité de travailler en équipe et sous pression. Être sobre depuis une période minimale de 2 ans, en conformité avec la mission et philosophie du CRC.

QUALITÉS :

ADMISSIBILITÉ : •

Être membre de la nation Innue ou des autres Premières Nations.

SOMMAIRE DES TÂCHES : Conformément à la mission du Centre et en respect avec la philosophie de guérison autochtone l’éducateur-animateur est responsable de la vie de groupe; de l’animation des activités prévues au programme. L’éducateur-animateur assure le suivi des plans d’intervention des clients qui lui sont confiés. De plus le titulaire possède les qualités personnelles appropriées tels que le jugement, l’initiative, la rigueur, un leadership, la discrétion et le sens des responsabilités. Enfin le titulaire doit faire preuve d’autonomie, d’un grand sens de l’organisation et avoir des aptitudes à travailler en équipe. DATE LIMITE D’INSCRIPTION : Toutes les personnes intéressées devront faire parvenir leur curriculum vitae, lettres de référence, un certificat de vérification d’antécédents judiciaires, diplômes et attestations (obligatoires) ainsi que les documents officiels exigés pour le poste AVANT LE 14 juin 2019, avant midi, à l’attention de : Nancy Lévesques Directrice générale, intérim kapatakan@globetrotter.net CRC Kapatakan Gilles Jourdain 60, rue Innut Mani-Utenam G4R 4K2 Téléphone : 418-927-2984 Télécopieur : 418-927-3523

La priorité quant aux candidatures sera accordée aux personnes membres d’une bande Innu reconnue des Premières Nations. Le comité d’analyse des candidatures et de sélection des candidats pour les entrevues communiquera uniquement avec les personnes dont le curriculum vitae a été retenu. La phase «entrevue» se tiendra dans la semaine du 21 juin 2019.


NATION INNUE Projet de protection des océans

Essipit participe Journaliste

Essipit - Le gouvernement du Canada et le Conseil d’Essipit ont travaillé en collaboration pour activer le projet pilote d’un nouveau système d’information maritime. Essipit devient ainsi l’une des dix organisations autochtones du Canada à participer à ce projet d’envergure. Comme le tourisme d’Essipit gravite autour des milieux marins, il est essentiel de travailler à protéger les mers et les océans. Conçu dans le cadre du Plan de protection des océans, estimé à 1,5 milliard, le but du gouvernement est de contacter les communautés côtières afin de protéger les milieux marins uniques du Canada, de Vancouver à Terre-Neuve.

Près de 300 000$ Lors de l’annonce du projet pilote, Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national et députée de Gaspé-

sie–Îles-de-la Madeleine, au nom de Marc Garneau, ministre des Transports, a débloqué un montant de 285 308 $ pour que la communauté élabore, mette à l’essai et évalue un nouveau système d’information sur les activités maritimes. En plus de la mise en branle du système, cette somme servira principalement à embaucher du personnel et à promouvoir le projet dans la communauté et aux alentours.

Des données maritimes appréciées Ce système, qui sera accessible sur le Web, fournira une bonne quantité de données maritimes qui seront utiles. Ainsi, les navigateurs pourront, en temps réel, en apprendre davantage sur la circulation maritime, les conditions météorologiques et les zones de protection marine. De plus, les utilisateurs seront invités à commenter le système. Les connaissances traditionnelles locales qu’il sera possible d’intégrer au système seront les bienvenues.

Des fins pratiques Dans son quotidien, le Conseil d’Essipit escompte se servir de ce système pour « renforcer la sécurité maritime en surveillant, à l’échelle de la collectivité, la circulation maritime et les activités nautiques qui sont importantes à l’industrie locale du tourisme, notamment le kayakisme », a stipulé le communiqué.

Photo : www.vacancesessipit.com

Par Chantale Potvin

Un pays fier Heureux de travailler en collaboration avec les communautés autochtones du Canada, afin de figurer parmi les meilleurs au monde en ce qui a trait à la sécurité maritime, le ministre Marc Garneau s’est exprimé ainsi : « Notre gouvernement investit dans la protection et la restauration de notre littoral et pour le préserver, une collaboration est nécessaire. C’est pourquoi nous sommes si fiers de collaborer avec des communautés autochtones telle que celle d’Essipit. Nous travaillons avec nos partenaires d’un océan à l’autre pour améliorer la disponibilité

La communauté d’Essipit, mot innu signifiant « rivière aux coquillages », est située en bordure du fleuve Saint-Laurent. Son économie repose principalement sur le tourisme.

et la qualité des données maritimes afin d’utiliser ces dernières pour éclairer la prise de décision. Grâce à cette innovation et à cette collaboration, notre système de sécurité maritime est plus fort que jamais ».

Importance du projet Le ministre Garneau a terminé son discours en insistant sur le fait que le fleuve Saint-Laurent est une partie

importante de la culture, de l’économie et de l’environnement d’Essipit, que ce soit pour le tourisme d’observation, la chasse aux phoques ou aux oiseaux migrateurs, la pêche de divers poissons et la récolte de mollusques. « Ce projet nous sera très utile pour bien traiter des enjeux environnementaux, culturels et économiques qui cohabitent dans l’estuaire du Saint-Laurent et dans le fjord du Saguenay », a conclu Martin Dufour, chef d’Essipit.

[ Juin 2019 ]

La Voix Des Premières Nations • 13


LA JOURNÉE NATIONALE DES PEUPLES AUTOCHTONES

En ce 21 juin, journée nationale des peuples autochtones, profitons de ce moment pour célébrer nos valeurs, nos traditions et parler notre langue.

Fêtons ensemble nos richesses FÊTE DES PÈRES / UTAUMAU-TSHISHIKU

14 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Pour tous les pères de toutes les générations, Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam souhaite ses meilleurs vœux. Cette journée spéciale de la fête des Pères souligne toute l’importance d’un papa dans la vie d’un enfant pour la transmission de la fierté et des bonnes valeurs.

Afin de souligner la Fête des pères, Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam organise ce dimanche 16 juin 2019 à 11h, un grand repas communautaire au site du Chalet scandinave à Shipit.

Toute la population est invitée Service des communications I.T.U.M


PLUS DE 1 400 ATHLÈTES, CHEFS DE MISSIONS ET ACCOMPAGNATEURS DANS LES CATÉGORIES Benjamin (9-10-11 ans) • Cadet (12-13-14) • Juvénile (15-16-17 ans)

SE DONNENT RENDEZ-VOUS à Uashat mak Mani-utenam du 5 au 14 juillet 2019

LES PREMIÈRES NATIONS REPRÉSENTÉES LES DÉLÉGATIONS PRÉSENTES ET LE NOMBRE D’ATHLÈTES ALGONQUIN (ANISHNABE) : Pikogan (40) et Kitigan Zibi (11) ATIKAMEKW : Manawan (72) • Opiticiwan (70) • Wemotaci (100) CREE (EEYOU) : Mistissini (85) • Nemaska (40) • Oujé-Bougoumou (60) • Waswanipi (50)

INNU : Unamen Shipu (44) • Mashteuiatsh (60) • Uashat mak Mani-utenam (120) • Nutashquan (45) • Ekuanitshit (60) • Matimekosh / Lac-John (40) • Pessamit (76) • Essipit (31) • Pakua-Shipu (55) INNU (HORS QUÉBEC) : Natuashish (25) • Sheshatshit (30) NASKAPI : Kawawachikamach (40)

4 VOLETS DES JAIB SPORTIF • CULTUREL • SOCIAL • PRÉVENTIF

TSHIMA MINU-TAKUSHINIEKU ! SOYEZ LES BIENVENUS ! visitez notre page au : https://www.jaib.ca/ Service des communications I.T.U.M

La Voix Des Premières Nations • 15

CENTRES D’AMITIÉ AUTOCHTONES : C.A.A Roberval (12) • C.A.A Lanaudière (10)

[ Juin 2019 ]

JAIB 2019 - Jeux autochtones Inter-bandes du 5 au 14 juillet 2019

ALGONQUIN (ANISHNABE) • ATIKAMEKW • CREE (EEYOU) • INNU • NASKAPI


PREMIÈRES NATIONS Chronique touristique

Les partenariats : un outil essentiel au développement du tourisme autochtone Par Marie-Pier Lainé

Conseillère en développement TAQ

Les principaux indicateurs démontrent que l’engouement pour le tourisme autochtone ne cesse de croître, et c’est une excellente nouvelle pour le développement social et économique des communautés autochtones partout au pays! En effet, la demande pour le

tourisme autochtone continue de dépasser les attentes; de plus en plus de visiteurs internationaux recherchent des expériences authentiques. En tant qu’association touristique sectorielle reconnue par le ministère du Tourisme, Tourisme Autochtone Québec (TAQ) doit faire preuve d’ingéniosité afin de bien accompagner ses membres. À cette fin, une des principales

orientations qui guident les actions de TAQ consiste à toujours privilégier la formule de partenariat avec l’ensemble des acteurs de l’industrie : communautés autochtones, ministères, organismes gouvernementaux, associations touristiques sectorielles et régionales. Nous sommes convaincus que cette approche collaborative permet de soutenir de façon optimale la vitalité du tourisme autochtone. Au cours des dernières années, TAQ a ouvert des portes! Notre organisation a été en mesure de mettre en place plus d’une vingtaine de partenariats stratégiques et structurants avec des organisations telles que Aventure Écotourisme Québec (AEQ), la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ) et la Société du Réseau Économusée®, pour faire grandir les entreprises touristiques autochtones.

BONNE JOURNÉE NATIONALE DES AUTOCHTONES!

16 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Célébrons fièrement la langue, la culture et l’avenir de toutes les Premières Nations! TSHIMA MINUATAMEKU UME INNU-TSHISHIKU! Ashinetau kie tshissinuatshitatau kassinu etashiht innuat utaimunuau, utaitunuau mak nenu tshe ishinniuht nete aishkat.

C’est dans cet esprit de collaboration soutenue avec les acteurs clés de l’industrie que TAQ tient à souligner l’impact positif des actions mises en place dans le cadre de son entente cadre avec un partenaire majeur de l’industrie : la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). Depuis déjà plus de 30 ans, la Sépaq a le privilège d’administrer, d’exploiter et de mettre en valeur les lieux grandioses qui lui sont confiés par le gouvernement du Québec. En tant que plus

grand réseau de plein air au Québec la mission de la Sépaq est de mettre en valeur les territoires et les actifs publics qui lui sont confiés et en assurer la pérennité au bénéfice de sa clientèle, des régions du Québec et des générations futures. Elle connecte les gens à la nature. TAQ est fière de collaborer avec la Sépaq depuis 2015; nos deux organisations sont engagées dans le développement d’initiatives touristiques autochtones dans les établissements de la Sépaq. Notre bonne connaissance du terrain nous aura permis d’identifier des territoires, des zones d’activités et des produits potentiels pouvant être développés afin de faire rayonner la richesse des cultures autochtones dans les établissements de la Sépaq. En alliant l’expertise de nos deux organisations, nous avons initié différents partenariats prometteurs entre des communautés ou entreprises touristiques autochtones et les Parcs nationaux, et ce, partout à travers la Province. C’est cette année que s’est concrétisée la première entente de services entre une entreprise de tourisme autochtone et un parc national. C’est l’entreprise Expérience aux Cinq Sens située à Piopolis, dans les Cantons-del’Est et le Parc du Mont-Mégantic qui se sont associés afin d’offrir aux usagers du parc une activité à thématique autochtone

Kuei! Bonne journée Nationale des Peuples Autochtones! Nous vous invitons à célébrer le patrimoine, la diversité culturelle et les réalisations remarquables des Premières Nations, des Inuits et des Métis! Toute l ’équipe du Quality Inn Sept-Iles vous souhaite une belle journée remplie d ’activités et de belles rencontres enrichissantes!

nommée « Marche avec l’esprit de la forêt ». L’activité proposée consiste en une randonnée pédestre en forêt d’une durée d’une heure ou deux guides proposent diverses animations et interprétations de la nature permettant d’expérimenter une véritable immersion en forêt. Les visiteurs du Parc pourront ainsi s’imprégner de la culture autochtone dans un environnement enchanteur. TAQ et la Sépaq souhaitent que cette entente en inspire d’autres, et que l’offre d’expérience de tourisme autochtone soit bientôt disponible dans plusieurs Parcs Nationaux. L’été est à nos portes, laissez la nature vous surprendre et partez à la découverte de véritables coins de paradis! Décrocher au grand air, quoi de mieux pour se reconnecter à l’essentiel!

Entreprise Expérience aux Cinq Sens Fondée par Mme Paule Rochette, membre de la Nation Huronne-wendat, l’entreprise offre des séjours en forêt avec l’expérience « Immersion nature ». Le site à vocation écoresponsable intègre sur place une heure de marche guidée de connexion à la nature incluant un guide-animateur, tambour au ruisseau, pain banique et chaga au mini-musée autochtone avec prestation de flûte. Mme Rochette a à cœur l’écoresponsabilité ainsi que les saines méthodes de gestion. D’ailleurs, la gestion des déchets, de l’eau et les commodités offertes en témoignent : lampes rechargeables, savons biodégradables, compost et jardin biologique ne sont que quelques exemples.

Parc national du Mont-Mégantic

Le parc national du Mont-Mégantic est un parc national québécois situé dans la région de l’Estrie. Ce parc créé en 1994 en tant que territoire représentatif de la région naturelle des montagnes frontalières représente à la fois une destination de plein air quatre saisons ainsi qu’un lieu de vulgarisation scientifique unique au Québec, l’ASTROLab, au cœur de la première Réserve internationale de ciel étoilé.


Spécial Art et culture

Festival Présence Autochtone

Des expositions de toutes sortes encenseront les Premières Nations du monde entier et musicales de l’édition 2019.

Montréal - C’est maintenant officiel, le festival Présence Autochtone se déroulera du 6 au 14 août et la programmation offrira des activités pour tous les goûts et tous les âges. Bienvenue à l’un des plus grands événements autochtones de l’été. Encore une fois, l’organisme Terres en vues est fier de la tenue de cette 29e édition qui se déroulera principalement sur la Place des Festival de Montréal, là où des spectacles d’artistes locaux et étrangers se tiendront.

Ouverture grandiose Pour son ouverture, le festival a prévu diffuser des films inédits d’horizons internationaux. Ainsi, il y aura la première mondiale

Des expositions de toutes sortes encenseront les Premières Nations du monde entier.

du film Mon cri saura parler. Ce film est le portrait de Natasha Kanapé-Fontaine et est réalisé par Santiago Bertolino. « Poète, on l’a comparée à Miron, puisant dans ses émotions, engagée, ancrée dans l’âme de son peuple, le peuple innu, face au colonialisme blanc, cette femme puissante a entrepris une réflexion sur l’autodétermination des peuples autochtones », a déclaré le réalisateur dans le synopsis de son film.

Photo : Festival Présence Autochtone

Journaliste

De la musique et des voix Pendant la semaine, il y aura également la présentation d’un grand concert qui mettra en vedette des chants de gorge de la Mongolie avec ceux du katajaq des Inuit. L’événement musical sera mené sous la direction de Katia Makdissi-Warren. Les dirigeants du Festival croient qu’il s’agira là d’un moment fort des prestations vocales

Encore au menu! En plus de ces grands moments cinématographiques et musicaux, cette fête remplie de mille couleurs comportera des cérémonies, des concerts, des danses, de l’artisanat et de la gastronomie, Il y aura aussi des expositions d’œuvres comme celle de l’artiste atikamekw Meky Ottawa. De plus, avec la collaboration du Centre international d’art contemporain de Montréal, une exposition sur la bi-spiritualité sera présentée en divers lieux, comme à la galerie de l’UQAM.

terre qui résonnera par la magie des tambours de Buffalo Hat Singers et de Northern Voice. Avec les mots des langues anciennes, les cultures millénaires se vivent au présent et Montréal redevient la métropole culturelle du Nouveau Monde », a conclu le communiqué du Festival.

De la visite attendue « Cette manifestation culturelle, pacifique, joyeuse, sera menée tambour battant au rythme de la

Des spectacles à grand déploiement seront présentés dans les rues de la métropole montréalaise.

Conseil de Unamen-Shipu

La Voix Des Premières Nations • 17

Plein d’amour et de joie à vous tous.

[ Juin 2019 ]

Bonne fête à tous les papas et les papis du monde.

Photo : Festival Présence Autochtone

Par Chantale Potvin


PREMIÈRES NATIONS Mythes et réalités sur les peuples autoctones

Une 3e édition mise à jour Par Chantale Potvin

conciliation entre le passé et le présent des peuples autochtones se dessine à l’horizon, Mythes et réalités cherche à abattre les murs des préjugés et à faire place au dialogue, à l’ouverture et surtout, à la compréhension de cette Histoire qui a joué un rôle fondamental dans les réalités que vivent aujourd’hui nos populations au Québec mais aussi à travers le continent », a préfacé Ghislain Picard, le chef de l’APNQL.

Journaliste

Uashat mak Mani-utenam- La 3e édition du livre de l’anthropologue Pierre Lepage Mythes et réalités sur les peuples autochtones vient d’être mise en ligne par la Commission des droits de la personne, des droits de la jeunesse (CDPDJ) et l’Institut Tshakapesh. Il est important de préciser que cette édition a été relue et améliorée. Il s’agit d’une version qui a été augmentée afin de s’ajuster à la constante évolution de la question autochtone. « Cette publication témoigne de la notoriété qu’a acquis cet ouvrage et de l’engouement qu’ont suscité les éditions précédentes, diffusées à plus de 100 000 exemplaires, depuis la première parution en 2002. Cet ouvrage nous rappelle également tout le travail qu’il reste à faire pour parvenir à une meilleure connaissance mutuelle entre Autochtones et Allochtones », a précisé Philippe-André Tessier, président de la CDPDJ.

Une œuvre essentielle

18 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Pour tout dire, selon les promoteurs de ce grand projet littéraire, le livre Mythes et réalités sur les peuples autochtones est un outil important, voire essentiel. « Ce document est indispensable à

L’anthropologue Pierre Lepage s’est donné corps et âme pour l’écriture de ce livre.

notre quête de reconnaissance et de respect. Les lieux et les circonstances sont précieux pour poursuivre notre défi de sensibilisation à la réalité de ce que les membres des Premières Nations vivent. Il est créé pour l’avenir de nos nations et celle des générations futures », a déclaré Alexandre McKenzie, président de l’Institut Tshakapesh.

Quelques mots sur le livre Illustré en mots, en images, en photographies, en citations et en anecdotes, ce livre est comme une petite encyclopédie de 180 pages absolument agréables à dévorer. C’est comme un voyage dans les communautés du Québec. « À une époque où un mouvement de ré-

Comme si tout avait été pensé D’une page à l’autre, le lecteur est invité à découvrir l’histoire des Premières Nations et des Inuit. Aussi, plusieurs thématiques intéressantes sont abordées, notamment l’état de la situation, les défis qui attendent les peuples autochtones et les points communs entre les Québécois et Autochtones.

Le CEPN vous souhaite une excellente

Journée nationale des peuples autochtones !

Sur le Web et en papier Au moment d’écrire ces lignes, la version française Mythes et réalités sur les peuples autochtones est accessible sur les sites de la CDPDJ et de l’Institut Tshakapesh. Une version anglaise et une version imprimée de l’ouvrage seront disponibles dans les prochaines semaines.

Bonnes célébrations à l’occasion de la Journée nationale des Autochtones! Tshima minuatimeku umue anutshish innu-tshishuku Bureau politique

Chef René Simon Conseillers: Jérôme Bacon St-Onge, Éric Kanape, Suzanne Bacon-Charland, Gérald Hervieux, Jean-Noël Riverin et Marielle Vachon


Nuta, Petit(e), je te suivais partout, soit en visite chez mes grands-parents, tes sœurs, tes frères ou tes amis. Dans notre langue, j’entendais vos taquineries, vos éclats de rire, vos échanges et parfois vos pleurs. J’ai compris alors l’importance de fraterniser et d’être à l’écoute des autres. En grandissant, j’observais attentivement le soin que tu mettais à entretenir tes objets de chasse: haches, scies, armes, raquettes, canot, ski-doo… Lorsque ton regard restait fixé vers l’horizon, c’était signe que l’appel du territoire avait sonné. J’attendais vivement ce retour aux sources... J’ai pris conscience d’avoir mes deux pieds bien encrés à la Terre-Mère. Une fois sur le territoire, je chaussais rapidement

mes mocassins afin d’être prêt à suivre tes traces pour relever tes pièges, pêcher sur glace ou simplement chasser pour manger. Tu me rappelais que nous devions respecter chaque prise, remercier l’animal qui a donné sa vie pour nous nourrir et ne rien gaspiller. Tu me disais que la terre nourrissait ses enfants lorsque ceux-ci étaient en harmonie avec elle et en respectant ceux qui y habitent. Merci Papa de m’avoir transmis ce beau cadeau. Grâce à toi, je sais qui je suis, d’où je viens et où je vais.

Bonne fête des Pères

Le 21 juin 2019

Journée nationale des Autochtones Le Conseil de la Nation Atikamekw est fier de souligner la Journée nationale des Autochtones.

Conseil de la Nation Atikamekw 290, rue St-Joseph, C.P. 848 La Tuque (Québec) G9X 3P6

Tél. 819 523-6153

Un moment privilégié pour mettre en valeur et célébrer la diversité culturelle, le patrimoine unique et la contribution des Premières Nations, des Métis et des Inuit.

Mictahi kicteritam Atikamekw Sipi masinahikewikamikok ote ka ici atoskectowatc kaskina Atikamekw Nehirowisiwa ke pe Kitci okicikamiikw kaskina tapickotc e nehirowisiikw kotc pe a aitacikeiikw kitaskinak. E mikawasitatamokw kinehirowisipimatcihowinino.

[ Juin 2019 ]

La Voix Des Premières Nations • 19


NATION INNUE Du vent dans les voiles

Nouveau type de financement à Mashteuiatsh Par Chantale Potvin Journaliste

Mashteuiatsh - La communauté ilnue de Mashteuiatsh a récemment conclu une Entente globale avec Services aux Autochtones Canada. Cette entente concerne un financement récurrent pour une période de dix ans, soit jusqu’en mars 2029

Le financement concerne plus précisément les programmes et les services de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh. Basée sur le mode de financement de type « subvention », qui a été mis en place par le gouvernement, les Premières Nations qui répondent aux critères y ont droit. Ces critères portent sur la santé financière de la communauté et sur l’application de normes élevées de gestion financière.

Loi interne et changements qui en découlent Pour expliquer ce qui a mené Mashteuiatsh à ce nouveau financement, il est important de préciser qu’il y a 6 ans, soit le 12 mars 2013, le Conseil de Mashteuiatsh a adopté sa propre Loi sur l’administration financière. Ainsi, découlant de cette adoption, plusieurs encadrements ont été élaborés et mis en place au cours des derniers mois. « Nous sommes très heureux d’être parmi les premières communautés au pays à signer ce type d’entente avec le gouvernement fédéral. À Mashteuiatsh, nous avons une administration publique compétente et motivée et nous sommes fiers du travail accompli pour en arriver à un tel aboutissement. Cette entente est un pas de plus vers une plus grande autonomie pour la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh », a déclaré Stacy Bossum, conseiller désigné Relations humaines et administration.

Des avantages intéressants

entrent en jeu. D’abord, l’entente est plus longue, elle dure dix ans plutôt que cinq. Il y a une plus grande souplesse dans l’affectation, la gestion et l’utilisation des fonds, notamment des fonds inutilisés qui peuvent être conservés

20 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Comme cette façon de faire n’est pas encore monnaie courante dans les communautés du Québec, quelques précisions s’imposent quant aux détails relatifs à ces subventions de dix ans. Ainsi, des bénéfices notables en termes de reddition de comptes

Pour ce qui est du service de police, le Pekuakamiulnuatsh Takuhikan vient de s’entendre avec les gouvernements du Canada et du Québec pour une période de cinq ans, soit jusqu’en 2023.

Nous souhaitons une belle continuité aux nouveaux propriétaires : Jean-Rock Michel et Pier-André Michel

UTSHU CONSTRUCTION

Entrepreneur général et spécialisé 279, boul. Des Montagnais, Uashat Tél. : 418 961-2114

Bonne Journée nationale des peuples autochtones

par la communauté. Aussi, il y a une nette réduction du fardeau administratif et la rédaction de rapports axés sur la conformité à des programmes sont éliminés.

Statu quo monétaire Il faut ajouter que l’entente n’entraîne aucune modification du financement prévu pour 2019-2020, c’est-à-dire 30 652 816 $ de la part du gouvernement du Canada. Ce montant exclut le service de police et les discussions qui mèneront à d’éventuelles modifications relatives à l’éducation. Évidemment, des vérifications ministérielles sont prévues pour s’assurer du respect de l’entente et des obligations qui en découlent. « En 2019-2020, avec la nouvelle entente globale de financement sur dix ans, le nombre de rapports sera de quinze au lieu de 52, ce qui constitue un bénéfice administratif considérable. Bien entendu, cette entente comporte aussi des obligations de transparence envers notre population, de reddition de comptes et de saine gouvernance des fonds publics », a conclu Christine Tremblay, directrice générale.


Soyez de la fête ! 21 JUIN 2019

En cette journée des Autochtones, nous tenons à souligner cet événement en vous souhaitant une très belle journée! LIVRAISON RAPIDE UASHAT

Interac disponible sur livraison

STATION INNU

Jonathan Genest-Jourdain

418 968-4866 BIÈRE - VIN - LOTERIE

EN CETTE JOURNÉE SPÉCIALE, SOYONS FIERS DE NOS ORIGINES!

Michel Rock, propriétaire 110, boulevard des Montagnais Uashat (Québec) G4R 5P9 418 350-2683 / fax : 418 968-1357

Avocat 1005, boul. Laure, bur 401, Sept-Îles gjourdain@jgjavocat.qc.ca Cell. 418.964.9300 • Bur. 418.960.1234

Suivez-nous sur Facebook !

Une belle Journée des Autochtones à tous ! 34, rue Smith, Sept-Îles •T. 418 962-9229

License RBQ : 8278-3135-20

142, rue Maltais Sept-Îles (Québec) G4R 3J7 Tél. : 418 968-6915 Fax : 418 962-1118 Président : Langis St-Gelais, ingénieur

Protes André et Marie-France André, prop.

C.P 52, Moisie (Québec) G0G 2B0 Route 138, Mani-utenam

418 927-4748

Casse-croûte

ALIBABA

284, boulevard des Montagnais Uashat (Québec) G4R 5R2 418 961-9833

3, rue Tibasse Mani-Utenam (Québec) G4R 4K2 Albert Vollant

LIVRAISON 418 960-1285 Tshima mishta-minuatemeku umue tshe tshishikumuau ! Pier-André Michel, propriétaire 21, Vieux-Poste, Uashat

[ Juin 2019 ]

La Voix Des Premières Nations • 21


Spécial Art et culture

La route des Pow-wow

Un beau chemin à suivre Journaliste

Uashat mak Mani-utenam - Du 1er juin au 22 septembre de l’été 2019, plusieurs communautés recevront des milliers de touristes dans le cadre de leur Pow-wow annuel.

En juin Pour le premier mois de l’été, les 1er et 2 juin, c’est à Kitigan Zibi d’ouvrir le bal avec leur fête traditionnelle. Pour le week-end du 8 et 9 juin, c’est au tour de Pikogan de présenter l’événement Pikogan Pow wow. Plus tard, le jour même de l’été, c’est à Ekuanitshit qu’un bonjour sera adressé à la belle saison. Pour clore ce mois, du 28 au 30 juin, la communauté de Wendake recevra pour la tenue du Wendake international Pow wow.

Les objets et les symboles utilisés diffèrent selon les nations. L’algonquin Sylvain Dansereau arborait fièrement les plumes.

Pour ce chaud mois bien rempli, cinq communautés seront actives pour la tenue de leur événement. Ainsi, du 5 au 7 juillet, il y aura celui d’Odanak. Pour le week-end suivant, soit les 12, 13 et 14 juillet, c’est Le Grand rassemblement des Premières Nations Mashteuiatsh

Les dix Pow-wow du mois d’août Pour ce mois, les communautés qui recevront seront Manawan, Chisasibi et Listiguj (du 2 au 4 août). Pour la fin de semaine suivante, soit les 10 et 11, le tour revient à Cacouna, Pessamit et Wemindji. Du 16 au 18, les fêtes se dérouleront à Mistissini et à Uashat mak Mani-utenam, s’ensuivra Timiskaming pour les 24 et 25 août, tandis que Kanehsatake et Wemotaci finiront le mois. Pour connaître les dates et les lieux de tous les Pow-wow, vous pouvez consulter le site : www.tourismeautochtone.com

Les touristes adorent les fêtes organisées par les dizaines de communautés du Québec.

22 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Photo : Chantale Potvin

En juillet

qui se tiendra au même moment que Echoes of Proud nation of Kahnawake. Pour la fin de semaine suivante, Lac Simon recevra. Le mois sera clos par le Gesgapegiag Mawiomi Pow wow, chez les Micmacs de la Gaspésie.

Photo : Chantale Potvin

Par Chantale Potvin

PROJET ÉOLIEN

des peuples autochtones de la part de l’équipe du projet éolien Apuiat

Projet innu, rassembleur et structurant pour l’ensemble des communautés

200 MW sur le Nitassinan de la Première Nation de Uashat mak Mani-utenam

apuiat.com


[ Juin 2019 ]

La Voix Des Premières Nations • 23


21 JUIN | INNU-TSHISHIKU MISHUE ANITE KANATA-ASSIT Tshetshi kanuenitakanit neme ka aitinanut, tshetshi ashinenanut, neme e ishpitenimakanit auen mak e uauitshitunanut, eukuan ne tshekuan tshe ui ashu-minakaniht aishinnuat. Eukuannu nenu mashinaikanitshuap Tshakapesh ua nikan ashtat kie atusseshtak.

Tshima minutshishikueshiekᵘ kassinu etashieku!

JOURNÉE NATIONALE DES PEUPLES AUTOCHTONES Le maintien des traditions, la fierté culturelle, le respect d’autrui et l’entraide sont des valeurs devant être transmises aux générations futures. Ce sont les valeurs de l’Institut Tshakapesh.

Bonne journée à tous!

14 JUIN SHUNIANU KA PATSHITINAMUAKANIHT KATSHISHKUTAMUAKANISHIHT TSHETSHI SHUTSHITEIESHKUAKANIHT | BOURSES D’ENCOURAGEMENT

24 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

1er AOÛT KA MAMUITUHT ANITSHENAT KAMAMISHISHTIHT KA TSHISHI-TSHISHKUTAMUAKANIHT | GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL DES NOUVEAUX DIPLÔMÉS INNUS DU SECONDAIRE Critères et formulaires dans le site Web de l’Institut

6 JUIN 6 KA ITAPIHT | KA NANATU-TSHISSENITAKANIT INNU-AIMUN 6e ANNÉE |ÉPREUVE RÉGIONALE EN LANGUE INNUE Note-le à ton agenda!

SHUTSHITEIESHKUATAUT ANITSHENAT KA USHKUIHT TSHETSHI MINUPANIHT! ENCOURAGEONS L’EFFORT QUI MÈNE À LA RÉUSSITE! TSHIMA MINU-ANUEPIHT KASSINU KATSHISHKUTAMUAKANISHIHT! | BONNES VACANCES!


Les Astres et Vous

Par : Innustradamus, Medium... Saignant Né en juin – Le saumon

Né en octobre – Le loup

Né en février – La martre

Votre partenaire de vie souhaiterait grandement se marier officiellement à l’église de votre paroisse. Vous vous connaissez depuis plus de cinq ans et le temps est venu pour que votre union soit bénie. Un possible mariage vers la fin d’octobre et ce dépendamment si vos finances vous le permettent. De toute manière, votre futur beau-père sera là pour vous aider. Son compte en banque est bien garni et n’ayez aucune crainte de manquer de financement. Très beau mariage en perspective.

Un mariage vous sera annoncé vers le 15 du mois. Un membre de votre famille en fera l’annonce. Le dernier mariage dans votre famille remonte à sept ans. De grosses noces en perspective. Sur le plan de la santé, vous avez un petit kyste près du nombril. Il serait important de consulter rapidement. Vous avez souvent mal aux pieds et aux jambes. Vérifier votre glycémie et votre tension artérielle. Pour le reste, ça va assez bien. Vous devriez commencer à amasser vos sous pour le mariage qui s’en vient.

De nombreux projets vous trottent dans la tête. Votre compte bancaire a beaucoup engraissé. Vous avez réussi à amasser 10 000$ par année depuis les cinq dernières années. Vous avez les moyens de réaliser le projet qui semble le plus rentable à vos yeux. Sur le plan sentimental, une petite discussion s’imposera pour remettre les pendules à l’heure. Cette petite mise au point, une fois réglée sera un signe que vous allez passer un très bel été. Profitez de cette belle température.

Né en juillet – Le renard

Né en novembre – Le castor

Vous êtes dû pour prendre des vacances. Des cernes autour de vos yeux indiquent que la fatigue a atteint ses limites. Vous travaillez trop et plusieurs dossiers se sont accumulés sur votre bureau. Une rencontre est prévue avec votre patron pour savoir ce qui ne va pas dans votre travail. Votre consommation de boissons alcoolisées y est pour quelque chose. Vous prenez une petite douze à tous les soirs. Les astres vous recommandent de mettre un terme à cette mauvaise habitude.

Plusieurs personnes de votre communauté vous estiment énormément. Vous pourriez vous lancer en politique et vous gagneriez vos élections avec un très haut score. Vous savez mentir et vous êtes un très bon manipulateur. Vous avez les qualités fondamentales pour devenir un excellent politicien. Quand vous étiez jeune à l’école secondaire, vous étiez président ou présidente du Comité des étudiants, c’est là que vous avez appris à mentir et cela vous a suivi jusqu’à aujourd’hui.

Pour la première fois de votre vie, vous allez pêcher le saumon à la rivière Moisie et vous ne le regretterez pas. Un saumon de 34 livres viendra sauter sur votre mouche et vous réussirez à le capturer. Votre premier saumon à vie. Gros party en vue. Vous allez également passer de très belles vacances en compagnie de votre partenaire de vie dans un bel hôtel dans la grande métropole. Un beau séjour d’une semaine est prévu. Ce sera en sorte, une deuxième Lune de Miel. Profitez de la vie.

Né en août – Le porc-épic

Né en décembre – Le lièvre

Né en avril – La truite grise

Il vous faudra probablement ramasser des sous pour l’achat d’une nouvelle table pour votre cuisine. Celle que vous possédez actuellement a fait son temps dû aux nombreux partys des dernières années. La période estivale s’en vient à grands pas et vous devrez acquérir une plus grande table pour les futurs partys. Côté sentimental, de petits nuages apparaîtront vers la troisième semaine du mois. Un petit malentendu sur l’endroit où vous prendrez vos vacances. Le litige, Cuba ou le Mexique.

Les astres annoncent que vous passerez un mois merveilleux et plein de rebondissements. Dans un premier temps, vous gagnerez à la loterie une grosse somme d’argent qui vous permettra d’acheter un nouveau set de cuisine et de salon. Un voyage sera prévu vers la troisième semaine du mois. Vous aurez beaucoup de chance au casino de Montréal. Côté santé, votre poids a augmenté depuis les deux derniers mois. Vous avez dépassé de 30 livres votre poids normal. Évitez les restaurants.

Une grosse déception dans la troisième semaine du mois. L’emploi que vous espériez ne sera finalement pas disponible. Vous recevrez une lettre à ce sujet et on vous dira que vous n’avez pas les compétences requises pour occuper ce poste. Ce qui vous poussera à entreprendre des études afin d’obtenir le diplôme manquant. Mais en attendant, profitez de ces vacances estivales pour vous reposer avant votre retour aux études en septembre prochain. Soyez confiant, vous aurez votre certificat.

Né en septembre – La ouananiche

Né en janvier- Le caribou

Né en mai – L’outarde

Un revirement important se produira dans les prochaines semaines. Votre gérant de banque appellera pour vous annoncer que votre demande de prêt a fait l’objet d’une nouvelle analyse et que la banque est prête à vous accorder le prêt pour l’achat d’une automobile. C’était vraiment le temps de changer votre voiture, la rouille avait envahi toute la carrosserie. Vous pourrez maintenant partir en voyage pour vos vacances estivales. Côté finance, vous pourrez réaliser de nombreux projets très prochainement.

Le 7-12-19-24-33 et 41 sera la sélection gagnante du gros lot de la 6/49 lors du tirage du 15 juin prochain. N’oubliez pas d’acheter votre billet. Ce gain important concrétisera vos rêves. Sur le plan professionnel, votre travail est grandement apprécié par votre employeur qui pense augmenter votre salaire d’ici les prochaines semaines; possiblement une promotion aussi. Vous avez acquis beaucoup d’expérience et vos dossiers sont tous à jour. Profitez de la période estivale, commencez à faire vos marches de santé.

Vous recevrez une demande spéciale pour être parrain et marraine, vous et votre partenaire de vie, dans les prochains jours. L’acceptation sera immédiate. Vous serez également invité pour une partie de pêche sur la rivière Moisie vers le 15 du mois. Les astres confirment que vous aurez votre saumon. Un voyage est également prévu dans vos projets estivaux. Possiblement dans les pays chauds, peut-être à Cuba, la destination n’est pas encore vraiment déterminée. Profitez de ces vacances.

Né en mars – Le vison

[ Juin 2019 ]

Nous souhaitons à toutes les Premières Nations Autochtones du Québec une belle journée de fête haute en couleur et en culture! Un temps d’arrêt pour passer des moments en famille et leur montrer nos savoirs traditionnels. Prenons le temps d’honorer nos ancêtres et nos aînés, qui nous ont permis de perpétuer notre tradition, notre culture, notre langue. Ils nous ont appris à respecter la Mère-Terre et tous les êtres issus de celle-ci.

Bonne fête à tous les membres des Premières nations

Fête des pères / 16 juin 2019 Bonne fête des Pères! Une pensée sincère à tous nos pères pour l’importance qu’ils ont dans nos vies. Qu’ils continuent à guider nos chemins pour leur sagesse. Cette journée vous est consacrée, sachez comment vous êtes appréciées.

Joyeuses fête à tous les papas!

La Voix Des Premières Nations • 25

Fête nationale des Autochtones / 21 juin 2019


PREMIÈRES NATIONS

12e édition des Jeux interscolaires Par Eve Bastien CEPN

Québec - Le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN) se réjouit de l’énorme succès de la 12e édition de ses Jeux interscolaires qui s’est tenu au Pavillon de l’éducation physique et des sports (PEPS) de l’Université Laval du 8 au 12 mai 2018. Alors que la première édition, en 2008, accueillait à peine 140 jeunes, ce sont plus de 700 jeunes de 10 à 18 ans qui ont participé à cette 12e édition. Ces jeunes venus représenter les couleurs de leur école respective provenaient de 16 communautés des Premières Nations du Québec : Uashat mak Mani-utenam, Pessamit, Gesgapegiag, Listuguj, Wendake, Mashteuiatsh, Kahnawake, Opitciwan, Kitigan Zibi, Rapid Lake, Lac-Simon, Winneway et Timiskaming First Nation. Pendant ces 4 jours hauts en émotions, les participants ont pu s’affronter dans plus de 150

Dans ce même ordre d’idée, le CEPN croit qu’il est important que la culture des Premières Nations soit bien représentée lors de cet événement unique. C’est pourquoi plusieurs activités culturelles sont aussi offertes tout au long de l’événement. Ces activités, comme la fabrication de tambours par exemple, favorisent le partage et l’estime de soi chez les participants.

Pourquoi des Jeux interscolaires? Une étude réalisée par le CEPN avait révélé que la majorité de ses communautés membres n’avait pas de politique en matière de sport et de loisir

et que la moitié d’entre elles n’offrait pas de programme particulier dans ce domaine, faute de financement et d’infrastructures. Encore aujourd’hui, les communautés manquent de ressources, que ce soit sur le plan des installations, de l’équipement ou du personnel qualifié. Plusieurs communautés ne possèdent ni gymnase, ni piscine, ni piste d’athlétisme. Les jeunes issus de communautés éloignées des centres urbains ont peu d’occasions de prendre part à des activités sportives structurées. C’est devant ce constat que le CEPN a décidé de créer, en 2008, un événement sportif d’envergure régionale : les Jeux interscolaires du Conseil en Éducation des Premières Nations.

interscolaires du CEPN et du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l’honorable Jean-Yves Duclos qui a présenté la bannière de l’école championne en athlétisme dans la catégorie 10-12 ans à l’école

En organisant les Jeux interscolaires, le CEPN poursuit trois objectifs : encourager l’adoption de saines habitudes de vie, favoriser la persévérance scolaire, soutenir la réussite scolaire. Au fil des ans, une belle collaboration s’est créée entre les élèves, les écoles et le CEPN. Les écoles ont fait de la participation aux Jeux un incitatif pour motiver les élèves à poursuivre leurs études, en encourageant l’assiduité à l’école et aux entraînements et l’amélioration des résultats scolaires, par exemple. En plus des compétitions sportives, des cérémonies et des activités se sont déroulées tout au long des Jeux. Soulignons entre autres la présence du chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, Ghislain Picard, à la cérémonie d’ouverture du 9 mai pour procéder à l’ouverture officielle des Jeux

[ Juin 2019 ]

Kateri de Kahnawake. Les jeux interscolaires du CEPN sont ouverts à l’ensemble des communautés des Premières Nations. Pour en connaître davantage sur l’événement, rendez-vous au www.jeuxinterscolaires.com.

Kuei, à tous et toutes, ami(e)s des Premières Nations. En cette Journée nationale des Autochtones, profitons de l’occasion pour célébrer le patrimoine, la diversité culturelle ainsi que les réalisations des Premières Nations.

Lorraine Richard, Députée de Dupplessis

Continuons le travail de collaboration initié entre nos peuples afin de poursuivre le développement de notre beau Québec. Aujourd’hui, 21 juin, tous ensembles, célébrons la contribution des Premières Nations à la nation québécoise. Bonne journée à tous et toutes!

421, avenue Arnaud, bureau 202 Sept-Îles (Québec) G4R 3B3 Tél. : 418 968-5044 Téléc. : 418 968-2541 Sans frais : 1 800 463-1644

Ushkat ka taht innuat uitsheuakanau, tshima minu-tshishikanishieku kassinu etashieku ! nin, Lorraine Richard

Kuei! La Journée nationale des Autochtones est pour nous un moment privilégié de découvrir et de célébrer la culture de nos voisins et amis Innus. C’est aussi l’occasion de reconnaitre l’important apport des différentes communautés autochtones à la richesse culturelle et économique du Québec. Continuons ensemble à construire les ponts vers un développement socio-économique harmonieux, fructueux et durable! Bonne Journée nationale des Autochtones!

Maire, Ville de Sept-Îles

photo : Optik 360

26 • La Voix Des Premières Nations

compétitions regroupées dans 4 disciplines, soit le basketball, le hockey Cosom et le volleyball et l’athlétisme. L’an prochain, devant l’intérêt croissant chez les jeunes pour ce genre de sports, le CEPN évalue la possibilité d’ajouter des sports traditionnels comme la crosse.


[ Juin 2019 ]

La Voix Des Premières Nations • 27


« Continuité, cohérence et stabilité » ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 2019-2022

Pour la continuité, la cohérence et la stabilité, je vous demande de voter pour Mike «Pelash» Mckenzie à la chefferie et les autres candidats conseillers de mon équipe (de gauche à droite sur la photo) : Dave Vollant, Kenny Regis, Louisa St-Onge, Chef Mike «Pelash» Mckenzie, Antoine «Maniteu» Grégoire, Jeannette Vollant, Normand Ambroise.

Au cours des dernières années, dans le cadre de mes deux derniers mandats comme Chef de Uashat mak Mani-utenam, j’ai démontré que mon expérience du service publique pouvait apporter les éléments gagnants à l’avancement de nos enjeux et au développement de notre communauté, tout en demeurant sensible et à l’écoute de notre population.

Quant au gouvernement du Canada (fédéral), Cet automne sera important, puisque nous aurons une élection fédérale en octobre. Je compte sur mon expérience personnelle, ainsi que celle des collègues de mon équipe pour faire en sorte que nos priorités et nos aspirations soient entendues par ce prochain gouvernement.

Je compte poursuivre cet engagement envers notre communauté en vous demandant de m’accorder à nouveau votre confiance. Pour ce prochain mandat, je souhaite être appuyé par des personnes d’expériences, intègres et soucieuses de contribuer à l’épanouissement de notre communauté, qui partagent les rêves et les aspirations de notre jeunesse, de nos familles et de notre population.

Vous retrouverez les engagements et les orientations stratégiques que nous vous proposons sur notre page Facebook «ÉQUIPE MIKE PELASH MCKENZIE 2019». Elles rejoindront sûrement les vôtres puisque, à titre de chef sortant, je suis demeuré à l’écoute et été sensible aux besoins collectifs des membres de notre communauté.

28 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Les prochaines années seront critiques pour l’ensemble des communautés au Canada et de la grande Nation Innue, dont notre communauté. Le gouvernement fédéral propose de plus en plus de nouveaux mécanismes législatifs, politiques et administratifs qui a et qui auront une influence sur ce que nous sommes en tant qu’innu et membre de notre communauté. Nous devrons être à l’affût de ces changements et continuer à être prudent à ce qui nous est proposé par les gouvernements tout en analysant et identifiant les opportunités qui pourront faire avancer notre collectivité et notre jeunesse. Comme je l’ai souvent répété, notre autonomie collective passe une affirmation ferme de nos droits et la reconnaissance de notre autonomie gouvernementale. Avec le nouveau gouvernement du Québec, le Premier ministre Legault sera notre interlocuteur jusqu’à la prochaine élection en 2022. J’ai déjà rencontré celui-ci, ainsi que de nombreux ministres pour faire avancer nos enjeux et je crois qu’ITUM a une situation stratégique enviable parmi les autres Premières Nations au Québec. Nous devons maintenir nos acquis et développer cette relation auprès de ce gouvernement, car nos interlocuteurs ont de nombreux apprentissages à faire en termes de relations avec les premières nations, ainsi que d’améliorer leurs connaissances du milieu autochtone. Moi et notre équipe, nous nous engageons à poursuivre le travail politique pour s’assurer que nos droits soient toujours respectés. Ce gouvernement du Québec doit comprendre que ce ne sont pas seulement des arguments économiques qui doit le guider dans ses décisions, mais elle doit plutôt tenir compte de notre occupation territoriale millénaire et de notre mode de vie, et c’est cela qui doit être au cœur de toutes ses réflexions. Nous vivons sur un territoire qui n’a jamais été cédé, vendu et ni abandonné.

Pour la continuité, la cohérence et la stabilité, je vous demande de voter pour Mike «Pelash» Mckenzie à la chefferie et les autres candidats conseillers de mon équipe. Voici les grands thèmes de nos engagements et de nos orientations stratégiques : 1.

JEUNESSE, LOISIR ET SPORT

2.

PROTECTION DES DROITS, PATRIMOINE, IDENTITÉ, LANGUE ET CULTURE INNUE

3.

SANTÉ, SERVICES SOCIAUX ET SERVICES DE PREMIÈRE LIGNE

4.

ÉDUCATION ET FORMATION

5.

EMPLOI

6.

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DES AFFAIRES

7.

PROTECTION DES DROITS ET DU TERRITOIRE

8.

PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

9.

GOUVERNANCE

10. ADMINISTRATION ET FINANCES 11. JUSTICE ET SÉCURITÉ PUBLIQUE 12. HABITATION ET INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES

Venez-nous rejoindre sur notre page Facebook : ÉQUIPE MIKE PELASH MCKENZIE 2019

Profile for lavoixdespremieresnations

Juin 2019 (Vol.22 - No.5)  

Juin 2019 (Vol.22 - No.5)  

Advertisement