Page 20

NATION INNUE Du vent dans les voiles

Nouveau type de financement à Mashteuiatsh Par Chantale Potvin Journaliste

Mashteuiatsh - La communauté ilnue de Mashteuiatsh a récemment conclu une Entente globale avec Services aux Autochtones Canada. Cette entente concerne un financement récurrent pour une période de dix ans, soit jusqu’en mars 2029

Le financement concerne plus précisément les programmes et les services de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh. Basée sur le mode de financement de type « subvention », qui a été mis en place par le gouvernement, les Premières Nations qui répondent aux critères y ont droit. Ces critères portent sur la santé financière de la communauté et sur l’application de normes élevées de gestion financière.

Loi interne et changements qui en découlent Pour expliquer ce qui a mené Mashteuiatsh à ce nouveau financement, il est important de préciser qu’il y a 6 ans, soit le 12 mars 2013, le Conseil de Mashteuiatsh a adopté sa propre Loi sur l’administration financière. Ainsi, découlant de cette adoption, plusieurs encadrements ont été élaborés et mis en place au cours des derniers mois. « Nous sommes très heureux d’être parmi les premières communautés au pays à signer ce type d’entente avec le gouvernement fédéral. À Mashteuiatsh, nous avons une administration publique compétente et motivée et nous sommes fiers du travail accompli pour en arriver à un tel aboutissement. Cette entente est un pas de plus vers une plus grande autonomie pour la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh », a déclaré Stacy Bossum, conseiller désigné Relations humaines et administration.

Des avantages intéressants

entrent en jeu. D’abord, l’entente est plus longue, elle dure dix ans plutôt que cinq. Il y a une plus grande souplesse dans l’affectation, la gestion et l’utilisation des fonds, notamment des fonds inutilisés qui peuvent être conservés

20 • La Voix Des Premières Nations

[ Juin 2019 ]

Comme cette façon de faire n’est pas encore monnaie courante dans les communautés du Québec, quelques précisions s’imposent quant aux détails relatifs à ces subventions de dix ans. Ainsi, des bénéfices notables en termes de reddition de comptes

Pour ce qui est du service de police, le Pekuakamiulnuatsh Takuhikan vient de s’entendre avec les gouvernements du Canada et du Québec pour une période de cinq ans, soit jusqu’en 2023.

Nous souhaitons une belle continuité aux nouveaux propriétaires : Jean-Rock Michel et Pier-André Michel

UTSHU CONSTRUCTION

Entrepreneur général et spécialisé 279, boul. Des Montagnais, Uashat Tél. : 418 961-2114

Bonne Journée nationale des peuples autochtones

par la communauté. Aussi, il y a une nette réduction du fardeau administratif et la rédaction de rapports axés sur la conformité à des programmes sont éliminés.

Statu quo monétaire Il faut ajouter que l’entente n’entraîne aucune modification du financement prévu pour 2019-2020, c’est-à-dire 30 652 816 $ de la part du gouvernement du Canada. Ce montant exclut le service de police et les discussions qui mèneront à d’éventuelles modifications relatives à l’éducation. Évidemment, des vérifications ministérielles sont prévues pour s’assurer du respect de l’entente et des obligations qui en découlent. « En 2019-2020, avec la nouvelle entente globale de financement sur dix ans, le nombre de rapports sera de quinze au lieu de 52, ce qui constitue un bénéfice administratif considérable. Bien entendu, cette entente comporte aussi des obligations de transparence envers notre population, de reddition de comptes et de saine gouvernance des fonds publics », a conclu Christine Tremblay, directrice générale.

Profile for lavoixdespremieresnations

Juin 2019 (Vol.22 - No.5)  

Juin 2019 (Vol.22 - No.5)  

Advertisement