Page 1

Un grand de la musique s’éteint LIVRAISON RAPIDE Interac disponible sur livraison

STATION INNU

418 968-4866

BIÈRE•VIN•LOTERIE

RBA Groupe financier vous offre des produits et services financiers adaptés à vos besoins

RBA Financial F Group offers you financial services and pr p oducts designed to meet your o needs

~Régimes de retraite ~Assurance collective

~Pension Plans ~Group p Insurance

~Régime collectif ~Santé et sécurité au travail

Communiquez avec nous pour en connaître davantage ! Contact us to find out more!

~Group Plan ~Health and Safety at Work 2936, rue de la Faune e, bureau 202, Wendake

# ''#& '#~ '''!#!!&& rbagroupefinancier.com

Nous soulignons 25 ans d’engagement auprès des entrepreneurs autochtones Visitez notre nouveau site optimisé pour mobiles et découvrez les faits saillants de nos 25 ans sur socca.qc.ca/timeline25 CONTRIBUTION NON REMBOURSABLE

FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT

CLIENTÈLE Abénakise | Algonquine | Atikamekw | Crie (PDEA seulement) Huronne-wendat | Malécite | Micmaque | Alliance Autochtone du Québec

1 800 241-0972

socca.qc.ca


La voix des Premières Nations 7 000 copies 21 communautés 8 nations

COMMUNAUTÉS EN BREF

Le Chef de l’APNQL, Ghislain Picard aimerait que la ville de Montréal adopte la Déclaration de l’ONU sur les droits des peuples autochtones. La ville de Val d’or inspirera les autres villes, selon le Chef Picard.

La Fédération Québécoise des Chasseurs et Pêcheurs se joint à une initiative citoyenne pour réitérer sa demande de permettre la chasse à l’écureuil au Québec.

Plus de 2,3 millions de dollars pour soutenir des initiatives dans deux régions touristiques au nord du 49e parallèle. En vue de favoriser le développement de l’offre touristique des régions de la Baie-James et d’Eeyou Istchee, les Ententes des partenariat régional en tourisme seront renouvelées jusqu’en 2020 à hauteur de 1 785 000$.

Kawawachikamach

Schefferville Matimekush / Lac John

Oujé-bougoumou Pikogan

Uashat mak Mani-utenam

Opitciwan

Ekuanitshit

Pessamit

Wemotaci

Pakut-shipit Unamenshipit

Nutashkuan

Rivière Moisie : les Innus constatent de réels progrès dans les négociations. Les Innus, qui réclament un plus grand accès à la rivière Moisie et ses affluents ainsi qu’une meilleure protection de son patrimoine naturel, constatent que leurs demandes concernant le respect de leurs droits ancestraux ont été entendues et voient d’un bon œil la démarche annoncée pour attribuer à la rivière le statut de réserve aquatique permanente, comme ils l’exigent depuis longtemps.

Malécite

Mashteuiatsh Essipit

Gesgapediac Listuguj Wendake

Manawan

Wôlinak

Jugement favorable à Pessamit. Interruption du rehaussement du niveau d’eau au Réservoir Manicouagan. Pessamit remporte une première manche dans sa lutte contre Hydro-Québec visant à faire stopper le rehaussement du niveau d’eau du Réservoir Manicouagan.

Odanak

Bonne nouvelle! Wemotaci et Obedjiwan auront Internet haute vitesse.

Peuples présents depuis des millénaires!!! La légalisation du cannabis débattue chez les Cris.

Nous rejoindre (N° ISSN Bibliothèque Nationale du Canada : Imprimé : Innuvelle ISSN 1480-638X Électronique : Innuvelle ISSN 1480-6398)

Direction par intérim : Sylvie Ambroise

Vous avez une nouvelle ? Contactez-nous : 418 962-3535 info@lavoixdespremieresnations.ca

Éditeur : Équipe du journal, membres du C.A. Journalistes : Sylvie Ambroise, Chantale Potvin Conseillère en publicité : Sylvie Ambroise Journaliste et conseillère en publicité (pour la saison estivale) : Julie Malek

Vous avez une publicité ? Contactez-nous : 418 962-3535 et 418 962-3550 pub@lavoixdespremieresnations.ca

Un incident très grave et malheureux impliquant deux enfants âgés de trois et cinq ans s’est déroulé dans la communauté de Manawan. La nature de l’événement ne nous permet pas de le détailler davantage mais toutes les ressources sont mobilisées pour offrir tout le support afin d’atténuer au maximum les répercussions auprès de toutes les personnes touchées et impliquées.

Stagiaire : Nyssa Jamie Bellefleur (Pakut-Shipu)

• Août 2017

Collaborateurs spéciaux : Arthur Fontaine, Josée Leblanc Correctrices : Chantale Potvin, Michèle Bergeron Photographe (page couverture) : Innu Nikamu

Innu Takuaikan Uashat ma Mani-utenam annonce la nomination de monsieur Jean Morin au poste de Directeur des communications.

Infographie : Linda Renaud (MAP DESIGN) Imprimerie : Hebdo Litho Tirage : 7 000 copies Merci à nos partenaires : Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam, Institut Tshakapesh. Logos des nations commandités par Tourisme Autochtones.

2•

Siège social d’Innuvelle 108-B, boul. des Montagnais Sept-Îles (Québec) G4R 5P9 Télécopieur : 418 962-3575 Membres du C.A. Josée Leblanc (présidente), Léonard Mckenzie (vice-président), Kateri Champagne-Jourdain (secrétaire-trésorière), Kim Fontaine (administrateur)

Abel Bosum élu chef du Grand Conseil des Cris.

ENVOYEZ-NOUS VOS COMMUNIQUÉS AU : info@lavoixdespremieresnations.ca


NATION HURONNE-WENDATE

Par Chantale Potvin

Wendake — L’auteur-compositeur-interprète huron-wendat, Gilles Sioui, est récemment décédé à l’âge de 60 ans. ymbole artistique de la communauté wendate et de toutes les nations du Québec, Gilles Sioui vivait sa vie dans l’humilité. «Il ne courait pas après les honneurs. Mon cousin était un homme d’une simplicité remarquable, un musicien dans l’âme et un guitariste émérite», a confié le chef de la communauté, Konrad Sioui, qui a ajouté que beaucoup de jeunes Autochtones ont pu compter sur sa présence, sur son intelligence et sur son talent.

S

Gilles est irremplaçable, mais on nous a demandé de monter sur scène pour l’inauguration de l’amphithéâtre, pour qu’il y ait quand même une célébration autour du Pow Wow de Wendake. Le rappeur Samian, quand on lui a demandé de remplacer Gilles Sioui

Un triste momentum

Un impressionnant CV

Il faut préciser que le chanteur devait se produire dans le cadre du Pow Wow international de Wendake, qui se déroulait dans la fin de semaine du 1er juillet. Accompagnant le groupe The Midnight Riders, il devait inaugurer le nouvel amphithéâtre de la communauté. Or, au moment de faire acte de présence pour les tests de son et pour la première journée de ce grand événement annuel, ses amis et sa famille, préoccupés par son absence, ont joint les policiers qui ont découvert le corps sans vie de monsieur Sioui dans son appartement. Au moment d’écrire ces lignes, aucune raison officielle n’a été divulguée quant aux détails entourant la cause exacte de son décès.

Au fil de sa prolifique carrière qui aura duré 40 ans, Gilles Sioui a été interpellé pour accompagner des artistes tels que Guy Bélanger, Kevin Parent et Florent Vollant. En plus de Rising Sun et Old Fool, il a enregistré Brother To Brother, un CD encensé par la critique, qui inclut 9 pièces écrites par Sioui. Plusieurs chansons de ce disque sont absolument délicieuses. Il est d’ailleurs possible d’entendre et d’acheter ses chansons sur www.gillessioui.com. Évidemment, lors du décès de Gilles Sioui, les commentaires de sympathie ont fusés de toutes parts. INNUVELLE vous laisse sur cette note.

Radio-Canada

Le légendaire guitariste, Gilles Sioui

À la suite de la triste annonce du décès de Gilles Sioui, de nombreux et touchants commentaires provenant de Schefferville à Pikogan ont été déposés sur les réseaux sociaux.

Grand, humble, généreux, intelligent, talentueux, reconnu comme l’un des meilleurs guitaristes au Québec, tu as inspiré tant de musiciens autochtones. Ta musique me touche, elle est si vraie, si triste, si grande! Mista nestesh, Gilles Tshiniskumitin. Que ton voyage vers le monde des esprits apaise ton cœur. Je t’aime, Gilles.

Pendant plus de 40 ans, Gilles Sioui s’est fait connaître à travers ses compositions alliant blues et folk. Il a grandement contribué à l’émergence de la chanson autochtone au Québec et au Canada. Il a grandement contribué à la culture québécoise. J’offre mes condoléances à sa famille et ses proches.

Sonia Robertson, artiste ilnue de Mashteuiatsh

Geoffrey Kelly, ministre responsable des Affaires autochtones

Salut Gilles et bon voyage! On s e s o u v i e n dra de toi comme le Neil Young Wendat.

Une profonde tristesse m’habite aujourd’hui, alors que notre légende du blues emprunte le chemin du soleil couchant. Ce fut un honneur de te côtoyer, Gilles. Ton talent, ta gentillesse, ton humilité, ta sensibilité et surtout, ta générosité sans borne ont fait de toi un être de lumière qui aura touché tant d’âmes. Goodbye, Old Fool!

André Trudel, Facebook

Karl Picard, CDFM de Wendake

Marketing e et servvice à la clienntèle pour lles PPremièr e iè es Nations N ti et lles IInuit 285 heures

Août 2017 •

AEC

À temps plein à l’Institution Kiuna •3


NATION INNUE Grand Rassemblement de Mashteuiatsh

Toutes les nations en fête

insi, du 14 au 16 juillet, plusieurs activités musicales ont attiré des touristes de partout au Québec. Nommons la Chorale Gospel Nôvi dirigée par Patricia Tehilah, chanteuse gospel togolaise, de plus, l’Atika mekw Sakay Ottawa, auteur-compositeur interprète de Manawan a ravi son public. Aussi, le groupe folk-countryrock Meshikamau a permis à Andrew Penashue, Gregory Mark, Etienne Rich, Kevin Nuna, Pien Grégoire, Sharon Grégoire et Louis-Philippe Boivin de livrer une excellente prestation.

A

4•

Sur le site Uashassihtsh, en plus des moments de danses traditionnelles et des rencontres avec des artistes et artisans, de nombreux kiosques offraient des produits artistiques de partout et de toutes les nations. Des gens s’affairaient à la cuisson du gibier, d’autres supervisaient des ateliers de contes et légendes ou préparaient des plats pour le grand repas de mets traditionnels. Il ne faut pas oublier les nombreuses activités qui ont attiré de valeureux athlètes. «En tout, nous avions plus d’une quarantaine de bénévoles. Ces gens ont beaucoup fait pour que nous puissions affirmer MISSION ACCOMPLIE», s’est réjouie Sandy Raphaël, directrice patrimoine culture et respon-sable du GRPN.

parcours de 2,9 kilomètres, était composée de Mélanie Courtois et Benoit Mati.

Commémoration En parallèle avec le GRPN s’est déroulée la Commémoration du pensionnat de Pointe-Bleue, qui est la dernière école résidentielle à être commémorée au Québec. D’ailleurs, pendant les discours du pow-wow, divers personnages ont livré de touchants discours pour signifier la guérison. Les activités de cette commémoration ont eu lieu près de l’ancien pensionnat qui est aujourd’hui l’école secondaire Kassinu Mamu. Pendant la fin de semaine, quelque 200 anciens pensionnaires se sont réunis pour écouter des conférences, entendre des témoignages et vivre différents ateliers. Aussi, une exposition intitulée Mur des souvenirs permettait aux gens de voir ou d’afficher des photographies, des images ou des mots pour rappeler cette triste période. Les gens provenaient de Mashteuiatsh et des communautés atikamekw de Manawan, Opitciwan et Wemotaci.

De grands athlètes Pour les différentes compétitions, INNUVELLE vous offre seulement les premières positions. Or, pour connaître toutes les autres positions, il faut visiter la page Facebook du «Grand rassemblement des Pre-

L’authentique sourire de l’Ilnu de Mashteuiatsh, Raymond Launière, en dit long sur l’ambiance magique qui régnait lors du GRPN.

Nous recevons en plus les survivants des pensionnats. Nous avons de la visite de partout. Mère Nature est de notre bord. C’est tout simplement magnifique! Nous sommes vraiment heureux.

Clifford Moar, chef de Mashteuiatsh, au nom des Pekuakamiulnuatsh

Selon moi, dix Premières Nations sont présentes. C’est difficile à évaluer ou à confirmer, mais une chose est sûre, beaucoup de communautés et de nations sont représentées.

Sandy Raphael, directrice patrimoine culture et responsable du GRPN

Chantale Potvin

• Août 2017

Une programmation remplie

mières Nations de Mashteuiatsh». Pour la compétition de charge lourde dans la catégorie femme (500 livres), c’est Esther Simard d’Oujé-Bougoumou qui a gagné. Dans le cadre de la compétition de portage, pour la course d’endurance (hommes), Stacy Bossum a complété l’épreuve en 12 minutes 40 secondes. Chez les femmes, c’est Utshimashkuess Valin qui a complété le même parcours en 16 minutes 21 secondes. Pour le triathlon, les gagnantes sont Naomi Cleary Bertrand, Jennifer Launière, Élisabeth Launière, Sarah Cleary et Amy-Léa Petiquay. Chez les hommes, les premiers sont CharlesÉdouard Verreault, Jennifer Launière, Étienne Launière, Francis Verreault et Jeffrey Petiquay. Pour la course de canot (hommes) avec un parcours de 5,5 kilomètres, la première place est allée à Charles-Édouard Verreault et Christopher Loon. Chez les femmes, c’est Mélanie Courtois et Audrey Paul qui ont terminé les premières le parcours de 4,4 kilomètres et l’équipe mixte gagnante, avec un

Chantale Potvin

En avant la musique !

Ces gens ont trois points en commun : ils sont Autochtones, ont fréquenté le pensionnat de Pointe-Bleue et ils s’apprêtaient à participer à la marche symbolique de la guérison, jusqu’au site du Grand Rassemblement.

Les chefs et les représentants des communautés attendaient pour aller planter les drapeaux qui allaient flotter dans les airs pendant tout le week-end festif.

Chantale Potvin

Mashteuiatsh — Des chefs de partout, des gens de toutes les communautés, des Allochtones, des Européeens, vraiment, la communauté ilnue de Mashteuiatsh est parvenue à créer une ambiance de fête qui a attiré par moins de 10 000 visiteurs, dans le cadre du 11e Grand rassemblement des Premières Nations (GRPN).

Chantale Potvin

Par Chantale Potvin

Plusieurs groupes de tambours étaient présents pour le GRPN, notamment les Bear Boys de Manawan qui ont gentiment posé pour INNUVELLE.


NATION ATIKAMEKW 14e ĂŠdition des Jeux autochtones interbandes

Wemotaci relève le dÊfi avec brio Wemotaci — C’Êtait la première fois que la communautÊ atikamekw de Wemotaci recevait les Jeux autochtones interbandes (JAIB). Les organisateurs et les bÊnÊ voles ont fort bien relevÊ ce grand dÊfi qui s’est dÊroulÊ sous la coprÊsidence d’honneur du chirurgien Stanley Vollant et de la plongeuse et ambassadrice des saines habitudes de vie pour QuÊbec en forme, Sylvie Bernier. insi, du 3 au 12 juillet, la petite communautÊ de Wemotaci a carrÊment doublÊ sa population de 1200 personnes, car quelque 1000 jeunes athlètes de 9 à 17 ans provenant de 16 communautÊs autochtones du QuÊbec ont participÊ à l’une et/ou l’autre de la vingtaine de disciplines sportives. Parmi les sports et les Êpreuves au sein desquels les jeunes se sont

A

dĂŠpassĂŠs, nommons le baseball, le soccer, les sauts, les courses, la course de canots, le badminton, divers lancers et le cross-country.

Un moment inoubliable Évidemment, comme la mission des JAIB le prÊconise, le but n’Êtait pas d’arriver premier, mais de participer et de dÊvelopper de saines habitudes de vie. Les jeunes qui participent aux JAIB s’en souviennent longtemps. En plus de vivre d’intÊressantes activitÊs socioculturelles et d’assister à des prestations diverses, ils ont la chance de sortir de leur communautÊ pour rencontrer de nouveaux amis provenant d’autres communautÊs. C’est un ÊvÊnement sportif qui est populaire et très positif pour de la jeunesse autochtone. À chaque deux ans, il y a des gens qui ont dÊjà participÊ comme athlètes et qui reviennent pour faire du bÊnÊvolat, a rÊvÊlÊ GaÊtane Petiquay, coordonnatrice de projets en Êducation et des JAIB-2017.

Tableau des mĂŠdailles 



 







  











 









 





















 









  























 











   















 







 





























 















 















!





Sans aucun doute, plusieurs jeunes se sont dÊmarquÊs dans l’une ou l’autre des diffÊrentes catÊgories de courses.

COMMUNAUTÉS EN BREF

Les prochains JAIB Comme l’ÊvÊnement se dÊroule à tous les deux ans, c’est la communautÊ innue d’Uashat mak Mani-utenam qui va organiser l’ÊvÊnement en 2019.

On n’avait pas de piste et pelouse, ça a ÊtÊ fait dans le cadre des Jeux. Aussi, nous avons amÊnagÊ des infrastructures pour le cross-country. Après les Jeux, toutes ces nouvelles installations sportives seront bÊnÊfiques pour les gens de notre communautÊ. GaÊtane Petiquay, coordonnatrice de projets en Êducation et des JAIB-2017

Sois fort, toi aussi. Titre de la chanson thème des JAIB-2017, interprÊtÊe par Laura Niquay de Wemotaci, qui a pour mission d’inspirer le courage et le respect aux athlètes

BÊnÊvoles remarquables des JAIB Wemotaci! Un gros Merci!! Aux parents! et à la communautÊ de nous avoir permis de faire de ces jeux un succès!

Le tournoi annuel de l’APNQL s’est dÊroulÊ le 16 juin dernier au Club de golf de Drummond. Là , quelque 80 joueurs s’y sont amusÊs malgrÊ les nuages menaçants. En tout, 10 000$ ont ÊtÊ amassÊs pour les Jeux autochtones interbandes. Pendant l’ÊvÊnement, c’Êtait la communautÊ atikamekw de Wemotaci qui Êtait à l’honneur et la conseillère Alexandra Awashish a ÊtÊ ravie de prÊsenter sa communautÊ. Aussi, la jeune judokate d’Uashat mak Maniutenam, Janika Michel, Êtait la prÊsidente d’honneur de l’ÊvÊnement.

CommuniquĂŠ

NOMINATION Uashat, le 17 juillet 2017 – AďŹ n de mieux rĂŠpondre aux besoins des lecteurs, le Conseil d’administration du Journal Innuvelle informe la population des Premières Nations ainsi que tous ses abonnĂŠs qu’une restructuration interne a actuellement lieu. Soucieux de maintenir les services offerts ainsi que la publication rĂŠgulière du journal durant cette pĂŠriode, les administrateurs annoncent la nomination de madame Sylvie Ambroise au poste de directrice par intĂŠrim. Cette restructuration survient moins d’un an après la formation du nouveau conseil d’administration qui, dès sa formation, a procĂŠdĂŠ a une analyse minutieuse de l’organisation ainsi qu’à la dĂŠďŹ nition de nouveaux objectifs menant Ă  une revitalisation du mensuel autochtone pour lui permettre d’effectuer son virage numĂŠrique. Le conseil d’administration tient Ă  remercier madame Suzanne RĂŠgis pour ses nombreuses annĂŠes de services et souhaite Ă  Sylvie Ambroise un franc succès dans ses nouvelles fonctions. Également, nous tenons Ă  vous informer de l’embauche de Madame Julie Malek, qui travaillera Ă  titre de journaliste et conseillère en publicitĂŠ pour la saison estivale. Nous lui souhaitons la bienvenue.



Zacharie Connelly de Wemotaci et Sylvain Ashini de Pessamit.

Nous vous invitons à consulter le journal mensuellement pour y trouver les annonces concernant la restructuration à tous les mois. •5



Pour prÊparer la venue de ce millier de personnes, beaucoup de travail a ÊtÊ dÊployÊ dans les mois prÊcÊdents. Il a notamment fallu amÊnager de nouveaux espaces sportifs, comme une piste de cross-country, afin que toutes les disciplines se dÊroulent dans les normes. Aussi, il a fallu s’organiser pour hÊberger et nourrir convenablement les jeunes athlètes et leurs entraÎneurs qui ont sÊjournÊ dans les deux Êcoles de la communautÊ et à la maison des jeunes.

AoÝt 2017 •



Wemotaci a tout mis en Ĺ“uvre

JAIB 2017

Par Chantale Potvin


INTERNATIONAL PREMIÈRES NATIONS

Les Jeux Autochtones de l’Amérique du Nord

5000 jeunes en fête en athlétisme, en badminton, en soccer, en cross-country, en crosse, en nage et en lutte.

Toronto — Du 16 au 22 juillet 2017, à Toronto, se sont déroulés les Jeux Autochtones de l’Amérique du Nord, regroupant pas moins de 5000 athlètes âgés de 12 à 17 ans, venant de toutes les nations. Avec 300 athlètes, l’équipe québécoise de la Porte de l’Est et du Nord (PEN) y était. es 22 délégations participantes étaient la Colombie Britannique (176 médailles remportées), la Saskatchewan (164), l’Ontario (137), l’Alberta (76), La Porte de l’Est et du Nord (75), le Wisconcin (57), le Manitoba (53), Terre-Neuve et Labrador (32), les Territoires du Nord-Ouest (28), Washington (25), le Yukon (23), La Nouvelle-Écosse (16), le Nouveau-Brunswick (16), New York (13), le Maine (9), la Floride (5), le Minnesota (4), le Nunavut (4), le Colorado (4), l’Îledu-Prince-Édouard (3), la Californie (2) et le Connecticut (0). Les participants se sont affrontés au sein de 14 disciplines, soit l’athlétisme, le badminton, la balle molle, le baseball, le basketball, le canoë-kayak, la crosse, le golf, la lutte, la natation, le soccer, le tir à l’arc, le tir à la carabine et le volleyball.

L

La Porte de l’Est et du Nord La Porte de l’Est et du Nord ou l’équipe du Québec, a raflé la 5e position du classement général avec 75 médailles, soit 22 médailles d’or, 34 médailles d’argent et 19 médailles de bronze qui ont été remportées

Barrière de la langue et de la chaleur Roger Vachon, un coach d’Uashat mak Mani-utenam et membre de l’équipe de la Porte de l’Est et du Nord a déploré les retards causés par la pluie, mais il applaudit la cérémonie d’ouverture qui a été très haute en couleurs. Pour sa deuxième participation aux Jeux, il déplore que les jeunes soient séparés, car les compétitions se déroulent dans quatre différents sites universitaires alors qu’en Alberta, pour les Jeux de 2014, l’organisation avait privilégié l’aspect de communauté. Personnellement, Roger Vachon aurait aimé parler et comprendre l’anglais, car il a trouvé cette barrière linguistique difficile, compte tenu du fait qu’il y avait plusieurs athlètes francophones. «De plus, il y avait la chaleur, parfois si insoutenable, empêchant certains de participer à des disciplines comme le crosscountry. Il faut expliquer que ces jeunes n’étaient pas habitués à la chaleur et à l’humidité. Il faut toutefois avouer que ces Jeux étaient un grand ras semblement doté d’une très belle organisation», a-t-il confié.

Master Indigenious Games Par ailleurs, des Jeux Autochtones pour adultes ont été annoncés et se dérouleront du 12 au 15 juillet 2018, au Downsview Park à Toronto.

Roger Vachon

Par Sylvie Ambroise

L’Équipe de la Porte de l’Est et du Nord lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Autochtones de l’Amérique du Nord 2017. Ainsi, 2000 athlètes venant de partout dans le monde seront présents et, en plus des disciplines contemporaines, les disciplines traditionnelles seront organisées. Parlons ainsi du tir à l’arc, de la crosse et de la construction de tepees. Pour les sélections, il y aura quatre groupes d’âges de 20 à 55 ans et plus. Sur le site, plusieurs activités pour toute la famille sont prévues,

Nous demandons à tous les ordres de gouvernement de prendre des mesures afin de garantir le développement à long terme des athlètes autochtones et de maintenir leur appui à l’égard des Jeux autochtones de l’Amérique du Nord. La 88e recommandation sur la Commission vérité et réconciliation du Canada

notamment des marchés autochtones et des pow wow favorisant

des rencontres. L’événement promet d’être une grande fête!

COMMUNAUTÉS EN BREF Dans le respect et la dignité, le Centre Walgwan, fondé en 1996 dans la communauté Mi’gmaq de Gesgapegiag, fournit depuis maintenant deux décennies des traitements et un environnement sain aux jeunes membres des communautés autochtones aux prises avec des problèmes de toxicomanie. Seul établissement du genre dans l’Est du Canada, le Centre Walgwan, situé sur la côte gaspésienne, s’est doté d’une mission essentielle pour l’avenir des peuples autochtones, souhaitant renforcer la capacité des jeunes des Premières Nations et Inuits à reprendre en main leur mieux-être. Membre de l’organisation nationale Youth Solvent Addiction Committee (YSAC), le Centre s’affaire à guider les jeunes dans la transition vers une vie saine, en leur offrant des soins personnalisés axés sur une approche holistique et culturelle. L’équipe du Centre Walgwan prend soin des quatre aspects de l’être humain, soit le physique, le mental, l’émotionnel et le spirituel. Pour informations ou pour aider le centre Pamela Charlong, directrice, (506) 987-1068.

Notre équipe journalistique... • Août 2017

Nous sommes à la recherche de journalistes-pigistes dans les nations suivantes : Atikamewk, Algonquin, Abénaquis, Micmacs, Cris, Malécites, Naskapis, Hurons-Wendat. SYLVIE AMBROISE

6•

directrice par intérim, journaliste, conseillère en publicité

JULIE MALEK

journaliste, conseillère en publicité pour la saison estivale

CHANTALE POTVIN

journaliste-pigiste

JOSÉE LEBLANC

collaboratrice spéciale

RECHERCHÉ

INTÉRESSÉ? CONTACTEZ-NOUS!


Août 2017 •

•7


8•

• Août 2017


NATION INNUE Salon du développement durable d’Ekuanitshit

Une 2e édition qui promet

L

Pour suivre l’évènement sur Facebook, il faut taper «Développement durable –Innus de Ekuanitshit».

David Suzuki à Ekuanitshit Grand environnementaliste originaire de Vancouver, de renommée internationale, ce scientifique récipiendaire de nombreux prix a fait un arrêt à Ekuanitshit. Dans une

revue de littérature autochtone, «Sur de dos de la Tortue», David Suzuki écrit : «La spiritualité et le sentiment de relation profonde entre la terre des Autochtones et ses habitants nous offrent une réelle occasion de soigner nos maux qui résultent de notre rupture d’avec la nature». Jean-Charles Piétacho, chef d’Ekuanitshit, nous trace la visite de ce grand homme dans sa communauté. Les organisateurs l’ont d’abord invité à vivre une activité de réintroduction de saumoneaux dans la rivière Mingan. Il était accompagné de l’aînée Enen Manen (Hélène Mollen), qui a souhaité, en posant ce geste, nourrir ses enfants, ses petits-enfants et ses arrières petits-enfants. Il faut rappeler que le saumon, au Québec, est en danger de disparition. Pour David Suzuki, ce geste était important, car il a déclaré que la nature s’occupait de nous en nous nourrissant et en nous habillant. Selon lui, c’est désormais à nous de nous occuper d’elle.

Un cadeau lourd de signification Le chef Jean-Charles Piétacho a fait sursauter David Suzuki quant aux grands risques auxquels les Innus font face, faisant référence à la diminution marquée des troupeaux de caribous, passant de 800 000 têtes à seulement 5000 aujourd’hui. Pendant son passage, David Suzuki a aussi visité la maison de la culture. Il y a alors reçu une raquette tressée de babiche de cuir animal et de fil de nylon. Pour Jean-Charles Piétacho, ce cadeau représente beaucoup, car pour aider le caribou, ils ont pensé faire tresser la plus grosse partie en fil de nylon afin d’utiliser le moins possible le fil de babiche

de cuir animal du caribou. «Ce cadeau représente notre volonté

de participer à la conservation du caribou», a confié le chef Piétacho.

David Suzuki, activiste environnemental, Enuen Manen (Hélène Mollen), aînée de la communauté d’Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, chef d’Ekanitshit et Réal Mckenzie, traducteur anglais-innu, procèdent à la mise à l’eau de jeunes saumoneaux dans la rivière Mingan.

LA ROUTE DES POW WOW! AOÛT 4 au 6 août 4 au 6 août 11 au 13 août 12-13 août 12-13 août 18 au 20 août 18 au 20 août 19-20 août 26-27 août 26-27 août

Listiguj 25th Annual Tradional Pow wow Pow wow Chisasibi Pow Wow Tradionnel de Pessamit Wemindji Tradional Pow wow Rassemblement de la route des sauvages-Viger Pow Wow de Manawan Pow Wow de Mistissini Pow Wow Wôlinak Kanehsatake Traditional Pow wow Pow Wow Timiscaming First Nation

SEPTEMBRE 9-10 septembre

Akwesasne International Pow Wow •9

Adéline Basile, directrice du secteur de l’habitation et des immobilisations à Ekuanitshit et instigatrice de l’évènement, parle des projets réalisés et futurs. «Nous voulons jusqu’à adapter et construire nos bâtiments et nos maisons le plus vert possible». En effet, les membres

du conseil ont un projet de «Maisons vertes» qui consiste en une habitation complètement exempte d’hydro-électricité et d’aqueduc, auto-suffisante. Sur le terrain de cette maison, il y aura une éolienne et un système d’énergie solaire. De plus, les fenêtres seront installées pour avoir un ensoleillement maximal et les concepteurs installeront un système de récupération des eaux de pluies pour une utilisation dans la salle de bain, l’eau de la cuvette, mais aussi l’eau utilisée pour la douche, car cette eau-là est bénéfique pour notre corps puisqu’elle n’est pas traitée par aucun produit chimique. Ils iront jusqu’à penser à la récupération des restes des matériaux dans la construction des maisons. Le secteur de l’immobilisation sera aussi touché, car ils ont récemment remplacé les lampadaires de la patinoire par des éclairages DEL. C’est d’ailleurs dans leurs projets de remplacer tous les lampadaires, ce qui favorisera une économie considérable de la consommation de l’électricité. C’est dans cet esprit vert que cette communauté a entrepris des changements majeurs dans les initiatives qu’elle a toujours présentées à sa population. De toute évidence, Ekuanitshit deviendra un modèle à suivre sur le plan environnemental.

Des présentations sous forme de conférences ont eu lieu au premier Salon du développement durable d’Ekuanitshit, en août 2016.

Août 2017 •

Des projets verts

Des présentations sous forme d’expositions se sont déroulées au premier Salon du développement durable d’Ekuanitshit, en août 2016.

Luc Leclerc

es trois jours se dérouleront selon une programmation où différents conférenciers seront invités de partout au Québec. Ghislain Picard, chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, sera le président d’honneur de l’évènement. Des Cris, des Algonquins, des Atikamewks, des Innus et des Allochtones se succèderont pour partager leurs succès dans l’implantation d’initiatives écologiques dans leur communauté respective. Nommons entre autres Catherine Potvin, chercheure au département de la biologie à l’université McGill et Laure Waridel, chercheuse et cofondatrice d’Équiterre. Les thèmes des conférences qui seront au programme sont : la sécurité alimentaire – les jardins communautaires et la conservation du saumon, les fruits de mer et gibiers, le compostage, les énergies solaires, la récupération d’eau de pluie et aussi une mise à jour sur les développements durables mis en place dans la communauté d’Ekuanitshit. Il y aura également des soirées culturelles pendant lesquelles des dégustations de différents mets traditionnels des nations invitées, mais aussi des Inuits, seront offertes.

Luc Leclerc

Ekuanitshit — Le secteur de l’habitation de la communauté d’Ekuanitshit tiendra sa deuxième édition du Salon du développement durable d’Ekuanitshit, du 7 au 9 août 2017. La programmation sera riche de plus d’une dizaine de conférences présentées dans le but de mettre en valeur les initiatives du secteur de l’habitation pour une meilleure utilisation des énergies non-renouvelables et pour une diminution de l’empreinte écologique. Tshima Minakashish Innuit Tshikaui-Assi ! – Longue vie à la Terre-Mère !

Luc Leclerc

Par Sylvie Ambroise


• Août 2017 10 •

Service des communications I.T.U.M.


UASHAT MAK MANI-UTENAM OBTIENT

Raoul Vollant

LES JEUX AUTOCHTONES INTER-BANDES EN 2019

Les Jeux autochtones inter-bandes se tiendront à Uashat mak Mani-utenam à l’été 2019. L’annonce en a été faite le 11 juillet 2017 lors de la clôture de l’événement qui se tenait à Wemotaci. Il s’agit d’une manifestation sportive importante à plus d’un titre pour la communauté qui a déjà accueilli les Jeux en 1996, 1998 et 2010. Le vice-chef Jonathan St-Onge était très fier de cette nouvelle. « Au-delà de la dimension sportive, il y a un impact économique et social excessivement important dans le cadre de ces Jeux. Plus de mille jeunes, à part les accompagnateurs, les parents et les amis, ça représente un investissement majeur dans l’économie locale et régionale en plus de nous donner une formidable visibilité. » Le vice-chef se rappelle encore de sa propre participation à ces Jeux. «C’est une expérience qui m’a marqué. Comme participant, nous apprenons à mieux connaître les autres communautés autochtones, mais c’est aussi et surtout une occasion unique de prendre conscience de l’importance de l’activité physique pour assainir notre mode de vie. Les Jeux envoient un message important et aux jeunes et aux parents, que l’espoir et la réussite doivent être une priorité dans nos vies. Nous vivons des problèmes de consommation; la présentation des Jeux en 2019 et sa préparation sont des occasions uniques pour les jeunes de se surpasser et c’est une chance incroyable de dire aux adultes qu’ils doivent être des modèles pour leurs enfants ». Jonathan St-Onge a déjà hâte à 2019 : « Il y a beaucoup a faire. Mais nous avons déjà fait la preuve de notre efficacité et nous sommes prêts à relever le défi. Je tiens à remercier notre chef de mission David Jean-Piere qui, avec son équipe d’accompagnateurs, a fait un travail remarquable. Je voudrais aussi remercier et féliciter les membres du comité organisateur des Jeux à Wemotaci pour leur accueil chaleureux et la qualité de leur organisation ». Août 2017 •

La présentation des Jeux autochtones inter-bandes à Uashat mak Mani-utenam en 2019 représente un budget évalué entre 750 000 dollars et un million, plus de mille athlètes de 9 à 17 ans regroupés dans une dizaine de disciplines sportives par équipes ou individuelles et la possible présentation du volleyball de plage comme sport de démonstration.

Service des communications I.T.U.M.

• 11


• Août 2017 12 •

Service des communications I.T.U.M.


NATION ALGONQUINE Disparue depuis 3 ans

Trouvons Sindy Ruperthouse Val-d’Or — Parlons de Sindy Ruperthouse, une femme autochtone, native de Pikogan, qui a été vue pour la dernière fois le 23 avril 2014, à Val-d’Or. Plus de trois ans se sont écoulés depuis sa disparition. Des femmes autochtones se sont mobilisées pour la retrouver et donner espoir à sa famille et à ses proches. isa Gagné et Gloria Penosway, deux femmes autochtones vivant à Val-d’Or, ont pris l’initiative d’ouvrir une page Facebook intitulée «Pour la famille de Sindy Ruperthouse» afin d’amasser des fonds qui serviront à aider la famille pour les recherches. Françoise Ruperthouse du Lac-Simon, Marjolaine Papauté de Kitcisakik, Christina Papatie, Caroline Desrosiers et Joyce Kistabish sont des Algonquines qui aident énormément à amasser de l’argent grâce à différentes levées de fonds.

L

La motivation Gloria Penosway nous confie les raisons qui la motivent pour cette

cause. «Il y a deux mois, Lisa Gagné et moi avons eu une conversation spéciale, mais avant tout, il y a eu la rencontre d'une dame à La Tuque. Elle me conseillait d’aller au-delà de mes valeurs et de mes limites pour réaliser de grandes choses. C’est ce que je fais, mais avant de faire des choses, il fallait l’autorisation des parents et de la famille. Je veux retrouver cette femme parce que c’est mon amie et qu’elle fait partie des Premières Nations. Elle est Algonquine. Elle a besoin de nous pour qu’on la retrouve et qu’on puisse l’enterrer auprès de ses parents et de sa famille. Le deuil est un processus important et ne commencera que quand elle aura été retrouvée».

La marche de l’espérance Le 18 juillet a eu lieu une marche poétique organisée par l’artiste Virginia Pésémapéo Bordeleau, en collaboration avec le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or. Avec une quarantaine de participants, le thème de cette marche s’intitulait «Lieux de cœur». Les gens ont marché du Centre d'amitié autochtone au poste de police communautaire, en passant

par le parc Bérard, pour se terminer au Centre d'exposition, là où des gens lisaient des paroles qui dansaient dans une poésie vibrante de mots empruntés à l’artiste Virginia Pésémapéo Bordeleau.

Engagement du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or La directrice du Centre d’amitié de Val-d’Or, Édith Cloutier, s’explique: «On soutient la famille Ruperthouse et on espère que de nouvelles recherches soient tenues, car il y a de nouvelles informations. La mémoire de se rappeler, qu’on ne l’oublie pas et qu’on continue les recherches. Appuyer les parents, cela motive beaucoup les gens de la communauté». Lisa Gagné

Par Julie Malek

Support et soutien entre Nations En se mobilisant et en se soutenant entre communautés, nous pouvons retrouver Sindy Ruperthouse! L’aide et l’entraide ont toujours été un point fort chez les Premières Nations alors montrons qu’on est capable, tous ensemble. La famille Ruperthouse,

À la marche de Sindy Ruperthouse, les parents avec la représentation de leur fille sur une affiche. les amis et les proches ont besoin de soutien et de support. Ils espèrent tous les jours recevoir l’appel que leur fille, leur sœur, leur amie a

été retrouvée. Vous pouvez communiquer avec Lisa Gagné et Gloria Penosway sur la page Facebook pour vos dons. Merci de votre générosité.

NATION INNUE Après 37 ans de négociations

Par Josée Leblanc, collaboration spéciale

D

communautés innues. Le mandat de monsieur Taillon vise à favoriser la participation régionale au processus de négociation. Il travaillera en étroite collaboration avec le négociateur du Gouvernement du Québec, dans le but d'informer les intervenants régionaux et de faire valoir leurs préoccupations et leurs positions.

Nomination de Denis Taillon

Nomination de Clifford Moar

De son côté, le ministre québécois des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, a annoncé, le 24 juillet dernier, la nomination de Denis Taillon à titre de représentant de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour les négociations territoriales avec les trois

Par ses connaissances et son expérience, Denis Taillon réussira à acquérir la confiance du milieu régional et à jouer un rôle positif dans l’acceptation sociale de l’entente. Il importe, pour garantir l’atteinte des objectifs poursuivis, que l’entente soit acceptable pour toutes les parties. Je souhaite à monsieur Taillon le plus grand succès dans cette importante fonction.

Le 5 juillet dernier, lors de l’Assemblée générale annuelle du regroupement qui s’est tenue à Essipit, les représentants des Premières Nations membres

Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley.

• 13

epuis 1980, le Regroupement Petapan a pour mission de veiller à la négociation et à la signature d’un projet d'entente de traité avec les gouvernements du Canada et du Québec. L’association représente les Premières Nations de Mashteuiatsh, Essipit, et Nutashkuan. L’organisme sans but lucratif

du groupe ont procédé à la nomination du chef Clifford Moar à titre de chef responsable de la négociation territoriale globale et de l’autonomie gouvernementale. Le chef Moar, qui est également le Chef de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh au Lac StJean, sera le premier répondant politique pour le Regroupement Petapan.

Août 2017 •

Uashat mak Mani-utenam — Le ministre québécois des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, souhaite que le projet de traité avec les trois communautés innues aboutisse et soit convenable pour tous.

s’était fixé l’objectif draconien de finaliser, à tout le moins, un projet de texte du Traité comportant plus de 23 chapitres pour le 31 mars 2017. Or, malgré un travail acharné, le regroupement n’a pu atteindre entièrement son but, toutefois plus de 90% des travaux sont pratiquement terminés. Petapan annonce fortement sur son site web que les trois communautés sont confiantes dans le processus de négociation.

Secrétariat aux Affaires autochtones

Lueur sur la signature du Traité


NATION INNUE La mobilisation communautaire

L’action engendrée par le décès de BB John André Par Julie Malek

Uashat mak Mani-utenam — Tragédie du décès de «BB» John

André Jourdain, survenue dans la nuit du 29 juin 2017 a ébranlé

la communauté d’Uashat. e jeune homme, qui n’avait que 23 ans, était très impliqué au hockey, également à la balle-molle. Les membres de l’équipe de hockey dont il était responsable ont procédée à sa commémoration lors de ses funérailles. Le moment le plus marquant fut quand sa mère a mentionné que pour pouvoir laisser partir son fils en paix, il ne fallait pas chercher un coupable.

C

Voici un mot de la sœur de BB John André, Mylène JourdainAndré: «Notre communauté souffre pour plusieurs raisons. La vie de plusieurs n’a pas été facile. «BB» John aimait sa famille, les enfants, le sport et ses amis. Il aimait passer du temps avec ses nombreux amis. Lorsque tu sentais sa présence, tu savais que tu allais avoir du bon temps. Jamais je n’aurais cru qu’il partirait du jour au lendemain. Il était fait pour rester avec nous. Il était l’enfant que les mamans auraient voulu avoir et que ma mère avait la chance d’avoir, le frère que tout le monde voudrait, l’oncle préféré, l’ami idéal... Il était quelqu’un de bon et jamais on ne pense qu’on perdrait quelqu’un lorsqu’il part rejoindre ses amis.

Jamais je n’aurai pensé perdre mon frère de cette manière. Tout ça pour vous dire que si vous consommez peu, un peu ou beaucoup, les chances que vous ne reveniez pas près de vos proches et amis sont les mêmes. Mon frère est parti d’une manière que je n’ose même pas décrire puisqu’il ne méritait pas ce sort. Cette chicane aurait pu se passer autrement s’il n’y avait pas eu alcool et drogue. Et on aurait encore mon frère près de nous! Il est temps d’agir, de s’entraider, de bannir la drogue et de sortir l’alcool de nos vies.» Depuis son décès, des jeunes de la communauté de Uashat mak ManiUtenam, se sont mobilisés pour discuter de pistes de solutions pour s’impliquer auprès de leur communauté. Il existe plusieurs organismes et des personnes ressources qui peuvent venir en aide si le besoin se fait sentir. Voici des organismes qui peuvent fournir des services : les premières lignes des communautés autochtones dans les centres de santé, info-social (8-1-1), Prévention Suicide Côte-Nord (1-866 277-3553), SOS Violence conjugale (1800 3639010), Centre d’amitié autochtone de Sept-Iles (418 962-5025) et Centre Tipinuaikan (418 962-3397)

À mon avis, c’est une problématique qui découle de plein d’autres souffrances, qui conduit à la violence et ça forme un cercle vicieux qui brise la vie de plusieurs gens. Certaines communautés ont commencé à dire non aux drogues, c’est un premier pas, mais cela ne suffira pas.

14 •

Nelliane Nattawapio

• Août 2017

Renée Brassard, professeur titulaire en criminologie à l’Université Laval

L’équipe Karkajou avec un souvenir de BB John André.


Activités de la Neuvaine

Activités familiales

Activités sociales

6 au 15 août 2017

Pow-wow traditionnel (11 au 13 août)

Soirée disco intérieure

Jeux gonflables (4) (14 et 15 août)

Soirée familiale avec Claude McKenzie ET SES AMIS (UNPLUG)

18 h 30 : Chapelet 19 h 00 : Neuvaine de prières à Marie et messe Mardi, 15 août 2017 à l’église 10 h 00 : Grande Messe Paroissiale présidée par Mgr Jean-Pierre Blais 14 h 00 : PROCESSION

Activités sportives Tournoi de balle (Rapide et lente – Homme et femme) (11 au 13 août) Tournoi Dek hockey (Adulte : 10 au 12 août / Jeune : 14 et 15 août) Fer à cheval (14 et 15 août) Pétanque (14 et 15 août) Volleyball de plage (10 au 13 août) Tournoi de Washer (14 et 15 août)

Musique d’ambiance (14 et 15 août) Projection de film en plein air (11 et 14 août) Tour de calèche (14 et 15 août) Maquillage (14 et 15 août) Excursion en chaloupe (14 août)

(Jeune : 11 et 14 août)

Soirée spectacle intérieure adulte (14 et 15 août)

Spectacle de clôture et FEUX D’ARTIFICE (15 août) Bingo de la Fête de Innus 2017 CCKM (14 août)

Bingo rapide à la radio Ntetemuk (À déterminer)

Tournoi de Poker CCKM

Démonstration de cuisson mets traditionnels (15 août)

(À déterminer)

Dégustation de mets traditionnels (15 août)

Avec les ressources de la population

Restauration et artisans

Course en canot (15 août) Compétition traditionnelle (Jeune et adulte : 14 août) Tournoi Ballon Canadien (14 et 15 août)

Août 2017 • • 15


16 •

• Août 2017


L e s A s t r e s e t Vo u s

Par : Innustradamus, Medium... Saignant Né en août – Le porc-épic Les festivités seront vécues en grand cette année pour vous et votre famille. Votre entourage va arriver en grand nombre pour vous visiter au mois d’août. Une très belle fin de semaine en perspective sera de mise à la fin du mois. Profitez du temps avec vos proches, car le temps est précieux. Apportez une rose à votre ami de cœur, cela lui ferait du bien! Né en septembre – La ouananiche Vous êtes très pensif depuis un moment concernant la vie en temps réel. Les projets de vie se concrétisent à petits pas, donc on ne lâche pas. Vous prévoyez un voyage organisé avec votre famille, c’est le temps d’investir et de passer du temps de qualité avec elle. Sur le plan sentimental, vous filez le parfait amour. Les relations sont au meilleur. Né en octobre – Le loup La rentrée scolaire se fera d’ici trois semaines, les vacances vont se terminer d’ici peu. Vos finances sont actuellement au plus bas et vous devrez sûrement emprunter de l’argent pour être en mesure de satisfaire les besoins de vos enfants. Vous devriez cesser de vous plaindre et profiter de la vie. De grandes décisions s’imposent pour vous. Né en novembre – Le castor Vous êtes grandement tenté de faire un petit tour à votre chalet pour la fin de semaine. C’est possible de le faire, mais avec une planification bien établie. Vous ne pourrez pas faire une virée comme les autres années. Vous devrez vous limiter considérablement quant à vos finances. Vous devrez couper dans l’achat de boissons et dans la restauration. Si vous sautez votre budget, vous vous mordrez les doigts, car en revenant à la maison, vous ne serez pas en mesure de payer vos comptes. Né en décembre – Le lièvre Vous partirez en voyage pour Montréal. Cette petite escapade vous permettra de faire un petit saut à Kahnawake et d’aller faire des achats chez IKEA. Vous y allez deux fois par année pour faire des achats en gros pour divers meubles. La chance vous suivra, car en entrant au Casino de Montréal, vous gagnerez un montant de 3500$. Vous allez faire des heureux. Une surprise vous attendra dans quelques jours.

Né en février – La martre Le temps est venu d’acquérir une nouvelle voiture. Votre automobile actuelle est vieille de dix ans et la

Né en mars – Le vison Un membre de votre famille vit un très grand problème de drogue et cela se répercute sur le plan familial. En tant que parents, vous ne savez plus quoi faire. Il faudrait, dans un premier temps, consulter les ressources existantes dans la communauté. Une thérapie de quelques mois sera nécessaire pour l’aider à se relever de ce problème. Il faut agir rapidement. Il y a de fortes chances que cette personne s’en sorte en lui offrant toute l’aide possible et en lui donnant de l’amour. Ça va bien aller. Né en avril – La truite grise Vous avez quelques douleurs au ventre. Il faudrait consulter immédiatement. C’est peut-être une hernie et il ne faudrait pas attendre qu’elle atteigne des proportions qui auraient comme conséquences une opération douloureuse. Il se peut également que ce soit les boyaux internes qui sont bloqués. Ne perdez pas de temps et consultez votre médecin. Sur le plan sentimental, il faudra prévoir un tête-à-tête pour régler certaines choses qui enveniment vos relations amoureuses. Né en mai – L’outarde Il vous reste encore deux semaines de vacances avant le début de l’année scolaire et vous avez la ferme intention de voir la Tour Eiffel. Vous disposez d’un budget suffisant pour faire ce voyage et le problème qui surviendra est que toute la famille voudra en faire partie. Ce voyage prévu en couple se transformera en voyage familial. Vous serez donc 5 à partir en Europe. De joyeuses surprises vous attendront à votre retour, car vous serez grands-parents d’un merveilleux petit garçon. Né en juin – Le saumon Votre santé vacille un peu. Votre taux de glycémie est trop élevé, ce qui provoque des étourdissements et une envie de dormir. Le problème est que vous ne faites pas assez d’activités physiques. Un voyage sera de mise avec votre famille et cela vous fera un grand bien. Votre partenaire de vie vous dit d’aller réserver dans un restaurant, alors prenez du temps avec lui, car l’amour est très important entre vous deux. Vous êtes dans le bon chemin! Né en juillet – Le renard Votre projet de poursuivre vos études va se réaliser. Vous voulez devenir éducateur spécialisé et votre rêve est à votre portée. Ça va vous prendre quelques années, mais ça en vaut la peine. Vous partirez donc dans les prochains mois pour vous rendre dans une ville près de Montréal. Côté sentimental, votre partenaire de vie comble tous vos désirs et il est très attentionné. C’est une personne au grand cœur et le fait de l’avoir rencontré était votre destin.

Josée Leblanc VERS UN VENT DE CHANGEMENT! La nouvelle mission du journal est de s’assurer d’être le leader de la diffusion des nouvelles autochtones francophones au Québec. Mais aussi, de garantir une distribution papier aux communautés ayant peu ou sans services internet. Je suis très heureuse et confiante à l’atteinte des nouveaux objectifs du journal avec la volonté et l’implication des membres du conseil d’administration en place. Nous avons une vision commune mais aussi une ouverture sans barrière en ce qui concerne l’avenir du média. Après une année d’analyse approfondie de l’organisme, nous en sommes clairement venus à la conclusion que le journal Innuvelle n’avait pas d’autre choix que de faire un virage numérique et de devenir actif et très présent dans les médias sociaux. Aussi, le journal se doit d’être distribué, non seulement chez les autochtones mais aussi chez les allochtones pour que ceux-ci soient au fait de la nouvelle autochtone francophone au Québec. Nous sommes déjà en pourparlers afin de créer des alliances stratégiques qui nous permettront d’élargir notre distribution au national. Depuis février 2017, nous travaillons très étroitement avec une firme spécialisée sur notre plan stratégique et marketing. Au moment où vous lirez ces lignes, elle sera sûrement fignolée et terminée. Nous voguons vers de grands changements; la refonte du journal papier, un nouveau site web interactif, les médias sociaux deviendront un territoire d’échanges pour le journal. Vous verrez des collaborateurs spéciaux se succéder tout au long de l’année couvrant des sujets diversifiés qui forment l’actualité des Premières Nations. J’espère avoir assez piqué votre curiosité afin de vous stimuler à vivre avec nous et à participer aux grands changements que vous aurez la chance de voir et lire dans les prochains numéros. On peut déjà vous annoncer que le journal Innuvelle deviendra la voix des Premières Nations, propulsé par Innuvelle et sera dorénavant la voix des prochaines générations. Nous attendons de vous, des idées, des nouvelles, des suggestions, des collaborations, bref tout ce qui peut nous aider à grandir et devenir meilleur! Tshinashkumitinau!

Suivez-nous!

Août 2017 •

Né en janvier- Le caribou Le mois d’août un est mois de repos. Vous allez passer toutes vos fins de semaine au chalet, près de la rivière, pour pêcher de la truite mouchetée. De bons repas en perspective seront au rendez-vous avec quelques amis. D’autre part, vous ferez la connaissance d’une personne qui rallumera le feu de l’amour dans votre cœur. Cette personne aura sensiblement le même âge que vous et les rencontres seront très bonnes et plus encore. C’est une relation qui pourrait durer longtemps si vous êtes prêt.

réparer vous coûterait les yeux de la tête. Votre concessionnaire vous recommandera une plus grosse automobile 4x4 et vous soumettra un très bon prix. Tout sera réglé vers le 28 août. Un voyage d’essai à l’extérieur de la communauté est fort probable. Évitez de faire de la vitesse, vous pourriez vous ramasser avec une amende. Côté familial, tout semble bien aller. Quelques petits anicroches, pas plus!

Mot de la présidente du Conseil d’administration de Innuvelle

www.lavoixdespremieresnations.ca

• 17

La voix des Premières Nations propulsé par Innuvelle


NATION INNUE Projet du Lac Guéret

Deux clans satisfaits Pessamit — La société minière Mason Graphite et le Conseil des Innus de Pessamit ont récemment signé l’Entente Mushalakan, un accord sur les répercussions et avantages qui est né d’un protocole de coopération qui a été conclu en 2014 entre les deux instances. n mots clairs, l’Entente Mushalakan est un contrat concret relatif à la volonté des deux partis de «collaborer étroitement afin que le projet de mine de graphite du Lac Guéret soit un succès et qu’il bénéficie à la communauté de Pessamit et à la population de Manicouagan», a stipulé un extrait de la préface de l’Entente.

E

Des dirigeants heureux De façon très transparente, le chef de Pessamit, René Simon, et le président de Mason Graphite, Benoît

Gascon, se sont avoués très satisfaits de cette entente. «Nous sommes très fiers d’annoncer aujourd’hui la conclusion de l’Entente Mushalakan. Fondée sur un principe d’équité entre Nations, cette dernière bénéficiera à la population du Québec et aux Pessamiuilnut dans le respect de leurs droits et de leur territoire», a déclaré Benoît Gascon. Quant au chef Simon, il a cité le projet de Mason Graphite en exemple pour les autres communautés du Québec. «Dès le début, cette compagnie a agi avec beaucoup de respect et d’éthique à l’égard de notre Première Nation. La démarche entreprise par Benoît Gascon et son équipe a créé un standard sur le territoire de Pessamit», a-t-il lancé.

Des points importants Dans les clauses de l’entente Mushalakan, Mason Graphite, qui possède 50 ans d’expérience dans le domaine, s’est engagé à déployer une stratégie favorisant la formation et

visant à assurer des opportunités d’emplois de tous niveaux aux Pessamiuilnut. De plus, les Innus de Pessamit auront des contrats de travail et des avantages financiers et socio-économiques justes et équitables. Le but ultime des partis est évidemment de «promouvoir et de protéger les droits, le mode de vie et la culture des Pessamiuilnut en plus de soutenir le développement économique des générations actuelles et futures», peut-on lire dans le document officiel de Mason Graphite.

Quelques mots sur le projet Situé sur le Nitassinan, à quelque 285 kilomètres au nord de BaieComeau, le projet du Lac Guéret est une mine à ciel ouvert qui devrait avoir une durée de vie de 25 ans. En plus de cette mine, Mason Graphite prévoit une usine de traitement et un parc à résidus qui seront aménagés dans le parc industriel

Mason Graphite

Par Chantale Potvin

Lors de la signature de l’entente, René Simon, le chef de Pessamit, pose avec Benoît Gascon, président et chef de la direction de Mason Graphite, dont le projet d’environ 165 millions consiste à mettre en valeur un gisement de graphite présentant une teneur parmi les plus élevées au monde. Jean-Noël-Tessier de Baie-Comeau. Mason Graphite prévoit créer une centaine d’emplois directs quand la mine sera en phase d’exploitation, soit vers la fin de 2018. Selon les prévisions officielles, la mine du Lac

Guéret aura une capacité d’environ 51 900 tonnes de concentré par an, ce qui signifie environ 10 % de la production mondiale.

La clientèle Kapatakan Gilles Jourdain est un centre résidentiel communautaire (CRC) qui offre un service d’hébergement. Nous accueillons exclusivement des adultes autochtones (hommes et femmes), purgeant une (ou des) sentence(s) dans une institution provinciale ou fédérale, qui ont des permissions de sortir à des fins de réinsertion sociale, des permissions de sortir préparatoire à la libération conditionnelle et ceux en libération conditionnelle. Nous accueillons également ceux qui ont reçu une mesure sentencielle leur permettant d’évoluer en milieu ouvert. En fait, nous pouvons accueillir les clients sous le coup d’une ordonnance de probation avec suivi, d’une ordonnance de probation avec travaux communautaires et d’une ordonnance de sursis. Par contre, ils doivent avoir le désir et la volonté de compléter le programme de réhabilitation de 12 semaines que nous offrons. Le processus d’admission est enclenché sur la demande volontaire du contrevenant et avec l’autorisation de son intervenant correctionnel.

La langue d’usage Tous les documents du programme étant en français, les ateliers se donnent en innu et français. Par conséquent, les clients devront être en mesure de comprendre, lire et parler le français aisément. Notre centre offre 20 lits, 18 en provenance de la clientèle provinciale et 2 de la clientèle fédérale. Une chambre adaptée de 2 places peut même accueillir les personnes à mobilité réduite et/ou les femmes.

L’approche

• Août 2017

Nous préconisons une approche basée sur la culture autochtone. En fait, nous offrons un programme de guérison abordant diverses thématiques visant à outiller nos résidents dans leur démarche de réinsertion sociale et ce, par une prise de conscience quant à leur parcours criminel. De plus, nous les guidons pour trouver des pistes de solutions afin de ne plus retourner dans leurs anciens comportements ainsi que dans le système judiciaire.

POUR NOUS JOINDRE CRC Kapatakan Gilles Jourdain 60, rue Innut Mani-utenam (Québec) G4R 4K2

18 •

Téléphone : 418 927-2984 Télécopieur : 418 927-3523 Courriel : kapatakan@globetrotter.net Site web : www.kapatakan.ca


NATION CRIE Cris du Québec

Un pas de géant vers l’autonomie Mistissini — Après huit longues années de négociations et 40 ans après la signature de la Convention de la Baie-James, le gouvernement fédéral vient d’approuver l’Entente sur la gouvernance de la nation des Cris de la région de la baie James et du Nord québécois.

En résumé Plus précisément, cette Entente apportera une plus grande autonomie aux Cris pour s’autogouverner et pour gérer leurs terres. Ils auront le pouvoir de percevoir leurs propres impôts et obtiendront un financement stable jusqu’en 2040. «Les Cris sont parvenus à obtenir une forme d’autodétermination à travers laquelle ils sont vraiment maîtres de leur propre destinée et en mesure de déterminer ce qui est le mieux pour leurs communautés», a déclaré le grand chef du Grand Conseil des Cris, Matthew Coon Come, qui a ajouté que ce nouveau financement garantira une sécurité financière pour les années à venir. Il faut préciser que pendant les négociations, la Nation crie a respecté les clauses de la Convention de la Baie-James.

Impôts et lois Puisque l’Entente prévoit que le gouvernement de la Nation crie a désormais l’autorité de percevoir des impôts, ce sera à chacune des

neuf communautés cries de déterminer si leurs membres respectifs seront imposés. De plus, le gouvernement cri pourra rédiger et appliquer ses propres lois au sein des ses communautés sans que celles-ci soient soumises au ministère des Affaires autochtones. Quant au gouvernement, il ne pourra appliquer que des règlements administratifs.

COMMUNAUTÉS EN BREF

Grand Conseil des Cris, secteur des communications

Par Chantale Potvin

Création d’une constitution crie Pour les temps à venir, une constitution basée sur la Loi sur les Cris et les Naskapis du Québec de 1984, sera rédigée en bonne et due forme et permettra aux Cris de gérer leur structure administrative sans que le gouvernement n’intervienne ou ne s’oppose quand il sera temps d’effectuer des changements ou d’instaurer des nouveautés. «Cette constitution crie respectera nos valeurs, nos principes, et une fois qu’elle sera adoptée, le gouvernement fédéral ne pourra pas intervenir. Je crois qu’il s’agit d’un véritable accomplissement», s’est réjoui Matthew Coon Come.

Entente signée Une entente a été signée le 18 juillet dernier entre les instances que sont le gouvernement fédéral et les Cris.

Matthew Coon Come tire sa révérence C’est après quatre décennies de vie

Matthew Coon Come a récemment abandonné la vie politique. Il aura fait beaucoup pour la nation crie.

politique très active que Matthew Coon Come a officiellement annoncé qu’il quittait la politique. «Au nom de ma famille, je veux remercier tous les Cris d’Eeyou Istchee de m’avoir donné le privilège et l’honneur de représenter la Nation crie pendant tout ce temps», a déclaré M. Coon Come. Formé en sciences politiques, en économie et en études autochtones, pendant sa carrière, il a aussi été conseiller, chef de Mistissini, président de l’Administration régionale crie et chef national de l’Assemblée des Premières Nations.

Le Dr Stanley Vollant reprend son bâton de marche, un bâton qui a parcouru 6000 kilomètres à travers les communautés autochtones du Québec et accueilli plus de 15 000 rêves, pour continuer d’inspirer les jeunes Autochtones. L’aide financière de 300 000$, qui a été accordée par Philippe Couillard et le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, permettra de créer une organisation indépendante et permanente, nécessaire pour multiplier les actions directes auprès des communautés autochtones. Grâce au soutien du gouvernement du Québec, Dr Vollant met sur pied Puamun Meshkenu (Chemin des mille rêves), continuité logique du projet Innu Meshkenu, débuté en 2010, qui a marqué de façon fondamentale la vie de nombreux jeunes autochtones et créé un mouvement structurant pour l’ensemble des communautés autochtones du Québec. Pour information : www.innu-meshkenu.com

Le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde affirme que l’APN s’attend à une pleine intégration aux Tables intergouvernementales. « L’APN représente les gouvernements des Premières Nations, les détenteurs de droits, et toute discussion des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux peut avoir des incidences sur les peuples des Premières Nations et les droits des Premières Nations », a déclaré le Chef national Perry Bellegarde. « Nous ne sommes pas juste un autre groupe d’intérêt spécial. Un processus efficace de participation intergouvernementale doit prendre en compte notre statut en vertu de la Constitution et de la loi internationale de peuples et de nations dotés de droits inhérents, de titres et de compétences. Les Premières Nations ne tolèreront pas une approche irrespectueuse et basée sur l’exclusion. »

BIN NGO estiv val du jeudi

sur les ondes dde la radio de Wendake FM 100,3 (À tous les vendredis à paartir du 8 septembre)

Pour de plus amples inform mations : 418-843-3937 cih @ cihw@ @megaq ebec net @megaquebec.net

Binngo Wendake

2e tour

Tour du d Free

500 $

3 tour

2 lignees

500 $

4e tour

Lettre X

500 $

Moitiéé-moitié 3 Bingos (1 bouule frimée)

Surprise!

6e tour

2 lignees

500 $

7e tour

Lettre C

500 $

Carte pleine

2 000 $

e

e

5 tour

e

8 tour

• 19

CARTES DE BINGO en vente sur place CA au 1760 Bistro (100, boul.. Bastien, Wendake) h mercredi et jeudi de midii à 19 h. Coûts : 10 $ le pad à 9 faces, 5 feuilles Autre tour : moitié/moittié, 1 $ la feuille

DONT LA CAR RTE PLEINE À 2 000 $

Août 2017 •

À tous les jeu udis à 19 h 30 ju usqu’au 31 août


Tsheku-atusseun etutamat?

ANITE INNU-AIMUNIT Mamitshetuait nitatussenan. Peiku ne tshekuan meshta-mishat ka tutamat, eukuan ka uitshiaushiat ka tutakaniti aimunmashinaikan, mishtikushiu-aimun mak innu-aimun tekuaki, mak uitamatsheu-mashinaikan. Mishta-minu-apatana. Mishtauitshiueua tshetshi tapishkut itashtakanit meshinaitshenanut tshetshi shaputue takuak aishkat innu-aimun. Uemut takuanipan tshetshi tutakaniti neni atusseuakana tshetshi shaputue takuaki kutaka mashinaikana mak tshetshi ait apashtakaniti : auassiu-mashinaikana mak tshishkutamatsheu-mashinaikana, kie mashinaikana uemut tekuak tshetshi kanuenitakaniti tshetshi ashu-patshitinakaniti tshitipatshimunnu, tshitinnu-aitunnu, tshitshissenitamunnua nakana ka kanuenitamaku. Ne kutak atusseun ashu ka tutakanit, mamitshetuait ishiuauitshiaushunanu : innushtakanua mashinaikana, tutakannua metueuna auassat tshe metuatsheht, pakunu mashinaitshenanu.

ANITE TSHESHKUTAMUAKANIHT INNU-AUASSAT Tshetshi minupaniht kaiauassiuht anite e tshishkutamuakaniht, mishau ne tshekuan ua utitaikanit. Neme eshi-pimipanit tshishkutamatun, anite tapitin Uepishtikueiat mak neni atusseuakana tekuaki tshetshi nashatakaniti, apu ut ishinakutakaniti tshetshi atusseuatshenanut anite innu-assit miam innuat eshinutepaniht. Mashinaikanitshuap Tshakapesh minitishupan atusseunnu tshetshi uitshiat katshishkutamatsheshiniti mak katshishkutamuakanishiniti tshetshi minupanniti anite e tshishkutamuakanniti, tshetshi uitshiuenit e amatshuepannit e ukanuminiti tshetshi minuashinit tshe ishpaniht aishkat mitshet auenitshenat. Anite atusseun etutakanit, nenu eshi-uitshiuet mashinaikanitshuap Tshakapesh, uauetashtau nenua atusseuakana tiapitinniti etenitakuannit innit, tutamu tshishkutamatsheu-atusseuakana uiauitshiueniti, auat uauitshieu katshishkutamatsheshiniti. Uapatakanu anite atshitashuna eshpish apatak nitatusseunnan, aiat mitshetuat innu-auassat tshashitshishkutamuakaniht, at shuku iamatshuepanitat tshishkutamatsheutshishe-utshimau eshi-natuenitak!

ANITE INNU-AITUNIT Innu-aitun, eukuan anite nikan tekuak uiauitakanit eshiuinitishuiaku. Nishinnua tshekuana meshta-atusseshtak mashinaikanitshuap Tshakapesh : e tutakannit innuat utipatshimunuau mak e uauitshiaushit/shutshiteieshkatshet anite mitshet eitinanunit mak e mamuanakanniti auennua. Ute uauitakanua eitinanut miatau-pikutakaniti mak innu-aitun kiatshitaikanit, netshishkatuht ka auassiuht mak ka tshishenniuht, eitinanut anite katshishkutamatsheutshuapit kiatshitaikanit innuaitun, miam ne ka itatussenanut eshinikatet Sous le shaputuan. Eka ueni-tshissitutakanit e ashupatshitinakaniti tshitshissenitamunnua, miam eshi-nishtuapatakanit netukuiuet, tshissenitamun ka minitakut tshitanishkutapannuat. Aimuna nikan ua ashtakaniti : e ushimutuananut, e ashu-patshitinakanit, tshetshi ishpish inniuimakak innu-aitun miam eshpish inniuimakak innu-aimun!

Profile for lavoixdespremieresnations

Aout 2017 (Vol. 20 - No. 07)  

Aout 2017 (Vol. 20 - No. 07)  

Advertisement