Page 1

Jeux d’hiver du Canada

Une jeune Innue participera!

WENDAKE : 34 superbes années de théâtre autochtone p-2 OPITCIWAN : La justice tranchera pour la communauté p-4 LOS ANGELES : Une Autochtone nominée aux Oscars p-6 RBA Groupe financier vous offre des produits et services financiers adaptés à vos besoins

RBA Financial Group offers you financial services and products designed to meet your needs

~Régimes de retraite ~Assurance collective

~Pension Plans ~Group Insurance

~Régime collectif ~Santé et sécurité au travail

Communiquez avec nous pour en connaître davantage ! Contact us to find out more!

~Group Plan ~Health and Safety at Work 2936, rue de la Faune, bureau 202, Wendake

# ''#& '#~ '''!#!!&& rbagroupefinancier.com


premières natiOns

La Voix des Premières Nations DISTRIBUTION plus de 7 800 copies 23 communautés 8 nations LES 11 NATIONS AUTOCHTONES DU QUÉBEC

Abénakis Algonquins Atikamekw Cris Hurons-Wendat Innus Malécites Mi’gmaqs Mohawks Naskapis Inuit

Kawawachikamach

Matimekush / Lac John

Ondinnok

34 superbes années de théâtre autochtone

Par Chantale Potvin Journaliste

Wendake – D’une pièce de théâtre à un dîner-conférence autochtone, il faut avouer qu’Ondinnok, si ce n’est pas déjà fait, mérite d’être connue de tous

Quelques mots sur Ondinnok

Opitciwan

Pikogan

Pessamit

Wemotaci

Essipit Mashteuiatsh Lac Simon Wendake

Unamen Shipu

Ekuanitshit

Cacouna

Pakua Shipu

Nutashkuan Gespeg Gesgapegiag

Listuguj

Wôlinak

Manawan

Odanak

Peuples présents depuis des millénaires ! Contactez-nous

2 • La Voix des Premières Nations [Février 2019]

(N° ISSN Bibliothèque Nationale du Canada : Imprimé : Innuvelle ISSN 2561-1275 Électronique : Innuvelle ISSN 2561-1283)

Directeur général : Normand Ambroise Rédactrice en chef : Suzanne Régis

Journalistes : Suzanne Régis, Chantale Potvin, Joyce Dominique

Collaborateurs : Isabelle Dubois (Tourisme Nunavuk), Arthur Fontaine, Marie-Christine Tremblay (CDEPNQL), Audrey Pinsonneault (RCAAQ) Correctrice : Michèle Bergeron

Crédit photo (page couverture) : Gabriel Dussault

Infographie : Linda Renaud (MAP DESIGN) Tirage : Plus de 7 800 copies

Merci à l’Institut Tshakapesh, CDFM, nos partenaires.

Logos des nations commandités par Tourisme Autochtone Québec.

Vous avez une nouvelle ? 418 962-3535 et 418 962-3550 info@lavoixdespremieresnations.ca

Tant de mots sur une scène

Depuis sa création, Ondinnok a produit et mis en scène plus d’une vingtaine d’œuvres et d’événements. Cela confirme que la compagnie Ondinnok est, en quelque sorte, considérée comme la créatrice de la dramaturgie autochtone franco-

Bienvenue au show « TLAKENTLI »

Ce spectacle de danse-théâtre est présenté en français, en anglais, en espagnol et en nahuatl, une langue aztèque. « Au cœur de l’Amérique, le langage des corps se fraye un chemin escarpé. Entre danse et théâtre, deux Autochtones du Mexique incarnés par Leticia Vera et Carlos Rivera Martínez, de descendance nahua et  mixtèque, nous partagent leur quête identitaire en puisant dans leur culture et l’histoire de leurs ancêtres. Le duo esquisse les tableaux de leurs métamorphoses à travers les époques, dévoilant leurs déchirures et gardant toujours espoir de se retrouver  », peut-on lire en guise de synopsis du spectacle qui sera présenté du 14 au 16 mars 2019, à la Place des Arts de Montréal. Pour informations ou réservation de billets  : www.ondinnok.org ou (514) 842-2112.

Vous avez une publicité ? 418 962-3535 pub@lavoixdespremieresnations.ca Bureau du journal 108-B, boul. des Montagnais Uashat (Québec) G4R 5P9 Membres du C.A. Sylvie Ambroise, présidente Augustin Michel-Ambroise, vice-président Johnny Jean-Pierre, administrateur

Toute la population est invitée au spectacle de danse-théâtre intitulé TLAKENTLI.

Damian Siqueiros

Uashat Mani-Utenam

Fondée en 1985 par Yves Sioui Durand, Ondinnok est la toute première compagnie de théâtre francophone amérindien au Canada. Elle a toujours eu le souci de développer le créneau de créer des mises en scène théâtrales qui ont pour mission très louables de faire entendre les langues autochtones sur la scène. Il faut préciser que lors de sa fondation, dans le cadre du Festival du théâtre des Amériques, l’entreprise a reçu le prestigieux prix de l’Américanité.

phone contemporaine. Depuis ses trois décennies d’intenses activités théâtrales, à travers les personnages, les pièces avaient presque toutes pour mission de questionner et d’explorer la complexité d’être amérindien au temps de la modernité et de l’urbanité.


natiOn innue

Une Innue aux Jeux du Canada La snowboarder Lounah Napess

Par Joyce Dominique Journaliste pigiste

ekuanitshit – une jeune innue de la communauté d’ekuantshit, Lounah napess, participera aux prochains Jeux d’hiver du Canada, qui auront lieu à red Deer en alberta, du 15 février au 3 mars 2019.

Compétition

La jeune Napess, âgée de 14 ans, est la fille de Maxime Napess et Bianca Lamarre. Elle pratique depuis l’âge de 7 ans. Le mélange de son amour pour l’hiver, le cheerleading, le sport et l’acrobatie l’ont conduite à un seul sport, le snowboard. Elle a vécu à Ekuanitshit jusqu’à l’âge de 6 ans et y retourne assez régulièrement. D’ailleurs sa mère, Bianca Lamarre, l’a décrite comme une vraie Innue dans l’âme. « Elle adore la raquette, la neige et surtout elle aime prendre son temps, elle déteste se faire bousculer», a fait savoir sa mère en ajoutant que sa fille aime retourner, durant l’été, à Ekuanitshit pour voir sa famille et se ressourcer.

Le snowboard peut être considéré comme extrême. Les athlètes doivent faire des 360 degrés, des flips tout en descendant une pente,

Notre équipe

Sports-études et bourses

Afin de pratiquer sa passion, Lounah s’est inscrite à l’école secondaire de la Seigneurie de Beauport dans le programme Sport-études. En matinée, elle suit des cours intensifs et en après-midi, son temps est alloué à son sport. Avant le début de la saison, elle s’entraîne plus de 11 heures par semaine au conditionnement physique, au trempoline, à la plongée et à l’escalade. Monétairement, afin de combler sa passion, elle a reçu des bourses de la part d'Aboriginal snowboard program athlete bursery pour défrayer sa première année. Elle a également reçu une bourse de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec ainsi qu’une bourse des Fonds du sport féminin.

2 départs n par destinatio en 2019! NICARAGUA

SÉNÉGAL

Tourisme communautaire 6 places disponibles Stage de 4 mois*

Promotion des droits des femmes 6 places disponibles Stage de 4 mois*

• Entreprenariat • Marketing web • Écotourisme et environnement • Échanges culturels

• Entreprenariat • Marketing et agroalimentaire • Artisanat • Santé et droits des femmes

Soumettez votre candidature : cs3r.org/stages

Lounah Napess en pleine action sur sa planche à neige.

Nos collaborateurs Nous sommes à la recherche de pigistes autochtones.

SUZANNE RÉGIS

CHANTALE POTVIN

JOYCE DOMINIQUE

ISABELLE DUBOIS

AUDREY

Rédactrice en chef et journaliste

Journaliste

Journaliste pigiste

Tourisme Nunavuk

RCAAQ

PINSONNEAULT

MARIECHRISTINE TREMBLAY CDEPNQL

INTÉRESSÉ(E) ? CONTACTEZ-NOUS.

[Févrierr 2019] La Voix des Premières Nations • 3

En moyenne, Lounah participe à 5 compétitions par année. Ses plus récentes lui ont valu deux médailles d’argent durant la même fin de semaine. La première a eu lieu le 18 janvier aux Championnats provinciaux au Relais du Lac Beauport. Le lendemain, elle s’est représentée à nouveau sur les pentes, cette fois-ci au Massif dans le comté de Charlevoix, dans le cadre de la Coupe Québec. La prochaine aura lieu au MontTremblant, le Air Nation freestyle, tour qui regroupe les meilleurs snowboardeurs en Amérique du Nord.

La jeune athlète Lounah Napess.

(SIJA)

COMITÉ DE SOLIDARITÉ/ TROIS-RIVIÈRES cs3r.org/stages 819 373-2598

Gabriel Dussault

Recrutée pour représenter le Québec en snowboard, dans la catégorie freestyle depuis septembre 2018, c’est avec fierté et fébrilité que cette athlète prendra part à ces prochains jeux. C’est en adhérant à Team Bueno, la référence du club de snowboard à Québec, qu’elle s’est fait connaître. Elle se démarque par son ardeur et son agressivité sur les pentes du Québec. Lors des Jeux d’hiver du Canada, elle affrontera des planchistes reconnues à travers le pays, elle découvrira d’autres manœuvres où sa personnalité audacieuse sera mise à l’épreuve. « Lounah a une personnalité téméraire et son entêtement l’a menée à faire partie de la délégation du Québec  », a confié son coach, Gabriel Dussault.

Lounah Napess

Équipe du Québec

et les figures effectuées peuvent atteindre jusqu’à 50 pieds de hauteur. Ceci requiert une très grande forme physique de même qu'une force psychologique. En février 2018, Lounah s’est blessée le haut du bras gauche lors d’une compétion. L’humérus a été fracturé, ce qui a nécessité une intervention chirurgicale puisque le nerf a été sectionné. Dans ce cas, la réhabilitation dure six mois car l’athlète ne peut faire usage de son bras. Progressivement, elle reprend confiance, et portée par sa témérité et son amour pour le risque, elle retourne sur les pistes


natiOn atikamekW

Négociations des Atikamekw

La justice tranchera pour Opitciwan

Opitciwan – après plus de quarante longues années de pourparlers futiles, c’est auprès de la Cour supérieure que les atikamekw d’Opitciwan, après s’être retirés de la table des négociations, ont déposé le dossier concernant la reconnaissance de leur titre et de leurs droits ancestraux pour leur communauté.

L

événement à toute fin historique s’est déroulé à Montréal, le 22 janvier dernier, alors que les membres du Conseil de la Première Nation Atikamekw d’Opitciwan et les mandataires des familles traditionnelles ont soumis la totalité des documents pour que leur territoire ancestral, Opitciwan Iriniw Otaskiwaw, leur soit enfin cédé.

Pour résumer la demande, le Conseil d’Opitciwan souhaite que la Cour supérieure du Québec reconnaisse que les Atikamekw d’Opitciwan aient un titre exclusif sur l’ensemble de leur territoire ancestral. Il faut rappeler que le territoire ne leur a jamais été cédé. Ces nouveaux droits, s’ils sont reconnus, permettront aux décideurs d’Opitciwan, toujours dans le respect de leurs valeurs et de leur culture, de veiller à l’occupation, la gestion et l’utilisation du territoire et de ses ressources naturelles.

Des ressources fauniques

4 • La Voix des Premières Nations [Février 2019]

En plus des droits territoriaux, il est également question de la chasse, de la pêche, de la trappe ainsi que de la

cueillette et de la récolte des items nécessaires à la fabrication d’objets utilitaires ou culturels. Il faut insister sur le fait qu’à l’instar de leurs ancêtres, plusieurs Atikamekw d’Opitciwan ont toujours tissé un lien privilégié avec leur territoire pour y vivre leur quotidien. Aussi, ils le fréquentent assidûment pour y puiser les ressources et assurer leur subsistance.

Selon le chef d’Opitciwan, Christian Awashish, il y a trop longtemps que les gouvernements hésitent à reconnaître les droits à l’autodétermination quant à la gestion du territoire ancestral et des ressources. « C’est encore un enjeu majeur et une source de conflit et de mécontentement. Le concept de Nation à Nation  reste théorique lorsqu’il est question de la gestion du territoire. La reconnaissance du titre et des droits ancestraux par la Cour supérieure du Québec demeure le meilleur moyen d’assurer la protection et la sauvegarde de notre territoire », a estimé le chef.

Il y a une quarantaine d’années, une table de discussion composée de représentants des trois communautés atikamekw, du gouvernement du Québec et du Canada avait été formée pour arriver à une entente. Or, de A à Z, de la cave au grenier, les négociations ne faisaient que tourner en rond depuis le début et n’aboutissaient qu’à des déceptions. Pour mener à la décision d’aller en Cour supérieure, comme les dernières propositions ont été jugées insatisfaisantes, c’est là que les élus du Conseil d’Opitciwan, appuyés par les mandataires des familles traditionnelles, ont voté

unanimement pour se retirer de cette table de négociation qui incluait le Conseil de la Nation Atikamekw avec des représentants des deux paliers de gouvernement

Une déclaration percutante

« C’est dans ces circonstances que le Conseil d’Opitciwan amorce une nouvelle stratégie pour la reconnaissance de ses droits. Après 40 ans de négociations qui ne nous ont pas permis d’aspirer à un projet de société, je pense que personne ne pourrait nous accuser d’avoir manqué de patience. Je comprends la complexité et le caractère sensible des enjeux de reconnaissance des droits et des titres autochtones par les gouvernements, mais il y a des limites à étirer le processus », a fermement conclu Christian Awashish.

Conseil d’Opitcewan

Par Chantale Potvin

Journaliste

« Le  temps est venu pour Opitciwan de défendre son destin et nous sommes déterminés à mener ce combat, avec tous les moyens nécessaires, jusqu’à ce que justice soit faite », a déclaré le chef Christian Awashish qui a choisi, au nom de sa communauté, de mener seul son combat.


natiOn atikamekW

Chronique développement économique

Faire de la gestion des matières résiduelles un projet de société

Par Marie-Christine Tremblay CDEPNQL

Depuis l’été 2018, la communauté atikamekw de manawan dispose de son propre écocentre. Ce projet d’économie sociale a été rendu possible grâce à l’implication de différents partenaires et de la population. Voici un aperçu de ce très beau projet, étroitement lié aux valeurs des premières nations.

L

e projet de l’écocentre Nikawi Aski est né d’une volonté des membres de la communauté de prendre en main la gestion de leurs déchets et de s’assurer que son site d’enfouissement survive le plus longtemps possible. L’écocentre est situé sur le territoire de la communauté, juste à côté du site d’enfouissement, dont l’accès est maintenant bloqué à la population. Cette mesure a deux objectifs : tout d’abord, elle permet d’éviter que des personnes de l’extérieur de la communauté viennent porter leurs déchets à Manawan. Ensuite, le passage des matières à l’écocentre permet de réduire la quantité de déchets qui se retrouvent au site d’enfouissement, et ce, pour éviter de le surcharger et qu’il déborde.

Réalisation du projet

La Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador (CDEPNQL) est une organisation qui a pour mission de représenter, de promouvoir, de soutenir et de défendre les intérêts des Premières Nations du Québec et du Labrador en matière de développement socioéconomique. tél. : 418 843-1488

site Web : cdepnql.org

Projet de société

Présentement, Nikawi Aski est encore un projet porté par le Conseil des Atikamekw de Manawan, mais la communauté souhaiterait qu’il devienne un organisme à but non lucratif. En plus de prendre en charge la gestion de l’écocentre, l’OBNL pourrait mettre en place des projets liés aux changements de comportement, permettant une saine gestion du territoire. Aussi, des projets impliquant les membres de la communauté pourraient être mis en place, ce qui permettrait de créer des retombées pour ceux-ci. Par exemple, d’après la caractérisation des déchets effectuée, il est ressorti que les contenants consignés, qui ont une valeur monétaire, représentent un important pourcentage des déchets produits. Des groupes de jeunes pourraient donc décider de ramasser les canettes et bouteilles afin de les vendre pour financer des projets scolaires ou sportifs. Des bourses pourraient aussi être créées pour récompenser les membres de la communauté, les entreprises ou organisations ayant de bonnes pratiques. Il s’agit donc de mettre en place des mesures qui vont rendre la population fière de son écocentre et qui l’inciteront à s’impliquer dans les projets qui vont en découler.

Information et sensibilisation

Au printemps 2018, un coordonnateur a été embauché pour gérer l’écocentre. Celui-ci a dû mettre les bouchées doubles pour se familiariser avec le milieu de la gestion des déchets, la gestion administrative d’un écocentre, etc. Tout au long de son apprentissage, il a pu bénéficier de l’expertise et du soutien de Coop Nitaskinan ainsi que des autres en-

Écocentre de Manawan.

treprises d’économie sociale impliquées dans le projet.

Pour informer et sensibiliser la population, des séances d’information ont été présentées dans la communauté. Un guide en français et en atikamekw a également été créé pour indiquer quelles matières doivent être envoyées à l’écocentre. Dans tous les documents et activités préparés, la gestion des déchets est présentée comme une activité permettant de protéger le territoire, dont les membres des Premières Nations sont les gardiens. Le projet vient ainsi rejoindre les valeurs traditionnelles atikamekw, ce qui lui donne une importance supplémentaire.

Dans les prochains mois, des visites seront faites dans les commerces et organisations de la communauté pour déterminer les types de déchets qu’ils génèrent. Ensuite, des affiches seront produites pour informer leurs employés et services de conciergerie de la façon dont disposer adéquatement des déchets. Des capsules audio seront aussi produites et diffusées à la radio communautaire locale.

En conclusion, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à Manawan, tout est mis en place pour inciter la population à participer au projet Nikawi Aski. Il suscite déjà l’intérêt d’autres communautés, qui veulent savoir comment les chargés de projet ont pu mobiliser autant de personnes autour d’un projet d’écocentre.

[Févrierr 2019] La Voix des Premières Nations • 5

Nikawi Aski est un projet mené par le Conseil des Atikamekw de Manawan, en collaboration avec Coop Nitaskinan et le Consortium ÉchoLogique. Les premières étapes de réalisation ont débuté à l’automne 2017. Toutefois, avec l’arrivée imminente de l’hiver, les partenaires n’ont pas eu le temps de commencer à construire les infrastructures nécessaires au fonctionnement de l’écocentre. Par contre, ce délai leur a permis de se familiariser avec tout ce qu’implique la gestion d’un écocentre et de procéder à une caractérisation des déchets de la communauté. Qu’est-ce qu’une caractérisation des déchets? Il s’agit d’un exercice qui permet de faire l’analyse d’un échantillon des déchets de la communauté en les triant, les pesant, etc. Cet exercice a permis de dresser un portrait assez précis de ce qui est jeté aux poubelles à Manawan et de pouvoir extrapoler ces résultats sur une période d’un an. À partir de ces informations, les chargés de projet ont pu

procéder à l’achat de tous les équipements requis, préparer les plans de la rampe, etc. Ces quelques mois ont aussi permis à toutes les personnes impliquées dans le projet Nikawi Aski d’apprendre à mieux se connaître, ce qui a été bénéfique pour la suite. Le projet en est maintenant à sa deuxième année d’activités et la collecte à la maison, avec le bac bleu, a commencé au mois de novembre 2018.


premières natiOns

Nominations aux Oscars

Une Autochtone est sur la liste pour la première fois Par Chantale Potvin Journaliste

S

e déroulant dans les années 70, le film Roma raconte l’histoire d’une gouvernante mexicaine. Tourné en noir et blanc et en espagnol avec des acteurs peu connus, Roma se déroule dans un quartier de Mexico. Le film décrit le parcours de la vie quotidienne et du triste amour de Cleo, qui doit s’occuper de quatre enfants issus d’une famille bourgeoise. L’œuvre dépeint l’émancipation des femmes mexicaines de cette époque. Réalisé par le Mexicain  Alfonso Cuarón,  Roma est le premier film en langue espagnole qui est nommé dans la catégorie de « meilleur film ».

Wirelimage

Los angeles – en 91 années d’histoire, c’est la toute première fois qu'une femme autochtone est nommée dans la catégorie « meilleure actrice  ».  Yalitza aparicio a ébloui le jury pour son rôle de Cleodegaria Gutiérrez dans Roma, un film qui est en nomination à dix reprises. La soirée des Oscars aura lieu le 24 février prochain.

C’est le premier rôle pour Yalitza Aparicio, une Autochtone mexicaine qui a accepté de jouer ce rôle en hommage à sa mère qui exerçait le métier de gouvernante.

Pour Roma, le réalisateur s’est inspiré de son enfance et de sa nounou qu’il adorait.

Pour sa part, dans la catégorie « Meilleure actrice principale », Yalitza Aparicio affrontera Glenn Close (The Wife),  Olivia Colman (La Favorite), Lady Gaga (A Star is born) et Melissa McCarthy (Can You Ever Forgive Me ?).

« Je briserais le stéréotype selon lequel, parce qu’on est autochtone, on ne peut pas faire certaines choses en raison de la couleur de notre peau. »

Netflix

6 • La Voix des Premières Nations [Février 2019]

— Yalitza Aparicio, actrice

À 25 ans, Yalitza Aparicio vient de compléter des études en enseignement. Le film Roma, dans lequel elle est la vedette, peut être vu sur Netflix.


premières natiOns

Des pistes de solutions pour mettre fin au racisme et à la discrimination envers les Autochtones dans les villes

Par Audrey Pinsonneault

Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec

Le 11 décembre 2018, le regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (rCaaQ) a participé à la clôture des travaux de la Commission Viens. Ce fut l’occasion de présenter les résultats d’une enquête provinciale ayant été menée par le rCaaQ entre 2016 et 2018. Les données qui ont été recueillies dans le cadre de cette étude mettent en lumière certains écarts importants et préoccupants entre les conditions de vie de la population autochtone urbaine et de la population générale. Les résultats de cette étude confirment notamment la sous-utilisation des ser vices publics par les autochtones

de même que l’existence de racis me et de discrimination à l’égard des autochtones au Québec.

L

a présence autochtone dans les villes est un phénomène en pleine croissance au Québec. Or, les enjeux sociaux, politiques, économiques et administratifs qui se rapportent à la population autochtone urbaine sont très complexes et peu documentés au Québec. Pour pallier cette situation, le RCAAQ a conduit entre 2016 et 2018 un projet de recherche d’envergure provinciale dans 13 villes du Québec auprès d’hommes et de femmes autochtones dont une majorité d’Innus, d’Atikamekw, d’Algonquins et de Cris1. Au total, 1723 personnes ont participé à cette étude. Parmi ceux-ci :

• 49% vivent en ville depuis plus de • « On a besoin de services, mais on 5 ans;

• 63%

ont un revenu de moins de 20 000 $; • 33% sont sans emploi; • 31% ont déjà été victime d'un acte criminel; • 49% n’ont pas de diplôme de niveau secondaire; • Et 57% rapportent avoir déjà été victime de racisme ou de discrimination dans les services publics.

Les résultats de cette enquête permettent de mieux comprendre les enjeux et les défis auxquels les Autochtones sont confrontés au moment d’utiliser les services publics. Les témoignages des participants sont très éloquents à ce propos :

• « On a peur d’être jugés, de ne pas être compris. »

a peur de les utiliser. »

• « Ils ne connaissent pas l’impact

des pensionnats sur les générations qui ont suivi. » • « J’ai peur que nos enfants vivent de la discrimination comme nous. »

Le mémoire qui a été déposé par le RCAAQ à la Commission Viens prend appui à la fois sur les travaux de recherche et sur l’expertise qui est développée dans les Centres d’amitié autochtones à travers le Québec. On y propose des solutions novatrices et concrètes afin de favoriser l’accès équitable des Autochtones aux services publics ainsi

Audrey Pinsonneault

que la pleine participation des Autochtones à l’essor des villes et de la société québécoise.

Pour connaitre le profil détaillé des répondants ainsi que l’ensemble des résultats de cette enquête, consulter la publication suivante : Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ). 2018. Les Autochtones en milieu urbain et l’accès aux services publics. Portrait de la situation au Québec. Enquête provinciale menée en 2016-2017. Wendake.

1

[Septembre 2018] La Voix des Premières Nations • 7


Maten

Florlelnatnt Vo

8 • La Voix des Premières Nations [Février 2019]

Matiu

Reportage de Raoul Vollant - Service des communications I.T.U.M.

Photos : Jean-Louis Régis pour la SOCAM


SEMAINE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS DU 3 AU 9 FÉVRIER 2019

Dans le cadre de la semaine des enseignantes et enseignants, ITUM tient à remercier son personnel enseignant pour son dévouement auprès de notre clientèle jeune et adulte. L’éducation est une condition essentielle pour assurer une prise en charge complète et autonome de notre peuple. Par vos mots, vos gestes, votre passion, votre compétence, vous faites une réelle différence dans l’éducation de nos jeunes qui devront prendre la relève dans notre communauté. Merci de contribuer à leur donner le goût d’apprendre et de persévérer dans leur cheminement scolaire. Nous sommes très reconnaissants de votre engagement auprès des élèves, de leur famille et du milieu scolaire.

Bonne semaine des enseignantes et enseignants ! Secteur de l’éducation | ITUM [Févrierr 2019] La Voix des Premières Nations • 9

Reportage de Raoul Vollant - Service des communications I.T.U.M.


Mes documents, Mon choix

Si vous avez présenté une demande d’indemnisation dans le cadre du PEI ou du MARC pour des sévices subis dans les pensionnats indiens, il existe des documents associés à votre demande. Vous avez maintenant la possibilité de choisir ce qu’il adviendra de ces documents une fois votre demande terminée. Si vous choisissez de conserver vos documents auprès du CNVR, envoyez Le choix vous appartient • Vos documents du Processus d’évaluation indépendant (PEI) ou du processus Mode alternatif de règlement des conflits (MARC) sont confidentiels. • Pour que vos documents demeurent confidentiels, vous n’avez rien à faire. • Si vous ne faites rien, vos documents seront automatiquement détruits le 19 septembre 2027. • Jusqu’au 19 septembre 2027, vous pouvez obtenir un exemplaire de vos documents pour vous-même ou pour les partager avec la personne de votre choix. • Si vous le souhaitez, vous pouvez conserver vos documents aux fins d’histoire, d’éducation et de recherche au Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR).

Quels types de documents seront conservés ? • • • •

Votre formulaire de demande L’enregistrement audio de votre témoignage La consignation écrite (transcription) de votre témoignage La décision concernant votre demande

Est-ce que je peux obtenir une copie de mes documents ? Oui. Pour obtenir une copie de votre formulaire de demande, de la transcription de votre témoignage et de votre décision, communiquez sans frais avec les Renseignements sur le PEI au numéro 1-877-635-2648. Ou envoyez un courriel à IAPRecords_DocumentsSAPI@irsad-sapi.gc.ca. Les renseignements qui identifient d’autres personnes seront bloqués, afin de protéger leur vie privée. Il faut parfois plusieurs mois pour recevoir une copie de vos documents. 10 • La Voix des Premières Nations [Février 2019]

Préserver l’histoire des pensionnats indiens Le Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR) a été créé dans le but de préserver l’histoire du régime des pensionnats indiens du Canada. Il est installé à l’Université du Manitoba où sont conservés en permanence les documents de la Commission de vérité et réconciliation (CVR). Le CNVR invite tous ceux et celles qui ont présenté une demande aux termes du PEI ou du MARC à ajouter leurs documents à sa collection. Ces documents seront disponibles pour toujours, pour les chercheurs et tous ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur l’histoire des pensionnats indiens au Canada et les séquelles qu’ils ont laissées. Les renseignements qui identifient d’autres personnes seront bloqués, afin de protéger leur vie privée.

votre formulaire de consentement dûment rempli au Secrétariat du PEI et vos documents seront envoyés en toute sécurité au CNVR. Pour obtenir un formulaire de consentement, appelez sans frais les Renseignements du PEI au 1-877-635-2648 ou téléchargez le formulaire à partir de www.MesDocumentsMonChoix.ca.

Comment le CNVR utilisera-t-il mes documents ? Si vous choisissez de conserver vos documents au CNVR, vous pouvez choisir un accès restreint ou libre. L’accès « restreint » signifie que votre nom et d’autres renseignements personnels permettant de vous identifier demeureront confidentiels. L’accès « libre » signifie que vous pouvez être identifié.

Puis-je avoir de l’aide ? Oui. Les travailleurs en santé communautaires (résolution) peuvent répondre à vos questions et vous aider à remplir les formulaires. Pour trouver un de ces travailleurs dans votre région, appelez les lignes téléphoniques sans frais mentionnées plus bas, ou demandez l’information à votre bureau de bande.

Pour en savoir plus • Renseignements sur le PEI ligne téléphonique sans frais: 1-877-635-2648 Courriel : MesDocumentsMonChoix@irsad-sapi.gc.ca En ligne : www.MesDocumentsMonChoix.ca • Assemblée des Premières Nations sans frais: 1-833-212-2688 Courriel : iapdesk@afn.ca En ligne : www.afn.ca • Représentants Inuits : Coordonnées pour Inuvialuit : Personne-ressource : Gayle Gruben, administratrice de projet Demandes d’information par téléphone : 1-867-777-7018 Courriel : ggruben@inuvialuit.com Site Web : http://www.irc.inuvialuit.com/ Coordonnées pour Makivik : Demandes d’information par téléphone, sans frais : 1-800-369-7052 Communications électroniques : http://www.makivik.org/contact/ Site Web : http://www.makivik.org/ • Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR) sans frais : 1-855-415-4534 Courriel : NCTRrecords@umanitoba.ca En ligne : www.NCTR.ca/fr

Si les expériences que vous avez subies dans les pensionnats indiens sont sources de souffrance ou de détresse, veuillez appeler la ligne d’écoute téléphonique sans frais 24 heures sur 24 : 1-866-925-4419.


premières natiOns

Par Chantale Potvin

Musique autochtone

Une première étude nationale qui en dira long

Journaliste

montréal – Les gens gravitant autour de la musique autochtone ont jusqu’au 18 février pour compléter un sondage d’aptn qui a pour mission de calculer l’impact de la musique autochtone au Canada.

Pour compléter le sondage, l’APTN convoque les musiciens et tous les artistes de la scène autochtone, tels que les compositeurs, chanteurs, membres d’un groupe, membres d’un orchestre, d’une chorale ou autres. De plus, les employeurs, diffuseurs, organisateurs d’événements, éditeurs, promoteurs ou autres individus ou organisations du même genre sont également conviés. Les gens ou les organisations qui soutiennent la communauté musicale autochtone sont aussi les bienvenus pour compléter le sondage. Ensuite, pour dresser un portrait fidèle ou renchérir certaines réponses, les participants

Jean La Rose, directeur général d’APTN, estime que ce sondage est essentiel pour connaître davantage les enjeux qui gravitent autour des acteurs de la musique autochtone.

pourraient être invités à des entrevues téléphoniques, à des discussions de groupe ou autres.

Une conclusion attendue

Selon le nombre de répondants, APTN calculera les réponses et procédera à la rédaction d’un document pour diffuser largement les résultats. Pour le moment, aucune date n’est officielle. APTN profite de La Voix des Premières Nations pour reconnaître l’apport essentiel des nombreux commanditaires de l’étude qui nécessite tout au plus une quinzaine de minutes à remplir. Voici l'adresse web: corporate.aptn.ca/fr/ musicstudy/ et pour obtenir davantage d’informations, l’adresse courriel est APTNsurvey@environics.ca.

[Févrierr 2019] La Voix des Premières Nations • 11

Plusieurs artistes autochtones du Canada ont le talent et la marque de commerce pour attirer des foules record.

APTN

Un appel à tous!

APTN

C

ette étude qui souhaite atteindre le plus grand nombre d’intervenants possible, veut faire réaliser l’apport de la communauté musicale autochtone au pays. Outre l’exercice du sondage, il y aura aussi l’évaluation des besoins des artistes et des intermédiaires de la musique autochtone afin qu’ils s’épanouissent et parviennent à leurs buts. APTN souhaite aussi voir à quel point la communauté de la musique autochtone contribue à l’économie canadienne. Toutefois, il est certain que d’autres éléments ressurgiront lors de la compilation des résultats.


E TANANUT | PRÉSENCE

TATAU anite kassinu etashiaku tshetshi minupaniht tshitauassiminuat aianishkat! Soyons tous PRÉSENTS, pour l’avenir de nos enfants!

SEmAiNE DES ENSEigNANTES ET ENSEigNANTS| TSHiNASHKUmiTiN!

Dans le cadre de la Semaine des enseignantes et enseignants, qui se déroule du 4 au 11 février 2019, l’institut Tshakapesh tient à remercier tout le personnel enseignant des écoles innues et à souligner leur engagement auprès des élèves des communautés. Les enseignantes et enseignants transmettent aux jeunes les connaissances indispensables à l’accroissement de leur potentiel ainsi qu’au développement des compétences essentielles pour leur réussite scolaire et identitaire. Leur contribution est inestimable pour l’avenir de nos enfants!

TAU TSHAKAPESH TSHETSHi UiTSHiAT KAmATAU-PiKUTANiTi TSHAKAPESH PRÉSENT PoUR LES ARTiSTES ET ARTiSANS

12 • La Voix des Premières Nations [Février 2019]

Programme d’assistance financière aux artistes et aux artisans innus. Dates de présentation des projets pour 2019 : 15 avril et 14 octobre 2019 RENSEIGNEMENTS ET FORMULAIRE dans le site Web Tshakapesh.

PERSÉvÉRANCE SCoLAiRE | NoS gESTES, UN + DANS LEUR RÉUSSiTE

Les Journées de la persévérance scolaire seront célébrées à travers le Québec, du 11 au 15 février 2019, et l’institut Tshakapesh en profite pour rappeler que la persévérance scolaire, c'est l'affaire de tous! il s'agit aussi d’une occasion de discuter dans les communautés innues de l'importance de la présence en classe, des risques du décrochage scolaire ainsi que des avantages liés à l'obtention d'un diplôme. Chaque jeune a besoin du soutien de sa famille et de sa communauté. En tout temps, encourageons tous les efforts qui mènent à la réussite! Mashinaitshuap Tshakapesh ashineu uatshi-atussemat innu-katshishkutama tsheutshuapa ua shutshiteieshkuaht auassa tshetshi ituteniti katshishkutama tsheutshuapit tshetshi ishkupannit eshpish minupanniti. L’institut Tshakapesh est fier de s’associer aux écoles innues pour encourager la fréquentation scolaire, et ainsi favoriser l’augmentation des taux de réussite des élèves.

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Ne tshitaimunnu, eukuan anu uet mishta-apatak ua tutakanit tshetshi etatu uenutishimakak tshitaitunnu

mak tshetshi ishi-tshishkutamuakaniht mak ashu-patshitinamuakaniht innu-tshissenitamunnu anitshenat tshe taht aianishkat. Eukuan uet mishta-apatak kie tshetshi mishta-ushkuiaku tshetshi shaputue kanuenitamaku tshitaimunnu.

La langue est l’outil principal permettant d’enrichir la culture, ainsi que de recevoir, de partager et transmettre le savoir de génération en génération. Donc, tous les efforts que nous devons consacrer pour la sauvegarder sont indispensables et inestimables.

À DÉCOUVRIR SUR LE WEB | catalogue.innu-aimun.ca


Les Astres et Vous

par : innustradamus, medium... saignant

Né en août – Le porc-épic

Vous venez de vérifier votre poids sur la balance et vous voyez que vous avez engraissé de 33 livres pendant la période des fêtes. Les pâtés à la viande et les repas gastronomiques ont fait leur effet. Il faudrait revenir au poids normal que vous aviez il y a six mois. Ce ne sera pas facile. Il faudra bien faire de gros efforts pour dimi-nuer votre tour de taille qui a presque doublé en quelques semaines. Mais vous avez du cran et cela est une qua-lité qui vous aidera à perdre du poids. Point mort pour la St-Valentin.

Vous avez pris un peu d’âge. C’est pour cette raison que vous chercherez des informations pour un lifting. Vous voulez étirer votre visage pour paraître plus beau ou plus belle. Ce sera 12 000$. Pas de problèmes, vous avez 20 000$ à la banque. Vous vous dites qu’il faut vous préparer pour la Fête de la St-Valentin et avec un lifting vos chances vont augmenter afin de dénicher l’âme sœur dans votre entourage. Inévitablement, votre situation amoureuse est quasiment sur le point de changer.

Vous avez fêté la période de Noël en très grand. Les 44 caisses de 24 bières vides au sous-sol en témoignent. Vous êtes en train de souffrir et votre situation financière est au plus bas. Reprenez-vous et commencez à planifier une stratégie qui vous sortira de cette situation désespérante. Côté santé, votre foie est pas mal magané. Votre surconsommation de boissons alcoolisées vous mènera directement à une cirrhose de foie dans les prochains mois. Il est encore temps de l’éviter.

La Fête de la St-Valentin vous sortira de votre célibat. Une merveilleuse rencontre se fera chez Maxi un beau vendredi après-midi dans le secteur des légumes. Ce sera le coup de foudre pour vous. Les astres voient en juin 2022, un mariage somptueux où il y aura près de 1000 invités. Quelques motards y seront également. D’ici ce temps-là un bébé naîtra de cette union. Votre Lune de miel se fera en Italie et en Espagne. De plus un gain important dans les prochains mois viendra remplir vos poches.

De nombreux projets pour les prochains mois seront sur la table familiale. L’achat d’un VUS sera la principale priorité. Le deuxième projet en importance sera un voyage à Cuba pour toute la famille en septembre prochain. Faudrait commencer immédiatement à prévoir vos passeports. Ne pas oublier également les vaccins. La gastroentérite du pays pourrait vous clouer au bol de toilette pendant une semaine. Sur le plan sentimental, votre partenaire de vie vous invitera dans un restaurant lors de la St-Valentin.

Il sera inévitable que vous preniez une décision face à votre poids qui a atteint un sommet inégalé depuis les cinq dernières années. Il faudra prendre les grands moyens pour éliminer les kilos en trop qui se manifestent sur vos hanches qui ont atteint une largeur excessive. L’affaire est sérieuse. Votre taux de cholestérol a également grimpé dangereusement. Mettez les chances de votre côté et entreprenez des actions pour perdre du poids. Votre santé est en jeu.

Né en mars – Le vison

Né en avril – La truite grise

Né en mai – L’outarde

On vous avisera prochainement qu’il y aura des fiançailles bientôt dans votre famille. Les astres prédisent que c’est l’une de vos sœurs qui se mariera en juin prochain. Ça faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de mariage dans la famille et selon les astres, l’année 2019 est le moment opportun pour ce genre d’événement. Il faudra, du côté financier, amasser vos économies pour ce grand événement. Une petite surprise vous attend pour la St-Valentin. Les astres savent de quoi il en retourne.

Né en juin – Le saumon

Né en septembre – La ouananiche

Né en octobre – Le loup

Né en novembre – Le castor

Vous saurez d’ici les deux prochaines semaines si votre couple aura un enfant. Les astres ne peuvent pas le voir en raison de Jupiter qui cache tout. Vos chances sont excellentes. Côté financier, quelques dettes à régler. Priorisez votre carte de crédit qui est rendue à la limite. Les fêtes vous ont coûté très cher. Remaniez votre budget le plus tôt possible afin de vous éviter des embêtements avec vos créanciers. Pour la Fête de la St-Valentin, allez-y mollo. Vous n’aurez pas de budget pour fêter cela.

Né en décembre – Le lièvre

Le 14 février prochain sera une journée exceptionnelle pour vous. Vous recevrez en cadeau une automobile de votre partenaire de vie. Vous serez grandement surpris(e) pour la raison que vous êtes tous les deux sur l'aide sociale. Les astres n'y comprennent rien. Côté sentimental, tout est beau. Vous vous connaissez depuis plus de dix ans et l’amour est encore au rendez-vous. La St-Valentin sera fêtée en grand avec un voyage dans la grande métropole de Montréal. Possibilité d’un gain important au Casino.

Vous vous ennuyez seul à la maison. Ça fait trois ans que vous êtes marié et votre partenaire de vie travaille dans le nord du Québec, à Fermont. Possiblement que la vie et la Providence s’uniront afin que votre couple ait un enfant d’ici un an. Vous êtes un couple stable et vous avez la FOI. Un voyage est prévu très prochainement. Possible que ce soit dans le sud, dans les pays chauds. Ce sera un cadeau que vous apprécierez grandement. Un voyage inoubliable.

Il faudrait vérifier votre taux de glycémie afin que vous sachiez si vous êtes atteint de diabète. Votre vue est embrouillée, vous dormez souvent et vous avez toujours soif. Ce sont les symptômes du diabète. Faites vite ces consultations. La Fête de la StValentin passera tout droit pour vous. Vous sortez d’une rupture et vous n’avez aucun enthousiasme à fêter cela. Vous préférerez rester à la maison et siroter quelques bières afin de décompresser. Possible que vous receviez de la visite imprévue.

Né en juillet – Le renard

Ghislain Picard réélu!

Par Suzanne Régis Journaliste

montréal – L'ayant remporté haut la main sur son adversaire Gilbert Dominique, Ghislain picard revêtira à nouveau la coiffe de chef de l’assemblée des premières nations du Québec-Labrador pour un 10e mandat. Les élections se sont déroulées à montréal le 30 janvier 2019.

39

chefs présents sur 43 ont usé de leur droit de vote. M. Picard a reçu 30 votes contre 9 pour M. Dominique. Celui-ci s’est d’ailleurs empressé de féliciter l’élu. « Pour ma part, je suis très très heureux de mon expérience et un de mes objectifs a été largement dépassé, puisqu'en fait je souhaitais tellement qu’il y ait débats d’idée, car comme le veut un dicton, c’est dans ces moments que peuvent naître des idées extraordinaires!!! Je sors grandi de cette expérience et je remercie tous les chefs pour leur écoute ! », a-t-il écrit sur sa page facebook. Ghislain Picard a tenu à souligner l’implication de Gilbert Dominique. « Je tiens à reconnaître l’engagement de Gilbert pour avoir relevé ce défi. Notre cheminement se poursuivra ensemble dans l’unité, pour le mieux-être des Premières Nations

au Québec-Labrador », a ajouté M. Ghislain Picard.

Les relations politiques sont au cœur des engagements présentés par le chef de l’APNQL. « Il faut investir pour renforcer les relations entre nous et j’entends mettre en œuvre une réflexion qui nous permettra de solidifier le collectif que nous représentons », a fait savoir M. Picard.

Les félicitations ont plu dans les réseaux sociaux. Le chef Christian Awashish a été honoré d’avoir pu assister à cette réélection de M. Picard. « Le chef Picard est un homme d'une grande sagesse avec une grande expérience politique. Il est un leader qui impose le respect. Deux qualités clés dans l'établissement et le maintien des relations avec les gouvernements.[…] Je tiens également à féliciter Gilbert Dominique pour avoir eu le courage de présenter sa candidature et pour sa ténacité ».

La présidente des Femmes Autochtones du Québec (FAQ), Viviane Michel, a aussi félicité le chef Ghislain Picard à la suite de sa réélection « FAQ est honorée de continuer le travail de collaboration pour faire avancer les enjeux et les réalités des femmes des Nations! », a-t-elle écrit sur Instagram.

Né en janvier- Le caribou

Ghislain Picard et Christian Awashish

[Févrierr 2019] La Voix des Premières Nations • 13

Il serait temps que vous sortiez un peu de chezvous. Un petit voyage à l’extérieur de la communauté, genre Montréal ou Québec. Vous avez amplement d’argent pour le faire. Vous avez dans votre compte bancaire plus de 12 000$. Profitez de la vie. Il est fort possible que la St-Valentin vous offre un beau cadeau. Ça fait plusieurs années que vous tournez autour d’une personne qui fait battre votre cœur. L’année 2019 sera la bonne. Une aventure amoureuse extraordinaire est sur le point de se réaliser.

Chef de l’APNQL

Christian Awashish

Né en février – La martre

premières natiOns


Par Isabelle Dubois

Marketing et relations de presse à Tourisme Nunavik

Le nunavik est l’incarnation même de ce Grand nord qui fait tant rêver du Québec. recouvrant le tiers nord de la belle province, cet immense territoire, qui s’étire au-delà du 55e parallèle sur 507,000 km2, est presque aussi grand que la France. C’est là-haut, aux confins du Québec, que sont dissimulés ses paysages les plus époustouflants. Cette contrée de toundra sauvage, de forêt boréale, de montagnes grandioses, d’innombrables lacs et rivières est le terrain de jeu par excellence des voyageurs en quête d’aventure.

H

ôte de trois des plus spectaculaires parcs nationaux du Québec, le Nunavik recèle

Chronique touristique

Bienvenue au Nunavik ! Le Grand Nord du Québec

de véritables joyaux qui sauront combler les amateurs de trekking (voire même d’alpinisme), de kayak de mer ou d’eau vive, de ski de randonnée ou de raquette. Le Parc national des Pingualuit accueille le légendaire "œil de cristal", un lac circulaire comblé d’eau d’une rare pureté niché dans l’enceinte d’un cratère météoritique. Le Parc national Kuururjuaq dévoile pour sa part les plus hauts sommets du Québec et d’Amérique du Nord à l’Est des Rocheuses : les mythiques monts Torngat, au creux desquels coule la majestueuse rivière Koroc jusqu’à la baie d’Ungava, suivant le cours d’une route empruntée par les Inuit depuis des millénaires. Quant au tout nouveau Parc national Tursujuq, c’est le plus grand du Québec avec ses 26,107 km2 de terrain, parsemé de véritables mers intérieures ceinturées des fabuleuses cuestas hudsoniennes.

Une faune arctique fantastique

Le Nunavik est aussi le repaire d’une faune arctique fantastique à la tête de laquelle règne l’illustre ours polaire, un mammifère marin absolument remarquable, qu’on peut observer dans son habitat naturel. On peut également y être témoin de la migration d’un des plus grands troupeaux de caribous au monde. Des rencontres exclusives avec de petites hardes de bœufs musqués, tirés tout droit de la préhistoire, ainsi qu’avec d’autres membres de la faune arctique, comme les insaisissables loups de la toundra, sont aussi des points culminants lors d’un voyage au Nunavik.

digne de bien des légendes, c’est avec eux qu’on découvrira cette région nordique du Québec. Fiers de leur héritage ancestral unique, les Inuit du Nunavik se font un plaisir de partager leur mode de vie avec les visiteurs désireux de découvrir leur culture encore bien vivante. Que ce soit lors d’un séjour dans les parcs nationaux, un forfait d’observation de la faune ou à la pêche, ou encore lors

Une culture inuit bien vivante

Terre des Inuit, un peuple chaleureux

d’une excursion en traîneau à chiens pour une nuit en igloo sous les aurores boréales ou tout simplement au village, on pourra s’imprégner de leur culture au fil des contes de leurs aînés, de chants de gorge envoûtants ou de légendes prenant vie dans la pierre à savon. Une expérience des plus authentiques qui restera à jamais gravée dans votre mémoire !

Parc national Kuururjuaq

La clientèle Kapatakan Gilles Jourdain est un centre résidentiel communautaire (CRC) qui offre un service d’hébergement. Nous accueillons exclusivement des adultes autochtones (hommes et femmes), purgeant une (ou des) sentence(s) dans une institution provinciale ou fédérale, qui ont des permissions de sortir à des fins de réinsertion sociale, des permissions de sortir préparatoire à la libération conditionnelle et ceux en libération conditionnelle. Nous accueillons également ceux qui ont reçu une mesure sentencielle leur permettant d’évoluer en milieu ouvert. En fait, nous pouvons accueillir les clients sous le coup d’une ordonnance de probation avec suivi, d’une ordonnance de probation avec travaux communautaires et d’une ordonnance de sursis. Par contre, ils doivent avoir le désir et la volonté de compléter le programme de réhabilitation de 12 semaines que nous offrons. Le processus d’admission est enclenché sur la demande volontaire du contrevenant et avec l’autorisation de son intervenant correctionnel.

La langue d’usage

14 • La Voix des Premières Nations [Février 2019]

Tous les documents du programme étant en français, les ateliers se donnent en innu et français. Par conséquent, les clients devront être en mesure de comprendre, lire et parler le français aisément. Notre centre offre 20 lits, 18 pour accueillir de la clientèle provinciale et 2 pour la clientèle fédérale. Une chambre adaptée de 2 places peut même accueillir les personnes à mobilité réduite et/ou les femmes.

L’approche Nous préconisons une approche basée sur la culture autochtone. En fait, nous offrons un programme de guérison abordant diverses thématiques visant à outiller nos résidents dans leur démarche de réinsertion sociale et ce, par une prise de conscience quant à leur parcours criminel. De plus, nous les guidons pour trouver des pistes de solutions afin de ne plus retourner dans leurs anciens comportements ainsi que dans le système judiciaire.

POUR NOUS JOINDRE CRC Kapatakan Gilles Jourdain 60, rue Innut Mani-utenam (Québec) G4R 4K2 Téléphone : 418 927-2984 Télécopieur : 418 927-3523 Courriel : kapatakan@globetrotter.net Site web : www.kapatakan.ca

Sébastien Desnoyers-Picard

premières natiOns


[Févrierr 2019] La Voix des Premières Nations • 15


Profile for lavoixdespremieresnations

Février 2019 (Vol. 22 - No. 01)  

Février 2019 (Vol. 22 - No. 01)  

Advertisement