Page 1

DECREUSEFOND Marine - KERBIRIOU Laurène © Lisaa 09/10


Sommaire


Mood-Board

La cible

Copy Strategy

Planches tendances

Recherches sĂŠmantiques

Recherches hors-mĂŠdia

Language graphique


Mood-Board


Planches Tendances


Le rose dans le commerce

Enseignes, vitrines, devantures....


Le rose et les logos


Le rose dans la presse :


La cible


Tranche d’âge : 20-35 ans


Notre cible : Notre cible est définie entre 20 et 35 ans environ, notre magasin s’adresse aux hommes et aux femmes. Bien que le cliché favorise la gente féminine nous n’avons aucune «barrière». Ce sont des personnes vivant plutôt en ville, (population citadine), actifs (ayant un travail). C’est aussi une cible avec un pouvoir d’achat assez élévé, leur moindre envie, et de succomber à leurs coups de coeur. Ce nouveau concept store s’adresse à des personnes en quète d’inovations et de nouveautés.

Définition : Cible marketing : « La cible marketing est constituée d’un ensemble d’individus correspondant en tout point au prospect type. L’utilisation de la cible en marketing va permettre une optimisation des ventes et ainsi générer un chiffre d’affaire maximal. La constitution de la cible est généralement axées autour de trois points : - définition du coeur de cible (public à atteindre en priorité) puis de la - cible principale (les clients potentiels, pouvant être intéressés) et enfin - des cibles secondaires (prescripteurs, leadeurs d’opinion...)


Ce qu’aime notre cible :

Les magasins

Les voyages Les nouvelles technologies Le cinĂŠma

Les nouveautĂŠs Les loisirs en famille


Recherches SĂŠmantiques


Rose Bonbon - Fleurs - Barbie - fille - bébé - amour sentiments - rose (fleurs) - expérience - novateur mode - original - inédit - infini - imagination invention - customisation - attirant - qualité, inattendu, design - exceptionnel - limité - inhabituel - surprenant - gadget...


Signification : Comme le bleu est aux garçons, le rose est aux filles. Association du rouge et du blanc, le rose, couleur de la chair, de la rosée régénératrice, de la séduction, symbolise l’amour, la pureté, la fidélité (comme la fleur du même nom) C’est une couleur de : Séduction Romantisme Féminité.

Les significations positives : féminité, romantisme, séduction, bonheur, tendresse, jeunesse. Les significations négatives : couleur réservée au filles. Représentation : fleurs : les roses

Obtention : Rouge + Blanc


Le rose dans la nature :

Les animaux

Les Fleurs

Le pitaya :

Le pitaya ou pitahaya (de l’amérindien taïno, « fruit écailleux »), plus connu sous le nom de « fruit du dragon », est le fruit de différentes espèces de cactus épiphytes, et plus particulièrement de celles de l’espèce Hylocereus undatus. Le pitaya mesure une dizaine de centimètres et pèse environ 350 grammes. Sa chair est comestible et ressemble par sa texture et la présence de petits pépins noirs à celle du kiwi, avec un goût cependant beaucoup plus doux.

La rose rose nous dit que l’être qui nous l’a offert nous parle d’un amour véritable associé à la pureté. Il sera doux et tendre, se sera un serment d’amour.

Le vin rosé

Le Flamant rose (Phoenicopterus roseus) est l’espèce de flamant la plus largement répandue.


Copy Strategy


Le principe de notre concept store est de créer un magasin, ou il n’y a que des objets roses, en passant de la brosse à dent en allant à la machine à laver, aux vêtements... Notre magasin aura la disposition d’une maison, c’est à dire ranger par «pièces», (le salon, la salle de bain, les chambres, les toilettes, le bureau, la cuisine, le garage, la buanderie...) Dans les produits présents on pourra retrouver des objets en série limitée, pour faire connaître de nouveaux artistes et créateurs ou des produits en édition spéciale... Nous proposerons aussi des conseils en déco, ainsi que des coatching personnalisés.

Le nom de notre concept store :

Pitaya.

se référer à la page «Le rose dans la nature.» Le logotype : Étant le but premier de notre concept store nous avons choisi d’utiliser la couleur rose. Notre fil directeur étant tout ce qui tourne autour de la maison, la représentation simple d’une habitation nous semblait la plus appropriée. En ce qui concerne la typographie nous souhaitions un caractère lisible et dynamique. Ce signe graphique est déclinable selon un nuancier de rose.

Exemple de produit que l’on pourait trouver en édition limité dans notre magasin.


Les valeurs de la marque - La qualité :

C’est la valeur fondamentale des marques et de leurs industries exprimant leur savoir-faire. Sa régularité dans le temps et la recherche du meilleur rapport qualité/prix sont les impératifs permanents d’une stratégie de marque performante permettant d’entretenir la confiance des consommateurs.

- L’accessibilité :

Par sa très large diffusion, la marque est accessible, quels que soient l’enseigne, le circuit de vente et très souvent le pays. Grâce à la prégnance de son logo, de ses couleurs, du design de ses produits, la marque est facilement reconnaissable. C’est une véritable somme d’informations concernant le produit qui se trouve concentrée dans ces repères.

- Le choix :

L’existence de différentes marques dans chaque catégorie de produits est synonyme de liberté de choix. Celui-ci permet aux consommateurs

de se procurer le produit qui leur convient parfaitement, quels que soient leurs modes de vie, leurs types de foyer ou encore leurs pays.

- Marque socialement responsables :

Les industries de marques sont de plus en plus impliquées dans des actions en faveur du développement durable. Depuis longtemps, les industries de produits de marques ont entrepris des actions individuelles ou collectives en faveur de l’environnement, par une gestion plus respectueuse des ressources, des rejets et des déchets d’emballages. C’est ainsi qu’elles ont notamment été à l’origine du Conseil National de l’Emballage, d’Eco-Emballages ou encore de Vacances Propres. Elles s’impliquent également dans d’autres domaines tels les arts, la culture, la rénovation du patrimoine historique, la recherche fondamentale, les actions humanitaires, la santé...


Les éléments à prendre en compte : Le programme de fidélisation pour les clients : Il faut faire en sorte que les petits clients deviennent des clients moyens puis des bons clients en modifiant ou en renforçant leurs habitudes de consommation. Ce principe implique la mise en place d’une première mécanique fidélisante : la récompense. Elle peut prendre la forme de remise sur les achats, de points fidélité, de cadeaux ou de services supplémentaires. L’entreprise établit un contrat d’échange avec ses clients. C’est du donnant- donnant : « Plus vous achetez, plus vous gagnez. »

Les type d’achats des clients : Achat compulsif : achat répétitif et chronique, envie d’acheter pour diminuer l’anxiété. Achat impulsif : urgence d’acheter, envie soudaine, puissante et persistante. - Les modes de consommation des clients :


Le quartier choisit : Le Marai Le Marais est un quartier parisien situé dans une partie des IIIe et IVe arrondissements de Paris, sur la rive droite de la Seine. Il est aujourd’hui délimité à l’ouest par la rue Beaubourg, à l’est par le boulevard Beaumarchais, au nord par la rue de Bretagne et au sud par la Seine.

Les principaux concurrents du quartier : - BHV - MUJI Cordonnées du magasin : Bd. Sébastopol.


Les marques prĂŠsentent dans le magasin : -

Smeg Kartel Allesi Zak Design American Apparel Converse The trendy Girl Bodum Coca Cola


Les concepts - stores dĂŠjĂ existant : -

Merci Colette Harrods SAM Selfridges & Co Citadium


Quelques définitions marketing : Une étude de marché est un ensemble de

techniques marketing qui permet de mesurer, analyser et comprendre les comportements, les appréciations, les besoins et attentes d’une population définie. Les études de marché utilisent des techniques : - quantitatives telles que le sondage, les panels. - qualitatives telles que les entretiens individualisés, les réunions de groupes. Elles s’accompagnent parfois de recherches documentaires (compilation et analyse de sources existantes). Les études de marché permettent d’analyser cet ensemble de données chiffrées (sur les produits, les marques, les catégories, les besoins génériques) que représentent les marchés. Ces études permettent aussi d’analyser les acteurs influençant la vente (prescripteur, leaders

d’opinion, bouche à oreille producteur, distributeur puis l’environnement institutionnel, technologique, culturel, démographique, économique et social). Enfin ces études analysent l’espace concurrentiel pertinent du positionnement (entre produits substituables et crédibles).

Programme de fidélisation : -Il faut faire en sorte que les petits clients deviennent des clients moyens puis des bons clients en modifiant ou en renforçant leurs habitudes de consom- mation. Ce principe implique la mise en place d’une première mécanique fidélisante : la récompense. Elle peut prendre la forme de remise sur les achats, de points fidélité ou de miles, de cadeaux ou de services supplémentaires. L’entreprise établit un contrat d’échange avec ses clients. C’est du donnantdonnant :

« Plus vous achetez, plus vous gagnez. »


Buzz marketing Buzz marketing Le buzz (anglicisme de bourdonnement) est une technique marketing consistant, comme son nom l’indique, à faire du bruit autour d’un nouveau produit ou d’une offre.

Buzz marketing proposé pour notre magasin: Laché de ballons rose Distribution de savon De jeux (rubi cubes) Empreintes de pied du métro jusqu’au magasin.

Exemples de buzz marketing :

IKÉA

Laché de ballons


Les mĂŠdias : Le mĂŠtro

Magazines


L’ouverture du magasin : Brunch, cocktail organisé pour le premier jour d’ouverture. Traiteur : le traiteur new-yorkais Amy Atlas Events. (voir photos ci-contre) Boisson : cocktail rose

Façade du magasin


Language Graphique


LA MAISON

Logo

Carte de visite

www.pitaya.com

Magazines

3 Boulevard de SĂŠbastopol M

Châtelet- Hotel de Ville - Rambuteau 01.27.04.90.89 - info@pitaya.com


Annexes


Extrait d’un article trouvé sur : http://www.e-marketing.fr

Nike, Nespresso ou Louis Vuitton l’ont compris les premiers. Pour créer de la relation, rien ne vaut un bon concept store, un flagship store (littéralement magasin portedrapeau), capable d’afficher les valeurs de la marque. Un postulat qui a poussé, en 2008, les magasins à changer de ton. Aussi, chacun se donne-t-il une image de plus en plus forte pour garder le contact avec un consommateur qui attend des points de vente qu’ils deviennent des espaces de divertissement. «Face à l’explosion du commerce en ligne, il est plus que nécessaire de faire vivre sa marque», glisse Nicolas Bard, associé de la nouvelle agence Change. Avant de poursuivre: «Tout devient de plus en plus froid. Les écrans de l’ecommerce doivent être compensés par du «chaud».» Les marques ont donc franchi le pas et pensent leurs lieux de vente comme des destinations. «L’enjeu est d’avoir

le maximum d’effets en dépensant moins. Autrement dit, avoir une plus belle image au meilleur prix», ajoute Mathieu Riou, directeur architecture commerciale chez W & Cie. Emblématiques mais coûteux, ces nouveaux concepts, qu’ils soient flagship stores, concept stores, pocket stores, ou pop-up stores, pullulent dans la capitale, selon Nicolas Bard. Le prochain magasin vitrine dans le secteur du high-tech devrait être celui d’Apple: la firme doit ouvrir prochainement son Apple Store au Carrousel du Louvre. Premier magasin en propre du Californien en France, le lieu sera une vitrine emblématique pour la marque. «C’est définitivement l’image qui prime. Le point de vente doit donc jouer dessus», confirme Mathieu Riou. Les enseignes seraient-elles donc tentées de rompre avec la logique de l’hyperchoix en créant des lieux

d’expérience décalés? Les points de vente vont en tous les cas dans ce sens. Atelier cosmétique pour Yves Rocher, flagship de luxe pour la capsule Nespresso (photos) ou magasin d’ambiance pour le Crédit Foncier, les marques ont définitivement décidé de quitter leur format pour séduire un consommateur en attente d’émotion. De la techno pour le denim. Du textile aux nouvelles technologies, il n’y a qu’un pas. Chez Diesel, à Paris, meubles de présentation et fauteuils ont déjà vécu, tandis que le décor se compose de machines à laver et de paniers à linge. Afin de fa ire vivre son nouveau site web et ses campagnes, Levi’s, aidé de l’agence Duke, a, pour sa part, fait un gros travail sur les points de vente qui sont considérés comme un média à part entière. «Les magasins sont le miroir de ce que l’on fait. C’est

pourquoi ils possèdent les outils de communication de la marque», explique-t-on chez Levi’s. En outre, un flagship hypertechnologique (murs d’écrans plasma, écrans interactifs...) a ouvert en fin d’année dernière à Berlin. Un Levi’s Vintage Clothing présente désormais les collections et séries limitées les plus pointues de la marque dans un espace premium, en plein centre de Paris. Rencontres artistiques uniques, galeries vidéo, rien n’est laissé au hasard pour faire vivre l’icône du jean... Du (très) grand pour la banque Les mégastores ne sont plus seulement réservés aux produits hightech ou au textile. L’année prochaine, une banque devrait avoir le sien. Dans le quartier de l’Opéra, où toutes les banques ont leur siège, le Crédit Foncier, spécialiste de l’immobilier, aura son grand magasin sur quatre niveaux. A suivre...

Pitaya  

Carnet de recherches sur PINK.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you