Page 1

PORT FOLIO

Laurence Gaudette Architecture Photographie


TABLE DES MATIÈRES

4 Curriculum vitæ

ARCHITECTURE 8 Les chambres d’eau : Entre bassins et jardins 18 Labo Royal 24 Consolidation à coeur ouvert 30 Marché Public 34 Centre civique et religieux 38 Charlotte Russe

PHOTOGRAPHIE 42 Chalet forêt 44 Maison Bernier Thibeault 46 Égoûts et Aqueducs St-Germain


LAURENCE GAUDETTE

ARCHITECTURE & PHOTOGRAPHIE 424-3 rue d’Aiguillon Ville de Québec, Qc, G1R 1M2

t. 514. 883. 3049 @. laurence.gaudette.1@ulaval.com

ÉTUDES M. ARCHITECURE 2015-2017 École d’architecture de l’Université Laval, Québec B.Sc. ARCHITECURE, profil international École d’architecture de l’Université Laval, Québec ENSA, Lyon, France 2012-2015 Tech. PHOTOGRAPHIE Cégep du Vieux-Montréal, Montréal 2008-2011

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL ATELIER PIERRE THIBAULT LAB-École 2017 AUXILIAIRE DE RECHERCHE Réaménagement des ponts de la rivière St-Charles École d’architecture de l’Université Laval 2017 AUXILIAIRE D’ENSEIGNEMENT Dessin et figuration graphique 2 École d’architecture de l’Université Laval 2107 PHOTOGRAPHE D’ARCHITECTURE Studio Point de Vue, Montréal 2011-2015 4


RÉALISATIONS NUNAVIK 2015 Exposition présentant le fruit d’un séjour de terrain au Nunavik par les 20 étudiants et deux responsables de l’atelier/Laboratoire de design urbain, une activité de recherche-création associée au projet de partenariat Habiter le Nord québécois : Mobiliser, comprendre, imaginer. EXPOSITION TRENTE 2011 Vernissage et exposition de photographie au Bain Mathieu à Montréal. Un événement pensé, organisé et mis en place par les finissants de la cohorte 2011.

IMPLICATIONS L’OBJET 2016 et 2017 ASSETAR, association étudiante de l’école d’architecture de l ’Université Laval Événement annuel de design invitant les jeunes concepteurs à réaliser des objets mis aux enchères au Musée de la Civilisation de Québec. Le MAG 2013-2017 ASSETAR, association étudiante de l’école d’architecture de l’Université Laval Responsable du magasin scolaire

LANGUES Français, Anglais langue seconde

COMPÉTENCES

Photoshop, Illustrator, InDesign, Sketchp Up, Autocad, Rhino

INTÉRÊTS

Photographie, Lecture, Cuisine, Voyage, Cyclo-tourisme, Natation

5


ARCHI TECTURE


LES CHAMBRES D’EAU : ENTRE BASSINS ET JARDINS UNE PISCINE PUBLIQUE NORDIQUE AU PIED DU MONT-ROYAL

Essai Projet Supervisé par Jacques White

Cet essai (projet) s’intéresse aux qualités paysagères, sensorielles et sociales d’une piscine publique dans un contexte naturel et urbain. Il propose une version fragmentée de celle-ci, selon un parcours expérientiel entre les bassins et les jardins comme hypothèse de design afin d’accroitre, par l’architecture, la sociabilité du lieu. C’est par son extériorisation et par la création de chambres d’eau et de chambres végétales, offrant différentes expériences sensorielles, que le dialogue entre le corps et la nature sera renforcé.

8


9


8

2

1

3 10

12

Se préparer

Bouger

Se reposer

1. Réception 2. Administration 3. Employés 4. Vestiaire familiale 5. Aires des cabines 6. Vestiaire homme 7. Vestiaire femmes 8. Jadins

9. Pataugeoire 10. Jeux d’eau 11. Bassin Loisir 12. Couloir 50m 13. Couloir 25m

14. Le marais 40 ° C 15. Bain horizon 37 ° C 16. Bain vapeur 47° C 17. Carré glacé 18. Bain sonore 19. Le tandem

10

4

5

9

11


15 7

14

6 16

18 17

13

19

11


Le bassin horizon

Le bassin loisir

12


Le couloir de nage 50 mètres

Le vestiaire hommes

13


Couloir 50m

Coupe transversale

14

Bassin loisir

Coursi


ive extĂŠrieure

Vestiaire femmes

Vestiaire hommes

15


Le projet s’inscrit dans une démarche mettant en valeur le mystère et la découverte lors d’un parcours expérientiel guidant l’usager et suivant les principes élaborés dans le cadre théorique. Les principes architecturaux ayant guidé le projet sont d’abord de mettre la nature, mais aussi les formes simples du bâtiment en valeur par des matériaux sobres et naturels. La fragmentation afin de briser l’aspect hermétique d’une piscine publique conventionnelle. La lumière naturelle qui est utilisée pour créer des ambiances variables soit par des fentes de lumière par la non-jonction des murs, la répétition d’éléments pour rythmer avec les ombres. Utiliser le mur qui évidemment est un élément moteur du projet afin d’entretenir une ambigüité entre intérieur et extérieur et susciter des occasions d’interactions sociales par des liens visuels et des temps d’arrêt qui ponctuent le projet.

16


Uniformité des matériaux

Ombre et lumière

Eau comme modulateur de paysage

Fragmentation et superposition

Mur paysage

Eau comme matière structurante

17


LABO ROYAL ACTUALISATION D’UN PROJET URBAIN

Atelier 2016, Projet de conservation et restauration Collaboration avec Marianne Garneau Charbonneau Supervisé par Anne Vallières et Véronique De Bellefeuillle

Le Labo Royal réinvestit la Place Royale en proposant un nouvel environnement d’apprentissage dynamique, permettant une réappropriation du quartier par les gens locaux. Les laboratoires du pavillon d’archéologie de l’Université Laval reconnecteront la haute-ville à la basse-ville en plus de raccorder la Place Royale à son contexte environnant. Un bâtiment, à la façon d’un monolithe en pierre, dans lequel des ouvertures sont creusées, et dont l’intérieur est parsemé de cours intérieures, tant pour apport de lumière et de ventilation naturelle que pour les vues qu’offre le site.

18


19


Vue du laboratoire niveau 06

20


Laboratoire niveau 06

Coupe transversale

21


22


Vue vers la CĂ´te de la Montagne

23


CONSOLIDATION À COEUR OUVERT RÉAFFIRMER LES CENTRALITÉES DE KUUJJUAQ

Atelier 2015, Design Urbain Avec Julien Landry, Brigitte M.Legendre, Laurence St-Jean Supervisé par Geneviève Vachon et Érick Rivard

Réalisé dans le cadre du projet Habiter le nord québecois de l’atelier de design urbain, le projet a comme sujet d’étude l’aménagement culturellement approprié et durable de l’habitat des communautés inuit du Nunavik. La proposition vise affirmer la présence et la complémentarité des cœurs de village nordique par une consolidation douce le long de la rue principale, qui mise sur des habitations variées et des espaces partagés conviviaux soutenant l’identité inuit.

24


25


Vue de l’entrÊe au village

Plan masse du secteur sud

26


APPROCHE Ce projet est basé sur trois approches. D’abord, orienter stratégiquement le développement résidentiel de Kuujjuaq le long de la rue principale pour limiter l’étalement tout en profitant des services existants. Il est aussi entrepris de consolider les milieux de vie avec des habitations et des services dont l’orientation et la configuration conditionnent des espaces communs confortables et répondent à des pratiques inuite, en été comme en hiver. Finalement à une échelle plus fine, proposer des types d’habitations variés, flexibles et adaptés qui répondent aux besoins des différentes populations locales et temporaires.

27


Vue d’un accès sécurisé au Northern (épicerie)

Plan masse du secteur nord

28


ANALYSE Notre équipe s'est concentrée sur l'analyse à l'échelle du territoire, en abordant l'angle assez subjectif de la perception de celui-ci par le peuple inuit lui-même. L'analyse se base surtout sur la littérature scientifique s'intéressant à la transition d'un mode de vie nomade traditionnel vers un mode de vie sédentaire moderne. Le contenu de l’analyse aborde en profondeur les thématiques suivantes: un portrait général du peuple inuit à travers le Canada, la compréhension spirituelle, le territoire traditionnel, mais surtout la perception de l'espace selon les peuples inuit qui est très différente de celle de nos sociétés modernes.

29


MARCHÉ PUBLIC LIMOILOU

Atelier 2014, Intégration et formalisation de concepts Projet individuel Supervisé par Mathieu Boucher-Côté

Le projet de marché public à Limoilou est né d’une analyse historique mettant en valeur la solidarité des habitants qui découle du balcon du triplex, qui permettait aux gens d’observer l’action du quartier. Ce concept se retrouve dans le nouveau bâtiment par des percées visuelles à l’intérieur, mais aussi vers l’extérieur; des plus basses à la hauteur des petits, des intermédiaires pour les travailleurs, de sorte que tous les usagers peuvent être en contact un peu partout où qu’ils soient. La présence d’une place publique extérieure végétalisée au coin de la 3e avenue et de la 3e rue est essentielle au projet puisqu’elle est idéale pour réunir les gens et inexistante dans le quartier actuellement.

30


31


Plan du rez-de-chaussĂŠe

Coupe transversale

32


Vue de la place publique, intersection 3e rue et 3e avenue

COMPOSISTION MUR EXTÉRIEUR Parement de bois Fourrure Isolant rigide Contre-plaqué Isolant matelas Contre-plaqué Pare-vapeur Soufflage 200 mm Gypse

Détail de la toiture végétalisée et de l’enveloppe

COMPOSITION TOITURE VÉGÉTALISÉ EXTENSIVE Végéteaux Terreaux léger Géotextile Couche de rétention Couche de drainage Revêtement anti racine Membrane d’étanchéité Isolant rigide

33


CENTRE CIVIQUE ET RELIGIEUX NOYAU VILLAGEOIS DE ST-TITE-DES-CAPS Atelier 2013,Interprétation et requalification du patrimoine bâti Projet individuel Supervisé par François Dufaux

Ce projet vise à recréer un coeur villageois à SaintTite-des-Caps, un tout petit village d’une population de 1500 habitants. C’est en réutilisant l’église et son site existant ainsi qu’en incitant le citoyen à se déplacer à pied en rendant agréable son parcours, le site perméable et accessible que le projet prend forme. L’idée est de réutiliser l’église au maximum sans pour autant la remplir de fonctions inadaptées à son aspect sacré. C’est pourquoi la sacristie est utilisée pour la mairie et la maison des jeunes et que le premier balcon de l’église devient rayonnage d’une partie de la bibliothèque. Celle-ci se complète dans le nouveau bâtiment et à son rez-de-chaussée on retrouve le centre communautaire.

34


35


Plan d’implantation

Vue du jubé, la bibliothèque

36


Passage à l’église Salle de conférence Bibliothèque

Centre communautaire

Plan niveau 01, la bibliothèque

Élévation ouest

37


CHARLOTTE RUSSE Objet Édition 2016 Collaboration avec Guillaume Larouche Supervisé par Jacques Whites Cours de Pensée constructive

L’idée découle d’un principe de standardisation. Un système d’assemblage simple, rapide et sans outil afin de le monter facilement à la maison. En ce sens, l’interchangeabilité des formes devient possible. La coquille externe reste la même, mais l’enveloppe intérieure peut alors s’interchanger selon les humeurs : perforées, colorées, les options sont multiples. L’arrête tronquée de chacune des formes est nécessaire pour l’assemblage des deux pyramides sur le fil. Elles doivent être placées en opposition pour assurer l’équilibre et la stabilité de Charlotte Russe.

38


Étape 1

Étape 2

Étape 3

Ayez en main un fil doté d’une ampoule, de préférence

Choisissez votre Charlotte, celle qui vous allume, et enfilez-là sur votre fil

Utilisez Russe afin d’envelopper Charlotte, elle aussi a droit à son intimité

39


PHOTO GRAPHIE


CHALET FORÊT

LE MASSIF DE CHARLEVOIX

Architecte: ABCP Client: Sotheby’s International Realty 2014

42


43


MAISON BERNIER-THIBEAULT PLATEAU MONT ROYAL

Architecte: Paul Bernier Projet individuel 2011

44


45


ÉGOÛTS & AQUEDUCS ST-GERMAIN ST-HUBERT, LONGUEUIL

Architecte: acdf* Projet individuel 2011

46


47


Laurence Gaudette Architecture . Photographie 514 883 3049 laurence.gaudette.1@ulaval.ca

Profile for Laurence Gaudette

Laurence Gaudette Portfolio  

Laurence Gaudette Portfolio  

Advertisement