Page 1

_KIT MEDIA

Photographium

Luxium

Pi Culturium

Lx VidĂŠoludiquium

Cr

Businessium

Vu Architecturium

Architecturium

Bi

Voyagium

LittĂŠraturium

Ae Intervium

Automobilium

Motorium

Conceptium

Ae Tendancium

Ce CONCEPT

Va Artium

Ta

La Technologium

At

Ie

Am

Me

Designium

To

Di

AxÊ sur l’univers du luxe et dÊsireux d’interpeller l’individu pluriel, Osmium, trimestriel haut de gamme, a pour ambition de dÊcrypter les tendances actuelles. Gratuit et pourtant authentique gage de qualitÊ, Osmium est un magazine aussi prestigieux qu’audacieux. Il se nourrit d’une analyse des phÊnomènes modernes, vous transportant à chaque parution dans un univers culturel diffÊrent et atypique. VÊritable support de communication, cette revue novatrice, forte d’une ligne Êditoriale dÊcalÊe, vous assure un voyage dÊroutant. ComposÊ d’une dizaine de rubriques dÊtonantes, cet objet de collection n’Êpargne aucune sphère du monde JVU[LTWVYHPU°!J\S[\YLHY[KLZPNUSPMLZ[`SLTVKLI\ZPULZZZWVY[

Gratuit haut de gamme

Audience

Distribution

 FrĂŠquence : trimestriel.  Format : 230mm x 300mm.  Tirage : 30.000 exemplaires.  100 pages minimum.  Couverture : 300 gr - Dos carrĂŠ collĂŠ.  Pages intĂŠrieures : 115 gr Satimat.

 Mixte.  La stratĂŠgie de diffusion assure une audience optimale :

 Paris, Toulouse, Bordeaux, Biarritz,Cannes,‌

population active / CSP + / 20-50 ans / mÊtropolitaine / leader d’opinion / exigeante et compulsive consumer.

AĂŠroports, Galeries, HĂ´tels, Restaurants et Boutiques.

 Publication disponible en ligne sur www.osmium-magazine.com

SARL REGIE’STYL - 6 rue des Frères Peugeot - 31130 BALMA contact@regiestyl.com - marketing@regiestyl.com - +33 (0)5 31 22 16 49


44 Cliff diving

Cliff diving

Rédactionnel : Laura CHARRIER / Crédits photos : D.R.

2. LA PLATE FORME DE SAUT ENTRE DEUX FALAISES

1. PLONGEURS DE L’EXTRÊME 2012

9LK)\SSWHY[LUHPYLÄKuSLK\TPSPL\ZWVY[PM ULKtYVNLWHZnSHYuNSLW\PZX\LSHTHYX\L ZWVUZVYPZLSL*SPMM+P]PUN3VYZX\LS»VU LU[LUKSLZSVNHU­°9LK)\SSKVUULKLZHPSLZ°® VUU»LZ[WHZt[VUUtWHYS»HMMLJ[PVUX\LWVY[L JL[[LKLYUPuYLH\_ZWVY[ZKLOH\[L]VS[PNL 0St[HP[KVUJt]PKLU[]VPYLPUKPZWLUZHISL X\»LSSLHWWVZLZVU[H\YLH\HPStZ\YSLZ WSH[LMVYTLZMHPZHU[VMÄJLKLWSVUNLVPYZH\_ ZWVY[PMZ

:PYtJLTTLU[S»L_WSVP[KLS»(\[YPJOPLU-LSP_ )H\TNHY[ULYSLZL\SnH]VPYMYHUJOPSLT\Y K\ZVUHLU]HOPSLZTtKPHZUV\ZH]VUZ KtJPKtKLSL]LYSL]VPSLZ\YJL[[LKPZJPWSPUL TtJVUU\LX\PZ»H[[YPI\LWV\Y[HU[SLZMH]L\YZ KLSHIVPZZVUtULYNPZHU[L͍

/(&/,))',9,1*q$92863$5/(b" COMME SON NOM L’INDIQUE, CE SPORT EXTRÊME CONSISTE À PLONGER DU HAUT D’UNE FALAISE SANS AUTRE SÉCURITÉ QUE LA MAÎTRISE TOTALE DE SON CORPS. ,5.<0:,+»i8<07,4,5;°&<5:0473,4(0336;+,)(05-(0;3»(--(09, ZOOM SUR CETTE DISCIPLINE DÉJANTÉE.

EN CHUTE LIBRE

SPORT EXTRÊME

SPORT EXTRÊME

45


46

Gary Hunt, le Colombien Orlando Duque et l’Américain Steven LoBue perchés sur 27 mètres se sont donc HMMYVU[tZÄUZLW[LTIYLWV\YS»tWYL\]L

Seuls les meilleurs plongeurs au monde s’affrontent sur sept sites et c’est l’athlète ayant cumulé le plus de points durant les étapes qui remporte la compétition.

Le principe de la compétition est ZPTWSL°!SLZJVUJ\YYLU[ZWHYtZKL leur maillot de bain s’opposent dans une série de plongeons exécutés à 27 mètres de haut sur des sites au panorama exceptionnel. Chaque plongeon est noté par cinq juges spécialistes qui attribuent une note comprise entre 0 et 10, en tenant compte du départ, du niveau de KPMÄJ\S[tKLZÄN\YLZYtHSPZtLZL[KL l’entrée dans l’eau qui doit se faire en position verticale pour limiter le risque de blessure.

Le Grand Saut Le 27 septembre dernier, a eu lieu la ÄUHSLKLZ9LK)\SS*SPMM+P]PUN:LYPLZ 2012, à Wadi Shab, à proximité du golfe d’Oman, entre les formations rocheuses spectaculaires et le vert émeraude de l’eau.

3. LA PLATE FORME DE SAUT

Ce sport est réglé comme du papier à musique. Les conditions de sécurité du championnat du monde

On doit à l’heure actuelle le record du monde du plongeon de vol au Suisse Olivier Favre, cascadeur, qui a réalisé en 1987 en France un double saut périlleux arrière depuis une hauteur de 53,85 mètres. Si cet exploit reste inégalé, le Cliff Diving veille aujourd’hui à la survie du plongeon extrême sur la scène sportive.

Ce plongeon extrême tient ses origines du dernier roi indépendant Maui, King 2HOLRPSPJtSuIYLWV\YZVU­°3LSL2H^H°® X\PZL[YHK\P[SP[[tYHSLTLU[WHY­°ZH\[ pieds en avant depuis une haute falaise ZHUZMHPYLK»tJSHIV\ZZ\YLKHUZS»LH\°® Il se servait de cette technique de saut comme épreuve pour former ses guerriers et juger de leur vaillance.

A noter que les cinq premiers de la compétition sont automatiquement X\HSPÄtZWV\YSHZHPZVUWYVJOHPULSL Russe Artem Silchenko et l’Américain David Colturi rejoindront donc le peloton de tête.

A haut risque Sachez que l’eau est comparable à du béton lors d’un impact en chute libre. En effet, la vitesse s’élève à 85-90km/h après 26 mètres, soit l’accélération d’une Lamborghini Murciélago, ce qui fait du Cliff Diving l’une des disciplines les plus dangereuses. Le moindre écart pourrait être fatal, c’est pour cette raison que l’entrée dans l’eau doit se faire de manière totalement verticale, pieds en avant.

Red Bull Cliff Diving exigent, entre autres, une hauteur maximale de 28 mètres, une profondeur minimum de l’eau de 5 mètres, un plongeoir stable de minimum 1,5 mètres de long et 0.75 mètre de large. La présence de plongeurs sauveteurs, de personnel médical et d’une ambulance, est également obligatoire.

ultime. Mais c’est surtout entre les deux premiers que le duel s’est joué. Vrilles, saltos, et autres prouesses techniques se sont succédé sous les yeux ébahis de quelque 5000 spectateurs. Et c’est ÄUHSLTLU[SL)YP[HUUPX\L.HY`/\U[ qui fut sacré pour la troisième fois consécutive notamment grâce à la JVTWSL_P[tKLZLZÄN\YLZ

« UNE SÉRIE DE PLONGEONS EXÉCUTÉS À 27 MÈTRES DE HAUT SUR DES SITES AU PANORAMA EXCEPTIONNEL.»

5. ORLANDO DUQUE AU DÉPART D’UN SAUT

4. GARY HUNT VAINQUEUR - OMAN 2012

Cliff diving

Cliff diving

« LE MOINDRE ÉCART POURRAIT ÊTRE FATAL,… »

SPORT EXTRÊME

SPORT EXTRÊME

47


1. SYDNEY FRASERS BROASDWAY RAILWAY

20

2. SYDNEY FRASERS BROASDWAY GARDEN

9tKHJ[PVUULS!3H\YH*/(990,9*YtKP[ZWOV[VZ!1LHU56<=,3 7H[YPJR)3(5*0^HU)((5*HYVSH4,9,3364HYJV GAROFALO)VLYPZ[\KPV,KV\HYKFRANÇOIS

·7/i564Ï5,56=(;,<9,;,573,05,::69°! LES TOURS VÉGÉTALES. CES DERNIÈRES ANNÉES, ARCHITECTES ET BOTANISTES COLLABORENT AVEC L’AMBITION COMMUNE DE MÊLER LE VÉGÉTAL ET LES CONSTRUCTIONS URBAINES

\UWYVQL[X\PWV\ZZL°

LA TOUR VÉGÉTALE

2QH&HQWUDO3DUNbOHPXUYÒJÒWDO 3»HYJOP[LJ[LKLYLUVT1LHU5V\]LSL[SL IV[HUPZ[LUVUTVPUZJtSuIYL7H[YPJR)SHUJ ZLZVU[HZZVJPtZWV\YL_LYJLYSL\YZ[HSLU[Z n:`KUL`°H\WYVÄ[KLKL\_[V\YZ3LWYVQL[ K»LU]LYN\YLKVU[SHSP]YHPZVULZ[WYt]\L WV\YZ»PU[P[\SL6UL*LU[YHS7HYRL[ HUPTLYHSLX\HY[PLY)YVHK^H`:[YLL[

3»HWWLSSH[PVU­°[V\Y]tNt[HSL°®LZ[H\ZZP ]HZ[LX\LJVTWVZP[L,ULMML[SLZ PUZ[HSSH[PVUZX\PZ»HJJVYKLU[SLZMH]L\YZ K»\UL[LSSLKtUVTPUH[PVUHKVW[LU[KLZ HWWYVJOLZ[LJOUPX\LZ]HYPtLZ .SVIHSLTLU[\UL[V\YWL\[Z»H[[YPI\LY S»HKQLJ[PM]tNt[HSKuZX\»LSSL Z»HNYtTLU[LKL]tNt[H[PVUZWL\ PTWVY[LSHMHsVUKVU[LSSLZZ»PU[uNYLU[ nSHMHsHKL°!T\YZ]tNt[H\_L[ V\WSHU[H[PVUZ,UZVTTLJ»LZ[SH JVOHIP[H[PVUKLZ\UP]LYZ\YIHPUZL[ Y\YH\_X\PH\[VYPZLSHX\HSPÄJH[PVU *LZ[V\YZO`IYPKLZVU[S»HTIP[PVUKL YLKVYLYSLISHZVUKLZ­°NYH[[LJPLS°® LUSLZPUZJYP]HU[KHUZ\ULKtTHYJOL KLKt]LSVWWLTLU[K\YHISL,SSLZ WLYTL[[LU[SHYLSVJHSPZH[PVUKLSHÅVYLL[ KVUJKLSHMH\ULKHUZS»LZWHJL\YIHPU 6MMYHU[\ULIPVKP]LYZP[tJVUZtX\LU[L HNPZZHU[JVTTLKLZPZVSHU[Z WOVUPX\LZ[OLYTPX\LZH]LJKLZ MVUJ[PVUZKtWVSS\HU[LZSLZWSHU[LZ ]tNt[HSPZHU[SLZZ\YMHJLZ]LY[PJHSLZ U»VU[WHZÄUPKLJOHYTLY =VPJP\ULZtSLJ[PVUKLX\LSX\LZWYVQL[ZL[ YtHSPZH[PVUZWLYTL[[HU[K»PSS\Z[YLYJLJVUJLW[ KHUZ[V\[LZZLZHJJLW[PVUZ

3LWYVQL[KtI\[HLU H]LJSLZ\WWVY[ KLZHKTPUPZ[YH[PVUZSVJHSLZL[ZV\ZS»tNPKL KL-YHZLYZ7YVWLY[` 3LZKL\_[V\YZHIYP[LYVU[KLZSVNLTLU[Z IV\[PX\LZL[SVJH\_K»LU[YLWYPZLZL OPZZLYVU[YLZWLJ[P]LTLU[Z\YL[ t[HNLZZ»t[LUKHU[Z\YWYuZKL°Tõ L[SL\YZMHsHKLZZLWHYLYVU[KLT\YZ ]tNt[H\_*LZKLYUPLYZKPZWVZLU[KL T\S[PWSLZH[V\[ZW\PZX\LJLZYtHSPZH[PVUZ LUWS\ZK»v[YLLZ[Ot[PX\LZPZVSLU[L[ WYV[uNLU[SLZIo[PTLU[ZKLZJVUKP[PVUZ Tt[tVYVSVNPX\LZL[LU]PYVUULTLU[HSLZ WVSS\[PVUPZVSH[PVU[OLYTPX\LL[WOVUPX\L [V\[LUVMMYHU[IPLUZ„Y\UYLM\NLnSH IPVKP]LYZP[t 3HWHY[PJPWH[PVUKL7H[YPJR)SHUJS»PU]LU[L\Y K\JVUJLW[KLT\YZ]tNt[HSPZtZLZ[]P[L HWWHY\LJVTTL\ULt]PKLUJLWV\YTLULY nIPLUSLWYVQL[HTIP[PL\_KL1LHU5V\]LS *OLYJOL\YH\*59:KLW\PZ 7H[YPJR )SHUJM\[WHY[LUHPYLKLUVTIYL\ZLZ YtHSPZH[PVUZH]LJKLZHYJOP[LJ[LZL[KLZ KtJVYH[L\YZK»PU[tYPL\YJtSuIYLZJVTTL (UKYtL7\[THU-YHUJPZ:VSLY,KV\HYK -YHUsVPZ1HJX\LSPULL[/LUYP)VPMÄSZ/LYaVN L[KL4L\YVU4HYJ5L^ZVU:HN\LaL[ 7HY[ULYZLU[YLH\[YLZ 3LIYL]L[KtWVZtWHYSLIV[HUPZ[LLZ[IHZt Z\Y\UL[LJOUPX\LUV]H[YPJLKLJ\S[\YL ]LY[PJHSLX\PZ»HMMYHUJOP[KLZPUJVU]tUPLU[Z SPtZH\WVPKZK\Z\IZ[YH[WLYTL[[HU[HPUZP K»HZZ\YLYSH]tNt[HSPZH[PVUKLZIo[PTLU[Z *LZT\YZ]tNt[H\_MVU[KVUJSHWHY[PJ\SHYP[t K\WYVQL[H\Z[YHSPLU )V[HUPZ[LTVUKPHSLTLU[YLJVUU\7H[YPJR )SHUJHHJJVYKt\UZVPU[V\[WHY[PJ\SPLY

4. ONE CENTRAL PARK SYDNEY

Végétale

Végétale

3. MUR VÉGÉTAL - ONE CENTRAL PARK SYDNEY

ARCHITECTURE

ARCITECTURE

H\JOVP_KLZWSHU[LZX\PVYULYVU[SLZ KL\_[V\YZKL6UL*LU[YHS7HYRL[HVW[t WV\Y\ULZtSLJ[PVUK»LU]PYVULZWuJLZ H\[VJO[VULZHÄUKLTL[[YLLU]HSL\YSH IPVKP]LYZP[tSVJHSLL[K»LU]PYVUH\[YLZ L_V[PX\LZWYVK\P[LZKHUZKLZWtWPUPuYLZ H\Z[YHSPLUULZ3LJOVP_KLZLZWuJLZKtWLUK IPLULU[LUK\KLZJVUKP[PVUZJSPTH[PX\LZK\ ZP[LL[KLS»LTWSHJLTLU[KLZWHUULH\_Z\Y SLZMHsHKLZ7H[YPJR)SHUJSLZZtSLJ[PVUULLU MVUJ[PVUKLZZWtJPÄJP[tZLU]PYVUULTLU[HSLZ WYVWYLZnSL\YWVZP[PVUZ\YSH[V\YL_WVZP[PVU H\ZVSLPSH\]LU[¯ 3HWSHU[H[PVUKLJLZLZWuJLZHKtI\[tLU 6J[VIYLWHYS»PUZ[HSSH[PVUKLX\H[YL WHUULH\_KLKPTLUZPVU]HYPHISLSLWS\Z NYHUKTLZ\YHU[TõZ\Y\ULOH\[L\Y KLTu[YLZ3HSHYNL\YKLZWHUULH\_ ]HYPLX\HU[nLSSLKLnTu[YLZPSZZVU[ KVUJWL\SHYNLZTHPZ[YuZOH\[ZW\PZX\L SLT\Y]tNt[HSWYLUK[V\[ZVUPU[tYv[KHUZ S»tSt]H[PVU3LWYVQL[6UL*LU[YHS7HYRLZ[ JVTWVZtKLT\YZ]tNt[H\_JOHJ\U JVTWVY[HU[\UL[YLU[HPULKLWSHU[LZWHY Tu[YLJHYYt 3»HYYVZHNLL[S»HWWVY[K»LUNYHPZZVU[ H\[VTH[PZtZ3»LH\KLWS\PLLZ[\[PSPZtL YtWVUKHU[HPUZPn\ULHTIP[PVUtJVSVNPX\L KLYLJ`JSHNL0SLZ[PTWVY[HU[KL[HPSSLYSLZ WSHU[LZHÄUKLTHPU[LUPYS»tX\PSPIYLLU[YLSLZ KPMMtYLU[LZLZWuJLZ 7HYHPSSL\YZSLZPTTL\ISLZKL]YHPLU[ Z»tX\PWLYKLWHUULH\_ZVSHPYLZÄ_LZL[ TV[VYPZtZHÄUKLJHW[LYL[YtVYPLU[LYSH S\TPuYLZVSHPYL]LYZS»H[YP\T ;V\[`LZ[KVUJWV\YX\LJLZQHYKPUZ ]LY[PJH\_JVUUHPZZLU[SLZ\JJuZLZJVTW[t

Qu’est-ce qu’un mur végétal ? C’est une superposition de trois éléments : cadre métallique, feuille de PVC expansé, nappe d’irrigation, garantissant la croissance et la fixation à long terme des racines des plantes sur une surface et non plus dans un volume. Une plante peut ainsi y développer ses racines sur une très grande surface. Un écosystème vertical est ainsi créé.

21


22

%RVFR9HUWLFDOHbXQHIRUÓWYHUWLFDOH *»LZ[n4PSHUL[WS\ZWYtJPZtTLU[n7VY[H 5\V]H0[HSPHX\LSLWYVQL[MV\K\JHIPUL[ :[LMHUV)VLYPX\PYtWVUKH\UVTKL)VZJV =LY[PJHSLHJOVPZPKLZ»t[HISPY°!LUQL\SH JVUZ[Y\J[PVUKLSHWYLTPuYLMVYv[]LY[PJHSLH\ TVUKL +HUZJL[[LVW[PX\LKL\_[V\YZKLL[ Tu[YLZKL]PLUKYVU[SLZZ\WWVY[ZKL X\LSX\LHYIYLZKLTV`LUULL[NYHUKL [HPSSLHYIYLZKLWL[P[L[HPSSL WSHU[LZJV\]YLZVSL[HYI\Z[LZ S»tX\P]HSLU[K»\UOLJ[HYLKLMVYv[ +\YHU[KL\_HUZ\UNYV\WLKLIV[HUPZ[LZ Z»LZ[HMMHPYtKHUZSLJOVP_KLZLZWuJLZ LUZ»HWW\`HU[Z\YSL\YOH\[L\YL[SL\Y WVZP[PVUULTLU[Z\YSHMHsHKL3LZWSHU[LZ \[PSPZtLZKHUZSLWYVQL[ZLYVU[WYtJ\S[P]tLZ L[L_JS\ZP]LTLU[KtKPtLZn)VZJV=LY[PJHSL LSSLZWV\YYVU[HPUZPJYVz[YLKHUZ\U LU]PYVUULTLU[ZLTISHISLnJLS\PX\»LSSLZ YL[YV\]LYVU[KHUZSLZ[V\YZL[Z»`HJJSPTH[LY *L[[LMVYv[LZ[H\Jµ\YK»\UJVUJLW[X\P ]PZLnPU[tNYLYSHUH[\YLKHUZSLWH`ZHNL \YIHPU3LWYVQL[LU[LUKWYVÄ[LYKLZ H]HU[HNLZK»\UL[LSSLWYtZLUJLWHYZH JHWHJP[tnHIZVYILYSHWV\ZZPuYLL_PZ[HU[L KHUZS»HPYL[nJYtLY\UTPJYVJSPTH[HKtX\H[ LUÄS[YHU[SLZYH`VUZK\ZVSLPSL[LUKPTPU\HU[ SHWVSS\[PVUHJV\Z[PX\L)VZJV=LY[PJHSL Z»PU[uNYLKHUZS»HYJOP[LJ[\YLKP[LIPVSVNPX\L X\PYLM\ZLK»HKVW[LY\ULHWWYVJOLW\YLTLU[ [LJOUPX\LL[V\TtJHUPX\LTHPZWS\[[\UL KtTHYJOLK»LU]PYVUULTLU[K\YHISL 3HIPVKP]LYZP[tLZ[KVUJLUJV\YHNtLL[ \UtJVZ`Z[uTL\YIHPUZLTL[LUWSHJL JVUZ[P[\tKLKP]LYZ[`WLZKL]tNt[H[PVUZ JYtHU[\ULU]PYVUULTLU[]LY[PJHSX\PWL\[ v[YLJVSVUPZtWHYSLZPUZLJ[LZL[SLZVPZLH\_ KL]LUHU[HPUZP\UZ`TIVSLWHYSHU[KLSH YLJVSVUPZH[PVUPTTtKPH[LKLSH]PSSLWHYSH MH\ULL[SHÅVYL +LWS\ZJLZHYIYLZVMMYLU[SHWVZZPIPSP[tK»\U WH`ZHNLJOHUNLHU[W\PZX\LJLKLYUPLY]HYPL LUMVUJ[PVUKLZZHPZVUZKLX\VPtNH`LYL[ K`UHTPZLYSLZHYJOP[LJ[\YLZIt[VUUtLZ°

5. BOSCO VERTICALE EN CONSTRUCTION - CRÉDIT PHOTO : IWAN BAAN

5. BOSCO VERTICALE EN CONSTRUCTION - CRÉDIT PHOTO : CAROLA MERELLO 6. BOSCO VERTICALE MISE EN PLACE DES VÉGÉTAUX - CRÉDIT PHOTO : MARCO GAROFALO

7. BOSCO VERTICALE PRÉSENTATION - BOERISTUDIO ©

Végétale

Végétale

9. MESSENA M6B2 PARIS - EDOUARD FRANÇOIS ©

7RZHU)ORZHUHW0%b7RXUVGHOD %LRGLYHUVLWÒ 3»HYJOP[LJ[L,KV\HYK-YHUsVPZLZ[S»\UKLZ WHY[PZHUZWHY[PJ\SPuYLTLU[WYVK\J[PMZKLZ JVUZ[Y\J[PVUZ]tNt[HSLZPSHnZVUHJ[PM WS\ZPL\YZYtHSPZH[PVUZX\PYLSu]LU[KLJL[[L HTIP[PVU 3P]YtLLUTower FlowerHIYP[L[YLU[L SVNLTLU[ZLUHJJLZZPVUSPItYtZKL[V\[T\Y WVY[L\Y3H[V\YKLKP_t[HNLZZP[\tLKHUZ SHA(*7VY[LK»(ZUPuYLZL[MHJLH\WHYJ JVUZ[P[\LSHWYVSVUNH[PVU]LY[PJHSLKLJL KLYUPLY 3H]tNt[HSPZH[PVUZ»L_WYPTLKL[V\ZJ[tZ WHYKLZWV[ZKLÅL\YZNtHU[ZZ\ZWLUK\ZL[ Ä_tZH\_IHSJVUZnS»PUZ[HYKLZQHYKPUPuYLZ WHYPZPLUULZ0SZZVU[JVTWVZtZKLKP]LYZLZ LZWuJLZKLIHTIV\ZYLJVUU\ZWV\Y SL\YYtZPZ[HUJLH\]LU[L[H\_IHZZLZ [LTWtYH[\YLZ0SZVU[tNHSLTLU[S»H]HU[HNL K»tTL[[YL\UKV\_IY\PZZLTLU[L[KLÄS[YLYSH S\TPuYLNYoJLnSL\YML\PSSHNL ,U[YLZJLW[PJPZTLL[MLY]L\YJLZ[V\YZ ]tNt[HSLZKLWS\ZLUWS\ZH\KHJPL\ZLZ Z»tSu]LU[[tTVPNUHU[KLSHUtJLZZP[tKL UH[\YLKHUZSLZaVULZ\YIHPULZ+LX\VP WL\[v[YLtYHKPX\LYSHMYVU[PuYLLU[YLSLZKL\_ TVUKLZKLSH]PSSLL[KLSHY\YHSP[t°

,UMHsHKLS»HZJLUZL\Y]P[YtZ\YKL\_MHJLZ SHPZZLWtUt[YLYSLZWHY[PLZJVTT\ULZ 4);V\YKLSH)PVKP]LYZP[tWYt]\LWV\Y L[J\STPUHU[nTu[YLZZLYHKL ZVUJ[t]tNt[HSPZtLnS»HPKLK»LZWuJLZ PZZ\LZKLTPSPL\_ZH\]HNLZ3HWHY[PJ\SHYP[t KLJL[[L[V\YX\PZ»tKPÄLYHKHUZSL?000uTL HYYVUKPZZLTLU[KLSHJHWP[HSLLZ[X\»LSSL HKVW[LYHSLYSLKLZLTLUJPuYLW\PZX\L KLZNYHPULZKLYHUNWVY[tLZWHYSL ]LU[KL]YHPLU[LUZLTLUJLYSHTt[YVWVSL WHYPZPLUULNtUtYHU[HPUZPKLSHIPVKP]LYZP[t

8. TOWER FLOWER PRÉSENTATION - EDOUARD FRANÇOIS ©

« LA VÉGÉTALISATION S’EXPRIME DE TOUS CÔTÉS PAR DES POTS DE FLEURS GÉANTS SUSPENDUS ET FIXÉS AUX BALCONS, À L’INSTAR DES JARDINIÈRES PARISIENNES.»

ARCHITECTURE

ARCITECTURE

23


40

PATRICE LE BEC Après une formation universitaire classique, commencĂŠe par un master de droit, il a fait lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠcole des Huissiers de Justice. Il a ensuite suivi une formation pour devenir dĂŠtective privĂŠ Ă lâ&#x20AC;&#x2122;universitĂŠ PanthĂŠon(ZZHZÂś7HYPZ°00SHSPJLUJLWYVMLZZPVUULSSL SĂŠcuritĂŠ des biens et des personnes option ­°,UX\v[LZWYP]tLZ°Ž

RĂŠdactionnel : Laura CHARRIER / CrĂŠdits photos : D.R.

Liotard DĂŠtective PrivĂŠ Private investigator www.detectiv-paris.com

PATRICE LIOTARD Autodidacte Ă 100 %, sans aucun niveau dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtudes, il sâ&#x20AC;&#x2122;est chargĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;import-export H]LJSH9\ZZPLL[SLZ)HSRHUZ9V\THUPL )\SNHYPL:LYIPL°H\KtI\[KLZHUUtLZ  L[KLĂ&#x201E;SLUHPN\PSSLPSLZ[KL]LU\JVUZLPSSLY WV\YSLZHMMHPYLZ,Z[6\LZ[H\KtI\[KLZ annĂŠes 2000, puis en toute logique en 2003 il a occupĂŠ le secteur du recouvrement de crĂŠances et de la recherche de dĂŠbi[L\YZ°[V\QV\YZWV\YSLZTvTLZJSPLU[Z°ZVP[ une activitĂŠ similaire sur le terrain Ă  celle de dĂŠtective privĂŠ. (ZVUJVTW[LKLW\PZQ\PSSL[JVTTL dĂŠtective privĂŠ par choix, pour la tranquillitĂŠ.

une camĂŠra grande comme un IV\[VUKLJOLTPZLX\LSÂťVU accroche Ă hauteur de poitrine, par exemple sur une veste (elle LZ[WYLZX\LPU]PZPISL Un camĂŠscope très puissant me permet de prendre des photos Ă  plusieurs centaines de mètres et mĂŞme de nuit grâce Ă  un système infrarouge. Un outil très intĂŠressant, que SÂťVUV\ISPLZV\]LU[KLJP[LYLZ[ le smartphone. Il permet de Quelles qualitĂŠs sont requises pour pouvoir exercer prendre des photos et vidĂŠos en toute discrĂŠtion, car tout un ? chacun possède ce type ce 3/H%HFb La patience, la tĂŠlĂŠphone; vous pouvez donc persĂŠvĂŠrance, le sens de lâ&#x20AC;&#x2122;utiliser dans la rue sans que SÂťVIZLY]H[PVUL[KLSÂťtJV\[L personne sâ&#x20AC;&#x2122;imagine que vous ĂŞtre rĂŠactif face Ă  une situation prenez des photos. donnĂŠe et avoir de solides Egalement, les toutes nouvelles JVUUHPZZHUJLZQ\YPKPX\LZL[ [HISL[[LZU\TtYPX\LZZVU[KÂť\UL techniques. grande utilitĂŠ, par exemple 3/LRWDUGb Beaucoup de psychologie ou tout simplement pour connaĂŽtre un itinĂŠraire ou WV\YVI[LUPY\ULPUMVYTH[PVU K\IVUZLUZ,[YLYtHSPZ[LL[ rapidement sur le terrain. sans crĂŠdulitĂŠ par rapport 73PV[HYK°! Street view ou H\_°KLTHUKLZKLZJSPLU[Z GĂŠoportail pour les repĂŠrages, le 8\LSSLZZVU[SLZKPMĂ&#x201E;J\S[tZKL reste est accessoire. cette profession ? Quelles sont vos limites 3/H%HF0SLZ[WHYMVPZKPMĂ&#x201E;JPSL dâ&#x20AC;&#x2122;intervention ? de sĂŠparer la vie privĂŠe de la vie 3/H%HF Les limites professionnelle. dâ&#x20AC;&#x2122;intervention sont les règles Il nâ&#x20AC;&#x2122;y a pas de week-end, on relatives Ă  la vie privĂŠe et aux peut ĂŞtre appelĂŠ Ă  tout moment SPILY[tZPUKP]PK\LSSLZ pour une intervention urgente. 3/LRWDUGb Le froid, la pluie et le Nous respectons la loi et nos investigations sont rĂŠalisĂŠes en prix de lâ&#x20AC;&#x2122;essence. toute lĂŠgalitĂŠ, ce qui est une PossĂŠdez-vous des outils garantie pour nos clients. â&#x20AC;&#x153;gadgetsâ&#x20AC;? ? Avant chaque mission, nous 3/H%HF Oui, nous sommes ]tYPĂ&#x201E;VUZH]LJSLJSPLU[SH ĂŠquipĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;un matĂŠriel de pointe lĂŠgitimitĂŠ et la lĂŠgalitĂŠ de sa pour la prise de photos et demande. vidĂŠos, des lunettes, mais aussi

Pourquoi avoir choisi ce mĂŠtier ? 3/H%HFb Câ&#x20AC;&#x2122;est un mĂŠtier de conseil, de terrain et qui impose de prendre des initiatives et de ZH]VPYX\HSPĂ&#x201E;LYQ\YPKPX\LTLU[ une situation. Il faut donc aussi aimer le droit. 3/LRWDUGb Par opportunisme et facilitĂŠ câ&#x20AC;&#x2122;est-Ă -dire un mĂŠtier ­KÂťH]LUPYÂŽL[Z\Y[V\[YLU[HISL Lâ&#x20AC;&#x2122;image dâ&#x20AC;&#x2122;Epinal est celle du dĂŠtective enquĂŞtant sur les adultères est-ce majoritairement le cas ? 3/H%HFb Effectivement, lâ&#x20AC;&#x2122;image dâ&#x20AC;&#x2122;Epinal existe encore, mais elle tend Ă  disparaĂŽtre; nous intervenons en effet dans de UVTIYL\_H\[YLZKVTHPULZ Nous intervenons de plus en plus pour le compte dâ&#x20AC;&#x2122;avocats Z\YKLZWYVIStTH[PX\LZKL concurrence dĂŠloyale ou pour YtHSPZLY\ULLUX\v[LĂ&#x201E;UHUJPuYL ou patrimoniale. A la demande de dirigeants de sociĂŠtĂŠ, nous pouvons rĂŠaliser \ULPUĂ&#x201E;S[YH[PVULULU[YLWYPZL pour rĂŠvĂŠler des vols ou un dĂŠtournement de clientèle, ĂŞtre client mystère chez un concurrent pour savoir sâ&#x20AC;&#x2122;il nâ&#x20AC;&#x2122;y HWHZKtUPNYLTLU[]tYPĂ&#x201E;LYSH TVYHSP[tKÂť\UM\[\YJVSSHIVYH[L\Y ou dâ&#x20AC;&#x2122;un associĂŠ. Pour les particuliers, nous YtHSPZVUZIPLULU[LUK\KLZ missions de surveillance et KLĂ&#x201E;SH[\YLWV\YJVUZ[H[LY\U adultère et nous sommes aussi, dans ce domaine, de plus en WS\ZZVSSPJP[tZWV\Y]tYPĂ&#x201E;LYSL train de vie dâ&#x20AC;&#x2122;un ĂŠpoux ou dâ&#x20AC;&#x2122;une ĂŠpouse qui cherche Ă  dissimuler des revenus importants. 5V\ZWV\]VUZ]tYPĂ&#x201E;LYSLZ frĂŠquentations dâ&#x20AC;&#x2122;un enfant pour

Les investigations effectuĂŠes, les informations recueillies, les photos prises sur la ]VPLW\ISPX\LZVU[[V\QV\YZ respectueuses du droit. 3/LRWDUGb La LOI.

ON LES IMAGINE TAPIS DANS Lâ&#x20AC;&#x2122;OMBRE, AVEC DES JUMELLES TĂ&#x2030;LESCOPIQUES OU ENCORE DES JOURNAUX TROUĂ&#x2030;S POUR VOIR AU TRAVERS, ET POURTANT, Lâ&#x20AC;&#x2122;ATTIRAIL DU PARFAIT ENQUĂ&#x160;TEUR A Ă&#x2030;VOLUĂ&#x2030;. PAS NON PLUS +Âť047,94i()3,.90:5036<7,50*6<=9,*/,-4(0:(369:8<0:65;*,:+i;,*;0=,:46+,95,:°& EN EFFET, MĂ&#x160;ME Sâ&#x20AC;&#x2122;ILS Ă&#x2030;VOQUENT BEAUCOUP DANS Lâ&#x20AC;&#x2122;INCONSCIENT COLLECTIF NOTAMMENT Ă&#x20AC; CAUSE DE LA LITTĂ&#x2030;RATURE ET DE LA FILMOGRAPHIE QUI LES PRENNENT POUR SUJETS NARRATIFS TANT CONVOITĂ&#x2030;S QUE 90+0*<30:i:*,:­°(.,5;:°Ž9,:;,5;76<9;(5;4i*655<:+<.9(5+7<)30* INTERVIEW CROISĂ&#x2030;E DE DEUX DĂ&#x2030;TECTIVES, ENTRE LANGUE DE BOIS ET DISCOURS CORROSIFâ&#x20AC;Ś $9286'(-8*(5b

Patrice Le Bec ,9-+t[LJ[P]L7YP]t 3, place Cambronne 7(90: www.erf-detective-prive.fr

savoir si celui-ci ne consomme pas de drogue, de lâ&#x20AC;&#x2122;alcool ou sâ&#x20AC;&#x2122;il nâ&#x20AC;&#x2122;est pas la victime dâ&#x20AC;&#x2122;une secte. La recherche de personnes disparues fait ĂŠgalement partie de nos compĂŠtences. 3/LRWDUGbCelui qui vous dira le contraire vous mentira (sauf L_JLW[PVU°X\LSX\LZ\UZVU[\UL ]tYP[HISL°ZWtJPHSP[t°L[UV[VYPt[t SÂťHK\S[uYLYLWYtZLU[L  KLZ affaires. Câ&#x20AC;&#x2122;est tout de mĂŞme plus sympa de dĂŠclarer faire de lâ&#x20AC;&#x2122;intelligence ĂŠconomique, de la dĂŠmarque inconnue ou de la contreenquĂŞte pĂŠnale, dĂŠfendre la veuve et lâ&#x20AC;&#x2122;orphelin ... Câ&#x20AC;&#x2122;est un peu comme le pharmacien, simple ĂŠpicier en mĂŠdicaments qui se ferait passer pour un grand chirurgien. (JOHJ\UZVULNVTVPQLMHPZ partie de la Brigade des Cocus comme lâ&#x20AC;&#x2122;on disait Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpoque, sur le terrain, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ancienne, pas KL)SHISHHWWYV_PTH[P]LTLU[ Q\YPKPX\L A chacun son mĂŠtier, un enquĂŞteur de droit privĂŠ nâ&#x20AC;&#x2122;est YPLUKLWS\Z°X\Âť\UKt[LJ[P]L°SL terme deviendrait presque WtQVYH[PML[UVU\UQ\YPZ[LJL mĂŠtier est rĂŠservĂŠ aux Avocats. quasiment pas en France, cela MHP[HUZX\LSÂťVUZLYLWHZZL lâ&#x20AC;&#x2122;affaire OMAR.

,UĂ&#x201E;UKLZHMMHPYLZ]V\Z ont-elles marquĂŠ par leur caractère insolite ou leurs consĂŠquences insoupçonnĂŠes ? 3/H%HFb 1. Oui, comme cette femme [VTItLtWLYK\TLU[HTV\YL\ZL dâ&#x20AC;&#x2122;un homme sur Internet dont elle voulait retrouver la trace. Lors du rendez-vous, elle me montre les e-mails ĂŠchangĂŠs entre elle et cet homme, puis elle me remet la photo dâ&#x20AC;&#x2122;une femme. Je lui indique quâ&#x20AC;&#x2122;elle a dĂť se tromper de photo, car il ne sâ&#x20AC;&#x2122;agit pas dâ&#x20AC;&#x2122;un homme sur cette photo. Elle me rĂŠpond que si, mais elle nâ&#x20AC;&#x2122;avait pas osĂŠ me KPYLX\ÂťPSZÂťHNPZZHP[IPLUKLS\PL[ quâ&#x20AC;&#x2122;il se travestissait de temps en temps. 2.<UQV\YQLZ\PZHSSt]VPYSL TvTLĂ&#x201E;STKL\_MVPZKHUZSH TvTLQV\YUtL3VYZKÂť\UL Ă&#x201E;SH[\YLWV\YZ\P]YLKLZHTHU[Z et le soir avec ma femme Ă SHX\LSSLQÂťH]HPZWYVTPZX\LUV\Z irions au cinĂŠma voir le dernier Batman. Le seul ennui câ&#x20AC;&#x2122;est que SLĂ&#x201E;STK\YHP[WS\ZKLOL\YLZ° 3/LRWDUGb 1. Oui sur une disparition Intervenez-vous souvent inquiĂŠtante dâ&#x20AC;&#x2122;un touriste Russe dans les contre-enquĂŞtes :PItYPLYL[YV\]tHWYuZ°QV\YZ pĂŠnales ? 3/H%HF5V\ZWV\]VUZIPLU Jâ&#x20AC;&#x2122;ai ĂŠtĂŠ mandatĂŠ par ses Frères dâ&#x20AC;&#x2122;Armes venus exprès Ă  Paris, le sĂťr rĂŠaliser une contre-enquĂŞte scĂŠnario parfait pour faire monter pĂŠnale, par exemple pour aider lâ&#x20AC;&#x2122;adrĂŠnaline. une personne qui est poursuivie Lors de ces recherches très Ă  dĂŠmontrer de fausses tWYV\]HU[LZWO`ZPX\LTLU[°QÂťHP accusations ou pour trouver JVTWYPZX\Âť\UNYHUKUVTIYLKL lâ&#x20AC;&#x2122;auteur dâ&#x20AC;&#x2122;un dĂŠlit. ­WLYZVUULZ°KP[LZLU°KPMĂ&#x201E;J\S[tZÂŽ Cette activitĂŠ est très encadrĂŠe, t[HPLU[IPLUWS\ZĂ&#x201E;HISLZX\L en aucun cas nous ne devons entraver le travail des services de JLY[HPUZ­ZLY]PJLZÂŽVJJ\WtZn rĂŠgler le thermostat de leur cher la police, de la gendarmerie ou KÂť\UQ\NLJLZKLYUPLYZWV\]HU[ radiateur. Cela fait très peur, ne en effet ĂŞtre amenĂŠs Ă  enquĂŞter disparaissez pas en France ! sur la mĂŞme affaire. Ce type ĂŠtait vraiment sympa, Nous ne pouvons pas non plus UV\ZSÂťH]VUZ­NHYKtÂŽQV\YZ orienter les tĂŠmoins, qui ne de plus, franchement il nous KVP]LU[Z\IPYH\J\ULWYLZZPVU a vraiment manquĂŠ lorsquâ&#x20AC;&#x2122;il a Si nous ĂŠvoluons dans notre pris lâ&#x20AC;&#x2122;avion, un grand moment enquĂŞte, nous devons faire ĂŠtat dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠmotion pour moi et mes de nos avancĂŠes aux services collègues, VMĂ&#x201E;JPLSZ 3LJVTISLKLSÂťOPZ[VPYLLZ[X\L 3/LRWDUGb Ce marchĂŠ nâ&#x20AC;&#x2122;existe

nous avons appris quelques semaines plus tard quâ&#x20AC;&#x2122;il ĂŠtait luimĂŞme dĂŠtective privĂŠ. 2. La pire ĂŠtant lâ&#x20AC;&#x2122;amant qui KtQL\ULH]LJSLTHYPQ\ZX\L Sn[V\[]HIPLUZH\MX\LSLZ deux sont mes clients mais QLULZH]HPZWHZX\ÂťPSZZL connaissaient, les meilleurs amis K\TVUKLJVSSuN\LZKLI\YLH\ ... eux-mĂŞmes ne savaient pas que lâ&#x20AC;&#x2122;autre mâ&#x20AC;&#x2122;avait aussi mandatĂŠ. Sinon la liste est longue, très SVUN\LSLZWS\ZPTWYVIHISLZ sont les plus courantes, imaginez le pire. Je note les autres affaires PUZVSP[LZWV\YTLZ]PL\_QV\YZ mais cela en devient exaspĂŠrant. Seul un dĂŠtective peut raconter Ă un autre dĂŠtective des histoires de dĂŠtectives sinon nous passerions pour des mythos HJJYVJOtZH\JVTW[VPYK\IHY de sports. Je prĂŠcise que les seuls TVTLU[ZNYH[PĂ&#x201E;HU[Z°KLJL mĂŠtier sont la recherche de personnes disparues KPZWHYP[PVUZPUX\Pt[HU[LZJL sont des moments uniques, vraiment ĂŠprouvants, le contre coup ĂŠmotionnel peut durer un certain temps, L_WtYPLUJLZ°OL\YL\ZLTLU[ rares mais Ă  chaque fois dâ&#x20AC;&#x2122;une ZPUJtYP[tPUV\ISPHISL;V\[SLYLZ[L LZ[HSPTLU[HPYL°

accès privÊe

accès privÊe

CONFIDENCES PRIVĂ&#x2030;ES DE DĂ&#x2030;TECTIVES

SOCIĂ&#x2030;TĂ&#x2030;

SOCIĂ&#x2030;TĂ&#x2030;

RAPPORT ET VALIDITĂ&#x2030; JURIDIQUE Le rapport dâ&#x20AC;&#x2122;un dĂŠtective est valable aux yeux de la loi lorsquâ&#x20AC;&#x2122;il est dĂŠtaillĂŠ, circonstanciĂŠ et prĂŠcis avec preuves obtenues dans la lĂŠgalitĂŠ. Les preuves KVP]LU[v[YLYLJ\LPSSPLZKÂť\ULTHUPuYLStNHSL" SLZPUMVYTH[PVUZKVP]LU[v[YLYLSH[tLZKL THUPuYLVIQLJ[P]L°L[SLJVU[LU\KLJLZ PUMVYTH[PVUZKVP[v[YLYLZWLJ[\L\_KLZ libertĂŠs individuelles.

LE STATUT JURIDIQUE DE LA PROFESSION Le dĂŠtective privĂŠ est, selon lâ&#x20AC;&#x2122;article L. 621-1 du Code de SĂŠcuritĂŠ IntĂŠrieure, une WYVMLZZPVUSPItYHSLYtNSLTLU[tL0SKtĂ&#x201E;UP[SH WYVMLZZPVUKÂťLUX\v[L\YWYP]tL[SÂťH\[VYPZL n­°YLJ\LPSSPYTvTLZHUZMHPYLt[H[KLZH X\HSP[tUPYt]tSLYSÂťVIQL[KLZHTPZZPVUKLZ informations ou renseignements destinĂŠs Ă des tiers, en vue de la dĂŠfense de leurs PU[tYv[Z°Ž Câ&#x20AC;&#x2122;est une profession de sĂŠcuritĂŠ privĂŠe contrĂ´lĂŠe par une autoritĂŠ administrative indĂŠpendante, le*VUZLPS5H[PVUHSKLZ (J[P]P[tZ7YP]tLZKL:tJ\YP[t*5(7: Cette autoritĂŠ dĂŠlivre les autorisations dâ&#x20AC;&#x2122;exercice et a une mission de contrĂ´le KtVU[VSVNPX\LKLSHWYVMLZZPVU,SSLHH\ZZP un rĂ´le de conseil auprès des professionnels de la sĂŠcuritĂŠ.

QUELLES FORMATIONS POUR DEVENIR +i;,*;0=,°& Il existe trois manières de devenir dĂŠtective privĂŠ. Ces formations, dĂŠsormais obligatoires, pour exercer la profession sont toutes inscrites H\9tWLY[VPYL5H[PVUHSKLZ*LY[PĂ&#x201E;JH[PVUZ 7YVMLZZPVUULSSLZ95*7 La licence professionnelle SĂŠcuritĂŠ des IPLUZL[KLZWLYZVUULZVW[PVU­°,UX\v[LZ WYP]tLZ°Ž\UP]LYZP[t7HU[OtVU(ZZHZÂś 7HYPZ°00 3HSPJLUJLWYVMLZZPVUULSSLVW[PVU°­°(NLU[KL YLJOLYJOLZWYP]tLZ°Ž\UP]LYZP[tKL5zTLZ Lâ&#x20AC;&#x2122;Institut de formation des agents de YLJOLYJOLZWYP]tLZ0-(9n4VU[WLSSPLY

+

41


76

RĂŠdactionnel : Laura CHARRIER / CrĂŠdits photos : Valentina VANNICOLA / ONOFF PICTURE /// PHOTO AGENCY

â&#x20AC;&#x201D; ATTACHĂ&#x2030;E Ă&#x20AC; Lâ&#x20AC;&#x2122;IMAGINAIRE, VALENTINA VANNICOLA A POUR DESSEIN DE LUI DONNER UNE REPRĂ&#x2030;SENTATION SENSIBLE.

Lâ&#x20AC;&#x2122;ARTISTE SURRĂ&#x2030;ALISTE

'HODĂ°FWLRQÂżODUĂ&#x2019;DOLWĂ&#x2019; ­°1LULZHPZWHZL_HJ[LTLU[KÂťVÂ&#x192;LZ[]LU\ JL[H[[YHP[WV\YSLZMHISLZTHPZQLJYVPZ X\LQLZ\PZWYVMVUKtTLU[JVU]HPUJ\LWHY SÂťL_PZ[LUJLKÂť\USPLUKPYLJ[LU[YLSLTV[L[ZH TH[tYPHSPZH[PVU]PZ\LSSL3VYZX\LSHSLJ[\YL KÂť\U[L_[LSP[[tYHPYLKL]PLU[Z\MĂ&#x201E;ZHTTLU[ WHZZPVUUtLSLWYVJLZZ\ZUH[\YLSKL]PZ\HSPZH[PVUKLSHZJuULKtJYP[LZLTL[H\[VTH[PX\LLUYV\[L3LKtJVYSÂťH[TVZWOuYLSLZ personnages, toutes ces reprĂŠsentations se JYtLU[LUYLSH[PVUH]LJUV[YLWYVWYLL_WtYPLUJLKL]PLÂŻ°3ÂťPTHNPUH[PVUJÂťLZ[\UL

chance qui nous est donnĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;accĂŠder Ă \UH\[YLTVUKLWHZMVYJtTLU[TPL\_THPZ diffĂŠrent. DĂŠtachĂŠ de notre quotidien, de UV\ZTvTLZJLZ]V`HNLZUV\ZWLYTL[[LU[ KÂťH]VPY\UL]PZPVUWS\ZVIQLJ[P]LKLUV\Z°Ž JVUĂ&#x201E;L[LSSL3L[YH]HPSWOV[VNYHWOPX\LKL Valentina Vannicola a cette force de pou]VPYKVUULY\ULL_PZ[LUJLTHUPMLZ[LH\_ MHISLZ°!KÂť(SPJLH\WH`ZKLZTLY]LPSSLZn3H Princesse au petit pois en passant par Don Quichotte. ,SSLHQV\[L°!­°+HUZSHWS\WHY[KLZJHZTVU PUZWPYH[PVU]PLU[KLSÂťHUHS`ZLKÂť\ULÂľ\]YLKL littĂŠrature et du potentiel de cette dernière Ă  ZÂťLZ[VTWLYL[n[YV\]LY\ULL_PZ[LUJLYtLSSL 3LĂ&#x201E;J[PMPU[uNYLHSVYZSHYtHSP[t3ÂťPTHNLUtL K\[L_[LLZ[PUJVUZJPLTTLU[JVTWSt[tLWHY KLZtStTLU[ZKLSH]PLX\V[PKPLUULJVTTL WHYL_LTWSL\UWH`ZHNL\ULTVYWOVSVNPL \U]PZHNLV\\UVIQL[X\PH\YHWHY[PJ\SPuYLTLU[YL[LU\UV[YLH[[LU[PVU°L[X\PWV\YYH Ă&#x201E;UHSLTLU[v[YLTH[tYPHSPZtKHUZ\UJSPJOt°Ž° Fiction et rĂŠalitĂŠ sont liĂŠs dans chacun

SurrĂŠaliste

SurrĂŠaliste

Après avoir fait des ĂŠtudes cinĂŠmatographiques, elle suivit durant deux annĂŠes des cours de photographie, lui donnant ainsi cette acuitĂŠ artistique pour la scĂŠnographie. Tous ces clichĂŠs symptomatiques dâ&#x20AC;&#x2122;un attachement avouĂŠ pour la littĂŠrature et notamment les contes sâ&#x20AC;&#x2122;inscrivent dans une continuitĂŠ narrative.

PHOTO

PHOTO

KLZ]PZ\LSZZVP[KLTHUPuYLZ\I[PSLWHYSH WYtZLUJLKLTVKuSLZItUtĂ&#x201E;JPHU[KLSL\YZ WYVWYLZL_WtYPLUJLZZVP[L_WSPJP[LTLU[H]LJ SHJVUMYVU[H[PVUKLZKL\_\UP]LYZJVTTL JÂťLZ[SLJHZKHUZSHZtYPL,ZJHWL6U`]VP[ KLZMLTTLZSPYLL[SHTH[tYPHSPZH[PVUKPYLJ[L de leurs pensĂŠes. La photographe sâ&#x20AC;&#x2122;inscrit dans la lignĂŠe du Z\YYtHSPZTLX\PYLM\ZL[V\[LJVUZ[Y\J[PVU SVNPX\LH\WYVĂ&#x201E;[KLSÂťPYYH[PVUULSKLSÂťHIZ\YKL K\Yv]LL[X\PLZWuYLKVUULY\ULTH[tYPHSP[t nSHWLUZtL0JPLSSLZÂťL_LYJLnSHMVPZĂ&#x201E;KuSLTLU[L[WLYZVUULSSLTLU[,ULMML[ZPSLZJVZ[\TLZSLZKtJVYZL[HTIPHUJLZJV{UJPKLU[ H]LJSÂťPKtLX\LSÂťVUZÂťLUMHP[NtUtYHSLTLU[n SHSLJ[\YLUV[HTTLU[NYoJLH\_UVTIYL\_ descriptifs, la griffe de la photographe est VTUPWYtZLU[L=HSLU[PUH=HUUPJVSHPU[uNYL KHUZZLZÂľ\]YLZKLZJVUJLW[PVUZPU[PTLZ H\[HU[KLTHYX\L\YZKLZHWLYZVUUHSP[tX\P MVU[SHZWtJPĂ&#x201E;JP[tKLZLZWYVK\J[PVUZ

77


78 Surréaliste

Surréaliste

0LURLUGHOâKXPDQLWÒ A la fois critiques, sarcastiques et drôles, les JSPJOtZKLSHWOV[VNYHWOL[LUKLU[nYLÅt[LY SLZWYPUJPWH\_[YHP[ZJHYHJ[tYPZ[PX\LZKL S»O\THUP[t ­°3»PYVUPLS»O\TV\YL[SLJ[tZVTIYL KtÄUPZZLU[SHJVUKP[PVUO\THPULPSZZL TvSLU[M\ZPVUULU[[HU[L[ZPIPLUX\LWHYMVPZ VUULWL\[SLZKPZ[PUN\LY3LZSP]YLZHUHS`ZLU[ JL[[LJVUKP[PVUX\»LSSLZVP[Z\I[PSLTLU[TPZL LUHYYPuYLWSHUKLSHUHYYH[PVUV\IPLUX\»LSSL Z»PSS\Z[YLKHUZSLWLYZVUUHNLWYPUJPWHS*LZ [YVPZPUNYtKPLU[ZZLYL[YV\]LU[KHUZTLZ WYVK\J[PVUZJHYPSZTLZLTISLU[LZZLU[PLSZ 4LZTVKuSLZZVU[K»HPSSL\YZKLZHTH[L\YZ KLZNLUZVYKPUHPYLZX\PHWWVY[LU[H\_

nJVTWVZLYSHZJuUL;V\[KVP[VJJ\WLY\U WVPU[WYtJPZKHUZS»LZWHJLL[ZLJVVYKVUULY OHYTVUPL\ZLTLU[KL]HU[S»VIQLJ[PMKLSH JHTtYH® *»LZ[H]LJJL[[LH[[LU[PVU[V\[LWHY[PJ\SPuYL *LYLÅL[KLSH]PLX\V[PKPLUULL[KLZLZ HJJVYKtLH\_Kt[HPSZH\_HTIPHUJLZL[n ]LYZHU[ZLZ[UV[HTTLU[WLYTPZWHY\UL SHTPZLLUZJuULX\L=HSLU[PUH=HUUPJVSH ZJtUVNYHWOPLQ\KPJPL\ZLL[Tt[PJ\SL\ZL par le biais de ces clichés surréalistes, fait ­°4LZWOV[VNYHWOPLZZVU[UtLZKLSH UtJLZZP[tKLKVUULYMVYTLn\UL]PZPVUL[KL glisser à son tour le spectateur dans la MHU[HZTHNVYPL SHYLUKYL[HUNPISL°¯3HZJtUVNYHWOPLLZ[ \UtStTLU[PTWVY[HU[(WYuZH]VPYS\\U[L_[L Q»tSHIVYLKLZLZX\PZZLZ\ULZVY[LKLZ[VY` IVHYKX\PTLWLYTL[KLWYt]PZ\HSPZLYSH M\[\YLTPZLLUZJuUL1LYLJOLYJOLLUZ\P[L SLZSPL\_L[VIQL[ZPKtH\_JVYYLZWVUKHU[n TH]PZPVUKLZJOVZLZL[W\PZQLJVTTLUJL

ZJuULZSL\YZL_WtYPLUJLZWYVWYLZKLSH YtHSP[tJV{UJPKHU[HPUZPMVYJtTLU[H]LJJLZ [YVPZJHYHJ[tYPZ[PX\LZ°®

« MES PHOTOGRAPHIES SONT NÉES DE LA NÉCESSITÉ DE DONNER FORME À UNE VISION ET DE LA RENDRE TANGIBLE… »

PHOTO

PHOTO

79


86

07

02

03

04

06

11

10

08

05

OFFRE CONFORT ET HAUTE QUALITÉ SONORE.

SANS OMETTRE LES IPHONES ET IPODS, UNE AMBIVALENCE QUI FAIT SA SPÉCIFICITÉ.

RÉGLÉE A POSTERIORI. +0:7650)3,,5+,<?=,9:065:°!<5,+,.6+,4i4609,±

07

12

09

8. COQUE VIDÉOPROJECTEUR I50 IPHONE 4/4S / CETTE COQUE VIDÉOPROJECTEUR PERMET LA PROJECTION DE TOUS TYPES DE MÉDIAS PRÉSENTS DANS VOTRE IPHONE 4 ET/OU 4S. AIPTEK, PRIX NC, WWW.AIPTEK.FR 9. MONTRE SATELLITE /3( *(+9(5 5609 5»(--0*/, 8<, +,<? :7/Ï9,: *,33, 73(*i, ± 3»05;i90,<9 05+08<, 3,: 405<;,: ,; 3( :,*65+, 3,: /,<9,:*/(8<, /,<9, ( <5, *6<3,<93,: *63690: :, :<0=,5; +(5: 3, 4Ì4, 69+9, ;6<;,: 3,: :0? /,<9,:49165,:‰ >>>49165,:>(;*/,:*6410. FISHEYE BABY 110 BAUHAUS EDITION ET METAL / *,; (77(9,03 4050(;<9, /()033i +, *6<3,<9: 7904(09,: 6< +, 4i;(3 :, +0:;05.<, 7(9 :65 67;08<, ± +,.9i: :,: -65*;065: 365.<, 76:, ,; :<7,976:0;0653646.9(7/@Á ,; Á >>>3646.9(7/@*6411. IPAD MINI /3»07(+4050 ( ;6<; +»<5 .9(5+ 3( 3i.Ï9,;i ,5 73<:°  (773, ± 7(9;09 +,  Á >>>(773,*64 12. PICOPIX PPX2330 / SAGEMCOM LANCE SOUS LA MARQUE PHILIPS LE VIDÉOPROJECTEUR DE POCHE PICOPIX. SON PORT USB PERMET DE LE CONNECTER AVEC DE NOMBREUX APPAREILS. PHILIPS, PRIX NC, WWW.PHILIPS.FR

Sélection

Sélection

1. NIKON D5200 / DOTÉ D’UN CAPTEUR 24,1 MILLIONS DE PIXELS, LE DERNIER NÉ DE LA MARQUE NIKON A DE BEAUX JOURS DEVANT LUI. NIKON, 879€, WWW.NIKON.FR 2. ULTRASONE FAIT MAIN / CE CASQUE HAUT DE GAMME DE LA MARQUE ULTRASONE, SE DISTINGUE PAR SES FINITIONS GRANDIOSES, ET SIGNATURE PRO, PRIX N.C., WWW.ULTRASONE.COM 3. LYTRO CAMERA / LE PREMIER APPAREIL PHOTO UTILISANT LA TECHNOLOGIE PLÉNOPTIQUE. IL S’AFFRANCHIT DE LA MISE AU POINT LORS DE LA PRISE DE VUE. VIA UNE APPLICATION DÉDIÉE, LA FOCALE PEUT ÊTRE ,;<5,+,.6± >>>3@;96*644. MINI-CHAÎNE HF 430I / LA HF 430I REVISITE LES CHAÎNES HIFI DE NOTRE ENFANCE. ELLE RESTE COMPATIBLE AVEC TOUS LES SUPPORTS CD, CD-R, MP3, MP4 / ) Á>>>/)+09,*;*645. CONSTELLATION BLUE =,9;<79i:,5;,:(56<=,33,*633,*;065­°*65:;,33(;065)3<,°®+i=,3677i,,57(9;,5(90(;(=,*3(4(98<,+,46+,0;(30(05+,7,5+,5;VERTU, PRIX NC, WWW.VERTU.COM 6.44656*/964°3,­°44656*/964°®+,3,0*(,:;,5;0Ï9,4,5;+i+0i±3(7/6;6.9(7/0,,55609,;)3(5*3,0*(790?5*-93,0*(*(4,9(*647. CLÉS USB / CES CLÉS USB LUDIQUES SONT SIGNÉES MIMOCO. MIMOCO, 29€, WWW.MIMOCO.COM

01

HIGH-TECH

HIGH-TECH

87


84

l’As du bluff

Poker

Poker

Rédactionnel : Laura CHARRIER / Crédits photos : Grégoire Camuzet - www.gregoirecamuzet.com/galerie/reportage

— SOUS SES AIRS CHARMEURS, CETTE JOLIE BLONDE CACHE BIEN DES ATOUTS TACTIQUES. GAËLLE BAUMANN A RÉCEMMENT FAIT SENSATION EN PRENANT LA 10ÈME PLACE DU MAIN EVENT DES WORLD SERIES OF POKER DE LAS VEGAS EN JUILLET DERNIER. PARCOURS DE CETTE ÉTOILE MONTANTE DU POKER, QUI CONFIRME BIEN QU’IL NE FAUT JAMAIS SE FIER AUX APPARENCES.

GAËLLE BAUMANN

RENCONTRE

RENCONTRE

85


86

La passion du jeu lui colle, aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui, littĂŠralement Ă la peau et au vu de ses rĂŠcents exploits le poker lui sied Ă  merveille.

THSOL\YL\ZLTLU[WHZMHP[Qt[HPZKVUJ L_[YvTLTLU[MH[PN\tLL[nIV\[KLULYMZSLZ KLYUPLYZQV\YZ°Ž Cette prÊparation consiste à manger sainement, adopter un bon rythme de vie et faire du sport. Elle avoue avoir dormi ­°\UL U\P[Z\YH]LJSL\WOVYPLK\TVTLU[JL X\PULZ[]YHPTLU[WHZSPKtHS*LULZ[WHZ \UOHZHYKZPILH\JV\WKHUJPLUZZWVY[PMZ KLOH\[UP]LH\ZL[V\YULU[]LYZSLWVRLY ZV\]LU[H]LJZ\JJuZ°Ž

Elle signe lĂ le meilleur classement français Ă  cette compĂŠtition depuis trois ans. MĂŞme si elle empoche la somme consĂŠquente de 590 442$, la joueuse avoue quand mĂŞme avoir oscillĂŠ entre satisfaction L[KtJLW[PVU­°*ÂťLZ[nSHMVPZTVUWS\Z beau et pire souvenir de poker (â&#x20AC;Ś) Câ&#x20AC;&#x2122;est une performance ĂŠnorme mais câ&#x20AC;&#x2122;est dur dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠchouer H\WPLKK\WVKP\T0S`H]HP[\U TtSHUNLKL[V\[LZSLZtTV[PVUZH\ZVY[PYKL SHJVTWt[P[PVU1ÂťHPL\SHJOHUJLKL[VTILY Z\Y\UL[HISLHZZLaMHJPSL\UL[YuZIVUUL [HISLWV\YTVPQÂťHPL\\UIVUQL\SLZJPUX WYLTPLYZQV\YZ°Žcommente-t-elle.

Câ&#x20AC;&#x2122;est cette annĂŠe quâ&#x20AC;&#x2122;elle crĂŠa la surprise en rĂŠalisant un exploit inespĂŠrĂŠ. En juillet dernier, GaĂŤlle Baumann atteint la 10ème place du Main Event des World Series of Poker (WSOP) de Las Vegas, le plus grand et plus beau tournoi de poker de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Une vĂŠritable performance, puisquâ&#x20AC;&#x2122;ils ĂŠtaient quelque 6 598 joueurs au dĂŠpart. 3HQV\L\ZLZLKPZ[PUN\LWHYZVUWYVĂ&#x201E;S H[`WPX\L°!H\[VUVTLVYNHUPZtLL[O\TISL Elle prĂŠfère lâ&#x20AC;&#x2122;approche mĂŠthodique. Offensive, elle concurrence le jeu de ses adversaires masculins. ­°*VTTLQLZ\PZ\UL QV\L\ZLL_JS\ZP]LTLU[VUSPULnSHIHZLQLUL TLZ\PZQHTHPZZLY]PK\MHP[KÂťv[YL\ULMLTTL JVTTL\ULHYTLnSH[HISL3HWS\WHY[ KLZQV\L\YZX\LQÂťHMMYVU[HPZYtN\SPuYLTLU[ SÂťPNUVYHPLU[L[VU[t[tHZZLaJOVX\tZKL SÂťHWWYLUKYLJHYQÂťHP\UQL\[YuZHNYLZZPMJL X\PUÂťLZ[WHZ[YuZJVTT\UWV\Y\ULMLTTL ÂŽHMĂ&#x201E;YTL[LSSLWHYHPSSL\YZ

GaĂŤlle Baumann note une prĂŠsence croissante de ces dernières dans le milieu amateur mais admet sans concession que le poker ­°YLZ[L\UQL\HZZLaTHJOVLUJVYL En effet, en atteignant cette dixième place H\QV\YKÂťO\PSHWHY[PJPWH[PVUKLZMLTTLZ LSSLtJOV\LH\_WVY[LZKLSHĂ&#x201E;UHSLX\PZÂťLZ[ Puis en janvier dernier, la Reine du poker H\_NYHUKZ[V\YUVPZYLZ[LTHYNPUHSLH\ [YPJVSVYLPU[uNYLĂ&#x201E;UHSLTLU[>PUHTH_SL[LHT dĂŠroulĂŠe en octobre et a rĂŠuni les neuf joueurs restants appelĂŠs symboliquement les 4HPU,]LU[LSSLZULYLWYtZLU[HPLU[X\L  le plus titrĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;Europe. KLZQV\L\YZÂŽ et regrette ­X\LILH\JV\W ­°VJ[VILYUPUL°Ž ­°8\HUK>PUHTH_TÂťHKLTHUKtKL KÂťLU[YLLSSLZVU[LUJVYLWL\YKLZLYL[YV\]LY rejoindre lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipe, je suis devenue la nouvelle H]LJJLZTLZZPL\YZn[HISL*HYLZ[L\U 8QHGLVFLSOLQHPXVFOĂ&#x2019;Hb joueuse du team et je suis aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui SH QL\THZJ\SPUL[QLWLUZLX\LJLSHWYLUKYH Il est utile de savoir que jouer au poker, ZL\SLMLTTLnLUMHPYLWHY[PL0S`YuNUL nĂŠcessite un mental et un physique dâ&#x20AC;&#x2122;acier. X\LSX\LZHUUtLZWV\Yt]VS\LY°Ž \ULIVUULHTIPHUJL\UL]YHPLtT\SH[PVU°Ž A titre dâ&#x20AC;&#x2122;exemple, le Main Event est un dĂŠcrit-elle. [V\YUVPtWYV\]HU[.HwSSLYHJVU[L°!­°*H On la surnomme O_RLY, sans lien avec SÂťHtYVWVY[THPZWS\[[H]LJSÂťL_WYLZZPVU­°6O ZLWHZZLZ\YQV\YZH]LJOKLQL\ WHYQV\YÂŻ<ULWYtWHYH[PVUWO`ZPX\L YLHSS`°Ž°X\PYL]PLU[YtN\SPuYLTLU[Z\YSLZ LZ[YLJVTTHUKtLJLX\LQLUÂťH]HPZ forums et qui la fait rire.

De lâ&#x20AC;&#x2122;amateurisme au professionnalisme Après cette rĂŠussite anecdotique, elle rejoint alors la Darshan Team 75, club de poker WHYPZPLUKHUZSLX\LSLSSLĂ&#x201E;[ZLZHYTLZKL joueuse aussi redoutable que redoutĂŠe. Parallèlement sĂŠlectionnĂŠe par les Limpers pour suivre six mois de coaching, elle JVUMLZZLX\LSÂťL_WtYPLUJLM\[KPMĂ&#x201E;JPSLTHPZ YLJVUUHz[H]VPYWYVĂ&#x201E;[tKLZL_WtYPLUJLZL[ recommandations de Cyril AndrĂŠ, Alexandre Luneau et Nicolas Ragot.

(Ă&#x201E;UKLZLWYV\]LYX\LSLWVRLYS\PLZ[ prĂŠdestinĂŠ elle mise 100 euros sur internet, et se fait la promesse de tout arrĂŞter si elle les perd. Fort heureusement lâ&#x20AC;&#x2122;issue fut LUJVYL\ULMVPZMH]VYHISL°

.HwSSL)H\THUUKtJV\]YLnHUZ SÂť\UP]LYZK\WVRLYWHYOHZHYK*ÂťLZ[ H\JV\YZKÂť\ULHUUtLKÂťt[\KLZLU (\Z[YHSPLX\Âť\UNYV\WLKÂťHTPZS\PMHP[ KtJV\]YPYSLQL\KLJHY[LZ*LQV\YSnLSSL ItUtĂ&#x201E;JPLKLSHWYV]LYIPHSLJOHUJLKLZ KtI\[HU[ZW\PZX\ÂťLSSLYHĂ&#x2026;LSHTPZL ­°*HTÂťHKLZ\P[LWS\QLTLZ\PZLUZ\P[L PUZJYP[LnTVUYL[V\YZ\YKLZWHY[PLZVUSPUL 1ÂťHPtNHSLTLU[S\KLZSP]YLZWV\YWYVNYLZZLY°Ž se souvient-elle.

Poker

Poker

ÂŤ Jâ&#x20AC;&#x2122;IMAGINE QUâ&#x20AC;&#x2122;IL Y A UN CERTAIN JEU Dâ&#x20AC;&#x2122;ACTEUR QUE Lâ&#x20AC;&#x2122;ON PEUT RETROUVER DANS LE MONDE DU POKER. Âť

Le shooting photo, rĂŠalisĂŠ Ă Las Vegas durant les World Series of Poker de juillet, sâ&#x20AC;&#x2122;inspire de lâ&#x20AC;&#x2122;univers mythique du cinĂŠma amĂŠricain. Les joueurs ont ainsi revĂŞtus les costumes des personnages de Kill Bill, Las Vegas Parano, Boulevard de la Mort, Pulp Fiction, Reservoir Dogs, The Big Lebowski. Et se sont mis en scène dans des lieux exceptionnels comme Red Rock Canyon, le Golden Sterr (restaurant frĂŠquentĂŠ par Marilyn Monroe, Frank Sinatra...), le Cosmopolitan (lâ&#x20AC;&#x2122;un des plus chics hĂ´tels-casinos situĂŠ sur le

:PLSSLHMĂ&#x201E;YTLUÂťH]VPYQHTHPZ QV\tKLZLZJOHYTLZ.HwSSL )H\THUUHKVW[LSLYSL KÂť\ULZtK\J[YPJLPU]t[tYtL H\_J[tZKLZH\[YLZQV\L\YZ KL>PUHTH_ZV\ZSÂťVIQLJ[PM IPLU]LPSSHU[KL.YtNVPYL *HT\aL[

^^^NYLNVPYLJHT\aL[JVTNHSLYPLYLWVY[HNL

Les clichĂŠs rĂŠvèlent lâ&#x20AC;&#x2122;immense panoplie du jeu dâ&#x20AC;&#x2122;acteur des joueurs de poker et leur facultĂŠ Ă improviser. Bluff, sĂŠduction, domination, agressivitĂŠ, dĂŠtermination, sâ&#x20AC;&#x2122;entremĂŞlent faisant ainsi ĂŠcho au milieu du jeu. Ces ĂŠmotions sont retranscrites grâce Ă  la technique du light painting employĂŠe par GrĂŠgoire Camuzet, qui crĂŠe une atmosphère Ă  la fois sombre, poĂŠtique et surrĂŠaliste.

­°1PTHNPULX\PS`H\UJLY[HPU QL\KHJ[L\YX\LSVUWL\[ YL[YV\]LYKHUZSLTVUKLK\ WVRLY6UHtNHSLTLU[MHP[ ILH\JV\WKLJSPJOtZX\P YHWWLSSLU[JL[[LHTIPHUJLWYVWYL n=LNHZL[H\QL\3HZtK\J[YPJL LUMHP[t]PKLTTLU[WHY[PL°Ž se rappelle GaÍlle.

Strip), Downtown, les clubs de tatouage...

UN NOUVEAU REGARD SUR LE POKER

SHOOTING GRĂ&#x2030;GOIRE CAMUZET

RENCONTRE

RENCONTRE

87


18

9tKHJ[PVUULS!3H\YH*/(990,9*YtKP[ZWOV[VZ!1LHU-YHUsVPZ;(30=,A^^^[HSP]LaJVT

â&#x20AC;&#x201D; DE LA DIVERSITĂ&#x2030; DE SES PRODUCTIONS PHOTOGRAPHIQUES, 1,(5-9(5h60:;(30=,A;09,:657605;*65*69+(5;°!3(),(<;i6)1,*;0=,

la magie au quotidien

JEAN-FRANĂ&#x2021;OIS TALIVEZ

1. THE SHELTER

4. ECLAT DE RIRE

2. I WILL SURVIVE

BeautĂŠ objective

BeautĂŠ objective

9. BON APPĂ&#x2030;TIT

PHOTO

PHOTO

MĂŞler Ă lâ&#x20AC;&#x2122;envi plaisir et travail 1VPUKYLSÂť\[PSLnSÂťHNYtHISLLZ[SÂť\UKLZLZ SLP[TV[P]Z,ULMML[ZVUZ[\KPVWYVMLZZPVUULS WYP]tZP[\tKHUZSLJHKYLI\JVSPX\LK\ .LYZMHP[VMĂ&#x201E;JLKLWH\ZLYtJYtH[P]L*ÂťLZ[ KHUZJLJSPTH[HWHPZtTHPZWV\Y]\KL WYVMLZZPVUUHSPZTLX\LSLWOV[VNYHWOL YtHSPZLZLZWYPZLZKL]\LZUV[HTTLU[n KLZ[PUH[PVUKLSHW\ISPJP[tTHPZVUZKÂťtKP[PVU KP]LYZLZW\ISPJH[PVUZWYLZZLZWVY[P]LL[J ;V\[WL\[`v[YLVYNHUPZtnSHKLTHUKLL[ ZLSVUSLZILZVPUZKLSHZtHUJLTHUULX\PUZ JVPMML\YTHX\PSSL\YZ[`SPZTLYL[V\JOL WVZ[WYVK\J[PVUL[J3LJVUJLW[KLJL Z[\KPVLZ[KLKtSPLYSLZ[YLZZKÂť\ULZLZZPVU WOV[VNYHWOPX\LSÂťPKtLt[HU[K¾\]YLY ZLYLPULTLU[ZHUZJVU[YHPU[LZPUOtYLU[LZnSH UV[PVUKL[LTWZ

Le photographe a appris les rouages de ce mĂŠtier dans les annĂŠes 80 Ă Paris oĂš il a exercĂŠ dans les plus grands studios. Il a par ailleurs assistĂŠ de cĂŠlèbres professionnels issus du milieu de la mode comme Helmut Newton et Horst. Fort de cet apprentissage il a travaillĂŠ Ă  son tour en tant que photographe de mode Ă  Milan, Madrid, Paris et Londres. Sa pensĂŠe artistique prospère aujourdâ&#x20AC;&#x2122;hui dans le calme de la Gascogne.

19


20

+LZMYHNTLU[ZKL]PL[YHUZWHYHPZZLU[WHY SLIPHPZK»t]VJH[PVUZKLZ`TIVSLZL[K»\U ZH]HU[QL\KLYHWWLSL[KLJVYYLZWVUKHUJL LU[YLSLZ\QL[L[ZVULU]PYVUULTLU[[V\Z KL\_TPZLUWLYZWLJ[P]L« C’est la vie, le hasard qui nous donne des instants magiques, dans ces moments-là je suis un preneur d’images qui tente de capter l’essence de la photographie »L_WSPX\L[ PSLUt]VX\HU[-YPNO[LUPUNX\PMHP[HSS\ZPVU H\_t]tULTLU[ZK\ZLW[LTIYLV\ LUJVYL0^PSSZ\Y]P]L« Anticiper, entendre, écouter, sentir »ZVU[ZLZTHz[YLZTV[Z 3LTVTLU[WYtZLU[LZ[JVTTLPTTVY[HSPZt L[YtZVUULZ\I[PSLTLU[KHUZSLTV\]LTLU[ Z\NNtYtLU[YLH\[YLZWHYSLJVU[YHZ[L S»VWWVZP[PVUSLWHYHSStSPZTLL[S»H[[PYHUJL PUZPU\tZ;V\[L\ULOPZ[VPYLYt]tStLWHYSL JHKYHNLKLS»PTTtKPH[L[t

Au hasard des rencontres 3»H\[YL]LYZHU[K\[YH]HPSKL1LHU-YHUsVPZ ;HSP]LaLZ[SHWYPZLKL]\LPUZ[HU[HUtL KPNULK»\UYLWVY[HNLZ\YSHX\V[PKPLUUL[t :LKtÄUPZZHU[JVTTL\UWOV[VNYHWOL JSHZZPX\LIPLUX\»PU[LTWVYLS1LHU-YHUsVPZ ;HSP]LaUV\ZJVUÄL!« La diversité de mon travail exclut toute routine. Lors d’une séance en studio j’ai la possibilité de diriger, de mener mes modèles à l’endroit souhaité tandis qu’en prise de vue instantanée je ne suis plus directeur du cliché, je le devine, le cherche, l’attends, seul le cadrage m’appartient vraiment » :LZJSPJOtZWYP]PStNPHU[SLUVPYL[ISHUJL[SL MVYTH[JHYYtZVU[LTWYLPU[ZK»\ULILH\[t WHPZPISLX\PZ»L_LYJLKHUZSHYLJOLYJOL K»\ULVIQLJ[P]P[tH]V\tL(KTPYH[PMK»(UKYt 2LY[tZa9LUt4HS[v[LL[*HY[PLY)YLZZVUPS LZ[LUX\v[LJVUZ[HU[LK»\UHY[JHWHISLKL KL]LUPYSL[tTVPUK»\UL]tYP[tL[KLKt]VPSLY KLZMHJLZJHJOtLZ:VUµPSZHP[ZHPZPYUVU ZHUZO\TV\YKLZPUZ[HU[ZH\[OLU[PX\LZL[ M\NHJLZK»\ULPTT\HISLX\HSP[t

10. STRAIGHT ON

Beauté objective

PHOTO

12. FRIGHTENING

11. ADMIRATIFS

« LA DIVERSITÉ DE MON TRAVAIL EXCLUT TOUTE ROUTINE. »

13. LA LIBRAIRE

Jean-François Talivez 32700 Lectoure Gers en Gascogne T. 06 88 34 52 22 jf@talivez.com www.talivez.com


24

3. SUSPENSION - PHOTO : HARRY MATENAER.

Rédactionnel : Laura CHARRIER / Crédits photos : Harry MATENAER, Françoise ESTRADA.

1. SUPRASU - PHOTO : HARRY MATENAER.

— LA LIGNE CRÉATIVE D’ERWAN BOULLOUD, DESIGNER SCULPTEUR, EST LE PRODUIT D’UNE AMBITION DE TRADUIRE ET RETRANSCRIRE L’INFLUENCE DU TEMPS SUR L’ENVIRONNEMENT.

LE DARWINISME appliqué à l’art

4. OCTOCOQUE - PHOTO : HARRY MATENAER.

La matière comme priorité La démarche esthétique d’Erwan Boulloud s’appuie sur la notion de liberté. Sa technique créative devient un outil à son accessibilité. Il part du principe que les limites n’existent pas.

L’école Boulle lui apporta les fondements à la fois méthodiques et techniques, nécessaires au développement et à la réalisation de son projet créatif. Il a par la suite su acquérir une audace artistique qui se révèle aujourd’hui dans ses productions de mobiliers, de luminaires ainsi que dans ses constructions architecturales.

Au-delà de la démarche conceptuelle ainsi que de construction et d’assemblage Tt[PJ\SL\_KLS»HY[PZHUS»HY[PZ[LKtÄUP[\UL manière novatrice d’aborder son travail, il prend à la fois les fonctions d’un designer et d’un sculpteur. Son travail artistique s’exprime par sa manière d’intervenir sur la matière, il la modèle à l’image de sa YtÅL_PVUPU[LSSLJ[\LSSL­°4vTLZPSHWS\WHY[ de mes créations s’appuient sur une base de métal, je ne délaisse aucune matière. Toutes m’intéressent, du bois au verre en passant par le béton. Le choix des matériaux est surtout déterminé par les possibilités qu’offrent l’environnement, les rencontres et les inspirations à un moment donné.

25

Erwan Boulloud atelier@erwanboulloud.com 8 rue Méhul, 93 500 Pantin 0148304663 www.erwanboulloud.com

L’important reste de les assembler, les Yt]tSLY°®L_WSPX\L[PS Fonctionnalité et esthétique cohabitent et se font merveilleusement écho dans toutes ses productions, qu’elles relèvent du mobilier, des luminaires ou encore de la construction architecturale. Le sens et la profondeur sont deux concepts clés, l’utilité de l’objet se conjugue avec son histoire. La ligne artistique de ses œuvres comprend l’intégration environnementale, conceptuelle et contextuelle de l’objet.

« LE CHOIX DES MATÉRIAUX EST SURTOUT DÉTERMINÉ PAR LES POSSIBILITÉS QU’OFFRENT L’ENVIRONNEMENT… »

Designer, sculpteur

Designer, sculpteur

2. AAA - PHOTO : HARRY MATENAER.

ART

ART


26

sculpteur, qui dispose de son atelier depuis Z»H]uYLU[v[YLKLZPJVUVNYHWOPLZ de l’instant, comme des photographies témoins d’un présent. Le mouvement y est perceptible par l’attirance de l’objet tant par son passé que son avenir. Ses créations se caractérisent par leur mouvance suggérée. L’essence de vie présente dans ses pièces, s’illustre par des courbures, des ondes, des ruptures, des collisions, des impacts. « Mon travail sur la matière, les proportions, se calque à la mécanique de la nature, à la théorie de l’évolution. J’aime analyser le matériau et la manière dont il se charge d’une émotion et s’embellit en vieillissant. 3»PUÅ\LUJLK\[LTWZZ\YSHTH[PuYLL[ZVU

L’impact du temps sur l’environnement Si Erwan Boulloud trouve dans la nature une de ses sources d’inspiration et en fait son champ d’investigation favori par l’observation des pierres, des végétaux, KLZZHPZVUZPSLZ[tNHSLTLU[PUÅ\LUJtWHY ses lectures sur l’anatomie comparée et la botanique. Les travaux de Galilée, Darwin, et de Karl Blossfeldt, pour ne citer qu’eux, lui ont PUZ\MÅtYLZWLJ[P]LTLU[S»VIZLY]H[PVUSH représentation et la compréhension du réel notamment en s’inspirant de l’environnement naturel. Une approche organique au service KLSH­JYtH[PVU®HY[PZ[PX\L Les productions artistiques du designer

« Erwan BOULLOUD est exposé en permanence chez ACABAS »

6. ORGANIC 2L - PHOTO : HARRY MATENAER.

5. FRACTURE VERTICALE - PHOTO : FRANÇOISE ESTRADA.

Cette importance donnée à l’évolution ZLYL[YV\]LTvTLKHUZSLJOLTPULTLU[ intellectuel de ses productions. En effet, c’est le regard global sur une collection qui l’intéresse c’est-à-dire la déclinaison provoquée par une création. Erwan Boulloud termine : « Chaque pièce m’aide à avancer dans mon travail artistique par la descendance qu’elle engendre. Ce qui m’importe davantage c’est là où chaque pièce m’amène dans mon cheminement créatif », laissant ainsi présager le meilleur WV\YZLZJYtH[PVUZM\[\YLZ°

observation, sa retranscription, guident mes créations »UV\ZJVUÄL[PS

7. LOUIS XV, S - PHOTO : FRANÇOISE ESTRADA.

« MON TRAVAIL SUR LA MATIÈRE, LES PROPORTIONS, SE CALQUE À LA MÉCANIQUE DE LA NATURE, À LA THÉORIE DE L’ÉVOLUTION. »

Designer, sculpteur

ART

acabas@acabas.fr www.acabas.fr

7 boulevard des Filles du Calvaire 75003 Paris

mobilier et objet d'exception unique furniture and exceptional artwork


38

ART location dâ&#x20AC;&#x2122;art

COFONDATEUR DE BAIL ART.

¡+i46*9(;0:,93Âť(9;,5,5;9,790:,°&*Âť,:;3,7(908<,:,:65; LANCĂ&#x2030;S LES FONDATEURS DE BAIL ART°,579676:(5;3(36*(;065 +´<=9,:(<?,5;9,790:,:,;796-,::065:30)i9(3,:

Concrètement, le leasing dâ&#x20AC;&#x2122;Ĺ&#x201C;uvre dâ&#x20AC;&#x2122;art consiste Ă payer un loyer mensuel durant une pĂŠriode dĂŠterminĂŠe avec la possibilitĂŠ KLKL]LUPYWYVWYPt[HPYLK\IPLUnSHĂ&#x201E;UK\ contrat Ă  une valeur rĂŠsiduelle convenue Ă  SÂťH]HUJLNYoJLn\ULVW[PVUKÂťHJOH[ 3LZH]HU[HNLZZVU[nSHMVPZĂ&#x201E;UHUJPLYZL[ Ă&#x201E;ZJH\_,ULMML[SÂťPU]LZ[PZZLTLU[ZÂťt[HSLZ\Y plusieurs annĂŠes et permet aux acquĂŠreurs de se constituer un patrimoine artistique tout en rĂŠduisant leurs impĂ´ts par le biais de la )HPS(Y[LZ[WHY[PKÂť\UJVUZ[H[ZPTWSL°!SL KtĂ&#x201E;ZJHSPZH[PVUKLZÂľ\]YLZKÂťHY[,UHJOL[HU[ principe du leasing (ou crĂŠdit-bail) reste une Ĺ&#x201C;uvre une entreprise peut ainsi dĂŠduire SLZSV`LYZKLZVUYtZ\S[H[PTWVZHISL dans lâ&#x20AC;&#x2122;Hexagone cantonnĂŠ Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;industrie automobile tandis que les pays anglosaxons lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtendent dĂŠjĂ  depuis quelques )HPS(Y[YtMtYLUJLKL\_[`WVSVNPLZKLJSPLU[Z et adopte diffĂŠrents rĂ´les pour rĂŠpondre Ă  annĂŠes au milieu artistique. SL\YZH[[LU[LZ7HYMVPZSHZVJPt[tZLJOHYNL Câ&#x20AC;&#x2122;est ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;en dĂŠcembre 2009, KLSÂťPUNtUPLYPLĂ&#x201E;UHUJPuYLKLJL\_X\PVU[ les cofondateurs concrĂŠtisèrent leur PKLU[PĂ&#x201E;tS¾\]YLX\ÂťPSZZV\OHP[LU[HJX\tYPY vocation commune en important alors quâ&#x20AC;&#x2122;elle conseille et aiguille souvent les le concept sur le territoire français H\[YLZKLSHYLJOLYJOLnSÂťPUZ[HSSH[PVU Ă  destination des entreprises et professions libĂŠrales. ­°5V\ZHJJVTWHNUVUZSLZLU[YLWYPZLZKHUZ Edouard Challemel du Rozier, cofondateur, SÂťHJX\PZP[PVUK¾\]YLKÂťHY[5V\ZH]VUZWV\Y L_WSPX\L°!­°3ÂťPKtLLZ[UtLKLSH]VSVU[t ]VJH[PVUKÂťv[YL\UWVU[LU[YLSLTVUKLKL KÂťHSSPLY\ULWHZZPVUSÂťHY[L[SLTVUKLKL SÂťHY[L[SLTVUKLKLSÂťLU[YLWYPZL*LWVU[ZL SÂťHY[n\ULTHz[YPZLKLZHZWLJ[ZJVUZLPSZ TH[tYPHSPZLWHY\ULHWWYVJOLWYVMLZZPVUULSSL Q\YPKPX\LZL[Ă&#x201E;ZJH\_JVTWStTLU[HPYLZ°Ž

9tKHJ[PVUULS!3H\YH*/(990,9*YtKP[ZWOV[VZ!)HPSHY[

LUHJJVTWHNUHU[SLZLU[YLWYPZLZKHUZ SLZKPMMtYLU[LZt[HWLZKLSL\YKtTHYJOL! WV\YX\VPHJOL[LYX\VPHJOL[LYL[JVTTLU[ HJOL[LY°ŽWYtJPZLSÂťHZZVJPt 3LZLJ[L\YZ\YSLX\LSZÂťLZ[Io[P)HPS(Y[LZ[ porteur puisque la jeune sociĂŠtĂŠ ne cesse KLZLKP]LYZPĂ&#x201E;LYL[ZVUJOPMMYLKÂťHMMHPYLZKL WYVNYLZZLY,UJLZLUZ,KV\HYK*OHSSLTLS K\9VaPLYJVUĂ&#x201E;L°!­(SHKLTHUKLKLZ JSPLU[ZUV\ZKt]LSVWWVUZKLWS\ZLUWS\Z SHWHY[KLUV[YLHJJVTWHNULTLU[LU TVKLWYVQL[KHUZKLZHJ[PVUZWYtJPZLZ H\ZLPUKLZLU[YLWYPZLZ!t]tULTLU[PLS ]HSVYPZH[PVUK\WH[YPTVPULHY[PZ[PX\LPU[LYUL [LHTI\PSKPUNÂŻÂŽ<ULKLTHUKLX\P continue de croĂŽtre, puisque le cofondateur JVUJS\[°!°­°5V\ZUÂťH]VUZX\L[YVPZHUZ KÂťL_PZ[LUJLL[SHWYVNYLZZPVULU[LYTLKL *(LZ[HZZLaPTWVY[HU[L°!)HPS(Y[LUYLNPZ[YL \ULJYVPZZHUJLnKL\_JOPMMYLZÂŽ

Bail Art Y\LKL*OHaLSSLZ 7HYPZ ;  - LJOHSSLTLS'IHPSHY[JVT www.bail-art.com

Osmium2  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you