Page 1

Dossier de presse

Contacts presse Delphine Seguin Communication / Relations Presse 03 20 55 18 62 delphine@latitudescontemporaines.com Marie Litou Assistante Communication marie@latitudescontemporaines.com


Le sommaire L’édito

4

Le line-up

9

Présentation de la programmation

11

L’action culturelle

44

Latitudes Prod.

47

Renseignements pratiques

50


Edito

Accueillir l’exil Ainsi va le cours du monde : il nous faudra composer de plus en plus avec l’exil. Il y a d’abord l’évidence, sous nos yeux, de l’exil forcé de ceux poussés loin de chez eux par la misère, la guerre ou l’irresponsabilité écologique. Juste sous nos yeux, il se développe trop souvent comme la perpétuation d’un drame initial, imposé par les circonstances, subi, dont nous semblons ici, pour le moment, protégés. Parmi ceux qui ne migrent pas pour le plaisir, se trouvent des artistes porteurs d’histoires à exposer, sur lesquelles faire retour mais aussi à partir desquelles avancer, repartir dans sa tête et dans son corps. Le festival leur ouvre cette année largement ses portes et accueille de Tunisie, de Côte d’Ivoire, d’Afghanistan, d’Iran, de Corée et de l’Est comme du Sud de l’Europe autant de parcours, de corps, de langues pour expérimenter autrement cette humanité qui ne cesse d’œuvrer à elle-même. C’est qu’il ne s’agit pas seulement d’ouvrir les portes pour accueillir mais aussi les fenêtres pour qui veut travailler à son autonomie et se déprendre du piège des représentations qui nous assaillent en ces temps du spectaculaire triomphant. Être aux aguets, solliciter l’écoute de ce qui vient, vaut pour tout le monde, nous les premiers. Une telle aspiration de rencontres et de mobilité pour soi se doit d’être sans cesse en recherche de ses formes les mieux adaptées. Personne, nous le savons, ne souhaite répondre à une invitation si celle-ci méconnaît l’identité de son destinataire. Nous aimons à penser que celle de l’art, si épris avant tout des commencements, commande de saisir que les plus jeunes d’entre nous, que les sociologues se plaisent à nommer générations X, Y ou Z, transforment notre rapport au temps et aux autres. Les enfants de la révolution numérique, connectés au monde depuis leur poche de jean, ne doivent pas être exilés des scènes contemporaines. Comment les y convier sans ignorer ce qu’ils sont et dans quelles pratiques particulières du monde ils se construisent ? La question hante plusieurs temps de la programmation de cette année et notamment celle de la journée consacrée aux ateliers professionnels organisée le 15 juin. Vous l’avez compris, le festival vous invite à pratiquer l’exil comme exercice de liberté, à le convertir en possibles à explorer. Bon festival aux exilés volontairement en transit !

Maria-Carmela MINI — François FRIMAT


Latitudes Contemporaines

Opérateur de la création contemporaine internationale Fondée en 2003, l’association Latitudes Contemporaines s’est affirmée depuis comme opérateur de référence de la création contemporaine en accompagnant et diffusant les nouvelles démarches artistiques. En veille sur l’évolution des formes des arts de la scène, Latitudes Contemporaines articule stratégiquement son festival annuel et sa structure de production avec une politique d’ingénierie culturelle et de médiation.

UN FESTIVAL ANNUEL DE LA SCÈNE CONTEMPORAINE En prise avec son époque et les questionnements sociétaux qu’elle traverse, Latitudes Contemporaines prescrit et programme l’art vivant qui interroge l’actualité. Au fil des éditions, le festival Latitudes Contemporaines est devenu le grand rendez-vous de la scène contemporaine sur le territoire dense de la métropole lilloise et frontalier de la région Hauts-de-France. C’est aux nouvelles formes du spectacle vivant, dans lesquelles le corps tient une place importante, que se consacre le festival chaque année, durant 3 semaines en juin.

UN BUREAU DE PRODUCTION ACCOMPAGNANT 8 ARTISTES Parallèlement au festival et durant toute l’année, l’équipe de Latitudes Contemporaines accompagne et développe les projets de plusieurs artistes. Appuyé sur un réseau international et la mutualisation des compétences d’une équipe dédiée, le bureau de production est un pôle ressource d’expertise, d’accompagnement et de soutien aux artistes et projets artistiques. Latitude Prod. assure l’administration, la direction de production, la production, la diffusion, la communication mais aussi l’ingénierie culturelle des projets artistiques. Nous accompagnons également les équipes et les artistes dans la mise en place de stratégies de développement de leurs projets.

DES PROJETS DE COOPÉRATION ET DE DIFFUSION À L’ÉCHELLE EUROPÉENNE En tant qu’actrice du développement européen, l’association impulse ou participe à des projets d’envergure européenne : - De 2008 à 2016 >cheffe de file du réseau « Open Latitudes », réseau réunissant 9 structures européennes visant au soutien de la création au travers d’un fond européen de production, de résidence et de diffusion pour des projets artistiques audacieux et novateurs. - De 2014 à 2016 > cheffe de file d’un projet « Erasmus+ » ayant pour objectif de créer des méthodes de travail associant les acteurs culturels et les acteurs du monde socio-éducatif et pédagogique. - De 2014 à 2017, acteur du réseau européen « Now » dont le but est de mener une recherche au travers d’ateliers de travail et de réflexion sur de nouvelles méthodologies d’accompagnement des projets artistiques à l’échelle européenne.

DES ACTIONS DE MÉDIATION Les différentes activités de Latitudes Contemporaines permettent de mener tout au long de l’année des actions de médiation, de sensibilisation et de pratique artistique en direction de tous les publics, en lien avec des professionnels de l’action sociale, de l’éducation, de la formation et de la santé notamment.

UNE PROGRAMMATION ANNUELLE Forte de ses 16 années d’expérience au service de la création artistique, l’association Latitudes Contemporaines propose désormais des événements tout au long de l’année. Tout en préservant l’exigence artistique qui lui est chère, « Latitudes Extended » est une réponse aux sollicitations de ses partenaires. Latitudes Contemporaines construit ainsi une programmation, en dehors de la période du festival à l’échelle de la métropole lilloise et des Hauts-de-France.


Latitudes Contemporaines

Festival Latitudes Contemporaines 2018

#pluridisciplinaire #nomade #audacieux #original #participatif #engagé #sociétal Du 5 juin au 24 juin, Latitudes Contemporaines présente la seizième édition de son festival international consacré à la création contemporaine. Pluridisciplinaire et actuelle, la programmation s’étend à tous les champs du spectacle vivant : danse, théâtre, performance, musique et débat. Festival itinérant, il déambulera cette année dans 12 lieux de la métropole lilloise, des Hauts-deFrance et à Courtrai en Belgique. Autour de quelques figures confirmées, le festival s’emploie à donner une indispensable visibilité aux regards posés par de jeunes artistes sur le cours du monde. Cette édition met l’accent à la fois sur la jeunesse et sur la question de l’hospitalité. Ce sont là deux thèmes forts et nécessairement croisés tant notre futur nous engage à favoriser l’accès de tous à ce que nous pouvons partager de meilleur. Les artistes exercent une vigilance salutaire dont la légitimité est incontestable. Cette édition du festival multiplie, en réponse, les formes participatives et l’accueil d’artistes en exil.

LES CHIFFRES CLÉS DU FESTIVAL LATITUDES CONTEMPORAINES 2018

18

jours de festival

64

représentations

12

lieux partenaires

12

événements gratuits

30

spectacles

20

compagnies / artistes étrangers


Le line-up


Le line-up Mar. 05 juin

19:00 BERLIN – Perhaps All The Dragons (BE) | Création 2014 - 12 / 8 / 5 € & 21:00 La rose des vents, scène nationale Lille Métropole | Villeneuve d’Ascq

Mer. 06

19:00 BERLIN – Perhaps all the dragons (BE) | Création 2014 - 12 / 8 / 5 € & 21:00 La rose des vents, scène nationale Lille Métropole | Villeneuve d’Ascq

Jeu. 07

Ven. 08

19:30

François Lewyllie et les jeunes de l’ALEFPA – Habité | Présentation unique - entrée libre maison Folie Wazemmes | Lille

20:00

Ana Borralho & João Galante – Gâchette du bonheur (PT) | Création 2017 - 12 / 8 / 5 € maison Folie Wazemmes | Lille

20:30

Mylène Benoit - L’Aveuglement (FR) | Création 2016 - 17 / 15 / 14 / 12 € le phénix scène nationale pôle européen de création - Valenciennes

19:00 BERLIN – Perhaps all the dragons (BE) | Création 2014 - 12 / 8 / 5 € & 21:00 La rose des vents, scène nationale Lille Métropole | Villeneuve d’Ascq 20:00

Mylène Benoit - L’Aveuglement (FR) | Création 2016 - 17 / 15 / 14 / 12 € le phénix scène nationale pôle européen de création - Valenciennes

20:00

Ana Borralho & João Galante – Gâchette du bonheur (PT) | Création 2017 - 12 / 8 / 5 € maison Folie Wazemmes | Lille

20:30

Yuval Rozman - TBM - Tunnel Boring Machine (ISR / FR) | Création 2017 - 25 / 20 / 15 / 10 € Théâtre du Nord - L’Idéal | Tourcoing

18:30 Ivana Müller – Hors Champ (FR / HR) | Création 2018 - entrée libre sur réservation > 23:00 La Condition Publique | Roubaix 18:30 Inne Goris – La Maison (BE) | Création 2018 - entrée libre > 20:00 La Condition Publique | Roubaix 19:00 BERLIN – Perhaps all the dragons (BE) | Création 2014 - 12 / 8 / 5 € & 21:00 La rose des vents, scène nationale Lille Métropole | Villeneuve d’Ascq 20:30

Mohamed Toukabri – The Upside Down Man (BE / TU) | Création 2018 - 1ère FR - 12 / 8 / 5 € La Condition Publique | Roubaix

20:30

Yuval Rozman - TBM - Tunnel Boring Machine (ISR / FR) | Création 2017 - 25 / 20 / 15 /10 € Théâtre du Nord - L’Idéal | Tourcoing

Sam. 09 15:00, 17:00 BERLIN – Perhaps all the dragons (BE) | Création 2014 - 12 / 8 / 5 € & 19:00 La rose des vents, scène nationale Lille Métropole | Villeneuve d’Ascq 15:00 Inne Goris – La Maison (BE) | Création 2018 - entrée libre > 19:00 La Condition Publique | Roubaix 19:00 Ivana Müller – Hors Champ (FR / HR) | Création 2018 - entrée libre sur réservation > 22:00 La Condition Publique | Roubaix Dim. 10 13:00 > 15:30 Action Hero – Oh Europa (UK) | Création 2018 - entrée libre 16:30 > 19:00 La Condition Publique | Roubaix 15:00 Inne Goris – La Maison (BE) | Création 2018 - entrée libre > 18:00 La Condition Publique | Roubaix 15:00 Ivana Müller – Hors Champ (FR / HR) | Création 2018 - entrée libre sur réservation > 18:00 La Condition Publique | Roubaix Lun. 11

Mar. 12

19:00 Action Hero – Oh Europa (UK) | Création 2018 - entrée libre > 22:30 maison Folie Wazemmes | Lille 20:00

Yaïr Barelli – Sur l’interprétation - titre de l’instant (ISR / FR) | Création 2017 - 12 / 8 / 5 € maison Folie Wazemmes | Lille

20:00

Marlene Monteiro Freitas – Bacchantes (Prélude pour une purge) (CPV) | Création 2017 - 16 / 12 / 5 € TANDEM Scène Nationale | Douai


Festival Latitudes Contemporaines 2018 Mer. 13

18:30 Action Hero – Oh Europa (UK) | Création 2018 - entrée libre > 21:30 maison Folie Wazemmes | Lille 20:00

Jaha Koo – Cuckoo (KOR / NL) | Création 2017 - 12 / 8 / 5 € maison Folie Wazemmes | Lille

20:45

Kubra Khademi – Reperformance (AFG) | étape de création - entrée libre sur réservation maison Folie Wazemmes | Lille

21:30

Sorour Darabi – FARCI.E (IRN) | Création 2016 - 12 / 8 / 5 € maison Folie Wazemmes | Lille

Jeu. 14

20:00

Sasha Waltz – KÖRPER (DE) | Création 2000 - 23 / 18 / 14 / 9 / 5 € Opéra de Lille

Ven. 15

18:00 Action Hero – Oh Europa (UK) | Création 2018 - entrée libre > 21:00 Gare Saint Sauveur, lille3000 | Lille

Sam. 16

20:00

Sasha Waltz – KÖRPER (DE) | Création 2000 - 23 / 18 / 14 / 9 / 5 € Opéra de Lille

20:00

Vincent Dupont – Refuge (FR) | Création - 8 € Le Vivat scène conventionnée danse et théâtre | Armentières

21:30

Nadia Beugré – Roukasskass Club (CIV / FR) | Création 2018 - entrée libre Gare Saint Sauveur, lille3000 | Lille

22:30

Wael Alkak – live (SYR - FR) | entrée libre Gare Saint Sauveur, lille3000 | Lille

17:00 Action Hero – Oh Europa (UK) | Création 2018 - entrée libre > 20:00 Gare Saint Sauveur, lille3000 | Lille 21:00

Dim. 17

Bal populaire de Prieur de la Marne + Sarah Maison (FR) | live / dj set - entrée libre Gare Saint Sauveur, lille3000 | Lille

15:30 Judith Depaule – Je passe 1 & 2 (FR) | Création 2017 - entrée libre sur réservation & 17:00 Gare Saint Sauveur, lille3000 | Lille 18:00

Babylon – Cinémix de Prieur de la Marne (FR) | Création - entrée libre sur réservation Gare Saint Sauveur, lille3000 | Lille

Mar. 19

20:00

Jonathan Capdevielle – À nous deux maintenant (FR) | Création 2017 - 12 / 8 / 5 € Le Grand Sud | Lille

Jeu. 21

20:30

Mohamed Lamouri & Groupe Mostla (FR / DZ) + Prieur de la Marne (FR) | live / dj set - entrée libre Fête de la musique | L’été au LaM - LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne | Villeneuve d’Ascq

Ven. 22

20:30

Ivana Müller – Conversations déplacées (FR / HR) | Création 2017 - 12 € / jour (-12 ans 8€ / jour) Dans le cadre du Almost Summer Festival - BUDA Centre d’Arts | Courtrai, Be

Sam. 23

15:30

Anne Collod – Blank Placard Dance, Replay (FR) | Création 1967 - Reprise 2016 - entrée libre Dans le cadre de L’été au LaM - LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne | Villeneuve d’Ascq

20:00

Les Mybalès – À travers l’autre (CG / BE) | étape de création - 12 € / jour (-12 ans 8€ / jour) Dans le cadre du Almost Summer Festival - BUDA Centre d’Arts | Courtrai, Be

20:30

Claire Croizé – EVOL (FR / BE) | Création 2016 - 12 € / jour (-12 ans 8€ / jour) Dans le cadre du Almost Summer Festival - BUDA Centre d’Arts | Courtrai, Be

Dim. 24

14:00 Britt Hatzius – Blind Cinema (DE) | Création 2015 - 12 € / jour (-12 ans 8€ / jour) & 17:00 Dans le cadre du Almost Summer Festival - BUDA Centre d’Arts | Courtrai, Be 18:00

hetpaleis & Miet Warlop – Big Bears Cry Too (BE) | Création 2018 - 12 € / jour (-12 ans 8€ / jour) Dans le cadre du Almost Summer Festival - BUDA Centre d’Arts | Courtrai, Be


PrĂŠsentation de la programmation


PERHAPS ALL THE DRAGONS

BERLIN ARTISTE

(2014) MAR. 5 > VEN. 8 JUIN | 19:00 & 21:00 SAM. 9 JUIN | 15:00, 17:00 & 19:00

(BE) (NATIONALITÉ)

Coréalisation

LA ROSE DES VENTS SCÈNE NATIONALE, VILLENEUVE D’ASCQ 12 / 8 / 5 € | 60’

17 > 20.10.18 : Triennale de Milan (IT) 11 & 12.01.19 : CC De Factory, Zaventem (BE) 29 & 30.03.19 : CC Diest (BE) 24.04.19 : Théâtre national de Den Haag (NL)

© Marc Dommage

24 > 26.04.18 : CC Westrand, Dilbeek (BE) 6 > 8.05.18 : C-Mine, Genk (BE) 17.05.18 : CC ‘t Vondel, Halle (BE) 21.05.18 : De Spil, Roulers (BE) 5 > 7.07.18 : Les Tombées de la Nuit, Rennes (FR) 6 & 7.10.18 : Festival SIRENOS, Vilnius (LT)

Une pianiste célèbre se rend compte sur scène qu’elle n’a pas étudié le bon concerto – un neurochirurgien interchange la tête et le corps de deux singes et ils survivent – au Japon, 700 000 personnes vivent en hikikomori, retirées dans leur chambre à coucher durant au moins une année, coupées de toute vie sociale – Six degrees of separation, une théorie selon laquelle nul n’est jamais éloigné de plus six maillons de n’importe quelle autre personne dans le monde. Une vaste gamme d’histoires très diverses est offerte au public. Trente histoires, transposées en trente monologues filmés auxquels la dramaturgie confère une certaine cohérence. La durée de chaque récit sera identique et les multiples interactions interviendront à des moments différents. Un spectacle en tête-à-tête pour trente spectateurs installés autour d’une table ronde.

Le point de départ de chaque spectacle de BERLIN se situe dans une ville ou une région de la planète. Le collectif se caractérise par l’aspect documentaire et interdisciplinaire de son approche. Focalisé sur une recherche spécifique, BERLIN met différents médias en œuvre, selon de la teneur du projet. Bart Baele et Yves Degryse ont fondé BERLIN en 2003, avec Caroline Rochlitz. Ensemble, ils ont entamé le cycle Holocène [l’holocène est l’ère géologique actuelle] avec les spectacles Jerusalem, Iqaluit, Moscow et Zvizdal. Quelques années plus tard, BERLIN s’est attaqué au cycle Horror Vacui [l’horreur du vide] dont Tagfish, Land’s End et Perhaps All The Dragons sont les trois premiers épisodes. BERLIN travaille actuellement à de nouveaux spectacles pour les deux cycles. Le nombre de projets n’est pas défini, mais il est convenu d’achever le cycle Holocène à Berlin avec la création d’un docu-fiction auquel participeront différents habitants des villes ayant fait l’objet des projets précédents du cycle.

Concept Berlin [Bart Baele and Yves Degryse] Composition musicale Peter Van Laerhoven Texte Kirsten Roosendaal, Yves Degryse, Bart Baele Caméra Geert De Vleesschauwer Montage Bart Baele, Geert De Vleesschauwer, Yves Degryse Scénographie Berlin, Manu Siebens Direction technique Robrecht Ghesquière Production & communication Laura Fierens Recherche & dramaturgie Natalie Schrauwen Stagiaire recherche Heleen De Boever Construction des décors Manu Siebens, Robrecht Ghesquière, Bregt Janssens, Koen Ghesquière Business management Kurt Lannoye Diffusion Kathleen Treier Site web Stijn Bonjean Décors et accessoires Jessica Ridderhof, Natalie Schrauwen Catering Charlotte Willems, Ophelia kookt Maquillage Sigrid Volders 13


FRANÇOIS LEWYLLIE ET LES JEUNES DE L’ALEFPA

HABITÉ

(Présentation unique) MER. 6 JUIN | 19:30 MAISON FOLIE WAZEMMES, LILLE entrée libre | 20’

© François Lewyllie

Chaque année, une dizaine de jeunes du Réseau Éducatif de l’ALEFPA participent à la création d’une courte forme chorégraphique ou performative avec un artiste invité par Latitudes Contemporaines. Pour l’édition 2018, nous avons proposé à François Lewyllie de partager avec les jeunes son travail d’auteur et performeur. Ensemble, au cours de plusieurs ateliers d’écriture, ils développeront leur projet artistique autour de la question d’un lieu « Habité ». « Nous investirons un espace. On va aménager, inviter, se poser là et s’étonner de ce qui se passe autour de nous. Essayer de trouver un espace commun. Une manière de connecter l’espace personnel et le lieu commun. S’interroger sur la façon dont on peut habiter un espace pour le rendre mobile, perméable, de dessiner nos déplacements à l’intérieur. Chercher à quel moment ça fera œuvre ? Qu’est-ce qui reste ? Qu’est-ce qu’on montre? » François Lewyllie

Après une formation de plasticien à l’école supérieur d’art de Dunkerque notamment auprès d’Arnaud Labelle-Rojoux, François Lewyllie développe un travail plastique de dessin, d’installation et de performance. Là déjà il essaye de ne pas prendre d’habitude et de ne pas avoir de certitude. Petit à petit, il préfère dire qu’il fait des trucs et collabore régulièrement avec d’autres artistes : Charles Pennequin, Grégory Grincourt, et surtout Charles Duédal. En 2014, il collabore avec Olivier Bosson pour la performance Danse avec les proxy. Il aime exercer plusieurs métiers, en 2014 par exemple il était plasticien, chargé de production, régisseur, scénographe, performeur, musicien et dessinateur. Pendant 9 ans, il a coorganisé Mon Inouïe Symphonie, un festival lié à la performance, à la poésie, à la musique... Depuis 2015, il est interprète dans le spectacle Lettres de non-motivation de Vincent Thomass et d’après le projet de Julien Prévieux.

14


GÂCHETTE DU BONHEUR (2017)

ANA BORRALHO ARTISTE & JOÃO GALANTE (NATIONALITÉ) (PT)

MER. 6 & JEU. 7 JUIN | 20:00 MAISON FOLIE WAZEMMES, LILLE 12 / 8 / 5 € | 90’

SPECTACLE PARTICIPATIF (12 AMATEURS)

8 & 9.11.18 : Tanzquarter, Wien (AT) 29.11.18 : CDN Orléans (FR) 14.02.19 : Festival Escena Contemporanea, Saint-Jacques-de-Compostelle (ES) 8 > 9.03.19 : Naves Matadero, Madrid (ES) 14 & 15.05.19 : Espace Malraux Scène Nationale de Chambéry (FR)

©Leonor Fonseca

15.04.18 : Vooruit, Gand (BE) 20 & 21.04.18 : Beursschouwburg, Bruxelles (BE) 23 > 25.08.18 : Festival Noorderzon, Grooningen (NL) 31.08.18 > 1.09.18 : Festival Mladi levi, Bunker, Ljubljana (SI) 5 > 7.10.18 : Mercat de les Flors, Barcelone (ES)

Implantés au Portugal, Ana Borralho et João Galante se sont associés en 2002 après avoir étudié les arts plastiques. Ils ont été interprètes et créateurs du groupe de théâtre portugais Olho. Ils ont créé nombre de performances mettant en jeu le corps, la sexualité, l’intimité, dont Here we are (2014), Purgatory (2013) avec des textes de Rodrigo Garcia, et le spectacle Allez mourir plus loin (2016). Régulièrement, ils travaillent avec des non-acteurs, notamment dans Atlas (2011), sur la question des métiers, présenté deux années consécutives au Festival Latitudes Contemporaines, et dans On n’a qu’une vie (2015) sur l’adolescence.

Ana Borralho et João Galante aiment davantage le réel que la fiction. La performance, plus que l’art dramatique. Les actes plutôt que les histoires. Et lorsqu’ils se mettent à l’écoute de la jeunesse pour prendre le pouls de notre époque, ils lui tendent un micro de manière franche et directe. Le tandem d’artistes habitué à des performances sur l’intimité s’efface pour laisser place à des jeunes rencontrés là où se jouera Gâchette du bonheur. À Lille, comme à Montreuil, Budapest ou Lisbonne, les participants sont invités à se raconter. Ils parlent moins du bonheur que de leurs désirs, de leur regard sur la société, de l’intime. L’ensemble suit la logique aléatoire d’un jeu de roulette russe, où priment les associations d’idées et une énergie collective explosive. Quand des artistes adeptes de la prise de risque mettent sur scène des jeunes qui s’exposent, la confidence frôle l’exhibition. La vision d’Ana Borralho et João Galante, amoureux du « No Future » punk, rencontre celle d’une jeunesse en route vers son avenir. Instant critique après la représentation du mer. 06

Conception et direction artistique Ana Borralho & João Galante Création lumière Thomas Walgrave Son Coolgate, Pedro Augusto Collaboration à la dramaturgie Fernando J. Ribeiro Assistance plateau et répétition Alface (Cátia Leitão), Antonia Buresi Assistance plateau, répétition et technique Tiago Gandra Avec 12 participants de la métropole lilloise Direction de production Mónica Samões Production et tournée Andrea Sozzi Production exécutive Joana Duarte Production casaBranca 15


L’AVEUGLEMENT (2016) MER. 6 JUIN | 20:30 JEU. 7 JUIN | 20:00

MYLÈNE BENOIT

Programmation du phénix dans le cadre du festival

(FR)

LE PHÉNIX SCÈNE NATIONALE PÔLE EUROPÉEN DE CRÉATION, VALENCIENNES 17 / 15 / 14 / 12 € | 60’

©Patrick Berger

L’Aveuglement, pièce pour trois danseurschanteurs, une éclairagiste et un musicien, propose une expérience synesthésique basée sur l’altération de la vision, des interprètes et des spectateurs. Ici, le chant se transforme en lumière et le geste se devine à l’oreille. Chaque note éclaire. C’est donc les yeux bandés que les interprètes ont produit les danses et, plongés dans une obscurité quasitotale, ceux-ci vont, à tâtons, guider les spectateurs dans une aventure sensorielle où il faudra écouter la danse, la deviner dans ses bruissements, la lire dans les phosphènes. « Être spectateur d’une danse, c’est aussi la toucher avec le regard, et c’est se projeter par empathie dans le corps du danseur. Interpréter une danse, c’est faire et voir en même temps. C’est se mettre en mouvement et être voyant de sa danse » nous explique la chorégraphe Mylène Benoit.

5.10.17 : Festival C’est comme ça, L’échangeur, Château-Thierry (FR)

30.06.18 : Fabrik, Postdam (DE)

Mylène Benoit fonde la compagnie Contour Progressif en 2004 à l’issue d’une formation artistique et universitaire (Beaux Arts & Pratique des médias contemporains) à Londres et à Paris, au Fresnoy Studio national des arts contemporains et dans le cadre du programme Transforme à l’Abbaye de Royaumont. Artiste plasticienne et chorégraphe, Mylène Benoit envisage la chorégraphie comme une écriture chorale, qui ne se limite pas à la danse, mais considère le phénomène spectaculaire dans son ensemble, sans séparer ce qui en lui est corps, matière sonore, vibration lumineuse, événements optiques ou textuels. Dans ses pièces, elle travaille la danse à tous les endroits où il est possible de la faire résonner comme un objet plastique.

Conception et chorégraphie Mylène Benoit Collaboration artistique et assistanat Magda Kachouche Collaboration artistique et interprétation Alexandre Da Silva, Célia Gondol et Nina Santes Musique Nicolas Devos et Pénélope Michel (Puce Moment / Cercueil) Consultante lumière Annie Leuridan Création lumière Magda Kachouche et Mylène Benoit Création de l’installation d’aveuglants Abigail Fowler et Mylène Benoit Programmation informatique et régie des aveuglants Antoine Villeret Régie lumière Juliette Romens Direction du travail vocal Jean-Baptiste Veyret-Logerias Costumes Alexandra Bertaut Regard extérieur Elise Simonet Administration, production, presse AlterMachine (Carole Willemot, Noura Sairour et Elisabeth Le Coënt) Diffusion Juliette Malot Production Contour Progressif 16


TBM - TUNNEL BORING MACHINE (2017)

ARTISTEROZMAN YUVAL (NATIONALITÉ) (ISR)

JEU. 7 & VEN. 8 JUIN | 20:30 Coréalisation

THÉÂTRE DU NORD - L’IDÉAL, TOURCOING 25 / 20 / 15 / 10 € | 90’

©Hervé Bellamy

10 > 12.11.17 : Le phénix scène natio- 11 & 12.04.18 : Tandem, scène nale - Valenciennes (FR) nationale, Arras (FR) 14 & 15.11.17 : Maison de la Culture 4 & 5.12.18 : Maison de la Culture de Tournai (FR) de Bourges (FR) 28 & 29.03.18 : Festival Artdanthé, Théâtre de Vanves (FR)

Imaginant le plateau comme un lieu d’expériences et de partage, l’artiste israélien Yuval Rozman nous convie à y rencontrer l’Autre, en l’occurrence celui qui est censé être l’« ennemi », à travers un personnage en quête d’identité, pris en otage par le conflit israélo-palestinien mais aussi écartelé entre ses propres désirs et détestations. Qu’est-ce qu’être Israélien aujourd’hui ? Souvent confronté à cette question depuis son installation en France, Yuval Rozman y répond à sa manière, poétique et politique, avec ce spectacle où, confie-t-il « en tant que représentant privilégié de l’occupation, j’ai voulu briser l’interdit et entrer dans la tête, le corps, la peau d’un occupé ».

Après des études au Conservatoire National d’Art Dramatique de Tel-Aviv et à New-York, Yuval Rozman (né en 1984), crée l’ensemble Voltaire en 2010 et développe ses propres travaux, présentés en France, en République Tchèque, en Suisse et en Israël. Son spectacle Cabaret Voltaire (2011), avec l’acteur palestinien Mohammad Bakri, reçoit les félicitations du jury et le 1er prix du C.A.T International Théâtre Festival de Tel-Aviv. Il collabore avec des chorégraphes, réalisateurs et plasticiens internationaux. Au festival actOral (Marseille), il présente Sight is the sense de Tim Etchells avec Laetitia Dosch (2014) et Jecroisenunseuldieu (2013) de S.Massini. Il assiste à la mise en scène Hubert Colas sur Nécessaire et urgent (2014) d’Annie Zadek. Il collabore avec Laetitia Dosch pour Un Album – aide à l’écriture et co-mise en scène (2015). Il joue dans La Mégère apprivoisée, de Shakespeare, m.e.s M.Leray, TNB et Théâtre de la Ville à Paris (2015) et Face au mur de Martin Crimp, m.e.s Hubert Colas (2015) et répète en ce moment Une mouette et autres cas d’espèce m.e.s Hubert Colas. En tant qu’auteur, il écrit Cabaret Voltaire (2010) puis co-écrit Un Album avec Laetitia Dosch (2015). Il a été en résidence d’écriture à Montévidéo à Marseille, au Théâtre de Vanves, à la Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon et au Tripostal à Lille pour Tunnel Boring Machine, dont la première a eu lieu en novembre 2017 dans le cadre de NEXT festival au phénix, scène nationale de Valenciennes et à la Maison de la Culture de Tournai. Il est accompagné par Latitudes Prod. depuis novembre 2015.

Instant critique après la représentation du jeu. 07

Texte & Mise en scène Yuval Rozman Pièce pour 5 interprètes Julien Andujar, Gaël Sall, Stéphanie Aflalo, Bachir Tlili, Bertrand de Roffignac Assistante à la mise en scène Sophie Barbarit Régie générale, son et plateau Marco Laporte Lumière Melchior Delaunay Scénographie Victor Roy Construction Stéphane Potiron et Pierre-Yves Jamaux Costumes Rachel Garcia Musique Benjamin Cachot & RAP Stéphanie Aflalo Production déléguée Latitudes Prod Direction de production Maria-Carmela Mini Chargée de production Valentine Lecomte 17


IVANA MÜLLER

HORS-CHAMP (2018)

(FR / HR)

VEN. 8 | 18:30 > 23:00 SAM. 9 | 19:00 > 22:00 DIM. 10 | 15:00 > 18:00 LA CONDITION PUBLIQUE, ROUBAIX entrée libre sur réservation

©Gerco de Vroeg

Deux spectateurs étrangers l’un à l’autre sont invités à lire des dialogues en tête à tête dans l’intimité d’une tente à l’abri des regards. En entrant dans la tente chacun trouve une copie d’une conversation scriptée. Le duo s’installe et commence à lire, comme indiqué dans le texte. Mais, même s’il y a un script, ces deux personnes sont les seules à pouvoir influencer ce qui va se passer dans cette tente au cours des prochaines minutes. Et cela restera entre eux…

20.05.17 : Ménagerie de Verre, Paris (FR) 28 & 29.05.18 : Festival 360°, La Passserelle, Saint-Brieuc (FR)

2 & 3.06.18 : Festival Jardins en Folies La ViIlette, Paris (FR)

Ivana Müller est chorégraphe, metteure en scène et auteure. Elle était artiste associée à la Ménagerie de verre à Paris en 2017. Elle a créé depuis 2002 une quinzaine de pièces de théâtre et de danse qui ont été jouées en Europe, USA et Asie. Parmi ces spectacles on peut citer How Heavy Are My Thoughts (2003), While We Were Holding It Together (2006), 60 Minutes of Opportunism (2010), Partituur (2011), In Common (2012), We Are Still Watching (2012), Positions (2013), Edges (2016) et Conversations déplacées (2017). En 2007, Ivana reçoit le prix Charlotte Koehler pour la totalité de son œuvre, ainsi que le prix Impulse Festival et Goethe Institute pour sa pièce While We Were Holding It Together. Si son travail est souvent expérimental, radical et formellement innovant, l’idée du mouvement et du corps reste au centre de son intérêt artistique. Ivana Müller travaille souvent en collaboration avec d’autres artistes et théoriciens, tels David Weber-Krebs, Sarah van Lamsweerde, Jefta van Dinther, Paz Rojo, la philosophe Bojana Kunst et d’autres. Ivana Müller est d’origine Croate. Elle vit à Paris et travaille à l’international.

Concept Ivana Müller Textes Ivana Müller en collaboration avec Julien Lacroix et Anne Lenglet Production I’M’ COMPANY (Matthieu Bajolet et Gerco de Vroeg) 18


THE UPSIDE DOWN MAN (the son of the road) (2018)

MOHAMED TOUKABRI

VEN. 8 JUIN | 20:30

(BE / TU)

Première en France

LA CONDITION PUBLIQUE, ROUBAIX 12 / 8 / 5 € | 60’

Fall.18 : KAAP, Bruges (BE) 4 & 5.10.18 : Kultuurfactorij Monty, Anvers (BE) 6 & 27.04.19 : Beursschouwburg, Bruxelles (BE)

©Mohamed Toukabri

7.04.18: Festival Artdanthé, Théâtre de Vanves (FR) 10.05.18 : Festival HELLERAU, Dresden, (DE)

Dans The Upside Down Man (The son of the road), Mohamed Toukabri effectue des allers-retours entre le passé et le présent, entre deux pays, deux cultures et deux traditions. Il explore l’expérience de l’entre-deux et révèle la beauté de cet espace mystérieux aux spectateurs. Mohamed Toukabri a travaillé avec le duo Karel Burssens et Jeroen Verrecht (88888) qui partagent le même intérêt pour les projets autour de la notion d’espace. Ici, la danse, l’image, le texte et la musique s’entremêlent à travers un jeu autour de la perception. Associés à une certaine image, les mots prennent un sens nouveau, la musique transforme une atmosphère en l’espace d’une seconde. Ce solo est un patchwork mêlant danse, textes, musiques et vidéos, aboutissant à la création d’une histoire personnelle faite d’images dansées et autour du concept de « l’espace entre ».

Mohamed Toukabri est un danseur tunisien né en 1990 qui s’est d’abord formé au Break Dance avant de poursuivre sa formation au Centre Méditerranéen de Danse Contemporaine dirigé par Syhem Belkodja en Tunisie, puis à P.A.R.T.S à Bruxelles. Il s’est rapidement fait remarquer après avoir remporté de prestigieuses compétitions de hip-hop en Europe et a travaillé avec Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet pour Babel. Il collabore également depuis plusieurs années avec la NeedCompany (Bruxelles) pour, entre autres, The Blind Poet de Jan Lauwers, Mush-Room de Grace Ellen Barkey ou encore The House of Our Father de Jan Lauwerwith. Il a également été interprète pour la compagnie Chatha dirigée par Aicha M’barek & Hafiz Dhaou, Anne Teresa De Keersmaeker et le pianiste Alain Franco dans Re : Zeitung, Davis Freeman dans What do you Need to know, Alex Al Charriére dans le court-métrage MOMENTUM… The Upside Down Man (The son of the road) est sa première création, prévue pour 2019.

Conception et performance Mohamed Toukabri Texte Mohamed Toukabri & Ines Ghannoudi Dramaturgie Diane Fourdrignier Scénographie Office 88888 Compositeur Kevin Strauwen Directeur technique Gwen Laroche Développement artistique Eva Blaute 19


LA MAISON (2018)

ARTISTE INNE GORIS

VEN. 8 JUIN | 18:30 > 20:00 SAM. 9 JUIN | 15:00 > 19:00 DIM. 10 JUIN | 15:00 > 18:00

(NATIONALITÉ) (BE)

Représentations scolaires

VEN. 08 JUIN | 09.30 & 14.00

LA CONDITION PUBLIQUE, ROUBAIX entrée libre | 50’

©Koen Broos

Dans La Maison, Inne Goris s’inspire de son enfance et analyse les relations intenses que nourrissent une mère et sa fille. Les moments où cette relation échappe, dégénère parfois pour des raisons complexes. A l’intérieur d’une maison construite comme un espace mental le public est invité à déambuler, traversant ainsi différents moments de ce rapport qui se dévoile au fur et à mesure. La maison est au centre du spectacle et fonctionne comme un troisième personnage. Dans ce Lieu-refuge, où se cachent autant de bonheurs que de malheurs dissimulés, les spectateurs sont invités à entendre deux récits : celui de la mère destiné aux enfants et celui de la jeune fille destiné aux adultes. En convoquant comme à son habitude musiciens et plasticiens (Sans sang, La Neige), Inne Goris promet de nous livrer un opus personnel et poétique questionnant la vulnérabilité qui se cache derrière le rapport mère-enfant.

1 > 7.03.18 : C-Mine, Genk (BE) 6 & 7.03.18 : CC De Werft, Geel (BE) 19 & 20.03.18 : Théâtre d’Arles (FR)

25 > 28.03.18 : LODstudio, Gand (BE) 11 & 12.04.18 : CC De Factorij, Zaventem (BE) 17 > 20.01.19 : CC Westrand, Dilbeek (BE)

Après sa formation à l’académie de Maastricht Inne Goris crée ses premiers spectacles : Niet in staat tot slechte dingen et Zigzag Zigzag (BRONKS, 19961998) Ensuite elle devient dramaturge chez Ultima Vez/ Wim Vandekeybus. En 2001, Inne Goris présente Zeven et elle collabore avec Bart Moeyaert en 2003 pour Drie Zusters. Cette même année, sort Pride and Prejudice (Toneelhuis, 2003-2004). Ces trois pièces sont toutes nommées pour le 1000 Watt Prijs et Drie Zusters remporte le prix. Après Hersenkronkels (Villanella, 2004), elle crée successivement De Dood en Het Meisje (2005), La petite fille qui aimait trop les allumettes (2006), Droesem (2007) et Naar Medeia (2008) au sein de sa propre maison de production ZEVEN. Depuis 2009 la maison de production LOD produit différents projets d’Inne Goris. Dans La Passion selon Judas (2009), une œuvre de Dominique Pauwels basée sur un texte de Pieter De Buysser, elle signe la mise en scène. En novembre 2009, elle présente Équinoxe (LOD & ZEVEN), le second volet du diptyque sur la pièce classique Médée. Pour Muur (2010), Inne Goris puisse à nouveau son inspiration dans un texte de Pieter De Buysser. La musique est écrite par Dominique Pauwels. En 2011 suivent deux projets pour lesquelles elle collabore à nouveau avec Dominique Pauwels : Rêveries, une installation musicale et le spectacle jeune publique Papa, Maman, Moi et Nous (LOD & HETPALEIS) avec Dominique Pauwels et Kurt d’Haeseleer. À partir de 2017, hetpaleis Anvers soutient également le travail d’Inne.

Concept Inne Goris Installation Stef Stessel, Koen Broos Texte Laura Broekhuysen Composition Wouter Snoei Direction musicale Romain Bischoff Voix mère (enregistrement) Marie Bos Voix fille (enregistrement) Eva Rose Thys Traduction française Marie Hooghe Réalisation decor hetpaleis & De Brug Coordination technique Nic Roseeuw, Erik Moonen Technique Pino Etz, Diederik Suykens, Kerensa Verhoosel Déleguée de production Isabel Vermeulen Production LOD muziektheater & hetpaleis Coproduction Silbersee 20


OH EUROPA (2018) DIM. 10 JUIN | 13:00 > 15:30 & 16:30 > 19:00 LA CONDITION PUBLIQUE, ROUBAIX LUN. 11 JUIN | 19:00 > 22:30 MER. 13 JUIN | 18:30 > 21:30 MAISON FOLIE WAZEMMES, LILLE

ACTION ARTISTE HERO ARTISTE (UK) (NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ)

VEN. 15 JUIN | 18:00 > 21:00 SAM. 16 JUIN | 17:00 > 20:00 Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000 GARE SAINT SAUVEUR, LILLE entrée libre

10 > 16.09.18 : Matchbox, Ham12-09-17 : Paris bach (DE) 25 >12-09-17 30.09.18 : :Anti, LilleKuopio (FI) 11 >12-09-17 14.10.18 : :Bucharest MarseilleInternational 12-09-17 Theatre Platform : Lyon(RO) 20.10.18 : Ferment, Bristol (UK)

©Action Hero

23 > 27.04.18 : Transfom, Leeds (UK) 24 > 26.05.18 : Matchbox, Hambach (DE) 21 > 23.06.18 : Vooruit, Gand (BE) 31.07.18 > 4.08.18 : Festival d’Ördögkatlan (HU) 22 > 26.08.18 : SNFCC, Athènes (GR)

Pendant 6 mois en 2018, Action Hero va parcourir 30 000 km à travers l’Europe à bord d’un campingcar, en enregistrant des chansons d’amour, d’espoir, de chagrin, de perte et de désir, chantées par les gens qu’ils rencontrent. Cette bibliothèque de chansons en constante évolution diffusera sur les ondes 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 depuis ces balises placés aux 4 coins du continent, mais aussi aux frontières invisibles, culturelles et géologiques de l’Europe. Oh Europa va révéler un ensemble de différentes connexions, de flux et de circuits, ce qui pourrait donner matière à interrompre ou réimaginer les façons dont nous pensons à l’Europe et comment nous continuons à partager cet espace.

Gemma Paintin et James Stenhouse partagent une pratique de la performance interdisciplinaire sous le nom d’Action Hero depuis 2005. Ensemble, ils ont créé des spectacles vivants (couvrant le théâtre, la performance, l’installation, le multimédia) qui ont tourné dans plus de 25 pays à travers 5 continents. Leur intérêt actuel réside dans l’iconographie de la culture populaire et son utilisation, à la fois comme une arme et comme une mémoire culturelle partagée. Le travail d’Action Hero provient toujours de l’expérimentation et de la méthode du « Do It Yourself », une approche qui les conduit souvent à naviguer en solo à travers de nouveaux territoires géographiques, techniques et créatifs.

21


SUR L’INTERPRÉTATION TITRE DE L’INSTANT (2017)

ARTISTE YAÏR BARELLI (NATIONALITÉ) (ISR / FR)

LUN. 11 JUIN | 20:00 MAISON FOLIE WAZEMMES, LILLE 12 / 8 / 5 € | 80’

©Yannick Fouassier

Ça commence, la lumière change, une belle musique arrive. Bienvenue, ceci est un enregistrement qui va générer un spectacle : Sur l’interprétation – titre de l’instant. Dans la salle il y a des interprètes, des techniciens, un éclairagiste, un ingénieur du son. Et un public qui comprend : un prince, un lapin, quelqu’un qui vient de loin, une personne qui n’est pas d’accord avec la situation, une personne chic, une fleur. Nous avons tous un rôle. Dans le spectacle il y a un certain mélange entre fiction et réalité. Tout y est à la fois réel et fictionnel alors tout peut arriver. Sur un plateau nous ne sommes pas tout à fait nous-­même. L’artifice a son charme, l’ordinaire aussi.

19.11.13 : le phénix scène nationale - 30.03.17 : Festival Artdanthé, Valenciennes (FR) - étape de travail Théâtre de Vanves (FR) 2.02.18 : faits d’hiver, Paris (FR)

Yaïr Barelli est Né à Jérusalem en 1981 et installé en France depuis 2008, Yaïr Barelli a suivi la formation professionnelle du C.D.C à Toulouse ainsi que le programme Essais au CNDC à Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh. Il travaille comme interprète pour différents artistes et chorégraphes : Emmanuelle Huynh (Cribles), Marlene Monteiro Freitas (Paraíso - colecção privada), Tino Sehgal (Instead of allowing some thing to rise up to your face dancing bruce and dan and other things), Christian Rizzo (d’après une histoire vraie) et Jérôme Bel (Jérôme Bel). Ses travaux sont présentés dans des théâtres ainsi que dans des galeries et centres d’art. Il collabore fréquemment avec les artistes visuels : Neal Beggs, le collectif åbäke, Pauline Bastard, Ivan Argote, et il mène en parallèle les projets : Ce ConTexte et Sur l’interprétation - titre de l’instant. Yaïr Barelli enseigne dans différentes institutions, notamment au CNDC à Angers, à Londres à The Place et à la Haute École d’Art et Design (HEAD) à Genève.

Instant critique après la représentation

Conception Yaïr Barelli Interprètes Katerina Andreou, Juliette Murgier, Lorenzo De Angelis, Côme Delain, Camille Pautasso Son Cristián Sotomayor Lumière Yannick Fouassier 22


BACCHANTES PRÉLUDE POUR UNE PURGE

MARLENE ARTISTE ARTISTE MONTEIRO (NATIONALITÉ) FREITAS (NATIONALITÉ)

(2017) MAR. 12 JUIN | 20:00

(CPV)

Programmation du TANDEM dans le cadre du festival

LE TANDEM SCÈNE NATIONALE, DOUAI 16 / 12 / 5 € | 140’

12-09-17 : Paris

18 > 21.12.17 : Nouveau Théâtre de Montreuil (FR) 25.12.18 : Norrlands Operan, Umeå (SE) 2.02.18 : Le Parvis scène nationale Tarbes-Pyrénées (FR)

©Filipe Fereira

18 & 19.10.17 : TNBA, Bordeaux (FR) 12-09-17 : Lille 18.11.17 :12-09-17 Kurtheater: Marseille Baden (CH) 25 & 26.11.18 : Münchner 12-09-17 : Lyon Kammerspiele, Munich (DE) 5 & 6.12.17 : Bonlieu scène nationale, Annecy (FR) 13 > 16.12.17 : Centre George Pompidou, Paris (FR)

Marlene Monteiro Freitas cultive l’étrangeté. Habituée du festival, elle revient sur cette édition avec treize performeurs pour les carnavalesques Bacchantes. Un spectacle hors normes où les corps se déchaînent. La danse de Marlene Monteiro Freitas se caractérise par une énergie féroce et un goût immodéré pour la métamorphose. Chaque création de la Cap-Verdienne promet un saut dans un monde tragi-comique. Cette fois, elle entraîne sa troupe dans une intense bacchanale inspirée de la tragédie d’Euripide. Incarnant une messagère de Dionysos, elle présente ainsi une cohorte de musiciens et de danseurs : tous de blanc vêtus, ceux-ci évoluent côte à côte dans une fièvre qui s’intensifie.

Marlene Monteiro Freitas est née au Cap Vert où elle a co-fondé la troupe de danse Compass. Elle a fait des études de danse à P.A.R.T.S. (Bruxelles), à E.S.D. et à la Fundação Calouste Gulbenkian (Lisbonne). Elle a travaillé avec Emmanuelle Huynn, Loïc Touzé, Tânia Carvalho, Boris Charmatz, parmi d’autres. Elle a créé Jaguar (2015) ; d’ivoire et chair – les statues souffrent aussi (2014) ; Paradis – collection privée (2012-13); (M) imosa (2011), une co-création avec Trajal Harell, François Chaignaud et Cecilia Bengolea, Guintche (2010), A Seriedade do Animal (2009-10), Uns e Outros (2008), A Improbabilidade da Certeza (2006), Larvar (2006), Primeira Impressão (2005), des œuvres dont le dénominateur commun est l’ouverture, l’impureté et l’intensité. Elle a co-fondé P.OR.K, structure de production basé à Lisbonne.

Navette gratuite au départ du métro Mairie de Lille à 18:30. Réservation obligatoire sur la billeterie en ligne du festival. Chorégraphie Marlene Monteiro Freitas Avec Andreas Merk, Betty Tchomanga, Cookie, Cláudio Silva, Flora Détraz, Gonçalo Marques, Guillaume Gardey de Soos, Johannes Krieger, Lander Patrick, Marlene Monteiro Freitas, Miguel Filipe, Tomás Moital, Yaw Tembe Lumière et espace Yannick Fouassier Son Tiago Cerqueira Tabourets João Francisco Figueira, Luís Miguel Figueira Recherche Marlene Monteiro Freitas, João Francisco Figueira Production P.OR.K (Lisbonne, PT) 23


ARTISTE JAHA KOO (NATIONALITÉ) (KOR / NL)

CUCKOO (2017)

MER. 13 JUIN | 20:00 MAISON FOLIE WAZEMMES, LILLE 12 / 8 / 5 €| 60’ en coréen surtitré français

©Michael Janssens

Le mot désigne un sentiment de profond isolement caractéristique de la vie des jeunes en Corée du Sud, le pays d’origine du metteur en scène Jaha Koo. Les problèmes structurels tels que le chômage des jeunes et le sexisme sont individualisés. L’ordre militaire, hiérarchique et social autorise uniquement à courber l’échine face aux puissants. No more rebellion ! Taux de suicide en flèche, réclusion, obsession de l’apparence personnelle et omniprésence des technologies : voilà quelques-uns des nombreux symptômes qu’entraîne l’isolement. Jaha Koo a éprouvé ce sentiment d’isolement lorsque, un jour, son cuiseur à riz électrique lui a indiqué que son repas était prêt. Dans Cuckoo, les cuiseurs à riz sont d’ailleurs ses seuls partenaires. À leurs côtés, il nous embarque dans un périple à travers les vingt dernières années de l’histoire coréenne.

17.03.18 : International Programmers Day, Just a Good Program, Arca, Gand (BE) 11.05.18 : International Programmers Day, Kunstenwerkplaats Pianofabriek, Bruxelles (BE) 21 > 24.06.18 : Festival Athens & Epidaurus, Athènes (GR)

28.06.18 : Festival Belluard, Fribourg (CH) 3 & 4.08.18 : TAZ, Oostende (BE) 15 > 17.08.18 : Festival Kampnagel, Hamburg (DE) 23 < 27.08.18 : Festival Noorderzon, Groningue (NL)

Jaha Koo est un comédien / performeur sud-coréen et un compositeur de musique. Sa pratique artistique oscille entre le multimédia et la performance, incluant la musique, la vidéo, le texte et l’installation. Ses performances sont intimement liées à la politique, à l’histoire et à ses propres problèmes personnels. Depuis 2014, Jaha Koo travaille sur sa trilogie Hamartia. Cette trilogie thématique se concentre sur la façon dont le passé affecte inévitablement nos vies aujourd’hui. La première partie de la trilogie, Lolling and Rolling, a été présentée pour la première fois au Zürcher Theater Spektakel en 2015. La deuxième pièce, Cuckoo, a été créée au Steirischer Herbst Festival en 2017. Le projet actuel de Koo est la dernière partie de la trilogie Korean Western Theatre (titre provisoire). Il sera présenté au printemps 2019.

Conception, direction, texte, musique, vidéo Jaha Koo Performance Hana, Duri, Seri & Jaha Koo Cuckoo hacking Idella Craddock Scénographie, opération médias Eunkyung Jeong Conseils dramaturgiques Dries Douibi Production Kunstenwerkplaats Pianofabriek 24


ARTISTE ARTISTE KUBRA KHADEMI (NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ) (AFG)

REPERFORMANCE

(étape de création) MER. 13 JUIN | 20:45 MAISON FOLIE WAZEMMES, LILLE entrée libre

12-09-17 : Paris

12-09-17 : Paris

15 > 17.11.18 : Festival Mettre en 12-09-17 : Lille scène, Rennes (FR) Marseille 22 >12-09-17 23.11.18 :: Festival Signal, 12-09-17 Bruxelles (BE) : Lyon

© Kubra Khademi

22.05.18 : Danse à tous les étages, 12-09-17 : Lille Rennes (FR) 12-09-17 : Marseille 19 > 21.09.18 : Festival Jerk Off, Paris (FR)12-09-17 : Lyon

« Cette performance est née dans mon enfance. Elle a évolué et grandi avec moi à mesure que je devenais une femme / et une artiste à Lahore, (Pakistan), puis à Kaboul (Afghanistan), ce processus a été interrompu par les circonstances et la situation difficile dans ce pays, c’est à dire par la guerre. L’idée de cette performance est restée ancrée en moi et a continué à évoluer profondément à l’intérieur de mon être. Aujourd’hui je suis en France, réfugiée politique et après plusieurs mois à tenter de trouver ma place et une certaine stabilité, l’idée de cette performance reprend sa place dans mon esprit et après une longue gestation va pouvoir voir le jour ici en France. » Kubra Khademi

Kubra Khademi est une artiste née en 1989. Elle est une performeuse Afghane et une féministe basée à Paris. Par sa pratique, Kubra Khademi explore sa vie comme une réfugiée et une femme. Elle a étudié les beaux arts à l’Université de Kaboul avant d’intégrer l’Université de Beaconhouse à Lahore, au Pakistan. A Lahore elle a commencé à créer des performances publiques, une pratique qu’elle a continué à son retour à Kaboul, où son travail était une réponse à une société dominée par les hommes dont la politique patriarcale est extrême. Après l’exécution de sa performance connue sous le nom de L’Armure en 2015, elle a été forcée de fuir son pays d’origine. Elle est reconnue comme réfugiée en France. En 2016 elle a reçu une Bourse MFA au Panthéon et Audrey Azoulay, ministre de la culture, l’a élevée au rang de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Elle est membre de l’Atelier des Artistes en Exil et résidente à la Cité internationale des arts à Paris.

Conception, interprétation Kubra Khademi dans le cadre d’une résidence à la maison Folie Wazemmes 25


ARTISTE DARABI SOROUR

FARCI.E (2016)

(NATIONALITÉ) (IRN)

MER. 13 JUIN | 21:30 MAISON FOLIE WAZEMMES, LILLE 12 / 8 / 5 € | 60’

© Mehrdad Motejalli

Que faire si vous venez d’un monde neutre et que, tout d’un coup, tout a un sexe ? Le danseur iranien Sorour Darabi a une réponse personnelle à cette question. Sa langue maternelle, le persan, ne connaît pas le partage du masculin et du féminin. Depuis, elle vit en France, elle a dû se familiariser avec un monde dans lequel littéralement tout est soit masculin ou féminin. Sans conditions ni exceptions.

2.07.16 : Montpellier Danse (FR) 13.05.18 : Festival A corner in the World, Istanbul (TR)

Instant critique après la représentation

16 > 20.05.18 : Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles (BE) 25 & 26.05.18 : Festival SPRING Performing Arts, Utrecht (NL)

Sorour Darabi est un-une artiste autodidacte iranien.ne qui vit et travaille à Paris. Très actif.ve en Iran, il-elle fait partie de l’association souterraine ICCD dont le festival Untimely (Téhéran) a accueilli ses travaux avant son départ pour la France. Durant ses études au CCN de Montpellier il-elle crée le solo Subjetc to Change, une performance qui interroge la transformation à travers le temps et la cohabitation avec l’environnement. En 2016, il-elle crée Farci.e, un solo qui traite des notions du langage, de l’identité de genre et de la sexualité au festival Montpellier danse. Son prochain projet, Savušun, est une ode à l’affection, à la vulnérabilité et aux êtres affecté-es, qui s’inspire des cérémonies de deuil de Muharram et aborde la question des émotions : le chagrin, la peur et la souffrance. Il-elle a été par ailleurs interprète pour Jule Flierl et Pauline Brun et sera interprète dans les prochaines créations de Paula Pi et Ligia Lewis.

Production déléguée Météores 26


SASHA ARTISTEWALTZ ARTISTE (DE) (NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ)

KÖRPER (2000)

JEU. 14 & VEN. 15 JUIN | 20:00 Coréalisation

OPÉRA DE LILLE 23 / 18 / 14 / 9 / 5 € | 85’

12-09-17 : Paris

12-09-17 : Paris

01 > 03.03.18 : Sadler’s Wells, Londres 12-09-17 : Lille (UK) 12-09-17 Marseille 30 & 31.03.18 :: Oster-Tanz-Tage, 12-09-17 Hannover (DE): Lyon

© Buch Bearbeitet

23 > 27.11.16 : Haus der Berliner 12-09-17 : Lille Festspiele, Berlin (DE) Marseille 30.03.17 12-09-17 > 1.04.17 : :Haus der Berliner 12-09-17 : Lyon Festspiele, Berlin (DE)

De 1983 à 1986 Sasha Waltz étudie à la School for New Dance Development à Amsterdam, puis part pour New York où elle travaille avec Pooh Kaye, Yoshiko Chuma et Lisa Kraus. Durant cette période elle collabore également avec Tristan Honsinger, Frans Poelstra et Mark Tompkins. De retour à Berlin, Sasha Waltz réalise sa première chorégraphie d’importance avec Dialoge en 1992. L’année suivante elle fonde sa propre compagnie, Sasha Waltz & Guests, localisée à Berlin et crée une œuvre fondatrice Travelogue I - Twenty to Eight et qui marquera le début de sa première trilogie de post-danse-théâtre. Sa grande reconnaissance internationale date de sa seconde trilogie composée autour du thème du corps avec les pièces KÖRPER, S, et noBody, le dernier tableau ayant été présenté dans la cour du Palais des Papes lors du Festival d’Avignon de 2002. Elle a codirigé, de 1999 à 2004, la Schaubühne am Lehniner Platz de Berlin. Elle chorégraphie Roméo et Juliette pour le Ballet de l’Opéra de Paris en 2007. La même année, elle est désignée « chorégraphe de l’année » par le magazine Ballet-Tanz. En mars 2009, la compagnie Sasha Waltz & Guests présente Dialoge 09 - Neues Museum au Neues Museum de Berlin. Sasha Waltz a reçu les insignes d’officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres en avril 2009.

Les spectateurs fidèles de l’Opéra de Lille se souviennent à coup sûr de ses mises en scène d’opéra – un onirique Matsukaze, un vibrionnant Orfeo – mais Sasha Waltz fut d’abord une chorégraphe intrépide. En 2000, avec KÖRPER, première pièce qu’elle signait comme codirectrice de la Schaubühne Berlin, elle frappait un grand coup, prenant, si l’on peut dire, le corps à bras-le-corps. Un projet conçu au sein du Musée juif de Berlin, qui exposait, auscultait, et offrait aux regards des corps affranchis des apparences standardisées, des conventions de la danse, des esthétiques de façade. Un corps sans concession “mis en relation avec l’architecture, la science et l’Histoire” dans une succession de tableaux tantôt graves tantôt gais, comiques, cruels, drolatiques. Résultat : plus de 25 000 spectateurs, et une pièce qui devait marquer l’histoire de la danse du jeune XXIe siècle. Repris en 2017, le spectacle se joue à nouveau à guichets fermés : les corps vieillissent peut-être, mais KÖRPER, comme on pourra le constater, n’a pas pris une ride. Instant critique après la représentation du jeu. 14

Direction, Chorégraphie Sasha Waltz Musique Hans Peter Kuhn Scénographie Thomas Schenk & Heike Schuppelius & Sasha Waltz Costumes Bernd Skodzig Lumière Valentin Gallé & Martin Hauk Danse et choréographie Sasha Waltz & Guests 27


REFUGE (Création)

ARTISTE DUPONT VINCENT

VEN. 15 JUIN | 20:00 Coréalisation

(NATIONALITÉ) (FR)

LE VIVAT, SCÈNE CONVENTIONNÉE DANSE ET THÉÂTRE, ARMENTIÈRES 8 € | 60’

La danse comme un refuge pour s’extraire du quotidien et s’abandonner à de nouvelles trajectoires. Ici, ce sont deux hommes qui créent un espace au milieu des cartons d’une plateforme de tri, et qui, se mettant à l’écoute de leur propre souffle et voix amplifiés, vont tenter de découvrir des mouvements inédits pour se libérer de leurs habitudes de travail. Comment sortir d’un flux routinier et d’une réalité pour accéder à autre chose ? Les deux manutentionnaires sont seuls, mais une rumeur parvient jusqu’à eux et les encourage à insister dans leur parcours.

© K Rizos

l

9 & 10.11.18 : Ateliers de Paris Carolyn Carlson CDCN (FR) 11 & 12.12.18 : ICI—CCN, Montpellier (FR)

8 > 11.01.19 : Théâtre de la Ville - Les Abbesses, Paris (FR)

Après une formation de comédien, Vincent Dupont découvre sur le tard la danse contemporaine, en rencontrant puis travaillant avec les chorégraphes Thierry Thieû Niang, Georges Appaix et Boris Charmatz. Aux frontières du théâtre, de la danse, de la performance et de l’installation plastique, son travail personnel témoigne d’une recherche patiente et d’une densité poétique rare. Suivant depuis de nombreuses années son travail, le Vivat a accueilli ses pièces Hauts Cris (miniature), Bine et Stéréoscopia. Vincent Dupont est artiste associé à ICI — Centre chorégraphique national de Montpellier.

Navette gratuite au départ de la Gare Saint Sauveur de Lille à 19:00 - Retour à la Gare Saint Sauveur pour Roukasskass Club Réservation obligatoire sur la illeterie en ligne du festival.

Conception, chorégraphie Vincent Dupont Interprétation Raphaël Dupin, Vincent Dupont Son Maxime Fabre, Raphaëlle Latini Lumière Yves Godin Régie générale Sylvain Giraudeau Travail de la voix Valérie Joly Conseil dramaturgique Mathieu Bouvier Collaboration artistique Myriam Lebreton Diffusion, communication, production Audrey Chazelle Administration, production Charlotte Giteau 28


ROUKASSKASS CLUB

NADIA ARTISTEBEUGRÉ ARTISTE

(2018) VEN. 15 JUIN | 21:30

(CIV (NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ) / FR)

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

GARE SAINT SAUVEUR - lille3000, LILLE entrée libre - 60’

12-09-17 : Paris 12-09-17 : Lille

6.05.18 : Fous de Danse, Le Musée de : Marseille la Danse,12-09-17 Rennes (FR)

© Martin Argyroglo

12-09-17 : Lyon

12-09-17 : Paris 12-09-17 : Lille 12-09-17 : Marseille 12-09-17 : Lyon

Nadia Beugré réunit un artiste de la culture Hiphop et cinq danseurs de Roukasskass, version acrobatique du coupé-décalé ivoirien née dans les quartiers de sa jeunesse, pour une démonstration virtuose de leurs arts dans la clameur intime d’un club abidjanais. Une invitation à découvrir les codes de ces danses urbaines au plus près de ces artistes qui nous transportent dans un ailleurs vibrant. Gourmand d’influences extérieures comme le Coupé-Décalé, le Roukasskass se nourrit à l’envie de techniques de danse médiatiques et spectaculaires, comme les techniques hip-hop de la breakdance, popping et locking, entre autres.

Nadia Beugré fait ses premiers pas dans la danse au sein du Dante Théâtre où elle explore les danses traditionnelles de Côte d’Ivoire. Elle accompagne Béatrice Kombé dans la création de la compagnie Tché-Tché en 1997. Récompensée de plusieurs Prix internationaux, la compagnie se produit et donne des ateliers dans de nombreux pays. Nadia Beugré crée ensuite le solo Un espace vide : Moi présenté en Angleterre, en France, au Burkina Faso, en Tunisie et aux Etats-Unis. Elle intègre en 2009 la formation artistique Ex.e.r.ce - Danse et Image (direction artistique de Mathilde Monnier) au Centre Chorégraphique de Montpellier (FAP) où elle commence à travailler sur son solo Quartiers libres (2012) . En août 2015, elle crée sa première pièce de groupe Legacy au Festival La Bâtie de Genève et récemment Tapis Rouge en 2017. En tant qu’interprète, Nadia Beugré a collaboré avec les créateurs Seydou Boro, Alain Buffard, Dorothée Munyaneza et Boris Charmatz.

+ initiation au Roukasskass de 18:00 à 20:00 Entrée libre, inscription sur la billeterie en ligne du festival, places limitées.

Création Nadia Beugré Assistant Jean-Paul Méhansio Animation Kader Lassina Touré Son Puzupuzu Performance Alaingo, Morris Vandaele, Nestor Kouamé, Ordinateur Tchala Production exécutive Latitudes Prod. - Lille Direction de Production Maria-Carmela Mini Chargé de Production Boris Hennion 29


ARTISTE WAEL ALKAK

LIVE

(NATIONALITÉ) (SYR / FR)

VEN. 15 JUIN | 22:30

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

GARE SAINT SAUVEUR - lille3000, LILLE entrée libre

© Alan Scaviner

Porté par des valeurs démocratiques et lassé par l’élitisme figé du monde de l’art dans son pays, Wael Alkak participe aux premières manifestations contre le régime syrien en 2011. À la suite de ces évènements, il fuit la Syrie et compose son premier album musical Neshama, un projet collectif contemporain qui interprète des rythmes traditionnels en versions électroniques, combinant musique folklorique et arabe classique, à partir d’hymnes révolutionnaires nés des manifestations pacifistes. Depuis 2013, Wael Alkak se produit partout en Europe, entre Paris son nouveau lieu de vie, Berlin, Londres et Copenhague. Il emporte avec lui ses deux sets Neshama et son projet solo Wael Alkak – LIVE.

10.05.18 : La Petite Halle, Paris (FR) 9.06.18 : La voix est libre, FGO Barbara, Paris (FR)

22.06.18 : Festival Palest’in&out, Insitut des Cultures d’Islam, Paris (FR)

Compositeur syrien né en 1982, Wael Alkak est un artiste mélomane complet, créateur chevronné d’une musique électronique unique fusionnant les genres et les cultures. Diplômé du Conservatoire Supérieur de Musique de Damas en Syrie, il s’intéresse très jeune à la musique populaire syrienne, pratique une multitude d’instruments tels le bouzouki, les percussions, le saxophone et le clavier, témoignant une maîtrise artistique absolue.

30


PRIEUR ARTISTEDE LA MARNE ARTISTE (NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ) + SARAH MAISON (FR)

BAL POPULAIRE | LIVE + DJ SET

(FR)

SAM. 16 JUIN | 21:00

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

GARE SAINT SAUVEUR - lille3000, LILLE entrée libre

12-09-17 : Paris 12-09-17 : Lille 12-09-17 : Marseille 12-09-17 : Lyon

© Sylvère H

12-09-17 : Paris 12-09-17 : Lille 12-09-17 : Marseille 12-09-17 : Lyon

C’est désormais son pèlerinage à l’approche du solstice, Prieur de la Marne arbitrera du haut de sa chaise... d’arbitre un nouveau bal populaire où se croiseront dans l’allégresse Kanye West et Marlene Dietrich, Rachid Taha et Edith Piaf. L’an passé, le curateur botté nous avait présenté Mohamed Lamouri, le chanteur visionnaire de la ligne 2. Cette année, de la Marne invite Sarah Maison. Cette grande amazone débutera à Saint-So une grande tournée estivale avec son groupe, et dégainera son « Western Arabisant ».

L’histoire de Sarah Maison débute dans le sud de la France à la fin des années quatre-vingt. Pensionnaire durant sept années des BeauxArts de Nice, Sarah envisage très tôt une carrière d’artiste, confronte concret et abstrait, investigue sur les modes d’expression instinctifs, avant de trouver sa voie, la musique. Une fois montée à Paris, Sarah délaisse le minimalisme acoustique et solitaire des débuts au profit d’une recherche d’arrangements plus luxuriants pour ses compositions. La première matérialisation sera Western Arabisant, véritable pavé dans la mare, en forme de gentille revanche sur la vie, tube instantané inclus à la playlist de France Inter comme soutenu par la Souterraine sur la compilation Semi-Vol.2 en mars 2016. Entrer dans l’univers singulier de Sarah Maison s’apparente à franchir le seuil de son domicile. Pas femme à se faire enfermer dans un style, largement influencée par ses origines métissées (mère berbère et père cantalien), Sarah dresse son autoportrait, brouille les pistes, mêle tradition folklorique et rythmes dansants sur lesquels elle appose des textes non dénués d’humour. Le reste de l’année 2016 sera dévolu à la défense et au rodage des titres en live. Seule en scène, épaulée tour à tour par une guitare ou des claviers. Il faudra attendre le printemps suivant (et la personne idoine : Hedi Bensalem) pour achever son premier cycle artistique avec ce premier EP éponyme. Biographie de Prieur de la Marne en page 29.

31


ARTISTE DEPAULE JUDITH

JE PASSE - 1 & 2 (2017)

(NATIONALITÉ) (FR)

DIM. 17 JUIN | 15:30 & 17:00

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

GARE SAINT SAUVEUR - lille3000, LILLE entrée libre sur réservation - 60’

© Medhat Soody

Je passe - 1 & 2 propose un focus sur le moment fatidique du passage de la frontière pour celles et ceux qui décident de la franchir pour ne plus revenir, laissant derrière eux une terre, une maison, des parents, des amis. Le passage est le plus souvent vécu comme une épreuve nécessaire pour accéder à une nouvelle existence. Il s’agit plus particulièrement de récits d’artistes en exil. Le public est dispersé par petits groupes. Chaque interprète vient livrer un récit comme on confie une histoire intime à une oreille amie, puis se déplace de groupe en groupe. Il tient un iPad avec le portrait de l’artiste qui « regarde » le public et qui, à la fin du récit, s’anime pour délivrer un message artistique (chanson, dessin…). Le public assiste ainsi à une suite de courts récits d’exil, formant une mosaïque de témoignages.

18.03.18 : Biennale des écritures du réel, Théâtre La Cité, Marseille (FR)

28.03.18 : Collège des Bernardins, Paris (FR)

Judith Depaule écrit une thèse en Arts du spectacle sur « Le théâtre dans les camps staliniens » et participe à des publications en français et en russe. Au théâtre, elle collabore avec le collectif Sentimental Bourreau de 1996 à 2001. Elle travaille aussi comme comédienne, traductrice de russe et assistante à la mise en scène. Lauréate de la Villa Médicis Hors les murs. Elle fonde en 2001 la compagnie Mabel Octobre au sein de laquelle elle crée le plus souvent ses propres textes et des spectacles selon le double axe de l’investigation et du multimédia. Elle dirige depuis 2017 l’atelier des artistes en exil.

Direction artistique Judith Depaule Avec Geoffrey Mandon, Gregor Daronian Kirchner, Pablo Jupin (le spectacle est soutenu par le FIJAD pour ces comédiens), Aude Schmitter et l’ensemble 25 des comédien.e.s de l’ERAC Mathilde Bigan, Raphael Bocobza, Pauline D’Ozenay, Anouk Darne-Tanguille, Nino Djerbir, Mouradi M’Chinda, Nathan Roumenov, Tamara Saade, Angelica Kiyomi Tisseyre Sekine, Clémentine Vignais Assistant vidéo Samer Salameh Production Mabel Octobre (conventionnée Drac et Région Île-de-France), l’atelier des artistes en exil, L’Érac 32


PRIEUR ARTISTEDE LA MARNE ARTISTE

CINÉMIX - BABYLON

(FR) (NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ)

(CRÉATION) DIM. 17 JUIN | 18:00

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

GARE SAINT SAUVEUR - lille3000, LILLE entrée libre sur réservation

© Prieur de la Marne

19.05.18 12-09-17 : Nuit Européenne 28 & 29.06.18 :: Le Voyage à : Paris des 12-09-17 Paris Musées,12-09-17 Musée du: Lam, Nantes (FR) : Lille Lille 12-09-17 Villeneuve d’Ascq (FR) 12-09-17 : Marseille 12-09-17 : Marseille 15.06.18 : Festival Pyramid, Place du 12-09-17 : Lyon 12-09-17 : Lyon Cosmos, La Grande Motte (FR)

Après Freaks en 2017, De la Marne signe un nouveau cinémix et met en musique une des quatre parties du film Intolérance de D. W. Griffith (1916). Le disc-jockey s’est concentré sur l’époque consacrée à Babylon. Outre ses aspects de super production de l’époque, Babylon constitue une très belle fable sur la condition féminine et le harcèlement, le dévouement et le sacrifice que le dj rémois se charge de remettre en perspective avec une bande son personnelle et contemporaine, de nouveaux sous-titres et une guest de premier plan dans le rôle du narrateur. Pour les amateurs de folk songs et de rock indépendant.

Prieur de la Marne est un personnage atypique dans le paysage musical, sorti de l’imagination d’un ex-directeur artistique. Dans une autre vie il développait le festival des Musiques du Temps Présent Elektricity et accompagnait la scène de Reims dont il est originaire. Il a notamment participé à l’émergence d’artistes comme Brodinski, The Shoes ou encore The Bewitched Hands. Depuis maintenant trois ans il campe ce disc jokey, entraineur hussard, mais aussi story teller sur les ondes de France Culture, historien du son de l’image pour les 40 ans du Centre Pompidou, sampleur moderne des images de Jacques Tati pour l’Institut Français de Los Angeles et dj sur chaise de surveillant de baignade pour la Route du Rock ou les Nuits Secrètes. En juin 2017 il a endossé un rôle de curateur musique pour le festival Latitudes Contemporaines. En 2018, Prieur de la Marne s’attèle à conjuguer ses passions pour la musique et le cinéma. Il propose désormais des cinémixes atypiques sur Salomé (Charles Bryant, 1923), Intolérance (DW Griffith, 1916), et il continue de tourner avec L’Opérateur (Buster Keaton, 1928) et Freaks (Tod Browning, 1932). Il prépare également la bande son du prochain spectacle d’Anne Collod consacré à Ruth Saint Denis.

33


À NOUS DEUX MAINTENANT (2017)

ARTISTE JONATHAN CAPDEVIELLE

MAR. 19 JUIN | 20:00

(NATIONALITÉ) (FR)

Coréalisation

LE GRAND SUD, LILLE 12 / 8 / 5 € | 180’

© Pierre Grosbois

Jonathan Capdevielle s’empare d’Un crime, écrit par Georges Bernanos en 1935, et le tire vers les questions qui peuplent son univers théâtral. Dans ce polar qui se détache du réalisme du roman policier classique, l’enquête tourne autour de la figure énigmatique du curé de Mégère, personnage aussi trouble que charismatique. Après Saga, Jonathan Capdevielle poursuit son enquête sur les liens qui unissent autobiographie et écriture fictionnelle, s’intéressant à la part d’enfance qu’un auteur vient convoquer pour créer ses personnages. Avec À nous deux maintenant, il met en scène Bernanos lui-même, naviguant dans son œuvre. Grâce à un synthétiseur, Jonathan Capdevielle agit directement sur l’environnement sonore de la pièce et l’entraîne vers le fantastique. Polyphonie de voix interprétée par cinq comédiens qui jonglent entre les rôles, À nous deux maintenant propose une vision hallucinée et sombre de la religion catholique, hantée par le secret et la transgression

16.05.18 > 18.06.18 : Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles (BE) 23 > 25.05.18 : Le Quai, CDN Angers (FR)

6.10.18 : Théâtre Le Liberté, Toulon (FR) 23 & 24.01.19 : CDN Lorient (FR) 5.02.19 : Le Parvis scène nationale Tarbes-Pyrénées (FR)

Formé à l’École supérieure Nationale des arts de la marionnette, Jonathan Capdevielle a été interprète dans plusieurs mises en scène (de Lotfi Achour, Yves-Noël Genod…) et est le collaborateur de Gisèle Vienne depuis ses débuts (il a été interprète dans quasiment toutes ses pièces). Après avoir créé quelques évènements/performances, il commence à développer son propre travail en 2009, qui mêle autofiction, récits et histoires intimes, en s’appuyant sur l’imitation et des références venues de la culture populaire. Il crée en 2007 la performance-tour de chant Jonathan Covering au Festival Tanz im august à Berlin, point de départ de sa pièce Adishatz/Adieu, créée en janvier 2010 au festival C’est de la Danse Contemporaine du Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi Pyrénées. Il répond ensuite à deux invitations. En novembre 2011, il présente Popydog, créé en collaboration avec Marlène Saldana au Centre National de la Danse – Pantin et en août 2012, sur une proposition du festival far° - festival des arts vivants de Nyon (Suisse), il propose Spring Rolle, un projet in situ avec Jean-Luc Verna et Marlène Saldana. Avec Saga (février 2015), Jonathan Capdevielle ouvre un nouveau chapitre du récit autobiographique en travaillant sur des épisodes du Roman familial, avec ses personnages emblématiques et ses rebondissements. Une exploration des frontières entre fiction et réalité, entre présent et passé. Actuellement il présente à nous deux maintenant, une adaptation du roman Un crime de Georges Bernanos, créée en novembre 2017.

D’après le roman Un Crime de Georges Bernanos Conception, adaptation et mise en scène Jonathan Capdevielle Interprétation Clémentine Baert, Jonathan Capdevielle, Dimitri Dore, Jonathan Drillet, Arthur B. Gillette (en alternance avec Jennifer Hutt), Michèle Gurtner Conseiller artistique - Assistant à la mise en scène Jonathan Drillet Conception et réalisation scénographique Nadia Lauro Construction scénographique Les Ateliers de Nanterre-Amandiers - Marie Maresca, Michel Arnould, Gabriel Baca, Théodore Bailly, Mickaël Leblond Création Lumières Patrick Riou assisté de David Goualou Création sonore et musicale Vanessa Court, Arthur B. Gillette, Jennifer Hutt, Manuel Poletti Composition musicale Arthur B. Gillette Régie son Vanessa Court Collaboration informatique musicale IRCAM Manuel Poletti Synthétiseur Modulaire Ray imaginé et construit par Benoit Guivarc’h avec les circuits de Ray Wilson Costumes Colombe Lauriot Prévost Régie générale Jérôme Masson Regard extérieur Virginie Hammel Production, diffusion, administration Fabrik Cassiopée – Isabelle Morel, Manon Crochemore

34


Edito

L’Été au LaM

Du 21 juin au 16 septembre 2018, le musée donne rendez-vous à tous les habitants de la métropole dans son parc transformé, animé et habité par les artistes. L’occasion rêvée de partager des moments festifs et conviviaux à une période où l’offre culturelle se fait rare. Cette année, L’Été au LaM vous convie à cinq rendez-vous festifs et gratuits ! Au programme : un week-end placé sous le signe de la musique avec un concert inédit, à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle exposition du musée, Débris-Collages : récupérer, assembler et reconstruire ! Et pendant tout l’été, une programmation alléchante ouverte à tous : cinéma en plein air, nuit des étoiles, concerts, spectacles, ateliers en famille et bal populaire… Plus d’informations : http://ete.musee-lam.fr/ Informations pratiques : LaM – Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut 1 allée du musée 59650 Villeneuve d’Ascq Du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h (horaires étendus à l’occasion des week-ends thématiques de juin, juillet, août et septembre)

35


DANS LE CADRE DE L’OUVERTURE DE LA SAISON ÉTÉ AU LAM

MOHAMED LAMOURI & GROUPE MOSTLA (DZ / FR) + PRIEUR DE LA MARNE (FR)

LIVE + DJ SET JEU. 21 JUIN | 20:30 LAM, LILLE MÉTROPOLE MUSÉE D’ART MODERNE entrée libre

12-09-17 : Paris 12-09-17 : Lille 12-09-17 : Marseille 12-09-17 : Lyon

Prieur de la Marne vous présentait l’an passé le chanteur Mohamed Lamouri, le voici de retour au LaM accompagné du Groupe Mostla pour fêter la musique. Hier, il se cachait derrière son synthé. Désormais il occupe l’espace en laissant libre court à son désir de danser et son énergie. Sur scène le Groupe Mostla transforme les ritournelles de Mohamed en pop songs à géométries variables.

12-09-17 : Paris 12-09-17 : Lille 12-09-17 : Marseille 12-09-17 : Lyon

Tous les passagers habitués de la ligne 2 l’ont déjà entendu. Mohamed Lamouri joue des reprises de Michael Jackson et des chansons en arabe avec son synthés sur le dos. C’est le genre de musicien itinérant du métro qui nous fait enlever notre casque pour l’écouter le temps de quelques morceaux. Un passager de la ligne a remarqué le chanteur et musicien et a décidé de l’éditer sur La Souterraine, un collectif-label de chanson française expérimentale dont Benjamin Caschera est le fondateur. Mohammed chante en arabe, tant pis, La Souterraine n’en a que faire, le raï sentimental de l’Algérien est tellement beau que l’équipe décide de le soutenir en publiant deux mixtapes disponibles à prix libre. Mohamed Lamouri a ensuite collaboré sur le titre Tgoul maaraft avec le Groupe Mostla, un trio guitare/basse/batterie formé de Baron Rétif, Mocke et Benjamin Glibert d’Aquaserge, et c’est désormais entouré de ces musiciens qu’il se produit.

19:00 > Vernissage de l’exposition DébrisCollages et ouverture de la saison été au Lam

36


DANS LE CADRE DE L’OUVERTURE DE LA SAISON ÉTÉ AU LAM

BLANK PLACARD DANCE, REPLAY (2016)

ARTISTE ANNE COLLOD (NATIONALITÉ) (FR)

SAM. 23 JUIN | 15:30 Coréalisation

LAM, LILLE MÉTROPOLE MUSÉE D’ART MODERNE entrée libre | 120’

2 & 3.09.17 : Antidote – the Festival of Dangerous Ideas –, Opéra de Sydney (AUS) 27.08.17 : Tanz im August, Berlin (DE) 13.10.18 : Kaaitheater, Bruxelles (BE)

© Dajana Lothert

30.04.16 : Centre Pompidou, Paris (FR) 6 & 7.05.17 : Festival Zürich tanzt (CH) 14 & 16.05.17 : Festival Tanztage, fabrik Potsdam (DE) 26 & 27.05.17 : FTA, Montréal (CAN)

Diplômée en biologie et en environnement, Anne Collod danse pour différents chorégraphes (Pierre Deloche, Philippe Découflé, Stéphanie Aubin, Hélène Cathala et Fabrice Ramalingom), puis co-fonde le Quatuor Albrecht Knust (1993- 2001), collectif d’interprètes dédié à la recréation d’œuvres chorégraphiques du début du XXe siècle. En 2001, elle recrée plusieurs danses chorales allemandes des années 30, et continue en parallèle à collaborer avec divers chorégraphes (Boris Charmatz, Cécile Proust, Alain Michard, Laurent Pichaud). À partir de 2003, elle poursuit un travail de réinterprétation d’œuvres chorégraphiques du 20e siècle en l’axant sur les « utopies du collectif ». Ce thème l’amène à fonder l’association …& alters , qui articule dans ses projets recherche, pédagogie et création, et l’incite à rencontrer la chorégraphe américaine Anna Halprin, pionnière de la danse post-moderne. Elle débute alors un travail au long cours avec elle : Le projet Empreintes à partir de l’une des œuvres majeures d’Anna Halprin ; La réinterprétation in-extenso de Parades and Changes en dialogue avec Anna Halprin et Morton Subotnick, créée en 2008 à la Biennale de la danse de Lyon, présentée au Festival d’Automne à Paris, parades & changes, replays est suivie en 2011 d’une nouvelle version parades & changes, replay in expansion, qui tourne depuis en France et à l’étranger. parades & changes, replays a été récompensée par un Bessie Award à New-York en 2010.

La Blank Placard Dance est créée par Anna Halprin à San Francsico à la fin des années 60, en réaction à la guerre du Vietnam et en écho au mécontentement social qui secoue le pays. Il s’agit d’une marche silencieuse effectuée par une vingtaine de danseurs portant des pancartes blanches, vierges de toute inscription, et défilant dans les rues les plus animées de la ville. À la question des passants « Contre quoi protestez-vous ? » les danseurs leur retournent l’interrogation « Contre quoi voulez-vous protester ? » et collectent leurs réponses. Le cortège est également accompagné par une dizaine de musiciens. Cette performance est emblématique du cycle de travail mené à partir de 1965 par la chorégraphe américaine qui explore la dimension politique de la performance et son inscription dans l’espace urbain, à la croisée du happening, du théâtre de rue et de l’art activiste. Départ de la performance dans le centre de Lille à 15:30 - Fin du parcours et arrivée au Lam vers 17:00 Navette gratuite au départ du Muziek centrum Track de Courtrai vers le Lam à 15:00. Visite de l’exposition + Blank Placard Dance, Replay puis navette retour à 18:30 pour la programmation à BUDA. Réservation auprès du BUDA : +32 56 22 10 01

Une performance de association .... & alters en collaboration avec La Magnanerie (Paris) Œuvre d’origine Blank Placard Dance (1967) de Anna Halprin Direction artistique et recréation Anne Collod Collaboration artistique Cécile Proust Administration, production et diffusion - La Magnanerie : Julie Comte, Anne Herrmann, Victor Leclère et Martin Galamez avec la participation d’une trentaine d’amateurs et d’une fanfare de la métropole lilloise 37


Edito

Almost Summer Festival - BUDA Centre d’Arts

Dans le programme de Almost Summer Festival, qui se déroulera du 14 au 16 juin, puis du 22 au 24 juin, il y a des spectacles de danse et de théâtre dans des salles; des concerts et des films dans des jardins; des soirées cocktails sur des terrasses; des spectacles pour enfants et d’autres par des enfants. Dans ce programme, il y a du temps pour voir des choses et aussi du temps pour ne rien faire, s’asseoir dans l’herbe, manger, boire, discuter. Almost Summer c’est un quasi festival d’été ou un festival de presque l’été. On ne sait pas vraiment. Mais c’est probablement un endroit où il fait bon rester un peu. Un festival comme un prétexte pour se laisser emporter ailleurs en attendant que les vacances arrivent - pour de bon. Plus d’informations : http://www.budakortrijk.be/nl Informations pratiques : BUDA Centre d’Arts Kapucijnenstraat 10 8500 Courtrai

38


DANS LE CADRE DU ALMOST SUMMER FESTIVAL

CONVERSATIONS DÉPLACÉES (2017)

ARTISTE ARTISTE IVANA MÜLLER

VEN. 22 JUIN | 20:30 BUDA CENTRE D’ARTS, COURTRAI (BE) 12 € / jour - 8 € / jour pour les -12 ans 60’ en anglais surtitré français

(NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ) (FR / HR)

©Rolf Arnold

19 & 20.01.18 : PNEU Festival / 25 & 25.10.18 : Tanzfabrik / ARGEkultur, SZENE Salzburg (AT) Uferstudios, Berlin (DE) 12-09-17 : Paris 12-09-17 : Paris 24.01.18 : Tendance Europe, Maison 27 > 29.11.18 : Kaaitheater, 12-09-17 : Lille 12-09-17 : Lille de la culture, Amiens (FR) Bruxelles (BE) : MarseilleThéâtre 01.20 12-09-17 : MarseilleDona 26.01.18 12-09-17 : Festival Pharenheit, : Teatro nacionale 12-09-17 : Lyon 12-09-17 : Lyon Le Passage, Fécamp (FR) Maria II, Lisbonne (PT) 22 & 23.08.18 : FAR° Festival des Arts Vivants, Nyon (CH)

Avec cette nouvelle création inspirée par le genre littéraire du 18e siècle du conte philosophique, Ivana Müller, en collaboration avec Hélène Iratchet, Julien Lacroix, Anne Lenglet et Vincent Weber, propose une réflexion personnelle et décalée sur le monde dans lequel nous vivons en prenant comme point de départ notre relation avec la nature. Interprétée par quatre humains et une plante, Conversations déplacées est une allégorie qui se déroule dans un univers inhabituel, voire absurde, ponctuée de rencontres inattendues. Durant le spectacle on accompagne un groupe d’êtres vivants tout au long d’un chemin qu’ils parcourent ensemble depuis des jours, des semaines, des mois, des années, en remettant en cause leurs relations avec des concepts comme Nature, Travail, Illusion, Racines, Résistance.

Ivana Müller est chorégraphe, metteure en scène et auteure. Elle était artiste associée à la Ménagerie de verre à Paris en 2017. Elle a créé depuis 2002 une quinzaine de pièces de théâtre et de danse qui ont été jouées en Europe, USA et Asie. Parmi ces spectacles on peut citer How Heavy Are My Thoughts (2003), While We Were Holding It Together (2006), 60 Minutes of Opportunism (2010), Partituur (2011), In Common (2012), We Are Still Watching (2012), Positions (2013), Edges (2016) et Conversations déplacées (2017). En 2007, Ivana reçoit le prix Charlotte Koehler pour la totalité de son œuvre, ainsi que le prix Impulse Festival et Goethe Institute pour sa pièce While We Were Holding It Together. Si son travail est souvent expérimental, radical et formellement innovant, l’idée du mouvement et du corps reste au centre de son intérêt artistique. Ivana Müller travaille souvent en collaboration avec d’autres artistes et théoriciens, tels David Weber-Krebs, Sarah van Lamsweerde, Jefta van Dinther, Paz Rojo, la philosophe Bojana Kunst et d’autres. Ivana Müller est d’origine Croate. Elle vit à Paris et travaille à l’international.

Navette gratuite au départ du Muziek centrum Track de Courtrai vers le Lam à 15:00. Visite de l’exposition + Blank Placard Dance, Replay puis navette retour à 18:30 pour la programmation à BUDA. Réservation auprès du BUDA : +32 56 22 10 01 Conception, texte et chorégraphie Ivana Müller en collaboration avec Hélène Iratchet, Julien Lacroix, Anne Lenglet et Vincent Weber Interprètes Katja Dreyer, Julien Lacroix, Anne Lenglet et Vincent Weber Collaboration artistique Jonas Rutgeerts Création lumière, régie générale Martin Kaffarnik Création sonore Cornelia Friederike Müller Assistance artistique Alisa Hecke Remerciements à Nicolas Boehm, Nils De Coster, Peter Hewitt, François Maurisse Production I’M COMPANY (Matthieu Bajolet & Gerco de Vroeg) 39


DANS LE CADRE DU ALMOST SUMMER FESTIVAL

À TRAVERS L’AUTRE

LES MYBALÈS

(étape de création) SAM. 23 JUIN | 20:00 BUDA CENTRE D’ARTS, COURTRAI (BE) 12 € / jour - 8 € / jour pour les -12 ans 15’

©Victoriano Moreno

(CG)

Dans la continuité de leur premier spectacle « Illusion », Les Mybalés explore ces représentations si différentes d’une culture à l’autre. Elles interrogent les jumeaux sur leurs sentiments, leur manière de vivre et leur construction identitaire. C’est une profonde démarche, pour comprendre et comparer les différentes relations entre jumeaux, qui nourrira leur spectacle des émotions et sentiments qui les lient. Les Mybalés transcendent les danses house, afro et hip hop dont elles s’inspirent pour créer une gestuelle propre à leurs personnages ; de laquelle naît une poésie naïve et touchante. Les émotions qui les traversent nourrissent leur danse et nous font voyager dans leur univers et dans leur histoire.

23.02.18 : Festival Afropolitan, BOZAR, Bruxelles (BE)

24.03.18 : Festival Francophoniriques III, Théâtre des Doms, Avignon (FR)

Les Mybalès, soeurs jumelles, commencent leur parcours de danseuses en 2010 à la Gare du Luxembourg à Bruxelles. Les deux sœurs jumelles s’entraînent avec des danseurs connus au sein du milieu hip hop belge. En quête d’expériences, elles participent à des battles, tels que le Juste Debout et le Battle Show Yaa en Allemagne. En 2012, Zach Swagga repère leur duo et leur fait découvrir la culture house et le milieu de la création. Dès lors, Nathalie et Doris souhaitent s’initier à la création de spectacle. Elles se tournent alors vers l’asbl Lezarts Urbains qui les intègre au projet européen 7Steps. Dans ce cadre, elles entrent en résidence avec la chorégraphe française Marion Motin et composent une première forme de 12min. La première représentation au Festival Lezarts Urbains 2014 s’inspire de leur complicité et de leurs fortes personnalités. Ce propos se traduit par une danse instinctive propre au langage hip hop avec des réminiscences afro, on y reconnaît la touche de Marion Motin. Ce spectacle intitulé par la suite Illusion attise l’intérêt des professionnels et sera diffusé dans des festivals de renommée en Europe de 2014 à 2017 : Festivals Kalypso et Karavel en France, Festival B.Supreme à Londres, Festival Spin Off à Ams- terdam, Festival Lezarts Urbains et Festival XS à Bruxelles. Suite à ce spectacle, Les Mybalés sont sollicitées pour plusieurs collaborations : avec Rodolphe Coster, musicien et Ben Furi, danseur et chorégraphe belge, ainsi qu’avec Junior Mthombeni, metteur en scène, pour le spectacle Malcolm X et Badi, rappeur belge. En 2017, à l’occasion du Festival Afropolitan à Bozar, elles décident de se lancer dans une nouvelle création.

Navette gratuite au départ du métro Mairie de Lille à 18:30, retour après EVOL. Réservation obligatoire sur la billeterie en ligne du festival.

Chorégraphes et interprètes Doris et Nathalie Bokongo Nkumu dites Les Mybalés Production ASBL Lezarts Urbains 40


DANS LE CADRE DU ALMOST SUMMER FESTIVAL

ARTISTECROIZÉ CLAIRE

EVOL (2016)

(NATIONALITÉ) (FR / BE)

SAM. 23 JUIN | 20:00 BUDA CENTRE D’ARTS, COURTRAI (BE) 12 € / jour - 8 € / jour pour les -12 ans 70’

20 & 21.04.18 : De Singel, Anvers (BE) 29.05.18 : STUK, Leuven (BE) 21.07.18 : Tanzfaktur, Köln (DE) 16 > 20.10.18 : Théâtre de la Bastille, Paris (FR)

©Joeri Thiry

22.03.18 : CC De Spil, Roeselare (BE) 24.03.18 : CC Casino, Koksijde (BE) 28 & 29.03.18 : KC Nona (i.s.m Cultuurcentrum Mechelen) (BE) 12 & 13.04.18 : Festival Tweetakt, Utrecht (NL)

Claire Croizé est diplômée de l’école P.A.R .T.S en 2000, après avoir été artiste en résidence au sein du wpZimmer, elle fonde la compagnie Action Scénique en 2008, avec Nada Gambier et Etienne Guilloteau. En 2017, Claire et Etienne poursuivent leur collaboration étroite sous un nouveau nom, ECCE. La philosophie de ECCE repose sur le mouvement et la physicalité du corps en lien avec une source extérieure qui peut être musicale ou littéraire ; leur but est de montrer le danseur en tant qu’individu pensant, s’émouvant et se mouvant. Une sélection des précédentes productions de Claire Croizé sont Affected (2006), The Farewell (2009, Prix Jardin d’Europe) et Primitive (2014).

EVOL a germé dans le silence, sur les mots du poète allemand du XIXe siècle, Rainer Maria Rilke. Ce n’est que dans une phase ultérieure du processus de création que Claire Croizé y a intégré la musique de David Bowie. Quatre danseurs racontent avec leur corps la première des Élégies de Duino de Rilke et représentent les personnages. Au son de la musique de Bowie, les mouvements suggestifs revêtent une signification nouvelle, comme si les danseurs donnaient à des chansons connues comme Life on Mars ou Five Years une teneur nouvelle et bien à eux. Claire Croizé emprunte le titre EVOL à l’album éponyme de Sonic Youth. Le terme est à la fois l’inverse de LOVE et un raccourci du mot évolution. Les deux concepts sont au cœur de cette création d’une grande tendresse sur des chansons de David Bowie. Un spectacle de danse raffiné, poétique et généreux. Navette gratuite au départ du métro Mairie de Lille à 18:30, retour après EVOL. Réservation obligatoire sur la billeterie en ligne du festival.

Concept et chorégraphie Claire Croizé Créé avec et dansé par Claire Godsmark,Youness Khoukhou, Emmi Väisänen et Jason Respilieux Dramaturgie Etienne Guilloteau Création lumière Jan Maertens Costumière Anne-Catherine Kunz Techniciens en tournée Jan Maertens et Tom Bruwier Production Action Scénique vzw (2008-2016) - ECCE vzw 41


DANS LE CADRE DU ALMOST SUMMER FESTIVAL

BLIND CINEMA (2015)

BRITT HAZIUS

DIM. 24 JUIN | 14:00 & 17h00 BUDA CENTRE D’ARTS, COURTRAI (BE) 12 € / jour - 8 € / jour pour les -12 ans 60’ en néerlandais

(DE)

© Maria Baranova

Imaginez : vous êtes assis dans l’obscurité d’une salle de cinéma, les yeux bandés. Derrière vous, un enfant vous décrit en chuchotant les images du film qui s’anime sous ses yeux. Accompagné par la trame sonore qui ne comporte pas de dialogues, il cherche les mots justes pour faire naître dans votre esprit les images d’un film que vous ne verrez jamais. Une expérience intime et sensible qui repose sur la rencontre fragile des imaginaires et le partage des espaces physiques et inventés du cinéma.

11 & 12.10.17 : FIBA International 24, 25 & 31.01.18 & 1-02-18 : PUSH Festival Buenos Aires, El Cultural San International Performing Arts Festival, Martín (AR) Vancouver (CA) 5 & 6.05.18 : Festival Donau, Krems (AT)

Après l’achèvement d’un diplôme à l’École des Beaux-Arts de Chelsea à Londres en 2002, Britt Hazius explore la photographie, la vidéo et la performance artistique. Son travail se réfère ou prend souvent la forme d’une image animée, techniquement ou conceptuellement, explorant des idées autour de la langue, l’interprétation et le potentiel des contradictions, des ruptures, des écarts et de la (dés)information. Dans le cadre de sa pratique elle a collaboré avec de nombreux artistes plasticiens, interprètes, directeurs de théâtre, musiciens, danseurs et elle est engagée dans des collaborations visuelles et sonores avec le collectif "Not Applicable Artists". Depuis l’achèvement d’un master en Photographie et Cultures Urbaines à l’Université Goldsmiths à Londres en 2005, elle travaille comme chercheuse au Studio INCITENT (Enquête Critique de l’Ethnographie).

Direction et conception Britt Hatzius Dramaturgie Ant Hampton Film/ Son Britt Hatzius, Simon Arazi, Boris Belay, Maxim, Duncan Speakman Design et production Britt Hatzius, Maria Koerkel, Gert Aertsen 42


DANS LE CADRE DU ALMOST SUMMER FESTIVAL

MIET ARTISTE ARTISTE WARLOP

BIG BEARS CRY TOO (2018)

(BE) (NATIONALITÉ) (NATIONALITÉ)

DIM. 24 JUIN | 18:00 BUDA CENTRE D’ARTS, COURTRAI (BE) 12 € / jour - 8 € / jour pour les -12 ans 60’

12-09-17 : Paris

12-09-17 : Paris

25 & 26.05.18 : Auawirleben, 12-09-17 : Lille Bern (CH) 12-09-17 Marseille 29 & 30.05.18 :: TANDEM scène 12-09-17 : Lyon (FR) nationale, Arras/Douai 7 & 8.06.18 : Charleroi Danse (BE)

© Miet Warlop

21.04.18 > 13-05-18 : hetpaleis, 12-09-17 : Lille Anvers (BE) 12-09-17 : Marseille 16 > 20.05.18 : Doomzaal, Vooruit, 12-09-17 : Lyon Gand (BE)

Dans le monde revu et corrigé par Miet Warlop, les ventilateurs chantent, les tables portent des talons hauts et les tubes de peinture explosent sur scène. Cette artiste plasticienne et performeuse installée à Gand élabore des pièces fantasques, dopées par un humour pince-sans-rire. Pour la première fois, elle crée un spectacle à destination du jeune public. Pour cela, elle s’empare d’un totem de l’enfance : l’ours en peluche. Accompagnée de deux grands nounours et de fantômes, cette magicienne réunit une glace à la fraise immense, une langue géante et un costume à quatre pattes. Une poésie délicate et décalée, dont l’esthétique n’est pas sans rappeler un certain Michel Gondry. Dans Big Bears Cry Too, même les larmes sont une matière qu’on peut transformer. Qu’est-ce qui nous rend heureux ou triste ? Le chagrin peut-il nous faire du bien ?

Miet Warlop, née en 1978 à Torhout, est une artiste visuelle diplômée de l’Académie royale des Beaux-Arts de Gand. En 2004, elle a remporté le prix du jury du KASK Franciscus Pycke et celui du Jeune Théâtre du Theater aan Zee d’Oostende pour Huilend Hert, son spectacle de fin d’étude. Elle développe des spectacles extrêmement visuels dans lesquels elle explore les potentialités scéniques et performatives des œuvres plastiques, créant in vivo des expériences sculpturales et sensibles. Habituée du festival et ex artiste Latitudes Prod., elle a présenté durant le festival Latitudes Contemporaines Springville, Mystery Magnet et Fruits of Labor.

Chorégrahie et mise en scène Miet Warlop Performer Wietse Tanghe / Christian Bakalov Images, objets Barbara Vackier, Ian Gyselinck, Lila John, Karolien Nuyttens, Geert Viaene (Amotec) Lumière Henri Emmanuel Doublier Outside Eye Danai Anesiadou Coordination technique Hugh Roche Kelly Production Seppe Cosyns Musique Joppe Tanghe, Pieter De Meester Production et réalisation technique hetpaleis 43


Lâ&#x20AC;&#x2122;action culturelle


Avec son festival annuel et son bureau de production, Latitudes Contemporaines présente des propositions qui reflètent notre société et adapte tout au long de l’année des espaces de vie et de rencontre. À ce titre, le service d’action culturelle tisse chaque année des liens solides avec des professionnels de l’action sociale, de l’éducation, de la formation et de la santé. À l’occasion de cette nouvelle édition qui met en lumière à la fois la jeunesse et l’hospitalité, nous irons donc à la rencontre de jeunes, qu’ils soient habitants de la métropole avec le spectacle participatif Gâchette du bonheur, étudiants (comme ceux de l’Esa et de Lille 3), mineurs isolés qui pour certains sont accompagnés par l’ALEFPA (accueillis en stage pendant le festival ou participants), lycéens des Hauts-de-France avec les propositions PEPS, accompagnés par une clinique comme celle de Lautréamont, ... avec cette question sous jacente : qu’est-ce qu’être jeune aujourd’hui ? En gardant toutefois à l’esprit que Latitudes Contemporaines œuvre à destination de tous les publics !

PRÉSENTATION PUBLIQUE + APÉROMIX JEU. 17 MAI | 19:00 GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 Rendez-vous au cinéma de la Gare Saint Sauveur pour une présentation publique autour de la programmation du festival le 17 mai à 19h. La soirée sera suivie d’un Apéromix organisé par Kubebe et Diederdas en collaboration avec Le Bistrot de St So.

ATELIERS & WORKSHOPS

Les ateliers de gravure mobile le pressing Mai - juin - Clinique Lautréamont - Loos

Habité avec François Lewyllie et les jeunes de l’ALEFPA 6 juin, 19:30 - maison Folie Wazemmes - Lille

En lien avec notre édition 2018 consacrée à la jeunesse et au spectacle Gâchette du bonheur, Latitudes Contemporaines a imaginé avec la Clinique Lautréamont un cycle d’ateliers de pratique artistique avec des jeunes adolescents durant les mois de mai et juin. En complicité avec l’illustrateur Paul Parant, initiateur des ateliers de gravure mobile le pressing, chacun livrera un bout de lui-même et découvrira une technique originale autour de l’image imprimée. L’ensemble des réalisations sera présenté sous forme d’exposition à la maison Folie Wazemmes.

Entre avril et juin, les jeunes de l’ALEFPA iront à la rencontre de l’artiste plasticien et performeur François Lewyllie lors d’un workshop à la maison Folie Wazemmes. Ensemble ils construiront une forme chorégraphique unique autour de la thématique de la mobilité et de la relation à l’autre : Comment faire pour se sentir chez soi ? Comment la résidence est perméable à l’endroit où elle se trouve ? Qu’est-ce qui reste ? Qui je suis ? Qu’est-ce qui fait me sentir dans un chez moi ? Ensemble, François Lewyllie et les jeunes jouerons avec un espace pour que tour à tour il se meuble en fonction de chacun. Afficher, s’installer, inviter, recevoir, organiser un espace, faire qu’il soit habité pour qu’un lieu devienne « chez soi » même par dépit... La restitution du projet sera présentée lors de l’inauguration du festival dans la salle d’exposition de la maison Folie Wazemmes.

Workshop de Roukasskass 15 juin, 18:00 > 20:00 - Gare Saint Sauveur - Lille En écho au Roukasskass Club présenté à la Gare Saint-Sauveur le 15 juin à 21h30, Pohé Bah aka Ordinateur, interprète et maitre du Roukasskass vous propose une initiation à cette danse urbaine ivoirienne issue de la musique, des danses, de la culture voire de la philosophie du Coupé-Décalé. Les participants du workshop peuvent ainsi devenir les ambassadeurs de cette soirée inédite et acrobatique : une invitation à découvrir les codes de ces danses urbaines au plus près de ces artistes qui nous transportent dans un ailleurs vibrant.

45


SPECTACLES PARTICIPATIFS

PARCOURS ET SENSIBILISATIONS

Chaque année, l’accueil de projets participatifs durant le festival est l’occasion de collaborer avec différentes associations, partenaires, amateurs et habitants de la métropole Lilloise.

Avec de nombreux partenaires En lien avec la programmation, l’équipe de médiation conçoit des dossiers pédagogiques et propose des interventions et parcours auprès de différents publics. Ces temps de sensibilisation permettent un accueil adapté à tous a n de mieux appréhender leur venue sur le festival.

Gâchette du bonheur 6 & 7 juin, 20:00 - maison Folie Wazemmes - Lille Ils ne sont pas comédiens et ont entre 18 et 23 ans. Ils répondent à des questions sur leurs amours, leurs inquiétudes, leur vision du futur, la famille. Comment pouvons-nous être heureux ? Et surtout comment pouvons-nous être heureux dans une société qui ne l’est pas ? Entre le 30 mai et le 7 juin, les 12 jeunes rencontrent, lors des répétitions, l’équipe de João Galante et Ana Borralho à la maison Folie Wazemmes. Venez découvrir leurs rêves, leurs attentes à une période de leur vie faite de stress, pression, conflits, risques, défis, questionnements identitaires, nouvelles expériences...

Avec le documentaire Artistes et Laïcité En concertation avec les collèges et lycées, nous proposons aux élèves d’explorer la question de la laïcité dans la création artistique. Un documentaire Liberté dans la contrainte du monde, artistes et laïcité (26’) écrit et réalisé par Marie-Laure Marquis-Lainé est proposé comme support à l’intervention. S’en suit un temps de débat autour des questions soulevées par celui- ci : à quoi sert la laïcité au regard de la création artistique ? Quel est le rôle des artistes et des œuvres d’art dans notre société ?

Blank placard dance, replay 23 juin, 15:30 - LaM - Villeneuve d’Ascq

Avec les stages conventionnés pendant le festival

Avec cette déambulation inédite, Anne Collod conduit, en amont de la performance, un atelier avec une quarantaine de participants afin de leur transmettre la partition de la Blank placard dance. Tous sont invités à développer et affiner les outils de prise de conscience et d’écoute nécessaires à la pratique de cette performance et à faire connaissance avec l’œuvre d’Anna Halprin. La formation musicale travaille en parallèle à l’interprétation d’un répertoire d’airs contestataires. Rendez-vous au LaM pour échanger ensemble sur ce qui nous met en mouvement aujourd’hui.

Conjointement avec les professionnels du festival (techniciens et cuisiniers) ainsi que les éducateurs, nous proposons aux jeunes de l’Alefpa des stages conventionnés en catering, technique et accueil du public tout au long du festival. Ces expériences favorisent la valorisation et le développement de compétences tout en motivant la rencontre et les échanges.

DES PROJETS TOUT AU LONG DE L’ANNÉE La médiation à Latitudes Contemporaines c’est aussi une activité à l’année avec des projets dans les lycées des Hauts-de-France avec le dispositif PEPS (Parcours d’éducation, de pratique et de sensibilisation à la culture dans les lycées) ou encore dans l’arrageois dans le cadre de l’appel à projet contrat de ville dans les quartiers prioritaires de la ville.

Pour plus d’informations : Alice Genty alice@latitudescontemporaines.com Morgan Normand morgan@latitudescontemporaines.com 46


Latitudes Prod.


Latitudes Prod.

Un outil au service de la création contemporaine et des artistes émergents WHAT’S UP ?

Latitudes Contemporaines c’est aussi un bureau de production dédié aux artistes de la scène contemporaine. Nous les accompagnons pendant plusieurs années pour développer avec eux leurs projets artistiques sur les scènes françaises et internationales. Nous mobilisons les compétences d’une équipe sur la stratégie, l’administration, la production, la communication, l’action culturelle, et apportons éventuellement une expertise technique et dramaturgique adaptée.

En 2018, Latitudes Prod se réjouit d’ouvrir son accompagnement au champ musical, grâce à l’arrivée de Prieur de la Marne. Déjà curateur musique pour le festival Latitudes Contemporaines depuis 2017, il conjugue désormais ses passions pour la musique et le cinéma. Il propose des cinémixes atypiques sur des films comme Salomé (Charles Bryant, 1923), Intolérance (DW Grif th, 1916), ou L’Opérateur (Buster Keaton, 1928) et Freaks (Tod Browning, 1932). Il prépare également la bande son du prochain spectacle d’Anne Collod consacré à Ruth Saint Denis. Il a été invité au Musée d’Orsay pour une soirée sur le thème de l’Art Nouveau et sera prochainement au LaM (Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut) avec une nouvelle création vidéo pour la Nuit Européenne des Musées le 19 mai 2018.

Nadia Beugré (chorégraphe) Tania El Khoury (performeuse) Luis Garay (chorégraphe) Kubra Khademi (performeuse, plasticienne) Mehdi-Georges Lahlou (plasticien, performeur et metteur en scène) Kate Moran (comédienne) Prieur de la Marne (DJ, performeur sonore) Yuval Rozman (auteur et metteur en scène) Au cours du festival vous pourrez retrouver :

Nadia Beugré poursuit ses tournées en 2018 avec Quartiers Libres, Tapis Rouge et Roukasskass Club, ainsi que Legacy les 19 et 20 juin au prestigieux Holland Festival d’Amsterdam. Elle commencera la création de sa prochaine pièce, L’Homme Rare, abordant les thématiques de genre, de la stigmatisation et de la normalisation des corps (première au Festival Montpellier Danse 2019). Elle poursuit par ailleurs sa collaboration avec le Vooruit à Gand auquel elle est artiste associée jusqu’en 2022, et porte en parallèle un projet de centre de formation et d’insertion des danseurs de sa Côte d’Ivoire natale, à Grand Bassam.

Nadia Beugré avec Roukasskass Club (création 2018), une invitation à découvrir les codes et origines d’une danse urbaine abidjanaise très spectaculaire, au plus près d’artistes virtuoses à l’humour corrosif. 15 juin, 21:30 - Gare Saint Sauveur - Lille Yuval Rozman avec TBM - Tunnel Boring Machine, une plongée dans les mondes intérieurs d’un palestinien et d’un israélien et pour lesquels le conflit n’est jamais loin. 7 & 8 juin, 20:30 - Théâtre du Nord - L’idéal Tourcoing

Après avoir exposé à Bruxelles, réalisé des performances au Palais de Tokyo à Paris, à La Haye et Amsterdam, à Genève et Rennes, Kubra Khademi a exposé une partie de ses œuvres à Paris dans les vitrines du ministère de la Culture. En août, elle sera en résidence de création au Théâtre National de Bretagne pour y terminer la création de Reperformance dont la première sera présentée en novembre lors du festival Mettre en scène de Rennes. En septembre, elle sera programmée également au Point Ephémère à Paris dans le cadre du festival JERK OFF et à Bruxelles au Festival SIGNAL. De septembre à décembre, Kubra Khademi dirigera également plusieurs ateliers avec des amateurs, axés sur le droit des femmes, et avec des étudiants en arts plastiques.

Kubra Khademi sera en résidence de création et présentera une étape de Reperformance, un voyage dans l’esprit rebelle d’une petite fille afghane pour laquelle la pression familiale et sociale n’est pas vivable sans user de poésie ou de subversion. 13 juin, 20:45 - maison Folie Wazemmes - Lille Prieur de la Marne, avec un nouveau cinémix, Babylon spécialement créé pour le festival, une très belle fable sur la condition féminine et le harcèlement, le dévouement et le sacrifice que l’artiste se charge de remettre en perspective avec une bande son personnelle. 17 juin, 18:00 - Gare Saint Sauveur - Lille

48


Latitudes Prod.

Un outil au service de la création contemporaine et des artistes émergents LATITUDES EXTENDED

Après la reprise de Run Run Baby Run Run au festival Artdanthé de Vanves le 7 avril 2018, MehdiGeorges Lahlou se consacrera à sa prochaine création The Ring Of The Dove au Théâtre de la Foudre du Centre Dramatique de Rouen, dont il est artiste associé jusqu’en 2020. Premières les 8 et 9 novembre, puis au phénix à Valenciennes dans le cadre du Next Festival, les 21 et 22 novembre. La pièce est le fruit d’un joyeux travail de sape des idées reçues, de l’immuabilité des symboles et de l’inaltérabilité des savoirs. Entre chahuts et émerveillements, le public sera entraîné dans l’une des délicates promenades sensorielles dont l’artiste a le secret.

Opérateur culturel repéré et reconnu pour son festival international de la scène contemporaine, Latitudes Contemporaines n’a eu de cesse de se développer depuis sa création et est devenu une référence dans la prescription de l’art vivant. Forte de ses 16 années d’expérience au service de la création artistique, l’association Latitudes Contemporaines propose désormais des événements tout au long de l’année. Tout en préservant l’exigence artistique qui lui est chère, l’ambition de « Latitudes Extended » est de répondre aux sollicitations de ses partenaires et de co-construire une programmation, en dehors de la période du festival. Avec Latitudes Extended notre ambition est aussi de développer, d’étendre notre programmation et nos projets à l’échelle de la Métropole et de la région Hauts-de-France !

Yuval Rozman sera partagé en ce mois de juin entre les représentations de TBM à l’Idéal à Tourcoing avec le Théâtre du Nord et la création de Hate au Théâtre de Vidy à Lausanne, un spectacle de Laetitia Dosch dont il co-signe le texte et la mise en scène. La saison prochaine sera consacrée aux tournées des deux spectacles et vous pourrez retrouver TBM notamment à la Maison de la Culture de Bourges et au Théâtre Garonne à Toulouse. Sa prochaine pièce, la 2e partie d’une trilogie, The Jewish Hour, questionnera la situation des juifs en France aujourd’hui, la panique, le regard vers Israël, et la tradition.

Événements passés 14 décembre 2017 - Cinemovida, Arras Freaks - Cinemix de Prieur de la Marne 13 janvier 2018 - Le Tripostal, Lille Nuit du Tripostal « Xanadu » en partenariat avec lille3000 Performances live François Chaignaud & le Roller Derby Lille + Dj set Rayko & Pablo Contraband

Plus d’informations : www.latitudescontemporaines.com

À venir 19 mai 2018 - Le LaM - Lille Métropole Musée d’Art Moderne, Villeneuve d’Ascq Nuit Européenne des Musées Prieur de la Marne + Giovanni Sample + Pr2B Automne 2018 – Arras Projet en cours

49


Renseignements pratiques


Renseignements pratiques

Explorer les Latitudes

01. maison Folie Wazemmes + 33 (0)3 20 78 20 23 www.maisonsfolie-lille.fr 70 Rue des Sarrazins 59000 Lille, France

02. La rose des vents, Scène nationale Lille Métropole +33 (0)3 20 61 96 96 www.larose.fr Boulevard Van Gogh 59653 Villeneuve-d’Ascq, France

03. L’Opéra de Lille + 33 (0)3 61 21 21 21 www.opera-lille.fr/fr Place du Théâtre 59000 Lille, France

04. La Condition Publique + 33 (0)3 28 33 48 33 www.laconditionpublique.com/ 14 Place du Général Faidherbe 59100 Roubaix, France 51


Renseignements pratiques

Explorer les Latitudes

05. Le Grand Sud + 33 (0)3 20 88 89 90 www.gransud-lille.fr 50 Rue de l’Europe 59000 Lille, France

06. Gare Saint Sauveur | lille3000 + 33 (0)3 28 52 30 00 www.lille3000.eu Boulevard Jean-Baptiste Lebas 59000 Lille, France

07. LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne +33 (0)3 20 19 68 68 www.musee-lam.fr/ 1 Allée du Musée 59650 Villeneuve-d’Ascq, France

08. BUDA Centre d’Arts + 32 (0)2 56 22 10 01 www.budakortrijk.be/fr 10 Rue des Capucins / Kapucijnenstraat 10 8500 Courtrai / Kortrijk, Belgique

09. le phenix scène nationale pôle européen de création - Valenciennes + 33 (0)3 27 32 32 32 www.lephenix.fr Boulevard Henri Harpignies, 59300 Valenciennes, France

10. Le Vivat, scène conventionnée + 33 (0)3 20 77 18 77 www.levivat.net 4 Place Saint-Vaast, 59280 Armentières, France

11. TANDEM scène nationale | Douai + 33 (0)9 71 00 56 78 www.tandem-arrasdouai.eu Place du Barlet, 59500 Douai, France

12. Le Théâtre du Nord - L’Idéal + 33 (0)3 20 14 24 24 www.theatredunord.fr 19 Rue des Champs, 59200 Tourcoing, France 52


Renseignements pratiques

Tarifs et contacts Pour obtenir ses places Par internet : www.latitudescontemporaines.com Au bureau de Latitudes Contemporaines : 57 rue des Stations 59800 Lille - France du mardi au vendredi, de 14:00 à 18:00 Renseignements : billetterie@latitudescontemporaines.com +33 (0)9 54 68 69 04

Grille tarifaire (frais de location non inclus)

Contact presse

L’équipe des Latitudes Contemporaines

Communication et relations presse Delphine Seguin delphine@latitudescontemporaines.com| 0320551862 Marie Litou marie@latitudescontemporaines.com

Président François Frimat Directrice Artistique Maria-Carmela Mini Programmation musique Prieur de la Marne Administration Mélanie Derekeneire Assistante administration Nina Cauvin Médiation Alice Genty Assistante médiation Morgan Normand Production Valentine Lecomte Production Boris Hennion Assistante production - Festival Lauréna De La Torre Partenariats - Développement Flore Taine Communication – Relations presse Delphine Seguin Assistante communication Marie Litou Directeur technique Thomas Margerin

Administration Latitudes Contemporaines 57, rue des Stations 59800 Lille, France Tél. : +33 (0)3 20 55 18 62 accueil@latitudescontemporaines.com www.latitudescontemporaines.com 53


Latitudes Contemporaines remercie l’ensemble des partenaires pour leur soutien

Partenaires institutionnels

Mécènes

Partenaires culturels

Partenaires privés

Partenaires presse

Le festival Latitudes Contemporaines est membre du réseau France Festivals 54

Profile for Latitudes Contemporaines

DP festival 2018  

Dossier de presse - festival Latitudes Contemporaines 2018

DP festival 2018  

Dossier de presse - festival Latitudes Contemporaines 2018

Advertisement