Page 1


C’est toujours un plaisir de saluer le retour des Latitudes Contemporaines qui depuis seize années nous invitent à prendre le pouls des nouvelles propositions et créations du spectacle vivant. Tous les arts sont ici représentés : danse, musique, théâtre et performance. Répartis sur tout le territoire de l’Eurométropole, et désormais en région, les différents sites du festival constituent ainsi un parcours permettant de mesurer le dynamisme et la diversité des lieux dédiés à la diffusion culturelle et des initiatives artistiques actuelles. Autour de quelques figures confirmées, la programmation internationale construite par Maria-Carmela Mini et son équipe s’emploie à donner une indispensable visibilité aux regards posés par de jeunes artistes sur le cours du monde. Chacun peut ainsi profiter d’un temps mariant plaisirs et découvertes en vérifiant que le monde de l’art n’a pas pour fonction que de nous distraire mais de mettre en lumière certains aspects de notre réel pas toujours assez aperçus. L’équipe des Latitudes a choisi pour cette édition 2018 de mettre l’accent à la fois sur la jeunesse et sur la question de l’hospitalité. Ce sont-là deux thèmes forts et nécessairement croisés tant notre futur nous engage à favoriser l’accès de tous à ce que nous pouvons partager de meilleur, à ce que chacun puisse prendre sa part aux possibles ainsi que sa part de responsabilité qui nous obligent en des temps où le besoin de solidarité est sans cesse accru et renforcé par une conjoncture internationale douloureuse. Les artistes exercent à leur façon une vigilance salutaire dont la légitimité est incontestable et cette édition du festival multiplie en réponse les formes participatives et l’accueil d’artistes en exils. Une mention spéciale peut être faite à l’égard des jeunes de l’Alefpa, toujours très impliqués à tous les endroits du festival, sur scène comme à l’accueil du public. Nous nous réjouissons de la perspective de ces rencontres que nous souhaitons stimulantes et humainement enrichissantes pour tous. Bonnes Latitudes 2018 ! Martine AUBRY

Maire de Lille

Damien CASTELAIN

Président de la Métropole Européenne de Lille

Accueillir l’exil Ainsi va le cours du monde : il nous faudra composer de plus en plus avec l’exil. Il y a d’abord l’évidence, sous nos yeux, de l’exil forcé de ceux poussés loin de chez eux par la misère, la guerre ou l’irresponsabilité écologique. Juste sous nos yeux, il se développe trop souvent comme la perpétuation d’un drame initial, imposé par les circonstances, subi, dont nous semblons ici, pour le moment, protégés. Parmi ceux qui ne migrent pas pour le plaisir, se trouvent des artistes porteurs d’histoires à exposer, sur lesquelles faire retour mais aussi à partir desquelles avancer, repartir dans sa tête et dans son corps. Le festival leur ouvre cette année largement ses portes et accueille de Tunisie, de Côte d’Ivoire, d’Afghanistan, d’Iran, de Corée et de l’Est comme du Sud de l’Europe autant de parcours, de corps, de langues pour expérimenter autrement cette humanité qui ne cesse d’œuvrer à elle-même. C’est qu’il ne s’agit pas seulement d’ouvrir les portes pour accueillir mais aussi les fenêtres pour qui veut travailler à son autonomie et se déprendre du piège des représentations qui nous assaillent en ces temps du spectaculaire triomphant. Etre aux aguets, solliciter l’écoute de ce qui vient, vaut pour tout le monde, nous les premiers. Une telle aspiration de rencontre et de mobilité pour soi se doit d’être sans cesse en recherche de ses formes les mieux adaptées. Personne, nous le savons, ne souhaite répondre à une invitation si celle-ci méconnaît l’identité de son destinataire. Nous aimons à penser que celle de l’art, si épris avant tout des commencements, commande de saisir que les plus jeunes d’entre nous, que les sociologues se plaisent à nommer générations X, Y ou Z, transforment notre rapport au temps et aux autres. Les enfants de la révolution numérique, connectés au monde depuis leur poche de jean, ne doivent pas être exilés des scènes contemporaines. Comment les y convier sans ignorer ce qu’ils sont et dans quelles pratiques particulières du monde ils se construisent ? La question hante plusieurs temps de la programmation de cette année et notamment celle de la journée consacrée aux ateliers professionnels organisée le 15 juin. Vous l’avez compris, le festival vous invite à pratiquer l’exil comme exercice de liberté, à le convertir en possibles à explorer. Bon festival aux exilés volontairement en transit ! Maria-Carmela MINI — François FRIMAT


Yuval Rozman TBM – Tunnel Boring Machine © Herve Bellamy

BERLIN Perhaps All The Dragons © Marc Domage

Ivana Müller Conversations déplacées © Bernhard Müller

Prieur de la Marne

Jonathan Capdevielle À nous deux maintenant

© Sylvère Hieulle

© Pierre Grosbois

Anna Halprin / Anne Collod Blank placard dance, replay © Hervé Véronèse

Sasha Waltz KÖRPER

Sorour Darabi FARCI.E

© Bernd Uhlig

© Mehrdad Motejalli

Vincent Dupont Refuge © K Rizos

hetpaleis & Miet Warlop Big Bears Cry Too © Miet Warlop


Marlene Monteiro Freitas Bacchantes (Prélude pour une purge) © Filipe Ferreira

Ivana Müller Hors-Champ © Gerco de Vroeg

Action Hero Oh Europa © Action Hero

Nadia Beugré Roukasskass Club © Martin Argyroglo

Ana Borralho & João Galante Gâchette du Bonheur © Leonor Fonseca

Sarah Maison © Raphael Lugassy

Claire Croizé EVOL © Joeri Thiry

Inne Goris La Maison © Koen Broos


Une architecture ovale, comme un antre ou une chapelle, avec trente écrans posés d’un côté de la table et de l’autre, trente chaises pour le public : trente récits en tête-à-tête.

Après plusieurs ateliers, une dizaine de jeunes du réseau éducatif de l’ALEFPA participent à la création d’une courte forme performative avec François Lewyllie.

Six ! Il existe six maillons entre soi et n’importe quel autre individu sur la terre. Selon la théorie des Six degrés de séparation, six étapes intermédiaires nous séparent de, disons, un tueur à gages français, un directeur de cirque russe, un pianiste célèbre ou un neurochirurgien qui travaille sur les singes. Le groupe BERLIN, spécialiste du théâtre documentaire, a rencontré des personnes de petits et grands récits publiés dans les médias et a construit trente histoires sous forme de trente monologues filmés auxquels la scénographie donne sa cohérence. Une expérience de spectateur atypique et donc inoubliable. 

Pour l’édition 2018, nous avons proposé à François Lewyllie de partager, avec les jeunes, son travail d’auteur et performeur. Ensemble, au cours de plusieurs ateliers, ils développeront leur projet artistique autour de la question d’un lieu Habité. « Nous investirons un espace. On va aménager, inviter, se poser là et s’étonner de ce qui se passe autour de nous. Essayer de trouver un espace commun. Une manière de connecter l’espace personnel et le lieu commun. S’interroger sur la façon dont on peut habiter un espace pour le rendre mobile, perméable, de dessiner nos déplacements à l’intérieur. » François Lewyllie

BERLIN Perhaps All The Dragons 2014 - Belgique

05|06|07 |08 - 06

François Lewyllie

& les jeunes de l’ALEFPA

Habité Présentation unique

action culturelle

MA | ME | JE | VE | 19:00 & 21:00

09 - 06

SA | 15:00, 17:00 & 19:00 Durée : 60’

12 / 8 / 5 e Pour 30 spectateurs. Une annulation, un empêchement… Prévenez-nous !

06 - 06

ME | 19:30 Durée : 20’

entrée libre

La rose des vents, Scène nationale Lille Métropole — Villeneuve d’Ascq

maison Folie Wazemmes — Lille

Concept Berlin [Bart Baele and Yves Degryse] Composition musicale Peter Van Laerhoven Texte Kirsten Roosendaal, Yves Degryse, Bart Baele Caméra Geert De Vleesschauwer Montage Bart Baele, Geert De Vleesschauwer, Yves Degryse Scénographie Berlin, Manu Siebens Direction technique Robrecht Ghesquière Production & communication Laura Fierens Recherche & dramaturgie Natalie Schrauwen Stagiaire recherche Heleen De Boever Construction des décors Manu Siebens, Robrecht Ghesquière, Bregt Janssens, Koen Ghesquière Business management Kurt Lannoye Diffusion Kathleen Treier Site web Stijn Bonjean Décors et accessoires Jessica Ridderhof, Natalie Schrauwen Catering Charlotte Willems, Ophelia kookt Maquillage Sigrid Volders www.berlinberlin.be

www.latitudescontemporaines.com

Coréalisation


Ils seront douze, douze jeunes adultes à presser la Gâchette du bonheur, gâchette qui libèrera leur parole et les invitera à se dévoiler tels qu’ils sont.

Trois danseurs-chanteurs, une éclairagiste et un musicien vous proposent une expérience sensorielle et synesthésique.

Au fil du spectacle, le jeu devient questionnement : comment une jeunesse peut-elle être heureuse dans une société qui ne l’est pas ? Une performance pour tenter de conjuguer au présent cet idéal que l’on dit si complexe et si simple. La recherche du bonheur est un horizon grisant et cruel à la fois. En demandant à de jeunes adultes de se prêter à une série de questions sur leur propre vie, les deux metteurs en scène invitent à une troublante exploration du parcours amer et semé d’embûches de l’entrée dans la société : comment se trouver sans se perdre, sortir du cadre sans s’y cogner ? Un jeu de réalités entre la tristesse et la joie, l’intimité et la rencontre de l’autre.

Cette expérience basée sur l’altération de la vision, des interprètes et des spectateurs nous invite à écouter la danse, la deviner dans ses bruissements, la lire dans les phosphènes. Ce spectacle travaille la question de la perception, ce qui se passe lorsque nous sommes privés du primat de la vision, lorsque nous sommes amenés à ouvrir d’autres canaux. Aveugler pour mieux montrer. Une expérience sensorielle insolite, poétique, douce qui nous fait ressentir plus intensément la lumière, son intensité, la musique, sa vibration, le mouvement, ses contours. Un abandon dont on sort apaisé.

Ana Borralho & João Galante

Mylène Benoit

Gâchette du Bonheur

L’Aveuglement

2017 - Portugal

2016 - France action culturelle

06|07 - 06

06 - 06

Durée : 90’

Durée : 60’

12 / 8 / 5 e

17 / 15 / 14 / 12 e

maison Folie Wazemmes — Lille

le phénix scène nationale pôle européen de création — Valenciennes

ME | JE | 20:00

ME | 19:00

07 - 06

JE | 20:00

Programmation du phénix dans le cadre du festival Conception et direction artistique Ana Borralho & João Galante Création lumière Thomas Walgrave Son Coolgate, Pedro Augusto Collaboration à la dramaturgie Fernando J. Ribeiro Assistance plateau et répétition Antonia Buresi et Catarina Gonçalves Assistance plateau, répétition et technique Tiago Gandra Avec 12 participants de la métropole lilloise Direction de production Mónica Samões Production et tournée Andrea Sozzi Production exécutive Joana Duarte Production casaBranca www.casabranca-ac.com www.anaborralhojoaogalante.weebly.com

> Instant critique après la représentation du mer. 6

Conception et chorégraphie Mylène Benoit Collaboration artistique et assistanat Magda Kachouche Collaboration artistique et interprétation Alexandre Da Silva, Célia Gondol et Nina Santes Musique Nicolas Devos et Pénélope Michel (Puce Moment / Cercueil) Consultante lumière Annie Leuridan Création lumière Magda Kachouche et Mylène Benoit Création de l’installation d’aveuglants Abigail Fowler et Mylène Benoit Programmation informatique et régie des aveuglants Antoine Villeret Régie lumière Juliette Romens Direction du travail vocal Jean-Baptiste Veyret-Logerias Costumes Alexandra Bertaut Regard extérieur Elise Simonet Administration, production, presse AlterMachine (Carole Willemot, Noura Sairour ett Elisabeth Le Coënt) Diffusion Juliette Malot Production Contour Progressif www.contour-progressif.net


Qu’est ce qu’être Israélien aujourd’hui ? Souvent confronté à cette question depuis son installation en France, Yuval Rozman y répond ici à sa manière, poétique et politique.

Comme elle aime le proposer, Ivana Müller nous invite à une performance qui met en jeu la parole au sein d’un dispositif interactif en tête à tête avec un(e) inconnu(e) !

Yuval Rozman imagine le plateau comme un lieu d’expérience et de partage. Il nous convie à y rencontrer l’Autre, en l’occurrence celui qui est censé être l’« ennemi », à travers le personnage de Khalil, un palestinien pris en otage par le conflit israélopalestinien, écartelé entre ses propres désirs et détestations. Entremêlant différentes voix à l’intérieur de ce même personnage, l’auteur et metteur en scène brosse le portrait fragmenté et touchant d’un homme qui affronte deux camps, le sien et celui d’en face. Un spectacle à la fois intime et universel, où l’humour, la musique et le chant sont les organes vitaux d’un regard acéré mais généreux sur une terre déchirée.

Deux spectateurs étrangers l’un à l’autre sont invités à lire des dialogues dans l’intimité d’une tente à l’abri des regards. Habiter, c’est aussi se mettre à l’abri des regards et des oreilles… En entrant dans la tente, chacun trouve une copie d’un script qui invite à la conversation. Le duo s’installe et commence à lire le texte qui leur est proposé. Que vont-ils faire des consignes proposées ? Ces deux personnes réunies ici par hasard pour quelques minutes, sont les seules à pouvoir influencer ce qui va se passer dans cette tente. Cet échange restera secret, un moment unique entre deux personnes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrées et parlé.

Yuval Rozman

Ivana Müller

TBM – Hors-Champ Tunnel Boring Machine 2018 - France / Croatie

2017 - Israël / France

action culturelle

08 - 06

VE | 18:30 > 23:00

09 - 06

SA | 19:00 > 22:00

07|08 - 06

10 - 06

JE | VE | 20:30

DI | 15:00 > 18:00

Durée : 90’

Durée variable / parcours individuel, deux personnes par tente

25 / 20 / 15 / 10 e

entrée libre sur sur réservation

Théâtre du Nord - L’Idéal — Tourcoing

La Condition Publique — Roubaix

Texte & Mise en scène Yuval Rozman Pièce pour 5 interprètes Julien Andujar, Gaël Sall, Stéphanie Aflalo, Bachir Tlili, Bertrand de Roffignac Assistante à la mise en scène Sophie Barbarit Régie générale, son et plateau Marco Laporte Lumière Melchior Delaunay Scénographie Victor Roy Construction Stéphane Potiron et Pierre-Yves Jamaux Costumes Rachel Garcia Musique Benjamin Cachot & RAP Stéphanie Aflalo Production déléguée Latitudes Prod Direction de production Maria-Carmela Mini Chargée de production Valentine Lecomte www.latitudescontemporaines.com

Concept Ivana Müller Textes Ivana Müller en collaboration avec Julien Lacroix et Anne Lenglet Production I’M’ COMPANY (Matthieu Bajolet et Gerco de Vroeg) www.ivanamuller.com

Coréalisation

> Instant critique après la représentation du jeu. 7


C’est parce qu’il voulait vivre la tête en bas que Mohamed Toukabri est devenu danseur entre autres pour Anne Teresa De Keersmaeker et Sidi Larbi Cherkaoui.

La Maison est une installation dans laquelle il est permis de se promener, d’y jouer, et de rêver, pour les petits, comme pour les plus grands.

Mais l’homme à l’envers, c’est aussi celui qui veut regarder le monde différemment. Avec le sous titre de cette création : « l’enfant de la route », Mohamed Toukabri qui a déménagé 36 fois durant son enfance, pose également la question de la construction de soi lorsqu’on est immigré. Le jeune artiste tunisien effectue ainsi des allers-retours entre passé et présent, entre deux cultures et deux traditions. Il explore l’expérience de l’entre-deux et révèle la beauté de cet espace mystérieux aux spectateurs. Ni no man’s land, ni espace neutre, c’est pour lui un espace des possibles, un espace de construction et d’existence qui permet toutes les rencontres et tous les dialogues avec chacun d’entre nous.

Dans La Maison, Inne Goris analyse les relations intenses que nourrissent une mère et sa fille. À l’intérieur d’une maison construite comme un espace mental, le public est invité à déambuler, traversant ainsi différents moments de ce rapport qui se dévoile au fur et à mesure. La maison est au centre du spectacle et fonctionne comme un troisième personnage. Dans ce lieu-refuge, habité de moments de vie partagés, les spectateurs sont invités à entendre deux récits : celui de la mère et celui de la jeune fille. Accompagnée d’un univers sonore poétique, Inne Goris nous livre un opus personnel questionnant avec finesse la grande vulnérabilité qui se cache derrière le rapport mère-enfant.

Mohamed Toukabri

Inne Goris

The Upside Down Man (The son of the road)

La Maison

2018 - Belgique / Tunisie Première en France

2018 - Belgique

action culturelle

Représentations scolaires Ven. 8 juin | 09:30 & 14:00

08 - 06

VE | 18:30 > 20:00

08 - 06

VE | 20:30 Durée : 60’

12 / 8 / 5 e

09 - 06

SA | 15:00 > 19:00

10 - 06

DI | 15:00 > 18:00

Durée : 50’

Entrée libre

La Condition Publique — Roubaix

La Condition Publique — Roubaix

Conception et performance Mohamed Toukabri Texte Mohamed Toukabri & Ines Ghannoudi Dramaturgie Diane Fourdrignier Scénographie Office 88888 Compositeur Kevin Strauwen Directeur technique Gwen Laroche Développement artistique Eva Blaute www.mohamedtoukabri.wordpress.com

Concept Inne Goris Installation Stef Stessel, Koen Broos Texte Laura Broekhuysen Composition Wouter Snoei Direction musicale Romain Bischoff Voix mère (enregistrement) Marie Bos Voix fille (enregistrement) Eva Rose Thys Traduction française Marie Hooghe Réalisation decor hetpaleis & De Brug Coordination technique Nic Roseeuw, Erik Moonen Technique Pino Etz, Diederik Suykens, Kerensa Verhoosel Déleguée de production Isabel Vermeulen Production LOD muziektheater & hetpaleis Coproduction Silbersee


Au volant de leur camping-car, le collectif Action Hero parcourt actuellement l’Europe pour enregistrer vos plus belles chansons. Tels des anthropologues, des aventuriers de l’art en expédition pendant plusieurs mois, Gemma Paintin et James Stenhouse sillonnent les routes pour récolter des chansons. Pendant quelques jours, ils nous accompagnent à Roubaix et Lille et vous invitent dans leur camping-car pour que vous puissiez enregistrer vos plus belles chansons d’amour, d’espoir, d’union, de chagrin, de deuil et de nostalgie. Une tâche intrépide pour fabriquer des connexions pleines d’espoir entre des paysages discordants et des voix diverses qui composent pourtant un territoire commun : l’Europe.

Action Hero

Yaïr Barelli nous invite à une immersion dans le temps T de la représentation, moment où chacun des protagonistes, auteur, interprètes, régisseurs et spectateurs lui donnent sa forme qui sera forcément unique. Il s’agit d’ouvrir au public les intentions de l’auteur, d’en faire apparaître les diverses interprétations possibles en s’appuyant sur ce qui existe d’emblée dans le théâtre – murs, histoire, gradin, public, plateau, acteurs, danseurs, lumière, etc. – tout en le détournant pour générer de nouvelles situations à construire ensemble, nous, groupe d’individus qui formerons le public de cette représentation, là, précisément.

Yaïr Barelli

Oh Europa 2018 - Royaume-Uni

Cette création de Yaïr Barelli nous fait entrer au cœur de ce qui fait spectacle.

action culturelle

10 - 06

DI | 13:00 > 15:30 & 16:30 > 19:00

Sur l’interprétation – titre de l’instant 2017 - France / Israël

La Condition Publique — Roubaix

11- 06

LU | 19:00 > 22:30

13 - 06

ME | 18:30 > 21:30

maison Folie Wazemmes — Lille

15 - 06

VE |18:00 > 21:00

16 - 06

SA | 17:00 > 20:00

Gare Saint Sauveur — Lille

11- 06

LU | 20:00 Durée : 80’

12 / 8 / 5 e

maison Folie Wazemmes — Lille

entrée libre www.actionhero.org.uk

Conception Yaïr Barelli Interprètes Katerina Andreou, Juliette Murgier, Lorenzo De Angelis, Côme Delain, Camille Pautasso Son Cristián Sotomayor Lumière Yannick Fouassier www.yairbarelli.com

> Instant critique après la représentation


Marlene Monteiro Freitas montre ici la puissance de son imaginaire, accompagnée de treize performeurs pour de carnavalesques Bacchantes et nous propose un spectacle hors norme.

Que se passe-t-il lorsqu’une société est mise sous pression ? Peut-elle rester aussi flegmatique et aussi sage qu’un cuiseur de riz coréen ?

La danse de Marlene Monteiro Freitas se caractérise par une énergie féroce et un goût immodéré pour la métamorphose. Chaque création de la Cap-Verdienne promet un saut dans un monde tragi-comique. Cette fois, elle entraîne sa troupe dans une intense bacchanale inspirée d’Euripide. Incarnant une messagère de Dionysos, elle présente une cohorte de musiciens et danseurs qui évoluent dans une fièvre qui s’intensifie. Le spectacle est mené tambour battant au son de trompettes et de percussions. Extase furieuse et énergie échevelée sont l’apanage de ces tonitruantes créatures dans une pièce où l’humain se trouve écartelé entre raison et folie.

Dans Cuckoo, le metteur en scène / compositeur sud-coréen Jaha Koo partage la scène avec trois artistes non-humains : des cuiseurs de riz de marque Cuckoo, qui tels des hackers vont interroger la société. Partant de la crise économique asiatique de 1997, ils sont les interlocuteurs d’un dialogue douloureusement amusant. Leurs échanges portent sur les conséquences de cette crise sur la société coréenne et de ce qu’elle a généré de solitude avec laquelle les jeunes doivent composer encore aujourd’hui. Car comment grandir dans une société axée sur la performance et la haute technologie, et où l’isolement social, le chômage des jeunes et le suicide sont les plus élevés au monde ?

Marlene Monteiro Freitas

Jaha Koo

Bacchantes

Cuckoo

(Prélude pour une purge)

2017 - Corée du Sud / Pays-Bas

2017 - Cap-vert

12 - 06

13 - 06

Durée : 140’

Durée : 60’

16 / 12 / 5 e

12 / 8 / 5 e

TANDEM Scène nationale — Douai

maison Folie Wazemmes — Lille

MA | 20:00

ME | 20:00

En coréen surtitré en français

Programmation du TANDEM dans le cadre du festival Navette gratuite au départ du métro Mairie de Lille à 18:30. Réservation obligatoire sur la billetterie en ligne du festival Chorégraphie Marlene Monteiro Freitas Avec Andreas Merk, Betty Tchomanga, Cookie, Cláudio Silva, Flora Détraz, Gonçalo Marques, Guillaume Gardey de Soos, Johannes Krieger, Lander Patrick, Marlene Monteiro Freitas, Miguel Filipe, Tomás Moital, Yaw Tembe Lumière et espace Yannick Fouassier Son Tiago Cerqueira Tabourets João Francisco Figueira, Luís Miguel Figueira Recherche Marlene Monteiro Freitas, João Francisco Figueira Production P.OR.K (Lisbonne, PT) www.cargocollective.com/marlenefreitas

Conception, direction, texte, musique, vidéo Jaha Koo Performance Hana, Duri, Seri & Jaha Koo Cuckoo hacking Idella Craddock Scénographie, opération médias Eunkyung Jeong Conseils dramaturgiques Dries Douibi Production Kunstenwerkplaats Pianofabriek www.gujaha.com


Kubra Khademi nous invite à une étape de création et nous offre la matière première de sa création artistique. Kubra Khademi restitue à la scène les « performances » qu’elle imaginait enfant, dont elle éprouvait la nécessité et qui étaient invariablement interdites et sanctionnées par l’autorité adulte. Ces postures infantiles étaient sans doute trop révélatrices de l’être dans un environnement réprouvant l’affirmation individuelle des fillettes. Sur le chemin précoce d’une conscience individuelle, d’une émancipation politique, c’est donc dans l’enfance que Kubra Khademi a trouvé le premier terrain de ses transgressions face à la censure et à la privation de sa liberté d’exister, parce que femme !

Une exploration de la question du genre à travers le corps et le langage. Un solo androgyne aux frontières du genre. Que se passe-t-il lorsque l’on est issu d’un monde neutre et que soudain tout est genré ? Le farsi, langue maternelle de Sorour Darabi, ne comporte ni masculin, ni féminin, et peu importe – en tout cas grammaticalement – que l’on parle d’un homme ou d’une femme. Depuis que Sorour Darabi vit en France, il/elle évolue dans un univers où chaque mot est littéralement masculin ou féminin. Une problématique que le/la danseur/se iranien(ne) aborde dans un spectacle captivant et très personnel ou le genre est abordé comme une matière et non comme une identité sexuelle.

Kubra Khademi

Sorour Darabi

Reperformance

FARCI.E

(étape de création) 2018 - Afghanistan

2016 - Iran action culturelle

13 - 06

ME | 20:45 entrée libre sur réservation

13 - 06

ME | 21:30 Durée : 60’

12 / 8 / 5 e

maison Folie Wazemmes — Lille

maison Folie Wazemmes — Lille

Conception, interprétation Kubra Khademi dans le cadre d’une résidence à la maison Folie Wazemmes www.latitudescontemporaines.com

Production déléguée Météores wwww.meteores.org

> Instant critique après la représentation


Avec KÖRPER, première pièce qu’elle signait comme codirectrice de la Schaubühne am Lehniner Platz Berlin, Sasha Waltz frappait un grand coup en magnifiant la puissance des corps.

La danse comme un refuge pour s’extraire du quotidien et s’abandonner à de nouvelles trajectoires qui définissent un autre rapport au monde, à soi.

Dans cette création, elle exposait, auscultait et offrait aux regards des corps affranchis des apparences standardisées, des conventions de la danse, des esthétiques de façade. Un corps sans concession dans une succession de tableaux tantôt graves tantôt gais, comiques, cruels, drolatiques. Résultat : plus de 25 000 spectateurs et une pièce qui marque l’histoire de la danse du jeune XXIe siècle. Depuis 18 ans, le spectacle se joue à nouveau à guichets fermés : les corps vieillissent peut-être, mais KÖRPER, comme on pourra le constater, n’a pas pris une ride et les thèmes abordés restent d’actualité.

Dans ce nouveau spectacle, Vincent Dupont travaille sur l’accumulation de mouvements répétés, extraits de gestes simples du quotidien, afin de tenter d’apporter des réponses à certaines questions qui le poursuivent : qu’est-ce qui fait qu’à un moment, au regard d’une action répétée, quelque chose de nouveau apparait ? Ici ce sont deux hommes qui créent un espace au milieu des cartons d’une plateforme de tri et tentent de découvrir des mouvements inédits pour se libérer de leurs habitudes de travail. Comment sortir d’un flux et d’une réalité pour accéder à autre chose ? Les deux manutentionnaires sont seuls, mais une rumeur parvient jusqu’à eux et les encourage à insister dans leur parcours.

Sasha Waltz

Vincent Dupont

KÖRPER

Refuge

2000 - Allemagne

France Création

14|15 - 06

15 - 06

Durée : 85’

Durée : 60’

23 / 18 / 14 / 9 / 5 e

8e

Opéra de Lille

Le Vivat, scène conventionnée danse et théâtre — Armentières

JE | VE | 20:00

Coréalisation

VE | 20:00

Coréalisation Navette gratuite au départ de la Gare Saint Sauveur de Lille à 19h - Retour à la Gare Saint Sauveur pour Roukasskass Club - Réservation obligatoire sur la billetterie en ligne du festival Direction, Chorégraphie Sasha Waltz Musique Hans Peter Kuhn Scénographie Thomas Schenk & Heike Schuppelius & Sasha Waltz Costumes Bernd Skodzig Lumière Valentin Gallé & Martin Hauk Danse et choréographie Sasha Waltz & Guests Production Schaubühne am Lehniner Platz Presenté par Sasha Waltz & Guests www.sashawaltz.de

> Instant critique après la représentation du jeu. 14

Conception, chorégraphie Vincent Dupont Interprétation Raphaël Dupin, Vincent Dupont Son Maxime Fabre, Raphaëlle Latini Lumière Yves Godin Régie générale Sylvain Giraudeau Travail de la voix Valérie Joly Conseil dramaturgique Mathieu Bouvier Collaboration artistique Myriam Lebreton Diffusion, communication, production Audrey Chazelle Administration, production Charlotte Giteau www.vincentdupont.org


Sortez vos plus belles sapes du placard, un club abidjanais se pose au cœur de Saint So. Le Roukasskass est une danse urbaine ivoirienne issue de la musique, des danses, de la culture, voire de la philosophie du Coupé-Décalé. Né au début des années 2000 au sein de la communauté ivoirienne de Paris, le Coupé-Décalé se danse sur une musique très rythmée qui s’inspire et intègre de nombreux courants musicaux. Pour cette soirée, Nadia Beugré réunit un DJ, un comédien, un danseur hiphop et quatre danseurs de Roukasskass pour nous faire goûter à l’atmosphère des quartiers animés de sa jeunesse à Abidjan. Ils nous invitent à une démonstration virtuose de leurs arts et à découvrir les codes de ces danses urbaines au plus près de leurs gestes.

Mélange de sonorités arabes et occidentales, ses musiques invitent à la rencontre, à la danse et au partage. Porté par des valeurs démocratiques et lassé par l’élitisme figé du monde de l’art dans son pays, Wael Alkak participe aux premières manifestations contre le régime syrien en 2011. À la suite de ces évènements, il fuit la Syrie et compose son premier album musical Neshama, un projet collectif contemporain qui interprète des rythmes traditionnels en versions électroniques, combinant musique folklorique et arabe classique, à partir d’hymnes révolutionnaires nés des manifestations pacifistes. Depuis 2013, Wael Alkak se produit partout en Europe, entre Paris, son nouveau lieu de vie, Berlin, Londres et Copenhague. Il emporte avec lui ses deux sets Neshama et son projet solo Wael Alkak – LIVE.

Nadia Beugré

Wael Alkak

Roukasskass Club

Live

2018 - Côte d’Ivoire / France

Syrie / France

action culturelle

15 - 06

VE | 21:30 Durée : 60’

15 - 06

VE | 22:30

entrée libre

entrée libre

Gare Saint Sauveur — Lille

Gare Saint Sauveur — Lille

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

+ initiation au Roukasskass de 18:00 à 20:00 Entrée libre, inscription sur la billetterie en ligne du festival, places limitées

Création Nadia Beugré Assistant Jean-Paul Méhansio Animation Kader Lassina Touré Son Puzupuzu Performance Alaingo, Morris Vandaele, Nestor Kouamé, Ordinateur Tchala Production exécutive Latitudes Prod. - Lille Direction de Production Maria-Carmela Mini Chargé de Production Boris Hennion www.latitudescontemporaines.com

www.soundcloud.com/waelalkak


C’est désormais son pèlerinage à l’approche du solstice, Prieur de la Marne arbitrera un nouveau bal populaire perché sur sa chaise et y invite l’amazone Sarah Maison « Quel enchantement de revenir pour adopter cette année encore l’attitude contemporaine à Saint Sauveur avec la famille Latitudes. En parlant de famille, je suis très heureux de te présenter ma cousine orientale : la majestueuse Sarah Maison. Sur scène, Sarah ne s’encombre d’aucun superflu et entonne ses refrains avec un seul leitmotiv : faire de la joie son compagnon. Pour ma part, je me contenterai d’officier sur ma chaise de surveillant de baignade pour livrer un autre moment d’insouciance et d’allégresse, un grand bal à la fois populaire et exigeant sur le Saint parvis de la Gare. » - Prieur de la Marne

Bal Populaire Prieur de la Marne Dj Set

+ Sarah Maison

France

Des récits qui mettent en lumière le moment fatidique où les migrants décident de franchir la frontière pour ne plus revenir. 14 comédiens portent 14 récits d’artistes en exil, qui font l’objet de 2 parties. Ils viennent de Syrie, du Soudan, de Guinée, des deux Congo, d’Azerbaïdjan, du Kazakhstan, de Côte d’Ivoire, d’Iran, d’Afghanistan, du Tchad ou de Libye. Ils ont vécu la guerre, les conflits, les répressions politiques, les discriminations sexuelles, les ségrégations ethniques. Flirtant avec la mort, ils ont quitté leur pays et tout laissé derrière eux. Ils se racontent. Tandis que leur portrait vidéo regarde le public, les comédiens donnent à entendre très sobrement leur récit et leur fuite inéluctable pour avoir encore le droit de vivre… en France ?

Judith Depaule Je passe 1 & 2 2017 - France

France

Live 16 - 06

17- 06

entrée libre

entrée libre sur réservation

Gare Saint Sauveur — Lille

Gare Saint Sauveur — Lille

www.sarahmaison.bandcamp.com www.soundcloud.com/prieurdelamarne

Direction artistique Judith Depaule Avec Geoffrey Mandon, Gregor Daronian Kirchner, Pablo Jupin (le spectacle est soutenu par le FIJAD pour ces comédiens), Aude Schmitter et l’ensemble 25 des comédien.e.s de l’ERAC Mathilde Bigan, Raphael Bocobza, Pauline D’Ozenay, Anouk Darne-Tanguille, Nino Djerbir, Mouradi M’Chinda, Nathan Roumenov, Tamara Saade, Angelica Kiyomi Tisseyre Sekine, Clémentine Vignais Assistant vidéo Samer Salameh Production Mabel Octobre (conventionnée Drac et Région Île-de-France), l’atelier des artistes en exil, L’Érac www.mabeloctobre.net

SA | 21:00

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

DI | 15:30 & 17:00

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000


Une très belle fable sur la condition féminine et le harcèlement, le dévouement et le sacrifice, que l’entertainer barbu se charge de remettre en perspective avec une bande son personnelle.

Jonathan Capdevielle adapte à la scène Un Crime de Georges Bernanos. À travers cette enquête policière, c’est la condition humaine qu’il examine avec empathie, tendresse et humour noir.

Parmi les obsessions de Prieur de la Marne, il y a encore et toujours le cinéma. Après plusieurs relectures de films cultes pour le LaM, l’Institut Français à Los Angeles ou encore le Musée d’Orsay, il s’attèle pour Latitudes à un immense chef d’œuvre du muet : Intolerance de DW Griffith. Une grande fresque sociale qui traite de l’Amour à travers les âges… Prieur de la Marne a pris le parti de ne traiter que la partie du film consacrée à Babylone, qui en comporte quatre. L’artiste mettra donc en musique cette embardée aux images très spectaculaires avec de nouveaux sous-titres, un peu d’auto-fiction et une guest de premier plan dans le rôle du narrateur.

Au nœud de l’intrigue, il y a « le curé de Mégère », figure de prêtre, trouble et attachante qui vient bouleverser l’ordre établi de son environnement humain. Dans ce qui devient un chaos bernanosien, les acteurs voyagent sous la baguette du metteur en scène qui joue de la multiplicité des rôles qu’il attribue à chacun d’eux, déployant l’éventail des possibles entre exaltation et réalisme pour mieux brouiller les frontières entre réalité, rêve et cauchemar. Au travers de figures authentiques qui parcourent le roman, Jonathan Capdevielle désosse les particularismes de chacun des personnages, décortique le francparler et les traditions des villageois.

Prieur de la Marne

Jonathan Capdevielle

Cinémix - Babylon

À nous deux maintenant

France Création

2017 - France

17- 06

DI | 18:00 entrée libre sur réservation

Gare Saint Sauveur — Lille

Dans le cadre du printemps à la Gare Saint Sauveur avec lille3000

www.latitudescontemporaines.com www.soundcloud.com/prieurdelamarne

19 - 06

MA | 20:00 Durée : 180’

12 / 8 / 5 e

Le Grand Sud — Lille Coréalisation

D’après le roman Un Crime de Georges Bernanos Conception, adaptation et mise en scène Jonathan Capdevielle Interprétation Clémentine Baert, Jonathan Capdevielle, Dimitri Dore, Jonathan Drillet, Arthur B. Gillette (en alternance avec Jennifer Hutt), Michèle Gurtner Conseiller artistique - Assistant à la mise en scène Jonathan Drillet Conception et réalisation scénographique Nadia Lauro Construction scénographique Les Ateliers de Nanterre-Amandiers - Marie Maresca, Michel Arnould, Gabriel Baca, Théodore Bailly, Mickaël Leblond Création Lumières Patrick Riou assisté de David Goualou Création sonore et musicale Vanessa Court, Arthur B. Gillette, Jennifer Hutt, Manuel Poletti Composition musicale Arthur B. Gillette Régie son Vanessa Court Collaboration informatique musicale IRCAM Manuel Poletti Synthétiseur Modulaire Ray imaginé et construit par Benoit Guivarc’h avec les circuits de Ray Wilson Costumes Colombe Lauriot Prévost Régie générale Jérôme Masson Regard extérieur Virginie Hammel Production, diffusion, administration Fabrik Cassiopée –Isabelle Morel, Manon Crochemore www.fabrikcassiopee.fr


Prieur de la Marne vous présentait l’an passé le chanteur Mohamed Lamouri, le voici de retour au LaM accompagné du Groupe Mostla pour fêter la musique. Cette année le petit prince du raï sentimental revient accompagné d’un groupe : le Mostla. Hier, Mohamed se cachait derrière son synthé. Désormais il occupe l’espace en laissant libre court à son désir de danser. Sur scène le Groupe Mostla transforme les ritournelles de Mohamed en pop songs à géométries variables. Mohamed Lamouri est en passe de devenir un des interprètes les plus touchants de son époque. Latitudes Contemporaines et le LaM sont très heureux de participer à l’essor de cet artiste hors du commun dont on parlera encore longtemps. JE

21 - 06

LaM - Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut — Villeneuve d’Ascq Dans le cadre de l’ouverture de la saison été au LaM

entrée libre 19:00

Vernissage de l’exposition Débris-Collages  et ouverture de la saison été au LaM 20:30

Concert d’ouverture à l’occasion de la fête de la musique

Mohamed Lamouri & Groupe Mostla

Contre quoi voulez-vous manifester ? Un cortège tout de blanc vêtu sillonne le centre-ville de Lille jusqu’au LaM, portant des pancartes sans slogans. Les idées circulent, la revendication prend corps. Performance créée par Anna Halprin à San Francisco en 1967 en réaction à la guerre du Vietnam et en écho au mécontentement social qui secoue le pays, Anne Collod en propose une réinterprétation en 2016. Portant des pancartes blanches, vierges de toute inscription et défilant dans les rues de la ville, à la question des passants lancée aux performeurs « Contre quoi protestez-vous ? » les danseurs retournent l’interrogation « Contre quoi voulez-vous protester ? ». À la croisée du théâtre de rue et de l’art activiste, en quoi cette performance nous concerne-t-elle aujourd’hui ? De quelles charges est-elle toujours porteuse ?

Anna Halprin / Anne Collod Blank placard dance, replay 2016 - France

Algérie / France

23 - 06

Live

Durée : 120’

+ Prieur de la Marne

France

Dj Set

SA | 15:30 entrée libre

action culturelle

Départ de la performance dans le centre de Lille à 15:30 - Fin du parcours et arrivée au LaM vers 17:00

LaM - Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut — Villeneuve d’Ascq Dans le cadre de l’ouverture de la saison été au LaM

Coréalisation Navette gratuite : Cf page suivante

www.souterraine.biz www.soundcloud.com/prieurdelamarne

Une performance de association …. & alters en collaboration avec La Magnanerie (Paris) Œuvre d’origine Blank Placard Dance (1967) de Anna Halprin Direction artistique et recréation Anne Collod Collaboration artistique Cécile Proust Administration, production et diffusion - La Magnanerie : Julie Comte, Anne Herrmann, Victor Leclère et Martin Galamez avec la participation d’une trentaine d’amateurs et d’une fanfare de la métropole lilloise www.annecollod.com


Dans le cadre du

Almost Summer Festival Coréalisation

BUDA Centre d’Arts, Courtrai (BE) VE 22 > DI 2018

24 - 06

TU : 12 e par jour -12 ANS : 8 e par jour Navette gratuite : au départ du Muziek centrum Track de Courtrai vers le LaM le sam. 23 à 15:00, Visite de l’exposition + Blank placard dance, replay puis navette retour à 18:30 pour le programme à BUDA Réservation auprès du BUDA : +32 56 22 10 01

VE

22 - 06 | 20:30

Ivana Müller Conversations déplacées 2017 - France / Croatie Durée : 70’

Interprétée par quatre humains et une plante, Conversations déplacées est une allégorie qui se déroule dans un univers inhabituel, voire absurde, ponctuée de rencontres inattendues. Avec cette nouvelle création inspirée par le genre littéraire du conte philosophique, Ivana Müller accompagnée de ses 4 complices, propose une réflexion personnelle et décalée sur le monde dans lequel nous vivons en prenant comme point de départ notre relation avec la nature. Conception, texte et chorégraphie Ivana Müller en collaboration avec Hélène Iratchet, Julien Lacroix, Anne Lenglet et Vincent Weber Interprètes Katja Dreyer, Julien Lacroix, Anne Lenglet et Vincent Weber Collaboration artistique Jonas Rutgeerts Création lumière, régie générale Martin Kaffarnik Création sonore Cornelia Friederike Müller Assistance artistique Alisa Hecke Remerciements à Nicolas Boehm, Nils De Coster, Peter Hewitt, François Maurisse Production I’M COMPANY (Matthieu Bajolet & Gerco de Vroeg)

VE 22 - 06 | 22:30 > 23:00 Jardin du Broelkaai6

FILM

Fabrizio Terranova Donna Harraway : Story Telling for Earthly Survival En anglais sous-titrés français et flamand


Navette gratuite au départ du métro Mairie de Lille à 18:30, retour après EVOL. Réservation obligatoire sur la billetterie en ligne du festival

SA

23 - 06 | 20:00

DI

24 - 06 | 14:00 & 17:00

Les Mybalès

Britt Hatzius

À travers l’autre

Blind Cinema

(étape de création) Congo / Belgique Durée : 15’

Un duo à la fois combatif et sensuel, technique et inventif : la relève hip hop féminine est bien là ! Les Mybalés sont liées par une histoire commune et une complicité profonde : elles sont jumelles et cette gémellité tient une place prépondérante dans leur vie. Vécu comme une évidence, leur duo est leur force. Les Mybalés explorent les différentes symboliques de la gémellité d’une culture à l’autre : bonheur, bénédiction, malheur, protection. Chorégraphes et interprètes Doris et Nathalie Bokongo Nkumu dites Les Mybalés Production ASBL Lezarts Urbains

SA

23 - 06 | 20:30

Claire Croizé EVOL 2016 - France / Belgique Durée : 70’

Claire Croizé emprunte le titre EVOL à l’album éponyme de Sonic Youth. EVOL en miroir de LOVE et en raccourci d’évolution. Les deux concepts sont au cœur de cette création. EVOL a germé dans le silence, sur les mots du poète allemand du XIXe siècle, Rainer Maria Rilke, auxquels Claire Croizé a intégré la musique de David Bowie qui s’est imposée comme une nécessité. Les quatre danseurs de cette création racontent avec leur corps la première des Élégies de Duino. Dans la musique de Bowie, leurs mouvements suggestifs revêtent une signification nouvelle, donnant à Life on Mars ou Five Years une teneur renouvelée et intime. Concept et chorégraphie Claire Croizé Créé avec et dansé par Claire Godsmark,Youness Khoukhou, Emmi Väisänen et Jason Respilieux Dramaturgie Etienne Guilloteau Création lumière Jan Maertens Costumière Anne-Catherine Kunz Techniciens en tournée Jan Maertens et Tom Bruwier Production Action Scénique vzw (2008-2016) - ECCE vzw

2015 - Allemagne Durée : 60’ En néerlandais

Venez vivre une expérience ou vous vous laisserez guider par la voix et l’imaginaire des enfants.

Imaginez ! Vous êtes assis dans l’obscurité d’une salle de cinéma, les yeux bandés. Derrière vous, un enfant vous décrit en chuchotant les images du film qui s’anime sous ses yeux. Accompagné par la trame sonore qui ne comporte pas de dialogues, il cherche les mots justes pour faire naître dans votre esprit les images d’un film que vous ne verrez jamais. Direction et conception Britt Hatzius Dramaturgie Ant Hampton Film/ Son Britt Hatzius, Simon Arazi, Boris Belay, Maxim, Duncan Speakman Design et production Britt Hatzius, Maria Koerkel, Gert Aertsen

DI

24 - 06 | 18:00

hetpaleis & Miet Warlop Big Bears Cry Too 2018 - Belgique Durée : 60’

Miet Warlop élabore des pièces fantasques, dopées par un humour pince-sans-rire. Elle sert ici une balade poétique délicate et décalée, un monde où même les larmes sont une matière qu’on peut transformer. Dans le monde revu et corrigé par Miet Warlop, les ventilateurs chantent, les tables portent des talons hauts et les tubes de peinture explosent sur scène pour nous offrir un tourbillon de textures et de couleurs. Avec Big Bears cry too, pour la première fois, elle crée un spectacle à destination du jeune public. Pour cela, elle s’empare d’un totem de l’enfance : l’ours en peluche. Qu’est-ce qui nous rend heureux ou tristes ? Le chagrin peut-il nous faire du bien ? Miet Warlop sèche nos larmes en soufflant un vent réconfortant sur nos yeux d’enfant. Chorégrahie et mise en scène Miet Warlop Performer Wietse Tanghe / Christian Bakalov Images, objets Barbara Vackier, Ian Gyselinck, Lila John, Karolien Nuyttens, Geert Viaene (Amotec) Lumière Henri Emmanuel Doublier Outside Eye Danai Anesiadou Coordination technique Hugh Roche Kelly Production Seppe Cosyns Musique Joppe Tanghe, Pieter De Meester Production et réalisation technique hetpaleis


action culturelle

Avec son festival annuel et son bureau de production, Latitudes Contemporaines présente des propositions qui reflètent notre société et adapte tout au long de l’année des espaces de vie et de rencontre. À ce titre, le service d’action culturelle tisse chaque année des liens solides avec des professionnels de l’action sociale, de l’éducation, de la formation et de la santé. À l’occasion de cette nouvelle édition qui met en lumière à la fois la jeunesse et l’hospitalité, nous irons donc à la rencontre de jeunes, qu’ils soient habitants de la métropole avec le spectacle participatif Gâchette du bonheur, étudiants (comme ceux de l’Esa et de Lille 3), mineurs isolés qui pour certains sont accompagnés par l’ALEFPA (accueillis en stage pendant le festival ou participants), lycéens des Hauts-de-France avec les propositions PEPS, accompagnés par une clinique comme celle de Lautréamont, ... avec cette question sous jacente : qu’est-ce qu’être jeune aujourd’hui ? En gardant toutefois à l’esprit que Latitudes Contemporaines œuvre à destination de tous les publics ! Pour plus d’informations : Alice Genty alice@latitudescontemporaines.com Morgan Normand morgan@latitudescontemporaines.com

Ateliers & workshops Habité avec François Lewyllie et les jeunes de l’ALEFPA 6 juin, 19:30 - maison Folie Wazemmes - Lille Entre avril et juin, les jeunes de l’ALEFPA iront à la rencontre de l’artiste plasticien et performeur François Lewyllie lors d’un workshop à la maison Folie Wazemmes. Ensemble ils construiront une forme chorégraphique unique autour de la thématique de la mobilité et de la relation à l’autre : Comment faire pour se sentir chez soi ? Comment la résidence est perméable à l’endroit où elle se trouve ? Qu’est-ce qui reste ? Qui je suis ? Qu’est-ce qui fait me sentir dans un chez moi ? Ensemble, François Lewyllie et les jeunes jouerons avec un espace pour que tour à tour il se meuble en fonction de chacun. Afficher, s’installer, inviter, recevoir, organiser un espace, faire qu’il soit habité pour qu’un lieu devienne « chez soi » même par dépit… La restitution du projet sera présentée lors de l’inauguration du festival dans la salle d’exposition de la maison Folie Wazemmes.

Les ateliers de gravure mobile le pressing Mai - juin - Clinique Lautréamont - Loos En lien avec notre édition 2018 consacrée à la jeunesse et au spectacle Gâchette du bonheur, Latitudes Contemporaines a imaginé avec la Clinique Lautréamont un cycle d’ateliers de pratique artistique avec des jeunes adolescents durant les mois de mai et juin. En complicité avec l’illustrateur Paul Parant, initiateur des ateliers de gravure mobile le pressing, chacun livrera un bout de lui-même et découvrira une technique originale autour de l’image imprimée. L’ensemble des réalisations sera présenté sous forme d’exposition à la maison Folie Wazemmes.

Workshop de Roukasskass 15 juin, 18:00 > 20:00 Gare Saint Sauveur - Lille En écho au Roukasskass Club présenté à la Gare Saint-Sauveur le 15 juin à 21h30, Pohé Bah aka Ordinateur, interprète et maitre du Roukasskass vous propose une initiation à cette danse urbaine ivoirienne issue de la musique, des danses, de la culture voire de la philosophie du Coupé-Décalé. Les participants du workshop peuvent ainsi devenir les ambassadeurs de cette soirée inédite et acrobatique : une invitation à découvrir les codes de ces danses urbaines au plus près de ces artistes qui nous transportent dans un ailleurs vibrant.


Spectacles participatifs Chaque année, l’accueil de projets participatifs durant le festival est l’occasion de collaborer avec différentes associations, partenaires, amateurs et habitants de la métropole Lilloise.

Gâchette du bonheur 6 & 7 juin, 20:00 - maison Folie Wazemmes Lille Ils ne sont pas comédiens et ont entre 18 et 23 ans. Ils répondent à des questions sur leurs amours, leurs inquiétudes, leur vision du futur, la famille. Comment pouvons-nous être heureux ? Et surtout comment pouvons-nous être heureux dans une société qui ne l’est pas ? Entre le 30 mai et le 7 juin, les 12 jeunes rencontrent, lors des répétitions, l’équipe de João Galante et Ana Borralho à la maison Folie Wazemmes. Venez découvrir leurs rêves, leurs attentes à une période de leur vie faite de stress, pression, conflits, risques, défis, questionnements identitaires, nouvelles expériences...

La Maison 8 juin, 9:30 et 14:00 - La Condition Publique Roubaix En complicité avec La Condition Publique et leur exposition Habitarium, nous inviterons des classes de CM1 et CM2 des écoles de Roubaix à découvrir La Maison de Inne Boris. Munis d’un casque, les enfants pourront parcourir chacune des pièces grâce à un dispositif interactif inédit.

Blank placard dance, replay 23 juin, 15:30 - LaM - Villeneuve d’Ascq Avec cette déambulation inédite, Anne Collod conduit, en amont de la performance, un atelier avec une quarantaine de participants afin de leur transmettre la partition de la Blank placard dance. Tous sont invités à développer et affiner les outils de prise de conscience et d’écoute nécessaires à la pratique de cette performance et à faire connaissance avec l’œuvre d’Anna Halprin. La formation musicale travaille en parallèle à l’interprétation d’un répertoire d’airs contestataires. Rendez-vous au LaM pour échanger ensemble sur ce qui nous met en mouvement aujourd’hui.

Parcours & sensibilisations Avec de nombreux partenaires En lien avec la programmation, l’équipe de médiation conçoit des dossiers pédagogiques et propose des interventions et parcours auprès de différents publics. Ces temps de sensibilisation permettent un accueil adapté à tous afin de mieux appréhender leur venue sur le festival.

Avec le documentaire Artistes et Laïcité En concertation avec les collèges et lycées, nous proposons aux élèves d’explorer la question de la laïcité dans la création artistique. Un documentaire Liberté dans la contrainte du monde, artistes et laïcité (26’) écrit et réalisé par Marie-Laure Marquis-Lainé est proposé comme support à l’intervention. S’en suit un temps de débat autour des questions soulevées par celuici : à quoi sert la laïcité au regard de la création artistique ? Quel est le rôle des artistes et des œuvres d’art dans notre société ?

Avec les stages conventionnés pendant le festival Conjointement avec les professionnels du festival (techniciens et cuisiniers) ainsi que les éducateurs, nous proposons aux jeunes de l’Alefpa des stages conventionnés en catering, technique et accueil du public tout au long du festival. Ces expériences favorisent la valorisation et le développement de compétences tout en motivant la rencontre et les échanges.

Des projets tout au long de l’année La médiation à Latitudes Contemporaines c’est aussi une activité à l’année avec des projets dans les lycées des Hauts-de-France avec le dispositif PEPS (Parcours d’éducation, de pratique et de sensibilisation à la culture dans les lycées) ou encore dans l’arrageois dans le cadre de l’appel à projet contrat de ville dans les quartiers prioritaires de la ville.


Latitudes Prod. Un outil au service de la création contemporaine et des artistes émergents Latitudes Contemporaines c’est aussi un bureau de production dédié aux artistes de la scène contemporaine. Nous les accompagnons pendant plusieurs années pour développer avec eux leurs projets artistiques sur les scènes françaises et internationales. Nous mobilisons les compétences d’une équipe sur la stratégie, l’administration, la production, la communication, l’action culturelle,  et apportons éventuellement une expertise technique et dramaturgique adaptée. Nadia Beugré (chorégraphe)  Tania El Khoury (performeuse) Luis Garay (chorégraphe) Kubra Khademi (performeuse, plasticienne) Mehdi-Georges Lahlou (plasticien, performeur  et metteur en scène) Kate Moran (comédienne)  Prieur de la Marne (DJ, performeur sonore)  Yuval Rozman (auteur et metteur en scène) Au cours du festival vous pourrez retrouver : Nadia Beugré avec Roukasskass Club (création 2018), une invitation à découvrir les codes et origines d’une danse urbaine abidjanaise très spectaculaire, au plus près d’artistes virtuoses à l’humour corrosif. 15 juin, 21:30 - Gare Saint Sauveur - Lille Yuval Rozman avec TBM - Tunnel Boring Machine, une plongée dans les mondes intérieurs d’un palestinien et d’un israélien et pour lesquels le conflit n’est jamais loin. 7 & 8 juin, 20:30 - Théâtre du Nord - L’idéal Tourcoing Kubra Khademi sera en résidence de création et présentera une étape de Reperformance, un voyage dans l’esprit rebelle d’une petite fille afghane pour laquelle la pression familiale et sociale n’est pas vivable sans user de poésie ou de subversion. 13 juin, 20:45 - maison Folie Wazemmes - Lille Prieur de la Marne, avec un nouveau cinémix, Babylon spécialement créé pour le festival, une très belle fable sur la condition féminine et le harcèlement, le dévouement et le sacrifice que l’artiste se charge de remettre en perspective avec une bande son personnelle. 17 juin, 18:00 - Gare Saint Sauveur - Lille

What’s up ?! En 2018, Latitudes Prod se réjouit d’ouvrir son accompagnement au champ musical, grâce à l’arrivée de Prieur de la Marne. Déjà curateur musique pour le festival Latitudes Contemporaines depuis 2017, il conjugue désormais ses passions pour la musique et le cinéma. Il propose des cinémixes atypiques sur des films comme Salomé (Charles Bryant, 1923), Intolérance (DW Griffith, 1916), ou L’Opérateur (Buster Keaton, 1928) et Freaks (Tod Browning, 1932). Il prépare également la bande son du prochain spectacle d’Anne Collod consacré à Ruth Saint Denis. Il a été invité au Musée d’Orsay pour une soirée sur le thème de l’Art Nouveau et sera prochainement au LaM (Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut) avec une nouvelle création vidéo pour la Nuit Européenne des Musées le 19 mai 2018. Nadia Beugré poursuit ses tournées en 2018 avec Quartiers Libres, Tapis Rouge et Roukasskass Club, ainsi que Legacy les 19 et 20 juin au prestigieux Holland Festival d’Amsterdam. Elle commencera la création de sa prochaine pièce, L’Homme Rare, abordant les thématiques de genre, de la stigmatisation et de la normalisation des corps (première au Festival Montpellier Danse 2019). Elle poursuit par ailleurs sa collaboration avec le Vooruit à Gand auquel elle est artiste associée jusqu’en 2022, et porte en parallèle un projet de centre de formation et d’insertion des danseurs de sa Côte d’Ivoire natale, à Grand Bassam. Après avoir exposé à Bruxelles, réalisé des performances au Palais de Tokyo à Paris, à La Haye et Amsterdam, à Genève et Rennes, Kubra Khademi a exposé une partie de ses œuvres à Paris dans les vitrines du ministère de la Culture. En août, elle sera en résidence de création au Théâtre National de Bretagne pour y terminer la création de Reperformance dont la première sera présentée en novembre lors du festival Mettre en scène de Rennes. En septembre, elle sera programmée également au Point Ephémère à Paris dans le cadre du festival JERK OFF et à Bruxelles au Festival SIGNAL. De septembre à décembre, Kubra Khademi dirigera également plusieurs ateliers avec des amateurs axés sur le droit des femmes et avec des étudiants en arts plastiques. 


Latitudes Extended Après la reprise de Run Run Baby Run Run au festival Artdanthé de Vanves le 7 avril 2018, Mehdi-Georges Lahlou se consacrera à sa prochaine création The Ring Of The Dove au Théâtre de la Foudre du Centre Dramatique de Rouen, dont il est artiste associé jusqu’en 2020. Premières les 8 et 9 novembre, puis au phénix à Valenciennes dans le cadre du Next Festival, les 21 et 22 novembre. La pièce est le fruit d’un joyeux travail de sape des idées reçues, de l’immuabilité des symboles et de l’inaltérabilité des savoirs. Entre chahuts et émerveillements, le public sera entraîné dans l’une des délicates promenades sensorielles dont l’artiste a le secret. Yuval Rozman sera partagé en ce mois de juin entre les représentations de TBM à l’Idéal à Tourcoing avec le Théâtre du Nord et la création de Hate au Théâtre de Vidy à Lausanne, un spectacle de Laetitia Dosch dont il co-signe le texte et la mise en scène. La saison prochaine sera consacrée aux tournées des deux spectacles et vous pourrez retrouver TBM notamment à la Maison de la Culture de Bourges et au Théâtre Garonne à Toulouse. Sa prochaine pièce, la 2e partie d’une trilogie, The Jewish Hour, questionnera la situation des juifs en France aujourd’hui, la panique, le regard vers Israël, et la tradition.

Plus d’informations : www.latitudescontemporaines.com

Opérateur culturel repéré et reconnu pour son festival international de la scène contemporaine, Latitudes Contemporaines n’a eu de cesse de se développer depuis sa création et est devenu une référence dans la prescription de l’art vivant. Forte de ses 16 années d’expérience au service de la création artistique, l’association Latitudes Contemporaines propose désormais des événements tout au long de l’année. Tout en préservant l’exigence artistique qui lui est chère, l’ambition de « Latitudes Extended » est de répondre aux sollicitations de ses partenaires et de co-contruire une programmation, en dehors de la période du festival. Avec Latitudes Extended notre ambition est aussi de développer, d’étendre notre programmation et nos projets à l’échelle de la Métropole et de la région Hauts-de-France ! Événements passé 14 décembre 2017 - Cinemovida, Arras Freaks - Cinemix de Prieur de la Marne 13 janvier 2018 - Le Tripostal, Lille Nuit du Tripostal « Xanadu » en partenariat avec lille3000 Performances live François Chaignaud & le Roller Derby Lille + Dj set Rayko & Pablo Contraband À venir 19 mai  2018 - Le LaM - Lille Métropole Musée d’Art Moderne, Villeneuve d’Ascq Nuit Européenne des Musées Prieur de la Marne + Giovanni Sample + Pr2B Automne 2018 – Arras Projet en cours


TRADUCTIONS PERHAPS ALL THE DRAGONS - BERLIN The space is architecturally oval, like a cave or perhaps a chapel, with thirty screens standing on one side of a table, and on the other side, thirty chairs for the audience: thirty tête-à-tête stories. Six! They say each of us is separated by six degrees from every other person on Earth. The theory of Six degrees of separation claims that only six intermediaries separate us from, say, a French serial killer, a Russian circus director, a famous pianist or a neuro-surgeon who operates on monkeys. The Groupe BERLIN, which specializes in documentary theatre, met people telling large and small stores in the media and from them built thirty stories in the form of thirty filmed monologues, all linked through their settings. An extraordinary, unique and unforgettable experience for the spectator! HABITÉ - FRANÇOIS LEWYLLIE ET LES JEUNES DE L’ALEFPA After conducting a number of workshops, ten young people from the Educational Network of ALEFPA participate in the creation of a short form piece with François Lewyllie For its 2018 edition, we asked François Lewyllie to share his work as a writer and performer with the students. They worked together in several writing workshops and developed their artistic project based on the idea of an Inhabited place. “We take over a space. We move in, invite each other in, begin hanging out, looking out in wonder at everything happening around us. We attempt to find common ground, connecting personal space and communal space. We explore and examine how we inhabit a space to make it mobile, permeable, tracing our movements inside it. We decide at what point we have finished a piece, what remains then? What do we show?”- François Lewyllie GÂCHETTE DU BONHEUR (TRIGGER OF HAPPINESS) - ANA BORRALHO & JOÃO GALANTE They are twelve young people, pulling the Happiness Trigger, a trigger which frees their words and invites them to reveal themselves as they are today. Throughout the piece, a question keeps coming up: how can our young generation be happy in a society which is itself not happy? A performance which attempts to combine in the present an ideal which we consider to be both complex and simple. The quest for happiness is both exhilarating and cruel. By asking young adults to respond to questions about their personal lives, the two directors invite us into this troubling exploration of their bitter, riskfilled journey into society: how to find yourself without also losing yourself, stepping outside the box without tripping on it? A juxtaposing of realities, between joy and sadness, intimacy and the encounter with others. L’AVEUGLEMENT (THE BLINDING) - MYLÈNE BENOIT Three singer- dancers, a lighting designer and a musician offer a sensorial and synaesthetic experience. This experience is based on the idea of altering vision: performers and spectators invite us to listen to dance, to feel it in its rustling, reading it in its phosphenes. The work examines the idea of perception, what we notice when we are deliberately deprived of vision – and are forced to heighten other senses, opening other channels. Being blind in order to show more. An unusual sensorial experience, poetic and delicate, allowing us to feel light and its intensity more, music, its vibration, the shapes of its movement. A letting go which leaves us feeling both relieved and quite serene. TBM – TUNNEL BORING MACHINE - YUVAL ROZMAN What is it to be an Israeli today? Rozman has often been asked this question since he moved to France. Now he answers it in his own way, poetic and political. This Israeli artist imagines the stage as a space for experience and sharing, inviting us to join him in encountering the Other, meaning the individual who is supposed to be the “enemy,” a character seeking his own identity, a hostage to the Israelo-Palestinian conflict but also torn between his own likes and dislikes. Layering and intertwining different voices inside the same character, the writer and director creates a fragmented and touching portrait of a man facing off against two camps, his own and the other guy’s. A work both intimate and universal in which humor, music and voice are the vital organs of an abrasive but generous perspective in a land which has been mostly destroyed.nconscious space that manifests itself only during the time of the dream. HORS-CHAMP - IVANA MÜLLER As she enjoys doing, Ivana Müller invites us to a performance which involves using words at the heart of an interactive structure, a tête à tête with an unknown person. Two audience members, strangers to one another, are invited to read certain dialogues in the intimate space of a tent, away from any eavesdroppers. Inhabiting a space is about stepping away from prying eyes and ears … As each person enters the tent he or she finds a copy of a script, a dialogue. The two people sit down and begin reading the text. What will they do with the written instructions? These two people brought together randomly for a few minutes – are the only people able to influence what will happen in the tent. Their exchange will remain secret, a unique moment between two people who might never ever have met – or spoken -- otherwise! THE UPSIDE DOWN MAN - MOHAMED TOUKABRI It’s because he wanted to live his life upside down that he began dancing with Anne Teresa De Keersmaeker and Sidi Larbi Cherkaoui. But an upside-down man is also someone who sees the world differently. With the subtitle for this work, “a child of the road,” Mohamed Toukabri – who moved not less than 36 times during his childhood, also asks about how one constructs himself as an immigrant. The young Tunisian artist alternates past and present, moving between two cultures, two traditions. He explores what it is like to be in-between, revealing the beauty of this mysterious space to the audience. It is neither a no man’s land, nor neutral ground – for him it is a space for possibilities, for construction and existence which allows all kinds of meeting and dialogues with each of us.

LA MAISON (THE HOUSE) - INNE GORIS La maison is an installation in which it is possible to walk, to play, to dream, for very young as well as for older audiences. In La Maison Inne Goris analyzes the intense relationships between a mother and her daughter. Inside a house built like a mental thought palace, audiences are invited to wander, walking through the different moments of this relationship which is revealed as one travels through it. The house is at the center of the work and is a third character onstage. In this safe space, filled with moments of a shared life, spectators are invited to hear two stories: the mother’s story and that of her young daughter. To the sounds of a poetic sound score, Inne Goris brings us an immensely personal piece which delicately examines the vulnerability underlying the motherdaughter relationship. OH EUROPA - ACTION HERO Gemma Paintin and James Stenhouse are currently traveling through the 28 countries of the European Union, driving 30,000 km in a van. Like anthropologists, these art adventurers have been on their expedition for several months, crisscrossing the countryside collecting songs. For a few days they will be with us in Roubaix and Lille and invite you to step inside their van to record your best love songs, songs of hope, union, sadness, grief and nostalgia. This is a giant undertaking, creating connections of hope and communication between discordant landscapes and the range of voices which are all part of the fabric of Europe. SUR L’INTERPRÉTATION – TITRE DE L’INSTANT (ABOUT INTERPRETATION – INSTANTANEOUS TITLE) - YAÏR BARELLI This new work by Yaïr Barelli brings us to the heart of what constitutes a piece in the history of theatre. Yaïr Barelli invites to dive into a crucial moment in performance, that instant where each of the protagonists, writers, actors, dancers and spectators shape the work, something unique and of the moment. It is a way to show audiences bits of the creator’s imagination, revealing the various possible interpretations based on what the theatre has to offer: the walls, the theatre’s history, the rake of the house, the stage, the audience, the actors, the dancers, the lighting, etc. – but distorting them all just a little to generate new situations to be built together, by us, a group of individuals who are part of the audience for this exact performance. BACCHANTES - MARLENE MONTEIRO FREITAS Marlene Monteiro Freitas shows us the power of her imagination, accompanied by thirteen performers in this carnival-like Bacchantes, an out of the ordinary piece. Marlene Monteiro Freitas’ dancing is known for its ferocious energy and a driving interest in metamorphosis. Each creation by this Cap Verdian is characterized by a tragi-comic alternance and focus. Here she creates an intense bacchanale inspired by Euripides. She channels a messenger from Dionysos, presenting a large group of musicians and dancers moving and charging through space in a constant crescendo.The work is punctuated with the sounds of trumpets and percussion, unbridled energy and ecstasy driving these thundering creatures in a work in which human beings veer and swerve between reason and insanity. CUCKOO - JAHA KOO What happens when a society experiences extreme pressure? Can it remain as cool and uninflected as a Korean rice cooker? In Cuckoo, the South Korean director/ composer Jaha Koo shares the stage with three non-human “artists,” three Cuckoo brand rice cookers, which like certain kinds of hackers help us to examine our society. Their starting point is the Asian economic crisis of 1997, and they are the interlocutors in a woefully amusing dialogue. They discuss the consequences of this crisis on Korean society and the forced solitude which young people must still endure today. How does one grow up in a society centered on performance and state-of-the-art technology, where social isolation, massive unemployment in the younger populations and suicide are among the highest in the world? REPERFORMANCE - KUBRA KHADEMI Kubra Khademi invites us to observe a stage in her creative process and offers us a glimpse of the material in her artistic creation. Kubra Khademi brings back to the stage the “performances” of her childhood, created because the child that she was felt the necessity to make them – and which were invariably forbidden and sanctioned by adult authority. Perhaps these infantile postures were too revealing of her being for a political environment, which condemned what it considered to be the individual affirmations of young girls. But for Kubra, it was a precocious beginning to her individual, political and artistic consciousness, being – without her knowing it – the first step forward in her transgressions in the face of censure, and of being deprived of her freedom to exist -- because she is a woman! FARCI.E - SOROUR DARABI An exploration of gender using the body and language, an androgynous solo pushing the boundaries of the genre What happens when one comes from a neutral world and suddenly everything is gendered? Farsi, Sorour Darabi’s native language, does not have masculine or feminine words, not that this matters, at least grammatically, when one is speaking of a man or a woman. But ever since Sorour Darabi moved to France, he/she lives in a universe in which each noun is literally either masculine or feminine. An issue which this Iranian dancer faces head on in this compelling, extremely personal piece in which gender is explored as something material and not as sexual identity.


KÖRPER - SASHA WALTZ Körper was the first piece she created as the co-director of the Schaubühne am Lehniner Platz Berlin: Sasha Waltz made a significant statement, magnifying the power of bodies. In this piece she showed off, examined and allowed us to gaze at a number of bodies freed from the limitations of standardized appearance, dance conventions and the aesthetics of façade. An uncompromising vision of human bodies in a succession of tableaux, alternately solemn and comic, cruel and witty. More than 25,000 spectators saw this work which became an iconic part of early 21st century dance history. Since 18 years, the work continues to sell out, its bodies now aged somewhat, but Körper, as our audiences will see, has not aged at all, and its themes are as relevant as they were back then. REFUGE - VINCENT DUPONT Dance as a refuge from daily life opening up to new trajectories establishing a different relationship to the world, to oneself. In this new creation, Vincent Dupont works on the accumulation of repeated movements, excerpts of simple gestures from daily life, attempting to answer certain questions which haunt him: How to escape from a daily life flux and reality to attain something else? Here are two men- who are warehouse workers- who are creating a space amidst cardboard boxes of a sorting platform, and try to discover unprecedented movements in order to break free from their working habits. They are alone but a rumor reaches them and encourages them to persist with their course. ROUKASSKASS CLUB - NADIA BEUGRÉ Grab your nicest clothes out of your closet and come join us for a dance! The Roukasskass is an Ivorian urban dance rooted in the music, dances and cultures, even the philosophy of the Coupé-Décalé, which emerged in the 2000s in the Ivorian community of Paris. The Coupé-Décalé is danced with extremely rhythmic music, inspired by and incorporating a number of current musical trends. For this evening, Nadia Beugré brings together an artist from the hiphop community and five Roukasskass dancers, an acrobatic version of coupédécalé dancing from the neighborhoods of her childhood in Abidjan. They invite us to watch a virtuosic demonstration of their art while we also discover the codes of these urban dances in their every movement. + an initiation to Roukasskass from 6:00- 8:00 PM Free, registration required, limited availability: contact alice@latitudescontemporaines.com. WAEL ALKAK A blend of Arab and Western sounds, this music is an invitation to meet others, to dance and to share Inspired by democratic values and disappointed by the elitism which prevails in the artistic community of his country, Wael Alkak participated in the first demonstrations against the Syrian regime in 2011. After this, he fled Syria and composed his first album, Neshama, a contemporary collective project transforming traditional rhythms into electronic versions, combining folkloric and classical Arabic music based on revolutionary rhythms which were developed during those pacifist demonstrations. Wael Alkak has toured extensively in Europe since 2013, moving between Paris and his new home, Berlin, as well as London and Copenhagen. He takes with him pieces from Neshama and his solo concert called Wael Alkak – Live. SARAH MAISON + PRIEUR DE LA MARNE Prieur de la Marne undertakes this pilgrimage as the solstice approaches; this year he presides over a new popular dance, perched on a high chair, and inviting the amazon Sarah Maison to join him “What fun it will be to return this year to the contemporary environment at Saint-Sauveur with the Latitudes family. And speaking of family, I am pleased to present my Eastern cousin, the majestic Sarah Maison. Her Western Arabisant has become a hit while also retaining its underground release cred. Onstage, Sarah has only one objective, creating joy for the person accompanying her. As for me, I will enjoy running things from my lifeguard chair, proposing moments of happiness and reckless abandon, intercutting excerpts of Kanye West, Marlene Dietrich, Rachid Taha and Edith Piaf in startling mixes. A grand “ball” both popular and sophisticated on the Saint Parvis de la Gare.”- Prieur de la Marne. JE PASSE 1 & 2 (I PASS 1 & 2) - JUDITH DEPAULE Stories focusing on the fateful moment when refugees must decide to cross the borders of their country, knowing they will probably never return. Seven actors with seven stories of artists in exile, from Syria, Sudan, Guinea, the two Congos, Azerbaidjan, Kazakhstan, the Ivory Coast, Iran, Afghanistan, Chad and Libya. They have endured war, conflicts, repression, politics, sexual discrimination and ethnic segregation. Risking death, they fled their home countries, leaving everything and everyone behind. While their video portraits are shown to the audience; the actors quietly tell their stories and describe their flight and their hope of gaining the right to live … in France? BABYLON - PRIEUR DE LA MARNE A lovely fable about women and harassment, the dedication and sacrifice that the bearded entertainer puts into perspective with his personal sound track. Prieur de la Marne has a number of obsessions, one of which is film. After creating his versions of a number of cult films for the LAM, the French Institute in Los Angeles or the Orsay Museum, for Latitudes he takes on one of the giants of silent films: Intolerance by DW Griffith. It is a vast social epic, dealing with “Love’s Struggle Throughout the Ages” … Prieur de la Marne has chosen to work with the section on Babylon; the film has four parallel storylines. The artist creates music for these spectacular images, with new subtitles, a little auto-fiction and an important guest in the role of Narrator.

À NOUS DEUX MAINTENANT (AND NOW, THE TWO OF US) JONATHAN CAPDEVIELLE Jonathan Capdevielle adapts for the stage Georges Bernanos’ Un Crime. The police investigation is overlaid with an empathetic, generous exploration of the human condition, with a touch of black humor as well. Central to the intrigue is the Curé of Mégère, a sort of priest, troubling yet endearing, who manages to seriously shake up the order of things. In Bernanos’ typical chaos, the players are guided by their director who chooses the many roles each of them has to play, with a wide range of possibilities from exaltation to pure realism, expertly blurring the lines between reality, dreams and nightmares. Using a number of authentic characters from the novel, Jonathan Capdevielle dissects the particularities of each of them, deconstructing the candor and the traditions of the villagers. MOHAMED LAMOURI & GROUPE MOSTLA+ PRIEUR DE LA MARNE Last year Prieur de la Marne presented the singer Mohamed Lamouri, and here he is back at LaM accompanied by the Groupe Mostla in a joyous celebration of music. This year the “little prince of sentimental rai music” returns, accompanied by the Groupe Mostla. Before, Mohamed hid behind his synthesizer, but now he steps out into the performance space and allows himself to let loose and dance. Onstage the Groupe Mostla transforms Mohamed’s chants into pop songs of changing geometries, making Mohamed Lamouri into one of the major singers of his time. Latitudes Contemporaines and LaM are thrilled to follow the ascent of this unique artist from whom we will be hearing for a long long time. BLANK PLACARD DANCE, REPLAY - ANNA HALPRIN/ANNE COLLOD What do you want to demonstrate against? A procession of people all wearing white crosses through downtown, carrying signs without slogans on them. Ideas are circulating, demands are being formulated. A performance piece created in 1967 by Anna Halprin in San Francisco to protest the war in Vietnam and as an echo of the social discontent rumbling through the country, the work was taught to Anne Collod in 2017. Carrying blank signs with no slogans, no words, walking through the streets of downtown San Francisco, the dancers were asked by passersby, “What are you protesting against?” and they answered, “What would you like to protest against?” This participative performance piece explores the political dimension of performance art and its place in the urban space, between street CONVERSATIONS DÉPLACÉES (CONVERSATIONS OUT OF PLACE) IVANA MÜLLER Performed by four humans and a plant, Conversations déplacées is an allegory which takes place in an unusual, even absurd universe, punctuated by unexpected encounters. With this new creation inspired by the literary genre of philosophical tales, Ivana Müller and her four accomplices, offer us a personal, off-the-wall perspective on the world in which we live, with its starting point being our relationship with nature. À TRAVERS L’AUTRE (THROUGH THE OTHER) - LES MYBALÈS A duo which is both combative and sensual, technical and inventive: the feminine hip hop response has arrived! Les Mybalés are connected by a common history and a deep personal complicity – they are twins, and their “twin-ness” is an essential part of their lives. Using their twin-ness as a starting point, Les Mybalés explore the different symbols of being a twin in a range of cultures: it is considered alternately something wonderful, joyful, a blessing, bad luck, even as a protection. EVOL - CLAIRE CROIZÉ Claire Croizé has borrowed the title EVOL from the eponymous album by Sonic Youth. EVOL, the word LOVE backwards – is also an abbreviation for “evolution.” Both concepts are central to this creation. EVOL begain in silence, to the words of the 19th century German poet, Rainer Maria Rilke, to which Croizé has added music by David Bowie, which seemed both obvious and necessary. The four dancers in the piece express through their bodies the first of the Élégies de Duino. To Bowie’s music, their suggestive movements take on a new significance, adding to Life on Mars or Five Years a renewed, intimate dimension. BLIND CINEMA - BRITT HATZIUS Join us for an experience in which you will be guided by the voices and imaginations of children. Imagine: you are sitting in a darkened cinema, blindfolded. Behind you a child is whispering to you what is happening in the film being shown. Accompanied by a sound track which has no dialogue, he or she must find the right words to evoke the spirit of a film which you will never see. This is an intimate, sensitive experience which relies on the fragile meeting of imaginations and the shared physical and invented space of film. BIG BEARS CRY TOO - MIET WARLOP Miet Warlop creates fantastical pieces, driven by her deadpan sense of humor. Here she brings us a delicate, wacky adventure, a world in which even tears can be used as material for transformation. In the infinitely changeable world of Miet Warlop, cooling fans sing, tables have spike heels and tubes of paint explode onstage creating a whirlwind of textures and colors. Big Bears cry too is her very first creation for young audiences. And in it she borrows one of our childhood totems, the teddy bear. What makes us happy – or sad? Can grief be good for us? Miet Warlop figuratively dries our tears by blowing a comforting breeze into our children’s eyes.


CRÉDITS SUPPLÉMENTAIRES PERHAPS ALL THE DRAGONS - BERLIN Avec Derek Blyth, Sergey Glushkov, Francois Pierron, Juan Albeiro Serrato Torres, Rinat Shaham, Shizuka Hariu, Shlomi Kirchely, Jonas Jonsson, Nirman Arora, Suneet Chhabra, Luci Comincioli, Roger Christmann, Regina Vilaça, Pat Butler, Walter Müller, Adela Efendieva, Andrew Mugisha, Ramesh Parekh, Nico Mäkel, Wim Mäkel, Tamas Sandor, Philippe Cappelle, Romik Rai, Brecht Ghijselinck, Vladimir Bondarev, Andrei Tarasov, Matsumoto Kazushi, Bob Turner, Geert-Jan Jansen, Kurt Lannoye, Robrecht Ghesquière, Laura Fierens, Patryk Wezowski, Hilde Verhelst, Christina Davidsen Production Berlin Coproduction Deutsches Schauspielhaus Hamburg [DE], KunstenfestivaldesArts [Bruxelles, BE], le CENTQUATRE [Paris, FR], Dublin Theatre Festival [Dublin, IE], Centrale Fies [Dro, IT], Noorderzon Performing Arts Festival [Groningen, NL], La Bâtie – Festival de Genève [Genève, CH], Zomer van Antwerpen [BE] Avec le soutien du Gouvernement Flamand, de NXTSTP, du programme Culture de l’Union Européenne, et ONDA - Office national de diffusion artistique. Berlin est artiste associé au CENTQUATRE-PARIS. GÂCHETTE DU BONHEUR - ANA BORRALHO & JOÃO GALANTE Coproduction Maria Matos Teatro Municipal, (Lisboa, Portugal), Jonk – NY, internationell scenkonst för unga (Jönköping, Sweden), Nouveau Théâtre de Montreuil – centre dramatique nationale (France), le phénix scène nationale Valenciennes pôle européen de création (France), Le Boulon Centre National des Arts de la Rue de Vieux-Condé (France) Avec le soutien de Câmara Municipal de Lagos,  Espaço Alkantara, LAC – Laboratório de Actividades Criativas, SIN Arts and Culture Centre (Budapest) TBM – TUNNEL BORING MACHINE - YUVAL ROZMAN Coproduction le phénix scène nationale Valenciennes pôle européen de création / Maison de la Culture de Bourges – Scène Nationale / TANDEM Scène nationale / Théâtre Garonne, Toulouse / La Villette – Paris En partenariat avec le Théâtre National de Bretagne – Rennes Avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France, de la Région Hauts-deFrance, du fonds de dotation Porosus, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM, du Théâtre du Nord CDN Lille Tourcoing Hauts-de-France Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National Remerciements à Théâtre Nanterre-Amandiers, Théâtre de Vanves, hTh CDN Montpellier Ce texte a reçu les Encouragements de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA. Résidences d’écriture Théâtre de Vanves – Scène conventionnée pour la danse, Vanves / Actoral – festival international des arts & des écritures contemporaines – Marseille / Montévidéo – Centre de créations contemporaines – Marseille / Théâtre de l’Odéon – Paris / La Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle – Villeneuve-lès-Avignon / Le Tripostal – Ville de Lille ; Tunnel Boring Machine est accompagné par le phénix scène nationale Valenciennes pôle européen de création, avec le soutien spécifique de Valenciennes Métropole, du conseil régional Hauts-de-France et du Ministère de la Culture et de la Communication. L’AVEUGLEMENT – MYLÈNE BENOIT Coproduction Le Gymnase / CDCN de Roubaix Hauts-de-France ; L’Atelier de Paris – Carolyn Carlson – CDCN ; Le Phare – CCN du Havre Normandie ; La Briqueterie – CDCN du Val-de-Marne ; Viadanse – CCN de Franche-Comté à Belfort ; L’Echangeur – CDCN Hauts-de-France Avec le soutien de l’ADAMI, du DICRéAM et de la SPEDIDAM La compagnie Contour Progressif bénéficie du soutien du Ministère de la culture et de la communication / Direction régionale des affaires culturelles des Hauts-de-France, au titre de l’aide à la compagnie conventionnée ; de la région Hauts-de-France au titre de l’aide au programme d’activité. HORS-CHAMP - IVANA MÜLLER I’M’ COMPANY est subventionnée par la DRAC Ile-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l’aide à la structuration. Ivana Müller est également soutenue par les réseaux Labaye - Danse en Normandie et APAP - advancing performing arts project. THE UPSIDE DOWN MAN - MOHAMED TOUKABRI Avec le soutien de Vlaamse Gemeenschapscommissie Coproduction Hellerau (Dresden) Résidences Festival Artdanthé (Paris Vanves), Vooruit (Ghent), KAAP (Bruges) et Hellerau (Dresden). Merci pour les espaces de répétitions à De Kriekelaar and MILL (Brussels). OH EUROPA - ACTION HERO Coproduction Farnham Maltings (UK) Co-commandé par Transform (UK), Matchbox (DE), Farnham Maltings (UK) Avec le soutien du Vooruit (BE) et Watershed’s Pervasive Media Studio (UK) Financé par Arts Council England and National Lottery SUR L’INTERPRÉTATION – TITRE DE L’INSTANT - YAÏR BARELLI Coproductions et soutiens Théâtre de Vanves, CN D Pantin, Parc JeanJacques Rousseau & la DRAC Ile-de-France BACCHANTES - MARLENE MONTEIRO FREITAS Coproduction TNDMII (Lisbonne, PT); Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles, BE), steirischer herbst festival (Graz, AT) & Alkantara (Lisbonne, PT) avec le soutien du NXTSTP - Programme Culture de l´Union européenne; NorrlandsOperan (Umeå, SE); Festival Montpellier Danse 2017 (Montpellier, FR); Bonlieu Scène nationale Annecy (Annecy, FR) & La Bâtie-Festival de Genève (Geneva, CH) dans le cadre du soutien FEDER du programme Interreg France-Suisse 2014-2020; Teatro Municipal do Porto (Porto, PT); Le Cuvier – Centre de Développement Chorégraphique (Nouvelle-Aquitaine, FR); HAU Hebbel am Ufer (Berlin, DE);  International Summer Festival Kampnagel (Hamburg, DE); Athens and Epidaurus Festival (Athènes, GR); Münchner Kammerspiele (Munich, DE), Kurtheater Baden (Baden, CH); SPRING Performing Arts Festival (Utrecht, NL); Zürcher Theater Spektakel (Zurich, CH); Nouveau Théâtre de Montreuil – centre dramatique national (Montreuil, FR); Les

Spectacles Vivants / Centre Pompidou (Paris, FR) Soutien résidences O Espaço do Tempo (Montemor-o-Novo, PT); Montpellier Danse à l´Agora, cité internationale de la danse ; ICI - centre chorégraphique national Montpellier - Occitanie / Pyrénées-Méditerranée / Direction Christian Rizzo - dans le cadre du programme de résidence Par/ICI (Montpellier, FR) Remerciements Cristina Neves ; Alain Micas; Bruno Coelho; Christophe Jullian; Louis Le Risbé; Manu Protopopoff; ACCCA – Companhia Clara Andermatt (Lisbonne, PT); ESMAE (Lisbonne, PT); ESTC (Lisbonne, PT) CUCKOO - JAHA KOO Coproduction Bâtard Festival Avec le soutien de CAMPO, STUK, Kunstencentrum BUDA, DAS, SFAC & Noorderzon/Grand Theatre Financé par Vlaamse Gemeenschapscommissie FARCI.E - SOROUR DARABI Coproduction Festival Montpellier Danse, ICI-CCN de Montpellier Occitanie Midi-Pyrénées Avec le soutien de CN D Pantin dans le cadre d’une résidence, Honolulu-Nantes et le Théâtre de Vanves Remerciements Loïc Touzé, Raïssa Kim, Florence Diry, Pauline Brun, Jule Flierl, Clair.e Olivelli, Zar Amir Ebrahimi KÖRPER - SASHA WALTZ Coproduction Théâtre de la Ville, Paris. Sasha Waltz & Guests est financé par Berlin Senate for Culture and Europe and the Hauptstadtkulturfonds. REFUGE - VINCENT DUPONT Coproduction ICI—CCN Montpellier - Occitanie / Pyrénées-Méditerranée / Direction Christian Rizzo - Musée de la Danse / CCN de Rennes et de Bretagne - Théâtre de la Ville - Paris - L’Avant-scène Cognac - Le Vivat, scène conventionnée d’Armentières en collaboration avec le Festival Latitudes Contemporaines - Avec le soutien de La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc ROUKASSKASS CLUB - NADIA BEUGRÉ Coproduction (en cours) Le Musée de la Danse/Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne – Dans le cadre de la mission Accueilstudio ; Kunstencentrum Vooruit, Gand ; Nadia Beugré est artiste associée au Vooruit (Gand, BE) de 2017 à 2021. À NOUS DEUX MAINTENANT - JONATHAN CAPDEVIELLE Remerciements Safia Benhaim, Marie Etchegoyen, Lundja Gillette, Laurence Viallet Production déléguée Association Poppydog Coproduction Le Quai Centre Dramatique National Angers Pays de la Loire / Nanterre – Amandiers, CDN (FR) / Festival d’Automne à Paris (FR) / CDN Orléans (FR) / manège, scène nationale-reims (FR) / Théâtre Garonne, scène européenne Toulouse (FR) / Arsenic - Centre d’art scénique contemporain, Lausanne (CH) / Le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées (FR) / Ircam – Paris (FR) Avec le soutien de King’s Fountain Avec l’aide du CND – Pantin, de la Villette – Résidence d’artistes 2016, du Quartz, scène nationale de Brest et de Montévidéo, Créations Contemporaines - Atelier de Fabrique Artistique. L’association Poppydog est soutenue par la DRAC Ile-de-France au titre de l’aide à la structuration. BLANK PLACARD DANCE, REPLAY - ANNA HALPRIN/ANNE COLLOD L’Association ... & alters est en résidence longue durée à la Briqueterie / CDC du Val de Marne (2014-2017) et est soutenue par la DRAC Île de France, Ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’Aide au projet. CONVERSATIONS DÉPLACÉES - IVANA MÜLLER Coproduction Ménagerie de verre, dans le cadre de la résidence 2017 (Paris, FR) - Schauspiel Leipzig, Residenz (Leipzig, DE) - La Villette, Résidences d’artistes (Paris, FR) - Kunstencentrum BUDA (Courtrai, BE) - Le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Normandie (Le Havre, FR) - Szene Salzburg (Salzbourg, AT). Avec la participation du Fonds Transfabrik, fonds franco-allemand pour le spectacle vivant, de l’Adami et de la Spedidam. Avec le soutien du réseau Labaye, Danse en Normandie ; d’apap-performing Europe 2020, soutenu par ”Creative Europe“ programme de l’Union Européenne ; et de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l’aide à la structuration. À TRAVERS L’AUTRE - LES MYBALÈS Coproduction Bozar, Centre Culturel Jacques Franck, Pianofabriek Citylab Avec le soutien du KVS.

EVOL - CLAIRE CROIZÉ Coproduction Kunstencentrum Buda Soutenu par STUK, Kaaitheater et wpZimmer Avec le soutien de la Commission communautaire flamande (VGC) et des Autorités Flamandes Musique David Bowie Liste Quicksand, Eight line poems, Life on Mars, Space Oddity, Please Mr Gravedigger, Five Years, Heroes (live), The Drowned girl, Rock’n roll suicide, Soul love. BLIND CINEMA - BRITT HATZIUS Coproduction Vooruit (Gand), Beursschouwburg et Bronks Theatre (Bruxelles)

BIG BEARS CRY TOO - MIET WARLOP Production et réalisation technique hetpaleis Coproduction Kunstencentrum Vooruit, Gessnerallee Zürich, TJHP Centre Dramatique National d’Alsace – Strasbourg


EN PARALLÈLE Afin de rendre visible des complicités de longues dates, une communauté de pensée esthétique et une volonté conjointe d’accompagner les artistes chorégraphiques aux univers radicaux et engagés, Latitudes Contemporaines a décidé d’annoncer le programme des rendez-vous incontournables du Vivat (Armentières), du Gymnase | CDC (Roubaix) et du BUDA Centre d’Arts (Courtrai, BE)

LE VIVAT

LE GYMNASE | CDCN

Du 20 janvier au 1er février 2019

Festival de danse pour le jeune public 14e édition - Du 5 au 14 décembre 2018

VIVAT LA DANSE !

(Programmation en cours) Céline Cartilliez Champ constant - création Estelle Gautier Incongruous logic - création Puce Moment Spectacle musical aux Orgues d’Herzeele - création Mylène Benoit et Franck Smith Coalition Madeleine Fournier Labourer Paula Pi Alexandre Jonas Chéreau Baleine Latifa Laâbissi Self portrait camouflage Julie Nioche Rituels Bérénice Legrand Let’s dance Robyn Orlin et Sophiatou Kossoko … Although I live inside… my hair will always reach towards the sun… Robyn Orlin, Pygmalion (retransmission de l’Opéra de Lille) Mais aussi Samira El Ayachi, Christian Rizzo, DeLaVallet Bidiefono, Alexander Vantournhout, Anne Collod, Cie l’Unanime, Monte Isola, Marion Sage et Anne Lepère... LE VIVAT Scène conventionnée danse et théâtre d’Armentières 03 20 77 18 77 – contact@levivat.net www.levivat.net

——

BUDA CENTRE D’ARTS

ALMOST SUMMER FESTIVAL

Du 14 au 16 juin & du 22 au 24 Juin 2018 Jeudi 14 juin Rósa Ómarsdóttir - Traces Edurne Rubio - Ojo Guareña (Film) Vendredi 15 juin Lisa Vereertbrugghen SOFTCORE - a hardcore encounter Wowiwa aka Alma Söderberg, Hendrik Willekens & co (Concert) Samedi 16 juin Conversation avec Manyone Sarah Vanhee The Making of Justice (Film) Mette Edvardsen Every word was once an animal. On repetition. Juan Dominguez My Only Memory (MOM) Alma Söderberg Deep Etude 22, 23 et 24 juin 2018 À retrouver dans la programmation du festival Latitudes Contemporaines Kunstencentrum BUDA Kapucijnenstraat 10 - 8500 Kortrijk + 32 56 22 10 01 - info@budakortrijk.be www.budakortrijk.be

LES PETITS PAS

(Programmation en cours) Mylène Benoit, Thomas Lebrun, Sylvain Groud...

LE GRAND BAIN

6e édition - Du 12 au 29 mars 2019 (Programmation en cours) Marlene Monteiro Freitas Bacchantes Sylvain Huc LEX – création Michel Schweizer & la Cie de l’Oiseau-Mouche Les Diables – création Meytal Blanaru We were the future Thomas Lebrun Another look at memory Michel Schweizer & Mathieu Desseigne Bâtards Noé Soulier – création Espèce de collectif Laisse le vent du soir décider Groupenfonction Fête – création Merce Cunningham / Robert Swinston – CNDC d’Angers BIPED + Beach birds Flora Detraz Muyte Maker Ambra Senatore Scena madre Mickaël Phelippeau Footballeuses Jann Gallois Quintette Bryan Campbell Square dance – avant première Perrine Valli Cloud 3 – première française Hafiz Dhaou & Aïcha M’Barek Narcose Leslie Mannès Atomic 3001 Valeria Giuga She was dancing Clémentine Vanlerberghe Plubel – création Jan Martens & Marc Vanrunxt Lostmovements – première française LE GYMNASE | CDCN 5 rue du Général Chanzy 59100 Roubaix 03 20 20 70 30 – contact@gymnase-cdcn.com www.gymnase-cdcn.com


VENIR AUX LATITUDES


POUR OBTENIR VOS PLACES

Ouverture de la billetterie le lundi 16 avril 2018 Par internet : www.latitudescontemporaines.com Au bureau des Latitudes : du mardi au vendredi, de 14:00 à 18:00 Renseignements : +33 (0)9 54 68 69 04 ou billetterie@latitudescontemporaines.com GRILLE TARIFAIRE

Frais de location non inclus

Tarif plein

Tarif réduit

Tarif solidaire

Demandeurs d’emplois, étudiants, moins de 26 ans

Bénéficiaires du RSA

maison Folie Wazemmes

12 €

8€

5€

Grand Sud

12 €

8€

5€

La Condition Publique

12 €

8€

5€

La rose des vents, Scène nationale Lille Métropole

12 €

8€

5€

Tandem scène nationale

16 €

12 €

5€

Le Vivat scène conventionnée danse et théâtre

Tarif unique 8 €

le phénix scène nationale Valenciennes

17 €

15/14/12 € *

-

Théâtre du Nord - L’Idéal

25 €

20/15/10 € **

-

BUDA Centre d’Arts Opéra de Lille - Cat. 1/2/3/4/5

Pass Découverte 4 spectacles : 30 € Pass Découverte 6 spectacles : 45 €

12/8 € *** 23/18/14/9/5 € Latitudes Contemporaines accepte les chèques culture et les chèques crédit loisirs. Les billets payés en chèque culture ou chèques crédit loisirs sont en vente au bureau de Latitudes Contemporaines ou directement à la billetterie les soirs de spectacle.

* 15 € (Plus de 70 ans) 14 € (Demandeurs d’emploi, 18 à 30 ans) 12 € (Moins de 18 ans) ** 20 € (Plus de 60 ans) 15 € (Pro, détenteurs de pass découvertes Latitudes 4 ou 6 spectacles) 10 € (Moins de 30 ans, demandeurs d’emploi et intermittents) *** 12 € Pass journée Almost Summer Festival 8 € Pass journée Almost Summer Festival (moins de 12 ans)

Les spectacles commencent à l'heure indiquée sur le billet et les spectateurs retardataires ne pourront accéder à la salle que si la configuration et la nature du spectacle le permettent. L'abonnement est strictement nominatif et personnel. Sauf annulation de notre part, les billets ne sont ni remboursés ni échangés. En cas de perte d'un billet, aucun duplicata ne pourra être délivré. Les photos, même sans flash, et les captations vidéos sont interdites.

GROUPES

Vous représentez une association ou un comité d’entreprise : bénéficiez d’un tarif groupe (à partir de 8 personnes). Contactez le service des relations avec les publics au 09 54 68 69 04 pour un accompagnement personnalisé.

L’ÉQUIPE DE LATITUDES CONTEMPORAINES Président François Frimat Directrice artistique Maria-Carmela Mini Programmation musique Prieur de la Marne Administration Mélanie Derekeneire Assistante administration Nina Cauvin Médiation Alice Genty Assistant médiation Morgan Normand Production Valentine Lecomte et Boris Hennion Assistante production - Festival Lauréna De La Torre Partenariats - Développement Flore Taine Communication – Relations presse Aymeric Facon Assistante communication Marie Litou Directeur technique Thomas Margerin Remerciement particulier à tous les bénévoles et partenaires, aux associations et structures impliquées sur les projets. Merci à toutes les équipes des lieux partenaires du festival. Design graphique : les produits de l'épicerie Impression : Calingaert

ADMINISTRATION Latitudes Contemporaines 57 rue des Stations 59800 Lille – France Tél. : +33 (0)3 20 55 18 62 accueil@latitudescontemporaines.com www.latitudescontemporaines.com Association régie par la loi 1901 – N° SIRET 453 205 437 000 32 Licence Entrepreneur de spectacle : 2-136527 3-136528 Ne pas jeter sur la voie publique.


Rencontres professionnelles

Ven. 15 juin 2018, 10:00 > 17:00 - Gare Saint Sauveur, Lille Comme chaque année, le festival est l’occasion pour nous de consacrer un temps à la réflexion et aux échanges sur des questions liées à notre secteur d’activité. La culture et l’art ne cessent d’interagir avec d’autres secteurs d’activités, d’autres environnements. Comment l’évolution de notre métier peut-elle accompagner ces transformations qui s’opèrent dans la société ? Comment répondre aux mutations en cours ?

Seront aussi présents des jeunes, certains aux pratiques culturelles et artistiques régulières, d’autres très éloignés des offres culturelles, voire n’ayant aucune pratique. Ces ateliers seront conçus comme le prélude préparatoire aux axes de réflexions que nous développerons lors de notre prochaine session des « débats d’idées » qui sera alors ouverte à tous en juin 2019. 

Plus d’informations Valentine Lecomte : Cette année, nous avons choisi d’organiser des valentine@latitudescontemporaines.com ateliers destinées aux professionnels et de mener une réflexion sur Culture et Jeunesse quels enjeux ? Pendant cette journée, nous rassemblerons et croiserons l’approche de différents professionnels, des secteurs social, éducatif et culturel, régulièrement au travail avec la jeunesse.

PRÉSENTATION Rendez-vous Jeudi 17 mai - 19:00 PUBLIQUE Cinéma, Gare Saint Sauveur

(Boulevard Jean-Baptiste Lebas, 59000 Lille)

Présentation publique de la programmation par l’équipe des Latitudes ! Coups de cœur, anecdotes, places à gagner... La soirée sera suivie d’un Apéromix organisé par Kubebe & Diederdas en collaboration avec Le Bistrot de St So – Gare Saint Sauveur.


LATITUDES CONTEMPORAINES REMERCIE L’ENSEMBLE DES PARTENAIRES POUR LEUR SOUTIEN

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

MÉCÈNE

PARTENAIRES CULTURELS

PARTENAIRES PRIVÉS

Rue Pierre Mauroy, Lille

PARTENAIRES MÉDIAS

Le festival Latitudes Contemporaines est membre du réseau France Festivals


MA. 05 19:00 & 21:00 BERLIN – PERHAPS ALL THE DRAGONS ME. 06

19:30

FRANÇOIS LEWYLLIE ET LES JEUNES DE L’ALEFPA – HABITÉ

MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

20:00

ANA BORRALHO & JOÃO GALANTE – GÂCHETTE DU BONHEUR

MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

19:00 & 21:00 BERLIN – PERHAPS ALL THE DRAGONS

JE. 07

VE. 08

MYLÈNE BENOIT – L’AVEUGLEMENT LE PHÉNIX SCÈNE NATIONALE PÔLE EUROPÉEN DE CRÉATION - VALENCIENNES

19:00 & 21:00 BERLIN – PERHAPS ALL THE DRAGONS

LA ROSE DES VENTS SCÈNE NATIONALE LILLE MÉTROPOLE (V. D’ASCQ)

20:00 20:00

MYLÈNE BENOIT – L’AVEUGLEMENT LE PHÉNIX SCÈNE NATIONALE PÔLE EUROPÉEN DE CRÉATION - VALENCIENNES ANA BORRALHO & JOÃO GALANTE – GÂCHETTE DU BONHEUR

MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

20:30

YUVAL ROZMAN – TBM - TUNNEL BORING MACHINE

THÉÂTRE DU NORD - L’IDÉAL (TOURCOING)

18:30 > 20:00 INNE GORIS – LA MAISON

LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX) LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX)

19:00 & 21:00 BERLIN – PERHAPS ALL THE DRAGONS

LA ROSE DES VENTS SCÈNE NATIONALE LILLE MÉTROPOLE (V. D’ASCQ)

20:30

MOHAMED TOUKABRI – THE UPSIDE DOWN MAN

LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX)

20:30

YUVAL ROZMAN – TBM - TUNNEL BORING MACHINE

THÉÂTRE DU NORD - L’IDÉAL (TOURCOING)

15:00, 17:00 BERLIN – PERHAPS ALL THE DRAGONS & 19:00 15:00 > 19:00 INNE GORIS – LA MAISON

LA ROSE DES VENTS SCÈNE NATIONALE LILLE MÉTROPOLE (V. D’ASCQ)

19:00 > 22:00 IVANA MÜLLER – HORS-CHAMP

LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX)

DIM. 10 13:00 > 15:30 ACTION HERO – OH EUROPA 16:30 > 19:00 15:00 > 18:00 INNE GORIS – LA MAISON

LU. 11

LA ROSE DES VENTS SCÈNE NATIONALE LILLE MÉTROPOLE (V. D’ASCQ)

19:00

18:30 > 23:00 IVANA MÜLLER – HORS-CHAMP

SA. 09

LA ROSE DES VENTS SCÈNE NATIONALE LILLE MÉTROPOLE (V. D’ASCQ)

LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX)

LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX) LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX)

15:00 > 18:00 IVANA MÜLLER – HORS-CHAMP

LA CONDITION PUBLIQUE (ROUBAIX)

19:00 > 22:30 ACTION HERO – OH EUROPA

MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

20:00

MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

YAÏR BARELLI – SUR L’INTERPRÉTATION - TITRE DE L’INSTANT

MA. 12 20:00 MARLENE MONTEIRO FREITAS – BACCHANTES (PRÉLUDE POUR UNE PURGE) TANDEM SCÈNE NATIONALE — DOUAI ME. 13 18:00 > 21:30 ACTION HERO – OH EUROPA MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

JE. 14 VE. 15

SA. 16

DI. 17

20:00

JAHA KOO – CUCKOO MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

20:45

KUBRA KHADEMI – REPERFORMANCE (ÉTAPE DE CRÉATION)

MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

21:30

SOROUR DARABI – FARCI.E

MAISON FOLIE WAZEMMES (LILLE)

20:00

SASHA WALTZ – KÖRPER OPÉRA DE LILLE

20:00

SASHA WALTZ – KÖRPER OPÉRA DE LILLE

20:00

VINCENT DUPONT – REFUGE

LE VIVAT (ARMENTIÈRES)

21:30

NADIA BEUGRÉ – ROUKASSKASS CLUB

GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 (LILLE)

22:30

WAEL ALKAK – LIVE

17:00 > 20:00 ACTION HERO – OH EUROPA

GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 (LILLE)

21:00

BAL POPULAIRE PRIEUR DE LA MARNE + SARAH MAISON – LIVE / DJ SET

GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 (LILLE)

18:00 > 21:00 ACTION HERO – OH EUROPA

GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 (LILLE)

GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 (LILLE)

15:30 & 17:00 JUDITH DEPAULE – JE PASSE 1 & 2

GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 (LILLE)

18:00

CINÉMIX DE PRIEUR DE LA MARNE – BABYLON

GARE SAINT SAUVEUR, lille3000 (LILLE)

MA. 19 20:00

JONATHAN CAPDEVIELLE – À NOUS DEUX MAINTENANT

LE GRAND SUD (LILLE)

JE. 21

20:30

MOHAMED LAMOURI & GROUPE MOSTLA + PRIEUR DE LA MARNE - LIVE / DJ SET LaM, LILLE MÉTROPOLE MUSÉE D’ART MODERNE (V. D’ASCQ)

VE. 22

20:30

IVANA MÜLLER – CONVERSATIONS DÉPLACÉES

BUDA CENTRE D’ARTS (COURTRAI BE)

SA. 23

15:30

ANNA HALPRIN / ANNE COLLOD – BLANK PLACARD DANCE, REPLAY

LaM, LILLE MÉTROPOLE MUSÉE D’ART MODERNE (V. D’ASCQ)

20:00

LES MYBALÈS – À TRAVERS L’AUTRE (ÉTAPE DE CRÉATION) BUDA CENTRE D’ARTS (COURTRAI BE)

20:30

CLAIRE CROIZÉ – EVOL BUDA CENTRE D’ARTS (COURTRAI BE)

DI. 24

14:00 & 17:00 BRITT HATZIUS – BLIND CINEMA BUDA CENTRE D’ARTS (COURTRAI BE)

18:00

HETPALEIS & MIET WARLOP – BIG BEARS CRY TOO

www.latitudescontemporaines.com

BUDA CENTRE D’ARTS (COURTRAI BE)

Programme  

Festival Latitudes Contemporaines 2018

Programme  

Festival Latitudes Contemporaines 2018

Advertisement