Page 27

P O N T S E T PA S S E R E L L E S C U LT U R E L S

des ponts. La nouvelle génération de directeurs de salles, qui ont souvent travaillé au sein de compagnies, est plus sensible à cette nécessaire solidarité.

Comment se matérialisent ces ponts entre les structures ? R.M. : La Scène nationale, inscrite dans son territoire, tisse des liens et fait partie de réseaux multiples. Elle doit être reconnue parmi ses pairs – les autres structures consacrées au spectacle vivant – et travailler en coopération active. Cela va du simple compagnonnage ou échange de pratiques à la programmation de spectacles créés ou soutenus par les autres scènes, la coproduction, le co-accueil d’une compagnie, l’abonnement partagé. Les passerelles s’établissent de structure à structure, de manière formelle (réunions encadrées) ou non. Parfois, ce sont les artistes eux-mêmes qui font le lien, parce qu’ils sont accompagnés par les deux salles. C’est assez simple de coopérer entre scènes labellisées*, qui sont très encadrées dans leurs missions par le contrat d’objectifs et de moyens qu’elles passent avec leurs partenaires publics. Ça l’est moins avec des structures qui n’ont pas cette maturité.

Il y a aussi des passerelles à créer avec le public ? R.M. : Sur un territoire comme le nôtre, il faut du temps et un travail de grande proximité pour trouver son public. Les « relations publiques » consistent à construire des ponts, en s’appuyant sur des relais sur le territoire, tels les maisons de quartier, les centres sociaux, mais aussi les commerçants, qui deviennent nos « diffuseurs de rêve », et des spec-

ZÉRO - FÉVRIER 2016

tateurs fidèles à qui l’on propose de venir « entre amis et voisins ». Les actions culturelles constituent une autre passerelle vers le spectacle : stages et ateliers de pratique, créations partagées entre amateurs et professionnels, visites des coulisses, projets menés dans le cadre des dispositifs ministériels (Culture santé, Culture justice, Arts et publics en numérique, Territoire ruraux, Territoires de culture). Les nouveaux médias ont aussi bousculé les modèles de médiation. Nous recourons aux réseaux sociaux, nous proposons des rendez-vous « skypés » avec des artistes dans des cafés de village… Toutes ces passerelles finissent par constituer une architecture durable sur le territoire.

*

5 SCÈNES NATIONALES EN NORMANDIE ALENÇON Scène Nationale Alençon Flers – Mortagne-au-Perche CHERBOURG Le Trident LE HAVRE Le Volcan DIEPPE Le Drakkar EVREUX Le Cadran

« Dans un contexte de mise en danger de la culture, la mutualisation devient indispensable. Plus que jamais, on a besoin d’établir des ponts. »

Quid des ponts entre les arts ? Cet article est le point de départ

R.M. : La programmation de la Snat 61 est un dialogue permanent entre tous les arts vivants. Pluridisciplinarité et transdisciplinarité en sont les maîtres mots. Elle s’attache chaque saison à respecter un équilibre entre œuvres classiques et propositions contemporaines, genres reconnus et formes expérimentales, spectacles fédérateurs et émergences. Elle s’offre aussi des échappées sur des terrains plus inattendus, comme les arts plastiques, la cuisine ou l’art paysager. Bousculer les codes, franchir les frontières, briser les murs, c’est aussi quelque part élever des ponts.

103

d’une rencontre à venir pour le numéro un de MICHEL. Nous souhaitons inviter des responsables de structures culturelles de chaque département à témoigner des expériences de passerelles construites sur le territoire : coproduction, partenariats, résidences, médiation, publics… Une discussion collective révélant le travail quotidien des acteurs de la culture.

Michel "Art, culture et société en Normandie"  

MICHEL « art, culture et société en Normandie » est une nouvelle revue culturelle thématique et régionale développée pour révéler les talent...