Page 24

CHAPITRE XXX

Révéler l’humain — MARYSE BUNEL

ci-dessus :

Isabelle Lebon, Bil’ in Palestine, 2014 à droite :

Isabelle Lebon, Yacoub Jerusalem, 2013

Pour Isabelle Lebon, la photographie devient un lien entre les cultures et entre les peuples.

La photographie comme un pont, un lien, un fil qui se tisse lentement, délicatement mais assurément entre les êtres. C’est la vision d’Isabelle Lebon. Dans son travail, cette photographe rouennaise, pétillante et curieuse, porte un regard sans concession et plein d’humanité sur ses sujets ; qu’ils soient le portrait, le corps, le paysage, la Chine, la Palestine… La rencontre entre Isabelle Lebon et la photographie a été un pur hasard. « Je voulais être paléontologue. » Adolescente, elle s’amusait avec une caméra à tourner des vidéos. « À Caen, je faisais partie d’une association.

94

À plusieurs, on réalisait des petits films en super 8. Plus tard, je suis allée à Paris, j’ai travaillé dans un studio. Et, je ne sais pourquoi, la photo a pris de plus en plus de place dans ma vie. Au départ, je n’avais pas d’ambition particulière. » Il a fallu la rencontre avec Christian Siloé et Michel Francisci pour qu’Isabelle Lebon se lance dans cette belle aventure. « Michel m’a soutenue, m’a mise en confiance. Beaucoup de personnes me disaient de continuer. Je me suis alors laissée prendre au piège ». La photographie est devenue son moyen d’expression. Pour Isabelle

MICHEL

Michel "Art, culture et société en Normandie"  

MICHEL « art, culture et société en Normandie » est une nouvelle revue culturelle thématique et régionale développée pour révéler les talent...