Page 1

DEMANDEZ LE PROGRAMME LE 26 MARS PROCHAIN SUR MYULG

SOUTENEZ VOS PRIORITES, SOUTENEZ-NOUS! PForte d’une expérience cumulée depuis 2009 dans des nombreuses universités belges (ULB, UCL, Umons, UAnvers, UGent…), Priorité Etudiante se présente pour la deuxième fois aux élections étudiantes de L’ULg. Soucieux de donner la meilleure place possible aux étudiants dans leur fédé, le programme que nous proposons ici est le fruit d’un travail collectif. En effet, il a été rédigé par plus de 2 000 étudiants de l’ULg au travers du sondage massif que nous avons fait remplir dans l’ensemble des facultés de notre université. Se présenter à la fédé une deuxième fois, c’est aussi défendre un bilan. Le temps fut court depuis notre entrée en fonction en octobre 2012 mais également très riche en travail. Avec 30% des votes, priorité étudiante alors deux-

ième liste s’est néanmoins dégagé comme un des acteurs les plus dynamiques de la fédé. Nous avons portés des nombreux projets étudiants, comme nous le découvrirons dans ces pages mais citons déjà quelques exemples comme le dossier mobilité, la modification du règlement des examens pour permettre à tous de pouvoir consulté sa copie et avoir accès à des notes indicatives avant sa délibé’, les problèmes de cafète, notamment au XX aout et au CHU… Bref, priorité étudiante s’est mise au travail et a les batteries pleines pour continuer la tâche avec plein de nouveaux candidats et la volonté certaine d’avancer toujours plus dans le dialogue entre les étudiants et leurs représentants.


SUPPRESSION DES FRAIS D'INSCRIPTION EN SECONDE SESSION Une grande nouvelle pour les étudiants ? Grâce au travail que nous avons mené cette année, c’est avec plaisir que nous pouvons vous annoncer que les frais d’inscription en seconde session seront supprimés dès la mise en application du nouveau décret de l’enseignement, théoriquement en 2014. En effet, comme étudier, la seconde session est un droit. C’est pourquoi l’année dernière et cette année encore plus de la moitié des étudiants sondés se sont positionnés avec force contre ces frais supplémentaires.

Priorité Etudiante est heureuse de cette avancée, mais s’est engagé à travailler à la suppression de ces frais dès cette année. Si les autorités de notre université nous soutiennent, nous avons entamé un travail étroit avec les délégations des autres universités pour obtenir le soutien de l’ensemble des recteurs francophones, indispensable pour voir cette revendication aboutir.

Déjà obtenu

- Suppression des frais d’inscription en seconde session en 2014.

DIMINUTION DES ET INDIRECTS Comme l’année dernière et sans surprise, la diminution des coûts directs et indirects des études s’est démarquée dans notre sondage comme une des priorités les plus importantes pour les étudiants de l’ULg. En effet, ces frais n’ont cessé d’augmenter. Nous vous présentons Series1 ici des mesures concrètes et possibles pour diminuer ces coûts pour nous tous. Cependant, il n’y a pas de miracle, et si l’enseignement coûte de plus en plus cher, c’est que le financement de l’enseignement est sans cesse diminué.

70 60 50 40 30 20 10 0

UNE CENTRALE D'ACHATS ETUDIANTE petit magasin pourrait participer à faire baisser le prix de nos études en se basant sur les besoins des étudiants de nos différentes facultés. Cette technique a déjà été mise en place avec grand succès depuis des années à Gembloux. Nous nous proposons donc de faire profiter les étudiants de Gembloux de notre grand nombre et les étudiants de l’ULG Liège de cette belle expérience.

70 60   50   40   30   20   10  

ur se

p

bo

t ko

fo nd

en t

p la

em nc

na

pr ix

- Une expérience sérieuse des étudiants gembloutois en la matière - Un local prêt à l’emploi au B8 (Sart Tilman)

re fi

Déjà obtenu

u/ o

n

0

di m in

Pour étudier, nous devons constamment débourser des sommes, petites ou grandes, dans le but d’acquérir un matériel toujours plus pointu pour suivre nos études. Selon nos facultés, cette somme peut être très variable, mais des livres au matériel les plus spécifiques, chaque année nous devons dépenser des sommes considérables. Si Priorité Etudiante défend toujours l’instauration d’un prix plafond par année pour ces dépenses, nous proposons cette année d’ouvrir au Sart-Tilman (B8) une centrale d’achats. Le but serait de profiter de notre grand nombre (20,000 étudiants) pour négocier des prix les plus bas possible pour nos achats de livres obligatoires, tabliers, matériel de dissection, codes et autres fournitures scolaires. Ce


BUS GRATUIT POUR LES ETUDIANTS 67 % des étudiants sondés se sont positionnés pour des bus gratuits pour les étudiants et plus de la moitié pour l’instauration de bus de nuit. Avec des bus toujours plus chers, de plus en plus bondés et bien trop souvent en retard.

lle sa

a/ on pr ix   2° se ré ss fo   rm e   pr pg  

re nt a

bi

lis

on

en lla dy bu s  d isp vis ite o    co pi e 48   EC TS   pr of   e ho n+ ra   ire  ap p   es p. ét u ho de   ra ir   bi b   liv re  b ib  

ur s

sy

w

co

H eq

u

36

es s

s

. S

ce

eq u

REPAS EQUILIBRES A 2,50

sé le c/

es

-Le gel de minerval jusque 2015 -La gratuité des syllabus en ligne (et leur impression gratuite pour les boursiers) -Le minerval gratuit pour les étudiants boursiers -La gratuité des frais d’inscription en seconde session pour 2014

an

Déjà obtenu

80 70   60   50   40   30   20   10   0  

id

C’est pourquoi Priorité Etudiante travaille aux côtés de la FEF pour le refinancement de l’enseignement à hauteur de ce qu’il fut dans les années 80, à savoir 7% du PIB (aujourd’hui 5,2%).

gu

COUTS DIRECTS DES ETUDES

Plus qu’une nécessité, la gratuité des transports en commun a déjà démontré sa faisabilité et son efficacité. La gratuité est notamment de vigueur dans de grandes villes belges comme Mons, Hasselt, Namur… Le cas de Bruxelles a conduit à une étude dont les conclusions sont sans appel, Historiquement, les autorités de l’Université ont la gratuité est la solution gagnante. En plus d’être toujours sous-estimé les problèmes de mobilité peu couteuse, c’est une solution qui se révèle à des étudiants. Dans les années 60 lorsque l’on terme bénéficiaire. demandait aux autorités leurs solutions pour la mobilité, ils répondaient que : « à terme 75 % des Déjà obtenu étudiants monteraient en mobylettes ». Solution - La mise en place d’une plate-forme à laquelle très peu actuelle, il faut l’avouer. participent les représentants étudiants de l’ULg ainsi que des toute les hautes écoles liégeoises Grâce au travail sérieux de Priorité Étudiante, pour avancer ensemble sur ce problème nous sommes apparus comme un partenaire de - Des engagements des différents acteurs du contravail pour les autorités de l’université. Nous tra- seil communal liégeois sur nos points de mobilité vaillons, par exemple, de concert avec la CEMUL - Un bon travail en commun avec les organes de qui est la cellule mobilité de l’Université sur des de l’université. dossiers relatifs à l’accès au Sart-Tilman.

Manger à l’université se transforme souvent en parcours du combattant, il faut déjà réussir à trouver une place assise pour manger, ensuite vient le choix du repas qui — il faut l’avouer — est en partie conditionné par notre portefeuille (plat santé à 4,85 € VS boulet-frites à 2,85 €).

En effet à l’UCL, suite au travail d’une plateforme étudiante ou Priorité Étudiante UCL était présent, un plat «santé» à 2,5 € (contre 4,85 € à l’ULg) a été mis en place et les autres plats ont été plafonnés à 4,50 € pour les professeurs et étudiants.

Parce que la qualité des études, c’est aussi la qualité de vie qu’on peut avoir quand on passe toutes ses journées à l’université. Dans cette optique, l’accès à une nourriture saine et de qualité à un prix démocratique est une priorité. De plus, disposer de lieux où l’on peut se nourrir sainement tout en payant un prix étudiant est possible, cela se fait ailleurs. Alors pourquoi pas ici?

Nos revendications : - Un repas complet et varié à 2,50 € ; - Suffisamment de place, pour que chacun puisse avoir une place assise pour manger ; - Pas d’incitation à la malbouffe à travers des prix attractifs.


COMMENT VOTER

?

LE 26 MARS, ENTRE 00:01 ET 23:59, CONNTECTE-TOI SUR MYULG ET RENDS TOI SUR LA PAGE ÉLECTIONS

36H ENTRE CHAQUE EXAMEN Suite au sondage, on remarque que 3/4 des étudiants ont placé les 36h entre chaque examen comme leur priorité. Ce constat démontre qu’il y a un problème lié à la – difficile — confection des horaires d’examens et que ce dernier mérite toute l’attention de la délégation étudiante et des autorités ! 36 heures entre chaque examen, qu’est-ce que cela signifie ? Simplement, le but des examens étant de valider les connaissances acquises lors des enseignements dispensés, il est logique que cela se fasse dans des conditions optimales. En effet, vu la quantité de matière qu’il faut ingurgiter et surtout, le court laps de temps qui nous est laissé : ce n’est définitivement plus la compréhension qui est évaluée, mais la capacité pour les étudiants de résister à la fatigue ! Ce n’est pas une méthode constructive de laisser un étudiant

échouer à un examen parce qu’il n’a pas dormi ou parce que ses examens sont tellement proches qu’il n’a même plus matériellement le temps de relire sont cours avant l’examen qui suit. Cette situation est inacceptable et est nuisible à la réussite de chacun, ce qui est pourtant l’objectif premier que l’université devrait se fixer. Un exemple pertinent est l’étude que Priorité Étudiante ULB à mené. Ils ont comparé les résultats d’un même examen sur plusieurs années selon sa position dans l’horaire d’examen et ont mis en évidence l’incidence qu’avait l’agencement de l’horaire d’un examen sur les résultats. C’est grâce à cette étude et un travail de terrain avec les étudiants que, dans certaines facultés, les36 heures ont déjà été instaurées.

SALLE DE GUINDAILLE Des années qu’on entend parler du dossier, qu’on nous dit que le Des contacts ont été pris avec les responsables des salles chapiteau va disparaître, qu’il faut trouver une alternative. Mais où d’événements de Bruxelles, de Namur et de Louvain-la-Neuve. De en sommes-nous ? ces contacts il ressort que dans chaque université les lieux où se déroulent les festivités sont détenus par l’Université et sont en partie Un consensus mou s’est établi au sein du collège communal autour gérés par cette dernière. Par exemple l’ULB a « payé » la construcd’une salle d’évènements située au Val Benoit, mais le projet tarde à tion de la « Jefke » et se fait rembourser en imposant une légère aboutir et les autorités ne se montrent pas proactives. Une structure taxe sur les fûts. a été créée – l’Unel — pour gérer ce dossier en collaboration avec d’autres acteurs que la Fédé, de la guindaille bien sûr, mais aussi des Avec Priorité Étudiante, nous nous intéressons à ce dossier imporHautes-Ecoles. Aujourd’hui, il importe de continuer à se concerter tant pour les aspects de vie étudiante et culturelle dans tous leurs sur ce dossier, mais aussi de tenter de le faire aboutir au plus vite. aspects, mais aussi de sécurité pour les étudiants.

POUR EN SAVOIR PLUS ... FACEBOOK.COM/PRIORITEETUDIANTEULG PRIORITEETUDIANTEULG@GMAIL.COM - 0485/08.75.15 ET PUIS LE MIEUX, C’EST TOUJOURS DE NOUS POSER VOS QUESTIONS QUAND VOUS NOUS CROISEZ !)

Programme Priorité Etudiante ULG  

Voici le programme tant attendu, fruit des plus de 2000 sondages réalisés par l'équipe Priorité Etudiante !

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you