Page 1


tracklist one shot (6) radar (8) focus (16) sample (22) vintage (24) vidz (28) reviews (30)

edito Voilà plus d’un an que LaSélection investit vos boîtes mail ou votre inbox Facebook tous les mois. Voilà plus d’un an que LaSélection essaie de se développer pour améliorer son contenu. Mais voilà plus d’un an que LaSélection a du mal à être totalement satisfait de son contenu car elle se sent bien seule. Si des âmes charitables, amoureux et curieux de musique, souhaitent se joindre à moi pour enrichir le magazine, je vous accueillerai les bras ouverts (si vos idées sont bonnes bien sûr). Il suffit d’envoyer un mail à laselectionmag@gmail.com. A votre bon coeur m’sieurs dames...


one shot Armand Van Helden continue ses collaborations musicales. Le DJ s’associe cette fois-çi avec A-Trak, producteur et ancien turntablism. Le résultat se nomme Duck Sauce et ça sonne comme de la house old-school. ANYway est une petite bombe dancefloor, un pavé jeté dans la mare (aux canards) qui éclabousse bien aux oreilles.

‘‘aNYway,,


radar La nouvelle vague Ska Rock arrive en France, elle vient d’Europe du nord et se nomme Are we brothers ? En s’appropriant avec insolence le British Beat 60’s, la ska et la power pop 90’s, ces 4 swingers ont bouleversé le paysage radiophonique Danois en devenant le groupe indé le plus joué de l’histoire sur les ondes du pays. Are we brothers ? non mais on aimerait bien être leur pote...

‘‘come around,,


radar Coup de coeur absolu pour PV Nova. Membre du groupe Mammy Novas (très sympa !!), il se la joue également en solo. Son blog regorge de remix et de vidéos made in lui-même. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le jeune homme a du talent. Un artiste à suivre de très très près...

‘‘the usual sunday with a flu,,


radar


focus

doit-on forcĂŠment aimer

benjamin

biolay ?


«L’album est ambitieux, limite prétentieux...». Voilà comment Télérama définit le nouvel album de Benjamin Biolay. Une définition qui pourrait également convenir à l’artiste. Car si Biolay plaît, il dérange tout autant. Dans une époque où le disque ne se vend plus et où les artistes ne produisent, en général, qu’une douzaine de titres par album, Benjamin Biolay propose avec La superbe, un double-album réunissant pas moins de 23 titres. L’artiste n’a donc pas fait les choses à moitié. Enregistrer en Belgique au Studio ICP avec la complicité de XTC, groupe de pop anglaise de la fin des années 70. Cette collaboration a été importante pour Biolay qui a exploré la musique anglo-saxonne des Smiths à The Streets. Une inspiration anglaise qui se mélange à la qualité d’écriture et d’orchestration que l’on connaissait déjà du français. Artiste complet, Biolay a une vision de la musique bien différente de celle de la plûpart des artistes aujourd’hui. Il possède une vision artistique et non commerciale. Pas de sur-médiatisation, pas de scandales ou de propos mal choisis. Benjamin Biolay fait de la musique et la voit comme une oeuvre

à part entière. Des textes à l’orchestration en passant par le design de la jaquette. Pour La superbe, il a fait appel au studio M/M, fidèle collaborateur de Björk, Madonna ou Beck, entre autres. Biolay est donc un Artiste de la musique comme il en existe peu en France. La comparaison fréquente avec Gainsbourg lui va comme un gant, le côté provocateur et transgressif en moins. Mais on pourrait associer Biolay à Brel et aux grands auteurs d’une époque aujourd’hui révolue mais qui restent présents à travers les générations. Car quels artistes français peuvent aujourd’hui prétendre devenir des icônes de la chanson française ? Biolay sera peut-être le seul. Si le public le veut, si l’industrie du disque ne le saborde pas comme elle a pu le faire avec d’autres, s’il arrive à manier Internet quand cet outil sera devenu le seul moyen de «vendre» sa musique. Mais malgré son talent indéniable, Biolay peut paraître prétentieux, peut agacer, voir être détesté. Son sens artistique pointu rend sa musique très intello, bobo parfois snobinarde. La musique ne doit pas forcément être légère, basée que sur une simple mélodie, avec trois paro-


dans toutes les télés de France. Un album de Biolay ça se mérite aussi. Pas évident, donc, pour quelqu’un qui ne s’intéresse pas forcément à la musique, d’adhérer à l’univers de l’artiste. Et si on le compare souvent à Gainsbourg, Benjamin Biolay n’a pas le côté médiatique et provoc qui rendait Gainsbourg populaire. Benjamin Biolay est bel et bien un véritable artiste au talent énorme. Auteur, compositeur, interprète, il est peut-être l’un des meilleurs artistes français de sa génération. Les critiques ne se trompent pas. «La superbe» est encensée. L’artiste vénéré. La chanson française a besoin de ce genre d’artiste pour continuer à croire en sa valeur. L’auditeur a besoin de ce genre d’album pour comprendre ce qu’est la Musique.

les qui ne tiennent pas la route. Mais doit-elle être pour autant élitiste ? Le reproche que l’on pourrait faire à l’art est sa volonté de ne, que très rarement, s’ouvrir au monde extérieur. D’attendre les gens. Sans les attirer pour

autant. La musique de Benjamin Biolay est un peu comme ça. Le peuple doit vouloir l’écouter, doit vouloir s’intéresser à son univers, à son travail. Car il ne faudra pas compté sur l’artiste pour aller faire la promotion de son disque

‘‘la superbe,,

benjamin biolay la superbe myspace


sample

A peine sorti, le single post-hume de Michael Jackson This is it faisait déjà polémique. Appartenant à Paul Anka, la chanson n’en est pas à sa première vie. En 1991, la chanteuse Safire la reprenait déjà sous le nom de I never heard that. Cliquer sur la photo pour accèder à la playlist.


vintage * cliquer sur la photo pour accéder à la vidéo


vidz editors ‘‘papillon,,

charlie winston ‘‘kick the bucket,,

uffie ‘‘pop the glock,,

goon & koyote ‘‘wellness is wild,, (dre skull remix)

féloche ‘‘la vie cajun,, jamie cullum ‘‘don’t stop the music,,

frotznuvision ‘‘sheepy sleepy song of a bad robot,,

beni ‘‘maximus,,


reviews

Declaration of dependence fait partie de ses rares albums qui n’ont pas besoin de grand chose pour vous transporter dans la joie comme dans la peine. Les norvégiens de Kings of Convenience signent un quatrième album merveilleux. Une pop sublime et subtile, belle à en pleurer. A acheter, à écouter, à réécouter, à partager... Ils ne vous en voudront pas.

‘‘mrs. cold,,


féfé jeune à la retraite

julian casablancas phrazes for the young

jjjjjj

jjjjjj

Premier album an solo pour l’exmembre des Saïan Supa Crew et première réussite. Le hip-hop cotoie la soul, le reggae, la pop. Le tout dirigé par Dan The Automator, s’il vous plaît.

inna modja inna modja

jjjjjj On pourrait se lasser de ces chanteuses qui joue de la pop/ soul. Heureusement Inna Modja ne fait pas tout comme ses grandes soeurs et ses chansons possèdent de la fraîcheur et de la sincérité. De quoi réchauffer notre hiver.

Après Albert Hammond Jr., c’est au tour de Julian Casablancas de s’échapper des Strokes pour jouer quelques morceaux en solo. Résultat : 8 titres pop/ rock aux influences par «Strokiennes» qui donnent vraiment envie que le groupe ressorte un album avec tous ses membres. mayer hawthorne a strange arrangement

jjjjjj Pas un mois ne passe sans qu’un artiste nous fasse partager sa vision de la soul. Aujourd’hui c’est Mayer Hawthorne qui s’y colle. Et c’est carrément bien.

sondre lerche heartbeat radio

anti pop consortium fluorescent black

jjjjjj

jjjjjj

Le premier album de Sondre Lerche est indispensable. Le second très appréciable. Le dernier, dispensable.

20 ans après leur rencontre les membres de Anti Pop Consortium sortent seulement leur quatrième album. Leur rap n’est pas commercial. Encore moins formaté. Usant de sons électroniques, ils créent des mélodies minimalistes au flow punchy.


air love 2

jjjjjj Air fait du Air... La magie des débuts semble s’être quelque peu évaporée. On regrette le temps de sexy boy ou de la BO de Virgin Suicides.

michael bublé crazy love

jjjjjj Dès les 1ères notes de sa reprise de Cry me a river, on sent que Michael Bublé se verrait bien au générique du prochain James Bond. Avec Crazy love, le crooner canadien continue de nous charmer et de nous démontrer qu’il pourrait bien être le Frank Sinatra moderne. mary’s dream 10y

jjjjjj Il y a du charme dans le folk de ces frenchies. Mais aujourd’hui, il est difficile de se démarquer des autres folkeux. Et Mary’s dream ne réussit pas le pari de l’originalité et a du mal à nous embarquer vers l’inconnu.

the very best warm heart of africa

jjjjjj Le 1er album de The Very Best vous fera peut-être penser à celui des Vampire Weekend. The Very Best plonge au coeur de l’Afrique pour réussir un disque incroyable. On ne sait plus où on est ni à quelle époque. Un vrai dépaysement musical... hockey mind chaos

jjjjjj Il n’y a qu’à New-York d’où peuvent naître ce genre d’artiste. Avec Mind Chaos, les membres de Hockey sortent un premier album d’une efficacité redoutable mélangeant le rock, la pop, l’électro sans se prendre la tête.

the heavy the house that dirt built

jjjjjj On avait adoré leur premier album. Avec ce nouvel album, on confirme tout le bien qu’on pense de The Heavy. Influencé par le rock, la soul et le blues, The Heavy signe un disque puissant, brut, qui sent le cambouis et la chaleur des longues routes américaines. Du très très loud !


lady and bird la ballade of...

jjjjjj Projet créé par Keren Ann et la complicité de Bardi Johannsson, Lady & Bird s’entoure de l’orchestre philharmonique islandais pour réorchestrer de bien belle manière certaines de leurs chansons respectives. Lady & Bird ou comment faire une belle ballade sans bouger de chez soi.

salm somethingalamode

jjjjjj On termine avec la petite bombinette électro/bobo/fashion du moment. SALM est un duo parisien qui a décidé de prendre des mélodies de classiques et de les remixer. Plutôt sympa sans être l’album de l’année...

why ? eskimo snow

jjjjjj Ce qu’on aime bien chez Why? c’est le côté roots et vintage de ses compos. Une voix hantée, des mélodies folk ample et généreuses, Why ? signe une nouvelle fois un album plutôt pas mal.

chris garneau el radio

jjjjjj Chris Garneau pourrait vous faire passer le crash d’un avion (comme sur la pochette du précédent album) pour le plus bel événement du monde. Avec ses mélodies délicates et joyeusement mélancoliques, El Radio est la petite douceur du moment.

* cliquez sur la K7 pour écouter la playlist du mois


next month...

...oh oh oh !!! christmas issue


LaSélection (novembre 09)  

magazine musical indépendant

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you