Page 1

Invité d' honneur

MehRan Tamadon

Festival du 1er film documentaire

Du 26 février au 3 mars 2019 Marseille 10ème édition


édito Dix ans de premiers films ! C’est avec joie que nous fêtons cet anniversaire ! Chapeau aux fondateurs de cette manifestation qui s’est agrandie et imposée sur le territoire marseillais. Nous sommes fiers de continuer cette aventure.

Habiter. Cette question parcourt l’édition 2019 et résonne avec les événements récents de Marseille. De la Chine à Jérusalem en passant par l’Iran et le Liban, les films travaillent ce thème : comment faire société ?

L’énergie qui nous pousse à créer ces moments chaleureux autour d’une programmation exigeante reste toujours aussi forte. Tout comme la curiosité et l’intérêt d’un public de plus en plus large.

Il apparaît vital de créer des espaces de parole et d’images où des visions différentes peuvent s’exprimer. C’est à cela que nous vous convions, dans la joie, la bonne humeur et la teuf (bien sûr), selon notre marque de fabrique !

Le cinéma nous rassemble devant cet écran où se projette le monde : est-ce bien nous ? Un espace commun s’invente, une maison où des rencontres entre cinéastes et spectateurs est possible, où une expérience sensible se partage. Oui, nous habitons ce même lieu.

Lutte, solidarité, lumière, beauté et convivialité... en avant pour cette édition anniversaire !

Mehran Tamadon

invité d'honneur du festival

« Jusqu’où puis-je dialoguer avec quelqu’un dont la pensée semble exclure mon existence propre ? »

De cette tentative de dialogue avec les tenants de la Révolution iranienne naîtront trois films documentaires, Behesht Zahra, mères de martyrs (2004, moyen métrage), Bassidji (2010) et Iranien (2014) dans lesquels le réalisateur nous convie à faire l’expérience, par le corps et l’esprit, de sa volonté à comprendre autrui.

C’est au moyen du cinéma que Mehran Tamadon, Iranien vivant en France, athée et enfant de militants communistes sous le Shah, explore des réponses : « je veux exister dans une société qui me nie et dire ce que je pense. Je prends ma caméra et je trouve des gens avec qui débattre ».

L’équipe du festival

C.D.


Mardi 26 février 20h

Cinéma Le Gyptis

Soirée d'ouverture Une soirée en présence de Mehran Tamadon, invité d’honneur de la 10ème édition du festival.

Bassidji

De Mehran Tamadon 114 min, 2009, Suisse, France, Catherine Dussart Production (CDP) Dans un désert, sur une colline, des hommes, des femmes et des enfants déambulent dans un vaste « musée » en plein air dressé à la mémoire des martyrs de la guerre Iran-Irak. C’est le nouvel an iranien, nous sommes près de la frontière irakienne.

« Durant près de trois ans, j’ai choisi de pénétrer au cœur du monde des défenseurs les plus extrêmes de la République islamique d’Iran (les Bassidjis), afin de mieux comprendre les paradigmes qui les animent. Nous venons du même pays et pourtant, tout nous oppose. Un dialogue se noue pourtant. Jusqu’où nos convictions respectives sont-elles prêtes à s’assouplir pour comprendre qui est l’autre ?  » Mehran Tamadon

Séance organisée en partenariat avec le cinéma Le Gyptis. Réservation conseillée à festivallapremierefois@gmail.com

La Tamadon. Laprojection projectionsera serasuivie suivied’un d'unéchange échangeavec avecleleréalisateur réalisateurMehran Jean-Gabriel Périot. un vin chaud sera offert à l' occasion de l' ouverture du festival

3


Mercredi 27 février 14h -17h

Bibliothèque de l'Alcazar

MasteRclass de Mehran Tamadon

Séance gratuite & ouverte à tou·te·s

« J’ai l’intime conviction que l’expérience cinématographique finit par déposer quelque chose au-delà des mots. A minima, se poser ensemble la question de savoir pourquoi nous sommes en désaccord. Se retrouver nez à nez avec quelqu’un qui est si différent de moi me questionne sur mon corps, sur ma façon de s’asseoir à côté de lui, de lui parler. » Mehran Tamadon Animé par Adrien Dénouette, critique de cinéma. Il écrit pour les revues Carbone, Critikat et Trois Couleurs. Par ailleurs, il enseigne à l’Université Paris-Diderot et intervient en milieu scolaire pour le Forum des Images.

En partenariat avec Aix-Marseille Université et la Ville de Marseille.

4

18h

cinéma La baleine

Iranien

De Mehran Tamadon 105 min, 2014, Suisse, France L’atelier documentaire

20h45

Carte blanche à Mehran Tamadon

Avant l'Aurore

De Nathan Nicholovitch 105 min, 2018, France, D’un film l’autre

Iranien athée, le réalisateur a réussi à convaincre quatre mollahs, partisans de la République islamique d’Iran, de venir habiter et discuter avec lui pendant deux jours. Dans ce huis clos, les débats se mêlent à la vie quotidienne pour faire émerger sans cesse cette question : comment vivre ensemble lorsque l’appréhension du monde des uns et des autres est si opposée ?

Mirinda, un Français prostitué, vit au jour le jour dans les faubourgs de Phnom Penh. Une existence faite d’excès et d’espoir, dans une ville toujours marquée par son passé khmer rouge. Sa rencontre avec Panna, une petite fille livrée à elle-même, va bouleverser son équilibre et lui donner le courage de se transformer encore.

Séance suivie d’un échange avec l’invité d’honneur.

Séance suivie d’un échange avec l’invité d’honneur.

En partenariat avec l’ACID.

En partenariat avec l’ACID.


21h

vidéodrome 2

La Bonne Education

Jess, vent de face

Les examens approchent, l’année scolaire se termine enfin pour Peipei, jeune aspirante artiste d’un lycée du Henan, province pauvre de la Chine. Délaissée par sa famille, souffre-douleur de ses camarades comme de ses professeurs, cette « fleur sauvage » ne s’est jamais accommodée aux règles de l’institution et peine à trouver sa place.

Jessica est seule dans la vie et se bat au quotidien pour garder la tête hors de l’eau. Elle n’a guère de ressources, mais garde pourtant fort et haut l’espoir d’une vie meilleure et compte bien « s’en sortir ». Par le travail, par l’amour, par les rencontres, par le hasard ou par l’amitié, elle multiplie ses chances d’échapper à la précarité : c’est bien sa curiosité qui crée le lien entre nous. Je lui donne un coup de main, je la transporte, je la soutiens.

De Yu Gu 29 min, 2017, France, Chine Hippocampe Productions

Séléctions & Prix : Grand Prix au Festival International du Film d’éducation, Prix de l’Espoir et Prix du Public 7e Lune (Rennes), Best Short Film L’Alternativa Festival de Cinema Independent de Barcelona, Best Documentary IndieLisboa (Portugal), Traces de vies (ClermontFerrand), Côté Court (Pantin) …

De Sophie Glanddier 55 min, 2018, France, VraiVrai Films

Sélection : Festival Filmer le travail, Poitiers

+ Rediffusion : Sam. 2 mars, 12h40

+ Rediffusion : Sam. 2 mars, 12h00

Les projections seront suivies d’un échange avec les cinéastes. Possibilité de boiRe & mangeR suR place


Jeudi 28 février 17h30

Cinéma La Baleine

20h30

Carte blanche à Mehran Tamadon

Je suis le peuple

Close up

En janvier 2011, en Egypte, les manifestations anti-gouvernementales rassemblent des dizaines de milliers de personnes dans les rues du Caire, tandis que les villageois des campagnes du sud suivent les évènements de la Place Tahrir via leurs écrans de télévision et les journaux. Du renversement de Moubarak à l’élection et la chute de Mohamed Morsi, le film suit ces bouleversements politiques du point de vue d’un village de la vallée de Louxor. Entre espoirs et déceptions, le changement se fait attendre.

Cinéphile obsessionnel et sans emploi, Hossein Sabzian se fait passer pour le célèbre cinéaste Mohsen Makhmalbaf à qui il ressemble. Il s’insinue, soi-disant pour diriger un film, dans une famille iranienne bourgeoise, ne résistant pas à la tentation de disposer des autres tout en jouant lui-même à être un autre. Une fois démasqué, l’homme est traîné devant la justice pour escroquerie. Apprenant ce fait divers, le réalisateur Abbas Kiarostami s’empresse de réunir une équipe de tournage afin de reconstituer les faits et de filmer le procès de Sabzian.

De Anna Roussillon 112 min, 2014, France Hauts les mains production

En partenariat avec l’ACID.

De Abbas Kiarostami 93 min, 1990, Iran, Kanoon

Séances suivies d’un échange avec l’invité d’honneur.

6


18h

vidéodrome 2

20h

une histoire dans ma peau

De Chatila nous partirons

Nulle part avant

Kader Affak, militant engagé et humaniste, gère l’association Le Cœur sur la main et est propriétaire du café-littéraire Le Sous-Marin. Chargé d’optimisme et d’espoir, il nous laisse entrevoir le temps d’un soupir, entre ombres et lumières, l’origine de son combat.

Tarek, Sobhe et Jalal sont réfugiés palestiniens, nés à Chatila dans les années 1980, ils y ont créé un centre de soutien scolaire et une maternelle. Durant les cours, lors des projets qu’ils mènent à l’intérieur des camps et aussi dans les gestes du quotidien, les trois amis donnent l’exemple. Ils sont persuadés qu’en attendant de revenir en Palestine, une vie citoyenne est possible, à l’intérieur des camps.

À trois femmes, j’ai demandé : « à quelle heure arrive le vent ? » Et dans leurs mains, chargées comme les rois mages, elles me tendent trois présents. Des films amateurs des années 1940. Un recueil de poèmes. Un morceau de musique. J’ai accepté chaque cadeau et je les ai posés sur ma table. Ils dégageaient une forte odeur de terre et de sel. Alors, je suis retourné voyager dans les racines, à la rencontre de leurs paroles.

De Yanis Kheloufi 16 min, 2018, Algérie, Laboratoire documentaire d’Alger

Sélection : Festival Premiers Plans d’Angers

+ Rediffusion : Sam. 2 mars, 13h50

De Antoine Laurent 44 min, 2018, France, Le G.R.E.C.

Sélections : Les Ecrans Documentaires d’Arcueil, Festival international du film d’éducation à Evreux, Festival Grand Bivouac à Albertville

+ Rediffusion : Sam. 2 mars, 14h25

De Emmanuel Falguières 206 min, 2018, France, E2P

Sélection & Prix : Mention spéciale du jury aux Ecrans Documentaires d’Arcueil

+ Rediffusion : Sam. 2 mars, 15h15

Les projections seront suivies d’un échange avec les cinéastes. Possibilité de boiRe & mangeR suR place

7


vendredi 1 er mars 16h

vidéodrome 2

Les proies De Marine De Contes 53 min, 2018, France L’atelier documentaire

Depuis leur cabane, des hommes scrutent le ciel automnal des Landes. Ils écoutent les bruissements de la forêt et guettent avec avidité le passage des oiseaux. Dans une étrange chorégraphie, ils tirent sur les ficelles du temps pour actionner leur piège. Tout autour, les arbres semblent se rapprocher en tombant...

18h

En parler

De Charlène Biju 17 min, 2018, France, Créadoc

Regarder les vieilles cassettes de son enfance. Rigoler. Pleurer. Être en colère. S’interroger sur ce qu’il en reste aujourd’hui. Se poser des questions sur sa relation avec ses parents. En parler. Première internationale + Rediffusion : Sam. 2 mars,19h00

Borhom Hakini De Brahim Waabach - 45 min, 2018, Belgique, Le 36 mars asbl, CBA

21h

Sisyphe

De Driss Aroussi 12 min, 2017, France, Prima Luce

Au milieu du désert, un homme extrait des pierres de la montagne et les casse. Dans son labeur quotidien, il médite sur la vie et la mort… Sélections : IFFR, Rotterdam (Pays-Bas), Filmer le travail, Poitiers, Supervues,Vaison La Romaine, CorsicaDoc, Ajaccio, Immaterial Collection, Beyrout, (Liban)

+ Rediffusion : Dimanche 3 mars à 12h

Sélections & Prix : Prix de la compétition française au Cinéma du Réel (Paris), Sheffield Doc/Fest (Angleterre), Festival international de Contis, Viennale (Autriche)

+ Rediffusion : Dim. 3 mars, 18h40

Je suis en colère, hors de moi. Cette instabilité chronique, ce désordre patent, ce bordel dans ma tête, d’où cela vientil ? Ce film naît d’un désir : celui de me réconcilier avec l’enfant que j’étais en partageant avec ma mère Zohra et mon père Mustapha cette « petite histoire » qui chahute en moi. « Borhom Hakini » comme cette comptine que ma mère me chantait pour calmer mes angoisses... Première internationale + Rediffusion : Sam. 2 mars, 19h30 8

Les projections seront suivies d’un échange avec les cinéastes. Possibilité de boiRe & mangeR suR place


D'ici là

De Matthieu Dibelius 45 min, 2018, France Spectre productions

Koffi conduit des personnes « en situation de handicap et à mobilité réduite ». Calme et silencieux, il part chaque jour sillonner Paris dans son véhicule. Attentats, état d’urgence, manifestations, campagne électorale : rien ne semble pouvoir interrompre le temps suspendu de son vaisseau qui le tient à distance de l’agitation d’une capitale dans la tourmente. Sélections & Prix : FIPADOC, Biaritz, IDFA Amsterdam (Pays-Bas), Prix des jeunes aux Escales Documentaires de La Rochelle, Corsica. doc Ajaccio, États généraux du film documentaire de Lussas

+ Rediffusion : Dimanche 3 mars à 12h30

écouter la Plaine Caravane en face du vidéodrome 2 vendredi 1 er mars 18h - 22h Samedi 2 mars 12h -19h

Brasserie communale Dimanche 3 mars 12h -20h Alors que des murs de béton entourent la place Jean Jaurès ; alors que voir nous est refusé, nous vous proposons d’écouter. Le collectif Copie Carbone investira la caravane installée par Yes We Camp pour un week-end d’écoute de créations sonores autour de la parole des habitant.e.s du quartier de la Plaine. Collectif Copie Carbone Fin 2018 à Marseille, juste avant qu’un certain mur soit érigé et que d’autres ne s’écroulent, des habitant.e.s de la Plaine et de ses alentours se retrouvent autour de l’envie de faire du documentaire et de la création sonore. Le collectif Copie Carbone naît de ces rencontres, et depuis continue de documenter la lutte de son quartier, produit des sons et organise des séances d’écoutes publiques.

voir Noailles Brasserie Communale

Samedi 2 & Dimanche 3 mars En continu , 12h - 20h

L’année 2018 s’est terminée dans le deuil et la colère après les événements qui ont marqué le centre-ville de Marseille. En partenariat avec l’AARSE, le festival relaie la Tribune Ouverte à Noailles en diffusant les témoignages filmés des habitants de Marseille pour constituer une parole et une mémoire collectives autour du drame du 5 novembre. Pour reconstruire une image de ce quartier défiguré. Aarse L’Association des Auteurs-Réalisateurs du Sud-Est a été créée en septembre 2001 pour soutenir la création audiovisuelle et cinématographique indépendante et améliorer les conditions de travail des cinéastes qui ont fait le choix de vivre et/ou de créer en région PACA.

9


Samedi 2 mars 10h30

vidéodrome 2

Atelier Cinéma d'animation & brunch

Pour les 6-9 ans (2h) Participation à prix libre Les enfants s’amusent, les parents brunchent ! Le cinéma est un laboratoire permanent de recherches et d’inventions. Ses balbutiements ont fait naître de magnifiques objets, jouets d’optique, parties intégrantes de la période du pré-cinéma. L’un d’eux, le praxinoscope, sera présenté en modèle géant. Nous créerons alors de courtes séquences qui prendront vie sous nos yeux ébahis ! En partenariat avec Elphège Berthelot et l’association Petit Chaudron Grandes Oreilles. Réservation indispensable au comptoir du Videodrome2. Brunch préparé par l' équipe du festival

10

14h

16h

Les étoiles de Stern

vie scolaire

Chronique d’un immeuble et de ses résidents, dont le réalisateur du film, à Jérusalem dans un quartier multiculturel. Pendant le tournage, qui a duré plus de 9 ans, de nouveaux propriétaires et locataires, de plus en plus nombreux et tous très religieux, s’installent..

Dans le bureau de Mme Sahnoune, Aurélien, Kady, Soraya, Edmond et Mohamed viennent pour se confier, râler, pleurer… Ils ont entre 11 et 15 ans et la CPE (Conseillère Principale d’Education) les guide face aux difficultés qu’ils traversent. Il est question d’absences, d’orientation et de laïcité. De colères et d’injustices, de mensonges, de bagarres, de doutes et d’aspirations… L’adolescence dans toute sa splendeur.

De Gad Abittan 59 min, 2018, France, Israël

Sélections & Prix : Prix qualité CNC, Krakowski Festiwal Filmowy, Cracovie (Pologne), DOC-Cévennes - Festival International du Documentaire en Cévennes

+ Rediffusion : Dim. 3 mars, 17h30

De Clélia Schaeffer 52 min, 2018, France, Les Batelières Productions

Diffusion : La Chaîne Parlementaire

Première internationale + Rediffusion : Dim. 3 mars, 13h30 Séance précédée d’un extrait d’un film réalisé avec les jeunes suivis par GEPIJ (Groupement d’éducateurs pour l’insertion des jeunes) à Marseille, en partenariat avec Safar Expéditions Jeunesse. Filiation-parentalité : à partir d’un objet, chacun évoque à sa manière un lien familial souvent distendu.


18h

un autre après De Pierre Lazarus 27 min, 2018, France, La Fémis

21h

Lolaga

De Jiayin Wang 106 min, 2017, Chine

La 2ème fois Rediffusion de la sélection 1ers films brasserie communale à l’occasion de la 10ème édition et pour répondre à l’engouement grandissant du public pour la sélection Premiers films, nous proposons cette année des rediffusions des 15 œuvres sélectionnées. Séances sans débat et en cinéma continu. Une autre chance de voir des films trop rares sur les écrans marseillais.

Des visages oubliés dans ses carnets, des corps laissés à la vue dans les rues de Santiago, le peintre Jaime Sepulveda trace et se retrace. Sélections & Prix : Traces de Vies, ClermontFerrand, Premio de Mejor Director EUREKA University Film Festival, Bogotá (Colombie), DokumentART, Neubrandenburg (Allemagne)

+ Rediffusion : Dim. 3 mars, 14h30

Liliane A.

De Lou-Théa Papaloïzos 23 min, 2018, Suisse, ECAL

Le film, après 7 ans d’observation et 3 ans de tournage, rend compte des changements sociaux de Xioluoshui, un village dans la province de Yunnan en Chine. Avec le développement du tourisme et du commerce, le village connait des transformations violentes. Elles affleurent non seulement à la surface d’un paysage mais s’ancrent aussi dans les questionnements, les douleurs et les paradoxes des habitants. Sélections & Prix : First International Film Festival Xining (Chine), Best New documentary award China Academy Awards of Documentary Film, Chantiers du Réel, France

+ Rediffusion : Dim. 3 mars, 15h40

Samedi 2 mars 2019 12h00 La Bonne éducation 12h40 Jess, vent de face 13h50 Une histoire dans ma peau 14h25 De Chatila nous partirons 15h15 Nulle part avant 19h00 En parler 19h30 Borhom hakini

Dimanche 3 mars 2019 12h00 Sisyphe

Mary-Josée et Isabelle ont grandi avec une mère particulière. Leur enfance puis leur vie ont été marquées par un environnement exceptionnel, hors du commun. Les récits des souvenirs des deux soeurs se complètent et résonnent, à travers leurs réflexions et leurs éclats de rire. Sélections : Etats Généraux du film documentaire de Lussas, Nuit du Court-Métrage, Neuchâtel (Suisse), Le Monde au coin de la rue, Grenoble

+ Rediffusion : Dim. 3 mars, 15h10

12h30 D’ici là 13h30 Vie scolaire 14h30 Un autre après 15h10 Liliane a.

Les projections seront suivies d’un échange avec les cinéastes. Possibilité de boiRe & mangeR suR place

15h40 Lolaga 17h30 Les étoiles de Stern 18h40 Les Proies

11


AutouR du festival

pRemieR jet

Jeudi 28 février & vendredi 1 er mars

Atelier d'accompagnement de films en cours d'écriture Premier Jet est un atelier de travail d’une journée autour de films documentaires en cours de réalisation. Chaque année, il permet à deux réalisateurstrices auto-produits ou à la recherche de producteurs-trices de présenter leur projet à des professionnels du cinéma. Invités à proposer des retours constructifs, les intervenants donnent de nouveaux regards, interrogent les enjeux des films : trouver sa place d’auteur, préciser ses intentions, partager et aborder ensemble les questionnements spécifiques de chaque projet. Pour offrir une aide adaptée et accompagner les réalisateurs-trices tout en préservant leur indépendance, nous proposons des « coups de pouce » offerts par nos partenaires. En complément et pour garantir cet esprit de fédération autour des projets, nous proposons une visite guidée singulière de Marseille, balisée par des lieux impliqués dans la création contemporaine. (Montevideo, La Déviation, Le Polygone étoilé, le Vidéodrome 2 et le Studio Mujô). Séance réservée aux participants et aux professionnels invités

de 10h à 18h Aux 35

Projets sélectionnés

Je me suis mordue la langue Un projet de film de Nina Khada La nuit tombe sur Tunis. Cette terre n’est pas celle de mes ancêtres, mais comme elle y ressemble. Je déambule dans la ville et j’y cherche une de mes langues, l’arabe. Je demande de l’aide aux habitants des quartiers de Tunis qui prennent le frais les soirs d’été. Je dois comprendre pourquoi mon père ne m’a transmis cette langue, pourquoi nous n’arrivons jamais à nous parler et si cette absence de communication est due à notre langue. Nous nous écrivons au cours d’une longue nuit. Il fait lourd et la pluie menace de tomber. Vais-je retrouver ma langue ?

Histoires d'ovalie Un projet de film de Clémentine Giovanetti Un père raconte à sa fille des histoires de son pays, l’Ovalie. A travers des visions d’enfance et des récits rapportés, ils rassemblent les morceaux de son histoire, discutent de ses mœurs et de ses traditions. D’autres voix se mêlent aux leurs, d’autres souvenirs émergent : un fourmillement d’images, de sons et de visages dessine peu à peu une carte imaginaire, plurielle et sensible du Rugby.

Jurés & récompenses Un représentant de chacun des partenaires suivant :

Professionnels invités Anne Alix Réalisatrice : Il se passe quelque chose (2018), Ce tigre qui sommeille en moi (2015), Omegaville (2013), Une île (2011), Dream Dream Dream (2002)

Tuong Vi Nguyen Long Monteuse : Allée des jasmins (2018), Madame Courage (2015), Une braise sur la neige (2014) Réalisatrice : Cultiver son jardin (2013), Aux marches du palais (2015)

Xavier Pons Producteur : Nulle part avant (2018), Retour à Genoa City (2017), La Mort du Dieu Serpent (2014), Marguerite et le Dragon (2010), La Mort de la gazelle (2009)

12

ADDOC Association des cinéastes documentaristes > Accompagnement du projet pendant 3 mois et un an d’adhésion à l’association.

VIDéODROME 2 Cinéma, Vidéoclub, Librairie, Bistrot > Mise à disposition de sa salle de cinéma (49 places) une matinée ou une après-midi pour une projection privée (presse, équipe, etc) sur liste d’invités.

LA DÉVIATION Espaces de recherches artistiques > Résidence de travail avec hébergement, accompagnement et restitution publique.

MONTéVIDéO Centre de créations contemporaines > Résidence de travail avec hébergement d’une à deux semaines et mise à disposition du Centre de Ressources.

MUJÔ Réalisation et postproduction de films documentaires > Création d’un DCP pour les films finis.

Aix-Marseille UNIVERSITé Master Métiers du film documentaire


Séances SPéciales

SÉANCEs SCoLAIREs vendredi 1 er mars - 9h30 vidéodrome 2 Autour des films La Bonne éducation et Sisyphe en présence des réalisateurs.

Le Journal du festival

Séances Hors les murs Samedi 16 mars cinéma Le Miroir - Marseille Dans le cadre de la Fête du court métrage – en partenariat avec Des courts l’après-midi, une séance de PETITES COMÉDIES DOCUMENTAIRES, florilège de films courts découverts au fil des éditions.

Des entretiens menés avec les réalisateurs des films de la sélection seront à retrouver dans le Journal du Festival, disponible dans tous les lieux du festival et en ligne durant toute la durée de la manifestation. En partenariat avec Aix-Marseille Université

Samedi 30 mars - 11h cinéma Le Bourguet Forcalquier Carte blanche au festival La Première Fois dans le cadre du festival Numéro Zéro#1. Reprise d’une séance de la sélection. > D’autres séances seront à venir... à suivre sur la page facebook du festival

13


Lieux Vidéodrome2 49, Cours Julien 13006 Marseille La baleine 59, Cours Julien 13006 Marseille Le Gyptis 136 rue Loubon 13003 Marseille La Brasserie communale 57, Cours Julien 13006 Marseille Bibliothèque de l’Alcazar 58, cours Belsunce 13001 Marseille AUX 35 35, Bd Longchamp 13001 Marseille

14


Tarifs Séance « Premiers films » au Vidéodrome2 : 5€ Séance « Carte blanche » au Cinéma La Baleine : 6,5€ Séance d’ouverture (tarifs du cinéma Le Gyptis) : Tarif plein : 6 € Tarif réduit  : 5€ (étudiants, chômeurs, RSA, + de 65 ans) Tarif groupe : 4€ Masterclass à l’alcazar : Accès libre Rediffusions à la Brasserie communale : 3€

Infos et réservations Association Les Films Du Gabian festivallapremierefois@gmail.com Pour l’atelier Jeune public, réservation au comptoir du Vidéodrome2.

www.festival-lapremierefois.org facebook.com/FestivalLaPremiereFois

Partenaires

livret : Joran Tabeaud | Photos : Christine Dancausse


Agenda Mar 26 SoiRée d'ouveRture MasteRclass Iranien Avant l'Aurore

Mer 27

Jeu 28

Ven 1er

Sam 2

Dim 3

20h (1) 14h (2) 18h (3) 20h45 (3)

La Bonne éducation

21h (4)

12h (5)

Jess, vent de face

21h (4)

12h40 (5)

Je suis le peuple

17h30 (3)

Close up

20h30 (3)

une histoire dans ma peau

18h (4)

13h50 (5)

De Chatila nous partirons

18h (4)

14h25 (5)

Nulle part avant

20h (4)

15h15 (5)

Les proies

16h (4)

En parler

18h (4)

19h (5)

Borhom Hakini

18h (4)

19h30 (5)

Sisyphe

21h (4)

12h (5)

D'ici là

21h (4)

12h30 (5)

Atelier Ciné d'animation & Brunch

18h40 (5)

10h30 (4)

Les étoiles de Stern

14h (4)

17h30 (5)

vie scolaire

16h (4)

13h30 (5)

un autre après

18h (4)

14h30 (5)

Liliane A.

18h (4)

15h10 (5)

Lolaga

21h (4)

15h40 (5)

Les lieux ( 1) Cinéma Le Gyptis (2) Bibliothèque de l’Alcazar

(3) La Baleine (4) Vidéodrome 2

festival- lapremierefois .org

(5) La Brasserie Communale

Profile for Festival La Premiere Fois

Festival La Première Fois 2019  

Festival La Première Fois 2019  

Advertisement