Issuu on Google+

SIGN'


NAISSANCE D'UNE LETTRE Au commencement était le taureau. La lettre A, première lettre de l'alphabet, dérive de la première lettre de l'alphabet protosinaïtique : le aleph qui signifie dans les langues sémitiques le taureau. Au commencement, donc, apparait le taureau ! Le taureau est le signe premier, car il représente "la force", l'énergie utile à la vie, à l'agriculture, au transport; énergie primordiale qui met l'être en mouvement, qui fait passer de l'être à l'existence. Toutes les lettres suivent la même évolution; pour passer de l'image graphique à la lettre on procède par réduction; une petite partie représente le tout. Le dessin du taureau ou du boeuf existe déjà dans le hyéroglyphe égyptien. (Texte tiré de "les mystères de l'alphabet" de Marc-Alain Ouaknin. Editions Assouline.)

alphabet protosinaïtique : alphabet découvert lors des fouilles de Serabit-el-Khadem dans le désert du Sinaï langues sémitiques : groupe de langues d'Asie occidentale et du nord de l'Afrique (arabe, berbère, hébreu,...)

3


La couleur

L'appréciation que l'on a des couleurs est naturellement subjective : "des goûts et des couleurs" mais elle est aussi culturelle. À surface égale, toutes les couleurs n'ont pas la même force. Les couleurs éclatantes effacent lrs couleurs plus discrètes. D'une manière générale, la lisibilité d'une forme est liée à l'intensité de la couleur, à son contraste avec le fond, à sa masse.

*La main verte.

Il s'agit de faire un parallèle entre l'homme et le végétal grâce à un élément commun à ces deux êtres vivants, ici, la ligne. En effet, chez l'homme, on la retrouve dans les lignes de la main, les empreintes digitales, les rides... Pour le végétal, on la reconnaît dans les nervures des feuilles, l'écoce des arbres, les racines, les traces des véhicules agricoles ou outils du jardinage, les craquelures dûes à la sécheresse de la terre... Ce sont les marques du temps mais aussi de l'unité des êtres vivants.

8


LE MOT IMAGE

L'HO

ME

9


Laisser les loups vivre en liberté dans le Mercantour, c'était une belle idée, dans l'air du temps. Mais ce n'était pas celle des bergers et, quelques mois plus tard, la révolte gronde. Mais est-ce bien un loup qui tue les brebis autour du village de Saint-Victor? Les superstitions resurgissent, un bruit se propage : ce n'est pas une bête, c'est un loup-garou... Lorsqu'une éleveuse est retrouvée égorgée dans sa bergerie, la rumeur tourne à la psychose. À Paris, le commissaire Adamsberg guette les nouvelles de la Bête de Mercantour : Comme des tisons, mon gars, comme des tisons ça fait, les yeux du loup, la nuit.

10


Les mots ne sont pas de simples particules de phrases. Ces syllabes entremêlées ont un réel pouvoir. Les mots nous gouvernent, nous trahissent, nous blessent, nous réchauffent. Mais en aucun cas, ils ne laissent insensibles.


Carnet de typo