Issuu on Google+

COTRASUD

EUROREGIE 12/2013

48 rue de l’Aubépine International Transport Company 92160 ANTONY Freight Forwarder - Project & Oil Field cargo Tél : + 33 1 55 59 07 70 Fax : + 33 1 49 84 06 54 - Deepwater and off shore project - Supply chain specialist mailto: infos@transprojets.com - 4 PL dedicated Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt) http://www.Transprojets.com

Le spécialiste depuis 1981 de la Réunion et de l’Océan Indien 69e année - N°19.149

Vendredi 28 février 2014 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Tél. : +33 (0)4 91 13 16 77 n.guadagnino@cotrasud.fr

AP Möller-Maersk

46

GTT, leader mondial des systèmes de confinement à membrane pour le transport du gaz naturel liquéfié, a annoncé mercredi 26 février que le prix de l’offre de son introduction en Bourse avait été fixé à 46 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière d’environ 1,7 milliard d’euros. Lors de l’annonce de son introduction en Bourse le 17 février, GTT avait annoncé une fourchette de prix indicative entre 41 et 50 euros par action. L’offre résulte de la cession d’actions GTT par Total et H&F. Le produit brut de l’offre représente “un montant d’environ 621 millions d’euros, correspondant à 13.500.000 actions existantes, représentant environ 36,46 % du capital social et des droits de vote de GTT”. Ce montant est estimé avant exercice de l’option de surallocation et avant émission de 76.000 actions nouvelles dans le cadre de l’offre réservée aux salariés. L’exercice intégral de l’option de surallocation porterait la taille de l’offre à environ 714 millions d’euros. “L’offre a rencontré un fort succès tant auprès des investisseurs institutionnels français et internationaux que des personnes physiques en France”. La négociation des actions GTT débuté hier.

Entreprises

Airbus :

L’usine à Tianjin, argument de vente en Chine La chaîne d’assemblage d’Airbus à Tianjin — actuellement objet de négociations avec ses partenaires chinois — est depuis plus de cinq ans une vitrine permettant à l’avionneur de doper ses ventes sur un marché stratégique et concurrentiel.

page 3

Infrastructures/ Institutions

Bénéfice 2013 supérieur aux prévisions grâce aux conteneurs

Strasbourg :

Le Parlement européen bloque la libéralisation du rail Les députés européens réunis en plénière à Strasbourg ont bloqué mercredi 26 février une tentative de la Commission européenne de briser les monopoles des grands opérateurs dans le transport des passagers par le rail pour assurer l’ouverture de ce secteur à la concurrence.

États-Unis :

300 milliards de dollars pour les infrastructures

Le président Barack Obama a proposé mercredi 26 février d’investir 300 milliards de dollars dans les infrastructures publiques des États-Unis, moyen selon lui de doper la croissance et l’emploi mais qui se heurte à l’hostilité des républicains au Congrès.

Côte d’Ivoire : © AP Möller-Maersk

le chiffre du jour

cours moyen du pétrole”, a souligné le groupe. En 2014, AP MöllerMaersk table sur “un résultat considérablement supérieur” entraînant un recul de 11 % du à celui de 2013 grâce à la vente bénéfice net, à 19,38 milliards de sa part dans deux groupes de couronnes. de supermarchés danois pour Le groupe a vu reculer 17 milliards de couronnes l’activité de ses deux prin- (2,3 milliards d’euros), ancipales filiales, Maersk noncée en janvier. Mais sans Line (- 6 %) et Maersk Oil cet élément exceptionnel, “le (- 13 %). Mais, résultat sousdans les contejacent est prévu “Peu d’assise neurs, le résulconforme à celui tat opération- financière et peu de 2013”. Pour nel a augmenté de présence hors Maersk Line grâce à une ranotamment, la tionalisation de de nos frontières” hausse de la del’offre. “Le bémande (attendue néfice en 2013 a été touché entre 4 et 5 %) devrait se comde manière positive par une biner à une baisse des tarifs amélioration des volumes et due à “une surcapacité” sur une réduction des coûts uni- le marché des conteneurs. taires chez Maersk Line. Il a À la Bourse de Copenhague été touché négativement par à 9 h 15 GMT, les actions A et la baisse des tarifs du fret de B étaient en baisse respectiMaersk Line, une diminution vement de 1,19 % et 1,49 %, dans la part de la production dans un marché en hausse de de Maersk Oil, une baisse du 0,53 %.

Le groupe maritime et pétrolier danois AP Möller-Maersk a annoncé hier un bénéfice net en 2013 supérieur aux prévisions des analystes, grâce à la meilleure rentabilité du transport de conteneurs, où il est numéro un mondial. AP Möller-Maersk a enregistré un bénéfice 2013 supérieur aux prévisions grâce aux conteneurs. Le bénéfice net du quatrième trimestre, en baisse de 8 % à 5,13 milliards de couronnes (687 millions d’euros), a été supérieur aux prévisions des analystes interrogés par Dow Jones Newswires, qui tablaient sur 4,5 milliards. Chiffre d’affaires décevant

Le groupe a pourtant déçu avec son chiffre d’affaires, en baisse de 6 % à 65,67 milliards de couronnes, loin des 74 milliards que prévoyaient les analystes. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires a aussi baissé, de 7 % à 266,24 milliards de couronnes,

Nouveau code minier pour attirer les investisseurs

Les députés ivoiriens ont voté mardi 25 février un projet de loi instituant un nouveau code minier, plus moderne, pour attirer des investisseurs privés et faire de la Côte d’Ivoire un pays minier.

Entreprises

SNCM :

Veolia défend la mise sous protection judiciaire Le PDG de Veolia, Antoine Frérot, a de nouveau défendu hier la mise sous “protection” par le tribunal de commerce de Marseille de la SNCM afin de “pouvoir travailler sereinement” à l’abri des lourds remboursements d’aide exigés de la compagnie maritime en difficulté par la justice européenne.

page 3


Infrastructures/Institutions

2 - Vendredi 28 février 2014 - l’antenne

Export Le commerce extérieur de la Suède a bien démarré l’année 2014, avec une hausse inattendue des exportations selon des chiffres publiés hier par l’institut statistique national (SCB). Les exportations ont augmenté de 0,5 % à 92,6 milliards de couronnes par rapport au même mois de l’année précédente. “Les chiffres du commerce extérieur suédois sont ressortis quelque peu meilleurs qu’attendu. En janvier, les exportations de biens ont augmenté sur un an malgré un calendrier défavorable (un jour ouvrable en moins)”, a noté Andreas Wallström, économiste de la banque Nordea.

Réserves Les réserves de pétrole brut ont moins progressé que prévu et celles des produits distillés ont avancé pour la première fois en sept semaines la semaine dernière aux États-Unis, selon les chiffres du département américain de l’Énergie (DoE) publiés mercredi 26 février. Les réserves de brut ont avancé de 100.000 barils, à 362,4 millions, lors de la semaine achevée le 21 février, alors que les experts interrogés par l’agence Dow Jones Newswires tablaient en moyenne sur une hausse de 800.000 barils.

Expertise Un panel (groupe d’experts), chargé d’examiner la conformité des mesures prises par Pékin pour respecter une décision de l’OMC sur les droits de douane imposés sur les aciers électriques américains importés en Chine, a été mis en place mercredi 26 février à la demande de Washington. Le groupe spécial dispose d’un délai de 90 jours pour rendre son rapport, à partir du 26 février. L’affaire concerne les droits de douane imposés par Pékin sur les importations d’aciers plats laminés en provenance des États-Unis.

Strasbourg Ferroviaire

Le Parlement européen bloque la libéralisation du rail Les députés européens réunis en plénière à Strasbourg ont bloqué mercredi 26 février une tentative de la Commission européenne de briser les monopoles des grands opérateurs dans le transport des passagers par le rail pour assurer l’ouverture de ce secteur à la concurrence. Les eurodéputés ont adopté un projet de réforme qui comprend trois domaines d’actions  : une norme unique pour la certification des matériels ferroviaires, des dispositions pour ouvrir le transport des voyageurs à la concurrence et une disposition séparant les activités d’opérateur et de gestionnaire de réseau. Deux amendements approuvés par 439 voix contre 207 et 16 abstentions ont toutefois

affaibli la séparation entre la gestion des infrastructures et l’activité de transporteur qui est combattue par la SNCF en France et Deutsche Bahn en Allemagne. Ils permettent en effet la poursuite des flux entre l’opérateur ferroviaire et le gestionnaire des infrastructures. Le commissaire aux Transports, Siim Kallas, n’a pas caché sa déception. “Ce vote est très décevant car ces amendements vont limiter la

États-Unis

Multimodal

300 milliards de dollars pour les infrastructures Le président Barack Obama a proposé mercredi 26 février d’investir 300 milliards de dollars dans les infrastructures publiques des États-Unis, moyen selon lui de doper la croissance et l’emploi mais qui se heurte à l’hostilité des républicains au Congrès. Barack Obama propose 300 milliards de dollars pour les infrastructures. “L’une des meilleures façons et l’une des plus rapides pour créer de bons emplois est de rebâtir les infrastructures des États-Unis”, a affirmé le président lors d’un déplacement dans un dépôt de trains rénové à Saint-Paul (Minnesota). Il a en particulier appelé le Congrès à approuver un budget qui financerait de tels travaux et “soutiendrait des millions d’emplois”. La loi actuelle de financement des transports expire en septembre et le secrétaire aux Transports,

Anthony Foxx, a mis en garde mercredi contre les effets d’un assèchement des crédits. Barack Obama demande depuis des années au Congrès, où ses adversaires républicains contrôlent la Chambre des représentants, d’allouer des budgets plus importants aux infrastructures, en particulier les transports publics. Il a proposé de financer ce nouveau plan, chiffré à 300 milliards de dollars, par moitié via une remise à plat du code des impôts pour les entreprises, là aussi un objectif de longue date de son administration battu en brèche par les conservateurs.

Petite annonce Transactions Le nombre de transactions dans le secteur de l’énergie et des services aux collectivités (“utilities”) a rebondi de 30,1 % en 2013 et devrait continuer à croître cette année, selon une étude d’Ernst & Young publiée hier. Selon les chiffres compilés par le cabinet de conseil, 398 opérations ont été réalisées l’an dernier, le niveau le plus haut en trois ans, pour un montant total de 125,4 milliards de dollars (+ 4,1 % par rapport à 2012). Plusieurs tendances, apparues dès mi2013, expliquent ce rebond et devraient continuer à stimuler le marché en 2014, souligne l’étude.

Société de groupage recherche pour son agence du Havre

COMMERCIAL SÉDENTAIRE Niveau d’étude : BAC + 2 à MASTER Posséder le permis B et un vl

1 à 2 ans d’expérience dans la vente/négociation et le transport maritime. Outils informatiques EXCEL / WORD / POWERPOINT / etc. Maîtrise de l’anglais à l’écrit et l’oral. Et bien sûr aisance relationnelle. Missions principales : – Chercher des possibilités nouvelles auprès des clients existants, analyser leurs besoins et faire de nouvelles propositions ; – Négocier les tarifs de vente et renseigner les bases de données en respectant les directives de la hiérarchie et assurer les cotations ; – Participer au traitement des demandes particulières, des réclamations et questions émanant des clients ; – Participer à la mise en place des tarifs de vente et en assurer la diffusion aux clients.

CV + LM + prétentions à l’Antenne - Réf 0214

© RFF/Christophe Recoura

concurrence”, a-t-il soutenu. ture du marché doit, dès le départ, L’objectif de la séparation est s’accompagner de mesures em“d’éviter que les flux financiers pêchant le dumping social”, a-t-il tirés des infrastructures ne soient déclaré. utilisés par les opérateurs pour Plusieurs milliers de chemien tirer un avantage sur d’autres nots européens avaient dénoncé marchés”, plaide Siim Kallas. les projets de la Commission au L’eurodéputé socialiste fran- cours d’un rassemblement mardi çais Gilles Pargneaux s’est fé- devant le siège du Parlement licité au contraire de ce vote qui européen à Strasbourg. Les “fait dérailler la libéralisation gouvernements européens doiferroviaire”. “La vent maintenant Commission eurose prononcer sur “Ce vote fait péenne ne jure que ce paquet de medérailler la par la libéralisation sures et, sur la avec, comme moyen libéralisation base de leur décipour y parvenir, le sion, engager des ferroviaire” dégroupage total et négociations avec la séparation entre le Parlement eugestionnaires de l’infrastructure ropéen. “Le vote aujourd’hui et opérateurs ferroviaires. C’est en plénière est une nouvelle dépour moi inacceptable”, a-t-il monstration de la ténacité des affirmé. “J’ai défendu la liberté, intérêts nationaux qui se sont pour les autorités organisatrices, révélés plus convaincants pour de décider si elles ouvrent leurs les députés que les compromis contrats de services publics à la équilibrés et bien motivés”, a concurrence ou non, c’est-à-dire accusé Siim Kallas. Le commisde décider si elles passent par saire a annoncé qu’il pourrait une procédure d’appel d’offres modifier ses propositions, voire ou pas. Cette éventuelle ouver- les retirer.

Côte d’Ivoire

Matières premières

Nouveau code minier pour attirer les investisseurs Les députés ivoiriens ont voté mardi 25 février un projet de loi instituant un nouveau code minier, plus moderne, pour attirer des investisseurs privés et faire de la Côte d’Ivoire un pays minier. La Côte d’Ivoire vote un nouveau code minier en assemblée nationale pour attirer les investisseurs. Les parlementaires, réunis en commission au cours d’une session extra ordinaire, ont décidé d’augmenter la durée de validité des permis de recherche, passant “de sept à dix ans, avec une possibilité de renouvellement exceptionnel de deux ans”, d’après le projet de loi. Le projet, qui abrogera l’ancien code minier datant de 1985 lorsque la loi sera promulguée par le président Alassane Ouattara, prévoit également “l’exonération fiscale et douanière” au cours de la recherche et de l’exploitation. Cette promulgation devrait intervenir au retour du chef de l’État de France, où il est actuel-

lement en convalescence après avoir été opéré d’une sciatique début février. Entre autres dispositions, la nouvelle loi entend aussi introduire une plus grande transparence dans les procédures d’attribution des permis. “Toutes les personnes ayant accès à l’information minière stratégique sont interdites de prendre des participations directes ou indirectes dans les sociétés minières, cinq ans après la cession de leurs fonctions”, selon un article de ce code. L’ancienne procédure d’octroi des permis était critiquée pour son manque de transparence et attirait des “investisseurs peu scrupuleux”, déplorent des compagnies minières présentes en Côte d’Ivoire. Le projet de loi couronne des mois de travail sur le code minier.


Entreprises

l’antenne - Vendredi 28 février 2014 - 3

SNCM

Bénéfice Le géant pétrolier britannique BP a vu son bénéfice net bondir en 2013 mais a lourdement trébuché en fin d’année sous le poids de dépréciations et de marges en berne dans le raffinage. Et signe que les conséquences financières de la marée noire de 2010 sont encore loin d’avoir été absorbées, le groupe a légèrement relevé le montant de ses provisions. L’an dernier, le bénéfice net de BP a plus que doublé à 23,451 milliards de dollars contre 11,017 milliards en 2012, un exercice plombé par l’amende record de plus de 4,5 milliards de dollars payée aux États-Unis pour la marée noire de 2010.

Maritime

Veolia défend la mise sous protection judiciaire Le PDG de Veolia, Antoine Frérot, a de nouveau défendu hier la mise sous “protection” par le tribunal de commerce de Marseille de la SNCM afin de “pouvoir travailler sereinement” à l’abri des lourds remboursements d’aide exigés de la compagnie maritime en difficulté par la justice européenne.

Résultats

© SNCM

Le PDG de Veolia défend à par la suite. “Mais cela ne passe nouveau la mise sous protection pas nécessairement par une cesjudiciaire de la SNCM. “Ce qui sation de paiement” et donc un me paraît inévitable, c’est de dépôt de bilan, a-t-il précisé. “Si trouver une solution viable, pé- quelqu’un a une autre idée, il est renne et équilibrée. Une solution le bienvenu”, a-t-il dit. viable, pérenne et équilibrée, Dans le cadre d’un accord c’est d’abord de désengageune solution ment de sa diqui écarte de “Quand Transdev sera vision de transl’entreprise ou débarrassé du boulet ports collectifs des activités les Transdev (déteSNCM” amendes (de 440 nue à 50-50 avec millions d’euros, la Caisse des ndlr) de Bruxelles”, a déclaré dépôts), Veolia devait initiale patron de Veolia lors de la pré- lement reprendre en direct les sentation des résultats annuels du 66 % du capital de la SNCM détegroupe. “Une fois qu’on a fait nus par Transdev. Mais le groupe ça, il faut trouver une solution français, qui se recentre sur ses économique qui soit équilibrée. métiers de l’eau, des déchets Tout ceci, me semble-t-il, ne peut et de l’énergie, y a finalement se faire que dans le cadre d’une renoncé, invoquant la double protection du tribunal de com- condamnation européenne oblimerce pour pouvoir travailler geant la SNCM, qui opère des sereinement”, a déclaré Antoine liaisons maritimes entre la Corse Frérot. La procédure exacte et le continent, à rembourser — procédure de sauvegarde, 440 millions d’euros d’aides redressement judiciaire, etc. — publiques jugées illicites. “La reste à déterminer mais l’objectif Caisse des dépôts a toujours voétant de mettre les actifs sains cation à prendre le contrôle de de la SNCM dans une nouvelle Transdev. Cela, il le fera quand structure “viable”, a-t-il ajouté Transdev sera débarrassé, je

dirais, du “boulet” SNCM”, a affirmé Antoine Frérot hier. “Je ne peux pas vous donner une date, mais une fois le problème de la SNCM extrait de Transdev, la Caisse des dépôts prendra le contrôle de Transdev”, a-t-il poursuivi. Veolia, via Transdev, refuse désormais d’injecter de l’argent dans la SNCM, dont le plan de redressement noué avec l’État prévoit notamment la commande de nouveaux navires. Ce plan défendu par la direction de la

SNCM “n’est pas crédible”, a répété hier le nouveau directeur financier de Veolia, Philippe Capron. “Nous ne remettrons pas d’argent aujourd’hui dans une entreprise que nous ne jugeons pas viable et pas pérenne”, a déclaré Antoine Frérot. L’ouverture de négociations exclusives avec les chantiers navals STX vient d’être rejetée mardi 25 février par le conseil de surveillance de la SNCM, Transdev ayant voté contre et l’État s’étant abstenu.

Transocean, l’opérateur de plateforme pétrolière basé en Suisse, a renoué avec les bénéfices en 2013, enregistrant un profit net de 1,4 milliard de dollars (1,02 milliard d’euros). Ce retour en terrain positif l’an passé s’explique par un effet de base. En 2012, le groupe avait accusé une perte de 219 millions de dollars, ses comptes ayant été lourdement grevés par des provisions liées à l’explosion de la plateforme Deepwater en 2010, à l’origine de la vaste marée noire dans le golfe du Mexique.

Record

Airbus

Mory Ducros

Aéronautique

Express

L’usine à Tianjin, argument de vente en Chine La chaîne d’assemblage d’Airbus à Tianjin — actuellement objet de négociations avec ses partenaires chinois — est depuis plus de cinq ans une vitrine permettant à l’avionneur de doper ses ventes sur un marché stratégique et concurrentiel. Dans de grands hangars à 150 km de Pékin, quelques dizaines de techniciens s’affairent autour de fuselages, dont les plus aboutis arborent sur l’empennage les couleurs des compagnies chinoises ayant passé commande. Le site de Tianjin, inauguré en septembre 2008 après la signature en 2005 d’un protocole d’accord entre Airbus et les autorités chinoises, a été la première usine de l’avionneur hors d’Europe... et ce dernier en fait un argument de vente. “Tianjin, c’est un investissement coûteux, mais il faut avoir une vision globale et regarder ce que ça nous rapporte”, a souligné Éric Chen, président d’Airbus Chine, interrogé sur la rentabilité de la structure. “Depuis qu’on a pris la décision de s’installer ici, notre part de marché en Chine est passée de 25 % à 50 %”, a-t-il ajouté. Quelque 160 moyencourriers A320 ont été assemblés à Tianjin, soit une petite partie des 1.000 appareils livrés jusqu’à

présent par Airbus à des compagnies chinoises. Si l’avionneur a enregistré ses premières commandes dans le pays en 1985, il y a surtout enregistré des contrats significatifs à partir de 2005 - et notamment le projet d’installation en Chine. En 2013, Airbus a livré 133 avions à ses clients chinois, soit 20 % de sa production mondiale. L’essor des commandes, “c’est essentiellement grâce à l’établissement de cette chaîne d’assemblage. C’est cela qui fait la différence” avec Boeing, selon Éric Chen. Désormais, le grand rival américain ne le devance que de peu : il a effectué 143 livraisons l’an dernier en Chine, et y a remis son millième avion en mars 2013. L’avionneur européen, lui, entend atteindre les 2.000 appareils Airbus en service en Chine d’ici 2020, un objectif “conservateur” selon lui pour un marché en plein boom : les prévisions de Boeing tablent sur un triplement de la flotte chinoise d’ici vingt ans. Julien girault

Sauvetage en vue Le spectre d’une liquidation du transporteur Mory Ducros s’est éloigné hier, avec la perspective de la présentation aujourd’hui d’un accord entre l’administrateur et le repreneur Arcole, qui permettra de sauver plus de 2.000 emplois. L’administrateur judiciaire a annoncé hier en fin d’après-midi qu’un accord était en vue avec Arcole Industries, l’actionnaire principal de Mory Ducros, qui jusqu’au bout aura menacé de jeter l’éponge. Depuis l’annonce en novembre du dépôt de bilan du numéro deux français de la messagerie, l’un des plus importants depuis la faillite de Moulinex en 2001, le dossier a été marqué par une succession de rebondissements et négociations marathon entre le repreneur et les syndicats. Ces derniers jours, le bras de fer s’était déplacé entre Arcole et l’administrateur, Philippe Blériot. Date butoir le 5 mars «Je suis redevenu optimiste compte tenu des efforts qu’a faits le repreneur. J’ai bon espoir qu’on arrive ce soir à un accord», a déclaré Philippe Blériot, après un comité d’entreprise (CE) suspendu à plusieurs reprises depuis mercredi. L’administrateur

a dit attendre désormais «des engagements écrits et pas seulement des échanges de mails» avec Arcole. Les discussions entre André Lebrun, président d’Arcole, et Philippe Blériot, butaient depuis plusieurs jours sur le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) accompagnant l’offre de reprise validée le 6 février par le tribunal de commerce. Un accord devait être trouvé très rapidement pour permettre à l’administration de se prononcer sur le plan et que l’entreprise puisse envoyer les lettres de licenciement avant le 5 mars, dernier délai. Selon une source syndicale, l’accord a été trouvé et ne restait plus qu’à formaliser pour être présenté au CE, qui reprendra aujourd’hui à 9 h 30. Peu avant, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait appelé toutes les parties à faire preuve de «sagesse» pour ne pas faire capoter la reprise. Francois Becker et Sylvie Husson

Air New Zealand a annoncé hier un bénéfice record sur le premier semestre de l’exercice 2013-2014, en hausse de 40 % sur un an, grâce au programme de restructrurations mis en place ces dernières années, et s’estime bien placée pour profiter de la reprise économique. La compagnie néo-zélandaise a affiché un bénéfice net de 140 millions de dollars néo-zélandais (85 millions d’euros) sur la période sous revue (juillet-décembre). Selon son directeur général, Christopher Luxon, Air New Zealand récolte les fruits des réductions de coûts de ces dernières années.

Perspectives Le fabricant de tubes en acier Vallourec a enregistré en 2013 des ventes et un résultat net en hausse, soutenus par ses activités pétrole et gaz en croissance, et entend continuer à bénéficier en 2014 de la montée en puissance de ses nouvelles usines au Brésil et aux États-Unis. En 2013, le groupe a réalisé un bénéfice net de 262 millions d’euros, en hausse de 18,6 %, pour un chiffre d’affaires de 5,58 milliards d’euros, en progression de 4,7 % (et de 9,8 % à changes constants). Sa marge brute d’exploitation a également progressé de 1,7 point à 14,8 %, un résultat conforme à ses objectifs.


4 - Vendredi 28 février 2014 - l’antenne

Marseille

M

TRANSCAUSSE

Messagerie / Lots complets Express

Corse et Sardaigne  

Réservations Fret Marseille Tél. : 04 91 99 45 91 Fax : 04 91 99 45 96

CORSE

Livraison tous points

Départs quotidiens ––––––––

Départs du 1er mars

Tél. 04.91.13.14.52 Fax: 04.91.91.16.50

Marseille-Bastia Ajaccio-Marseille Propriano-Marseille

PIANA GIROLATA GIROLATA

Le monde à votre portée

GROUPAGE TUNISIE

Départ hebdomadaire TUNIS/SFAX tous les mercredis TOUS TYPE DE MARCHANDISE CONTENEURISABLE (Dangereux accepté suivant classe)

Tél. 04 91 13 27 07 ou 04 91 13 27 02 e-mail : g.pomares@sagactl.com ; a.accorsi@sagactl.com

Départs du 28 février

Bastia-Marseille Marseille-Ajaccio Marseille-Propriano

PIANA GIROLATA KALLISTE

www.lameridionale.fr

M

MAROC

Service hebdomadaire DIRECT conteneurs (FCL)

MARSEILLE - CASABLANCA IMPORT / EXPORT

Réception Poste 157 _____________

Depuis FOS hebdomadaire ALGER port sec ORAN - SOUSSE

Prévisions de départs

Réception EUROFOS

ARKASFRANCE/SMI ALGER

BEJAIA - SKIKDA

HANSALAND......................................................................

ORAN - MOSTAGANEM

TEBESSA ..........................................................................

Lots complets / Groupages MAROC - TUNISIE - ALGÉRIE Départs hebdomadaires de Marseille, Lyon et Paris –––—————––

Tél. : 04.91.13.15.37 / 38 Fax : 04.91.90.54.29

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

Roulant / Conventionnel / Conteneurs MARCIANA ........................................................................

TRANSCAUSSE

10 Mars 28 Février 3 Mars

Réception : SOCOMA Poste 44

AU DÉPART DE SÈTE Service Fret direct en 40 heures

2 départs par semaine en Ro/Ro

Depuis SÈTE sur TANGER et NADOR Cotations et réservations :

Burger-Féron

––––––––––––– 52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 MARSEILLE Tél.: 04.91.14.27.80 - Fax: 04.91.56.65.05/06 www.agent-maritime-marseille.com

B’LADING CLUB L'amicale des professionnels du shipping marseillais Retrouvez-nous sur notre site :

www.bladingclub-marseille.com

louis.topenot@burgerferon.com - Tél. 04 91 39 93 66

– SFC –

Marseille / Al Khoms (Libye) Conteneur / Roro Conventionnel SFC - Tel : 04.91.39.93.60. Email : booking@mar.sfc-fr.com


Prévisions de départs du port de Marseille

l’antenne - Vendredi 28 février 2014- 5

RICKMERS GROUP

Depuis FOS hebdo Conteneurs

Lignes Régulières Tour du Monde et Inde/Moyen Orient

Dakar abidjan tema Lagos Libreville Mauritanie

Transport de marchandises conventionnelles, projets et colis lourds Départ des ports d’Anvers / Hambourg / Gènes ou autres ports en route si aliments suffisants

Réception SEAYARD

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

EUROPE TO SOUTH EAST ASIA / FAR EAST

EUROPE TO MIDDLE EAST / INDIA

Rickmers Hamburg ......... 12 Mars Rickmers NEW ORLEANS . 16 Mars

Rickmers Mumbai ............. 6 Mars Rickmers TBN . ................... 24 Mars

Marmedsa Paris : salesparis@marmedsafr.marmedsa.com Hervé Moigne Tél. +33 (0) 1 55 81 09 30 Mob. +33 (0) 6 10 65 38 30 hmoigne@marmedsafr.marmedsa.com

GRIMALDI LINES

Service direct Méditerranée - Afrique de l’Ouest Matériel roulant - Project cargo - Conteneurs Départs tous les 14 jours de Marseille pour :

Casablanca - Dakar - Abidjan Lagos - Cotonou - Lomé et en transbordement via Dakar pour :

C O G E P A R T Une course d'avance pour toutes vos courses et transports urgents, ponctuels ou réguliers.

Elena Lazareva

T +33 (0) 1 55 81 09 30 elazareva@marmedsafr.marmedsa.com

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

120, bd de Paris - 13003 Marseille Tél 04.96.15.16.66 - Fax 04.96.15.16.67

Banjoul - Conakry - Freetown - Monrovia - Tema - Takoradi Douala - Pointe Noire - Libreville - Boma - Louanda ———————————

Grimaldi Acl France Agencies

Europe Building - Quay de L’Europe - 76051 Le Havre Cedex email : David.Giboudeau@aclcargo.com - Tel. : + 33 2 35 25 90 30

Med

MARSEILLE-FOS / NOVOROSSIYSK SOTCHI - VLADIVOSTOCK Départs hebdomadaires Russie + réexpedition Cotations et réservations

louis.topenot@burgerferon.com Tél. : 04.91.39.93.66

Groupage direct Hebdo Depuis Marseille / Fos sur

Israel - Chypre Asie - Moyen Orient et bien plus encore !!

Tél. 04 91 39 93 58 - marseille@tcclogistics.com

Service hebdomadaire Matériels roulant uniquement Au départ de

Marseille

LE PIRÉE - GEMLIK DERINCE

IMOLA EXPRESS................... SILVER SKY............................ NEPTUNE THELESIS.............

––––––

3 Mars 4 Mars 10 Mars

Pour fret et réservations :

O.T.M.

10, place de la Joliette 13002 MARSEILLE Tél.: 04.91.91.04.04 Téléfax: 04.91.91.46.56 e-mail : otm@otm.fr

AMARSUD / GRIMALDI Départs de MARSEILLE/FOS

Roulant - Projets - Conventionnel

Service hebdomadaire direct vers la Turquie

GEMLIK - DERINCE - YENIKOY En transbordement via SALERNE :

Palerme - Malte - Tunis - Tartous - Le Pirée Beyrouth - Lattaquié - Al Khoms - Alexandrie Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

GRANDE NAPOLI ............................................................ GRANDE SICILIA ............................................................. Réception à FOS : Darse 3 - Nicolas Frères –––––––

3 Mars 11 Mars

Service hebdomadaire depuis FOS

GRÈCE - TURQUIE - LIBAN ÉGYPTE - SYRIE - CANARIES MER NOIRE - LIBYE _____________

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

17 A, Av. Robert Schuman - 13002 Marseille Tél. : 04.91.15.44.00 - Fax : 04.91.56.09.10

Les EUROS de l’ESPOIR®

BORCHARD LINES Ltd SERVICE

DIRECT

Full Containers 20'/40' au départ de MARSEILLE

Bosphorus Service

K-WAVE................................... 6 Mars KATHERINE BORCHARD....... 13 Mars

LE PIRÉE.................... AMBARLI.................... GEBZE YILPORT....... IZMIR...........................

4 5 6 7

jours jours jours jours

West Mediterranean Service

JOANNA BORCHARD.......... SARA BORCHARD...............

Limassol.................. Ashdod..................... Haïfa.......................... Alexandrie............. Mersin......................

5 Mars 12 Mars

5 6 7 8 9

(transbordement Haïfa)

MARMEDSA MARSEILLE 59, av. André Roussin - BP 106 - 13321 MARSEILLE Cedex 16 Tél. 04 96 17 17 12 / 32 / 09 / 37 — Fax 04 91 09 38 22

jours jours jours jours jours

GEFLUC

30, rue Montgrand 13006 MARSEILLE Téléphone 04.91.33.00.67


6 - Vendredi 28 février 2014- l’antenne

Rouen

Services Maritimes

ROUEN RADICATEL FINLANDE – RUSSIE

ROUEN-CASABLANCA Service conteneur hebdomadaire direct 4 Jours maroc@promaritime.fr

Nouveau service RO-RO & conventionnel direct sur St Petersbourg

Service conteneur : 20’ / 40’ / 45’ (dry, pallet-wide, high cube, flat) Service conventionnel : colis lourds, matériel roulant, yachts

finlande@promaritime.fr

Une desserte des pays côtiers et de l’hinterland de l’Afrique

Service RoRo et conventionnel depuis Rouen

Dakar, Abidjan, Tema, Lagos, Conakry, Lomé, Cotonou et Douala roro-afrique@promaritime.fr

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

au départ de Rouen Destinations côtières :

NOUAKCHOTT - DAKAR - ABIDJAN - CONAKRY - TÉMA LOME - COTONOU - LAGOS - DOUALA - LIBREVILLE PORT GENTIL - POINTE NOIRE - MOMBASA Destinations enclavées : NIAMEY - BAMAKO OUAGADOUGOU - BANGUI - N’DJAMENA - KINSHASA Contact : uro@tsl-nvocc.com - Tél. : 02.32.18.83.60

www.tsl-nvocc.com

Une maitrise de bout en bout avec le réseau du groupe Bolloré

Dunkerque   Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

© Dunkerque Port

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

North West Europe

DUNKERQUE / ST-PETERSBOURG + reéxpédition RUSSIE Départ hebdomadaire Service direct Cotations et réservations

booking@dkk.sealogis.fr Tél. : 33.3.28.58.05.63

© Dunkerque Port

Services Maritimes


l’antenne - Vendredi 28 février 2014- 7

Le Havre

Services Maritimes

3 Afrique occidentale et équatoriale

Mer du Nord / Baltique LE HAVRE/ST PETERSBOURG & ARKHANGELSK + REEX RUSSIE/C.E.I. (CNTR DRY & REEFER/CONV) ARKHANGELSK LINES

http://www.niledutch.com

SERVICE WEST AFRICA EXPRESS DIRECT : ABIDJAN - POINTE NOIRE LUANDA - LOBITO - NAMIBE Transbordement via Pointe Noire : LIBREVILLE - Douala - Matadi Bata - Malabo - APAPA

Réexpédition possible depuis Pointe Noire sur Cabinda (Angola), Boma (RDC), Soyo (Angola)

NILEDUTCH GUANGZHOU... NILEDUTCH DURBAN............ NILEDUTCH IMPALA..............

14

6 Mars 13 Mars 20 Mars

AGENT GÉNÉRAL : LE HAVRE : 02 35 22 81 30 FAX : 02 35 22 44 65 saglehavre@wanadoo.fr PARIS : 01 44 09 47 09 - Fax : 01 40 55 05 66 sagparis@sagmar.com

a

LA RUSSIE ORIENTALE (Vostochniy, Vladivostok, Korsakov, Petropavlovsk-Kamchatskiy, Magadan)

AU DÉPART DU HAVRE AVEC

France

NileDutch France S.A.S. Espace Caillard - 3, rue Louis Eudier 76600 Le Havre Bertrand DEMARE 02.77.67.50.01 Nathalie LEVEEL 02.77.67.50.03 sales.leh@niledutch.com

5 Amérique du Nord Groupage direct Hebdo Depuis Le Havre sur

USA - Argentine - Asie Moyen Orient - Liban et bien plus encore !!

Tél. 02 35 25 57 45 - sales@tcclogistics.com

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

6

Antilles / Amérique centrale

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

9 Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

Moyen-Orient

North West Europe départ hebdomadaire Cotations et réservations didier.claudepierre@lhv.feron.fr Tél. : 33.3.35.25.88.22 eric.andraud@feron.fr Tél. : 33.3.35.25.57.35


8 - Vendredi 28 février 2014

En hausse Le géant français Veolia Environnement a prévu hier un retour de sa croissance en 2014, après un exercice 2013 contrasté, avec une perte nette et un chiffre d’affaires en baisse, mais une rentabilité hors exceptionnels en net progrès, des annonces aussitôt saluées en Bourse. En 2013, le chiffre d’affaires de Veolia a reculé de 4 %, à 22,3 milliards d’euros, alors que les analystes tablaient en moyenne sur une baisse de 2 %. L’eau (- 4,4 % à 10,2 milliards) et les déchets (- 5,1 % à 8,1 milliards) sont restés mal orientés. De justesse dans le vert au premier semestre, le groupe a finalement subi l’an passé une perte nette de 135 millions d’euros, contre un bénéfice de 404 millions d’euros en 2012, du fait — outre d’importantes plus-values de cessions enregistrées en 2012 — de “charges non récurrentes” passées l’an dernier dans ses comptes.

Enquête La justice enquête sur de possibles détournements de fonds au comité d’entreprise français du groupe américain de messagerie express FedEx. En novembre 2013, le syndicat UNSA avait déposé plainte contre X, dénonçant des détournements de fonds de plusieurs dizaines de milliers d’euros au sein de ce CE, basé à Roissy Charlesde-Gaulle et dirigé depuis 2011 par les syndicats Staap, CFDT et CGC. Suite à cette plainte, “une enquête pour détournement de fonds a été ouverte et confiée à la gendarmerie des transports aériens”.

Mobilisation Les deux principaux syndicats de cheminots de la région Rhône-Alpes ont appelé à la grève ce week-end pour protester contre leurs conditions de travail et “la restructuration de la SNCF”, alors que 50.000 voyageurs sont attendus dans les gares de l’arc alpin en cette période de vacances scolaires. Ce préavis de grève, déposé alors que des discussions ont lieu depuis le 24 janvier entre les deux principaux syndicats, CGT et Sud-Rail, et la direction régionale de la SNCF au sujet de l’organisation du travail, débutera vendredi 28 février à 17 heures et s’achèvera lundi à 8 heures.

Grèce

Sur le vif...

En baisse

Grève des dockers contre la privatisation du Pirée

Des centaines de dockers ont manifesté mercredi 26 février à Athènes pour protester contre la privatisation du port du Pirée, près de la capitale, prévue dans le cadre d’un plan de cession massif des terrains et entreprises publics en Grèce. “Non à la privatisation des ports”, était inscrit sur la banderole principale des manifestants dont la majorité étaient des dockers de l’Organisme du port du Pirée (Olp), le plus grand port du pays, qui compte 1.100 employés. “Le gouvernement est en train de tout brader, nous avons peur des licenciements”, a indiqué Yorgos Kelaïdis, membre du syndicat de l’Olp, qui travaille depuis 26 ans à cette entreprise publique. Malgré la grève, les itinéraires des bateaux desservant les îles ont été réalisés sans perturbation. La vente de 67 % du port du Pirée, actuellement détenu à 74 % par l’État, s’inscrit dans le cadre du plan de cession au privé d’une dizaine de ports dont celui de Thessalonique, deuxième ville grecque dans le Nord. Le Fonds hellénique chargé des privatisations (Hradf) a informé mercredi la commission économique du Parlement sur les détails de la cession du Pirée. Le géant chinois Cosco, qui avait commencé à investir au Pirée depuis 2008 et possède actuellement deux terminaux de marchandises, vise à l’expansion de ses investissements dans ce port. Outre la cession des ports, le plan de privatisations adopté par la Grèce en échange des prêts reçus par la troïka des créanciers, l’UE, BCE et le FMI, depuis l’éclosion de la crise en 2010, comprend également la principale raffinerie de pétrole du pays Helpe, des terrains et biens immobiliers, l’autoroute Egnatia, des aéroports, la Poste et les chemins de fer. La Grèce est sous la pression constante de la troïka pour faire avancer les privatisations qui ont pris d’important retard et sont censés apporter au pays endetté 9,5 milliards d’euros d’ici 2016. Pour 2014, la Grèce s’est fixée un objectif de privatisation à 3,5 milliards d’euros. Fin janvier, le parlement a donné le feu vert pour la privatisation de l’opérateur du réseau électrique tandis qu’en décembre un luxueux complexe hôtelier en bordure de mer près d’Athènes avait été vendu à un fonds d’investisseurs du Moyen-Orient pour 400 millions d’euros. L’avancement du programme des privatisations est parmi les sujets qui seront abordés lors des entretiens entre les hauts représentants de la troïka et le gouvernement grec, entamés lundi en vue du déblocage de la prochaine tranche des prêts au pays.

Zoom...

Nantes-Saint-Nazaire

Avis sur le projet de démantèlement de navires Envisagé sur les formes de radoub du bassin de Penhoët à Saint-Nazaire, le projet de démantèlement de navires porté par le Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire a passé son premier examen devant l’Autorité environnementale du CGEDD. L’avis rendu contient plusieurs recommandations dont une demande de précision sur les moyens mis en œuvre par le GPM pour maîtriser les opérations de démantèlement qui seront réalisées pour l’essentiel par des prestataires de services et donc pour tenir ses engagements environnementaux. En second lieu, l’Autorité recommande de faire reposer sur des hypothèses chiffrées l’évaluation des quantités de déchets de polluants qui seront produits par l’installation. Les autres commentaires portent sur les impacts liés à la gestion des déchets, à la qualité des effluents et liquides rejetés et au dispositif de suivi du bruit généré par le futur site. L’examen devant l’Autorité environnementale du CGEDD est un passage obligé destiné à permettre l’enquête publique préalable à l’autorisation au titre des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). L’enquête intégrera aussi des éléments d’application sur la loi sur l’eau qui couvre aussi l’activité de démantèlement de navires. E. D.

La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé hier la suppression de 5.000 emplois et le report de livraisons d’appareils, dont des A380, après une perte nette semestrielle de plus de 200 millions d’euros attribuée aux coûts du carburant record et une concurrence féroce. Qantas a essuyé une perte nette de 235 millions de dollars australiens (153 millions d’euros) sur le premier semestre de l’exercice 2013-2014, contre un bénéfice de 109 millions AUD un an auparavant. Hors éléments exceptionnels et avant impôts, sa perte est de 252 millions AUD, un montant qualifié par le PDG, Allan Jones, d’“inacceptable et intenable sur la durée”.

Évacuation Prenant prétexte des incidents violents lors de la manifestation contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-desLandes samedi 22 février à Nantes, le président (PS) de la région Pays de la Loire, Jacques Auxiette, et d’autres organisations pro-aéroport ont réclamé mercredi l’évacuation du site occupé depuis de longs mois par des opposants. Dans un courrier adressé à l’Élysée, Jacques Auxiette en appelle au président François Hollande, dans son “rôle de garant des règles de la République, pour que soient exécutées sans délai toutes les décisions de justice qui permettent l’évacuation de la «Zad»”, la zone d’aménagement différé dédiée au projet.

Fermeture Le producteur d’aluminium Alcoa et le gouvernement du Québec se sont entendus mardi 25 février sur de nouveaux contrats d’approvisionnement en électricité des trois alumineries du géant américain dans la province francophone, écartant la menace d’une fermeture de ces usines qui emploient près de 3.000 salariés. L’automne dernier, Alcoa avait menacé de fermer ses alumineries de Bécancour, Deschambault et Baie-Comeau d’ici la fin de l’année s’il n’obtenait pas une révision à la baisse du prix de l’électricité. Grand producteur d’électricité, le Québec compte neuf des dix usines d’aluminium établies au Canada, une industrie énergivore.

l’antenne

Édité par la SMECI au capital de 102.300 euros R.C. 447 889 395 00037 Siège social : 32, avenue André-Roussin BP 36 - 13321 Marseille Cedex 16 sarl

Le commandant du “Concordia” est remonté à bord Le commandant du “Costa Concordia”, Francesco Schettino, est finalement remonté à bord de son navire hier sur l’île du Giglio, deux ans après l’avoir quitté lors du naufrage. Assailli par les journalistes et les cameramen, le capitaine, lunettes noires et blouson de cuir, s’est très difficilement frayé un chemin sur le quai étroit de la petite île toscane. Après avoir endossé casque et gilet de sauvetage, il est monté sur une petite vedette des gardes-côtes qui l’a conduit, avec les experts, jusqu’à l’épave rouillée qui se dresse à seulement quelques dizaines de mètres du port. Arrivé mardi soir au Giglio pour éviter “l’agression médiatique”, le commandant s’était réfugié loin des regards dans une

Francesco Schettino, commandant du “Costa Concordia”

petite maison blanche sur les hauteurs du port avec son avocat. Francesco Schettino est poursuivi pour homicides multiples par imprudence, abandon de

navire et dégâts causés à l’environnement. Le commandant, que certains surnomment “le capitaine poltron”, a démenti avoir pleuré en voyant l’épave du paquebot. “On veut me faire passer pour un faible, comme il y a deux ans. Mais je ne suis pas comme ça. Je veux montrer que je suis un gentilhomme, pas un trouillard”. Lors du naufrage, la nuit du 13 janvier 2012, un officiel de la capitainerie du port de Livourne avait intimé l’ordre à Schettino de remonter sur son navire qu’il avait quitté alors que les secours de nombreux passagers étaient en cours. “Remonte à bord, putain !”, s’était exclamé le capitaine Gregorio de Falco. Ella Ide

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Dépôt Légal : 10 avril 2006 Gérant : Jacques RICCOBONO ———— Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97 Site internet : www.lantenne.com Publicité : Grand Sud F. Revenaz 04.91.13.71.60 Normandie F. Papion : 06.21.88.97.42 Annonces maritimes : 04.91.33.83.01 Abonnement : 04.91.13.71.62

Rédaction : V. Grunchec : redaction@lantenne.com f.andre@lantenne.com v.calabrese@lantenne.com ——————

Cette publication peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle continue


Lantenne 28 02 2014