Page 1

48 rue de l’Aubépine International Transport Company 92160 ANTONY Freight Forwarder - Project & Oil Field cargo Tél : + 33 1 55 59 07 70 Fax : + 33 1 49 84 06 54 - Deepwater and off shore project - Supply chain specialist mailto: infos@transprojets.com - 4 PL dedicated Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt) http://www.Transprojets.com

Infrastructures/ Institutions

Lyon-Turin : Urgence de la ratification du traité franco-italien

68ème année - N°19.043

Vendredi 27 septembre 2013

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Maritime

Entreprises

GT Location :

2013, année de transition avant la croissance ?

Investir dans l’innovation sur des marchés cibles

Sur un marché du transport routier chahuté, la location de véhicules avec conducteur n’est pas épargnée. GT Location par la voix de son dirigeant, Michel Sarrat, anticipe pourtant une activité étale en 2013 grâce au développement de spécialités sectorielles et grâce à l’innovation.

Le projet de liaison ferroviaire fret et passagers Lyon-Turin, ou plutôt devrait-on dire BarceloneBudapest, en parlant de cette liaison véritablement européenne, avance à petits pas, trop petits pas aux yeux des défenseurs du dossier.

AORF :

Rio :

Validation du plan de continuation

Six consortiums intéressés par l’aéroport

page 3

page 2

© Maersk Line

Kem One : décision le 12 décembre Le tribunal de commerce de Lyon décidera le 12 décembre s’il désigne ou non un repreneur pour Kem One, l’ex-pôle vinylique d’Arkema dont une partie est en redressement judiciaire depuis mars avec 1.300 emplois menacés, ont annoncé hier les avocats de la direction et des salariés. Le tribunal a prolongé pour six mois – délai légal – la période d’observation des activités concernées par la procédure de redressement, en l’occurrence la branche amont de la production de Kem One (chlorochimie et PVC). Mais il décidera de l’avenir de la société le 12 décembre. Le financier américain Gary Klesch, propriétaire de Kem One, né en 2012 de la vente par Arkema de son pôle vinylique pour un euro, n’était pas présent à l’audience du tribunal de commerce hier, à laquelle il était convoqué. Il s’est fait représenter par le directeur général de la holding du groupe, Ed Horne, qui a confirmé son engagement à céder pour un euro la branche aval de Kem One (fabrication de tubes, de profilés et de composés), qui est la plus rentable mais n’est pas concernée par la procédure de redressement judiciaire ouverte depuis mars.

Est-on à la veille d’un nouveau cycle de croissance dans le transport maritime ? À l’appui de plusieurs indicateurs, la Mission de la flotte de commerce au sein de la DGITM anticipe une amélioration sur les marchés des vracs secs, des produits pétroliers et des conteneurs. Alors que la dynamique dans le secteur des services et de la croisière se confirme, l’inquiétude grandit dans le short-sea, transmanche en particulier. Après une crise exceptionnel- pétroliers, “des perspectives prolement longue dans l’histoire du metteuses accompagnent l’évolushipping, l’année 2013 se pré- tion de ces marchés”. sente comme une année de transition selon la Mission de la flotte Signaux favorables de commerce. Rattachée à la Direction des Affaires maritimes Pour justifier son analyse, la de la DGITM, son analyse éco- Mission de la flotte de commerce nomique semestrielle du trans- souligne par exemple le rapproport maritime est teintée d’opti- chement des taux de fret des Very misme... tempéré. “Sur le plan Large Crude Carrier (VLCC) et du commerce international, les des navires de taille intermédiaire signes contradictoires de reprise (middle range) en faveur de ces ne dissipent pas l’impression gé- derniers. Cette tendance se vérinérale d’un ralentissement éco- fierait également dans le domaine nomique conséquence de la décé- des vracs secs où, si le marché lération de l’économie chinoise des capesizes demeure sous preset des évolutions contrastées des sion, une nouvelle dynamique est pays de l’OCDE, même si les observée sur les unités de plus analystes s’accordent à dire que petite taille. Tendance positive le pire est passé”, écrit Régine parallèle : “La croissance de Brehier. Pour la directrice des l’offre tend à ralentir. En 2013, Affaires mariune cinquantaine times, la période de capesizes sont de convalesalors “La surcapacité attendus cence actuelle que les démoliest marquée par reste la principale tions commen“un assainissecent à toucher préoccupation ment des mardes navires qui chés et par une ont moins de des armateurs” grande volativingt ans”. Cet lité des taux de optimisme touche fret du fait de signaux incertains aussi le transport de conteneurs. et contradictoires”. Sur le fond “Les tentatives, jusque-là passatoutefois, malgré les hésitations gères car isolées, de relever les dans les vracs secs et le glisse- taux après les guerres tarifaires ment accentué vers des seuils de 2011 ont contraint les acteurs historiquement bas des taux de à une plus grande discipline”. fret dans le transport de produits En témoigne, selon la Mission,

le relèvement général des indices (General Rate Increase) en juillet 2013 sous l’impulsion de tous les opérateurs. “Les analystes estiment que ce mouvement pourrait être plus durable tenant compte des leçons du passé et des intérêts en jeu”. Alimentant cette perspective est également évoquée la nouvelle phase de mutualisation des services à travers l’accord opérationnel P3 entre Maersk Line, MSC et CMA  CGM. Sous réserve du feu vert des autorités de la concurrence, lequel intervient après la création des alliances G6 (Hapag-Lloyd, OOCL, NYK, Mol et Hyundai) et CKYH (Cosco, K-Line, Yang Ming et Hanjing). S’agissant de l’offre, les estimations produites par le Baltic International Maritime Council (Bimco) montrent en outre “que les lancements de navires effectués et programmés pour 2013 commenceraient à être compensés par les démolitions projetées”. Grand écart Dans le même temps, le secteur des services, offshore en particulier, et la croisière poursuivent leur développement sous l’œil bienveillant des établissements financiers plus frileux sur les autres segments du shipping. À l’inverse, l’exacerbation des tensions et des guerres tarifaires, dans le transmanche en particulier, ainsi que l’entrée en vigueur de nouvelles réglementations font craindre des lendemains très compliqués dans le transport maritime à courte distance et pour leurs opérateurs. Érick Demangeon

SNCM : la Corse exige les 200 millions d’euros La collectivité territoriale de Corse va finalement exiger de la SNCM qu’elle lui rembourse plus de 200 millions d’euros d’aides jugées illégales par Bruxelles, sapant ainsi la stratégie de défense de l’État, de la compagnie maritime et de l’actionnaire Veolia. Du fait de la condamnation européenne en mai, “la collectivité territoriale de Corse est créancière de la SNCM et va être prochainement contrainte, ainsi que la loi l’y oblige, de recouvrer auprès de la SNCM une somme d’un peu plus de 200 millions d’euros”, écrit le président de l’exécutif régional, Paul Giaccobi, dans un courrier. Si la SNCM se trouvait dans l’impossibilité de verser ces sommes, il indique par ailleurs que la collectivité corse “se réserve la possibilité” d’obtenir le paiement de cette somme “directement auprès de Veolia”, actionnaire minoritaire mais “dirigeant de fait” selon lui de la compagnie maritime en difficulté. À la suite d’une plainte de Corsica Ferries, la Commission européenne avait estimé début mai qu’une partie de la DSP attribuée à la SNCM entre 2007 et 2013 entre la Corse et le continent, le “service complémentaire”, ne pouvait être incluse dans cette délégation.


Infrastructures/Institutions

2 - Vendredi 27 septembre 2013 - l’antenne

Première Traverser la Manche à bord d’un dirigeable gonflé à l’hélium et propulsé à l’électricité : le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a rendu hommage mercredi 25 septembre à cette première réalisée, “sans émission de CO2”, le 4 septembre dernier. Ce jour-là, le président de l’association Transoceans (pour la promotion de nouveaux modes de transports), Pierre Chabert, et le journaliste Gérard Feltzer ont effectué, en 2 h 23, la traversée entre le cap Grisnez, dans le Pas-de-Calais, et Dymchurch, à l’ouest de Folkestone, en Angleterre.

Recadrage Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a recadré mercredi 25 septembre dans “Ouest-France” le PDG du constructeur naval DCNS, Patrick Boissier, qui avait critiqué devant les députés le report prévu de commandes de l’État. “Patrick Boissier doit rester dans le cadre de ses fonctions. Ainsi, en matière d’actionnariat, le décideur c’est moi”, déclare Jean-Yves Le Drian. “Je voudrais rappeler que c’est le ministère de la Défense qui est le premier client de DCNS et l’État le premier actionnaire de DCNS”, ajoute le ministre.

Excédent L’excédent commercial de la Suède est remonté en août, malgré des exportations au plus bas depuis quatre ans. L’excédent de la balance des biens a été de 4,6 milliards de couronnes (environ 530 millions d’euros) contre 4,4 milliards en juillet ainsi qu’en juin. Cependant, le volume des échanges de la Suède reste sur la pente descendante. À 84,2 milliards de couronnes, les exportations n’avaient pas été aussi faibles lors d’un mois d’août depuis 2009, année où le commerce international mondial a été fortement touché par la crise financière.

Lyon-Turin Ferroviaire

Urgence de la ratification du traité franco-italien Le projet de liaison ferroviaire fret et passagers Lyon-Turin, ou plutôt devrait-on dire Barcelone-Budapest, en parlant de cette liaison véritablement européenne, avance à petits pas, trop petits pas aux yeux des défenseurs du dossier. Le Comité pour la Transalpine vient de se réunir à Lyon pour évoquer le prochain sommet franco-italien du 20 novembre, à Rome. “Le chantier avance... des deux côtés”, relève en préambule Jean-Jack Queyranne, président du conseil régional Rhône-Alpes, avec tout de même une impatience certaine dans le ton. Les Italiens rattrapent leur retard Les participants ont rappelé les derniers faits marquants du projet notamment l’accord obtenu par LTF pour le lancement de l’appel d’offres relatif à la réalisation des travaux

de la galerie de reconnaissance de Saint-Martin-la-Porte et le décret du 23 août 2013 qui déclare d’utilité publique les travaux d’accès au tunnel de base entre Lyon Saint-Exupéry et Saint-Jean-de-Maurienne. Maintenant moins perturbés par les agissements des opposants dans la vallée de Suse, les Italiens rattrapent leur retard. “Le Lyon-Turin est aujourd’hui plus un chantier qu’un projet”, estime Mario Virano, coprésident de la commission intergouvernementale avec Louis Besson. En Italie, les travaux de creusement de la galerie de reconnaissance de Chiomonte sont en cours et les fonds d’accompagnement économique de la nouvelle ligne ferroviaire dans la

Rio

Aérien

Six consortiums intéressés par l’aéroport

© RFF/Jean-Luc Viart

vallée de Suse ont été approuvés rencontrer le président de la à hauteur de 2 milliards d’euros République prochainement et lui en 2013. apporter sans doute des centaines “Il est essentiel que les pro- de signatures de chefs d’entrechaines étapes soient rapide- prises concernés par l’ouvrage. ment franchies, avec surtout la “Nous ne demandons pas que ratification parlele président de la mentaire de l’acRépublique redise cord franco-itace qu’il a dit avec “Davantage lien du 30 janvier Mario Monti à un chantier 2012, le début efLyon en décembre fectif des travaux qu’un projet” 2012, mais qu’il de la galerie de franchisse rapideSaint-Martin-lament une nouvelle Porte, l’amorce du tunnel de étape”, résume Louis Besson. base, la constitution d’un proLe budget européen pour moteur public et la réponse en 2014-2020 devrait réserver une 2014 à l’appel à projets qui sera enveloppe de 40 % pour le tunnel lancé par l’UE”, indique Jean- de base de 57 km mais il n’est Jack Queyranne. Avec Franck pas encore totalement bouclé… Riboud, président du Comité pour la Transalpine, ils devraient Annick Béroud

Huit opérateurs aéroportuaires, organisés en six consortiums, sont intéressés par la concession de l’aéroport de Rio, dont cinq gèrent les vingt plus grands aéroports du monde comme Paris, Londres et Francfort. Six consortiums seraient intéressés par la concession de l’aéroport de Rio, selon “O Globo”. Le journal a eu accès à un document du gouvernement brésilien qui indique que cinq de ces consortiums participeront également à l’appel d’offre pour la concession de l’aéroport de Belo Horizonte. Cinq des intéressés pour Rio administrent les plus grands aéroports du monde, où circulent de 51 à 70 millions de passagers par an, et ils doivent entrer dans la compétition en consortiums

formés avec des constructeurs brésiliens. Les entreprises probablement candidates sont : BAA/ Ferrovial (Londres), avec le brésilien Queiroz Galvão ; ADP (Paris)/Schiphol (Amsterdam), avec Carioca Engenharia et GP Investimentos ; Fraport (Frankfort) avec Ecorodovias ; Changi (Singapour) avec Odebrecht ; ADC/HAS (Houston) avec Fidens et Galvão Engenharia, et aussi Flughafen München (Münich) et Flughafen Zurich (Zurich), avec le brésilien CCR.

Marseille Services Société entreposage et magasinage Marseille à proximité immédiate du port propose

MANUTENTION COLIS LOURDS / VOLUMINEUX Accès aisé dans vaste cour pour les transporteurs, travail soigné par équipe de professionnels

Contact : C. MALVILAN - Tél. 04 91 10 31 01 E-mail : christophe.malvilan@marseille-services.com

Services Maritimes Marseille Gênes Alger Mostaganem Un service conteneur, roulant et conventionnel Marseille - Alger - Mostaganem

Un service roulant et conventionnel Gênes - Marseille - Mostaganem

NISA MED - 45 avenue André Roussin - 13016 Marseille Tél. 33 (0)4 91 03 72 23 - Fax 33 (0)4 91 09 75 56

www.nisashipping.com


Entreprises

l’antenne - Vendredi 27 septembre 2013 - 3

GT Location

Version

Routier

Sur un marché du transport routier chahuté, la location de véhicules avec conducteur n’est pas épargnée. GT Location par la voix de son dirigeant, Michel Sarrat, anticipe pourtant une activité étale en 2013 grâce au développement de spécialités sectorielles et grâce à l’innovation. Face à des volumes en repli de clients dont Duc Accouvage. Pour 5 à 10 %, GT Location mise sur chacune, “GT Location développe ses expertises sectorielles. Ces des innovations techniques qui nombreuses exvisent à compenpertises englobent ser l’augmentation “Application la distribution de structurelle des béton, de matériaux coûts de transde l’Écotaxe de construction, de port, à renforcer pour la location la sécurité et à produits alimentaires et de pneus avec conducteur abaisser les nuide seconde monte sances”. Parmi à clarifier” pour Michelin, la ces innovations, restauration hors Michel Sarrat foyer, la santé et la filière avicole. cite “le déploiement de crochets Dans cette dernière, il a ainsi ra- automatiques sur les grues auxicheté le 16 septembre le fonds liaires dans le négoce de matéde commerce des Transports du riaux, la commande aux pieds sur Trégor avec, à la clé, de nouveaux les hayons, la pesée embarquée

AORF

Ferroviaire

Plan de continuation validé L’équipementier ferroviaire AORF, en redressement judiciaire depuis mai, va pouvoir continuer son activité, le plan de continuation de la direction ayant été validé par le tribunal de commerce d’Orléans. Le plan de continuation pour l’équipementier ferroviaire AORF a été validé. Ce plan, qui prévoit le maintien de 160 emplois sur 227, était la seule option en lice pour éviter la liquidation des deux usines d’AORF, Ateliers bretons de réalisation ferroviaire industries (ABRFI) à Châteaubriant (Loire-Atlantique) et SDH Ferroviaire à Saint-Denis-del’Hôtel (Loiret). Pour les salariés, cette décision, rendue publique mercredi 25 septembre après l’examen du dossier le 20 septembre, constitue “un soulagement” et une “bonne nouvelle” pour l’avenir de l’entreprise, malgré les suppressions d’emploi qu’elle entraîne.

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a apporté son soutien au plan de continuation d’activité de la direction et indiqué qu’il poursuivrait “ses efforts pour que les commandes de wagons de filiales de la SNCF soient honorées”. Il a souligné que le président de la SNCF, Guillaume Pepy, l’avait assuré la compagnie ferroviaire “proposerait un poste à chaque salarié qui ne fera pas partie du plan de reprise”. Le site de Châteaubriant, spécialisé dans la construction de wagons de fret, devrait perdre 54 emplois sur 136. Celui de Saint-Denis-de l’Hôtel, plus orienté vers des activités de réparation et de maintenance, devrait voir disparaître 13 postes sur 91.

dans la filière avicole et les investissements dans des véhicules respectant la norme sonore Piek”. Le loueur est en outre signataire pour la seconde fois de la charte Objectif CO2 avec un objectif de réduction de 7,6 % de ses émissions de CO2 sur trois ans. En parallèle, l’entrée en vigueur de l’Écotaxe soulève quelques interrogations dans la location avec conducteur non dissociée de la location sans conducteur dans le bouquet législatif actuel. “Lorsque le véhicule de transport de marchandises assujetti fait l’objet d’un contrat de location, le redevable enregistré est la société de location. Toutefois dans le cas de location d’une durée supérieure ou égale à trois mois, le redevable enregistré peut être le locataire avec l’accord de la société de location”, selon le décret n° 2013-559 du 26 juin 2013 relatif aux droits et obligations des redevables. Michel Sarrat incite ses clients à devenir redevable pour les contrats supérieurs à trois mois. À défaut, le loueur appliquera de plein droit la majoration forfaitaire définie par le législateur. Autre difficulté, lorsqu’un client décide de louer un véhicule avec conducteur, il souhaite

© GT Location

Investir dans l’innovation sur des marchés cibles

Michel Sarrat, président de GT Location, branche Route du groupe GT

externaliser cette fonction, gestion financière du véhicule et sociale du conducteur incluse. Si le locataire devient redevable, il devra alors s’enregistrer pour obtenir un boîtier embarqué puis acquitter la taxe. Une démarche éloignée d’une gestion administrative externalisée... Aussi, Michel Sarrat propose-t-il que le loueur, s’il demeure redevable, puisse répercuter à l’euro prêt le coût réel de l’Écotaxe sans passer par le dispositif de majoration forfaitaire. Érick Demangeon

Petites annonces

Airbus a dévoilé mercredi 25 septembre à Pékin une version allégée de son longcourrier A330, destinée aux vols régionaux et nationaux de marchés émergents en plein essor. L’A330-300 a été “optimisé pour un rayon d’action plus court, tout en offrant le confort des long-courriers et une rentabilité inégalée”, a assuré l’avionneur européen. Ce modèle à masse réduite, destiné à transporter 400 passagers sur des distances allant jusqu’à 5.550 km, a été dévoilé à l’occasion du salon aéronautique de Pékin, et le groupe vise de faire de la Chine le premier marché pour ce nouvel appareil.

Autorisation Stef a obtenu le feu vert de l’Autorité de la concurrence pour la reprise d’Ebrex France. “L’autorisation de l’Autorité française figurait parmi les dernières clauses suspensives préalables à la signature définitive du protocole d’acquisition d’Ebrex par Stef”. Les dirigeants des deux sociétés “sont donc en mesure de parvenir à un accord avec pour objectif la prise de contrôle par Stef, début octobre”. Ebrex France, spécialiste du transport routier et de la logistique sous température dirigée, a réalisé un chiffre d’affaires de 141,3 millions d’euros en 2012.

Rachat recherche

Pour son agence de Marseille 112 boulevard des Dames - 13002 Marseille des personnes pour CDI (après période d’essai)

- CUSTOMER SERVICE EXPORT - CUSTOMER SERVICE IMPORT - INSIDE SALES profil : • BAC+2-3 ou assimilé par expérience ; • expérience dans le secteur maritime ; • Bilingue français/anglais ; • ayant l'esprit d’équipe.

Envoyez votre lettre de motivation et CV à Eric Vanhoutte

eric.vanhoutte@csav.com

Le groupe français de BTP Eiffage a finalisé le rachat des principales sociétés du groupe de construction métallurgique néerlandais Smulders, très présent dans l’éolien offshore. L’acquisition concerne 770 employés en Belgique, aux Pays-Bas et en Pologne. Ce rachat, le plus gros pour le numéro trois français du BTP depuis 2008, avait été annoncé début juillet. Il représente un chiffre d’affaires annuel supplémentaire de 200 millions d’euros pour le groupe français, dans des créneaux de mâts en acier et de fondations métalliques pour éoliennes terrestres et offshore.


4 - Vendredi 27 septembre 2013 - l’antenne

Marseille

M

TRANSCAUSSE

Messagerie / Lots complets Express

Corse et Sardaigne

Réservations Fret Marseille Tél. : 04 91 99 45 91 Fax : 04 91 99 45 96

CORSE

Livraison tous points

Départs du 27 septembre

Départs quotidiens ––––––––

Tél. 04.91.13.14.52 Fax: 04.91.91.16.50

Bastia-Marseille Marseille-Ajaccio Marseille-Propriano

PIANA GIROLATA KALLISTE

Le monde à votre portée

GROUPAGE TUNISIE

Départ hebdomadaire TUNIS/SFAX tous les mercredis TOUS TYPE DE MARCHANDISE CONTENEURISABLE (Dangereux accepté suivant classe)

Tél. 04 91 13 27 07 ou 04 91 13 27 02 e-mail : g.pomares@sagactl.com ; a.accorsi@sagactl.com

Départs du 28 septembre Marseille-Propriano Ajaccio-Marseille Propriano-Marseille

PIANA GIROLATA KALLISTE

www.lameridionale.fr

M MAROC Service hebdomadaire DIRECT conteneurs (FCL)

MARSEILLE - CASABLANCA IMPORT / EXPORT

Réception Poste 157

Prévisions de départs

_____________

Roulant / Conventionnel / Conteneurs ALGER

DAINA ................................................................................

BEJAIA - SKIKDA

TEBESSA ..........................................................................

ORAN - mostaganem

TELEGHMA .......................................................................

27 Septembre 27 Septembre 27 Septembre

Depuis FOS hebdomadaire ALGER port sec ORAN - SOUSSE Réception EUROFOS

ARKASFRANCE/SMI

TRANSCAUSSE Lots complets / Groupages MAROC - TUNISIE - ALGÉRIE Départs hebdomadaires de Marseille, Lyon et Paris –––—————––

Tél. : 04.91.13.15.37 / 38 Fax : 04.91.90.54.29

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

AU DÉPART DE SÈTE

Réception : SOCOMA Poste 44

Service Fret direct en 40 heures

2 départs par semaine en Ro/Ro

Depuis SÈTE sur TANGER et NADOR

––––––––––––– 52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 MARSEILLE Tél.: 04.91.14.27.80 - Fax: 04.91.56.65.05/06 www.agent-maritime-marseille.com

Départ hebdomadaire le

vendredi

Marseille Intramar poste 30

Alger (port sec de Mageco) - Bejaia Service porte-conteneur mehatap bayraktar

ISAMAR

Samira Abderrahmani sabderrahmani@isamar.fr Tél. : 04 95 09 09 13

Salim Bouchellaleg sbouchellaleg@isamar.fr Tél. : 04 95 09 09 03

Cotations et réservations :

Burger-Féron

louis.topenot@burgerferon.com - Tél. 04 91 39 93 66

B’LADING CLUB L'amicale des professionnels du shipping marseillais Retrouvez-nous sur notre site :

www.bladingclub-marseille.com


Prévisions de départs du port de Marseille

l’antenne - Vendredi 27 septembre 2013- 5

Depuis FOS hebdo Conteneurs

Dakar abidjan tema Lagos Libreville Mauritanie Réception SEAYARD

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

AMARSUD / GRIMALDI Départs de MARSEILLE/FOS

Roulant - Projets - Conventionnel

Service hebdomadaire direct vers la Turquie

XPRESS CNTRS LINE Départ hebdomadaire de FOS

GENES - LIVOURNE - ALGESIRAS LAS PALMAS - TENERIFFE AGADIR - MELILLA - TARRAGONE LANTAU ARROW . ................

AGENA TRAMP

3 Oct.

Tél. 04 42 05 71 71 - Fax 04 42 05 71 77

GEMLIK - DERINCE - YENIKOY En transbordement via SALERNE :

Palerme - Malte - Tunis - Tartous - Le Pirée Beyrouth - Lattaquié - Al Khoms - Alexandrie GRANDE NAPOLI ............................................................

2 Octobre

Réception à FOS : Darse 3 - Nicolas Frères –––––––

17 A, Av. Robert Schuman - 13002 Marseille Tél. : 04.91.15.44.00 - Fax : 04.91.56.09.10

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

C O G E P A R T Une course d'avance pour toutes vos courses et transports urgents, ponctuels ou réguliers. 7, Av. André Roussin - 13016 MARSEILLE

Tél 04.96.15.16.66

BORCHARD LINES Ltd SERVICE

DIRECT

Full Containers 20'/40' au départ de MARSEILLE

Bosphorus Service MIRIAM BORCHARD.............. SUSAN BORCHARD...............

LE PIRÉE.................... AMBARLI.................... GEBZE YILPORT....... IZMIR...........................

4 5 6 7

2 Oct. 9 Oct.

jours jours jours jours

West Mediterranean Service

REBECCA BORCHARD....... ANNE BORCHARD..............

Limassol.................. Ashdod..................... Haïfa.......................... Alexandrie............. Mersin......................

5 6 7 8 9

(transbordement Haïfa)

Les EUROS de l’ESPOIR®

Au départ de

Marseille

www.cargo-lines.com

Les entreprises contre le CANCER

LE PIRÉE - GEMLIK DERINCE LE MANS EXPRESS..............

––––––

––––––––––––––––––––––

Pour fret et réservations :

30, rue Montgrand 13006 MARSEILLE Téléphone 04.91.33.00.67

10, place de la Joliette 13002 MARSEILLE Tél.: 04.91.91.04.04 Téléfax: 04.91.91.46.56 e-mail : otm@otm.fr

GEFLUC

Chèque bancaire ou postal

jours jours jours jours jours

MARMEDSA MARSEILLE 59, av. André Roussin - BP 106 - 13321 MARSEILLE Cedex 16 Tél. 04 96 17 17 12 / 32 / 09 / 37 — Fax 04 91 09 38 22

Service hebdomadaire Matériels roulant uniquement

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

4 Oct. 11 Oct.

30 Sept

Service hebdomadaire depuis FOS

GRÈCE - TURQUIE - LIBAN ÉGYPTE - SYRIE - CANARIES MER NOIRE - LIBYE _____________

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

O.T.M.

–––––––––––––––––––––––––– S'adresse aux Entreprises, Commerçants, Artisans, et à leur personnel

––––––––––

Nous désirons participer à l'Action des

“EUROS DE L'ESPOIR”, ci-joint: 15,25  (minimum)

représentant notre cotisation pour un an.

NOM ........................................................ ................................................................... ADRESSE ............................................. ................................................................... ................................................................... ...................................................................

Marseille Services Société entreposage et magasinage Marseille à proximité immédiate du port propose

Surface de stockage DE 1.000 à 1.500 m2 Accès aisé dans vaste cour pour les transporteurs, travail soigné par équipe de professionnels

Contact : C. MALVILAN - Tél. 04 91 10 31 01 E-mail : christophe.malvilan@marseille-services.com


6 - Vendredi 27 septembre 2013- l’antenne

Rouen

Services Maritimes

Une desserte des pays côtiers et de l’hinterland de l’Afrique

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

 Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

au départ de Rouen Destinations côtières :

NOUAKCHOTT - DAKAR - ABIDJAN - CONAKRY - TÉMA LOME - COTONOU - LAGOS - DOUALA - LIBREVILLE PORT GENTIL - POINTE NOIRE - MOMBASA Destinations enclavées : NIAMEY - BAMAKO OUAGADOUGOU - BANGUI - N’DJAMENA - KINSHASA Contact : Laurent BODIN - l.bodin@tsl-nvocc.com - Tél. : 02.32.18.83.60

www.tsl-nvocc.com

Une maitrise de bout en bout avec le réseau du groupe Bolloré

ROUEN-CASABLANCA

maroc@promaritime.fr

Services Maritimes

Nouveau service RO-RO & conventionnel direct sur St Petersbourg

Service conteneur : 20’ / 40’ / 45’ (dry, pallet-wide, high cube, flat) Service conventionnel : colis lourds, matériel roulant, yachts

finlande@promaritime.fr

Dunkerque  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

© Dunkerque Port

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

North West Europe

DUNKERQUE / ST-PETERSBOURG + reéxpédition RUSSIE Départ hebdomadaire Service direct Cotations et réservations

booking@dkk.sealogis.fr Tél. : 33.3.28.58.05.63

© Dunkerque Port

Service conteneur hebdomadaire direct 4 Jours

ROUEN RADICATEL FINLANDE – RUSSIE


l’antenne - Vendredi 27 septembre 2013- 7

Le Havre

Services Maritimes

3 Afrique Occidentale

Mer du Nord / Baltique

14

et Equatoriale

LE HAVRE/ST PETERSBOURG & ARKHANGELSK + REEX RUSSIE/C.E.I. (CNTR DRY & REEFER/CONV) ARKHANGELSK LINES

http://www.niledutch.com

SERVICE WEST AFRICA EXPRESS DIRECT : ABIDJAN - POINTE NOIRE LUANDA - LOBITO - NAMIBE Transbordement via Pointe Noire : LIBREVILLE - Douala - Matadi Bata - Malabo - APAPA

a

LA RUSSIE ORIENTALE (Vostochniy, Vladivostok, Korsakov, Petropavlovsk-Kamchatskiy, Magadan)

Réexpédition possible depuis Pointe Noire sur Cabinda (Angola), Boma (RDC), Soyo (Angola)

AU DÉPART DU HAVRE

NILEDUTCH SHENZHEN.......... 3 Oct. NILEDUTCH GEMSBOK............ 10 Oct. NILEDUTCH GAZELLE.............. 17 Oct.

AVEC

France

NileDutch France S.A.S. Espace Caillard - 3, rue Louis Eudier 76600 Le Havre Bertrand DEMARE 02.77.67.50.01 Nathalie LEVEEL 02.77.67.50.03 sales.leh@niledutch.com

North West Europe départ hebdomadaire Cotations et réservations didier.claudepierre@lhv.feron.fr Tél. : 33.3.35.25.88.22 eric.andraud@feron.fr Tél. : 33.3.35.25.57.35

5 Amérique du Nord

ENSEMBLE FAISONS AVANCER LA RECHERCHE SUR LES CANCERS DES ENFANTS

www.cargo-lines.com

Antilles / Amérique Centrale

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

 Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

Gefluc : association affiliée à la Fédération Nationale des G.E.F.L.U.C. - Graphismes: Imprimerie GABEL, 76 Maromme

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

6

AGENT GÉNÉRAL : LE HAVRE : 02 35 22 81 30 FAX : 02 35 22 44 65 saglehavre@wanadoo.fr PARIS : 01 44 09 47 09 - Fax : 01 40 55 05 66 sagparis@sagmar.com

1

ère

2 13 Scramble à deux stableford

Dimanche 29 septembre 2013 Golf de la Sainte Baume Nans les Pins Inscription www.opengolfclub.com/saintebaume

Golf d

Moyen-Orient

04 94 78 60 12

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

assurances

e

la Sainte

ume Ba

9

ou

Les Entreprises unies contre le Cancer www.gefluc.org


8 - Vendredi 27 septembre 2013

Les stocks de pétrole brut ont augmenté la semaine dernière aux États-Unis, selon les chiffres hebdomadaires du département américain de l’Energie (DoE) publiés mercredi 25 septembre, surprenant les analystes qui avaient parié sur un recul. Les réserves de brut ont précisément progressé de 2,6 millions de barils, à 358,3 millions, lors de la semaine achevée le 20 septembre, alors que les experts interrogés par l’agence Dow Jones Newswires tablaient sur une diminution de 900.000 barils. Ces stocks, qui avaient baissé de 4,6  millions de barils au cours des deux semaines précédentes, se hissent dans la partie haute de la fourchette moyenne en cette période de l’année.

Anomalies Des anomalies au niveau de l’aiguillage mis en cause auraient été repérées plusieurs mois avant la catastrophe ferroviaire de Brétigny-surOrge (Essonne) le 12 juillet, affirme “Le Figaro”, ce que démentent la SNCF et Réseau ferré de France (RFF). “Les comptes rendus d’inspection des voies de Brétigny-sur-Orge réalisés entre février 2013 et le 4 juillet, soit huit jours avant le déraillement pointent très clairement des problèmes d’entretien et de maintenance”, assure le quotidien, qui a pu consulter ces documents. Et de détailler que “les fissures du rail n° 11301, là où l’éclisse a pivoté sur elle-même, causant le déraillement, avaient bien été repérées par les agents chargés de l’inspection car elles figurent sur un rapport datant du 4 avril”. Selon la SNCF et RFF, la visite du 4 avril 2013 met en évidence “un problème de câble électrique et pas de fissure du rail n° 11301”.

Défaillances Norwegian Air Shuttle et Boeing ont convenu mercredi 25 septembre de mesures visant à prévenir de nouveaux problèmes techniques sur les deux B787 exploités par la compagnie. Pour éviter de nouveaux contre-temps, le constructeur va détacher des techniciens à Oslo et disposer des pièces détachées dans tous les aéroports à partir desquels Norwegian opère des Dreamliner : New York JFK, Oslo, Stockholm et Bangkok. Par ailleurs, la compagnie polonaise Lot, qui exploite cinq B787, a constaté sur deux appareils l’absence de filtre de carburant à basse pression dans l’un des moteurs.

Méditerranée

Zoom...

En baisse

Dix navires équipés pour épargner les cétacés Dix bateaux naviguant dans les eaux du sanctuaire Pelagos, entre France et Italie en Méditerranée, sont désormais équipés d’un dispositif de prévention des collisions avec les grands cétacés, a annoncé mercredi 25 septembre l’organisation Armateurs de France. Lancé en 2010 par l’association Souffleurs d’écume, le système Repcet de repérage en temps réel des cétacés équipe désormais des navires des compagnies La Méridionale, SNCM, Orange Marine, Gazocéan et Maritima, ces deux dernières venant de rejoindre le réseau. L’objectif est de diminuer l’impact du trafic maritime sur la population des cétacés, les collisions étant considérées comme l’une des principales causes de mortalité non naturelle des rorquals communs et des cachalots en Méditerranée. De 16 à 20 % des baleines retrouvées mortes ont été tuées suite à une collision et beaucoup d’individus vivants présentent des traces d’accidents, selon Souffleurs d’écume. Connecté à un serveur situé à terre, qui centralise les données, le système Repcet fournit une cartographie des alertes et les transmet par satellite aux navires concernés dans le sanctuaire Pelagos pour la protection des mammifères marins, créé en 1999 entre la France, l’Italie et Monaco et couvrant notamment le pourtour corse et la mer Ligure. “En l’absence de réglementation internationale, l’engagement des armateurs français est une démarche volontaire et sans contrepartie”, précise Armateurs de France, soulignant que l’“objectif est maintenant d’équiper tous les navires français amenés à traverser régulièrement le sanctuaire Pelagos”. Le système Repcet avait être présenté en détail hier à Monaco lors d’une conférence sur les collisions entre navires et cétacés, organisée par l’Accobams (Accord sur la conservation des cétacés de la Méditerranée et de la mer Noire et de la Zone Atlantique adjacente) et le sanctuaire Pelagos. © Recept

En hausse

CMN

Réaction...

La CGT craint un recours à la sous-traitance La CGT des Constructions mécaniques de Normandie (CMN), qui ont annoncé début septembre avoir reçu une commande de trente bateaux de la part du Mozambique, a dit craindre mercredi 25 septembre que la société n’ait recours à la sous-traitance dans des pays à bas coûts pour la moitié de la commande. “On sait qu’ils vont faire appel à la soustraitance pour gagner 20 à 30 % de compétitivité. Il y aura quatorze bateaux de fabriqués ici sur vingt-quatre mois. Notre crainte, c’est que la moitié de la commande soit fabriquée à l’étranger”, a déclaré David Le Breton, secrétaire du comité d’entreprise. Interrogé sur ces propos, le PDG, Pierre Balmer, n’a ni démenti ni confirmé : “On se prépare à toutes les éventualités, sous-traitance, pas sous-traitance”, a-t-il dit, soulignant que la question se posait à chaque commande. La CGT pense que cette sous-traitance concernera un ou plusieurs pays d’Europe de l’Est. Selon le syndicat, il y aura toutefois aussi de la soustraitance en France, en Bretagne. Le président de la République, François Hollande, est attendu lundi 30 septembre à Cherbourg, selon la préfecture de la Manche. De sources locales concordantes, il se rendra aux CMN et sur le port dans le cadre d’un appel imminent à manifestation d’intérêt pour des fermes pilotes d’hydroliennes. Les CMN ont assemblé récemment une hydrolienne pilote à destination de l’Écosse. La commande de trente bateaux, d’un montant total de 200 millions d’euros, a été annoncée le 5 septembre en présence du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, du ministre délégué au Budget et ancien député-maire de Cherbourg, Bernard Cazeneuve, et de la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq. Cela représente plus de deux ans de plan de charge pour les CMN. Une aubaine pour les chantiers, qui n’avaient plus de commande depuis 2009 et avaient dû recourir au chômage partiel depuis février. Les CMN emploient environ 340 personnes.

L’assureur-crédit Coface envoie un signal d’alarme concernant les risques de crédit qui continuent de se dégrader en Europe dans la chimie et l’automobile, dans son baromètre sectoriel publié hier. Ce baromètre évalue les risques liés à quatorze branches d’activité, réparties dans trois grandes régions du monde. Dans la chimie, le risque passe ainsi de “moyen” à “élevé” en Europe, où “la profitabilité des chimistes chute de 19 % en un an, en raison d’une demande atone et de la concurrence des exportateurs américains”.

Numérisation “Lloyd’s List”, vénérable publication spécialisée dans le transport maritime et l’un des plus anciens journaux du monde, va passer au tout-numérique d’ici la fin de l’année. Son existence a débuté en 1734 sous la forme d’une feuille clouée au mur d’un marchand de café de Londres, offrant aux clients des informations sur le transport maritime. “Ce but n’a pas changé mais la technologie a évolué”, a expliqué Richard Meade, son rédacteur en chef. La publication, actuellement quotidienne, sera ainsi disponible uniquement sous forme numérique d’ici le 20 décembre 2013. “C’est notre croissance en ligne qui nous a décidé, pas la volonté de nous débarrasser de 300 ans d’histoire”, a assuré Richard Meade. “Le lecteur moyen de «Loyd’s List» est un cadre moyen ou supérieur dans le secteur du transport maritime”, a-t-il expliqué. “Ce sont des gens qui sont sur un chantier à Shanghai un jour et qui parlent à une conférence à Hambourg le lendemain... Ils reçoivent leur information sur leur iPad ou leur Blackberry et n’attendent pas de recevoir l’édition papier au bureau”, a-t-il ajouté. Ainsi, moins de 2 % des lecteurs consultent encore le journal exclusivement sous sa forme papier.

Arrestations Vingt-deux personnes, dont un responsable d’Air France à Caracas, étaient sous les verrous mercredi 25 septembre en France et au Venezuela cinq jours après une saisie record par la police française de 1,3 tonne de cocaïne acheminée à bord d’un vol Caracas-Paris.

l’antenne

Édité par la SMECI au capital de 102.300 euros R.C. 447 889 395 00037 Siège social : 32, avenue André-Roussin BP 36 - 13321 Marseille Cedex 16 sarl

Les Pays-Bas demandent la libération de l’équipage de l’”Arctic Sunrise” Invoquant le droit maritime, les PaysBas ont demandé aux autorités russes de libérer les trente membres d’équipage du navire de Greenpeace “Arctic Sunrise”, arrêtés après une action contre une plate-forme pétrolière de Gazprom. L’“Arctic Sunrise” bat pavillon néerlandais et “conformément au droit maritime, les Pays-Bas ont demandé aux autorités russes de libérer immédiatement le navire et son équipage”, a indiqué le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Frans Timmermans, dans un courrier adressé mercredi 25 septembre au Parlement. Le gouvernement néerlandais envisage d’engager une “procédure légale

(contre l’arrestation de l’équipage) y compris devant le Tribunal international de l’ONU pour le droit de la Mer” en fonction des informations que fournira Moscou sur les charges retenues, a indiqué Frans

© Costa Croisières

Timmermans. Il a en outre indiqué avoir parlé de cette affaire avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York. La Haye a notamment demandé aux Russes de préciser quelle était la position exacte de l’“Arctic Sunrise” lors de son arraisonnement et d’expliquer pourquoi les autorités des Pays-Bas n’avaient pas été informées alors que le navire bat pavillon de ce pays. Les PaysBas avaient demandé une réponse avant 16 heures mardi et, en l’absence de réaction de Moscou, ont renouvelé leur demande mercredi, a indiqué le chef de la diplomatie néerlandaise.

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Dépôt Légal : 10 avril 2006 Gérant : Jacques RICCOBONO ———— Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97 Site internet : www.lantenne.com Publicité : Grand Sud F. Revenaz 04.91.13.71.60 Normandie F. Papion : 06.21.88.97.42 Annonces maritimes : 04.91.33.83.01 Abonnement : 04.91.13.71.62 Rédaction : V. Grunchec : redaction@lantenne.com f.andre@lantenne.com v.calabrese@lantenne.com ——————

Cette publication peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle continue

Lantenne 27 09 2013  
Advertisement