Issuu on Google+

EUROREGIE 12/2013

48 rue de l’Aubépine International Transport Company 92160 ANTONY Freight Forwarder - Project & Oil Field cargo Tél : + 33 1 55 59 07 70 Fax : + 33 1 49 84 06 54 - Deepwater and off shore project - Supply chain specialist mailto: infos@transprojets.com - 4 PL dedicated Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt) http://www.Transprojets.com

69e année - N°19.144

www.lantenne.com

Routier

40.000

Le patron de Vinci, Xavier Huilliard, estime que le “plan de relance autoroutier”, en négociation entre l’État et les concessionnaires, devrait permettre de créer 40.000  emplois, dans un entretien au “Financial Times”. “Nous parlons de 3,6 milliards d’euros, ce qui représente environ 40.000 emplois, rien que dans la phase de construction. Nous prendrons la dette à notre charge, nous demandons en échange l’allongement de la durée des concessions”, a-t-il poursuivi. Le PDG s’attend à ce que l’accord soit signé au cours du premier semestre et à ce que son groupe dépense 2  milliards sur les 3,6 milliards d’euros prévus au total. Le ministre des Transports avait annoncé fin 2013 que ce plan, en discussion depuis deux ans et qui doit permettre aux concessionnaires autoroutiers d’engager des travaux en échange d’un allongement de la durée de leurs concessions, était entré en “discussion finale”.

Infrastructures/ Institutions

Aérien :

ADP optimiste pour 2014 ADP a publié mercredi 19 février des résultats en hausse pour 2013 à l’exception de son bénéfice net affecté par des éléments exceptionnels. Et le gestionnaire de Roissy et d’Orly envisage 2014 avec optimisme.

Panama :

Reprise des travaux du canal Le consortium chargé du chantier d’élargissement du canal de Panama, suspendu depuis deux semaines en raison d’un différend financier, devait reprendre les travaux hier grâce à la signature prochaine d’un accord avec les autorités panaméennes sur l’injection de fonds.

page 2

Le modèle français est à revoir pour la Coface © Renault Trucks

le chiffre du jour

Les difficultés du transport routier français ne se limitent pas à la conjoncture ou à son manque de compétitivité sociale mais sont aussi d’ordre structurel, selon la Coface, qui prône une réorganisation du secteur sur les modèles allemand et hollandais. “S’il y a bien un secteur qui a (34,20 euros en moyenne en souffert de la chute d’activité liée France, 7,40 euros en Pologne et au moment du «double dip» qu’a 4,40 euros en Roumanie) n’est connu la France, c’est le transport qu’un facteur aggravant du repli routier de marchandises”, écrit des transporteurs français sur leur la Coface dans son dernier baro- marché domestique alors que mètre annuel sur les défaillances leurs concurrents partaient à la d’entreprises françaises. Dans conquête de l’international. Les transporteurs roumains ce document, l’agence française d’assurance-crédit à l’export fait et polonais ont accompagné un d’abord le constat douloureux du commerce extérieur en pleine recul du TRM français. Son taux croissance vers leur premier parde marge est passé de 18 % en tenaire, l’Europe de l’Ouest. La 2001 à moins de 10 % en 2012 taille de leur flotte et leur avantage compétitif et son taux de déleur ont permis de faillance a atteint “Peu d’assise prendre de larges 3,4 % de 2006 à de marché 2013, quand l’enfinancière et peu parts à l’international. semble de l’économie française de présence hors Pendant ce temps, a enregistré un de nos frontières” la difficulté des industriels français taux de 0,9 %. à exporter a pénaPour la Coface, “cette contraction s’explique par lisé le pavillon routier national, cinq facteurs principaux : l’irré- selon la Coface. L’organisme obsistible ascension du TRM dans serve que la part à l’international les Peco (Pays d’Europe centrale de l’activité du pavillon français et orientale), des coûts élevés, la est passée de 23  % en 1998 à 9 désindustrialisation, la conjonc- % en 2012, avec 75 % des trajets ture domestique et une trop faible effectués en 2012 inférieurs à 500 kilomètres. présence à l’international”. Le rapport confirme la préAtomicité pondérance du prix du carbuet surcapacité rant, premier poste de dépenses selon le Comité national routier En outre, les difficultés du (CNR) (28 %), “qui comprime les marges des transporteurs” et TRM français seraient accentuées qui a augmenté en moyenne de par une surcapacité. Entre 2007 4,5 % par an entre 2000 et 2012, et 2012, la flotte nationale de soit 77  % en douze années. En camions et de tracteurs routiers revanche, à propos du coût des a diminué de 1 % (de 432.000 à salaires des conducteurs (27,8 % 427.000 véhicules) alors que le du total), il évoque une “hausse niveau d’activité a chuté, entreassez faible à relativiser”, + 2 %, temps, de 20 %, ce qui “a tiré à comparer avec une inflation en les prix du TRM vers le bas”. hausse de 1,9 % de 2000 à 2012. Malgré les difficultés, le nombre d’entreprises de TRM est hausse Trafic international : constante depuis 2007 (3.527 entreprises créées entre 2003 et le nerf de la guerre 2011). L’introduction du régime La Coface ne nie pas le poids des auto-entrepreneurs a accéléré de cette charge et l’avantage cette tendance, qui crée une atoconcurrentiel des pays de l’Est, micité elle aussi néfaste au seccitant les exemples polonais et teur, à en croire la Coface. Pour Carole Boisselet, resroumain. Mais, pour elle, la différence du coût de la main-d’œuvre ponsable de la branche arbitrage

Europe de l’Ouest de l’agence, “le secteur du transport routier français de marchandises est très fragmenté, constitué de très petites entreprises. 90 % des entreprises ont moins de 50 salariés, et 75 % moins de cinq. Elles n’ont pas d’assise financière suffisante, et sont peu présentes hors de nos frontières. À cela s’ajoute une faible profitabilité qui s’explique par des coûts salariaux et de carburant plus élevés, et par une activité en berne”. Parmi les difficultés engendrée par la petite taille des entreprises, la Coface pointe la gestion du poste clients et en particulier le recouvrement des créances : “La pénurie de liquidité conduit fréquemment à la défaillance”. L’Allemagne et les Pays-Bas s’en sortent Pourtant, le déclin du pavillon routier national n’est pas une fatalité pour les pays à hauts revenus, insiste la Coface dans un message d’espoir en forme d’ultime critique du modèle français. L’agence cite les cas de l’Allemagne et des Pays-Bas, “deux économies qui disposent d’un tissu industriel prégnant et fortement orienté vers l’exportation”, dont les pavillons routiers parviennent à conserver une prépondérance dans les échanges internationaux. L’agence constate que les transporteurs allemands et hollandais s’en sortent mieux avec pourtant des coûts – salaires, carburant et assurances – plus élevés que leurs homologues français. Le tout grâce à des entreprises de plus grande taille, qui segmentent leurs services et qui misent sur “la fiabilité, la ponctualité et la rigueur”. Le rapport évoque une offre plus complète (dédouanement, etc.) qui ajoute de la valeur au service de transport et des prestataires “hyperproductifs”, qui roulent plus pour compenser leurs coûts. Les Néerlandais sont demeurés en bonne place sur le marché européen alors que les Pays-Bas ont été plus touchés par la récession européenne que la France, relève l’agence. Ainsi, cette dernière prône une réorganisation du TRM français, qui servirait le secteur plus efficacement que la timide croissance économique attendue. Pour cette “victime collatérale du manque de compétitivité de l’économie française (…), s’adapter à la demande permettrait de conquérir des appels d’offres”, conclut la Coface. Franck André

Vendredi 21 février 2014

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Infrastructures/ Institutions

Strasbourg : Nouvel appel d’offres pour le GCO

Le ministre des Transports a lancé mercredi 19 février un nouvel appel d’offres pour la construction d’une rocade autoroutière de contournement à l’ouest de Strasbourg, un projet sur la table depuis les années 70 mais régulièrement abandonné.

page 2

Entreprises

Air FranceKLM :

Poursuite du redressement en 2013 Air France-KLM a poursuivi son redressement en 2013 avec des résultats globalement en amélioration, et est parvenu à dégager un bénéfice d’exploitation de 130 millions d’euros, repassant ainsi dans le vert au niveau opérationnel, malgré un contexte économique toujours morose.

Technip :

Hausse des investissements pétroliers Technip a indiqué hier que les investissements de ses clients pétroliers continueraient à croître en 2014, bien que moins fortement, et a confirmé ses objectifs pour cette année et 2015.

CMA CGM

Le service Femex étendu en mer Noire Le groupe CMA CGM étend son service Femex en mer Noire avec la création de trois nouvelles escales. En touchant Samsun, en Turquie, Novorossiysk, en Russie, et Constanta, en Roumanie, l’armateur français a l’ambition d’être le seul à relier directement l’Europe du Nord à la mer Noire.

page 3


Infrastructures/Institutions

2 - Vendredi 21 février 2014 - l’antenne

Export Les exportations pétrolières de l’Irak ont baissé en janvier par rapport à décembre en raison des intempéries et des sabotages, a indiqué le ministère irakien du Pétrole mercredi 19 février. L’Irak a exporté 69,1 millions de barils de brut en janvier, soit une moyenne quotidienne de 2,22 millions par jour (mbj), en baisse par rapport à décembre où le volume était de 72,6 millions de barils par mois, soit 2,34 mbj. Les revenus étaient également en baisse à 7,07 milliards en janvier contre 7,32 milliards en décembre.

Calendrier Le projet de nouveau Code minier, qui vise notamment à faire la transparence sur l’octroi des permis, sera présenté “avant fin mai” en conseil des ministres, a annoncé mercredi 19 février le ministre de l’Écologie et de l’Énergie, Philippe Martin. Le gouvernement avait lancé en 2012 l’ambitieux chantier de la modernisation de la réglementation minière, après une controverse à propos des forages pétroliers de Shell au large de la Guyane. Ce corpus de règles, dont les fondations remontent à 1810, était accusé de sacrifier l’environnement sur l’autel du libéralisme.

Autorisation Des services permettant des paiements transfrontaliers libellés en yuans ont été lancés dans la zone franche de Shanghai (ZFS), a annoncé la banque centrale chinoise, alors que Pékin cherche à renforcer l’internationalisation de sa devise. Cinq entreprises – AllinPay, 99Bill, ChinaPay, Orient Electronic Payment and Shengpay – ont obtenu le feu vert des autorités pour assurer directement des paiements en yuans à l’international depuis la ZFS, une première, a annoncé mardi 18 février la Banque populaire de Chine (PBOC).

Excédent La Suisse a dégagé un excédent commercial de près de 2,6 milliards de francs suisses (2,1 milliards d’euros) en janvier avec un bon début d’année pour ses exportations. Sur le mois écoulé, les exportations ont totalisé 17,1 milliards de francs suisses, affichant une progression en valeur nominale de 3,3 % par rapport à la période comparable l’an passé. L’industrie des matières plastiques a enregistré la plus forte hausse, les biens acheminés à l’étranger grimpant de 6,6 %. L’industrie métallurgique a également vu ses exportations augmenter de 5,9 % tandis que celles de l’horlogerie se sont étoffées de 5,6 %.

Aéroports de Paris Aérien

ADP optimiste pour 2014 ADP a publié mercredi 19 février des résultats en hausse pour 2013 à l’exception de son bénéfice net affecté par des éléments exceptionnels. Et le gestionnaire de Roissy et d’Orly envisage 2014 avec optimisme. L’an passé, Aéroports de Paris souligné que le chiffre d’affaires (ADP) a dégagé un bénéfice de par passager s’est établi en 2013 305 millions d’euros, en baisse à 17,7 euros (+ 5,3 %). Il a rapde 10 % “sous l’effet de trois élé- pelé que les plateformes aéroments qui ne se reproduiront portuaires avaient enregistré un pas en 2014”, a assuré Edward nombre record de 90,3 millions Arkwright, directeur financier de passagers (+ 1,7 %). Le résuldu groupe français. ADP a dû tat opérationnel courant consopasser une provision pour la mise lidé (Ebitda) a lui augmenté de en œuvre d’un plan 4,7  % à 1,07  milde départs volonliard, avec “une taires (au maximum maîtrisée “Les résultats hausse 370  postes), a subi des charges coula dernière année rantes” (+ 3,4 %). ont dépassé de croissance des cela s’est nos attentes” fait“Tout amortissements, avec une quaet absorbé de noulité de service velles charges qui progresse de d’impôts “notamment la taxe sur 2  points par rapport à 2012 les dividendes versés”, a-t-il dé- pour atteindre 88 % de satistaillé. Si l’on exclut cette ombre faction aux arrivées et aux déau tableau financier, les autres ré- parts sur Aéroports de Paris”, sultats sont en progression. a commenté le directeur finanLe chiffre d’affaires res- cier. “Les résultats ont dépassé sort ainsi en hausse de 4,3 % à nos attentes”, s’est félicité de 2,75 milliards grâce aux revenus son côté le PDG du groupe, générés par les activités aéro- Augustin de Romanet, dans nautiques (+ 4 % à 1,64 milliard), un entretien aux “Échos”, reà la forte progression des revenus connaissant par ailleurs viser un issus des commerces et services nouveau mandat, alors que l’ac(+ 5,1 % à 949 millions) et à la pour- tuel s’achève cet été. “Mon sort suite du développement de l’im- est entre les mains du conseil mobilier (+ 5 % à 265 millions). d’administration, à qui il revient Edward Arkwright a également de proposer un candidat pour la

À l’international, le groupe compte poursuivre ses investissements cette année. “Nous serons candidats à la compétition

Strasbourg

Panama

Nouvel appel d’offres pour le GCO Le ministre des Transports a lancé mercredi 19 février un nouvel appel d’offres pour la construction d’une rocade autoroutière de contournement à l’ouest de Strasbourg, un projet sur la table depuis les années 70 mais régulièrement abandonné.

Mise en service en 2020 Suite à ce lancement de l’avis d’appel public à la concurrence, la signature du contrat de concession pourrait intervenir en 2015 et la mise en service de l’autoroute en 2020. Une première procédure de mise en concession du projet n’avait pas pu aboutir en 2012 et s’était soldée par le retrait du groupe de BTP Vinci. Né dans les années 70, et relancé

Véhicule de déneigement à Paris-Orly

présidence d’Aéroports de Paris, et entre celles de l’État, qui doit l’approuver”, a-t-il expliqué Au titre de 2013, ADP prévoit de verser un dividende de 1,85 euro par action, soit 60 % du résultat net, un taux stable par rapport à l’an dernier. Pour 2014, le groupe aéroportuaire s’attend à une croissance du trafic de 2  %, une croissance de l’Ebitda supérieure à 2 % et un rebond “marqué” du résultat net. L’international dans le viseur

à Santiago du Chili avec Vinci et avec probablement un investisseur local”, a annoncé Edward Arkwright. “La concession de l’aéroport Arturo Merino Benitez vient à échéance à l’automne 2015. Le gouvernement chilien va lancer un appel d’offres pour cette remise en concession à partir de mars prochain. Il s’agira d’une concession sur vingt ans avec l’idée de proposer un nouveau terminal qui permette de porter la capacité de l’aéroport à 30 millions de passagers”, a-t-il expliqué. L’aéroport chilien a accueilli 16 millions de passagers en 2013, a encore indiqué Edward Arkwright. Delphine Touitou

Maritime

Routier

Frédéric Cuvillier a lancé un nouvel appel d’offres pour une rocade autoroutière à Strasbourg. D’une longueur de 24 km, cette nouvelle portion d’autoroute, appelée aussi le “Grand Contournement Ouest” (GCO), viendra dans la continuité de l’actuelle A35. Selon ses promoteurs le projet a pour but de délester l’actuelle autoroute, régulièrement engorgée, qui dessert la capitale alsacienne.

© ADP/Jean-Marc Jouanneaux

à la fin des années 90, le projet d’autoroute avait été déclaré d’utilité publique en 2008. Il est critiqué par les écologistes, qui mettent en doute son utilité, avec une baisse de la circulation sur l’A35 qui ne dépasserait pas 10 %. Ils craignent par ailleurs le coût élevé de sa construction et des conséquences néfastes pour l’environnement. Ce nouveau projet d’autoroute “reconfiguré pour lequel une réduction des emprises foncières sera privilégiée”, “fera l’objet d’une insertion environnementale soignée, notamment et en cohérence avec le plan national d’action en faveur de la protection du grand hamster d’Alsace”, a assuré mercredi 19 février le ministère. Par ailleurs, “il sera accompagné d’une démarche visant, en lien étroit avec les collectivités concernées, à définir des perspectives claires d’aménagement de l’A35, tout en tenant compte des politiques de déplacement de l’agglomération”, a-t-il ajouté.

Reprise des travaux du canal Le consortium chargé du chantier d’élargissement du canal de Panama, suspendu depuis deux semaines en raison d’un différend financier, devait reprendre les travaux hier grâce à la signature prochaine d’un accord avec les autorités panaméennes sur l’injection de fonds. Mercredi 19 février, le directeur de l’Administration du canal de Panama (ACP), Jorge Quijano, a annoncé que les travaux allaient reprendre le lendemain. Le GUPC (Groupe uni pour le canal) “reprendra les travaux jeudi 20 février tandis que nous élaborerons un accord interne”, a affirmé Jorge Quijano, après des entretiens avec des représentants du consortium dirigé par l’entreprise espagnole Sacyr. Paiement des ouvriers L’ACP a affirmé qu’afin d’avancer dans la négociation, 36,8 millions de dollars correspondant aux travaux facturés en décembre dernier seraient remis au GUPC dès que les travaux recommenceront. Cette mesure aura pour objectif le paiement des ouvriers et servira à faire face à toutes obligations vis-à-vis des fournisseurs. Le GUPC, composé également de l’italien Salini Impreglio, du belge Jan de Nul et de la panaméenne Constructora Urbana (CUSA), exige le

versement de 1,6 milliard de dollars supplémentaires en raison de problèmes géologiques. Depuis deux semaines, les travaux d’agrandissement, dont la majeure partie est aux mains du consortium international GUPC, dirigé par Sacyr, sont stoppés, conséquence d’un conflit autour de ce surcoût imprévu de 1,6  milliard de dollars, dont les deux parties se renvoient la responsabilité. L’ACP proposait que le chantier reprenne après le versement par chacune des parties de 100 millions de dollars, en attendant de parvenir à un accord final. Les travaux pharaoniques d’élargissement, estimés à plus de 5 milliards de dollars, devaient être menés à bien pour 2014, année du centenaire de cette voie par où transite 5 % du commerce maritime mondial. Mais de précédents retards avaient déjà contraint à repousser à 2015 l’inauguration du canal élargi, et selon le GUPC ces nouveaux désaccords pourraient provoquer des délais supplémentaires allant jusqu’à cinq ans.


Entreprises

l’antenne - Vendredi 21 février 2014 - 3

Air France-KLM

Signature Kuwait Airways a signé mercredi 19 février deux contrats avec Airbus pour l’achat de 25 appareils et la location de 12 autres avions. Kuwait Airways, à la flotte vieillissante, va acheter 15 moyencourriers A320 Neo et 10 A350-900 dont la livraison est prévue à partir de 2019. Le contrat prévoit également une option sur dix autres appareils, cinq A320 Neo et cinq A 350-900. Le deuxième contrat porte sur la location de sept A320 et cinq A330. La compagnie, dont ce sont les premières commandes depuis vingt ans, avait signé avec l’avionneur une lettre d’intention en décembre dernier.

Aérien

Poursuite du redressement en 2013

“L’année 2013 a marqué une drastiques il y a deux ans pour étape importante dans le redres- mettre fin à l’hémorragie finansement du groupe”, a commenté cière. Ce plan triennal, baptisé le PDG d’Air France-KLM, Transform 2015, s’est notamAlexandre de Juniac. “Nous ment traduit par deux plans de déavons bénéficié de la mise en parts volontaires au sein de l’entité Air France place des nou(5.122 postes en velles conditions 2012 et 2.800 de travail adoptées par l’en- “Entre 2011 et 2015, supplémentaires annoncés en semble de nos 10.000 postes 2013). “Entre collaborateurs auront été 2011 et 2015, et des projets ince sont près de dustriels lancés supprimés” 10.000 postes dans toutes nos qui auront été activités”, a-t-il ajouté. Le groupe, numéro 2 euro- supprimés”, a indiqué Alexandre péen derrière Lufthansa, subit la de Juniac. Fin 2013, le groupe vive concurrence des compagnies dans son ensemble comptait lui à bas coûts en Europe et l’offen- un peu moins de 97.000 personsive des compagnies asiatiques nels contre 106.000 en 2011. L’an passé, le groupe est paret des transporteurs du Golfe sur venu à réduire son endettement son réseau long-courrier. “au-delà des objectifs initiaux”, a indiqué le PDG. Cette dette 97.000 salariés nette, qui menaçait d’asphyxier Il avait dû se résoudre à le groupe en 2011, s’est établie à lancer des mesures d’économies 5,3 milliards contre 5,9 milliards

Technip

© Air France-KLM

Air France-KLM a poursuivi son redressement en 2013 avec des résultats globalement en amélioration, et est parvenu à dégager un bénéfice d’exploitation de 130 millions d’euros, repassant ainsi dans le vert au niveau opérationnel, malgré un contexte économique toujours morose.

L’activité cargo d’Air France-KLM a diminué de 7,9 % à 2,8 milliards

à fin 2012, soit une diminution de 618 millions. La perte nette du groupe franco-néerlandais s’est toutefois creusée à 1,83  milliard l’an dernier contre 1,22 milliard en 2012, mais pour un motif purement technique : une “dépréciation d’actifs d’impôts différés”, a expliqué le nouveau directeur financier, Pierre-François Riolacci. “Cette dépréciation n’entraîne aucune sortie de trésorerie supplémentaire, ni présente ni future, et n’affecte ni la liquidité ni la solvabilité du groupe”, a-t-il insisté. Le chiffre d’affaires a de son côté progressé mais très lentement (+ 0,4 % à 25,52 milliards).

Dans le détail, l’activité transport de passagers a vu son chiffre d’affaires augmenter de 0,7 % à 20,11 milliards, et l’activité cargo a diminué de 7,9 % à 2,8  milliards. L’activité maintenance des avions a, elle, continué de progresser plus vite (+ 4,7  % à 3,28 milliards). S’agissant de Transavia, filiale loisirs sur laquelle Air  France-KLM mise pour regagner des parts de marché face aux compagnies low-cost, le résultat d’exploitation est tombé dans le rouge (perte nette de 23 millions après un résultat à l’équilibre en 2012).

Contrat

Hausse des investissements pétroliers Technip a indiqué hier que les investissements de ses clients pétroliers continueraient à croître en 2014, bien que moins fortement, et a confirmé ses objectifs pour cette année et 2015.

16,6 milliards de commandes Parallèlement, le groupe a récolté 12 milliards d’euros de nouvelles commandes sur la période, portant son carnet à un niveau “record” de 16,6 milliards. Cette année, les compagnies pétrolières devraient continuer à accroître leurs investissements, bien qu’à un rythme moins soutenu, pour atteindre leurs objectifs de production pétrolière et gazière face au déclin des gisements matures, selon le PDG du groupe, Thierry Pilenko. Technip, qui emploie près de 40.000 personnes dans une cinquantaine de pays, est l’un des principaux groupes mondiaux d’ingénierie, gestion de projets et construction d’infrastructures pour le secteur énergétique, allant des plateformes pétrolières aux

Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé mercredi 19 février avoir reçu une commande ferme de 40 737, dont 15 737 Max, de la compagnie aérienne turque SunExpress, coentreprise de Turkish Airlines et de Lufthansa. Au prix catalogue, l’opération représente 3,8 milliards de dollars. SunExpress pourrait par ailleurs acquérir 10 737 Max 8 supplémentaires, évalués à 1,03 milliard de dollars au prix catalogue. Né en 1989 et basé à Antalya, SunExpress veut renouveler entièrement sa flotte déjà constituée exclusivement de Boeing.

Delphine Touitou

Énergie

En 2013, Technip a réalisé des résultats conformes aux attentes. Il a vu son bénéfice net progresser de 3,6 % à 563,1 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires en hausse de 13,8 % à 9,3 milliards d’euros, malgré un quatrième trimestre difficile, pénalisé par les taux de change.

Commande

raffineries et autres usines pétrochimiques. Il compte parmi ses clients des géants pétroliers comme Total, Shell ou BP. Concernant ses perspectives, Technip a confirmé s’attendre en 2014 à un repli de la rentabilité de ses activités sous-marines (“subsea”), en raison notamment d’un calendrier de projets défavorables en début d’année. La marge opérationnelle courante devrait passer de 14,3 % l’an dernier à “au moins 12 %”, avant un rebond attendu entre 15 et 17  % en 2015. Les ventes devraient passer de 4,1  milliards d’euros en 2013 à une fourchette comprise entre 4,35 et 4,75  milliards d’euros cette année, pour ensuite atteindre un montant “bien supérieur” à 5  milliards en 2015. Pour la division “onshore/offshore”, dédiée aux installations terrestres et marines, Technip vise un chiffre d’affaires compris entre 5,4 et 5,7 milliards d’euros, avec une marge comprise entre 6 et 7 %, contre respectivement 5,2 milliards et 6,7 % l’an dernier. La rentabilité devrait rester stable en 2015 et les ventes croître légèrement. Martine Pauwels

CMA CGM Maritime

Le service Femex étendu en mer Noire Le groupe CMA CGM étend son service Femex en mer Noire avec la création de trois nouvelles escales. En touchant Samsun, en Turquie, Novorossiysk, en Russie, et Constanta, en Roumanie, l’armateur français a l’ambition d’être le seul à relier directement l’Europe du Nord à la mer Noire. Le “CMA CGM Lavender” a inauguré hier à Hambourg la nouvelle rotation du service Femex. En Europe du Nord, outre le port allemand, elle inclut Anvers et Southampton. En Méditerranée, les navires font escale dans les hubs de Tanger et Malte puis dans le port grec de Thessalonique, avant de desservir la Turquie. Transit-time plus compétitif Les ports de Gebze, Ambarli, Haydarpasa et Samsun sont desservis dans le pays. Audelà des quatre ports turcs, le service touchera en mer Noire Novorossiysk et Constanta avant de regagner la Méditerranée orientale où des escales sont de nouveau programmées dans les ports d’Ambarli, de Gebze, Gemlik et Aliaga. Malte et Tanger sont également desservis puis, plus à l’Ouest, le service touche Casablanca.

La direction du groupe armatorial précise que l’extension du service permet une couverture directe dans les trois ports de mer Noire et un transit-time compétitif. Elle ajoute que le temps de transit pour l’import vers Thessalonique sera amélioré de cinq jours, puisque ce port est placé juste après Malte dans la nouvelle rotation. Le directeur central exécutif des lignes Asie-Europe du groupe, Nicolas Sartini, explique d’ailleurs : “Ce service Femex étendu dans la mer Noire sera le premier service reliant directement le Nord de l’Europe et les ports en expansion de la mer Noire. En plus de fournir un lien direct entre l’Europe du Nord et la mer Noire, les exportateurs bénéficieront de plusieurs opportunités de se connecter au réseau global CMA CGM via les deux hubs de Malte et Tanger”. Vincent Calabrèse

Kuehne+Nagel a décroché un nouveau contrat de quatre ans avec Airbus, pour ses activités de défense et espace en Pologne. La société sera chargée de gérer un entrepôt, de stocker les composants et pièces détachées pour construire les appareils. Le contrat concerne un site à Varsovie où Kuehne+Nagel sera entre autres responsable de la gestion des flux des fournisseurs, de l’inspection de la qualité, de la préparation des commandes et de la livraison des pièces. Kuehne+Nagel fait partie des partenaires d’Airbus dans d’autres pays européens, dont la France où le groupe travaille sur un projet pour un centre de logistique à Toulouse.

Plongeon L’action de Vallourec plongeait à la Bourse de Paris mercredi 19 février, pénalisée par une décision du gouvernement américain favorable à ses concurrents coréens producteurs de tubes OTGC, utilisés pour les exploitations gazières et pétrolières. “La décision préliminaire négative sur les importations de tubes OCTG en provenance de Corée et les faibles taxes imposées aux autres pays nous conduisent à estimer que la pression des importations sur le marché des tubes OCTG ne va pas se réduire, et continuer à déprimer les prix”, explique un analyste parisien.


4 - Vendredi 21 février 2014 - l’antenne

Marseille

M

TRANSCAUSSE

Messagerie / Lots complets Express

CORSE

Livraison tous points

Départs quotidiens ––––––––

Tél. 04.91.13.14.52 Fax: 04.91.91.16.50

Corse et Sardaigne  

Réservations Fret Marseille Tél. : 04 91 99 45 91 Fax : 04 91 99 45 96

Départs du 21 février Marseille-Bastia Ajaccio-Marseille

PIANA GIROLATA

Le monde à votre portée

GROUPAGE TUNISIE

Départ hebdomadaire TUNIS/SFAX tous les mercredis TOUS TYPE DE MARCHANDISE CONTENEURISABLE (Dangereux accepté suivant classe)

Tél. 04 91 13 27 07 ou 04 91 13 27 02 e-mail : g.pomares@sagactl.com ; a.accorsi@sagactl.com

Départs du 22 février Marseille-Ajaccio Bastia-Marseille

GIROLATA PIANA

www.lameridionale.fr

M

MAROC

Service hebdomadaire DIRECT conteneurs (FCL)

MARSEILLE - CASABLANCA IMPORT / EXPORT

Réception Poste 157 _____________

Depuis FOS hebdomadaire ALGER port sec ORAN - SOUSSE

Prévisions de départs

Réception EUROFOS

ARKASFRANCE/SMI ALGER - ORAN

BEJAIA - SKIKDA

TEBESSA...........................................................................

MOSTAGANEM - oran

TEBESSA ..........................................................................

Lots complets / Groupages MAROC - TUNISIE - ALGÉRIE Départs hebdomadaires de Marseille, Lyon et Paris –––—————––

Tél. : 04.91.13.15.37 / 38 Fax : 04.91.90.54.29

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

Roulant / Conventionnel / Conteneurs MARCIANA ........................................................................

TRANSCAUSSE

26 Février 28 Février 21 Février

Réception : SOCOMA Poste 44

AU DÉPART DE SÈTE Service Fret direct en 40 heures

2 départs par semaine en Ro/Ro

Depuis SÈTE sur TANGER et NADOR Cotations et réservations :

Burger-Féron

––––––––––––– 52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 MARSEILLE Tél.: 04.91.14.27.80 - Fax: 04.91.56.65.05/06 www.agent-maritime-marseille.com

B’LADING CLUB L'amicale des professionnels du shipping marseillais Retrouvez-nous sur notre site :

www.bladingclub-marseille.com

louis.topenot@burgerferon.com - Tél. 04 91 39 93 66

– SFC –

Marseille / Al Khoms (Libye) Conteneur / Roro Conventionnel SFC - Tel : 04.91.39.93.60. Email : booking@mar.sfc-fr.com


Prévisions de départs du port de Marseille

l’antenne - Vendredi 21 février 2014- 5

Depuis FOS hebdo Conteneurs

Dakar abidjan tema Lagos Libreville Mauritanie Réception SEAYARD

ARKASFRANCE/SMI

Groupage direct Hebdo Depuis Marseille / Fos sur

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

Israel - Chypre Asie - Moyen Orient et bien plus encore !!

Med

MARSEILLE-FOS / NOVOROSSIYSK SOTCHI - VLADIVOSTOCK Départs hebdomadaires Russie + réexpedition Cotations et réservations

louis.topenot@burgerferon.com Tél. : 33.4.91.39.96.66

Tél. 04 91 39 93 58 - marseille@tcclogistics.com

Service hebdomadaire Matériels roulant uniquement Au départ de

Marseille

LE PIRÉE - GEMLIK DERINCE

NEPTUNE ILIAD..................... YU-HENG-XIAN-FENG........... IMOLA EXPRESS...................

––––––

24 Fév. 26 Fév. 26 Fév.

Pour fret et réservations :

O.T.M.

10, place de la Joliette 13002 MARSEILLE Tél.: 04.91.91.04.04 Téléfax: 04.91.91.46.56 e-mail : otm@otm.fr

AMARSUD / GRIMALDI Départs de MARSEILLE/FOS

Roulant - Projets - Conventionnel

Service hebdomadaire direct vers la Turquie

GEMLIK - DERINCE - YENIKOY En transbordement via SALERNE :

Palerme - Malte - Tunis - Tartous - Le Pirée Beyrouth - Lattaquié - Al Khoms - Alexandrie SILVERSTONE EXPRESS . ............................................. Réception à FOS : Darse 3 - Nicolas Frères –––––––

23 Février

Service hebdomadaire depuis FOS

GRÈCE - TURQUIE - LIBAN ÉGYPTE - SYRIE - CANARIES MER NOIRE - LIBYE _____________

ARKASFRANCE/SMI

17 A, Av. Robert Schuman - 13002 Marseille Tél. : 04.91.15.44.00 - Fax : 04.91.56.09.10

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

BORCHARD LINES Ltd

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

SERVICE

DIRECT

Full Containers 20'/40' au départ de MARSEILLE

Bosphorus Service

www.cargo-lines.com

KATHERINE BORCHARD....... 27 Fév. K-WAVE................................... 6 Mars

LE PIRÉE.................... AMBARLI.................... GEBZE YILPORT....... IZMIR...........................

4 5 6 7

jours jours jours jours

West Mediterranean Service

SARA BORCHARD............... JOANNA BORCHARD..........

Limassol.................. Ashdod..................... Haïfa.......................... Alexandrie............. Mersin......................

5 6 7 8 9

(transbordement Haïfa)

26 Fév. 5 Mars

MARMEDSA MARSEILLE 59, av. André Roussin - BP 106 - 13321 MARSEILLE Cedex 16 Tél. 04 96 17 17 12 / 32 / 09 / 37 — Fax 04 91 09 38 22

RICKMERS GROUP

Lignes Régulières Tour du Monde et Inde/Moyen Orient Transport de marchandises conventionnelles, projets et colis lourds Départ des ports d’Anvers / Hambourg / Gènes ou autres ports en route si aliments suffisants

EUROPE TO SOUTH EAST ASIA / FAR EAST

EUROPE TO MIDDLE EAST / INDIA

Rickmers SINGAPORE ...... 24 Fév. Rickmers Hamburg ......... 7 Mars

Rickmers Mumbai ............. 5 Mars Rickmers TBN . ................... 15 Mars

Marmedsa Paris : salesparis@marmedsafr.marmedsa.com Hervé Moigne Tél. +33 (0) 1 55 81 09 30 Mob. +33 (0) 6 10 65 38 30 hmoigne@marmedsafr.marmedsa.com

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

Elena Lazareva

T +33 (0) 1 55 81 09 30 elazareva@marmedsafr.marmedsa.com

jours jours jours jours jours

C O G E P A R T Une course d'avance pour toutes vos courses et transports urgents, ponctuels ou réguliers. 120, bd de Paris - 13003 Marseille Tél 04.96.15.16.66 - Fax 04.96.15.16.67


6 - Vendredi 21 février 2014- l’antenne

Rouen

Services Maritimes

ROUEN RADICATEL FINLANDE – RUSSIE

ROUEN-CASABLANCA Service conteneur hebdomadaire direct 4 Jours maroc@promaritime.fr

Nouveau service RO-RO & conventionnel direct sur St Petersbourg

Service conteneur : 20’ / 40’ / 45’ (dry, pallet-wide, high cube, flat) Service conventionnel : colis lourds, matériel roulant, yachts

finlande@promaritime.fr

Une desserte des pays côtiers et de l’hinterland de l’Afrique

Service RoRo et conventionnel depuis Rouen

Dakar, Abidjan, Tema, Lagos, Conakry, Lomé, Cotonou et Douala roro-afrique@promaritime.fr

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

au départ de Rouen Destinations côtières :

NOUAKCHOTT - DAKAR - ABIDJAN - CONAKRY - TÉMA LOME - COTONOU - LAGOS - DOUALA - LIBREVILLE PORT GENTIL - POINTE NOIRE - MOMBASA Destinations enclavées : NIAMEY - BAMAKO OUAGADOUGOU - BANGUI - N’DJAMENA - KINSHASA Contact : uro@tsl-nvocc.com - Tél. : 02.32.18.83.60

www.tsl-nvocc.com

Une maitrise de bout en bout avec le réseau du groupe Bolloré

Dunkerque   Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

© Dunkerque Port

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

North West Europe

DUNKERQUE / ST-PETERSBOURG + reéxpédition RUSSIE Départ hebdomadaire Service direct Cotations et réservations

booking@dkk.sealogis.fr Tél. : 33.3.28.58.05.63

© Dunkerque Port

Services Maritimes


l’antenne - Vendredi 21 février 2014- 7

Le Havre

Services Maritimes

3 Afrique occidentale et équatoriale

14

Mer du Nord / Baltique LE HAVRE/ST PETERSBOURG & ARKHANGELSK + REEX RUSSIE/C.E.I. (CNTR DRY & REEFER/CONV) ARKHANGELSK LINES

http://www.niledutch.com

SERVICE WEST AFRICA EXPRESS DIRECT : ABIDJAN - POINTE NOIRE LUANDA - LOBITO - NAMIBE Transbordement via Pointe Noire : LIBREVILLE - Douala - Matadi Bata - Malabo - APAPA

Réexpédition possible depuis Pointe Noire sur Cabinda (Angola), Boma (RDC), Soyo (Angola)

NILEDUTCH CAPE TOWN........ 27 Fév. NILEDUTCH GUANGZHOU... 6 Mars NILEDUTCH DURBAN............ 13 Mars

AGENT GÉNÉRAL : LE HAVRE : 02 35 22 81 30 FAX : 02 35 22 44 65 saglehavre@wanadoo.fr PARIS : 01 44 09 47 09 - Fax : 01 40 55 05 66 sagparis@sagmar.com

a

LA RUSSIE ORIENTALE (Vostochniy, Vladivostok, Korsakov, Petropavlovsk-Kamchatskiy, Magadan)

AU DÉPART DU HAVRE AVEC

France

NileDutch France S.A.S. Espace Caillard - 3, rue Louis Eudier 76600 Le Havre Bertrand DEMARE 02.77.67.50.01 Nathalie LEVEEL 02.77.67.50.03 sales.leh@niledutch.com

5 Amérique du Nord Groupage direct Hebdo Depuis Le Havre sur

USA - Argentine - Asie Moyen Orient - Liban et bien plus encore !!

Tél. 02 35 25 57 45 - sales@tcclogistics.com

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

6

Antilles / Amérique centrale

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

9 Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

Moyen-Orient

North West Europe départ hebdomadaire Cotations et réservations didier.claudepierre@lhv.feron.fr Tél. : 33.3.35.25.88.22 eric.andraud@feron.fr Tél. : 33.3.35.25.57.35


8 - Vendredi 21 février 2014

En hausse Les métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont connu un excédent d’offre l’année dernière, à l’exception du plomb et de l’étain, selon les statistiques du World Bureau of Metal Statistics (WBMS) publiées mercredi 19 février. Le marché de l’aluminium primaire a ainsi enregistré en 2013 un excédent d’offre estimé à 1,1 million de tonnes, après un surplus de 349.000 tonnes en 2012. L’année dernière, la production mondiale a augmenté de 3,6 % tandis que la demande planétaire a progressé de 2 %. C’est la septième année consécutive de surplus pour ce métal qui est le plus utilisé dans l’industrie après le fer. Le marché du cuivre a également expérimenté un excédent de production, évalué à 387.000  tonnes. La production mondiale de cuivre raffiné a fortement augmenté, à 5,3 %, la hausse de la production chinoise compensant une baisse au Chili et en Inde. La demande mondiale a quant à elle progressé de 4,7 %.

Justice L’ancien PDG et fondateur de la compagnie aérienne Euralair, Alexandre Couvelaire, a été relaxé mercredi 19 février des poursuites liées à la liquidation de cette entreprise. Ce jugement met fin à une affaire qui avait défrayé la chronique, la compagnie ayant été accusée d’avoir fait bénéficier l’ex-président Jacques Chirac de ses largesses.

Grève Les marins français grévistes de la compagnie maritime britannique Condor Ferries ont mercredi 19 février mis un terme à leur mouvement destiné à obtenir une couverture sociale, sans obtenir gain de cause, a annoncé le syndicat CGT dans le Finistère. Les marins français du “Condor Rapide”, un navire qui assure des rotations entre Saint-Malo, les îles anglo-normandes Jersey et Guernesey et le port anglais de Weymouth, “ont levé leur grève. Ils n’ont rien obtenu mais le combat continue”, a annoncé le porte-parole du syndicat CGT des marins du Grand Ouest, Jean-Paul Hellequin. Les marins, qui avaient lancé leur mouvement le 10 février, réclamaient le financement de leur couverture santé-retraite-chômage, soit par une hausse des salaires, soit par une affiliation à une caisse de sécurité sociale.

Mory Ducros

Sur le vif...

L’offre de reprise achoppe sur les indemnités de licenciement

© Mory Ducros

2.000 emplois en sous-traitance ou intérim dépendent de Mory Ducros

L’offre de reprise du transporteur Mory Ducros par Arcole Industries, présentée hier aux représentants du personnel, achoppe encore sur la validité de l’accord social signé par les syndicats et la répartition des indemnités supra légales aux salariés licenciés. L’offre de reprise de Mory Ducros achoppe sur la répartition des indemnités de licenciement. Cette offre était examinée hier et éventuellement aujourd’hui à l’occasion d’un comité d’entreprise (CE) extraordinaire, avant d’être transmise à l’administration (Direccte – direction régionale du travail) qui rendra son avis. Validée le 6 février par le tribunal de commerce de Pontoise (Val-d’Oise), cette offre prévoit la reprise de 2.210 salariés sur 5.000 et de 50 agences sur 85. Elle comprend également une enveloppe de 30 millions d’euros d’indemnités supra légales destinées aux salariés qui vont perdre leur emploi, en plus des indemnités normales de licenciement. Le montant et le mode de répartition de ces indemnités supra légales aux salariés licenciés a constitué la principale pierre d’achoppement des négociations avec Arcole. C’est in extremis que la CFDT, premier syndicat de l’entreprise, a avalisé un accord majoritaire sur le plan social accepté par FO, la CFTC et la CFE-CGC et rejeté par la CGT. Le patron de la fédération des transports de la CFDT, André Milan, a signé luimême cet accord durant l’audience du tribunal de commerce, après le refus du délégué syndical central CFDT de Mory Ducros de le faire au risque que l’entreprise soit liquidée. Pourtant, seuls les syndicats représentatifs d’une entreprise peuvent signer des accords collectifs, selon un juriste. “L’administrateur judiciaire ne veut pas déposer le texte majoritaire auprès de la Direccte par crainte que quelqu’un conteste sa validité”, compte tenu des doutes portant sur la légalité de la signature de la CFDT, selon Jérôme Vérité, délégué CGT. “Ce problème de la validité de la signature de la CFDT est toujours en suspens, ce qui fait que l’administrateur judiciaire va certainement être contraint de prendre une décision unilatérale”, a confirmé Denis Jean-Baptiste, secrétaire CFDT du CE. Il se passera ainsi de la signature majoritaire des syndicats, a-t-il précisé. Les salariés veulent faire valoir l’ancienneté En outre, faute d’accord entre les délégués syndicaux sur le mode de répartition des indemnités supra légales aux salariés licenciés, le comité d’entreprise et l’administrateur vont fixer cette répartition, au plus près cependant des propositions des syndicats, a indiqué Denis Jean-Baptiste. La base de travail consistait à attribuer 2.000 euros à chacun des salariés licenciés et de répartir l’enveloppe restante en fonction de l’ancienneté de chacun, a-t-il précisé. Selon lui, “il y a une forte demande de la base pour que l’ancienneté soit prise en compte”. Le CE, reporté à plusieurs reprises, devrait se poursuivre aujourd’hui et se clore par un avis consultatif rendu par les représentants du personnel. Puis le dossier sera transmis à la Direccte par l’administrateur judiciaire. Celle-ci aura une huitaine de jours pour valider ou non l’offre de reprise. Outre l’enveloppe de 30 millions pour les salariés licenciés, Arcole va injecter dans l’entreprise 17,5 millions d’euros et l’État va prêter 17,5 millions. Les 2.850 salariés licenciés vont également bénéficier du contrat de sécurisation professionnelle, avec l’assurance de toucher 97 % de leur salaire pendant un an, et d’une bourse à l’emploi alimentée par les entreprises du secteur. Cette bourse sera également ouverte aux salariés des entreprises sous-traitantes, qui seraient licenciés en raison de la fermeture d’agences de Mory Ducros. 2.000 emplois en sous-traitance ou intérim dépendent de Mory Ducros. Dominique Simon

En baisse Avec un déficit de 20 milliards d’euros, la balance commerciale du Japon n’a jamais été aussi déséquilibrée qu’en janvier, un mois traditionnellement mauvais mais qui l’a été d’autant plus cette année que plusieurs facteurs négatifs se sont conjugués. Le déficit annoncé hier par le ministère des Finances a atteint 2.790 milliards de yens, du jamais vu, a-t-il précisé, depuis 1979, année de début des statistiques commerciales. Ce déficit de janvier équivaut à un quart de celui de toute l’année 2013 qui était un record annuel. Ce très mauvais résultat, aggravé de plus de 70 % par rapport à celui de janvier 2013, est dû à un bond de 25 % des importations renchéries par la hausse des devises étrangères vis-à-vis du yen.

Mouvement Cédric Pastour, 49 ans, grand spécialiste du secteur aérien, a été nommé président-directeur général d’Aigle Azur. “Ce changement de gouvernance décidé par Arezki Idjerouidène, président du groupe GoFast, actionnaire majoritaire (52 %) de la compagnie, s’inscrit dans les orientations prévues depuis mai 2013”, a commenté la compagnie française. Cédric Pastour a effectué tout son parcours professionnel dans le secteur du transport aérien. Il a débuté sa carrière en 1988 au sein de la compagnie Air Liberté à des fonctions commerciales avant de fonder, en 1995, la compagnie Star Airlines (aujourd’hui XL Airways) qu’il dirigera pendant dix ans. Cédric Pastour fut également le PDG de la compagnie Air Tahiti Nui. Il a par ailleurs présidé la principale fédération du secteur, la Fédération nationale de l’aviation marchande (Fnam) de 2000 à 2003.

Manifestation Les opposants à l’aéroport de NotreDame-des-Landes près de Nantes espèrent faire une démonstration de force en organisant une grande manifestation demain à Nantes, deux mois après la publication des arrêtés autorisant la reprise des travaux, qui n’ont toutefois pas encore démarré. En mars 2012, une première grande manifestation nantaise avait rassemblé entre 3.000 à 10.000 personnes.

l’antenne

Édité par la SMECI au capital de 102.300 euros R.C. 447 889 395 00037 Siège social : 32, avenue André-Roussin BP 36 - 13321 Marseille Cedex 16 sarl

Le porte-conteneurs “Svenborg Maersk”, qui avait annoncé le 14 février lors du passage de la tempête Ulla avoir perdu 70 conteneurs au large de la Bretagne, en avait finalement perdu 517, a-t-on appris mercredi 19 février auprès de la préfecture maritime de l’Atlantique. “La préfecture maritime a été informée aujourd’hui que, suite à une inspection du navire lors de son escale à Malaga, le nombre de conteneurs perdus s’élève à 517 dont 85 % étaient vides et ont donc coulé”, explique la préfecture. “Aucune information sur le nombre de conteneurs perdus n’avait pu être fournie par Maersk auparavant”, souligne-t-elle. Le 14 février, la préfecture avait signalé la perte de 70 conteneurs par ce navire danois

© Maersk

517 conteneurs sont tombés du “Svenborg Maersk”

Le “Svenborg Maersk” a perdu ses conteneurs le 14 février lors du passage de la tempête Ulla

du groupe PM Möller-Maersk. Des survols et des moyens nautiques avaient été dépêchés pour repérer et éventuellement récupérer les conteneurs en perdition, dangereux pour la circulation maritime, et

ce “aux frais et risques de la compagnie Maersk”, souligne-t-on de même source. Douze conteneurs ont ainsi été récupérés. “À ce stade, tous les conteneurs localisés dans la zone de compétence du préfet maritime ont été ou sont en cours de récupération”, selon la préfecture. L’exceptionnelle série de tempêtes qui a balayé le Nord-Ouest de la France depuis l’automne a eu de nombreuses conséquences, que ce soit sur la pêche, l’agriculture, le littoral ou la faune marine, dont le bilan n’est pour l’heure que partiel. Dans les Pyrénées-Atlantiques, un cargo espagnol s’est ainsi encastré dans une digue à Anglet, se coupant en trois et entraînant une fuite de quelque 20 tonnes de carburant (“L’Antenne” du 11 février).

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Dépôt Légal : 10 avril 2006 Gérant : Jacques RICCOBONO ———— Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97 Site internet : www.lantenne.com Publicité : Grand Sud F. Revenaz 04.91.13.71.60 Normandie F. Papion : 06.21.88.97.42 Annonces maritimes : 04.91.33.83.01 Abonnement : 04.91.13.71.62

Rédaction : V. Grunchec : redaction@lantenne.com f.andre@lantenne.com v.calabrese@lantenne.com ——————

Cette publication peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle continue


Lantenne 21 02 2014