Page 1

COTRASUD

EUROREGIE 12/2013

48 rue de l’Aubépine International Transport Company 92160 ANTONY Freight Forwarder - Project & Oil Field cargo Tél : + 33 1 55 59 07 70 Fax : + 33 1 49 84 06 54 - Deepwater and off shore project - Supply chain specialist mailto: infos@transprojets.com - 4 PL dedicated Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt) http://www.Transprojets.com

Le spécialiste depuis 1981 de la Réunion et de l’Océan Indien 69e année - N°19.202

Vendredi 16 mai 2014 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0319T79480

Tél. : +33 (0)4 91 13 16 77 n.guadagnino@cotrasud.fr

Ligne régulière

100 Air France-KLM souhaite distribuer gratuitement pour plus de 100 millions d’euros en actions à ses salariés, pour les remercier notamment des efforts consentis pour redresser ses résultats, assure le journal “Les Échos” dans son édition d’hier. Ce projet devrait être soumis au vote des actionnaires, lors de l’assemblée générale du groupe franco-néerlandais qui doit se tenir le 20 mai, selon le quotidien économique.

Infrastructures/ Institutions

Afilog :

Pédagogie auprès des pouvoirs publics Dispositions fiscales en île-deFrance, réforme des valeurs locatives foncières, lourdeurs administratives... les gouvernements passent et la résolution des dossiers défendus par l’association des métiers de l’immobilier logistique et de la supply chain tarde. L’Afilog appelle élus et pouvoirs publics à mieux considérer la filière source d’emplois non délocalisables...

Ouvrages d’art : L’entretien réparti différemment

Une proposition de loi communiste, modifiant la charge de l’entretien d’ouvrages d’art afin de ne pas mettre en difficulté financière des petites communes, a été votée mardi 13 mai à l’unanimité en commission à l’Assemblée.

Industrie :

Droit de veto pour arbitrer l’avenir d’Alstom Le gouvernement français brandit l’étendard du patriotisme économique en se dotant d’une nouvelle arme qui pourrait lui permettre de bloquer les visées étrangères sur Alstom, et notamment celles de General Electric qui veut racheter le pôle énergie du fleuron industriel français.

page 2

Entreprises

Les démolitions de porte-conteneurs bondissent

SNCM :

Le norvégien Siem renonce © Maersk Line

le chiffre du jour

Deux jours après l’éviction du directoire de la SNCM et de son président, Marc Dufour, par le conseil de surveillance, le groupe norvégien Siem Industries a annoncé mercredi 14 mai qu’il renonçait à une reprise de la compagnie maritime.

page 3

L’année 2014 devrait être celle du record de démolitions dans le secteur de la ligne maritime conteneurisée. Les navires envoyés à la casse sont de plus en plus gros et de plus en plus jeunes mais le phénomène ne réglera pas la question de la surcapacité, d’après Alphaliner.

est assez marginal au regard des capacités existant dans le monde (moins de 3 % cette année) et reste majoritairement le fait des leaders du secteur. Malgré cette accélération, le rythme des livraisons continue de surpasser les démolitions, avec un rapport de 2,5 pour un depuis le début de l’année (538.000 EVP livrées). L’équivalent d’un million d’EVP supplémentaires doit rejoindre les flottes au cours des huit derniers mois de 2014, avec une croissance annuelle de la flotte mondiale estimée à 5,6 % par Alphaliner. Quoique réduite par la recrudescence des démantèlements – la flotte laissée inactive par les armateurs a diminué d’un tiers comparé à l’an dernier (lire l’encadré) – , la surcapacité va donc demeurer. D’après le consultant, “en dépit des signes positifs, le nombre élevé de livraisons prévues au cours des trois prochains mois va continuer de peser sur le rapport offre-demande”. Les 80 porte-conteneurs qui doivent rejoindre les flottes entre mai et juillet 2014 et leurs 500.000 EVP de capacité cumulée devraient “maintenir sous pression les prix de l’affrètement et provoquer un nouveau bond de la flotte désactivée en octobre”, une fois la saison haute passée. Alors, les démolitions de navires devraient reprendre de plus belle.

Le secteur de la ligne régu- terme du contrat, ce qui a abouti à lière se dirige vers un nouveau leur démolition. Étant donné que les unités record de démolitions de porteconteneurs. Sur les quatre pre- de plus de 4.000 EVP sont pour la plupart des miers mois de constructions rél’année 2014, centes – elles se Alphaliner a dé“L’équivalent comptaient pranombré une capacisur té totale de 212.000 de 500.000 EVP tiquement les doigts d’une EVP passée par les doivent être main il y a encore chantiers de démandémantelés vingt ans –, l’actèlement, soit 27 % célération de leur de plus que l’an en 2014” démolition s’acdernier à la même compagne logiépoque. Du coup, même si le rythme des démoli- quement d’un rajeunissement tions devrait ralentir à la faveur considérable de l’âge moyen des de la saison haute estivale, le navires démantelés. Alphaliner cumul annuel devrait approcher relève que celui-ci était de 28 ans les 500.000 EVP, selon le cabinet de 2000  à 2011, de 23 ans en de consultants parisien, contre 2012 et de 22  ans en 2013. Cet âge moyen atteint le niveau histo463.000 en 2013. rique de 21 ans pour les 70 unités démolies entre janvier et avril Rajeunissement 2014 et devrait encore baisser de la flotte démolie cette année. Cette tendance à la hausse est Des navires jetables ? favorisée par la forte augmentation des mises au rebut de grands Augmentation des démoliporte-conteneurs, soit des unités de plus de 4.000 EVP. Ainsi, tions en basse saison, diminu34 navires de 4.000 à 5.300 EVP tion en période de forte activité, – soit la moitié de la flotte déman- le démantèlement fait partie des telée – ont été démolis depuis le variables d’ajustement dans le Franck André début de l’année, contre 18 unités secteur du shipping. Même s’il de cette taille durant toute l’année 2013 et 13 au cours de toutes les années précédentes. Alphaliner estime que le démantèlement de douze autres porte-conteneurs de cette catégorie est d’ores et déjà La flotte de porte-conteneurs désactivés représente début acté pour cette année. Trois  armai une capacité de 450.000 EVP, soit 180.000 de moins qu’il mateurs ont concouru à cette y a un an. Selon Alphaliner, le nombre de navires désarmés de tendance depuis le janvier 2014. plus de 500 EVP a atteint son niveau le plus bas depuis octobre Hanjin, Cosco et Maersk ont 2013, soit 167 unités. La décrue devrait se poursuivre jusqu’à la mis au rebut 23 des 34 navires période de haute activité de juillet. Le niveau de 300.000 EVP concernés. L’armateur coréen a inactifs est ainsi attendu, un plus bas depuis 2011 favorisé par envoyé à la casse neuf unités de l’intensification des démolitions, selon le consultant. La flotte 4.024 et 5.302 EVP, le chinois désarmée devrait grossir de nouveau à la fin de la haute saison, cinq de 4.200 EVP et le danois “qui a été bien courte ces deux dernières années”. a retourné neuf navires affrétés de 4.200 EVP deux ans avant le

La flotte désactivée diminue

Enquête pour mise en danger dans les Alpes Le parquet de Chambéry a annoncé mercredi 14 mai avoir ouvert une enquête préliminaire pour mise en danger de la vie d’autrui après la plainte déposée par quatre députés écologistes en septembre, destinée à alerter sur les dangers de la pollution liée au trafic routier dans les Alpes. Dans leur plainte, les députés écologistes mettaient en cause “la mise en danger de la vie d’autrui par abstention, consécutive à la circulation de marchandises sur la route, en Maurienne et en Vallée de l’Arve, notamment dans le cadre des transports routiers transfrontaliers par les tunnels du MontBlanc et du Fréjus”. Les candidats écologistes aux européennes devaient déposer hier une nouvelle plainte pour mise en danger de la vie d’autrui “par abstention de l’utilisation des moyens existants pour faire diminuer le nombre de camions sur les routes de Savoie et de Haute-Savoie”. “Cette plainte dénonce également la surexposition des populations riveraines de Chambéry jusqu’à Modane (Savoie) par le passage de camions Euro 1 et Euro 2 les plus polluants”. Lundi 12 mai, une plainte similaire a été déposée au tribunal d’Aix-en-Provence par plusieurs élus et candidats EELV protestant contre l’absence de mesures favorisant le transport maritime des marchandises transitant par la France à destination de l’Italie et de l’Espagne.


Infrastructures/Institutions

2 - Vendredi 16 mai 2014 - l’antenne

Le port de Marseille-Fos chasse sur les terres de son concurrent du range Nord. Via Marseille Fos, l’association qui regroupe les acteurs de la place portuaire, a ciblé pour la première fois Anvers. Elle a participé au salon Breakbulk (13-15 mai), consacré au colis lourd, où elle a mis en avant ses deux terminaux spécialisés (ceux de Sosersid et Eurofos) et les capacités du réseau fluvial Medlink. Via Marseille Fos a aussi réuni les professionnels anversois pour une présentation générale de l’offre marseillaise. Les portuaires provençaux espèrent attirer les trafics destinés au Maghreb et au Moyen-Orient en misant sur leur transit-time, la densité de leur desserte maritime et leurs fréquences ferroviaires.

Directives Le personnel navigant en Inde a attaqué mardi 13 mai les nouvelles directives imposées à ses membres par l’aviation civile, concernant le poids des agents de bord, les jugeant “insensées” et discriminatoires. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a fait connaître la semaine dernière les nouvelles directives fixant l’indice de masse corporelle (IMC) et autres exigences en matière de santé pour les agents de bord des compagnies indiennes sur les vols intérieurs et internationaux. Ainsi, les personnels à bord pourraient être déclarés inaptes et suspendus de vols si leur IMC se situait hors de la fourchette d’indices considérée comme normale.

Repli La consommation de vin s’est légèrement tassée dans le monde en 2013, selon l’Organisation international du vin (OIV) qui signale que le marché américain est passé devant la France. Au total, on a bu 238,7 millions d’hectolitres de vin, soit 2,5 millions hl de moins (1 %) qu’en 2012, consommés pour moitié entre les États-Unis (29 millions hl), la France (28 millions hl), l’Allemagne, l’Italie et la Chine, a précisé Jean-Marie Aurand, directeur général de l’OIV qui présentait mardi 13 mai à Paris les grandes tendances de ce marché mondial qui représente 73 milliards d’euros.

Achat Le Koweït a achevé mardi 13 mai la signature de contrats d’une valeur de plusieurs milliards de dollars pour l’achat de 2,5 millions de tonnes par an de gaz naturel liquéfie (GNL) à Shell, British Petroleum et Qatar Gas. Mardi, la Kuwait Petroleum Corp. (KPC) a signé un contrat avec BP pour l’importation de six cargaisons de GNL par an, pendant les cinq prochaines années pour une valeur de 3 milliards de dollars, a indiqué le directeur marketing international de la Kuwait Petroleum Corp. (KPC).

Afilog

Logistique

Œuvre de pédagogie auprès des pouvoirs publics Dispositions fiscales en île-de-France, réforme des valeurs locatives foncières, lourdeurs administratives... les gouvernements passent et la résolution des dossiers défendus par l’association des métiers de l’immobilier logistique et de la supply chain tarde. L’Afilog appelle élus et pouvoirs publics à mieux considérer la filière source d’emplois non délocalisables... Au service du tissu indus- reflète “une méconnaissance des triel, des flux d’importation et réalités et des enjeux du secteur d’exportation via notamment les par les pouvoirs publics. Nous ports, la foncavons conscience tion logistique depuis quelques est considérée “Pas d’ambassadeur temps déjà du comme straréel manque interministériel tégique par de d’appréhension de la logistique” comme de comnombreux pays à l’image de l’Alpréhension du lemagne, des Pays-Bas ou de la fonctionnement et du poids écoChine. Convaincue de cette im- nomique que représente la logisportance, l’Afilog regrette que sa tique en France”. Pourtant, avec proposition de nomination d’un plus de 25.000 entreprises, la “ambassadeur interministériel” filière génère “près de 120 milde la logistique n’ait pas été prise liards d’euros par an et repréen compte. Selon son président, sente environ 1,5 million d’emClaude Samson, cette décision plois non délocalisables. C’est

Assemblée nationale Routier

L’entretien d’ouvrages d’art réparti différemment Une proposition de loi communiste, modifiant la charge de l’entretien d’ouvrages d’art afin de ne pas mettre en difficulté financière des petites communes, a été votée mardi 13 mai à l’unanimité en commission à l’Assemblée. Concernant l’entretien d’ouvrages d’art, les députés veulent soulager les finances des communes. La proposition de la sénatrice Évelyne Didier, qui avait déjà été votée à une large majorité par le Sénat en janvier 2012, sera examinée dans l’hémicycle le 22 mai dans le cadre de la “niche” réservée au groupe du Front de gauche. Le texte “visant à répartir les responsabilités et les charges financières concernant les ouvrages d’art de rétablissement des voies” entend revenir sur une jurisprudence constante du Conseil d’État. Ainsi les collectivités ont actuellement la charge des ouvrages d’art destinés à assurer, en cas de travaux, la continuité d’une voie de communication dont elles sont responsables,

ce qui occasionne des frais importants. C’est par exemple le cas si une ligne ferroviaire coupe une route et qu’il faut construire un pont pour que les véhicules continuent de passer. Le texte prévoit de confier au gestionnaire de la nouvelle infrastructure de transport la responsabilité de la structure de l’ouvrage d’art, y compris l’étanchéité, et au propriétaire de la voie rétablie la responsabilité de la chaussée et des trottoirs. La commission du Développement durable de l’Assemblée n’a adopté que quelques amendements rédactionnels ou techniques au texte du Sénat. Mais en raison de ces amendements, si la proposition de loi est adoptée par l’Assemblée le 22 mai, elle devra de nouveau passer par le Sénat.

Petite annonce Jeune homme, 3 ans d’expérience dans le secteur des transports

RECHERCHE POSTE en CDI

COMMERCIAL JUNIOR Bac+2 TSTL - Bac+3 RPTL

(responsable Production Transport et Logistique)

Anglais professionnel - Étudie toutes propositions Contact : 06 31 84 84 77

pour cela que nous demandons un interlocuteur dédié au niveau national”.

© Afilog

Promotion

Bilan de la démarche HQE Sollicitant la rencontre des nouveaux ministres en charge des portefeuilles qui interviennent dans le secteur, l’Afilog suit en parallèle le projet de simplification des procédures administratives engagé par le gouvernement, et poursuit son travail de pédagogie auprès des élus locaux. Auprès de ces derniers, ses membres valorisent notamment les résultats de leurs démarches de développement durable à travers la certification HQE. Créée avec le concours de l’organisme de certification Certivéa en 2008, le bilan de cette initiative est jugée “positif”. À ce jour, 71  bâtiments ont été aménagés ou sont en construction dans le cadre de la démarche qualité HQE, soit une capacité de plus de 1,5 million de m2. S’ajoutent dix entrepôts certifiés dans leur phase d’exploitation. “Ces cinq dernières années d’engagement confirment la mobilisation des acteurs de la logistique pour démontrer les performances en-

Clause Samson, président d’Afilog

vironnementales, énergétiques, de santé et de confort de leurs projets de construction comme en exploitation. C’est une dynamique positive. Elle améliore tout autant la qualité et les performances des bâtiments que l’image de marque du secteur et de ses acteurs auprès des collectivités locales”, souligne Claude Samson. Dans cet esprit, l’effort au cours des prochains mois portera sur l’intégration des apports de la certification HQE en phase d’exploitation, et sur une meilleure prise en compte de la biodiversité. E. D.

Ministère de l’Économie Industrie

Droit de veto pour arbitrer l’avenir d’Alstom Le gouvernement français brandit l’étendard du patriotisme économique en se dotant d’une nouvelle arme qui pourrait lui permettre de bloquer les visées étrangères sur Alstom, et notamment celles de General Electric qui veut racheter le pôle énergie du fleuron industriel français. Un décret, publié hier dans “Le Journal officiel”, étend notamment à l’énergie et aux transports le mécanisme de protection des entreprises stratégiques contre les appétits étrangers, faisant de l’État français l’arbitre des négociations entre Alstom et les prétendants à un rachat partiel du groupe. “Le choix que nous avons fait, avec le Premier ministre, est un choix de patriotisme économique”, a déclaré le ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg, dans un entretien à paraître dans “Le Monde”. “Ces mesures de protection des intérêts stratégiques de la France sont une reconquête de notre puissance”, ajoute-t-il. Dispositif de protection Ce décret gouvernemental soumet à l’autorisation préalable du ministre de l’Économie les investissements par des groupes étrangers en France dans les domaines de l’énergie et des

transports, mais aussi de l’eau, de la santé et des télécoms. Il étend un dispositif de protection mis en place par un précédent décret de 2005, sous la droite, couvrant les secteurs de la défense nationale, des technologies de l’information et des jeux d’argent. Plutôt que d’une interdiction, il s’agit d’une autorisation qui peut être accordée sous réserve que l’entreprise respecte certains engagements. En outre, le texte, cosigné par le Premier ministre, Manuel Valls, et Arnaud Montebourg, permet de subordonner l’autorisation de rachat de groupes français à la revente par l’investisseur étranger, à une société indépendante, d’activités faisant partie des secteurs sensibles. De quoi permettre au gouvernement de peser davantage dans le dossier Alstom, dont la branche énergie est convoitée par GE, mais aussi par l’allemand Siemens, qui a les faveurs de l’exécutif. Martine Pauwels


Entreprises

l’antenne - Vendredi 16 mai 2014 - 3

SNCM

Commandes

Maritime

Le norvégien Siem renonce

Après l’éviction de Marc la problématique des pénalités”, Dufour, le norvégien Siem re- a déploré Christian Garin, renonce à la SNCM. “Nous nous présentant de Siem Industries en sommes retirés et nous avons fait France. La SNCM est sous le coup passer le message. C’est fini”, d’une condamnation de Bruxelles a déclaré le directeur adjoint du de remboursement de 440 milconglomérat norvégien, Eystein lions d’euros d’aides publiques. Eriksrud, à Oslo. L’ancien présiEystein Eriksrud dent du Port auto“Siem était prêt nome de Marseille n’a pas voulu s’étendre sur les rai- à financer l’achat estime par ailleurs sons de son retrait qu’en désavouant mais son entreprise de sept nouveaux Marc Dufour, a exprimé à plu“symbole” du navires” sieurs reprises dans plan de redressele passé sa frusment, les actiontration de n’avoir obtenu aucune naires de la SNCM ont également réponse à ses marques d’intérêt, “sanctionné” le plan lui-même, ni de la part de Transdev, l’action- que soutenait Siem. Le norvégien naire majoritaire de la SNCM, ni était prêt à financer l’achat de sept de l’État français. “Il n’y a aucune nouveaux navires (quatre comclarté concernant ce que Transdev mandes fermes et trois options). ou les actionnaires veulent faire Transdev, filiale de la Caisse de la compagnie”, a-t-il dit sans des dépôts et consignations et de donner de détail. Veolia, actionnaire majoritaire de “Nous n’avons pas de solu- la SNCM (66 % contre 25 % à tion euro-compatible apportée à l’État et 9 % aux salariés) a pour

Ascométal Industrie

Les candidats abattent leurs dernières cartes Soutien de l’État et des syndicats à l’offre tricolore, alliance de dernière minute entre deux candidats : l’audience du tribunal de commerce de Nanterre, qui décidera du sort d’Ascométal le 22 mai, a connu mercredi 14 mai plusieurs rebondissements. Mercredi 14 mai, l’audience pour la reprise d’Ascométal avait à peine débuté quand l’État a brisé le silence qu’il entretenait depuis la mise en redressement judiciaire il y a deux mois de ce fleuron de la sidérurgie française, qui emploie plus de 1.900 salariés sur six sites en France. Dans une lettre adressée au procureur du tribunal de commerce de Nanterre, le commissaire au redressement productif de la région Île-deFrance, Mathieu Aufauvre, a fait part du soutien de l’État à l’offre présentée par l’énarque Frank Supplisson, ex-directeur de cabinet d’Éric Besson au ministère de l’Industrie. L’État est prêt à financer l’opération avec un prêt de 35  millions d’euros via le Fonds de développement économique et social (FDES) et “se réserve la possibilité de faire intervenir au capital ou en quasi-capital un opérateur financier”, a assuré le ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg, dans une lettre adressée à Frank Supplisson. La proposition de Frank Supplisson était la seule à maintenir le site du Cheylas (Isère)... jusqu’à l’audience. Le fonds de retournement Anchorage, soutenu par les

banques créancières d’Ascométal, Morgan Stanley et Bank of America, a en effet créé la surprise en présentant une “proposition commune” avec l’industriel algérien Cevital, qui a repris FagorBrandt le mois dernier. Cette offre propose de “conserver l’ensemble des sites, de maintenir 1.800 emplois et d’en créer 512”, a expliqué le PDG du groupe algérien, Issad Rebrab, à la sortie de l’audience. Surtout, cette offre commune prévoit désormais 620 millions d’investissements, dont 550 sur le site de Fos-sur-Mer, des montants beaucoup plus élevés que les offres concurrentes. Pour sa part, le groupe sidérurgique Gerdau a élevé son financement à 390 millions d’euros et proposé de conserver 1.586 emplois, auxquels s’ajoutent 166 embauches, pour un total de 1.752. Le groupe Apollo, l’actionnaire d’Ascométal, prévoit le maintien de 1.756 emplois, l’apport de 50 millions d’euros en cash et environ 120 millions d’investissements sur quatre ans. Antonio Rodriguez

© SNCM

Deux jours après l’éviction du directoire de la SNCM et de son président, Marc Dufour, par le conseil de surveillance, le groupe norvégien Siem Industries a annoncé mercredi 14 mai qu’il renonçait à une reprise de la compagnie maritime.

Le constructeur ATR a annoncé mercredi 14 mai avoir décroché plus de 100 commandes fermes d’avions sur les quatre premiers mois de l’année, soit plus qu’au cours de toute l’année dernière. “Depuis le début de l’année, les ventes des nouveaux ATR-600 représentent plus de 80 % des commandes annoncées pour des appareils régionaux de moins de 90 places”, annonce cette coentreprise d’Airbus et de l’italien Finmeccanica. Les 600 sont les appareils de nouvelle génération du constructeur qui produit deux modèles, l’ATR 42 et l’ATR 72.

Ventes sa part rejeté le plan, soutenu en revanche par les syndicats. Lundi 12 mai, lors du conseil de surveillance, Transdev a voté contre la reconduction du directoire dont le mandat prend fin le 31 mai et les trois représentants de l’État se sont abstenus. Le nouveau directoire de la compagnie doit être élu par le conseil de surveillance le 28 mai. Redoutant un démantèlement de la compagnie, faute de repreneur, les syndicats entendent utiliser ce délai pour obtenir des éclaircissements et des engagements de la part de Transdev et du gouvernement. Syndicat majoritaire, la CGT a demandé à être reçue au plus tôt par le Premier ministre, Manuel Valls, laissant entendre que des “actions” seraient envisagées en fonction des réponses apportées par le gouvernement. La CFE-CGC demande aussi que les syndicats soient “associés” aux négociations lors d’une

rencontre avec Manuel Valls et Ségolène Royal, ministre de tutelle du secrétaire d’État aux transports. “Après la reculade de lundi et le vote anormal de l’État”, qui a permis selon lui de “repasser la main à Transdev”, Frédéric Cuvillier “est totalement déconsidéré”, a estimé Maurice Perrin (CFE-CGC). Pour lui “le cœur du problème, c’est le projet industriel”, le plan de Marc Dufour auquel “Siem s’intéressait” et que Transdev “veut abandonner”. Le renoncement de Siem, “c’est la révélation officielle du double langage de l’État”, a commenté l’élu des officiers CFE-CGC, Pierre Maupoint de Vandeul. Selon les syndicats, le secrétaire d’État aux transports, Frédéric Cuvillier, s’était en effet engagé auprès de Siem à soutenir le directoire sortant. “On espère que le retrait est provisoire”, a ajouté Pierre Maupoint de Vandeul.

AIG

Aérien

Cession d’ILFC au néerlandais AerCap Le géant américain de l’assurance, American International Group, AIG, a annoncé la vente de ses activités de location d’avions (ILFC) au groupe néerlandais AerCap pour 7,6 milliards de dollars. AIG cède ILFC à AerCap. Le groupe neerlandais paiera 3 milliards de dollars en numéraire et apporte 97,6 millions d’actions ordinaires AerCap, soit 46 % de son capital pour l’acquisition d’ILFC (International Lease Finance Corporation). Au prix de clôture mardi 13 mai de l’action AerCap à 47,01 dollars, la transaction se monte à autour de 7,6  milliards de dollars. L’assureur tire un produit net de 2,4 milliards de dollars de cette opération qui se reflétera par une plus-value exceptionnelle dans les résultats du deuxième trimestre. “Je crois que cette transaction va créer un solide partenariat pour cette activité et renforcer le leadership” d’AerCap sur le marché indépendant du leasing d’avions, a déclaré le PDG d’AIG, Robert Benmosche. “Bien que la location d’avions ne soit pas notre cœur de métier, je suis confiant que la vente aura un impact

positif sur la liquidité et le crédit d’AIG”, a-t-il ajouté. AIG voulait depuis plusieurs années se séparer de sa flotte de plusieurs centaines d’appareils, basée à Los Angeles. Cette vente est la dernière d’une série de cessions majeures pour AIG –  notamment dans l’immobilier  – depuis son sauvetage par l’État pendant la crise financière en 2008 pour 182 milliards de dollars. AIG a terminé de rembourser ce concours de l’État en 2012 et s’est recentré sur l’assurancedommages et l’assurance-vie. AerCap affirme devenir un leader mondial du leasing d’avions avec cette opération. “Avec des actifs de 45 milliards de dollars, une flotte diversifiée de 1.300 appareils et un carnet de commandes bien rempli, AerCap sera un leader de l’industrie”, a affirmé le PDG d’AerCap, Aengus Kelly. Cotée à la bourse New York, AerCap a quelque 200 clients dans 90 pays.

Latécoère a annoncé une progression de 4,8 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre, en ligne avec ses objectifs, et le début d’exécution de son plan d’amélioration de la performance. Les ventes ont totalisé 161,7 millions d’euros sur les trois premiers mois de l’année, contre 154,4 milllions sur la même période de 2013. “L’ensemble des activités contribuent à la progression du chiffre d’affaires qui est en ligne avec l’objectif de croissance moyenne annuelle de + 4 % visé sur la période 2014-2016”.

Rachat Soufflet Agriculture, premier groupe français de négoce de céréales, a annoncé mardi 13 mai avoir signé une promesse d’achat de l’entreprise familiale Etablissements Raynot pour développer ses activités de collecte de céréales en Poitou-Charentes. Basée à Neuville-de-Poitou (Vienne), Établissements Raynot collecte chaque année 100.000 tonnes de céréales et vend des fournitures agricoles (engrais, semences, tracteurs...) pour un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros. L’entreprise emploie 35 personnes réparties sur sept sites. Soufflet compte ainsi approvisionner son moulin de Chatellerault et son silo consacré à l’exportation sur le port de La Pallice, à La Rochelle.

Résultats Les ventes de Rougier, spécialisé dans la transformation et le négoce des bois tropicaux, ont progressé de près de 10 % au premier trimestre, soutenues par la “bonne orientation des marchés internationaux des bois tropicaux”. Le chiffre d’affaires atteint sur la période 33,5 millions d’euros, en hausse de 9 %. La branche Afrique/international a bondi de 12 % à 27 millions, grâce à la “bonne orientation des marchés internationaux des bois tropicaux” et au dynamisme du marché local au Gabon. Au Cameroun et au Congo, les embarquements ont été limités par d’“importants dysfonctionnements dans les opérations de manutention et dans les procédures administratives du port de Douala”.


4 - Vendredi 16 mai 2014 - l’antenne

Marseille

M

TRANSCAUSSE

Messagerie / Lots complets Express

CORSE

Livraison tous points

Départs quotidiens ––––––––

Tél. 04.91.13.14.52 Fax: 04.91.91.16.50

Corse et Sardaigne  

Réservations Fret Marseille Tél. : 04 91 99 45 91 Fax : 04 91 99 45 96

Départs du 16 Mai

Marseille-Bastia Ajaccio-Marseille Marseille-Propriano Marseille-Porto Torres

PIANA GIROLATA KALLISTE KALLISTE

Le monde à votre portée

GROUPAGE TUNISIE

Départ hebdomadaire TUNIS/SFAX tous les mercredis TOUS TYPE DE MARCHANDISE CONTENEURISABLE (Dangereux accepté suivant classe)

Tél. 04 91 13 27 07 ou 04 91 13 27 02 e-mail : g.pomares@sagactl.com ; a.accorsi@sagactl.com

Départs du 17 Mai

Bastia-Marseille Marseille-Ajaccio Propriano-Marseille Porto Torres-Marseille

PIANA GIROLATA GIROLATA KALLISTE

www.lameridionale.fr

M Sloman Neptune Lines Service hebdomadaire DIRECT conteneurs (FCL)

Service Algérie

Départ de Fos-sur-Mer via BARCELONE sur ALGERIE/ALGER (Port sec)

Prévisions de départs

ves. SMARAGD.................... ves. BF PHILIPP................... ves. SMARAGD....................

21 Mai 28 Mai 4 Juin

MARSEILLE - CASABLANCA IMPORT / EXPORT

Réception Poste 157 _____________

Depuis FOS hebdomadaire ALGER port sec ORAN - SOUSSE Réception EUROFOS

ARKASFRANCE/SMI

TRANSCAUSSE Lots complets / Groupages MAROC - TUNISIE - ALGÉRIE Départs hebdomadaires de Marseille, Lyon et Paris –––—————––

Tél. : 04.91.13.15.37 / 38 Fax : 04.91.90.54.29

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

MARMEDSA MARSEILLE : Fabien Micaelli : 04 96 17 17 32 f.micaelli@marmedsafr.marmedsa.com Sébastien Cusson : 04 96 17 17 14 s.cusson@marmedsafr.marmedsa.com

AU DÉPART DE SÈTE Service Fret direct en 40 heures

2 départs par semaine en Ro/Ro

Depuis SÈTE sur TANGER et NADOR Cotations et réservations :

Burger-Féron

louis.topenot@burgerferon.com - Tél. 04 91 39 93 66 Roulant / Conventionnel / Conteneurs ALGER - ORAN

DAINA ................................................................................

ORAN - ALGER - BEJAIA

HANSALAND......................................................................

MOSTAGANEM

AMIROUCHE...................................................................... Réception : SOCOMA Poste 44

22 Mai 22 Mai 16 Mai

– SFC –

Marseille / Al Khoms (Libye) Conteneur / Roro Conventionnel ––––––––––––– 52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 MARSEILLE Tél.: 04.91.14.27.80 - Fax: 04.91.56.65.05/06 www.agent-maritime-marseille.com

SFC - Tel : 04.91.39.93.60. Email : booking@mar.sfc-fr.com


Prévisions de départs du port de Marseille

l’antenne - Vendredi 16 mai 2014- 5

RICKMERS GROUP

Depuis FOS hebdo Conteneurs

Lignes Régulières Tour du Monde et Inde/Moyen Orient

Dakar abidjan tema Lagos Libreville Mauritanie

Transport de marchandises conventionnelles, projets et colis lourds Départ des ports d’Anvers / Hambourg / Gènes ou autres ports en route si aliments suffisants

Réception SEAYARD

EUROPE TO SOUTH EAST ASIA / FAR EAST

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

Rickmers Jakarta ............ Rickmers Shanghai .........

16 Mai 30 Mai

EUROPE TO MIDDLE EAST / INDIA Rickmers Savannah ........ 12 Juin

Marmedsa Paris : salesparis@marmedsafr.marmedsa.com Hervé Moigne Tél. +33 (0) 1 55 81 09 30 Mob. +33 (0) 6 10 65 38 30 hmoigne@marmedsafr.marmedsa.com

C O G E P A R T

GRIMALDI LINES

Service direct Méditerranée - Afrique de l’Ouest Matériel roulant - Project cargo - Conteneurs Départs tous les 14 jours de Marseille pour :

Casablanca - Dakar - Abidjan Lagos - Cotonou - Lomé et en transbordement via Dakar pour :

Une course d'avance pour toutes vos courses et transports urgents, ponctuels ou réguliers. 120, bd de Paris - 13003 Marseille Tél 04.96.15.16.66 - Fax 04.96.15.16.67

Elena Lazareva

T +33 (0) 1 55 81 09 30 elazareva@marmedsafr.marmedsa.com

Votre Service de groupage maritime Import / export au départ de Roissy, Le Havre, Marseille et Lyon vers l’Asie, les Amériques, l’Océanie le Proche et Moyen-Orient

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

Agence de Lyon 9 av des Pays-Bas BP 60107 - 69330 Meyzieu Tel : +33(0)4 91 53 80 41 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

Agence Le Havre 47 bis, bd de Graville BP113 76051 Le Havre Cedex France Tel : +33(0)2 35 53 29 59 Fax : +33(0)2 35 53 28 92

Agence de Marseille 151 av des Aygalades 13344 Marseille cedex 15 Tel : +33(0)4 91 53 80 40 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

Siège Social Z.A.C. du Moulin 14 rue du Meunier 95700 Roissy en France Tel : +33(0)1 30 18 94 00 Fax : +33(0)1 39 88 11 85

Banjoul - Conakry - Freetown - Monrovia - Tema - Takoradi Douala - Pointe Noire - Libreville - Boma - Louanda ———————————

Grimaldi Acl France Agencies

Europe Building - Quay de L’Europe - 76051 Le Havre Cedex email : David.Giboudeau@aclcargo.com - Tel. : + 33 2 35 25 90 30

Med

MARSEILLE-FOS / NOVOROSSIYSK SOTCHI - VLADIVOSTOCK Départs hebdomadaires Russie + réexpedition Cotations et réservations

louis.topenot@burgerferon.com Tél. : 04.91.39.93.66

Groupage direct Hebdo Depuis Marseille / Fos sur

Israel - Chypre Asie - Moyen Orient et bien plus encore !!

Tél. 04 91 39 93 58 - marseille@tcclogistics.com

Service hebdomadaire Matériels roulant uniquement Au départ de

Marseille

LE PIRÉE - GEMLIK DERINCE

NEPTUNE GALENE................ NEPTUNE OKEANIS..............

––––––

22 Mai 27 Mai

Pour fret et réservations :

O.T.M.

10, place de la Joliette 13002 MARSEILLE Tél.: 04.91.91.04.04 Téléfax: 04.91.91.46.56 e-mail : otm@otm.fr

AMARSUD / GRIMALDI Départs de MARSEILLE/FOS

Roulant - Projets - Conventionnel

Service hebdomadaire direct vers la Turquie

GEMLIK - DERINCE - YENIKOY En transbordement via SALERNE :

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

Agence de Lyon 9 av des Pays-Bas BP 60107 - 69330 Meyzieu Tel : +33(0)4 91 53 80 41 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

Votre Service de groupage maritime Import / export au départ de Roissy, Le Havre, Marseille et Lyon vers l’Asie, les Amériques, l’Océanie le Proche et Moyen-Orient Agence Le Havre 47 bis, bd de Graville BP113 76051 Le Havre Cedex France Tel : +33(0)2 35 53 29 59 Fax : +33(0)2 35 53 28 92

Agence de Marseille 151 av des Aygalades 13344 Marseille cedex 15 Tel : +33(0)4 91 53 80 40 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

Siège Social Z.A.C. du Moulin 14 rue du Meunier 95700 Roissy en France Tel : +33(0)1 30 18 94 00 Fax : +33(0)1 39 88 11 85

Palerme - Malte - Tunis - Tartous - Le Pirée Beyrouth - Lattaquié - Al Khoms - Alexandrie GRANDE PORTOGALLO . ............................................... GRANDE NAPOLI ............................................................ GRANDE COLONIA ......................................................... Réception à FOS : Darse 3 - Nicolas Frères –––––––

18 Mai 21 Mai 23 Mai

Service hebdomadaire depuis FOS

GRÈCE - TURQUIE - LIBAN ÉGYPTE - SYRIE - CANARIES MER NOIRE - LIBYE _____________

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

17 A, Av. Robert Schuman - 13002 Marseille Tél. : 04.91.15.44.00 - Fax : 04.91.56.09.10

Les EUROS de l’ESPOIR®

BORCHARD LINES Ltd SERVICE

DIRECT

Full Containers 20'/40' au départ de MARSEILLE

Bosphorus Service KATHERINE BORCHARD....... MIRIAM BORCHARD..............

LE PIRÉE.................... AMBARLI.................... GEBZE YILPORT....... IZMIR...........................

4 5 6 7

22 Mai 29 Mai

jours jours jours jours

West Mediterranean Service

SARA BORCHARD............... JOANNA BORCHARD..........

Limassol.................. Ashdod..................... Haïfa.......................... Alexandrie............. Mersin......................

5 6 7 8 9

(transbordement Haïfa)

MARMEDSA MARSEILLE 59, av. André Roussin - BP 106 - 13321 MARSEILLE Cedex 16 Tél. 04 96 17 17 12 / 32 / 09 / 37 — Fax 04 91 09 38 22

21 Mai 28 Mai

jours jours jours jours jours

GEFLUC

30, rue Montgrand 13006 MARSEILLE Téléphone 04.91.33.00.67


6 - Vendredi 16 mai 2014- l’antenne

Rouen

Services Maritimes

ROUEN RADICATEL FINLANDE – RUSSIE

ROUEN-CASABLANCA Service conteneur hebdomadaire direct 4 Jours maroc@promaritime.fr

Nouveau service RO-RO & conventionnel direct sur St Petersbourg

Service conteneur : 20’ / 40’ / 45’ (dry, pallet-wide, high cube, flat) Service conventionnel : colis lourds, matériel roulant, yachts

finlande@promaritime.fr

Service RoRo et conventionnel depuis Rouen

Dakar, Abidjan, Tema, Lagos, Conakry, Lomé, Cotonou et Douala roro-afrique@promaritime.fr

Nouvelle

NOUAKCHOTT DAKAR ABIDJAN CONAKRY TEMA LOME COTONOU LAGOS DOUALA LIBREVILLE PORT GENTIL POINTE NOIRE MOMBASA NIAMEY BAMAKO OUAGADOUGOU BANGUI N’DJAMENA KINSHASA PORT LOUIS ANTANANARIVO LONGONI POINTE DES GALETS DEGRAD DES CANNES

Une desserte des pays côtiers destiNat s ioNs et de l’hinterland de l’Afrique

au départ de RoUen

Une maitrise de bout en bout avec le réseau du groupe Bolloré

Le conseil et l’expertise documentaire Schedules en ligne

Contact uro@tsl-nvocc.com - Téléphone : 02.32.18.83.60

www.tsl-nvocc.com

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

Fort de France Pointe à Pitre La Havane © Dunkerque Port

www.agena.fr

Dunkerque North West Europe

DUNKERQUE / ST-PETERSBOURG + reéxpédition RUSSIE Départ hebdomadaire Service direct Cotations et réservations

booking@dkk.sealogis.fr Tél. : 33.3.28.58.05.63

© Dunkerque Port

Services Maritimes

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34


l’antenne - Vendredi 16 mai 2014- 7

Le Havre

Services Maritimes

3 Afrique occidentale et équatoriale

14

Mer du Nord / Baltique LE HAVRE/ST PETERSBOURG & ARKHANGELSK + REEX RUSSIE/C.E.I. (CNTR DRY & REEFER/CONV) ARKHANGELSK LINES

http://www.niledutch.com

SERVICE WEST AFRICA EXPRESS DIRECT : ABIDJAN - POINTE NOIRE LUANDA - LOBITO - NAMIBE Transbordement via Pointe Noire : LIBREVILLE - Douala - Matadi Bata - Malabo

AGENT GÉNÉRAL : LE HAVRE : 02 35 22 81 30 FAX : 02 35 22 44 65 saglehavre@wanadoo.fr PARIS : 01 44 09 47 09 - Fax : 01 40 55 05 66 sagparis@sagmar.com

a

LA RUSSIE ORIENTALE

Réexpédition possible depuis Pointe Noire sur Cabinda (Angola), Boma (RDC), Soyo (Angola)

(Vostochniy, Vladivostok, Korsakov, Petropavlovsk-Kamchatskiy, Magadan)

NILEDUTCH PALANCA.......... 22 Mail NILEDUTCH ORYX................. 29 Mail Turquie : Izmir, Merzin et Istambul en transbordement via Leixoes au Portugal

AU DÉPART DU HAVRE AVEC

France

NileDutch France S.A.S. Espace Caillard - 3, rue Louis Eudier 76600 Le Havre Bertrand DEMARE 02.77.67.50.01 Nathalie LEVEEL 02.77.67.50.03 sales.leh@niledutch.com

North West Europe départ hebdomadaire Cotations et réservations

5 Amérique du Nord Groupage direct Hebdo Depuis Le Havre sur

USA - Argentine - Asie Moyen Orient - Liban et bien plus encore !!

Tél. 02 35 25 57 45 - sales@tcclogistics.com

Votre Service de groupage maritime Import / export au départ de Roissy, Le Havre, Marseille et Lyon vers l’Asie, les Amériques, l’Océanie le Proche et Moyen-Orient

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

Agence de Lyon 9 av des Pays-Bas BP 60107 - 69330 Meyzieu Tel : +33(0)4 91 53 80 41 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

6

Agence Le Havre 47 bis, bd de Graville BP113 76051 Le Havre Cedex France Tel : +33(0)2 35 53 29 59 Fax : +33(0)2 35 53 28 92

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

Agence de Lyon 9 av des Pays-Bas BP 60107 - 69330 Meyzieu Tel : +33(0)4 91 53 80 41 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

Siège Social Z.A.C. du Moulin 14 rue du Meunier 95700 Roissy en France Tel : +33(0)1 30 18 94 00 Fax : +33(0)1 39 88 11 85

Antilles / Amérique centrale   Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

9

Agence de Marseille 151 av des Aygalades 13344 Marseille cedex 15 Tel : +33(0)4 91 53 80 40 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

www.agena.fr

Moyen-Orient Votre Service de groupage maritime Import / export au départ de Roissy, Le Havre, Marseille et Lyon vers l’Asie, les Amériques, l’Océanie le Proche et Moyen-Orient Agence Le Havre 47 bis, bd de Graville BP113 76051 Le Havre Cedex France Tel : +33(0)2 35 53 29 59 Fax : +33(0)2 35 53 28 92

Agence de Marseille 151 av des Aygalades 13344 Marseille cedex 15 Tel : +33(0)4 91 53 80 40 Fax : +33(0)4 91 67 32 86

Siège Social Z.A.C. du Moulin 14 rue du Meunier 95700 Roissy en France Tel : +33(0)1 30 18 94 00 Fax : +33(0)1 39 88 11 85

didier.claudepierre@lhv.feron.fr Tél. : 33.3.35.25.88.22 eric.andraud@feron.fr Tél. : 33.3.35.25.57.35


8 - Vendredi 16 mai 2014

En hausse La demande mondiale de pétrole devrait atteindre un nouveau record en 2014 du fait d’une consommation d’or noir plus forte que prévu au premier trimestre, malgré un scénario moins optimiste pour l’économie mondiale qui devrait freiner sa hausse sur l’année. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a légèrement relevé jeudi 15 mai sa prévision de demande mondiale, qui devrait s’établir en moyenne à 92,8 millions de barils par jour, soit 65.000  barils par jour de plus que sa prévision du mois dernier et 1,32 million de plus qu’en 2013. Ce relèvement fait suite à une demande plus importante que prévu aux États-Unis en février, mais aussi en Allemagne, au Royaume-Uni et au Japon au premier trimestre, explique le bras énergétique des pays développés. De son côté, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu mardi 13 mai sa prévision d’une légère augmentation de la demande de pétrole en 2014, les évolutions négatives intervenues au cours du premier trimestre étant compensées par des développements positifs. Le cartel de douze pays, qui pompe environ un tiers du pétrole mondial, prévoit dans son rapport mensuel une demande moyenne de 91,15  de barils par jour (mbj) cette année, soit une hausse de 1,14 mbj comparé à 2013, année pour laquelle la demande est estimée à 90,01  mbj, un chiffre lui aussi stable. Ces chiffres sont identiques à ceux du rapport d’avril.

Grève Les syndicats d’ITM LAI, la filiale logistique d’Intermarché, ont appelé les plus de 8.000 salariés à la grève aujourd’hui pour protester contre un plan de réorganisation qui supprimerait, selon eux, plus de la moitié des postes. La direction d’Intermarché a lancé en 2012 “un plan d’ampleur” de transformation de sa logistique qui prévoit “des créations de bases et des transferts”. Mais les syndicats redoutent la fermeture de plusieurs entrepôts sur la quarantaine que compte le groupe.

Inculpations Quatre membres d’équipage du ferry sud-coréen “Sewol” qui a fait naufrage le 16 avril avec 476 personnes à bord, dont 300 sont morts ou disparus, ont été inculpés jeudi 15 mai d’homicide involontaire et encourent théoriquement une condamnation à mort.

Écotaxe

Réactions...

“Nouveau dispositif dans les semaines qui viennent” Le ministre des Finances, Michel Sapin, a confirmé jeudi 15 mai qu’un nouveau dispositif remplaçant l’Écotaxe serait créé “dans les semaines qui viennent”. “On a regardé les choses, on s’est aperçu, y compris parce qu’il y a eu des mouvements de protestation dans tel ou tel endroit ou dans telle ou telle profession, que ça n’était pas applicable en l’état”, a-t-il ajouté. Quant à Frédéric Cuvillier, le secrétaire d’État aux Transports a estimé mercredi 14 mai que les pistes de travail présentées sont “raisonnables, applicables”. Les transporteurs routiers partagés Respect des conditions de la profession pour certains, “toilettage à la marge” ou solutions “pas à la hauteur” pour d’autres, les fédérations de transporteurs routiers n’ont pas réservé le même accueil aux conclusions du rapport Chanteguet. Regrettant les “contradictions entre ce que dit Ségolène Royal et ce que propose la mission d’information parlementaire”, Nicolas Paulissen, délégué général de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR), insiste sur la nécessité que “le Premier ministre tranche rapidement”. Pour lui, “les conditions posées par la profession ont été sauvegardées”, et “le caractère «usine à gaz» de l’Écotaxe a été bien compris”, avec des “mesures qui visent à simplifier”. Toutefois, nuance-t-il, la franchise mensuelle de 400 km (entre 281 et 844 km selon le type de poids lourd et son niveau de respect de la réglementation en matière de pollution) “vise à essentiellement à régler la question du transport de proximité”. Elle ne représente, pour les autres transporteurs, qu’en moyenne une journée de route. Pour l’OTRE, à l’origine de l’une des principales manifestations de transporteurs, le 2 décembre, “le rapport présenté par Jean-Paul Chanteguet et ses solutions ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux de ce dossier”. “En l’état, si ces propositions devaient être entérinées et constituer la nouvelle base fiscale pour le financement des infrastructures, la réaction de la profession sera forte, à l’instar des mouvements du mois de novembre dernier”, avertit la fédération. L’organisation “espère désormais que sa ministre de tutelle, Ségolène Royal, restera sur ses positions initiales de bon sens, et que le Premier ministre, lui, rendra un arbitrage favorable”. “Le sentiment sur le terrain, c’est la déception, pour ne pas dire plus. En guise de remise à plat, nous avons, au mieux, un toilettage à la marge et un changement de nom... Le compte n’y est pas, en particulier pour la distribution de proximité”, a commenté Marc Hervouet, président de la Confédération française du commerce de gros et international (CGI). Selon lui, “la mise en place d’une franchise de 400 km mensuels par véhicule est tout simplement dérisoire au regard de ce qu’est la réalité de la distribution de proximité”. “Une redevance plus que jamais nécessaire” Le principe d’une redevance payée par les poids lourds est “plus que jamais nécessaire”, ont souligné plusieurs ONG. Abandonner cette “mesure-clé serait une erreur”, affirment le Réseau Action Climat (RAC), la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme (FNH), Agir pour l’environnement et la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut). Les ONG listent les “avantages” que présente, selon eux, cette mesure née du Grenelle de l’environnement : “soulager l’ensemble des contribuables qui doivent aujourd’hui supporter, à travers leurs impôts, les coûts financiers et sociaux résultant des dommages causés par les poids lourds sur la qualité de l’air et les infrastructures routières”, “favoriser un vrai report modal vers le fluvial et le ferroviaire”, mais aussi permettre de financer “enfin le développement des 120 projets de transports collectifs gelés”. Le manque à gagner engendré par la suspension du dispositif, qui devait entrer en vigueur le 1er janvier dernier, “s’élève au 14 mai à plus de 350 millions d’euros”, a pour sa part calculé France Nature Environnement (FNE, fédération de 3.000 associations). “La Bretagne demande une remise à plat complète” Le Conseil régional de Bretagne demande “une remise à plat complète” de l’Écotaxe, considérant que les conclusions de la mission parlementaire sur ce dispositif “ne répondaient pas aux problèmes de complexité et d’inégalité soulevés”. Quant à Christian Troadec, le porte-parole des Bonnets rouges en Bretagne contre l’Écotaxe s’est dit “très inquiet” des conclusions du rapport Chanteguet.

En baisse Aéroports de Paris (ADP) a annoncé mercredi 14 mai avoir enregistré une baisse de 2,4 % de son chiffre d’affaires à 637 millions d’euros au premier trimestre sous l’effet notamment d’une saison hivernale exceptionnellement douce. Le groupe, gestionnaire des plateformes de Paris-Charles-deGaulle et de Paris-Orly, explique que le trafic dynamique (+ 3,6 %) ne s’est pas retranscrit dans le chiffre d’affaires “en raison d’une baisse des revenus du dégivrage” et d’un effet périmètre lié à l’arrêt de la cogénération. Dans sa branche activités aéronautiques, la croissance des redevances a été soutenue (+ 5,8 % à 206 millions d’euros) “tirée par le trafic et la hausse des tarifs” mais elle a été “intégralement compensée par la baisse des redevances spécialisées (- 19,4 % à 45 millions d’euros) liée à la faible activité du dégivrage”. Le gestionnaire ajoute que, dans la division commerces et services, la progression des activités commerciales (+ 1,4 % à 85 millions d’euros) a, elle, été “plus que compensée par la forte baisse des prestations industrielles (- 53,7 % à 13 millions d’euros) en raison de la mise sous cocon en avril 2013 de la centrale de cogénération entraînant une baisse des ventes d’électricité (- 74 % à 4 millions d’euros)”.

Procès Le procès de 11 militants bretons, accusés pour certains d’avoir détruit un portique Écotaxe dans la Manche, a été renvoyé au 16 septembre en raison de pièces manquantes au dossier. Il manquait notamment l’enquête de flagrance de la gendarmerie d’Avranches qui avait été saisie de l’affaire de la destruction du portique de Pontorson (Manche) le 28 décembre dernier.

Annulations Quelques dizaines de vols ont été annulés hier au départ ou à l’arrivée des aéroports de Toulouse, Orly et Roissy, en raison de la journée d’action des fonctionnaires relayée par les syndicats des contrôleurs aériens, a-t-on appris de sources aéroportuaires et auprès de l’aviation civile.

l’antenne

Édité par la SMECI au capital de 102.300 euros R.C. 447 889 395 00037 Siège social : 32, avenue André-Roussin BP 36 - 13321 Marseille Cedex 16 sarl

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Dans une motion, les élus de l’agglomération demandent à l’État de respecter ses engagements sur la création d’emplois. Le lancement de l’Écotaxe devait créer 300 emplois à Metz au sein d’Ecomouv’, sans compter les 150 agents locaux des Douanes affectés à la supervision de sa collecte. La suspension remet tout en question. Les embauches chez Ecomouv’ sont gelées à 157 CDI, 50 CDD n’ont pas été renouvelés et 80  autres personnes n’ont pas eu droit aux formations prévues. Les élus locaux réagissent une fois de plus. “Inquiète des dernières déclarations” de Ségolène

© Ecomouv’

Ecomouv’ : Metz se rappelle au souvenir de l’État

Royal, la Communauté d’agglomération Metz Métropole a adopté à la quasiunanimité une motion pour qualifier de “punitive” la situation “résultant de la

nouvelle reculade de l’État”. Elle relève le “faible intérêt que l’État porte à la non-mise en œuvre de la collecte de cette taxe dont la recette doit s’élever à 1,6  milliard d’euros par an”, ainsi que le “silence de Manuel Valls” à ses derniers courriers. Elle “rappelle l’engagement de l’État à soutenir la création d’emplois en contrepartie d’une restructuration militaire qui a fortement impacté son territoire” : 5.000 emplois supprimés, notamment par la fermeture de la base aérienne 128 de Frescaty sur laquelle Ecomouv’ s’est installée. Christian Robischon

Dépôt Légal : 01 mars 2013 Gérant : Jacques RICCOBONO Directeur de la publication : Jacques RICCOBONO ———— Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97 Site internet : www.lantenne.com Publicité : Directeur commercial : F. Revenaz 04.91.13.71.60 Normandie : F. Papion : 06.21.88.97.42 Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 Abonnement : 04.91.13.71.62 Rédaction : V. Grunchec : redaction@lantenne.com f.andre@lantenne.com v.calabrese@lantenne.com ——————

Cette publication peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle continue


Lantenne 16 05 2014  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you