Page 1

E

S S E R D A E L L E V NOU

Merci d’adresser tous vos courriers à :

L’ANTENNE - SPI 25, rue de la République 13002 MARSEILLE

73e année - N°20.150

www.lantenne.com

Jeudi 15 février 2018 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0319T79480

Maritime

600.000 La croissance du transport aérien va forcer le recrutement de plus de 600.000 pilotes de ligne dans le monde d’ici 2036, un défi vu le vieillissement de la population, a noté jeudi 8 février l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Le nombre de vols commerciaux et de passagers devraient, comme dans le passé, continuer à doubler d’ici 2030, mais la main-d’œuvre disponible pour ce secteur “se contracte”, a fait valoir la secrétaire générale de l’OACI, Fang Liu, devant le Conseil des relations internationales de Montréal (Corim).

Aujourd’hui Rapport L’ancien patron d’Air France Jean-Cyril Spinetta doit rendre aujourd’hui un rapport très attendu sur la “refondation du modèle ferroviaire français” destiné à éclairer le gouvernement avant une grande réforme du secteur des transports, qui pourrait bouleverser la SNCF. Jean-Cyril Spinetta, 74 ans, est resté très discret en menant à bien la mission que lui a confiée Matignon en septembre. Le gouvernement attend “un rapport vérité sur la situation du ferroviaire français, qui appelle à une vraie prise de conscience”, avec un diagnostic et des propositions. Premier sujet de réflexion : la viabilité du modèle économique du système ferroviaire, structurellement déficitaire.

Infrastructures/ Institutions

Union TLF/ TLF Overseas : Nouvelles règles sur la protection des données personnelles page 2

Bordeaux a laissé filer la part des anges © GPMB Sébastien Husté

le chiffre du jour

Avec 7,2 Mt en 2017, le Grand Port maritime de Bordeaux a vu son trafic chuter de 7,25 % en 2017. Une année difficile pour le port girondin qui a perdu tant sur les vracs liquides que sur les solides. Les marchandises diverses ont compensé ces pertes. Dans le fût de l’année 2017 ne plus ouvrir de nouveaux sites du Grand Port maritime de signifie qu’à terme nous devrions Bordeaux (GPMB), la part des voir cette filière s’éteindre et donc anges a été plus abondante que perdre du trafic sur le moyen ou d’habitude. Avec une diminution long terme”. Du côté des vracs solides, la du trafic global de 7,25 %, le cru de cette année ne sera pas parmi mauvaise campagne céréalière les meilleurs. Globalement, 2016-2017 a pesé lourdement sur Bordeaux a perdu des volumes le cru 2017. “Ce courant a resur les hydrocarbures. Ce cou- présenté la moitié des pertes rant, qui pèse plus de la moitié du du trafic des vracs solides”, intrafic annuel, s’est contracté de dique Étienne Naudé. Depuis le blé jusqu’au sorgho en pas6 % à 3,8 Mt. Plus globalement, les vracs li- sant par le maïs et l’orge, ce sont quides affichent une relative sta- 289.912 tonnes en moins sur l’anbilité, explique Étienne Naudé, née. “Nous avons enregistré une directeur de la stratégie du GPM baisse sur le premier semestre en Bordeaux. Ils perdent 0,8 % raison de la qualité des céréales à 4,79  Mt. Ainsi, si les hydro- françaises. Sur le second semestre, le contexte du carbures ont vu marché interleur volume se national a été réduire, les autres produits se sont “Nous sommes dans tel que les négobien compor- la tendance générale ciants ont préféré attendre une retés. Les produits des autres ports” montée des prix. chimiques avec Les premières le butadiène, cargaisons de le méthanol et l’ammoniaque ont vu leurs trafics cette moitié de campagne ont compenser les diminutions des hy- surtout été prises en mer Noire”, drocarbures. “Nous sommes dans constate le directeur de la stratégie. Sur les prochains mois de 2018, la tendance générale des autres ports”, continue le directeur de la Étienne Naudé n’est pas trop inquiet. “Il faudra que les céréales stratégie. L’annonce par le gouvernement sortent pour faire de la place dans de mettre un terme à toutes nou- les silos des collecteurs. Nous develles extractions inquiète quelque vrons alors mettre en place une peu la direction du port. La société logistique fine pour faire face à Vermillion a dans ses cartons des un pic d’activité certain”. Si les projets de nouveaux puits dans la capacités portuaires céréalières région. “L’arrêt de la production ne devraient pas faire défaut, le des sites actuels et l’hypothèse de nerf de la guerre sera constitué des

approvisionnements routiers et ferroviaires. Pour les autres vracs solides, le contexte économique a accablé le trafic destiné à l’usine de Diester. D’une part, l’usine de Bassens a produit moins en 2017 mais une grande partie des matières premières est venue par la voie terrestre, enlevant par-là même du trafic au port. L’usine de Diester n’est pas la seule à souffrir d’une réorganisation de sa production. Les cimenteries locales se restructurent et les approvisionnements en charbon et coke ont perdu 75.000 tonnes sur l’année passée. 200.000 tonnes de ferraille En séparant le bon grain de l’ivraie, le Grand Port maritime de Bordeaux a vu une partie de ses vracs solides croître de manière importante. Ainsi, les trafics de ferraille, destinés à l’usine de Derichebourg, tournent désormais à plein. Ce sont 110.000 tonnes que le groupe a produites et le seuil des 200.000 tonnes devrait être atteint en 2018. Enfin, sur les marchandises diverses, le GPM de Bordeaux a vu son cru s’améliorer. Avec une hausse de 3,1 %, ce courant s’est élevé en 2017 à 646.736 tonnes. En tonnage, les conteneurs et les voitures sont en hausse et permettent d’établir un bon score pour cette filière. En nombre, le trafic conteneurs affiche une baisse de 6 % à 53.711 EVP. Des deux armements qui touchent le site de Bassens, la baisse a été plus marquée pour le français que l’autre. Le GPM de Bordeaux souhaite réactiver cette filière. Fin octobre 2017, l’autorité portuaire a lancé

un nouvel appel d’offres pour la gestion du terminal à conteneurs du Verdon. “Ce site est plus adapté à ce trafic que celui de Bassens”, indique Étienne Naudé. Relancer Le Verdon Depuis le début du mois de février, des négociations sont en cours avec l’offre qui a paru la plus pertinente. “Nous pensons que nous pourrons signer une convention de terminal avant l’été pour relancer Le Verdon”. La convention de terminal intégrera les portiques mais aussi une politique de développement du site et un report modal de la route vers les modes massifiés. “Tout cela est en cours de négociation”, rappelle Étienne Naudé sans vouloir dévoiler le nom du groupe avec qui le port négocie. Après une année au cru médiocre, le GPM de Bordeaux reste optimiste pour les prochains mois. L’année 2018 devrait être meilleure. L’amélioration du tirant d’eau sur le chenal d’accès du port est désormais achevée depuis la fin de l’année 2017. Ces travaux permettront de gagner 10 % de plus pour chaque navire. Quant aux différentes filières, les hydrocarbures et les céréales devraient voir leurs volumes s’améliorer. Enfin, les négociations sur le terminal du Verdon seront finies et le retour d’activité est prévu pour la fin de l’année, si tout se passe selon le calendrier prévu. Après avoir noirci les murs du GPM de Bordeaux, la part des anges servira de tableau noir pour écrire une nouvelle performance en 2018, espèrent les opérateurs. Hervé Deiss


Infrastructures/Institutions

2 - Jeudi 15 février 2018 - l’antenne

Concurrence Les salariés des quelque 400 concessions hydrauliques de France étaient appelés à la grève le 13 mars pour défendre le maintien dans le service public de ce secteur que la France est sommée par Bruxelles d’ouvrir à la concurrence. Bruxelles a mis en demeure la France, en octobre 2015, d’ouvrir à la concurrence ses concessions. Propriétés à 100 % de l’État, les barrages sont actuellement concédés en très grande majorité à EDF, qui détient environ 85 % de la puissance installée, et à Engie, via ses filiales Compagnie nationale du Rhône (CNR) et Société hydroélectrique du Midi (Shem).

Croissance On peut être premier de la classe et récolter des avertissements : la Roumanie, vedette européenne de la croissance grâce à une consommation vigoureuse, néglige les investissements et se prépare à des lendemains difficiles, craignent les analystes. “Croissance économique n’est pas toujours synonyme de développement. L’économie roumaine a progressé en s’endettant, sans qu’aucun nouveau kilomètre d’autoroute ne soit réalisé”, cite à titre d’exemple Cristian Paun, professeur de finances internationales à Bucarest.

Union TLF/TLF Overseas Logistique

Nouvelles règles sur la protection des données personnelles Le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles entre en vigueur à partir du 25 mai prochain. Il s’applique à toutes les entreprises dont celles du secteur transport et logistique. Pour son premier Digital Day vigueur en France depuis octobre (journée numérique) organisé le 2016, le RGPD prévoit de lourdes 1er février à Paris, l’Union TLF sanctions pour les entreprises qui et TLF Overseas ont alerté leurs ne le respecteraient pas. Alors membres sur l’entrée en vigueur que la LRP fixait à 3 millions imminente du règlement eu- d’euros l’amende maximale, le ropéen général pour la protec- règlement européen l’augmente tion des données personnelles jusqu’à 20 millions d’euros ou (RGPD, n° 2016/679). 4 % du chiffre d’affaires mondial “Appliqué dès le 25 mai pro- de l’entreprise ! chain à toutes les entreprises Pour Jacques Velot de quelles que soient leur acti- l’Imprimerie nationale, “son apvité et leur taille, ce règlement plication impose une nouvelle vise à mettre organisation infin aux diverterne. Elle sup“Sanction gences d’interpose d’anticiper prétation au sein jusqu’à 20 millions ses enjeux dans de l’Union, à renles nouveaux d’euros ou 4 % forcer le contrôle projets informasur les données du chiffre d’affaires” tiques, et d’adappersonnelles, et ter les processus à clarifier le rôle existants. Les et les responsabilités de chacun”, entreprises doivent être en capaexplique Jean-Christophe cité de prouver et de démontrer Cuvilier, président de la com- qu’elles ont engagé les mesures mission digitale transverse à TLF assurant la conformité aux nouet TLF Overseas créée en 2017. velles exigences du RGPD. Pour Dans le prolongement de la cela, elles doivent lancer sans Loi pour la République numé- attendre un inventaire ou cartorique (LRP ou Loi Lemaire) en graphie des traitements existants,

© Érick Demangeon

Jean-Christophe Cuvilier, président de la commission digitale de TLF/TLF Overseas, vice-président de Crystal Group en charge de l’innovation et du développement

et prioriser les actions à mener pour se conformer au nouveau règlement”. Selon ce dernier, toutes les informations se rapportant à une personne physique identifiée ou identifiable sont concernées. Il introduit en outre le concept “de droit à l’effacement”, et précise les cas autorisant le traitement de données personnelles comme l’exécution d’un contrat de travail. “La meilleure solution est de demander par écrit à ses salariés un consentement libre et explicite. Il faut en outre que l’entreprise

VOS MARCHANDISES SONT UNIQUES. NOS SAVOIR-FAIRE AUSSI.

Port naturel de l’Europe en Méditerranée, Marseille Fos vous offre les conditions idéales pour réussir vos transports : multimodalité, process, optimisés, structures modernes et adaptées.

www.viamarseillefos.com I contact@viamarseillefos.fr

maintienne à jour les documentations décrivant la mise en œuvre des politiques de protection des données personnelles, et réalise des analyses préalables de risques et d’études d’impact lors de nouveaux traitements”. Jacques Velot recommande de nommer un “délégué à la protection des données personnelles (DPO) sachant que toute faille de sécurité doit être notifiée dans les 72 heures à la Cnil et à la personne concernée”… sous peine de sanction. Érick Demangeon


Entreprises

l’antenne - Jeudi 15 février 2018 - 3

Bourbon Maritime

L’armateur se réorganise et cède des navires Bourbon a annoncé une réorganisation en trois filiales et des cessions de navires pour faire face à un marché difficile, après avoir creusé ses pertes l’an dernier. Bourbon, qui a creusé ses en passant par des opérations de pertes en 2017, se réorganise réparation sous-marines. Comme et cède des navires, a annoncé les autres entreprises de services mardi 13 février le groupe fran- pétroliers, Bourbon a pâti de l’efçais de services maritimes à l’in- fondrement des cours du brut il y dustrie pétrolière. Sa perte nette a trois ans et demi, qui a forcé les consolidée 2017 devrait se situer compagnies pétrolières à tailler aux environs de 600 millions dans leurs dépenses. d’euros, contre une perte nette de Dans ces conditions, Bourbon 279,6 millions d’euros en 2016, a annoncé un nouveau plan stratéselon des chiffres gique, après avoir préliminaires. déjà entrepris Les résultats – “Les 41 navires une réduction de qui seront publiés coûts et un les plus anciens ses le 15 mars – ont réaménagement été plombés par de sa dette. Le sont destinés des conditions de premier volet à être cédés” marché toujours consiste en une difficiles pour les r é o rg a n i s a t i o n services pétroliers, des provisions en trois filiales (Bourbon Marine et dépréciations, ainsi que les taux & Logistics, Bourbon Subsea de change. “2018 restera une Services et Bourbon Mobility) année compliquée même si l’ac- qui “mettront en œuvre leur tivité repart petit à petit”, a dé- propre stratégie et bénéficieront claré le directeur général délégué, d’une structure de gouvernance Gaël Bodénès, aux investisseurs. dédiée”, avec chacune leur Et les tarifs n’augmenteront pas conseil d’administration et leur avant 2020 ou 2021, selon lui. direction. “La crise a mis en évidence la L’activité Marine & Logistics nécessité d’un changement de (logistique marine) est la plus modèle”, a-t-il ajouté. grosse avec un chiffre d’afBourbon est spécialisé dans les faires de 411 millions d’euros et services maritimes pour les com- 4.500  employés. Le chiffre d’afpagnies pétrolières, du transport faires de Bourbon Subsea (serde salariés vers les plateformes à vices sous-marins) est de 220 mill’ancrage d’installations en mer, lions d’euros et celui de Bourbon

© Bourbon

Mobility (transports de passagers) de 216 millions. La maison mère, Bourbon Corporation, se concentrera pour sa part sur la stratégie et les partenariats, les services partagés, la marque, etc. Automatisation, mais pas de licenciements L’autre volet consiste à connecter et numériser les 132 navires modernes de la future filiale Bourbon Marine & Logistics, un investissement de 75 millions d’euros sur trois ans qui doit permettre de réduire les coûts d’exploitation. Avec l’automatisation

de certaines tâches, les navires nécessiteront en effet moins de membres d’équipage, qui pourront donc être redéployés à terre. Mais cela ne se traduira pas pour autant par une baisse des effectifs : il n’y aura “pas de plan de licenciement, au contraire même”, a indiqué Gaël Bodénès, signalant que des embauches pourraient être nécessaires. “Au sein de la flotte traditionnelle de 65 navires de Bourbon Marine & Logistics, les 41 navires les plus anciens ne pouvant être connectés (...) sont destinés à être cédés au prix de marché actuel”, ajoute Bourbon.

Cette vente doit se traduire par une charge pour dépréciation de l’ordre de 170 millions d’euros sur l’année 2017. Avec les surcapacités sur le marché, la valeur de la flotte a en effet chuté de 50 à 70 %. À la Bourse de Paris, l’action Bourbon chutait de 4,34 % à 6,84 euros mardi en milieu de séance, dans un marché en recul de 0,49 %. “Le plan stratégique comme les indications sur les chiffres 2017 sont sans grande surprise”, ont jugé les analystes de Portzamparc dans une note. Julien Mivielle

CMA CGM Maritime

Le dispositif Reeflex, “une solution alternative au breakbulk”

Selon le groupe CMA CGM, conçu en partenariat avec Teconja, expert allemand des jus, et Liqua, un expert des solutions de conditionnement des liquides, “le système Reeflex optimise sensiblement le transport des liquides grâce à un design et une technologie novateurs garantissant des conditions d’hygiène et de sécurité sanitaire”. Il constitue “une solution alternative au breakbulk” et permet d’acheminer des marchandises liquides (jus de fruits, lait, compotes, sirop et huiles) dans une seule

poche d’une capacité de 12.000 à 24.000 litres. Disponible pour des conteneurs frigorifiques de 40 pieds, trois minutes suffisent pour l’installer. Une pompe externe permet un remplissage ou une vidange en trente-cinq minutes grâce à son design adapté, indique l’armateur. “Alternative idéale au breakbulk, Reeflex permettra aux exportateurs et importateurs de transporter leurs marchandises par conteneurs dans des conditions de transport et de livraison améliorées”, indique le groupe.

Transatlantique Airbus a relié Paris à New York pour la première fois mardi 13 février avec son A321 Neo “Long Range”, un moyencourrier capable de couvrir de longues distances et appelé à ouvrir de nouveaux marchés comme les vols transatlantiques à bas coûts. L’A321 Neo LR a décollé à 15 h 17 mardi de l’aéroport du Bourget, près de Paris, pour son premier vol d’essai transatlantique. Il a atterri à New York-

Il souligne que le dispositif “respecte et préserve la qualité des produits”. Il précise en outre qu’il “maintient la marchandise dans un excellent état afin de préserver ses qualités gustatives, chimiques et esthétiques, grâce à un environnement stérile et des températures contrôlées entre 35 °C et + 20 °C”. Conformité avec les standards de santé et d’hygiène “Chaque poche est à usage unique et entièrement recyclable”, ajoute CMA CGM, précisant qu’elle est fabriquée en fonction des besoins des clients, en conformité avec les standards de santé et d’hygiène. De plus,

JFK à 18 heures locales (minuit en France), selon des données du site internet spécialisé FlightRadar24.

Difficultés Le groupe de bois tropicaux Rougier a rappelé Francis Rougier, petit-fils de son fondateur, aux commandes pour faire face à une baisse chronique d’activité due à “l’engorgement chronique” du port de Douala, au Cameroun, a-t-il annoncé

© CMA CGM

Le groupe CMA CGM a lancé Reeflex, un système de transport de liquides sous température contrôlée. Un dispositif qui a été présenté à l’occasion du dernier salon Fruit Logistica de Berlin.

elle dispose d’un système de remplissage et d’évacuation ne nécessitant aucune présence humaine à l’intérieur du conteneur lors de ces opérations. À l’occasion de la présentation du dispositif Reeflex, Éric Legros, directeur adjoint Reefer de l’armateur français, a déclaré : “Après le succès de l’offre

hier. “La filiale camerounaise est en chômage technique général et des cessions d’actifs sont en cours de négociation pour un recentrage du groupe sur des activités ciblées”, indique Rougier, qui a vu son chiffre d’affaires 2017 baisser de 7,5 %.

Fourniture Alstom a été retenu pour fournir les trains automatisés et les systèmes de signalisation dédiés au futur réseau de

Aquaviva permettant le transport des homards vivants lancée en 2016, le groupe continue d’innover cette année encore avec l’offre Reeflex dans le transport frigorifique en proposant une technologie de pointe au service d’un transport optimal des liquides”. V. J. C.

transport urbain de Montréal, dont le lancement est prévu en 2021, ont annoncé jeudi 8 février ses promoteurs. Alstom est associé à la société canadienne d’ingénierie SNC-Lavalin sur ce projet de plus de 200 voitures devant relier l’aéroport de Montréal aux banlieues via le centreville. Outre les rames, le contrat prévoit la livraison de systèmes d’information, de télécommunication et de conduite automatisée, ou encore des équipements des centres de contrôle.


4 - Jeudi 15 février 2018 - l’antenne

Marseille TRANSCAUSSE

Messagerie / Lots complets Express

M

CORSE

Livraison tous points

Départs quotidiens ––––––––

Tél. 04.91.13.14.52 Fax: 04.91.91.16.50 Service hebdomadaire DIRECT conteneurs (FCL)

MARSEILLE - CASABLANCA

TRANSCAUSSE Lots complets / Groupages

_____________

MAROC - TUNISIE - ALGÉRIE Départs hebdomadaires de Marseille, Lyon et Paris

Réception EUROFOS

Tél. : 04.91.13.15.37 / 38 Fax : 04.91.90.54.29

IMPORT / EXPORT

Réception Poste 157

Depuis FOS hebdomadaire ALGER port sec ORAN - SOUSSE

ARKASFRANCE/SMI

–––—————––

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

MAROC

AU DÉPART DE SÈTE Service Fret direct en 40 heures

2 départs par semaine en Ro/Ro

Depuis SÈTE sur TANGER et NADOR Cotations et réservations :

Roulant / Conventionnel / Conteneurs ALGER

TITTERI .............................................................................

ALGER - MOSTAGANEM

CHODZIEZ ........................................................................ CHODZIEZ ........................................................................

BEJAIA - DJEN DJEN - SKIKDA

MARFRET NIOLON ......................................................... Réception : SOCOMA Poste 44

Burger-Féron

17 Février

commercial.mrs@burgerferon.com - Tél. 04 91 39 93 66

16 Février 22 Février 6 Mars

Prévisions de départs

–––––––––––––

Depuis FOS hebdo Conteneurs

52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 MARSEILLE Tél.: 04.91.14.27.80 - Fax: 04.91.56.65.05/06 www.agent-maritime-marseille.com

Dakar abidjan tema Lagos Libreville Mauritanie Réception SEAYARD

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

© L’ANTENNE Groupage export au départ de Marseille

ALGER - CASABLANCA - TUNIS Départ hebdomadaire en conteneur de groupage Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

Tous les jours, les départs pour plus de 200 ports dans le Monde.

S.A.R.L.

Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans la présente publication, faite sans l'autorisation de l'éditeur, est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d'une part, les reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et, d'autre part, les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique de l'œuvre dans laquelle elles sont incorporées (Loi du 11 mars 1957 - art. 40 et 41 et Code Pénal art. 425). Toutefois, des photocopies peuvent être réalisées avec l'autorisation du Centre Français du Copyright, 20, rue des Grands-Augustins - 75006 Paris, auquel “L'ANTENNE” a donné mandat pour le représenter auprès des utilisateurs. Pour plus d'informations:

http://www.cfcopies.com


Prévisions de départs du port de Marseille

l’antenne - Jeudi 15 février 2018 - 5

Groupage direct Hebdo Depuis Marseille / Fos sur

Ashdod / Haifa - Beyrouth Dubai - Singapore - Hong Kong Port Louis

Groupages export au départ de Fos

Oman - Dubai - Sohar - Abu Dhabi Doha - Koweit - Bahrein - Sharjah - Qatar

et bien plus encore !!

Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

Tél. 04 91 39 93 58 - marseille@tcclogistics.com

AMARSUD / GRIMALDI

Service hebdomadaire Matériels roulant uniquement Au départ de

Marseille-Fos

LE PIRÉE - GEMLIK DERINCE

NEPTUNE HORIZON................ NEPTUNE AVRA (Fos).............. NEPTUNE GALENE (Fos)......... NEPTUNE AVRA (Fos).............. NEPTUNE ILIAD....................... MONZA EXPRESS (Fos)..........

––––––

15 15 20 20 20 24

Fév. Fév. Fév. Fév. Fév. Fév.

Pour fret et réservations :

Départs de MARSEILLE/FOS

Promaritime

Roulant - Projets - Conventionnel

Service hebdomadaire direct vers la Turquie

AUTOPORT – GEMLIK

salesneptunelines@promaritime.fr Tél. : 04.88.600.895 Mob. : 06.40.28.42.95

En transbordement via VALENCE :

Med

Le Pirée - Tripoli (LIBAN) - Ashdod - Beyrouth Lattaquié - Al Khoms - Alexandrie - La Valette Izmir - Mersin - Limassol

FOS/ASIE

+ reéxpédition RUSSIE Départs hebdomadaires

FIDES ............................................................................ LAPIS ARROW .............................................................. FIDES ............................................................................ Réception à FOS : Darse 3 - Nicolas Frères –––––––

Cotations et réservations

jennifer.massaro@burgerferon.com Tél. : 04.91.39.93.97

19 Février 2 Mars 7 Mars

Service hebdomadaire depuis FOS

GRÈCE - TURQUIE - LIBAN ÉGYPTE - SYRIE - CANARIES MER NOIRE - LIBYE _____________

17 A, Av. Robert Schuman - 13002 Marseille Tél. : 04.91.15.44.00 - Fax : 04.91.56.09.10 - bertrand.mazet@sealogis.fr

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

BORCHARD LINES Ltd

EVERGREEN LINE

SERVICE

DIRECT

Full Containers 20'/40' au départ de MARSEILLE

www.evergreen-line.com Service hebdomadaire DIRECT

Bosphorus Service

au départ de FOS

MIRIAM BORCHARD.............. 23 Fév. SUSAN BORCHARD............... 3 Mars

MER ROUGE - GOLFE IMPORT/EXPORT ASIE - sous continent Indien SERVICE IMPORT/EXPORT MEDITERRANÉE ORIENTALE - MER NOIRE

LE PIRÉE....................... 4 jours AMBARLI.................... 5 jours GEBZE YILPORT....... 6 jours IZMIR........................... 7 jours

au départ dU HAVRE

IMPORT/EXPORT ASIE - sous continent Indien ÉTATS-UNIS - AFRIQUE DE L’EST EUROPE DU NORD - MED. ORIENTALE - MER NOIRE

West Mediterranean Service

EMILY BORCHARD.............. KATHERINE BORCHARD....

Limassol.................. Ashdod..................... Haïfa.......................... Alexandrie............. Mersin......................

5 6 7 8 9

(transbordement Haïfa)

21 Fév. 28 Fév.

jours jours jours jours jours

MARMEDSA MARSEILLE 59, av. André Roussin - BP 106 - 13321 MARSEILLE Cedex 16 Tél. 04 96 17 17 12 / 32 / 09 / 37 — Fax 04 91 09 38 22

MARSEILLE : 04 96 17 17 70 PARIS : 01 58 58 02 22 LE HAVRE : 02 32 74 50 50 LYON : 04 72 61 19 91 STRASBOURG : 03 88 55 96 40

Groupages export au départ de Marseille-Fos

Groupages export au départ de Fos

Singapour - Hong Kong - Keelung - Busan Jakarta - Bangkok - Manille Tokyo - Osaka - Yokohama - Kobe - Australie

Beyrouth - Alexandrie - Ashdod - Haïfa

Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

L'amicale des professionnels du shipping marseillais

Retrouvez-nous sur notre compte Facebook :

www.facebook.com/pages/Blading-Club/118412927795


6 - Jeudi 15 février 2018 - l’antenne

Rouen

Services Maritimes

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

Services Maritimes

 Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

Dunkerque

North West Europe

DUNKERQUE / CHINE

+ reéxpédition RUSSIE Départ hebdomadaire Service direct Contact :

geraldine.watteau@burgerferon.com Tél. : 03.28.58.05.34

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

 Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr


l’antenne - Jeudi 15 février 2018 - 7

Le Havre

Services Maritimes

3 Afrique occidentale et équatoriale

9

S E R VICE R O R O Europe - Red Sea Persian Gulf 2 SAILINGS PER MONTH Europe South/North East Asia 3 SAILINGS PER MONTH Europe - CENTRAL & South America West coast 1 SAILING PER MONTH

http://www.niledutch.com

Rotation dans les ports WEWA

Rotation en direct : Le Havre - Lisbonne - Algeciras Pointe Noire - Luanda - Kribi - Douala - Abidjan En transbordement via Pointe Noire : Matadi - Boma Soyo - Cabinda - Sao Tome - Libreville - Bata - Malabo En transbordement via Luanda : Lobito - Namibe. hansa asia .......................... 17 Fév. hansa EUROPE ................... 24 Fév. L’escale du service WEWA au Havre est le samedi au terminal EAT Atlantique (CNMP)

Rotation dans les ports EUWA Tilbury - Anvers - Dunkerque - Le Havre - Montoir Tanger - Algésiras - Dakar - Abidjan

CMA CGM africa TWO........ CMA CGM africa FOUR......

Moyen-Orient

26 Fév. 5 Mars

L’escale du service EUWA au Havre est le lundi à TDF (GMP)

RAMP : 150 WT Max Height : Up to 6.3 m

France

Espace Caillard - 3, rue Louis Eudier - 76600 Le Havre Bertrand DEMARE 02.77.67.50.01 Nathalie LEVEEL 02.77.67.50.03 sales.leh@niledutch.com

Prins Boudewijnlaan 43 B-2650 Edegem, Belgium Phone : +32(0)3 451.09.14

roro.sales.anr@nykgroup.com

5 Amérique du Nord Groupage direct Hebdo Depuis Le Havre sur

New York - Santos - Valparaiso Beyrouth - Singapore - Hong Kong Shanghai - Busan - Colombo - Dubai

et bien plus encore !!

Tél. 02 35 25 57 45 - sales@tcclogistics.com

10

Extrême-Orient a

Service Chine au depart du Havre + reéxpédition RUSSIE AVEC

North West Europe départ hebdomadaire Contact :

6

Antilles / Amérique centrale

Fort de France Pointe à Pitre

Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 19 72 89 www.agena.fr

WEC LINES : Short Sea / Afrique de l’Est / Maroc / La Havane / Mer Rouge

isabelle.laurent@sealogis.fr Tél. : 02.35.25.96.08


7 - Jeudi 15 février 2018

À l’approche du Nouvel An lunaire, les armateurs ont massivement remis des navires sur les lignes régulières. La capacité cumulée des porte-conteneurs désactivés est ainsi passée sous la barre de 1 % de l’offre mondiale depuis deux semaines. Les semaines précédent cet événement majeur en Extrême-Orient sont une période de forte demande en transport maritime. La flotte désarmée n’est plus composée que de 65 navires de plus de 500 EVP, qui totalisent une capacité de 191.441 EVP, soit 0,9 % de l’offre globale. Selon Alphaliner, la flotte active a connu une forte croissance ces derniers mois (760.000  EVP supplémentaires depuis novembre), sous les effets simultanés de la réactivation de navires désaffectés et de nombreuses livraisons. Les taux de fret en ont été amoindris, l’indice SCFI passant de 884 à 872 points au 9 février.

Remboursement Les collectivités locales, réunies au sein du Syndicat mixte aéroportuaire du Grand Ouest (SMA), ont réclamé le 13 février à l’État le remboursement de 29 millions d’euros après l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-desLandes. “Un courrier sera envoyé au Premier ministre pour que les avances remboursables, d’un montant global de 29.171.403,25 euros versées entre 2011 et 2013, soient restituées”, indique le SMA. Ces avances avaient été faites “conformément aux conventions de financement de la plateforme aéroportuaire et de sa desserte routière”. “Sans réponse de l’État d’ici deux mois, le SMA sera fondé à saisir le tribunal administratif pour faire valoir ses droits”, met-il en garde.

Tarifs Ryanair a affirmé mardi 13 février avoir dû baisser les tarifs de ses vols vers la Catalogne de 30 % pour continuer à les remplir, la crise politique indépendantiste ayant refroidi selon elle les visiteurs. Par ailleurs, la compagnie aérienne a accusé mardi le principal syndicat espagnol de pilotes d’entraver un accord sur une hausse des salaires, tout en réaffirmant son intention de négocier pour reconnaître des syndicats en Espagne et ailleurs. Ryanair, fondée en 1984, s’est bâtie en refusant les syndicats.

En baisse

Un site d’essais géant pour navires autonomes

Les autorités aéroportuaires ont décidé de réduire de 25 % le programme de vols à l’aéroport d’Orly mardi 13 février entre 17 et 23 heures en raison de l’épisode neigeux annoncé pour la soirée, a-t-on appris auprès de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Le gestionnaire de l’aéroport Groupe ADP, les compagnies aériennes, la DGAC et des responsables de Météo France se sont réunis mardi et ont décidé cette réduction du programme de vols à Orly, au sud de Paris, au vu de l’épisode neigeux annoncé, a indiqué un porte-parole de la DGAC. L’aéroport de ParisCharles-de-Gaulle, au nord de la capitale, n’était pas concerné par cette décision.

Crash © cme.gov.cn

En hausse

Chine

Focus...

Ce site vise à positionner la Chine dans le futur marché des embarcations autonomes

Pékin a entamé en mer de Chine méridionale la construction du plus grand site mondial d’essai pour bateaux sans pilote, une technologie à usage civil et militaire en plein boom planétaire, a indiqué mardi 13 février un média d’État. Cette zone de test est actuellement construite au large de Zhuhai, une grande ville portuaire du Sud du pays, a annoncé l’agence Chine nouvelle. Elle est située à proximité immédiate de la mer de Chine méridionale, une zone sensible dont Pékin revendique la majeure partie face à d’autres pays aux prétentions rivales (Philippines, Vietnam, Malaisie et Bruneï). La technologie des bateaux sans pilote (ou “autonomes”) en est encore à ses balbutiements au niveau mondial. Elle permettrait à des embarcations, civiles comme militaires, d’être dirigées à distance. Elle pourrait notamment révolutionner l’industrie du transport maritime : sans équipage, un cargo peut embarquer davantage de marchandises. Les économies de maind’œuvre pourraient également être colossales. “Mise à l’eau à la fin de l’année du «Jindouyun»” Premier du genre à être construit en Asie, le “site de test de bateaux sans pilote” de Zhuhai devrait devenir le plus grand du monde, avec une superficie totale, à terme, d’environ 770 km2. En quoi consiste-t-il concrètement ? Des îles situées dans la zone maritime seront équipées de GPS, de sonars, d’instruments de communication, ou encore de composants photo-électriques, tous nécessaires au guidage des bateaux, selon le “Quotidien des sciences et technologies de Chine”, un journal étatique. Aucune date de mise en service n’a été annoncée. “Pékin utilisera ce site pour concevoir une série de nouveaux systèmes sans pilote à visée militaire, mais aussi civile, car c’est un secteur qui peut contribuer à son développement économique”, juge Collin Koh, spécialiste des questions maritimes à l’Université de technologie de Nanyang, à Singapour. “Il symbolise l’émergence de la Chine en tant que puissance maritime. Et vise à la positionner dans le futur marché des embarcations autonomes.” Divers projets de bateaux sans pilote existent déjà dans l’Union européenne (projet Munin/transport) ou encore aux États-Unis (Sea Hunter/militaire). La Norvège devrait par ailleurs lancer en 2018 le premier cargo 100 % électrique et autonome au monde. La Chine cherche à rattraper son retard dans le domaine. Elle prévoit de mettre à l’eau à la fin de l’année son propre navire autonome, le “Jindouyun”, qui doit servir au transport fluvial et à l’acheminement de marchandises vers des îles.

Pays-Bas : prison ferme requise après des échouages en Inde et Turquie Les dirigeants de six compagnies maritimes néerlandaises plaidaient leur cause hier au tribunal de Rotterdam alors que certains d’entre eux risquent la prison pour avoir volontairement fait échouer des navires sur les plages en Inde et Turquie. “Le ministère public accuse les suspects d’avoir eu l’intention de faire démanteler des navires sur des plages en Inde et en Turquie, en violation du règlement européen sur les transferts de déchets”, a déclaré le parquet lors des réquisitions. Des amendes allant jusqu’à 750.000 euros ont été requises contre chacune des six sociétés appartenant au groupe Seatrade, et des dirigeants

© Baltic Shipping

de deux d’entre elles risquent des peines allant jusqu’à six mois de prison, dont deux avec sursis. Les recherches de la police portuaire ont établi que les compagnies avaient l’intention de faire

démanteler, sur les plages indiennes et turques, quatre navires en provenance des ports de Rotterdam et de Hambourg, d’après l’accusation. Le “Spring Bear” aurait accosté en 2012 sur la plage Alang, en Inde, tandis que le “Spring Bob” se serait finalement échoué au Bangladesh. Les deux autres, “Spring Panda” et “Spring Delia”, ont été démolis dans des chantiers navals en Turquie, selon les recherches de la police portuaire. “Les navires contiennent de grandes quantités de substances dangereuses, telles que de l’huile de soute et de graissage, des produits chimiques organiques chlorés et de l’amiante”, a poursuivi le parquet.

Deux jours après le crash d’un Antonov russe près de Moscou, ses boîtes noires ont commencé à parler mardi 13 février, révélant un possible givrage de sondes de vitesse Pitot, déjà en cause dans l’accident du RioParis en 2009, qui aurait désorienté les pilotes. Retrouvées lors de recherches rendues fastidieuses par une épaisse couche de neige, les boîtes noires ont commencé à délivrer leurs premières informations aux enquêteurs du Comité intergouvernemental d’aviation (Mak). Si l’enregistreur contenant les échanges vocaux doit encore être déchiffré, celui contenant les paramètres techniques du vol fait état de “données incorrectes sur la vitesse du vol”, a affirmé le Mak.

Incident Un avion d’Air Algérie aurait perdu un élément de son train d’atterrissage au décollage de Toulouse le 8 février, a-t-on appris mardi 13 février auprès du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) qui a été notifié de l’événement. “À ce stade nous n’ouvrons pas d’enquête, nous nous coordonnons avec les autorités algériennes, l’avion étant arrivé à Alger”, selon un porte-parole du BEA. D’après les premières constatations, l’avion “au décollage aurait perdu une pièce métallique qui appartiendrait à la roulette de nez”, c’est-à-dire “un élément du train d’atterrissage situé sous le nez de l’avion”, a-t-on précisé de même source.

l’antenne

Édité par SPI SAS au capital de 1.000 euros R.C.S. 823 175 435 Siège social : 137, quai de Valmy 75010 PARIS ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Dépôt Légal : 01 mars 2013 Directeur général : Jean-Christophe Klein Directeur de la publication : François Grandidier ———— Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97 Site internet : www.lantenne.com Publicité : Directeur commercial : F. Revenaz 04.91.13.71.60 Normandie : P. Scremin : 06.21.88.97.42 Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 Service commercial : 04.91.13.71.62 Rédaction : V. Grunchec : redaction@lantenne.com f.andre@lantenne.com v.calabrese@lantenne.com —————— Cette publication peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle continue

Lantenne 15 02 2018  
Lantenne 15 02 2018  
Advertisement