Issuu on Google+

69ème année

Institutions/ Infrastructures

Sète : Les vracs solides compensent la baisse des autres secteurs

www.lantenne.com

Semaine 7 - Février 2014

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

48 rue de l’Aubépine International Transport Company 92160 ANTONY Freight Forwarder - Project & Oil Field cargo Tél : + 33 1 55 59 07 70 Fax : + 33 1 49 84 06 54 - Deepwater and off shore project - Supply chain specialist mailto: infos@transprojets.com - 4 PL dedicated Agencies in Nigeria (Lagos and Port Harcourt) http://www.Transprojets.com

EUROREGIE 12/2013

o d b e l’h Bordeaux

Hausse de trafic annuel de plus de 10 % pour le Grand Port maritime

Le Havre : Le foyer d’accueil des marins devra chercher un nouveau toit Entreprises

Sigvaris France : Un centre européen à Huningue Bourbon : Un chiffre d’affaires en hausse de 10,5 % Mistral Maritime Services : Un réacteur acheminé vers l’Allemagne Air France-KLM : Le fret baisse de 0,8 % en janvier International

Canal de Panama : Le président s’en prend à l’exadministrateur du canal

www.lantenne.com

© GPMB

Avec un trafic de 9,05 Mt en 2013 contre 8,2 Mt en 2012, le Grand Port maritime de Bordeaux (GPMB) a terminé l’année 2013 sur une hausse de 10,5 %. Une progression due aussi bien à l’export qui a progressé de 20,9 % qu’à l’import. Certaines filières ont enregistré un bond.

majoritairement du maïs et du blé vers les marchés de l’Europe du Nord et du Maghreb et nous avons trouvé avec le Japon et la Corée du Sud deux nouveaux clients qui importent du maïs non-OGM”. Trafic lié aux céréales, les graines oléagineuses, à 550.000  tonnes, ont augmenté de 23 % par rapport à 2012. Cette filière (des flux à l’import pour les deux tiers) est composée d’huiles de tournesol et de colza ainsi que de Pour le Grand Port maritime de Bordeaux, tourteaux destinés à l’alimentation animale. Quant aux granulats, un secteur qui reà 4,5 millions de tonnes, les granulats et la ferraille sont les deux filières qui ont enregistré groupe à la fois le sable de l’estuaire de la les deux plus fortes hausses en 2013. Mais les Gironde mais également le gravier et le balhydrocarbures, avec une progression plus mo- last destiné pour l’essentiel à l’Écosse et à la deste, conservent la première place puisqu’ils Norvège, ils ont terminé 2013 sur un trafic sont passés de 4,3 Mt en 2013 à 4,5 Mt. Selon de 850.000 tonnes, soit une hausse de 75 %. Étienne Naudé, directeur de la stratégie et Étienne Naudé estime que “cette filière doit son dynamisme au BTP”. du développement de l’étaPour sa part, la ferraille a blissement, la tendance également connu une forte baissière que connaissent aujourd’hui les ports eu- “Céréales, granulats progression. Le secteur est passé en un an de 55.000 à ropéens dans le secteur du et ferraille 97.000 tonnes grâce au bond raffinage remonte déjà à de font un bond” de 75 % qu’il a connu en nombreuses années dans le un an. Il s’agit d’un marché port girondin. Le GPMB a qui s’installe à Bordeaux, assisté à une stagnation de ses importations de produits raffinés. Un phé- se félicite le directeur de la Stratégie et du dénomène dû à la baisse de la consommation du veloppement du GPMB. Il indique que cette carburant de la part des particuliers mais à une filière trouve ses sources en région bordehausse de la demande de la part des industries laise et est portée par l’export vers l’Espagne et la Turquie, notamment. La déconstruction locales. À l’instar d’autres ports français spécia- des navires et le démantèlement de la centrale listes des céréales, le port de Bordeaux a as- thermique d’Ambès ont joué cette année en sisté en 2013 à une hausse de 30 % dans cette faveur des chiffres. Sans surprise, le conteneur a fait figure de filière qui a achevé l’année sur un trafic de 1,3 Mt, soit 280.000 tonnes en plus. Étienne mauvais élève de la classe cette année dans le Naudé attribue cette forte progression “aux port bordelais où il fait l’objet de nombreux bonnes récoltes réalisées cette année en problèmes dans un contexte de gigantisme France”. Et d’expliquer : “Nous exportons où les petits terminaux sont marginalisés

par les armateurs mondiaux. La direction de l’établissement portuaire a constaté une baisse de 10 % en un an du nombre d’EVP. “Bassens n’est plus adapté au trafic conteneurs”, justifie Étienne Naudé. Enfin, dans le secteur de la croisière, le GPMB a frisé la quarantaine d’escales. Il devrait accueillir 42 navires en 2014. Un programme d’investissement trois fois supérieur en 2014 Cette année, le GPMB, qui fait partie des sept Grands Ports maritimes de métropole, a prévu un programme d’investissements trois fois supérieur à 2013. Il passe en effet de 13 millions d’euros à 31,3 millions d’euros cette année. Le conteneur va faire l’objet d’un investissement dès cette année de 8 à 9 millions d’euros, visant à faire redémarrer ce secteur sur le terminal du Verdon. Une enveloppe financera également la poursuite de l’aménagement du terminal de Grattequina. Sur la passe de l’Ouest, l’établissement portuaire prévoit également la création de la nouvelle passe d’entrée de l’estuaire. Il entend également procéder à la modernisation de la forme de radoub de Bassens, des deux formes des bassins à flot et du “slipway” (plan incliné) de Bacalan pour le développement de nouvelles activités telles que le démantèlement des navires et de la maintenance navale dans le secteur du fluvial. Le nouveau conseil de surveillance du GPMB vient d’être nommé. Il se réunira pour la première fois le vendredi 14 février. Vincent Calabrèse


Infrastructures/Institutions

2 - Semaine 7 - Février 2014 - l’antenne

Sète

Les vracs solides compensent la baisse des autres secteurs

Comme dans de nombreux plongé de 48 %. Ce trafic s’est ports de l’Hexagone, dans le sec- élevé à 46.000 tonnes alors qu’il teur des vracs liquides (qui re- s’était chiffré à 88.000 tonnes en présentent 48,12 % de l’activité 2012. globale), le trafic sétois a connu Les vracs solides, qui, à une baisse. Celle-ci s’est élevée 1,33  Mt, représentent 39,32 % à 10 % au cours de l’année 2013 du trafic total du port héraultais, avec des évolutions contrastées. ont progressé de 18 %. Pourtant, Les hydrocarbures, qui pèsent l’année 2013 s’est achevée sur 72 % de cette catégorie de trafic, une recul de 28,5 % dans le ont baissé de 12,6 secteur industriel. %, passant en un an “On constate en de 1,33 million de “Marchandises effet une baisse de tonnes à 1,16  Mt. 30 % des entrées de diverses De son côté, le coke de pétrole qui en recul” diester a globalepasse de 113.000 à ment diminué de 80.000 tonnes”, 3 %, tiré vers le bas par l’export selon la direction du port sétois. mais aussi l’import. En revanche, Cette mauvaise conjoncture les huiles végétales ont marqué a été compensée par la bonne un bond de 57 %. Cette progres- tenue de la filière des vracs agrosion leur a permis d’atteindre la alimentaires. Cette activité, qualibarre des 140.000  tonnes contre fiée par l’établissement portuaire 89.000 tonnes en 2012. de “pilier du trafic des vracs soPour leur part, les vins (un lides”, a progressé de 34 % pour trafic import pour l’essentiel) ont atteindre 880.500  tonnes contre

Rouen

Deux chantiers en 2014 pour les accès Engagés début 2012, les travaux d’amélioration des accès maritimes du port de Rouen vont se concentrer en 2014 sur deux chantiers importants, le seuil haut de Courval et le cercle d’évitage de Hautot. Les importants travaux d’amélioration des accès maritimes du port de Rouen vont se poursuivre en 2014. Commencés début 2012, ils ont porté jusqu’à présent sur la partie aval, entre l’estuaire de la Seine et la zone de PortJérôme. L’objectif de ce programme est d’augmenter d’un mètre le tirant d’eau pour les navires tant à la montée qu’à la descente. Pour 2014, deux  chantiers sont programmés. Ils devraient débuter tout prochainement. Il s’agit, d’une part, de traiter le seuil haut de Courval et, d’autre part, d’engager l’élargissement du cercle d’évitage de Hautot-sur-Seine. Le chantier de Courval, un site positionné juste à l’amont de la zone de Port-Jérôme, vise à éliminer un seuil rocheux. Il s’agit d’un chantier complexe qui devrait se prolonger

jusqu’à août-septembre 2014. “Le chantier nécessitera un suivi bathymétrique constant par les services du port, au fil du relevage des morceaux de roche. Environ 400.000 m3 de sédiments rocheux seront dragués à Courval”, explique le Grand Port maritime de Rouen. Ces sédiments seront valorisés par le secteur du BTP. Quant à la zone d’évitage de Hautot-sur-Seine, son élargissement a pour but de faciliter la manœuvre et la circulation des navires à fort tirant d’eau. “Cette année, la berge Nord de la Seine, face au terminal à conteneurs et marchandises diverses de GrandCouronne, sera redessinée suite au travail mené par les services Ateliers et dragages, études et travaux d’Infrastructures, environnement du port de Rouen, en collaboration avec les services de l’État, les collectivités et les pilotes de la Seine”. La nouvelle berge sera constituée d’une paroi moulée de 550  mètres de longueur et 20 mètres de haut. Les travaux terrestres sont prévus jusqu’en octobre. Dans la continuité, sera réalisé le dragage nécessaire à la nouvelle zone. Jean-Claude Cornier

© Port de Sète

Dans l’Hérault, le port de Sète a été victime en 2013 du repli des vracs liquides et des marchandises diverses. Mais les vracs solides sont restés sur une tendance haussière notamment grâce au secteur agroalimentaire. La bonne santé des céréales et des graines oléagineuses a pesé lourd dans la balance.

659.800  tonnes en 2012. “Ce sont les exportations de céréales (+ 43.000 tonnes, soit 115  % d’augmentation), les graines oléagineuses (+ 145.000 tonnes, soit 52 % d’augmentation) et les tourteaux (+ 7 %) qui ont tiré vers le haut cette activité”, analyse l’établissement portuaire. Les engrais ont augmenté en 2013 de 1 % sur l’année 2013. Dans cette filière, les produits manufacturés se sont distingués en progressant de 11 %. Ils sont passés de 2012 à 2013 de 238.000 à 265.000 tonnes. Nombreux sont les ports de commerce gérés par les collectivités estimant ne pas avoir tiré profit de la réforme portuaire de 2008 en matière de marchandises diverses. Pour Sète, le secteur, qui représente 12,56 % du trafic

global, a reculé de 12,56 %. Du coup, cette filière a achevé l’année sur 425.993 tonnes. Le conteneur a accusé une baisse de 67 %, passant de 113.000  tonnes en 2012 à 37.000 tonnes. Le nombre d’EVP a diminué par plus de trois. Il s’est élevé à 4.313 EVP alors qu’il se chiffrait à 15.615  EVP l’année précédente. La direction du port de Sète attribue cette baisse à l’arrêt de la ligne vers Israël survenu le 15 avril. Le trafic des véhicules neufs a baissé de 7,1  %. Il est passé de 73.000 unités à 67.800 en 2013. Les exportations d’animaux vivants ont atteint 133.608 têtes en 2013 contre 168.364 en 2012. Mais l’autorité portuaire relève que, “contrairement aux ovins qui restent relativement stables,

ce sont les bovins qui accusent une forte baisse en passant de 148 000 en 2012 à 64 000 (têtes de bétail) pour 2013”. Le trafic passagers en progression Enfin, le trafic passager a progressé sur les quais du port sétois. Sur la ligne vers le Maroc, il a augmenté de 29 %. Leur nombre est passé de 127.300  à 164.300 en 2013. Quant aux escales de croisière, elle se sont élevées à 28 contre 19 en 2012. Autant de navires qui ont permis à 11.100  passagers de transiter dans le port de l’Hérault alors que ce chiffre était de 8.190 en 2012. Vincent Calabrèse

Calais

Rebond de l’activité transmanche Pour le port de Calais, 2013 aura été une année placée sous le signe de la reprise. Fret comme passagers, son trafic transmanche renoue avec ses meilleurs chiffres de 2006, année record. Le port de Calais avait ressenti très tôt les premiers soubresauts de la crise, aujourd’hui, il bénéficie des premiers signes de la reprise économique britannique. Son trafic fret transmanche bondit ainsi de plus de 21  % pour se hisser en 2013 à 40,6  millions de tonnes. Composés pour l’essentiel de véhicules accompagnés, près de 1,67 million de camions et remorques ont transité par le port de la Côte d’Opale. En hausse de 21 % en nombre d’unités, cette activité se développe de plus de 24 % en tonnage, et compense le fléchissement des autres marchandises conventionnelles. À près de 550.000 tonnes, elles reculent de 10 % environ avec de très fortes variations selon les trafics : sucre raffiné (- 71 %), gasoil (+ 150 %), minerai de titane (-  55  %), etc. Avec plus de

100.000 unités traitées, les voitures neuves sont plus stables (- 1,4 %). À hauteur de 41,2 millions de tonnes, le volume fret de Calais s’apprécie au final de 20,6  %. “L’année 2013 représente la troisième meilleure année en termes de trafics de marchandises de l’histoire du port avec un tonnage très proche de 2006 et 2007”, commente l’autorité portuaire calaisienne. L’autre satisfaction provient de l’activité touristique. Avec près de 10,4  millions de passagers en hausse de 11 %, le port de Calais confirme son statut de premier port de voyageurs de France, et de deuxième port européen derrière Douvres. Dans le même temps, 1,9 million de voitures de tourisme (+ 10 %) dont 86.000 autocars (+ 6 %) y ont transité. Au total, les capacités de transport offertes par les trois compagnies maritimes P&O Ferries, DFDS Seaways et My Ferry Link ont permis en 2013 une hausse du nombre d’escales de 18 % repassant à plus de 15.000, “soit une moyenne toutes saisons confondues de plus de 41 départs par jour”. Érick DEMANGEON


l’antenne - Semaine 7 - Février 2014 - 3

Le Havre

Le foyer d’accueil des marins devra chercher un nouveau toit

Ils sont philippins, indoné- notamment les hôtels des gens siens, indiens, ukrainiens ou de mer (Boulogne, Le Havre, chinois. Le temps d’une escale au Concarneau et La Rochelle). port du Havre, Objectifs : “ratio12.000  marins naliser les surfaces de 70 natioréduire les coûts “Une redevance etd’occupation”. nalités sont sociale accueillis Créées en 1946 chaque année, par l’Enim, les à la charge au Seamen’s structures d’accueil des armateurs” des marins sont Club, à l’hôtel des gens de gérées par l’Asmer situé dans sociation pour la le centre-ville. Ils se connec- gestion des institutions sociales tent à internet, achètent une tour maritimes (AGISM). Mais depuis Eiffel en porte-clés, une bière, 2011, l’Enim se recentre sur la du shampoing... Mais voilà. gestion du régime de sécurité soL’Association havraise d’accueil ciale des marins. des marins (Aham) ainsi qu’une vingtaine d’associations héberProblèmes gées dans l’immeuble, toutes chroniques liées à la mer, tirent la sonnette de gestion d’alarme : le propriétaire des murs, l’Établissement national L’AGISM doit alors faire face des invalides de la marine (Enim) à ce désengagement et à la baisse a décidé de vendre d’ici 2015 son des subventions, désormais attriparc immobilier qui comprend buées par les Affaires maritimes.

Armateurs

de

© Seine-Maritime

Le 28 février, la Convention internationale du travail maritime entrera en vigueur en France. Elle comprend entre autres les droits “aux moyens et services de bien-être fournis aux gens de mer tant dans les ports qu’à bord de navires”. Inquiétude pourtant au Havre : l’hôtel des gens de mer va être vendu par son propriétaire, l’Établissement national des invalides de la marine.

12.000 marins sont accueillis chaque année au Havre

Et, malgré la transformation des maisons des gens de mer en hôtels ouverts à tous, elle connaît des problèmes chroniques de ges-

France

Un “vote rapide” sur les gardes embarqués rité des navires et de leurs équipages ainsi qu’à la compétitivité du pavillon français”, estime l’association professionnelle, soulignant que les autres pavillons européens autorisent déjà un tel dispositif de protection privée. Armateurs de France indique que “les efforts conjugués des armateurs et de la communauté internationale ont permis une forte baisse des actes de piraterie dans la corne de l’Afrique, mais en l’absence d’État somalien, la piraterie peut réapparaître à tout moment”. L’association des armateurs français rappelle que le rapport 2013 du Bureau maritime international (BMI) recense 230 actes de piraterie sur l’ensemble du globe et alerte sur la recrudescence d’actes de piraterie dans la région du golfe de Guinée. La mesure avait été annoncée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, en décembre 2013 au lendemain du Comité interministériel de la mer (Cimer) et le projet de loi présenté lors du Conseil des ministres du 3 janvier 2014.

© Eunavfor

Armateurs de France réclame “un vote rapide du projet de loi autorisant les gardes privés de protection à bord des navires battant pavillon français”. L’organisation professionnelle des armateurs s’alarme de l’annonce faite par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, portant sur l’allègement de la présence de la Marine nationale dans le contingent européen Atalante. “La nécessité pour les armateurs français de pouvoir assurer efficacement la protection de leurs navires et de leurs équipages est plus que jamais d’actualité. Nous demandons au gouvernement qu’il accélère le calendrier parlementaire du projet de loi à l’Assemblée nationale afin de préserver nos métiers et nos emplois”, déclare Raymond Vidil, président d’Armateurs de France. “Le nouveau dispositif doit pouvoir être mis en place avant l’été”, a-t-il insisté. “Le projet de loi relatif aux activités privées de protection des navires est essentiel à la sécu-

tion. L’Aham, quatre salariés et des bénévoles, vivote. Fin 2013, les députés Catherine Troallic (PS) et Édouard Philippe (UMP), maire du Havre, ont interpellé Frédéric Cuvillier. Réponse du ministre des Transports et de la Mer : une réflexion devrait s’engager, avec les commissions portuaires de bien-être et le Conseil supérieur des gens de mer, devant “associer l’ensemble de la communauté maritime aux évolutions possibles du dispositif de bien-être des gens de mer”. José Perrot, de la Fédération du mérite maritime, dénonce “le risque de larguer une des dernières amarres qui maintienne un lien fort entre citoyens

et choses de la mer”. Philippe Martin, de la Mission de la mer, insiste : “Tout le monde est d’accord pour l’instauration d’une redevance sociale à la charge des armateurs pour pérenniser le fonctionnement des associations d’accueil”. Elle serait modulable, à hauteur de quelque 50  euros par escale, laquelle coûte entre 50.000  et 150.000  euros. “Il suffirait de trois lignes à rajouter dans le code des ports pour régler le problème”. La balle est dans le camp du ministère qui n’a toujours pas divulgué les conclusions de l’audit réalisé en 2013 sur les foyers des gens de mer. Natalie Castetz

GPMH

Plainte pour violences et dégradations Jeudi 6 février, environ 2.000 dockers et agents du Grand Port maritime du Havre ont manifesté dans les rues lors de la journée nationale d’action organisée par la CGT sur le thème de l’emploi, des salaires, de la protection sociale et des conditions de travail. Arrivés devant le bâtiment administratif du GPMH, les manifestants ont projeté fumigènes, barres métalliques et pavés contre la façade. Vitres brisées, début d’incendie, intervention des sapeurspompiers et évacuation du

bâtiment : une “violence intolérable”, dénonce la direction du GPMH. La direction “a décidé de porter plainte”. Le GPMH avait déjà été perturbé mercredi par une grève en solidarité avec les dockers portugais qui mènent un mouvement contre une réorganisation de leur travail. Il devrait l’être encore demain dans le cadre d’une journée d’action nationale à l’appel de la Fédération nationale des ports et docks (FNPD-CGT). N. C.


Entreprises

4 - Semaine 7 - Février 2014 - l’antenne

Sigvaris France

Un centre européen à Huningue Spécialiste des compres- trée par rapport à son territoire sions textiles, le groupe Sigvaris d’intervention, mais Sigvaris a (750  salariés, 100 millions d’eu- choisi de s’y implanter compte ros de chiffre d’affaires annuel) tenu de sa présence historique a fait de Huningue (Haut-Rhin) dans cette partie de l’Alsace, où son pôle logisil compte aussi une tique majeur. Le unité de producsite alsacien récepcomplémen“Cinq millions tion tionne les produits taire de 30  salafabriqués dans d’articles entrent riés. Il a investi 8 l’usine principale millions d’euros et sortent et siège social de en 2008 pour réchaque année” habiliter le site de Saint-Just-SaintRambert (Loire), Huningue. Celui-ci afin de les redisdéploie 6.500  m2 tribuer en France, au Royaume- de stockage sur cinq ou huit niUni, en Espagne, au Portugal, veaux selon les produits, jusqu’à en Grèce et au Maghreb. Cet 10 mètres de hauteur sous toit. “Cinq millions d’articles enensemble forme le périmètre de l’“Europe du Sud et de l’Ouest” trent et sortent chaque année. dans la définition de l’entreprise, Nous expédions 1,2 million de soit la zone dont se charge la colis annuels, pour l’essentiel plate-forme de Huningue, forte par la route en véhicules légers de moins de 3,5 tonnes. Nous de 170 salariés. La localité haut-rhinoise a une disposons de sept quais d’expéposition géographique excen- dition et de trois quais de récep-

Le groupe Sigvaris est spécialiste des compressions textiles

tion”, précise Mauro Solazzi, responsable logistique. Transport express et fret aérien

SNCM

“Sa disparition aurait des conséquences graves” Une écrasante majorité de Corses condamnent la grève d’une semaine, début janvier, de la SNCM mais ne font pas confiance au gouvernement pour relancer la compagnie délégataire du service public maritime dont la disparition aurait des “conséquences graves”, selon un sondage publié le 5 février par le magazine “Paroles de Corse”. Pour 72 % des personnes interrogées par l’institut Opinion of Corsica, partenaire d’OpinionWay, cette grève destinée notamment à dénoncer les distorsions de concurrence, n’était pas justifiée. Les personnels de la SNCM demandaient l’obligation pour toutes les compagnies ayant des activités en France, notamment la société italo-suisse Corsica Ferries aux navires battant pavillon italien et aux équipages multinationaux, d’être régies par le pavillon français “premier registre”. Les sondés sont encore plus nombreux (75 %) à “ne pas faire confiance au gouvernement” qui a annoncé, par la voix du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, s’être engagé à soutenir un plan de relance de la SNCM avec la construction de quatre nouveaux navires. Ce plan a été approuvé par les actionnaires (Transdev,

© Sivgaris

L’entreprise de produits de compression Sigvaris livre une partie de l’Europe et le Maghreb depuis sa plate-forme alsacienne de Huningue qui voit passer 5 millions d’articles par an.

coentreprise Veolia/Caisse des dépôts et consignations, 66 %, État, 25 %, et personnels, 9 %) de la compagnie et approuvé majoritairement par les syndicats. Pour 59 % des personnes interrogées, la disparition de la SNCM aurait “des conséquences graves pour la Corse”, 32 % estiment que cela serait “sans importance”, 3 % ne se prononcent pas. Elles souhaitent toutefois à une grande majorité (78 %) que toutes les compagnies opérant actuellement poursuivent leurs activités notamment pour éviter un monopole. 75 % des sondés souhaitent une garantie pour le service public maritime entre Corse et continent, 25  % seulement étant favorable au seul jeu de la concurrence. Pour près de la moitié des personnes interrogées (49 %), ce sont les actionnaires de la SNCM qui sont les plus légitimes pour assurer l’avenir de la compagnie, contre 37 % en faveur des collectivités régionales (Paca et Corse) et 20  % pour l’État. Sondage réalisé par Opinion of Corsica auprès d’un échantillon de 511 habitants de la Corse âgés de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, du 16 au 22 janvier 2014.

“Nous travaillons avec les expressistes pour respecter un délai de livraison de 24 heures maximum : la partie de notre gamme destinée à la compression médicale, classée dans la catégorie

«dispositifs médicaux», ne peut tarder en route. Pour le grand export, nous recourons à l’avion, grâce à la proximité de l’Euroairport Bâle-Mulhouse”, ajoute Christine Petit, directrice du site. La clientèle est desservie en direct ou via les répartiteurs (grossistes). Elle comprend les pharmacies et parapharmacies, les orthopédies, les fabricants de matériaux médicaux et les

magasins de sport spécialisés. Huningue a ajouté une autre corde à son arc depuis deux ans : la relation client personnalisée. Constitué de 40  personnes, ce service a été réorganisé pour reconnaître chaque client à son appel et ainsi le diriger vers “son” conseiller vente, celui qui le connaît le mieux. Christian Robischon

Brittany Ferries

Renforcement entre France, Angleterre et Espagne Brittany Ferries va affréter l’ex-“Norman Voyager” pour compléter son offre de services en passagers et fret. Il sera sera exploité entre Le Havre, Portsmouth et Santander à compter de fin mars 2014. L’armateur breton prévoit de créer une centaine d’emplois. Depuis octobre 2013, Britanny Ferries souhaitait remplacer le “Cotentin”, navire exclusivement fret, par un cargo mixte. L’affrètement du ferry ex-“Norman Voyager” permettra à l’armateur roscovite d’assurer une liaison hebdomadaire le week-end entre l’Angleterre et l’Espagne. Il quittera Portsmouth le samedi matin pour desservir Santander et sera de retour dans le port britannique le lundi matin. En semaine, il assurera des rotations entre Portsmouth et Le Havre pour compléter l’offre “passager/véhicule”, initiée en 2013

avec le “Normandie Express”. Brittany Ferries estime qu’elle se trouve aujourd’hui “apte à répondre à une demande croissante sur les deux segments – fret et passager – à destination de la péninsule Ibérique, en particulier le week-end”. Le “Normandie Express” est maintenu sur cette ligne pour la saison 2014. Mais l’ex-“Norman Voyager” permettra d’assurer, durant toute la saison 2014, des rotations quotidiennes entre Le Havre et Portsmouth. Avec l’affrètement de cette nouvelle unité, qui battra pavillon français 1er registre comme tous les autres navires de sa flotte, Brittany Ferries compte créer une centaine d’emplois. L’armateur de Roscoff avait annoncé en janvier le passage au GNL de la moitié de sa flotte ainsi que la commande d’un navire neuf au GNL. Il a transporté 30.000 poids lourds en 2013 contre 4.500 en 2008. Vincent CALABRÈSE


l’antenne - Semaine 7 - Février 2014 - 5

Bourbon

Un chiffre d’affaires en hausse de 10,5 %

En 2013, Bourbon a enregistré des ventes annuelles de 1,31  milliard d’euros, portées par une demande bien orientée, l’accroissement de la flotte et la progression des tarifs journaliers moyens, qui ont permis de compenser l’effet défavorable du renforcement de l’euro face

Des perspectives au beau fixe pour 2014 “En offshore profond, la demande de navires reste croissante, tirée par les développements de grands projets et les campagnes d’exploration dans

CMA CGM

Le nouveau service Panama 2 (PAD 2) de CMA CGM viendra en complément du service bimensuel PAD 1 et permettra au groupe de mieux desservir le marché Océanie-États-Unis. L’armateur indique qu’il tirera profit de son réseau global pour proposer des services hebdomadaires depuis et vers l’Australie et la NouvelleZélande, l’Amérique Centrale et du Sud, la Caraïbe, la côte Est de l’Amérique du Nord (y compris le Canada). Le PAD 2 permettra d’assurer des “transit times” compétitifs en direct depuis l’Australie et la Nouvelle-Zélande vers les ports américains. Des

activités se sont repliées de 2,8 % à 24 M EUR. Bourbon, coté en Bourse depuis 1998, est implanté dans de nombreuses régions stratégiques du monde. “Nous avons démarré timidement nos activités en Australie. Il nous manque aujourd’hui le golfe du Mexique et la mer Caspienne”, a indiqué le directeur général du groupe, Christian Lefèvre, la semaine dernière à Marseille devant les membres de l’association Wista. Vincent Calabrèse

CroisiEurope

Ouverture du service Panama 2 Le groupe CMA CGM lance son nouveau service Panama 2 (PAD 2) à compter de début mars 2014. Avec l’ouverture de celui-ci, l’armateur entend l’améliorer son offre de transport entre l’Océanie et les États-Unis.

les régions reculées et extrêmes”, de nouveaux champs pétroliers a souligné Bourbon. profonds”. “La demande en offshore L’activité “marine services” a continental reste tirée plus que vu son chiffre d’affaires progresjamais par le ser de 9,5 % à 1,06 renouvellement md EUR, grâce de la flotte et “La demande de notamment à des l’excellence opérenouvellements r a t i o n n e l l e ” , services maritimes de contrats à des tandis que “le stimulée par le prix tarifs en hausse en marché des serAmérique latine du baril” vices «subsea» et en Afrique de (sous-marins) l’Ouest. Quant est, lui, soutenu par le nombre aux services sous-marins, ils ont grandissant de têtes de puits bondi de 17,5 % à 223,3 mds sous-marines et la construction EUR. En revanche, les autres

escales seront proposées dans les îles du Nord et du Sud de la Nouvelle-Zélande et permettra au groupe armatorial une plus grande capacité conteneurisée en matière de transport réfrigéré. Dès le 4 mars 2014, les navires affectés au nouveau service toucheront Philadelphie, Charleston, Cartagène, Balboa, puis Auckland, Sydney, Melbourne, Port Chalmers, Napier, Tauranga. Ils feront par la suite de nouveau escale à Auckland, puis à Manzanillo et à Cartagène. Une présence renforcée sur la zone Océanie “Grâce à ce nouveau service, CMA CGM renforce sa présence sur la zone Océanie en accentuant son offre depuis et vers les États-Unis. Nous confirmons ainsi l’importance pour le groupe de se développer en Océanie”, déclare à Marseille Xavier Eiglier, le directeur central des lignes Océanie du groupe.

Nepolia Marine va construire trois navires Le leader européen de la croisière fluviale, CroisiEurope, a confié la construction de trois navires-hôtels fluviaux au groupement industriel de Loire-Atlantique Neopolia Marine. CroisiEurope a confié la construction de trois navires hôtels fluviaux à Nepolia Marine. CroisiEurope “s’engage sur la construction de trois navires fluviaux en Pays de la Loire afin de lancer son offre de croisières sur la Loire à partir d’avril 2015”, annonce Neopolia, qui regroupe 49 entreprises dans les domaines de la construction de navires en acier et aluminium, de la réparation navale et des services. Le premier de ces trois bateaux, le “Loire Princesse”, est destiné à des croisières entre Nantes et Angers. “En raison des faibles profondeurs de la Loire, un des derniers fleuves sauvage

d’Europe, le navire a été conçu avec une propulsion par roues à aube”. Il fera 90 mètres de long sur 15 mètres de large, sur trois  ponts et pourra accueillir 96  passagers dans ses 48 cabines. Il s’agira du “premier bateau de croisière à cabines sur la Loire”. La coque sera réalisée par la société nazairienne Mecasoud, qui découpera sa première tôle en avril prochain. La livraison est prévue pour avril 2015. Le chantier “STX France, en qualité de partenaire du groupement Neopolia, participera à ce projet par la mise à disposition de ses compétences et de ses infrastructures pour l’assemblage final”. Les deux bateaux suivants, dont la destination de navigation n’est pas encore rendue publique, “seront eux aussi «made in Saint-Nazaire»”. Le groupement Neopolia est soutenu par l’État, la région Pays de la Loire, le département de la Loire-Atlantique, la Communauté de communes de Saint-Nazaire, Nantes-Métropole et la CCI Nantes-Saint-Nazaire.

© CroisiEurope

Christian Lefèvre, directeur général de Bourbon

au dollar. Le taux d’utilisation de la flotte s’est toutefois légèrement replié de 0,9  % par rapport à 2012, en raison du transfert de plusieurs navires entre plusieurs régions du monde. La flotte s’est accrue de 27 navires l’an dernier (+ 5,9 %), pour atteindre 485 unités, alors que le groupe est engagé dans un programme de cessions de navires, qu’il affrète sur une longue durée pour la plupart. Pour 2014, les perspectives restent au beau fixe, soutenues par la stabilité du prix du baril de pétrole qui encourage les investissements en exploration/ production des compagnies pétrolières, et du même coup la demande de services maritimes, même si Bourbon a prévenu que le taux de change euro/ dollar continuerait d’affecter ses résultats.

© Bourbon

Bourbon a enregistré en 2013 un chiffre d’affaires en hausse de 10,5 %. Il attribue cette progression au dynamisme de son activité et de sa flotte. Selon sa direction, les investissements des compagnies pétrolières continueraient à soutenir la demande de navires en 2014.

Grande nouveauté 2015 : croisières sur la Loire, à bord du “Loire Princesse”


Entreprises

6 - Semaine 7 - Février 2014 - l’antenne

Mistral Maritime Services

Un réacteur acheminé vers l’Allemagne Spécialiste du tramping fluvio-maritime, la société Mistral Maritime Services se développe dans le project cargo. Elle vient de réaliser une opération impliquant des colis lourds au départ du port d’Arles. Le 5 février, le port fluvial réacteur à Hambourg, d’où elles d’Arles a vu le chargement de seront acheminées par autocolis pondéreux, des pièces de moteur sur le fleuve Elbe jusqu’au chaudronnerie destinées à un site port d’Aken, à quelque 80 kilopétrolier allemand. L’opération mètres de la raffinerie. MMS a été réalisée par prend en charge la société Mistral et supervise l’enMaritime Services. de l’opé“Une gestion semble Elle consistait en ration, jusqu’à la l’expédition des livraison sur le site du transport éléments constituTotal. de bout en bout” de Cette tifs d’un réacteur sopour la raffinerie de ciété créée en Total à Leuna, près 2000 exerce les acde Leipzig. Les deux colis les tivités d’agent et consignataire et plus importants sont une virole de courtier en affrètement. Elle et un dôme de 7,60 de diamètre, représente plusieurs armateurs pesant respectivement 18 et et plus particulièrement les alle47  tonnes et fabriqués par CMP mands, Rivumare et West-Trade, Arles (Constructions métalliques dont elle exploite les navires sur et préfabrication). Ceux-ci ont l’axe Rhône-Saône par le biais de été chargés sur un navire fluvio- joint-ventures. maritime, qui devait appareiller le Sa flotte disponible comprend lendemain pour Hambourg. treize automoteurs et dix-sept navires fluvio-maritimes (dont Une ligne six pouvant naviguer au-delà régulière d’Arles, jusqu’à Chalons-surMaghreb Saône). “Nous affrétons auprès d’autres armateurs partenaires Avant de toucher le port han- des navires maritimes convenséatique dans une dizaine de jours, tionnels, dont certains sont dotés le “Biesbosch” doit effectuer une de moyens de levage importants”, escale à Casablanca pour y livrer précise Marc Lomuto, le gérant son chargement complémentaire de la société. Le mode fluviode bois de coffrage. Il dé- maritime occupe la majorité de chargera ensuite les pièces du l’activité de l’entreprise, pour

Skytanking

Italie et Espagne notamment). Il assure à l’export le transport de céréales (Italie), de pneus déchiquetés destinés aux fours des cimenteries marocaines et de ferraille (Maroc, Espagne, Italie). Les engrais font partie des marchandises importées. MMS est spécialisé dans le tramping mais la régularité de ses expéditions de bois à destination des pays du Maghreb l’a incité à créer une ligne hebdo-madaire, entre les ports de Chalons,

Villefranche-sur-Saône, Arles et Port-la-Nouvelle et neuf ports au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Ce service génère un trafic d’environ 10.000  tonnes mensuelles. En plus de ces activités, la société se développe dans les domaines du conventionnel et du “project cargo” avec l’acheminement de colis lourds, comme l’a démontré l’opération arlésienne de cette semaine. Franck André

(carburant ou eau utilisée pour lutter contre un incendie). La plateforme aéroportuaire niçoise (plus de 11 millions de passagers) disposera d’une autonomie en kérosène d’une semaine (5.400 m3), contre une journée seulement aujourd’hui (1.800  m3) en fonction du trafic. Deux oléoducs seront construits sous les pistes, afin de relier les cuves à une station de distribution où les camions-citernes s’approvisionneront avant d’aller livrer les avions. Le dépôt sera mis en service en 2016 et 2017.

Le plus gros terminal flottant au monde Le groupe énergétique français GDF Suez a annoncé mercredi 5 février la livraison fin 2016 de ce qui sera le plus gros terminal flottant de stockage et de regazeification de gaz naturel liquéfié (GNL) au monde, en Uruguay. GDF Suez va installer en Uruguay le plus gros terminal flottant de GNL au monde. L’installation du terminal sera réalisée dans le cadre du projet de terminal d’importation de GNL del Plata, développé en partenariat avec l’entreprise japonaise Marubeni pour un coût total de 1,125 milliard de dollars. Il prévoit une capacité de stockage de 263.000 m3, à terme, ainsi qu’une capacité de regazéification de

10 Msm3 (millions de mètres cube standard) par jour, qui pourra être augmentée à 15 Msm3/jour. Il s’agira d’un navire méthanier de 345 mètres de long pour 55 mètres de large, amarré à 4 km au large de la capitale uruguayenne, Montevideo. Il est actuellement en construction sur les chantiers du sud-coréen Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering. Le contrat du projet GNL del Plata, signé le 1er  octobre dernier, prévoit la construction, l’exploitation pour quinze ans puis le transfert de l’ensemble des installations avec l’entreprise Gas Sayago SA. Actuellement, l’Uruguay consomme 300.000 m3 de gaz naturel par jour et reste fortement dépendant des importations. À partir de la mise en service de l’usine, les centrales thermiques à pétrole fonctionneront au gaz, plus économique et moins polluant.

Le kérosène acheminé par la mer Le kérosène, actuellement acheminé des dépôts pétroliers de Puget-sur-Argens (83) et de Fos-sur-Mer (13) par une noria de camions-citernes sur l’A8, pourra, grâce à la situation de ce nouveau dépôt, être acheminé plus tard par la mer. Michel Bovas

© GDF

Le groupe Skytanking, spécialisé en gestion de carburants pour l’aviation (aéroports de Bruxelles, Munich, Athènes, Luxembourg et Chicago), a obtenu de l’aéroport niçois la délégation de service public pour trente ans concernant le nouveau dépôt pétrolier. Il a déposé en janvier le permis de construire du dépôt situé au sud de l’aéroport, côté mer. Il se compose de trois  cuves semi-enterrées, à moins de 2 mètres sous le niveau des pistes dans une sorte de “piscine” à sec. Dispositif qui est destiné à contenir toute fuite de liquide

environ 55  % du total. “Nous faisons du tout-fluvial lorsque le fret ne peut être chargé sur des fluvio-maritimes, par exemple pour des chargement de céréales et de colis lourds à destination de l’Extrême-Orient, explique Marc Lomuto. Dans ce cas, c’est un navire de ligne qui prend le relais à Fos”. Mistral Maritime Services achemine des vracs solides entre l’axe rhodanien et les pays riverains de la Méditerranée (Maroc,

GDF Suez

Un nouveau dépôt pétrolier à Nice Skytanking va construire le nouveau dépôt pétrolier de l’aéroport de Nice. Le groupe belge le finance, le construit et l’exploitera durant trente ans, garantissant à l’aéroport une autonomie d’une semaine en kérosène Jet A1.

© Franck André


l’antenne - Semaine 7 - Février 2014 - 7

Air France-KLM

Le fret baisse de 0,8 % en janvier Air France-KLM a enregistré enregistré sur le continent un trafic passagers en hausse de américain (+  5,7 %) et sur la 3,6 % en janvier, tandis que le zone Afrique/Moyen-Orient fret baisse de 0,8 %. En volume, (+ 4,6 %). Sur le réseau moyenles compagnies du groupe ont courrier (Europe) où le groupe transporté 5,67 milest le plus en diflions de passagers ficultés en raison “L’activité fret de la vive concur(+ 3,8  %) sur le premier mois de s’est effondrée rence des transporl’année. Air Franceteurs à bas coûts, ces dernières le trafic a augKLM, numéro  2 européen en chiffre menté de 3,3  %. années” d’affaires derLe groupe n’a pas rière l’allemand donné le détail Lufthansa, note en outre que la concernant le trafic France. Le recette unitaire au siège kilomètre coefficient de remplissage des offert (RSKO), indicateur de ren- avions sur cette zone a en outre tabilité des compagnies, est “en gagné 4,2 points pour s’établir progression hors changes com- à 71,2  %. Pour l’ensemble des parée à janvier 2013”. lignes, le coefficient de remLe mois dernier, le groupe, plissage s’est élevé à 86,1 % en en restructuration depuis deux janvier. ans, a continué de bénéficier d’une bonne dynamique sur En restructuration son réseau long-courrier où il depuis deux ans mène une stratégie de montée en gamme pour résister à des Dans l’activité fret, qui s’est concurrents tels qu’Emirates effondrée ces dernières années ou Singapore Airlines. Il a été en raison d’une conjoncporté en particulier par le trafic ture économique morose,

Mory Ducros

Air France-KLM publiera ses résultats annuels le 20 février

le trafic a continué de diminuer, mais dans une moindre mesure, enregistrant une baisse de 0,8 %. Le coefficient de remplissage est stable et la recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors

change est en baisse comparée à janvier 2013. Air France-KLM publiera ses résultats annuels le 20 février. Début janvier, il avait annoncé avoir enregistré une croissance de 2,2 % de son trafic passagers en 2013, sou-

tenu par l’Asie et le continent américain. Et il est parvenu à se maintenir en Europe malgré une conjoncture atone. Au total, les compagnies d’Air France-KLM ont transporté 78,4  millions de passagers (+ 1,3 % en volume).

STX France

de retirer son offre, la seule d’envergure parmi les quatre initialement déposées. Au final, l’actionnaire propose de reprendre 2.210 salariés et 50 agences sur 85. Les pourparlers entre Arcole et la CFDT, premier syndicat dans l’entreprise, s’étaient durcis après l’appel lancé lundi 3 février par un petit groupe de salariés “exhortant” la CFDT et la CGT à signer l’accord exigé par Arcole sur le plan social. Une “manipulation” et une “provocation de trop” des cadres de Mory Ducros et Arcole, selon la CFDT. À quelques heures de l’examen de l’offre devant le tribunal de Pontoise, mardi 4 février, le syndicat durcit le ton et refuse de signer. Arcole menace de jeter l’éponge. Mory Ducros frise la liquidation judiciaire immédiate du groupe et le licenciement de tous les salariés. Les discussions continueront jusque dans la salle d’audience, et le patron de la fédération des transports de la CFDT, André Milan, signera finalement luimême cet accord, après le refus du délégué CFDT de Mory Ducros de le faire. Julie Chabanas

Pas de recours de FO contre l’accord de compétitivité Le syndicat FO des chantiers navals STX nous avons limité la casse pour les salariés”, France ne déposera pas de recours contre l’ac- a-t-elle ajouté. cord de compétitivité en négociation qui condiLa direction des chantiers STX France avait tionne l’éventuelle signature de commandes fait valoir que, faute d’un accord de compétitivité, cruciales pour l’avenir des chantiers, a indiqué le conseil d’administration de l’entreprise ne l’auvendredi 7  février toriserait pas – au Nathalie Durandprix demandé par Prinborgne, déléle client  – à s’engué FO des changager sur de noutiers. La décision velles commandes de FO de ne pas cruciales actueldéposer un recours lement en négodevrait permettre, ciation, dont une à l’issue du délai portant sur deux légal de dépôt des paquebots géants recours, la validapour le croisiériste tion de l’accord MSC, client hisde compétitivité torique des chansigné la semaine tiers. “On sait précédente par la qu’en Allemagne CFDT et la CFEet en Italie nos CGC. La CGT a concurrents prinindiqué son intencipaux ont signé tion de déposer un des accords dits recours mais elle de «compétitivité». représente 33  % Maintenant est-ce des salariés et seul que cet accord le dépôt de plusuffira à obtenir sieurs recours de la commande ou syndicats représenest-ce que cette tant, au total, une commande aurait majorité des salaété obtenue sans ça STX emploie à Saint-Nazaire un peu plus de 2.000 salariés riés aurait invalidé ? Nous ne le saul’accord de comrons jamais réelpétitivité. “Nous ne faisons pas opposition à lement”, a ajouté Nathalie Durand-Prinborgne. l’accord de compétitivité puisque nous avons STX France emploie à Saint-Nazaire un peu plus obtenu des avancées”, a expliqué Nathalie de 2.000 salariés et fait travailler, à pleine charge, Durand-Prinborgne. “Nous considérons que quelque 4.000 salariés chez les sous-traitants. © Stx

Feu vert pour la reprise par Arcole Épilogue de semaines de tensions et d’incertitudes, l’offre de reprise du transporteur Mory Ducros par son actionnaire principal Arcole Industries, qui entend conserver moins de la moitié des effectifs, a été validée jeudi 6 février par le tribunal de commerce de Pontoise. “Le tribunal a arrêté le plan de cession de Mory Ducros” au profit de l’offre présentée par Arcole Industries, a déclaré le président du tribunal, Gérard Maury, à l’issue du délibéré. L’entreprise Mory Ducros, placée en redressement judiciaire fin novembre, compte 5.000 salariés. De son activité dépendent en outre 2.000 emplois en sous-traitance ou intérim. La nouvelle société, dont Arcole est l’actionnaire majoritaire, est en cours de constitution, a précisé Gérard Maury. La faillite de Mory Ducros, le 26 novembre, est l’une des plus lourdes socialement en France depuis celle du fabricant de petit électroménager Moulinex en 2001. Dans ce contexte, les conditions de la reprise ont fait l’objet d’intenses négociations autour du plan social prévu par Arcole, qui a plusieurs fois menacé

© Air France

Le trafic passagers d’Air France-KLM s’est inscrit en hausse de 3,6 % en janvier, a annoncé vendredi 7 février le groupe franco-néerlandais, qui note “le fort effet de la restructuration” engagée pour redresser ses activités moyen-courrier.


International

8 - Semaine 7 - Février 2014 - l’antenne

Panama

Le président s’en prend à l’ex-administrateur du canal Le président du Panama s’en prend à l’ex-administrateur du canal. “Je crois qu’Alberto Aleman est largement responsable de ce qui est arrivé”, a déclaré Ricardo Martinelli. “Il se fait discret, mais il devrait donner des explications et se montrer” parce qu’il “a beaucoup à dire à ce sujet” et “de nombreuses personnes l’accusent d’être responsable de ce fiasco”, a ajouté le président panaméen. Une estimation bien inférieure Alberto Aleman Zubieta était l’administrateur du canal en 2009, lorsque le contrat des travaux d’élargissement du canal, estimé à 3,2 milliards de dollars (2,36 milliards d’euros), avait été

attribué au consortium Groupe uni pour le canal (GUPC), dirigé par le constructeur espagnol Sacyr. À l’époque, ce consortium, comprenant également l’italien Salini Impregilo, le belge Jan De Nul et le panaméen Constructora Urbana, avait présenté une estimation du coût des travaux bien inférieure à ses concurrents. Mais aujourd’hui, il a suspendu ses travaux faute d’accord avec l’Autorité du canal de Panama (ACP) sur un surcoût estimé par le GUPC à 1,2 milliard d’euros et dû selon le consortium à des problèmes géologiques imprévus sur le chantier. Pour le président panaméen, ce conflit était prévisible, sachant notamment qu’à l’époque “Sacyr rencontrait des difficultés financières” après l’éclatement de la bulle

Zambie-Angola

© GUPC

Le président panaméen, Ricardo Martinelli, a jugé lundi 10 février l’ancien administrateur du canal de Panama “responsable” de la crise entre l’autorité de la voie interocéanique et le consortium chargé des travaux d’élargissement qui a causé la paralysie des travaux.

immobilière en Europe en 2008. Après seize années passées à la tête de l’ACP, Alberto Aleman avait passé la main à Jorge Quijano en 2012. Ce projet pharaonique, l’un des plus gros chantiers de génie

civil au monde, devait selon le calendrier initial être achevé l’an prochain. Mais le contentieux qui oppose les parties depuis fin novembre pourrait, selon le GUPC, retarder de cinq ans l’aboutissement des travaux. Vendredi

7  février, Jorge Quijano a toutefois assuré qu’il y a une “possibilité” d’arriver à un compromis avec le consortium grâce à une proposition de l’ACP qui devrait selon lui “permettre de rendre viable la poursuite du projet”.

Une liaison ferroviaire directe

Grindrod a signé un accord pour une liaison ferroviaire directe Zambie-Angola. Grindrod a été chargé par la Northwest Rail Company (NRW) de construire et exploiter une ligne de 590 km reliant Chingola (nord-est) à la frontière angolaise, qui longera la frontière de la République démocratique du Congo (RDC). Une première phase de 290 km doit d’abord relier des mines de fer et de cuivre au réseau zambien, et

une seconde fera ensuite la jonction avec la ligne angolaise de Benguela, qui conduit au port de Lobito sur l’océan Atlantique. L’investissement total est estimé à 989 millions de dollars, selon Grindrod. Les travaux de la phase 1 pourraient commencer dès cette année si le plan de financement est approuvé, indique le groupe sud-africain, qui ne donne pas de date d’ouverture. La future voie ferrée doit ouvrir vers l’ouest la Zambie, un pays enclavé, facilitant ses exportations de minéraux – notamment le cuivre – et ses importations de pétrole angolais, ajoute-t-il. “Nous croyons que la création d’un corridor Atlantique vers l’Afrique centrale via le port angolais de Lobito a un grand potentiel”, a noté Dave Rennie, directeur général de la division Fret de Grindrod.

Petite annonce La Société GONDRAND, recherche

un/une Commercial(e) ou technico-commercial(e) Poste basé à Vitrolles - Anglais bon niveau - Expérience souhaitée Connaissance du maritime indispensable - Rémunération selon profil Merci d'adresser CV + LM par email : audrey.allard@gondrand.fr

Maroc

Trafic conteneurisé en hausse de 40 % à Tanger-Med Le port de Tanger-Med, devenu un des fleurons de l’économie marocaine, a connu un fort accroissement de ses activités en 2013, avec notamment une hausse de 40 % du trafic de conteneurs. À Tanger-Med en 2013, le tonnage de marchandises réalisé a atteint 34,9 millions de tonnes, soit une augmentation sur un an de 39 %. Quant au trafic conteneurs, il a atteint 2,5 millions d’EVP (+  40  %). Le trafic de voitures neuves, dopé par la montée en puissance de l’usine géante de Renault dans la région, a vu son activité augmenter de 81 %, avec 181.500 véhicules manutentionnés, dont plus de la moitié en provenance du site du groupe français. Ce secteur devrait connaître un nouveau bond en 2014, Renault ayant inauguré à l’automne dernier la phase II de son usine low-cost de Tanger-Meloussa, qui doit lui permettre de devenir le plus important site en

Afrique avec plus de 300.000 véhicules produits chaque année. La croissance du trafic routier (700.000 véhicules) et passagers (2,15 millions) à Tanger-Med a en revanche été plus modérée (respectivement + 3 % et +  2  %). Inaugurée en 2007 pour un coût initial de 3,5  milliards d’euros, la plateforme de Tanger-Med bénéficie de sa situation géographique, sur le détroit de Gibraltar, l’une des trois voies maritimes les plus fréquentées au monde (plus de 100.000 navires par an, 20 % du trafic mondial). Elle profite également de la présence à proximité immédiate de zones franches, dont “Tanger Free zone”. Alors que l’infrastructure actuelle peut permettre de traiter jusqu’à 3  millions de conteneurs par an, une seconde phase (Tanger-Med  II) du projet doit permettre de porter cette capacité à 8 millions. Tanger-Med est en concurrence directe avec le port espagnol d’Algésiras, situé à quelques dizaines de kilomètres, sur la rive Nord du Détroit. © TMPA

Le groupe de logistique sud-africain Grindrod a été chargé de construire une nouvelle ligne de chemin de fer reliant la “Ceinture de cuivre” zambienne à la frontière angolaise, ce qui facilitera le désenclavement du pays.


Prévisions de départs

l’antenne - Semaine 7 - Février 2014 - 9

Marseille

M

TRANSCAUSSE

 

Corse et Sardaigne

Messagerie / Lots complets Express

CORSE

Réservations Fret Marseille Tél. : 04 91 99 45 91 Fax : 04 91 99 45 96

DÉPARTS QUOTIDIENS ALLER-RETOUR Marseille-Ajaccio Marseille-Bastia Marseille-Propriano Marseille-Porto Torres

GIROLATA PIANA KALLISTE KALLISTE

Livraison tous points

Départs quotidiens ––––––––

Tél. 04.91.13.14.52 Fax: 04.91.91.16.50

www.lameridionale.fr

Le monde à votre portée

GROUPAGE TUNISIE

Départ hebdomadaire TUNIS/SFAX tous les mercredis TOUS TYPE DE MARCHANDISE CONTENEURISABLE (Dangereux accepté suivant classe)

Tél. 04 91 13 27 07 ou 04 91 13 27 02 e-mail : g.pomares@sagactl.com ; a.accorsi@sagactl.com

M MAROC Service hebdomadaire DIRECT conteneurs (FCL)

MARSEILLE - CASABLANCA IMPORT / EXPORT

Réception Poste 157 _____________

Depuis FOS hebdomadaire ALGER port sec ORAN - SOUSSE Réception EUROFOS

ARKASFRANCE/SMI

21 Février

OCEAN LORD....................................................................

21 Février

HANSALAND......................................................................

22 Février

TEBESSA ..........................................................................

21 Février

BEJAIA

MOSTAGANEM - oran Réception : SOCOMA Poste 44

MAROC - TUNISIE - ALGÉRIE Départs hebdomadaires de Marseille, Lyon et Paris –––—————––

Tél. : 04.91.13.15.37 / 38 Fax : 04.91.90.54.29

e-mail : sales@arkasfrance.fr

MARCIANA ........................................................................

SKIKDA

Lots complets / Groupages

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

Roulant / Conventionnel / Conteneurs ALGER

TRANSCAUSSE

AU DÉPART DE SÈTE Service Fret direct en 40 heures

2 départs par semaine en Ro/Ro

Depuis SÈTE sur TANGER et NADOR Cotations et réservations :

Burger-Féron

––––––––––––– 52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 MARSEILLE Tél.: 04.91.14.27.80 - Fax: 04.91.56.65.05/06 www.agent-maritime-marseille.com

louis.topenot@burgerferon.com - Tél. 04 91 39 93 66

– SFC –

Groupage export au départ de Marseille

ALGER - CASABLANCA - TUNIS Départ hebdomadaire en conteneur de groupage Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

Marseille / Al Khoms (Libye) Conteneur / Roro Conventionnel SFC - Tel : 04.91.39.93.60. Email : booking@mar.sfc-fr.com


Prévisions de départs du port de Marseille

10 - Semaine 7 - Février 2014 - l’antenne

Groupages export au départ de Marseille-Fos

Oman - Dubai - P.S. Qaboos - Abu Dhabi Doha - Koweit - Bahrein - Sharjah - Qatar Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

GRIMALDI LINES

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

Service direct Méditerranée - Afrique de l’Ouest Matériel roulant - Project cargo - Conteneurs Départs tous les 18 jours de Marseille pour :

www.cargo-lines.com

Casablanca - Dakar - Lagos Cotonou - Lomé - Abidjan

et en transbordement via Dakar pour :

Banjoul - Conakry - Freetown - Monrovia - Tema - Takoradi Douala - Pointe Noire - Libreville - Boma - Louanda ———————————

Grimaldi Acl France Agencies

Europe Building - Quay de L’Europe - 76051 Le Havre Cedex email : David.Giboudeau@grimaldi-france.fr - Tel. : + 33 2 35 25 90 30

LE HAVRE

RORO AFRICA LINE SERVICE DIRECT sans transbordement

En dix jours de Marseille et Sète à destination de

LOMÉ - COTONOU

Tout type de matériel roulant Conventionnel et dangereux nous consulter

MAESTRO UNIVERSE . ...............................................................

13 Février

Agent Général : GROUPE NAVITRANS 52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 Marseille - Tél. 04 91 84 13 14 Agence Marseille : ACI - Tél. 04 91 84 13 19

Agence Sète : Navitrans Méditerranée - Tél. 04 67 48 62 20

CONSORTIUM HISPANIA LINES

Service Conteneur

Au départ de FOS et MARSEILLE BATA - MALABO - LAS PALMAS

MAESTRO UNIVERSE.......... —–––––––––––

13 Fév.

A C I

Tél 04 95 04 32 86 • Fax 04 95 04 32 87

Depuis FOS hebdo Conteneurs

Dakar abidjan tema Lagos Libreville Mauritanie Réception SEAYARD

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

Med

MARSEILLE-FOS / NOVOROSSIYSK SOTCHI - VLADIVOSTOCK Départs hebdomadaires Russie + réexpedition Cotations et réservations

louis.topenot@burgerferon.com Tél. : 33.4.91.39.96.66

Toute l’année, les départs pour plus de 200 ports dans le Monde.

Armateurs/Consignataires

Société ACL FRANCE AGENA AGENCES MARITIMES ASSOCIEES ALIANCA FRANCE ALLIANCE EUROPE APL FRANCE ATL LINES BURGER FERON CFT (CIE FLUVIALE DE TRANSPORT) CHINA SHIPPING FRANCE CLB LINER CMA-CGM COLIN OLIVIER COSCON FRANCE CURRIE SAS DELMAS LE HAVRE EUROPEAN CONTAINERS SERVICES EVERGREEN SHIP. AGENCY (France SA) FAUVEDER FERON CLEBSATEL GRIMALDI LINES HAMBURG SUD FRANCE HANJIN SHIPPING HAPAG LLOYD HMM HOEGH AUTOLINERS HUMANN & TACONET ISAMAR (Ibesnar Sagemar) K LINE LD LINES LOGISEINE MAERSK LINE MARFRET MOL EUROPE BV MSC FRANCE NAVITAINER NECOTRANS NILEDUTCH NYK LINE OOCL RSC (RIVER SHUTTLE CONTAINERS) SAFMARINE SAGMAR SCAMAR Division Herfurth Shipping SEA INVEST SHIPPING AGENCY SHGT SHIPPING AGENCY SERVICE STE FRANCAISE DE CONSIGNATION TOS (Trans Ocean Shipping) UIM SM UMA FRANCE UNITED ARAB AGENCIES WATSON BROWN WORMS SERVICES MARITIMES ZIM FRANCE

Téléphone 02.35.25.90.30 02.35.19.72.72 02.35.19.83.00 02.35.19.62.40 02.35.20.53.53 02.32.74.89.30 02.35.42.26.91 02.32.74.86.20 02.35.53.50.05 02.32.74.04.90 02.35.19.73.40 02.32.74.16.00 02.35.21.11.22 02.32.92.59.59 02.32.74.35.35 02.32.74.10.00 02.32.92.52.90 02.32.74.50.60 02.35.19.34.84 02.35.25.57.28 02.35.25.90.20 02.35.19.23.00 02.35.19.86.46 02.32.74.53.00 02.35.19.70.62 02.35.53.03.43 02.35.19.39.91 02.35.19.85.00 02.35.19.30.00 02.35.19.78.77 02.35.53.50.80 02.32.74.25.50 02.35.21.88.60 02.32.74.24.00 02.32.74.68.00 02.35.24.16.66 02.35.19.81.00 02.77.67.50.01 02.32.74.54.00 02.35.19.59.00 04.88.91.75.03 02.35.53.52.00 02.35.22.81.30 02.35.19.66.50 02.35.53.51.30 02.32.74.24.89 02.35.19.17.80 02.35.25.57.00 02.35.19.73.93 02.35.19.51.51 02.32.72.72.20 02.35.19.83.17 02.35.19.83.17 02.35.19.51.51 02.32.74.95.22

Fax 02.35.25.90.47 02.35.21.42.34 02.35.19.83.13 02.35.19.62.49 02.35.20.53.86 02.32.74.89.79 02.35.21.31.35 02.35.19.83.13 02.35.24.00.52 02.32.74.04.99 02 35 19 73 41 02.35.53.18.98 02.35.41.74.89 02.35.43.64.65 02.32.74.35.29 02.32.74.10.10 02.32.92.52.98 02.35.53.38.57 02.35.19.34.94 02.35.53.05.84 02.35.25.90.46 02.35.19.90.95 02.35.22.85.79 02.32.74.52.83 02.35.19.70.92 02.35.53.02.91 02.35.19.39.92 02.35.19.85.01 02.35.19.62.52 02.35.19.78.93 02.35.25.34.46 02.35.53.84.33 02.35.21.88.79 02.35.41.14.41 02.32.74.68.10 02.35.53.29.96 02.35.22.62.14 02.32.74.53.99 02.35.21.56.79 04.88.91.75.15 02.35.53.52.48 02.35.22.44.65 02.35.19.66.69 02.35.53.53.71 02.35.21.38.15 02.35.19.17.81 02.35.24.34.56 02.35.19.73.99 02.35.19.51.82 02.32.72.72.21 02.35.19.83.13 02.35.19.83.13 02.35.19.51.82 02.32.74.95.23

Site Internet www.aclcargo.com www.agena.fr www.alianca.com.br www.alliance-europe.fr www.apl.com www.atlines.com www.cft.fr www.chinashipping.fr www.yml.com.tw www.cma-cgm.com www.coscon-france.fr www.delmas.com www.ecs.be www.evergreen-line.com www.fauveder.com www.sealogis.com www.hamburgsud.com www.hanjin.com www.hapag-lloyd.com www.hmm21.com www.hoegh.com www.humann-taconet.fr www.isamar.fr www.klineurope.com www.ldlines.fr www.logiseine.com www.maerskline.com www.marfret.fr www.molpower.com www.mscgva.com www.niledutch.com www.nykline.com www.oocl.com www.rsc.fr www.safmarine.com www.scamar-france.com www.sea-invest-sa.com www.shgt.fr www.sas-shipping.com www.sealogis.com www.uim.marine.free.fr www.uasc.net www.uasc.net www.royalburgergroup.com www.worms-sm.com www.zim.com


Prévisions de départs du port de Marseille

Groupage direct Hebdo Depuis Marseille / Fos sur

RICKMERS GROUP

Lignes Régulières Tour du Monde et Inde/Moyen Orient

Israel - Chypre Asie - Moyen Orient

Transport de marchandises conventionnelles, projets et colis lourds Départ des ports d’Anvers / Hambourg / Gènes ou autres ports en route si aliments suffisants

EUROPE TO SOUTH EAST ASIA / FAR EAST

EUROPE TO MIDDLE EAST / INDIA

Rickmers Hamburg ......... 20 Fév. Rickmers SINGAPORE ...... 24 Fév.

Rickmers Mumbai ............. 21 Fév. Rickmers NEW ORLEANS . 15 Mars

l’antenne - Semaine 7 - Février 2014 - 11

et bien plus encore !!

Tél. 04 91 39 93 58 - marseille@tcclogistics.com

EVERGREEN LINE www.evergreen-line.com

Elena Lazareva

LE PIRÉE - GEMLIK DERINCE

NEPTUNE THELESIS............. NEPTUNE KEFALONIA..........

15 Fév. 18 Fév.

O.T.M.

10, place de la Joliette 13002 MARSEILLE Tél.: 04.91.91.04.04 Téléfax: 04.91.91.46.56 e-mail : otm@otm.fr

AMARSUD / GRIMALDI

T +33 (0) 1 55 81 09 30 elazareva@marmedsafr.marmedsa.com

Départs de MARSEILLE/FOS

Roulant - Projets - Conventionnel

Service hebdomadaire DIRECT au départ de FOS

Service hebdomadaire direct vers la Turquie

GEMLIK - DERINCE - YENIKOY En transbordement via SALERNE :

SERVICE MD2 : Ningbo - Shanghai - Xiamen - Kaohsiung - Yantian

Palerme - Malte - Tunis - Tartous - Le Pirée Beyrouth - Lattaquié - Al Khoms - Alexandrie

Singapour - Port Said - Ashdod

YM ULTIMATE 043E..................................................... 13 Février HONOLULU BRIDGE 010E ........................................ 19 Février YM UTOPIA 035E . ...................................................... 26 Février HONG KONG BRIDGE 026E....................................... 6 Mars Réception Seayard FOSRéception Seayard FOS

GRANDE PORTOGALLO . ............................................... GRANDE ANVERSA ........................................................ Réception à FOS : Darse 3 - Nicolas Frères –––––––

PARIS : 01 58 58 02 32/40 LE HAVRE : 02 32 74 50 52/54

13 Février 18 Février

Service hebdomadaire depuis FOS

GRÈCE - TURQUIE - LIBAN ÉGYPTE - SYRIE - CANARIES MER NOIRE - LIBYE _____________

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

17 A, Av. Robert Schuman - 13002 Marseille Tél. : 04.91.15.44.00 - Fax : 04.91.56.09.10

BORCHARD LINES Ltd

Groupages export au départ de Marseille-Fos

Marseille

––––––

IMPORT ASIE / EXPORT ASIE & sous continent Indien

MARSEILLE : 04 96 17 17 72/91 LYON : 04 72 61 19 91

Au départ de

Pour fret et réservations :

Marmedsa Paris : salesparis@marmedsafr.marmedsa.com Hervé Moigne Tél. +33 (0) 1 55 81 09 30 Mob. +33 (0) 6 10 65 38 30 hmoigne@marmedsafr.marmedsa.com

Service hebdomadaire Matériels roulant uniquement

SERVICE

Singapour - Hong Kong - Keelung - Busan Jakarta - Bangkok - Manille Tokyo - Osaka - Yokohama - Kobe - Australie

DIRECT

Full Containers 20'/40' au départ de MARSEILLE

Bosphorus Service

Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

K-WAVE................................... 18 Fév. KATHERINE BORCHARD....... 27 Fév.

LE PIRÉE.................... AMBARLI.................... GEBZE YILPORT....... IZMIR...........................

4 5 6 7

jours jours jours jours

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

West Mediterranean Service

JOANNA BORCHARD.......... SARA BORCHARD...............

Limassol.................. Ashdod..................... Haïfa.......................... Alexandrie............. Mersin......................

5 6 7 8 9

(transbordement Haïfa)

Les EUROS de l’ESPOIR®

18 Fév. 25 Fév.

jours jours jours jours jours

MARMEDSA MARSEILLE 59, av. André Roussin - BP 106 - 13321 MARSEILLE Cedex 16 Tél. 04 96 17 17 12 / 32 / 09 / 37 — Fax 04 91 09 38 22

www.cargo-lines.com

Les entreprises contre le CANCER

––––––––––––––––––––––

GEFLUC

Groupages export au départ de Marseille-Fos

Beyrouth - Alexandrie - Ashdod - Haïfa Le Pirée - Limassol - Lattaquié

Marseille : Tél. 04 91 12 94 00 - Fax 04 91 58 62 57 Lyon : Tél. 04 72 79 12 34 - Fax 04 72 79 12 30

30, rue Montgrand 13006 MARSEILLE Téléphone 04.91.33.00.67 Chèque bancaire ou postal

–––––––––––––––––––––––––– S'adresse aux Entreprises, Commerçants, Artisans, et à leur personnel

––––––––––

Nous désirons participer à l'Action des

“EUROS DE L'ESPOIR”, ci-joint:

B’LADING CLUB L'amicale des professionnels du shipping marseillais Retrouvez-nous sur notre site :

www.bladingclub-marseille.com

l’antenne

SMECI au capital de 102.300 euros R.C. 448 889 395 00037 Siège social : 32, av. André-Roussin BP 36 - 13321 Marseille Cedex 16 sarl

ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Dépôt Légal : 10 Avril 2006 Gérant : Jacques RICCOBONO ———— Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97

Site internet : www.lantenne.com

Publicité : Directeur commercial : F. Revenaz 04.91.13.71.60 Normandie : F. Papion : 06.21.88.97.42 Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 Abonnement : 04.91.13.71.62 Rédaction : V. Grunchec : redaction@lantenne.com f.andre@lantenne.com v.calabrese@lantenne.com

15,25  (minimum)

représentant notre cotisation pour un an.

NOM ........................................................ ................................................................... ADRESSE .............................................

ABONNEMENT FRANCE : Un an ……… 330,00 euros

...................................................................

Cette publication peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle continue

...................................................................

——————

...................................................................


12 - Semaine 7 - Février 2014 - l’antenne

Rouen

Services Maritimes

ROUEN RADICATEL FINLANDE – RUSSIE

ROUEN-CASABLANCA Service conteneur hebdomadaire direct 4 Jours maroc@promaritime.fr

Nouveau service RO-RO & conventionnel direct sur St Petersbourg

Service conteneur : 20’ / 40’ / 45’ (dry, pallet-wide, high cube, flat) Service conventionnel : colis lourds, matériel roulant, yachts

finlande@promaritime.fr

Une desserte des pays côtiers et de l’hinterland de l’Afrique

Service RoRo et conventionnel depuis Rouen

Dakar, Abidjan, Tema, Lagos roro-afrique@promaritime.fr

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

au départ de Rouen Destinations côtières :

NOUAKCHOTT - DAKAR - ABIDJAN - CONAKRY - TÉMA LOME - COTONOU - LAGOS - DOUALA - LIBREVILLE PORT GENTIL - POINTE NOIRE - MOMBASA Destinations enclavées : NIAMEY - BAMAKO OUAGADOUGOU - BANGUI - N’DJAMENA - KINSHASA Contact : uro@tsl-nvocc.com - Tél. : 02.32.18.83.60

www.tsl-nvocc.com

Une maitrise de bout en bout avec le réseau du groupe Bolloré

Dunkerque   Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

© Dunkerque Port

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

North West Europe

DUNKERQUE / ST-PETERSBOURG + reéxpédition RUSSIE Départ hebdomadaire Service direct Cotations et réservations

booking@dkk.sealogis.fr Tél. : 33.3.28.58.05.63

© Dunkerque Port

Services Maritimes


l’antenne - Semaine 7 - Février 2014 - 13

Le Havre

Services Maritimes

4

3 Afrique Occidentale et Equatoriale

Afrique du Sud et de l’Est Services Directs Hebdomadaires

AFRIQUE DU SUD

http://www.niledutch.com

Capetown - Durban Port Elisabeth - East London

SERVICE WEST AFRICA EXPRESS DIRECT : ABIDJAN - POINTE NOIRE LUANDA - LOBITO - NAMIBE Transbordement via Pointe Noire : LIBREVILLE - Douala - Matadi Bata - Malabo - APAPA

Chine - Japon - Australie Thaïlande - Vietnam- Indonésie

NILEDUTCH GAZELLE.............. 20 Fév. NILEDUTCH CAPE TOWN........ 27 Fév. NILEDUTCH GUANGZHOU... 5 Mars

LE HAVRE Tél. : 02.32.74.24.00 Fax: 02.35.41.14.41

ASIE

––––––––

Réexpédition possible depuis Pointe Noire sur Cabinda (Angola), Boma (RDC), Soyo (Angola)

MOL (EUROPE) BV

France

NileDutch France S.A.S. Espace Caillard - 3, rue Louis Eudier 76600 Le Havre Bertrand DEMARE 02.77.67.50.01 Nathalie LEVEEL 02.77.67.50.03 sales.leh@niledutch.com

5

Amérique du Nord

9

Moyen-Orient

10 ExtrêmeOrient

Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

www.cargo-lines.com Certificat AEO n°FR00000335 Simplifications douanières/ Sécurité et sûreté

EVERGREEN LINE www.evergreen-line.com

SERVICE HEBDOMADAIRE DIRECT

www.cargo-lines.com

SERVICE CES

SERVICE RORO Europe - Middle East (EME SERVICE) 2 SAILINGS PER MONTH Europe - ASIA (ESEA SERVICE) 2 SAILINGS PER MONTH Europe - USA & SOUTH AMERICA WEST COAST (RTW SERVICE) 3 SAILINGS PER MONTH

Groupage direct Hebdo Depuis Le Havre sur

USA - Argentine - Asie Moyen Orient - Liban et bien plus encore !!

Tél. 02 35 25 57 45 - sales@tcclogistics.com

RAMP : 150WT MAX HEIGHT : 6,30 m

EVERGREEN LINE www.evergreen-line.com

Prins Boudewijnlaan 43 B-2650 Edegem, Belgium Phone : +32(0)3 451.09.14

SERVICE HEBDOMADAIRE DIRECT

pierre.delatre@ne.nykline.com

IMPORT / EXPORT SERVICE TAE

17 Fév. 1er Mars

Réexpéditions ports secondaires et villes intérieures —————

PARIS : Tél. : 01.58.58.02.38/07 21 LE HAVRE : Tél. : 02.32.74.52.39/54 STRASBOURG : Tél. : 03.88.55.96.40 MARSEILLE : Tél. : 04.96.17.17.87/93 LYON : Tél. : 04.72.61.19.91

6

EXPORT : AU DÉPART DU HAVRE Piraeus - Jeddah - Tanjung Pelepas Kaohsiung - Ningbo - Shanghai Taipei - HongKong - Shekou

+ Réexpéditions

- sur la Méditerranée Orientale et la Mer Noire - via le Piraeus - sur l’Afrique de l’Ouest ( NE6 ) - via Algeciras

- sur l’Afrique de l’Est - via Colombo / Tanjung Pelepas __________ PARIS :

LE HAVRE :

Tél. : 02.32.74.50.50

MARSEILLE :

Tél. : 04.96.17.17.70 Tél. : 04.72.61.19.91

14 Mer du Nord / Baltique LE HAVRE/ST PETERSBOURG & ARKHANGELSK + REEX RUSSIE/C.E.I. (CNTR DRY & REEFER/CONV) ARKHANGELSK LINES

Antilles / Amérique Centrale

Tél. : 01.58.58.02.22

STRASBOURG : Tél. : 03.88.55.96.40 LYON :

NEW YORK – NORFOLK CHARLESTON COSCO NAGOYA.................. SANTA PAOLA.......................

IMPORT : LE HAVRE, 1er PORT touché Kaohsiung - Ningbo - Shanghai - Taipei HongKong - Shekou - Tanjung Pelepas Piraeus - Algeciras LE HAVRE

AGENT GÉNÉRAL : LE HAVRE : 02 35 22 81 30 FAX : 02 35 22 44 65 saglehavre@wanadoo.fr PARIS : 01 44 09 47 09 - Fax : 01 40 55 05 66 sagparis@sagmar.com

a

LA RUSSIE ORIENTALE (Vostochniy, Vladivostok, Korsakov, Petropavlovsk-Kamchatskiy, Magadan)

AU DÉPART DU HAVRE AVEC

North West Europe départ hebdomadaire Cotations et réservations

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

  Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

didier.claudepierre@lhv.feron.fr Tél. : 33.3.35.25.88.22 eric.andraud@feron.fr Tél. : 33.3.35.25.57.35


14 - Semaine 7 - Février 2014

Justice Mitsui OSK Lines (Mol) a assigné en justice les chantiers Mitsubishi Heavy Industries (MHI) d’où est sorti le “Mol Comfort”, ce porteconteneurs qui s’est brisé en deux en juin 2013 dans l’océan Indien, révèle le quotidien britannique “Llyod’s List”. L’information, relayée vendredi 7 février par l’hebdomadaire “Le  Marin” (Ouest-France), fait état d’une procédure en justice devant un tribunal de Tokyo. L’armateur japonais chercherait à se faire indemniser pour la perte du navire et les travaux réalisés à bord des six navires jumeaux de celui-ci dans la foulée de l’accident, afin de renforcer leur coque, indique le “Lloyd’s List”.

Carnet noir Georges Muracciole est décédé à l’âge de 86 ans le 27 janvier 2014. Une cérémonie religieuse s’est tenue le 1er février en l’église de Bouc-Bel-Air (13) suivie d’une inhumation au cimetière de la même commune. Georges Muracciole avait démarré sa carrière à Marseille au Comptoir général des transports maritimes, une entreprise créée par M. Vincensini qui opérait une ligne sur l’Algérie. Il a occupé le plus clair de sa carrière dans la Cité phocéenne à la tête de la Franco-Suisse de navigation maritime, une société qui représentait les intérêts de l’armateur suisse Keller. Il avait notamment commercialisé les services Nautilus Line.

❇ Hans Jakob Kruse, l’ancien PDG de Hapag-Lloyd, est mort à Hambourg le 4 février à l’âge de 84 ans. Il avait dirigé la compagnie allemande durant deux décennies, de 1973 à 1993. Avec une formation d’agent maritime, il avait commencé sa carrière en 1964 comme représentant de Hapag et Norddeutscher Lloyd en Australie, avant d’être l’un des artisans de la fusion entre les deux compagnies en 1970. Sous sa direction, HapagLloyd est devenu l’un des principaux armateurs de ligne régulière au monde et a développé son activité tourisme, notamment avec une compagnie aérienne charter. Dans les années 70, Hans Jakob Kruse a créé et dirigé l’International Council of Containership Operators (ICCO), plus connu sous le nom de “Box Club”. Après sa retraite, il a siégé au Conseil de surveillance puis du Comité consultatif du groupe Hapag-Lloyd.

Anglet Le carburant du “Luno” récupéré en totalité Le pompage du carburant du “Luno”, navire conventionnel espagnol échoué depuis le 5 février à Anglet, s’est achevé avec succès samedi 8 février, écartant un risque de pollution de la Côte basque. Profitant des faibles coefficients de marées dans la matinée, les experts de la société néerlandaise Smit Salvage, spécialisée dans la gestion de navires en difficulté, épaulés par des techniciens du Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution (Ceppol) de la Marine nationale, avaient démarré les opérations dès 10  h  40. À 17 h 10, plus de six heures après, le pompage touchait à sa fin, alors que le vent avait recommencé à souffler sur le littoral du Pays basque, provoquant une forte houle. “L’opération de pompage s’est terminée avec succès, 72 heures après le naufrage”, a déclaré le souspréfet de Bayonne, Patrick Dallennes. “Tout risque de pollution est écarté”, a-t-il ajouté. Selon le sous-préfet, “entre 85 et 90 m3 de carburant” mélangés avec un peu d’eau de mer, ont été pompés puis

transférés vers des camions-citernes, ainsi que tous les produits détergents qui se trouvaient dans les cuves de la coque avant, échouée sur la plage de La Barre depuis le naufrage. Initialement prévue en début d’après-midi, l’opération avait finalement été avancée dans la matinée en raison des bonnes conditions de la mer, malgré la marée haute. “Il n’y avait pas beaucoup de houle et le bateau était stable”, avait précisé le sous-préfet. Une première tentative vendredi 7 février avait été reportée en raison des difficultés d’accès sécurisé au réservoir de la coque avant. C’est dans cette partie du navire, qui s’était scindé en trois parties après son naufrage spectaculaire à l’entrée du port de Bayonne, que se trouvaient l’essentiel du carburant du navire. Vingt tonnes, situées dans une cuve dans la partie arrière du cargo, se sont dispersées en mer depuis l’échouage en raison de la houle.

Colette Larraburu

Frets maritimes Vracs secs stables en l’absence des Chinois Les vracs secs se sont stabilisés la semaine dernière, l’activité étant réduite au minimum en pleine vacances liées au Nouvel An chinois, tandis que les frets pétroliers divergeaient. Le Baltic Dry Index (BDI) a fini vendredi 7 février à 1.091 points. Le Baltic Capesize Index (BCI) a terminé la semaine à 1.588 points. Le Baltic Panamax Index (BPI) a terminé à 1.304 points vendredi 7 février. “Les vacances du Nouvel An chinois ont porté les échanges à un minimum” la semaine dernière, ont expliqué les experts du courtier maritime Fearnelys. Les opérateurs chinois étaient en effet absents la semaine dernière, en raison des vacances suivant la célébration du Nouvel An chinois, fêté vendredi 31  janvier. Or la Chine est un acteur majeur des échanges de matières premières, étant le premier consommateur mondial de charbon, de minerai de fer et des principaux métaux de base. “La plupart des propriétaires de navires attendent simplement que la Chine revienne sur le marché après les vacances du Nouvel An, avec l’espoir qu’une meilleure demande absorbe l’excès de tonnage”, ont détaillé les analystes du courtier maritime Braemar Seascope. De leur côté, les frets pétroliers ont divergé la semaine dernière, les prix pour l’acheminement de pétrole brut continuant de reculer, tandis que les tarifs de transport de produits distillés poursuivaient leur stabilisation. L’indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) a ainsi fini à 853 points vendredi 7 février. “Le marché des VLCC peut seulement être décrit comme très volatil. Les tarifs grimpent et plongent en l’espace de quelques semaines, le moral des opérateurs changeant très rapidement”, a-t-on estimé chez Fearnleys. Après avoir atteint un plus haut depuis fin 2008 mi-janvier, le BDTI n’a cessé de reculer, récemment à cause d’une demande plus faible, selon Fearnleys. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a terminé à 606 points vendredi 7 février.

Le plus gros paquebot du monde fera 22 escales à Marseille à partir du mois de mai 2015. Son armateur, Royal Caribbean International a décidé de déployer l’“Allure of the Seas” sur l’une de ses lignes méditerranéennes à compter de la saison prochaine. La tête de cette ligne sera Barcelone. Outre Marseille, les autres ports desservis seront Palma de Majorque, La Spezia, Rome-Civitavecchia et Naples-Capri. L’“Allure of the Seas” partage avec son sistership “Oasis of the Seas” le titre de plus grand paquebot du monde, avec ses 225.282 tonneaux de jauge brute, son port en lourd de 19.750 tonnes et ses 360 mètres de long pour 60 mètres

© Royal Caribbean

Le plus gros paquebot du monde à Marseille

de large. Ce navire monumental possède une capacité de 6.300 passagers et 2.384 membres d’équipage. Il propose des services et installations hors norme,

avec notamment ses 21 piscines, son parc de 12.000 arbres et plantes vivantes, sa patinoire, son simulateur de surf ou encore sa rue commerçante. L’“Allure of the Seas” est exploité dans les Caraïbes depuis la fin de sa construction dans les chantier finlandais de STX Europe, à Turku, en septembre 2010. Jusqu’ici, le plus gros navire de croisière ayant fréquenté les quais marseillais reste le “Norwegian Epic” (155.873 tjb pour 329  mètres), suivi des “Fantasia”, “Divina”, “Preziosa” et “Splendida” de l’armateur italo-suisse MSC avec leurs 333 mètres de long pour 139.072 tjb. Franck ANDRÉ

Mouvements Directeur général du conglomérat Bolloré, Cyrille Bolloré s’est vu confier en janvier la présidence des activités logistiques du groupe. À 28 ans, il succède à la tête de Bolloré Logistics à Daniel Delva qui reste à ses côtés en qualité de conseiller pendant une durée de trois ans tandis qu’Herbert de Saint-Simon est confirmé au poste de directeur général. En sus de Bolloré Logistics, Cyrille Bolloré conserve la présidence de la division Énergie du groupe Bolloré.

❇ Lufthansa a annoncé vendredi 7  février avoir choisi Carsten Spohr, l’actuel chef de la division passagers du groupe, pour succéder à son patron sur le départ Christoph Franz. Carsten Spohr, 47 ans, prendra ses nouvelles fonctions le 1er mai 2014.

❇ Le nouveau Conseil de surveillance du Grand Port maritime de Dunkerque (GPMD), qui a été installé le 24 janvier 2014, a élu à sa présidence François Soulet de Brugière (“L’Antenne” du 17/01/14). L’administrateur de la Société de recherche de synergies remplace Jean-Luc Vialla. Wulfran Despicht, vice-président du Conseil régional NordPas-de-Calais et adjoint au maire de Dunkerque, a été nommé à la vice-présidence de l’instance de gouvernance du GPMD. François Soulet de Brugière a indiqué que ses nouvelles fonctions lui permettaient de conserver la coprésidence de l’Union des ports de France (UPF). La première réunion du nouveau Conseil de surveillance du Grand Port maritime est prévue le 27 mars. L’ordre du jour n’est pas encore connu.

Agenda La 6e édition du “Forum de l’international” organisé par la CCI de Lyon s’insère les 25 et 26 février dans un plus vaste ensemble qui, du 17 au 27  février, entraînera toutes les CCI de la région Rhône-Alpes dans une grande quinzaine dédiée à l’international. À Lyon, les représentants de 40 pays ont répondu présents ainsi que plus de 70 experts. Dix conférences et ateliers sont prévus et une large place sera réservée aux rendez-vous personnalisés proposés avec les experts marchés de 13 pays européens, du Maghreb, de la Turquie, de l’Afrique et du Moyen-Orient.

Condamnation L’ex-compagnie de ferries SeaFrance a été condamnée jeudi 6 février par le tribunal d’instance de Calais pour le licenciement abusif et le non-reclassement d’une centaine de salariés lors de plans sociaux en 2009 et 2010, a annoncé leur avocat. “Une centaine de salariés” licenciés lors des deux premiers plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) de 2009 et 2010, au cours desquels 726 salariés – la moitié des effectifs de SeaFrance – avaient été congédiés, ont obtenu gain de cause jeudi, a indiqué Me Philippe Brun. “Ça conforte ce que j’ai dit depuis le premier jour : tous les licenciements sont abusifs parce qu’on a manqué à l’obligation individuelle de reclassement”, a commenté Me Brun. “À ma connaissance, il semblerait que tout le monde ait eu gain de cause”, a ajouté l’avocat. Quelque 120 salariés avaient réclamé à SeaFrance des dommages et intérêts au cas par cas, fin octobre devant le tribunal d’instance de Calais, accusant l’ancienne compagnie de ferries de licenciement abusif et de non-reclassement.


Hebdo sem7 2014