Issuu on Google+

Annonce

Périodique spécialisé du groupe fenaco-LANDI • www.ufarevue.ch • 5 / 2014

Le prêt à usage en toute simplicité Page 12

Faire le plein au biométhane pur Page 20

Gagner la lutte contre les rumex Page 34

Réussir la lutte contre le HIS Page 66


NOUS SOMMES PRESENTS AU SOMMET – AVEC TOUJOURS PLUS A OFFRIR … + véritables freins à disques sur quatre roues à bain d’huile

GS HR 5100CA F Z T U E D

+ transmission avec inverseur sous charge 5 positions

. r F – . 0 0 0 55

+ incluant embrayage confort par bouton au niveau du levier de vitesses

˜Š ˆ”’•—Ž Š’Š“™“Š™ —Ž‰Š‘†“ˆ

+ 40 km/h à régime moteur réduit (transmission 50 km/h!), économique et silencieux

̐’”™Šš—DEUTZ͋ž‘Ž“‰—Š˜š—‡” “™Š—ˆ””‘Š—Tier 4i,˜†“˜ˈ‘™—Š  •†—™Žˆš‘Š˜Š™˜†“˜‰‘šŠ73 kW/100 CV ̐transmission ECO͇͋’̭ ͌›Ž™Š˜˜Š˜˨‰”š‡‘ŠŠ“ˆ‘Š“ˆŠ’Š“™ ˜”š˜ˆ†—ŒŠŠ™˜ž˜™³’ŠStop & Go͉͇̭͉͇̔̕ ̐͊‰Ž˜™—Ž‡š™Šš—˜˜š••‘´’Š“™†Ž—Š˜‰”š‡‘ŠŠ‹‹Š™˨•”˜Ž™Ž”“ˉ”™™†“™Š˨ —Š™”š—†š™”’†™Ž–šŠŠ™‹”“ˆ™Ž”“‰´™Š“™Š

PACK ÉCONOMIQUE+ ̐—Š‘Š›†ŒŠ†›†“™‰”š‡‘ŠŠ‹‹Š™Š™•—Ž˜Š‰Š‹”—ˆŠ‹—”“™†‘Š ̐´ˆ‘†Ž—†ŒŠ˜š••‘´’Š“™†Ž—Š†›†“™ ’Ž˭†š™Šš— ̐Œž—”•†—ŠŠ˜ˆ†’”™†‡‘Š ̐˜Ž³ŒŠ•†˜˜†ŒŠ—†›ŠˆˆŠŽ“™š—Š‰Š˜´ˆš—Ž™´

ECO, ̐4 régimes•—Ž˜Š‰Š‹”—ˆŠ͇̭͇̭͈͇͇͇͌͋͌͋Š™1000 ECO, †›Šˆprise de force automatique ̐large cabine confort D2L†›Šˆ™”Ž™›Ž™—´Š™ —”š‘Š†š•†—Š˭˜”‘ŠŽ‘ ̐˜Ž³ŒŠˆ”“‰šˆ™Šš—Š—”ˈ™ ˜š˜•Š“˜Ž”“•“Šš’†™Ž–šŠ ‰ŠGRAMMERŽ“ˆ‘š†“™†’”—™Ž˜˜Šš—‘”“ŒŽ™š‰Ž“†‘ ̐Œ†—‰Š˭‡”šŠ†›†“™•Ž›”™†“™Š™Š™Š“˜Ž”“˜†——Ž³—Š˜ ‰ŠŒ†—‰Š˭‡”šŠ‰†“˜‘†ˆ”š‘Šš—‰Š‘†ˆ†——”˜˜Š—ŽŠ ̐—”šŠ˜†——Ž³—Š˜͇̭͍͌͋͌͊͋˜š—†“™Š˜ˈŠ˜ ̐—”šŠ˜†›†“™480/65 R24˜š—†“™Š˜ˈŠ˜ ̐ˆ—”ˆŠ™‰Š—Š’”—–šŠ†š™”’†™Ž–šŠ—´Œ‘†‡‘Š Š“†š™Šš—‰˺š“Š’†Ž“

SAME DEUTZ-FAHR Schweiz AG Pfattstrasse 5 9536 Schwarzenbach Téléphone 071 929 54 50 info@samedeutz-fahr.ch

Suisse Romande †“ŽŠ‘ˆœ††—˨´‘´•”“Š079 631 49 80

Prix net TVA comprise

5 000.– Fr.


SOMMAIRE Le rumex est une adventice problématique dans les herbages. Ses grandes feuilles prennent la lumière aux bonnes plantes Faire ses emplettes en région rurale fourragères et les empêchent de pousser. Les magasins de village Volg tiennent bon

4

Décisions du Conseil d’administration de fenaco En un mot de Ferdinand Hirsig Halag Chemie SA - sur mesure pour les conditions suisses Renforcer la collaboration internationale

4 5 8 10

GESTION

Paiements directs et AVS Lorsqu’un agriculteur atteint l’âge de 65 ans, son épouse plus jeune que lui peut aussi reprendre l’exploitation.

16

Dépôt des demandes à partir de 2014 Ne pas rater les délais

14

Brèves Le prêt d’usage sans tracasserie administrative Une solutions transitoire bien méritée

11 12 16

TECHNIQUE AGRICOLE Travailler le sol efficacement et avec ménagement Mesures de travail réduit du sol dans le cadre de «PA 14-17»

26

Brèves Utiliser le biogaz purifié comme carburant Un confort de travail sans égal avec le «MF 5610» Nouveautés Un concentré d’efficacité: le New Holland «T6.160» à l’essai Concours avec Bayer CropScience

19 20 22 24 28 30

PRODUCTION VÉGÉTALE Biométhane à la pompe Le gaz naturel utilisé comme carburant contient 20% de biométhane. Des installations atteignent la qualité requise.

20

Des méthodes efficaces contre les rumex Lutte chimique et biologique plante par plante dans les herbages

34

Brèves Penser au sol avant les plantes Bio, mais préférable sans cuivre Maintien de la biodiversité génétique Les abeilles nous concernent tous Le succès passe par la combinaison Teneurs en protéines des blés panifiables Céréales panifiables: gérer les cultures à l’échelon local Page bio: le défi des grandes cultures exigeantes

31 32 36 40 44 48 52 53 78

PRODUCTION ANIMALE

Désherbage La culture du maïs exige une lutte ciblée contre les adventices. Le succès passe par une combinaison des mesures.

48

Baisse de prix pour les aliments composés UFA

62

Brèves UFA actuel: action sur les aliments vaches laitières Augmenter les teneurs ou les quantités de concentrés? Une installation bien pensée pour les porcs à l’engrais Une stratégie d’hygiène réussie contre le HIS Elevage des taureaux: il vaut la peine d’augmenter le dosage La niacine complète idéalement le maïs au démarrage Trois gagnantes fitness issues de la même exploitation Luzerne: de la structure sans diluer la ration Assurer l’approvisionnement en minéraux

55 57 61 64 66 68 70 72 74 76

VIE QUOTIDIENNE

Augmenter le dosage Les taureaux se développent mieux s’ils reçoivent danvantage de lait durant les premières semaines d’engraissement.

68

REVUE UFA · 5 2014

Daniela Clemenz

FENACO ACTUEL

Des fleurs comestibles Un régal pour les yeux et le palais

82

Brèves Retour sur le voyage des lecteurs en Uruguay et au Brésil Nostalgie et antiquités A ne pas rater: voyage des lecteurs dans la péninsule ibérique Les recettes de Dorthe Keller Côté jardin au mois de mai Année internationale de l’agriculture familiale: les den Boer

81 84 86 87 88 93 94

L'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) regroupe 28 organisations de toutes les régions linguistiques. Elle compte plus de 60 000 membres qui participent activement à la vie économique et sociale de l'espace rural. «L'espace rural doit offrir des perspectives économiques», a expliqué sa présidente, Christine Bühler, lors de l'assemblée des délégués, fin avril. C'est la raison pour laquelle les paysannes et les femmes rurales participent aux discussions concernant l’aménagement du territoire ou la politique agricole. C'est aussi pour cela qu'elles lancent des projets comme «Swiss Tavolata», dans lequel des paysannes et des femmes rurales préparent des plats régionaux et les servent chez elles sur des tables d’hôtes. Une des revendications de l'USPF, porte sur l'augmentation du nombre de femmes intégrées dans les organes dirigeants des organisations agricoles. Pour cela, les paysannes doivent gagner en visibilité. Or, il faut un peu de courage pour sortir de l'ombre de l'exploitation familiale, pour s'engager publiquement et occuper des postes à responsabilité. C'est dans ce contexte que Lotti Schwab est par exemple sortie du rang. Depuis l'an dernier, elle est considérée comme exploitante avec son mari et paie des cotisations AVS en tant qu’indépendante. C'est en prenant le statut d'exploitante que Lotti Schwab est parvenue à sauvegarder les paiements directs de l'exploitation, après que son mari a atteint l'âge de 65 ans. Vous pourrez découvrir son histoire en page 16.

info@ufarevue.ch

s bénéficiez Avec nous, vou cace d’avantages : effi ! et bien assuré

Epi d’orge | © Agrisano

Photo: agrarfoto.com

EDITORIAL

Pour les familles paysannes ! Toutes les assurances à portée de main.

3


ACTUALITÉ FENACO

Pour faire ses achats à proximité VOLG: LE VILLAGE EST SA MAISON Une crémerie et un magasin mixte il y plus de cent ans – un point de vente moderne proposant des articles pour les besoins quotidiens aujourd’hui: malgré les changements importants qui sont survenus entre ces deux époques, une chose est restée la même: les quelque 560 magasins Volg permettent à leurs clients de faire leurs achats à deux pas de chez eux.

Tamara Scheibli

A l’époque des courses par Internet et des grands centres commerciaux implantés en zone rurale, Volg continue à s’imposer par rapport aux grands distributeurs et aux discounters, grâce à la stratégie de niche ciblée mise en place. En 2013, le

groupe Volg a ainsi une fois encore augmenté son chiffre d’affaires de 3.5 %, à 1.406 million de francs. «Gérer des petits magasins de village qui se situent souvent à l’écart des axes de circulation principaux engendre naturellement des coûts d’exploitation et des charges lo-

D’excellents œufs de détention en plein air «Délices du village» pour le magasin de village de proximité: «le magasin Volg de Neukirch est un client de longue date, au village. Nous avons établi un solide partenariat avec lui». Les propriétaires de l’exploitation avicole, Marianne et Christian Rutishauser de Neukirch (TG).

gistiques plus élevés. Si les consommateurs tenaient uniquement compte des prix, les chances de nos magasins seraient limitées», explique le CEO de Volg, Ferdinand Hirsig. Les résultats réjouissants enregistrés par Volg démontrent cependant clairement que des critères supplémentaires tels la proximité, le personnel et l’accessibilité du magasin ont un impact important voire déterminant sur le choix du magasin: «Le contact personnel, soit les échanges entre les collaborateurs et les clients, est un des points forts de nos magasins de village. Les magasins Volg sont d’ailleurs souvent un point de rencontre social dans le village. C’est ce qui fait que les villages sont vraiment notre maison» précise encore Ferdinand Hirsig. Via les magasins de village, Volg assure et favorise la création de places de travail en zone rurale. Partout où c’est possible, les postes vacants sont occupés par des collaborateurs habitant le village en question ou la commune voisine.

VERWALTUNG FENACO CONSEIL D’ADMINISTRATION Construction d’un magasin Volg à Dotzigen L’ancien site de la gare à Dotzigen accueillera un nouveau magasin Volg. Le Conseil d’administration de fenaco a avalisé à cet effet un crédit octroyé à LANDI Suisse – en tant que propriétaire du site et maître d’ouvrage. Le magasin Volg sera loué et exploité par Volg-Detailhandels SA. Le concept de magasins bien connu de Volg sera complété par un 4

secteur Take-away. L’inauguration est prévue pour le printemps 2015.

Modernisation de l’installation pour concentrés à Oberaach Le Conseil d’administration de fenaco a accepté la requête de modernisation de l’installation pour les concentrés de Ramseier Aachtal SA à Oberaach. Cette modernisation permettra à l’avenir une exploitation plus efficace et plus sûre. La

cidrerie Ramseier Aachtal SA est la plus grande de Suisse et d’importantes quantités de jus de fruits y sont transformées en concentrés. 5 2014 · REVUE UFA


ACTUALITÉ

NATS ES MO IS D D L I B DU MO PHOTO

FENACO AUF EIN WORT EN UN MOT

Postes à responsabilité pour les agro-commerçants ES Le groupe fenaco-LANDI soutient à plusieurs titres les formations d’agro-commerçant ES et d’agro-technicien ES. Les personnes bénéficiant d’une de ces deux formations sont d’ailleurs très recherchées dans le monde du commerce agricole, ce qui offre de nombreuses perspectives professionnelles aux jeunes gens issus de ce cursus. Pour Tobias Habegger (photo), la formation d’agro-commerçant ES a été une véritable aubaine. C’est en effet le parcours de formation qu’il a suivi avant de devenir le gérant de la LANDI Vallée de Tavannes Société Coopérative. Tobias Habegger apprécie beaucoup cette activité complexe et très diversifiée qui représente chaque jour un nouveau défi à relever. Informations et inscriptions pour la formation ES à l’adresse www.agrocommercant.ch

Proche des producteurs Volg a été créé il y a plus de 120 ans, suite au désir des agriculteurs et des coopératives agricoles d’assurer l’approvisionnement des zones rurales. Les populations campagnardes avaient et ont encore besoin de points de vente pour effectu-

TERMINE AGENDA Conférence de presse de fenaco 21 mai 2014

Assemblée des délégués de fenaco 25 juin 2014

REVUE UFA · 5 2014

er leurs achats. Ce faisant, les agriculteurs disposaient d’un canal d’écoulement pour leurs produits agricoles.

Délices du village Volg est ainsi un vendeur important de produits agricoles indigènes. Le concept «Délices du village» illustre très bien la solide implantation locale des magasins Volg et leur proximité avec les agriculteurs suisses. Sous cette appellation, Volg fait ainsi honneur aux produits du terroir et aux spécialités locales. Qu’il s’agisse de pain frais, de fruits saisonniers, de produits laitiers ou de croustillants légumes: derrière chaque produit, on trouve un producteur local que les clients Volg connaissent souvent parfois même personnellement. Au sein de l’assortiment Volg, la part des produits suisses est généralement supérieure à la moyenne: plus de 70 % du chiffre d’affaires est en effet réalisé avec des produits indigènes.

Depuis sa création en 1989, Volg Konsumwaren SA s’est mué en une organisation de marketing professionnelle permettant à ses partenaires de gérer un magasin de village performant de façon rentable. L’histoire de Volg remonte cependant à bien plus longtemps: en 1886, 16 associations locales fondèrent le «Verband Ostschweizerischer Landwirtschaftlicher Genossenschaften (V.O.L.G)». Le premier magasin vendant des articles de consommation sous la dénomination V.O.L.G a été ouvert en 1889. Aujourd’hui encore, plus de cent ans plus tard, Volg est resté fidèle à ses valeurs et étroitement liée aux agriculteurs et à la population rurale. La focalisation ciblée sur les magasins de commerce de détail de petite surface en région rurale ainsi que l’attention portée à la proximité géographique et émotionnelle avec nos clients continuera à constituer le noyau dur de notre stratégie, à l’avenir également. Le fait que l’exercice 2013 du groupe Volg s’inscrive dans le sillage des années précédentes prouve que nos concepts et nos stratégies continuent à faire leurs preuves à l’époque du shopping par Internet et des discounters. Des stratégies et des concepts clairs ne suffisent cependant pas pour réussir. Le lien que les habitants du village et les clients entretiennent avec leur magasin de village joue un rôle tout aussi important. En effet, il en faut peu pour qu’un tel magasin de village soit viable: un panier d’achat de Fr. 50.– par ménage et par semaine y suffit! Un petit magasin ne peut cependant pas vivre de l’achat d’un tube de moutarde que le client aurait oublié d’acheter ailleurs. La question qui consiste à savoir si un village pourra continuer à disposer de son propre magasin de denrées alimentaires à l’avenir dépend en premier lieu de l’attitude de la population. Ferdinand Hirsig

Suite à la page 6

Membre de la Direction de fenaco et directeur de Volg

5


ACTUALITÉ FENACO Typiquement Volg A travers son label «Typiquement suisse – typiquement Volg», Volg soutient depuis longtemps les petites et moyennes exploitations agricoles suisses et leur permet de vendre leur denrées alimentaires de haute qualité dans les magasins Volg, même si ces produits pourraient être achetés à un prix inférieur à l’étranger ou auprès de grandes entreprises. Volg contribue ainsi à assurer l’existence des fabricants indigènes traditionnels et, partant, les places de travail en Suisse.

Concept éprouvé Volg Konsumwaren SA fournit en denrées alimentaires 930 petits magasins situés en Suisse allemande et en Suisse romande: il s’agit de magasins Volg des coopératives LANDI, de Volg Commerce de détail SA, ou de détaillants privés. Les points de vente gérés par les coopératives LANDI ont contribué à 39.5 % du chiffre d’affaires réalisé par le groupe en 2013. La part du chiffre d’affaires réalisée par Volg Commerce de détail SA s’élevait à 31 %, celle des détaillants privés à 6.8 %, celle des détaillants libres à 8.2 % et celle des Topshop Agrola à 14.5 %.Shops 14.5 %. Suisse romande et Valais Originaire de Suisse orientale, Volg est aussi actif en Suisse romande et en Valais depuis quelques années. Les magasins d’Unterbäch (VS), ouvert à la fin 2013, et d’Eclépens (VS), ouvert en janvier 2014, sont les seizième et dix-septième magasins de la région. Services En plus des nombreux produits de consommation courants, les clients des magasins de campagne Volg se voient proposer d’autres services: plus de 170 magasins disposent d’une agence postale qui permet de faire ses courses et ses activités postales confortablement au magasin du village et ceci dans le cadre d’horaires d’ouverture avantageux. D’autres services comme la réalisation de paniers-cadeaux, le prêt de parapluie, des panneaux d’affichage pour petites annonces ou la journée annuelle des clients Volg sont très appréciés des clients. 䡵

6

Des pommes croquantes «délices du village» pour le magasin Volg Oberwil bei Nürensdorf: «Volg veille à ce que la qualité de ses produits soit irréprochable. Cela correspond également à ma vision des choses car je ne désire pas produire autant de pommes que possible mais simplement des fruits sains et de bonne qualité». Hanspeter Menzi, arboriculteur à Nürensdorf (ZH)

«Nos magasins Volg ont du succès parce qu’ils disposent d’un ancrage solide en zone rurale, grâce à leur proximité géographique et émotionnelle avec la clientèle. Nos collaborateurs mettent ainsi quotidiennement nos valeurs en pratique». Ferdinand Hirsig, directeur de Volg

Un site d’achat apprécié: les clients peuvent faire leurs achats au village dans 560 localités, grâce à Volg.

Chez Volg, les produits frais revêtent une importance centrale. Avec le sourire convivial du personnel en plus! 5 2014 · REVUE UFA


ACTUALITÉ FENACO

Volg Naturena: des familles d’agriculteurs mettent tout en œuvre pour créer un monde événementiel proche de la nature

App Volg: désormais disponible pour tous les types de smartphones

La proximité de Volg avec l’agriculture et son ancrage traditionnel en zone rurale ne se limitent pas aux seuls magasins de village Volg: cet engagement est également perceptible dans les parcs événementiels Volg Naturena situés dans les régions du Fricktal, Seebachtal, Werdenberg et Zugerland. Ces quatre parcs événementiels englobent un parcours des sens avec des stations interactives, un projet naturel ainsi qu’une ferme événementielle. A cette occasion les Volg Naturena collaborent étroitement avec des familles paysannes. En s’impliquant dans ces projets, ces familles paysannes font office de trait d’union entre la ville et la campagne, entre l’agriculture et le commerce de détail ainsi qu’entre la production et le consommateur. Entretemps, ces activités sont devenues un pilier économique de l’exploitation et une branche d’activité. Barbara et Hans Dürr (Photo 1) de Gams (SG), qui exploitent leur domaine laitier en bio, sont une des quatre familles collaborant avec les Volg Naturena, tout comme Bernadette et Hermann Hotz-Mathis (Photo 2) de Baar (ZG) chez qui les visiteurs intéressés ont la possibilité d’apprendre beaucoup de choses sur les

Transférer les sites et les horaires d’ouverture de tous les magasins Volg ainsi que les actions hebdomadaires en cours sur sa liste de commission personnelle en tapant sur l’écran de son smartphone, accéder à la banque de recettes Volg proposant plus de 1000 plats à préparer: les applications Volg gratuites proposent de nombreuses prestations pratiques et gratuites.

SCHAUSPIEL NATUR NATURNAH ERLEBEN

légumes, les fruits et les baies ainsi que sur l’élevage des Highland écossaises. L’exploitation d’Edith et Christian Jäger (Photo 3) à Hüttwilen (TG) est vouée à la viticulture et aux grandes cultures. Helen et Herbert Schmid (Photo 4) de Wittnau (AG) se consacrent en revanche à l’élevage de vaches mères, aux grandes cultures, à la viticulture et à l’arboriculture. Début 2013, la vaste offre proposée par Volg Naturena a été complétée par des attractions supplémentaires: les journées événementielles «Öisi Brüüch» permettront d’expérimenter plusieurs traditions suisses typiques. Les visiteurs de plus de 13 ans pourront également s’essayer à ces traditions sur place. Un programme d’activité distinct en garderie sera proposé pour les enfants de 5 à 12 ans. Pour obtenir des informations supplémentaires et s’inscrire aux journées événementielles Volg «Öisi Brüüch», les personnes intéressées peuvent consulter les sites www.volg.ch et www.naturena.ch. Programme de manifestation Naturena disponible dans les magasins Volg.

1

2

3

Jusqu’à maintenant, seuls les propriétaires d’iPhones pouvaient utiliser l’application Volg. Désormais cette dernière est également disponible pour les utilisateurs de smartphones Android et Windows 8.

4

Chez Volg, les produits frais occupent une place de choix.

Des pains paysans «délices du village» pour le magasin Volg de Herznach: «Volg attache beaucoup d’importance au fait de pouvoir acheter des produis locaux et soutient les agriculteurs par ce biais. Cette attitude n’est pas qu’un simple gadget publicitaire. Volg vit également ce principe». Claire Ackle, paysanne à Herznach (AG) REVUE UFA · 5 2014

Auteure Tamara Scheibli, Volg Konsumwaren SA, 8401 Winterthour

www.ufarevue.ch

5 · 14

7


ACTUALITÉ FENACO

Adapté à la Suisse HALAG CHEMIE SA propose, via les LANDI, un assortiment complet de produits d’hygiène destinés à l’agriculture, pour la traite et l’étable. Outre un rapport prix-prestations attrayant, les produits Halag sont parfaitement adaptés aux conditions suisses. «HalaApi» est à la disposition des apiculteurs depuis peu.

Suite à l’augmentation de la taille des troupeaux et aux exigences qualitatives toujours plus élevées, l’hygiène joue un rôle de plus en plus important dans l’agriculture. Outre les fabricants de denrées alimentaires artisanaux et industriels, les exploitations agricoles paysannes sont toujours plus nombreuses à demander un conseil de la part des spécialistes en hygiène de Halag Chemie SA.

La dureté de l’eau est un critère important Un conseil compétent est essentiel. Dans le domaine des agents de nettoyage et de désinfection, il n’est pas facile de disposer d’un bon aperçu de l’offre et de prendre la bonne décision d’achat. Sur le marché suisse on trouve ainsi des produits de nettoyage étrangers avantageux mais inadaptés à la dureté de l’eau. Il s’ensuit un effet nettoyant insuffisant, ce qui peut se traduire par un stress important et des coûts élevés en cas de problèmes de qualité voire même de problèmes de santé animale.

Halag Chemie SA fabrique ses produits d’hygiène à Aadorf (TG).

Assortiment complet à la LANDI Le fait de disposer de sa propre unité de développement de produits, d’installations de production modernes et de solutions clientèle individuelles permet à Halag de rencontrer un succès croissant sur le marché. Les produits Halag sont adaptés aux spécificités suisses. Ces produits sont proposés dans l’assortiment Agro des LANDI. Au sein de la vaste gamme proposée, l’agriculteur trouvera tout ce dont il a besoin pour son exploitation.

Halag Services Le service technique de Halag Chemie se tient à disposition pour répondre aux questions et aux problèmes liés à l’hygiène. Dans le but d’élargir l’offre en matière de conseil et les prestations, le secteur Halag Services a été renforcé en personnel et réorganisé.

Nouveaux produits à l’attention des apiculteurs Suite à la pression que les bactérioses exercent sur les abeilles et l’apiculture, les exigences en matière d’hygiène auxquelles les apiculteurs sont confrontés augmentent. Pour

venir à bout de la loque américaine et de la loque européenne, Halag propose, avec «Halapi 898» (produit de nettoyage à froid) et «HalaApi 899» (produit de nettoyage à chaud) de nouvelles alternatives efficaces et non nocives à la soude caustique et à la soude alimentaire. Une fois le nettoyage effectué, les ruches et les outils sont désinfectés à l’aide de «Halades 01», un produit autorisé par le FiBL.

Collaboration

Recherche et développement de produits dans les laboratoires Halag.

internationale

Halag Chemie analyse de manière approfondie les défis auxquels les marchés seront confrontés et se positionne en conséquence. L’intégration à des réseaux internationaux est sciemment favorisée. Les coopérations mises en place avec des entreprises de conception d’installations actives au niveau international et la collaboration avec des partenaires de vente dans les pays limitrophes sont un élément central pour y parvenir.

Auteur Martin Schenk, président de la Direction, Halag Chemie SA, 8355 Aadorf, www.halagchemie.ch Conseil info@halagchemie.ch

www.ufarevue.ch

8

5 · 14

5 2014 · REVUE UFA


Ϯğŵ ĞĠĚ ŝƟ Ž Ŷ ƌĂƐƵ Đ͊ >Ğ>ĞĂĚĞƌ , ŝŶĐů͘d

s

Ϭ Ϭ ͘ Ϭ Ϭ ϱ ͚ Ϯ ϱ  &

/ůůƵƐƚƌĂƟŽŶŶŽŶĐŽŶƚƌĂĐƚƵĞůůĞ ƉĞƵƚĐŽŵƉŽƌƚĞƌĚĞƐ ĠƋƵŝƉĞŵĞŶƚŽƉƟŽŶŶĞůƐ͘

ĐƟŽŶƉƌŝdžŶĞƚyK^ϯϯϬy ƋƵŝƉĞŵĞŶƚ 

ͻϰĐLJůŝŶĚƌĞƐ͕ϰ͕ϰůŝƚƌĞŵŽƚĞƵƌ͕ϵϬs ͻZĞǀĞƌƐŚŝĨƚĂǀĞĐdt/EͲ^ŚŝĨƚϮϬͬϮϬ ͻϯĚŝƐƚƌŝďƵƚĞƵƌƐ ͻWƌŝƐĞĚĞĨŽƌĐĞĂǀĞĐϱϰϬнϱϰϬKнϭϬϬϬƚƌͬŵŝŶ ͻdŽŝƚďĂƐŽƵǀƌĂŶƚĂǀĞĐǀŝƚƌĞƌĞŶĨŽƌĐĠĞ ͻ^ŝğŐĞĐŽŶĚƵĐƚĞƵƌăƐƵƐƉĞŶƐŝŽŶƉŶĞƵŵĂƟƋƵĞ͕ ŝŶĐů͘ƐƵƐƉĞŶƐŝŽŶůĂƚĠƌĂůĞ ͻůĂƌŐŝƐƐĞƵƌƐŐĂƌĚĞƐͲďŽƵĞ;ϮdžϭϮϬŵŵͿ ͻZŽƵĞƐϱϰϬͬϲϱͲZϯϰ ͻZŽƵĞƐϰϰϬͬϲϱͲZϮϰ

/ŶĨŽƌŵĞnjͲǀŽƵƐĂƵƉƌğƐĚĞǀŽƚƌĞƉĂƌƚĞŶĂŝƌĞ>^͘ ▶ĐƟŽŶǀĂůĂďůĞũƵƐƋƵ͚ăĠƉƵŝƐĞŵĞŶƚĚƵƐƚŽĐŬ͊ EŽƵƐǀŽƵƐĐŽŶƐĞŝůůŽŶƐǀŽůŽŶƟĞƌƐ͘ ZŝĐŚĂƌĚĞďĠůLJ ϬϳϵϲϯϭϰϯϬϳ

^ĞƌĐŽ>ĂŶĚƚĞĐŚŶŝŬ^ EŝĞĚĞƌŵĂƩƐƚƌĂƐƐĞϮϱ   ϰϱϯϴKďĞƌďŝƉƉ dĠůĠƉŚŽŶĞϬϱϴϰϯϰϬϳϬϳ ŝŶĨŽΛƐĞƌĐŽůĂŶĚƚĞĐŚŶŝŬ͘ĐŚ ǁǁǁ͘ƐĞƌĐŽůĂŶĚƚĞĐŚŶŝŬ͘ĐŚ


ACTUALITÉ FENACO

Collaboration internationale NOUVELLE PLATEFORME LOGISTIQUE La coopérative allemande ZG Raiffeisen et la société coopérative suisse fenaco investissent ensemble dans la construction d’une plateforme logistique performante à Lahr, près de Karlsruhe en Allemagne. Une entreprise commune (joint venture) va être fondée à cet effet.

Les conseills d’administration de fenaco et de ZG Raiffeisen ont donné récemment leur feu vert pour l’achat d’un terrain de 130'000 m2 dans la zone industrielle et commerciale du Businesspark de l’aérodrome à Lahr. Ils ont également approuvé l’établissement d’une société commune pour la construction et l’exploitation d’une plateforme logistique. Un investissement de 13 millions d’Euros est prévu pour l’achat du terrain et la première étape de construction. La participation à cette joint venture est de 74% pour fenaco et de 26% pour ZG Raiffeisen. Dans la phase initiale, l’équipe logistique comprendra environ vingt employés. La mise en service est prévue à l’automne 2015. Le site de Lahr, implanté au centre de l’Europe, est proche des grands axes routiers et du transport fluvial rhénan. Situé dans l’Airport Business Park de Lahr, un ancien terrain d’aviation des forces armées canadiennes est exploité par la ville de Lahr comme zone industrielle et commerciale.

Renforcer la collaboration internationale ZG Raiffeisen et fenaco travaillent depuis des années avec la société coopérative de commerce et de prestations globales Intercoop House&Garden (IHG), une coopérative d’achat dont le siège est à Dotzigen, en Suisse. Dix autres entreprises agroalimentaires européennes, organisées en coopératives, en sont également membres, avec près de 3000 points de vente et un chiffre d’affaires total supérieur à 6 milliards d’Euros. Le but de cette nouvelle société joint venture est d’obtenir une concentra10

tion européenne des achats communs et d’optimaliser les coûts de l’approvisionnement, du stockage et de la commercialisation des produits. Les membres d’IHG profiteront de cette collaboration en utilisant les prestations de «LahrLogistics House & Garden GmbH», plateforme de stockage et de distribution. La plateforme servira d’entrepôt de regroupement et de centrale de distribution, pour les marchandises achetées sur les marchés internationaux et livrées par container jusqu’à Lahr. Equipée d’installations de technologies les plus avancées, cette plateforme pourra entreposer et expédier plus de 120 000 palettes annuellement. Dr Ewald Glaser, président de la direction de ZG Raiffeisen, est convaincu que la nouvelle société «LahrLogistics House & Garden GmbH» augmentera à long terme la capacité des marchés ZG Raiffeisen en Allemagne, des magasins LANDI en Suisse et des autres filières de vente des associations de membres européennes. Dr Martin Keller, président de la direction de fenaco, estime que cette joint venture représente un évènement marquant pour la collaboration des sociétés agroalimentaires européennes organisées en coopératives, dans le cadre d’Intercoop House & Garden Cooperation: «Avec la nouvelle plateforme logistique de Lahr, nous pourrons renforcer et consolider notre centre moderne de distribution suisse à Dotzigen. Ce projet d’avenir permettra de développer la coopération, déjà bien établie, avec ZG Raiffeisen et renforcera la compétence internationale de la société coopérative fenaco». 䡵

Esquisse de la nouvelle construction prévue pour la plate-forme logistique de fenaco et de ZG Raiffeisen.

Le site de Lahr, dans le Sud de l’Allemagne, est idéalement situé à côté des grands axes routiers et du trafic fluvial sur le Rhin.

Auteur Hans Peter Kurzen, Communication fenaco, fenaco Berne

www.ufarevue.ch

5 · 14

5 2014 · REVUE UFA


BRÈVES GESTION

Dommages aux cultures: les changements pour 2014 Lorsqu'une parcelle de terrain agricole est utilisée durant une longue période pour une décharge ou un chantier, l'exploitant ne perçoit pas de paiements directs pour la surface considérée. Ce qui signifie que leur montant doit être ajouté à l'indemnisation de la perte de rendement. Avec la diversification des paiements directs dans le contexte de la PA 2014 à 2017, le calcul du montant des dommages est devenu plus complexe. Ainsi, les contributions sont liées à la participation à divers programmes où les montants des contributions varient en fonction de l'appartenance à la zone. Lors du calcul du montant des indemnités, il faut vérifier pour quels programmes ou quelles prestations les contribu-

Aide-mémoire fermage

2014 pour l'estimation de dommages causés aux cultures, USP Brougg» contient par exemple un projet d'indemnisation d'un tel dépôt temporaire. Le montant de l'indemnité correspond à un pourcentage des frais économisés ainsi par le maître de l'ouvrage. Le «Guide 2014 pour l'estimation de dommages causés aux cultures» (8 fr.) et les «Directives 2014 concernant l’évaluation de la perte de revenu pour mise à contribution de terres cultivables» (8 fr.) peuvent être commandés auprès de

Croissance du chiffre d'affaires de GVS

tre, la coopérative de construction bernoise a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 114,2 mio. Fr., en hausse de 9 % par rapport à l'année précédente. Cette progression s’explique par les bâtiments de services, les grands chantiers, les installations photovoltaïques, les constructions en bois et la fabrication de fenêtres. Le résultat d'exploitation avant résultat financier a augmenté de 64 % à 1,66 mio. Fr. et le résultat d’entreprise, en hausse de 15,2 %, a atteint un record de 1,96 mio. Fr.

La Fédération des coopératives agricoles de Schaffhouse (GVS) a de nouveau amélioré ses résultats en 2013. Au terme de l'exercice, elle a en effet présenté un chiffre d'affaires de 224 millions de francs, en hausse de 3,3 % par rapport à 2012. Le résultat d'entreprise s'est également amé-

L'aide-mémoire «Bail à ferme agricole – Ce qu'il faut savoir!» a été actualisé. À télécharger gratuitement depuis www.ufarevue.ch.

Correctif: Saisie des données du recensement Correctif : Saisie des données du recensement du 7 mai 2014 pour le canton de Vaud. Une erreur s’est malheureusement glissée dans le tableau de l'article «Jour de référence pour PA 14 – 17» paru dans la Revue UFA 4/2014. Le délai de saisie des données du recensement des exploitants agricoles vaudois est fixé au 7 mai 2014 au lieu du 15 mai.

lioré, passant de 2,1 millions de francs en 2012 à 3,6 millions de francs en 2013, ainsi que la part du capital propre, qui s'élève désormais à 32,8 % de la somme du bilan. La GVS a connu une forte croissance dans le secteur du commerce de détail avec les magasins LANDI et dans le commerce des carburants et combustibles, qui a connu avec 45 millions de litres vendus un résultat record.

Résultat record en 2013 Plus de 900 membres et invités ont participé à l'assemblée générale de la Genossenschaft für leistungsorientiertes Bauen (GLB) à Langnau. Grâce à un très bon second semesREVUE UFA · 5 2014

Droit à l'information

tions seront réduites en raison de la perte de surface. Le montant des paiements directs perdu doit ensuite être ajouté à l'indemnité pour perte de rendement des cultures. Il arrive en outre souvent que dans le cadre de travaux de construction, des matériaux d'excavation soient déposés provisoirement sur du terrain agricole. Comme les surfaces concernées par de tels dépôts sont en général de petite taille, l'indemnisation de la perte de rendement est modeste. Elle se monte par exemple à 40 fr. par are pour une prairie intensive. Il se peut que le dépôt entraîne des travaux spéciaux supplémentaires, qu'il s'agit alors de se faire payer au taux horaire. Le nouveau «Guide

Gerhard Ryf, Agriexpert, Laurstrasse 10, 5201 Brougg, info@agriexpert.ch,  056 462 52 61

Le comité de la GLB.

Nouveau service L'association suisse des petits paysans lance à l'occasion de l'Année internationale de l'agriculture familiale un nouveau service d'information pour la remise de l'exploitation hors du cercle familial. Elle encourage les paysannes et les paysans soucieux de la survie de leur exploitation à envisager de la remettre à quelqu'un d'extérieur à la famille. www.kleinbauern.ch

Le 18 mars 2014, le Tribunal fédéral (TF) a prononcé un arrêt important sur une question de principe: Lors d'un partage successoral intervenu en 1993, un immeuble non agricole avait été attribué à un des héritiers, qui l'avait revendu en 2012. Un autre héritier avait alors demandé à pouvoir consulter le Registre foncier, pour connaître notamment le prix de vente dudit immeuble. Cet héritier voulait savoir s'il existait un droit au gain en sa faveur. Le Registre foncier avait rejeté sa demande au motif qu'il n'existait aucune indication de l'existence d'un droit au gain. En dernière instance, le TF a considéré qu'il existe un droit de consultation du Registre foncier pour l'héritier réservataire qui peut faire valoir un droit en matière successorale et peut prouver l'existence d'un intérêt actuel et concret à cette consultation. Comme l'immeuble considéré n'était pas soumis au droit foncier rural, il n'existait pas de droit général des cohéritiers à participer proportionnellement au bénéfice de la vente. La simple allégation qu'il existerait un droit au gain ne suffit donc pas à prouver qu'il existe un intérêt suffisant pour consulter le Registre foncier. En conclusions, si une maison d’habitation non soumise au droit foncier rural a été acquise pour un prix nettement inférieur à sa valeur vénale et a été revendue ultérieurement sans qu'une convention relative au droit au gain n'ait été signée, le Registre foncier ne donne aucun renseignement. En revanche, les cohéritiers ont un droit à consulter le Registre foncier pour des immeubles soumis au droit foncier rural, s'ils prouvent qu'il existe un droit au gain de par la loi ou convenu contractuellement. Martin Goldenberger Agriexpert, Brugg

Toujours actuelles www.ufarevue.ch 11


GESTION

Temporaire et sans bureaucratie LE PRÊT À USAGE est une forme de contrat sans complication bureaucratique pour le propriétaire ou la communauté de propriétaires qui désire confier une parcelle ou un domaine à exploiter pour une courte période, par exemple dans le cas d’une utilisation temporaire dans le cadre d’une hoirie en phase de partage.

Pius Koller

Contrairement à la location, le prêt à usage est obligatoirement gratuit. Lorsqu’un prêt à usage est assorti d’une transaction financière, il est considéré comme une location ou un fermage. Photo: Christian Mühlhausen, landpixel.eu

12

Chacun sait que les contrats de bail à ferme agricole sont marqués du sceau du long terme. La durée du premier contrat d'affermage d'une parcelle est en effet de six ans, et on tombe même à neuf ans pour le premier contrat de bail d'une exploitation. Pour les parcelles comme pour les exploitations, le renouvellement du bail est ensuite de six ans à chaque fois. S'y ajoute la possibilité de faire prolonger le bail par un juge, pour une durée de 3 à 6 ans. Pour une simple parcelle, le bail peut donc durer facilement de neuf à douze ans. Sans compter que le droit du bail à ferme agricole protège le fermier : même si le bailleur et le fermier se sont entendus pour raccourcir la durée du premier bail ou du renouvellement, ce sont les durées minimales prescrites par la loi qui s'imposent. De plus, les mesures de protection et les possibilités de prolongation prévues par le droit du bail à ferme ont pour effet que la fin du bail (éventuellement raccourci), pourtant

prévue contractuellement, dépend en fait de la bonne volonté du fermier. Quand le propriétaire envisage de permettre l'exploitation d'une parcelle ou d'une exploitation pour une courte période, par exemple parce qu'il en aura rapidement de nouveau besoin ou qu'elle se trouve dans une hoirie en cours de partage, il peut recourir au prêt à usage, une forme de contrat particulièrement dénuée de complications bureaucratiques.

Le prêt à usage Le prêt à usage (appelé plus couramment prêt) est un contrat par lequel le prêteur s’oblige à céder gratuitement l’usage d’une chose que l’emprunteur s’engage à lui rendre après s’en être servi. Toutes les choses mobilières et immobilière qui peuvent être louées ou affermées peuvent aussi faire l'objet d'un prêt. Donc les immeubles également. Mais contrairement à la location ou au fermage, le prêt est obligatoirement gratuit. S'il est lié à une

Éléments d'un contrat de prêt (liste non exhaustive) 1.

Parties

2.

Objet du prêt

3.

Durée

4.

Obligation pour l'emprunteur d'utiliser personnellement la chose

5.

Obligation de l'emprunteur de soigner la chose

6.

Part des frais et entretien de la chose à charge de l'emprunteur

7.

Modalités de restitution

8.

Attribution des paiements directs

9.

Réserve de la forme écrite pour les modifications du contrat

10. Renvoi subsidiaire aux art. 305 ss CO 11. For 12. Date et signatures

transaction financière, le prêt doit être considéré comme une location ou un fermage. Cela ne signifie toutefois pas que le prêteur ne puisse rien facturer à l'emprunteur pour exclure tout risque de voir son prêt qualifié de fermage. D'une part, en effet, l'emprunteur supporte les frais résultant de l'usage de la chose. D'autre part, la loi stipule qu'il doit aussi s'acquitter des frais d'entretien courant. Pour une exploitation temporaire, cela signifie que le propriétaire peut faire supporter les frais d'entretien (ordinaires) à l'emprunteur. Mais il doit payer lui-même les grosses réparations, ainsi que les taxes et impôts attachés à la chose. Cela correspond pour l'essentiel au partage des frais prévu par la loi sur le bail à ferme agricole. La répartition des frais d'entretien et des coûts peut être modifiée par contrat. Mais le 5 2014 · REVUE UFA


GESTION contrat de prêt perd son caractère de gratuité et se transforme en contrat de bail à ferme si l'emprunteur est tenu de prendre des mesures augmentant la valeur de la chose. Si le propriétaire veut exclure tout risque de voir l'exploitation temporaire convenue comme un prêt considérée comme un contrat de bail à ferme, il doit pouvoir prouver que cette exploitation temporaire ne lui rapporte rien et qu'il ne fait que répercuter sur l'emprunteur les frais obligatoirement liés à l'usage de la chose et les frais d'entretien.

Soin et responsabilité L’emprunteur ne peut employer la chose prêtée qu’à l’usage déterminé par le contrat. Si le contrat ne prévoit rien à cet effet, l'emprunteur doit utiliser la chose conformément à la nature ou à la desti-

nation de cette dernière. S'il enfreint ces règles, il répond même des dommages survenus fortuitement. Par ailleurs, il n’a pas le droit d’autoriser un tiers à se servir de la chose. Mais cela peut être prévu dans le contrat. Dans le contrat de prêt, l'obligation de prendre soin de la chose prêtées est donc nettement plus forte que dans le contrat de bail à ferme.

Contenu du contrat Contrairement au contrat de bail à ferme, qui doit contenir de nombreuses dispositions destinées à protéger le fermier, le contrat de prêt à usage peut être rédigé librement. Ainsi, la durée du prêt peut être définie au choix des deux parties et, conformément au contrat, le prêt peut être interrompu en tout temps et sans possibilité de prolongation. Par ailleurs, contrairement au contrat de bail à ferme de durée réduite, le contrat de prêt est valable sans autorisation de l'autorité. Il n'en demeure pas moins qu'il vaut mieux le conclure par écrit (cf. encadré). 䡵

Auteur Pius Koller, avocat et agroingénieur ES, Studer Anwälte und Notare AG, 4313 Möhlin.

www.ufarevue.ch

5 · 14

www.mobi.ch

W

Durée Lorsque la durée du contrat n’a pas été fixée conventionnellement, le prêt à usage prend fin aussitôt que l’emprunteur a fait de la chose l’usage convenu, ou par l’expiration du temps dans lequel cet usage aurait pu avoir lieu. Par ailleurs, si le prêt a été fait pour un usage dont le but ni la durée ne sont déterminés, le prêteur est libre de réclamer la chose quand bon lui semble. Ainsi, une

prairie prêtée pour une période indéterminée peut être réclamée par son propriétaire après chaque coupe. S'il s'agit d'une parcelle cultivée, le droit de réclamation peut être exercé après la récolte. Pour que les deux parties soient protégées, il leur est recommandé de conclure une convention sur le moment ou la date de la fin du prêt. Ce qui n'empêche pas que le prêteur dispose d'un droit extraordinaire de mettre un terme au contrat. Ainsi, comme le stipule la loi, le prêteur peut réclamer la chose, même auparavant, si l’emprunteur en fait un usage contraire à la convention, s’il la détériore, s’il autorise un tiers à s’en servir, ou enfin s’il survient au prêteur luimême un besoin urgent et imprévu de la chose.

Cette année aussi, nous réservons une surprise à nos clients: ils reçoivent 140 millions. entreprise et Les clients de l’assurance véhicules MobiCar ou de l’assurance la Coopérative. à grâce t bâtiments MobiPro en profitent. Participation au résulta

REVUE UFA · 5 2014

13


PAIEMENTS DIRECTS PA 14 –17 GESTION

Procédure pour la demande d’octroi à compter de 2014 DÉLAIS Pour les paiements directs 2015, la procédure de demande annuelle débutera dès l’année précédente avec l’inscription à divers programmes spécifiques. Ces inscriptions devront être achevées pour la fin août 2014.

Ruedi Streit

14

Dans le cadre de PA 14 – 17, la procédure de demande d’octroi de paiements directs sera également modifiée. Mais plusieurs choses resteront inchangées. Ainsi les paiements directs seront uniquement versés sur la base d’une demande d’octroi préalable. Cela signifie qu’en l’absence d’une demande d’octroi, le requérant n’a pas droit aux paiements directs. En principe, la demande d’octroi doit être réitérée chaque année. Comme c’est le cas actuellement, la demande d’octroi va de pair avec l’inscription à certains programmes ou types de contribution et avec la transmission de données concernant l’exploitation et des données structurelles. C’est la raison pour laquelle la procédure de demande annuelle débute dès l’année précédente avec l’inscription à divers programmes spécifiques. En 2014, à titre exceptionnel, l’inscription à certains nouveaux programmes tels la production de lait et de viande basée sur les herbages, les contributions à l’efficience des ressources ou les contributions à la qualité du paysage (pour autant que cela soit possible) doit se faire ce printemps encore. L’agriculteur qui désire s’inscrire pour l’année de contribution 2015 seulement doit le faire d’ici au 31 août 2014 pour les programmes spécifiques. En plus de cela, dans le cadre de l’inscription qu’il effectuera avant la fin du mois d’août, l’exploitant devra également mentionner l’organisme de contrôle auprès duquel il s’est inscrit pour contrôler les prestations écologiques requises. Son choix ne pourra toutefois se porter que sur un des organismes de contrôle ayant conclu un contrat de collaboration pour les contrôles PER.

Alors que le jour de référence était jusqu’ici agendé à début mai, désormais, le délai de dépôt de la demande d’octroi est fixé à la fin janvier. Dès l’année de contribution 2015, la demande d’octroi de paiements directs (exception faite des contributions d’estivage) devra être déposée entre le 15 janvier et le 28 février. Dans ce laps de temps, les cantons ont la possibilité de fixer des délais spécifiques pour les demandes d’octroi. En plus de cela, ce sont les cantons qui décident si la demande doit se faire sous la forme papier ou sous la forme électronique. La demande d’octroi devra être présentée par la personne qui exploite le domaine à compter du 31 janvier. La demande devra comporter les données d’exploitation et structurelles prévisibles à compter du 1 mai.

Obligation de s’annoncer Au cas où des changements interviendraient après l’envoi de la demande d’octroi, ces derniers doivent être annoncés avant tout changement de mode d’exploitation. Les changements affectant les effectifs animaux, les surfaces, les cultures principales et les exploitants doivent être annoncé à posteriori jusqu’au 1er mai. Les modifications qui surviennent au niveau de l’affectation des surfaces et les éventuels mutations de surfaces qui n’étaient pas encore connues en février peuvent ainsi être annoncés. Cette obligation formelle d’annonce est nouvelle et a été intégrée à l’Ordonnance sur les paiements directs. Effectif animal déterminant La fixation du nouveau délai de demande d’obtention de paiements directs à la fin

février va de pair avec une modification de la période de calcul de l’effectif animal déterminant. Dès l’année de contribution 2015, l’effectif animal déterminant sera calculé sur la base de la période de calcul allant du 1er janvier au 31 décembre de l’année précédente. Le calcul du montant des paiements directs 2014 s’effectuera cependant encore sur la base de la période de calcul actuelle (derniers 12 mois précédant le jour de référence, pour les poulets d’engraissement l’année 2013).

Contributions d’estivage Les contributions d’estivage, qui étaient précédemment traitées dans une ordonnance séparée, sont intégrées dès 2014 à l’Ordonnance sur les paiements directs. Outre les contributions d’estivage actuelles, les exploitations d’estivage peuvent également inscrire des surfaces à la nouvelle contribution pour la promotion de la biodiversité «contributions pour les surfaces herbagères et les surfaces à litière riches en espèces dans la région d’estivage» et aux contributions 5 2014 · REVUE UFA


PAIEMENTS DIRECTS PA 14 –17 GESTION

pour la qualité du paysage (pour autant que le canton en question verse ce type de contribution). La demande d’octroi de contribution d’estivage doit être déposée au mois d’août par l’exploitant gérant l’exploitation d’estivage au 25 juillet. En ce qui concerne l’année de contribution 2014, la nouvelle contribution pour les surfaces herbagères et les surfaces à litières peut encore être annoncée d’ici à la fin mai 2014. Pour l’année de contribution 2015, l’inscription devra se faire d’ici à la fin août 2014. Contrairement aux autres types de paiements directs, les personnes morales, les corporations publiques et les communes ont également droit aux paiements directs. En plus de cela, les critères d’entrée sont différents, la limite d’âge, la formation ou les prestations écologiques requises n’entrent pas en ligne de compte. Les contributions pour cultures particulières (auparavant contributions pour les grandes cultures) ne font pas partie de l’ordonnance sur les paiements directs. La procédure de demande d’ocREVUE UFA · 5 2014

troi avec les délais de demande, l’obligation de s’inscrire et les dates de versement correspond aux contributions des paiements directs (sans les contributions d’estivage). Des différences existent au niveau des conditions d’octroi.

Réduction ou refus Si l’inscription ne se fait pas dans les délais impartis ou si le délai d’annonce n’est pas respecté lors d’une modification ultérieure des données faisant partie intégrante de la demande, les paiements directs peuvent être réduits voire refusés. Lorsqu’un contrôle factuel est encore possible malgré un dépassement de délai, la directive concernant la réduction des paiements directs prévoit une réduction de 10% au niveau des paiements directs concernés. Au cas où des changements ne seraient pas annoncés à temps (par ex. désinscription tardive), la directive en matière de réduction des paiements directs prévoit que la demande soit considérée comme une fausse déclaration. Il peut s’ensuivre une réduction importante du montant des contributions.

Versements des acomptes Sur la base des données transmisses dans le cadre de la demande d’octroi et des résultats du contrôle, le canton calcul le montant des paiements directs. Il peut verser un premier acompte jusqu’au milieu de l’année. Le versement final des paiements directs (sans contributions d’estivage et contributions de transition) et des contributions pour les cultures particulières devra être versé jusqu’au 10 novembre. Les contributions d’estivage et la contribution à la transition devront encore être versées jusqu’au 20 décembre. Le versement sera en général annoncé par les cantons au moyen d’un décompte ou d’une décision. Il s’agit ensuite de contrôler si les chiffres déterminants pour le calcul des contributions correspondent aux données transmises dans le formulaire de demande d’octroi. Les éventuels écarts doivent être annoncés dans le délai imparti. Les paiements directs manquants seront versés le cas échéant. 䡵

Auteur Rudolf Streit, Union suisse des paysans, Agriexpert, Laurstrasse 10 , 5201 Brugg, 寿 056 462 51 11.

www.ufarevue.ch

5 · 14

15


GESTION

Exploitation reprise par l’épouse «NOUS L’AVONS MÉRITÉ» Lorsqu’un agriculteur atteint l’âge de 65 ans et qu’il n’a pas de successeur, son épouse peut continuer à exploiter le domaine. Elle contribue ainsi au maintien de l’exploitation et à la sécurisation du revenu. C’est la solution choisie par les époux Schwab, qui ont fondé une communauté d’exploitation.

Lotti Schwab (56) a mis du temps à se décider: avant de dire oui, elle a ainsi longtemps pesé le pour et le contre. Depuis le 1er janvier 2013, Lotti Schwab est considérée comme exploitante dans le cadre d’une communauté d’exploitation avec Hans, son mari qui a fêté ses 65 ans en 2012. La situation en termes de succession était claire, sachant que leur fils ne désirait pas reprendre l’exploitation. Pour la famille Schwab, la cessation d’activité de Hans signifiait que les paiements directs seraient supprimés, ce qui aurait eu une incidence financière importante. «Nous avons tout investi dans l’exploitation.

Une solution judicieuse

Hans Aeschlimann est conseiller et enseignant à l’Inforama Seeland à Ins (BE).

16

UFA-Revue: Estimez-vous qu’il est judicieux, lorsque l’époux a 65 ans, que l’épouse devienne co-exploitante et qu’elle contribue ainsi à assurer le revenu du ménage via les paiements directs? Hans Aeschlimann: En l’absence d’un successeur, il est judicieux de gérer ainsi le passage à la retraite. Cela permet de passer progressivement d’une vie professionnelle active à la retraite, sachant que bon nombre de personnes sont encore en bonne santé à l’âge de 65 ans. Cette façon de faire permet également de s’assurer une partie de son revenu.

Mon époux ne dispose que d’une rente AVS et nous avons commencé à effectuer des versements à notre caisse de pension il y a dix ans seulement», explique Lotti Schwab. Les époux ont réfléchi à leur avenir. «J’ai fait de mon mieux pendant 30 ans, j’ai géré ma famille, fait le bureau et la comptabilité, travaillé tous les jours dans l’exploitation qu’il fasse beau ou mauvais et ai toujours été indépendante», explique Lotti Schwab. Durant toutes ces années, elle a largement contribué au revenu de l’exploitation et s’est dit que finalement, elle méritait bien de devenir cheffe d’exploitation. Depuis lors, elle déclare éga-

lement son revenu en tant qu’indépendante et paye ses cotisations AVS. Pour Lotti Schwab, travailler en dehors de l’exploitation n’avait jamais constitué une alternative. L’obtention de son diplôme de dessinatrice en bâtiment remontait déjà à plusieurs décennies. «Je me suis demandé ce que le marché du travail me réserverait». Finalement, elle est arrivée à la conclusion qu’elle avait toutes les raisons de devenir exploitante et de bénéficier ainsi des paiements directs. Cette situation n’implique pas de dépenses supplémentaires pour la Confédération, les terres continuant à être exploitées par la famille au

Quelles sont les implications financières? Lorsque l’épouse est nettement plus jeune que son mari, la rente s’élève à environ 60% de la rente pour époux, raison pour laquelle de nombreux couples ont besoin d’un revenu supplémentaire. Lorsque l’exploitation continue à être gérée par l’épouse et que l’activité lucrative subsiste, il est possible de continuer à cotiser au pilier 3a jusqu’à l’âge de 70 ans dans l’optique de la prévoyance professionnelle. D’un point de vue fiscal il est souvent avantageux de repousser le retrait des montants de prévoyance ou de procéder à un retrait échelonné.

des deux époux aura plus de 65 ans. L’épouse peut toutefois néanmoins également gérer l’exploitation en tant qu’exploitante individuelle. Pour ce faire, elle doit informer le Service de l’agriculture. Les factures doivent être libellées à son nom et elle doit être considérée en tant que cheffe d’exploitation par les clients de l’entreprise. Les terres et les bâtiments peuvent rester au nom de son mari. L’agriculteur doit informer l’AVS qu’il n’exerce plus d’activité indépendante. A partir de là, il recevra un salaire pour sa collaboration sur l’exploitation.

Outre créer une communauté d’exploitation avec son époux, existe-il une autre solution pour que l’épouse dispose du statut d’exploitante? En ce qui concerne les communautés de personnes entre époux, PA 11–13 prévoyait que ces communautés pouvaient bénéficier du montant total des paiements directs. Ces dispositions restent valables jusqu’au 31 janvier 2015. Il s’agit là d’un délai transitoire. Dès 2016, le montant des paiements direct sera réduit de moitié dès lors qu’un

Une telle situation ne contribue-t-elle pas à freiner l’évolution des structures et ne s’agitil pas d’un moyen de détourner les paiements directs de leurs objectifs initiaux? Non il ne s’agit pas d’un moyen de les détourner. Pour bénéficier des paiements directs, plus de 50% des travaux doivent être effectués par la main d’œuvre propre à l’exploitation, ce qui est très souvent le cas lorsque la paysanne et son époux travaillent sur l’exploitation. Ici, dans la région du Seeland, dans le secteur maraîcher, les 5 2014 · REVUE UFA


GESTION la formation professionnelle (OFPr), les paysannes au bénéfice d’un certificat de capacité professionnel remplissent les exigences en matière de formation prévues par l’article 4 de l’Ordonnance sur les paiements directs (OPD). Les paysannes qui ne disposent pas d’une telle formation peuvent néanmoins également devenir exploitantes lorsque leur partenaire a atteint l’âge de la retraite, pour autant qu’elles aient travaillé pendant au moins 10 ans sur l’exploitation avant la reprise (art. 4, alinéa 4 de l’OPD).

Rester dynamique Le cas des

lieu de l’être par des personnes de l’extérieur. Le domaine a été exploité durant de nombreuses années de manière intensive, parfois sous la forme d’une communauté d’exploitation, en tant qu’exploitation maraîchère avec plu-

sieurs collaborateurs. Depuis le départ à la retraite de Hans Schwab, les 22 ha que compte l’exploitation ont été reconvertis aux grandes cultures et aux légumes de garde. D’un point de vue légal, selon l’art 43 de l’Ordonnance sur

épouses s’engagent parfois à 80 – 100 % sur l’exploitation. Le fait qu’une exploitation ou la surface agricole soit louée un peu plus tôt ou un peu plus tard à un voisin dès lors qu’aucun membre de la famille ne reprend l’exploitation n’est pas nécessairement un facteur aggravant à mes yeux du point de vue de l’évolution des structures.

On constate en effet que de nombreux paysans et paysannes ont du mal à arrêter. C’est d’autant plus le cas lorsqu’ils ont toujours beaucoup travaillé et qu’ils ont peu de hobbys et qu’ils ne savent pas aménager activement leurs loisirs. Ils ont alors parfois du mal à gérer leur temps de manière satisfaisante. Cela ne dépend d’ailleurs pas du fait qu’ils disposent d’un successeur pour reprendre l’exploitation.

Ce mode de gestion de l’exploitation a-t-il également des impacts négatifs pour la paysanne en tant que cheffe d’exploitation? Aucun effet négatif ne me vient à l’idée. Je trouve au contraire qu’il s’agit d’une bonne chose. Toutefois, lorsque la différence d’âge entre les époux est faible, la charge de travail qu’implique la création d’une communauté d’exploitation pour une période d’un ou deux ans est relativement importante. Lorsque le revenu et la couverture des besoins d’existence ne constituent pas un problème, je connais un certain nombre de cas où les épouses ont refusé de devenir exploitantes, craignant les contraintes et préférant la retraite. Repousser la cessation d’activité, n’est-ce pas accroître la pression émotionnelle sur l’épouse ou les membres de la famille? REVUE UFA · 5 2014

Comment accomplir son travail en prenant de l’âge? Lorsqu’un exploitant âgé de plus de 65 ans est toujours capable d’effectuer la majorité des travaux, l’exploitation est généralement gérée de manière plus extensive, la production laitière étant par exemple abandonnée. Un exploitant qui n’est plus en mesure d’effectuer luimême la totalité des travaux a toujours la possibilité de se faire aider par une entreprise de travaux pour tiers, un voisin ou un futur fermier. Interview Renate Hurni-Kammermann, Inforama Seeland Ins (BE) et Daniela Clemenz, Revue UFA, Winterthour.

Lotti et Hans Schwab ont trouvé une bonne solution transitoire une fois l’âge de la retraite venu pour le chef d’exploitation.

Schwab démontre également que les couples d’agriculteurs qui ont plus de 50 ans doivent rester constamment informés. Les conditions-cadres auxquelles sont soumises les exploitations évoluent rapidement, que ce soit du point de vue de la production, du marché, des acheteurs ou de la politique agricole. L’environnement au sein duquel l’exploitation évolue change également souvent, que ce soit en raison du plan d’aménagement local ou de l’évolution du village par exemple. Les changements de projets de vie, par exemple le parcours professionnel des enfants adultes, influencent fortement l’évolution de l’exploitation. Avec l’âge, divers problèmes de santé peuvent également empêcher l’agriculteur d’effectuer certains travaux. Il faut être conscient de ces défis et chercher ensemble des solutions. 

Auteure Daniela Clemenz, Revue UFA, 8401 Winterthour Conseil La check-list «Indications à l’attention de mes proches en cas de décès» comporte de nombreux conseils, non seulement à l’attention du conjoint survivant en cas de décès mais également pour toutes les personnes à partir de la cinquantaine sous la forme d’une énumération des éléments à régler pour sa propre succession. Commande: Union suisse des paysans, Agriexpert , Laurstrasse 10, Brugg 056 462 51 11, www.agriexpert.ch Shop. 8 Fr.

www.ufarevue.ch

5 · 14

17


Bourse aux bonnes affaires TECHNIQUE AGRICOLE à vendre Stachelketten 16.9 R30, Preis nach Anfrage, Raum Ostschweiz 寿 071 223 35 89 Wendetraktor A.Carraro Tigrone 8008, mit Terrareifen und hydr. Entlastung 寿 041 980 62 65 Heuraupe Pöttinger 寿 041 980 62 65 Ladewagen Agrar TL209, top Zustand, wegen Aufgabe der Landwirtschaft 寿 056 441 49 57 Heuschrotmesser, elektrisch, Schmid+Mägert, mit Kabelrückzugrolle, Fr. 600; Klauenstand Berweger, Fr. 1500; Silogabel Wigger, für Siloentnahme im Hofsilo, 3-jährig, Fr. 3500; Messerschleifapparat, Fr. 600; Güllenwerfer Mäi, Fr. 1500 寿 079 575 25 52 doseur à fourrage Gassner; souffleur Lanker, neuf, prix à convenir 寿 079 699 52 69 Motor Honda, 13 PS zu Rapid 505 寿 079 245 11 39 Kreiselheuer, leichte Ausführung, zu 2-AchsMäher, 3-Punkt-Anhängung 寿 079 245 11 39 Motor Mag, zu Rapid 505 寿 079 245 11 39

2 Stahlraupen, zu Hutter, 5 t Bagger, guter Zustand, günstig 寿 079 245 11 39 Diverse Mähmesser und Balkenteile, neu, günstig 寿 079 245 11 39 Motormäher Burenkönig 寿 079 622 45 82 Raupendumper, 500 kg 寿 079 622 45 82 Autoanhänger, Gesamtgewicht 1300 kg, günstig, neuwertig 寿 079 622 45 82 Scheibenmähwerk, zu Reform 3003S 寿 079 622 45 82 Div. Pick-up für div. Ladewagen Pöttinger, Agrar usw., neuwertig, günsitg 寿 079 154 41 97 Div. neue Mähmesser, zu Rapid Motormäher, günstig 寿 079 154 41 97 Motor Honda, 13 PS zu Aebi AM 40/41 寿 079 245 11 39 Messerschleif-Apparat Rotax Kombi; Div. Elektromotoren, 0.5 - 1 PS, 380 und 220 Volt 寿 079 318 93 07 Alu-Autoräder, 16 Zoll, 5 Loch, Fr. 200 寿 079 318 93 07 revidierte Güllerührwerke; Güllemixer; ältere Güllepumpen; div. Gülleschläuche 寿 079 678 81 49

La Revue UFA vous fait son cinéma sur revueufa.ch

Gummiförderband Blaser Occ., 9 m, fahrbar; Gummiförderband Gamo, 7 m, fahrbar; Div. Gummiförderbänder, 2 m und 4 m, 14 m und 17 m; Flachförderband, 30 m, www.foerderbaender-top.ch 寿 033 437 51 54 oder 寿 079 628 83 80 Demo Rundballenpressen, Mc hale F5500 / Fusion 3 und Fusion 3 plus, mit Folienbindung/V 660 und Wickler 991 Lber, occ. F550 und Fusion 2, Maschinen ab Service 寿 079 299 45 69 Ladewagen Bucher Monti 1, 17 Kubik, guter Zustand 寿 071 988 25 83 Kälbergitter, 7 Plätze 寿 079 318 93 07 diverse Förderbänder 寿 079 426 06 35 Heuschrote Lanker, Endeinheit Boumatic, 2 Zoll; Vacumpumpe Boumatic; Waschautomat Boumatic 寿 079 243 75 25 Traktoren: Simar, Jg. 48, 1-Zylinder; Loki, Jg. 51, 4-Zylinder, Herkules; Ökonom, Fabrikation: Bodmer Rümikon, ca. Jg. 48, 2Zylinder, Wisconsin 寿 079 928 88 07 oder 寿 052 337 11 68 Sacksilo, 1.5 t, mit Einfüllleitung, Fr. 50, Kt. LU 寿 041 450 17 41 Traktor Hürlimann D70, SSP, Jg. 1960, total restauriert mit Mähbalken, keine Bauern Malerei, Veteraneneintrag 寿 079 108 06 65 oder 寿 079 108 06 65 3-Scharpflug Kuhn, Varimaster 122, neuwertig, Fr. 11’900 寿 052 376 23 86 oder 寿 078 915 15 58 4-Rad Kipper Tanner neuwertig, Aluminiumaufbau, 3 Seitenkipper, hydr. Bremse, 13 t Gesamtgewicht, Fr. 16’800 寿 052 376 23 86 oder 寿 078 915 15 58

Les derniers films en ligne pour l’agriculture sur revueufa.ch 18

LKW Steyer, 4 x 4, 680 GL, 33’000 km, sehr guter Zustand; Heuschrotte S+M; Motorsäge 寿 033 673 20 01

Gussroste, gebraucht zu Schwemmkanal, L: 1000 mm, B: 1000 mm, Ø 30 mm, für Anbinde-Haltung geeignet 寿 079 636 12 64 Occ. Anbau-PFS Spritze Favaro, 12 m, 5 Sektoren, hydr. klappbar, mit 800 l Tank und aufgebautem Frischwassertank, Fr. 6900 寿 079 680 63 87 Mistkran Loma, Typ LM 1000 Super, Elektromotor und Gelenkwelle, 4 hydr. Stützen, Mistgabel 8 Zinken, Erdgreifer 1.20 m, Tieflöffel 50 cm, Armlänge ca. 6.60 m, Bereifung 10.00 x 20, 14 Ply, Feldspritze Favaro PP 800 150-F7, Balken 15 m, mit 7 Sektoren, neue Pumpe, Tank 800 l + Spühltank, Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10 Maishäckler Kempter, Typ C 2200, 3-Reihig; Kratzbodenwagen Heywang, 1-Achsig, L: 4.45 m, B: 1.83 m, H: Q 1.30 m, Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10 Fiat 45-66 DT, Jg. 90, 4-Radantrieb, 5500 Betriebsstunden, nur wenige Betriebsstunden seit letztem Service, guter Zustand, Fr. 18’000, Region Winterthur 寿 079 611 17 48 Same Dorado 66/2004, 3200 h, Bereifung H11.2R42, V250/85R 28; Weidemann, 1370CX50, 380 h, Bereifung 31x15.5015 NHS; Aebi 40 MagMotor, Typ 1045 SRLX, Balken 190 cm, mit Bandeingraser, Pflegräder 8 Loch, 11,2R48, Radial-Kleber 230x95R36, Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10 Maissägerät Monosem, 4-Reihig; Scheibenscharen, mit Granulatsägerät; Federzahnegge Rabe, Typ PK 7 BEZ 440, Arbeitsbreite 4.40 m; Gaareggen, mit Doppelkrümler; Frontpacker Rabe Fupa 19/700, Arbeitsbreite 3 m, Q 70 cm, Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10

Wässerungspumpe Vincenzi/Gibertini, 6 Bar, auf Fahrgestell od. Dreipunkt, ZWAntrieb, Saugseite 4 Zoll, Abgang 3 Zoll, Ansauginjektor, Fr. 500, Kt. BE 寿 079 328 76 63 Pflug, Rabe 3-Schar Star 120, mit Streifenriestern und Pneurad, guter Zustand, Fr. 3500 寿 079 674 46 13 Ladewagen Mengele quadro 310, 4 Förderschwingen, hydr. Kratzboden, Fr. 2000; Güllerohre, 6 m, Ø 62 mm, Fr. 2 pro Stk 寿 041 910 12 30 Förderband Wira, 7 m, Kt. SG 寿 079 381 89 28 57 Betonlochroste, 180 cm x 50 cm x 7 cm, Lochgrösse: 25 mm u. 30 mm 寿 079 316 60 67 10 AP-Swing Futterautomaten, für Ferkel, mit Rezirkulation, Fr. 300 / Stk 寿 079 316 60 67 Messerschleifapparat Roki, auch geeignet für Busatismessser, Fr. 500, Kt. BE 寿 079 713 95 05 Melkeimerdeckel, mit pneum. Pulsator und Melkzeug, Westfalia, Fr. 100, zusammen mit schönem Chromstahlkessel, Fr. 300 寿 079 713 95 05 Kratzbodenantrieb, hydr., neu, für grosse Mistzetter/Dosierwagen, bestehend aus Getriebe für Antriebswelle, Ø 45 mm, NP: Fr. 1125 und Ölmotor NP: Fr. 595, Fr. 1000 寿 079 713 95 05 Traktor Fiat 45-66 DT, Jg. 90, 4-Radantrieb, 5500 Betriebsstunden, wenig Betriebsstunden seit letztem Service, guter Zustand, Region Winterthur, Preis nach Absprache 寿 079 611 17 48

Quelque chose à vendre? Formulaire: www.ufarevue.ch

Rundballenwickler Kverneland, Silawrap 7500, Jg. 90 寿 081 785 14 77 Maishäcksler PZ MH80S, Jg. 87 寿 081 785 14 77 2-Achs LKW Anhänger, Meusburger, 18 t Gesamgtgewicht, L: 7 m, B: 2.55 m, Luftbremse, Niveauausgleich, Lastenregler, Unterfahrschutz, Rollverdeck, sehr schönes Fahrzeug, Fr. 6200 寿 079 847 95 33 Lieferwagen Citroen C 15 D, Jg. 91, Diesel, 31’200 km, Nutzlast 765 kg, KW 43.50, Fr. 1500; Güllenrührwerk Wälchli Typ TMRW 100, bis 3 m Tief, Fahrgestell 3 Räder, Motor 10 PS, Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10 Mistkran, an 3-PunktAnbau, mit Drehkopf und Ausleger, Fr. 4900 寿 076 365 16 02 Standhäcksler IBR Botsch, frisch revidiert 寿 079 426 17 04 Tracteur Deutz 7206, 4 x 4, Fr. 8000; Tracteur Fendt Farmer 2 S. pour pièces 寿 079 360 61 17 Knüselmähwerk zu Rasant, frisch revidiert, top Zustand, günstig 寿 079 673 24 71 Bandsäge für Holz, Fr. 150 寿 033 744 40 29 Motormäher Aebi HC 55 Hydrostat 寿 033 744 40 29 Traktor Grammer, Komfortsitz mit Luftfederung 寿 033 744 40 29 VW Bora Kombi Diesel, Verbrauch 4.5 l auf 100 km, Fr. 7200 寿 033 744 40 29 Maishäcksler Pöttinger, 1-reihig, guter Zustand, Fr. 1000 寿 071 633 36 07 Suite à la page 25 5 2014 · REVUE UFA


BRÈVES TECHNIQUE AGRICOLE

Puissance stable pour les ventes de tracteurs La plage de puissance allant de 81 à 100 CV reste la gamme tracteur la plus vendue sur le marché suisse. C’est ce qu’indique une analyse détaillée des ventes de tracteurs neufs l’année dernière. Sur les 2378 unités vendues en 2013, 890 tracteurs se situent dans la plage susmentionnée. Dans cette plage de puissance, les ventes ont même été supé-

rieures à celles de l’année précédente dans un contexte où les ventes totales ont reculé de 300 unités. En ce qui concerne la répartition en pour cent des ventes de tracteurs, la plupart des classes de puissance affichent une étonnante stabilité. Seule la classe de 81 à 100 ch. a progressé (de 31.5 à 37.4 %) au

Tableau: Immatriculations de tracteurs en Suisse 900 800

Nombre de tracteurs

700

2010 2011 2012 2013

600 500 400 300 200

> 300

251 – 300

201 – 250

181 – 200

161 – 180

141 – 160

121 – 140

101 – 120

81 – 100

61 – 80

0

< 60

100

détriment de celle des 101 à 120 ch. (19.3 % contre 25.3 % en 2012). 56.8 % des tracteurs vendus en 2013 affichaient une puissance oscillant entre 81 et 120 ch, un pourcentage qui n’a pas changé par rapport à l’année précédente. En ce qui concerne le classement par marque, New Holland reprend la tête du classement avec 400 tracteurs vendus alors que John Deere occupe la deuxième place. Suivent Fendt et Deutz-Fahr. Claas a pu se hisser à la cinquième place en vendant 35 modèles de plus qu’en 2012. L’action du jubilé (100 ans de Claas, 10 ans de tracteurs Claas) n’a pas été étrangère à ce succès. Kubota a également accru le nombre d’unités vendues (+32), tout comme Lindner (+6). Le modèle le plus vendu est le «5100R» de John Deere (100 unités) devant le «211 Vario» de Fendt (89 unités), suivi par le «T4050» de New Holland (74) et le Claas «Axos 330» avec 66 modèles vendus.

Classes de puissance

306 ha en 24 heures Väderstad, le spécialiste suédois du travail du sol, a semé au début avril en Bulgarie 306 ha de tournesol en un jour, avec un semoir de type «Tempo R12». Pour établir ce record, quatre chauffeurs se sont relayés sur une exploitation à Pleven, au nord de la capitale Sofia. La vitesse de travail moyenne a atteint 19 km/h. Lors du développement du semoir «Tempo», Väderstad s’est donné comme objectif de pouvoir semer 28 graines à la seconde en roulant à une vitesse élevée. La clé de ce succès repose sur le transport de la semence sous pression à l’aide du système «Power Shoot».

REVUE UFA · 5 2014

Bonne propension à l’investissement D’une manière générale, l’agriculture européenne se caractérise par une situation propice aux investissements. En Allemagne et en GrandeBretagne, les agriculteurs sont prêts à investir davantage qu’à l’automne 2013. En Pologne, les projets d’investissement restent constants à un niveau élevé. Autre tableau en France: par rapport à l’automne 2013, les investissements projetés par les agriculteurs de l’Hexagone ont diminué.

Serco Landtechnik s’agrandit Il y a deux ans, Serco Landtechnik a pu assurer l’expansion de l’entreprise en acquérant une parcelle jouxtant les bâtiments existants à Oberbipp. La demande de permis de construire a été déposée l’automne dernier et n’a pas suscité d’opposition. La nouvelle construction offrira des locaux d’entreposage et d’exposition supplémentaires. Mais l’édifice de bois et de métal accueillera également des bureaux sur deux étages et sera complété par un centre de formation.

Rapid: Nouvel «Orbito»

Ces dernières années, Rapid a développé un vaste assortiment de mono-axes porte-outils. Les modèles «Rex», «Mondo», «Swiss», «Universo» et «Euro» sont destinés aussi bien à une utilisation communale qu’à un usage agricole et horticole. Il y a une année et demie que l’«Orbito» – le dernier né – a été présenté au public (cf. Revue UFA 4/2013). La caractéristique principale de ce mono-axe est l’essieu déplaçable hydrauliquement durant le travail sur simple pression d’un bouton. L’«Orbito» offre également différents types de directions (y compris la «Zero Turn») ainsi qu’une puissance élevée grâce à son moteur Briggs & Stratton de 23 ch. Rapid a conservé tous ces avantages sur son nouvel «Orbito», spécialement conçu pour l’agriculture, mais en revoyant son poids à la baisse. Ce faisant, le nouvel «Orbito» pèse 18 kg de moins, à 265 kg. Un nouveau filtre à cyclone permet désormais de séparer la saleté. Ces modifications ont un effet positif sur le prix: la version agricole de l’«Orbito» coûte 21900 Fr. La fabrication en série du nouvel «Orbito» débutera au premier trimestre de l’année prochaine. Pour cette année, différents modèles de présérie sont disponibles. La collaboration avec Reform est maintenue pour cet «Orbito», qui sera également commercialisé sous les couleurs rouges avec la dénomination «RM 25 agriculture».

Toujours actuelles www.ufarevue.ch 19


TECHNIQUE AGRICOLE

Faire le plein de biométhane BIOGAS Les conducteurs de voitures à gaz doivent faire le plein de gaz naturel. Ce dernier contient environ 20 % de biométhane, c'est-à-dire de biogaz conditionné pour la qualité du gaz naturel. Mais pourquoi ne pas faire le plein directement avec du biométhane pur et conduire de manière climatiquement neutre?

Anita Vonmont

Reto Grossenbacher est agriculteur à Reiden (LU) où il produit aussi du biogaz. Son fermenteur accueille des déchets organiques, du fumier et du lisier pour en faire du gaz renouvelable qui à son tour génère du courant et de la chaleur dans une centrale de cogénération sur place. Depuis peu, une partie du biogaz est également transformé en carburant. La station-service se situe juste derrière la ferme. Elle se compose d'une armoire métallique bleue (réservoir de gaz) équipée d’un pistolet distributeur et d’une petite unité de traitement, la première de son genre au niveau national. Jusqu'à maintenant, seuls l'agriculteur R. Grossenbacher et, parfois, Ueli Oester ont fait le plein à la ferme. Ueli Oester est ingénieur à l'EPF de Däniken (SO)et c’est lui qui a conçu la station-service avec sa société.

tés (250 – 1000 Nm3/h) puis l'injectent dans le réseau de gaz naturel. «Notre défi consiste à réaliser ce que font les grandes installations, à petite échelle tout en restant rentable», affirme Ueli Oester. «Pour cela, nous devons construire les installations de traitement à moindre frais.» Il s'agit d’un défi difficile dans la mesure où même les petites installations affichant une production de seulement 1 à 50 Nm³/h ont besoin, en principe, du même équipement technique, y compris la commande et les appareils d'analyse pour la qualité du gaz.

Deux petites installations à l'essai Dans le cadre du projet Blue BONSAI financé par l'Office fédéral de l'énergie, la Fondation Suisse pour le cli-

mat et l'industrie gazière suisse (FOGA), Ueli Oester construit des petites installations servant au traitement du biométhane. En septembre 2013, U. Oster a mis en service une installation test d'une puissance d'env. 150 kW, à Bachenbülach (ZH). Cette installation transforme le gaz brut de l'unité de fermentation de la filiale Axpo Kompogas en biométhane. Le produit est composé de 96 à 98 % de méthane (CH4) et possède ainsi la qualité requise pour alimenter le réseau de gaz naturel. Le biométhane de l'installation arrive dans un réseau de gaz de 400 mbar de Zurich, qui alimente une zone d'activités industrielles et commerciales. L'installation de traitement produit 15 Nm³ de biométhane par heure. Si le gaz était utilisé comme carburant, la production journa-

Traitement Ueli Oester possède une voiture fonctionnant au gaz. Sa voiture est équipée d’un réservoir à essence et d’un réservoir de 80 l (soit env. 20 m3 de gaz comprimé) pour le gaz. Un plein suffit pour 300 à 400 km. Les grandes installations techniques transforment couramment le biogaz en biométhane. En Suisse, une douzaine d'installations affinent le biogaz depuis des installations industrielles de biogaz (par ex. Kompogas) en grandes quanti-

Le biogaz est dirigé dans le réservoir à gaz (à droite du couvercle à essence) de cette voiture fonctionnant avec deux carburants. A une pression de 200 bar, le réservoir à gaz est plein. Photo: Anita Vonmont

20

5 2014 · REVUE UFA


TECHNIQUE AGRICOLE lière suffirait pour faire 18 pleins ou pour parcourir 7200 kilomètres. La capacité de l'installation de traitement de la ferme de Reto Grossenbacher à Reiden est dix fois plus faible. Elle s’élève à 1,5 Nm³/h de biométhane ou tout juste deux pleins de réservoir par jour (720 kilomètres). Ici, la qualité du biométhane s’élève à 92 à 95 % du volume de CH4. La teneur en méthane est un peu plus faible car le fermenteur contient de l'air pour désulfurer le biogaz. Sa qualité est toutefois suffisante pour servir de carburant.

Expériences de l'exploitation continue Les tests effectués jusqu'à maintenant ont aussi été marqués par des échecs. Ainsi, le compresseur et le module d'extraction d'eau ont dû être révisés. Lors d'une nuit froide, l'eau de condensation a gelé. Mais presque deux ans après le début du projet de recherche, les deux petites installations ont franchi les premières étapes: la désulfuration et le drainage du gaz brut fonctionnent de manière fiable; les installations produisent du biométhane de bonne (Reiden) ou très bonne qualité (Bachenbülach). «La question encore en suspend consiste à savoir comment les membranes résistent à une exploitation continue, en particulier avec les variations de températures et les différentes qualités du gaz brut», conclut Oester.

L’installation de purification à Bachenbülach produit du biométhane à partir de petites et moyennes sources de biogaz brut, comme des stations d’épuration par exemple. Photo: Ueli Oester

Des résultats supplémentaires devraient être disponibles avant la fin de l'année 2014 en ce qui concerne la durée de vie des compresseurs et des appareils d'analyse du gaz. Ces valeurs sont importantes pour évaluer la rentabilité des petites installations. Une autre installation permettant de produire environ 5 Nm³/h (env. 50 kW) est déjà prévue. Elle doit être construite l'année prochaine dans une installation de biogaz agricole. «Cette installation de biométhane ne doit pas coûter plus cher qu’une station d’essence comparable», précise Sibylle Duttwiler de la société Duttwiler Energietechnik, qui conseille et co-organise le projet Blue Bonsai. «Ce carburant n'est en effet pas seulement intéressant d’un point de vue écologique mais également économique.» Un bon nombre d'obstacles doivent encore être surmontés avant que les conducteurs de voitures à gaz puissent faire le plein dans des stations-service de biométhane décentralisées situées dans des exploitations agricoles. Il se peut qu'il soit impossible d'équiper les petites stations de systèmes de mesure contrôlables et de distributeurs de carburant automatiques acceptant les paiements par carte. Les deux systèmes feraient exploser les prix. C'est la raison pour lesquels les tests sont effectués sur des réservoirs et des systèmes de facturation simplifiés. Ueli Oester pourrait même imaginer un système de facturation reposant sur la confiance: «Le client mesure la pression avant et après le plein et sait alors par expérience quelle quantité il a prélevé. Sur cette base, il calcule le montant à verser, un peu comme lorsqu’il achète des œufs chez l'agriculteur et met l'argent dans une caisse.»

Bientôt des milliers de conducteurs au biométhane? Malgré les obstacles, le pionnier reste confiant. Oester fait référence au prototype qui doit être mis en service l'année prochaine. Par la suite, l'entrepreneur veut installer des petites stations-service REVUE UFA · 5 2014

Comment le biogaz devient du biométhane Le biogaz correspond à un mélange de 50 à 60 % de méthane (CH4) et de 40 à 50 % de dioxyde de carbone (CO2). On obtient un méthane presque pur en séparant le CO2. Divers processus permettent de transformer le biogaz en biométhane: lavage chimique, lavage à l'eau sous pression, processus de variation de pression, processus cryogène ou, comme chez Ueli Oester, séparation membranaire. Lors de la séparation membranaire, le gaz brut est d'abord désulfuré dans un filtre au carbone actif puis drainé dans un piège à froid et finalement comprimé dans un compresseur sur deux niveaux de 12 à 17 bar, avant d’être finalement guidé à travers une membrane à triple raccordement. Cette membrane se compose de fibres creuses de polyimide et agit comme un filtre: Le CO2 traverse la membrane mais pas le méthane. Ainsi, le CO2 peut être séparé pour obtenir un méthane presque pur. Ce biométhane est chimiquement comparable au gaz naturel mais provient de sources renouvelables. Les gaz de rejet générés lors du traitement sont reconduits à travers un filtre bio puis dans l'atmosphère avec une légère perte de méthane de 0,1 à 0,5 %. L'installation de traitement de Reiden est lègèrement plus grande que celle de Bachenbülach et est construite de façon plus simple. Au lieu d'une membrane sur trois niveaux, elle est équipée d'une membrane simple construite par le fabricant autrichien Evonik Fibres GmbH. La construction simple rend l'installation plus économique mais réduit également la teneur en méthane dans le gaz traité (env. 92 à 95 % par rapport à 96 à 98 %). Le gaz de rejet généré, qui contient toujours environ 20 % du volume de CH4 sur le modèle à un niveau, est reconduit dans le fermenteur. Il s’ensuit une dilution du gaz brut avec du CO2 dans le fermenteur. Mais dans la mesure où seule une fraction (2 % à 20 % selon la taille de l'installation) du gaz brut est utilisée, cela n'a pas d'importance.

Auteur Anita Vonmont, lic.phil., journaliste scientifique, 4053 Bâle

dans tout le pays. Il a déjà effectué les calculs nécessaires: «La Suisse compte actuellement environ cent exploitations agricoles produisant du biogaz. A l'avenir, il pourrait y en avoir 500. Si 20 % d'entre elles étaient équipées d’une station-service, et si c'était également le cas pour les stations d'épuration, 9000 voitures pourraient circuler au biométhane pur d’ici à 2020, en parcourant 15 000 kilomètres par an.» 䡵

Sandra Hermle (sandra.hermle@bfe.ad min.ch), directrice du programme de recherche de l'OFEN, vous fournira de plus amples informations concernant le programme de recherche biomasse et énergie du bois. www.ufarevue.ch

5 · 14

21


TEST PRATIQUE KNOWHOW

Confort de travail et innovation «MF 5610» Massey Ferguson a lancé l’année dernière sa nouvelle série «MF 5600» en deux temps: d’abord avec un moteur 3, puis avec un moteur 4 cylindres, en remplacement définitif de la série «MF 5400». Le «MF 5610» est le modèle vedette de la gamme à moteur 3 cylindres. Le capot plongeant, qui permet une bonne visibilité, est caractéristique.

L’année dernière, Massey Ferguson a remplacé sa série «MF 5400» à cause de la norme 3b actuellement en vigueur sur les gaz d’échappement. La nouvelle série «MF 5600» compte six modèles à trois ou quatre cylindres chacun. Bien que cette nouvelle série ait été conçue sur la base de l’ancienne, elle comprend de nouvelles caractéristiques, principalement tirées de la série «MF 7600». Les tracteurs «MF 5600» se prêtent ainsi encore mieux qu’avant à une utilisation avec le chargeur frontal. La visibilité a notamment été améliorée via un nouveau design de la cabine et un capot moteur plongeant. En outre, la zone de l’essieu avant (sans suspension pour les modèles trois cylindres) a été retravaillée pour accueillir un relevage et une prise de force tout en diminuant les dimensions du tracteur, ce qui le rend d’autant plus maniable.

Côté motorisation, le modèle « MF 5610», vedette de la gamme trois cylindres, utilise un agrégat de 3,3 l de cylindrée et une injection Commonrail de la maison Agco. La puissance développée s’élève à 100 CV, et atteint au maximum 105 CV (selon ISO). La purification des gaz d’échappement se fait par un élément externe de recirculation des gaz d’échappement, connecté à un catalyseur d’oxydation diesel. Au ralenti, le régime s’élève à 720 t/min. Le capot moteur plongeant, construit d’une pièce, dispose d’un grand dégagement d’ouverture, ce qui garantit un accès facilité au système de ventilation, aux filtres à air et à huile, ainsi qu’à la jauge d’huile. L’intervalle entre les services est de 500 heures d’utilisation.

La cabine est basée sur la version «Essential» des «MF 7600». Elle est dis-

ponible en trois versions: toit plat, standard ou en verre, en version normale ou surbaissée (en option). Avec les pneus standard «420/85 R 34», la hauteur du véhicule oscille ainsi entre 2604 et 2755 mm. Les cabines peuvent être dotées d’une suspension mécanique. Sur demande, il est également possible d’opter pour une cabine panoramique à cinq montants, dont le côté droit est doté d’une vitre en polycarbonate sur toute la longueur.

Transmission «Dyna-4» La transmission «Dyna-4» à 16 x 16 vitesses (32 x 32 avec la gamme rampante) avec quatre rapports sous charge est simple à utiliser. Toutes les vitesses peuvent être sélectionnées à partir d’un levier «T» spécifique situé sur la console latérale. Pour engager une vitesse, il suffit de tirer le levier vers l’arrière ou de le pousser

Expérience réalisée avec le «MF 5610»: «maniable, petit et habile»

Martin Peier

22

Martin Peier exploite à Lostorg (SO) une surface agricole de 15 ha, sans bétail. Mais il est surtout actif en tant qu’agro-entrepreneur et propose des services dans le domaine communal (déchiquetage de bois, compostage) et dans le secteur agricole (travail des sols, arrosage, pressage). Depuis août 2013, il utilise, en plus de trois autres tracteurs de la marque «Massey Ferguson», le modèle «MF 5610». Il a effectué env. 350 heures de travail avec ce dernier pour une utilisation annuelle prévue de 600 heures par année. En tant que client de longue date des tracteurs «MF» et de l’agent Alois Kuoni (Oberhof), Martin Peier ne s’est pas beaucoup informé sur les produits d’autres constructeurs lorsqu’il a voulu remplacer

son «MF 4345», alors âgé de dix ans. «Le ‹MF 5610› m’a tout de suite tapé dans l’œil lors de l’Agrama 2012», explique M. Peier. Outre le capot plongeant, ce sont surtout la cabine spacieuse avec l’option «surbaissée» et la place passager à part entière qui ont achevé de le convaincre. La tracteur de M.Peier – le premier «MF 5610» à avoir été livré en Suisse – est équipé d’une transmission «Dyna-4» avec «Autodrive» et d’un groupe «rampantes». Afin de pouvoir effectuer tous les travaux avec des pneumatiques standard 420/85D R34, M. Peier a opté pour la cabine basse avec toit plat. Il a aussi opté pour un relevage avant avec prise de force monté d’usine, ainsi que pour deux distributeurs hydrauliques supplémentaires (en option) à

l’arrière, en plus des deux de série. Les expériences que M. Peier a réalisé jusqu’ici avec le «MF 5610» sont, globalement, positives. «Le tracteur tire bien, la puissance est bonne et il consomme peu de carburant», selon ses conclusions. Le groupe de vitesses rampantes s’est avéré très utile, surtout avec la retourneuse à compost. La transmission est bien échelonnée et répond à toutes ses attentes, tant en mode manuel qu’automatique. L’agro-entrepreneur regrette seulement que les feux de position s’éteignent lorsque l’on coupe le moteur. Les problèmes initiaux de faiblesse du système électrique ont pu être résolus en montant ultérieurement des fusibles plus forts. 5 2014 · REVUE UFA


TEST PRATIQUE KNOWHOW

Fiche signalétique

Le moteur 3 cylindres d’Agco Power avec une cylindrée de 3.3 l et l’injection Commonrail est court, ce qui offre une bonne maniabilité au tracteur.

Aperçu de la console latérale avec les commandes. Sur la gauche, on distingue le levier en «T» permettant de sélectionner les différents rapports de transmission.

vers l’avant. Pour enclencher une gamme, on appuie en même temps sur le bouton gamme – le tout sans utiliser l‘embrayage. La vitesse est ensuite affichée sur le tableau de bord. Le levier «Power-Control» se situe à gauche du volant. Ce dernier commande l’inverseur et permet également d’enclencher les rapports sous charge ainsi que les différentes gammes de vitesses. Le système «Autodrive», disponible en option, choisit automatiquement la meilleure vitesse et le rapport le plus approprié. On choisit, via un bouton de réglage, à partir de quel régime moteur le système doit s’enclencher. Une commande permet d’activer la plage de régime souhaitée pour travailler avec le «MF 5610».

58 l/min, fait partie de l’équipement standard. Une pompe optionnelle supplémentaire de 42 l/min permet d’alimenter les distributeurs hyrauliques. Dans ce cas, les deux pompes peuvent être combinées en actionnant la commande prévue à cet effet, ce qui permet d’alimenter les distributeurs à 100 l/min (dans le cas d’une utilisation avec le chargeur frontal, par exemple). Le relevage arrière, doté de l’EHR, d’un dispositif anti- oscillations et de bras inférieurs de catégorie 2, affiche une force de levage de 4,3 t. Les garde-boue sont dotés d’une commande externe pour lever ou abaisser le relevage.

Hydraulique La pompe hydraulique, qui développe une puissance de

Le montant latéral accueille les interrupteurs pour l’éclairage ainsi que les commandes de réglage du relevage arrière.

La prise de force est enclenchée par une commande sécurisée électrohydraulique et dispose de vitesses de rotation de 540/540 E (d’origine) ou 1000 (en option). L’équipement de base

La construction de base du «MF5610» s’appuie sur le concept remodelé à l’époque de la série «5400», mais de nombreuses caractéristiques ont été héritées des séries MF plus puissantes.

Massey Ferguson «MF5610» Moteur: moteur à réglage électronique, 3,3 l d’Agco Power, 3 cylindres à injection Commonrail, 100 CV de puissance nominale, 105 CV de puissance maximale à 2000 t/min (selon ISO). Couple maximal: 413 Nm (1600 t/min). Capacité du réservoir: 160 l. Boîte à vitesses: transmission sous charge «Dyna-4» avec quatre groupes robotisés et quatre rapports sous charge (16x16), avec changement de rapports manuel ou automatique, avec rampantes en option. Prise de force: électrohydraulique. 540/540E, 1000 (en option) à l’arrière. 1000 (à l’avant). Hydraulique: EHR avec compensation de l’oscillation. Deux distributeurs de série, 3 ou 4 en option. Pompe: 58 l/min à 200 bar, pompe supplémentaire de 42 l/min en option (total 100 l/min) pour les distributeurs. Force de levage: 4,3 t, 2,5 t à l’avant (en option). Dimensions: poids à vide 4300 kg. Empattement: 2,46 m. Hauteur: 26072755 mm (selon les pneumatiques). Diamètre de braquage: 7,9 m. Prix: 94 700 Fr. (sans TVA, brut, avec équipement standard). (Données du fabricant)

comprend la présélection électronique de la vitesse de prise de force souhaitée, ainsi qu’une commande extérieure, montée sur les garde-boue. Un dispositif permet l’activation et le déclenchement automatique de la prise de force en fonction des mouvements du relevage arrière. Une touche «Stop / Start» située à l’arrière du garde-boue d’activer la prise de force depuis l’extérieur du tracteur, en toute sécurité. 䡵

Auteur Dr Roman Engeler, Revue UFA 8401 Winterthour La revue UFA publie, en ordre dispersé et sous le titre «Test pratique», des comptes-rendus relatifs à des machines agricoles. Des personnes intéressées, respectivements propriétaires de machines, sont choisies en collaboration avec les constructeurs ou les importateurs. www.gvs-agrar.ch

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

05 · 14

23


NOUVEAUTÉ KNOW-HOW

New Holland investit dans la sécurité

Ensileuse automotrice«Big X 480/580»

Conduire un tracteur implique un apprentissage préalable. Le New Holland Traktoren Center Schweiz soutient les cours «G40» de l’ASETA – auxquels plus de 1000 personnes participent chaque année – financièrement et au niveau de la prévention des accidents. Ce cours permet de sensibiliser les conducteurs (plus particulièrement les jeunes) à la sécurité routière des véhicules à moteurs et des remorques agricoles. Les élèves conducteurs suivent deux jours de pratique sous la responsabilité de personnes compétentes. Au

Lors du lancement de la nouvelle gamme, l’objectif consistait à transférer les caractéristiques techniques éprouvées, pour que les nouvelles «petites» «Big X» fournissent elles aussi la qualité de hachage Krone appréciée dans le monde entier. C'est ce qui a incité Krone à analyser et à tester au préalable l'interaction entre la puissance du moteur, la largeur du tambour hacheur et la qualité de hachage. Et pour que la qualité soit toujours homogène, il faut que l'ensemble du processus de hachage soit harmonisé avec précision et à la perfection, de l'alimentation jusqu'au coude éjecteur.

cours de 20 leçons, ils y apprennent les principaux points de contrôle dans la préparation des véhicules et des remorques, avant de passer aux manœuvres, à la conduite sur les routes peu fréquentées et finalement à une conduite sûre et prévoyante dans le trafic. New Holland attache une très grande importance à la sécurité et au respect de l’environnement. En Suisse, les tracteurs New Holland sont proposés avec des freins «Heavy Duty» spécifiques, des freins moteurs «Swiss made» et une régulation active de l’arrêt automatisée pour les tracteurs à transmission continue. New Holland Traktoren Center Schweiz 8166 Niederweningen 寿 044 857 26 00 www.new-holland-traktorencenter-schweiz.ch

Données techniques: • «Big X 480» avec une puissance du moteur de 489 CV. «Big X 580» avec une puissance du moteur de 585 CV. • 6 rouleaux pour une pré-compression optimale et une qualité de hachage exemplaire. • Concept de flux de récolte harmonisé en fonction de la puissance du moteur: Qualité de hachage optimale avec tambours hacheurs adaptés GVS Agrar SA, 8207 Schaffhouse 寿 052 631 19 00 info@gvs-agrar.ch www.gvs-agrar.ch

Nouvelle houe rotative d’APV

Un chargeur compact costaud

La nouvelle houe rotative d’APV, disponible dans des largeurs de travail de 4.50 m («RS 450 M1») et 6 m («RS 600 M1»), est parfaite pour le fractionnement des sols fortement encroûtés et elle peut-être utilisée pour la quasi totalité des types de cultures, comme par ex. le maïs, le tournesol, le soja ou le blé. Il est conseillé de l’utiliser à une hauteur de pousse de 5 – 20 cm (stade 3 feuilles).

Avec son bras télescopique, le nouveau MultiOne «GT950» est capable de lever jusqu’à 1600 kg à une hauteur de 3 m tout en restant extrêmement maniable et compact. Son bras bénéficie d’une construction robuste et peut être utilisé pour les travaux lourds dans n’importe quelles conditions. Des patins de guidage sans frottement garantissent fonctionnement, tenue et facilité d’entretien. Le bras, commandé par joystick, permet de travailler même dans les endroits éloignés et difficiles d’accès.

A une vitesse d’avancement de 10 – 25 km/h, le sol est parfaitement fractionné par l’étoile rotative et les mauvaises herbes sont arrachées. Comme la terre est plus lourde, elle retombe plus rapidement au sol et les mauvaises herbes restent en surface. Le bras de support sur ressort permet une adaptation idéale au sol. La dépose individuelle des bras est également possible pour les cultures présentant de grands interlignes. En combinaison avec un semoir pneumatique («PS 120 M1» – «PS 500 M2»), la houe rotative recouvre les semences avec de la terre fine et l’incorpore (herse suiveuse disponible en tant qu’accessoire).

Le véhicule est animé par un moteur diesel Yanmar à injection directe d’une puissance de 49 ch. La transmission comprend de série deux plages de vitesse: la première de 0 à 12 km/h pour disposer d’une force de poussée maximale (p. ex. travaux de terrassement) et la deuxième de 0 à 25 km/h pour les déplacements et les manoeuvres. Avec une palette de pas moins de 170 outils, le MultiOne «GT950» est un engin des plus polyvalents qui se distingue par ailleurs par un design différent de celui des autres chargeurs de ferme. Althaus SA, 3423 Ersigen 寿 034 448 80 00 www.althaus.ch

Serco Landtechnik SA, 4538 Oberbipp 寿 058 434 07 07 www.sercolandtechnik.ch 24

3 2014 · REVUE UFA


O S SUR

PLUS

D'INF

MERLO chargeurs tĂŠlescopiques sont utilisables universellement â&#x20AC;&#x201C; dans chaque MERLO se trouve 50 ans dâ&#x20AC;&#x2DC;expĂŠrience. s#APACITĂ?SDELEVAGEDE Ă&#x2039; TONNES s(AUTEURDELEVAGEDEĂ&#x2039;MĂ&#x2019;TRES s(AUTECAPACITĂ?DEREMORQUAGE s(OMOLOGATIONTRACTEUR AGRICOLEKMH s-%2,/-ULTIFARMERAVECRELEVAGE HYDRAULIQUEETPRISEDEFORCE Ă&#x2039;L@ARRIĂ&#x2019;RE

Vos partenaires MERLO:

us d fos su 'in

r

Pl

comfortable â&#x20AC;&#x201C; t n a s is u p Flexible â&#x20AC;&#x201C;

Pahud Jean & Bernard SĂ rl, 1041 Poliez-Pittet VD l AgrilĂŠman SA, 1252 Meinier GE l Tracto-Jardin SĂ rl, 1267 Vich VD Agri Dubey SA, 1530 Payerne FR l Zwahlen Hans-Rudolf SA, 1797 MĂźnchenwiler FR l Ries SĂ rl, 1868 Collombey VS Chappot SA, 1906 Charrat VS l Balmer & Fils SA, 2043 Boudevilliers NE l M. Chapatte SA, 2824 Vicques JU

Importateur: W. Mahler AGStrassenunterhaltsl Technique forestière machines tÊlescopiques l Bachstrasse l CH-8912 Obfeldenl lTel. TÊl.044 044763 76350 5090 90 ll www.wmahler.ch www.wmahler.ch W. Mahler AG l Forsttechnik, undetTeleskopmaschinen l Bachstrasse 27 27 l CH-8912 Obfelden

Suite de la page 18

TECHNIQUE AGRICOLE Ă  vendre

Rasenmäher Ibea 500, mit Radantrieb, Schnittbreite 510 mm, Alu-Gehäuse, ab Service, Fr. 280 寿 055 283 23 46

Autoanhänger Humbaur, Nutzlast 950 kg, L: 2.30 m, B: 1.40 m 寿 031 755 67 44 oder 寿 078 624 44 34

Heckmähwerk Gaspardo, guter Zustand, gßnstig abzugeben 寿 078 725 96 74

Krangestell auf Silo, Zyklon Chromstahl, Faltenschieber hydraulisch 寿 052 685 28 16

Tauchwasserpumpe, 2.5 Bar Druck, guter Zustand, Fr. 150 寿 079 778 44 94

Milchzentrifuge, guter, gepflegter Zustand, Fr. 200 寿 079 778 44 94

400 l, ideal als 2. Tank zum Nebenanstellen 寿 078 614 73 77

Milchkßhltank 2100 l, mit automat. Reinigung 寿 078 614 73 77

Lastwagenanhänger, klein, mit Rampen fßr bis zu 5 t Bagger 寿 078 614 73 77

Milchkßhltank 1350 l, rund Serap 寿 078 614 73 77

Heuschrotmesser Lanker, mit Kabel 寿 078 614 73 77

Dosierwagen Gehl, 22 m3, mit Blechaufbau 寿 078 614 73 77

Futterkarren, 3 Rad, aus Kunststoff 寿 078 614 73 77

MilchkĂźhltank kopl.,

Brennholzfräse GEBA,

Bourse aux bonnes affaires mit Rolltisch, El. Motor, mit eigenem Fahrgestell, Fräsenblatt 600 / 700 mm, inkl. Umbausatz zum spalten, wenn gewßnscht mit Eurostecker, nur wenig gebraucht., mech. und optisch in sehr gutem Zustand, Fr. 650, Kt. BE 寿 079 328 76 63

Thomas Schilter 432, 42 PS, mit Ladegerät, Jg.1988, 3710 Std., optional mit Miststreuer, Gßllefass und Kipper 寿 033 722 46 53 oder 寿 079 765 04 25

Suite Ă  la page 30

Nous brĂťlons d'impatience Ă  l'idĂŠe de vousEnergie-LĂśsungen prĂŠsenter nos solutions ĂŠnergĂŠtiques! Wir brennen darauf, Ihnen unsere vorzustellen! Zyklotronic VARIO: 20 â&#x20AC;&#x201C; 30 kW

Novatronic: 40 â&#x20AC;&#x201C; 80 kW

Lignumat UTSL: 30 â&#x20AC;&#x201C; 150 kW

SCHMID SOLAR

Mehr Plus d'informations Informationen et des und produits weitere supplĂŠmentaires Produkte: sous: www.schmid-energy.ch

REVUE UFA ¡ 5 2014

25


SUCCESS STORY KNOW-HOW

Travail efficace et soigneux TRAVAIL DU SOL AVEC «PA 14 – 17» Dans le cadre de la politique agricole «PA 14 – 17», de nouvelles contributions sont octroyées pour l’efficience des ressources. Les mesures de travail du sol comme les semis direct, en bandes fraisées ou sous litière sont assorties de paiements directs. Une visite au Kuhn Center Suisse permet de voir quelles sont les machines qui conviennent.

Un sol fertile est une condition préablable à la production de denrées alimentaires et de fourrages. Si ce sol est travaillé durablement et si l’utilisation d’intrants correspond aux besoins, on en maintient la fertilité à long terme en évitant l’érosion, le compactage et l’accumulation de substances nocives. Des contributions sont versées à cette fin dans le cadre de «PA 14 – 17», sur la base de l’Ordonnance sur les paiements directs: à savoir CHF 150.– pour le semis sous litière, CH 200.– pour le semis en bandes et CHF 250.– pour le semis direct (par hectare et par culture principale).

Palette de machines adéquate Pour obtenir ces contributions, il faut utiliser des machines ad hoc. Un spécialiste du travail du sol aussi réputé que Kuhn propose des machines appropriées pour chacune de ces mesures. La gamme Kuhn compte ainsi des outils adaptés aux types de semis évoqués cidessus (direct, en bandes et sous litière).

Le semis sous litière est un système avec lequel les résidus végétaux des antécédents culturaux ou des cultures intercalaires (mulch) continuent de recou-

11

26

vrir le sol après le semis afin d’éviter l’érosion. L’Ordonnance sur les paiements directs prescrit un travail du sol sans labour à une profondeur maximale de 10 cm, ce qui peut être effectué à l’aide d’un déchaumeur à dents ou à disques, ou d’une charrue déchaumeuse. Pour cette méthode, Kuhn propose son «Speedliner C3000» d’une largeur de travail de 3 m. Avec ce semoir universel, utilisable aussi bien après labour, cultivateur ou dans des surfaces classiques de semis sous litière, Kuhn dispose désormais d’une solide expérience acquise durant une trentaine d’années. A l’avant des éléments de semis proprement dits, on trouve une déchaumeuse (type « Optimer+ ») avec deux rangées de disques obliques et crantés d’un diamètre de 510 mm, qui ameublit le sol en le mélangeant avec les résidus de mulching. Le «Speedliner C3000» est ensuite équipé d’un rouleau packer à pneus (800 mm de diamètre) qui rappuie le sol avant que les socs à doubles disques ne déposent la graine. La barre de semis «Seedflex» montée sur parallélogramme avec des disques décalés entre alors en action. La pression sur les socs peut être réglée entre 20 et 70 kg. Le «Speedliner C3000» compte 20 socs.

Il s’ensuit un intervalle de 15 cm. Le transport de la semence depuis la trémie d’une contenance de 2500 l se fait par air sous pression jusqu’au dosage centralisé, où une roue cellulaire offre des densités de semis de 0.8 à 400 kg/ha. Le prix de base du «Speedliner C3000» s’élève à CHF 65 000.– Pour le semis sous litière, il est également possible de recourir à la combinaison de semis comprenant le déchaumeur intégré «Optimer+ 303» à l’avant et le semoir à socs monodisques «Premia 300» attelé au trois-points à l’arrière.

Le semis en bandes est un procédé dans le cadre duquel moins de 50% de la surface du sol sont travaillés avant ou pendant le semis. Deux procédés sont disponibles: le semis combiné (ameublissement du sol et semis en un seul passage, semis en bandes fraisées) ou décalé (travail du sol indépendant du semis). Le «strip-till» (travail en bandes) a été développé il y a une trentaine d’années aux Etats-Unis à titre d’alternative au semis direct de cultures en rangs. Pour ce faire, le futur lit de semence en bandes était ameubli à l’aide de différents outils à la profondeur désirée alors que l’inter-

2

5 2014 · REVUE UFA


SUCCESS STORY KNOW-HOW Semis direct Si moins de 25 % de la

Une «appli» à la rescousse Avec l’appli de semis de Kuhn, votre smartphone devient un outil confortable pour régler votre semoir en toute simplicité. L’application une fois chargée, il faut encore introduire le type du semoir, avec sa largeur de travail et le nombre de socs, ainsi que la culture à mettre en place. Il suffit alors d’ajouter la densité de semis désirée et le programme fournit le réglage correct que l’on peut vérifier en tournant la manivelle et peaufiner si nécessaire. Pour le réglage des semoirs monograine «Planter» et «Maxima», il existe en outre l’appli «Kuhn PreciSeed». Cette dernière permet de régler, en plus des paramètres de semis, également les apports d’engrais et le distributeur à micro-granulés.

ligne, comme avec le semis direct, restait non travaillé. Le semis s’effectuait ensuite lors d’un second passage dans les bandes pré-ameublies. Le fait que le sol se réchauffe plus vite qu’avec le semis direct – ce qui a un effet positif sur le développement des plantes (surtout pour le maïs qui aime la chaleur) – plaide en faveur du strip-till. Le procédé décalé permet en outre de travailler les sols lourds en automne pour profiter de l’effet du gel. Les graines doivent par contre être déposées exactement dans les bandes ameublies. Toutefois, de nos jours, avec les aides à la conduite basées sur le GPS, cette contrainte ne pose plus problème.

Le «Striger» est une machine que Kuhn recommande pour le travail du sol selon cette méthode. Il se compose de quatre éléments différents: un disque ouvreur découpe sur le champ les résidus de récolte restants et prépare le terrain. Viennent ensuite des chasse-débris

étoilés mobiles qui évacuent les résidus de récolte du sillon. Ils sont suivis par des dents qui ameublissent le sol jusqu’à une profondeur de 30 cm, alors que deux disques ondulés retiennent la terre ameublie sur la bande. Pour terminer, des rouleaux rappuient la future bande de semis tout en émiettant les mottes. Le «Striger» est disponible avec un cadre rigide (4 et 6 rangs) ou en version rabattable (entre 6 et 12 rangs). Il est possible de régler l’interligne entre 45 et 80 cm. La machine peut être complétée par un dispositif de dépose d’engrais minéraux ou de fumure souterraine avec du lisier. En version 4 rangs, le «Striger» est disponible à partir de CHF 21 000 .et dès CHF 33 000.- en exécution 6 rangs. Pour le semis ultérieur, il est possible d’utiliser les semoirs monograine «Maxima 2» avec des disques de grand diamètre et une vitesse de travail élevée (maïs) ou «Planter 3» pour les betteraves sucrières, le colza, le tournesol, etc.

3

1 · Le «Striger» est une machine adéquate pour le semis en bandes décalé, un procédé prometteur pour les rendements en maïs grâce à un bon réchauffement du sol. 2 · Semis sous litière avec le «Speedliner»: devant les éléments semeurs, on trouve un déchaumeur à deux rangées de disques obliques crénélés qui ameublissent le sol et incorporent les résidus du mulching. 3 · Le «SD Liner 3000» une machine classique de semis direct, une technique acquise par Kuhn suite à la reprise de Huard en 1987. La pièce maîtresse en est le système à trois disques.

REVUE UFA · 5 2014

surface du sol sont travaillés durant le semis, on parle de semis direct. Le «SD Liner 3000» est un classique de ce type de machines; il est arrivé dans le Giron de Kuhn grâce à la reprise de Huard en 1987. La pièce maîtresse en est le système à trois disques. Le coutre circulaire, en version crénelé ou ondulé, est soumis à une pression d’appui allant jusqu’à 250 kg. Il ouvre le sillon jusqu’à une largeur de 5 cm tout en découpant simultanément les résidus de récolte. La semence est déposée avec précision dans le sillon au moyen de socs à disques, soumis cette fois à une force d’appui de 70 à 80 kg. Des rouleaux de rappui assurent finalement une profondeur régulière du semis et la fermeture du sillon. En option, mais pour nos conditions il faut pratiquement les prévoir de série, il existe des racleurs spéciaux pour les disques. Ces derniers suivent les socs légèrement de biais et assurent la fermeture du soc, même dans les terrains difficiles et argileux. En conditions sèches, cela permet d’éviter que le sillon ne s’ouvre à nouveau avec le dépôt de la graine. Le «SD Liner 3000» est une machine traînée affichant une largeur de travail de 3 m avec 18 (interligne 16.6 cm) ou 20 socs (interligne 15 cm) et pèse 4 tonnes à vide. Il est utilisable avec des tracteurs développant plus de 100 ch pour le semis direct des prairies temporaires (ou leur réensemencement), les céréales et le colza. Il présente le grand avantage de ne pas nécessiter de changement de la roue cellulaire. Le «SD Liner 3000» équipé de disques racleurs est disponible pour moins de CHF 60 000.䡵

Auteur Dr Roman Engeler, Revue UFA, 8400 Winterthour La Revue UFA publie à intervalles irréguliers, sous le titre «Sucess Story», des articles concernant des machines agricoles et leur utilisation. Le choix des thèmes abordés se fait en collaboration avec les fabricants concernés ou les importateurs. www.kuhncenterschweiz.ch

www.ufarevue.ch

5 · 14

27


TEST PRATIQUE KNOWHOW

Compact et efficace «T6.160 AUTOCOMMAND» Il y a un peu plus d’une année, New Holland présentait, à l’occasion du Sima de Paris, sa série «T6» dotée de la transmission à variation continue «Autocommand». Les trois modèles 4 cylindres qui ont été commercialisés un an plus tard disposent d’une plage nominale de 110 à 130 ch. Les nouveaux moteurs répondent aux normes d’émissions de la phase 3b, grâce à la technique SCR.

Cette année, New Holland a complété sa série de tracteurs «T6» avec trois modèles équipés de la transmission «Autocommand». Dans le segment «T6», cette transmission à variation continue complète les variantes existantes (Semi-Powershift et mécanique). Le capot du «T6.160» abrite un moteur NEF d’une cylindrée de 4.5 l et développant une puissance nominale de 131 ch. (selon ECE-R120). Le système de gestion du moteur EPM permet de porter la puissance à 163 CV, avec un couple maximal de 676 Nm. Grâce à la technologie SCR, ce tracteur répond aux normes d’émissions de phase 3b. Outre le réservoir de 175 l situé à droite, les

1

2

«T6» sont équipés d’un réservoir additionnel de 37 l pour l’«Adblue».

La

transmission provient de l’usine CNH d’Anvers (Belgique) et re-

3

court à la technologie éprouvée du double embrayage, dont le développement a été poursuivi. Tous les principaux éléments de commande sont regroupés au niveau du levier multifonctions «Com-

Echo de la pratique avec le «T6.160 Autocommand» changer», explique Thomas Schenk.

Thomas Schenk Thomas Schenk gère à Ottoberg (TG) une exploitation agricole mixte. Parallèlement à cela, il effectue différents travaux de terrassement. Pour remplacer son «TSA110» âgé de 10 ans, T. Scenk a acquis un nouveau «T6.160» doté d’une transmission continue. Lors de son choix, il s’est peu informé sur les modèles de la concurrence: «Je suis satisfait de la marque New Holland et du service offert par l’agent Mühlethaler, qui se trouve à deux pas de chez moi. Bref, je n’avais aucune raison de 28

L’agriculteur utilise son nouveau tracteur depuis le mois de mars de cette année et a effectué une centaine d’heures de travail avec ce dernier. Sur l’année, le taux d’utilisation devrait avoisiner les 500 heures. Le «T6.160» est utilisé dans les grandes cultures (labour, combinaison de semis), dans les fenaisons (faucheuse avec conditionneur) et pour les transports (betteraves fourragères). C’est une course d’essai qui a convaincu Thomas Schenk d’opter pour la transmission continue, qui offre de grands avantages ergonomiques sans pour autant coûter beaucoup plus cher. Le «T6.160» offre tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un tracteur moderne, pour un prix correct, selon l’agriculteur thurgovien. «Ce tracteur répond à toutes mes attentes», renchérit-il. Ses dimensions sont également idéales. Le tracteur dispose du traitement des gaz d’échappement avec SCR et c’est son

concessionnaire qui s’occupe des opérations propres à l’additif «AdBlue». L’agent s’est également occupé de configurer le tracteur, notamment en ce qui concerne les options d’affichage sur le grand terminal, sur demande de l’agriculteur. Thomas Schenk apprécie la réserve de puissance développée par son tracteur équipé du relevage et de la prise de force avant. Il juge la consommation de carburant correcte (en conduisant toujours au régime optimal) et apprécie les différentes fonctions de commandes regroupées sur un seul levier. La cabine équipée d’une climatisation automatique offre une bonne visibilité grâce à ses grandes vitres. Les nombreux phares disponibles de série améliorent également la visibilité de nuit. En ce qui concerne les points négatifs, Thomas Schenk déplore en fait uniquement la visibilité limitée sur le crochet d’attelage. 5 2014 · REVUE UFA


TEST PRATIQUE KNOWHOW

Données techniques New Holland «T6.160 Autocommand»

1 · Le traitement des gaz d’échappement avec SCR nécessite l’additif «AdBlue». L’orifice de remplissage est plus étroit, ce qui empêche la confusion avec le diesel. 2 · Toutes les informations importantes peuvent être lues sur l’écran «Intelliview». 3 · Commande externe de la prise de force, du relevage et des distributeurs hydrauliques.

mand-Grip» qui permet de sélectionner trois vitesses définies. Le mode Tempomat peut également être activé. Les autres leviers sont intégrés de manière claire dans l’accoudoir «Sidewinder». Un écran tactile disponible en deux tailles différentes permet de contrôler tous les paramètres du véhicule et de les modifier si nécessaire durant le travail. Le conducteur peut régler la vitesse par paliers de 0.01 km/h. La vitesse de travail la plus lente n’est que de 20 m/h, au régime moteur nominal. Pour augmenter la sécurité, surtout lors des transports de lourdes charges dans les terrains accidentés, le «T6.160 Autocommand» est doté d’un système de réglage actif de l’arrêt. Lorsque le tracteur s’immobilise, la transmission le maintient activement dans cette position. REVUE UFA · 5 2014

Une hydraulique puissante Le «T6.160 Autocommand» est équipé en série d’une pompe hydraulique CCLS affichant un débit de 125 l/min. Un des principaux avantages de cette pompe de grande capacité est sa faible consommation en carburant. La pompe dose le flux d’huile en fonction des besoins sans pour autant nécessiter un régime élevé pour fonctionner, d’où l’économie de carburant. La prise de force avec les vitesses 540/540E/1000 ou 540/1000/1000E s’enclenche au moyen d’un bouton pressoir. Le système «Soft Start-Management» protège l’arbre de transmission avec les machines qui sont lourdes à entraîner. L’enclenchement et le déclenchement automatiques de la prise de force peut être activé en fonction des mouvements du relevage arrière. La prise de force, le relevage arrière et les distributeurs hydrauliques peuvent être commandés via un bouton se trouvant sur les garde-boues.

La cabine «Horizon» a également été améliorée au niveau des commandes de la climatisation, de la radio

Moteur: 4 cylindres, moteur NEF 4.5 l avec turbocompresseur et Intercooler. Phase d’émissions 3b grâce au catalyseur SCR. Puissance nominale 131 ch. (à 2200 t/min), 163 ch. de puissance maximale avec l’EPM (selon ECE R120). Couple maximal: 676 Nm (1500 t/min, avec EPM). Capacité réservoir: 175 l diesel, 37 l AdBlue.

La gamme «T6 AutoCommand» de New Holland compte trois modèles dans la classe de 110 à 130 CV de puissance nominale.

Transmission: à variation continue avec double embrayage, deux plages de vitesse avant et une plage arrière. 40 km/h à 1550 t/min. Prise de force:: 540, 540E, 1000 ou 540, 1000, 1000E. Prise de force avant: 1000 (option). Hydraulique: EHR avec compensation de l’oscillation, max. 4 distributeurs hydrauliques proportionnels avec minuteur à l’arrière, jusqu’à 3 distributeurs entre les essieux. Pompe à pistons axiaux avec un débit de 127 l/min à 210 bar. Force de levage: 7864 à l’arrière, 3200 kg à l’avant (option). Dimensions: Poids à vide: 5220 kg. Poids maximal: 9500 kg. Empattement: 2.439 m. Hauteur: 2.820-2.990 m (suivant exécution). Diamètre de braquage: 7.9 m Prix: à partir de 137 000 Fr. (Données fournies par le constructeur).

Bluetooth et de l’éclairage. Elle comporte également deux casiers de rangements supplémentaires. Le «T6» peut être équipé d’une cabine normale ou surbaissée. 䡵

Auteur Dr Roman Engeler, Revue UFA, 8401 Winterthour La Revue UFA publie, en ordre dispersé et sous le titre «Tests pratiques» des comptesrendus relatifs à des machines agricoles. Des personnes intéressées, respectivement propriétaires de machines, sont choisies en collaboration avec les constructeurs ou les importateurs. www.new-hollandtraktoren-centerschweiz.ch

www.ufarevue.ch

5 · 14

29


Concours

Remportez cette Subaru «Forester 2.0 i Advantage AWD» d’une valeur de Fr. 31 000.– et l’un de ces trois prix immédiats! Que vous soyez en route en famille, pour votre exploitation ou pour le plaisir, chaque course est source de découvertes. Et la nouvelle Subaru Legacy est faite pour cela. Elle s’adapte à toutes les routes, que ce soit en ville ou dans les grands

espaces. Avec votre Subaru Legacy, son moteur de 2.0 litres, sa transmission Lineartronic et ses 150 CV, toutes les routes vous appartiennent!

Envoyez un SMS (90 ct.) avec la mention KFL Bayer Nom Adresse au numéro 880 ou participez par Internet à l’adresse www.ufarevue.ch. Délai de participation: 30 juin 2014.

Prix immédiats 1er prix 20 l de «Glyfos» 2ème prix 10 l de «Glyfos» 3ème prix 5 l de «Glyfos»

Bayer (Suisse) SA Crop Science 3052 Zollikofen www.agrar.bayer.ch

Un maïs parfaitement propre «Equip Power» est la solution complète de Bayer contre les graminées et les dicotylédones dans les cultures de maïs. Résistant à la pluie après deux heures déjà, il peut être utilisé en post-levée jusqu’au stade 6 feuilles. Il développe tout son potentiel en solo à un dosage de 1.5 l/ha et à 1.0 l/ha en combinaison avec «Aspect».

Bourse aux bonnes affaires Suite de la page 25

TECHNIQUE AGRICOLE à vendre Druckfass Agrar, 3000 l, mit neuer Pumpe; Fahr Kreiselheuer, kh 45 Din 3.6 m; 2 Scharpflug Kverneland; Sämaschiene Nodet; Düngerstreuer Vicon 10 m; Fischerspritze, 500 l, 10 m Balken Ordomat, alle Maschinen sind älter aber einsatzfähig 寿 079 594 82 01 2 Förderschnecken, 4 m; 2 Hydraulikaggregate; div. Elektro-und Getriebemotoren 寿 079 470 80 61 Dammformer Baselier, mit Hangsteuerung, Hitch zu Kreiselegge Falc, Milchtank 250 l, fahrbar zu Traktor, Frontgewicht zu Buehrer 寿 079 395 92 59 Bandheuer Rapid 150, 3 Zinken zu Rapid 306, Stollenrad zu Rapid 306, Kreissäge Eisele 寿 079 757 31 53 Rapid 505 mit Eingrasung, Fr. 1200; Schleifapparat Rocky, Fr. 250; Winkelpflug Althaus, Fr. 400; Brennstoff-Handpumpe, Fr. 100; Stöckschlüssel, 10-32 mm, Fr. 50; Kastrierzange, Gummiring, Fr. 20 寿 062 891 42 26 Hochdruckreiniger Kärcher, Typ HDS 698C Eco Heisswasser, Stecker 25 A, 500 V, el. Kabel, 12 m, Druckschlauch 27 m, Dreckfressen Düse, Viehwaschdüse, Strahldüse, wenig gebraucht 寿 079 646 33 58

Votre annonce pourrait être ici. Formulaire: www.ufarevue.ch

30

Reihendüngerstreuer Haruwy, 4 Reihen Heckanbau, 12 Volt Antrieb, Fr. 300; Zwischenachsgerät Fendt GT, auch Heckanb. möglich, Fr. 3000; Hackbürste Bärtschi, Heckanb. 3-4 und 6 Reihen Ausrüst., Fr. 3500; Zwiebelaufnahmegerät, Anbau Samro Offset, neuwertig, Fr. 1000; Zwiebelsiebbandroder, AsaLift, Typ Serie L, neuwertig, Fr. 3000; Randenkalibriermasch. Bandsystem, Fr. 1000; Heugebläse Wild Radial, Typ A7, 11 Kw, Fr. 1000; Futterautomaten Inox, 2 Stk, nach Absetzen der Ferkel, H. 900, B. 1000 mm, neuwertig, Fr. 200/Stk; Heizöltanks, mit Auffangw., 2000 l, 3 Stk, neuwertig, Fr. 600/Stk; Insektenschutznetz, 3 Rollen à 5.60 x 100 m, randverstärkt, neu, Fr. 500 pro Rolle 寿 079 230 40 22 oder 寿 079 658 50 20 Schilter 15000, mit Maag Benzinmotor 寿 079 281 77 84 Traktor Case IH 833, Jg.  89, 5400 Std., Kabine, Luftsitz, FH, 3HV, gepflegter Zustand, Fr. 12000 寿 079 674 46 13 Tiefdrog Silohäcksler Simplex Junior. H, mit vier Messern, fast neues Förderband; WagenAchse, Pneugrösse 11.5 x 15, Spurweite innen 1.45 cm; Vorderachse für Bürrer Spezial; Stützrolle; Vierradwagen, Vorderachse voll schwenkbar, Brücke 1.90 m x 5.00 m; 2 Westfalia, Eimermelkanlage, Chromstahl mit Vakumpumpe 寿 079 228 01 43 Kreiselegge Lemken Zirkon 7300 cm, Jahrgang 2004, Rohrstabwalze, Planierbalken hinten Fr. 5200; Sämaschine Fiona D-70, 2.50 / 21; Heckmähwerk Pöttinger, 2.2 m, in einsatzbereitem Zustand 寿 032 614 15 27

1 x Saurer, 2 DM, mit Ersatzteilen; Zweischarpflug Ott; Düngerstreuer Amazone; Frontmähwerk KM25F; Ballensammelwagen, für Welgerpresse; Fräsmaschine Oerlikon; Ständerbohrmaschine; Ersatzteile, für Heywang Kompoststreuer; Pferdegesellschaftswagen; Dosieranlage Neuero; Ersatzgetriebe, für Maschio; Pneumatischer Reihendüngerstreuer Nodet; Renault Megane 2, Diesel, Klimaanlage 寿 079 729 45 22 Heuverteiler, mit Steuerung Wild; Gebläse Wild, 15 PS Motor; Standeimer Alfa-Laval, 25 l Kessel; Melchmaschienenkessel, 20 l; 4 Milchkannen, à 40 l 寿 056 243 10 93 oder 寿 079 724 56 44 Motormäher Bucher M 500, mit Bandeingraser 寿 078 765 77 47 Stapler Linde H15 D, 5290 h, Jg. 1987, Diesel, Hubhöhe 4.2 m, Nutzlast 1.5 t, Gesamtgewicht 4.25 t, Fr. 5000 寿 052 763 26 44 Mercedes Motor OM 352, 85 PS, ca. 6000 h, läuft sehr gut, Fr. 3200 寿 079 720 11 20 Div. Schneeketten, für Traktoren, 100 m Ketten, Ø 7 mm, ungebraucht; VW Passat Kombi, ab MFK, 165000 km, mit AHK, 8-fach bereift, Automat, blau, Fr. 1850; Schlagbohrmaschine Hilti, billig; Werkbank, 120 x 70 cm, faltbar, Fr. 90, Schraubenstock gratis dazu 寿 079 464 69 61 Mistkran Krüger L212, Zapfwelle elektr. Motor; Rapid 606, mit Bandeingraser; Standhäcksler Epple 寿 077 440 36 91 Silohäcksler 寿 071 799 14 03 Erntewagen Mengele Garant 430/3, top Zustand, Kurmann-Achse, Dosierwalzen und Querband, Fr. 11’000 寿 079 276 94 84 Seitenmäher Pöttinger, Typ Novacat HED extra dry, Breite 225 cm, neuwertig 寿 052 336 12 65

Quelque chose à vendre? Formulaire: www.ufarevue.ch Milchtank De Laval, 1200 l, externes Kühlaggregat, VP Fr. 1500 寿 052 336 12 65 Kreiselheuer Pöttinger Alpin Hit 44, mit 4.4 m Arbeitsbreite, in sehr gutem, einsatzbereitem Zustand, Maschine war an einem Reform Mähtrac 寿 079 762 20 58 Vorkeimlampe, Fr. 30 寿 071 648 11 36 Vorkeimharasse, ca. 50 Stück, Fr. 25 寿 071 648 11 36 Mähwerk Niemeyer SM310FCZ, Arbeitsbreite 3.10 m, gezogen, Aufbereiter, einsatzbereit, ab Platz 寿 078 731 80 00 2 Kraftfuttersilo, Metall, à je ca. 7 m3, eckig, mit Auslaufschieber 寿 079 687 21 06 Wohnwagen, alt, fahrbar, z.B. als Unterstand 寿 079 687 21 06 Heubelüftung Aebi BL18, 10 PS, mit Steuerung, Zustand wie neu, Fr. 1500 寿 032 931 70 52 Ladewagen Pöttinger; Zweischarpflug; Stapler, 3 Tonnen, Kipper, 5 - 10 t; Pallettrolli Kramer und Deutz, Occasion; Autolift, 3 t; Brennholzfräse; Holzspalter, 220 Volt 寿 079 306 17 94 Hochdruckpresse John Deere 342 A, hydr. Deichsel, Fr. 5500 寿 079 288 04 20 Thomas Schilter 432, 42 PS, Jahrgang 88, 3710 Std., mit Ladegerät, optional mit Miststreuer, Pumpfass und 3-Seiten-Kipper 寿 079 765 04 25 Vakuumfass Kaiser, 2600 l, neuwertige Pumpe 寿 071 367 17 36 Suite à la page 37 5 2014 · REVUE UFA


BRÈVES PRODUCTION VÉGÉTALE

Agroline Feldtage Les Agroline Feldtage se dérouleront du 4 au 6 juin 2014 à Kölliken. Il s’agit de la plus importante manifestation suisse concernant la production végétale. Tous les 3 ans, cette manifestation offre aux agriculteurs une présentation complète des nouveautés dans le domaine de la production végétale. Lors de la

dernière édition, en 2011, les Agroline Feldtage avaient accueilli plus de 6000 visiteurs pendant les trois jours de la manifestation. Pour la deuxième édition sur le site de Kölliken (AG), les Agroline Feldtage occuperont à nouveau une surface de quatorze hectares, soit près de 18 terrains de football. Les

parcelles de démonstration seront dédiées au blé panifiable et fourrager, à l’orge, au triticale, au soja, à la betterave sucrière, au maïs, au colza et à la pomme de terre. Bien entendu, les cultures fourragères et les parcelles de présentations des différents mélanges à disposition des agriculteurs occuperont aussi une place de choix. Kölliken présente l’avantage d’être particulièrement bien accessible par l’autoroute A1 à mi-chemin entre Berne et Zurich. fenaco sera représentée par Semences UFA, fenaco Protection des plantes, le GOF, le Département Produits du sol et Serco Landtechnik.

Des odeurs contre les ravageurs

groupe des instituts de recherche, de hautes écoles et des experts afin d’intensifier les échanges en matière de protection et d’exploitation durable des sols. Selon les estimations de la CLD, 24 % de la surface agricole utilisable sont dégradés. Chaque année, la désertification engendre la perte de 24 milliards de tonnes de sols fertiles. Ce qui représente une érosion de la surface de 12 Mio d’ha par an suite à la désertification et aux sécheresses.

Graines dans les fumiers

Des chercheurs de l’INRA ont sélectionné une dizaine de composés chimiques volatils (odeurs). Certains qui modifient le comportement de ponte du ravageur et d’autres qui stimulent l’action de ses ennemis naturels. Ils les ont testés sur les cultures de brocoli du domaine expérimental de l’Inra du Rheu pour lutter contre la mouche du chou. En pratique, ces odeurs réparties sur les parcelles à l’aide de diffuseurs agissent comme des leurres olfactifs. Le ravageur est repoussé par des odeurs placées dans des parcelles cultivées et concentré en bordure par des composés qui l’attirent et qui stimulent la présence de ses ennemis naturels. Avec cette stratégie dite de « push-pull », les chercheurs ont constaté une diminution de la ponte du ravageur sur le brocoli plusieurs années de suite.

Soil Leadership Academy Le 10 avril, Syngenta a annoncé la signature d’une déclaration d’intention avec la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (CLD) pour la fondation et l’opérationnalisation de la Soil Leadership Academy dont le but est de relever le défi de la protection des sols au niveau mondial. Elle reREVUE UFA · 5 2014

Solutions innovantes Bayer CropScience et Targenomix GMBH ont lancé une coopération dont le but est la meilleure compréhension de la génétique et du métabolisme des plantes. Cette collaboration devrait déboucher sur des solutions innovantes en matière de protection et de santé des plantes. Douze scientifiques constituent l’équipe de base du projet. Une extension de cette plateforme est déjà planifiée.

Des comptages ont montré que les composts, fumier ou lisier contenaient jusqu'à 85 graines d’adventices par kg de matière sèche. Au total, ce ne sont pas moins de 20 espèces végétales qui sont identifiées dans ces matières organiques : la majorité appartient à la famille des Poacées, mais on y trouve également du trèfle et du blé. Des simulations réalisées par l’INRA ont montré que dans les parcelles agricoles dépourvues d’adventices, l’apport de fumier composté peut être une source d’adventices. Par contre, dans les parcelles déjà infestées l’apport de fumier peut avoir un effet bénéfique en favorisant la germination estivale des graines d’adventices produites après l’apport du fumier. Or, la préparation des champs pour les semis d’automne empêche les jeunes plantes de terminer leur développement et de se reproduire. Ce qui contribue à diminuer l’infestation.

3 nouveaux colzass pour la récolte 2015 «SY Carlo» sont des nouvelles variétés hybrides restaurées avec un très bon potentiel de rendement. Parmi les variétés inscrites sur la LR, «Bonanza» est la plus tardive à la floraison et à maturité. Avec une très bonne résistance au phoma et à la verse, riche en huile, elle reste une variété très intéressante pour les régions qui pourront supporter une variété légèrement plus tardive. «SY Carlo» est précoce à la floraison et mi-précoce à maturité. Elle présente une bonne résistance au phoma et à la verse. Sa richesse en huile est bonne. «V316OL», inscrite provisoirement sur la LR, est une nouvelle variété «Holl». Cet hybride constitue une amélioration en terme de productivité par rapport à «V280OL». Elle présente en outre un bon niveau de résistance à la verse et au phoma. Sa teneur en acide alpha-linolénique étant naturellement un peu plus élevée, les conditions de production devront être encore plus strictes afin de préserver la qualité de l’huile et d’assurer des teneurs en acide alpha-linolénique en dessous du seuil de 3 %. Les variétés Sensation et «NK Petrol» ont été retirées de la LR.

Toujours actuelles www.ufarevue.ch 31


PRODUCTION VÉGÉTALE

Un sol bien pourvu pour des plantes saines POUR UNE PRODUCTION RESPECTUEUSE DE L’ENVIRONNEMENT et des rendements économiques, il est nécessaire de prendre soin de son sol. La fumure de fond joue donc un rôle décisif dans l’approvisionnement en nutriments des cultures.

Urs Hodel

La connaissance de la richesse du sol en éléments nutritifs est la condition de base pour une fumure économique et écologique. Les teneurs sont déterminées par des analyses de sols réalisées en laboratoires (selon les directives PER, tous les 10 ans, d’un point de vue économique et agronomique, tous les 4 à 6 ans). Pour chaque parcelle, on analysera un mélange de terre prélevée à 20 - 30 endroits différents de la parcelle. La profondeur des prélèvements correspond environ à la zone de croissance principale des racines, soit 15 à 20 cm. Afin de faciliter ce travail, Landor propose une solution unique: une tarière hydraulique qui peut être attelée à l’arrière d’un tracteur. Cet équipement permet la réalisation facile et rapide d’un échantillon de sol représentatif.

P et K dans le sol Le phosphate est présent dans le sol sous la forme solubles à l’eau et les formes fixées ou adsorbées sur le complexe argilo-humique. L’approvisionnement des plantes est assuré par le P présent dans la solution du sol. Lorsque les racines puisent le phosphore dans celle-ci, elle s’appauvrit et l’équilibre se rétablit plus ou moins rapidement à partir des réserves fixées sur le complexe argilo-humique. La teneur du sol en potasse dépend en premier lieu du type de sol. Comme le potassium est lié à l’argile minérale, sa disponibilité peut être réduite dans les sols lourds suite à une liaison trop forte avec l’argile. À l’inverse, dans les sols légers, il existe un risque de formation de dépôts dans les couches profondes du sol. P et K n’atteignent les ra32

cines des plantes que par diffusion. Si l’humidité du sol baisse, la diffusion baisse aussi, pouvant entrainer des symptômes de carence.

Du phosphore pour l’énergie Le phosphore participe à tous les processus énergétiques de la plante comme la synthèse des hydrates de carbone, des graisses et des protéines, ainsi qu’à la formation du rendement et à la qualité de la récolte. Les plantes avec une carence en P hivernent mal et développent un système racinaire réduit. Parallèlement, la croissance et le tallage sont réduits. Le potassium est responsable de l’absorption d’eau et de la régulation du métabolisme hydrique de la plante. La concentration en K dans les feuilles commande l’ouverture et la fermeture des stomates. De plus, K favorise la formation et le transport des assimilats depuis les feuilles jusque vers les organes de réserves et donc aussi la qualité et le rendement des récoltes. Une importante teneur en K dans les cellules de la plante améliore aussi la résistance à l’hivernage. Magnésium, la pierre angulaire Le magnésium joue un rôle central dans la plante. Il est en effet l’atome central de la chlorophylle et est donc indispensable à la photosynthèse. Si le magnésium manque, le métabolisme énergétique de la plante est fortement perturbé.

Calcium pour la formation du sol L’importance du Ca pour la nutrition des plantes est moindre par rapport à celle qu’il revêt pour la formation du sol. Il contribue en première ligne à la stabili-

sation de la structure. Un approvisionnement optimal en Ca engendre une amélioration de sa structure, réduisant ainsi le risque d’érosion et de battance. En outre, il améliore l’activité biologique et favorise donc la transformation de la matière organique. Un pH optimal contribue à un meilleur approvisionnement général en nutriments des végétaux. Dans la plante, le pectate de calcium contribue au renforcement des parois cellulaires. Il favorise aussi le fonctionnement et la stabilité des membranes cellulaires.

Différentes formes de nutriments Dans les engrais minéraux, les éléments nutritifs sont présents avec des liaisons chimiques diverses. Cette diversité est à l’origine des différentes vitesses d’action des engrais. Les phosphates sont par exemple répartis en fonction de leur solubilité dans l’eau. Plus la part des phosphates solubles est importante, plus l’engrais agit vite et plus sa disponibilité pour les plantes est grande. Plus la disponibilité est importante, plus l’application peut être proche du moment où la plante a besoin d’engrais.

Fumure de base à l’automne Quand c’est possible, les engrais P et K devraient être appliqués avant le semis. Cela permet de choisir la forme de phosphore la mieux adaptée en fonction du pH du sol et de combiner cette application avec un chaulage dans les sols acides. Les apports de magnésium trop élevés (sous forme de sulfate MgSO4) sont à éviter à l’automne pour réduire le risque de lessivage pendant l’hiver. 5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION VÉGÉTALE

Les sols bien pourvus en éléments nuttritifs permettent des rendements importants et de meilleures qualités.

Sélection d’engrais de fond Landor – proposés à un prix action durant les mois de mai et juin: Produit

Teneurs

Landor PK colza

0.13.26+3 Mg+0.2 B+6S

Landor 0.20.30

0.20.30+1.5 S+8 Ca

Landor 0.10.30

0.10.30+3 Mg+6S+9 Ca

Granor

0.15.30+2 Mg+2S+12 Ca

Phosphat- Kali

0.11.20+1.8 Mg+3S+41 CaCO3

Landor-P26

0.26.0+4.4 Mg+5S+62 CaCO3

Triphoska

0.10.25+2.4 Mg+4S+25 CaCO3

Fertical PK

0.10.15+1.5 Mg+50 CaCO3

Novaphos

0.18.0+4.2 Mg+9S+50 CaCO3

Super triple

46% P2O5

Granuphos

18% P2O5 +4.8 Mg+5.5 S+64 CaCO3

Potasse granulée 60 %

60% K2O

Patentkali

30% K2O+6 Mg+17S

Quel rapport P-K choisir? Les critères suivants définissent quel rapport P-K choisir:

Landor propose une solution unique pour faciliter la prise des échantillons de terre: une tarière hydraulique qui s’attèle au relevage 3 points du tracteur.

Fumure de fond au printemps Au printemps, la disponibilité des nutriments peut être fortement réduite par des conditions défavorables comme le froid et l’humidité. Les plantes ne peuvent momentanément pas absorber tous les nutriments. Ce phénomène est encore accentué par le faible développement racinaire lors de la reprise de la végétation. Les plantes ne sont alors pas ancrées profondément dans le sol et ne disposent donc que d’une offre réduite en nutriments. De telles situations de carence momentanée peuvent être palliées par l’application d’engrais comREVUE UFA · 5 2014

plets à action rapide (p. ex. «Landor 13.9.16») qui permettront à la plante de continuer à grandir pendant cette période difficile.

Exportation de PK (récolte), stock de PK dans le sol (selon les analyses de sol), type d’exploitation (avec ou sans bétail) ainsi que la rotation et les cultures qui y figurent. Les quantités de P et K nécessaires dépendent aussi de la vente éventuelle de paille et de la densité du bétail présent sur l’exploitation. Généralement, un rapport P-K de 1:1 et 1:2 sont recommandés. Le service technique Landor vous aide volontiers dans la planification de votre fumure économique, respectueuse de l’environnement et durable. Conseil gratuit au numéro de téléphone: 0800 80 99 60

Résumé Seul un sol riche en humus et actif, bien pourvu en P, K et Mg peut apporter le rendement et la qualité souhaités. C’est en mai et en juin que les engrais P et K sont les plus avantageux. Les exploitations qui disposent de capacité de stockage et qui utilisent des engrais simples ou binaires (PK) peuvent profiter de rabais intéressants pendant cette période. 䡵

Auteur Urs Hodel, Service technique Landor, 4127 Birsfelden

Conseils gratuits par téléphone: 0800 80 99 60 info@landor.ch www.landor.ch

www.ufarevue.ch

5 · 14

33


PRODUCTION VÉGÉTALE

Méthodes de lutte efficaces LE RUMEX est une mauvaise herbe problématique fréquente dans les cultures fourragères. Avec ses grandes feuilles, il prive de lumière et empêche la croissance des bonnes plantes fourragères. Le bétail dédaigne le rumex, qui possède de mauvaises valeurs nutritives et un goût amer. Il est aussi mauvais pour la santé.

Tobias Furrer

Depuis des décennies, des privés, des entreprises et des instituts de recherche travaillent sur les possibilités chimiques ou biologiques de supprimer le rumex dans les prairies. Les méthodes testées sont très variées et pleines d’idées.

Focalisation

Invitation à une visite de culture «Lutte contre le rumex» Inforama et fenaco Protection des plantes organisent une visite d’essai le mardi 13 mai 2014, à 19 h 30 à Aeschi (BE). Les méthodes de lutte chimiques efficaces, les nouveaux procédés biologiques et les différentes machines utilisables seront présentés. Les présentations se feront en allemand. Plus de détails sur www.inforama.ch Tagungen – Termine – Flurbegehung – «Blackenbekämpfung»

34

sur

les

racines

Toutes les méthodes prometteuses, qu’elles soient chimiques ou biologiques, ont le même objectif: détruire ou arracher la racine de la plante. En effet, même un petit morceau de racine enterré à une profondeur de 10 à 15 cm est capable de donner naissance à une nouvelle plante. Si les feuilles sont toutes, ou en partie, détruites par la fauche, la chaleur, la chrysomèle de l’oseille ou par un herbicide de contact, le rumex est certes affaibli, mais il n’est pas tué.

Le procédé à base d’eau chaude

l’eau à la sortie de la buse est décisive pour l’efficacité de la méthode. Lors utilise un nettoyeur à haute pression d’essais pratiques, l’Inforama de l’Oberpour injecter de l’eau chaude directeland bernois a pu constater que seuls les ment dans le sol autour de la plante. Le appareils spécialement conçus pour traitement demande une douzaine de cette utilisation atsecondes par teignaient une templante. Il en réWebinaire sur la lutte pérature constante sulte une boue qui contre les rumex de 100 °C. reste chaude suffile 20 mai 2014 à 19h30. Une analyse des samment longInscriptions par courriel auprès de coûts réalisée par temps pour déanna.steindl@ufarevue.ch Agroscope Reckentruire les protéines Pour de plus amples informations: holz-Tänikon ART a contenues dans www.ufarevue.ch –> webinaire déterminé que le les racines du ruprocédé à l’eau chaude (110 rumex/h) mex et tuer la plante. Un appareil sera est moins coûteux que la fourche à rucommercialisé par l’entreprise Hans mex (60 rumex/h). Bachmann, Hochdruckanlagen AG à Bütschwil (SG). Hans Bachmann, directeur de Bachmann Hochdruckanlagen Les sessidae ouvrent de nouvelles AG précise que la haute température de perspectives dans la lutte biotechnolo-

Nouveaux procédés biologiques La vis à rumex développée par l’entreprise Odermatt Landmaschinen AG à Hunzenschwil (AG) est une nouvelle adaptation de la célèbre «Wuzi». Grâce à sa forme particulière, cet outil tire la racine des rumex en surface sans causer de dégâts trop importants à la prairie. Les rumex sont ensuite récoltés à la main et les éventuels dégâts à la prairie sont réparés. Selon les indications de Walter Odermatt, directeur d’Odermatt Landmaschinen AG, la vis à rumex fonctionne dans différents types de sol. Son utilisation reste toutefois difficile dans les sols lourds très secs. Cet outil obtient son meilleur rendement quand il est installé sur une petite pelle rétro. Une installation est possible sur presque tous les véhicules disposant d’un circuit hydraulique.

1

2

3 5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION VÉGÉTALE gique contre les rumex. Les larves de ces papillons se nourrissent de la racine et engendrent dans le meilleur des cas, la mort de la plante. Selon Martin Günter, chef du marketing chez Andermatt Biocontrol AG, les premiers résultats des recherches sur l’élevage et l’efficacité des sessidae sont positifs. Il ajoute toutefois que de nombreuses difficultés doivent encore être surmontées avant d’arriver à un produit commercialisable.

À quoi doit faire attention l’agriculteur bio?

À quoi doit faire attention l’agriculteur PER?

Urs Siegenthaler, chef d’exploitation de la Sigi’s Biohof Schwand à Münsingen (BE)

Hansjürg Fuhrimann, chef de l’exploitation de l’Inforama Waldhof, Langenthal (BE)

• Ne creuser les rumex que quand le sol est humide pour permettre l’arrachage de toute la racine. • Ressemer sur les trous laissés par l’arrachage pour que de bonnes plantes fourragères bouchent le trou • Marcher sur le gazon soulevé lors de l’arrachage du rumex pour favoriser sa reprise et empêcher la repousse de rumex.

Les avantages de la lutte chimique résident dans la grande perfor-

• Toujours creuser les rumex en équipe: la motivation et l’aspect social améliorent le rendement de l’arrachage

mance à la surface et dans la simplicité de l’utilisation. Le choix de matières actives est important. Il convient de préférer les herbicides sélectifs aux herbicides totaux parce qu’ils n’endommagent pas trop les plantes fourragères proches du rumex. Les produits qui sont transportés vers les racines des plantes et qui y développent leurs effets ont fait leurs preuves. Le rumex doit encore vivre pendant quelques jours après le traitement pour permettre le transport de la matière active vers les racines. Dans la pratique, cela signifie que les rumex devraient rester intacts pendant une semaine avant que les premières décolorations n’apparaissent. L’expérience démontre que le transport des matières actives vers les racines est particulièrement bon en automne. L’agriculteur qui ne souhaite pas

• Applicateur «Sobidoss»: pratique et idéal à remplir au champ (produit sous forme de tablettes) • Ne traiter que les plantes sèches, la bouillie doit sécher pour une absorption optimale de la matière active. • Traiter sur la première ou la deuxième feuille: l’absorption du produit est suffisante et il en résulte des trous plus petits dans la prairie. • Utiliser un colorant rouge: évite les traitements à double ou les oublis • Fourche à rumex plutôt que la chimie dans les pâtures: efficace si peu de rumex et écologique

Les trois fourches à rumex usuelles: de g. à d. le type «Lüthi», le type «Frei�� et le type «LANDI»

porter de lourdes charges sur le dos opte pour les appareils de dosage exact comme «Sobidoss». Plus la quantité de bouillie appliquée est faible, plus le do-

Applicateur «Sobidoss» avec sa réserve de bouillie et son pistolet.

sage doit être exact. Un surdosage risque de brûler prématurément les feuilles et de voir la racine faire de nouvelles pousses dans les mois qui suivent. 

1 · Rumex au stade rosette: dernier moment pour un traitement plante par plante. 2 · Véhicule hydrostatique équipé d’une vis à rumex. 3 · Rumex à maturité: une telle ampleur ne doit jamais être atteinte. 4 · Traitement à l’eau chaude dans une prairie naturelle.

Auteur Tobias Furrer, conseiller et enseignant pour la production végétale et l’économie.  033 650 84 31, tobias.furrer@vol.be.ch Inforama Berner Oberland, 3702 Hondrich  033 650 84 31, Fax 033 650 84 10, www.inforama.ch

4 REVUE UFA · 5 2014

www.ufarevue.ch

5 · 14

35


PRODUCTION VÉGÉTALE

Bio, mais pas sans danger… LE CUIVRE est largement utilisé pour lutter contre les maladies fongiques dans les cultures bio. Actuellement, l’utilisation de ce métal lourd est limitée à 4 kg/ha/an. Toutefois, même à cette concentration, les accumulations peuvent avoir des effets indésirables sur la biologie du sol. Certains pays européens comme le Danemark et la Hollande ont déjà interdit son utilisation.

La lutte contre le mildiou est un réel défi en agriculture biologique. Photo: Howard F. Schwartz, Colorado State University, United States

Suite à la page 38 36

Les préparations à base de sulfate de cuivre sont largement utilisées pour la protection des cultures et des vignes bio, ainsi que par de nombreux jardiniers amateurs. Les propriétés fongicides du cuivre à la base de cette technique sont celles de la célèbre bouillie bordelaise, une solution de sulfate de cuivre comptant 20 % de matière active mise au point en 1885. Dans un article du Daily Mail du mois de janvier 2008, le professeur Tony Trewavas, expert scientifique des plantes à l’Université d’Édimbourg, estime que la toxicité des composés cuivriques est 1000x supérieure à celle des fongicides modernes. De plus, l’absence de propriétés curatives impose une lutte préventive. En l’absence de moyens de lutte efficaces, les cultures bio atteintes par le mildiou sont vouées à la destruction. Un sort rencontré par 40 % des pommes de terre bio en France en 2008. Certains producteurs ayant même renoncé à récolter leurs parcelles. Il est donc vital de trouver une protection efficace pour les cultures biologiques et qui ne soit pas basée sur le cuivre.

Naturel, mais toxique Le cuivre est un élément présent naturellement dans les sols et nécessaire à la croissance des plantes. Les céréales (blé, orge, avoine, maïs) et les légumineuses, surtout la luzerne, peuvent être sujets à des carences en cuivre qui se traduisent par divers symptômes: les céréales sont plus sensibles à la verse, les épis sont vides ou ne contiennent que peu de grains, les pointes des nouvelles feuilles de l’avoine s’enroulent puis se chlorosent et des taches jaunâtres apparaissent, les dernières feuilles du maïs restent atta5 2014 · REVUE UFA


Ne laissez pas le mauvais temps dĂŠtruire le fruit de votre travail !

Nous vous soutenons dans votre gestion de risques Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;aide dâ&#x20AC;&#x2122;une couverture dâ&#x20AC;&#x2122;assurance globale contre les alĂŠas climatiques.

Ă&#x20AC; pleine puissance vers des rendements ĂŠlevĂŠs

Case postale, 8021 Zurich TĂŠl.: 044 257 22 11 Fax: 044 257 22 12 info@grele.ch www.grele.ch

Suite de la page 30

TECHNIQUE AGRICOLE à vendre Schneeketten Pewag, neu Universal-ED mit Verschleiss, Stegen passend zu AS und Nokian, ReifengrÜsse 380 / 70-24, gßnstig 寿 079 415 75 21 Druckfass Althaus, 4000 l, verzinkt, mit guter grosser Bereifung, 18 R, 22.5 mit Ansaugrohr, Schlauch und 2 Verteiler, Fr 2300; Staplermast Trilex, hh ca. 4.5 m, mit Pallettgabeln Fr 1100 寿 062 299 04 36

Quelque chose à vendre? Formulaire: www.ufarevue.ch REVUE UFA ¡ 5 2014

Bourse aux bonnes affaires Kreiselheuer PÜttinger Eurohit 80nz, Bj. 04, 7.6 m, 6-teilig, hydr. Klappung, vorderes Tastrad, zentrale Schrägstell-Einrichtung, sehr guter Zustand, sofort einsatzbereit, mit Einsatz-Garantie Fr. 5800 寿 079 515 12 90 oder 寿 052 649 15 25 Hauswasserpumpe, mit Druckbehälter, 350 l, neuwertig 寿 079 530 26 85 Roller, blau, sehr gepflegt, Kilometerstand 9700, Fahrgeschwindigkeit bis 70 km/h 寿 079 530 26 85 Boiler, 210 l, elektrisch, heizbar mit Zusatzregister, Wasser / Schwerkraft Fr. 500 寿 079 765 20 26 Grosskßcheneinrichtung, ab ZS Anlage, sehr preiswert 寿 079 530 26 85

Hyundai Galloper, 4 x 4, Turbo Diesel 2.5 TCI, 3-tßrig, blau-met., Inverkehrsetzung 01.07.2000, mit Anhägerkupplung, Preis Fr. 990 寿 079 778 10 87 Klingenrotor Rau, 3 m, mit Packerwalze, Umschaltgetriebe, stark und in gutem Zustand 寿 079 778 10 87 Schßttelzubringer Lanker, ca. 3 m lang, mit Motor und Schalter, guter Zustand 寿 079 778 10 87

pÂ&#x;Combinaison fongique Ă  large spectre contre les maladies sur orge (orge hybride inclue), blĂŠ, seigle, triticale et ĂŠpeautre pÂ&#x;Pilier important dans le management antirĂŠsistances pÂ&#x;Meilleure tolĂŠrance au stress et vitalitĂŠ accrue de la plante pÂ&#x;Action prĂŠventive et curative

ASTUCE p"VDVOQBSUFOBJSFEFNĂ MBOHFOĂ DFTTBJSFDPOUSF MFTHSJMMVSFT

Mistzange, neu zu Hoflader, 90 cm breit; Gebläsesystem Stocker, fßr die Futterbergung aus dem Silo 寿 079 778 10 87

Bayer (Schweiz) AG CropScience 3052 Zollikofen

Bandeingraser, zu Rapid 505 寿 079 829 75 91

TĂŠlĂŠphone: 031 869 16 66 www.agrar.bayer.ch

Suite Ă  la page 39

"WJBUPSDPOUJFOU#JYBGFOFU1SPUIJPDPOB[PMF0CTFSWFSMFTSJTRVFTEFEBOHFSFUMFTNFTVSFTEFTĂ DVSJUĂ TVSMFTFNCBMMBHFT


PRODUCTION VÉGÉTALE celles d’essais occupées par les variétés Agria, Nicola et Bintje ont subi 8 applications. Chaque produit a été appliqué seul et en alternance avec Phosfik®. De manière générale, les différentes variantes utilisant du Phosfik® ont démontré une bonne efficacité contre le mildiou ainsi que des effets positifs sur les rendements en tubercules. Selon les chercheurs: «La bonne efficacité antimildiou et l’excellent effet sur le rendement du traitement au Phosfik® sont dus à la résistance à la pluie ainsi qu’à l’action protectrice et curative du phosphite de potassium. Compte tenu de leur efficacité, les produits à base de phosphite constituent une bonne solution de substitution au cuivre pour au moins en diminuer l’accumulation dans le sol.» Les résultats complets de l’essai ont été publiés dans la Revue Suisse d’Agronomie 4 2013 et sont disponibles sur internet (www.agroscope.admin.ch/ publikationen/einzelpublikation/index.ht ml?lang=fr&aid=31773&pid=31388)

Carte de visite des phosphonates • Origine industrielle; il n’est donc pas un composé naturel. On suppose toutefois une éventuelle existence à l’état naturel (lors d’explosions volcaniques). • À la différence du cuivre, le phosphonate est biodégradable dans le sol (produit final: phosphate), sans toutefois que cette voie constitue un apport substantiel pour les cultures. • Il n’affecte pas les insectes et les acariens utiles, mis à part un léger effet dépressif sur certains acariens prédateurs (phytoséidés). • Les organismes aquatiques sont beaucoup moins affectés par le phosphonate que par le cuivre. • Les pulvérisations de phosphonate entraînent systématiquement des résidus d’acide phosphoreux dans les récoltes (pommes de terre, vins, fruits). Ces résidus sont inférieurs aux limites maximales de résidus et sans danger pour le consommateur.

chées les unes aux autres. Plus généralement, les carences en cuivre conduisent au dépérissement des jeunes rameaux, qui restent grêles et mous. Le bourgeon ne meurt généralement pas, mais, la biosynthèse de la lignine étant ralentie, les très jeunes feuilles prennent une coloration bleu-vert foncé et s’enroulent ou flétrissent définitivement. Des taches nécrotiques apparaissent sur les feuilles et les fruits; le plant est rabougri, la floraison est peu abondante et les fleurs tombent. Souvent, les jeunes feuilles flétrissent, se chlorosent et se nécrosent. Les carences en cuivre restent cependant très rares sur les sols minéraux. Elles sont plus fréquentes sur les sols organiques où le cuivre est fortement lié à la matière organique du sol.

Différentes pistes possibles Le caractère explosif et l’extrême mobilité du mildiou posent des problèmes aux chercheurs. Si les mesures concernant l’hygiène des parcelles comme la lutte contre les repousses, la mise en place d’une rotation équilibrée et l’utilisation exclusive de plants homologués constituent une première étape dans la gestion du mildiou, elles ne suffisent toutefois pas à empêcher l’apparition de la maladie. Il est donc primordial de trouver des méthodes de lutte efficace et «bio-compatibles». Les recherches s’orientent donc vers plusieurs voies: améliorer la résistance des plantes, empêcher la germination des sporanges ou la croissance du mycélium, des qualités que possèdent plusieurs préparations à base de plantes médicinales. Les vignerons bio allemands et autrichiens utilisent le phosphite de potassium aussi appelé phosphonate en tant que stimu38

lant des défenses immunitaires des plantes pour réduire l’utilisation du cuivre dans la lutte contre le mildiou de la vigne. L’homologation des phosphonates comme engrais ou stimulateurs de défenses naturelles des plantes fait actuellement débat en Europe.

Essais

en plein champ Une équipe de chercheurs d’Agroscope a comparé différentes préparations à base de plantes (Galle chinoise, extraits et écorce de bourdaine, racines de rhubarbe, racines de sanguisorbe), du phosphite de potassium (Phosfik®) et de l’hydroxyde de cuivre (Kocide DF) comme témoins de contrôle. Les par-

Phosphonates

Symptôme typique du mildiou sur une feuille de pomme de terre. Photo: Howard F. Schwartz, Colorado State University, United States

bio? L’utilisation des phosphonates en agriculture biologique est sujette à controverse. Présent dans certaines préparations à base d’algues utilisées pour renforcer le système immunitaire des plantes, le phosphonate présente une bonne efficacité contre le mildiou, présente un faible risque pour l’environnement et se dégrade en phosphate disponible pour les plantes sous l’action biologique du sol. Toutefois, la systémie des produits et la présence de résidus dans les récoltes ne sont pas compatibles avec la philosophie bio. Les essais réalisés par Agroscope démontrent toutefois que l’utilisation de préparation végétale adéquate associée avec la culture de variétés peu sensibles au mildiou et une adaptation du système prévisionnel Bio-PhytoPRE permettrait de réduire les quantités de cuivre appliquées de manière substantielle. 䡵

Auteur Gaël Monnerat, Revue UFA, 1510 Moudon

www.ufarevue.ch

5 · 14

5 2014 · REVUE UFA


Suite de la page 37

Bourse aux bonnes affaires

TECHNIQUE AGRICOLE Ă  vendre Mähwerk JF-245 CTM, revidiert, top Zustand, sehr schĂśne Maschine, Fr. 2500, Kt. ZH 寿 079 451 75 21 Elektrogetriebe-Mixer, 12 PS, 4 m, fahrbar, top Zustand, wenig gebraucht, Fr. 2200 寿 079 456 36 87 Motorsense Husqvarna 240 RBD, Rucksackmodell, mit Fadenkopf, betriebsbereit, Fr. 380 寿 055 440 34 64 Motorsense Husqvarna 553RBX, Rucksackmodell, 3 PS, Jahrgang 2011 寿 055 440 34 64 Motormäher Aebi, AM 40, mit neuem Motor und Pneu; HeubelĂźfter Lanker, Typ 40, mit neuem Motor, 20 PS; Teleskopverteiler, 10 m, mit ElektroSteuerungskasten; Ablagegebläse Lanker, 20 PS, mit Ă&#x2DC; 40 cm Rohren; Zangenaufzug, auf Schiene mit ElektroSteuerung 寿 079 436 96 66

Caisse, noire, 2.30 x 2 m x 120 m haut, avec 2 portes; 30 Piquets Chêne, 1.60 m; Motoculteur, Honda, F 28 avec houe et fraise, 6 abreuvoirs 寿 026 652 32 38 ou 寿 079 728 96 25 2- und 3-Scharpflug; Heckstapler 3P, Stapler, 1.5 t und 3 t; 2er Kartoffelgrabber Dreipunkt; Holzbßndelgerät Dreipunkt; Kipper, 4 t bis 10 t 寿 079 306 17 94 Eggenkombination Rabe, Typ PK 7, 440 cm, ßberschwere Gaareggen und Doppelkrßmler 寿 032 381 11 10 Feldspritze Favaro PP 150-F7, 15 m Balken, 7 Sektoren, neue Pumpe, Tank 800 l, Spßltank 寿 032 381 11 10 Gßllenrßhrwerk Wälchli, Typ TMRW 100, bis 3 m tief, 3 Räder Fahrgestell, 10 PS 寿 032 381 11 10 Mähbalken Suberior, Model 394-402-633, Arbeitsbreite 2.40 m 寿 032 381 11 10

Traktor-Pflegerad Mßller, 1 Paar, 230 x 36, oder als Doppelrad neuwertig; Sauerstoff und Gasflasche, V 10 l, mit Schlauch, Brennersatz und Manometer komplett; 2 Oldi-Wasserverdampf-Motoren Deutz-Otto, Jahrgang 1929, 4 PS, und Jahrgang 1912, 3 PS 寿 079 776 33 78

Farmi Lader, mit Staplerfunktion, Krokozange, Palettengabel und Schaufel 寿 079 829 75 91

Zaunpfähle, ca. 300 Stk., L 1.60 m, ca. 200 Stk., L 1.30 m  寿 078 729 30 15

Ladewagen Agrar TL 219 寿 079 829 75 91

Ballenlader Guima, mit Benzinmotor, seitlicher Anbau; Rßbenhackgerät Haruwy, 6 Reihen; 3 Brßckenwagen, 3-4 t, 1.7 x 4.2 m, Unterbau Eisen 寿 032 641 22 73 Ladenwagen Agrar TL 219, guter Zustand, Fr. 2000; Ladewagen TL 189, mit Breitreifen, Fr. 1500; Obst Ladewagen Dechentreiter, Fr. 150 寿 071 311 18 65 Hochdruckreiniger Kränzle, Typ 1165-1, 1 Jahr alt 寿 032 381 11 10 REVUE UFA ¡ 5 2014

Griesser HK 5000, mit Mistzange und 2 BaggerlÜffeln 寿 079 829 75 91

Mulchgerät, 3-Punkt, 2 m breit, mit hydr. Seitenschub, guter Zustand, Fr. 650, Kt. LU 寿 041 917 16 77 Kannenkßhlanlage Griesser; Rinder- und Kuhschellen 寿 078 929 18 65 Silowasserpresse 3 m, einwandfreier Zustand, Fr. 100, Kt. Zug 寿 079 344 05 80 Schutzgasschweissanlage, mit Schweisshelm, 180 Amp., 5 Stufen, Draht 0.8 mm, Abholpreis Fr. 400 寿 079 204 66 82

Votre annonce pourrait être ici. Formulaire: www.ufarevue.ch Bandeingraser Aebi AM41, mit Mag 1045, betriebsbereit, Fr. 4000 寿 078 835 33 68 Traktor Steyr 8055, Allrad, 4500 Std., gßnstiger Preis 寿 079 622 45 82 Traktor New Holland T4030, 250 Std., auf Wunsch mit Frontlader, gßnstiger Preis 寿 079 622 45 82 Traktor New Holland L75, Allrad, guter Zustand, 1720 Std. gßnstig 寿 079 245 11 39 Ladewagen Hamster 803, Fr. 1000; Gßllewerfer, Fr. 1200; Heuschrotmesser, elektrisch, Schmid und Mägert, mit Kabelrßckzug, Fr. 700; Silogabel Wigger, fßr Entnahme im Hochsilo, Fr. 3200 寿 079 575 25 52 Metallschrank, abschliessbar, 2000 x 850 x 400 cm 寿 077 492 51 10

Bien cibler le mildiou. pÂ&#x;Excellente protection contre le mildiou du feuillage, des tiges et des tubercules pÂ&#x;Action translaminaire et systĂŠmique pÂ&#x;Nouveau mode dâ&#x20AC;&#x2122;action pour une stratĂŠgie anti-rĂŠsistance performante pÂ&#x;RĂŠsistant Ă  la pluie après 1 HEUREÂ&#x;ETÂ&#x;EFĂ&#x161;Â&#x;CACEÂ&#x;PARÂ&#x;TOUSÂ&#x; les temps pÂ&#x;Formulation liquide très pratique

Triebachsanhänger, zu Rapid Spezial, guter Zustand, gßnstig 寿 079 501 96 16 Feldspritze Fischer, 600 l, 15 m Handklappbar mit hydraulischem Hub und Frischwassertank, Standeimer 25 l 寿 079 243 75 25 Holzbrßggliwagen, mit Holzläden, zum unten Üffnen, Teile von Selbstfanggitter Krieger; Milchsammelstßck Orbiter und Boumatic; Vakuumpumpe Boumatic 寿 079 243 75 25 Getreidetrocknungswagen, fahrbar, mit ca 3.5 t Inhalt; Rapsschere Zßrn, mechanisch 寿 079 243 75 25

Suite Ă  la page 47

Bayer (Schweiz) AG CropScience 3052 Zollikofen TĂŠlĂŠphone: 031 / 869 16 66 www.agrar.bayer.ch *OĂ&#x2122;OJUPDPOUJFOU'MVPQJDPMJEFFU1SPQBNPDBSCF0CTFSWFSMFT SJTRVFTEFEBOHFSFUMFTNFTVSFTEFTĂ DVSJUĂ TVSMFTFNCBMMBHFT


PRODUCTION VÉGÉTALE

Richesse inestimable LA CONSERVATION DE LA DIVERSITÉ GÉNÉTIQUE est une mission primordiale pour l’agriculture. Les anciennes variétés et les plantes sauvages possèdent des gènes qui pourraient améliorer la résistance des plantes cultivées face aux maladies et ravageurs ou contribuer à améliorer la qualité des produits récoltés. Pour tirer parti de ces caractères, la conservation et la disponibilité de ces plantes sont primordiales.

La préservation de la biodiversité est un thème traité régulièrement dans les médias. Cette thématique est maintenant associée à la sauvegarde d’espèces menacées. Cette stratégie passe souvent par la mise en place de zones régies par des restrictions qui ont pour but d’engendrer des conditions favorables pour le développement d’espèces menacées par l’exploitation agricole ou l’entretien des espaces naturels. En plus des buts écologiques traditionnels, la préservation de la biodiversité agricole, notamment des variétés reléguées par le progrès génétique et des variétés sauvages, permet de conserver des caractères génétiques qui pourraient servir plus tard à l’amélioration des variétés cultivées. Un bon exemple de cet usage vient de la sélec-

tion des pommes et du croisement de variétés sauvages et de variétés domestiques pour obtenir des variétés de pommes à la fois résistantes au feu bactérien et présentant les caractéristiques recherchées par le marché.

Les

ressources

Utilité pratique des banques de semences Ces dernières années, d’anciennes variétés locales d’orges suisses stockées durant plus de 60 ans se sont révélées être porteuses d’un gène de résistance contre la rouille noire. Ce gène peut être transféré dans les variétés modernes par hybridation classique participant ainsi à une lutte biologique naturelle contre ce champignon.

génétiques

constituent la base de la sélection des plantes et leur conservation est un des points critiques de la sécurité alimentaire mondiale. Des standards et des procédures précises sont donc nécessaires pour assurer la subsistance et la disponibilité de ces ressources. Ces mesures doivent toutefois être appliquées de manière critique en fonction des caractéristiques propres à chaque variété et environnement. Le but premier d’une banque de gènes est la préservation de

Héritage agricole sous haute sécurité La réserve de Svalbard a été conçue pour résister à la fois aux éléments naturels et humains, même si un stock de graines ne fait à priori pas partie des cibles usuelles. Les murs sont conçus pour protéger les semences en cas d’explosion et quatre portes bloquent l’accès à la banque de semences. Les clés des portes sont codées pour limiter l’accès aux différents secteurs et aucune clé ne peut ouvrir toutes les portes. En plus des systèmes de protection électroniques, la réserve du Svalbard peut compter sur la protection de l’environnement. En cas de panne des systèmes de refroidissement, la température à l’intérieur des tunnels ne montera pas au-dessus de – 3 °C, la température naturelle de la roche à cette profondeur. De plus, les ours polaires, plus nombreux que les hommes sur cette île, découragent les visiteurs indésirables.

Même si le nombre d’espèces qui contribuent à l’alimentation mondiale est très réduit, la diversité variétale est une richesse inestimable. Photo: Global Crop Diversity Trust

Suite à la page 42 40

5 2014 · REVUE UFA


®

®

Les champions de l’efficacité contre dicotylédones et millets Effet performant et durable contre les millets Avec efficacité foliaire et racinaire Excellente sélectivité

Marques enregistrées Observer les indications de risques et les conseils de sécurité figurant sur l’emballage

ww he To w. rbic us l om id es ya es -a su gr r o. ch

BARST et AKRIS

AU NOUVE CHEZ R AR GVS AG

Les chargeuses agricoles vertes GVS Agrar SA Land- und Kommunalmaschinen Im Majorenacker 11 CH-8207 Schaffhouse Tél. +41 (0)52 631 19 00 info@gvs-agrar.ch www.gvs-agrar.ch

Diversité et performance dans l’agriculture: chargeuses sur roues, chargeuses et charriots télescopiques Kramer. Quelle que soit la tâche que vous avez à accomplir, Kramer a la solution. En combinaison avec l’outil adapté, chaque Kramer se transforme en une véritable «machine à tout-faire». L’équipe de vente de la GVS Agrar vous conseille avec plaisir!


PRODUCTION VÉGÉTALE

Dans la Réserve globale de Svalbard, chaque dépositaire reste propriétaire des échantillons qu’il confie au GCTD. Photo: Global Crop Diversity Trust

En bref • La préservation de la diversité agricole est un point crucial de la lutte contre la famine • La réserve de semences de Svalbard, hautement sécurisée, renferme une «copie de sauvegarde» des trésors génétiques des banques de gènes • Les dépositaires, parmi lesquels on retrouve Agroscope, restent propriétaires exclusifs des semences stockées dans le Svalbard Global Seed Vault.

1.5 million. Ce site d’une capacité de stockage évalué à 4.5 millions d’échantillons a été choisi pour l’absence d’activité tectonique dans cette région et la présence de permafrost. La Réserve mondiale de semences du Svalbard a pour mission de fournir une protection contre les pertes accidentelles de variétés dans les banques génétiques traditionnelles. Elle agit en quelque sorte comme une copie de sécurité de la biodiversité agricole.

L’Arche de Noé La réserve du Svalgermoplasmes, le maintien de la viabilité et de l’intégrité génétique des variétés ainsi que la promotion de l’accès à cette richesse génétique. Ce principe est commun à tous les types de banques de gènes existants.

Banques de gènes En Suisse, Agrocope dispose d’une banque de gènes dont la référence la plus ancienne date de 1900. Cette banque comporte actuellement plus de 12 000 accessions de céréales, plantes potagères, soja, plantes fourragères et vignes. Toutes les espèces à multiplication par semences sont conservées à –18 °C dans des sachets en aluminium plastifiés et soudés hermétiquement. La plupart des espèces peuvent ainsi être conservées pendant au moins 50 ans. Un échantillon de chacune de ces variétés a aussi été envoyé au Svalbard Global Seed Vault, une chambre forte souterraine située sur l’île norvégienne du Spitzberg. Cette infrastructure installée à une profondeur de 120 m est destinée à conserver les graines de toutes les variétés des cultures vivrières de la planète. On estime leur nombre à 42

bard interviendra certainement plus souvent pour faire face à des pertes survenant dans les banques de gènes locales en raison de mauvaise gestion, d’accident, de défaillance d’équipement, de perte de financement ou de catastrophe naturelle, que pour des raisons liées à une réduction massive de la biodiversité. De nombreuses banques génétiques étant situées dans des pays politiquement instables ou dans un environnement menacé, il est primordial de pouvoir stocker des échantillons de cette biodiversité dans un endroit sûr. La réserve du Svalbard, aussi appelée «Arche de Noé», contribue ainsi directement à la préservation d’espèces menacées.

Propriété des semences conservées Le Global Crop Diversity Trust (GCTD) a été fondé par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et par Bioversity International, une émanation du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR). Le GCTD a pour mission de gérer le Svalbard Global Seed Vault. L’institution fonctionne comme le

coffre fort d’une banque classique. La banque est propriétaire du bâtiment, mais le contenu des coffres appartient aux dépositaires. Dans le cas du Seed Vault, l’installation appartient à la Norvège et les dépositaires restent propriétaires des semences confiées à l’organisation. Il n’y a aucun transfert de propriété. Les sachets ne seront pas ouverts ou envoyés à des personnes autres que celles qui les ont transmis au Seed Vault. Les semences ayant une durée de conservation limitée, les dépositaires restent responsables de la régénération et de la multiplication des semences stockées à Svalbard. Personne ne peut avoir accès aux semences d’un autre dépositaire. Le GCTD n’a pas pour mission de promouvoir les échanges de matériel génétique, cette tâche reste le domaine des banques de gènes classiques. Le Seed Vault est géré en partenariat par le GCTD, le Centre de ressource génétique nordique (NordGen) et le gouvernement norvégien. La gestion a été conçue pour assurer la longévité des semences, tout en minimisant les risques et les coûts. Aucune équipe n’est présente en permanence sur le site. Les coûts opérationnels annuels du Vault sont évalués à environ 300 000 $ et sont répartis entre le GCTD et le gouvernement norvégien.

En bref Le Svalbard Global Seed Vault est un élément essentiel pour la conservation de la diversité des cultures. Le GCTD soutient la conservation de la diversité partout dans le monde. Les installations norvégiennes fonctionnent comme une «copie de sauvegarde» en cas d’accident dans une des banques de gènes. 䡵

Profondément enfoui dans un environnement toujours gelé, le Svalbard Global Seed Vault constitue une sauvegarde de sécurité de la biodiversité agricole mondiale. Photo: Global Crop Diversity Trust

Auteur Gaël Monnerat, Revue UFA, 1510 Moudon

www.ufarevue.ch

5 · 14

5 2014 · REVUE UFA


Publireportage

Culturales Syngenta 2014 – Inscrivez-vous maintenant! Laissez-vous convaincre par notre compétence en matière de semences et de produits phytosanitaires. Sur sept champs de démonstration, nous vous présentons une gamme complète de solutions pour vos cultures, du semis à la récolte. Le coup d’envoi des «Culturales Syngenta» sera donné cette année le 20 mai à Safnern. Suivront les manifestations de Dielsdorf, le 23 mai, et de Möriken, le 27 mai. En juin se tiendront deux manifestations en Suisse romande, l’une le 12 juin à Commugny et l’autre le 20 juin à Pomy. Le 24 juin nous inaugurerons notre nouveau champ de démonstration d’Eschenbach et le 2 juillet nous

Culturales Syngenta 2013

aurons le plaisir de vous accueillir sur notre champs de démonstration de Sulgen. Lors de toutes ces manifestations, nous concentrerons l’attention sur nos semences de maïs, de colza, de variétés d’orge hybrides Hyvido et de betteraves avec les solutions de protection phytosanitaire tirées de notre assortiment. Nos représentants vous présenteront des exposés sur diverses cultures et vous informeront sur les solutions adaptées à vos cultures. Vous aurez ensuite l’occasion d’échanger vos opinions autour de quelques verres et de bons petits plats. Visiter des cultures d’orge hybride Hyvido Faites connaissance de ces variétés en visitant des cultures conduites avec nos orges hybrides Hyvido. Constatez par vous-même comment les orges hybrides se présentent dans la pratique et laissez-vous convaincre de leurs avantages. Démonstration de techniques d’application Lors de chaque manifestation, notre expert en techniques d’application, Ron Wohlhauser, sera présent. Il vous informera des dernières nouveautés en matière de techniques d’application ainsi que des dernières ordonnances concernant les distances minimales à observer lors des traitements.

Robert Baltensperger, agriculteur, Brütten/ZH

«Les orges hybrides Hyvido me fournissent une récolte importante. C’est une vraie chance.» Cultures spéciales à Commugny le 29 juillet Une manifestation où il sera question principalement d’arboriculture et de viticulture. Nous nous réjouissons de vous rencontrer sur l’un ou l’autre de ces champs de démonstration. Annoncez-vous dès maintenant sur le site: www.champs-demonstration-syngenta.ch ou par mail à loren.mesot@syngenta.com

Vous recherchez une pirouette qui s’adapte parfaitement au sol? MUNIES D’UN CROCHET Grâce à leurs dents à crochet pantentées, les pirouettes Lely Lotus s’adaptent parfaitement aux sols irréguliers et assurent un bon séchage du fourrage sans pour autant souiller ce dernier. Samuel Stauffer•&079 Cie673 • 021 908 06 00 Bruno Spicher 7697.

HARVEST RESULTS.

www.lely.com

innovators in agriculture


PRODUCTION VÉGÉTALE

Tous concernés par les abeilles MORTALITÉ DES ABEILLES. Des facteurs comme la pollution, le changement climatique ou l’agriculture intensive sont, volontairement ou pas, impliqués dans la mortalité des abeilles, comme d’autres facteurs. L’importance du rôle de pollinisateur des abeilles pour l’agriculture, l’arboriculture, la viticulture et les cultures maraîchères impose de se soucier davantage de leur santé.

Harald Reiner

Selon Jürgen Tautz de l’Université de Würzburg, «Les conséquences et l’importance de la mortalité globale des abeilles sont sous-estimées. Il est en train de se produire quelque chose que nous ne pouvons pas comprendre». Le journal «Die Welt» titrait «La mort des abeilles coûte 300 milliards d’euros». Ces derniers mois, des annonces semblables se sont multipliées dans les médias. Cet activisme a suscité une énorme compassion dans tous les secteurs concernés, de la recherche à la production alimentaire en passant par les organisations de défense de l’environnement et les pouvoirs publics et politiques. Elle démontre le cadre émotionnel dans lequel cette problématique doit être traitée.

Les abeilles pollinisatrices C’est un fait, de nombreuses cultures importantes sont pollinisées par des insectes et surtout par les abeilles. Les principales sources alimentaires que sont le blé, le riz, le maïs, le soja, le millet ou les pommes de terre s’autofécondent et ne sont qu’en partie et en faible quantité visitées par les abeilles. Pour les légumes et les fruits, les pollinisateurs et particulièrement les abeilles sont particulièrement importants. Dans ces secteurs, des insectes pollinisateurs professionnels sont utilisés pour assurer la fécondation des fleurs et donc la production. Ceci est particulièrement important lorsque les conditions météo sont difficiles. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’une pollinisation à 100% de toutes les fleurs n’est souvent pas recherchée. En arboriculture par exemple, des éclaircissages sont souvent nécessaires. 44

Raisons supposées de la mortalité des abeilles Les insectes sauvages et particulièrement les abeilles mellifères souffrent des problèmes généralement engendrés par les activités humaines. Voici une liste non exhaustive des problèmes qui font l’unanimité auprès des experts: • La pollution perturbe l’odorat, ce qui rend difficile la localisation des sources d’aliments. • Les changements climatiques modifient la floraison des plantes cultivées et la répartition des pluies. Après l’hiver, les essaims sont encore en train de récupérer alors que la floraison a déjà commencé depuis longtemps. La première et précieuse source de nourriture n’est pas utilisable. • La mondialisation dissémine les agents pathogènes (varroa, virus, la loque américaine). • Il manque des sources de nourriture, particulièrement après la floraison du colza et la fenaison. L’agriculture qui a besoin d’importantes quantités de fourrage de bonne qualité et qui fauche avant les floraisons est pointée du doigt. Cette technique réduit le nombre de cultures en fleur dans la nature. • L’espace vital des abeilles diminue tant localement que globalement (disparition des haies, du bois mort, des trous dans le sol). • L’utilisation inadéquate de produits de protection des plantes engendre des pollutions directement ou indirectement dommageables aux pollinisateurs.

Herbicides et fongicides Peuvent porter atteinte aux abeilles. Mais quels sont les effets des nombreux mé-

langes de matières actives répandus? Il est ici nécessaire de revoir de façon critique les procédures d’homologation des produits de protection des plantes. De nombreuses études toxicologiques sont actuellement réalisées sur l’homme, les animaux et l’environnement et plus particulièrement sur les abeilles. Mais les effets des mélanges de matières actives tels qu’ils sont normalement pratiqués en agriculture, en arboriculture et en cultures maraîchères, ne sont pas étudiés.

Une équipe américaine de chercheurs conduite par Jeffery Pettis du Bee Research Laboratory de Beltsvil (Maryland) a publié les résultats suivants dans la revue Plos One: • En moyenne, un échantillon de pollen comporte neuf pesticides. • Dans un échantillon, 21 produits différents ont été détectés. • Au total, les chercheurs ont découvert 35 pesticides différents. • Des herbicides étaient présents dans un bon quart des échantillons. Des insecticides et fongicides étaient partout. • Dans au moins un échantillon, deux substances dépassaient la dose létale moyenne. Cela signifie que si toutes les abeilles avaient ingéré ce produit, la moitié de l’essaim serait mort dans les deux jours suivants. Des Néonicotinoïdes tueuses d’abeilles? Peter Neumann de l’Institut pour la santé des abeilles de l’Université de Berne explique que: «Il y a des indices qui montrent que des abeilles Suite à la page 46 5 2014 · REVUE UFA


Krone – une équipe optimale pour un fourrage de qualité. Une fiabilité parfaite.

GVS Agrar SA Land- und Kommunalmaschinen Im Majorenacker 11 CH-8207 Schaffhouse Tél. +41 (0)52 631 19 00 info@gvs-agrar.ch www.gvs-agrar.ch

1037 ETAGNIÈRES Etrama SA

1906 CHARRAT Etablissements Chappot SA

1169 YENS Kufferagri Sàrl

2023 GORGIER AgriPlus Ryser S.a.R.L.

1262 EYSINS Dubois F. et J. Sàrl

2316 LES PONTS-DE-MARTEL Robert Philippe

1410 THIERRENS Agri Montanaire Sàrl

2406 LA BRÉVINE Schmid + Co.

1510 MOUDON Bernard Deillon SA

2517 DIESSE Garage des Rocs SA

1565 MISSY Cottier Missy SA

2720 TRAMELAN GBT Sàrl

1625 SÂLES (GRUYÈRE) H. Brodard & Fils SA

2803 BOURRIGNON Rémy Ackermann

1663 EPAGNY Nicolas Jaquet SA

2854 BASSECOURT GVS Agrar Jura


PRODUCTION VÉGÉTALE

Dans de nombreuses régions du monde, les apiculteurs constatent un phénomène massif de mortalité des abeilles. Ce phénomène est certainement multifactoriel.

exposées à des doses sublétales, donc pas mortelles, de pesticides de la famille des néonicotinoïdes sont plus sensibles aux maladies virales que les abeilles non exposées.» Il n’est donc pas surprenant que la population et le monde politique aient peut-être surréagi en interdisant provisoirement l’utilisation des néonicotinoïdes pour l’enrobage des semences. Cette interdiction est à l’origine d’une importante controverse et paraît, pour le colza par exemple, pas toujours adéquate, comme l’explique le Dr.sc.Agr. Klaus Wallner de l’Institut d’apiculture de l’Université de Hohenheim dans le Bade-Würtemberg (DLG 9, édition 2013): • Lors du semis du colza, aucune flore accompagnatrice n’est présente. • La qualité et l’adhérence de l’enrobage sont fondamentalement meilleures que pour le maïs. • À la fin août, les essaims restent au rucher et se préparent pour l’hiver. Le couvain se réduit et les besoins en eau diminuent. • Les gouttes d’eau issues de la guttation sont aussi dangereuses en automne; – Toutefois, on ne trouve en général pas d’abeilles dans les champs de colza. 46

Partout dans le monde, l’espace vital des abeilles diminue. Après la floraison du colza, les abeilles ne trouvent souvent plus de nourriture.

– La probabilité que les abeilles utilisent les cultures de colza comme source d’eau est faible. – Les besoins des abeilles en eau sont plus faibles en automne et elles disposent d’autres ressources. • Au début du printemps, on retrouve certes encore des néonicotinoïdes dans les eaux de guttation, mais les essaims d’abeilles ne sont pas encore à proximité des parcelles. • À la floraison, quand les abeilles sont présentes dans les champs de colza, la concentration en matière active n’est plus mesurable. • Aucun résidu n’a été trouvé dans le miel et le pollen. On en retrouve que dans le nectar, ce qui était déjà le cas les années précédentes, sans qu’aucun dégât soit constaté. «L’enrobage des semences avec un insecticide systémique, pour autant qu’il ne s’agisse pas d’un des «Trois Toxiques», est préférable à une pulvérisation supplémentaire à l’automne et au printemps».

Une autre explication à la mortalité des abeilles est apparue

dans les résultats des recherches de l’entreprise hollandaise Science. La mortalité des abeilles survenant aussi dans des zones de protection de la nature et éloignées de la civilisation, les causes du déclin des abeilles sont à chercher ailleurs. Les surplus de manganèse engendrent une augmentation de la fertilité des essaims et une sortie plus rapide de la ruche. En même temps, le manganèse augmente la sensibilité des abeilles au varroa, un acarien parasite. Si l’on fournit du fer, un antagonisme de manganèse, aux abeilles, ces dernières sont plus saines.

Résumé La thématique est très difficile et complexe. Les avis, conclusions et émotions qui en découlent sont donc aussi sujets à controverse. Il est clair que les abeilles sont des indicateurs de nombreux autres problèmes environnementaux. Nous devons tous contribuer au maintien de rapports humains sur Terre. L’homme n’est qu’une partie de l’écosystème et ne peut s’isoler que verbalement. L’environnement n’a pas besoin de l’homme, c’est justement l’inverse. 䡵

Auteur Harald Reiner, fenaco Protection des plantes, 3421 Lyssach

www.ufarevue.ch

5 · 14

5 2014 · REVUE UFA


Suite de la page 39

TECHNIQUE AGRICOLE à vendre Packpressemostiroste, 9 Stk., 70 x 70 cm, Fr. 20 pro Stk.; Veloanhänger, für Töffli, Fr. 100 寿 041 711 17 94 Stapler Hyster, Benzinmotor, Hubkraft 1.5 t, Hubhöhe 3 m, Freihub, Automat, Schneekette, Lichtanlage, mechanisch und optisch sehr guter Zustand 寿 079 422 30 55 Gartenhacke Honda, 70 cm breit; Futterverteilwagen, 1.5 m3, mit Honda Motor; Garagentor, mit Servicetüre, 2.4 m breit, 2.12 m hoch; Breag, auch als Dekoration zu benutzen; Oldtimerlampen Scintilla und Posch, Ø 21 und 23 cm 寿 079 634 79 40 Ballenförderband 寿 079 426 06 35 Heckstapler Humus, Jg. 1980, HH 1.8 m, 1200 kg, Seitenschub, hydr. Oberlenker, Fr. 850, Raum SH 寿 079 383 50 59 Motormäher Aebi, AM 10, mit Doppelrad, günstiger Preis; Motormäher Aebi, AM 40, mit Bandeingraser, günstiger Preis; Zaunpfähle, 1.70 m lang 寿 079 748 30 57 Rasentraktor Yardman, Schnittbreite 90 cm, günstig 寿 062 871 74 31

FIAT 640 DT, guter Zustand, ab MFK, Frontlader, Doppelräder, Palettgabel Fr. 10’000 寿 079 500 39 32 Traktor Carraro 88.4, W.D, Jg. 93, ca. 8000 Stunden, guter Zustand, Besichtigung möglich 寿 079 435 69 50 Rapstrennschere Mörtl, zu Mähdrescher, elektr. 寿 079 430 57 71 Futtermischwagen Faresin, 7m3, mit Fräse und Waage 寿 079 430 57 71 Front-Mähwerke, mit rottierenden Fingern, 280 m 寿 079 430 57 71 Front Busatis-Mähwerke, 310 m 寿 079 430 57 71 Busatis Mähbalken, 2 m, Reform, inkl. 7 Paar Messer, Fr. 1400 寿 079 746 43 80 Busatis Mähbalken Bucher, 2 m, passend zu Reform, inkl. 6 Paar Messer, Fr. 1100 寿 079 746 43 80 Holzbrücke, zu Transporter, 2 m x 4 m, günstig 寿 079 746 43 80 Messerschleif-Apparat Merz Simplex, 380 Volt, revisionsbedürftig oder als Ersatzteilspender, Motor i.O., ZHWeinland. 寿 079 516 14 92 Heckscheibenmähwerk Fella SM 210 KC, mit Zinken-Aufbereiter, wenig gebraucht 寿 062 871 10 75

Bourse d’occasion

D’autres petites annonces sur www.agropool.ch

JCB Teleskoplader 536-60 Agri Super Jg. 2011, Std. 28h, 3.6 t, 6 m Höhe, 2HDDW am Ausleger, luftgefederter DeluxSitz, Q-fit Schnellwechsler, Palettengabel, A.scheinwerfer vorne und hinten an der Kabine sowie am Ausleger, Drehleuchte, hydr. Anhängerbremse, Selbstsperrdiff. Sperre in der Vorderachse, Zusatzunterwagenschutz, Aspirator, Lufter-Ruckwärts, Anhängerkupplung. 1 Jahr Garantie CHF 65 150.– exkl. MwSt. Carl Heusser AG, Telefon 079 643 51 16 www.agropool.ch Ins. No 28285 REVUE UFA · 5 2014

Rundballenanhänger 2.5 x 7.7 m, LKW 4 Rad, Wagen grosse, breite Bereifung, Brückenhöhe 1.2 m, bietet Platz für 22 Rundballen mit Ø 1.5 m, 30 km/h, Ausweis vorhanden, auch geeignet für Quaderballen, Preis ab Hof Fr. 5800 寿 079 541 22 14 Maishäcksler Pöttinger Mex 2 S 寿 079 353 43 36 Staplermast Linde, Freihub, Freisicht, 1,5 t, 2.4 m, Fr. 850 寿 079 672 94 13 Tiefg.-Anhänger, Nutzl. 1 t, B:1.25 m, L:1.9 m, Aluboden, Rampe, für Rebbergfzg. etc., Fr. 600 寿 079 672 94 13

寿 079 470 26 57 oder 寿 052 657 27 74 Kreiselegge Howard, 3 m, mit Aufsattelbock, Modell HK20 300W; Messer, neuwertig; Zapfwelle und Zapfwellenstummel, defekt, Fr. 1200 寿 052 317 14 32 oder 寿 076 403 01 36 Rundballenabwickelgerät, passend zu Hoftrac Weidemann 1370; Viehwagen 2 GV, System Roth Kleinwangen 寿 032 381 11 10 Marktstand Fehr, 3 m, Farbe weiss-grau, Fr. 1200; Verlängerung, organe-grün, Fr. 80 寿 079 848 15 70 Heubelüftung Lanker Axial, 7 PS Motor, Fr. 700 寿 079 769 21 47

2-Achs-Anhänger Sameco, 7.2 x 2.5 m, Br.-Höhe 1.1 m, Nutzl 15 t, Vollalu, Luftfederung und -bremse, Fr. 4000 寿 079 672 94 13

Quad Kymco mxu 250, Vierradtöff, Jahrgang 06, Farbe schwarz, 4500 km; Materialkoffer; Dachständer Surber, 105 cm x 175 cm, Fr. 200 寿 079 848 15 70

Traktorsitz Grammer, mech. Federung; Handpumpe für Brennstoffe, etc.; Schamottsteine; Damenvelo Bonanza, 12-Gang 寿 052 346 13 58

Kreiselschwader Pöttinger, Eurotop 421 N, Tastrad mit Kette, Schwenkbock mit 2 Stabilisatoren, Jahrgang 2001, Tandemachse 寿 079 848 15 70

Ladewagen Mengele 330, 28 m3, mit Schneidwerk, wenig gebraucht; Heuschrotmesser Schmid+Mägert, mit Rückzugskabel 寿 079 888 74 83 Alu-Fassadenverkleidung, evtl. mit Isolation; KunststoffFenster EgoKiefer, 12 j., 2 Stk 121x178 cm, 1 Stk 121x238 cm; Brotbackofen, elektr., 8 kg Brot; Spiralknetmaschine Zürrer SK2; Milchzentrifuge Elecrem; Boiler CTC 120 l, günstig aus Hausumbau, Diessenhofen TG 寿 052 657 49 82 Erdbohrer Typ Bassa junior 3 mit Bohrer Ø.30, 50, 80 cm, Fr.2950; Heckmähwerk Superior 2m an 3 Punkt 寿 044 937 14 03 Frontladerschaufel, B 240 cm, wenig gebraucht, starke Ausführung, Fr. 1580 寿 079 470 26 57 Traktorenpneu Michelin XM 108, Occ., 600/65/38, 540/65/24

Gabelwender, alt; 2 Pneu-Vierradwagen, Stahlchassi; div. Holzspeichenräder; Baustellen WC; Silohäcksler Botsch, Tieftrog; EinspännerBockwägeli, mit Eisenrad.; Mähantrieb, zu Ferguson TE oder Ford; Traktor Kramer 450, Jahrgang 1965, alles günstig 寿 079 458 65 13 Mistzetter Welger, 4 stehende Walzen, Fr. 1200 寿 077 464 87 17 Kunststoffsilo Bucher, 60 m³, Ø 3 m, mit Befüllrohren und Rundverteiler Sumag, ab Platz, Fr. 500, Kt. LU 寿 078 874 86 55 Kreiselheuer DeutzFahr 5521, Arbeitsbreite 5.5 m, hydr. Aufklappung und Randstreueinstellung, Tandemachse, Nachtschwadgetriebe, Schwenkbock, 4 Kreisel mit je 7 Armen,

Bourse aux bonnes affaires Warntafeln, guter Zustand, Lieferung möglich, Fr. 2900 寿 079 218 62 02 Au plus offrant contre démontage, silos à maïs, intérieur en bois, carré, d’environ 90 m³, élément parois 4 m par 4 m, bon état 寿 079 779 86 43 Aebi TT 33, année 1993, 4200 heures, bien entretenu, Prix à discuter. 寿 079 379 86 48 MF 3095 Turbo, 120 PS, 16/16 Gang, 40 km/h, 4-fach Z-Welle, 3 Aussenst.-vent, Klima und Radio; 4-StreifenVariopflug; Feldspritze Fischer, 15 m 寿 052 336 11 37 oder 寿 079 563 42 72 Chromstahl-Blech, für Krippe, 0.11 m x 0.57 m x 36 m ; Schwemmroste, 0.04 x 0.80 x 100 x 38 m; Schiebetor, 0.08 x 1.92 x 2.95 m, isoliert mit Feuerdämmplatten 寿 062 723 23 04 Doppelrad Schaad, 9.5/36, passend zu 14.9/30, Fr. 1500; Umschalthosenstück, für zweite Silofräse, 200 mm, Fr. 500, Kt. BL 寿 079 615 71 60 Kartoffelhäufelgerät, 4-Reihig, Fr. 800; Kreiselheuer Kuhn, 4teilig, Fr. 600; Dieseltank, mit Auffangwanne, 2000 l, Jg. 2011, Fr. 800 寿 079 620 57 00 4-Scharpflug Kverneland, Fr. 5000; Holder Spritze Fendt GT, Balken 21 m, hydraulisch klappbar, Fr. 1500 寿 079 432 59 54 Dosiergerät Agrar, 30 m³, guter Zustand 寿 078 641 40 67 Ladewagen Bucher T1, umfunktioniert zu Späne- oder Sägemehwagen zum Absaugen, Pickup, noch in Ordnung, günstig 寿 079 666 82 11 Ladewagen Pöttinger, leichte Ausführung, Kreiselheuer gezogen mit Schwadgetriebe, Schwader Deutz-Fahr KS 1.30, günstig 寿 079 666 82 11

Kurzschnittladewagen Deutz Fahr K 7.30, mit Knickdeichsel und elektr., hydr. Bedienung, Kt. SH 寿 079 872 26 90 Holzspalter, mit Kran, Eigenbau; 3 Spaltkreuze, hydr. wechselbar, Leistungsbedarf ab 90 PS 寿 079 695 52 93 Kurzschnittladewagen Deutz Fahr K 7.30, mit Knickdeichsel, el. und hydr. Bedienung, 32 Messer, Kt. SH 寿 079 872 26 90 Traktor Hürlimann 6136, 130 PS, 4200 h, Fr. 10’000 寿 079 631 74 78 Tränkewagen Roth, 3000 l, Fr. 1400; Bernerwägeli, einspännig, gut erhalten, Fr. 450 寿 052 657 28 91 Frontscheibenmäher FELLA SM310 FZKC, Jg. 2007, Zinkenaufbereiter, Fr. 4500 寿 079 472 55 17 Faucheuse/conditioneuse FELLA SM310 FZ-KC, année 2007, Fr. 4500 寿 079 472 55 17 Rundballengabel, hydr., für 3 Punkt und Euro 8 Anbau 寿 078 812 12 24 Ballenschutznetze, 8 x 25 m 寿 078 812 12 24 Kartoffelvollernter Niemeier Sprint, Rollbodenbunker hydr., hebbar hydr., Rad und Deichsellenkung hydr. Pickup, Preis auf Anfrage 寿 079 756 25 38 Silohäcksler Epple Blasius 903 Super, 15 PS, el. Motor, Fr. 150 寿 044 869 10 65 Rundballenpresse Claas Rollant, 355 RC, Jg. 2009, 1800 Ballen, 40 km/h Version 寿 078 873 25 24 Bergmäher Rapid 307, gut erhalten, mit leistungsstarkem Hondamotor, mit Gitterrad 寿 079 245 25 02 Suite à la page 54 47


PRODUCTION VÉGÉTALE

C’est la combinaison qui compte DÉSHERBAGE DU MAÏS Dans le maïs, une lutte conséquente et durable contre les adventices est nécessaire pour obtenir les meilleurs rendements. En fonction de la flore adventice, de la météo et des caractéristiques du sol, différentes mesures et stratégies efficaces sont disponibles.

Thomas Kämpfer

Une forte pression des adventices pénalise la croissance juvénile lente du maïs. Les mauvaises herbes lui volent les minéraux importants et réduisent la quantité d’eau à disposition. Il est donc important de mettre en place une lutte conséquente et durable contre les adventices. Plus celle-ci sera efficace, moins le sol s’enrichira en graines, ce qui se répercute positivement sur la culture suivante. Après les semis, un sol froid et humide et une météo fraîche ralentissent la levée du maïs. Par contre, un bon approvisionnement en phosphore et en azote favorise la croissance du maïs. Jusqu’au stade 6 feuilles, la concurrence des adventices a une influence négative sur le développement du maïs.

Glyphosate avant le semis Le glyphosate est actuellement sous le feu de la critique et doit être utilisé avec parcimonie et bon sens. En cas d’abandon du labour, une application de glyphosate pour détruire les adventices établies, les engrais verts, les dérobées et les prairies est sensée. Les agriculteurs qui participent aux programmes nationaux d’utilisation efficiente des ressources n’ont le droit de n’appliquer que 1.5 kg de matière active par hectare entre la récolte de la culture précédente et la récolte de culture qui participe au programme (glyphosate à 360 g/l = 4 l/ha). Il faut encore que la masse foliaire soit suffisante pour atteindre une bonne efficacité. Si une coupe d’ensilage est encore effectuée avant le semis du maïs, les applications d’herbicides totaux devraient intervenir dans les 48 heures après la fauche, pendant que le 48

Tableau: Herbicides efficaces contre les adventices problématiques Espèce Rumex Chardon des champs Liseron des champs Chiendent Renouée amphibie Repousses de pdt Repousses de luzerne Repousses de tournesol Souchet comestible

Herbicides (choix) Banvel 4 S, Dialen, Effendi, Lunar Banvel 4 S, Dialen, Effendi, Lunar Banvel 4 S, Dialen, Effendi, Lunar Equip, Maister OD, Dasul Banvel 4 S, Dialen, Effendi, Lunar Laudis / Barst Banvel 4 S, Callisto, Mikado, Laudis, Calaris Banvel 4 S, Callisto, Mikado, Laudis, Calaris Equip Power, Adengo

phloème des tiges est encore ouvert. Si le traitement intervient plus tard, la surface fauchée se bouche et l’efficacité de l’herbicide baisse. La quantité d’eau optimale se situe à 200 l/ha.

qui suivent l’application, la lumière et la chaleur sont importantes. Par contre, de fortes pluies deux à trois jours avant l’application ou le gel après la pulvérisation peuvent engendrer de la phytotoxicité.

Herbicide racinaire Afin d’obtenir une efficacité herbicide la plus large et la plus durable possible, il convient de choisir des herbicides de contact et racinaires en tenant compte de la flore présente et du type de sol. Les herbicides racinaires empêchent les futures levées d’adventices et constituent une sorte d’assurance contre l’enherbement de la parcelle. L’efficacité est améliorée par un lit de semence fin et un sol humide. Par contre, une couche de mulch importante a un effet négatif sur leur efficacité. De plus, elle favorise les limaces. Dans les sols riches en humus, les herbicides racinaires sont dégradés ou absorbés plus rapidement que dans les sols minéraux. C’est pourquoi il est préférable de choisir des mélanges de contact dans de tels sols. Les adventices déjà levées seront combattues par des herbicides de contact dont la dose est adaptée en fonction de leurs stades de développement. L’efficacité de ces herbicides est améliorée si, dans les heures 5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION VÉGÉTALE La période d’application idéale survient quand le maïs est au stade 2 à 4 feuilles, mais au plus tard au stade 8 feuilles. Il est important de tenir compte de l’état de la couche de cuticules des feuilles de maïs. Après des pluies importantes, cette couche est amincie et nécessite au moins un jour de soleil pour se refaire. Le risque de phytotoxicité augmente après le stade 6 feuilles du maïs en raison de modifications des caractéristiques de la face supérieure des feuilles. À ce stade, les cristalloïdes de croissances difficilement mouillables situés à la surface des feuilles sont remplacés par une couche de cire. Celle-ci laisse pénétrer plus de matière active dans la feuille, ce qui augmente le risque de brûlure ou de décoloration des feuilles. Dans de nombreuses régions, les millets sont un problème grandissant en raison de leur germination par vague qui peut s’étaler sur plusieurs jours, voire semaines. Une pression trop importante des millets peut conduire à des pertes de rendement significatives. De plus, elle constitue un enrichissement important du stock grainier présent dans le sol. Une stratégie efficace et durable de lutte contre les millets impose le recours à plusieurs matières actives. Une humidité suffisante du sol est importante

pour une efficacité totale et de longues durées des produits.

Les adventices problématiques sont difficiles à combattre dans les maïs. Si les applications ont lieu au stade 3 feuilles du maïs, les vivaces comme le liseron des champs, le chardon des champs, le rumex et le chiendent n’ont pas encore levé ou présentent une masse foliaire trop faible, alors que ce paramètre est important pour une efficacité à long terme des herbicides. Plus la plante assimile de la matière active par ses feuilles, plus la quantité stockée dans les racines est importante. Si la plante meurt trop rapidement, la quantité de matière active assimilée est trop faible. Quand de telles adventices sont présentes dans la parcelle, il est judicieux de penser à splitter les herbicides. Cela signifie que le maïs doit être traité à la période optimale, entre les stades 2 et 4 feuilles, et de prévoir un rattrapage pour les vivaces jusqu’au stade 8 feuilles du maïs. Le tableau de la page précédente donne un aperçu des produits disponibles présentant une efficacité bonne à très bonne. Les produits contenant du «Dicamba» (hormones de croissance) ne doivent être utilisés qu’en conditions chaudes et poussantes. Les hormones de croissance ne doivent pas

Résumé • Les parcelles de maïs doivent être exemptes d’adventices au plus tard au stade 4 à 6 feuilles. • Une application plus précoce d’herbicide est mieux tolérée. • L’efficacité est améliorée par un sol humide, un lit de semence fin, beaucoup de lumière et de chaleur après l’application. • La quantité optimale de bouillie pour les applications de glyphosate est de 200 l/ha. • Il est recommandé de combiner les herbicides racinaires et de contact pour obtenir l’efficacité la plus large et la plus durable possible.

Efficacité des herbicides: le maïs peut continuer de grandir sans concurrence.

être appliquées après des pluies importantes, de grandes chaleurs, sur des plantes endommagées par le gel ainsi que lorsque la variation de température entre le jour et la nuit dépasse les 15 °C. Sous ces conditions, les plantes risquent de se tordre. 䡵

Application idéale: stade 3 feuilles, lit de semence fin, beaucoup de lumière et de chaleur. Il est important de ne pas traiter pendant les heures chaudes de la mi-journée.

Auteur Thomas Kämpfer, fenaco Protection des plantes, 3421 Lyssach

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

5 · 14

49


299.-

appréciez la différence

499.12.90 7 pièces

16.90

Chariot à outils Tiroir sur roulement à billes et verrouillage latéral. Tiroirs verrouillables. Avec poignées en aluminium et roulettes amortissantes. 09203 09202

Caisse, à outils, adaptée au chariot Chariot

299.– (disponible séparément) 499.– (disponible séparément)

Sous réserve de changements de prix ou d’articles

valable: 07. – 31. 05. 14

www.landi.ch

449.Livraison à domicile possible

Jeu de tournevis Contient: tournevis grandeurs 1, 3, 4, 5, tournevis en croix grandeurs 1 + 2, vérificateur de tension.

Copeaux de bois Séchés et dépoussiérés. 135 l. (Prix par palette sur demande).

Niche veau Master+ avec enclos Dimensions extérieures de la niche: L 200 × l 115 × H 135 cm. Dimensions extérieures de la clôture: L 150 × l 110 × H 96 cm.

51038

26362

22341

5.95

14.90

119.-

Complet, clôture incluse (sans seau)

1749.-

5 pièces GARANTIE

Livraison à domicile possible

ANS

Piquet de clôture en matériel synthétique 105 cm. Double béquille d’enfoncement, 8 isolateurs pour fils et bandes, orange. (1.19/pce)

Bande de clôture AGRARO Super Fils en polyéthylène de haute qualité et fils d’acier inox, jaune, 5 × 0,3 mm, 10 mm × 200 m.

Électrificateur de clôture B220/9 V Technologie de pointe, fonctionne sur pile 9 V. Énergie de charge: env. 0,37 joules. Longueur maxi de la clôture: 3 km.

Igloo à veaux Calf House 4/5 Homologué OVF pour 4 veau max.

24759

30134

24621

01524

Complet, clôture incluse (sans seau)

ab

3.50 Graisse universelle OKAY 64700 66500 66505 66510 66515

400 g 850 g 4,5 kg 9 kg 14 kg

3.50 7.90 39.90 69.90 99.90

3.90 Spray universel OKAY Spray universel antirouille. Protège les métaux, neutralise les acides, hydrofuge, forme après le giclage un film gras de protection, pour débloquer des vis rouillées. 300 ml. 58410

5.30

20.90 Prix top!

Oecofuel 2 temps OKAY Carburant écologique. 03128 03130 03131

5l 25 l 200 l

20.90 99.90 799.–

Dôle du Valais 75 cl 88456


Pommes de terre – mildiou maîtrisé?

Utilisez les produits pour stimuler les plantes!

La protection contre le mildiou est comparable au toit d’une maison. Les tuiles faîtières doivent être posées pour qu’il ne pleuve pas dans la maison et les autres tuiles doivent se chevaucher suffisamment (mieux vaut trop que pas assez) pour que l’eau coule en bas du toit. Le principe est le même pour la protection fongicide contre le mildiou: le premier traitement doit intervenir suffisamment tôt pour empêcher la première infection. L’intervalle entre deux applications doit permettre un chevauchement de l’efficacité d’un traitement à l’autre. Il faut procéder à la nouvelle application quand le traitement précédent fait encore effet pour garantir une protection sans failles des pommes de terre.

Que faites-vous quand vos enfants ne veulent pas ranger leurs chambres ? Le faites-vous à leur place? Si un élève ne remplit pas son carnet de devoirs, le remplissez-vous à sa place? Ou alors avez-vous d’autres principes et les enfants comme les écoliers devraient faire ce qu’on attend d’eux? En production végétale, c’est la même chose: les plantes doivent se débrouiller toutes seules pour trouver les nutriments dont elles ont besoin. En stimulant les plantes, les produits Goëmar soutiennent ce processus et aident les plantes à absorber les nutriments présents dans le sol. Les produits Goëmar sont fabriqués à partir d’extraits d’algues de mer. Ils stimulent le développement juvénile des plantes et l’absorption des nutriments. Les produits Goëmar renforcent l’effet «d’aspiration» et améliorent les échanges ioniques entre le sol et les racines. L’absorption et l’assimilation de l’azote, de la potasse, du phosphore et des oligoéléments sont activées. Les feuilles plus vertes et la meilleure assimilation qui en découlent ont un effet positif sur le développement du rendement de la culture traitée. Les produits Goëmar sont enrichis en oligoéléments hautement solubles. Ces nutriments (p. ex. borethaN nolamine) peuvent être entièrement assimilés par les plantes, ils ne P sont donc pas comparables avec d’autres engrais liquides. K

Stratégie sûre contre le mildiou: – Daconil 500 3 l/ha, suivi de Daconil Combi 2 kg/ha. – Lors de la croissance principale 2–3 trait. avec Valbon 1.6 kg/ha. – Traitement de couverture 2–3 x Zignal 0.5 l/ha.

Zn Mn Mg S  062 746 80 00   

REVUE UFA · 5 2014

Fe

Les extraits issus des algues marines stimulent la plante et renforcent l’assimilation des nutriments du sol (effet de pompe aspirante).

Recommandations: Goëmar Multi 3.0 l/ha – Betteraves sucrières: fin mai, à la fermeture des rangs et/ou en combinaison avec le premier fongicide – Colza: à la montaison en combinaison avec la lutte contre les méligèthes – Tournesol et pois protéagineux: à la montaison Goëmar Start 2.0 l/ha (2 – 3 applications): – Pommes de terre et légumes: sur les jeunes plantes en combinaison avec les premiers fongicides – Arboriculture: dès le stade bouton rouge jusqu’à la fin de la floraison en mélange avec les fongicides

info@staehler.ch www.staehler.ch

Goëmar Opti 2.5 l/ha – Céréales et maïs: en mélange avec les herbicides ou fongicides sur une masse foliaire importante

www.staehler.ch

51


PRODUCTION VÉGÉTALE

Prendre la mesure des teneurs comme une chance TENEURS EN PROTÉINE DES BLÉS PANIFIABLES Un procédé déjà commun à l’étranger fait son apparition en Suisse. Avec la mesure des teneurs en protéine, la production de blé panifiable peut être orientée pour répondre aux attentes du marché.

19 centres collecteurs (CC) du réseau «Maxi» utilisent déjà des appareils NIR pour mesurer les teneurs en protéines des blés panifiables. Ces appareils sont liés par internet au laboratoire de référence de l’Institut pour l’analyse des céréales et des graisses GmbH (DIGeFa) de Detmold (D). fenaco GOF a collaboré avec le DIGeFa standardiser la calibration de chaque classe de blé et d’autres espèces de céréales. Ensuite, le DIGeFa a réalisé divers échan-

Fortunat Schmid

Auteur Fortunat Schmid, Resp. Service et régions Céréales, Oléagineux, Matières premières (GOF), 8401 Winterthour

www.ufarevue.ch

52

5 · 14

Titlis

Siala

Scaro

Runal

Rubli

Nara

Isuela

Fiorina SW

Claro

22 2560 mesures auprès de 19 centres collecteurs 21 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 10 09 08 07 06 05 04 03 02 01 0 Camedo

Protéine (%)

Graphique 2: Teneurs en protéines des variétés Top (moyenne du projet NIR, récolte 2013)

tillons de céréales indigènes, d’oléagineux et de légumineuses, identifié différents paramètres de mesures, calibré l’appareil de référence et envoyé les échantillons de référence aux différents CC suisses possédant un appareil NIR. Ces échantillons sont ensuite analysés périodiquement. Grâce à internet, il est possible de comparer les résultats obtenus par les appareils des CC avec ceux de l’appareil de référence. Cette procé-

dure assure une calibration homogène de tous les appareils. Elle permet aussi de repérer rapidement les différences d’analyse et de corriger immédiatement les paramètres des appareils NIR pour réduire les tolérances d’analyses. La mise en réseau des appareils offre de plus la possibilité de récolter les différents résultats d’analyse et de les comparer. Il est ainsi possible d’évaluer rapidement la qualité de la récolte, ce qui est important pour un bon déroulement de la commercialisation.

Teneurs en protéine faibles

Les teneurs en protéines mesurées pendant la moisson 2013 lors des livraisons des producteurs (env. 2500 lots de blé Top) démontraient une différence variétale typique et les teneurs moyennes en protéine étaient les plus basses jamais analysées. De plus, la variabilité à l’intérieur des différentes variétés était importante. (graphique 1). Si la teneur en protéine moyenne de tous les blés Top récoltés en 2012 atteignait encore 13.8 %, celle de la moisson 2013 n’était que de 12.6 %. De plus, 37% des livraisons de

la moisson 2013 n’atteignaient pas la valeur de 12 % (graphique 2). En 2012, seuls 10 % des livraisons n’atteignait pas cette valeur.

Mesures nécessaires Pour répondre aux exigences des moulins concernant les teneurs en protéine, il est important que les CC connaissent les lots de blé Top avec des teneurs en protéines très basses et cherchent le dialogue avec les producteurs concernés. Tous les sols ne permettent pas d’atteindre les teneurs en protéine exigées. Le type de sol est en effet, avec la variété et la météo, le critère décisif pour la production d’un blé Top de qualité. Grâce à ces mesures, le producteur connaît la qualité que son choix variétal a permis d’atteindre sur ses sols, avec son itinéraire cultural. Si certaines parcelles ne produisent que des teneurs en protéines faibles, le choix d’une variété de classe 2, mieux adaptée à ces parcelles, est préconisé. Les centres collecteurs ne disposant pas d’un appareil NIR peuvent s’approcher des centres voisins pour analyser leurs céréales. 䡵

Graphique 1: Teneurs en protéines des variétés Top (Projet NIR, récolte 2013, de la plus petite à la plus grande) 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0

Moyenne = 12.6 % (2012: 13.8 %)

5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION VÉGÉTALE

Gestion à l’échelon régional VARIÉTÉS DE CÉRÉALES PANIFIABLES Suite à l’expansion de la variété Top très productive Claro, les livraisons aux centres collecteurs avec des teneurs en protéines basses ont augmenté. Grâce aux analyses NIR, les centres collecteurs connaissent la qualité de la marchandise livrée et peuvent influencer les producteurs lors du choix des variétés. Ils contribuent ainsi au succès de la commercialisation.

Le choix variétal influence le rendement agronomique et économique de la culture. L’agriculteur souhaite répondre à la demande du marché et savoir comment ses céréales arrivent jusqu’aux consommateurs. Si les sols ou les paramètres de l’exploitation ne permettent pas de produire les blés Top avec les teneurs en protéines souhaitées, il y a urgence à réagir. Seule une qualité répondant aux exigences des différentes classes permet une commercialisation réussie. Il s’agit ici de répondre aux attentes des transformateurs et de concurrencer les céréales d’importation. Après une première évaluation réalisée il y a 10 ans, fenaco GOF a lancé il y a 3 ans une collaboration avec un groupe de centres collecteurs (CC) «Maxi» dans le but d’examiner les modifications depuis la culture jusqu’à la transformation. Il est apparu qu’un relevé des teneurs en protéine au niveau

des CC était nécessaire pour orienter les choix variétaux à l’échelon régional. Les expériences acquises avec les relevés NIR dans les CC ont confirmé cette stratégie.

• Adapter la répartition et la qualité des classes de céréales panifiables dans le système «Maxi» en fonction des possibilités de commercialisation renforcera la position sur le marché. • Le producteur choisi ses variétés en accord avec son CC en tenant compte des aspects qualitatifs, du rendement agronomique et du résultat économique possible. • La gestion des variétés permet d’optimiser les prises en charge en tenant compte de la structure des cellules et de la diversité des produits, labels et qualités.

Graphique 1: Évolution des différentes variétés CH 2003 – 2013 Source: swisssem

90 % 80 % 70 % 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0% 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013

REVUE UFA · 5 2014

Grâce aux analyses NIR des livraisons et/ou des cellules, Les CC «Maxi» con-

Pius Eberhard

Graphique 2: Résultat financier des classes Top et 2 Prix fenaco moyen versé aux CC Maxi (2001–2013)

3 buts visés:

Part des ventes de semences 100 %

Le CC est un centre de gestion

Übrige Suretta Molinera Rainer Bockris Titlis Wiwa Simano Levis Papageno CH Combin CH Nara Runal Ludwig Mulan CH Camedo Siala Zinal Arina Forel Claro

64 62 60 58 56 54 52 50 48 46 44 42 40 38

Classe Top

Fr. 12.– Fr. 6.50

Classe 2

Fr. 2.50

E 01 E 02 E 03 E 04 E 05 E 06 E 07 E 08 E 09 E 10 E 11 E 12 E 13

naissent aussi les rapports de qualité dans leur zone de prise en charge. Grâce à l’appui de spécialistes, ils disposent des compétences nécessaires à la gestion et au soutien des producteurs. Avec ce savoir et les prescriptions de fenaco GOF, les CC peuvent orienter les choix variétaux dans leur région pour atteindre une offre nationale du système «Maxi» répondant aux exigences du marché.

Compte à rebours lancé Les corrections devront être prises dès les semis à venir. Les producteurs confrontés à plusieurs reprises à des teneurs en protéine basses devraient, en accord avec leur CC «Maxi», orienter leur choix vers des blés de classe 2, dont les exigences en matière de teneurs en protéines sont inférieures. La différence de prix marginale entre les deux classes soutient cette orientation (graphique 2). 䡵

Auteur Pius Eberhard, Céréales, Oléagineux et Matières premières (GOF), 8401 Winterthour Retrouvez nos recommandations de semis dans l’édition de juin de la Revue UFA ou visitez notre stand au AgrolineFeldtage du 4 au 6 Juin 2014 à Kölliken. www.agroline.ch www.fenaco-GOF.ch

www.ufarevue.ch

5 · 14

53


Bourse aux bonnes affaires Suite de la page 47

TECHNIQUE AGRICOLE à vendre Fendt 716 Vario, Jg. 2006, 7600 Std., Fronthydraulik, 650/540er Pneus, Fr. 76’000, Miete möglich 寿 079 472 55 17 Fendt 716 Vario, année 2006, 7600 heures, relevage avant, pneus 650/540, Fr. 76’000, location possible 寿 079 472 55 17 Heugebläse, 15 PS, zusätzlich radial-Heubellüfter, 10 PS, Aebi BL8 Heuverteiler mit elekt. Steuerung, einsatzbereit 寿 079 641 60 80 oder 寿 052 657 24 49 Mistzetter Agrar 6000, Streuwerk defekt, Fr. 4800 寿 033 453 17 77

Ladewagen Agrar TL189, Fr. 500; Ladewagen Agrar TL191, Fr. 1200 寿 062 758 20 39 Tränkewagen Roth, Fr. 1400; Bernerwägeli, einspännig, gut erhalten, Fr. 450 寿 052 657 28 91 Dosiergerät Witzig, an Kleinballenpresse, funktioniert einwandfrei, Antrieb der Dosierwalze wurde Komplet erneuert 寿 079 465 71 03 Fenster-IsolierglasKunstoff, LM 116 cm x 116 cm, 2 Flügel, LM 96 cm x 130 cm, 2 Flügel, Liquidation Fr. 100 pro Flügel 寿 076 492 88 27 Mähsitzwagen, zu Aebi 41, Seitenanbindevorrichtung 13 Plätze, Heutemp.sonde, Wagenchassis 1 t, Kt. BE 寿 041 450 17 41

Spatenmaschine Celli; Spatenmaschine Celli, gebraucht, 2.45 m 寿 079 366 34 18

Rübenputzmaschine Wesireiniger, mit grossem Füllbehälter, spiralförmig, 5 m lang, neu gelagert, auf Autoräderachse, mit Traktor, fahrbar, Fr. 1000 寿 079 759 27 47

Heulüfter, für ca. 120150 m², mit Steuerung 18 kw 寿 078 832 31 28

Metallkreissäge Brown, funktionstüchtig mit neuem HSS-Sägeblatt, Fr. 300 寿 079 759 27 47

Ladewagen Hamster 8025, revidiert, neues Pick-up, Doppelachse, 25 m³, einsatzbereit, Preis ist verhandelbar; 10 Stk. Polyethylenplatten, weiss, 2 x 1 m 4 mm, Dicke für Hygienebereich Käserei, Hofladen etc, Kt. Bern 寿 078 718 59 32

Sitzkarren, für Motormäher Aebi, inkl. Befestigung am Mäher, wendbar, Pneus müssten ersetzt werden, Fr. 100 寿 079 759 27 47

Heubombe, mit Kabel und Schalter; Güllerührwerk; Güllemixer 寿 079 678 81 49

Ladewagen Mengele 310, 13 Messer, guter Zustand; Spritze Berthoud, Standautomatik, 12 m Balken, 600 l, Höhe verstellbar, auch für Bäume, guter Zustand 寿 052 337 23 34

Quelque chose à vendre? Formulaire: www.ufarevue.ch 54

Kugellager, Orginalverpackt, Artikel-Nr: IBU6304Z, ca. 40 Stk., Aussendurchmesser 51.5 mm, Innendurchmesser: 20 mm, Fr. 5 pro Stk. 寿 079 759 27 47 Dieselfässer, 200 l, 6 Stk., gebraucht, Fr. 50 寿 079 759 27 47 Traktorenvorderachse Bührer Super, inkl. Aufhängebolzen mit Pneu, Fr. 1500; div. Bührer Raritäten, Zündschloss mit Schlüssel; Kühler; Dieselverteiler Simms, mit Pumpe, 4 Zylinder, STE4A75S516. 寿 079 759 27 47 Hürlimann T 5200, Jg. 79, 3700 Std., Mfk 2013, Fr. 6000 寿 079 430 66 17

Heugebläse Zumstein, 15 PS, 6-flüglig, sehr guter Zustand, Fr 1500, Kt. Solothurn 寿 078 761 39 32 Dosiergerät Wild, aufkl. Boden, einkl. Seiten, Fr. 500; Heugebläse Stabag Bison s, Traktorantrieb, Fr. 200; Heurüstmaschine Portana, Fr. 200 寿 079 322 22 86 Doseur à fourrage Wild, fond et côtés pliables, Fr. 500; Souffleur à foin Stabag bison s, entrainement par tracteur, Fr. 200; Secoueuse à foin Portana, Fr. 200 寿 079 322 22 86 Laubbläser Stihl, BR 600, Fr. 690 寿 079 319 58 47 Holzfräse, Spindelholzspalter, Elektromotor 寿 079 704 41 79 Hochsilo Hegner, 50 m³, 3 m Ø 寿 079 919 28 54 Strohhäcksler/Gebläse Lanker, mit Elektromotor und elektr. Verteiler 寿 078 818 33 51 Frontmähwerk Kuhn, GDM 702F, revidiert, Aufbereiter PZ 寿 078 818 33 51 Kücheneinrichtungen aus Grossküche, Schränke, Abdeckungen, Gestelle, Grossbackofen Elro etc. 寿 078 818 33 51 Lagerkisten Schäfer, Grösse 14/7-3, Fr. 3 pro Stk. 寿 078 818 33 51 Schleppschlauch-Güllefass Agrar, 6000 l, mit Tandemachse, 9 m, Kohli-Verteiler, Weitwurfdüse und Zubehör, revidiert 寿 078 818 33 51 Achsanhänger, mit Holzaufbau, 2.25 x 6.20 m, mit hydr. Bremsen, demontierbare Sitzgelegenheiten und Aufstiegsleiter 寿 078 818 33 51 2-Achsanhänger, mit Holzaufbau, 2.10 x 5 m, Hydraulikbremse 寿 078 818 33 51 Gebläsemühle, mit Steuerung, Silosack, Rohre und Futterschnecke, sehr gut erhalten 寿 078 743 18 01 Faltenschieber, für USchwemmkanal 寿 078 818 33 51

Votre annonce pourrait être ici. Formulaire: www.ufarevue.ch Kreiselheuer Vicon Fanex 523, neuwertig, Fr. 3850; Futtersilo innen, 2 t und 4 t, mit Schnecke, Futterpumpe Fr. 600, Mixer Fr. 300 寿 079 667 00 96 Heckstapler Falc 3200, Hubh. 3.2 m,1500 kg, hydr. Oberlenker, Seitenschub Fr. 650 寿 044 858 19 63 oder 寿 078 723 90 48 Sarcleuse à rotor entrainé par PDF, marque Messer, avec distributeur d’engrais, bon état 寿 079 894 75 39 ou 寿 032/475 56 07 Zubringerband, Neuero, 2.4 m, Tischbreite 80 cm, Förderbreite 40 cm, guter Zustand, wenig Gebraucht 寿 079 561 45 42 Bewässerungsrolle Rainstar Bauer 63/220, Einzug arbeitet nicht zuverlässig, Fr. 1000, Kt. BL 寿 079 409 98 12 Transporter Muli, mit Ladewagen; Kreisler Knüsel; Bandrechen und Mähwerk Pöttinger; Mistkran; Heubelüftung, gebläse und Teleskopverteiler Stabag; 2 Rotaversilo 50 m³, Siloverteiler 寿 081 332 20 89 Kälberfanggitter, für 3 Kälber, mit Tränkering; Kälberselbstfanggitter, für 5 Kälber; Futtersilo, 2 t, mit Austragungsschnecke 寿 079 478 34 52 Tracteurs Hürlimann D110 et D115, modèles 1972, visibles à l’agence Hürlimann Marc Dancet à Duillier 寿 022 361 68 69 Milchkühltank Savoy, 2500 l, höhergestellt, Jg 2006, inkl. Wärmerückgewinnung Fr. 12’000 寿 079 409 98 12 Notstromaggregat, 35 kVA, steckfertig, mit automatischem Selbststart 寿 079 530 26 85

Futtermischwagen Keenan Klassik, Typ Ballenprofi, 14 m3, Paddelmischer, sehr geringer Kraftbedarf, Jg. 2004, generalüberholt 2012 寿 062 844 25 20 Same Dorado 66/2004, 3216 Std., Bereifung H 11.2 R 42 V 250/85 R 28 9.5 R 28, Klima; Aebi 40, Mag-Motor Balken 190 cm, mit Bandeingraser, Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10 Doppelräder Müller 16.9 R 38 BIB X, 5 Arme; Pflegeräder, 8 Loch, H 11.2 R 48; Radial-Kleber V 230x95 R 36 (9.5 R 36); Zubringerband Blaser Typ 35 Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10 Fensterläden, Fensteru. Vorfenster, Täfer und Balken, Biberschwanzziegel, Türen u.v.m., von Abbruchbauernhaus 寿 079 704 41 79 Pflug Ott, 3-scharig, non stop; Ladewagen Agrar LW 270; Motormäher Aebi AM 41; verschiedene Wagen 寿 079 209 87 65 4 Sommerpneus, auf Felgen, für Subaru Legacy, Kombi, 175/70 R14 84T, ca 6000 km, Fr. 200; Strohmühle, Preis nach Absprache 寿 041 750 19 39 Karottenvollernter Simon, Fr. 1300; 2 Kragarmgestelle, beidseitig befüllbar, Höhe ca. 4.20 m, 5 u. 6 Rahmen 寿 079 272 72 88 Milchtank Savoy, 2500 l, höhergestellt, Jg. 2006, inkl. Wärmerückgewinnung, Fr. 12’000; Melkstand Manus, 6er Tandem, Jg. 1995, Fr. 6000 寿 079 409 98 12 Viehwaage, fahrbar, verzinkt, Wiegekraft 800 kg, guter Zustand 寿 079 857 80 09 Siedhafen, ohne Schiff, Fr. 450 寿 076 492 88 27 Zweiachswagen, leicht, mit Brücke, 1.6 m breit, 3.5 m lang, mit Auflaufbremse, mit Beleuchtung, Fr. 800 寿 034 431 27 61 Silohäcksler 寿 071 799 14 03 Mähwerk Busatis, Heckanbau, 2 m; Sämachine Nodet, 2.5 m, schleppschar, Fr. 900 寿 079 530 26 85

Maissämaschine Monosem, 2, 4-reihig, pneumatisch, in sehr gutem Zustand, Fr. 3300 寿 079 810 43 53 Metallschrank, hellgrün, metallisiert, abschliessbar, neuwertig, 2000 x 1000 x 500 mm 寿 077 472 26 18 Motormäher Rapid Euro 4, Occasion, mit 2.5 m Mähbalken und 2 Messer, wenig gebraucht, Zustand wie neu 寿 079 683 08 00 Pneu inkl. Schlauch neu, 7.5 x 16, Fr. 260, 6 x 16, Fr. 120; Teleskopverteiler, komplett, ca 16 m, mit Steuerung Allmann Telematik, Fr. 1000; Kreiselzetter Vicon Fanex 553, grosse Bereifung, mit Randstreu-Automatik, neuwertig, Fr. 6000; Schwenk-Reiselschwander Ziegler Twin 395-DH, grosse Tandembereifung mit Tastrad, Doppelzinken, neuwertig, Fr. 8000 寿 079 636 28 42 oder 寿 052 740 45 45 Kipper Brantner, Einachser, 3- Seitenkipper, 8 t, Aufsätze 50 cm + 50 cm, Bordwandfeder, Kornschieber, etc., sehr guter Zustand 寿 079 422 30 55 PZ-Kreiselheuer Hanex 3, hydraulischer Aufzug, revidiert, Fr. 750 寿 071 917 17 09 oder 寿 079 279 81 15 Feldspritze Fischer, 600 l, Ordomat, 12 m Balken, handgeklappt, hydr. Aufzug, Frischwassertank, Beleuchtung, guter Zustand, Fr. 1000; Rasenmäher John Deere JX 90, mit Mulchkit, Fr. 1800; Motorsense Echo, mit Scheibe, Fr. 50; Kotflügel, 1 Paar für Vorderachse von John Deere Traktoren, 2-Rad, 40 und 50 Serie, Fr. 50 寿 079 796 92 68 Mulcher zu Rapid 505 oder Rapid Euro, günstig 寿 079 245 11 39 Reform M12, mit Yanmar Dieselmotor und Balken 寿 079 622 45 82 Welchselstecker CMC, 25A/500V, 5-polig, Fr. 80; Wandsteckdose CMC, 25A/500V, 4polig, Fr. 70 pro Stk.; Wandsteckdose CMC, 15A/500V, 5-polig, Fr. 60 pro Stk.; Wandsteckdose CMC, 15A/500V, 4-polig, Fr. 60 pro Stk.; ESM Messer, 137 cm Lang, neu, Fr. 150; AccordDreieck, Fr. 270 寿 079 796 92 68 Suite à la page 71 5 2014 · REVUE UFA


BRÈVES PRODUCTION ANIMALE

Gagnants du concours

Source protéique intéressante

De nombreuses études indiquent qu’un affouragement intensif au cours des premières semaines de vie a une influence positive sur les performances à venir des veaux, aussi bien dans l’engraissement que dans l’élevage. Dès lors, durant la phase de développement précoce, on recommande aujourd’hui des dosages de poudre de lait plus élevés qu’au-

paravant. Ces nouvelles recommandations sont une des raisons pour lesquelles UFA a investi près de CHF 10 mio. dans sa fabrique de poudre de lait à Sursee. D’une part, l’efficience énergétique dans la production a été améliorée. D’autre part, la qualité de la poudre de lait s’en trouve accrue grâce à un procédé moderne de pulvérisation des

Moins d’émissions

Bilan écologique de la viande

Truies: comment grouper?

En Europe, l’agriculture est responsable de 10 % des émissions totales de gaz à effet de serre, selon une nouvelle étude. Jusqu’à maintenant, la part de l’agriculture était estimée à 18%. Les auteurs de l’étude expliquent cette réduction par l’augmentation de l’efficience de la production animale (moins d’animaux, même volumes produits) et une meilleure gestion des engrais. Au cours des 20 dernières années, les émissions de gaz nocifs (sans le CO2) du secteur agricole ont diminué du plus de 20 %.

Selon une nouvelle étude d’Agroscope mandatée par l’Office fédéral de l’agriculture, le système allemand de production de viande de bœuf présente un meilleur écobilan que le système suisse – en raison d’une utilisation accrue d’ensilage de maïs et de concentrés – en ce qui concerne les besoins en surfaces et en énergie ainsi que le potentiel d’émissions de gaz à effet de serre. Au niveau des effets environnementaux liés aux nutriments, le système allemand s’est avéré plus favorable que la production de viande de bœuf en Suisse. En revanche, le bilan suisse est plus favorable pour la consommation d’eau et la déforestation. Le système français s’est avéré moins favorable que le suisse et l’allemand dans de nombreuses catégories.

Lorsque les truies portantes sont détenues en groupe de dix, une étude australienne est arrivée à la conclusion que les blessures de la peau étaient moins fréquentes et que l’accroissement était meilleur que dans les groupes comptant 30 animaux. Une augmentation de la place disponible après la regroupement a aussi eu un impact positif.

La pâture rend plus fort Les bovins qui pâturent réussissent mieux le départ dans leur vie de vache que les animaux élevés exclusivement à l’étable. Dans une étude de l’université Cornell, des problèmes de santé sont apparus aux alentours du vêlage chez 12 % des bovins ayant pâturé et chez 50 % de ceux élevés à l’étable. L’université du Minnesota est arrivée à des résultats analogues. Par conséquent, les bovins ayant pâturé ont donné 870 kg de lait en plus durant la première lactation par rapport aux animaux élevés à l’étable. REVUE UFA · 5 2014

graisses et à l’automatisation de l’adjonction de petits composants. La mise en service de la fabrique rénovée a coïncidé avec le jubilé des «50 ans de poudre de lait UFA». Un concours avait été organisé pour l’occasion. Les gagnants des trois premiers prix de la journée organisée en Suisse romande sont les suivants: Benoît Cuennet, Belfour; Walter Habegger, 2746 Crémines; Fabien Roth, 2645 Sonvilier. Une journée identique a été organisée en Suisse alémanique.

La taille joue-t-elle un rôle? Selon des scientifiques allemands, dans les grandes porcheries, la fréquence des maladies varie selon le type de maladie. Alors que les problèmes de MRSA augmentent avec la taille des porcheries, les risques de toxoplasmose ont par contre tendance à diminuer. La taille des porcheries n’a pas d’impact sur la grippe et la toux des porcelets.

Les drêches de brasserie ou de malt sont des sous-produits de grande qualité issus de la fabrication de la bière et de l’Ovomaltine. On utilise principalement les drêches fraîches, ensilées ou séchées dans l’alimentation des vaches laitières et dans l’engraissement bovin. Les drêches sont un aliment protéique approprié dans les rations riches en énergie. La protéine qu’elles contiennent est en grande partie protégée dans la panse et les drêches ont un effet positif sur les processus digestifs. Les drêches s’adaptent bien aux exploitations qui cultivent du maïs, qui ont des performances animales élevées et qui recourent à une ration mélangée. Les drêches de brasserie ou de malt fraîches ne se conservent que quelques jours et doivent être affouragées rapidement, raison pour

laquelle de nombreuses exploitations utilisent les drêches sous la forme ensilée. Les livraisons s’effectuent franco ferme dans l’ensemble de la Suisse. Les livraisons de détail se font partiellement à l’aide de véhicules spéciaux qui pompent directement la marchandise dans les silos, les boudins et les petits «conteneurs». On ensile aussi les drêches dans des silos tranchées. Pour vos commandes ou de plus amples informations, adressezvous à votre LANDI. Infoline gratuite 0800 808 850, www.raufutter.ch et www.landi.ch

Toujours actuelles www.ufarevue.ch 55


Secteurs

Utilisez les adresses du nouvel index des branches crĂŠĂŠ par la Revue UFA.

CONSTRUCTION

MACHINES

ANIMAUX

BURGMER Geflßgelzucht AG 8570 Weinfelden 寿 071 622 15 22, www.burgmer-ag.ch

8207 Schaffhausen 寿 052 631 19 00 www.gvs-agrar.ch

*XPPL PDW W HQ 2942 Alle 2800 DelĂŠmont 1564 Domdidier 1470 Estavayer-le-Lac 3360 Herzogenbuchsee 1733 Treyvaux 3052 Zollikofen

寿 058 434 04 10 寿 058 434 04 20 寿 026 675 21 41 寿 026 663 93 70 寿 058 434 04 50 寿 026 413 17 44 寿 058 434 07 90

www.umatec.ch

$XFK I Â U  6SDO W HQE|EHQ

EHZlKU W H 3U HPL XP 4XDO L W lW  DXV .DQDGD

   

ZZZ O JF VD FK

PARABOL

INSTALLATIONS Dâ&#x20AC;&#x2122;Ă&#x2030;TABLES Die EntstĂśrung von

Wasseradern und Erdstrahlen

026 913 79 84

wie auch die Wasserbelebung fĂźr Ihre Gesundheit:

www.lgc-sa.ch

Vitaltron ¡ Huobstrasse 15 ¡ CH-8808 Pfäffikon SZ 寿 055 420 34 74 oder 079 436 36 04 ¡ www.vitaltron.ch

- Deutschland

ONLINE

SHOP

Heu-Hängeraufe, rostfrei

Eugen-KolbEntmistungsanlagen SCHN EIDER

Beratung Verkauf Service Reparaturen

3Ă DQ]O%2/86 KRKH=HOO]DKO

fĂźr tierschutzkonforme RohfĂźtterung BVET-Bewilligung: 41399 Preis: CHF 40.â&#x20AC;&#x201C; (exkl. MwSt. und Versand) Bestellung: haba.breitenmoser@ bluewin.ch oder 079 407 47 22

grosses Ersatzteillager

Telefon 052 376 16 95

SCHNEIDER www.schneider-landmaschinen.ch LANDMASCHINEN AG 9548 MATZINGEN

ALIMENTS TRAITE Nutzen Sie den Marktplatz in der UFA-Revue. Geben Sie Ihr Inserat per Telefon: 058 433 65 20, per Fax 058 433 65 35 oder per Mail: info@ufarevue.ch auf!

BAUER - BeregnungslĂśsungen

INFORMATIQUE Keller Technik AG 8537 Nussbaumen 052 744 00 11 www.keller-technik.ch

EDV-KomplettlĂśsungen

Wollen Sie immer auf dem Laufenden sein? Dann klicken sie sich in die Agro-News hinein: www.ufarevue.ch

fĂźr Produktion und Handel

%UDQFKHQVSH]LÂżVFKH(UZHLWHUXQJHQ

www.revueufa.ch lle

ve u o N

www.cbt.ch 061 981 25 33

lte o c rĂŠ

Maintenant actuel Luzerne Le fourrage structurÊ de qualitÊ fenaco fourrages de votre Infoline gratuite 0800 808 850 ¡ www.fourrages.ch en toute confiance ¡ disponibilitÊ ¡ attentif aux prix

56

5 2014 ¡ REVUE UFA


OFFRES SPÉCIALES ACTION

Aliments UFA vaches laitières Assortiment principal Rabais Fr. 3.–/100 kg jusqu’au 24.05.2014 ACTION

Microfeeder UFA Gratuit 1 sac composés minéraux Minex/UFA à choix à l’achat d’un Microfeeder UFA jusqu’au 21.06.2014

UFA-AKTUELL UFA-ACTUEL

Baisse de prix grâce à la croissance et à la rationalisation UFA a réalisé une baisse de prix grâce au développement de sa clientèle, à l’accroissement des quantités et la rationalisation, et ce malgré les prix stables des matières premières et l’évolution incertaine

des supports protéiques. Les aliments bovins et volailles baissent d’env. Fr. 1.–/100 kg et les aliments complets pour porcs à l’engrais jusqu’à Fr. 2.50/100 kg. Les aliments riches en protéines baissent

moins. En revanche, UFA améliore la compétitivité des aliments d’engraissement pour l’alimentation phasique des porcs.

Coup gagnant pour la production animale suisse UFA et LANDI renforcent, avec cette réduction de prix, la production animale suisse. Depuis des années, les prix des aliments composés baissent bien plus que les prix des matières premières et des céréales.

ALIMENT DU MOIS

UFA 320/420 Aliment d’installation pour porcs à l’engrais Rabais Fr. 5.–/100 kg jusqu’au 14.06.2014 ACTION

Combinée à l’action des aliments UFA pour vaches laitières (rabais CHF 3.–/100 kg), la baisse de prix est encore plus avantageuse.

Aliment vermifuge UFA pour porcs Rabais Fr. 5.–/100 kg jusqu’au 23.05.2014 ACTION

Hypona 791 Wellness Rabais de 10 % jusqu’au 24.05.2014 ACTUEL

Compte marchandise UFA

FUTTER DES MONATS ALIMENT DU MOIS

Céréales mieux valorisées, jusqu’à 10 % de plus que le marché Annoncez vos lots dès maintenant!

Démarrer avec UFA 320/420 L’entrée en exploitation d’engraissement est une phase délicate chez le porc. La réduction d’antibiotiques n'est possible que si le démarrage se fait d’une manière optimale. Le nouvel aliment d’installation hautement digestible UFA 320 / 420 contient des substances actives intelligentes. Certaines agissent spécifiquement contre les bactéries et les virus.

UFA 320 (farine) et UFA 420 (granulé) sont disponibles jusqu’au 14.06.2014 avec un rabais de CHF 5.–/100 kg. REVUE UFA · 5 2014

Alors que d’autres soutiennent la croissance des villosités intestinales et augmentent la digestibilité des aliments. Globalement, la consommation d'aliment est optimisée.

Avantages avec UFA 320/420 • Élimination des pathogènes • Réduction des antibiotiques • Soutien de la fonction intestinale • Favorise l’ingestion • Meilleure indice de consommation • Idéal en préambule à l’alimentation en phases ou à l’aliment unique 57


UNTERWEGS MIT... EN ROUTE AVEC…

… Daniel Kaufmann, spécialiste en cuniculture Des lapins au lieu d’une stabulation libre Contrairement aux productions laitière et porcine, la cuniculture professionnelle n’occupe pas souvent les colonnes des journaux agricoles. Se lancer dans cette production reste un acte de pionnier. Daniel Kaufmann, qui consacre la majeure partie de son temps de travail aux bovins, est devenu spécialiste cunicole en maintenant des contacts étroits avec les intégrateurs Kani-Suisse et Kyburz pour la cuniculture professionnelle et en s’intéressant de façon autonome à cette branche. Aujourd’hui, Daniel Kaufmann assure le suivi de la clientèle des aliments pour lapins UFA dans les cantons de Zurich, Argovie et une partie du canton de Lucerne. L’exploitation Bütler à Abtwil (AG) compte parmi sa clientèle.

«Pas allergique» La famille Bütler élève ses lapins selon les directives des systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux (SST). Elle s’est lancée dans cette production en 2011. En tant qu’éleveur passionné de bétail laitier, Karl Bütler au-

rait préféré intensifier la production laitière et construire une stabulation libre pour 55 vaches. Lors de l’élaboration du projet et de l’analyse des différentes variantes, il s’est cependant avéré que la cuniculture était la solution la mieux adaptée à son exploitation. Le salaire horaire réalisé est comparable à celui de l’aviculture, bien que de grandes différences apparaissent en fonction de la gestion pratiquée. La cuniculture n’était pas une branche totalement nouvelle pour Karl Bütler. «Je savais en tous cas que je n’y étais pas allergique car nous avons toujours élevé de nombreux lapins quand nous étions enfants.»

Transformation

de

l’étable

Après transformation, l’ancienne étable abrite 200 lapins. 160 boxes pour nichées (système Näf) ont été disposés le long de l’ancien et du nouveau canal à

lisier. Le fumier des lapins est transporté jusqu’à la fosse par flottaison dans le canal en le mélangeant à du purin. Il est indispensable de curer les boxes une fois par semaine, ce qui nécessite trois heures de travail. La litière est constituée de pellets de paille et de paille hachée.

Insémination

artificielle Afin d’assurer de bonnes performances de reproduction chez ses lapines et de profiter du progrès zootechnique, une remonte régulière est primordiale. Karl achète les remontes à un âge de cinq semaines et les couvre pour la première fois entre les semaines 17 et 18. L’insémination artificielle permet de bien planifier le travail. Avec un taux de succès avoisinant les 75 %, les résultats sont plutôt supérieur à ceux de la monte naturelle et les animaux peuvent être isolés jusqu’au 12e jour après la naissance.

Une grande importance a été accordée à la facilité de nettoyage des boxes d’engraissement.

La nouvelle étable d’engraissement de 2400 places.

Daniel Kaufmann, 6213 Knutwil Famille

Marié à Sandra

Né le

28 mai 1967

Formation

Agriculteur diplômé, au service technique UFA depuis 2000 en tant que spécialiste des lapins et des bovins

Hobbies

Maison et jardin

Devise

«Faire progresser les clients grâce à un conseil efficace.»

58

5 2014 · REVUE UFA


Aliment complet Les mères sont affouragées avec l’aliment complet UFA 925. Du foin grossier est utilisé pour occuper les animaux. Actuellement, Karl Bütler envisage de proposer de l’UFA 923 dans le refuge pour laperaux déjà. Cet aliment d’installation est en effet spécialement adapté aux besoins des lapereaux sevrés.

Nouvelle étable d’engraissement Pour réaliser des revenus sup-

avant la finition avec UFA 926 (sans coccidiostatiques). Karl les affourage deux fois par jour.

Pas de biofilm Afin d’éviter la formation d’un biofilm dans les conduites d’eau, un système de nettoyage élec-

Karl Bütler se réjouit de cette grande portée en bonne santé.

plémentaires, une étable d’engraissement cunicole de 2400 places a été construite en 2013 (4 compartiments à 2x800 et 2x400 places). Un nouveau groupe de lapereaux sevrés y accède tous les 40 jours en provenance de l’étable d’élevage. Une rotation s’étend environ sur deux mois. La charge de travail est d’environ une heure par jour. Les lapins à l’engrais sont affouragés avec de l’UFA 923 les trois premières semaines, puis ils reçoivent de l’UFA 924

tro-physique automatique a été installé. La propreté de l’étable est tout aussi importante que celle de l’eau. Vu que la saleté et les germes s’incrustent dans le bois et qu’il n’est pratiquement pas possible de le nettoyer, Karl Bütler a en grande partie renoncé à ce matériau dans les boxes d’engraissement. Dans la mesure du possible, les fentes et les fissures sont évitées pour faciliter le nettoyage. Une dizaine de tonnes de paille par année sont utilisées dans l’étable d’engraissement qui dispose d’une aération par surpression. A la fin d’une rotation, le curage et le nettoyage de chaque box nécessitent un jour de travail. La place à fumier est située sous l’étable. Les fèces excrétées par les lapins dans l’aire d’alimentation et à proximité des abreuvoirs arrivent directement sur la place à fumier grâce à une grille en plastique. Cette place peut être facilement curée avec le chargeur frontal.

Le transport jusqu’à l’abattoir s’effectue dans des caisses à volaille chargées sur une remorque attelée au tracteur. A ce stade, les lapins pèsent environ 3 kg. 䡵

Le dispositif de nettoyage électrophysique des conduites d’eau pour éviter l’apparition d’un biofilm est piloté depuis ici.

Profil de l’exploitation Karl et Sibylle Bütler avec Elija (4) et Alissa (1), 5646 Abtwil

SAU: 13 ha Production végétale: 2 ha de colza, 2 ha de blé, prairies temporaires et naturelles (vente de foin/regain)

Production animale: 200 lapines, 2400 places d’engraissement lapins

Main d’œuvre: Karl et Sibylle à temps partiel

REVUE UFA · 5 2014

Avantages UFA Les producteurs de lapins qui affouragent des aliments UFA bénéficient des avantages suivants: • Aliment pour lapins testé sur de grandes quantités • Assortiment complet d’aliments pour lapins (élevage, engraissement, installation, en sacs, en vrac, bio, etc.) • Spécialités alimentaires spécifiques comme UFA-Antifex • Assurance qualité éprouvée • Suivi par des conseillers spécialisés de la région • Dépouillement des résultats d’engraissement • Modes de commandes pratiques (LANDI, shop en ligne, Mobi-Shop) • Livraisons à domicile à partir de 2 t d’aliment en vrac ou de 2 palettes • Au sein du groupe spécialisé UFA cuniculture, des informations issues de toute la Suisse et de l’étranger sont traités dans le but d’actualiser continuellement les aliments et les prestations.

Les données de mise bas et de fertilité sont systématiquement récoltées à des fins de gestion. 59


ERFOLG IN DER PRAXIS SUCCÈS DANS LA PRATIQUE

LESE-FUTTER À LIRE Sécurité en production porcine

Rudolf Bützberger, Bleienbach (BE)

Tirer le meilleur parti de la situation La famille Bützberger habite à Bleienbach dans l’Oberaargau (BE) et y produit du lait pour la fromagerie locale, qui fabrique de l’Emmental. L’exploitation ne permet pas de faire pâturer les 28 vaches Red Holstein. Une colonie à l’extérieur du village a certes été envisagée, mais elle s’est heurtée à différents obstacles. Qu’à cela ne tienne, sans pâture et sans ensilage, il est possible de réaliser de bonnes performances à partir du fourrage grossier grâce à une planification ciblée de la ration. La ration de base de l’exploitation Bützberger se compose de foin, regain, pulpes de betteraves et de pommes de terre. Elle

est équilibrée avec le mélange de céréales UFA 145 et le concentré protéique UFA 248 (48 %), qui complète idéalement de forts pourcentages de betteraves et de pommes de terre grâce à sa teneur élevée en PAIN. L’herbe affouragée en vert est complétée avec UFA 256 Fibralor, pour freiner le taux de passage dans la panse et améliorer l’indice de consommation. Auparavant, les Bütler avaient recours à des cubes de maïs, mais ils ont été abandonnés pour des raisons de coûts. A partir du neuvième mois de gestation jusqu’à la fin de la phase de démarrage, les vaches reçoivent de l’aliment démarrage UFA 173F. Durant la phase

de production, c’est l’aliment de production UFA 243 qui prend le relais. L’approvisionnement en minéraux est assuré avec Minex et, depuis l’hiver 2014, également avec UFA 996 Cyclo Extra qui contient du bêta-carotène. «Depuis lors, la fertilité est excellente», constate le chef d’exploitation. Dans la mesure du possible, Rudolf Bützberger – qui a récemment formé une communauté père-fils avec son fils Stefan – met en place une culture dérobée entre les grandes cultures (pommes de terre, colza, blé, orge, maïs), afin d’éviter les pertes d’éléments fertilisants et de maximiser le rendement fourrager à la surface.

HOBBYTIER-ECKE ANIMAUX D’AGREMENT

Choyez votre cheval Hypona 791 Wellness contient de précieuses composantes pour booster l’alimentation des chevaux de toutes races. Des graines de tournesol, du lin, un mélange d’herbes aromatiques, de la caroube, des balles d’épeautre et des drêches de pomme assurent le bien-être et l’éclat du pelage. Hypona 791 Wellness est fourragé au lieu de l´aliment complémentaire habitué (1 à 2 kg par jour et animal). 60

Hypona 785 avec du maïs éclaté L’alimentation d’un cheval de compétition doit être complémentée en substances énergétiques, protéiques et actives sans que la digestion de l’animal ne soit contrariée. Pour le cheval de compétition, il est particulièrement difficile de trouver le rapport optimal entre un fourrage grossier à faible concentration nutritionnelle et des aliments concentrés très énergétiques. Désormais, Hypona 785 est enrichi en maïs soufflé. Ce dernier est mieux assimilé dans l’intestin grêle, ce qui permet d’atténuer le travail du gros intestin. Grâce à sa haute densité énergétique, Hypona 785 est la solution idoine!

UFA-Berater Conseillers UFA

Hypona 791 Wellness • a une structure conforme aux besoins des chevaux • est appétible • contient des substances vitales • est vitaminé et minéralisé • soutient le métabolisme et la digestion • augmente le bien-être • est disponible avec un rabais de 10% jusqu’au 24 mai 2014

Que ce soit dans l’élevage ou l’engraissement des porcs, dans de nombreux cas, il vaut la peine de vermifuger les animaux. Toutefois, pour toute commande d’aliment vermifuge, il est nécessaire de disposer d’une ordonnance du vétérinaire. L’aliment vermifuge ne peut en effet pas être livré par le fabricant avant qu’il n’ait reçu cette dernière. L’aliment vermifuge UFA pour porcs est disponible jusqu’au 23.5.2014 avec un rabais de Fr. 5.–/100 kg.

3052 Zollikofen 058 434 10 00 1070 Puidoux 058 434 09 00 6210 Sursee 058 434 12 00 Hypona Wellness est disponible avec un rabais de 10 % jusqu’au 24 mai 2014.

9500 Wil 058 434 13 00 ufa.ch 5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION ANIMALE

Teneurs ou quantités? POUR MINIMISER L’UTILISATION DES CONCENTRÉS, on recommande depuis des années, en Suisse, de compléter les rations de base pour vaches laitières hautes performances avec des aliments composés affichant les teneurs les plus élevées possible. Cette recommandation est «renforcée» par l’introduction des contributions pour la production de lait et de viande basée sur les herbages. Est-ce toujours la bonne solution?

En production laitière, le fourrage le meilleur marché reste celui que la vache peut brouter elle-même au pâturage. Mais bien souvent, cette herbe pâturée, dont les teneurs varient de jour en jour, ne suffit pas à couvrir les besoins des vaches haute productivité. La ration doit donc être complémentée de manière ciblée. Les fourrages grossiers conservés tels que l’ensilage d’herbe ou le foin/regain affichent des teneurs en protéine et en énergie encore plus faibles que le fourrage vert. Lorsque de telles rations sont affouragées aux animaux en lactation, il est essentiel de les complémenter de manière précise. Cela peut se faire de plusieurs façons.

L’animal est déterminant L’objectif premier consiste à affourager les animaux conformément à leurs besoins nutritionnels et physiologiques. Chaque ration doit tout d’abord être analysée de manière à déterminer dans quelle mesure elle répond aux exigences en matière de fermentation dans la panse.

Tableau: Ration pour une vache produisant 30 – 35 kg lait/jour NEL PAI MJ/kg MS g/kg MS 6.5 95 6 80

Besoins Ration de base (ensilage d’herbe et maïs) Teneur nécessaire avec 20 % de concentrés 15 % de concentrés

7.5 8.2

135 160

Cela signifie qu’elle doit être équilibrée en ce qui concerne les composantes fermentescibles et by-pass. Dans ce contexte, équilibré signifie que la ration contient suffisamment de substances lentement et rapidement fermentescibles ainsi que de nutriments transitant par la panse sans y être dégradés, en fonction de la production laitière. Elaborer la ration à l’aide du système UFA W-FOS permet de tenir compte de ces critères.

Comment

complémenter?

Jusqu’à maintenant, la doctrine domi-

nante arguait que la vache était un ruminant et qu’elle devait ingérer un minimum de concentrés. Cette affirmation a la vie dure, même si elle n’est pas forcément la plus avantageuse et la plus écologique qui soit. Le tableau mentionne un exemple indiquant comment une ration de base composée d’ensilage d’herbe et de maïs ainsi que de pulpes de betteraves peut être complétée, dans le cas d’une vache produisant 30 à 35 kg de lait par jour. Cette ration de base affiche une teneur en énergie de 6 MJ NEL et 80 grammes PAI par kg MS. Si cette ration doit être complétée avec 15 % de concentrés, il faut utiliser un aliment contenant environ 260 g de matière azotée par kg. Un tel concentré contient obligatoirement des supports protéiques riches en énergie tels que du tourteau de soja et du gluten de maïs, majoritairement importés d’Amérique du Sud ou du Sud-est asiatique. Mais si l’objectif consiste à compléter la ration avec des composantes européennes ou indigènes, il convient d’augmenter la proportion de concentrés à au moins 20 – 25 %. Un tel aliment d’équilibrage ne doit pas forcément contenir du tourteau de soja ou du gluten de maïs. Par ailleurs, en optant pour une telle solution et en adoptant une formulation adéquate, la ration reste conforme aux besoins des ruminants.

En résumé, on peut dire que ce n’est pas le pourcentage absolu de concentrés qui est déterminant pour la conformité d’une ration aux besoins des animaux. C’est plutôt la composition du concentré en question qui est essentielle. 䡵 REVUE UFA · 5 2014

Hans-Melk Halter

De nos jours, on utilise principalement des aliments d’équilibrage présentant des concentrations élevées en nutriments. Ces derniers contiennent des matières premières qui ne sont disponibles qu’en quantités limitées en Suisse et en Europe.

Auteur Dr Hans-Melk Halter, Chef du service technique, UFA SA, 3360 Herzogenbuchsee, www.ufa.ch

www.ufarevue.ch

5 · 14

61


PRODUCTION ANIMALE

Compétivité égale baisse de prix PRODUCTION D’ALIMENTS COMPOSÉS UFA continue de réduire les coûts d’affouragement pour les producteurs et renforce ainsi la production indigène. Le fait que toutes ses usines d’aliments travaillent de manière très rationnelle a permis à UFA de réduire ses charges.

Wendelin Strebel

Samuel Geissbühler

1 · Les besoins en énergie électrique et thermique des fabriques UFA ont diminué de manière substantielle. 2 · L’aliment hygiénisé présente des avantages en matière de qualité et de digestibilité. 3 · Les aliments UFA jouissent d’une excellente demande. Les grosses quantités réduisent les prix au kilo.

Les prix des aliments concentrés jouent un rôle primordial pour la compétitivité de l’agriculture suisse. Près de 70 % du produit brut final de l’agriculture est généré par la production de lait, de viande et d’œufs. Pour concurrencer les importations et lutter contre le tourisme des achats dans les régions limitrophes de la Suisse, les prix sont un argument important. UFA se considère comme un trait d’union entre les grandes cultures et la production animale. UFA s’efforce de réduire ses prix pour promouvoir la Suisse en tant que site de production.

Aliments pour bovins, volaille et porcs Malgré des prix fixes pour les matières premières et une évolution incertaine en ce qui concerne les supports protéiques, UFA a abaissé ses prix le 22 avril 2014. Cela représente une diminution d’env. 1 Fr. pour les aliments UFA pour bovins et volaille, et même de jusqu’à 2.50 Fr. / 100 kg pour les aliments complets pour porcs. Les prix des aliments riches en protéine baissent moins fortement.

Le fait que toutes les fabriques UFA fonctionnent à pleine capacité et produisent rationnellement a fortement contribué à cette baisse des prix. Ces dernières années, l’acquisition de nouveaux clients a permis à UFA d’accroître les volumes qu’elle commercialise. UFA est ainsi parvenue à abaisser ses charges fixes par unité d’aliment produit et à accroître ainsi son efficacité. Au niveau des transports également, l’accent est mis sur les réductions de coûts. En adoptant un comportement adéquat, les clients influencent également les charges logistiques dans le domaine des transports.

La production par collaborateur a doublé Suite aux nombreuses mesures de rationalisation adoptées ces dix dernières années, UFA a réussi à simplifier ses processus, à augmenter ses performances et à abaisser ses coûts. En l’espace de dix ans, la production par collaborateur a doublé, grâce aux nombreux efforts consentis par le personnel. Des investissements ont été effectués

dans toutes les fabriques d’aliments composés de Biblis, St. Margrethen, Puidoux, et Sursee. Ces fabriques produisent efficacement et mettent en valeur les céréales au niveau régional. Les éleveurs bénéficient d’un rapport prix/prestation optimal. Grâce à la technologie ultra-moderne équipant les sites UFA, les clients bénéficient également d’aliments d’excellente qualité. L’aliment expansé présente une foule d’avantages. Il est hygiénisé, c’est-àdire pauvre en germes, exempt de poussière, plus digestible et très appétible. L’assurance qualité irréprochable garantit une bonne traçabilité et la sécurité des aliments.

Optimiser la logistique Il convient également de travailler rationnellement dans le domaine de la logistique. Les

3 4 · Une fenêtre de livraison de trois jours simplifie la logistique.

1 2

4

62

5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION ANIMALE

Rationalisation chez UFA 1998 Fusion d’Orador SA et UFAG Sursee pour former UFA SA 2002 Mise en service de l’usine Biblis 2004 Mise en service de la production d’aliments bio à Hofmatt 2006 Fusion de Rivalor SA et d’UFA SA 2007 Rénovation de l’usine de St. Margrethen 2009 Fabrication de nuit sans présence humaine à l’usine de Sursee 2010 Rénovation de l’usine bio de Hofmatt 2011 Rénovation de l’usine de Puidoux 2012 5e ligne de production à Biblis, augmentation de la capacité 2013 Rénovation de l’usine de poudre de lait à Sursee 2014 Agrandissement des installations pour le vrac à Puidoux

temps de transbordement doivent être courts et il faut être en mesure de livrer des lots importants au même endroit dans des silos appropriés. Les heures de camions et de chauffeur coûtent cher! A long terme, des solutions rationnelles s’avèrent donc payantes. Pour les pe-

tites quantités, la marchandise en sacs livrée toutes les semaines à la LANDI est souvent la solution la plus efficace. A l’avenir, dans le domaine de la logistique, UFA deviendra encore plus performante et avantageuse pour les éleveurs suisses, pour autant qu’ils respectent les règles suivantes: • Passer commande assez tôt (délai pour les commandes en vrac deux jours au préalable, jusqu’à 17 h) • Ou, avec un delai de trois jours (72 h) pour bénéficier de la prime de rationalisation. • Dans la mesure du possible, accorder une fenêtre de livraison de trois jours • Bien signaler les silos et les unités de remplissage • Conduites les plus courtes et les plus rectilignes possible. • Tuyau d’évacuation de l’air bien dimensionné • Accès large, hauteur de plus de 4 m • Place pour retourner, revêtement propre sans risque de dérapage • Sol plat dans le secteur de déchargement • Marchandise en sacs sur palette via l’entrepôt LANDI ou quantités plus

importantes franco ferme lors de la tournée hebdomadaire, avec commande deux jours ouvrables auparavant. UFA remercie tous ses clients qui contribuent à diminuer les coûts logistiques et qui font preuve de compréhension envers les chauffeurs de Traveco et le personnel du bureau de commande.

Davantage de céréales indigènes Le paiement à la qualité des porcs de boucherie a également des répercussions sur les prix. Dès la mi-2014, l’indice de graisse sera déterminé en fonction de nouveaux paramètres. Cela permettra d’inclure à nouveau des céréales indigènes dans la recette des aliments pour porcs. L’assouplissement des restrictions entraîne également un petit regain de flexibilité dans la formulation des aliments pour porcs à l’engrais.

Aliments phasiques dans l’engraissement porcin L’affourageSelon les types d’aliments, les rabais peuvent atteindre CHF 2.50/100 kg.

ment par phase est un élément-clé dans l’amélioration de l’efficience en production porcine car il permet de mieux «coller» aux besoins. Des programmes de préservation des ressources incitent les producteurs à passer à l’affouragement par phases. Pour UFA, cela représente un élargissement de l’assortiment, ce qui n’est pas forcément synonyme d’accroissement de l’efficience dans la production et la logistique. La baisse de prix améliore toutefois la rentabilité de l’aliment phasique par rapport à l’aliment complet dans l’engraissement porcin.

Résumé En abaissant leurs prix, UFA et les LANDI renforcent la position de la production animale indigène. Depuis plusieurs années, les prix des aliments composés baissent nettement plus fortement que ceux des matières premières et des céréales. 䡵

Auteurs Wendelin Strebel, Président de la Direction d’UFA, et Samuel Geissbühler, membre de la Direction d’UFA, 3360 Herzogenbuchsee, www.ufa.ch

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

5 · 14

63


L’ALIMENT DU MOIS PRODUCTION ANIMALE

Une installation bien pensée L’ENGRAISSEMENT PORCIN PROFESSIONNEL commence déjà avant l’installation des animaux. L’engraisseur peut cependant optimiser lui-même de nombreux facteurs. L’objectif consiste à réduire ou carrément à renoncer aux antibiotiques. Pour que cela puisse être le cas, l’aliment d’installation doit répondre à des exigences élevées.

Barbara Eichenberger

Oskar Waeber

Avant l’arrivée des animaux, les boxes doivent être nettoyés, désinfectés, séchés et préchauffés. Ces points sont aujourd’hui connus et la plupart du temps, ils sont respectés. Idéalement, les porcs arrivent en un seul lot ou en provenance d’un faible nombre d’exploitations, avec une génétique homogène et connue. Après la mise en place des animaux, il s’agit de les faire manger le plus rapidement possible. Dans une exploitation élevage-engraissement fermée, l’aliment de la porcherie

Eviter les troubles sanitaires après l’installation en porcherie contribue largement au succès de l’engraissement.

64

Un concept de bon goût Une ex-

turbo. Ces additifs sont non seulement coordonnés du point de vue fonctionnel, ils ont également un très bon goût et une odeur similaire. Vu que les porcs ont un excellent odorat, les gorets d’engraissement retrouvent ainsi dans la plupart des cas les saveurs du fourrage de leur jeune âge.

ploitation d’engraissement pur n’a pas cette possibilité. Il faut donc accorder une importance d’autant plus grande à l’aliment d’installation. UFA 320 a été conçu pour l’installation de groupes de gorets mixtes. Outre des matières premières sélectionnées et de grande valeur principalement utilisées dans l’aliment pour porcelets, il dispose d’un mélange d’acides organiques utilisés également dans le trio de choc des aliments UFA 302, 304 piccolo et 310

Matières actives efficaces En fonction du nombre d’atomes de carbone qu’ils comportent, les acides organiques sont répartis entre les acides gras à chaîne courte (jusqu’à 5), moyenne (612) ou longue (>12). Outre leur fonction primaire qui consiste à fournir de l’énergie et à entrer dans la composition des graisses, ces différents acides peuvent présenter d’autres caractéristiques. Les acides organiques à chaîne courte tels

d’élevage peut être utilisé dans l’engraissement. Pour les gorets à l’engrais, cela réduit déjà considérablement le stress lié au déménagement. Selon la loi, l’aliment porcelets ne peut être affouragé que jusqu’à la 12e semaine de vie.

5 2014 · REVUE UFA


L’ALIMENT DU MOIS PRODUCTION ANIMALE

Dix conseils Les mesures suivantes posent les jalons d’un départ réussi dans l’engraissement: • Génétique d’engraissement homogène SSP-A (Premo® x Primera®) avec un statut connu concernant les vaccins • Nettoyer, laver et sécher la porcherie • Désinfecter et pré-chauffer (20° à 22° C dans la zone de repos) • Contrôler le débit des pipettes (1 à 1.5 l/min) • Adapter progressivement la ration en passant de 50 à 100 % avec le nouvel aliment (sur 10 jours) • Aliment d’installation UFA 320 • «Inoculer» l’installation d’affouragement avec UFA-Antifex • Durant les 10 à 14 premiers jours, enrichir la ration avec UFA 395 (20 g par animal et par jour). • Vermifuger tous les gorets d’engraissement au cours de la troisième semaine d’engraissement (action aliment vermifuge UFA jusqu’au 23.5.14, ordonnance vétérinaire obligatoire!) • Isoler les animaux malades du groupe et les traiter séparément.

que l’acide formique et l’acide lactique contribuent à stabiliser le pH dans le tube digestif. Les gorets d’engraissement récemment installés réagissent souvent au stress en mangeant moins.

Ce faisant, la production d’acide dans l’estomac régresse et le pH stomacal augmente. Ce pH plus élevé peut provoquer une recrudescence des germes indésirables (p. ex. E. Coli) dans le tube digestif. Certains de ces acides gras à chaîne moyenne présentent une efficacité à large spectre contre certaines bactéries permettant d’atteindre une efficacité antimicrobienne spécifique sans devoir recourir aux antibiotiques. Des tests de laboratoire ont par ailleurs mis en exergue des propriétés antivirales.

Graphique: Utilisation de l’aliment d’installation Semaine

1

2

UFA320

3

4

5

6

7

8

9 10 11 12 13 14

Aliment spécial d’installation

Performance – ligne avec 14.0 MJ/kg EDP Pré-engraissement Engraissement principal

UFA 321 UFA 331 UFA 341

Finition

L’aliment d’installation UFA 320 peut également être utilisé comme aliment de pré-engraissement durant les 12 premières semaines de vie.

L’intestin, c’est la santé Idéalement, les gorets arrivent sur l’exploitation avec un système digestif bien développé. La paroi interne de l’intestin grêle est toutefois soumise à des cycles constants de constitution et de dégradation car elle est très sollicitée par les processus digestifs chimiques et physiques. Les villosités intestinales meurent et sont remplacées par d’autres. Une ingestion régulière d’aliment permet également une régénération régulière des villosités intestinales. Chez les gorets à l’engrais, ces dernières s’atrophient dès que la consommation baisse. Lorsqu’ils ont suffisamment faim, les gorets ingèrent en peu de temps beaucoup d’aliment qui ne peut ainsi pas être digéré sur la surface interne réduite de l’intestin, ce qui sert de nourriture aux

bactéries intestinales (indésirables). C’est pourquoi les aliments d’installation tels qu’UFA 320 renferment des additifs spécifiques soutenant la croissance des villosités intestinales et, partant, la surface de contact à l’intérieur de l’intestin grêle. Au final, cela permet d’augmenter la digestibilité des nutriments.

Résumé Un tube digestif opérationnel est décisif pour la santé générale des animaux. Vu que la plupart des substances et organismes pathogènes sont ingérés par le tube digestif, l’intestin renferme environ 70 % des capacités des défenses immunitaires. Une bonne santé passe donc par l’intestin. 䡵

Auteurs Barbara Eichenberger, Cheffe du ressort recherche & essais, UFA SA, 3360 Herzogenbuchsee Oskar Waeber, Chef de ressort au service technique UFA, 3052 Zollikofen www.ufa.ch

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

5 · 14

65


PRODUCTION ALIMENTALE

Vaincre le HIS SUR L’EXPLOITATION D’ENGRAISSEMENT THG STUDER & HAUERT les pertes dues au HIS (porcs gonflés) se sont intensifiées depuis l’automne dernier. A l’aide d’un concept d’hygiène adapté, il a été possible de réduire les pertes. L’article ci-dessous fournit de plus amples informations à ce sujet.

Gerhard Affolter

Dans la communauté d’exploitation Studer & Hauert à Niederösch (BE), les pertes de porcs sont restées dans la norme (<2 %) durant près de dix ans. Mais depuis l’automne dernier, elles ont subitement augmenté. Différentes mesures ont été prises (analyses du fourrage, de la paille, de l’eau, affourage-

ment quatre fois par jour, changement de silo à aliment, changement de l’acide pour la stabilisation) sans aucune amélioration de la situation à long terme. Le problème principal était le syndrome hémorragique intestinal (HIS). Les météorisations, provoquées par des levures et Escherichia coli, favorisent les torsions d’intestin, ce qui entraîne une interruption de la circulation sanguine et la mort des animaux concernés. Ce genre de dépôt peut constituer un risque pour la santé des animaux.

Andreas Gerber est spécialiste de l’hygiène chez Halag Chemie SA.

Du silo à l’auge Suite à cela, l’installation d’affouragement a été passée en revue en présence d’Andreas Gerber (spécialiste de l’hygiène chez Halag Chemie SA). Du silo à l’auge, respectivement de l’eau à l’auge, un schéma a été établi afin de visualiser les flux et les facteurs de risque inhérents. En règle générale, un concept d’hygiène se compose de trois piliers, représentés dans le graphique. Respecter le calendrier Il est important d’utiliser les moyens adéquats au moment opportun. Une désinfection est inutile si l’installation n’est pas propre, alors que dans la soupe alimentaire

Graphique: Les piliers du concept d’hygiène Nettoyage • éliminer les substrats • éliminer les germes Stabilisation • modifier les substrats • généralement abaisser le pH Désinfection • destruction ciblée de germes • à effectuer seulement après le nettoyage 66

5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION ALIMENTALE

Pour une bonne hygiène d’affouragement Nettoyer les conduites d’affouragement une fois par mois 1. Rinçage. 2. Circuit à l’aide de «Stallcip 666» (2 % à 50-65°C pendant 30 minutes). Respecter les températures en ce qui concerne les conduites en plastique.

Une conduite avec des dépôts récalcitrants.

3. Rincer à l’eau potable. Désinfecter les conduites deux fois par semaine 1. Le soir, après l’affouragement, ajouter «Halades 01» dans les stands d’alimentation remplis d’eau (sur la liste du FiBL, 0.5 %, froid). 2. Laisser circuler la pompe durant environ deux minutes. 3. Laisser la solution agir jusqu’au lendemain matin. 4. La solution peut être mélangée avec la ration. Stabiliser la soupe • Traiter avec «Selco RD Mix». • L’inoculation avec la flore usuelle («UFA-Antifex») est une source de sécurité supplémentaire.

La meilleure solution consiste à rincer les stands d’alimentation à l’eau tous les jours.

le peroxyde d’hydrogène n’est pas aussi efficace que dans une citerne à eau. Il n’existe donc pas de solution simpliste ni de solution toute faite. La solution réside dans une stratégie d’hygiène adaptée à l’exploitation, à mettre en place en toute connaissance de cause. Des mesures régulières comme la stabilisation de la soupe alimentaire peuvent être automatisées. Les mesures hebdomadaires ou mensuelles devraient être effectuées en respectant scrupuleusement le calendrier.

Nettoyage Chaque mois, Simon Hauert verse dans la citerne à eau une solution de nettoyage à un dosage de 2 % qu’il brasse à l’aide de têtes de pulvérisation. La solution est ensuite pompée dans les stands à pommes de terre puis dans les stands d’alimentation. Simon Hauert y a installé un circuit permettant de nettoyer à fond la conduite alimentaire principale ainsi que les stands. Pour terminer, toute l’installation est rincée à l’eau et inoculée avec des bactéries lactiques (UFA-Antifex). Les nettoyages sont consignés dans un protocole.

Stabilisation La soupe alimentaire est stabilisée quotidiennement afin d’éviter un développement excessif des levures et des bactéries. Pour ce faire, divers produits à base d’acides et de bactéries lactiques sont utilisés (p. ex. Fireguard Selco Entero). REVUE UFA · 5 2014

Maintenir les installations préalables à l’état propre • Nettoyer les silos deux fois par an.

Désinfection Deux fois par semaine, l’eau mélangée à la ration est traitée avec 1 % de «Halades 01» (produit désinfectant). La soupe désinfectée reste dans les conduites. L’acide peracétique détruit les levures et les bactéries de l’intérieur avant de se transformer en eau, CO2 et vinaigre. Cette désinfection permet de minimiser la pression de germes dans l’installation d’affouragement. La soupe peut être affouragée sans aucun problème.

pH de 4 à 4.5 dans la soupe La stabilisation de la soupe permet notamment d’abaisser son pH à 4 – 4.5. Ce faisant, les bactéries et les levures sont freinées dans leur croissance. Les conditions optimales pour les levures se situent aux alentours d’un pH de 5.5. Un autre effet positif de la stabilisation de la soupe se traduit par la diminution des dépôts de minéraux dans les conduites, l’abaissement du pH diminuant le phénomène de précipitation. Adaptations

de

l’installation

Pour appliquer correctement le concept d’hygiène dans un laps de temps raisonnable, il a fallu procéder à quelques adaptations sur l’installation d’affouragement. «Maintenant, toutes ces mesures sont cohérentes», résume Simon Hauert.

• Gicler le tank à petit-lait et les stands d’alimentation deux fois par jour, pour éviter la formation de dépôts. Un nettoyage approfondi et simple implique des surfaces «lisses». • Contrôler et changer régulièrement les raccords caoutchouc. Contrôle régulier • Procéder régulièrement à un test à l’aide de bouteilles de PET (lorsque l’on arrive pas à sentir les levures..). Lorsque le ballon qui se trouve au-dessus de la bouteille se remplit d’air, c’est le signe que des agents pathogènes potentiels sont présents.

– du silo à la propreté des animaux en passant par l’auge, l’entrée et la porcherie. Il est important d’appliquer ces mesures consciencieusement – même quand le chef d’exploitation est en vacances. 䡵

Auteur Gerhard Affolter, spécialiste des porcs au service technique UFA, 3052 Zollikofen, www.ufa.ch Les produits de Halag Chemie SA sont disponibles dans les centres Agro de vos LANDI. Plus amples informations sous www.halagchemie.ch Cercle de travail engraissement porcin Le concept d’hygiène de Halag décrit dans cet article a été présenté dans le cadre du cercle de travail engraissement porcin sur l’exploitation Studer & Hauert. Après la visite de la porcherie et la présentation de l’exploitation, Andreas Gerber a donné ses conseils pour le nettoyage et la désinfection.

Résumé Un concept d’hygiène efficace tient compte de tous les processus

www.ufarevue.ch

5 · 14

67


50 ANS DE LAIT UFA POUR LES VEAUX PRODUCTION ANIMALE

Elevage intensif des veaux LA SANTÉ ET LE DÉVELOPPEMENT des veaux, prédestinés à la filière d’engraissement de taureaux, peuvent être améliorés dans les premières semaines grâce à un dosage en poudre plus important. C’est ce que confirme un essai sur l’exploitation Tenger.

Alex Barenco

Stefan Inauen

Ces dernières années, de nombreuses recherches ont été effectuées dans le domaine de l’élevage des veaux. Elles ont donné des résultats intéressants dans ce secteur, qui se voit métamorphosé suite à de récentes découvertes. Il est connu de longue date que les retards de croissance dans les six premiers mois de vie ne peuvent être rattrapés. Il existe moins d’informations au sujet de la croissance des organes liée à la division cellulaire et à l’agrandissement cellulaire ainsi que de la programmation métabolique.

Programmation

Famille Tenger, 8226 Schleitheim Affouragement d’élevage: Foin en libre accès, UFA 116 (jusqu’à 1.5 kg/animal et par jour), UFA 207 plus (6 l/animal et par jour à 120 g/l), sevrage selon le système Stand-Alone. Affouragement de pré-engraissement: silo de maïs (env. 9 kg/animal et par jour), foin (env. 0.5 kg/animal et par jour), UFA 230 (env. 2.3 kg/animal par jour). Affouragement d’engraissement: silo de maïs (env. 18.5 kg/animal et par jour), UFA 231-1 (env. 2.4 kg/animal et par jour).

métabolique

La programmation métabolique provient de l’influence de facteurs environnementaux (entre autre l’affouragement) pendant le développement intra-utérin et lors des premières semaines de vie. Il s’agit d’un changement dans le métabolisme qui se répercute sur les performances d’un animal pour toute sa vie. Les mécanismes exacts qui se cachent derrière ce processus ne sont pas complètement connus. Cependant, il a été constaté à plusieurs reprises que les veaux élevés intensivement atteignaient un meilleur niveau d’efficacité alimentaire, une fécondité supérieure et de plus grandes performances. Au contraire de l’élevage laitier, il n’existe pour l’engraissement bovin que peu d’études à ce sujet, même si les exigences pour la production vont croissantes (p.ex. Swiss Quality Beef, SQB). Pour tester les conséquences d’une stratégie d’affouragement intensif, une étude a été menée sur la célèbre exploitation d’engraissement bovin de Felix Tenger (Schleitheim). 68

Description de l’exploitation

Felix Tenger exploite un domaine de grandes cultures avec travaux agricoles pour tiers et engraissement de taureaux.

Organisation de l’essai Deux groupes uniformes de 23 veaux AA ont été installés dans une seule et même unité d’élevage. L’un servait de groupe d’essai (GE) et l’autre, de contrôle (GC). Le poids moyen des veaux d’engraissement était de 76 kg. Les animaux étaient abreuvés par un automate Stand Alone. La quantité maximale d’abreuvage était réglée pour chaque groupe à 6 l/animal. La seule différence résidait dans la concentration en lait de substitution, qui s’élevait à 150 g/l pour le GE contre 100 g/l pour le GC (selon les recomman-

dations habituelles). L’aliment concentré d’élevage était offert à volonté (jusqu’à 1.5 kg/animal et jour). Pendant la phase de sevrage, les veaux disposaient librement de foin, et à partir de la quatrième semaine de sevrage, ils ont été habitués au silo de maïs. Après le sevrage, soit pendant la phase de pré-engraissement et d’engraissement, les animaux ont bénéficié du même affouragement (voir encadré). A la mise en boxe (8 novembre 2012), au sevrage (décembre à janvier) et par trois fois pendant l’engraissement (13 février, 2 mai, 8 juillet 2013), le poids vif des animaux a été pesé. Par ailleurs, les résultats d’abattage et la durée d’engraissement ont été analysés (août à novembre).

Résultats Les animaux du GE étaient en moyenne sevrés un jour plus tôt (40 contre 41 jours) et affichaient 1 kg de plus sur la balance que les animaux du GC (108 contre 107 kg). L’accroissement journalier (AJ) correspondait à 800 g pour le GE et à 760 pour le GC. La quantité de poudre de lait nécessaire s’est élevée à 25 kg pour le GE, soit un à tiers de plus. Alors que pour la mise en boxe, aucune différence notoire entre les animaux des deux groupes n’a été constatée (les veaux du GE étaient même plus hétérogènes que ceux du groupe GC) et que les écarts étaient réduits au sevrage, de grandes différences sont apparues après huit mois d’engraissement (8.7.2013). Les animaux du GE pesaient en moyenne 22 kg de plus et atteignaient un accroissement journalier (AJ) supérieur de 85 g. La variabilité des poids et l’AJ se sont avérés plus faibles 5 2014 · REVUE UFA


50 ANS DE LAIT UFA POUR LES VEAUX PRODUCTION ANIMALE Tableau : Résultats d’engraissement et d’abattage Groupe témoin 100g/l (23 animaux) 76 (+/– 7.4 kg) 390 (+/– 36.1 kg)

Poids d’entrée Poids 8.7.2013 Accroissement journalier depuis le début 1295 (+/– 150 g) SQB 34.8 % Nombre d’animaux 8 Durée d’engraissement 297 jours Poids mort 251 kg CH-TAX (nombre d’animaux)T(1), T+(2), H(3), C(2) Classe de graisse (nombre d’animaux) 3(8) AQ 65.2 % Nombre d’animaux 15 Durée d’engraissement 352 jours Poids mort 307 kg CH-TAX T+(1), H(5), C(9) Classe de graisse (nombre d’a.)3(13), 2(1), 4(1) < 330 jours d’engraissement 39.1 % Nombre d’animaux 9 Durée d’engraissement 333 jours

Groupe d’essai 150g/l (23 animaux) 76 (+/– 7.8 kg) 412 (+/– 30.4 kg) 1380 (+/– 104 g) 43.5 % 10 300 jours 265 kg H(8), C(2) 3(10) 56.5 % 13 332 jours 302 kg T+(2), H(4), C(7) 3(13) 65.2 % 15 318 jours

Graphique: Durée d’engraissement estimée

Poids vif (kg)

550

■ groupe témoin ■ groupe d’essai

450 350 250 150

Un dosage plus élevé à 150 g d’UFA 207 plus par litre d’eau a des répercussions positives sur le rendement économique de l’engraissement de taureaux.

dans le groupe GE. Cela signifie que les animaux GE sont parvenus à maintenir leur avance jusqu’en fin d’engraissement (tableau).

SQB et AQ Sur l’exploitation de Felix Tenger, les taureaux sont vendus à la fois dans les canaux AQ et SQB, ce qui complexifie la mise en valeur des résultats en sortie d’atelier. Pour atteindre un poids vif de 520 kg, ce qui correspond à 285-290 kg en poids mort PM pour une charnure H et C, on compte cependant, à la lecture des données fournies par les pesées, à maturité, une durée d’engraissement moyenne de 309 jours d’engraissement pour les animaux GE, c’està-dire 21 jours de moins que pour les animaux du GC (graphique). Estimation du rendement économique Les bêtes du GE ont eu beREVUE UFA · 5 2014

soin de 195 kg de poudre de lait en plus, mais de 10 dt d’aliment concentré pour l’engraissement et de 58 dt d’ensilage de maïs en moins, vu la durée d’engraissement plus courte. Si l’on admet que le prix d’achat des veaux d’engraissement, la paille, les frais de vétérinaire et les coûts d’installation s’équivalaient pour les deux groupes, les animaux du groupe GE ont pu, grâce au canal SQB, se vendre en moyenne CHF 125 plus cher que les animaux du groupe GC passés en SQB. De plus, des coûts en aliments plus bas et une rotation par année plus élevée permettraient un gain supplémentaire de CHF 28 par place d’engraissement et par année. Si l’on extrapole, ceci correspondrait à CHF 5000 pour une exploitation de 200 places d’engraissement avec un taux d’occupation de 90 %.

50

0

50

100

150 200 250 Jours d’engraissement

Résumé Les résultats de cet essai sont très prometteurs. Les exploitations d’engraissement de taureaux peuvent profiter d’une phase d’élevage intensive. L’essai met par ailleurs en exergue les meilleures valeurs d’élevage partielles pendant tout l’engraissement ainsi qu’une variabilité plus faible des valeurs d’élevage partielles et des poids. A cela s’ajoutent une durée d’engraissement plus courte, une rotation plus élevée ainsi qu’une meilleure taxation, principalement pour les jeunes animaux suivant la filière SQB. Un autre essai a lieu en ce moment sur l’exploitation Tenger pour permettre d’étendre les résultats à l’aliment d’élevage Toro, qui a été présenté aux visiteurs de la journée spéciale Aliments Toro. 䡵

300

350

Auteurs Alex Barenco, M. Sc. Agrw. ETHZ, UFA SA, 3360 Herzogenbuchsee. Stefan Inauen, spécialiste bovin au Service clients UFA, 9501 Wil. www.ufa.ch

www.ufarevue.ch

5 · 14

69


PRODUCTION ANIMALE

La nicacine améliore le bilan LES RATIONS VACHES LAITIÈRES RICHES EN MAÏS affichent souvent un bilan azoté négatif dans le rumen (bilan de l’azote dans la panse). Ce faisant, dans la panse des animaux, les nutriments issus de la ration ne peuvent pas être pleinement valorisés. L’adjonction de niacine permet de compenser partiellement un manque d’azote.

Tobias Burren

Toni Wyss

La niacine présente des avantages, surtout en phase de démarrage ou dans les rations riches en maïs. Photo: agrarfoto.com

Le bilan azoté dans la panse (PMNPME) est un indicateur de l’approvisionnement en azote des bactéries de la panse. Lorsque cette valeur est positive, la quantité d’azote à disposition dans la panse est supérieure à ce que les bactéries peuvent utiliser (p. ex. rations riches en herbe ou pourcentage trop élevé de concentrés protéiques). Lorsque cette valeur est négative, il n’y a pas suffisamment d’azote dans la panse (p. ex. ensilage de maïs).

Vitamine B Vu qu’il n’est pas toujours possible d’éviter un bilan azoté négatif dans la ration, un essai d’alimentation a été mené en vue de préciser si et dans quelle mesure un apport de niacine permettait d’écarter les conséquences indésirables d’un tel bilan négatif. La niacine fait partie du groupe des vitamines B et remplit des fonctions importantes dans le métabolisme énergétique. On en trouve souvent dans l’aliment de démarrage (cf. encadré). L’essai a porté sur des vaches en phase de démarrage. Dans le groupe 1,

les valeurs en matière azotée et en énergie ainsi que le bilan azoté ruménal étaient équilibrés. Dans le groupe 2, le bilan azoté ruménal était négatif. Le groupe 3 disposait quant à lui de la même ration que le groupe 2 mais avec une adjonction de 6 g de niacine par vache et par jour.

Bon pour l’efficience et le métabolisme Comme cela avait déjà été constaté dans de précédents essais, aucune différence significative n’a été établie en ce qui concerne la production laitière et les teneurs du lait entre les groupes. L’adjonction de 6 g de niacine par jour dans le groupe 3 a toutefois eu des effets positifs tels que: • digestibilité accrue des NDF. • meilleure dégradation de la matière organique dans la panse. • nette augmentation des teneurs en glucose dans le plasma de 2.85 mmol/ l (par rapport à 2.51 mmol/l). • synthèse protéique microbienne accrue. • amélioration du bilan des éléments fertilisants.

Aliment UFA avec niacine Aliment démarrage UFA 163/263/164F/264 Extra, UFA 173 F Premium Combi Spécialités pour le démarrage UFA top-form (DAC), UFA 260 – aliment pour le vêlage, UFA 262 – aliment anti-cétose, UFA Ketonex (Extra) Aliment d’élevage UFA 114/116 ProRumin Aliment engraissement bovin UFA 230/231/232/233/234 ProRumin

• diminution de l’azote excrété (– 9.7%). Une étude de l’Université WisconsinMadison a conclu à des avantages similaires, même si dans ce cas-là, l’adjonction de niacine était nettement supérieure à 6g et que tant les performances laitières que les teneurs ont baissé au cours des trois premières semaines de lactations.

Conclusion Administrée en quantités appropriées, la niacine permet d’augmenter l’efficacité de la ration et de réduire les troubles du métablolisme. 䡵

Auteurs Tobias Burren suit une formation d’agro-technicien ES au Strickhof, 8315 Lindau et a effectué un stage chez UFA au cours duquel il s’est penché sur les effets de la niacine. Toni Wyss est spécialiste des bovins au service technique UFA, 3052 Zollikofen, et connaît sur le bout des doigts les possibilités et les limites de l’affouragement. www.ufa.ch

www.ufarevue.ch

70

5 · 14

5 2014 · REVUE UFA


Des petits tout puissants. Avec un simple clic chez le meilleur: www.weidemann.de

Scannez ce code pour en savoir plus.

CENTRE WEIDEMANN SUISSE

Suite de la page 54

TECHNIQUE AGRICOLE à vendre Fendt 210 Vario, Jg. 2010, 2100 Std., FH+FZ, Pneus 540/480 neu, Fr. 78’000, Miete möglich ab 30 Fr./Std. 寿 079 472 55 17 Fendt 210 Vario, année 2010, 2100 heures, relevage et pdf avant, pneus 540/480 neufs, 78000 Fr., location possible à p. de 30 Fr. par heure 寿 079 472 55 17 Allzweck-Anhänger Tridem, Marke: STM, Jg. 2013, BM 7.5/ 2.5 m, BH 90 cm, Lg. 3150 kg, Gg. 20 t, hydr. Bremsen für alle 3 Achsen, 40 km/h, Ber. 19/45-17 AW, MFK 07.06.13 寿 079 758 33 35

Kreiselegge Lely, 3 m; Packer- oder Stabwalze, sehr guter Zustand; Rototiller Rau, 3 m, mit Hitch, Packerwalze, sehr guter Zustand 寿 052 680 11 14 oder 寿 079/3403270

Rapid 505 mit Bandeingraser, guter Zustand, Fr. 1800 寿 079 622 45 82 Div. Mähmesser und Balkenteile, neu, günstig 寿 079 154 41 97

Tränkebecken occ, Erag, gross, 9 Stk. à Fr. 50 寿 079 470 26 57 oder 寿 052 657 27 74

Mähwerk Knüsel Blitz 260 zu Carraro oder Aebi, 2.60 m breit, günstig 寿 079 154 41 97

Traktoren Hürlimann D80 Vevey, 583 + 584, Arganer Holzpflug 寿 041 711 17 94

Landini Mythos, 100 PS, mit Frontlader, 2000 h, Top-Zustand 寿 041 761 09 83

Frontladerschaufel, 240 cm breit, wenig gebraucht, starke Ausführung, Fr. 1580 寿 079 470 26 57 oder 寿 052 657 27 74

Stoll V202, Fr. 3500; Flüssigdüngertank, 5000 l, Fr. 1000; Beleuchtungswagen, Fr. 600; div. Ersatzteile zu Freischneider Jons, BP40 寿 052 741 21 90

Motormäher Rapid 203, hangtauglich, 2.20 m Balken 寿 079 292 85 57 Doppelrad zu Rapid 505 oder Rapid Euro 寿 079 622 45 82

Kreiselegge Maschio HL 2300, 2.5 m, Preis auf Anfrage, Region Aarberg 寿 079 206 24 59

Scheibenegge Quivogne, X-Form, 3 m, gezogen, neue Scheiben 寿 079 646 43 78 Speichertanks Metall, einmal 2355 l, einmal 1907 l, einmal 1526 l, für Tränkefass oder Wassertank usw., günstig, Kt. LU 寿 079 663 81 15 Kartoffelhackgarnitur Haruwy 寿 079 810 43 53 2 Boiler, gut erhalten, günstig 寿 077 472 26 18 Drehschemel-Anhänger, Hulco Rota 3050, Länge 5020 mm, Breite 2030 mm, Gesamtgewicht 3000 kg, Jg. 2010, Top Zustand 寿 076 563 98 09 Pneuwagen, 4-5 t, Bretter, Gestütz, Licht, Eisen-Gitterräder 9x36; Anhänger körnerdicht, 7 t, kompl. mit Licht; Pferdekumet, 60 cm, neuwertig; Pferde-Eggen; Holz-Harrasse, neue und gebrauchte; Mostflaschen mit Filter, 25 l 寿 032 351 23 58 Futtermischer Barbone, mit liegenden Walzen, Fr. 1300 寿 079 446 55 59 Brikettpresse Hochdruck Ruf, Typ HRB7.5/3000/80, für Metallspäne, Sägemehl, usw., guter Zustand, Fr. 29’900 寿 079 446 55 59 Putzmaschine Rapid 1991, guter Zustand, Fr. 2900 寿 079 446 55 59

REVUE UFA · 5 2014

Le partenariat à valeur ajoutée. Téléphone 044 857 28 88 www.weidemanncentresuisse.ch

Bourse aux bonnes affaires Fendt GT 380, Jg. 1992, 12500 Std., 40 km/h, guter Zustand, Fr. 15’000 寿 079 446 55 59 Milchkühlwanne für 4 Milchkannen à 40 l 寿 071 799 14 03 Krananlage Sumag, Hydraulik-Drehkran Typ DHK-12, Teleskoparm Seilzuggreifer, Fahrspur 2 m, Kranfahrbahn 27 m mit Kabelschleppe, muss selbst demontiert werden. Fr. 8000.寿 078 873 25 24 Heckschaufel Bärtschi, 2.20 m, mechanisch 寿 031 825 61 13 Bührer OF 18 Tractospeed, mit Verdeck, sehr gepflegter Zustand. 4200 Std, Jg. 4.67, Preis Fr. 6500 寿 079 635 30 71 Feldspritze Rau, 600 l, 12.5 m Balken mit Gleichdruckarmatur und Lechler IDK Düsen,mit Spülwassertank und Spritzentest, ca. 20-jährig, kaum gebraucht, mechanisch und optisch Neuzustand, immer in Garage gestanden, Fr. 3700 , Klauenstand Wallner, Fr. 590, Viehwagen Dreirad für Pferdezug, alt, für 1 GVE mit Deichsel für Traktorzug, Preis nach Absprache, Kt.SG 寿 079 464 69 61

Bandeingraser komplett zu Rapid 606, neues Gummiband 寿 078 874 86 55 Silowasserpresse und Siloabdeckblache für 3 m Rundsilo, Kt. Luzern 寿 078 874 86 55 Rapperswiler MuldenTondachziegel, braun, gebraucht, gereinigt, gestapelt, ca. 800 Stück, à Fr. 0.50 pro Stk 寿 079 713 95 05

TECHNIQUE AGRICOLE recherche Defekte Kreisselegge/Fräse, mit Stabwalze ab 2.50 m 寿 079 561 45 42 Bandrechen und Bandeingrasung für Rapid MT 200 寿 079 667 42 47 Heurüstmaschine, Kranmodell, auch defekt 寿 079 672 76 25 Butterfass, elektrisch, Gummimatten; Betonroste 寿 079 318 93 07 Sternhackgerät Haruwy 寿 077 472 26 18 Suite à la page 80 71


GENETIQUE PRODUCTION ANIMALE

Trois gagnantes Fitness L’EXPLOITATION HUSER a placé trois de ses vaches dans le tiercé du concours Fitness lors de l’exposition saint-galloise du bétail d’élite de la Race brune. La génétique Huser s’est également illustrée régulièrement lors d’autres présentations. Comment est-ce possible?

Avec une valeur d’élevage globale de 135, respectivement de 136, Jolden Patrizia et Glenn Prinzessin font partie de l’élite actuelle de la race brune.

Patrizia

a été élue Miss Nesslau à trois reprises et a remporté le titre de Miss Mamelle à Sargans. En 2011, cette vache a remporté le titre de Miss Toggenburg et, un peu plus tard, celui de Championne du show d’élite de la race brune à Wattwil. Patrizia a déjà reçu à trois reprises le titre de Miss génétique à la présentation d’automne à Wattwil.

Prinzessin,

la fille de Patrizia, affiche actuellement la valeur fitness la plus élevée du canton de St. Gall. Lors du show «Spitzenbraunvieh» organisé à St. Gall, Prinzessin a remporté le prix fitness devant sa mère Patrizia et Dorli. Ces trois vaches proviennent de l’exploitation Huser à Neu St. Johann, une exploitation saint-galloise qui a déjà été élue à trois reprises exploitation fitness.

Vente de vaches et transferts d’embryons Chez les Huser, l’élevage du bétail laitier a pratiquement autant d’importance que la production laitière, sachant qu’une quinzaine de vaches de rente sont vendues chaque année. Depuis peu, les meilleures vaches subissent un rinçage afin d’obtenir de nombreuses descendantes. Swissgenetics a acheté récemment un taureau de Patrizia. La bonne valeur d’élevage fitness a joué un rôle déterminant dans le choix de Swissgenetics. La valeur d’élevage fitness regroupe les performances dans les domaines de la persistance, de la numération cellulaire, de l’aptitude à la 72

traite, du taux de non-retour des filles, du temps vide et de la durée d’utilisation.

Profil de l’exploitation Famille Huser, Hof-Schlatt, Neu St. Johann

Un accouplement idéal Dans son plan d’accouplement, Hansueli Huser met la priorité sur un beau pis, un bon extérieur global et un pourcentage élevé de protéine dans le lait. Au vu de ses conditions d’exploitation (zone de montagne 2, alpage), il se contente du niveau de performance laitière actuel (8700 kg par lactation).

La relève est importante Vu que le développement de la jeune vachette a des répercussions sur ses performances ultérieures à l’âge adulte, l’accent est mis sur un bon départ dès la naissance. De la pâte de fer UFA est utilisée depuis peu durant la première semaine de vie. «Depuis que j’y ai recours, les veaux se développent mieux», explique Hansueli Huser.

Estivage En juin, les animaux d’élevage montent sur l’alpage communautaire du village avec les autres génisses. Les vaches passent l’été sur l’alpage de Selun (1700 m d’altitude). Des études démontrent que la pâture et l’alpage peuvent avoir un effet positif sur les caractères fitness. Un œil attentif Pour atteindre une bonne fertilité, Hansueli Huser mise sur une observation attentive des animaux. C’est son épouse Andrea qui s’occupe plus particulièrement de cette tâche. Andrea Huser s’engage à fond pour l’élevage du bétail. Avec ses enfants, elle s’occupe régulièrement des travaux d’étable lorsque son mari est par exemple occupé à des travaux forestiers.

Altitude: 1000 m, zones de montagne 2 et 3 Cheptel: 25 à 30 vaches Brown Swiss, 45 têtes de jeune bétail (vente de vaches de rente) Performances moyennes: 8700 kg de lait par lactation, 3.7 – 3.8 de protéine lactique, 4.06 % de matière grasse, 30 000 – 60 000 cellules/ml, 70 jours de vide, 92 jours de période de service Autres branches d’exploitation: abattage de bois Main d’œuvre: toute la famille Huser

Andrea et Hansueli Huser avec Hansruedi (9 ans), Reto (3), Christian (11) et Jasmin (13). Manque sur la photo Werner (18) qui effectue actuellement sa deuxième année d’apprentissage agricole.

Lacune énergétique comblée Selon Hansueli Huser, sur son exploitation, la minimisation du déficit énergétique en début de lactation a eu un effet très positif sur la fertilité. Durant la phase de démarrage, les vaches reçoivent de l’aliment démarrage floconné UFA 173 F ainsi que de l’UFA 145 F. En 5 2014 · REVUE UFA


GENETIK PRODUCTION ANIMALE ration équilibrée et identique. Ce faisant, les microorganismes du rumen ne doivent pas continuellement s’adapter à de nouveaux composants et tous les nutriments sont à disposition de la vache de manière synchronisée. Hansueli Huser contrôle la conformité de sa ration en vérifiant en permanence la consistance des fèces et les teneurs du lait.

complément à l’herbe pâturée, de l’UFA 256 Fibralor est distribué afin d’optimiser l’approvisionnement en fibres sans pour autant «diluer» la ration. L’équilibrage énergétique est assuré par UFA 149. La ration est minéralisée avec le sel minéral UFA TMR 113 et des bacs à lécher Cake Bloc au pâturage. Ces deux sources de minéraux garantissent que les vaches ingèrent suffisamment de minéraux, d’oligoéléments et de vitamines et que les veaux bénéficient de bonnes conditions intrautérines.

Résumé Le succès éclatant des vaches de la famille Huser dans le domaine de la santé repose sur de nombreux éléments. Cela va d’un plan d’accouplement judicieux à une observation attentive des animaux, en passant par une détention conforme aux besoins des animaux et un affouragement ad hoc. La passion de la famille Huser pour l’élevage permet à l’exploitation de disposer de suffisamment de main-d’oeuvre. 䡵

Le meilleur pour la panse Dans la stabulation entravée, durant l’hiver, un mélange de balles de blé, de cubes de maïs PE, de pulpes de betteraves, de luzerne et d’UFA 149 est réalisé à l’aide d’une mélangeuse oblique. Idéalement la panse devrait toujours disposer d’une

Lors du show saint-gallois d’élite de la race brune en 2014, le podium était occupé par trois vaches de l’exploitation Huser.

De l’énergie – mais laquelle? De nombreuses études scientifiques confirment qu’un affouragement conforme aux besoins durant la phase de démarrage a une influence positive sur la fertilité et la santé des vaches laitières. Le principal objectif Markus Wickli, spécialiste consiste à réduire le déficit énergétique après le vêlage. On y parvient en du bétail laitier au service augmentant suffisamment la concen- technique UFA à Wil. tration en nutriments, sans risque d’acidose et en veillant à ce que l’énergie proposée ne soit pas dégradée trop rapidement dans la panse. A l’instar de l’exploitation Huser, d’autres éleveurs laitiers ont fait d’excellentes expériences avec UFA 173 F. Cet aliment combiné de démarrage (flocons et pellets expansés) est bien consommé. Grâce à une proportion élevée d’énergie by-pass, il est dégradé lentement. Une partie de l’énergie étant assimilée dans l’intestin, la panse est moins fortement mise à contribution. La mise à disposition régulière des nutriments dans l’organisme de la vache permet d’améliorer l’indice de consommation. Les aliments UFA pour vaches laitières sont appréciés et conçus à l’aide du système d’alimentation W-FOS. Outre les paramètres usuels tels que les NEL ou les PAI, la vitesse et les fractions de fermentescibilité dans la panse jouent un rôle décisif. Les nutriments glycogéniques (NG) viennent de faire leur apparition dans les plans d’affouragement UFA. En ce qui concerne les NG, on tient compte des précurseurs de la production de lactose qui sont souvent le premier facteur limitant chez les vaches haute productivité. En plus de ces précieuses sources énergétiques, UFA 173 F contient divers additifs tel le «MegaDigest», qui contient des levures vivantes, de la niacine et de la méthionine. Globalement «MegaDigest» présente les avantages suivants: une bonne assimilation des nutriments, un équilibrage du pH de la panse et une excellente appétibilité de l’aliment de démarrage.

1

1 · Glenn Prinzessin (EX94) affiche une valeur d’élevage globale de 138 et une persistance de 101.

2

3

2 · Jolden Patrizia (EX94) est la mère de Prinzessin. Elle atteint une performance laitière de plus de 10 000 kg avec 4 % de protéine. 3 · Wermont Dorli s’illustre également avec les meilleurs résultats fitness. Chez cette vache, la numération cellulaire s’élève à 34 000 cellules.

Auteur Matthias Roggli, Revue UFA, 3360 Herzogenbuchsee

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

5 · 14

73


PRODUCTION ANIMALE

Un aliment structuré de qualité CES DERNIÈRES ANNÉES, la luzerne s’est imposée en tant qu’élément important dans la planification de la ration. Désormais, les avantages de la luzerne pour les ruminants sont largement connus et appréciés dans notre pays, tant par les éleveurs que par les vaches elles-mêmes. La luzerne constitue un complément économique et rentable au fourrage produit sur l’exploitation, comme l’ont confirmé les clients interrogés.

Patrick Tschudi

Christian Felzen

En collaboration avec les LANDI, fenaco Fourrages a noué depuis de nombreuses années des relations commerciales étroites avec Désialis, le fabricant français des marques de qualité réputées que sont «Rumiluz» et «Rumiplus». Dès le printemps, les premières discussions ont porté sur des contrats franco récolte, dans le but d’assurer un approvisionnement suffisant, à un prix avantageux. Au printemps, les besoins annuels peuvent uniquement être estimés de façon approximative. En fonction de la façon dont se déroule la saison, des contrats supplémentaires sont donc conclus en cours d’année. fenaco Fourrages visite régulièrement diverses usines françaises et participe ac-

tivement aux processus de production et d’assurance qualité.

Bien consommée Avec «Rumiluz» et «Rumiplus», les agriculteurs ont à leur disposition des produits à base de luzerne de qualité. Utilisée à bon escient, dans la ration mélangée ou affouragée à sec, la luzerne est bien consommée et favorise une alimentation économique et conforme aux besoins des animaux. Dans la pratique, la luzerne est surtout appréciée en raison

«Bonne qualité constante» Kaspar Räz, 3255 Rapperswil

de sa teneur élevée en protéine et sa structure par rapport aux mélanges conventionnels graminées/légumineuses (cf. écho de la pratique).

Evolution des prix «Rumiluz» et «Rumiplus» sont produits et disponibles dès le début de la récolte au mois de mai. Lorsque la demande excède la production courante en présence de conditions particulières (météo), il se peut que les délais de livraison augmentent considérablement, de façon passagère. Le prix de la luzerne dépend de la situation qui prévaut sur les mar-

«Intéressant en termes de prix» Jean-Luc Besson, 1353 Bofflens

«Teneur élevée en protéine» Roland Bucher, 6034 Inwil

95 vaches laitières + remonte, 42 ha de SAU (production fourragère), communauté père-fils

Trois questions A · Pourquoi utilisezvous de la luzerne? B · Sur votre exploitation, quels sont les avantages de la luzerne par rapport à votre propre fourrage de base? C · Quelle place aura la luzerne sur votre exploitation dans le cadre de PA 2014 – 2017? 74

50 vaches laitières, 400 000 l de quantité de référence (Emmental), 20 ha de SAU A · Pour augmenter la matière azotée, structure. B · Prix/performance, teneur en matière azotée élevée, teneur en structure élevée. C · En raison de sa teneur élevée en protéine, la luzerne me permettra d’économiser des concentrés.

A · Pour apporter de la structure et de la matière azotée dans la RMT, en raison de la bonne qualité constante de «Rumiluz». B · Remplace le sel tampon, plus grand nombre de mouvements de mastication lors de la rumination, peut très bien être utilisé chez les veaux, complémente idéalement le fourrage de base de l’exploitation. C · Chez nous, la PA 14-17 ne modifiera pas l’importance de la luzerne. Nous sommes obligés d’acheter un fourrage de base de bonne qualité.

36 vaches laitières, 300 000 l de quantité de référence (Gruyère), 28 ha de SAU, 600 m2 de poulets d’engraissement (Optigal). Communauté père-fils A · Notre région est particulièrement sèche en été et nous récoltons peu de regain. La luzerne est une alternative économiquement intéressante et en plus elle améliore la structure ainsi que la teneur en protéine de la ration. B · La qualité de la luzerne est constante et les teneurs sont sûres. C · La culture de luzerne sur notre exploitation est intéressante mais les coûts de séchage sont élevés.

5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION ANIMALE

Produits et livraison Les balles «Rumiluz» affichent un poids d’environ 370 kg et mesurent 115x115x72 cm. Elles sont liées avec une bande plastique et emballées avec un filet plastique. La traçabilité est assurée à l’aide d’un étiquetage et d’une numérotation.

«Sans dilution de la ration» Ass. Ackermann et Cie, Julien Magula et Marcel Ackermann, 2803 Bourrignon

115 vaches laitières, 1 170 000 l de quantité de référence, 110 génisses d’élevage, 55 taureaux d’engraissement, 50 chevaux, 768 porcs d’engraissement, 198 ha de SAU A · Affouragement de fibres sans dilution de la ration, manque de fourrage grossier, sécurisation de la qualité, goût, appétibilité. B · Fourrage grossier avec des teneurs stables et régulières, bon complément à l’ensilage de maïs et d’herbe. Première coupe idéale pour les bovins et les chevaux. C · Etant un fourrage vert, la luzerne bénéficie d’une image positive. Origine: France / les exploitations qui bénéficient de nouvelles primes (production laitière basée sur les herbages dans le cadre de PA 14 – 17) ne sont pas «pénalisées» par les fourrages grossiers entrant dans la catégorie «autres fourrages grossiers».

«Rumiplus» est une alternative idéale à «Rumiluz», un produit bien connu et qui a fait ses preuves. Pour l’élaboration de «Rumiplus», les matières fines (partie de feuilles ou fragments) sont séparées, pressées et réintégrées sous forme de pellets dans la balle. Ce processus de production permet d’atteindre une teneur en protéines constamment élevée. Les balles de «Rumiplus» pèsent environ 420 kg. Les dimensions et l’emballage sont identiques aux balles «Rumiluz». Capacités de livraison • Camion semi-remorque: environ 25 t (longueur environ 18m, poids total environ 40 t) • Demi-camion: environ 12.5 t Les accès (autorisations éventuelles inclues) et le déchargement sur place (à domicile) doivent être assurés. Commande de plus petites quantités et prestations supplémentaires (comme camion avec pont, avec ou sans remorque) possibles sur demande. Autres provenances Outre les produits qui ont fait leurs preuves, fenaco Fourrages commercialise également, à travers les LANDI, de la luzerne bio ainsi que des fourrages conventionnels provenant de divers pays/régions.

chés mondiaux, respectivement de l’offre et de la demande. Des conditions météorologiques particulières ou les modifications des taxes douanières peuvent avoir des répercussions importantes sur les prix de la luzerne. Ces dernières années, il valait la peine d’acheter de la luzerne au printemps ou en début d’été et de la faire livrer durant l’été. Les fabricants aiment pouvoir commercialiser leurs produits à base de luzerne dès la sortie d’usine, dans le but de diminuer les frais de stockage. La luzerne est également disponible en qualité bio (label BioSuisse).

Un prix fixe a-t-il été convenu? L’Office fédéral de l’agriculture fixe

REVUE UFA · 5 2014

Pour la production de «Rumiluz», la luzerne est hachée et séchée avec soin, dans le but de conserver la proportion de feuilles et les nutriments.

mensuellement la taxe à la frontière (douane et contribution au fonds de garantie) pour les fourrages importés, sur la base des prix de marché actuels et du prix cible (prix seuil – dédouané franco frontière). Sur la luzerne commandée au mois de mai, la taxe douanière valable au moment de l’importation, en août par exemple, augmentera ou réduira le prix. Les partenaires commerciaux peuvent convenir un prix fixe, ce qui est en général à l’avantage du vendeur, ce dernier calculant un «supplément» de sécurité pour le risque qu’il prend. Lorsqu’un contrat à terme est conclu longtemps à l’avance, il est souvent très difficile de prévoir une tendance de prix sachant que les indicateurs sont souvent très contradictoires. 䡵

Auteurs Patrick Tschudi, responsable Produits pour la luzerne, et Christian Felzen, commerce de luzerne, fenaco Fourrages, 3001 Berne. Sous www.fourrages.ch vous trouverez l’ensemble de l’assortiment fenaco Fourrages disponibles à la LANDI. Plus amples informations sous www.desialis.fr. Infoline-Gratuite 0800 808 850.

www.ufarevue.ch

5 · 14

75


PRODUCTION ANIMALE

Assurer la couverture des besoins en minéraux CHEZ LES VACHES, les problèmes de santé, de reproduction ou autres peuvent se traduire par des pertes financières substantielles. Souvent ces problèmes découlent d’un approvisionnement insuffisant en minéraux.

Hansueli Rüegsegger

Benjamin Laville

Les vaches n’ont pas toutes les mêmes besoins en minéraux. Ces derniers dépendent en effet de la production laitière et de l’absorption de divers minéraux. Distribuer les minéraux uniquement via la ration mélangée empêche les vaches de couvrir leurs éventuels besoins supplémentaires. Le fait de disposer d’un libre accès aux minéraux, par exemple via un bac UFA-Microfeeder, permet de diminuer ces problèmes voire même de les supprimer totalement.

Stockable? Les vaches laitières peuvent compenser jusqu’à un certain point le déficit énergétique auquel elles sont confrontées en début de lactation en mobilisant de la graisse corporelle, bien que cela ne soit pas souhaitable. La vache ne peut toutefois que partiellement stocker (voire pas stocker du tout) les minéraux et oligo-éléments principaux, comme le magnésium par exemple. Pour cette raison, des minéraux doivent systématiquement être ajoutés à la ration. Les vaches qui produisent beaucoup de lait ont des besoins en minéraux élevés.

Coûts indirects Chez la vache laitière, les pertes économiques découlant d’une maladie peuvent s’élever à plusieurs centaines de francs. Les coûts indirects sous forme de chute de production sont en général supérieurs aux coûts directs découlant d’une intervention vétérinaire. Une faible consommation de matière sèche suite à des températures et à une humidité élevées aggrave encore la situation. Une pierre à lécher ou un doseur permettent de couvrir les besoins plus élevés.

76

Bellechasse: sel minéral expansé en pâture intégrale Nicolas Musy, responsable de la production animale aux Etablissements de Bellechasse, en est convaincu: pour que les veaux viennent au monde en bonne santé, il faut que la mère ait bénéficié d’un bon approvisionnement en minéraux et en oligo-éléments. Les 100 vaches laitières et les 70 vaches mères des Etablissements de Bellechasse pâturent jour et nuit, pour autant que la météo le permette. Lorsque, dernièrement, certains veaux ont été affectés par des problèmes de santé (sensibilité aux maladies, faible réflexe de succion), des prises de sang ont été effectuées. Il s’est avéré que les veaux affichaient souvent des carences en sélénium et, parfois, en magnésium. Les sols tourbeux tels qu’on les rencontre à Sugiez sont pauvres en sélénium. Le manque de sélénium dans le fourrage affecte les vaches, puis les veaux à leur tour. Des pierres à lécher ont pourtant été proposées sur les pâturages des Etablissements de Bellechasse. «Mais les animaux n’en consomment pas suffisamment», constate Nicolas Musy. C’est pourquoi trois distributeurs UFAMicrofeeder assurent aujourd’hui l’approvisionnement en substances actives du bétail. Le mélange proposé se compose de 80 % de Minex et de 20 % de sel bétail. Les vaches mères en consomment en moyenne 110 g par jour et les laitières 120 g, relate Nicolas Musy. Avec sa structure expansée stimulant l’appétit et ses additifs alléchants, Minex serait consommé en trop grandes quantités par les animaux s’il était proposé seul. Grâce à son régime d’affouragement actuel, Nicolas Musy envisage même de renoncer à l’avenir aux injections de sélénium chez les veaux. Au niveau des inconvénients, il regrette seulement qu’il soit impossible de connaître la consommation individuelle de minéraux. C’est pourquoi UFA recommande d’assurer l’approvisionnement de base en minéraux avec la ration mélangée, à la crèche ou par le biais du DAC.

Mélanger les sels minéraux et le sel pour bétail Lorsque les sels minéraux sont disponibles à volonté via UFA-Microfeeder, la consommation est souvent trop élevée, surtout pour un sel minéral appétant tel que Minex par exemple. Pour que la consommation se stabilise à un niveau raisonnable, les sels minéraux peuvent être mélangés dans

A Bellechasse, des carences en sélénium sont survenues chez les animaux Holstein et surtout Limousin.

un rapport de 2:1 avec du sel bétail. Dans la pratique, les exploitations ont réalisé de bons résultats en recourant à cette méthode. Le sel bétail est souvent distribué seul via UFA-Microfeeder. Il est important de ne pas placer UFA-Microfeeder à proximité d’un bassin d’eau pour éviter une surconsommation. Il convient par ailleurs de ne pas remplir 5 2014 · REVUE UFA


PRODUCTION ANIMALE

Simple et solide UFA-Microfeeder est un automate pour sels minéraux qui peut être utilisé au pâturage, sur l’aire de promenade et en stabulation. Grâce à sa base relativement lourde, Microfeeder reste constamment à la verticale. Les sels contenus dans UFA-Microfeeder sont protégés des précipitations et des souillures. La construction est simple, solide, facile à nettoyer et ne nécessite pas d’entretien. UFA-Microfeeder convient idéalement pour assurer les besoins en minéraux durant les périodes où les températures sont élevées.

L’UFA-Microfeeder est également apprécié comme occupation. Grâce aux contrepoids à sa base, il se remet toujours dans la bonne position.

L’UFA Microfeeder se prête à merveille pour l’approvisionnement en minéraux et en sel bétail au pâturage.

Moutons, chèvres et vaches-mères UFA-Microfeeder convient éga-

Les exploitations de vaches-mères peuvent également utiliser UFA-Microfeeder pour les veaux en créant un passage pour ces derniers. L’aliment pour veaux d’élevage peut également être distribué via UFA Microfeeder.

lement très bien pour les moutons et les chèvres. Lorsque les animaux restent dehors jour et nuit, tous les minéraux peuvent être distribués via l’automate. Dans les alpages, il est également possible d’utiliser UFA-Microfeeder. Dans ce cas, l’automate à sel doit être installé sur un sol aussi plat que possible sachant que les pentes ne conviennent pas.

Conclusion Les besoins en minéraux des animaux varient fortement en fonction du stade de lactation et d’autres facteurs tels que des changements d’affouragement et le stress. Il est primordial d’identifier ce genre de situations et de couvrir les besoins supplémentaires de manière appropriée. UFA-Microfeeder peut être utilisé de

trop de sel minéral dans UFA-Microfeeder pour éviter que la formation de blocs et pour contrôler la consommation.

REVUE UFA · 5 2014

multiples façons et convient très bien pour empêcher une carence en minéraux. 䡵

Auteurs Hansueli Rüegsegger, Chef bétail laitier, UFA SA, 3360 Herzogenbuchsee. Benjamin Laville, chef du ressort Bétail bovin auprès du service technique UFA, 3052 Zollikofen. www.ufa.ch Gratuit 1 sac de Minex/sel minéral UFA au choix après l’acquisition d’un bac UFA-Microfeeder. Jusqu’au 21 juin 2014.

www.ufarevue.ch

5 · 14

77


PAGE BIO

Oser se frotter aux cultures difficiles AVEC LES POMMES DE TERRE, LE SOJA ET LE MAÏS, la communauté Schluep-Furrer cultive trois cultures considérées comme exigeantes en bio. Les exploitants testent régulièrement de nouvelles techniques; en ce moment, il s'agit de l'augmentation de la fumure azotée dans les pommes de terre et le blé, ainsi que du semis de haricots verts à rame dans les lignes de maïs.

Le Rütihof à Nennigkofen (SO) est exploité depuis près de 20 ans selon les directives bio. En 2013, Patrick et Angese Schluepp ont repris l'exploitation et ont fondé une communauté avec Markus Furrer.

bercules, les fanes sont détruites thermiquement. Trois semaines après le défanage, la récolte commence. L'objectif de rendement est de 250 kg/a.

Eviter les pertes d'éléments nutritifs Les sols du Rütihof sont très variés: en partie alcalins, en partie acides, sableux vers les collines et plutôt argileux près de l'Aar. Les cultures sont réparties sur les sites adéquats en fonction des analyses de terre. Des engrais verts sont cultivés afin de couvrir le sol en permanence et d'éviter ainsi les pertes en éléments nutritifs et l'érosion. De l'azote est également amené dans le sol par le mélange fourrager UFA 330 M, qui contient du trèfle violet longue durée. La part de trèfle violet reste constante, ce qui en-

Exploitation Communauté Schluep-Furrer, 4574 Nennigkofen Surface utile: 50 ha Cheptel: 32 vaches de race Montbéliarde, (5500 – 6000 kg lait par lactation), remonte (dès 6 mois en contrat sur une autre exploitation) Cultures: 6ha pommes de terre, 10 ha blé, 3.5 ha maïs d'ensilage, 2 ha soja, 16 ha prairie temporaire, 13.5 ha prairie naturelle, pâturage et compensations écologiques Main d'œuvre: Patrick et Angese Schluep ainsi que Markus Furrer

78

En tant que légumineuse, le soja apporte de la diversité dans la rotation.

traîne une meilleure tolérance à la sécheresse. Après chaque utilisation, 30m3/ha de lisier sont épandus sur les prairies.

Les pommes de terre dans le sens du vent Après UFA 330 M, la rotation commence avec les pommes de terre. En automne, du fumier est épandu puis incorporé avec le rototiller. Au printemps, un apport de 36 m3/ha de lisier est effectué. À la plantation, 70 kg N/ha sont encore apportés en complément. Dès l'apparition des fanes, la culture est sarclée une à deux fois. Un traitement avec «Novodor 3 FC» est effectué quand le seuil d'intervention pour les doryphores est atteint. Il s'agit d'un produit à base de Bacillus thuringiensis, une bactérie du sol qui produit des cristaux protéiques aux propriétés insecticides. Le mildiou est le plus grand défi. Les exploitants renoncent aux produits à base de cuivre, afin de minimiser l'introduction de métaux lourds dans le sol. Pour que le feuillage sèche rapidement après la pluie, les pommes de terre sont plantées dans le sens du vent, à une distance de 28 cm. On ne peut jamais complètement éviter le mildiou. Cependant, avant que la maladie n'atteigne les tu-

Sous agril 80 a de Charlotte sont cultivées sous agril et commercialisées en tant que pommes de terre primeur. Quand les pommes de terre atteignent la taille d'une cerise, le film est retiré. Après la récolte, après un passage de chisel, l'engrais vert «UFA Lepha» (trèfle d'Alexandrie, vesce d'été, phacélie) est semé. Celui-ci est broyé et labouré trois mois plus tard, avant de semer du blé ou du soja. 50kg de blé comme objectif Cette année, la variété de blé Top bien connue «Wiwa» et la nouvelle variété «Lorenzo» (paille courte, résistante à la verse) sont cultivées. Au printemps, un passage de herse étrille est effectué aussi tôt que possible. Le lendemain, du lisier de bovins mélangé avec du fumier de volaille importé est épandu. Environ un mois après la première intervention, la herse étrille est passée une deuxième fois. En 2014, un apport complémentaire d'azote du commerce a été effectué en test et Patrick vise un rendement de 50 kg/a. Après le blé, un chaulage est effectué sur les parcelles qui en ont besoin.

Le soja enrichit la rotation Patrick Schluep cultive du soja depuis 2012. Le marché est demandeur, le «prix joue» et cette culture apporte une diversification bienvenue dans la rotation. En 2014, avec 3 à 3.5 ha, la surface prévue est plus importante que les années précédentes. Afin d'atteindre l'objectif de rendement 5 2014 · REVUE UFA


PAGE BIO

Markus Furrer et Patrick Schluep ont augmenté les surfaces de grandes cultures ces dernières années. Derrière eux, on distingue la parcelle de 80 a de Charlotte sous agril.

BRÈVES

Marché du bio en plein essor Le nombre d'exploitations bourgeon en Suisse a encore augmenté. Actuellement, 5884 producteurs et 847 transformateurs travaillent selon les directives de BioSuisse. La surface totale cultivée en bio a augmenté de 5000 ha. Le marché du bio a également à nouveau fortement progressé l'année passée en réalisant un chiffre d’affaires global de 2.053 milliards de francs. Avec une part de marché de 6.9 %, le marché du bio a atteint un nouveau record l'année passée.

Concentration au démarrage

de 2.7 t/ha, il faut des sols mi-lourds et bien pourvus en chaux. En automne, le sol est préparé avec la charrue onland (15cm de profondeur), puis un faux semis est effectué au printemps suivant. Le soja demande beaucoup de travail jusqu'à ce que les plantes couvrent le sol. Afin de contrôler les adventices, le premier passage avec la sarcleuse à pattes d'oies doit être effectué tôt. En règle générale, trois passages sont effectués en tout. Selon la parcelle et la météo, un désherbage manuel est encore nécessaire après. Comparé aux adventices, les maladies ne posent pas de gros problème, affirme Patrick. Le soja est commercialisé par la LANDI, tout comme les pommes de terre et le blé.

Haricots à rame dans le maïs Du maïs ensilage est également cultivé pour amener de l'énergie dans la ration des vaches laitières et pour optimiser l'utilisation des surfaces (rendement par hectare). Du fumier de vaches, qui correspond idéalement à la courbe des besoins en éléments nutritifs du maïs, est utilisé pour la fumure. Cette année, la communauté Schluep-Furrer teste un complément protéique innovant pour le maïs: les exREVUE UFA · 5 2014

En bio, c'est durant la phase de démarrage que les aliments complémentaires déploient le mieux leurs effets. Si on parvient à minimiser le déficit énergétique, la santé et les performances des animaux s'en trouvent améliorées. L'aliment UFA 174F combi est spécialement adapté à la phase de démarrage. Grâce à la part élevée de fractions bypass, la panse est soulagée et une partie de l'énergie est dégradée dans l'intestin grêle, ce qui améliore la valorisation du fourrage. Les levures vivantes contenues dans UFA 174F ont aussi un effet positif sur l'efficacité alimentaire du fourrage car elles favorisent l'activité de la panse. Jusqu'au 24.05.2014, profitez d'un rabais de 3.– par 100 kg d'aliment UFA pour vaches laitières (assortiment principal)!

ploitants ont prévu de semer 80 kg/ha de haricots à rames quand le maïs fera 20 cm de haut. Ainsi, ils sèmeront six grains par mètre carré, tant de maïs que de haricots. Le défi consistera à atteindre les proportions désirées dans le mélange et à parvenir à une maturité simultanée des deux cultures.

Visite de cultures et journée Grandes Cultures à Münsingen La filière bio se rencontrera le 12 juin 2014 à l'occasion de la 3ème journée suisse des Grandes Cultures Bio. La manifestation se déroulera au Bioschwand, à Münsingen (BE), conjointement avec la troisième journée bernoise du sol. De nombreux essais variétaux et culturaux de céréales, oléagineux et légumineuses à graines (en partie en cultures associées), ainsi que diverses parcelles de démonstration ont été mis en place. Suivez l'évolution de ces essais et venez découvrir ces cultures! Les dernières machines et techniques culturales en grandes cultures bio seront aussi présentées. fenaco GOF tiendra un stand en collaboration avec d'autres entreprises du groupe (notamment aliments UFA, semences UFA et Landor) dans le secteur des exposants. www.bioackerbautag.ch

Stabulation entravée comme salle de traite Le maïs finira dans la crèche des 32 vaches qui sont traites dans l'ancienne écurie, pendant qu'elles savourent leur ration de maïs et d'UFA 272 (300 kg/vache/année). Le reste du temps, les vaches Montbéliardes peuvent se déplacer librement sur la litière profonde et la fosse couverte. De l'ensilage d'herbe, du foin et du regain sont en permanence à disposition dans deux râteliers. 50 g de minéraux par animal et par jour sont distribués à la crèche, puis les vaches complètent elles-mêmes avec des pierres à lécher.

Perspectives

En ce qui concerne le futur, les trois partenaires étudient le développement d'un élevage de poules pondeuses. Les vaches laitières ne fournissent en effet pas assez d'engrais par rapport aux besoins en fertilisatns des

Auteur Matthias Roggli, Revue UFA, 3360 Herzogenbuchsee

www.ufarevue.ch

5 · 14

79


Bourse aux bonnes affaires Suite de la page 71

TECHNIQUE AGRICOLE recherche

Rapsschere, leicht, für Mähdrescher, elektrisch oder hydraulisch 寿 079 516 14 92

Kraftfuttersilo, ca.  8 bis 15 t 寿 079 243 75 25

Glockentreichel, Klauenstand, Güllenbrüggli Hochdorf, Track allrad, bis Fr. 5000, Dosiergerät bis Fr. 3000 寿 079 575 25 52

Dieselmotoren u. Generatoren 寿 079 630 08 28

Mais- oder Rübensägerät Nodet, pneumatisch 寿 077 472 26 18

Rapid 505 oder 606, nur Maschine, günstig 寿 079 108 06 65 oder 寿 079 108 06 65

Schreitbagger Menzi Muck, Kamo, Jolly, nicht zu schwer, bis ca. 4 t, ev. auch Raupenbagger 寿 079 245 25 02

Hecklader oder Stapler; Motormäher 寿 044 935 19 70 Mäusevergaser wie Mauki oder ähnliche, gebraucht aber funktionstüchtig 寿 079 663 54 58 3 Scharpflug, mit Stützrad; selbstfahrende Obstauflesemaschine 寿 079 464 69 61 Traktor Bührer, Tractospeed 455...465.. .etc. 寿 079 422 30 55 Kraftfuttersilo Occ., für ca. 10 t, mit Trennwand und Abstellschieber, nicht höher als 4 m, Breite max. 2 m, mit Einfüllstutzen von LKW aus 寿 079 759 27 47 Waschtrog, für Rohrmelkanlage, für 4 - 6 Aggregate 寿 079 673 58 66 Faltenschieber, für Schwemmkanal in Anbinde-Stall, 80 cm breit 寿 079 245 25 02 Schleppschlauchverteiler Hochdorf, 7.20 m 寿 079 676 34 50 Schleppschlauchverteiler Hochdorf, 7.20 m 寿 079 676 34 50 Schilter Junior, Zustand egal 寿 077 406 30 85 oder 寿 041 497 10 85 Jumboanhänger, ca. 7.3 m x 2.5 m, mit hydr. Bremse 寿 079 422 30 55 Cambridgewalze, auch defekt; Walze-Ringteile Griesser 寿 079 530 26 85 Kippgerät Paloxen 寿 031 755 89 89 80

Maishackgerät 寿 079 530 26 85 Aufbaugetreidesämaschine, mechanisch oder pneumatich, mit Schlepp- oder Rollscharen 寿 079 243 75 25 Gummiförderband 寿 078 910 87 39 Frontlader-Palettengabel, 1200 mm lang, Tragkraft 1000 kg, Euro 8 Aufnahme 寿 052 376 11 52 Traktor, bis 80 PS 寿 044 935 19 70 LKW Kipper, für Beton, Kies usw. 寿 079 473 97 30 Strohmühle, Zapfwellenantrieb, 10-12 mm Sieb, inkl. Rohrleitung 寿 079 354 72 17 Kartoffeldämpfer, holz oder elektr., gratis, Kt. FR / BE / SO 寿 079 354 72 17 Öltank, Kunststoff, 2000 l, mit Auffangwanne 100% 寿 079 612 34 78 Einhänge-Frontgewichte, passend zu Fendt, 32 kg pro Stk., Region ZH-Weinland 寿 079 516 14 92 Garagentore, Occasion, Metall, evt. mit Fenster, Zustand egal, Masse mind. 3.10 m hoch, 3.50 m breit 寿 079 759 27 47 Hackgerät, zu Fendt GT, bevorzugt Schmotzer, bitte alles anbieten 寿 079 430 66 17

Transporter oder kleineren Traktor, günstig; Motormäher, günstig 寿 062 299 04 36 Transporter Aebi, TP 97 寿 079 429 33 03 Doppelräder, 9.5-R40, kombinierbar auch als Pflegerad, Patent Schaad 寿 079 810 43 53 Hürlimann, rot, Typ D100 UND, grösser; Porsche-Master 寿 062 299 14 30 Hürlimann, rot, 4 x 4 寿 062 299 14 30 Silofräse Stocker, für 3.5 m Silo 寿 079 587 68 87 Gartenplatten, Beton, 50 x 50 cm oder 70 x 40 cm 寿 079 668 03 04 Hochsiloverteiler, S.Gras, S.Mais, neuwertig, Fr. 1200 寿 079 668 03 04 Elektrogüllenverteiler, von Privat 寿 078 630 55 80 1- Achs- oder Tandem3-Seitenkipper, Occ., kein LKW, abends 寿 052 763 38 97 Klingenrotor Pegoraro, Modell LU, 2.5 m breit 寿 032 618 17 25 Erntewagen mit Rotor, Luft und Kugel 寿 052 741 21 90 Tank, 500 - 600 l, für Feld- oder Baumspritze 寿 079 663 81 15 Kartoffelsortier- und Verlesemaschine Samro oder Kunz, mit Zubringerband 寿 0049 7734 6889

TECHNIQUE AGRICOLE à donner Kunststoffsilo, 80 Kubik, mit Einblasrohr, ab Platz 寿 071 780 03 08 Silo Rotaver, 55 m³, weiss, Innenluken, ab Platz, Kt. Solothurn 寿 078 761 39 32 2 Silo Rotaver, grün, 1 x 75 m3 und 1 x 60 m3, Ø 3.5 m 寿 032 641 22 73 4 Autopneu Snowfox Courier, 185/65 R 14 à 80% Profil 寿 062 871 74 31

Ladewagen Agrar LW 22, Jg. 74, Hochlader, neuerer Pic-Up, Spur 175, Pneus 11.5/8015.3, Kt. BE 寿 031 926 16 61 Kreiselegge HB3000, zu Maschio, je 7 Zinken Li./Re.; Kreiselwelle, mit Lager; Zinkenarm 寿 079 480 52 73 Silo, grün, 45 m³ 寿 079 202 57 88 Spritzbalken Birchmeier, 10 m 寿 079 769 21 47 Kransilo Huber, 50m³ 寿 052 316 10 23 Futtersilo, für flüssige Komponenten, 8000 l, ab Platz 寿 079 667 00 96 Rotaversilo, 42 m³, 3 m Ø, guter Zustand 寿 079 561 45 42 Grassilo Huber, gratis, muss abgeholt werden 寿 079 772 57 81

IMMEUBLES recherche Landw. Liegenschaft im Kanton LU, Amt Willisau, Grösse egal, auch mit schlechten Gebäuden, Diskretion zugesichert! 寿 041 980 62 65

IMMEUBLES à louer Ferienwohnung gemütl., komfort, in Valens ob Bad Ragaz, 900 m ü. M., Bergdorf mit Thermal-Heilbad, Preis Fr. 80 für 2 Pers. / Tag, ausspannen, erholen, baden, wandern, Bergtouren 寿 071 455 11 53 Ruhige Ferienwohnung auf Bauernhof zu vermieten, max. vier Personen, ab Fr. 300 pro Woche 寿 034 435 11 70

ANIMAUX à vendre Trächtige Rinder Limousine, Angus, für Mutterkuhhaltung, die Mütter der Tiere sind Fleckvieh Milchkühe 寿 079 636 12 64 2 Galloway Kühe, mit Kalb und 3 Rindli 寿 079 281 77 84

Hochlandrinder, mehrere zutrauliche und sehr schöne, div. Farben, verschiedene Alterskategorien, Tragende, mit Zuchtausweis, Chance für Einsteiger/in 寿 031 701 07 00 RH-Rinder, laufend, nähige, mit ALA, ab Fr. 2900 寿 079 383 50 59 Silver und Sperber, laufend zu verkaufen weisse, braune und schwarze. Junghennen, mit Wintergarten Auslauf, beste Schweizer Qualität, abholen oder Hauslieferung, bei 10 Stk. / 1 gratis, ab 50 Stk., Interessante Preise, Junghennenaufzucht Pfyl, Obdorf 6430 Schwyz, www.junghenne.ch 寿 079 685 74 29 oder 寿 041 811 54 23 Freilandlegehennen, 5 Monate am legen, Fr. 10 pro Stk. 寿 031 981 13 03 Belted Galloway, tragendes Rind Uma, geb 11.10.11, Vater Red Belted; 2 Rindli, 1.5 Jahre alt, alpgewohnt 寿 079 245 03 54 Junge Mutterkuh mit Kalb, OB mit Horn 寿 079 292 85 57 Schöne F1 Lim-Rinder, nähig oder mit Kalb, mit Abstammung, hornlos 寿 079 392 87 54

ANIMAUX recherche Kuh oder Rind, Simmenthaler Code 60 oder 70, mit Abstammungs-Schein oder F1 寿 079 812 98 66 Tolle OB-Zuchtkuh auf Milchwirtschaftsbetrieb 寿 079 245 25 02 Rind OB, 8½ - 9 Mte, trächtig, 寿 076 492 88 27

Quelque chose à vendre? Formulaire: www.ufarevue.ch

Schafe; Weidelämmer 寿 079 388 39 33

ACCESSOIRES POUR ANIMAUX à vendre Aktiviertes Wasser selber machen, günstig Bioquell Gerät abzugeben, guter Zustand 寿 079 470 02 49 Abruffütterung GEA, 2 Futtersorten, 25 Halsbänder/Transponder mit Aktivitätsmessung, PC mit Software DP C21 / Version 5.2, inkl. Lizenz für kostenlose Updates, VP: Fr. 7200 寿 079 713 95 05 9 Trockenfutterautomaten, für Ferkel, aus Chromstahl 寿 079 316 60 67 Gussharnrinnen System Kolb, ca. 80 Stk, 20 x 50 cm; Div. Rohrschellen und Rohrbriden, von Anbindevorichtung, Bühl/Aarberg 寿 032 381 11 10 Halbautomattränke AFL Schlittler, für Kälber 寿 055 412 50 42 Viehtrainer für 28GVE, inkl. Drahtseile und Halterungen; Viehtrainer Netzgerät Geba Stallex6000, IP-tauglich, mit Pause und Störungsanzeige; Schwanzschnurhalterung Krieger mit Höhenverstellung an Wand, für 28 GVE; Anbindestallhalsbänder Krieger für 28 GVE mit Gleitrollen, inkl. Halsbänder mit Schnallen, ohne Halterungsbügel an der Seite; Glasrohre für Absauganlage, Ø aussen 45 mm, inkl. 1535% Bögen für ca. 20 GVE bei Kuhplatzbreite von 110 cm, alles gebraucht aber in gutem Zustand, infolge Stallumstellung abzugeben, alles zusammen, Totalpreis nach Vereinbarung 寿 079 759 27 47 Suite à la page 95 5 2014 · REVUE UFA


BRÈVES

Nouvelle plateforme vidéo pour la Revue UFA Il y a plusieurs possibilités d'acquérir des connaissances ou d'obtenir de l'information en un temps très court. Une tendance qui a fait ses preuves au cours des dernières années consiste à visionner sur internet de courtes vidéos informatives. Depuis peu, la page d'accueil de la Revue UFA (www.ufarevue.ch) dispose également d'une plateforme vidéo moderne. Plus de 100 films en ligne de la Revue-UFA y sont classés de manière claire dans un menu déroulant, selon les années et les ru-

La bonne combine de Pia Sirop de lilas 2 pleines poignées de fleurs de lilas fraîches 1 l d'eau Le jus d'un citron 800 g de sucre Séparer les fleurs du pédoncule. Cuire avec les autres ingrédients jusqu'à ce que les fleurs se décolorent et que le liquide commence à bouillir. Remplir les bouteilles à chaud. En tant que boisson rafraîchissante, le sirop de lilas est particulièrement bon en dilution avec de l'eau, en apéro ajouté à du Prosecco ou du vin blanc ou simplement pour affiner un dessert. Se conserve 2 à 3 mois. Pia Amstutz-Grädel, www.informa.ch

briques Technique agricole, Production animale, Production végétale, Gestion et fenaco-Landi. En cliquant sur la rubrique «nouveaux films» du menu déroulant, les visiteurs trouveront les dernières vidéo en date. Les films récemment produits apparaissent toujours directement sur la page d'accueil de la rubrique «Film». Cette nouvelle plateforme vidéo permet aux lecteurs de la Revue UFA d’effectuer une recherche ciblée, selon la vidéo et le thème désiré. Informez-vous de manière simple et

rapide sur les dernières innovations en date. Une visite du site www.ufarevue.ch en vaut la peine: découvrez régulièrement, sous l'onglet «News», les nouveaux films et les informations agricoles les plus récentes.

de soutenir, par exemple, un projet Swissaid au Tchad et un centre de formation en Namibie. Plusieurs centaines de francs ont déjà été récoltés. La solidarité des paysannes saint-galloises profite cependant également à l'Aide Suisse aux Montagnards ainsi qu’à l'association pour handicapés Insieme. Comme l'explique Barbara Dürr, Présidente de l'association cantonale des paysannes saint-galloises, «Il s’agit de notre contribution à l'Année internationale de l'agriculture familiale»

l'occasion de l'Année internationale de l'agriculture familiale. La taxe d'inscription se monte à Fr. 100.–. Programme et inscription sur le site www.familyfarming.ch

Mentoring Women Dans une tribune du CEJA (Conseil Européen des Jeunes Agriculteurs) Massey Ferguson s'est entretenu le mois dernier avec Matteo Bartolini, le Président du CEJA, sur le rôle des femmes au sein des exploitations agricoles familiales (www.masseyferguson.de). La mention du projet «MWE – Mentoring Women for Entrepreneurship» (l'accompagnement des femmes vers l'entrepreneuriat) fut particulièrement intéressante. Cette initiative s'est fixé pour objectif la mise en place de cours de formation et d'un réseau social pour les femmes de la campagne.

Ecuries: journée portes ouvertes En 2014 également, plus de 300 exploitations suisses ouvrent les portes de leurs écuries à la population. La première journée nationale des portes ouvertes se tiendra le 25 mai. Un programme complémentaire est prévu auprès des quelque quarante exploitations offrant une visite de leur étable. Renzo Blumenthal sera l'ambassadeur de cette manifestation.

VIE QUOTIDIENNE

Tirage au sort

Pulvérisateur dorsal Birchmeier

L'entreprise fut fondée il y a 138 ans par Johann Baptist Birchmeier qui fit breveter en 1890 le premier pulvérisateur dorsal. Grâce à cette invention géniale, il fut enfin possible de combattre le phylloxéra de manière efficace. Implantée en Suisse, l'entreprise Birchmeier Sprühtechnik SA est une entreprise moderne qui exporte une large gamme de pulvérisateurs. Le pulvérisateur dorsal «RPD 15» présente une innovation technique très ingénieuse. La pompe ainsi que la cuve sont intégrés dans le levier de la pompe. Le travail de pulvérisation nécessite ainsi moins de force. La Revue UFA tire au sort un pulvérisateur dorsal de type «RPD 15» offert par la maison Birchmeier Sprühtechnik d'une valeur de Fr. 159.–. Participez au tirage au sort en envoyant un SMS avec la mention KFL Birchmeier, votre nom et adresse au n° 880 (90 cts.). Délai d'envoi au 19 mai 2014.

Gagnants 4/2014 Ce sont Gaston Nicolier de Chavannes les Forts et Edith Yerly de Cottens qui ont gagné les deux abonnements gratuits à Agri, valables jusqu’au 31.12.2014, tirés au sort par la Revue UFA. Agri est l’hebdomadaire professionnel agricole de Suisse romande. C’est le journal de référence des pros dans les métiers de la terre.

Solidarité A l'occasion de l'Année internationale de l'agriculture familiale, l'association des paysannes saint-galloises entend marquer sa solidarité avec les paysannes du monde entier. Lors des rencontres régionales des sociétés paysannes, les paysannes saintgalloises ont récolté de l'argent afin REVUE UFA · 5 2014

Journée nationale Une journée nationale se tiendra le vendredi 27 juin 2014 à l'Institut agricole de Grangeneuve à Posieux (FR), à

Toujours actuelles www.ufarevue.ch 81


AUTOAPPROVISIONNEMENT VIE QUOTIDIENNE

Les fleurs – un régal pour l’oeil et le palais LES FLEURS ne sont pas que belles à contempler mais aussi délicieuses et bonnes pour la santé. L’article qui suit présente quelques propositions de recettes.

Ruth Bossardt

Comme le dit un vieux dicton, on mange d’abord avec les yeux. Les restaurants gourmands décorent les assiettes de manière élaborée avec des fleurs. Et pourtant, la plupart du temps, celles-ci sont ignorées par les hôtes. Dommage, car les fleurs ne sont pas seulement belles, elles ont également une odeur et un goût délicats. Nous importons des fruits exotiques des quatre coins du monde alors que souvent un pas au jardin ou sur le balcon suffirait pour servir une assiette de délices exotiques. Photo: Andreas Thumm, Freiburg i. Br., Fona

Délicieux et exquis Ceux qui apprécient l’arôme poivré peuvent opter pour une fleur de lys d’un jour. Avec leur huile de moutarde noire, les fleurs de capucines ont le goût de cresson. Cette plante grimpante aux fleurs orange en forme de trompette convainc avec sa consistance de champignon. La rose de Damas ou les violettes se marient bien avec les desserts. La cuisine à base de fleurs n’est pas une invention moderne: les Romains y avaient déjà pris goût et en ExtrêmeOrient elle a aussi une longue tradition. Les paysannes suivent donc les traces de l’Empereur de Chine, des anciens Germains, qui assaisonnaient leurs mets de reines-des-prés, ou dans un passé moins lointain celles des dames anglaises de l’époque victorienne.

Délices aux fleurs bien connues

Sucre de fleurs Ce sucre peut être utilisé pour aromatiser les desserts ou le thé. Il est conseillé de prendre des fleurs de plantes ayant une odeur prononcée comme par exemple la lavande, la violette, l’œillet ou des fleurs de roses ou d’agrumes. Le sucre peut être préparé de deux manières différentes : mixer les fleurs fraîches avec le sucre ou sécher les fleurs avant de les hacher au cutter. Si on utilise les fleurs fraîches, le sucre devient un peu humide ce qui n’est pas dérangeant pour les pâtisseries. Recette de base 350 g de sucre blanc raffiné (le sucre brut de canne n’est pas approprié!) 8 – 16 c.s. de fleurs Mixer le tout dans un cutter et en remplir les verres. Tamiser éventuellement après une semaine selon la taille des fleurs restantes.

82

La poudre jaune des fleurs de safran est utilisée pour assaisonner les aliments et pour leurs donner de la couleur. Les fleurs de souci ou de carthame des teinturiers servent de substitut au safran. Autrefois, les fleurs noires de la passerose procuraient au vin une couleur foncée alors que la sauge sclarée lui donnait son parfum. En Asie les fleurs de jasmin, du lys d’un jour ou de chrysanthème sont frites enveloppées de pâte. Les lys d’un jour ont également une longue tradition dans la cuisine de l’Asie orientale. Leurs bourgeons contiennent beaucoup de vitamines C et A. Les fleurs de la monarde, rouges et riches en nectar, sont très appréciées pour le thé par les indiens d’Amérique du Nord. En Italie, les fleurs de courgettes sont farcies, frites ou utilisées pour la pizza.

Suggestion Blütenküche (cuisiner avec des fleurs) de Erica Bänziger et Ruth Bossardt, Fona-Verlag, 34 Fr. Uniquement en allemand, auprès de Fona-Verlag.

Photo: Andreas Thumm, Freiburg i. Br., Fona

Congeler les fleurs Pour des boissons: remplir un récipient à glaçon d’eau et y mettre une fleur de bourrache, d’oeillet ou une petite pétale de rose.

Pas touche! Sur le site internet du Centre Suisse d’Information Toxicologique www.toxi.ch vous trouverez une liste des plantes toxiques. Ne mangez que les fleurs de plantes que vous connaissez et dont vous savez qu’elles ne sont pas toxiques.

Cueillette et achat de fleurs comestibles On trouve ses propres fleurs dans le jardin ou dans les pots et les caisses sur le balcon. Les marchés hebdomadaires offrent de temps en temps un choix de fleurs comestibles. Il n’est pas conseillé d’acheter les fleurs chez le fleuriste, car celles-ci proviennent souvent de l’étranger et ont été traitées avec des produits phytosanitaires. 5 2014 · REVUE UFA


AUTOAPPROVISIONNEMENT VIE QUOTIDIENNE Le moment de cueillette optimal est le matin, quand la plante n’a plus de rosée et n’est pas encore exposée en plein soleil. Une fois cueillies, les fleurs devraient être apprêtées et consommées le plus vite possible. Pour le souci on ne cueille et n’utilise que les pétales. Il en va de même pour les dahlias. Pour les roses il faut enlever la partie blanche à la racine des pétales, dont le goût est amer. Il est conseillé d’utiliser essentiellement les pétales des bourgeons ou de fleurs qui viennent de s’ouvrir. Les fleurs plus vieilles peuvent être amères.

Le souci et, ci-contre à droite, l’hysope (aussi appelé agastache) peuvent être utilisés dans tous les cas. Photo: Ruth Bossardt

Conservation des fleurs Les fleurs peuvent être séchées, candies, marinées dans de l’huile ou du vinaigre. Elles peuvent également parfumer le sucre. On peut aussi préparer du sel aux fleurs ou congeler celles-ci dans des glaçons pour préparer une boisson rafraîchissante. Les lys d’un jour peuvent même être congelés si on les blanchit préalablement. 䡵 Photo: Andreas Thumm, Freiburg i. Br., Fona

Photo: Andreas Thumm, Freiburg i. Br., Fona

Vinaigre aux fleurs Recette de base: 5 dl de vinaigre de vin blanc ou de pommes, 4 – 8 c.s. de fleurs. Laisser tirer celles-ci pendant quelques semaines dans le vinaigre. Filtrer dans une passoire. Le vinaigre de lavande, de fleurs de rose ou de bourrache a un goût très délicat.

Tableau 1: Fleurs comestibles – sélection de quelques espèces pétales de bégonia, elles sont aigres comme le trèfle bourrache, Borago officinalis, pour les salades et le vinaigre aux fleurs, dans les glaçons dahlia, n’utiliser que les fleurs jeunes, pas toutes les espèces sont appropriées rose de Damas, ou d’autres roses odorantes, par exemple pour les sirops ou les desserts et dans le sucre agastache pour le thé, les desserts, les salades pâquerette, Bellis perennis, sur le pain au beurre, dans la salade campanule, Campanula, avec des baies ou des desserts monarde, Monarda sp., pour les desserts ou le thé capucine, Tropaeolum majus, pour la décoration et les salades bleuet, Centaurea cyanus, pour la décoration, belle couleur bleue lavande, Lavandula angustifolia dent de lion, pour le miel aux dents de lion, pour les salades phlox, pour les desserts et les salades souci, Calendula officinalis, dans la salade, le séré, pour donner de la couleur au riz carthame des teinturiers, pour donner de la couleur au riz ou à d’autres aliments fleurs de ciboulette, d‘ail des ours, de poireau avec goût d’oignon pensée, Viola cornuta, comme décoration, dans les salades ou le séré tagètes, Tagetes tenuifolia, T. patula lys d’un jour, Hemerocallis, goûter préalablement, ils n’ont pas tous le même goût trompettes, Campsis radicans, pour farcir avec du séré ou des champignons pétales de tulipes, pétales jeunes (tester) dans la salade ou pour une farce violettes, Viola odorata, pour les desserts et les salades, candies

Tableau 2: Plantes toxiques aconit napel Aconitum sp. daphné Daphne mezereum ricin Ricinus communis laurier rose Nerium oleander euphorbe Euphorbia sp. colchique d‘automne Colchicum sp. ancolie Aquilegia sp., digitale Digitalis sp. muguet Convallaria majalis narcisse et hyacinthe glycine Wisteria sp. iris Iris sp. Source: Centre d’Information Suisse de Toxicologie

Beurre aux fleurs, congelé Prendre 250 g de beurre et une bonne poignée de fleurs selon les goûts et la disponibilité. Hacher fin les fleurs et les mélanger au beurre mou battu préalablement en mousse. Former un rouleau à l’aide d’une feuille de papier sulfurisé. Enveloppé dans une feuille d’aluminium, le beurre peut être congelé. REVUE UFA · 5 2014

Auteure Ruth Bossardt, maraîchère, journaliste et formatrice en formation continue à Adliswil.

www.ufarevue.ch

5 · 14

83


RAPPORT DU VOYAGE DES LECTEURS VIE QUOTIDIENNE

Uruguay et Brésil RÉTROSPECTIVE SUR LES VOYAGES DES LECTEURS DE LA REVUE UFA En janvier et février 2014, trois voyages d'études de la Revue UFA ont eu lieu en Uruguay et au Brésil. L'Uruguay est perçu comme la Suisse de l'Amérique du Sud alors que le Brésil, en tant que fournisseur agricole de l'économie mondiale, représente la grande puissance agricole.

Ueli Wyss

Avec ses 176 000 km2, l'Uruguay est plus de quatre fois plus grand que la Suisse. Le pays ne compte cependant que 3,3 mio. d'habitants. L'élevage a toujours représenté une composante majeure de l'agriculture uruguayenne. Broutant des vastes plaines aux collines, l’Uruguay compte près de quatre fois plus de têtes de bétail que d'habitants. La société Marfig possède en Uruguay cinq abattoirs, respectivement des entreprises de transformation de viande. L'abattoir visité emploie 3700 personnes et abat 1500 bovins par jour. Ces derniers sont partiellement engraissés dans des parcs d'engraissement. Jusqu'à 20 000 boeufs et génisses peuvent ainsi être détenus sur une surface de 50 ha. Bâties au 19ème siècle par des immigrants européens, l’Uruguay compte encore de nombreuses Estancias qui, au-

jourd'hui encore, sont en mains familiales. Outre d'imposantes maisons de maître, ces Estancias possèdent également près de 2000 ha de terre pour l'élevage de chevaux, bovidés et moutons. Depuis peu, des oliviers ont été plantés plus à l'intérieur des terres, dans les régions de collines. 100 ha d'oliviers, dont l'huile est directement produite sur l'exploitation, ont été plantés à Finca Babieca depuis 2004. Située dans l'estuaire du Rio de la Plata, la ville uruguayenne de Punta del Este est très connue. De nos jours, beaucoup de touristes des pays voisins, et, de plus en plus également des EtatsUnis et d'Europe, y passent leurs vacances. L'Uruguay Round, qui a conduit à la création de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), s'y est tenu en 1986.

Emigrés suisses Il y a plus de 150 ans, en 1862 précisément, quelques centaines de familles suisses ont fondé en Uruguay la colonie Nueva Helvecia. Les suisses ont apportés avec eux de nouvelles techniques. Nueva Helvecia est devenue un centre de la production laitière et fromagère. Encore aujourd'hui, une grande partie du fromage uruguayen est produit par des descendants de ces immigrants suisses. Nueva Helvecia a également été à l'origine de la démocratie en Uruguay, raison pour laquelle ce pays est également décrit comme la Suisse de l'Amérique du Sud.

Moderne, efficace et compétitive Avec ses 8,5 mio de km2, le Brésil est environ 200 fois plus grand que la Suisse. La population du pays se monte à environ 200 mio d'habitants. L'agri-

1

3

5

4

84

2

5 2014 · REVUE UFA


RAPPORT DU VOYAGE DES LECTEURS VIE QUOTIDIENNE

Les groupes du voyage En janvier et février 2014, la Revue UFA a organisé trois voyages d'étude à destination de l'Uruguay et du Brésil. Ces voyages ont été organisés par Terra Travel & Consulting AG à Zürich. Les voyages prévus au cours de l'hiver 2015 mèneront les lecteurs en Namibie et en Afrique du Sud.

culture brésilienne est moderne, efficace et compétitive. Les gains de productivité de l'agriculture brésilienne ont été réalisés au cours des deux dernières décennies. Près de 10 % de la population est encore active dans l'agriculture. Sur le plan mondial, le Brésil est le troisième plus grand exportateur de biens agricoles, surtout de soja. Le sucre, la viande, le jus d'orange et le café sont également d'importants produits d'exportation.

Soja et autres cultures La coopérative Castrolanda, fondée en 1951 par des immigrants hollandais, compte aujourd'hui 785 membres. Dans cette région, les conditions climatiques permettent d'engranger deux à trois récoltes par année. En été, du maïs et du soja sont plantés sur environ 125 000 ha. En «hiver», c'est au tour du blé, de l'orge, du colza et du ray-grass. En ce qui concerne le soja, environ 30 % des variétés semées sont encore conventionnelles, le solde étant issu de variétés gé-

nétiquement modifiées. Il devient de plus en plus difficile d'obtenir des variétés conventionnelles à haut rendement car les entreprises semencières se concentrent surtout sur le soja OGM. Au Brésil, l'utilisation de soja OGM est légale depuis 2005 et on estime que ce type de variété représente 75 % de la production totale.

Viticulture Le vin brésilien est moins connu. Cependant, couvrant une surface d'environ 90 000 ha pour une production de 3 mio d'hectolitres, le Brésil dispose du troisième plus important vignoble d'Amérique du Sud après l'Argentine et le Chili. Dans le vignoble de la région de Bento Gonçalves, où des immigrés d'Italie du nord produisent du vin depuis 1875, environ 1000 exploitations familiales produisent du vin pour la coopérative Aurora sur une surface totale de 3000 ha. En outre, 31 domaines viticoles de Vale dos Vinhedos combinent la production viticole avec le tourisme. 䡵

1 · Chevaux Criollo sur une Estancia en Uruguay. 2 · Enormes champs de soja au Brésil. Il n'est pas rare de voir 200 ha d'un seul tenant. 3 · Les voyageurs suisses ont reçu des informations sur la culture du soja prodiguées par le propriétaire de l’estancia (plus de 2000 ha). 4 · Espaces infinis … 5 · Gaucho en Uruguay. 6 · Importantes capacités d'entreposage pour le soja et les céréales. 7 · Une exploitation d’engraissement – que l’on appelle «feedlot» en Uruguay. 8 · L’Uruguay est un pays de pâturages.

7

9 · Le Brésil dispose du troisième plus important vignoble d'Amérique du Sud après l'Argentine et le Chili.

6

9

8 Auteur Ueli Wyss, dipl. Ing. Agr. EPFZ, 1723 Marly

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

5 · 14

85


ANTIQUITÉS ET NOSTALGIE VIE QUOTIDIENNE

Portes grandes ouvertes LA SAISON DES MARCHÉS Les marchés hebdomadaires, régionaux, des goûts et terroirs, les marchés artisanaux et les marchés aux puces fleurissent actuellement dans tout le pays. Un exemple particulièrement séduisant: l'Oltinger Määrt qui se déroulera les 17 et 18 mai prochains dans le demi-canton de Bâle-Campagne.

Qu’est-ce que c’est?

N Une burette d'huile O Un timbre

Superbe village situé dans la région bâloise du Jura tabulaire, Oltingen (BL) ouvrira tout grand ses portes le week-end des 17 et 18 mai prochains. Dans les rues et les venelles, sur les places, dans les granges et les maisons, vous pourrez y admirer et y acheter des produits régionaux. La commission du marché indique ce qui suit:

Envoyer un SMS au 880 (90 ct.) avec la mention KFL N Nom Adresse ou KFL O Nom Adresse – ou participez via www.ufarevue.ch

1. Artisanat et artisanat d'art: Les objets usuels et cadeaux en bois, métal, tissu, laine et céramique, ainsi que des plantes seront exposés amoureusement et proposés aux amateurs sur près de 70 stands. 2. Spécialités et produits de toutes sortes pour la cuisine: Pains artisanaux, charcuteries, pâtisseries, confitures, fruits secs ou eaux-de-vie de la région. Ne pas oublier de déguster les fameuses Oltigerschnitten (tranches) aux noisettes.

Le 18 mai 2014, les musées du monde entier sont invités à mettre en valeur les multiples liens et réseaux qui nous connectent. Le musée et les objets de collection jettent des ponts vers des mondes inconnus ou vers le passé. Profitez de la Journée internationale des musées pour découvrir un monde nouveau. Visitez un musée que vous n’avez encore jamais vu. Vous serez étonnés d’y trouver des liens avec votre propre vie, par exemple le musée historique du Chablais, à Vouvry (VS). Ouverture le dimanche 18 mai 2014, de 14 h à 17 h 30. Entrée libre.

Délai d’envoi, 22 mai 2014. Un bon LANDI de CHF 50.– sera tiré au sort.

ANTIQUITES à vendre Blockschneider Lengerich, 1.85 Schnittbreite, top Zustand; Holzkachelöfeli, 1 m hoch, guter Zustand, Fr. 200; verschiedene antike Kinderstubenwagen, Strassenwagen, Bäbiwägeli, ab 18.00 Uhr erreichbar  062 797 50 86 Räucherschrank Tiba, wenig gebraucht, Fr. 100  076 347 75 14 86

Kachelofen, ca. Jg. 70, grüne Kacheln und Sandsteinsitzbank, demontiert Fr. 100  079 713 95 05 Tischnähmaschine, versenkbar, ideal zum Beispiel als Deko für Hofladen, Restaurant, usw. Fr .50  076 347 75 14 Leiterwagen, original, neuwertig, ab Fr. 350 - Fr. 480, auch für Hundezug mit Landen und Geschirr; Hundewagen, mit Pneu, Fr. 750, Bremse, Landen, Geschirr  041 937 13 87

Gesellschaftswagen, 14 Plätze, gut abgefedert, rundum Verdeck, grosse aufrollbare Sichtfenster auf beiden Seiten, Fuss- und Handbremse, elektrische Beleuchtung, sehr guter Zustand, Fr. 2500  071 636 16 83 oder 079 399 00 20

ANTIQUITES à donner Heinzen, zum Heu trocknen, ca. 50 Stk.  071 633 31 49

Journée internationale des musées

3. Programme culturel: L'Oltiger Määrt sera complété par des présentations musicales, un programme pour les enfants et une exposition d'objets artisanaux anciens. Il y aura aussi un joli mélange de prestations d'acteurs et de bateleurs de foires. De nombreuses petites gargotes seront installées dans le village. Les visiteurs pourront s'y attarder après la fermeture du marché, car du samedi au dimanche, on leur a accordé la nuit libre. www.oltingen.ch

Musée historique du Chablais Château de la Porte du Scex Route du Château 1 Case postale 210 1896 Vouvry  024 481 48 48 (accueil)  024 481 48 61 (direction) direction@musee-chablais.ch www.musee-chablais.ch

Qu’est-ce que c’est? C’est Petra Oberholzer de Turbenthal qui a reconnu notre objet mystérieux. Il s’agissait d’une balance à ressort. Elle reçoit une carte cadeau LANDI d’une valeur de 50 Fr.

5 2014 · REVUE UFA


VOYAGE DES LECTEURS

Voyage des lecteurs de la Revue UFA du 21.– 28.9.2014

VIE QUOTIDIENNE

Points forts de la péninsule ibérique De l’Atlantique à la mer Méditerranée – Sud du Portugal et Andalousie Le Portugal, situé sur le croissant sudouest de la péninsule ibérique, enthousiasme sans cesse ses visiteurs, non seulement par la diversité de ses superbes villes et de ses édifices, mais aussi par la beauté de son paysage, ses particularités sympathiques ainsi que par la diversité de ses exploitations agricoles. L’Andalousie est une destination intéressante quelle que soit la période de l’année – les noms si impressionnants et prometteurs de Séville, Cordoue, Grenade et Malaga réveillent la «fibre» voyageuse. Cette région située tout au sud de l’Espagne est l’une des plus belles du pays ainsi que l’une des plus riches en histoire et en traditions. Ses villes célèbres, aux édifices incontournables et aux rues tortueuses, se trouvent dans un environnement impressionnant. Visites professionnelles • Portugal: l’agriculture méditerranéenne, avec parfois de grandes exploitations, est impressionnante à plus d’un titre.

Agriculture (riz, maïs, céréales, etc.), plantations de pins, eucalyptus et chêneliège, production laitière, engraissement, élevage de chevaux et viticulture y sont pratiqués. • Andalousie: l’agriculture moderne joue un rôle économique primordial. Elle impressionne par ses très grandes exploitations coopératives ainsi que par la grande diversité des cultures qui y sont pratiquées (céréales, coton, tournesol et citron, élevage sans oublier l’économie laitière et l’engraissement). Le programme est constitué de nombreux moments forts: • Portugal: la capitale de Lisbonne, pleine de vie, la Serra da Arrabida, la capitale de province Evora (patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1986). • Andalousie: des traces importantes du passé arabe et moyenâgeux se retrouvent partout: la tour Giralda à Séville, la mosquée de Cordoue, le Palais de l’Alhambra et les jardins du Generalife à Grenade. Les ruelles de la vieille ville sont pleines d’agitation, les délices de la table et du vin renforcent encore l’impression d’être en vacances.

Prix et prestations Le prix moyen de 2875 fr. par personne (pour un groupe de 30 personnes) comprend les prestations suivantes: • Vol Zurich-Lisbonne/Malaga-Zurich par la compagnie Swiss en classe économique, taxes et frais compris (état avril 2014); • Logement dans de bons hôtels de classe moyenne, chambre double avec bain ou douche/WC, petit déjeuner inclus. • Sept repas du soir et 3 repas de midi, boissons non comprises. • Toutes les visites professionnelles et touristiques selon le programme. • Tous les trajets dans des bus confortables. • Les visites touristiques locales et professionnelles, au Portugal et en Andalousie. • La documentation de voyage détaillée. • L’accompagnement est assuré par la Revue UFA de/et jusqu’à Zurich. Ne sont pas inclus: trajet jusqu’à/depuis l’aéroport de Zurich, repas de midi supplémentaire, toutes les boissons, les frais personnels, les assurances-voyage, les pourboires aux chauffeurs de bus et guides touristiques locaux, les suppléments chambre simple de 375 fr. par personne ainsi que toutes les prestations qui ne figurent pas dans le programme.

Vous trouverez le descriptif détaillé de ce voyage et le talon d’inscription aux adresses www.ufarevue.ch/Leserservice ou www.agrarreisen.ch/Landwirtschaftsreisen. La documentation peut également être commandée sans obligation auprès de l’organisateur du voyage: Agrar Reisen, Schwimmbadstr. 1, 5210 Windisch,  062/834 71 51, groups@agrar-reisen.ch Délai d’inscription: 20 juin 2014.

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

5 · 14

87


RECETTE VIE QUOTIDIENNE

Asperge verte et rhubarbe PIZZA ET MUFFINS Cuisiner fait partie du quotidien de la majorité des paysannes. Tant que ce qui est servi à table est apprécié, c’est que tout va bien. Avec la pizza et les muffins, les paysannes obtiennent toujours de bons résultats.

Pizza aux asperges

Muffin à la rhubarbe

Pour deux plaques à gâteau

pour 12 muffins

500 g de farine blanche 2 c.s. d’huile d’olives 1 ½ c.c. de sel 20 g de levure 3–3.5 dl d’eau Garniture: 2 dl de sauce aux tomates 500 g d’asperges vertes 150 g de jambon cru env. 400 g de mozzarella

2 oeufs 100 g de beurre 125 g de sucre 2 c.c. de sucre vanillé 1 prise de sel 250 g de farine blanche 2 c.c. de poudre à lever 1.2 dl de babeurre, nature 2 c.c. de Lemon Curd ou 1 c.c. de zeste de citron râpé 200 g de rhubarbe, coupées finement en dés

Pour la pâte: mélanger la farine et le sel. Dissoudre la levure dans de l’eau tiède puis l’ajouter à la farine avec l’huile d’olives. Pétrir le tout en une pâte souple. Laisser monter au double de volume (90 min.). Partager la pâte en deux, l‘abaisser finement et la disposer sur deux plaques à gâteau recouvertes d’une feuille de papier sulfurisé. Badigeonner la pâte d’une fine couche de sauce aux tomates. Laver les asperges et en couper le tiers inférieur. Si les asperges sont très fraîches, il ne faut presque rien enlever. Couper ces dernières diagonalement en morceaux d’env. 3 cm de long et les répartir sur la sauce tomate. Couper le jambon cru en fines tranches et les disposer sur les pizzas. Faire de même avec la mozzarella. Cuire les pizzas pendant env. 20 minutes au four préchauffé à 230 °C.

Battre en mousse les oeufs, le sucre et le beurre. Mélanger la farine et la poudre à lever et l’ajouter à la masse. Ajouter tous les autres ingrédients y compris les morceaux de rhubarbe. Cuire au four préchauffé à 180 °C pendant 35 minutes.

Dorthe Keller de Niederwil La paysanne Dorthe Keller (47) est originaire du Danemark. Après ses examens de maturité, elle est venue en Suisse pour une année. Elle vit aujourd’hui avec son mari Paul à Niederwil (SG). Leurs enfants Astrid 21, Lars 20, Michael 16 et Tim 14 aident leurs parents sur leur exploitation vouée à la production laitière et à l’affouragement de veaux et de porcs. Dorthe Keller est paysanne diplômée et dispose d���un brevet fédéral BF. Elle a aussi suivi des cours pour devenir responsable en économie familiale (EF). Dorthe Keller est polyvalente et dispose d’un bon sens de l’organisation. Dorthe Keller siège depuis neuf ans au sein du conseil scolaire de Niederwil et s’implique politiquement au niveau communal. Jusqu’à il y a une année et demi, elle était membre du comité de l’association des paysannes de St-Gall. Dorthe Keller apprécie le jardinage, la photographie et faire des randonnées ou du vélo.

Selon Dorthe Keller, les asperges vertes sont faciles à cultiver. Elle ne les utilise pas que pour la pizza mais également pour farcir des omelettes ou pour de la sauce à spaghettis. Pour cela il lui faut de la crème, des champignons et un peu de vin blanc.

88

5 2014 · REVUE UFA


155 ans

er i s i u n e m e d é t Quali el! u t i b a ’h l e d u e au li

A ne pas manquer!

s Festival de ibourg r F à s e n i s cui

17 – 31 mai

Découpez – Y aller – Profitez!

Chez diga on y va!

BON

20%



de rabais pour paiement comptant sur tout l’assortiment diga.

Livraison gratuite Montage gratuit Valable jusqu’au: 07.06.2014

LAN-05-2014

155 ans


Naturel

et splendide. Lit 180 × 200 cm

2232.–* au lieu de 2790.–

180 × 200 cm + table de nuit dans les 5 jours

1

2

*Prix LANDI cash. TVA, livraison et montage incl. Même modèle ailleurs meilleur marché = différence en retour!

Table

3568.–

68%,72 livré et monté

3

*

au lieu de 4460.–

Table des générations

68%,72 livré et monté

4

Chaise

2536.–*

dans les 5 jours

dans les 5 jours

68%,72 livré et monté

au lieu de 3170.– 180 × 200 cm

5

4432.–

*

MOD. 7559

1024.–

au lieu de 5540.–

au lieu de 1280

*

.–

dans les 5 jours

68%,72 livré et monté

dans les 5 jours

CUIR VÉRITABLE

68%,72 livré et monté


1

2

3 4

VICTORY Chêne sauvage 180 × 200 cm, cadre de lit avec pieds bloc, y compris tête de lit Fr. 2232.–* au lieu de Fr. 2790.–. 118 877 / 118 878, table de nuit chêne sauvage, 43 × 50 × 37 cm, utilisable à droite ou à gauche Fr. 428.–* au lieu de Fr. 535.–. 118 879, Armoire à portes coulissantes façade chêne massif avec applications blanches, caisson blanc brillant, y compris charnières avec amortissement. Largeur 255 cm Fr. 2952.–* au liue de Fr. 3690.–. 119 115, Largeur 300 cm Fr. 3592.–* au lieu de Fr. 4490.–. 119 116

8 jours dès

Fr. 989.–

GENERATIONENTISCH Table des générations chêne sauvage massif, piètement en U, acier noir. 100 × 220 cm Fr. 2536.–* au lieu de Fr. 3170.–. 118 905 ENGADIN Chaise, tissu original beige Fr. 478.–* au lieu de Fr. 598.–. 117 106 ROYAL AUTOMATIC Lit Boxspring 180 × 200 cm avec réglage électrique, pour une position de couchage optimale garantie. Avec matelas à ressorts ensachés de grande qualité, 2 surmatelas visco et 2 coussins 40 × 80 cm, revêtement Golf anthracite 67 Fr. 4432.–* au lieu de Fr. 5540.–. 119 064 NAKA Table de nuit avec 2 tiroirs, blanc cassé mat, l: 45, h: 60, p: 38 cm Fr. 478.–* au lieu de Fr. 598.–. 119 065 Costa Diadema

6

MODULO Version 306 chêne sauvage semi-massif, largeur 311 cm (296 cm + 15 cm d’écart). No 3570902 Fr. 3976.–* au lieu de Fr. 4970.–. 118 471

6

avec Costa Diadema

ne en par person uble do ne bi ca

MOD. 7559 Fauteuil TV, tabouret incl, piètement plateau poli nickel, revêtement cuir salpa noir Fr. 1024.–* au lieu de Fr. 1280.–. 117 521

8

Croisière de Noël 2014

DIAVOLEZZA Table en bois de merisier massif, huilée et poncée, avec pieds arqués, 220 × 100 cm Fr. 3568.–* au lieu de Fr. 4460.–. 118 001 DEAN Chaise revêtement similicuir antique brun foncé 94, ignifuge Fr. 358.–* au lieu de Fr. 448.–. 116 694

5

7

WILLIAM

BRAGA Garderobe Combinaison-hit Bois véritable chêne huilé, laminé blanc, composé de 1 panneau garde-robe, 1 petite armoire à chaussures, 1 miroir, 1 grande armoire à chaussures, largeur des éléments: 65 cm Fr. 864.–* au lieu de Fr. 1080.–. 118 687 HANNOVER Canapé convertible avec coffre à literie. L: 194, H: 86, P: 90 cm. Surface de couchage 140 × 194 cm. Revêtement no 55-6243 Fr. 944.–* au lieu de Fr. 1180.–. Coussins de décoration disponibles sur demande. 119 139 Combinaison-hit 2

3976.–*

Dates de voyage et prix par personne en Fr. Costa Diadema, 20.12. – 27.12.2014, Prix en cabine double par personne, transferts incl.

1er jour: Voyage en car à Savone depuis le point de départ choisi. Embarquement et attribution des cabines. Votre bateau Costa Diadema lève l’ancre en début de soirée. 2e jour: Arrivée au matin au port de Marseille, une des villes portuaires les plus importantes de France. Elle est aussi la seconde plus grande ville de France.

au lieu de 4970.–

e

3 jour: Au matin, arrivée à Barcelone. Cette métropole est une maghinfique ville au bord de la Méditerranée et est aussi nommée la capitale secrète de l’Espagne. Partez à la découverte et laissez s’imprégner en vous le flair de Barcelone. 4e jour: Votre navire accoste au matin le port de Palma de Majorque. Majorque est l’une des ïles Baléares, particulièrement appréciée pour des vacances balnéaires. Flânez dans la vieille ville ou le long de la plage, et savourez la journée. 5e jour: Repos en mer.

7

Combinaison-hit

864.–* au

lieu de 1080.–

Action diga Cabine intérieure Classic Cabine intérieure Premium Cabine extérieure Classic Cabine extérieure Premium Cabine extérieure avec balcon Classic Cabine extérieure avec balcon Premium

989.– 1089.– 1289.– 1389.– 1489.– 1589.–

Nos prestations • Voyage en car de/en Suisse • Croisière dans la catégorie de cabine réservée • Pension complète à bord • Service 24h/24 • Responsable de groupe à bord de langue allemande Non compris • Boissons et dépenses personnelles • Excursions facultatives de Croisières Costa • ourboires obligatoires (payable à bord), 8 euros par adulte/par jour • Assurance annulation et SOS Fr. 49.– à Fr. 79.– par personne Frais de dossier

6e jour: Arrivée au matin dans le port de Naples, la troisième plus grande ville d’Italie. Partez à la découverte de cette ville historique. e

7 jour: La Spezia est une ville de la région norditalienne de la Ligurie. Admirez les magnifiques paysages lors d’une excursion de Costa ou partez à la découverte de la région par vos propres moyens. 8e jour: Votre croisière se termine aujourd’hui à Savone. Déjeuner à bord, puis débarquement et retour en Suisse en car à votre lieu choisi.

Fr. 30.– par personne, max. Fr. 60.– par dossier. Lieux de départ 06.00 06.00 06.45 07.15 07.15 07.45 08.15 08.15 09.15 10.30

Bâle CFF, Meret Oppenheimserstrasse Kallnach car terminal Marti Berne Zurich aéroport, terminal car Genève aéroport Affoltern a. Albis, restoroute Lucerne Inseli Lausanne, gare Martigny, gare Bellinzone, restoroute

Organisateur: Croisières Costa dans les 5 jours

68%,72 livré et monté

8

Canapé convertible avec coffre à literie

944.–*

au lieu de 1180.–

dans les 5 jours

68%,72 livré et monté

réservation directe 0848 735 735


155 ans

3URÀWH]GHO·DYDQWDJH

CASABLANCA Combinaison-hit 1 composée de 1 canapé 2,5 places, accoudoir gauche, 1 partie rabattable, 1 canapé de coin 2 places avec tabouret d’extrêmité à droite. Dimensions 232 × 215 cm. Revêtement No 0698/06 Gr. 06, double couture F18 gris argent Fr. 3112.–* au lieu de Fr. 3890.–. 119 132. Appuie-tête et coussins de décoration sur demande. A l’inverse pour le même prix. 119 133

Festival de cuisines. 17 – 31 mai 2014

20% rabais Landi + 5% rabais de Festival en sus (sur les parties en bois)

LIVRAISON ET UITS! MONTAGE GRAT

Vous trouvez diga 10 × en Suisse – aussi près de chez vous! 1023 Crissier/VD*

Sortie Lausanne-Crissier

Tél. 021 633 44 90

8953 Dietikon/ZH

Lerzenstr. 17

Tél. 044 743 80 50

8600 Dübendorf/ZH

Neugutstr. 81 (à côté d’Interio)

Tél. 044 802 10 10

6032 Emmen/LU

Emmen-Süd (Hasliring)

Tél. 041 268 84 84

8854 Galgenen/SZ

Sortie Lachen

Tél. 055 450 55 55

1763 Granges-Paccot/FR

Sortie Fribourg-Nord

Tél. 026 460 76 76

4614 Hägendorf/SO

Industrie Ost

Tél. 062 207 02 20

3421 Lyssach/BE

Bernstr. 41 (Möbelmeile)

Tél. 034 420 95 95

4133 Pratteln/BL

Zurlindenstr. 3

Tél. 061 826 50 20

9532 Rickenbach à. Wil/TG

Près de la Coop

Tél. 071 929 47 00

*

sans cuisines

Chez diga on y va!

Service info diga: téléphone 055 450 55 55 www.diga.ch

Horaires d´ouverture: lu – ve 10h00 – 18h30 sa 09h00 – 16h00

Places de parc gratuites devant toutes les filiales

LAN-05-2014. Sous réserve de modification de modèle et de prix. Prix valables au: 19.04.2014. Les conditions sont déduites des prix et ne sont pas valables sur les articles étrangers et les articles nets.

C’est bientôt le moment!

2 semaines d’attractions, d’actions et de


CÔTE JARDIN VIE QUOTIDIENNE

Floraison de mai LE RHODODENDRON compte parmi les plus beaux arbustes d’ornement et décore pots et plates-bandes à la fin du printemps. Les espèces tolérant le calcaire n’ont pas besoin de terre de bruyère: elles poussent dans n’importe quelle terre riche en humus et bien absorbante. Photo: Gabriela Neumeier/pixelio.de

Edith Beckmann

Apparition triomphale: qui peut résister aux artistes en fleurs? Photo: Klaus-Peter Wolf/pixelio.de

La terre de bruyère, c’est du passé : l’usage de tourbe est proscrit pour des raisons écologiques. Heureusement il existe des variétés de rhododendrons ne dépendant pas d’un sol acide. Cette gamme appelée Inkarho est greffée sur des racines tolérantes au calcaire. Au niveau de la floraison, de la forme ou de la pousse, rien ne la différencie de ses collègues «acides».

Charme d’Extrême-Orient Ces beautés vivaces d’Extrême-Orient sont appréciées au jardin, sur le balcon ou la terrasse. Elles apprécient les emplacements ombragés ou ensoleillés, non-exposés en plein soleil de midi. La terre de bruyère avec un substitut de tourbe est idéale pour les plantations dans de grands récipients. Un bon écoulement d’eau est essentiel. Versez pour cela une couche de 10 cm de gravier, d’argile expansée ou de tessons de terre

cuite dans le fond du pot et couvrez de toison. Le drainage ne sera ainsi pas envahi de boue. Avant de procéder au semis, placez la motte de racine dans un sceau d’eau, afin qu’elle se gorge d’humidité. Ne plantez pas plus profond que ce que l’arbuste d’ornement ne l’a été en pépinière. Arrosez abondamment… et admirez ces belles fleurs! Et il existe même des variétés odorantes.

Soins récompensés Selon la variété, le rhododendron fleurit d’avril à fin juin. Il faut ensuite détacher les inflorescences fanées avec précaution à la main pour ne pas endommager les bourgeons suivants. Ce soin est toujours bien récompensé, sachant que ce geste stimule la floraison pour l’année à venir, la repousse des feuilles et la régularité de la ramification. Jusqu’au milieu de l’été, il faut procéder à un apport de

Ensemble elles sont magnifiques: chaque fleur se drape pour former une boule imposante Photo: Uwe275/pixelio.de

Petites astuces pour le jardin potager et d’agrément • Il est temps de planter pommes-deterre, choux, salades, laitues et poireaux d’été; et dès mi-mai les sensibles au gel tels céleris, tomates, concombres, courges, courgettes, maïs doux et poivrons • Semez vers la fin du mois les haricots nains, les haricots à rame, la sarriette et le basilic dans le sol réchauffé. • Arrosez rigoureusement les sillons, puis semez; en arrosant après, les graines sont souvent emportées. • Etêtez les tulipes et les narcisses fanés, car la formation des semences requiert de la force inutile au bulbe. Laissez en revanche les feuilles disparaître tranquillement. • Après la mi-mai, procédez à la plantation des caissettes et pots pour balcon, terrasse ou rebord de fenêtre.

substances nutritives: répandez de l’engrais pour rhododendrons autour de la plante selon les indications de l’emballage et travaillez en surface. Couvrez de substrat de tourbe ou de paillis d’écorce pour que le sol reste humide. 䡵

Auteure  Edith Beckmann, journaliste indépendante à Frauenfeld (TG) est une jardinière passionnée qui dispose de racines agricoles.

www.ufarevue.ch

REVUE UFA · 5 2014

5 · 14

93


2014 ANNÉE INTERNATIONALE DE L’AGRICULTURE FAMILIALE VIE QUOTIDIENNE

La famille hollandaise den Boer. www.detweehoeven.nl

Nous savons tous comment traire les vaches.

Série LID «Année internationale de l’agriculture familiale» L’ONU a décrété 2014 comme l’année internationale de l’agriculture familiale. En collaboration avec le LID (service d’information agricole), la Revue UFA présente chaque mois en résumé une exploitation familiale choisie dans le monde. Vous pouvez lire l’article complet sur ces familles à l’adresse www.lid.ch. 94

Aux Pays-Bas, les exploitations laitières familiales représentent la principale forme de gestion des entreprises agricoles. «D’une manière générale, dans les exploitations familiales, les décisions se prennent à la table de la cuisine, même lorsqu’il s’agit d’investissements importants», explique Cor Pierik, de l’Office hollandais de la Statistique. Il constate toutefois que la taille des exploitations tend plutôt à augmenter. Le manque de main-d’œuvre familiale est souvent compensé par un recours accru à des entreprises de travaux pour tiers. Il s’ensuit une augmentation de la part des coûts de travail externes. Selon Cor Pierik, la famille restera le «cœur» de toute exploitation familiale, à l’avenir également. La famille den Boer à Haastrecht dispose d’une exploitation familiale moderne. Dans cette exploitation, la quatrième génération est déjà opérationnelle. La famille den Boer se compose du père, Teus (66 ans), de son épouse Nel (64) ainsi que de leurs fils Niek (33) et Willem Jan (27) ainsi que la partenaire de Niek, Willemijn (27) et leur fils Teun (5 mois). Avec quelque 80 ha de SAU et 150 vaches, les Boer produisent 1.3 million de kg de lait, avec une

moyenne de 8000 l par vache et par an. 10 % du lait est transformé dans la fromagerie de l’exploitation et vendu à la ferme. En plus de cela, l’exploitation gère une entreprise de travaux agricoles et détient onze chevaux en pension. Sur l’exploitation de la famille den Boer, les entreprises et les particuliers ont également la possibilité d’organiser des fêtes et des visites d’exploitation. «Nous ne misons pas sur une seule branche d’exploitation mais diversifions nos risques en pratiquant plusieurs «productions» explique Teus, le père. «En 2009 et en 2010, lorsque le prix du lait a baissé à 0.25 Eurocent par kg, disposer de plusieurs branches d’exploitation s’est avéré salutaire», précise sa belle-fille Willemijn. «Chacun d’entre nous gère une branche de l’exploitation familiale», explique Niek avant d’ajouter: «Nous nous aidons mutuellement. Chacun de nous sait traire les vaches. Quand un membre de la famille part en vacances, les autres le remplacent. C’est un des points forts d’une exploitation familiale». Mais plusieurs branches d’exploitation et cinq membres de la famille exerçant une responsabilité? N’est-il pas impossible de se mettre d’accord? «Nous ne sommes naturellement pas toujours

Prix moyen des produits dans les supermarchés hollandais • 1 oeuf de taille moyenne: € 0.17 • 1 kg de pain complet: € 1,69 • 1 l de lait: € 0.89 • 1 poulet (1200 g): € 7.91

du même avis, confirme Niek, mais nous nous connaissons très bien et avons l’habitude de discuter ouvertement et librement». L’avenir semble prometteur: le prix du lait avoisine 45 cent/l. Les frères den Boer ont l’intention de reprendre l’exploitation dans les cinq ans à venir. Ils désirent notamment agrandir le troupeau laitier et construire une nouvelle stabulation. Cependant, personne ne sait encore ce que va faire la 5e génération d’exploitants sur le domaine. Marjolein van Woerkom, Bodegraven/Pays-Bas info@vanwoerkomjournalistiek.nl 5 2014 · REVUE UFA


wanne, Kunststoff, 100 cm lang, 70 cm breit, Fr. 18, Raum Solothurn 寿 078 761 39 32

Suite de la page 80

ACCESSOIRES POUR ANIMAUX à vendre

Stall-Namenstafeln, für Kühe, inkl. Halterung, Krieger, 28 Stk., De Laval, ca.10 Stk., Fr. 50 寿 079 759 27 47

Tränke-Halbautomat, Dispenser, Itin & Hoch, Schaumann, fahrbar, geeignet zur Verfütterung von Kuhmilch an bis 15 Mastkälber, Fr. 850, Raum SH 寿 079 383 50 59

Behandlungsstand, mit Winden, 5 Stk.; Panells 3 m; inkl. Transportwagen, Preis komplett, Fr. 2750 寿 062 962 01 05

Futter-Abrufstation VarioFeed, für Galtsauen in Grossgruppe; 4 Fressplätze Huber, komp. in Chromstahl, hohe Verarbeitungsqualität; Selektionstor Schauer, inkl. Fütterung und Zusatzbehälter für Entwurmung und Fütterungscomputer Fr. 17’500 寿 071 633 36 07

Schafwagen, fahrtauglich zu Traktor, sehr günstig, abzuholen im Zürcher Oberland. 寿 044 929 19 48 Viehanhänger Daltec VT 2500 D, Occasion, Nutzlast 1600 kg, hinten schwenkbare Kombitüre mit Seitengeländer, Jg. 2013, Zustand wie neu 寿 079 683 08 00

Kühlringe, für Milchkannen, 3 Stk., Fr. 30 寿 079 759 27 47

Milchtank Roka, 3200 l, Jg. 1996, mit WRG und Selbstreinigung 寿 062 844 25 20 oder 寿 079 362 83 08

Hundebox, 80 cm lang, 56 cm breit, 60 cm hoch, Fr. 60; Hunde-

Votre annonce pourrait être ici.

ACCESSOIRES POUR ANIMAUX recherche Kuhhalsbänder für Alpha-Anbindevorrichtung 寿 078 745 85 68 Absperrgitter Occ., evtl. alte Gitter von Schweineställen, Länge und Tiefe egal, alles anbieten 寿 079 759 27 47

Formulaire: www.ufarevue.ch Euterputzpapier für Trockenreinigung wegen Einstellung der Milchproduktion, grosser Vorrat, günstig bei grossen Kaufmengen 寿 062 844 25 20 oder 寿 079 362 83 08 3 Kälberiglu mit Gitter und Kesselhalter, neuwertig, infolge Umstellung, Fr. 420/Stk, Kt. LU 寿 079 663 81 15

Hornführer Etro und Knechtle, für Rinder 寿 079 245 25 02

ACCESSOIRES POUR ANIMAUX à donner Futterkrippenelemente, div., Kreiselheuer gezogen 寿 052 685 28 16

OFFRES employ Suchen Sie einen Zusatzverdienst? Sehr interessant für jedermann. Sind Sie motiviert etwas Neues

Bourse aux bonnes affaires anzufangen? Gute Verdienstmöglichkeit. 寿 079 507 83 78

FOURRAGE à vendre Stroh in Quaderballen, Region SO 寿 079 243 75 25 Stroh-Emd und Grassiloballen, Bühl/ Aarberg 寿 032 381 11 10 Stroh-Kleinballen, top Qualität, Raum TG und SH 寿 052 747 12 71 Heu und Emd, belüftet, ab Stock, einwandfreie Qualität, Fr. 28. pro 100 kg; Rundballen Emd, unkrautfrei, Fr. 28 pro 100 kg, abzuholen in Gams SG 寿 081 771 17 61

Heu Siloballen, 10 Stück 寿 079 229 38 68 Häckselstroh aus Chinaschilf Miscanthus für saubere Tiere, Quaderballen 70x120x240 cm, ab Hof verladen Fr. 19/dt. 寿 032 665 49 37 oder 寿 077 483 53 89 Randen roh, schöne Qualität, Fr. 0.60 pro kg 寿 031 981 13 03 Oekoheu, Ernte 2014, Rundballen ab Feld 寿 079 796 92 68

Quelque chose à vendre? Formulaire: www.ufarevue.ch

Notre prochaine édition abordera les thèmes suivants

Combler les lacunes dans le financement

Le «Metrac H7 SX» au banc d’essai

Tour d’horizon des résistances

Une courbe plate comme objectif

Faire soi-même son mélange de tisanes

L’Aide suisse aux montagnards soutient les fromageries dans la zone de montagne, créatrices de plus-value pour l’agriculture et d’emplois.

Avec son nouveau «Metrac H7 SX», Reform a tenté de combiner des dimensions compactes avec une bonne puissance au niveau de la motorisation.

Les résistances aux herbicides posent de plus en plus problème. Frédéric Tschuy, d’Agroscope, observe attentivement cette évolution.

Dans l’élevage laitier, on vise une persistance élevée. Quels en sont les avantages et comment peut-on influencer la courbe de production?

Un mélange de tisanes récoltées par soi-même fait doublement plaisir: tant pour la collecte des herbes aromatiques que lors de la dégustation. info@ufarevue.ch

Impressum Revue UFA Périodique spécialisé des membres des LANDI. Les numéros 1, 3, 5, 7-8, 9 et 11 sont accompagnés du LANDI Contact, compris dans l’abonnement.

Editeur fenaco société coopérative, Erlachstrasse 5, 3001 Berne Hans Peter Kurzen, Directeur de publication

REVUE UFA · 5 2014

Coéditeurs LV-St. Gallen et GVS Schaffhouse. La participation des éditeurs à d’autres entreprises est indiquée dans les rapports d’activité respectifs, disponibles auprès de la maison d’édition. Rédaction Tél. 058 433 65 30 Fax 058 433 65 35 Theaterstrasse 15a, 8401 Winterthour Dr. Roman Engeler, réd. en chef; Christian Hirschi, Cyril de Poret, Daniela Clemenz, Matthias

Roggli, Gaël Monnerat, rédacDélai teurs; Anne-Marie Trümpi, assist.. 20 jours avant la parution Rédaction romande fenaco, CP 129, 1510 Moudon Tél. 079 408 73 61 ou Tél. 058 433 69 09 le lundi et le mercredi Annonces/Abonnements Tél. 058 433 65 30 Fax 058 433 65 35 Revue UFA, Conseils pour les annonces, Theaterstr. 15a, 8401 Winterthour, Roman Engeler, Alex Reimann, Anja Rickenbach

Maison d’édition Tél. 058 433 65 20 Fax 058 433 65 35 Editions LANDI-Médias, un secteur de fenaco, case postale, 8401 Winterthour, Dr. Roman Engeler, responsable de l’agence Tirage Abonnements membres 73’921 en allemand 61’149 en français 12’772 (contrôlé REMP/FRP en 11) Nombre d’exemplaires 75’732

www.ufarevue.ch

Prix de vente Gratuit pour les membres des coopératives agricoles. Les personnes abonnées à la Revue UFA acceptent que leur adresse postale soit utilisée et communiquée pour des envois ciblés. Si les abonnés désirent que ce ne soit pas le cas, leur adresse peut être bloquée chez l’éditeur.

Impression Print Media Corporation, CH-8618 Oetwil am See La reproduction de tout ou partie d’article ou de photo est soumise à un accord exprès de la rédaction. Les articles de la rubrique «Know-how» sont des PR ou des publireportages.

Prepress Aline Gsell, Stephan Rüegg, AMW – Atelier publicitaire groupe fenaco-LANDI, Winterthour;

Papier Imprimé sur du papier Perlentop Satin 60 g/m2 avec certificat FSC- et PEFC.

95


ROUGE ETLEADER

VISIONNAIRE PIONNIER LEADER SERIEUX FIABLE DISPONIBLE FIER ENGAGE Les nouveaux tracteurs 4 cylindres de Massey Ferguson Puissants, habiles, confortables

CV 110 – 185

MF6600

IS A WORLDWIDE BRAND OF AGCO.

GVS Agrar SA Land- und Kommunalmaschinen Im Majorenacker 11 CH-8207 Schaffhouse Tél. +41 (0)52 631 19 00 info@gvs-agrar.ch www.gvs-agrar.ch

1044 FEY Boucard Frères Sàrl

1906 CHARRAT Etablissements Chappot SA

1169 YENS Kufferagri Sàrl

2300 LA CHAUX-DE-FONDS Barben/Augsburger S.à.r.l

1262 EYSINS Dubois F. et J. Sàrl

2720 TRAMELAN GBT Sàrl

1565 MISSY Cottier Missy SA

2803 BOURRIGNON Rémy Ackermann

1625 SÂLES (GRUYÈRE) H. Brodard & Fils SA

6943 VEZIA Sonvico Giuseppe

1749 MIDDES Atelier Toffel SA


Revue UFA 05/2014