Page 52

L’influence du système fourrager

www.profi-lait.ch

LES COÛTS DES FOURRAGES sont très variables d’une exploitation à l’autre. Quel que soit le montant de ceux-ci, ils représentent une part importante des charges imputables à la production animale.

Les écarts de coûts entre les différents types de fourrages sont importants (graphique 1). Ainsi, selon la moyenne 2007–2008 des résultats obtenus à l’aide du logiciel Grufko (HESA, Zollikofen), les coûts imputables aux différents fourrages pour la plaine vont de 17 CHF/ dt MS pour la pâture à

Mathieu Bezençon

Graphique 1: Coûts de production des fourrages Régions de plaine (P) et de montagne (M) 60 CHF /dt. MS

50 40 30 20

 travaux par tiers  travail de l’exploitant  location de machine

 coûts mécanisation  stockage  coûts spécifiques

foin ventilé P foin ventilé M

ensilage d’herbe P ensilage d’herbe M

enrubannage P enrubannage M

foin au sol P foin au sol M

Ensilage maïs P

herbe en vert P herbe en vert M

0

pâture P pâture M

10

45 CHF/dt MS pour l’ensilage d’herbe, en passant par 30 CHF/dt MS pour l’ensilage de maïs et 42 CHF/dt MS pour le foin ventilé. Ces valeurs représentent l’ensemble des coûts occasionnés par un fourrage donné depuis sa mise en place jusqu’à la crèche. En ce qui concerne l’importance des différents postes de coûts, il semble qu’en moyenne la mécanisation pèse le plus lourd avec environ 42 % du coût total, suivie de près par les coûts de main d’œuvre (32 %). Les autres coûts (charges spécifiques, stockage, location de machines et de travaux par tiers) ne représentent que 26 %.

De fortes variations Il ne faut toutefois pas perdre de vue que les valeurs figurant dans le graphique 1 sont des moyennes et que, par conséquent, elles ne permettent pas de rendre compte de la forte variation des coûts existant pour un même type de fourrage d’une exploitation à l’autre. A titre d’exemple, l’écart entre la moyenne des dix foins au sol les meilleurs marchés et celle des dix plus chers est de 37 CHF/dt MS, ce qui représente une différence d’environ 170 %. La forte variation à l’intérieur d’une même catégorie s’explique par un grand nombre de paramètres propres à chaque exploitation. Chaque exploitation possède son propre système fourrager. Par système fourrager, on entend la réalité d’ensemble des différents types de fourrages produits sur une exploitation, la manière dont ils sont produits et leur part respective dans l’affouragement.

Source: Stettler et Vetsch, 2008

Graphique 2: Coûts de production des fourrages en fonction du système fourrager Euros /tonees de MS

160 140 120 100 80 60 40 20 Ensilage maïs

Pâture

 maïs dominant

Foin

 maïs-herbe

Ensilage herbe

Enrubannage

 tout herbe

Source: réseaux d’élevage de la région Rhône-alpes, 2009 52

6 2010 · REVUE UFA

Revue UFA 6/10  

Revue UFA 6/10