Page 42

PRODUCTION VEGETALE

La prégermination des semences LA RÉUSSITE D’UN SEMIS est essentielle pour les agriculteurs. Cependant, elle dépend de la qualité germinative des lots de semences et des conditions agroclimatiques au moment du semis. La prégermination, encore appelée activation des semences, est une technologie prometteuse pour améliorer la qualité des semences et la réussite des semis en conditions défavorables.

Françoise Corbineau

Les semences prégermées permettent une levée rapide et régulière. Photo: agrarfoto.com

L’exigence qu’une semence donne une plante est incontournable, d’autant que les semences représentent une charge financière importante pour l’agriculteur, l’horticulteur ou le maraîcher. L’obtention d’une levée au champ homogène exige l’utilisation de lots de semences de qualité, c’est-à-dire des semences qui germent toutes, qui donnent naissance à des plantules normales et vigoureuses, qui sont peu sensibles aux facteurs du milieu (donc qui germent bien dans des conditions agro-climatiques très diverses) et qui conservent leur qualité germinative au cours de leur stockage.

glaise de «priming», est basé sur les séquences du déroulement de la germination des semences. Ce processus biologique se déroule selon 3 phases: la prise d’eau des semences ou imbibition, la germination au sens stricte et la croissance de la plantule. Le bon déroulement de la deuxième phase est essentiel car d’elle dépend la croissance de la plantule. Cette phase est associée à la réalisation d’événements cellulaires, biochimiques et métaboliques qui préparent la sortie de la radicule, mais sa durée varie d’une semence à une autre dans une même population, contribuant à l’étalement de la germination

dans le temps. De plus, tant que la croissance n’a pas démarré, c’est-à-dire tant que la radicule n’a pas pointé à l’extérieur des enveloppes, la semence imbibée peut être déshydratée, alors que la déshydratation des semences ayant germé entraîne leur mort. La prégermination consiste à contrôler la prise d’eau des semences pour assurer la réalisation de la deuxième phase de germination de chacune d’entre elles, sans que leur radicule s’allonge. Les semences peuvent alors être déshydratées et stockées avant leur utilisation, sans perdre le bénéfice du traitement. La germination des semences

Des semences hétérogènes Toutefois les propriétés germinatives d’un lot de semences dépendent pour une large part des facteurs intervenant à tout moment de la vie des semences, depuis leur élaboration sur la plante-mère jusqu’au semis. Il en résulte que les lots de semences, quelles que soient les précautions qui ont été prises au cours de leur production, sont hétérogènes, ce qui se traduit au moment du semis par une germination étalée dans le temps, par l’absence de germination d’une partie de la population de semences et par une levée parfois difficile des plantules.

Qu’est-ce que la prégermination? Les industriels semenciers ont développé des technologies pour réduire l’hétérogénéité du comportement germinatif des semences d’un même lot et en rendant celles-ci moins sensibles aux facteurs de l’environnement, parmi celles-ci la prégermination. Le traitement de prégermination ou activation, plus connu sous la dénomination an42

6 2010 · REVUE UFA

Revue UFA 6/10  

Revue UFA 6/10

Advertisement