Issuu on Google+

PRODUCTION VEGETALE

L’avantage de «Suisse Premium» CÉRÉALES PANIFIABLES La forte chute des prix des céréales sur les marchés mondiaux a marqué durablement la commercialisation de la récolte 2008. L’étroite collaboration engagée avec les transformateurs offre un avantage décisif au groupe fenaco-LANDI, ce qui a un effet réjouissant sur les prix de décompte. La prochaine campagne est déjà au centre de toutes les attentions.

Au sein de l’organisation de branche «swiss granum», peu avant le début de la récolte, producteurs de céréales et transformateurs se sont mis d’accord, lors d’une seconde table ronde, pour fixer de nouveaux prix indicatifs valables jusqu’en septembre 2008. Ces derniers étaient soumis à la pression de

Pius Eberhard

Graphique 1: Cotation du blé panifiable Euronext Euro / t 300 290 280 270 260 250 240 230 220 210 200 190 180 170 160 150 140 130 120

4.07 5.07 6.07 7.07 8.07 9.07 10.07 11.07 12.07 1.08 2.08 3.08 4.08 5.08 6.08 7.08 8.08 9.08 10.08 11.08 12.08 1.09 2.09 3.09

Récolte 2007 Récolte 2008 Récolte 2009

Graphique 2: Prix de décomptes blé panifiable 06–08 Ø Prix de décompte de fenaco aux CC Maxi, sans rémunération de stockage Fr. / 100 kg 64 62 60 58 56 54 52 50 48 46 44 06 07 08 42 Top

Une commercialisation exigeante Selon les relevés de «swiss gra-

06 07 08

06 07 08

Classe 1

Classe 2

Ø Prix de décompte Suisse Premium 2006 Ø Prix de décompte Suisse Premium 2007 Ø Prix de décompte Suisse Premium 2008 Ø Rémunération de stockage aux CC

36

la campagne précédente. Au 1er octobre les droits de douanes ont été réduits de Fr. 5.70/100 kg dans le cadre de la modification du régime douanier pour les céréales panifiables. Une table ronde supplémetaire sur les prix au sein de «swiss granum» pour les marchandises stockées n’a pas abouti, les revendications de prix étant alors devenues inconciliables. Les bonnes récoltes réalisées dans l’hémisphère nord et les fortes baisses enregistrées à la bourse à terme en marchandises suite à la crise financière ont contribué à faire chuter encore les cotations des céréales et des oléagineux sur les marchés internationaux. En fin d’année dernière, le blé panifiable était coté à 125 Euros la tonne, soit encore moins qu’avant la hausse des prix des matières premières de l’été 2007. On notera qu’au cours du premier semestre 2008, le prix du blé panifiable avait atteint 300 Euros la tonne. Le graphique 1 montre l’évolution des prix du blé panifiable au cours des deux dernières années à la bourse à terme en marchandises Euronext à Paris.

06 07 08 Blé biscuit

06 07 08 Seigle

num», la récolte des céréales panifiables 2008 s’est montée à 410 000 t de blé, plus de 10 000 t de seigle et environ 11 000 t d’épeautre. Ce faisant, les transformateurs ont pu être approvisionnés en tout temps avec des céréales indigènes en quantité et en qualité suffisantes. En raison de la réduction des droits de douane et de la chute des prix sur les marchés mondiaux au 4ème semestre, les prix des céréales panifiables indigènes ont été soumis à une pression très forte. C’est précisément durant cet-

te phase que le contingent tarifaire a prouvé toute son efficacité: sans cette protection basée sur les quantités, les prix indigènes auraient chuté de plusieurs francs. Sur le front des ventes il a malgré tout fallu consentir à quelques concessions sur les prix et les coûts ordinaires pour la rémunération du capital et du stockage n’ont pas pu être suffisamment répercutés sur les acheteurs. Grâce au standard de qualité «Suisse Premium» ainsi qu’aux relations qu’il entretient de longue date avec les transformateurs, le groupe fenaco-LANDI a bénéficié d’avantages décisifs sur le marché. Ces avantages se manifestent clairement dans le décompte final au sein du système Maxi.

Un résultat réjouissant Après déduction des coûts de commercialisation, les prix de décompte moyens de fenaco aux centres collecteurs Maxi sont les suivants pour le blé «Suisse Premium»: classe top Fr. 60.06, classe 1 Fr. 57.43, classe 2 Fr. 54.54, blé à biscuits Fr. 55.50 et seigle panifiable A Fr. 52.00/100 kg (TVA exclue). Le graphique 2 présente les prix de décompte par classe (en comparaison avec les campagnes 2007 et 2006) alors que le graphique 3 décrit l’évolution des prix depuis le début du nouvel ordre de marché. Les coûts de commercialisation se montent à Fr. 4.73/100 kg pour le blé panifiable; ils sont légèrement supérieurs à ceux de l’année précédente en raison d’une durée de stockage plus longue et de frais de transport accrus. Le dédommagement pour les prestations de fenaco reste inchangé à Fr. 1.00/100 kg, soit env. 1.7 % du prix obtenu sur le marché. En plus des prix de décompte susmentionnés, fenaco verse aux centres collec-


PRODUCTION VEGETALE Suisse Garantie pour les panifiables Pour la campagne 2009, fenaco lance avec 12 centres collecteurs un projet pilote «Suisse Garantie», dans le but de répondre à la demande de plusieurs acheteurs. Simultanément, nous estimons qu’il s’agit d’une opportunité de nous profiler sur des marchés qui seront plus ouverts et de prolonger le standard de qualité «Suisse Premium» jusqu’aux consommateurs sous la forme du label «Suisse Garantie».

teurs une indemnité de stockage moyenne de Fr. 1.59/100 kg pour le blé panifiable et de Fr. 2.01/100 kg pour le seigle panifiable. Le supplément de prix de Fr. 1.00/100 kg pour le standard de qualité «Suisse Premium» reste inchangé. Les décomptes individuels adressés aux centres collecteurs tiennent compte de l’époque du déstockage, de la proximité avec les transformateurs, du versement de l’acompte ainsi que de la qualité li-

vrée. De leur côté, les centres collecteurs établissent leurs décomptes finaux aux producteurs sur la base de critères qui leur sont propres, si bien que les prix peuvent varier par rapport à ceux qui ont été cités plus haut.

Perspectives pour la campagne 2009 L’adaptation douanière au 1er avril 2009 est connue. Le 1er juillet, la valeur de référence pour les céréales panifiables importées baissera de Fr. 60.00 à Fr. 56.00/100 kg, avec une taxe douanière maximale de Fr. 23.00/100 kg. Ces modifications auront une influence sur l’utilisation des prochains contingents tarifaires. La protection douanière sera en outre abaissée pour la farine boulangère, ce qui aura également des répercussions sur la formation des prix pour les céréales panifiables indigènes. Après deux campagnes exceptionnelles, il est d’autant plus important de retrouver des corrélations de prix fiables avec les céréales importées et les céréales fourragères, afin de renouer avec une cer-

Graphique 3: Prix du blé panifiable depuis 2001 Ø Prix de décompte de fenaco aux CC maxi, sans rémunération de stockage Fr. / 100 kg 64 62 60 58 56 54 52 50 48 46 44 42 40

Classe Top

Classe 1

Blé biscuits Classe 2

Seigle E 01

E 02

E 03

E 04

E 05

E 06

E 07

E 08

taine stabilité sur les marchés. Parallèlement à cela, l’aspect de la teneur en gluten humide sera pris en compte dans la sélection et la classification des variétés, ce qui aura une influence sur les prochaines recommandations culturales (qui paraîtront dans l’édition de juin de la Revue UFA). 䡵

Si les prix du blé ont été plus élevés en 2008 qu’en 2006, ils sont cependant restés légèrement inférieurs à ceux de 2007. Photo: agrarfoto.com

Auteur Pius Eberhard dirige le secteur national Céréales, oléagineux et matières premières de fenaco. La traditionnelle journée d’information à l’intention des centres collecteurs Maxi se déroulera le 3 avril 2009 à Kirchberg (BE). En plus d’une rétrospective, la journée sera principalement axée sur la prochaine campagne. Des représentants des associations de meuniers et de producteurs de céréales prendront position sur la formation des prix pour la prochaine récolte ainsi que sur les questions actuelles. www.fenaco-gof.ch, www.suisse-premium.ch

INF BOX INFO 37


http://www.fenaco.com/files/f_pb2_eberhard_0409