Issuu on Google+

Une économie de 25 mio. de Fr. pour les éleveurs grâce à UFA LIVRAISONS DE FOURRAGE Une organisation rationnelle de la production et de la logistique permet de réaliser des économies dans le domaine de la fabrication des aliments.

Wendelin Strebel

Samuel Geissbühler

La construction de la nouvelle usine d’aliment de Biblis il y a presque dix ans a été une étape décisive dans l’histoire de la production d’aliment mélangé en Suisse. L’automatisation, le procédé blend à deux niveaux avec de grandes charges de production au premier niveau et la gestion informatisée de la logistique et de la production ont constitué des évolutions marquantes et qui ont largement contribué à abaisser les coûts. UFA a fait bénéficier ses clients de ces économies en abaissant ses marges. Biblis n’est toutefois pas la seule mesure prise dans le domaine de la rationalisation. Les fabriques d’aliment de Sursee, St. Margrethen et Puidoux sont régulièrement automatisées et rendues plus efficaces à travers de nouveaux investissements: la concentration de la logistique pour la marchandise en sac sur un seul site s’est traduite par une focalisation des fabriques d’aliments sur la production en vrac, l’agrandissement

Nouveau bonus Les clients qui respectent les délais de commande et qui octroient à UFA une fenêtre de livraison de trois jours sans horaire pour le déchargement bénéficieront d’un bonus. La flexibilité en matière de livraison joue un rôle important: des délais de livraison courts, et des contraintes au niveau de l’horaire renchérissent l’organisation, sans parler des aléas du trafic qui peuvent rendre la ponctualité très difficile. Grâce à une organisation bien rodée, UFA est en mesure d’améliorer le taux d’utilisation de ses camions à travers les différentes usines, ce qui lui évite des pertes inutiles sur la route (RPLP, trajets inutiles, etc.).

fectue 24 heures sur 24 (trois fois huit). UFA a organisé la fabrication de manière à ce qu’il ne faille qu’un service de piquet pour la production nocturne. Outre la production entièrement automatisée la nuit, l’usine de Sursee tourne également en partie sans personnel le week-end. L’usine de Sursee produit principalement de l’aliment pour volaille. La fabrication d’un assortiment relativement étroit permet de produire de plus grands lots. Dans les autres usines, une même rationalisation n’est pas possible en raison d’un assortiment trop large et donc d’un changement trop fréquent des composantes.

Comparaison

avec

l’étranger

Les agriculteurs comparent de plus en plus souvent la situation avec l’étranger. UFA le fait également depuis des années et entretient des contacts systématiques

De la commande ...

des installations pour le chargement du vrac, l’amélioration de la flexibilité par l’augmentation du nombre de cellules, les nouveaux dispositifs de commande et l’efficacité de la flotte de transport. Ces mesures ont une énorme incidence sur la compétitivité et servent un objectif: épauler les détenteurs de bétail en Suisse en leur fournissant des agents de production avantageux.

Sursee en mode automatique A Sursee, la fabrication d’aliment s’ef-

... en passant par l’organisation ...


UFA économise l’énergie UFA SA optimise constamment sa consommation en énergie en procédant à des investissements dans ce sens et participe ainsi durablement à la préservation du climat. Dans cette optique tous les sites UFA ont pris des mesures pour diminuer les émissions de CO2. L’application de ces mesures a permis à UFA SA de se voir décerner le certificat CO2. Une comparaison entre les chiffres 2009 de l’usine de Kalmar de Lantmännen en Suède et de l’usine de Biblis fait ressortir que l’usine de Biblis a des besoins en électricité de 50 % inférieurs. D’autres évolutions technologiques sont également novatrices: une solution développée par UFA pour sécuriser les élévateurs contre les explosions de poussière a été introduite en tant que solution standard chez Bühler et est également utilisée dans des installations à l’étranger pour protéger des explosions de poussière.

de prix atteint jusqu’à Fr. 2.50 par 100 kg d’aliment, ce qui permet aux producteurs de réaliser une économie de Fr. 2.– par 100 kg en moyenne. La compétitivité de la production animale s’en trouve ainsi améliorée. Si toute la branche suivait l’exemple d’UFA, les coûts des producteurs diminueraient de 25 millions de francs au total. UFA remercie tous ses clients pour l’excellente et efficace collaboration

Les spécialistes étrangers sont impressionnés Les usines UFA re-

... jusqu’à la livraison et au retour du véhicule, il faut utiliser les synergies afin d’abaisser les coûts.

avec des fabricants renommés de l’UE. Outre des contacts scientifiques et techniques, des calculs de rentabilité sont effectués à tous les niveaux à titre de comparaison. En ce qui concerne la comparaison technique en matière de fabrication, d’automatisation, de technologie, d’organisation, d’utilisation de l’énergie, d’organisation du risque et de sécurité ainsi que de comportement écologique, UFA s’en sort très bien. Les comparaisons financières s’avèrent problématiques parce que les conditions cadres sont extrêmement différentes (prix des matières premières, subventions, recettes, absence d’OGM, variations des cours de change, etc.).

çoivent quasiment chaque semaine des visiteurs en provenance du monde entier. Les spécialistes en affouragement de la Fédération allemande des Raiffeisen ont organisé en 2009 un séminaire sur l’affouragement porcin et avicole à Herzogenbuchsee. Outre l’échange d’informations et l’approfondissement de questions d’actualité, la visite du site de Biblis a constitué le point fort de ce séminaire. Même des spécialistes en alimentation allemands qui «en avaient déjà beaucoup vu» n’en sont pas revenus.

UFA diminue les marges et les prix Alors qu’un petit nombre de matières premières devrait devenir meilleur marché, UFA est confronté à des prix élevés pour les matières premières que sont la farine de poisson, le gluten de maïs et les graisses végétales. L’approvisionnement sécurisé de marchandises exemptes d’OGM sera un problème toujours plus délicat à l’avenir et donc plus coûteux. Une production et une logistique rationnelles permettent toutefois d’abaisser encore les marges à travers des prix plus bas et de meilleures conditions (voir également encadré). Concrètement, la réduction

qu’elle entretient avec eux. UFA compte également sur leur compréhension dans le processus qui veut que l’entreprise s’efforce d’atteindre les standards d’exigences élevés qui sont attendus à l’étranger. 䡵

Auteurs Wendelin Strebel est chef de la direction d’UFA SA et dirige l’entreprise depuis plus de dix ans. Samuel Geissbühler est membre de la direction et responsable de la communication. Testez l’efficacité et les prix avantageux d’UFA et passez directement commande: Bureau des commandes Herzogenbuchsee 寿 058 434 11 11 Ou posez vos questions concernant les nouvelles conditions de livraison et de prix à votre LANDI ou au service technique régional à Zollikofen 058 434 10 00 Sursee 058 434 12 00 Wil 058 434 13 00 Puidoux 058 434 09 00

Les camions vrac de Traveco sont munis de parois réglables et d’une vanne de distribution spéciale.


http://www.fenaco.com/files/f_nt4_strebel_geissbuehler_0310-ok