Issuu on Google+

Sommaire • ACTU

#04 www.lambersart.fr

Au Bourg,

La navette appréciée des seniors

• DOSSIER

Lambersart la solidaire !

• SORTIES

3 AU 16 DEC 2016

un avant-goût de Noël !

Bientôt la Récré au Colysée !


RETOUR EN IMAGES

01

Fête du Bourg et marché de Noël

Descente de saint Nicolas, distribution de bonbons, feu d’artifice : la fête du Bourg a ravi les familles venues en nombre sur le parvis de la salle Malraux vendredi 25 novembre. Elle a ouvert le marché de Noël qui a duré tout le week-end. Les 70 exposants et les animations ont attiré de nombreux visiteurs.

02

Rue Volta

La rue Volta a été complètement réaménagée en 2016. Samedi 26 novembre, le premier des 42 poiriers d’ornement financés par la ville qui agrémenteront cette voirie a été planté en présence du maire, du 1er adjoint et des adjoints en charge, qui ont ensuite été à la rencontre des habitants.

|

LAMBERSART INFO #04/P2

| RETOUR EN IMAGES


édito Lambersart solidaire, naturellement ! Lambersart n’oublie pas, et n’oubliera jamais, les plus fragiles d’entre nous. C’est dans notre ADN. Cette cause me tient particulièrement à cœur, car notre solidarité doit d’abord aller vers ceux qui ont eu la malchance de connaître les accidents de la vie. Lorsque j’étais ministre des solidarités actives, j’ai participé à la mise en place du RSA, filet de sécurité pour les plus pauvres, qui ne doit pas être qu’une allocation de soutien mais proposer une nouvelle chance et un parcours de réinsertion, et avec mon équipe municipale, et notamment Christine Maiffret, adjointe à l’action sociale, je veille tout particulièrement à ce que la ville soit attentive aux situations difficiles. C’est à la porte du CCAS, la plus proche d’eux, celle en laquelle ils ont le plus confiance, que les Lambersartois viennent frapper quand ils ont un problème. Là, nos assistantes sociales les écoutent, s’efforcent de démêler leur situation, de leur proposer des aides d’urgence ou à plus long terme, et de les mettre en lien avec des partenaires qui sauront apporter eux aussi des solutions cohérentes et efficaces. Chaque année, le CCAS participe à la journée du refus de la misère, un temps fort pour comprendre la détresse des Lambersartois en difficulté. Et récemment, nous avons facilité la création d’une assurance santé solidaire sur le territoire.

05

Classe citoyenne.

Après l’expérimentation de juin, le nouveau dispositif de la classe citoyenne a été lancé avec des élèves de CM1. La semaine d’immersion passe notamment par le Colysée.

Mais la ville ne peut pas tout. Les associations caritatives ne manquent pas sur la commune : des centaines de bénévoles qui s’occupent des Lambersartois ou d’actions humanitaires vers les habitants des pays en voie de développement. Sans oublier les autres associations qui organisent tout au long de l’année des manifestations au bénéfice de belles causes. La ville leur apporte naturellement un soutien important, qu’il s’agisse de mise à disposition de locaux, de logistique et de communication. Quand on est bénévole passionné d’un sport ou d’un loisir, quoi de plus naturel que de consacrer un peu de son temps aux plus fragiles. Ces actions sont évidemment complémentaires de celles du SIVOM Alliance Nord Ouest, pour aider les jeunes et les chômeurs de longue durée à retrouver un emploi. Enfin, je veux rendre ici hommage, tout simplement, à la générosité des Lambersartois qui ne nous a jamais fait défaut, quand on la sollicite en particulier lors du Téléthon, du challenge Georges Delfosse, de la collecte de la banque alimentaire qui a connu un grand succès, ou pour soutenir l’action admirable des bénévoles des Restos du Cœur.

04

Souvenirs

Des dizaines d’anciens élèves du collège de la Carnoy, devenu aujourd’hui le centre Charles de Gaulle, se sont retrouvés dans le bâtiment le 26 novembre. RETOUR EN IMAGES • EDITO |

|

LAMBERSART INFO #04/P3

Régulièrement sollicités, tout particulièrement en cette fin d’année, vous êtes, vous aussi, naturellement solidaires ,et toute l’équipe municipale vous en remercie ! Marc-Philippe Daubresse Maire de Lambersart | Député du Nord


BRÈVES

SENIORS

Inscription sur les listes électorales  Vous venez d’emménager à Lambersart ? Vous n’êtes pas inscrit sur les listes électorales de la commune ? Pensez-y ! Les élections présidentielles et les élections législatives se dérouleront en 2017, et pour pouvoir voter, vous avez jusqu’au 31 décembre pour vous inscrire. Il vous suffit de vous rendre en mairie muni d’une pièce d’identité en cours de validité et d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois.

Les horaires de la mairie élargis

La navette seniors vous attend

Les aînés apprécient la navette ! Elles ont l’air heureuses ce mercredi matin, alors que le brouillard a décidé de stationner sur Lambersart. Heureuses car elles sont accueillies avec le sourir par Gérald Joly le chauffeur de la navette seniors. Et ce mercredi matin, c’est une première pour ces deux Lambersartoises ! C’était un service

«

que j’attendais car je suis malvoyante et cela va me permettre de faire les courses et d’aller au Colysée

»

Pour faciliter la vie des Lambersartois, la ville a élargi depuis le 5 septembre ses horaires d’accueil du public, qui sont passés de 40h à 46h par semaine. Les horaires des services d’accueil  : lundi à mercredi 8h-18h sans interruption, jeudi 8h-19h30 sans interruption, vendredi 8h-12h30.

Déchets Ménagers Spéciaux (DMS)

explique Denise une fois montée à bord. Denise en est convaincue, “la navette je vais l’utiliser régulièrement surtout qu’elle se rend sur les marchés de la ville.” Pour Odette qui est montée également pour se rendre au supermarché et qui habite Lambersart depuis 60 ans, “c’est un service qui peut me plaire puisque je n’ai plus de voiture et que mes enfants habitent loin.” Odette a aussi une petite idée de ce qu’elle attend de ce nouveau service municipal : “j’aimerais utiliser la navette pour aller me balader

sur les berges de la Deûle, parce qu’à pied ce n’est pas tout près de chez moi”. Question tarif, 10€ pour 20 trajets aller/retour, Denise et Odette sont sur la même longueur d’onde : “c’est vraiment raisonnable et pas cher !” De la montée à la descente et durant le voyage de quelques minutes, Gérald a été extrêmement attentif. “Il faut savoir mettre les gens à l’aise” confie le chauffeur. Prévenant et accueillant, il n’hésite pas à faire un peu d’humour, car “un petit sourire ça ne peut pas faire de mal”. En tant qu’ancien ambulancier, Gérald connaît parfaitement le métier, “il faut savoir créer un lien de proximité, donner confiance et être ponctuel !” Des qualités qui feront que “si les gens se sentent bien dans la navette, ils auront envie de revenir et utiliser ce service si pratique.” Renseignements 03 20 08 44 44 navette seniors au CCAS.

JEUNESSE

Les horaires de la collecte de déchets ménagers spéciaux parus dans le guide municipal 2016-2017 ne sont plus totalement exacts, ils ont été modifiés par Esterra. Désormais, la collecte se fait le 3e mercredi du mois de 12h à 13h place du Nouveau Canteleu, le 2 e mardi du mois de 12h à 13h place de la République, le 3e samedi du mois de 12h à 13h rue du maréchal Juin, et le 1er mercredi du mois de 12h à 13h place de la Cessoie.

Votre newsletter spéciale commerces ! La newsletter “La vitrine” fait peau neuve ! Destinée jusqu’alors essentiellement aux commerçants, la newsletter s’ouvre désormais à tous les Lambersartois. Pour tout connaître des promotions, des créations de commerces et autres bonnes affaires que concoctent les commerçants de la ville, un seul réflexe : abonnez-vous en vous rendant sur www.lambersart.fr et en créant votre compte dans la rubrique “sms et lettres d’infos”. Les infos données permettront aux professionnels d’être à jour de leurs connaissances juridiques et aux particuliers d’être les premiers pour profiter des bons plans !

Cérémonie patriotique La journée nationale d’hommage aux morts pour la France de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie aura lieu lundi 5 décembre. Rassemblement à 18h15 place de la Victoire, cérémonie à 18h30, cortège jusqu’à l’hôtel de ville et réception.

1000 visiteurs, une vraie réussite

Forum de l’orientation : une édition réussie Pour sa 8e édition, le forum de l’orientation et de l’alternance confirme que d’année en année cet événement est devenu d’utilité publique ! Quarante stands, un TechShop, une rue des métiers du futur et environ 1000 visiteurs, l’espace Pierre de Coubertin était “the place to be” ce samedi 19 novembre pour qui voulait s’informer sur les formations, les diplômes qui conduisent à l’emploi, les branches qui recrutent et les bonnes écoles.

Le forum de l’orientation, pour cette maman accompagnant son fils dans les allées bondées,

«

 est un passage obligé pour l’aider à définir son projet professionnel  ,

»

une autre indiquait combien elle était “inquiète pour

l’avenir de mes enfants, le chômage, l’évolution des métiers. C’est pourquoi je veux qu’ils trouvent une voie dans laquelle ils se sentent bien.” Seuls ou en famille, les jeunes ont pu découvrir de nombreux métiers et des démonstrations, et trouver les réponses qu’ils étaient venus chercher. Hélène Knockaert de l’ISCOM a répondu aux sollicitations toute la journée : “de nombreuses questions portent sur les débouchés dans nos spécialités ou sur la reconnaissance de nos diplômes par l’Etat”. De l’apprentissage aux métiers du futur, le forum a rencontré un vif succès qui sera confirmé en 2017, avec c’est promis encore de nombreuses nouveautés.

|

LAMBERSART INFO #04/P4

| ACTU


TOURISME

BRÈVES QUARTIER

La table d’orientation prend place au Colysée

La table d’orientation dévoilée au Colysée

« 

La table d’orientation symbolise 10 ans de travail ! Brigitte Astruc,

 »

adjointe au tourisme et vice-présidente au Conseil départemental, a expliqué samedi 19 novembre combien “elle est l’aboutissement d’une stratégie dont le but est de promouvoir Lambersart et son patrimoine.” Grâce à cette table, “véritable boussole proposant de multiple balades à travers Lambersart la Jolie”, pour Marc-Philippe Daubresse, maire, “nous donnons du sens aux politiques de transformation douce que nous menons sur la ville.” Pour les élus qui ont inauguré la table d’orientation ce samedi, qui a pris place à côté du Colysée et ses jardins, de l’Aréna, de Lambersart plage, cela marque l’aboutissement du programme d’implantation des totems à travers la ville. Comme autant de petits cailloux reliés entre eux, les totems, la table

et la plaquette touristique qui les accompagne “permettent de découvrir 9 balades dévoilant les atouts touristiques de chaque quartier” a indiqué encore Brigitte Astruc. L’objectif de l’élue au tourisme et de Claude Reynaert, adjoint à la culture, “était que les promeneurs puissent organiser seuls, en famille ou entre amis des balades dans la ville à pied ou à vélo et découvrent les points forts de chaque quartier en s’informant auprès de la vingtaine de totems.” Au moment où la ville a vu fleurir une quatrième fleur sur ses entrées de ville, décernée par le Conseil national des villes et villages fleuris, la politique tourisme de Lambersart prend tout son sens et donne une belle occasion de mettre à l’honneur les atours d’une ville : son patrimoine, ses restaurateurs, ses chambres d’hôtes et tous les acteurs qui favorisent le tourisme à Lambersart.

Face au froid

Avec 250 tonnes de sel, la ville est prête à intervenir au premier coup de gel. Dans le cadre du dispositif d’intervention hivernale, des agents sont mobilisés dès 7h le matin en semaine, et une astreinte de week-end est mise en place. Rappelons que le service propreté-voirie traite en priorité les grands axes (notamment ceux empruntés par les bus scolaires) et les abords des établissements publics, dont les écoles. Quant aux habitants, ils doivent prendre soin de sécuriser leur trottoir en cas de verglas ou de neige ou de feuilles trop glissantes. Et également veiller à supprimer les mauvaises herbes éventuelles sur les trottoirs et caniveaux.

Quartier de la Briqueterie Des travaux d’eau seront réalisés par Sourcéo dans le quartier de la Briqueterie à partir de décembre. De nombreuses rues sont concernées par ces reprises de canalisations et de branchements, qui précèdent des travaux de voirie prévus courant 2017. Ces travaux dureront au moins deux mois avec une interruption du 21 décembre au 10 janvier. Pendant cet arrêt, les tranchées seront rebouchées et une signalisation adaptée sera mise en place.

Assainissement à Canteleu Des travaux de pose de collecteurs d’assainissement ont été entrepris par la MEL dans le quartier de Canteleu et dureront un mois et demi. Ils concernent la rue Gabrielle Bouveur, et l’impasse au bout de la rue Gabrielle Bouveur et de la place du Dr Martin, dite “l’île de beauté”.

CULTURE

Avenue du général De Gaulle

Un des ateliers créatifs

Le festival de l’arbre a animé Lambersart Le festival de l’arbre a débuté samedi 19 novembre par la plantation de trois châtaigniers sur les berges de la Deûle et s’est poursuivi sur une dizaine de jours autour d’une belle exposition “Ar(t)bres ou la forêt rêvée”. L’exposition réalisée par des élèves de 2nde d’un lycée d’Hazebrouck a présenté une ACTU |

|

LAMBERSART INFO #04/P5

cinquantaine de photographies illustrées de textes de lycéens. De nombreux ateliers créatifs autour de la nature et de l’arbre, mais aussi de lecture de contes se sont déroulés au Colysée, sans oublier quelques belles balades à travers la ville.

Pendant la tempête du week-end du 20 novembre, des bardages se sont décrochés sur l’immeuble Orchidées au 60-62 avenue du général De Gaulle. Des réparations doivent être entreprises du 12 décembre au 31 décembre, avec l’utilisation d’une grue qui stationnera sur la chaussée au droit du collectif. En conséquence, une déviation sera mise en place, passant par la rue du Bourg et la rue Desmazières. Elle sera retirée tous les soirs et les week-ends et la circulation sera rétablie.

Allée du Béguinage Les travaux d’aménagement de l’allée se poursuivent, y compris pendant les vacances de Noël. Ils dureront jusqu’au 1er trimestre 2017.

Benne à végétaux En décembre, la benne à végétaux rue du maréchal Juin est ouverte uniquement les mercredis après-midis de 13h à 18h.


DOSSIER

Lambersart la solidaire ! Le nombre important d’associations caritatives et de bénévoles impressionne. Lambersart ville solidaire ? À écouter les acteurs au sein des associations et les élus lambersartois, assurément oui !

L’école Samain Solidaire

Téléthon, forum santé, conférence sur la lutte contre le cancer, pour ne citer que quelques manifestations municipales organisées ces derniers mois. Lambersart est tout autant jolie qu’elle est solidaire  ! D’ailleurs pour Marc-Philippe Daubresse, c’est dans l’ADN

«

de Lambersart de ne jamais laisser au bord du chemin les personnes les plus fragiles  , raison pour la-

»

quelle la ville organise un certain nombre de manifestations autour de ce thème et que le Centre Communal d’Action Sociale, autour de Christine Maiffret, adjointe à la solidarité, joue un rôle central et bénéficie de moyens conséquents. Mais, pour le maire, les raisons d’un tel engouement pour la solidarité ont des racines plus profondes. “Si Lambersart est solidaire, c’est parce que ses habitants font preuve de générosité. Dans une période troublée

des citoyens ont besoin de se retrouver autour d’une noble cause. Conséquence : la ville compte un nombre important d’associations laïques ou de toutes confessions, et des dizaines de bénévoles sensibles à ces questions et qui s’engagent au quotidien à tendre la main à ceux qui en ont besoin”. Alain Mazereeuw, adjoint à la vie associative, est sur la même longueur d’onde et ajoute : “au-delà des associations caritatives elles-mêmes, on sent une volonté des associations de sport, de culture, de loisirs, de sortir de leur domaine pour des initiatives solidaires”. Elles sont nombreuses à mettre en place des spectacles ou actions au profit d’associations caritatives. Dès lors,  le rôle de la ville est de faciliter ces

«

initiatives en mettant à disposition des salles, de la logistique et de la communication  souligne l’adjoint.

»

La ville va même plus loin en proposant

de coordonner et de fédérer les associations, “ce qu’elles n’ont pas vocation à faire au départ ” indique Marc-Philippe Daubresse. “L’idée est donc de travailler ensemble quand c’est possible” précise Alain Mazereeuw. Cela se traduit essentiellement dans deux grands événements : le Téléthon et la collecte pour la Banque alimentaire. “Chaque année, les associations sont à nouveau partantes pour le Téléthon. C’est certainement lié à cette cause, mais aussi à un monde associatif marqué par la solidarité et enfin à l’accompagnement réussi de la ville”. Ce grand événement se prépare au travers de plusieurs réunions et bénéficie d’une importante communication. Alors que l’automne est une saison propice pour faire œuvre de solidarité, la parole est donnée à ceux qui occupent le terrain, ceux qui donnent de leur temps ceux qui font que le tissu associatif traverse tous les quartiers et ne laisse tomber personne : les bénévoles !

|

LAMBERSART INFO #04/P6

| DOSSIER


Restos du Cœur : « on donne beaucoup mais on reçoit beaucoup »

Les Restos du Cœur et Lambersart, c’est une longue histoire débutée en 1992. Vingt-quatre ans plus tard, les visages ont changé mais la passion, le feu sacré et l’engagement sont toujours là. Ils sont 19 bénévoles avec Martine Bujeau, la responsable, à entamer la 31e campagne alimentaire des Restos, à tenir une bibliothèque, un vestiaire et à organiser des sorties culturelles ou encore les fêtes de Noël. Et déjà 127 familles accueillies au démarrage cette année, contre 111 l’an dernier ! Qu’est ce qui peut bien pousser ces Lambersartois à donner autant de leur temps ? Nous sommes allés à la rencontre de quatre d’entre eux : Monique, Christian, Martine et Christine. Christian est aux Restos depuis 2010,

«

c’est venu naturellement à mon départ en retraite. Je cherchais une association d’entraide mais à vocation laïque. Les bénévoles évoquent facilement

»

leur volonté de donner et de partager comme Monique, aux Restos depuis 14 ans : “j’avais envie de donner du temps et de rencontrer des gens différents du milieu dans lequel j’ai

l’habitude de vivre” Pour Christine, mère au foyer, aux Restos depuis septembre, “ça me trottait dans la tête, je voulais faire quelque chose de constructif”, et Christine a rejoint l’association naturellement. Ensuite, il faut tenir, car ce n’est pas facile tous les jours. “J’ai découvert ce que signifiait le mot pauvreté” souligne Monique. Martine évoque “la rencontre de cas difficiles”. Ce qui les réjouit dans leur engagement, tous le disent : “c’est l’accueil chaleureux à mon arrivée” pour Christine, “l’esprit d’équipe” pour Martine. Mais il y a aussi le cœur de leur engagement : “la grande richesse c’est la rencontre” explique Monique, “on donne beaucoup mais on reçoit également beaucoup” évoque Martine. S’engager chez les Restos “rend humble” selon Christian, “nous ne sommes pas des docteurs Miracle”, “mais si les bénéficiaires reprennent confiance ”grâce aux bénévoles, comme l’indique Martine, alors “en groupe nous aurons apporté notre aide”, pour citer Christine et “un peu de chaleur humaine”.

Banque alimentaire : « un geste citoyen »

Comme chaque année, une collecte au profit de la banque alimentaire du Nord, qui approvisionne en denrées de nombreuses associations caritatives, a été organisée à la sortie des magasins d’alimentation de la ville vendredi 25 et samedi 26 par le foyer Elim, les Eclaireurs et Scouts de France, en partenariat avec l’Office Municipal de la Jeunesse et des Sports. Mais depuis 2009, la collecte se fait aussi au porte à porte chez les habitants, quartier par quartier, grâce à l’implication de très nombreux bénévoles : simples habitants, élèves du collège Savio, membres du conseil des jeunes, du Secours Populaire, du Rotaract… DOSSIER |

|

LAMBERSART INFO #04/P7

Arlette Wahl est aux manettes de cette organisation complexe qui a permis de collecter cette année 3,4 tonnes de denrées. “La banque alimentaire a sollicité la ville pour du porte à porte, car les collectes sont ainsi davantage productives. Ça m’a paru aller de soi de dire oui. Et de fait, dès la première année, alors que peu de quartiers étaient couverts, nous avons été épatés du résultat !” Aujourd’hui, tous les quartiers sont concernés. “C’est très lourd à gérer mais c’est formidable. On se retrouve chaque année avec plaisir, c’est une belle expérience de mixité”. Joëlle, du Secours Populaire, assure : “c’est normal qu’on participe car le Secours Populaire est aidé

par la banque alimentaire. On a même des bénéficiaires qui viennent nous aider !” Axelle, du conseil des jeunes, a le même enthousiasme : “nous sommes 5 à 6 à participer, c’est un geste citoyen, une manière de montrer une image positive de la jeunesse, qui s’implique, qui ne se referme pas sur elle-même”. Pour la responsable des 5e du collège Savio, “c’est une opération citoyenne et solidaire concrète, ils prennent conscience que des gens ne mangent pas à leur faim, et qu’on peut agir. C’est aussi un bon exercice, de faire du porte à porte . Enfin, cela implique tout le monde, y compris les parents.”


DOSSIER

Lors d’une permanence accueil du Secours Catholique

Secours Catholique :

Secours Populaire :

« davantage de précarité mais aussi davantage de solidarité »

« une vraie famille »

La porte d’entrée de cet accompagnement personnalisé est l’accueil solidarité, où sont prodiguées les aides financières (difficultés alimentaires, facture énergétique) mais aussi les aides administratives. Le Secours Catholique propose aussi dans ses locaux des ateliers d’accompagnement vers l’emploi, d’alphabétisation, des groupes conviviaux pour femmes isolées, des aides au départ en vacances, et une action vêtement (collecte, tri et acheminement vers des boutiques solidaires).

Au 113 de la rue Flament Reboux, une grande maison ancienne accueille l’antenne du Secours Catholique pour le nord-ouest de la métropole, soit 13 communes, dont une partie de Lille. Ici, une cinquantaine de bénévoles, dont la majorité sont lambersartois, accueillent en moyenne par an 1500 ménages. Ici, on “lutte contre toute forme de précarité et d’exclusion”, explique Charlotte Martinez, salariée et permanente de l’association. “L’idée est de faire avec les personnes, de les entendre et de leur donner les moyens d’agir. C’est un cercle vertueux. Le fait d’être écouté leur donne confiance en elles, elles se sentent mieux, retrouvent du lien social et parfois le chemin de l’emploi.”

Charlotte Martinez note “une augmentation de la précarité”, avec une augmentation de 12% des aides, “de plus en plus de personnes sans solution d’hébergement”, “d’autres avec des problèmes administratifs aggravés par la dématérialisation”. Hélas,

«

la pauvreté s’est banalisée, mais il y a des réussites, ça donne le moral ,

»

relève Jacques, bénévole. Pour Francis, dans l’aventure depuis 12 ans, “ce n’est pas toujours facile, mais il est normal, pour moi qui ai reçu beaucoup, avec une vie exempte de problèmes financiers, de rendre un peu”. Manifestement, ils ne sont pas seuls à raisonner ainsi; Charlotte Martinez souligne : “nous avons de plus en plus de personnes qui sont prêtes à s’engager, des retraités mais aussi des étudiants, des actifs… des gens qui ont envie d’être solidaires”.

Ecoute, aide alimentaire et aides ponctuelles : telles sont les activités du Secours Populaire depuis 9 ans à Lambersart. Joëlle et Denise sont notamment à l’origine de l’antenne qui compte 6 à 7 bénévoles très investis. “J’ai toujours été militante et aimé le contact”, souligne Joëlle, puis Denise renchérit  : 

«

à la retraite j’ai eu envie de faire quelque chose pour la société, pour les gens qui en ont besoin . Catherine est

»

venue par hasard et est restée… Marie souligne que le Secours populaire est “une vraie famille”.

Ces bénévoles assurent des permanences chaque semaine au centre Jules Maillot et dans un appartement résidence Braille. Les 82 familles bénéficiaires ne dépassent pas un certain reste à vivre par personne, en fonction des ressources et dépenses obligatoires. “Les familles ont droit chaque mois à un ou plusieurs chéquiers alimentaires d’une valeur de 70€, qu’elles paient 13€, à dépenser au local du Secours Populaire à Lille, car ici, nous ne pouvons pas entreposer”, explique Joëlle “mais nous faisons aussi des collectes dans les supermarchés pour pouvoir proposer des colis d’urgence, et chaque année il y a un colis de Noël, et des jouets pour les enfants”. “Nous donnons aussi des vêtements, des matelas, des meubles, selon ce que l’on nous apporte, nous envoyons des familles en vacances”, ajoute une autre bénévole. “Mais nous prenons surtout le temps d’écouter, c’est tout aussi important”.

|

LAMBERSART INFO #04/P8

| DOSSIER


Téléthon : « une évidence » pour « La solidarité, les associations c’est d’abord chercher ENTRETIEN

Cette année encore, plus de 30 associations lambersartoises se mobilisent pour proposer des animations à l’occasion du Téléthon, grâce à la coordination et la promotion de la ville. Mais qu’est-ce qui motive des centaines de bénévoles, qui donnent déjà de leur temps pour leur association, à s’investir en plus pour le Téléthon les 2 et 3 décembre? Annie Chandelier, du club nautique, explique : “notre motivation, c’est d’aider les associations qui ont besoin de fonds. Comment ne pas être sensible à cette cause ? Cet événement permet aussi à notre association d’être visible et enfin il est normal de participer à la vie de la commune.” Ludovic Coquerelle, du club de tennis de table, souligne : “le sport est lié à la santé et à la cohésion sociale, notre sport a pour valeur l’esprit collectif, alors on a le devoir de participer à certains événements, en particulier à cette belle cause, sérieuse. Cela permet aussi de présenter notre association dans un autre contexte que purement sportif.” Anne-Marie Lemoine, présidente du Centre Culturel du Canon d’Or, se souvient : “le CCCO a participé au spectacle du Téléthon dès le début. Pour ma part, ça a tout de suite été oui, c’était une évidence, mais je ne pouvais rien faire sans les responsables d’ateliers ! En plus d’être une belle cause, cet événement a permis au fil du temps de créer des liens remarquables entre nos associations, de se connaître, et c’est important aussi !”

des solutions ensemble » Christine Maiffret, adjointe à l’action sociale

Quels sont les principes de l’action publique en matière de solidarité ? Quand une personne est en difficulté, elle se tourne facilement vers le maire et par ricochet vers le Centre Communal d’Action Sociale dans l’attente “d’une main tendue” comme nous l’entendons régulièrement.  La philosophie qui anime le CCAS en matière de solidarité, c’est d’abord d’éviter l’exclusion et d’accompagner les personnes en difficulté dans l’accès à leurs droits. Tout le monde peut être confronté à un accident de la vie et nous sommes là pour éviter la rupture. Grâce au maillage local que nous avons tissé avec les partenaires institutionnels et les associations présentes sur la commune, nous sommes capables d’apporter des réponses concertées et cohérentes aux habitants qui nous sollicitent.

Quelle est votre vision personnelle d’une politique de solidarité ?

Le Téléthon mobilise des dizaines d’associations

Le challenge Georges Delfosse

Pour perpétuer la mémoire de Georges Delfosse, un maire qui faisait beaucoup pour la jeunesse, ses amis ont créé le challenge jaune, c’est-à-dire la collecte de pièces jaunes en vue de financer des actions en faveur de la jeunesse. Ce challenge a pris de l’ampleur avec la participation de commerçants, entreprises, associations puis a plus récemment pris la forme de deux manifestations. Chaque année, des dizaines de bénévoles sont mobilisés sous la houlette d‘Alain Dupont pour organiser une soirée théâtrale et une après-midi récréative avec spectacle pour les plus jeunes. Les bénéfices sont reversés à des associations oeuvrant en faveur de l’enfance en difficulté. Plus de 20 ans après, l’esprit de solidarité est toujours là ! DOSSIER |

|

LAMBERSART INFO #04/P9

Nous ne sommes pas dans l’assistanat mais dans l’accompagnement ! Cela signifie que nous mettons en place des dispositifs pour que les personnes soient actrices, c’est l’idée du réseau de bénévoles ou des ambassadeurs de la forme. J’aime beaucoup l’idée de co-construction, de chercher des solutions ensemble autour d’une table. C’est d’ailleurs ce que nous faisons lors de certaines manifestations, je pense à la journée mondiale du refus de la misère dans laquelle les participants sont amenés à témoigner sur leur parcours de vie mais aussi à réfléchir sur des actions possibles.

Quelles sont les politiques solidaires prioritaires pour le CCAS de Lambersart ? Le CCAS est très attentif aux questions liées au vieillissement telles que l’isolement, la mobilité, les lieux de vie...L’accompagnement budgétaire des familles confrontées au surendettement est aussi une préoccupation prégnante. Enfin, nous menons une action volontariste au niveau d’un domaine moins connu : l’exclusion numérique. Aujourd’hui, l’accès aux droits passe nécessairement par le numérique et les portails internet, mais voilà tout le monde n’a pas forcément un ordinateur, une connexion ou une formation à l’outil informatique. Une réflexion est en cours pour faciliter cet accès. 

Quels sont les liens qui unissent le CCAS et les associations ? Travailler avec les associations permet de démultiplier les actions du CCAS. Notre complémentarité s’illustre dans des domaines tels que l’insertion professionnelle ou l’aide alimentaire. Des conventions de partenariat sont signées. Le CCAS peut ainsi apporter une aide logistique ou impulser des projets comme le Jardin de Découverte et d’Animation dont les salariés en insertion interviennent notamment au sein des classes citoyennes.


Tribune Groupe Lambersart Passionnément  contactlambersartpassionnement@gmail.com • tél. 06 95 57 18 24

À PROPOS DE LA PRIMAIRE Les résultats de la primaire de la droite et du centre nous concernent tous. En France, la primaire a connu un succès incontestable en mobilisant plus de 4 millions de Français qui ont déclaré adhérer aux valeurs de la droite et du centre, pour désigner démocratiquement leur candidat aux présidentielles. À Lambersart l’engouement est net : 3501 électeurs sont venus au deuxième tour, soit 30% du corps électoral habituel des municipales : plus de deux fois plus qu’à la primaire de la gauche en septembre 2011 où il y avait eu 1627 votants, à un moment où la gauche avait pourtant le vent en poupe ! Le score obtenu par François Fillon qui était soutenu par notre maire dans ce second tour est net, ce qui lui permet de rassembler désormais largement sur un projet courageux, qu’il mettra en œuvre avec ténacité, s’il devient Président de la République. En votant pour lui, la majorité des électeurs qui se sont déplacés (plus de 61% dans notre ville) a choisi une alternance franche afin de redresser le pays, qui exige une majorité parlementaire cohérente, pour soutenir un projet rigoureux bâti autour de nos valeurs fondamentales : la liberté, la famille, le travail, l’effort, la justice sociale, l’autorité de l’État et le mérite. EN FRANCE : des efforts justement répartis Chacun est conscient que si François Fillon est élu, ce programme de redressement national tourné vers l’emploi nécessitera des sacrifices, les Français sont prêts à l’accepter à condition qu’ils soient justement répartis et que la France la plus exposée ait les mêmes conditions d’accès à notre système social que la France la plus protégée ; toute politique de rigueur génère des oppositions momentanées mais l’avenir appartient à nos enfants et il est nécessaire d’envisager de vraies

réformes pour ne pas les sacrifier. En 2017, la dette de notre pays représentera 100% de notre richesse nationale : depuis le 9 novembre, nous vivons à crédit, nous ne pouvons pas continuer à faire payer par nos enfants demain le fonctionnement de la France d’aujourd’hui. À LAMBERSART  : gestion maîtrisée et programmation des investissements À l’échelle locale, nous ne voulons pas rajouter de la rigueur à la rigueur, c’est pourquoi nous avons anticipé les choses depuis plusieurs années par un plan exigeant d’économies, sans toucher à la qualité des services publics et nous faisons désormais partie des communes de plus de 20 000 habitants qui ont les plus faibles dépenses de fonctionnement par habitant en France (951€ en 2015). Contrairement aux idées reçues et largement répandues par nos opposants, nous ne sommes pas une des villes les plus chères en fiscalité : avec 599€ par habitant, nous nous situons à la 2198e place des communes de France. La maîtrise de nos investissements participe aussi de notre volonté de ne pas augmenter les impôts, voire de les diminuer si le nouveau gouvernement cesse de ponctionner nos ressources comme l’a fait le précédent depuis 3 ans. La contrepartie de cette fiscalité maîtrisée, c’est que nous devrons étaler dans le temps nos investissements, nous comptons sur la compréhension des nombreuses associations, qui souhaitent des équipements nouveaux par exemple les joueurs de tennis lambersartois auront bien de nouveaux courts pour répondre à leur demande mais il leur faudra attendre 4 ans, si nous ne voulons pas les financer par une augmentation d’impôts, ni par une dette excessive.

Solidarité Ce journal en témoigne : dans cette période difficile, nous n’oublions pas les plus fragiles d’entre nous et nous savons pouvoir faire appel à la solidarité des Lambersartois ; le succès de la récolte de la banque alimentaire le week-end dernier, l’investissement de nombreux militants de la vie associative investis dans l’opération du Téléthon le week-end prochain, les actions solidaires de nombreux bénévoles en témoignent. De son côté, la ville a maintenu tous ses budgets en direction des plus démunis, qui dans cette période de crise sont de plus en plus nombreux, ou des personnes âgées ou handicapées de notre commune, que nous aidons et que nous soutenons notamment en leur facilitant la vie par des services nouveaux comme la navette seniors. Désinformation (suite) L’opposition continue à se victimiser en laissant croire qu’elle n’est pas invitée à certaines manifestations, il n’en est rien, tous les conseillers municipaux sont traités de la même manière. Mais il est normal que quand nous avons fini des chantiers cofinancés par la ville et la MEL dans nos rues, le maire et les adjoints concernés, et eux seulement, aillent recueillir les avis des habitants sur le terrain, pour plus de proximité.

Groupe Lambersart, le cœur en plus contact@lambersart-lecoeurenplus.com • tél. 06 11 57 32 01

EXCUSES. Nous prions les habitants de la rue Volta d’excuser notre absence à la cérémonie d’achèvement des travaux de voirie. Une fois encore (après la rue de l’Eglise), la majorité municipale nous a écartés et s’est approprié des travaux payés et réalisés par la Métropole Européenne de Lille. ILS LE DISENT Malgré les promesses, la qualité des repas servis aux résidents des Charmettes et Clos du Bourg ne s’est guère améliorée. Voilà le

résultat de la “mutualisation” daubressienne qui n’avait qu’un objectif : économiser sur le dos des personnes âgées ! PAS DES MOUTONS Seuls 19% des électeurs des primaires au 1er tour et encore moins au second tour ont suivi les consignes de vote du maire. La majorité des Lambersartois est adulte et n’aime pas qu’on lui dicte ses choix !

SUCCESSION L’épouse du maire est partout, parle beaucoup et se prépare à lui succéder. Affaire de famille ? Les élus dociles la suivront. NOUS Nos visites en porte à porte sont un grand succès. Merci de votre accueil ! L’équipe majoritaire, encore à la traîne, nous copie : tant mieux ! Prochaine aide à la correspondance gratuite lundi 5/12 à 18H. Nos permanences : 8 et 15/12 de 17H30 à 19H.

|

LAMBERSART INFO #04/P10

| TRIBUNE


Sorties CULTURE EXPO

JUSQU’AU 4 DÉCEMBRE

ATELIER

> PAF : une consommation et cotisation annuelle

ATELIER

“Hopkins, deux artistes peintre et sculpteur” Colysée

Ne manquez pas les derniers jours de cette magnifique exposition! > Entrée libre. Du mercredi au dimanche. www.lambersart.fr

EXPO

“Collection Claeys et artistes contemporains lambersartois” La Galerie, hôtel de ville > Visites le mardi et le mercredi de 14h à 17h

EXPO

JUSQU’AU 31 DÉCEMBRE “Ar(t)bres… ou la forêt rêvée” Colysée > Entrée libre. Du mercredi au dimanche. www.lambersart.fr

CONCERT

4 DÉCEMBRE 11H “Concert de Sainte-Cécile” Salle A. Malraux Orchestre d’har-

monie. Participation du ténor lyrique Jean-Paul Franceschi > Entrée libre

ATELIER

4 DÉCEMBRE 15H Atelier “Le geste du peintre, du musicien” Colysée Atelier

enfants-parents dans le cadre de l’exposition “Hopkins, deux artistes peintre et sculpteur” > Entrée : 2€. Inscription obligatoire au Colysée 03 20 006 006. À partir de 8 ans

CONFÉRENCE

6 DÉCEMBRE 14H30 “Préparons les amuse-bouche des fêtes” Ferme du Mont-Garin Club Nord Madame

ATELIER

7 DÉCEMBRE “Ateliers de Noël” Pôle Animation - Bibliothèque pour tous

8 DÉCEMBRE 18H À 20H Café littéraire “Les prix littéraires” Au 210 rue de Lompret

“La récré”

10 DÉCEMBRE 14H30 “Atelier avec Christian Voltz” Colysée

Atelier enfants-parents dans le cadre de l’exposition “Christian Voltz, poésie bidouillée”, suivi d’une séance de dédicace de l’artiste illustrateur > Entrée: 2€. Inscription obligatoire au Colysée 03 20 006 006. A partir de 8 ans

ATELIER

12 DÉCEMBRE 20H “Les lundis qui chantent” Centre Jules Maillot

Chant choral ouvert à tous de 20h à 22h > Renseignements : 03 20 93 92 04

ATELIER

14 DÉCEMBRE 15H30 “Atelier tableaux en papier japonais” Pôle Animation

Bibliothèque pour tous. Avec la créatrice de tableaux Joanne Loez > Tarif: 2€. Inscription obligatoire.

THÉÂTRE

14 DÉCEMBRE 15H ET 17H Spectacle “Brrr!” Colysée

Théâtre d’objets pour les tout-petits par Chats pitres et rats conteurs > Entrée : 2€. Inscription obligatoire au Colysée 03 20 006 006. De 0 à 6 ans

CONFÉRENCE

14 DÉCEMBRE 15H ET 20H30 “L’Australie” Salle A. Malraux Syndicat d’initiative

SPORT JUDO

14 DÉCEMBRE “Open international Kata du Nord” Complexe G. Delfosse JAK > Entrée libre

Kamishibaï de Noël à 15h30 pour les petits, déco de Noël à 16h30. > Tarif : 1€. Inscription obligatoire.

CULTURE DU 10 DÉCEMBRE AU 26 FÉVRIER

Exposition “Christian Voltz, poésie bidouillée” Colysée.

Dans le cadre du temps fort annuel destiné au jeune public “La Récré au Colysée ”, découvrez en famille Christian Voltz. Auteur et illustrateur de nombreux albums pour enfants, l’artiste strabourgeois expose son univers décalé. “La fabric” est un joyeux bazar, parfois drôle, où les objets ont une deuxième vie. “Les trésors minuscules” présente des illustrations, sculptures, gravures et céramiques. L’artiste réalise aussi des courts métrages d’animation. En parallèle de l’exposition, de nombreux ateliers sont proposés en famille. > Du mercredi au samedi de 13h à 18h, le dimanche de 13h à 19h. Entrée libre. Plus d’infos 03 20 006 006 ou www.lambersart.fr

LOISIRS

EXPO-VENTE

3 ET 4 DÉCEMBRE “Produits de l’artisanat vietnamien et haïtien” Ferme du Mont-Garin

Lueur d’Orient. Au profit de la scolarisation des enfants du Vietnam et d’Haïti > Le 3 de 14h à 18h, le 4 de 10h à 12h et de 14h à 18h

ANIMATION

9 ET 10 DÉCEMBRE “Fête de la Briqueterie et de la Cité familiale” Cour de l’école Pasteur

Avec la participation des associations lambersartoises

CINÉ

Ciné Lambersart, salle Malraux

MA FAMILLE T’ADORE DÉJÀ 5 DÉCEMBRE : 15H ET 20H / 6 DÉCEMBRE : 18H

MARCHÉ

INFERNO

10 DÉCEMBRE 9H À 13H “Marché de Noël” Centre E. Duthoit Union des déficients visuels

MARCHÉ

16 DÉCEMBRE 16H30 À 19H “Marché de Noël” Salle de la Cité Familiale APEL de l’école Ste-Thérèse. Compositions florales, créations d’enfants, déco...

ANIMATION

SIVOM Alliance Nord-Ouest

/Ville de Lambersart /VilleLambersart /Ville de Lambersart

www.lambersart.fr Parc Borloo - Jeudi 15 décembre, participez au traditionnel temps fort de “Noël au Pacot-Vandracq”, sur la terrasse de l’espace Pierre de Coubertin, dans le parc Borloo. Les associations du quartier, avec le soutien de la ville, vous attendent à partir de 16h, avec un marché de Noël, des chants des enfants des écoles, des balades en poney, des jeux, de la danse, une soupe de Noël… D’autres animations sont organisées dans les écoles, à la ludothèque, au centre social, au cyber centre à l’occasion de “Noël au Pacot-Vandracq”, retrouvez-les sur www.lambersart.fr

3 DÉCEMBRE “Téléthon” Ecoles Pasteur/ Desrousseaux, Centre sportif Georges Delfosse, Piscine Jean Guérécheau, Salle du Béguinage, Salle de sports Sainte-Cécile, Salle André Malraux

Avec le 210 rue de Lompret. Nombreuses animations

17 DÉCEMBRE 14H30 “Tournée du père Noël” Devant le Colysée

ANIMATION 15 DÉCEMBRE

ÉVÈNEMENT

Responsable de publication : Brigitte Astruc / Mise en page : Service communication / Rédaction : Arnaud Delcroix - Agnès Fourdrigniez / Photos : Didier Honoré - Arnaud Delcroix - Agnès Fourdrigniez / Imprimé par Impression directe à Roubaix sur papier respectant les normes environnementales / Diffusion gratuite : Mairie de Lambersart - Direction de l’information Hôtel de Ville - 03 20 08 44 44 / Dépôt légal en cours.

5 DÉCEMBRE : 17H30 / 6 DÉCEMBRE : 20H

MA VIE DE COURGETTE  6 DÉCEMBRE : 16H30

LES ANIMAUX FANTASTIQUES 8 DÉCEMBRE : 18H / 12 DÉCEMBRE : 16H / 13 DÉCEMBRE : 20H30

UNE VIE 8 DÉCEMBRE : 15H / 12 DÉCEMBRE : 20H30 / 13 DÉCEMBRE : 18H

LES TÊTES DE L’EMPLOI 8 DÉCEMBRE : 20H30 / 12 DÉCEMBRE : 18H30 / 13 DÉCEMBRE : 16H


Cité Familiale & Briqueterie La

La

10 & 11 décembre 2016

la18h bo Tkoetm d ts ès s offer s) disponible

cembre Sam. 10irddé e 18h À part

le pasteur o c e l e d r u ’ o c a l dans mpret) (entrée rue de Lo ES GRATUITS

✪ JEUX GONFLABL É : CR ✪ STAND SU D’AMOUR ÊPES, POMMES

E À PAPA, CR NOUGATS, BARB

T-NICOLAS BONS PAR SAIN N O B E D ER C N ✪ LA ATUITES NEY GR ✪ BALADES EN PO SPEL ✪ CHANTEUSE GO E AG ✪ STAND MAQUILL E ÈG ✪ MAN

FERTS 100 TICKETS OF COLE PASTEUR L’É DE UR CO LA À L’ACCUEIL DE AUD OUTE ET VIN CH CR OU CH : ON TI

✪ RESTAURA

TicDans la limite des stocurksde l’école pasteur ( la co i - 19h00 l’entrée de À retirer àrage au sort samed Ti

Dim. 11 d écemb de 1 2h à 18h re ✪ JEUX GONFLAB LES GRA ✪ STAND SUCR TUITS NOUGATS

É: , BARBE À PAPA , CRÊPES, POM MES D’AMOUR ✪ UN

STAND MAQU ILLAGE ✪ MANÈGE ✪ RESTAURATIO N : CHOUCROU TE

, FRITES


^Lambersart Infos du 3 au 16 décembre 2016