Issuu on Google+

lalter.fr

LAlterJournal

alternative l’

journal lycéen mensuel libre | no4 | 14 décembre 2012

mariage homosexuel :

voulez-vous prendre pour épouse L’ÉGALITÉ ? ACTU

des femmes “libres et fières”

+ l’actu sur Félix Faure et Jeanne Hachette

POLITIQUE crise à l’UMP

+ le conflit israëlopalestinien : une histoire sans fin

MUSIQUE

King Charles, un artiste à l’aube d’une belle carrière


l’édito

actu 04 07 08 10

13

lycées en bref un noël féérique à Beauvais “libres et fières” voulez-vous prendre pour épouse l’égalité ?

politique

commission Jospin, c’est quoi ? budget de l’U.E., symbole d’une Europe déchirée crise à l’UMP conflit israëlo-palestinien : une histoire sans fin affaire Bettencourt

16

un hiver très sportif

18

en salle : Populaire sorties dvd : De rouille et d’os, The Dark Knight Rises

20

rencontre avec : King Charles, un artiste à l’aube d’une belle carrière chroniques : Green Day, M, Aerosmith, Flume, Balthazar, Chinese Man

14 15

sports cinéma

musique 21

médias 22 23

ils sont légion : anonymous les revenants cartonnent sur Canal Once Upon a Time débarque sur M6

24 25

deux écrans, deux fois plus de plaisir ? les anonymous au secours de la Syrie

tech/sci arts & scènes 26

un week-end à Paris ?

quand l’UMP devient le centre du pays “Crise à l’UMP” par-ci, “Crise à l’UMP par là.” Depuis quelques semaines on n’entend parler de rien d’autre que ça. La crise à l’UMP. Une guéguère pour savoir qui est le boss. Une guéguère qui bizarrement attire plus les médias que l’intensification des tensions entre Israël et Gaza ou les repressions sanglantes de Bachar Al-Assad contre son propre peuple — qui depuis 2011 ont fait plus de 42,000 morts. Car oui, les chaînes d’information en continu ont trouvé le filon pour faire de l’audience : un bon psychodrame politique aux allures de télé-roman qui est regardé par la population, confortablement assise dans son canapé avec sa boîte de pop-corn, curieuse de savoir si Nicolas reviendra dans le prochain épisode. On fait du sensationalisme, on invite des chroniqueurs à tire-larigo sur les plateaux, on répète les mêmes informations toutes les 15 minutes, on bombarde les écrans de “Crise à l’UMP”, “Duel à l’UMP”, “Conflit à l’UMP”, “L’UMP en péril ?” Et les populations du Moyen-Orien, ne seraientelles pas plus en péril que nos bobos de SaintGermain-des-Prés ? Les médias français, majoritairement ces chaînes de pseudoinformation en continu, sont tombés bien bas, et ont démontré une fois de plus que la France est à leurs yeux le centre du monde ; si bien que pour avoir des analyses sur les conflits au Moyen-Orient aussi détaillées que les analyses sur cette crise à l’UMP, on aura d’autre choix que de regarder les médias étrangers. Les médias étrangers, qui nous rappellent juste que l’UMP n’est qu’un pion dans l’ échiquier du monde, et qu’il y a bien plus important, bien plus sérieux, et bien plus grave ailleurs. Il y a des morts, des vrais morts, qui se comptent par milliers ; et c’est là que devrait être fait l’analyse.

Pierre A. Lepetit Rédacteur en chef

no 4 du 14 décembre 2012 (17 décembre à Jeanne Hachette) couverture par Maxime Launoy

31 boulevard de l’Assaut 60000 Beauvais Tél. : 06.30.11.26.19

Rédaction Rédacteur en chef Pierre A. Lepetit Rédacteur en chef adjoint Lucas Drouard Grands rédacteurs Martina Torres Grijalva, Paoline Maillard Actu Gauthier Deloziere (coordinateur), Diane Maat, Ivan Petrzlan, Élise Wettstein Politique Gauthier Deloziere, Axel Sagnier Sports Mégane Dermigny, Philippine Quignon Cinéma Guillaume Auberger, Victoria Houel Musique Lucas Drouard, Margaux Hallé Livres Barbara Delacourt, Anaïs Gilles Arts & Scènes Marie Lassez, Fanny Tricot Télé/web/médias Hugo Berthon, Batiste Loron, Alysse Monnehay Tech/Sciences Victor Hue Relecteur Thibaut Magnier Illustration Photographes Adrien Bègue, Maxime Launoy, Chloé Trinquesse Illustrateurs Jeanne Guiraut, Louise Guttin Maquette Conception graphique Maxime Baumann Maquettistes Maxime Baumann, Pierre A. Lepetit Lalter.fr Webmaster Maxime Baumann Marketing, Publicité Responsable diffusion Cyril Gaffet

alternative

contact par mail : contact@lalter.fr ou prenom.nom@lalter.fr

Directeur de publication Pierre A. Lepetit Les articles publiés engagent la responsabilité de leurs auteurs.

lalter.fr

l’

Ne pas jeter sur la voie publique.

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

3


actu casser les préjugés le rêve polonais Les deux classes de Première L participent cette année à un échange peu commun en anglais : correspondre avec des Polonais. En règle générale, on correspond avec des natifs de la langue. Mais ce n’est pas de l’avis de Marion Dubois-Pager et Bernadette Shute, toutes deux profs d’anglais au lycée Félix Faure. Après une correspondance avec Stockholm l’an dernier, c’est au tour de la Pologne. Mais pourquoi correspondre avec des Polonais dans le cadre de cours d’anglais ? “D’abord on voulait montrer que l’anglais, c’est vraiment la langue internationale qui permet de se faire comprendre quasiment partout”, nous raconte Marion Dubois-Pager. “Au début, quand on leur a dit ‘la Pologne’, ils étaient assez étonnés ; et puis là on est à la deuxième conférence Skype et ça a l’air de plutôt bien marcher.” Les élèves utilisent en effet Skype pour correspondre entre eux, dans le cadre du thème de la place des nouvelles technologies, abordé dans cet échange. Anne Loubet, élève en 601, raconte que “les correspondants ont été choisis en fonction des points communs, donc c’est super intéressant.” Les élèves français devraient recevoir les étudiants polonais en mars, et partir en Pologne en avril. “Ça permettra de comparer le fonctionnement entre les deux pays et de casser ces préjugés sur la vielle Pologne de l’après-guerre.” Préjugés qui semblent déjà oubliés après ces quelques échanges. Pierre A. Lepetit

lycées en bref

l’actu sur Félix Faure et Jeanne Hachette le foyer, pas un squat Le foyer du lycée Félix Faure a été fermé du 26 novembre au 5 décembre suite au non-respect de plusieurs consignes. Matériel volé, comportement irrespectueux envers le gérant de la cafétéria, refus d’une trentaine d’élèves à ranger le foyer devant les CPE. Gauthier, le responsable de la cafétéria, aurait annoncé sa démission, déplorant l’ambiance généralement mauvaise depuis son arrivée en septembre. Raphaël Da Nascimento, élève en 704, conseiller à la vie lycéenne et président du C.A. de la MDL nous a confirmé qu’un remplaçant arrivera avant les vacances de Noël. La fermeture du foyer est une initiative des CPE, dont Aurélie BrisardLe Goualher : “Il y a plusieurs années, le foyer était une salle de DS, rien n’exclut de revenir à ce temps-là si les élèves ne prennent pas conscience que c’est un lieu de vie qui est mis à leur disposition.” Selon Raphaël il serait dommage d’en arriver là : “Fermer le foyer n’était pas nécessaire, en plus au mois de décembre. Pendant plus d’une semaine les salles de permanances étaient envahies, les autres restaient dans le froid… Mais il ne faut pas non plus que ce genre de comportements puérils se reproduisent, on est au lycée.” réductions pour les adhérants de la MDL On vous en parlait en exclusivité en octobre, les cartes d’adhérents à la maison des lycéens de Félix Faure sont désormais disponibles. La carte donne droit à des tarifs préférentiels au Cinespace, au LaserQuest, à l’Aquaspace, et à l’Ouvre-Boîte. Les places peuvent être achetées à la vie scolaire et à la cafétéria dès maintenant. Pour l’Ouvre-Boîte il suffira de présenter sa carte à l’entrée pour obtenir une réduction. L’adhésion à la MDL se fait après une cotisation de 5 €.

décompresser après les cours Tous les jeudis de

Chloé Trinquesse

17h30 à 19 heures, le nouveau club théâtre se réunit au foyer du lycée Félix Faure. Au programme, jeux de rôles, exercices d’émotions ; tout ça encadré par un vrai prof de théâtre. Ils sont désormais une dizaine d’élèves de terminales et premières à y participer. “Il y a une super ambiance ! Tout le monde s’entend bien avec tout le monde !” nous confie Tangy Onakoy, en 707. Après une journée de cours, l’idée semble bien accueillie. “C’est la première fois qu’il y a un club théâtre au lycée depuis que je suis en seconde ; et j’aime vraiment le théâtre, ça fait du bien, ça défoule, ça permet d’oublier le stress des cours, le stress du bac...” Mais de là à faire des représentations ? “On verra, ça dépend de la motivation de tous ; on pourra faire une représentation

4

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012


pour les portes ouvertes par exemple.” Les inscriptions au club théâtre sont toujours ouvertes aux adhérants de la MDL. joindre l’utile à l’agréable Mardi 27 novembre, plusieurs groupes un peu particuliers s’apprêtent à jouer dans la grande salle de l’Ouvre-Boîte. La classe musique plus quelques lycéens-musiciens du lycée Jeanne Hachette ont donné un concert d’1 heure 30. Allant de la ballade au rock, en passant par le rap et le punk, et en faisant un détour par le grunge, ces artistes en herbe ont chanté devant une foule de 150 personnes. Aidés par une équipe d’intervenants du groupe Bertrand &, ils ont écrit leurs compositions avant de les jouer. “Tout en essayant de produire de la musique de qualité, j’ai réussi à m’amuser sur scène dans une vraie salle de concert, et j’ai pu apprendre à affiner mon chant et à jouer de la batterie” nous confie Tom Desplanque-Danceleux, un des membres du groupe beauvaisien D for Disaster et élève de l’option musique. Un projet plutôt sympathique qui permet aux élèves de se confronter à un autre public que celui du lycée. Beauvais-Gènes : 3 mois Motivés par l’envie de découvrir une nouvelle culture dans le contexte du lycée, 2 lycéens de Jeanne-Hachette ont reçu de septembre à décembre deux Italiens. Andrea, 17 ans, et Anna, 16 ans, se disent heureux de l’expérience. Même si les débuts n’ont pas été forcément faciles, ils se sont vite sentis intégrés à la vie du lycée. Marion, 17 ans, et Louise, 16 ans, se disent quant à elles heureuses d’avoir pu participer à cet échange qui leur a permis de rencontrer de nouvelles personnes et de s’ouvrir à une nouvelle culture. Prochaine étape ? Marion partira de janvier à mars à Gênes. “Même si je ressens une certaine pression puisque je loupe plusieurs mois de cours l’année du bac, je me dis qu’il n’y a que du positif : je vais pouvoir améliorer mon italien — que j’ai en LV3 —, m’ouvrir à un nouveau pays, une autre gastronomie, un autre paysage, une autre façon de penser et de vivre.” Pour ceux qui n’ont pas eu cette occasion au lycée, sachez que de nombreuses écoles et universités possèdent le programme Erasmus ! per100 : le 15 février Le traditionnel Per100 sera organisé le 15 février. Le programme de l’année dernière est reconduit : les élèves auront cours jusqu’à 15h30, mais pourront être déguisés dès 12h30. Suivra un défilé récompensant les meilleurs déguisements, puis le bal le soir jusque minuit. La MDL envisage d’engager un photographe professionnel à cette occasion. G.D., P.A.L. et P.M., avec la rédaction

retour en maternelle

le rêve italien L’année dernière, des élèves de Terminale du lycée Félix Faure accompagnés de leur professeur d’italien Laurent Dalencourt, sont allés à la rencontre de maternelles afin de leur apprendre des comptines dans la langue de Michel-Ange. C’est grâce au label REVE (Réseau d’établissements à vocation européenne), obtenu l’année dernière, que le lycée a la possibilité de travailler avec d’autres établissements. Cette initiative, lancée par l’ancien proviseur, monsieur De Poilly, a permis au lycée d’être retenu aux côtés de six autres établissements de l’académie d’Amiens. C’est pourquoi les élèves actuels de Terminale pourront se rendre à l’école maternelle H.-C. Andersen de Beauvais, tout comme ceux de l’année précédente. Un projet qui sensibilise d’un coté les maternelles à une langue étrangère ; et de l’autre les lycéens à l’enseignement. Cette année, Laurent Dalencourt espère pouvoir suivre les élèves qui sont passés en primaire, mais également poursuivre le programme avec les maternelles. Le projet devrait reprendre au début de l’année 2013. Élise Wettstein

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

5


actu

50 ans et toutes leurs dents ?

L

Les papys du rock sont toujours là ! Après moultes excès d’alcool et de drogues, les Rolling Stones sont toujours debout à remplir des centaines de stades dans le monde entier.

eur recette : être des mauvais garçons. Comment parler des Stones sans évoquer les Beatles, figures de gendres idéaux, contre qui ils menaient une guerre fratricide ? Cette concurrence était si importante, qu’ils faisaient en sorte de ne pas sortir en même temps leurs albums. Peut-on vraiment parler de rivalité sachant qu’ils se côtoyaient entre eux, pendant ces soirées de débauche dans le domicile de Keith Richards (guitariste) et où parmi les convives se trouvaient un Beatle : George Harrison ? Malheureusement, les Stones ont gagné indubitablement l’épreuve du temps, en étant toujours là. Les Stones c’est surtout des concerts grandioses, des albums célèbres dans le monde entier et une machine à succès qui ne semble pouvoir s’arrêter. Depuis 1989, ils reviennent plus en forme que jamais. Déjà, Mick Jagger a montré qu’il était toujours énergique en collaborant avec Damian Marley, Joss Stone, Dave Stewart (guitariste de Eurythmics) et A.R. Rahman

6

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

(compositeur indien) pour le groupe Super Heavy, le temps d’un album. Début octobre, le groupe a dévoilé qu’il répétait dans Paris après avoir enregistré un titre exclusif (Doom and Gloom) pour leur best-of, sans plus de précisions. Au fil du temps, on a découvert qu’ils se préparaient à un “tour de chauffe” pour de grands concerts à Londres et New York. Et là : c’est l’effervescence des fans, qui se mettent à traquer la moindre information sur d’éventuels concerts à Paris. Quand Mick Jagger dévoile qu’ils feront quelques dates dans des clubs mystères à Paris et non annoncés à l’avance, la traque aux Pierres qui roulent commence. Certains parlent d’un concert au Trabendo. Et ça n’y a pas manqué : avec parfois 24 heures d’avance, des milliers de fans se sont mis à faire la queue devant le Virgin Megastore pour obtenir l’une des 600 places promises. Les chanceux y ayant assisté décrivent le concert soit comme exceptionnel, soit comme “brouillon”, Keith Richards passant son temps à régler son ampli et à mettre des notes à coté…

Un peu plus tard, ils sont sur scène au Théatre Mogador, mais uniquement pour de “riches invités”, le chaland n’ayant pas le droit d’admirer ses stars. Ils s’y fendent même d’une blague d’assez mauvais goût à l’encontre de François Hollande. Les Rolling Stones deviendraient-ils un groupe de riches pour les riches ? La question est légitime quand on voit le prix des places pour les concerts au O2 Arena de Londres : on atteint très rapidement les quatre chiffres… Qu’est-ce qui nous attend désormais ? Un album ? Une tournée ? On ne sait pas encore, mais les fans seront divisés : ceux qui préfèrent rester sur les Stones période avant 89 (et les histoires d’argent), et ceux qui garderont leur fidélité. On ne peut pas aller dans les détails d’un groupe aussi grand que les Stones, ils ont eu en 50 ans tant de périodes de dérive, de réussite, une longévité record, des titres légendaires... On peut dire que c’est l’un des groupes les plus important que l’histoire du rock ait connu. Mais les l��gendes ont-elles une fin ? Lucas Drouard


contraception

un noël féérique à Beauvais Chaque année durant la période des fêtes, les villes nous illuminent. La recette des pour des fééries réussies ? Prenez 12 km de guirlandes lumineuses, plus de 200 décors aux quatre coins de la ville, un marché de Noël, une patinoire quasiment gratuite, et une foule d’animations et d’ateliers. Tout ça, c’est à Beauvais. Le désormais traditionnel marché de Noël a débuté le 7 décembre sur la place Jeanne Hachette. D’ailleurs la place sera pitéonne les mercredis et les week-ends. Mais oubliez les sorties en famille le dimanche, il sera fermé. Pour compenser, le marché jouera les prolongations puisqu’il sera ouvert jusqu’au 31 décembre. La patinoire est également installée place Jeanne Hachette, et à un tarif vraiment dérisoire pour les étudiants puisque l’entrée y est gratuite, avec la location de patins à seulement 1 €. Petite ombre au tableau, la patinoire ne sera ouverte que jusque 20 heures y compris les fins de semaine. Et on reprend un grand succès ; le spectacle de mise en lumières “Beauvais : la Cathédrale Infinie” reprend du service. Quelque 45 000 spectacteurs y avaient assisté cet été. Des projections auront lieu tous les soirs à 18h30 et 19 heures, jusqu’au 30 décembre. Plus largement, des animations en tous genres sont programmées un peu partout dans la ville jusqu’au 6 janvier. Cette année la municipalité déboursera pas moins de 86 000 € pour ces animations, auxquelles on en ajoutera 190 000 pour les illuminations et décorations. Du côté des commerçants du centre-ville, le mois de décembre aura doucement commencé. “Tous les ans nous connaissons des débuts difficiles, mais quand tout sera installé pour Noël, les bénéfices grossiront plus vite ! L’ambiance de fête s’installe doucement également” nous confie une commerçante. Diane Maat

la pilule, maintenant gratuite et confidentielle pour les mineures L’Assemblée nationale a voté le 26 novembre pour la gratuité et la confidentialité de la pilule pour les 15-18 ans. L’initiative vient de la ministre de la santé Marisol Touraine, qui souhaitait un remboursement à 100 %, et un total secret de la pilule, dont l’utilisation est en baisse. Qu’en pensent les intéressées ? “Le prix de la tablette n’est pas très excessif, tout dépend des marques recommandés par son médecin. Personnellement je consacre 12 euros par mois à la pilule” confie une élève un peu pressée. “Les mois où je ne les prends pas, je fais plus attention avec mon copain.” Alors l’aspect qui intéressera sûrement le plus, c’est sa désormais confidentialité. Plus besoin de parler aux parents pour prendre la pilule. “Le plus dur c’est de choisir le bon moment et d’aborder le sujet avec l’un de ses parents” admet une seconde fille. “J’avais peur de la réaction de mes parents, de l’image qu’ils pourraient avoir de moi, mais au final ça s’est bien passé. C’est comme leur dire qu’on n’est plus une enfant mais une adulte.” Mais les réactions de certains parents face à ce sujet qu’ils considèrent tabou encore en 2012 ne sont pas toujours aussi cool. Désormais les parents n’auront plus leur mot à dire sur la contraception de leurs enfants chérinounets. Si elle est bien utilisée, la pilule est efficace à 99,99 %, contre 96 % pour le préservatif. Ivan Petrzljan

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

7


actu

“libres et fières” Les Pussy Riot, l’automne des femmes arabes, les Femens, Malala Yousafzai... Tous ces noms nous sont vaguement familiers voire inconnus et pourtant, dans leur pays d’origine, ces femmes sont de véritables symboles forts d’une liberté quasi-inexistante pour le “sexe faible”.

M

“pour désirer laisser des traces dans le monde, il faut en être solidaire.” Simone de Beauvoir, philosophe et féministe (1908—1986)

8

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

anifestant pour l’école pour tous ou contre le nonrespect du gouvernement à leur égard, ces femmes deviennent d’abord des martyrs avant d’avoir le droit à une reconnaissance et un soutien international ... Petit regard sur ces Louise-Michel des temps modernes. Les Pussy Riot, sans doute le nom le plus évocateur pour nous, est un groupe de punk-rock féministe russe formé en 2011. Elles sont devenues célèbres en mars 2012 lorsque trois d’entre elles se font arrêter pour avoir chanté dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou le 21 février 2012. Officiellement, elles sont arrêtées pour avoir profané un lieu sacré. Officieusement, leur prière intitulée “Vierge Marie, chasse Poutine” n’a pas plu à un gouvernement classé 142ème sur 179 au classement annuel de la liberté de la presse effectué par Reporters sans frontières. Ponctuée par des paroles telles que “Vierge Marie, Mère de Dieu, deviens féministe”, “la louange

de l’Église aux dictateurs pourris” ou encore “le chef du KGB, leur saint patron, conduit des protestataires en prison sous escorte”.Cette prière n’a sans doute pas plu au principal intéressé : Vladimir Poutine. Président de la Russie pour la troisième fois, son gouvernement est souvent critiqué pour son manque total de liberté d’expression puisque les manifestations anti-Poutine sont interdites. La condamnation de deux des chanteuses des Pussy-Riot à deux ans de détention en camps de travail en est une des preuves les plus flagrantes. Malgré le soutien de nombreuses personnalités telles que les Red Hot Chili Peppers, Kiss, Madonna, Najat Vallaud-Belkacem et même le Premier ministre russe Dimitri Medvedev, qui a jugé inutile leur maintien en détention ; les deux jeunes femmes condamnées sont toujours prisonnières de ce gouvernement aux allures de dictature moderne. Elles ont également reçu le soutien de certains membres des Femen. Les Femen, ce groupe de protestation


ukrainien fondé en 2008 est aujourd’hui reconnu dans le monde entier et leurs actions sont vues par des milliers de gens. Défilant seins nus pour être vues, ces femmes ne manifestent pas seulement pour dénoncer tous les torts que subissent les femmes en Ukraine et dans le monde ; mais dans un sens plus général, pour une meilleure démocratie dans tous les pays. Rebondissant sur les événements d’actualités, elles manifestent dans le monde entier. Ainsi, on a pu les apercevoir en mars 2012 sur le Parvis des droits de l’Homme à Paris, habillées d’une burqa enlevée ensuite pour laisser apparaître le message “Plutôt à poil qu’en burka” ou encore devant l’ambassade d’Arabie Saoudite à Kiev où elles ont appelé les femmes du pays à prendre le volant malgré l’interdiction aux femmes de conduire. Cet appel a eu un écho positif puisque le lendemain, plusieurs Saoudiennes se sont assises à la place du conducteur. Les Femen soutenaient dans ce cadre la campagne “Woman2drive” lancée sur Facebook, qui a comme but de “poursuivre jusqu’à la publication d’un décret royal autorisant les femmes à conduire”. Là encore, le nom d’une femme ressort : Manal AlCharif emprisonnée pendant 2 semaines pour avoir posté une vidéo d’elle au volant sur Youtube. L’Arabie Saoudite n’est pas le seul pays à voir des mouvements de ce genre défendant les droits des femmes naître, puisque tous les pays du monde arabe sont dorénavant remis en cause grâce à l’”automne des femmes arabes” en réponse au printemps arabe. Encore une fois, ce mouvement de contestation a pris naissance sur Facebook. Écœurées par une évolution inexistante de leur condition, deux Libanaises, une Palestinienne, une Égyptienne et une Saoudienne décident de créer une page sur le célèbre réseau, incitant les femmes à dénoncer leur quotidien armée d’une simple pancarte où elles expriment ce qui les touche le plus dans leur quotidien. Le symbole de cette campagne est Dana, une jeune Syrienne qui a posté une photo d’elle sans voile, tenant son passeport et une pancarte, “je soutiens le soulèvement des femmes du monde arabe parce que pendant vingt ans, je n’ai pas été autorisée à sentir le vent dans mes cheveux”. Immédiatement insultée, la photo est supprimé par Facebook et Dana ainsi qu’une des administratrices sont exclues du réseau. Fait pour stopper le désordre provoqué par cette photo, l’effet est inverse puisqu’une

semaine après, c’est sur Twitter que des messages se multiplient, sous le hashtag #WindtoDana (du vent pour Dana). La photo réapparaît sur Facebook quelques temps après. Cette victoire peut apparaître comme insignifiante mais elle est aux yeux de nombreuses femmes arabes comme la preuve “qu’il existe une solidarité entre les peuples arabes”. Dorénavant, la page invite les internautes à créer des pochoirs avec un profil de femme et à le peindre dans la rue. En dernier lieu, il était important de parler de Malala Yousafzai, puisque cette fille de seulement onze ans a commencé à témoigner contre les violences faites dans son pays d’origine, le Pakistan, par les talibans. Elle publie alors une vidéo sur le blog de la BBC où elle apparaît en larmes, dénonçant les incendies commis contre les écoles de filles et les violences quotidiennes causées pas les talibans dans la vallée de Swat. Comme pour nous rappeler qu’elle n’est qu’une enfant, elle dit entre deux sanglots que son rêve serait d’être médecin. Lorsque la vallée de Swat est reprise par l’armée pakistanaise, elle devient une héroïne ; et en 2011, le Premier ministre du Pakistan lui décerne le premier prix national pour la paix du gouvernement pakistanais à seulement 14 ans. Ceci aurait pu être une belle histoire porteuse d’espoir mais le 9 octobre 2012, la jeune fille est prise pour cible à la sortie de son école par les talibans. Une balle lui traverse alors le crâne et plusieurs autres lui perforent le corps à différents endroits. Tout de suite prise en charge, elle reçoit un soutien international et elle est transférée vers le Royaume-Uni à bord d’un avion médicalisé payé par les Émirats arabes unis. Le gouvernement pakistanais a fortement réprimé cette attaque que les talibans ont revendiqué sous le prétexte qu’elle “est une pionnière dans la défense de l’éducation pour les filles”. Aujourd’hui, Malala remercie chaleureusement toutes les personnes qui l’ont soutenu. Par respect pour ces femmes et pour les aider dans leurs luttes quotidiennes pour des droits que nos ancêtres ont déjà acquis pour nous, il est dans notre devoir de nous intéresser à elles et de leur porter soutien. Paoline Maillard illustration Jeanne Guiraut The uprising of women in the arab world sur Facebook Les Femen femen.org/en Les Pussy Riots freepussyriot.org Malala Yousafzai sur Facebook DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

9


actu

voulez-vous prendre pour épouse l’égalité ?

L

orsqu’en cinquième, mon professeur d’histoire me récita la première phrase de la déclaration des droits de l’Homme “Tous les Hommes naissent libres et égaux en droits”, je me suis dit qu’il ne pouvait pas exister plus belle entrée en matière pour ce document promettant la liberté, l’égalité et la fraternité à tout homme respectant la liberté des autres. Alors, quand on me demande ma position sur le mariage pour tous, je n’hésite même pas une seconde à dire que je suis pour puisque j’ai grandi avec une famille, des proches, des professeurs, des médias, des livres me racontant que la France est le pays des droits de l’Homme et que nous devons nous battre pour préserver les valeurs du pays des Lumières. Alors, est-ce moi qui ai mal interprété la devise française ou le problème viendrait-il de ceux qui s’opposent au mariage pour tous ? Le côté positif lors d’un débat d’idées tel que celui qui se joue à l’échelle nationale, touchant toutes les générations, toutes les classes sociales, toutes les religions ; est que cette confrontation nous permet d’entendre les arguments qui poussent des personnes à penser différemment. Beaucoup d’arguments sont compréhensibles. Après tout, en essayant d’être tolérant et objectif, tous les points de vue peuvent se comprendre et s’exprimer de manière pacifique puisque tout homme possède la liberté de penser. Mais même si j’arrive à comprendre certains arguments, j’ai la liberté de ne pas les partager les jugeant

10

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

“Tous les Hommes naissent libres et égaux en droits.” article Un, déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen contraires aux valeurs de la démocratie française. Tout d’abord, pourquoi vouloir se marier ? D’un point de vue purement théorique, le mariage civil permet de prendre le nom de famille du conjoint, de posséder une reconnaissance internationale en tant que “marié à” mais quelque chose de beaucoup plus fort est donné par le mariage : la notion de “commun”. En effet, le mariage donne à un couple la notion que juridiquement parlant, vous êtes deux. Lorsque vous devenez parents, si vous êtes mariés, vous avez tous les deux des droits sur l’enfant. Un des deux parents n’est pas invisible aux yeux de la loi. Pour un couple homosexuel qui ne peut pas se marier mais qui a réussi à adopter, si le conjoint déclaré comme responsable légal meurt, l’enfant est juridiquement considéré comme orphelin. En plus de ça, le mariage est lourd de sens. Pour un couple, se marier signifie dire à la loi, au gouvernement, à tous ses proches, au monde qu’on est prêt à s’engager avec quelqu’un dans la durée, que c’est quelque chose de sérieux, que vous

souhaitez voir votre relation s’inscrire dans le temps. Le mariage possède des avantages juridiques mais aussi reste dans beaucoup de sociétés comme le symbole d’une certaine “réussite sociale”. Et si le mariage pour tous est défendable, c’est que beaucoup considèrent que tout le monde mérite d’avoir le sentiment de réussir une vie en fondant une famille. Et aucun argument contre ne pourra faire dire aux personnes favorables au mariage qu’un couple ne mérite pas d’avoir l’impression d’être parfaitement intégré dans son temps, peu importe combien ils ou elles s’aiment, peu importe la sincérité de leurs sentiments vis-à-vis de l’autre mais que le simple fait qu’ils ou elles ne soient pas mixtes leur enlève toute crédibilité. Et


Maxime Launoy

puis, la France ne serait pas la première à franchir le pas puisque 11 pays du globe ont déjà légalisé le mariage homosexuel (dix États aux États-Unis l’ont accepté ainsi que 2 États au Mexique). Parmi ces pays, certains restent fortement marqués par la religion comme l’Espagne (légalisé en 2005) et le Portugal (légalisé en 2010). Tous ces pays ont également légalisé l’adoption pour les couples homosexuels à l’exception duu Portugal. En légalisant le mariage et l’adoption, ces pays font preuve d’une ouverture d’esprit et d’une tolérance qui dépasse tous les clichés communs sur le mariage pour tous et l’adoption. En réponse aux nombreux groupes clamant leur refus de l’adoption homoparentale, jugeant que l’enfant deviendrait instable psychologiquement

et ne sera pas élevé normalement s’il ne grandissait pas dans une famille traditionnelle à savoir une mère/un père, François Morel sur France Inter a dit ce qui semble sans doute une des meilleures réponses : “Il fut un temps où les enfants de divorcés étaient montrés du doigt , il fut même une époque où les enfants de parents non mariés étaient montrés du doigt. Aujourd’hui, un homme non marié est à la tête de l’État et cela ne semble gêner personne. Comme vous je m’interroge sur la bonne construction de l’enfant sans un papa et une maman. Mais Michel Fourniret avait une maman et un papa. Mais Marc Dutroux avait une maman et un papa. Mais Adolf Hitler avait un papa et une maman. On voit par là que le modèle hétérosexuel n’est peut-

être pas forcément idéal.” La raison la plus souvent donnée est qu���en acceptant le mariage pour tous, il y aura plus d’hommes avec des hommes et de femmes avec des femmes et que, du coup, la démographie mondiale baissera significativement jusqu’à mettre en péril la survie de l’espèce humaine. Les estimations sont difficiles mais on peut s’accorder à dire que 10 % de la population est homosexuelle soit une personne sur 10. L’espèce humaine estelle vraiment en péril ? Si on autorise le mariage homosexuel, allons-nous vraiment mesurer une baisse du taux de natalité de 200 % ? Lorsqu’on est pour le mariage homosexuel, on ne se bat pas pour tous devenir homosexuels mais pour vivre dans une société ► DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

11


“De mon côté, tant que le mariage est refusé pour les homosexuels, j’ai pas une folle envie de passer devant le maire. Un peu comme on refuserait de prendre un bus qui n’accepte pas de prendre en passagers des personnes de couleurs.” Sophia Aram, chroniqueuse, humoriste, France Inter

où l’orientation sexuelle n’est pas un caractère primordial pour intégrer le monde du travail, la vie sociale ou encore un groupe d’amis. Les personnes qui utilisent cet argument sont généralement les mêmes qui disent que “ce n’est pas naturel”. Et le massacre d’une population pour l’unique raison qu’elle existe, est-ce naturel ? Et la cupidité des dirigeants de grandes entreprises qui les pousse à prendre comme esclaves modernes des enfants démunis pour faire un gros chiffre d’affaires, est-ce naturel ? Et tous ces citoyens qui balancent dans la forêt leurs détritus par-dessus la fenêtre de leur voiture bien polluante, est-ce naturel ? Avant de se demander si l’amour sincère entre deux personnes du même sexe est naturel, demandons-nous si ce que nous sommes comme être humain est véritablement en concordance avec la nature. Si tous nos biens de consommation dont nous sommes devenus inséparables sont bien naturels. Dans tout ce débat sur le mariage pour tous, quelque chose reste interpellant. Une personne tenant des propos homophobes et qui incite à la discrimination sur le support de l’identité sexuelle est condamné à payer de 5 à 10 000 euros d’amende. Mais quand les politiciens médiatisés refusent le mariage pour tous, n’incitent-ils pas à la discrimination ? Ne font-ils pas une distinction de l’égalité et la liberté entre personnes hétérosexuelles et homosexuelles ? Lorsqu’un élu parisien indique devant des dizaines de médias qu’il n’”officiera aucun mariage de cette nature puisque si on accepte le mariage homosexuel pourquoi ne pas autoriser la pédophilie et l’inceste ?”, ne tientt-il pas des propos dénués de sens, calomnieux, insultants avec l’intention de créer le désordre dans les mentalités tant sa comparaison est troublante ? Le parti de cet homme n’a-t-il pas à plusieurs fois, et même lorsqu’il était au pouvoir il y a quelques mois, tenu des propos insultants envers les personnes homosexuelles ? Et lorsque ce même parti et d’autres refusent le mariage homosexuel, ne font-ils pas de la discrimination ? Puisque que la loi punit les personnes faisant de la discrimination, pourquoi ne pas punir les personnes

12

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

évoquées, qui, en refusant le mariage pour tous marquent une distinction entre hétérosexuel et homosexuel, ne respectant donc pas le principe de l’égalité pour tous ; avec de réelles condamnations sensées et non plus ces excuses publiques demandées, plus hypocrites les unes que les autres ? Tous ces combats qui en finissent aux mains, ces insultes qui volent plus touchantes qu’elles n’y parraissent, car même si l’insulte “pédé” est devenue courante, n’oublions pas qu’elle est l’abréviation de “pédéraste”, et on peut imaginer que d’être jugé comme un homme faisant l’éducation sexuelle des jeunes hommes dans la rue car tu tiens la main de celui que tu aimes doit être une des choses les plus désagréables existantes. (D’ailleurs, ce cliché selon lequel les homosexuels sont “tous des violeurs”, tout aussi dénué de sens qu’il soit, mérite qu’on y mette un terme définitivement : 98 % des violeurs sont de sexe masculin ; 91 % des victimes sont des femmes. Sans avoir fait maths sup, on peut rapidement conclure que des hommes violent en grande majorité des femmes et que de ce fait, ils ne sont pas homosexuels. Surtout lorsqu’on sait que les hommes pratiquant des violences sexuelles sur d’autres hommes ne se définissent pas comme homosexuels.) Toutes ces pancartes remplies de haine, toutes ces personnes refusant à des gens d’être heureux comme ils sont. Sommesnous tombés aussi bas ? Ou se peut-il que les opposants à ce mariage soient au final jaloux de l’amour et du bonheur des autres ? Où la remise en question doit-elle être faite ? “La liberté des uns s’arrête la où celle des autres commence”. Et de voir deux personnes du même sexe se dire oui devant le maire n’empêchera en rien la liberté des autres de s’épanouir. Sophia Aram, humoriste et chroniqueuse sur France Inter a dit lors de sa chronique du 20 juin 2011 au sujet du mariage pour tous : “De mon côté, tant que le mariage est refusé pour les homosexuels, j’ai pas une folle envie de passer devant le maire. Un peu comme on refuserait de prendre un bus qui n’accepte pas de prendre en passagers des personnes de couleurs.” Pourquoi pas ? Paoline Maillard


politique v Le 23 novembre se tenait le sommet européen afin de définir le budget 20142020 de l’Union européenne.

commission Jospin, c’est quoi ? Lionel Jospin remettait son rapport sur la rénovation et la déontologie de la vie publique le 9 novembre. Les mesures phares.

C

ette commission nommée en juillet par François Hollande et présidée par l’ex-Premier ministre Lionel Jospin. Mais c’est qui Jospin ? C’est le monsieur avec les cheveux blancs et qui avait annoncé son retrait de la vie politique après les résultats du premier tour des élections présidentielles de 2002 remporté par Jacques Chirac face à Jean Marie Le Pen… Et là, magie ! Le revoilà ! Bref, cette commission devait dans l’esprit du chef de l’Etat «donner un nouvel élan à la démocratie, par un fonctionnement exemplaire des institutions publiques». Remis le vendredi 9 novembre, le rapport sur la Rénovation et la Déontologie de la Vie Publique propose de nouvelles règles du jeu de la vie publique. Voici quelques points abordés par la rédaction :

«d’exécutif local». Cette mesure serait plébiscitée par 59 % des Français selon l’Ifop. Mais la plupart des élus y sont opposés. Forcément : moins de mandats = moins de salaires.

Non cumul des mandats La commission recommande l’interdiction du cumul d’un mandat de parlementaire avec un mandat

Cette commission a été apportée avec des projets de lois … Reste à voir si ces différents points seront appliqués. Axel Sagnier

Parrainage citoyen Cette mesure concerne l’élection présidentielle. Fini les 500 signatures d’élus pour valider sa candidature ! La commission propose un «parrainage citoyen» d’au moins 150 000 signatures. Réforme du statut pénal du chef de l’Etat Les commissaires proposent de supprimer l’immunité dont dispose le Président actuellement. Ainsi, il pourrait être jugé, y compris pendant la durée de son mandat, pour «des actes détachables de sa fonction» de président de la République.

Sommet qui s’est achevé sans accord, faute de compromis. Deux idéologies s’affrontent en effet au sein de l’U.E. Les pays les plus libéraux défendent une austérité, qui doit s’appliquer à l’Union. Cameron en tête, ces États estiment nécessaire de réaliser des coupes budgétaires. Le premier ministre britannique est soumis à la pression de l’opinion publique, de plus en plus “eurosceptique”. En effet, les Britanniques expriment désormais le souhait d’une sortie de l’U.E., accusée de nombreux maux de leur économie. En tant que contributeur important du budget, le Royaume-Uni considère ne pas suffisamment récolter les fruits de ses investissements. À l’opposé, François Hollande considère qu’une restriction budgétaire serait un danger pour la croissance européenne. Le principal désaccord entre la France et le R.-U. se situe au niveau de la PAC (politique agricole commune) dont la France est le principal bénéficiaire. La France, deuxième contributrice du budget global, déjà largement déficitaire entre ce qu’elle verse à l’U.E. et ce qu’elle en reçoit, ne peut pas se remettre de voir ses revenus de la PAC diminuer. Sans cette aide, de nombreux agriculteurs verraient leur situation se dégrader. Et au milieu, Angela Merkel fait office d’arbitre. La chancelière allemande est partisane d’une restriction budgétaire “maîtrisée”. Selon elle, l’U.E. doit être un exemple pour les pays qui mettent actuellement en place des politiques de réduction des dépenses publiques. L’échec d’un compromis sur le budget est le symbole des maux qui touchent l’U.E. Entre les partisans de l’austérité et ceux de la relance par la dépense publique, la bataille fait rage. La question se pose désormais de savoir si un compromis à 27 est toujours possible. Le Royaume-Uni est devenu un frein à l’intégration européenne et son avenir au sein de l’Union semble compromis. En travaillant avec les différents États dans les prochaines semaines, Herman Van Rompuy, président du Conseil européen souhaite obtenir un consensus le plus rapidement possible. Il semble cependant difficile qu’une proposition puisse faire l’unanimité, compte tenu du contexte économique actuel ainsi que des tensions qui règnent en Europe. Avec ce budget, l’U.E. choisit une ligne directrice pour les six prochaines années. Espérons que ses dirigeants choisissent la bonne voie. Gauthier Deloziere illustration Jeanne Guiraut

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

13


politique

crise à l’ UMP

L’UMP s’auto-détruit depuis maintenant un mois après les élections internes destinées à élire le successeur de Nicolas Sarkozy. À qui profite ce joyeux bazar ? Les réactions.

V

ous l’avez forcément entendu, à moins de vivre reclus dans une grotte à l’abri de toute civilisation, ou tout simplement parce que vous vous moquez littéralement de la politique. Cela ne nous regarde pas. Or, pour une fois, la politique Française se montre drôle. En effet, l’UMP s’autodétruit depuis maintenant un mois à cause d’élections internes pour élire le nouveau président du groupe. François Copé vainqueur contesté des élections est accusé de “coup d’État” de “tricherie” ou encore de “fraude” par le camp Fillon. C’est vrai qu’il n’y a pas mal de réflexions à se faire lorsque 174.678 des bulletins ont été comptés dans les résultats sur un total de 176 608 bulletins. Cela fait donc un total de 1 930 voix non comptées. Vous me direz “Oh, 1 930 voix, ce n’est pas grand chose… ça ne change pas le résultat.” Regardons maintenant de plus près, les résultats obtenus par Copé et Fillon. Jean-François Copé a rassemblé 87 388 voix, soit 50,03% des bulletins alors que François Fillon, lui, a rassemblé 87 290 voix, soit 49.97% des bulletins. Posons maintenant un simple calcul : 87 388 – 87 290 = 98 Il y a donc seulement 98 voix qui séparent nos deux candidats. Et rappelez-vous, 1 930 voix n’ont pas été prises en compte dans le dépouillement ! Comprenez la colère du camp Fillon qui d’ailleurs a proposé de revoter dans les trois mois pour la présidence de l’UMP, annonçant qu’en attendant

14

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

un nouveau scrutin interne, il créerait un nouveau groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. “Dans l’attente d’une nouvelle élection, j’ai décidé, avec les députés qui me suivent, de constituer un groupe parlementaire qui aura pour nom le rassemblement UMP (R-UMP).” Nicolas Sarkozy ne devrait pas tarder à réapparaître tel un messie pour sauver les brebis égarées de l’UMP… Caroline Cayeux, maire de Beauvais et sénatrice UMP ; et soutien de François Fillon, nous a donné son avis sur les difficultés traversées par son parti.

Pourquoi les résultats ont-ils mis autant de temps à être annoncés ? La question que je me pose aujourd’hui est : connaîtrons-nous un jour les résultats de cette élection ? Je pense sincèrement que les conditions d’organisation de ces élections n’ont pas permis de garantir la sincérité du scrutin. Comme vous avez pu le constater par vous-mêmes dans les médias nationaux, les résultats proclamés par les instances de l’UMP ne satisfont personne et surtout pas les militants de l’UMP ! Comment est-il possible que les votes de l’Outre-mer aient été “oubliés” lors du décomptage ? Malheureusement, je ne sais pas si nous aurons un jour une réponse à cette question ! Mais je trouve cela pour le moins déplorable et purement incompréhensible. Ce combat à l’UMP aura laissé des traces. Pensez-vous que l’UMP survivra

à cette élection ? Je le souhaite et nous sommes nombreux à le souhaiter. L’idée d’Alain Juppé et de Jacques Chirac de rassembler toute la droite républicaine et les centristes au sein d’un même parti est une très belle idée. Elle nous a permis de nous exprimer clairement devant les Françaises et les Français durant près de 10 ans. À qui profite ce joyeux bazar ? Sûrement à François Hollande ! Pendant ce temps, on n’entend plus parler de lui et on se dit “Haaa qu’il est gentil notre Président”. Du coup il peut gérer tranquillement ses petites affaires, notamment celle des opposants de JeanMarc Ayrault qui se mobilisent contre le projet d’aéroport du Grand-Ouest. On ne parle pas non plus de l’UDI. L’UDI c’est le nouveau parti de JeanLouis Borloo qui se veut audacieux face à une UMP en crise de gouvernance, “la seule opposition crédible c’est nous !” Le parti devient de plus en plus sérieux et grandit grâce aux militants de l’UMP déçus par la guerre d’intérêts entre Copé et Fillon. Ce cirque démocratique profite également au FN qui attire de plus en plus de militants UMP. Voilà ce qui arrive quand on se frotte trop à droite de la droite. Marine Le Pen a même déclaré que “le FN va inévitablement devenir le premier parti de France aux prochaines élections présidentielles.” Seul l’avenir donnera raison… Enfin, la fin du monde c’est pour bientôt quand même. Axel Sagnier


conflit israélo-palestinien

une histoire sans fin

D

epuis la déclaration de son indépendance en 1948, Israël est au centre d’un conflit risquant d’embraser le Proche-Orient. La terre de la Palestine, dont les frontières n’ont cessé d’être modifiées au cours de l’histoire, est revendiquée aujourd’hui à la fois par les Arabes et les Juifs. Cette région a une dimension symbolique forte pour ceux-ci. L’État palestinien revendique deux territoires : la bande de Gaza et la Cisjordanie. Celui-ci a été reconnu le 29 novembre 2012 par l’ONU comme “État observateur”. Désormais, l’État palestinien peut adhérer aux organismes de l’ONU (Organisation mondiale de la santé, Cour pénale internationale, …) mais ne peut cependant pas voter ses résolutions. Israël, avec le soutien des États-Unis, a voté contre cette reconnaissance. Le conflit actuel entre les Israéliens (Juifs) et les Palestiniens (Arabes) résulte de ces tensions religieuses et territoriales. Revendiquant la ville de Jérusalem, actuellement divisée entre zones palestinienne et israélienne, Israël implante ses “colons” juifs en Cisjordanie. Le Hamas, gouvernant la bande de Gaza, prend régulièrement pour cible la population juive d’Israël à travers des tirs de roquettes. En réplique, les israéliens ont procédé à plusieurs bombardements de la bande de Gaza, causant ainsi de nombreuses pertes civiles du côté palestinien. Les atrocités sont commises par les deux camps et aucun d’entre eux ne souhaite voir l’ONU intervenir par le biais de la Cour pénale internationale. Le conflit semble donc sans issue, chaque camp se refusant à un dialogue constructif. Une idée émerge : que la communauté internationale impose des frontières. De sorte à tenir compte des populations civiles, souvent délaissées par leurs dirigeants. Gauthier Deloziere

affaire Bettencourt Nicolas Sarkozy a-t-il reçu de l’argent de la part de Liliane Bettencourt ? Aurait-il pu financer sa campagne de 2007 avec cet argent ?

En accordant à l’ancien président le statut de témoin assisté, le juge Gentil écarte peu à peu la possibilité de voir Nicolas Sarkozy condamné. En effet, le “témoin assisté” a la particularité d’être à la fois témoin et suspect. Cependant, pour être mis en examen, des indices “graves et concordants” doivent concerner le témoin. Aux yeux des magistrats, ce n’est pas le cas dans l’affaire Bettencourt. Nicolas Sarkozy et ses avocats ont mis en cause au cours de l’audition, jeudi 22 novembre, l’absence de preuves matérielles qui mettraient en cause l’ex locataire de l’Élysée. Malgré la joie non dissimulée des avocats de l’ancien président, qui craignaient une mise en examen pour “abus de faiblesse”, à la sortie de l’audition, des doutes subsistent. En effet, deux millions d’euros ont été retirés en liquide par Patrice de Maistre, qui

gère la fortune de la première actionnaire de l’Oréal, après une visite de Liliane Bettencourt à l’Élysée. De plus, Nicolas Sarkozy a rencontré de nombreuses fois et en toute discrétion Philippe Courroye le procureur chargé de l’enquête au début des investigations. En outre, la gouvernante, décédée et dont il est par conséquence impossible de confirmer les propos, aurait déclaré à l’ancien chauffeur que Sarkozy serait venu pour “demander des sous” en 2007. Les investigations n’ont toutefois pas permises de lier toutes ces données entre elles ni de leur accorder suffisamment de crédit pour placer l’ancien chef de l’État en examen. Chirac, Tibéri et maintenant Sarkozy, quand il est question de politique, la justice française peine à dégager la vérité. Le chemin de la démocratie est encore long et sinueux. Gauthier Deloziere

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

15


sports

1

4

un hiver très sportif

3

2 L’hiver, c’est aussi l’occasion de faire du sport. Tour d’horizon des sports d’hiver, plus ou moins connus. à surveiller hockey Championnats du monde U-20 de Hockey sur glace, du 26 au 31 décembre 2012, Oufa, Russie

basket All Star Game 2012, le 30 décembre 2012, Palais omnisports de Paris-Bercy

ski de fond Coupe du monde hommes/femmes, le 6 janvier 2013

patinage Championnats d’Europe de patinage de vitesse, du 11 au 13 janvier 2013, Heerenveen, Pays-Bas

hand Championnats du monde hommes, du 11 au 19 janvier 2013, Madrid, Espagne

16

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

1

Devenir un pro du patinage

Admettons-le, on a tous, au moins une fois dans notre petite vie, rêvé de voltiger sur la glace, et d’enchaîner sauts compliqués et pirouettes interminables comme si l’on faisait ça tous les jours. Oui, tous les ans, on investit tous la patinoire, dans l’espoir de peut-être arriver à quelque chose de… potable ! Sauf qu’à la différence des professionnels de la discipline, qui eux sont l’incarnation de la grâce et de la légèreté, nos prestations à nous se passent de commentaires. Il faut dire que le patinage, qu’il soit artistique ou technique, est loin d’être easy, easy. C’est avant tout une technique bien particulière : toujours être fléchi sur ses genoux, pencher le corps légèrement en avant (on a dit légèrement !), et enfin comprendre progressivement comment placer le poids de son corps par rapport aux patins et à la glace, ce qui généralement demande un petit temps d’adaptation. Autre élément important pour tout patineur qui se respecte : l’élan. Il est à la base de la technique du patinage, et a une très grande importance, puisqu’il permet la prise de vitesse, tout comme la préparation des tours et des sauts (quand on ne fait pas les deux en même temps). Les chutes font également partie du quotidien des patineurs, mais tomber s’apprend aussi : toujours tomber en avant, ainsi ce sont les mains et les genoux qui trinquent, et le risque de se blesser est donc moins important. Mais le patinage, comme toute discipline sportive, a aussi ses bienfaits — il apporte un équilibre et une coordination pas forcément faciles à acquérir, et développe les capacités cardio-vasculaires de chacun. Il n’y a pas de contre indications particulières, seuls un bon échauffement et un matériel adapté sont indispensables.


3 2 Le bobsleigh : la luge, en mieux

Autre sport de glisse, un peu moins connu celui-là : le bobsleigh. Sport d’hiver pratiqué à deux ou quatre coéquipiers, il consiste à effectuer des courses de vitesse sur une piste vous vous en doutez glacée, et relativement étroite. Le principe est plutôt simple : d’abord poussé à la force des mollets par les bobeurs, ces derniers se jettent ensuite dans l’habitacle du bob, et leur positionnement n’est pas un hasard : un pilote à l’avant, un freineur à l’arrière, les deux équipiers du milieu servant à augmenter la vitesse en s’inclinant suivant les virages, et également à lester le bob. Une piste de bobsleigh est extrêmement sinueuse, et dotée de virages impressionnants, afin que le bob, mû par la gravité, atteigne sa vitesse maximum en un minimum de temps, tout en évitant de s’envoler et d’aller s’écraser quelques mètres plus loin. En compétition, les plus rapides dépassent les 130 km/h (mieux que vos parents sur l’autoroute), en revanche, si vous voulez tenter l’expérience, votre bob à vous ne dépassera pas les 80 km/h, sécurité oblige. Cette discipline regroupe trois épreuves majeures aux J.O., auxquels elle prend part depuis 1924 : le bobsleigh à quatre, le bob à deux, et grande nouveauté depuis 2002 : le bobsleigh à deux féminin, avec une pilote et une freineuse, preuve que les mentalités évoluent, les filles ! Sport dominé essentiellement par la Suisse, l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche et le Canada ; la discipline bénéficie, grâce notamment à la médiatisation que lui apporte les Jeux Olympiques, de nombreuses nouvelles pistes à travers le monde. La seule piste française est celle de Plagne, vestige des J.O. de 1992 d’Alberville. Un peu d’étymologie : le nom bobsleigh vient de l’anglais “to bob”, secouer, et “sleigh”, traîneau. On vous laisse alors imaginer les sensations géniales que l’on peut avoir à bord d’un tel engin, qui sont bien sûr incomparables à celles procurées par notre bonne vieille luge pelle !

Le wakeboard : comme dans les jeux

Le wakeboard est un sport récent, âgé d’une trentaine d’années ; et il sillonne nos plages tous les étés ! Comme la majorité des sports de glisse aquatique, il a été inventé en Nouvelle-Zélande, et le principe est très simple : accroché par les pieds à une planche (comme une planche de snow), et les mains qui tiennent une corde reliée à un bateau, vous pourrez alors jouir du plaisir que vous offrira le beau temps et l’adrénaline procurée par ce sport. En réalité c’est plus dur que l’on croit ; il faut en effet avoir un excellent équilibre et aussi pouvoir aller de gauche à droite afin de réaliser des figures spectaculaires. Vous vous imaginez, vous, sous un beau soleil, en train de vous muser ? Un rêve en effet, parce qu’en ce moment la chaleur n’est pas vraiment au rendez-vous. Le wakeboard est mieux connu grâce aux jeux vidéo, qui en ont fait un jeu qui plaît aux petits et grands, en prenant compte d’atténuer les difficultés. Quand vous en faites pour la première fois, la première difficulté qui s’offre à nous, c’est de sortir de l’eau. En effet, au début il faut arriver à se relever et trouver son équilibre pour enchainer les figures. Pour les plus aguerris, après s’être relevé, on peut enchainer les “grabs”. On dit qu’on grabe sa planche quand on l’attrape avec une main et qu’on enchaine les figures. La figure la plus appréciée ? Le 1080° ! Facile ! Ou pas... Trois tours dans les airs. Et on vous l’accordera, c’est un sport qui coûte assez cher, entre les chaussures, la combinaison, la planche et le bateau ; mais si vous avez l’occasion d’essayer d’en faire au moins une fois, faites-le ! Vous voulez en faire ? Pas de soucis, il y a seulement deux clubs en Picardie, et ils se trouvent à Verberie et Clairoix, dans l’Oise. Si une soudaine envie vous prend d’en faire, alors lancez-vous, vous ne le regretterez pas !

4

Pour les fainéants du ski, le snowscoot

Vous avez sûrement déjà vu des personnes pourtant pas très douées au ski, traîner sur les pistes avec un genre de vélo, un vélo des neiges. C’est le snowscoot. Il s’agit en fait d’un petit BMX avec à la place des deux roues, deux planches polies qui permettent de diriger l’engin dans toutes les directions. Il est totalement adapté aux remontées mécaniques, les stations exigent juste une petite attache au pied qui relie l’utilisateur au snowscoot. Et puis même si vous n’êtes pas un grand champion de snow ou de BMX, vous pouvez vous en sortir sans problème. On peut aussi partir en freestyle, donc effectuer un enchainement de plusieurs figures totalement libre et ainsi en mettre plein la vue aux spectateurs. Il y aussi des compétitions de slalom et de cross. Là encore, c’est un sport qui coûte assez cher, avec la location du snowscoot. Pratiqué depuis les années 1990, la discipline a été présentée et s’est faite connaître lors des J.O. de Turin en 2006, et plaît de plus en plus. des marques telles que Blackmountain se battent pour avoir le monopole de la discipline, et ainsi être considérées comme sponsors officiels à chaque épreuve. Et pour cela, les entreprises n’hésitent pas à jouer sur la composition du scoot, un cadre en aluminium ou en acier ; mais un engin qui pèse tout de même 10 kilos ! Mais si c’est la masse qu’il faut pour prendre un maximum de plaisir en un minimum d’énergie, ce n’est pas si énorme que ça. C’est donc un sport qu’il faut essayer au moins une fois si vous allez à la montagne cet hiver !

Philippine Quignon et Mégane Dermigny

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

17


cinéma à l’asca en salle Peter Jackson revient en ce mois de décembre avec Le Hobbit. Cette préquelle au Seigneur des Anneaux (dont Peter Jackson a déjà réalisé la trilogie) nous fait découvrir Bilbon Sacquet, un hobbit comme les autres, repoussant le danger et appréciant le simple plaisir de rester chez lui. Mais un jour, le magicien Gandalf, accompagné de treize nains, lui propose de les suivre pour un long et dangereux voyage vers le Mont Solitaire, un royaume conquis par le dragon Smaug que les nains désirent reprendre. Un film que les fans attendaient avec impatience ; et sans doute l’un des plus attendus de cette fin d’année 2012 ! Le Hobbit de Peter Jackson, avec Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage (Fr., 2012, 2h45), sorti le 12 décembre

home-cinéma Septembre 1810, les troupes napoléoniennes tentent d’envahir le Portugal. Mais les Anglais et Portugaises les attendent de pied ferme. Avec le général Wellington (interprété par le grand John Malkovich), ils bâtissent des fortifications le long du Portugal. Un film de 2h31, qui, dans un certain sens, est peut-être trop long. L’histoire est ponctuée de scènes d’humour mais se retrouve freinée par des plans en longueur, qui à force, lassent l’auditoire. La scène qui est certainement la plus risible est celle où Catherine Deneuve, Michel Picoli et Isabelle Huppert font de la figuration. La description de la vie des Portugais à l’époque est intéressante mais pas au point d’y passer 2 heures et demi. Un film qui ravira tout de même les avides de connaissances historiques, et au sommeil difficile… Hunger Games de Valeria Sarmiento, avec John Malkovich, Marisa Paredes, Melvil Poupaud (Fr., 2012, 2h31), sorti le 21 novembre

18

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

Populaire

de Regis Roinsard Le cinéma française se renouvelle, et ça fait du bien.

D

ébut des années 60, cigarette à la main, machisme en plein. Lorsqu’un petit patron d’assurances se prend d’ambition pour une jeune fille de village et veut la faire participer à des concours de dactylographie, ça donne ça : un film frais , joyeux et rafraichissant. C’est un sujet pourtant étonnant et surprenant que l’on découvre dans le premier longmétrage de Regis Roinsard. Le réalisateur nous emmène à l’apogée des Trentes Glorieuses, où le monde entier a les yeux rivés sur les secrétaires — métier le plus en vogue alors — et celles-ci rivalisent de rapidité dans des concours qui réunissent la foule en délire. C’est une histoire enlevée malgré le thème saugrenu, quelque fois un peu longue ou moins rythmée mais globalement entraînante. On est tenu en haleine pendant toute la seconde moitié du film, le suspense est à son comble … pendant les concours de dactylo ! Le tout tenu ensemble par un scénario et des dialogues très bien tournés, humoristiques et actuels à la fois. Déborah François, Rose Pamphile dans le film, n’est pas toujours convaincante dans son rôle mais

incarne tout de même agréablement la femme moderne et révolutionnaire de l’époque. Les seconds rôles laissent parfois à désirer, comme Frédéric Pierrot, le père de Rose à l’écran. Alors que d’autres sont dignes de leur place. On relèvera par exemple la performance de Shaun Benson (Cold Case), Eddy Mitchell et Bérénice Béjo (The Artist). Heureusement, Romain Duris est là pour remonter et tirer vers le haut — très haut — ce film. Il est parfait dans le rôle du charmeur et de l’entraîneur assoiffé de victoire. On note aussi évidemment l’histoire amoureuse et chaotique, malmenée par les enjeux de la compétition, de nos deux protagonistes. Ce film n’est pas pour autant dénué de sens et de morale. Il nous prouve qu’avec du courage, de l’ambition et des efforts on peut poursuivre ses rêves et les réaliser. Le cinéma français se renouvelle, et ça fait du bien. Après un jeu acclamé dans l’arnacoeur, Romain Duris pourrait bien être affirmé comme un des interprètes masculins français les plus populaires du moment. Victoria Houel Populaire de Regis Roinsard, avec Romain Duris, Déborah François, Bérénice Bejo (Fr., 2012, 1h51), sorti le 28 novembre


sorties dvd

The Dark Knight Rises de Christopher Nolan (Be., Fr., 1h55, 2012) Un film qui ravira les fans

presque parfaite, mais il est aussi remarquablement bien interprété. Marion Cotillard, qui est loin des superproductions américaines reste une très grande actrice, se retrouvant à nu dans ce film loin de tout effet larmoyant. On y trouve aussi Matthias Schoenaerts, étoile montante du cinéma après son succès dans Bullhead, qui se dévoile dans ce rôle, comme tendre au cœur de pierre. Chacun cherche sa place dans la société. Stéphanie redécouvre alors la vie au coté d’Ali, sans ses jambes. Le malaise que vivent ces deux personnages révèle en chacun d’eux peu à peu une certaine sensibilité, ensemble on croirait deux personnes invincibles contre la vie qu’ils mènent. Le fond dramatique n’est jamais débordant d’un même sentiment, il y a une harmonie quasi parfaite entre chaque scène. L’ironie est aussi très bien travaillée dans ce mélo qui s’exprime parfaitement comme une morale pour adulte. Ce film mélange une multitude de questions (que se posent les spectateurs), qui se rejoignent les unes les autres et qui, mises à la suite, fluidifient le rythme de l’histoire. Les scènes trash sont tournées avec pudeur ce qui rend le film encore plus captivant. Un excellent film très proche de la perfection cinématographique et magistralement tourné. Guillaume Auberger

Le 25 juillet 2012 sortait le dernier épisode de la trilogie Batman de Christopher Nolan (le réalisateur d���Inception). Ce nouvel épisode des aventures du Chevalier Noir vient ainsi clôturer cette saga qui débuta en 2005 avec Batman Begins et fait suite à l’excellentissime The Dark Knight. De nombreux acteurs présents dans les anciens épisodes de la trilogie reprennent leurs rôles respectifs : Christian Bale incarne ici un Bruce Wayne beaucoup plus fragile psychologiquement et physiquement. Il souffre en effet des différentes limites qu’il a franchies en affrontant le Joker. Du coté des anciens, on retrouve notamment Morgan Freeman et Gary Oldman. De nombreuses autres stars viennent enrichir le casting, comme Anne Hathaway dans le rôle de Sélina Kyle et Tom Hardy qui incarne le terroriste Bane. Le scénario est à double tranchant : en effet, ce film possède une mise en scène impressionnante qui ne laisse aucun répit au spectateur, celuici est transporté entre les scènes d’actions et l’intrigue. Cependant, le film souffre de sa comparaison avec The Dark Knight : en effet, il avait un scénario sombre, bien construit, des personnages recherchés et bien interprétés (notamment le Joker joué par le défunt Heath Ledger), et l’on ne se contentait pas d’un simple happyending ; le scénario de The Dark Knight Rises paraît quant à lui moins élaboré, aucun personnage ne prend vraiment l’ascendant sur les autres. De plus, la version française du film est décevante par rapport à la version originale. Néanmoins le film reste dynamique, bluffant dans les scènes d’actions et l’excellente musique d’Hans Zimmer s’associe très bien aux différentes scènes. Christopher Nolan conclut donc avec brio cette trilogie. Malgré certains défauts The Dark Knight Rises reste un très bon film et ravira les fans. Thomas Pomone

sorti en salle le 17 mai, en DVD le 8 novembre

sorti en salle le 25 juillet, en DVD le 1er décembre

une vie faite De rouille et d’os de Jacques Audiard avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts, Armand Verdure (Be., Fr., 1h55, 2012)

Un chef d’œuvre de cinéma, tout en pudeur

L

e dernier film de Jacques Audiard tiré d’un recueil de nouvelles de Craig Davidson, mélange les genres et les émotions avec une histoire poignante. On commence par la rencontre d’Ali et son fils de 5 ans, Sam, ils se connaissent à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, son fils et lui trouvent refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, elle les héberge dans le garage de son pavillon. Elle s’occupe du petit sous un soleil éclatant comme l’espoir d’un nouveau départ. A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, il fait la rencontre de Stéphanie, blessée, il la ramène chez elle et lui laisse son numéro. Elle est dresseuse d’orques au Marineland, il est agent de sécurité, dans ce mélo tout les oppose. Suite à un spectacle qui tourne au drame, Stéphanie décide d’appeler Ali dans la nuit, les réunissant à nouveau. Quand Ali la retrouve, elle est tassée dans un fauteuil roulant et a perdu ses jambes. Le synopsis s’ouvre sur une vraie vie : sans concession, avec violence et pudeur. Ce mélo, poétique et à la fois trash nous montre la vie de personnages complexes qui combattent la vie, la mort et le regard des autres. Les voir évoluer pendant 2 heures est un pur bonheur. Non seulement ce film est d’une réalisation

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

19


musique

King Charles lors de son concert à l’Ouvre-Boîte, le 2 novembre.

King Charles, à l’aube d’une belle carrière

À l’occasion de son concert à l’Ouvre-Boîte le 2 novembre dernier, King Charles nous a chaleureusement reçus avant son entrée en scène.

D

ébut de l’interview, King sont comme des fenêtres ouvertes Charles arrive tranquillement sur les différentes façons d’aborder dans le « puits de lumière » et de ressentir l’amour, et surtout qui de l’Asca, vêtu d’un jogging doivent permettre de cerner ce qu’est et de mocassins marrons. Il la pureté du sentiment amoureux. Ces nous salue et s’assoit à trois personnages moitié sur une chaise, un ne sortent pas de pied sur la table. nulle part, elles D’abord hésitant, il représentent des Charles Costa voit le jour en 1988 répond à nos premières étapes de sa vie à Londres. questions brièvement et des relations Le Britannique se passionne très tôt pour le violoncelle et le : il a commencé à qu’il a pu avoir, chant, et voue une admiration chanter “parce que je desquelles il s’est sans limites à Bob Dylan, affinant voulais dire aux femmes inspiré pour écrire. toujours un peu plus son goût combien je les aimais”. À ceux qui auront prononcé pour la folk et le rock. Il n’arrive pas à définir pris le temps (ou Il échoue après un an d’étude en son style musical qu’il qui le prendront) sociologie et se tourne donc vers qualifiera seulement d’écouter la musique pour s’y consacrer en de “changeant”. A la l’album, il nous 2007. Il se choisit le pseudonyme King Charles et remporte question de savoir a donné une L’International Songwriting quelles sont ses explication sur Competition de 2009 avec Love sources d’inspiration, la chanson Polar Lust, qui deviendra par la suite le il répond “Les femmes, Bear qui tranche fer de lance de Loveblood, son les femmes... [grand musicalement premier album qu’il sort le 7 mai sourire] et l’écoulement parlant sur le reste 2012 chez Universal. Le tout oscille du temps”. Son dernier du disque. Il y entre glam rock théâtral, pop, album, LoveBlood (enfin aborde le fil tendu électro, country et folk. Il assure ensuite les premières parties de son premier, il avait déjà entre amour, Mumford & Sons et Noah & The sorti quelques singles), a passion et désir, il Wale, et entame en ce momentpour thème la recherche se pose lui même même une tournée européenne. de l’identité de l’Amour la question “Sontavec un grand A. Il y ils amis ? Ennemis décrit trois muses autour desquelles ?” Une chose est sûre c’est qu’ils sont tout le disque est construit : Coco Chitty, intimement liés. Mississipi Isabel, et Lady Percy, qui Quand on lui demande ce qu’il ressent

20

portrait

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

une fois sur scène, il nous répond avec enthousiasme “beaucoup d’excitation” même si les concerts peuvent être très différents les uns des autres (comme il le dit entre Londres et le nord de l’Angleterre), l’énergie du public et de la foule le transporte toujours. Effectivement c’est le cas, il a réussi à installer une fois sur la scène de l’Ouvre-Boîte une ambiance magique, et a laissé derrière lui un public conquis. Après avoir parlé du prix des places des Rolling Stones lors de leurs derniers concerts (autour de 400 euros la place dans la fosse), et d’un Télérama hors série qui faisait ressortir les aspects sombres du personnage de Bob Dylan, il termine l’interview sur le fait que la musique aujourd’hui est un business et qu’il lui faut, comme tout le monde, manger. Cela dit pas au point de vendre les places de ses concerts aux mêmes tarifs que ceux des Stones, car comme il le dit en souriant : “Je suis à l’aube de ma carrière alors qu’ils sont au crépuscule de la leur et personne ne viendrait.” Il s’arrête sur une phrase de Bob Dylan, “Money doesn’t talk, it swears”, comme un avertissement. propos recceuillis par Louise Guttin portrait par Roméo Van Mastrigt

Maxime Launoy

un artiste

rencontre avec


albums Green Day ¡Dos!

M îl

Aerosmith Music from Another Dimension Columbia Records

Reprise Records

Barclay

Le groupe de punk rock américain Green Day nous propose la suite de son triptyque avec le deuxième opus Dos! Dans la continuité du premier, on retrouve les mêmes ingrédients qui font la marque Green Day, qui est justement leur bémol ; ne jamais se renouveler en quelques sortes musicalement. Green Day a beau être l’un des groupes les plus talentueux, on peut leur reprocher de rester sur les acquis et de ne plus faire preuve d’originalité... Il reste un bon album rock avec une balade à la fin Amy pour le clôturer. Uno! et Dos! sont de bons albums, reste a voir avec le dernier Tre! qui sortira le 15 janvier. Pour finir, on l’espère, en apothéose. Margaux Hallé

M revient avec un nouvel album dans la même énergie que ses premiers, avec des riffs de guitare géniaux, qui montre que Mathieu Chedid est l’un des meilleurs guitaristes français. Moment émouvant, c’est sa propre fille qui a dessiné la pochette de l’album. Malgré qu’il soit très bon, certaines chansons sont assez longues et on attends avec impatience le refrain. Son jeu de guitare endiablé relève l’album. Pour tous les fans de M ou simplement les curieux, Il sera en concert à Paris au Trianon le 29 mars 2013 ou dans la région au Zénith d’Amiens le 8 avril 2013. À vos agenda ! Margaux Hallé

Le groupe légendaire américain revient enfin depuis un long moment sans sortie d’albums. Music from Another Dimension est un disque typique d’Aerosmith. Tout les fans devraient être comblés grâce à celui-ci ; pour les autres, il tendrait peut-être parfois à être répétitif. Mais comme déclarait Steven Tyler (chanteur) sur cet album, ils n’ont plus rien a prouver et ont souhaité plutôt s’amuser. Sachant que c’est en effet l’un des groupes de rock considérés comme des dieux vivants aux États-Unis, cet album montre que Aerosmith est toujours au top, après une carrière aussi grande que la leur ; les papys du rock américain sont toujours là, et le font bien savoir ! Margaux Hallé

Flume Flume

Balthazar Rats

Chinese Man Live à la Cigale

Future Classic

Play It Again Sam

Chinese Man Records

Il compose ses premieres maquettes à l’âge de 15 ans, et enchaîne en ce moment les remix, le DJ australien Flume refait parler ce mois-ci de lui avec son premier album éponyme. Le jeune homme de 19 ans mélange beats hip-hop, groovy et cadencés à une électro subtile et enivrante. En découlent les tubes Insane ou Sleepless qui comptabilisent maintenant un million de vues, preuve d’un savant mélange entre deux univers aux sonorités nouvelles. Bien sûr, la recette a ses limites, on reste de marbre devant Stay Close ou More Than You Thought. En effet, la fin du disque traîne en longueur, après une première partie sur les chapeaux de roues. Hétérogène, Flume arrive tout de même à convaincre l’auditeur grâce à ce groove qui habite ses chansons. À bon entendeur. Roméo Van Mastrigt

La Belgique, ses frites, ses gaufres, sa bière, ses clichés, l’étendue de son influence se limite pour la plupart à cela. On en oublierait presque sa scène rock indé florissante. Balthazar en fait partie et offre un album exceptionnel, mature et inspiré. Sans se reposer sur ses acquis, Balthazar innove avec Rats, leur deuxième album. Forts de leur succès, le duo belge garde les bases de leur musique, une pop soignée aux accents 60’s, tout en y installant une toute autre ambiance. On pense directement à la basse sautillante et à la soul d’Amy Winehouse, au flegme de Gainsbourg, à la voix d’Alex Turner et à la touche slave de Beirut. Ces influences donnant naissance à des pistes léchées, finement arrangées, couvertes de violons, glockenspiels et guitares éthérées. Mais loin d’être un disque ennuyant, Rats possède également ses pics d’énergies, l’introduction The Oldest of Sisters ou Later en sont les parfaits exemples. C’est belge, ça chante en anglais, on aime, on adore même. On le conseille, à tout le monde, à tout moment, parce que vraiment, c’est du bon, du très très bon. Roméo Van Mastrigt

Après une tournée monstrueuse des festivals de l’été, le quatuor de DJ enregistre un disque live lors de son passage à la Cigale. Le groupe nous montre une facette qu’on ne soupçonne pas dans les albums studio, qui se révèle groovy et créative, faisant appel en plus des platines à des MCs changeant selon les chansons, ou encore un saxophoniste pour I’ve Got That Tune. La setlist peut décevoir par son format raccourci (seulement 12 titres), mais fait la belle part aux morceaux emblématiques du groupe, qu’ils soient extraits du dernier album Racing with the Sun ou des Groove Sessions. Les Français nous livrent un trip hop maîtrisé, aux morceaux influencés par la dub (Miss Chang), le Jazz (I’ve Got That Tune), le Hip Hop (Get Up) ou encore les musiques traditionnelles (If You Groove). Un excellent album. Lucas Drouard

z écoute s ylist les pla ter de L’A.lyl /fXVdu

ow http://

DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

21


tech/sci

“Les aspects négatifs de cette nouveauté, c’est l’utilisation d’un unique GamePad par console, et son autonomie.”

deux écrans,

deux fois plus de plaisir

V

Forte du succès de sa précédente console, vendue à près de 97 millions d’exemplaires dans le monde, Nintendo fait son grand retour sur la scène très convoitée des consoles de salon avec la Wii U.

endredi 30 novembre, Nintendo a commercialisé en Europe son nouveau petit joujou : la très attendue Wii U. Forte du succès de sa précédente console, la célèbre Wii, vendue à près de 97 millions d’exemplaires dans le monde, la société japonaise Nintendo fait son grand retour sur la scène très convoitée des consoles de salon avec ce nouveau modèle. Et pour reconquérir le marché, la Wii U a une arme : Le GamePad. Le GamePad, c’est la dernière innovation Nintendo, une manette dotée d’un écran tactile, qui permet au consommateur de jouer à la fois sur l’écran principal tout en ayant accès à des informations utilitaires via sa manette. Mais pour juger de ce nouveau gadget, rien de tel que de l’essayer. Pour cela nous avons pu interroger

22

?

Nicolas, un élève de première au Saint Esprit, qui a eu la chance de tester la Wii U au salon du jeu vidéo en Novembre dernier. “Au premier abord, la manette est assez grosse, mais on s’y fait vite, je n’ai pas été gêné par sa taille car on peut facilement accéder à tous les boutons et elle est très légère.“ Et elle donne quoi, en jeu ? “La manette offre des possibilités qu’il n’y avait pas sur la version précédente, on peut par exemple lancer des shurikens sur l’écran en les visualisant d’abord sur la manette. C’est vraiment cool, on s’y croirait, nous confie Nicolas. Les seuls regrets qu’on pourrait avoir, c’est de ne pouvoir jouer qu’avec un seul GamePad par console, et que la distance entre la manette et la console soit toujours aussi faible, ce qui peut rendre par moment le gameplay fragile.” Le GamePad comporte

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

beaucoup de nouveaux accessoires qui font de cette manette moderne un gadget très complet. On notera par exemple la présence d’une caméra, d’un micro, et d’enceintes. On retrouvera surtout, élément essentiel, un écran de 6,2 pouces, son principal atout. Mais l’aspect négatif de cette nouveauté, c’est l’utilisation d’un unique GamePad par console. L’image conviviale qu’avait donné jusqu’alors Nintendo à sa console est ainsi quelque peu modifiée. On imagine parfaitement la famille Dupont, réunie autour de la belle Wii U un dimanche après midi pour une partie de détente, le petit Boris est inconsolable car c’est sa sœur aînée, la capricieuse Mathilde qui est en possession du fameux GamePad. Ici Nintendo rate le coche ! En effet, se retrouver avec l’ancienne Wiimote, alors que son copain joue avec

le nouveau GamePad va forcément créer des différents. Convivialité : zéro ! Autre point noir de cette console, l’autonomie. On se rappelle déjà des anciennes manettes de la Wii, qui étaient toujours en manque de batterie quand le copain venait jouer à la maison. Et bien rien ne changera vraiment avec cette nouvelle version. L’autonomie moyenne du GamePad est de trois heures ; insuffisant lors d’un après midi ou d’une soirée entre amis. Bien sûr il reste toujours la possibilité de jouer branché sur le secteur, mais la dynamique du gameplay n’est plus du tout la même. Imaginez-vous, avancer vers le boss final, épée a la main, lorsque que vient le moment de donner le coup fatal, votre manette est retenue par le fil qui la relie au secteur. Inutile de préciser que ce détail casse littéralement la dynamique du jeu. Quant à son prix, lui, il n’est pas scandaleux : 299 € pour le pack de base. En résumé, même si la Wii U présente quelques défauts ennuyeux, elle garde assurément un fort potentiel, qui réside presque intégralement dans son GamePad. Il est évident que cette version n’ouvrira pas plus la console au public des gros gamers à proprement parler, puisqu’elle reste axée sur son gameplay, ayant toujours un petit retard de performance. Cependant, il faudra attendre la sortie des premiers jeux, car il ne faut pas oublier qu’ils sont les principaux acteurs du succès d’une console. Sébastien Cacan


les anonymous au secours de la Syrie Révolutionnaires, dictateurs, répression, activistes étrangers : ces quatre éléments ne font pas bon ménage. Quand bien même aucun gouvernement ne veut s’enliser dans une autre guerre ; certains n’hésitent pas à défier les plus grandes infrastructures d’un État en guerre avec son peuple.

C

ela fait maintenant trop longtemps que la guerre civile en Syrie a commencée, que beaucoup trop de personnes ont péries pour défendre leur liberté de vivre, de penser ou encore de manifester. Trop longtemps que les gouvernements restent quasi-impassibles et ne font que blâmer les actes du régime de Bachar Al-Assad. Mais, dans l’ombre de tous, la nouvelle guerre fait rage, dominée par un groupe individus : Les Anonymous. Vous en avez surement déjà entendu parler, aux informations télévisées ils sont décrits comme des pirates du web, irresponsables et qui n’aspirent qu’à obtenir des fichiers par la voie du téléchargement illégal. Or, dans cette guerre civile où aucun gouvernement ne veut ou ne peut envoyer des hommes, le réseau Anonymous est déjà en action depuis bien longtemps. Cette cyber-guerre, pourquoi en parler aux informations ? Elle ne fait pas l’apologie d’un gouvernement, ou du courage des combattants sur le terrain. Elle ne montre pas non plus un de leurs envoyés spéciaux avec un beau gilet pare-balles, et ne montre pas de villes détruites. Non, il faut bien chercher sur le site du Monde, pour trouver un article sur le déroulement de cette guerre ! Mettre en avant des pirates du net n’est pas la priorité des médias — quans bien même ils effectuent des actions tout à fait

nobles en essayant d’aider les intérêts des révolutionnaires. Mais que font les activistes d’Anonymous pour aider des personnes a des milliers de kilomètres des champs de batailles ? Tout d’abord, revenons sur la composition d’Anonymous : un collectif formé d’activistes non identifiés, se déclarant défenseurs d’un “Internet libre et ouvert à tous”. Anonymous n’est en pas une secte ou un groupe de personnes fermé ; tout le monde peut revendiquer faire partie du collectif, à partir du moment où ses actions vont dans la philosophie des Anonymous : ne jamais attaquer les médias — même s’ils les dévalorisent, ils sont le garant de la liberté d’expression—, promouvoir et assurer la liberté d’expression, et ne pas attaquer quelqu’un ou une entité sans motif. Maintenant que la notion du groupement Anonymous a été comprise, vous devez y voir un peu plus clair dans l’implication de la communauté en Syrie. Bachar Al-Assad ne respecte pas la liberté d’expression, il effectue des répressions sanglantes dans tout le pays et fait bonne figure au niveau politique ; il n’en fallait pas plus pour qu’Anonymous passe à l’attaque. Les activistes s’attaquent petit à petit à tous les sites gouvernementaux syriens, en les défaçant (c.-à-d. en modifiant la page d’accueil du site), en piratant ou encore en supprimant leurs

bases de données. Bien évidemment, ces actions ne sont pas visibles sur le champ de bataille, mais elles peuvent, au fur et à mesure, devenir extrêmement embêtantes pour le régime syrien. À force de s’attaquer aux sites Internet syriens, les Anonymous pourraient peut-être remonter jusqu’aux réseaux les plus secrets du régime, et affaiblir considérablement la crédibilité de celui-ci en trouvant des documents confidentiels. Internet et le réseau téléphonique syrien ont été coupés à 10h30 le 30 novembre, et sont revenus le lendemain ; un premier signe de vacillement du pouvoir qui voulait couper toute communication extra-territoriale ? Cette coupure a remis d’aplomb les membres revendiqués d’Anonymous, qui continueront leur attaques envers les sites gouvernementaux syriens jusqu’à la fin de la guerre. L’engagement d’Anonymous ne s’arrête pas à la Syrie, il était déjà là lors des révolutions arabes, lors des réformes SOPA, PIPA, ACTA ; et est présent dans le conflit israëlo-palestinien, prônant la non-violence. Le collectif n’a cessé de démontrer sa force de frappe et sa détermination envers des causes qui lui semblent légitimes, et qui respectent le droit fondamental de tout Homme : la liberté d’expression. Il semble donc qu’il ne faille pas froisser le collectif, avis aux prochains régimes fans de la répression. Victor Hue DÉCEMBRE • NO 4 • L’ALTERNATIVE

23


médias

ils sont légion : les anonymous Qui sont-ils réellement ? Contre quoi se battent-ils ? Quel est l’ampleur des leurs actions ? Nous avons décidé de répondre à vos questions et de vous faire découvrir ce mystérieux mouvement qui porte si bien son nom.

À

l’origine, est considérée comme Anonymous toute personne postant des commentaires ou des images sur des sites web sans divulguer son identité. Ce terme, devenant de plus en plus utilisé, a attiré la curiosité des internautes, et devient alors une sorte de fantôme de l’Internet. Est alors apparu dans l’esprit des gens un groupe totalement allégorique. Mais très vite, ce groupe se matérialise, et des individus, bien évidemment anonymes, s’engagent sous cette bannière à défendre la liberté d’expression sur Internet. Leurs premières actions en tant que groupe à part entière sont livrées en 2006 et 2007 sur le réseau social HABBO. Ils se connectent en masse sur le site avec pour avatar un Afro-américain, et bloquent entièrement l’accès à la piscine virtuelle en la déclarant fermée “à cause du SIDA”. Pas très glorieux comme première action me direz-vous, mais comme on dit, les plus grandes choses ont toujours de petits commencements ! Suite à ça, des assauts sont lancés sur le web, dont un qui marquera la réelle création du mouvement. En 2008, les Anonymous lancent le projet Chanology, destiné à enrayer la croissance de l’Église de scientologie avec pour slogan “Anonymous est une conscience collective qui lutte contre les manipulations de l’esprit.” Cette opération entraîne de nombreuses

24

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

manifestations partout dans le monde. Plusieurs membres âgés de 16 à 25 ans sont arrêtés, incluant des étudiants, des informaticiens, et même des banquiers. C’est également à partir de ce moment que les Anonymous commencent à se parer du masque du révolutionniste anglais du 16ème siècle Guy Fawkes, qui avait tenté de faire exploser le Parlement, et dont l’histoire a inspiré le célèbre film V pour Vendetta. Ce masque, alors destiné à camoufler leur identité et éviter des représailles de l’Église de scientologie, est depuis devenu leur signe distinctif. En 2011 lors de l’opération Payback, ils mettent hors d’usage le PlayStation Network, appuyant le piratage dans le but d’un “Internet libre et ouvert à tous”. En janvier dernier, ils ripostent à la fermeture du site Megaupload en fermant les serveurs du FBI et ceux du Département de la Justice américaine. En France, des attaques sont menées sur le site de la présidence de la République qui avait accepté par communiqué la fermeture de Megaupload, ainsi que sur le site du journal L’Express qui avait qualifié les Anonymous de “voleurs”. Mais cette dernière attaque révèle la plus grosse faille des Anonymous : ce n’est pas un groupe structuré, ni vraiment dirigé. De ce fait, des actions parfois contraires à leur morale peuvent être entreprises par des individus se présentant sous la bannière des Anonymous. Ainsi, une majorité du

groupe dénonce l’attaque de L’Express comme étant contraire à leur politique, qui se veut de défendre la démocratie et la liberté d’expression. Les Anonymous tentent parfois également de rendre justice quand les autorités faillent à leur mandat. Le 17 octobre, ils court-circuitent la justice canadienne en révélant l’identité de celui qui aurait harcelé, intimidé, et poussé au suicide la jeune fille de 15 ans Amanda Todd ; dont le décès a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux et dans le pays. Mais ce type d’initiatives inquiète les autorités, si bien que l’homme est aujourd’hui sous protection judiciaire afin d’éviter des représailles. “Le système n’est pas censé condamner quelqu’un sans poursuites officielles. Il n’est pas censé être juge, jury et bourreau sur la place publique” rappelle un avocat canadien. On ne peut pas savoir le nombre de membres actifs appartenant aux Anonymous, puisqu’ils ne sont reliés que par leur nom et leur masque. Cependant, ils sont bien présents et n’hésitent pas à intervenir de manière plus ou moins politiquement correcte contre les abus de pouvoirs sur Internet, et les manquements à la liberté d’expression. “Nous sommes les Anonymous, nous sommes Légion, nous ne pardonnons pas, nous n’oublions pas, vous pouvez compter sur nous. » : tout est dit. Hugo Berthon


télé

les revenants cartonnent sur Canal

L

es Revenants ont débarqué sur Canal+ le 26 novembre dernier, et ont fait parler d’eux. Les deux premiers épisodes de la nouvelle série ont été regardés par près d’1,4 million de téléspectateurs. Elle a reçu des retours très positifs d’un grand nombre d’internautes ne pouvant qu’exprimer leur appréciation. En effet, la série est bien digne des séries britanniques comme Misfits ou Skins, grâce à une atmosphère mise en place dès le début de la série et à la qualité avec laquelle l’intrigue est mise en place. Les musiques du groupe Mogwai suivent parfaitement l’histoire,

apportant à l’atmosphère une lourdeur supplémentaire et un côté poétique bien ancré. L’histoire se passe dans une ville tout à fait normale, avec des individus des plus normaux également, ce qui rend le spectateur plus sensible aux évènements qui se passent et à ce que les personnages peuvent ressentir face aux évènements qui quant à eux sont anormaux. Le sentiment de peur n’est pas présent, c’est plutôt un sentiment de compassion envers les personnages plutôt frustrés ou anxieux qui apparaît chez les téléspectateurs. La mort n’est pas non plus directement montrée, elle est sous-entendue et

pour preuve, même les personnes décédées ignorent qu’elles ne sont plus vivantes. Le fait de suivre l’intimité de différentes personnes possédant toutes un point en commun apporte à l’intrigue une plus grande ampleur et l’envie de connaître la suite des évènements se fait ressentir. La série commence donc fort, et plonge la télévision française dans un nouvelle ère. L’attente est déjà longue jusqu’aux prochains épisodes. Batiste Loron

Les Revenants Saison 1, deux épisodes, chaque lundi, dès 20h55, Canal+

once upon a time débute sur M6

Alors que la saison 2 est actuellement diffusée sur ABC, la série fantastique américaine “Once Upon a Time” (Il était une fois) est arrivée le 1er décembre dernier sur M6.

O

n connait tous les contes de fées, avec leurs “Il était une fois“ et leurs “Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants”. Mais dans Once Upon a Time, pas de happy-ending.

La terrible Regina a décidé de mettre fin au bonheur de Blanche-Neige, en expédiant les personnages de contes de fées dans la vie réelle. Ils se retrouvent à Storybrooke, petit village du Maine, sans aucun souvenir de leur passé magique. Mais un jour, Emma Swan reçoit la visite d’Henry, le fils qu’elle avait abandonné

10 ans auparavant. Le jeune garçon est persuadé qu’elle est la fille de BlancheNeige et du Prince Charmant. Et ce n’est pas tout. Selon lui, elle est la seule à pouvoir briser la malédiction qui plane sur Storybrooke. Les séries fantastiques sont souvent moquées et disparaissent peu de temps après leur programmation, mais Once Upon a Time est une série à part. La qualité de la série est très bonne, avec des costumes loin de l’image ringarde que l’on pourrait en avoir. Mais le succès de la série est repose en grande partie sur un casting très bien choisi. On y retrouve notamment l’ex interne de Dr House, Jennifer Morrison, et le jeune Jared Gilmore qui s’impose naturellement comme l’élément-clé de la série. L’alchimie entre les deux acteurs se fait sentir instantanément, au plus grand plaisir du téléspectateur. Alchimie que l’on retrouve également entre Ginnifer Goodwin et Josh Dallas ; en BlancheNeige et Prince Charmant, amoureux, malheureux ; qui ne vont cesser de se

chercher l’un et l’autre. À leurs côtés plusieurs comédiens impressionnent aussi, à commencer par Lana Parrilla, dans un rôle de Reine Maléfique qui semble taillé pour elle. Sans pitié, mais parfois touchante, la méchante de l’histoire est tout bonnement parfaite. L’autre révélation de Once Upon a Time, c’est l’excellent Robert Carlyle, littéralement possédé quand il interprète Rumpelstiltskin, le loufoque magicien maudit. Le plus gros défaut de cette série se trouve certainement dans sa qualité de production, avec des effets spéciaux par moment trop visibles ; et c’est un détail regrettable, mais qui n’enlève pas spécialement le plaisir du visionnage. Quoi qu’il en soit, Once Upon a Time est une série qui surprend et captive dès le commencement ; et mérite amplement de trouver son public en France. Alysse Monnehay Once Upon a Time Saison 1, trois épisodes. Chaque samedi, dès 20h50, M6


arts & scènes

un week-end à Paris ? La capitale et son effervescence sont juste à la porte d’à côté, alors ce pourrait être l’occasion d’en profiter pour y faire une petite sortie un week-end. Ce n’est pas l’activité qui manque à Paris. Petite sélection.

A

près une longue semaine de cours ou un soir de semaine, quoi de plus normal que d’avoir envie de se détendre et de décompresser un peu ? Décembre, synonyme de noël, n’est pas le mois le plus magique de l’année pour rien ! Rien que pour vous, l’avenue des Champs-Élysées s’orne de ses plus belles lumières et de ses plus belles décorations. Pour vos petites emplettes de Noël, allez du coté de la tour Eiffel, place du Trocadéro, qui accueille le village de Noël européen Trocadero on Ice avec des allures de station de ski en plein Paris ! Au programme : patinoire et animations, et cela jusqu’au 6 janvier. Un petit frère ou une petite sœur qui doit venir avec vous ? Choisissez l’exposition « Dinosaure, la vie en grand », créée par l’American Museum of Natural History de New York et complétée par le Muséum d’Histoire Naturelle de

Paris pour le public français. Elle vous amènera à la découverte des plus grands dinosaures du monde, le plus connu d’entre eux étant le diplodocus. Certe pas aussi cool qu’un T-Rex tout droit sorti du film Jurassic Park, mais ça ne manquera pas d’attirer votre attention (Ne sommesnous pas tous restés de grands enfants dans l’âme, après tout ?) Un intérêt pour la technologie ? Dans ce cas, l’exposition “Et l’homme créa... le robot” est parfaite pour vous. Elle présente l’évolution du rêve ancien de l’automate aux robots chirurgiens, androïdes ; et en dévoile tous leurs secrets, qu’ils soient utilisés dans l’industrie, le nucléaire ou la défense, ou encore pour faciliter notre quotidien, Enfin, pour les amoureux de Roméo et Juliette, la comédie musicale West Side Story devrait vous satisfaire, puisqu’elle transpose ce Shakespeare dans un contexte de guerre des gangs dans les années 50. Jamais un spectacle

n’avait encore provoqué un tel scandale, mais West Side Story devenu un des plus grands succès de l’histoire de la comédie musicale... On trouve forcément son bonheur en regardant les très nombreux événements et spectacles se déroulant à Paris, et si ceux-ci ne vous attirent pas particulièrement, sachez qu’il y en a forcément un pour vous ! Fanny Tricot

Dinosaure, la vie en grand jusqu’au 13 mai 2013. Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris 5è. Tous les jours de 10h à 18h, fermé le mardi. Adultes : 9 € ; enfants : 7 €. Et l’Homme créa... le robot jusqu’au 3 mars 2013. Musée des arts et métiers, Paris 3è. Tous les jours de 10 h à 18 h, fermé le lundi. Réduit : 5,50 € ; adultes : 7,50 €. West Side Story jusqu’au 1er janvier 2013. Théâtre du Châtelet, Paris 1er. Tarifs variables (renseignements à chatelettheatre.com)

passion céramique

26

L’ALTERNATIVE • NO 4 • DÉCEMBRE 2012

d’effets de matière, ainsi que des couleurs exceptionnelles. Amateur d’art ou pas, on peut sentir les œuvres, qui dégagent un petit quelque chose d’attractif, et sont mises en valeur par la superbe architecture de la salle. Passion céramique jusqu’au 23 décembre. Auditorium Rostropovitch, Espace culturel François Mitterrand, Beauvais. Mer., sam., dim. de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h 30 ; jeu., ven. de 13 h à 18 h 30. Fermé lun. et mar. Entrée libre.

Chloé Trinquesse

Petite idée pour mettre à profit une heure de permanence, tout en s’instruisant et en s’imprégnant d’art : le salle basse de l’Auditorium Rostropovitch - situé juste à côté de la médiathèque, et donc facilement et rapidement accessible - accueille en ce moment même une exposition de céramiques, sur le thème « De l’inutile à l’utile beauté ». C’est Jannick Thiroux, qui collectionne depuis vingt-cinq ans des céramiques de l’art contemporain, qui expose et nous permet de voir un grand choix de sa collection personnelle très éclectique, avec une très grande variété de formes, de techniques et


TÉLÉTHON VEN 07 & SAM 08 DÉCEMBRE

DU 07 DÉC 2012 AU 06 JANV 2013

Patinoire géante

Inauguration

Marché de Noël

Vend. 07 Déc à partir de 18h Parvis de la cathédrale

www.beauvais.fr


76

boutiques & restaurants

600 35

emplois

logements

beauvais Avec 76 nouvelles boutiques et restaurants, le Jeu de Paume sera un nouveau lieu de vie, de promenade et de commerces pour les beauvaisiens. Au cœur de la Ville, le Jeu de Paume contribuera à son dynamisme économique et social, grâce à la création de 600 emplois. Son architecture élégante rendra hommage au patrimoine historique tout en symbolisant par sa modernité le nouveau visage de Beauvais. Le projet est mené par Hammerson, expert des chantiers complexes en cœur de ville.

www.lejeudepaume.com

http://www.facebook.com/lejeudepaume


VOL01NUM04