Issuu on Google+

le mag à sa maman

mode

rentrée classe

CHOISIR SON ACTIVITé EXTRA-SCOLAIRE INTERVIEW DE catherine dolto

cuisine

un super goûter

N°1

www.laitfraisemag.fr


Edito C’est la rentrée ! Et ça tout le monde le sait. Il faudrait vivre sur une île déserte pour ne pas être au courant.

Ne pas jeter sur la voie publique

Les vacances sont terminées. Les enfants prennent le chemin de la crèche ou de l’école et les parents celui du travail avec plus ou moins d’entrain. De nouvelles aventures riches en rencontres et en découvertes se profilent avec l’arrivée de cette année scolaire. Pour Lait Fraise aussi, c’est la rentrée. Notre mag en ligne s’enrichit d’une version papier. Un magazine tout neuf (sentez comme il sent bon le propre) et tout beau (du moins, on y a mis tout notre cœur). Et comme un petit nouveau la veille de la rentrée, on a un peu le trac… Mais on est aussi très excités par cette belle histoire qui commence aujourd’hui. Allez, c’est parti ! Mode, déco, loisirs, bricolage, psycho… Retrouvez tous les jours des articles inédits sur www.laitfraisemag.fr 2


So M Mai re

4 Shopping mode 6 COLORIAGE 8 Shopping loisirs 10 Grossesse 12 Shopping bébé 14 Déco 18 Mode 24 Lecture 26 Psycho 29 Bricolage 32 Cuisine 34 Le coin des papas Palette de peinture

Un jeu d’enfant ! Système G

Oh Baby Baby

Chez Brave et True Rentrée classe

A chacun sa rentrée

Bien choisir son activité extra-scolaire : Interview de Catherine Dolto

en COUVERTURE Photographie Maria DE MARIA et BEN Illustration Marion BARRAUD

Fabriquer des boîtes à surprises Tartelettes nuageuses

Y‘a un bébé qui habite chez moi

3


shopping mode

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

palette de couleurs 1. Salomés Little Mary, 65 € / 2. GILET matelassé kiabi, 9,99 € / 3. Chapka IKKS, 35 € / 4. Cardigan Mini Rodini, 44 € 9.

5. cardigan monoprix, à partir de 23 € / 6. Chaussures Veja, à partir de 70 € / 7. cardigan 3 suisses, 19,99 € / 8. Pull Little Marcel, 65 €

10.

9. Doudoune Du Pareil au Même, à partir de 36,50 € / 10. jean slim velours strech Bakker made with Love, à partir de 40 € 11. Bottines Easy Peasy chez petithood.com, 55,20 € / 12. Baskets montantes 10IS, à partir de 89 € 11.

13.

13. pantalon bobo choses chez petithoOd.com, 29 € / 14. Cartable Tann’s, 49,90 € / 15. JUPE VERTBAUDET, à partir de 19,95 € / 16. pull la redoute, 17,99 €

14.

15.

4

12.

16.


5


coloriage

6


NOTRE selection

Publi-rédactionnel

2.

1.

3.

4.

5. 6.

7.

8.

10.

9.

1. Jupe en velours, existe aussi en violet foncé et marron, 16,90 € 2. Sweatshirt à capuche, existe aussi en violet foncé , 20,50 € / 3. Chemise en coton, 14,50 € 4. Pull à torsades, 26,90 € / 5. Robe en maille, 24,50 € / 6. Pull en maille, 18,50 € 7. Bonnet en coton, 7,90€ / 8. Robe en coton et élasthanne, 22,50 € 9. Gants, version jaune ou version violet, 8,90 € / 10. Veste en coton, 27,50 €

Prix généralement constatés dans les magasins DP…am. Tous les produits sont disponibles du 3 au 14 ans. Les prix s’entendent « à partir de » car ils varient selon la taille.

7


shopping LOISIRS Cubes Alphabet De très jolis cubes rétro à empiler pour permettre aux plus petits de découvrir les lettres et aux plus grands de composer leurs propres mots. Moulin Roty, 39,90 €

Jeu de l’oie et de petits chevaux De grands classiques qui plaisent à toutes les générations. Et l’air de rien, il faut savoir compter pour avancer son pion ! Londji, 16 €

Les mots Le but de ce jeu d’association : complèter les planches avec ses jetons. Et pour donner un coup de pouce, chaque lettre a sa couleur et chaque mot son dessin. Nathan, 8,50 €

Alphabet magnétique en bois Magnétique donc ludique. Et demain, un premier mot d’amour sur le frigidaire ? Vilac, 16,50 €

Apprendre à compter, lire et écrire : trois apprentissages fondamentaux.

Applications « 1,2,3 » et « a, b, c » Pour apprendre de façon ludique à reconnaître et à écrire les chiffres et les lettres par associations de formes. Pour iPhone et iPad, Hachette, 2,39 € Applications « mes premiers mots » Pour apprendre à lire et à écrire les noms d’animaux, les couleurs… à partir de modèles à recopier. Pour smartphone et iPad, Alexandre Minard, gratuites

Il y a les devoirs du soir : la récitation fastidieuse des tables de multiplication et la conjugaison des verbes du 1er, 2ème et 3ème groupe (ah le 3ème groupe !)… Mais il y a aussi les jeux ! Tellement plus agréable d’apprendre sans en avoir l’air...

un jeu d’enfant ! 8


BaByBjรถrn Transat Balance www.babybjorn.com 9


GROSSESSE

Système G

Collection de bonnes idées pendant la grossesse idée n°1 :

Le carnet d’émotions d’anne-Charlotte

l’auteur : FANNY GRANGIER Créatrice du vêtement de grossesse MoodKit inspiré par les femmes enceintes. Parce qu’elles sont la preuve vivante que demain se construit aujourd’hui.

10

Son site : www.oefshop.fr


le petit conseloiltte d’Anne-char Prenez un carnet format A5 assez fin… Rien ne sert d’avoir un pavé pour en laisser la moitié vide ! Il vous faudra aussi un feutre noir à pointe très fine, des crayons de couleurs, une paire de petits ciseaux et de jolis masking tape de couleurs.

A la fin de chaque mois, après avoir studieusement collecté mes petits souvenirs, je crée des pages mélangeant du texte, des dessins et des collages. J’y écris en détail, et de manière très personnelle, tout ce que je ressens, autant d’un point de vue physique qu’émotionnel. Je fais des listes de ce que j’ai acheté, mangé, rêvé. Je colle les échographies, je dessine son premier pyjama... Je fais aussi des listes de tout ce que je dois préparer : la valise pour la maternité, sa chambre, sa toilette, le patron du mobile que je vais créer pour accrocher au-dessus de son lit… Je pense aux moments où je relirai ce carnet avec ma fille. (Depuis, Mona est arrivée...)

Quels souvenirs garder de cette aventure intense qu’est la grossesse ? Certaines disent que l’on oublie tout : la fatigue, les envies de lait fraise, les attentions délicates de notre homme, la liste des prénoms improbables, jusqu’aux douleurs des contractions… L’univers créatif du blog d’Anne-Charlotte nous plonge dans l’émotion poétique et magique de ces neuf mois un peu hors du temps. Les petits moments qu’elle a consigné avec patience et tendresse dans son «carnet d’émotions» sont autant de sources de bonheur à sniffer sans modération en cas de petit coup de blues.

Le blog d’Anne-Charlotte : www.mybrouhaha.fr

11


SHOPPING bébé

UN HAMAC POUR BÉBÉ EN COTON BIO à fixer au plafond ou à un support en bois, il réussit l’exploit d’être à la fois esthétique et totalement sécurisé. Hamac bébé Yayita de La Siesta, 74,90 € sans support

ULTRA-PRATIQUE, LE transat Testé et approuvé par les bébés de l’équipe Lait Fraise, ce transat plaît aux petits qui peuvent s’y balancer, comme à leurs parents séduits par son poids plume et son pliage ultra-plat. Transat Balance Babybjorn, 139,90 €

OH BABY BABY

Enfin un album de naissance design ! Le baby book des Editions Plibook laisse libre cours à l’imagination et recueille pour la postérité mensurations, empreintes de pied et autres souvenirs de la vie de nos tout-petits… 14 €, sur www.piqpoq.fr

UN BABYCOOK DE COMPETITION Idéal pour les familles nombreuses ou pour préparer ses petits pots à l’avance, le BabyCook Duo permet de cuire la purée de carottes de bébé d’un côté, et de mixer sa compote de pommes de l’autre… BabyCook Duo de Beaba, 199 €

fluo kid à la fois design, évolutive et tout terrain, la poussette Cameleon de Bugaboo s’habille d’une touche fluo pour les bébés les plus branchés du square ! Poussette Cameleon Neon de Bugaboo, 999 €

pop rabbit ! Avec une veilleuse lapin aussi jolie, comment ne pas faire des rêves extraordinaires ? Lampe Egmont Toys, 42 € 12


Lait de toilette très doux Le Lait de Toilette Mixa Bébé nettoie avec respect les épidermes les plus délicats, grâce aux propriétés nourrissantes et adoucissantes de l’huile d’amande douce.

“ Doux pour les bébés, doux pour les mamans. “ Estelle Lefébure

:-;<7;*-*-;,=+7-=:

LASCAD - SNC au capital de 18000€ - Siège social : 7 rue Touzet - 93400 SAINT OUEN - RCS Bobigny n° 319 472 775

Hypoallergénique, sans paraben. Testé sous contrôle pédiatrique.


C BRAVE &

14


déco

CHEZ RAVE TRUE NOMS : BRAVE & TRUE AGES : 6 ANS & 4 ANS LIEU : LOS ANGELES, ETATS-UNIS Rubyellen, fan de vintage et bricoleuse hors pair, n’a pas son pareil pour chiner des merveilles pour les chambres de ses quatre filles. Voici celle de ses deux aînées, entièrement meublée grâce au marché aux puces local.

“Je pars généralement d’une base plutôt simple et claire avec des murs

blancs que j’égaye de touches de couleurs en fonction de mes envies du moment. J’aime l’idée d’une chambre adaptée à l’âge de mes filles mais qui puisse grandir et évoluer avec elles. Mes pièces favorites : les lits en fer forgé, tellement romantiques et désuets, dénichés aux puces (et traités pour les rendre totalement sûrs pour les enfants !). Mon aînée sera bientôt trop grande pour son petit lit et il va falloir lui en trouver un nouveau… Je rêve de venir en France faire les brocantes : plus les choses sont usées et rouillées, plus nous les aimons ! Cela montre que ce sont des objets qui ont vécu, que l’on a aimés… Avec les bricoles que nous avons fabriquées nous-mêmes, cela donne à l’ensemble une touche très personnelle et chaleureuse. On aime les paniers en métal accrochés aux murs (à trouver dans les épiceries chinoises), parfaits pour servir de fauteuils de princesses aux jolies poupées en chiffon ! Le blog de Rubyellen : mycakies.com 15

chouettes les paniers !


LITS EN FER FORGÉ, BUREAU, ÉTAGÈRES, LINGE DE LIT : MARCHÉ AUX PUCES AFFICHE : SARAH JANE STUDIO SUR ETSY.COM TABLEAU NOIR : BRICOLAGE MAISON RÉALISÉ À PARTIR D’UNE PORTE ANCIENNE JOUETS ANCIENS : CHINÉS AUX PUCES, SUR EBAY.COM ET SUR ETSY.COM BANNIÈRE EN TISSU « LET YOUR LIGHT SHINE » : HOMEMADE, EXPLICATIONS SUR LE BLOG DE RUBYELLEN

Retrouvez d’autres articles déco sur www.laitfraisemag.fr 16


blouse Du Pareil au Même jupe et chaussettes April Showers by Polder chaussures Du Pareil au Même

blouse le Petit Lucas du Tertre tutu homemade

(explications à retrouver sur www.laitfraisemag.fr)

rentrée classe

collants April Showers by Polder, chaussures Du Pareil au Même

PHOTOGRAPHIE MARIA de maria et ben STYLISME EMILIE CROS ILLUSTRATION MARION BARRAUD

18


19


robe Du Pareil au Même chaussures Pom d’Api

Chemise Bakker made with love nœud papillon vintage jean Levi’s chaussures Feiyue

20


21


Fleur en papier homemade (explications à retrouver sur www.laitfraisemag.fr) edredon Lalé, body Du Pareil au Même, bloomer et collants La Petite Luce chez petithood.com

chemise, pantalon et bretelles La Petite Luce chez petithood.com, chaussures 10IS, cartable vintage chez Minibus

veste Bakker made with love, paNtalon IKKS chaussures Pom d’Api, cartable Bakker made WITH LOVE

22


23


LEcture

A chacun sa rentrée

le coup de coeur de Vanessa

Les livres pour bien LA préparer Le soleil brille, il fait encore doux, on a la peau dorée et un peu de sable au fond du sac. pourtant, elle est bien là qui nous attend et qu’il faut affronter : la rentrée des classes. Et pour que les choses se passent au mieux avec nos loulous, quoi de mieux que de remplir la bibliothèque avec quelques bouquins qui vont nous permettre d’en parler ensemble, de contenter les plus motivés et de rassurer les petits angoissés ?

Les tout-petits : la séparation

Premier jour à la nounourserie C’est le premier jour à la garderie pour Fleurette, la douce petite oursonne. Ses parents, vont la rassurer et, passés les premiers questionnements et les petites appréhensions, Fleurette va beaucoup aimer ce nouveau lieu. Gérald Stehr et Chika Osawa L’ Ecole des Loisirs

UNE SéLECTION DE Vanessa, alias Eliabar, Une jeune libraire spécialisée dans les livres jeunesse. Qui aime les livres, sa fille, une Miniboute de bientôt « deuzans », son barbu, ses copines et un peu trop le chocolat ! Son blog : eliabar.over-blog.com 24


LA MATERNELLE : LE GRAND SAUT L’école de Léon Léon est grand maintenant. Finie la crèche, à nous deux l’école ! C’est doux, drôle et ce Léon est terriblement attachant. Un album que vous allez certainement lire un bon nombre de fois. Serge Bloch Albin Michel Jeunesse Dans la cour de l’école Des ronds de couleurs pour représenter le meilleur moment de la journée : la récréation. Un livre très graphique et original ! Christophe Loupy Milan Jeunesse

La maternelle Un petit livre pratique pour rassurer les plus anxieux ou les réfractaires. Des propos rassurants qui permettront à chacun de poser des mots sur les questions et les doutes liés à l’entrée et au quotidien à l’école. Docteur Catherine Dolto Gallimard Jeunesse

l’interview.26 de l’auteur p

LE primaire : l’école, une micro-société

à CE SOIR L’album est rythmé par les moments forts de la journée de l’enfant : l’arrivée et l’au revoir à maman/papa, les jeux, le repas, la sieste. C’est tout simple mais voir ainsi décrit son quotidien est à la fois rassurant et permet de poser des repères à l’enfant. Un indispensable ! Jeanne Ashbé L’Ecole des Loisirs

La liste des fournitures Où l’on découvre avec humour que la rentrée ce n’est pas si compliqué... même si la gestion des fournitures représente un véritable casse-tête ! Un livre très drôle et léger, parfait pour dédramatiser la situation. Susie Morgenstern L’Ecole des Loisirs 25

C’est la rentrée Une galerie de portraits de petits camarades de classe très différents : le timide, le moqueur, le pleurnicheur… Un roman court et tonique qui aborde le thème du vivre ensemble à l’école et plus largement dans la vie. Antonin Poirée, Amélie Graux Gallimard Jeunesse


psycho

ACTIVITéS EXTRASCOLAIRES : Collection de l’auteur

BIEN CHOISIR, BIEN GRANDIR Interview de Catherine Dolto, pédiatre

POUR DE NOMBREUX ENFANTS, le début de l’année scolaire est l’occasion de se lancer dans une ou plUsIEUrs activités artistiques ou sportIves... et pour leurs parents, l’occasion de se poser 1001 questions. Après avoir étudié le théâtre et la sociologie, Catherine Dolto devient médecin. En 1980, elle rencontre Frans Veldman, fondateur de l’haptonomie. Depuis, elle enseigne à ses côtés et se consacre à l’haptopsychothérapie. Au quotidien, elle accompagne les parents lors de la grossesse et les bébés pendant la première année de leur vie ainsi que des patients de tous âges. Elle est l’auteur de multiples ouvrages et dirige des collections pour la jeunesse et les adultes aux éditions Gallimard.

26


On peut très tôt observer son enfant et tenter d’identifier ses centres d’intérêt

Comment deviner quelle activité va plaire à son enfant ? Pour commencer, on la choisit en fonction de ce qui est possible, de ce qui existe dans son quartier, de ses possibilités de déplacement, de ses moyens financiers… Dans une situation « idéale » – où l’on a beaucoup de choix – on peut très tôt observer son enfant et tenter d’identifier ses centres d’intérêt : s’il est plus sensible aux sons et à la musique, s’il danse beaucoup, s’il aime bouger, s’il essaie d’attraper un crayon dès qu’il peut et dessine partout… Et pour des enfants qui auraient du mal à choisir ? Il y a des enfants qui veulent tout essayer. Le rôle éducatif, c’est de dire : « Cette année, tu ne peux pas tout faire, on va donc réfléchir ensemble à ce que tu vas garder ». L’éducation du discernement est une chose essentielle qui commence vers l’âge de 4 mois : on peut observer comment un enfant regarde plusieurs objets et lui demander : « Lequel préfères-tu ? C’est celui que tu trouves le plus joli ?». C’est important qu’un enfant comprenne grâce à ses parents que le fait de réfléchir à ce qui l’intéresse le plus, à ce qu’il trouve le plus beau, est une activité essentielle dans la vie. Pour se diriger dans la vie, il faut savoir dire non et commencer par éliminer ce que l’on ne veut pas pour pouvoir avancer. C’est aussi ça l’éducation. Et si l’enfant change d‘avis en cours D’année ? Quand un enfant a une gamme de possibilités étendue, il est normal qu’il essaie plusieurs choses. Je trouve très injuste pour des enfants petits que leurs parents leur reprochent ce « butinage » ; c’est au contraire un signe d’intelligence et de curiosité ! Le piège, c’est qu’on oblige les enfants à s’inscrire pour l’année, ce qui a des conséquences financières et organisationnelles démesurées : un enfant devrait avoir le droit de tâter d’une activité sportive ou artistique pendant 3 mois. Avant d’avoir essayé une activité, elle reste imaginaire. En l’essayant, l’enfant pourra vraiment mettre son désir à l’épreuve de la réalité et dire s’il finalement il s’est trompé.

Est-ce qu’au contraire, il ne faut pas les inciter à s’accrocher ? Tout dépend de la façon dont on transmet le savoir. Si l’on doit faire du solfège avant d’avoir le droit de toucher l’instrument, c’est très rebutant, alors que si on permet à un enfant de jouer et qu’on lui montre comment on passe du son qu’il produit avec plaisir à la façon de l’écrire, c’est beaucoup plus facile. Je crois qu’il faut soutenir l’enfant et le « pousser » un peu mais si c’est trop conflictuel, il faut pouvoir lui dire : « Moi, je n’ai pas envie de me bagarrer avec toi tous les jours. Ce que tu es en train de me montrer, c’est que tu as envie de jouer de la musique mais que tu n’as pas envie de faire le chemin pour arriver à en jouer. Je pense que c’est trop tôt pour toi. Alors on va arrêter et tu vas réfléchir. » Ce qui doit être transmis, c’est qu’il n’y a pas de progrès sans une dimension de labeur. Quel que soit le domaine, si on ne travaille pas, on n’arrive à rien ! Faut-il absolument proposer du sport ? Pas forcément. Tout d’abord les enfants font déjà des activités sportives à l’école, et si l’on veut vraiment que l’enfant bouge, on peut bouger avec lui pendant le weekend ! Il y a des types d’intelligence très différents : des enfants qui sont très « moteurs » et qui ont vraiment besoin de se dépenser et d’autres qui sont très imaginatifs et peu enclins à bouger. Un enfant qui n’a pas du tout le goût du sport, s’il en fait le week-end avec ses parents, cela suffit. Prendre goût à une activité sportive, cela peut être aussi une question de rencontre : la passion d’un adulte passionné par ce qu’il fait et par sa transmission, cela déplace des montagnes !

27


Peut-on « pousser » un enfant vers un sport collectif, par exemple si on le trouve timide ? Parfois, c’est une excellente idée. Les sports collectifs sont très intéressants car ils apprennent aux enfants à s’insérer dans un groupe, ce qui leur arrive moins souvent aujourd’hui : il y a moins de familles nombreuses, les enfants sont plus souvent à la maison et se mêlent moins aux autres qu’avant. Un sport collectif développe le sens de la perception de l’autre : est-ce que l’autre arrive derrière moi avec le ballon ou sur le côté, comment j’anticipe ? Mais ce n’est pas sûr que cela marche !

Comment peut-on aider son enfant à s’épanouir dans une activité ? Attention à ce que l’on met derrière ce terme : l’épanouissement, ce n’est pas devenir un crétin béat content de lui. L’important pour des parents, c’est de soutenir leur enfant dans son chemin pour devenir un adulte digne de ce nom c’est-à-dire assumant ses valeurs d’humanité, ne pensant pas que son bonheur est au prix de celui des autres, que son épanouissement justifie de ne pas respecter les autres, de tricher dans une compétition… Le renoncement, le dépit de l’échec font partie du processus de croissance.

Comment gérer la compétition qu’il peut y avoir dans le sport ? Je vois qu’il y a des enfants pour qui cela a de l’importance mais je pense que pousser un enfant qui n’est pas compétiteur, c’est une erreur éducative. Parce que pour lui, cela n’a pas de sens, et cela peut être une source de souffrance. Un enfant qui a le goût de la compétition, pourquoi pas ? Mais dans ce cas, il faut l’aider à la mettre à sa juste place ; lui dire : « Pour l’instant, cela t’amuse de te mesurer aux autres… Mais est-ce que tu es moins intéressant sous prétexte que tu es arrivé 3ème ? Tu as fait des efforts, c’est là que tu es gagnant, tu t’es vraiment bien mobilisé. » L’enfant a besoin de sentir que ses actes ont du sens, et d’être valorisé même dans ses échecs. Aider un enfant à transformer un échec en quelque chose de positif, c’est le B.A.BA de l’éducation !

© L’Atelier de Charenton A trop occuper nos enfants, ne prend-on pas le risque qu’ils ne sachent pas « s’ennuyer » ? Je crois que l’ennui est une bonne chose. La pathologie de notre époque, c’est qu’il faut tout le temps être occupé : les gens ne peuvent pas attendre sans être en train de regarder leur téléphone ou de lire, comme si un esprit livré à lui-même et qui vagabonde, ce n’était pas intéressant en soi. Les parents peuvent dire à leur enfant « Tu n’as rien à faire, mais tu peux observer ce qui t’entoure ». C’est important pour le développement de son enfant de le laisser s’ennuyer mais il faut surtout en parler après avec lui : lui faire raconter ce qu’il a ressenti, ce qu’il a observé… S’intéresser à ce que fait l’enfant, cela rend tout intéressant !

Recommandez-vous de proposer aux frères et sœurs les mêmes activités que leurs aînés ou au contraire des activités différentes ? Si on a 2 ou 3 enfants passionnés par le même sport, on ne peut pas l’interdire. Par contre, ce qui est important – comme ma mère (NDLR : Françoise Dolto) nous l’a appris – c’est de ne pas valoriser l’imitation. Il faut bien analyser le désir d’un enfant de faire comme son frère ou sa sœur : « Est-ce que tu fais ça parce que tu aimes bien ta sœur, parce que tu veux lui damer le pion sur son terrain ? ». Si le désir est authentique, on ne peut pas s’y opposer mais si on peut faire que chacun ait son champ spécifique, c’est mieux. Même si ce n’est pas forcément ce qui est le plus pratique pour les parents.

Retrouvez d’autres articles psycho sur www.laitfraisemag.fr 28


BRICOLAGE tuto

FABRIQUER DES BOÎTES à sURpriseS BONNE HUMEUR à emporter !

29


Le matériel : 2 petites boîtes d’allumettes, des ciseaux, un tube de colle

1. Découper les éléments

2. Coller l’intérieur

3. Coller chacune des faces extérieures

4. Plier et coller les languettes du personnage

Retrouvez ce bricolage

sur notre stand Lait Fraise au Salon Baby les 19, 20 et 21 octobre 2012 au Parc Floral de Vincennes 30


intérieur

FACE

DOS

coupe et

31

colle intérieur

FACE

DOS


cuisine

tarteletteS nuageuses noix de coco & bonbons à la fraise Pour la pâte

200 gr de farine 100 gr de beurre demi-sel 100 gr de sucre roux 1 cuillère à soupe de cannelle 1 oeuf • Battre l’oeuf et le sucre. • Ajouter petit à petit la farine. • Malaxer la pâte à la main (rajouter un peu de farine si nécessaire) puis ajouter le beurre.

• Étaler sur un plan de travail fariné et découper des grands triangles. • Enfourner 15 minutes à 180°C. A la sortie du four, laisser refroidir.

Pour la CRèME 5 feuilles de gélatine (ou de l’agar agar) 30 cl de lait de coco 25 cl de crème fraîche liquide très fraîche 4 blancs d’œufs 100 gr de sucre

• Mettre les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pendant quelques minutes. • Faire chauffer le lait de coco, ajouter les feuilles de gélatine et remuer jusqu’à ce qu’elles fondent. • Laisser refroidir doucement.

• Battre les œufs en neige très fermes, ajouter le sucre puis très doucement la crème de coco. Battre la crème fraiche pour la faire monter. • Mélanger la crème fouettée au mélange blanc d’œuf/coco. Mettre le tout au réfrigérateur pendant plusieurs heures.

La touche finale Disposer un triangle de pâte, ajouter une belle couche de crème de noix de coco, remettre un autre triangle puis une couche de crème. Finir avec quelques bonbons à la fraise !

Derrière Griottes se cache émilie Guelpa, directrice artistique dans la vie. Passionnée par la cuisine, elle lance son blog il y a 4 ans pour allier ses deux plaisirs : la cuisine et le graphisme. Avec un seul mot d’ordre : la couleur ! Formes graphiques, textures, goûts et saveurs, il faut que tout se mélange pour obtenir un bon accord. La couleur se retrouve également au centre de ses deux premiers livres (Je cuisine poétique et Je cuisine champêtre). Le blog de Griottes: www.griottes.fr 32


33


LE coin des papas

Y’a un bébé qui habite chez moi

D

par daddy cool

Docteur, il faut absolument que vous m’aidiez, je crois que je deviens fou. Depuis quelques mois, je sens que je ne suis plus le même homme, que quelque chose a changé.

ça a commencé par des petits détails. Des petites tâches inexpliquées sur ma plus belle chemise… Ma coque de portable comme mâchouillée par un petit hamster édenté… Au début, je n’y prêtais pas vraiment attention, mais les choses se sont mises à empirer. Dans le frigo, mes chocoboumbo triple caramel ont cédé la place à des petits pots aux légumes bios ! Dans le meuble télé, ma collection de films de zombies a disparu, remplacée par l’intégrale de Trotro (beaucoup plus flippant) ! Dans la salle de bain, c’est comme si toute la troupe de Toy Story s’était donnée rendez-vous dans la baignoire pour la transformer en piège-à-fesses ! Et puis il y a cette odeur… Cette horrible odeur… Soit notre maison a été construite sur une décharge, soit la petite souris et toute sa famille sont crevées dans un coin. C’est bien simple ! ça sent presque aussi mauvais que quand j’habitais tout seul.

D’abord, j’ai cru que ma femme était de mon côté. Elle me disait de ne pas m’inquiéter, que tout était normal. J’ai même trouvé ça touchant quand elle a essayé de me protéger contre moi-même en posant des sécurités sur le tiroir des couteaux, et en rangeant les produits ménagers en hauteur… Mais finalement, j’ai compris qu’elle était dans le coup. Il y a un signe qui ne trompe pas : toutes les nuits, elle se lève au moins trois ou quatre fois pour aller voir « la voix ». Naturellement, je fais semblant de dormir pour qu’elle ne s’aperçoive de rien. Autour de moi aussi, je vois bien que le regard des gens a changé. Mes potes du foot qui ne me rappellent plus… Ma mère qui, elle, se met à me rappeler, pour savoir « comment va le petit ? » (j’ai 33 ans quand même !) C’est bien simple, la dernière fois qu’une jolie fille m’a fait les yeux doux dans la rue, elle s’est exclamée « Rhooo ! Comme il est mignooon… » (Jackpot !) « Qu’est-ce qu’il ressemble à son papa ! » (Comment ça ? Mais d’où elle connait mon père, celle là ?). J’ai fui. Vous souriez, Docteur ? Vous aussi, vous êtes passé par là ? Et ça dure combien de temps ce cauchemar ? 18 ans ! Ah oui, quand même…

Depuis trois semaines, j’entends carrément des voix… Au début, ce n’était qu’un murmure, à peine un chuchotement. Mais maintenant, c’est horrible, docteur ! Des cris ! Des hurlements ! C’est comme si Chewbacca s’était coincé la patte dans le mixer de la cuisine…

Retrouvez d’autres articles de Daddy Cool sur www.laitfraisemag.fr 34


Merci à : MARION et maria Fanny, Anne-charlotte, RUBYELLEN, Vanessa, émilie le docteur Catherine Dolto Ella, Violette, Noé, Gustave, Laure, Gaëlle, Sacha Ainsi que leurs parents Du Pareil Au Même, Le Salon Baby et nos autres distributeurs (liste sur www.laitfraisemag.fr)

N°1 – AOUT/SEPTEMBRE 2012 DIRECTeur DE LA PUBLICATION JEAN-PHILIPPE BéCANE DIRECTRICE DE LA RéDACTION éMILIE CROS DIRECTRICE de la création éVELYNE BISSON REDACTRICE EN CHEF WEB ISABELLE ARNOU PUBLICITé CONTACT@LAITFRAISEMAG.FR ONT COLLABORE A CE NUMERO : FANNY GRANGIER, VANESSA ISCARIOT, EMILIE GUELPA PHOTOGRAPHIE MARIA DE MARIA et BEN / maria@mariaetben.com ILLUSTRATION MARION BARRAUD / marion.barraud@gmail.com éDITé PAR LAIT FRAISE MAG 17 RUE SEDAINE 75011 PARIS / RCS 752 552 786 CONTACT@LAITFRAISEMAG.FR IMPRIMé EN FRANCE PAR IPR Tous droits de reproduction réservés Commission paritaire et Issn en cours d’attribution Dépôt légal à parution les prix indiqués peuvent être soumis à des variations.

L’Illustratrice Marion Barraud

la photographe MariA

Marion dessine depuis toute petite. Elle aime observer ce qui l’entoure et y ajouter une pincée de poésie et d’humour. Elle note ses rêves, ses anecdotes dans de multiples carnets qu’elle remplit d’aquarelle. Son univers s’inspire des dessins d’enfants mais aussi de son basilic qui pousse et de la radio qu’elle écoute toute la journée. Ses études finies, elle a des projets plein la tête et grouille d’idées !

Maria Ponti est une créative d’origine italienne qui vit et travaille à Paris. Elle collabore avec de nombreuses marques de luxe internationales en tant que réalisatrice, directrice artistique ou photographe. Elle a fondé avec Benjamin Rossignol le studio de création digitale « maria et ben ». Elle aime Ben, son chat, les rouges à lèvres, les tissus légers, le vent chaud, les crocodiles en guimauve et le bruit des pas sur la neige fraîche.

son blog : www.marion-mmm.blogspot.fr

son site : www.mariaetben.com 35


, Ma mère elle dit que mes caprices à la caisse, c’est fini. , 36


Lait Fraise Mag #1