Issuu on Google+

EHLHLIA K>

IkZmbjn^lZkmblmbjn^l Znmhnk]ngnf®kbjn^ ]ZgleZobee^ ÉDITION 2012 Revue de presse


LHFF:BK> Lâ&#x20AC;&#x2122;OSOSPHĂ&#x2C6;RE AZ[bm^eZ<hhi Du 7 au 16 dĂŠcembre 2012 â&#x20AC;˘LibĂŠration - Ososphère prend de la bouteille - p 4 9jl];j­Ylan]%DGkgkh`ÂŽj]*()*%p 6 â&#x20AC;˘MCD #69 - Cahier special ososphère - p 12 <F9%LjYfkĂ&#x161;_mjYlagf\]dY;ggh%p 14 <F9%;gghgkgkh`ÂŽj][j­Ylan]%p 15 <F9%KljYkZgmj_Fmalk­d][ljgfaim]k\]dGkgkh`ÂŽj]%p 16 â&#x20AC;˘DNA - Ososphère bâtit son futur - p 17 â&#x20AC;˘DNA - De cacophonies en europhonies - p 18 â&#x20AC;˘Poly - Grand entretien avec Daniel Payot - p 19 â&#x20AC;˘DNA - Les voisins de la Coop - p 20 â&#x20AC;˘DNA - De Crecy et kavinsky, french touch 2.0 - p 21 D9dkY[]&^j%D]^]klanYdGkgkh`ÂŽj]afn]klald]kal]`aklgjaim]\]dY;ggh%p 22 Jm]01%Gkgkh`ÂŽj]§dY;ggh2mffgmn]Yml`­¨lj]hgmjdYjlfme­jaim]%p 23 â&#x20AC;˘Rue 89 - Ososphère Ă  la Coop : le port du Rhin courtisĂŠ - p 24 â&#x20AC;˘Rue 89 - Ososphère : Esprit de rave Ă  la Coop - p 25 *(eafml]k&^j%ImYf\dY[mdlmj]]lGkgkh`ÂŽj]Yhhgjl]fld]mjha]jj]§d­\aĂ&#x161;[]%p 27 *(eafml]k&^j%<Yf[]Ă&#x203A;ggjaf\mklja]d%p 28 >jYf[]+9dkY[]&^j%=la]ff]<];j][qYeakd]^]mYmpFmalk d][ljgfaim]k%p 29 =klJ]hmZda[Yaf&^j%Gkgkh`ÂŽj]$hdYfÂŽl]­d][ljg]lfme­jaim]%p 30 =%YdkY[]&^j%KljYkZgmj_2Gkgkh`ÂŽj]hgmjmfo]]c%]f\%p 31 OYkEY_Yraf]%Gkgkh`ÂŽj]`YZal]dY;gghYmhgjl\mJ`af%p 32 â&#x20AC;˘Poly - CoopĂŠratif - p 33 â&#x20AC;˘Zut.fr - Ailleurs mais bien ici - p 35 â&#x20AC;˘Zut - Un jour ils ont disparu - p 36 â&#x20AC;˘Novo - Ni friche ni soumise - p 42 ;gr]%Gkgkh`ÂŽj]*()+hgjl\mJ`afgZda_Ylgaj]% p 43 :dg_DGkgkh`ÂŽj]%9jla[d]kmjdGkgkh`ÂŽj]\Yfkd]eY_Yraf]GjFgje]% p 44 Da^]hjgg^%Afka\]Â&#x201A;Kd]]haf_:]YmlqÂ&#x2019;%p 45 Kh][lY[d]k%DGkgkh`ÂŽj])+]­\alagf%p 49 KljYkZgmj_&]m%DGkgkh`ÂŽj]§KljYkZgmj_%p 51 KljYkZgmj_&]m%<]mpfmalk­d][ljgfaim]kd]),]l)-\­[]eZj]kmjd]kal]\]dY;ggh%p 52 LgmlKljYkZgmj_%DGkgkh`ÂŽj]%p 54 J9F%DGkgkh`ÂŽj]]fim]dim]keglk%p 55 J9F%Ljghaim]%=la]ff]J]q%p 57 J9F%;*E) ;]kl\]eYaf!% p 58 E,LACH`glg_jYh`qk]jna[]k%Fmalk­d][ljgfaim]k%p 69 ./&9_]f\Y[mdlmj]d&^j%DGkgkh`ÂŽj]§dY;ggh*()*%p 60 ./&9_]f\Y[mdlmj]d&^j%=phgkalagf\]eg[jYla[ k!@gh]k§KljYkZgmj_%p 61 KljYkZgmj_Ymbgmj\`ma&^j%CG<=1#?J9E9LAC#AFNAL K%>]klanYdGkgkh`ÂŽj]%p 62 <a_ala[c%DGkgkh`ÂŽj]%p 63 Gh]feY_%DGkgkh`ÂŽj]j]na]fl%p 64 :aZgmadd]%DGkgkh`ÂŽj]§dY;ggh%p 65 K][lagfh]j^gjeYf[]%;5)Ă&#x17D;hp2=phgkalagf\];­[ad]:]YmYm>]klanYdGkgkh`ÂŽj]\m (/Ym).\­[]eZj]§KljYkZgmj_%p 66 CgehYcl&^e%OYl[`2dGkgkh`ÂŽj]oal`eg`f%p 67

Lâ&#x20AC;&#x2122;OSOSPHĂ&#x2C6;RE K^mhnk^gobee^ Du 26 septembre au 6 octobre 2012 <F9%>]klanYd%L`a]jjq<Yf]lÂ&#x201A;gkgkh`ÂŽj]$mf]khY[]hmZda[Â&#x2019;%p 69 <F9%KljYkZgmj_%D]kfmalk\]dGkgkh`ÂŽj]ljYfk]Yj\]fl]hgmj[gee]f[]j%p 71 <F9%Gkgkh`ÂŽj]§ljYn]jkdYnadd]$[Yjj]^gmj\­eglagfkfme­jaim]k%p 73 <F9%Ljgakim]klagfk§L`a]jjq<Yf]l%p 75 Jm]01%DGkgkh`ÂŽj]kafnal]§d9mZ]ll])1*0% p 76 Jm]01%;gf[]jlk2;`Ym\]kfmalk­d][ljg\]dGkg]lkh`ÂŽj]\] bouillonnement permanent - p 77 <]\Yd]kgfgj]%DGkgkh`ÂŽj]ljYfk[]f\]dmjZYaf%p 79 KljYkZgmj_&]m%DGkgkh`ÂŽj]%p 80 J9F%DGkgkh`ÂŽj]kYakgf*()*kljYkZgmj_%p 82 Lgmjake]YdkY[]&[ge%DGkgkh`ÂŽj]§KljYkZgmj_%p 83 Kgmf\g^nagd]f[]%Fmalk­d][ljgfaim]k\]dGkgkh`ÂŽj]% p 84 ;gr]%Gkgkh`ÂŽj]*()*%p 87 B<K&^j%>]klanYdgkgkh`ÂŽj]*()*§KljYkZgmj_%p 88 >jYf[]afl]j%DGkgkh`ÂŽj]%p 89 CgehYcl&^e%=n]fl2dGkgkh`ÂŽj]hj]k]flkcgehYclYddfa_`ldgf_YlkljYkZgmj_k la laiterie - p 90


L’OSOSPHÈRE AZ[bm^eZ<hhi

Édition 2012 =n0Zn*/]®\^f[k^


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Libération =®\^f[k^+)*+

4


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Libération =®\^f[k^+)*+

5


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Arte créative ]®\^f[k^+)*+

6


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Arte créative ]®\^f[k^+)*+

7


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Arte créative ]®\^f[k^+)*+

8


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Arte créative ]®\^f[k^+)*+

9


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Arte créative ]®\^f[k^+)*+

10


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Arte créative ]®\^f[k^+)*+

11


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville .##  #



 /  # 0 

 



MCD ]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse  /   1  0 

  1   

 1 2 #

# & 

/  3  

   

           

            !   "#$%& '()*+,+"-./  !  01   ! 2 !!  

! +            3!  0    1   !       0     4!!  0 0 ! 1   ! !         0 1

  !    " # 5   00 3 !  0 ! 1 /( 6&!5 78  !  

1/! ! !0          12 9 !! 

3 :  *;  3 13 <  , 6/5! 

 :  =80  !  !  !0 0 !! !   15 33 !.>/! 



? !1/!   ! 1/3 !

 *!    

3  !!   

   3!!    

! @  16785  ! 



<< 1   1A @        @ 33 3    3     !    3  441 3    ! ! 1B &   C       ! 2 !! 

 ! +   :          3!  0   1   !      0     4!!  00 ! 1    ! !       0 1  , D 3      D 443(4;     0 6   5 ;3!!:!!  ! 3078 3 !       1 & 7  $% &'() *)+* ),** )- )

12

  


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville .##  #  /  # 0 



 



MCD ]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse  /   1  0 

  1   

 1 2 #

# & 

/  3  

    

#1 

   +   

E -F-  ! 2 !           

! +        9   FFF

         !0               ! 

 :  0  3   33   "#$%& '()*+,+"-./   !  !1 !  01 +  !> ! !  . !   

B 2 ! ! 



> !

   ! 2 !!      !!  !  B1

! +            3!  0   /   !!   1   !        !  !>G   

H ! 0 00B1   0     %   !!  2 !!!  ! 4!!  0 0     !!  !   :0 0 ! 1   ! !   ! I  ! 

         !  J9    :3  !!  0 1     0 2 !1

 

%!!    ! 3 !   :     K    !5  00     !    " # !  4! '   

 1        ! 1 5   00 3 !  0 ! 0     ! 

!!  /( 6&!5 78  !   33!  !! **  

1/! ! !0     >3 B>LB    *   !        12 9 !! 

3 1

 :  *;  3 13 <  , 6/5! !3 ! 

    

 :  =80  !  !  !0  

    !    3 0  01 0 !! !   15 33 !.>/! 



? !1/!   ! 1/3 !

 4 5  *!    

3  !!  )')647  

   3!!    

! @  16785  ! 



<< 1   1A @        @ 33 3    3     !    3  441 3    ! ! 1B

&   C       ! 2 !! 

 ! +   :          3!  0   1    !      0             # 4!!  00 ! 1    ! !       0 1 &%%9* M 5/9(J+  , D 3      D 443(4;     0 6   5 ;3!!:!!      #

8 ! 3078 3 !       1 /&AJ9% 5A2 & 7    

 $% &'() *)+* ),** )- ) 9 5/9N9 D9JOO/&AJ9% &&/&OO/&AJ9% 5A2OO9 5+,&J&%%9* M 5/9(J+ CP59JJQ &%9

13

  


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

DNA )0]®\^f[k^+)*+

14


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

DNA )1]®\^f[k^+)*+

15


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

DNA *0]®\^f[k^+)*+

16


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

DNA )0]®\^f[k^+)*+

17


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

DNA *2cZgob^k+)*,

18


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Poly )*fZkl+)*,

19


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

DNA **]®\^f[k^+)*+

20


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

DNA *-]®\^f[k^+)*+

21


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

L’Alsace.fr 2]®\^f[k^+)*+

22


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Rue 89 Strasbourg *)]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

&233 =

W    

(/





0 



,V

(

>X

W  /

        

7  E 



    

(     E    !   !    ! 1       ! F G) .   E    1 .  .. H   I0   1   &   

  1  9

( N #  :



 :

D O





   !"# $% "&'  ()





*$ !+,)- !& !     .  /     0   1  2     &  34 5556    !) /     

7 7 1     !  .   ! /    !  89

  

.    ; 

1 -  .  & 0   1 

(       2    ! .  ) /  $ / /     +  & / /   :+$    )  ; )   !   !  1 ! +   1     & 

. /  2   <     =/+>!     +)-   +    / 9<=&+   ?5 0

1     8  =+  &      1 

1    1  +  

 &

?.   8 

 +J &     /

 /  I0   1!>= P



 K! 

  1  

 K 3.  

  . 

+  

0   1   &)



 $  3

 LM 

&'(

)*+, -. FFF#G1  Q0   1 J   3=/E&R. 

  $ 3&+)5 9

/-(0)(- FFFG  (  D P7)  <  S  .  TIIQ?)9

1.  ?   Q0 1K0  0 FQS

# G.U:   V )   U(#GLF

?.   .    1

  I = 

( N #  :

 

 :

D O





D   -  !"#$%" # "

  # !"@A(B"  '  # 7   #  !"(8 " '  #  ()

&!+ 8+  1    ,     1 !  C        9D+  !   1    



  

  "  

< -        -.-. 7  1    !   

23


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Rue 89 Strasbourg *)]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

&233 =

W    

(/





0 



,V

(

>X

W  /

        

7  E 



    

(     E    !   !    ! 1       ! F G) .   E    1 .  .. H   I0   1   &   

  1  9

( N #  :



 :

D O





   !"# $% "&'  ()





*$ !+,)- !& !     .  /     0   1  2     &  34 5556    !) /     

7 7 1     !  .   ! /    !  89

  

.    ; 

1 -  .  & 0   1 

(       2    ! .  ) /  $ / /     +  & / /   :+$    )  ; )   !   !  1 ! +   1     & 

. /  2   <     =/+>!     +)-   +    / 9<=&+   ?5 0

1     8  =+  &      1 

1    1  +  

 &

?.   8 

 +J &     /

 /  I0   1!>= P



 K! 

  1  

 K 3.  

  . 

+  

0   1   &)



 $  3

 LM 

&'(

)*+, -. FFF#G1  Q0   1 J   3=/E&R. 

  $ 3&+)5 9

/-(0)(- FFFG  (  D P7)  <  S  .  TIIQ?)9

1.  ?   Q0 1K0  0 FQS

# G.U:   V )   U(#GLF

?.   .    1

  I = 

( N #  :

 

 :

D O





D   -  !"#$%" # "

  # !"@A(B"  '  # 7   #  !"(8 " '  #  ()

&!+ 8+  1    ,     1 !  C        9D+  !   1    



  

  "  

< -        -.-. 7  1    !   

24


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Rue 89 Strasbourg 0]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

&233 =

W    

(/





0 



,V

(

>X

W  /

        

7  E 



    

(     E    !   !    ! 1       ! F G) .   E    1 .  .. H   I0   1   &   

  1  9

( N #  :



 :

D O





   !"# $% "&'  ()





*$ !+,)- !& !     .  /     0   1  2     &  34 5556    !) /     

7 7 1     !  .   ! /    !  89

  

.    ; 

1 -  .  & 0   1 

(       2    ! .  ) /  $ / /     +  & / /   :+$    )  ; )   !   !  1 ! +   1     & 

. /  2   <     =/+>!     +)-   +    / 9<=&+   ?5 0

1     8  =+  &      1 

1    1  +  

 &

?.   8 

 +J &     /

 /  I0   1!>= P



 K! 

  1  

 K 3.  

  . 

+  

0   1   &)



 $  3

 LM 

&'(

)*+, -. FFF#G1  Q0   1 J   3=/E&R. 

  $ 3&+)5 9

/-(0)(- FFFG  (  D P7)  <  S  .  TIIQ?)9

1.  ?   Q0 1K0  0 FQS

# G.U:   V )   U(#GLF

?.   .    1

  I = 

( N #  :

 

 :

D O



 

D   -  !"#$%" # "

  # !"@A(B"  '  # 7   #  !"(8 " '  #  ()

&!+ 8+  1    ,     1 !  C        9D+  !   1    



  

  "  

< -        -.-. 7  1    !   

25


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Rue 89 Strasbourg 0]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

&233 =

W    

(/





0 



,V

(

>X

W  /

        

7  E 



    

(     E    !   !    ! 1       ! F G) .   E    1 .  .. H   I0   1   &   

  1  9

( N #  :



 :

D O





   !"# $% "&'  ()





*$ !+,)- !& !     .  /     0   1  2     &  34 5556    !) /     

7 7 1     !  .   ! /    !  89

  

.    ; 

1 -  .  & 0   1 

(       2    ! .  ) /  $ / /     +  & / /   :+$    )  ; )   !   !  1 ! +   1     & 

. /  2   <     =/+>!     +)-   +    / 9<=&+   ?5 0

1     8  =+  &      1 

1    1  +  

 &

?.   8 

 +J &     /

 /  I0   1!>= P



 K! 

  1  

 K 3.  

  . 

+  

0   1   &)



 $  3

 LM 

&'(

)*+, -. FFF#G1  Q0   1 J   3=/E&R. 

  $ 3&+)5 9

/-(0)(- FFFG  (  D P7)  <  S  .  TIIQ?)9

1.  ?   Q0 1K0  0 FQS

# G.U:   V )   U(#GLF

?.   .    1

  I = 

( N #  :

 

 :

D O





D   -  !"#$%" # "

  # !"@A(B"  '  # 7   #  !"(8 " '  #  ()

&!+ 8+  1    ,     1 !  C        9D+  !   1    



  

  "  

< -        -.-. 7  1    !   

26


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

20minutes.fr 0]®\^f[k^+)*+

27


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

20minutes.fr **]®\^f[k^+)*+

28


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Alsace France3.fr *.]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

% $ #   . /  &'(&   

   / 5 

6# 

2    7  

# 

 

4 

. ,

 

       

;%



          $  %&%'( !)    

  *+++         ,"- (  %'/%*/*+%*0%%.+12  %3/%*/*+%*0%+.+*

(&<(=#  6     $ 7   %   ::

               ! "

            

   

      

       !"   #       $   

45 



# 

" $   

% " $   

8 

&'(&)       #  *+,-, .  $

  

  

9$ 

/  #01 2 

9

   # 3     

   4  $3  $

29


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Estrepublicain.fr 0]®\^f[k^+)*+

30


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

E-alsace.net *)cZgob^k+)*,

31


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

WAS MAGAZINE ]®\^f[k^+)*+

32


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

POLY ]®\^f[k^+)*+

33


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

POLY ]®\^f[k^+)*+

34


L’Ososphère Ailleurs mais bien ici | Zut ! Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Zut.fr *.]®\^f[k^+)*+

http://zut-magazine.com/coop-ososphere-exposition

HOME | CULTURE | TENDANCES | LIFESTYLE | BOUTIQUE | CONTACT

AILLEURS MAIS BIEN ICI

SUIVEZ-NOUS !

La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique. L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une bouffée d’air frais. Il y a quelques mois, nous apprenions que l’Ososphère allait prendre ses quartiers à la Coop : la Coop, mais quelle Coop ? Celle juste derrière nous, juste après le pont, au Port du Rhin. L’annonce nous laissait presque de marbre tant ce paysage était inexistant du moins dans nos conscience, et puis graduellement, l’espace a commencé à s’installer. Il est apparu sur des programmes, dans les magazines, et là, nous avons compris l’importance d’une telle habitation. Au fur et à mesure des semaines, la Coop a repris la place qu’elle occupait dans l’urbanisme strasbourgeois : là pas très loin de Kehl, plus très loin du centre ville. Elle était là, bien là, la voilà revenue s’installant alors par là même dans un futur, plutôt proche.

ZUT ! EN LIGNE

Pour le Zut ! Strasbourg #16, je me suis rendue sur les lieux, encore vides. Un bâtiment d’embouteillage, une cave à vins, une siroterie : superbe. Les travaux étaient encore en cours, il fallait imaginer ce que le festival pouvait en faire : entreprise difficile. Le 7 décembre vite arrivé, le premier bâtiment s’offre à notre vision : chaque fenêtre est mise en couleurs grâce à des néons. Il faut marcher quelques minutes pour arriver dans le bâtiment principal du festival de l’Ososphère, en passant devant deux magic mirrors qui accueillent deux des trois dancefloors des nuits électroniques. Quelques marches métalliques plus haut : le premier espace d’exposition aménagé d’installations toutes plus intrigantes les unes que les autres. La première à nous accueillir émet les bruits des split-flaps des gares d’antan. En se plaçant au centre du cercle de split-flaps réalisé par le studio artistique Lab[au], le spectateur est confronté à une composition cinétique variable : entre motifs graphiques et sonores. Comme si la machine tentait de laisser des messages à celui qui la regarde, on distingue parfois des « Hey » qui disparaissent pour laisser place à d’autres assemblages de lettres, compréhensibles ou non.

MODE

Signal to Noise, une installation par le studio artistique belge Labau. © Eric Antoine

Quelques mètres plus loin, un robot au bras articulé dessine : comme une fable (Autoportrait par le collectif Robotlab). Les robots prendront-ils un jour la place de l’artiste ? Chaque installation nous amène à nous poser des questions sur la place de l’homme au centre de ces arts numériques. Les artistes tentent de contrôler les machines, et les nouvelles technologies pour nous faire des propositions uniques. Entre le premier et le deuxième étage, la cave à vins, pièce maîtresse. Cette salle étrange remplie de cuves liées les unes aux autres a été revisitée par l’artiste Jean-François Laporte. Trois grandes planches métalliques sont accolées à des baffles et tremblent en émettant un bruit sec à chaque son. Au centre, une boule surélevée donne l’impression de réagir par la lumière à ces tremblements. Une pièce à voir de nuit qui

35


Zut ! ]®\^f[k^+)*+

L’Ososphère Édition 2012 Pratiques artistiques autour Revue de presse mais bien ici | Zut ! http://zut-magazine.com/coop-ososphere-exposition-concer... du numérique dans la ville

HOME | CULTURE | TENDANCES | LIFESTYLE | BOUTIQUE | CONTACT

AILLEURS MAIS BIEN ICI

SUIVEZ-NOUS !

La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

a

Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique.

~ l

i ;ll l

L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une

n ^

-

bouffée d’air frais.

,

Il y a quelques mois, nous apprenions que l’Ososphère allait prendre ses quartiers à la Coop : la Coop, mais quelle Coop ? Celle juste derrière nous, juste après le pont, au Port du Rhin. L’annonce nous laissait presque de marbre tant ce paysage était inexistant du moins dans nos conscience, et puis graduellement, l’espace a commencé à s’installer. Il est apparu sur des programmes, dans les magazines, et là, nous avons compris l’importance d’une telle habitation. Au fur et à mesure des semaines, la Coop a repris la place qu’elle occupait dans l’urbanisme strasbourgeois : là pas très loin de Kehl, plus très loin du centre ville. Elle était là,

ZUT ! EN LIGNE

bien là, la voilà revenue s’installant alors par là même dans un futur, plutôt proche. Pour le Zut ! Strasbourg #16, je me suis rendue sur les lieux, encore vides. Un bâtiment d’embouteillage, une cave à vins, une siroterie : superbe. Les travaux étaient encore en cours, il fallait imaginer ce que le festival pouvait en faire : entreprise difficile. Le 7 décembre vite arrivé, le premier bâtiment s’offre à notre vision : chaque fenêtre est mise en couleurs grâce à des néons. Il faut marcher quelques minutes pour arriver dans le bâtiment principal du festival de l’Ososphère, en passant devant deux magic mirrors qui accueillent deux des trois dancefloors des nuits électroniques. Quelques marches métalliques plus haut : le premier espace d’exposition aménagé d’installations toutes plus intrigantes les unes que les autres. La première à nous accueillir émet les bruits des split-flaps des gares d’antan. En se plaçant au centre du cercle de split-flaps réalisé par le studio artistique Lab[au], le spectateur est confronté à une composition cinétique variable : entre motifs graphiques et sonores. Comme si la machine tentait de laisser des messages à celui qui la regarde, on distingue parfois des « Hey » qui disparaissent pour laisser place à d’autres assemblages de lettres, compréhensibles ou non.

MODE

a a

S

P

5

( Signal i to Noise, une installation par le studio artistique belge Labau. © Eric Antoine

u

Quelques mètres plus loin, un robot au bras articulé dessine : comme une fable (Autoportrait par le collectif l

Robotlab). Les robots prendront-ils un jour la place de l’artiste ? Chaque installation nous amène à nous contrôler les machines, et les nouvelles technologies pour nous faire des propositions uniques. e

Entre le premier et le deuxième étage, la cave à vins, pièce maîtresse. Cette salle étrange remplie de cuves

r L

$

poser des questions sur i la place de l’homme au centre de ces arts numériques. Les artistes tentent de

r

: Q

Ci

ro

~

h

t r

liées les unes aux autres a été revisitée par l’artiste Jean-François Laporte. Trois grandes planches métalliques sont accolées à des baffles et tremblent en émettant un bruit sec à chaque son. Au centre, une boule surélevée donne l’impression de réagir par la lumière à ces tremblements. Une pièce à voir de nuit qui l

r r

f

18/12/12 16:32

p l

a s

l;

,ilql

b P "Y

$

l t

^r

i

r

i

d% t l^

!i

'

-P%-^-

i, -

-

P

l

'q t

r

~

! '";ii ~x

ap ua ir::

:l

l

-r;.-.il

r

-c

l

5

i

r.r:-

^. r-;<9' li, , rir '.^i Li4i F.$i. i l Y$

-

o r

, x * 'F

r

6

, ' iR n l

'

l

36


L’Ososphère Édition 2012 mais bien ici | Zut ! http://zut-magazine.com/coop-ososphere-exposition-concer... Pratiques artistiques autour Revue de presse du numérique dans la ville

Zut ! ]®\^f[k^+)*+

HOME | CULTURE | TENDANCES | LIFESTYLE | BOUTIQUE | CONTACT

AILLEURS MAIS BIEN ICI

SUIVEZ-NOUS !

La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique. L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une bouffée d’air frais. Il y a quelques mois, nous apprenions que l’Ososphère allait prendre ses quartiers à la Coop : la Coop, mais quelle Coop ? Celle juste derrière nous, juste après le pont, au Port du Rhin. L’annonce nous laissait presque de marbre tant ce paysage était inexistant du moins dans nos conscience, et puis graduellement, l’espace a commencé à s’installer. Il est apparu sur des programmes, dans les magazines, et là, nous avons compris l’importance d’une telle habitation. Au fur et à mesure des semaines, la Coop a repris la place qu’elle occupait dans l’urbanisme strasbourgeois : là pas très loin de Kehl, plus très loin du centre ville. Elle était là, bien là, la voilà revenue s’installant alors par là même dans un futur, plutôt proche.

ZUT ! EN LIGNE

Pour le Zut ! Strasbourg #16, je me suis rendue sur les lieux, encore vides. Un bâtiment d’embouteillage, une cave à vins, une siroterie : superbe. Les travaux étaient encore en cours, il fallait imaginer ce que le festival pouvait en faire : entreprise difficile. Le 7 décembre vite arrivé, le premier bâtiment s’offre à notre vision : chaque fenêtre est mise en couleurs grâce à des néons. Il faut marcher quelques minutes pour arriver dans le bâtiment principal du festival de l’Ososphère, en passant devant deux magic mirrors qui accueillent deux des trois dancefloors des nuits électroniques. Quelques marches métalliques plus haut : le premier espace d’exposition aménagé d’installations toutes plus intrigantes les unes que les autres. La première à nous accueillir émet les bruits des split-flaps des gares d’antan. En se plaçant au centre du cercle de split-flaps réalisé par le studio artistique Lab[au], le spectateur est confronté à une composition cinétique variable : entre motifs graphiques et sonores. Comme si la machine tentait de laisser des messages à celui qui la regarde, on distingue parfois des « Hey » qui disparaissent pour laisser place à d’autres assemblages de lettres, compréhensibles ou non.

MODE

Signal to Noise, une installation par le studio artistique belge Labau. © Eric Antoine

Quelques mètres plus loin, un robot au bras articulé dessine : comme une fable (Autoportrait par le collectif Robotlab). Les robots prendront-ils un jour la place de l’artiste ? Chaque installation nous amène à nous poser des questions sur la place de l’homme au centre de ces arts numériques. Les artistes tentent de contrôler les machines, et les nouvelles technologies pour nous faire des propositions uniques. Entre le premier et le deuxième étage, la cave à vins, pièce maîtresse. Cette salle étrange remplie de cuves liées les unes aux autres a été revisitée par l’artiste Jean-François Laporte. Trois grandes planches métalliques sont accolées à des baffles et tremblent en émettant un bruit sec à chaque son. Au centre, une boule surélevée donne l’impression de réagir par la lumière à ces tremblements. Une pièce à voir de nuit qui

18/12/12 16:32

37


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

mais bien ici | Zut !

Zut ! ]®\^f[k^+)*+

Édition 2012 Revue de presse

http://zut-magazine.com/coop-ososphere-exposition-concer...

HOME | CULTURE | TENDANCES | LIFESTYLE | BOUTIQUE | CONTACT

AILLEURS MAIS BIEN ICI

SUIVEZ-NOUS !

La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique.

P

L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une bouffée d’air frais. Il y a quelques mois, nous apprenions que l’Ososphère allait prendre ses quartiers à la Coop : la Coop, mais quelle Coop ? Celle juste derrière nous, juste après le pont, au Port du Rhin. L’annonce nous laissait presque de marbre tant ce paysage était inexistant du moins dans nos conscience, et puis graduellement, l’espace a commencé à s’installer. Il est apparu sur des programmes, dans les magazines, et là, nous avons

l

compris l’importance d’une telle habitation. Au fur et à mesure des semaines, la Coop a repris la place qu’elle occupait dans l’urbanisme strasbourgeois : là pas très loin de Kehl, plus très loin du centre ville. Elle était là, bien là, la voilà revenue s’installant alors par là même dans un futur, plutôt proche.

ZUT ! EN LIGNE

Pour le Zut ! Strasbourg #16, je me suis rendue sur les lieux, encore vides. Un bâtiment d’embouteillage, une cave à vins, une siroterie : superbe. Les travaux étaient encore en cours, il fallait imaginer ce que le festival pouvait en faire : entreprise difficile. Le 7 décembre vite arrivé, le premier bâtiment s’offre à notre vision : chaque fenêtre est mise en couleurs grâce à des néons. Il faut marcher quelques minutes pour arriver dans le bâtiment principal du festival de l’Ososphère, en passant devant deux magic mirrors qui accueillent deux des trois dancefloors des nuits électroniques. Quelques marches métalliques plus haut : le premier espace d’exposition aménagé d’installations toutes plus intrigantes les unes que les autres. La première à nous accueillir émet les bruits des split-flaps des gares d’antan. En se plaçant au centre du cercle de split-flaps réalisé par le studio artistique Lab[au], le spectateur est confronté à une composition cinétique variable : entre motifs graphiques et sonores. Comme si la machine tentait de laisser des messages à celui qui la regarde, on distingue parfois des « Hey » qui disparaissent pour laisser place à d’autres assemblages de lettres, compréhensibles ou non.

MODE

Signal to Noise, une installation par le studio artistique belge Labau. © Eric Antoine

Quelques mètres plus loin, un robot au bras articulé dessine : comme une fable (Autoportrait par le collectif Robotlab). Les robots prendront-ils un jour la place de l’artiste ? Chaque installation nous amène à nous poser des questions sur la place de l’homme au centre de ces arts numériques. Les artistes tentent de contrôler les machines, et les nouvelles technologies pour nous faire des propositions uniques. Entre le premier et le deuxième étage, la cave à vins, pièce maîtresse. Cette salle étrange remplie de cuves liées les unes aux autres a été revisitée par l’artiste Jean-François Laporte. Trois grandes planches métalliques sont accolées à des baffles et tremblent en émettant un bruit sec à chaque son. Au centre, une boule surélevée donne l’impression de réagir par la lumière à ces tremblements. Une pièce à voir de nuit qui

18/12/12 16:32

38


Édition 2012 Revue de presse

iln or

7l

s o N

a

l

l

S d

nr

leurs mais bien ici | Zut !

http://zut-magazine.com/coop-ososphere-exposition-concer...

HOME | CULTURE | TENDANCES | LIFESTYLE | BOUTIQUE | CONTACT

AILLEURS MAIS BIEN ICI

SUIVEZ-NOUS ! J

l

-

i !

p -^^ ,

---

.

i

! ^P

,

l il'

.

R

m~O -

i La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique. L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une bouffée d’air frais. Il y a quelques mois, nous apprenions que l’Ososphère allait prendre ses quartiers à la Coop : la Coop, mais quelle Coop ? Celle juste derrière nous, juste après le pont, au Port du Rhin. L’annonce nous laissait presque de marbre tant ce paysage était inexistant du moins dans nos conscience, et puis graduellement, l’espace a commencé à s’installer. Il est apparu sur des programmes, dans les magazines, et là, nous avons compris l’importance d’une telle habitation. Au fur et à mesure des semaines, la Coop a repris la place qu’elle occupait dans l’urbanisme strasbourgeois : là pas très loin de Kehl, plus très loin du centre ville. Elle était là,

ZUT ! EN LIGNE

bien là, la voilà revenue s’installant alors par là même dans un futur, plutôt proche. Pour le Zut ! Strasbourg #16, je me suis rendue sur les lieux, encore vides. Un bâtiment d’embouteillage, une

h

cave à vins, une siroterie : superbe. Les travaux étaient encore en cours, il fallait imaginer ce que le festival pouvait en faire : entreprise difficile. Le 7 décembre vite arrivé, le premier bâtiment s’offre à notre vision : chaque fenêtre est mise en couleurs grâce à des néons. Il faut marcher quelques minutes pour arriver dans le bâtiment principal du festival de l’Ososphère, en passant devant deux magic mirrors qui accueillent deux des trois dancefloors des nuits électroniques. Quelques marches métalliques plus haut : le premier espace d’exposition aménagé d’installations toutes plus intrigantes les unes que les autres. La première à nous accueillir émet les bruits

lt

des split-flaps des gares d’antan. En se plaçant au centre du cercle de split-flaps réalisé par le studio artistique Lab[au], le spectateur est confronté à une composition cinétique variable : entre motifs graphiques

gl

et sonores. Comme si la machine tentait de laisser des messages à celui qui la regarde, on distingue parfois des « Hey » qui disparaissent pour laisser place à d’autres assemblages de lettres, compréhensibles ou non.

"

r rc y " MODE

'

r ;iiJ cbCt (l --

-

.

--

r l._ ---

Signal to Noise, une installation par le studio artistique belge Labau. © Eric Antoine

--

Quelques mètres plus loin, un robot au bras articulé dessine : comme une fable (Autoportrait par le collectif Robotlab). Les robots prendront-ils un jour la place de l’artiste ? Chaque installation nous amène à nous poser des questions sur la place de l’homme au centre de ces arts numériques. Les artistes tentent de contrôler les machines, et les nouvelles technologies pour nous faire des propositions uniques. Entre le premier et le deuxième étage, la cave à vins, pièce maîtresse. Cette salle étrange remplie de cuves liées les unes aux autres a été revisitée par l’artiste Jean-François Laporte. Trois grandes planches métalliques sont accolées à des baffles et tremblent en émettant un bruit sec à chaque son. Au centre, une boule surélevée donne l’impression de réagir par la lumière à ces tremblements. Une pièce à voir de nuit qui

18/12/12 16:32 ( (

uo^ i oldwa,uo apau6!p sa inba ]no" J ioJ!ui'ls3 s!ell neaa ap l ua ul/\

i l nz rP

J

'

ur 4

Zut ! ]®\^f[k^+)*+

Nn

L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

39


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Ailleurs mais bien ici | Zut !

1 sur 4

Édition 2012 Revue de presse

Zut ! ]®\^f[k^+)*+

http://zut-magazine.com/coop-ososphere-exposition-concer...

HOME | CULTURE | TENDANCES | LIFESTYLE | BOUTIQUE | CONTACT

AILLEURS MAIS BIEN ICI

SUIVEZ-NOUS !

La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique. L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une bouffée d’air frais. Il y a quelques mois, nous apprenions que l’Ososphère allait prendre ses quartiers à la Coop : la Coop, mais quelle Coop ? Celle juste derrière nous, juste après le pont, au Port du Rhin. L’annonce nous laissait presque de marbre tant ce paysage était inexistant du moins dans nos conscience, et puis graduellement, l’espace a commencé à s’installer. Il est apparu sur des programmes, dans les magazines, et là, nous avons compris l’importance d’une telle habitation. Au fur et à mesure des semaines, la Coop a repris la place qu’elle occupait dans l’urbanisme strasbourgeois : là pas très loin de Kehl, plus très loin du centre ville. Elle était là, bien là, la voilà revenue s’installant alors par là même dans un futur, plutôt proche.

ZUT ! EN LIGNE

Pour le Zut ! Strasbourg #16, je me suis rendue sur les lieux, encore vides. Un bâtiment d’embouteillage, une cave à vins, une siroterie : superbe. Les travaux étaient encore en cours, il fallait imaginer ce que le festival pouvait en faire : entreprise difficile. Le 7 décembre vite arrivé, le premier bâtiment s’offre à notre vision : chaque fenêtre est mise en couleurs grâce à des néons. Il faut marcher quelques minutes pour arriver dans le bâtiment principal du festival de l’Ososphère, en passant devant deux magic mirrors qui accueillent deux des trois dancefloors des nuits électroniques. Quelques marches métalliques plus haut : le premier espace d’exposition aménagé d’installations toutes plus intrigantes les unes que les autres. La première à nous accueillir émet les bruits des split-flaps des gares d’antan. En se plaçant au centre du cercle de split-flaps réalisé par le studio artistique Lab[au], le spectateur est confronté à une composition cinétique variable : entre motifs graphiques et sonores. Comme si la machine tentait de laisser des messages à celui qui la regarde, on distingue parfois des « Hey » qui disparaissent pour laisser place à d’autres assemblages de lettres, compréhensibles ou non.

MODE

Signal to Noise, une installation par le studio artistique belge Labau. © Eric Antoine

Quelques mètres plus loin, un robot au bras articulé dessine : comme une fable (Autoportrait par le collectif Robotlab). Les robots prendront-ils un jour la place de l’artiste ? Chaque installation nous amène à nous poser des questions sur la place de l’homme au centre de ces arts numériques. Les artistes tentent de contrôler les machines, et les nouvelles technologies pour nous faire des propositions uniques. Entre le premier et le deuxième étage, la cave à vins, pièce maîtresse. Cette salle étrange remplie de cuves liées les unes aux autres a été revisitée par l’artiste Jean-François Laporte. Trois grandes planches métalliques sont accolées à des baffles et tremblent en émettant un bruit sec à chaque son. Au centre, une boule surélevée donne l’impression de réagir par la lumière à ces tremblements. Une pièce à voir de nuit qui

18/12/12 16:32

40


41

~ce

r i l n z sP

6J o ' aJ a qd so so ^M M M a J q u ia >a P e L n e L n p

'd o o> e l e aJ a qd so sO J I ' F ia q o J -u a 4 >!a J M M M

na 6J no qseJ l s M M M : u!y n p F iod np l a !oJ d a l ns suo !, e u iJ o u!,p snld suadsns ua a, saJ !nb J nl n un

i

l

'Jau eH sa6i oac> sJ ew ap sioui a] s!ndap 'doo> el ap sadinba sal , ane uo!, elJ a uo> ua 'na !l al Jnod !su!e auJ nol as a6ed a]]annou a un (<^doo3 o] o aJ aqdsosO,l J uo]lol su! ua l! -aJ uos o suo(!iJ !JJ nd snou a 'u!4tl np aJ l uo -uaJ O] O Oii all!h Ol 'aa uuO al l a

-nd al a nb ,a al u! l asiloquihs lenilsa a>

'in] za43 < <sanbilsiuoqJn suoixa]/aJ sap J allol sui

na!] a> >ane !a6ue a l uoJ pua!'i sals! e sap 'a q uia>a P e l ne L na ^doo3 el e ali od >! q

, ua ieJ a ]a u i as ai nl ]n>l a sasi daJl ua 'q uaw a6o]

'!n J nod ^a uoz al l a> a p i !uaiia p ne saa uu e,p

>

-!q O4, l l a l iOhOJ J a l n a !l a w a w u n u a

anboda,] ap 'a/J alS a>OCnp l ual op inb sl uaw il oq sap o h /i 'aqJ iJ ,sa aj is a] ',uaw aloi nl3al iLl3J bi suaiJ osll i sa/ od auuoil ah[o 1sa l a assod np sa oi l sa/ aLJ od /l doo ol 'uiou aJ o/ap o h /] > > a ! !l sn! l sa doo el J nod l aJ al u!,l

aJJ oq ol ap sadi>uiJ d s, uios-o os sa/ auuop -uoqo uo '1ij ad o ]ilad J uassi(lJ a]/a h sallih sa] sa1nol 'sn]d a JJ ow au anbiun uoil uoJ aun o slos sap uoil ol J a//o,7 > J l !nsJ nod l < <1ol iu n a

s l u a u i!, e q s a l l a

; i l :-_ -t -- S ; -

$

l

$

5

>

,il S l tdiiv ^' l ; ^.^

o l lt (

aJ a sueJ , a u6!a sua ,7 ^spJ e6aJ sa ] sno, aJ !l l e

a uia!xnap el ap al nda p 'sa!a add!l!4d 'puew -a l]e-o>uei !o ]d w a , a p uos!eu i a un,p aiiaJ

l

l l a l s 4 >!a t l e s a , !ii i a s s a s

sa ]lnq sa> sa l n o l sa ]]a aJ l ua

Ja !]aJ l !op !nb 'P l Ol ua ]4a>l e,nbsn! anpuala 'heM w eJl np a au6!l el : ,uaw addolai\ap a

5 ,

.^- :liF; i p-; . P :a i ; i ;.;." -

ap ]!l no J a!w aJd au!ow !J, ed uos ap ,a aJ !o,s! uos ap 'a! deJ 6oa6 es J ed aau!w Ja,ap 'aJdo-id al !l ua p! uos e la a ]lnq a un a u iJ o auoz a nb ey>

'O l OZ sJ e w u3 ^a l !e a so

suep l ua w aled!, u! d 'nl !s u! aJ o>ua , ua, saJ

ua '6 noqseil S ap aw ouol ne lJod al la Sn

u n s u e p !s s n e s !e u i s !l ei l s !u !w p e s a J !N a s sa ]

el l ua ! uo> 'l4a>l a p a l!ii el >ane l e!J eualJ ed

Jasuad la aJ !enl iod anb!w ouo, a aJq!]!nba,] J al adsa! : !l >a !qO ^ J a,ad paJ ]t ( a,s!6eshed

'l uapoJ 6ap as 'sasil!, n sod l uos au s/!,s 'saJJ a/ > saauue,p au!ez!p aun,p -/osap xno3ol sa7 > snld s!ndap a6Jaqaq doo> el anb sa,s!Lie sal a !]qno snld uou sed l ne au ll ^a!Ja6uelnoq ap al !, ua al !lad aun l a a!qdeJ 6!Jas ap Ja!la, e

a, !s np sa, u!eJl uo> sap !l ed l ue !l ua lsa,] si an u!eqJ n l ua uiaddo lana p a p a nb!6ol a un

nOaq un l!ol a,j 'a ndsa p u!osaq l uo saJgili o saJ a w w o J ]3 ^ i a u eH sa 6J oa a nb!]dxa

'aua6oJa,a<] ,a axa duio, ia! enb a> suea

i al !ns e7 < < ^xna!] sa/ J ahiasuo

ap uahow

a u !o u b >!J 3 o l o y d

^] o d uos

sJ ah al]!h o] ap aJ nU anno,l ,!oJ n6il aJ d assod uo,l J al]nw 6aag i al!qoH > >: a ll!n e] ap aJ !o" a!

'l aueO hJi a!4l i nod ^s]Ja>uo> l a sa>ueui o

l a 'J !u! ap e al sa !nb J na ]en aun ^< <J na]oh ap

< < ai aqdsosO,l ap lohiJsa/ al i allol su! s oh no a6Dllia, noqw a,p ioq a J a w w oJ Oe saauuo

'al !eJl aJ e] e a, s!ueqJ n l a al >a, ! >J e 'J a

au!ezu!nb aun s!ndap lauuosJad aJl !l e , ! >a] ai

l ne ]! '!n] uolaS J aK o, lt pJ eJ a al n aJ anb uo !s!ii a un ^uo !l el !qe4,l e a noii l o ]! un,nb sn]d

, uOJ l sa,J l a '[J ]pu 'J a isnq o > a 7 a P J sa ua YJ b P l

l

-eJ , e] , !ns ]eii!lsa a ] 'aJ a dsosO ,l a p J nal >aJ !p -J ad 'suo il isodxa l uesodoJ d h ua a nb!dhl e

l uOl nO J no1 o !nb siow 'a!J a6uo O,] aJh[o,nb !nla J a nb l ua a p u!n qJ n al ol 3a ds > > suep

saP 'OE saa u uO sap sJ ua w iJ o q sap 'ap un w allo

-o d un e i >a ] aJ e ]! nb isuie l sa ,> < c xnaiui

J nod ]oap i > > a a pisuo ]! nb 'a] elsui eTap anbilsilJ e neaJi al a] i ns l ueseq as laJ >uo> ,a T

pJ eia ^sa!dol n la sla!oJd 'saap! xne sJ no> a q!] l uess!el 'nad e nad ,uap!ii as xneJl s!6eui

-e o, e] anboiia 'u! tl-sea np uo!l d! >suo>J !3

sa ]laJ nl ]n> sal !ii!l >e,p l a sas!J daJ, ua ,p uo !, e, !q

doo> allnq el 'suo!xal aJ sap , nqap al s!ndaO

'a u io uol ne lJ od np al ua p!saJ d 'uueu il neJ]

au!Jaql e> anbs o7 sasna quiou saap! sal s!eui^ J !uahe,] sJan 6uo] ,sa u!w aq al : l a!oJ d un,p x!o j 'a, uaA 'uo !l e!>o6a N < < uo!s!3aJ d 3aho

sduial aJ au!uiJ aJ ap ap al! ih!ip l sa, 'sJ no ua sj uaw a6uoil sa/ snol J ahb l!-puodaJ 'nad l!l ad un aJ o3ua J uoJ al saJ saho]dw a sa7 > > )

18/12/12 16:32

n e s a i3o s s e l i a q o t l 9 u a 4 >!a t l sa l a , !4 , J e x n e

Ja!lJ enb np i nal>ai !p ew a >s un,p uo!l es!]eaJ el

l o l ua !q eJ a s a > ,a ZUT ! EN LIGNE

al !l ad aun

Signal to Noise, une installation par le studio artistique belge Labau. © Eric Antoine

'a l!i\ el J ai 6al u! e,nb apuew ap au alos! u!eq -J n a>edsa la> ^6J noqseJ,S ap Jn, n a] saauue sanb]anb s!ndap alJod la an!l e l sa ccauiol ue > >

< <^ J !Jhno>ap aJ !o/ a] ap a!hua suoho snou J a!l -!qo ulul! a u!ou!lJ ) Dd a> a 'unuluio J a!oJ d un

-J a> J nod uo !l el !q eq,p a uoz 'u!4ll np

anb]anb 1sa,j 'ah!J J o inb loh!j sa/ a3 > >: a nb!]d -xa 'an!l eJadoo> el ap a!ii el ap a lqesuodsaJ

a od h,u uO saJl ne,p J nod uo!, !sueJ , ap 'su!el

ua aw w o3 a uJ al u! ua J a!lnJ !JJ od ap aso yJ

a uoz al la> , uelJ nod 'uo !l ua,l e l ua w a ]laaJ sed

sa, siow 'al!saq nad un suoho snoN ^auJ alxa

od np

Ja! enb al s!nd 'sJahut ',p l uod al pJ oqe,p e h ll

d

a

l

o l n

Il y a quelques mois, nous apprenions que l’Ososphère allait prendre ses quartiers à la Coop : la Coop,

J i u

bouffée d’air frais.

dooJ Jadhn saholduia ,p au!el ua

1 sur 4 boule surélevée donne l’impression de réagir par la lumière à ces tremblements. Une pièce à voir de nuit qui métalliques sont accolées à des baffles et tremblent en émettant un bruit sec à chaque son. Au centre, une liées les unes aux autres a été revisitée par l’artiste Jean-François Laporte. Trois grandes planches Entre le premier et le deuxième étage, la cave à vins, pièce maîtresse. Cette salle étrange remplie de cuves contrôler les machines, et les nouvelles technologies pour nous faire des propositions uniques. poser des questions sur la place de l’homme au centre de ces arts numériques. Les artistes tentent de Robotlab). Les robots prendront-ils un jour la place de l’artiste ? Chaque installation nous amène à nous Quelques mètres plus loin, un robot au bras articulé dessine : comme une fable (Autoportrait par le collectif

MODE

des « Hey » qui disparaissent pour laisser place à d’autres assemblages de lettres, compréhensibles ou non. et sonores. Comme si la machine tentait de laisser des messages à celui qui la regarde, on distingue parfois artistique Lab[au], le spectateur est confronté à une composition cinétique variable : entre motifs graphiques des split-flaps des gares d’antan. En se plaçant au centre du cercle de split-flaps réalisé par le studio d’installations toutes plus intrigantes les unes que les autres. La première à nous accueillir émet les bruits électroniques. Quelques marches métalliques plus haut : le premier espace d’exposition aménagé l’Ososphère, en passant devant deux magic mirrors qui accueillent deux des trois dancefloors des nuits grâce à des néons. Il faut marcher quelques minutes pour arriver dans le bâtiment principal du festival de Le 7 décembre vite arrivé, le premier bâtiment s’offre à notre vision : chaque fenêtre est mise en couleurs Les travaux étaient encore en cours, il fallait imaginer ce que le festival pouvait en faire : entreprise difficile. cave à vins, une siroterie : superbe. Pour le Zut ! Strasbourg #16, je me suis rendue sur les lieux, encore vides. Un bâtiment d’embouteillage, une bien là, la voilà revenue s’installant alors par là même dans un futur, plutôt proche. occupait dans l’urbanisme strasbourgeois : là pas très loin de Kehl, plus très loin du centre ville. Elle était là, compris l’importance d’une telle habitation. Au fur et à mesure des semaines, la Coop a repris la place qu’elle l’espace a commencé à s’installer. Il est apparu sur des programmes, dans les magazines, et là, nous avons presque de marbre tant ce paysage était inexistant du moins dans nos conscience, et puis graduellement, mais quelle Coop ? Celle juste derrière nous, juste après le pont, au Port du Rhin. L’annonce nous laissait parcours unique, des installations impressionnantes, une vision de Strasbourg réjouissante : une L’occasion de découvrir cette magistrale zone de La Coop par le prisme des arts numériques. Un installations du festival de l’Ososphère, ce samedi agrémenté d’une deuxième nuit électronique. Il fallait y être, et heureusement, il vous reste encore deux jours pour profiter des expositions et

U l La salle bleue – pièce magistrale -, ancienne cave à vins, mise en sons et en lumières par l'artiste Jean-François Laporte avec son installation Tremblement de mer "Mutation" © Eric Antoine

rl d

u

S

l

l

a

N O

s 7 l

rn or

i

SUIVEZ-NOUS !

Nn

AILLEURS MAIS BIEN ICI HOME | CULTURE | TENDANCES | LIFESTYLE | BOUTIQUE | CONTACT

-----

.---.

http://zut-magazine.com/coop-ososphere-exposition-concer...

-.^--.-^ ------^ .--n- ---.^ - - --.-;---'-^ -^'---n-,-.^ n-ar --^ -~^ - ^- ^ -- n^ Édition 2012 Revue de presse

'l --F * ..-^ i -----^.-----.r^ -.---^ -.-----------

L’Ososphère Pratiques artistiques autour Ailleurs mais bien | Zut ! duicinumérique dans la ville

Zut ! ]®\^f[k^+)*+

- - --;.F


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Novo ]®\^f[k^+)*+

Édition 2012 Revue de presse

par Cecile B eck er phot o : Christophe U rbain

f ocu s L 'O S O S P H E R E A L A C O O P .

n uits lect r on iqu es. exposit ion s. p erf or man ces du 7 au l 6 decembr e. l . r ue de la Coop rat iv e au P or t du R h in

S trasbourg.

w w w .ososph ere.or g

N i fr ich e

.

n l

sou m iss

L e P or t du R hin, on le voit pas, m ais il sufFit simplement de se r etourner . Cet en dr oit m conn u des S tr asbourgeois, r egor ge de biitiments sublimes

qui nous r am nent

l 'histoir e de l a v ill e et nous donnent

penser h son f utur

P armi eux, L a Coop, que l 'Ososph r e investit durant l Oj ours. Visite. c

Le voici devant nous le chai construit par A dolphe Schul

nous avons d

et v id en 2006 avec sa baie v itr e qui v ient scander la faCade

faire ent rer un dancefloor. L a secur ite et l 'accessibilit e ont

t Ies premiers param tres techniques

prendre en compte.

U n travail

du batiment. L'acc s principal n'est pas visible encore empli de verdures, autour, deux chapiteaux seront in stall s et

de titan , mais aussi de con servation . Th ierry Danet poursuit : ^ L es discussions se sont ouvertes en mars et nous avons eu la r ponse en aoiit.

f or m er on t deux des t r oi s d an cef l o or s. L e t r oi si m e, au

lVous avons vraiment cherche

rez-de-chauss e du chai parsem de colon n es de b ton , ne

nous ne voutions pas t rii[vestir le lieu. Ce biit iment a des choses

p our ra accueillir que 500 person n es. A ussi beau soit-il, ce

ne sommes pas insensibles

b timent n cessite qu'on s' apte lui : La probt matique a ete inverse, exp' que Thierry Danet, directeur de l'Ososph re

esp ace d'exp osit ion av ec ces fam eu ses baies v itr es ouv r n t sur u n

lVous sommes partis d 'une logique d 'exposition dans laquelle

conversatoire. Un peu plus haut , surprise : un enchainem ent de cuv es

faire comprendre

l equipe de L a Coop que dire. N ous

son histoire. u Au premier tage, un premier

territoire industriel, la siroterie et un espace term qui accueiUera le cat reli es dan s lesquelles taien t st ock l e v in . D e s e s cal i e r s t ou t a u t o u r , au

, i

T

cen t re, un bur eau com m e suspen du o le tem ps s'est arr t . U n e bouteille

-

^l ' :

l-i'!^.

'

r

ri"i^ i .& < :^ ,^ '

de v in t r a n e en cor e su r la table , da n s

--

l .

, i

quelquessemainesl'art sonoredeJ eanF ranFois L aporte v ien dra lui repon dre. A u t roi si m e sem bl ab le

>

'

'l

i

-p,-'

i

d

F

?

r

-~

l ?, .^ !;i

quarantaine d'artistes s'impr gneront

e

,

quiseratransform enbotenoirepour le besoin des exp osition s. P lus d'un e

f r

t age, un espace ouv er t

c e l u i d u r e z -d e -c h a u s s e

q

d u l i e u : P a u l S ou v i r on e t A n t oi n e

ii ,^-^

l

Lejolivet avec leur Super Surfaces, des ca t al ogu es m et t a n t en lu m i re

l W

d es l i en s f or m el s, con cep t u el s et

r - - -- -

r r ~

t

-i

.l

i:Bl l$lt --l -l-^

i

; "c

- 'r j

l

i

l

t .B . '

eo n t e x t u e l s o u A n t o i n e S c h m i t t e t s o n

- -^

-r; -.-:.;!.,'-i; !

^: ^- :

_ -

l

i

~ im

f '

~

6

'

' 'h '

City L ig hts O rchestra , sy m ph on ie de lu m i r e s su r o r din a t eu r s . S a n s o u b lier

la musi que av ec E ti en n e de Cr cy, en t r e a u t r es, l

14 d cem b r e et la

ne

quip e K om pak t , B reakbot , K av in sky ou en core Pachanga B oys le lendemain

Chn st ne O ft viendra clore ces 10 ]ours accompagn e de Serv ov alv e pour une cr ation m u sicale et graphique. E nt re

d couv er t e du lieu , per f or m an ces, ekposit ions et con cer t s, un program m e

den se et r jouissant . $

32

42


COZE cZgob^k+)*, Édition 2012 Revue de presse L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D D D

D

1 d

D

D

D

D

D

D D

D

D

D D

D D

D

D D

D D

D

D

D D

D D

D

D D

D

D

D

D

D D

D D D

D

D

D

D D

D

D D

D D

D D

D

D

D D

D D

D D D D

D

D D

D

D

D D D

D D

D

i

1

i

u

i

A il

*

. i

6

t

q

l d

- ;iiSi

.

-

~

L

U

t

't

*4

l

~

q

--

P

P

a-

sFaa' l

k $

LD

i >

^

.DD

1D

r(

?arlt_ $/r

:1

r: ~ l

l "

Y 5

8 il a

- c

'D

a Y

pD

'

l9

c

-$ r

*

f

P

:/

o

o

'

o jO n EEUrcE ,a 8 , ,! ,c E , ,, ij) c lr ^ ,< m p>.,O O

b U C

^o, -, .o- o - - m" .mY,

Eo & >_p >.icPi-(o nPoOEoO e.oga g ^< iZn'mo rE

: . , , , e , m" , , o

v

m

>

L

" a

.E q) , c W^L, a u < o t $Pm4 rl .t ii o <n

B o et_.E,.,O :o-,ip e).o Pn < )-e ,!,-m co 4> ^ b a< np < o O P n^ m o..m -no < < n:r"jm ,o ia r g.m, ; a ; ^m- r r - ^' - ^" o E

>

L

e

^r

i

c

m

C "u

l

c

4> <n

e .o

"

O

c

O

m

p> o

m

c

i

c

c

>

p

,

w

E

e! m

o

. E vl -

p lC

m

u

mr , , S ,

O)

c

:

l

r

C

L

P

D

D

D

O

v

Y

J

3

U

O

' m

.W

ll

u;

V ] P) > T> a

t

,

c

4

a

Y

<n

c

j

o

Z

Y

Y

J

W

r

Q O

O

Y

4

O

w

'L

J

>D

O

D

<n

J

- o

o o; z ll

<nD

Y

D

D

J

r ^rv 4 i

D

Y

o D

r

D

D

D

, o E mr

N

<n

o O,

"< n C

L

r

93 < 4> n 8 o

4)

q , o , e

.i .x

-l V) .

r o

,

E

c

:

u .o

p > <n

.o

O >

o

m

ui

C

^u

m o

9

P'

< n

Eo P c Lo m

i

u

u ^c

Vl

\Qi ^o ^o

. -O Q>

r; p , r O ., " "tn , o e > ,

m up o>p E>^< o p! .

^

s -E , "C : o u ^ L ,

L

.,eii$,., e

^

m

EY r o : e < n5 '

-0

S l Q

L q)

i

O

?

E

O

L)

r <n

o

c ro

C

C

v;

4

^

u ,

O

,

E

e! P

,u pvi r, u r

u

c

Tl r -P m > a 4> o > 3 i i, e! e m

O,

P

m

I

p)

L

p L .,L -s

cV

4)

e!

4i O c

m

vi $@ q V]

(n o J -

o

v> O Q>

^r

O , ,

O , ,

O ^-o r ^,> ^aq ,

9 l c

, , ,

m EL ^ Lo l

D

,D

iD D

D

cD

rD

7D lD

cD ,D D cD

D

mD

D

, to t

:, , , 5

mg " o ^, " o ,

D

cD

DDD

.D OD

D

D

D

D

D

LD D

D lD D

(D D nD

oD

UD ED vD

oD rD

D D D

iD

D

zD

^D lD

aD

D

rD

cD

DD onD mD <D DDeD eD oD mD cD^D.D uD,D D DDDDDD D

D D 4D DD

D DcD D

D

rD oD uD

(D dD

uD

DD ,D PD ,D eD !D DrD ,D rD ,D.D eD

DD D D iD D DDD<D nD

rDD

D D D D cD D D D DDD D(DnD D D ^D D .DD DDED D oD eD D ^D ,D eD <D nD

DrD D

D

D-D qD DDD D.D D)DD D D D D DtD D!D PD

DDDDaD mD .DmD^D D DD D oD tD D jD jD

D

DDED D

DDD.D 4 DD> DDD^D D 8D D PD >DDnDD D D D D D D D D D <D

DDDED DD D DnD D

DDD jD D

DDDD D

DDDDoD D rD D D mD D DD ^D -D oD amD nDeD

DDrD D D

D D D D -DrD D oD

D DVD D]D

DD D vD D DD D<D nDD D ~D D D D DxD D

o o , ,

jD vD

4 !

^

'P)

CD

p)

LDD

^D

D

D

D

mD jD rD cD

D

D.D D >D DD

D

D

D

LD

D

D

rD oD

D

cD D

oD D mD lD uD PD!D ED oD

D

O O X > 'l U X DmD>D pD^D .D &D 4D )D QD ]D !DVD eD !D@D n ,- E o i P j .< :U r r P! YD,D oD zD DtD eD ;D oD cD xD 4D rD >D ^D oD aD Po Ee v! cm E .o 40 ml c. 4> PD oD D,D D ^DaD D D D D D D D D D D D D PD LD <D aD 8D,D <D nD l U uC . ;ql ej! ac L, vD nD rD cD D vD iD

'D DD

mD D

D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D

PD OD

oD D

,D DED DoD DoDjD mD tD 4D lD DoD DoD :D DmD oD oD rD rD D,pD D iD cD DoD DDrD tD -D D (D nD D D DD OD rD @D D

.DrD

D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D D uD

D D D D D D D D D D D D D D D D

ED D FD ED QD lD 5D D D UDeD eD !D pD !D D ,D

mD D

D D D D D D tD D

oD DrD.D cD,D D eD,D mD rD ,DoD,D :D "DmD rD D pD D,D,D nDmD ,D CD;DiD:D PD )DrD nDD oD

mD DcDcDEDmD PD'D 9DgDED,DPD DoDEDD

cD D D.D rD mD ED oDrD;DDoD DoD DfDdD mD D.D 5D rD

rD

D mD D 4D!D

(D DD

5D

cD D,D PD >D eD ,DoD ED'DcD _DiD >D DiD"DCD rDdD"DeD cDiD 4D )D D cc ,D D lD Y

w r a o v) o Po "e rL>m r o ^t;

o

.L u

mD D

'

D

e

D

D

: 4

.Y o 4Y , , JD

v ] W<n

m

c

J

Y

P

D

C

T

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

Y

oD

c

D

D

D

S d

g z O

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

9DeD !D^D iD

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

<D D nD

D

cD D

ZD D yD-DODgD ^D rD,D-D,DnD rDoDmD ^D aD

D D D oD D

D

D

D

D

zD D

D

D

D

D

D

D

D

D

D

D rD 5D D

D

D

D

D

D

D

D

>D tD nD

D ~D D

PD

cDiD D 'D (D lD)D D ED D 9D )D

LD D D

QD >D CD

(D nD

(D lDD

D D oD PD !D D D 9D UD

EDDD ^D D eD iD-DoD

PD DlD -D OD

VDD

TD lD

,D ^D tD

vD D ]D ,D oD ED <D eD !D mD D D pD DD>D D D mD D

rD D

tD D rD D mD

,D DD DnD ,D PD cD D D D D D D D D D D

DDD<D nD DD D DdD D

D DPD DD D mD D

D

PD DDrD rD DDDD D D eD D D D DDD 'D ED D D D D D D D D rD D

D D D D rD D lD

qD lD rD

CD JD

D D D>D oD 4D lD D D eD D D DPD DOD D CD D eD D -D lDD

DD DD DD D D D D D D

lD

TDlD D

QD )D

QD >D

oD D D rD D D D;D D D ^D DoD DDDD D jD ^D mD mD D tDiD 4D >DpD

XDOD

D D D

cD D

'D

D

D D D D D D D D D D D ED D

uD fD

,D cD ,D D ED VD )D D

DD

oD

mD

CD D

TD D

4D>D D

uD-D nD

D D D D D D D D D D D D D D

D D D D D D D D D D D D D D

D

D D D D UD D 5D D 'D mD

oD

(n

P

: ru

u O U

(D DuD

<D DuD

:D

9D CD -D rDaD eD m mD ,D oD D.D iD D"D mD :D ,D nD ;D DED DcD ED D;D ED aD ED aD D

PD D.D PDPD 'D >D UDUD oD DaD UD eDCD D DtD ;D^D mD OD DcD 3D"D D J >O w O ! sD .D ,D D mDpD )DLDmDuDoDcD'D plD DnDLD -D oD

'Y - Y

L

: " rE

U

O

,

o

L

a v] m o > m > m

D

D D D D D D D D D D

D

D

E,o9 .cl,m :u,fiod ,r;il,g i.m e< ^ Po an !o C ,iEs^ am 6.o PEp)Pr,> Q g x l:!^ o acrs&.a,u -

u

U 3 O

>

Ql

P> p U

P ^E r

a r = ,

Tl

m

<n

(n

OO O

O

P E a ~ e! e! u o > E

l

,

'm

c

.

4 0 ^p e r r

e 5

oo g

o , g ,

< n

^e E O o U

U m Tl

W

CY o

;O

(D -D DD-D OID rDD,D,DD,DED PD ED EDPD ED D D

D

D

DD D D >D yD -JD DDWDD CD mD DLD ,D .D3D ED rD DJD-D mD jDeD PD !D.D OD OD D5D D CD VD )D (D DD 5D)D VD lD

D

MD D ODrD,D ,D aDoD,D!DqD iDPD DoDiD iD

D

OD DDDD&D ^D rDWD D ,DoD aDcD&D -D OD ^ ,D LD DLD DrDDD DcD D oD ED oD 'D 5D )D rD 4D >D D

,D D

ID cD :DoD wD D,D ,DDmD :DcD oD ^D OD cD LD aD UD oDD D.D uD DrD uD 'D pDD gD gD eD 9DpD D yDD D D DD DD D D

(D lDD DoDaD eD .D mD ,D"DoD "DpD :DPDoD

D D4D cD .D 0D oD,D <D oD iD ,D D,D ED eD ED DDrD DcD oD D^D LD rD ED ^D oD DuD D,D vD iD cDD -D oD cD.DoD ,D OD ZDZD4D uD uDD D.D rD DaD >D cD TD >D cD 4D lDeD !DLD 'D'D "lD D D 'DwD oD,DmD D"D^D "DED ED -D ^D ED ."D D,D rDD ,D rD D ^DpD iD YD vD cD !DuDyD oD-D,D,D mD D9D"D :D.D "DgD

D

OD ,D vDoD ZD zD yD )D .D >D wD D aD D D\D ^D rD ED 4D DiD mD >D iDpD >D ,(D nD DeD ;D !D,D QD OD >D OD oD <D nD D,D.D oD cD cD SDrD rD rDtD cD (D LD pDrDoD gDuD oDcD DuD rD,DeD DiD D^D eD DoD EDtD mD

^D

43


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Blog L’Ososphère ]®\^f[k^+)*+

44


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Lifeproof cZgob^k+)*,

45


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Lifeproof cZgob^k+)*,

46


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Lifeproof cZgob^k+)*,

47


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Lifeproof cZgob^k+)*,

48


s

opose avec ré dans son

es 11/17 ans

es Rombas

e

L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Spectacles ]®\^f[k^+)*+

La Passerelle 50, avenue de Lorraine - FLORANGE Tél. 03 82 59 17 99 lapasserelle@mairie-florange.fr www.passerelle-florange.fr

GiedRé Auteur-compositeur-interprète humoriste franco-lituanienne. Guitare noire et cheveux blonds, GiedRé chante ces petites choses dont on a honte mais qui font rire quand les autres les racontent. En deux notes et trois accords, elle retrace le destin tragique mais rigolo d’un nain paralytique qui rencontre l’amour dans un chenil à Roubaix et s’amuse des paradoxes d’un monde politiquement très correct. (Proposé par Notice France) ! 20 h 30 - Vendredi 30 novembre

PaGAGnini CIE YLLANA (TOUT PUBLIC DÈS 10 ANS)

© Yllana

arfois rouge ue et savouieux.

Metz

intet

du jazz, on pes du funk, poésie, de

de musique

An

uche débuta oritairement és de muuniquer leur chacun ap’interpréta-

Trois musiciens espagnols déjantés, lauréats de prestigieux prix de festivals internationaux, mêlent habilement leur génie humoristique au talent du violoniste virtuose Ara Malikian pour un spectacle musical délirant qui révise quelques moments de la musique classique fondus avec des standards de la pop. ! 20 h 30 - Mardi 15 janvier

Country Show avec Texas Sidestep

L'Ososphère, 13e édition Née en 1998, l’Ososphère est une manifestation qui se consacre aux partiques artistiques intégrant les enjeux du numérique et accompagne la trajectoire de Strasbourg, ville qu’elle habite et qui l’inspire. La prochaine étape de la trajectoire de l'Ososphère se déploiera du 7 au 16 décembre sur le site de La Coop au Port du Rhin. L’Ososphère en épousera la poétique et les beautés et y installera in situ – dans le bâtiment de La Cave à Vin – un parcours consacré aux pratiques artistiques intégrant les enjeux du numérique et le désormais traditionnel café-conversatoire. L’Ososphère y proposera également un programme de performances, sets conversatoires, croisières sonores, deux nuits de concerts électroniques (les 14 et 15 décembre) et des impromptus.

Nuit électronique #5 Etienne de Crecy / Joris Delacroix / Dirtyblond3 (dance floor 1 , 22 €) ; Crystal Distortion / Ixindamix / 69DB / Jeff23 / Meltdown Mickey / VJ Feenix 13 (dance floor 2, 18 €) ; Julian Jeweil / Noob / Christine / Madben / Ben Watts (dance floor 3, 10 €) 35 €/nuit ! Vendredi 14 décembre

Nuit électronique #6 Breakbot / Kavinsky / DJ Pone / Irfane / DVNO (dance floor 1, 22 €) ; Kode9 / Gramatik / French Fries b2b Bambounou / Valymo (dance floor 2, 18 €) ; Kompakt All night long avec Pachanga Boys, Superpitcher et Rebolledo, Robag Wruhme, Barnt, Mohn (dance floor 3, 10 €) 35 €/nuit ! Samedi 15 décembre

Rens. www.ososphere.org Tous les événements proposés par l'Ososphère, à part les concerts, sont gratuits. Les croisières sonores se font sur inscription. Pour les concerts à La Coop, un système de billetterie par Dance Floor et de pass soirée a été mis en place http://billetterie.artefact.org/search/ STRASBOURG ! Du 7 au 16 décembre

Malka Spigel, concert-performance d’ouverture le 7 décembre à 20 h Installation “Tropique” d’Etienne Rey

Texas Sidestep réunit tous les instruments typiques de la musique country. Leur répertoire, en constante évolution, est constitué des plus belles chansons des superstars actuelles de la new-country : Alan Jackson, George Strait, Tracy Lawrence, Randy Travis, Alabama, Brad Paisley, Mark Chesnutt, les Dixie Chicks et bien d’autres. ! 20 h 30 - Vendredi 1er février

Spectacles / TOUTE L’ACTUALITÉ CULTURELLE DE VOTRE VILLE / page 23

49


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Spectacle ]®\^f[k^+)*+

Édition 2012 Revue de presse

Installation “Tropique” d’Etienne Rey

L'Ososphère, 13e édition

Con-

certs Broadway forever Revivez les plus grands moments du music-hall new-yorkais. Christiane Devaux Markiewicz vous transporte dans les théâtres de Broadway pour redécouvrir les célèbres comédies musicales : West Side Story, Singing in the Rain, Hello Dolly, My Fair Lady, New York New York. Quant à George Gershwin, il est revisité à travers ses plus grandes compositions : Summertime, The Man I love, Un Américain à Paris, Rhapsody in Blue. Avec Jacques Humbert au piano, Christiane Devaux Markiewicz vous replonge dans l'ambiance des folles nuits musicales de Broadway. Rens. et rés. 03 83 83 14 38 www.blenod-les-pam.com Tarifs : 13 € - 7 € CENTRE CULTUREL PABLO PICASSO BLÉNOD-LES-PONT-À-MOUSSON ! 20 h 30 - Samedi 8 décembre

Née en 1998, l’Ososphère est une manifestation qui se consacre aux partiques artistiques intégrant les enjeux du numérique et accompagne la trajectoire de Strasbourg, ville qu’elle habite et qui l’inspire. La prochaine étape de la trajectoire de l'Ososphère se déploiera du 7 au 16 décembre sur le site de La Coop au Port du Rhin. L’Ososphère dialoguera avec ce lieu singulier et emblématique de Strasbourg et y installera – dans le bâtiment de La Cave à Vin – un parcours artistique consacré aux pratiques intégrant les enjeux du numérique et le traditionnel caféconversatoire. Egalement programme de performances, sets conversatoires, croisières sonores, 2 nuits de concerts électroniques (les 14 et 15 décembre) et des impromptus. Rens. www.ososphere.org Tous les événements proposés par l'Ososphère, à part les concerts, sont gratuits. Les croisières sonores se font sur inscription. Pour les concerts à La Coop, système de billetterie par Dance Floor et de pass soirée : http://billetterie.artefact.org/search/ STRASBOURG ! Du 7 au 16 décembre

Nuit électronique #5

Etienne de Crecy / Joris Delacroix / Dirtyblond3 (dance floor 1 , 22 €) ; Crystal Distortion / Ixindamix / 69DB / Jeff23 / Meltdown Mickey / VJ Feenix 13 (dance floor 2, 18 €) ; Julian Jeweil / Noob / Christine / Madben / Ben Watts (dance floor 3, 10 €) 35 €/nuit ! Vendredi 14 décembre

Nuit électronique #6

Breakbot / Kavinsky / DJ Pone / Irfane / DVNO (dance floor 1, 22 €) ; Kode9 / Gramatik / French Fries b2b Bambounou / Valymo (dance floor 2, 18 €) ; Kompakt All night long avec Pachanga Boys, Superpitcher et Rebolledo, Robag Wruhme, Barnt, Mohn (dance floor 3, 10 €) 35 €/nuit ! Samedi 15 décembre

Ga d'A

Rés. 03 Loc. : po

RFM

MJC Pichon 7, bd du Recteur Senn - NANCY Tél. 03 83 37 62 91 - secretariat@mjcpichon.com www.mjcpichon.com Tarifs : 9 € - 7,50 € - 6,50 €

Emma Demoiselle

Les plus et Imag gler, Jea roline L

Tarifs : ! 20 h 15

Dion

! 20 h 30

Pop

Chanson française

! Samedi 8 décembre

20 ans de F.L.E.M !

avec R Cali, Ra (The Sil

! Vendredi 18 janvier

Tarif : 2 ! 20 h - S

Chanson et humour, Lobo et Mie

Fuite de Jazz (jazz band) ! Samedi 19 janvier

Lauréats du tremplin de la chanson française MJC Pichon 2012

A cause de Sylvia (chanson rock, prix du jury) / Kissamilé (pop world, prix jeune talent) / Sirius (chanson métissée, prix de la création) ! Vendredi 25 janvier

BB B

Si l’univ présent duit. Le un son p tre son synthés

Tarif : 2 ! 20 h 30

Âge bois

Goethe-Institut 39, rue de la Ravinelle - NANCY Tél. 03 83 39 67 44 - www.goethe.de/nancy

Un Noël allemand... autrement

60 musi et 17 sta Gérard, Jacques

Tarifs : ! 14 h 30

Oliver Strauch, vainqueur du Prix JTI Jazz Award 2012, est l'un des batteurs de jazz les plus connus en Europe. Manuel Krass fait partie de l'élite des jeunes pianistes de jazz. Ils interpréteront des chansons de Noël qu'ils ne manqueront pas d'agrémenter de leurs improvisations. A l'issue du concert, dégustation de spécialités allemandes de Noël. Tarifs : 5 € - 3 € (rés. conseillée) ! 18 h 30 - Mercredi 12 décembre

Concert franco-allemand de jazz

Avec les meilleurs élèves de la classe de jazz du Conservatoire Régional du Grand Nancy sous la direction du Professeur Gautier Laurent et de la Hochschule für Musik Saar sous la direction du Professeur Georg Ruby. Dans le cadre de "50 ans Traité de l'Elysée 1963-2013" Entrée libre ! 16 h - Samedi 19 janvier

Spectacles / TOUTE L’ACTUALITÉ CULTURELLE DE VOTRE VILLE / page 42

50

Mich

Les "Gra manes", " chantan

Tarifs : ! 20 h 30

1789 Bast

Après "L leil" et Albert C médie m phiée p nous em Révolut 1789 et tion des

Tarifs : 15 h et 2 ! 14 h -


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Vous êtes ici :

Accueil

Vie quotidienne

Édition 2012 Revue de presse

Culture

Musique à Strasbourg

Les festivals de musique à Strasbourg

Strasbourg.eu ]®\^f[k^+)*+

L'Ososphère à Strasbourg

LIENS UTILES L'Ososphère

L'OSOSPHÈRE À STRASBOURG

Artefact

L'Ososphère persiste et signe et revient sous de nouveaux atours au mois de septembre.

© Ville et Communauté urbaine de Strasbourg

Événement pluridisciplinaire majeur et singulier, d'envergure nationale et internationale, l'Ososphère développe depuis sa création en 1997 une plateforme de création, production et diffusion des nouvelles formes artistiques- notamment celles qui interrogent les nouvelles technologies et les usages de la création numérique et leur lien au territoire et à ses habitants. L'Ososphère ne s'est jamais considérée comme une forme figée mais comme un objet pop - objet humain, artistique, culturel, urbain voire urbanistique, objet de ville réagissant en temps réel aux contextes qu'il traverse, à Strasbourg qui l'inspire et aux territoires qu'il inspire, à l'époque dans laquelle il est plongé et aux situations qu'il crée.

Billetterie Les billets sont également en vente à la Boutique Culture.

Article du site de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg, www.strasbourg.eu

Ville et Communauté urbaine de Strasbourg Centre administratif 1 parc de l’Étoile 67076 Strasbourg Cédex Tel. +33(0)3 88 60 90 90

51


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Strasbourg.eu ]®\^f[k^+)*+

52


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Strasbourg.eu ]®\^f[k^+)*+

53


        

Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère  

Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

2012   Ă&#x2030;dition    Revue de presse



Tout Strasbourg /]ÂŽ\^f[k^+)*+

*5+ 

  

   !"#!

/

         



 

 

    

   

        $ #% !"#!

  

   !"#!

 

&'





!   ! 67 8 # 9/ 

       !       "    &   ! 

#    '# 

 !          # 

8  .   :  0 8 # # ;  < 8#    (   !  



 

/

  3   /  

       

    $   %  !       #    ##  #              !   " ! !    

                   

            !  

   !          & ' $ #% !"#!





!

8 



      8  -  /  3  !       " 

   4 5#" 4 5#"4   8    &   ! 

() ' #    '#  =  >  $'  ($ 8#

 !         $'  (

    )   !!  !  !!    

#   !!   #       #            #    !  *+  ,       $'  (   

  (





  !,    

             *"    

$'  ("  !   $'  (*-$?$-)    '  *  ,   "   3   /  

   $   %  !       #    ##  #   * ;     @               !   " ! !    

*  !  !     **    '        +  , #

                         !  

   !          & '  $'  (9!  

     &    !      !      !    &   -      #      ! !    $'  ( + !  %#    !#  '                    ,     -    # !  

!   !      . 

  (

  

* + 

4 5#"  $'      

 ! *     !!            $'  )   !!  !  !!    

#   !!   #  #   .         +  ,  &!           #    !  *+  ,       $'   ,       !,    

             *"      ,      $'     ,    %     !! -./ # 1233  .  AB*      $'  +  ,  # *"   #  #      !, !           '    !  !          8 D (* : E  * 

!! '   # 

 ##    !        #           * ;  F      8 G *  !  !     **    '        +  , #

  

  !      !    

  !  !     $'       &    !      !      !   #     &   -      #      ! !    $'     %#    !#  '                 /  1      2     



() ' * / 0 #

  +  ,         ' #   #  

 # !  

!   !      .  4#  #     , !    *"  +  ,      !! 

 !   #  !  .            !     * +      !   . 

"   

!

$ # &     !

 * / 0 #

  +  ,         ' #   #   0  5

  *'    *'  !        *" "            . 

/    ! *     !!             H3.    '       *"    "   !!  D  $ "      

      !       !   5

  *' 5

  *' #   .         +  ,    !    !-     !   !        *"

"            .   

/   9   H3.    '       *"    "   !!  D  ,        !    !-     !     9 *               +  ,  . 

  ,    %     !! -./ # 1233

    

+  ,  # *"   #  #      !, !       

$       ! !           

#  *               +  ,

!! '   #      !  !       

! '! !   #   $ #%       &  ##    !        #          $       ! !           

#  *+  ,  " 1231I 2  I  3   

  !      !    

  !  !   

! '! !   #   $ #%       &

 

F  

 #   *+  ,  " 1231I 2  I  3                   !"  

   8 9 

 3 (                  !"  

  54  / 1  


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Ran ]®\^f[k^+)*+

55


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Ran ]®\^f[k^+)*+

56


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Ran ]®\^f[k^+)*+

57


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Ran ]®\^f[k^+)*+

58


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

M4TIK Photography *2]®\^f[k^+)*+

M 4 T IK P HOT OG R A P HY S E R V IC E S

DÉ C

19 201 2

L’Ososphère – Nuits Électroniques #6 A L L A B OUT MUSI C ... / B L OG / C ON C ER T S / EL EC T R O, DUB ST EP, DN B , ET C ... / F EST I VA L / PR OMEN A DES / R EPOR T A GES

Après les Nuits Électroniques #1 à La Laiterie j’ai eu l’occasion de faire quelques photos lors des Nuits Électroniques #6, organisées sur le site de la Coop, une des grandes enseignes qui traversent l’histoire récente de l’Alsace, contribuent à la façonner et la caractériser. L’Ososphère proposait de dialoguer avec l’esprit qui traverse ces histoires et qu’incarnent ces lieux mythiques (pour ceux qui les connaissent mais n’y pénètrent pas) et souvent inconnus. Ainsi, dans une belle complicité qui se tisse au fil des mois et des rencontres, La Coop accueillait l’Ososphère. La soirée proposait des expositions et installations sur les étages du énorme bâtiment de la Coop, avec des créations insolites autour du visuel et acoustique en étant interactif où tout simplement contemplatif. Puis de trois dancefloors avec, entre autres, des grands nom de la scène electro comme BREAKBOT – KAVINSKY – DJ PONE – IRFANE… Une alchimie particulière qui a su réunir des sons sur les dancefloors tout aussi étranges que les créations qui les côtoyaient sur les étages, amenés à un public atypique mais toutefois contemplatif sur les diverses oeuvres artistiques. Et un merci spécial à Atef du groupe Hermetic Delight qui a assuré la sélection musicale au Café-conversatoire à la Coop durant toute la journée. www.ososphere.org

59


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Agendaculturel.fr ]®\^f[k^+)*+

L'ososphère à la Coop 2012

RECHERCHE PAR DATE

Le Festival L'ososphère à la Coop 2012 se déroulera du vendredi 14 décembre 2012 au samedi 15 décembre 2012 à Strasbourg - Coopport Du Rhin. Gramatik, Kode9, 69db, Crystal Distortion, Pachanga Boys, Breakbot, Kavinsky, Dj Pone, Etienne De Crecy, Julian Jeweil, Noob sont en concert au programme du Festival L'ososphère à la Coop 2012.

18

décembre 2012

OK

RECHERCHE PAR MOTS OK

Billeterie Ticketnet www.Ticketnet.fr

ESPACE MEMBRE

Réservez Vos Places Sur Ticketnet : Concert, Spectacle, Théâtre etc VENDREDI

14 décembre 2012

Lieu:

Inscription | Se connecter

SAMEDI

au

15 décembre 2012

Coop Strasbourg

Gramatik, Kode9, 69db, Crystal Distortion , Pachanga Boys , Breakbot, Kavinsky , Dj Pone , Etienne De Crecy, Julian Jeweil, Voir tout Artiste:

Tournée Indochine Concert www.ticket-concert

Place pour la Tournée Française Réservez vos places en ligne ici

À partir de 20.00 

Commenter

Partager

La programmation du festival L'ososphère à la Coop 2012 Democratic(s) Hopes à Strasbourg DEMOCRATIC(S) HOPES, une installation de Groupe Dunes sera exposée à Strasbourg - Coop-port Du Rhin du vendredi 7 décembre 2012 au dimanche 16 décembre 2012 à 14h00

Julien Jeweil Live + Noob Dj Set à Strasbourg Vous avez envie d'assister à concert de Julian Jeweil ? Retrouvez Julian Jeweil pour un concert à Strasbourg (Coop-port Du Rhin) le vendredi 14 décembre 2012.

Etienne de Crecy Dj Set + Invités à Strasbourg Vous avez envie d'assister à concert de Etienne De Crecy ? Retrouvez Etienne De Crecy pour un concert à Strasbourg (Coop-port Du Rhin) le vendredi 14 décembre 2012.

Crystal Distortion + 69db + Invités à Strasbourg Retrouvez 69db, le vendredi 14 décembre 2012 pour un concert à Strasbourg - Coop-port Du Rhin.

Breakbot + Kavinsky + Dj Pone + Invités à Strasbourg Breakbot sera présent à Strasbourg le samedi 15 décembre 2012 pour un concert. Ne manquez pas de découvrir cet artiste à Strasbourg - Coop-port Du Rhin avec également sur scène Kavinsky, Dj Pone.

Pachanga Boys + Invités à Strasbourg Retrouvez Pachanga Boys, le samedi 15 décembre 2012 pour un concert à Strasbourg - Coop-port Du Rhin.

Kode 9 + Gramatik + Invités à Strasbourg Un concert sera donné à Strasbourg - Coop-port Du Rhin par Gramatik, Kode9 le samedi 15 décembre 2012 !

60


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Agenda Culturel Agenda Culturel Bas-Rhin

Agenda culturel.fr ]®\^f[k^+)*+

Exposition Bas-Rhin

Concert

Exposition Strasbourg

Théâtre

Festival

Exposition Coop Strasbourg

Jeune Public

Danse

Exposition Democratic(s) Hopes

Exposition Democratic(s) Hopes à Strasbourg - du 07 au 16 décembre 2012 L'exposition Democratic(s) Hopes a lieu dans le cadre du festival L'ososphère à la Coop 2012. DEMOCRATIC(S) HOPES, une installation de Groupe Dunes sera exposée à Strasbourg - Coop-port Du Rhin du vendredi 7 décembre 2012 au dimanche 16 décembre 2012 à 14h00

Billeterie Ticketnet www.Ticketnet.fr Réservez Vos Places Sur Ticketnet : Concert, Spectacle, Théâtre etc VENDREDI

7 décembre 2012

à

DIMANCHE

au

16 décembre 2012

14h00

Lieu:

Coop Strasbourg

Artiste:

Groupe Dunes

Gratuit

Commenter

Partager

Plus d'infos sur l'exposition Democratic(s) Hopes à Strasbourg : Une installation pour 8 haut-parleurs, quelques images, de 14h à 1h… Point de départ. Une invitation à assister au 1er Forum Mondial de la Démocratie. Un lieu, le Conseil de l'Europe à Strasbourg. Une intuition, comment des artistes peuvent-ils appréhender un tel événement ? Un objectif, « une œuvre-trace ». Pour nous, une expérience passionnante et une situation instable pendant ces 4 jours d'immersion. Une posture de journaliste ? de témoin ? de tout un chacun qui vit sa vie, la pense, la fabrique ? une posture d'artistes ?... Un sujet sensible… Restent des sons, des voix, des mots, des images… et un certain nombre de questions. conception et réalisation Madeleine Chiche Bernard Misrachi – régie numérique Sylvain Delbart – direction technique Bruno Faucher. Une production groupedunes avec Artefact et Quatre 4.0.

Cette installation a lieu dans le « Café conversatoire », dont Madeleine Chiche et Bernard Misrachi signent la scénographie avec Bruno Faucher pour la création lumière. Le « café conversatoire » est « un lieu éphémère, improbable et accueillant (…) créant une série de rencontres, de conversations publiques organisées ou spontanées » ; un espace public expérimental… Avec Wasistdas et l'Utile Ignorance. L'Ososphère est un partenaire avec lequel nous nourrissons une réflexion autour de la question de la présence des artistes dans le développement urbain. C'est aussi une équipe avec qui se tisse une complicité, des affinités autour de cette question. Site web : http://www.ososphere.org/2012/evenement/lososphere-habite-la-coop/

Concerts Muse 2013 www.ticket-concert.com/muse A Nice et Paris Stade de France! Réservez par Tel au 01 76 21 22 42

61


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Strasbourg aujourd’hui.fr ]®\^f[k^+)*+

62


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Digitick ]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

  (  , +       -    

+110

9  

= 

 

+ 23





" 4

 



!00#D$



        

   

    

    

             ! "

 #  $  %   

   &    

' 

(   ()     *   & + " * ,  &    -  .      (  &

          

  %    

 )(

  *  + !     

   )(

    )(  &    &/ *     ()        *   *  + !    ! "

      ! "    #  $ / 0  ' / . /

  1   # 2  +

63


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Openmag ]®\^f[k^+)*+

64


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Bibouille ]®\^f[k^+)*+

65


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Section performance ]®\^f[k^+)*+

66


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

< 



< 



Kompakt.fm *+]ÂŽ\^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

 

 



 



 



 





        

        !  "" !" # # $        " %&&'(   "!  )   "  $ *     #(   #+  +, -."! / 0 %1 2   #  #" #  )    # $ )   )#3 0(  0#3 4    "4 "  !" # #" +   # #"$     +   ."! %5 #4 4  ! !  6"  !# 3 7!,    8 # 9: ; $ < 3  !  =

                 





    !" 

  #  

$  %% 

 

   !

67


L’Ososphère L’OSOSPHÈRE Pratiques artistiques autour K^mhnk^gobee^ du numérique dans la ville

Édition 2012 Édition 2012 =n+/l^im^f[k^Zn/h\mh[k^ Revue de presse

68


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

DNA l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

         

    ! 

     !  "$    % '       (  '' '  ) "# $  %' ( %)*+ %  +  , -#   *% +  -($ -  .**  )+ !/(  %(0 12344  ' (   %- (   5+#6 %  # #%7   -' *-#, % #**%- %   ) *** 6 #  / *-    - 6-* * -*6*'  .  '  - #%%* ( -#   -' ( (  ''      * 9:( (%  - *- - ( (   )-- -;# ( -  *  ' %*   * -  69


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

DNA l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

1# #  #% -   - ( -  % - - (  + $ -    - % <# / +(  + (%'- ! $ **0 = +  + #   %*% + # #%* *    + %  >#* # +   $ **  % - (    $ >#*  -#'' * +  ' * -# )    6#  6   * *   '      % +    *   (  $+ -%-#:    (-  %  +#(         -% %%-  *    % $ -#   #     * %- ($ (   %$  . */6%+/ ( $   %  -     '   %+   - /*?*    -%(   ** % %6'@-     -  , )*% +  -  * *% + -*%- 7  @**  %%? *%   >#-% -#%-#    %'%  6    B - C   B 6   1-% *  (   - . -D   *7 

$*   2344+ 0 (*$  ,    - ( (  +  *$  %$ *  *-#  .# #-    (   E- 23333   2344 - F -  *  -    $ --''%   ! 

%(     #   + -% (        -#+    -# ( .# , $ * ) +- *- -   -- -  *(  - #%+   - % " (  ' ( #$-   + +   ,  6#*  - (  * - %-   ( -    $

70


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

DNA l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

 *  +   !  "    -   **  

  V - %  $ **% * - L/N

  "    %  '  % % % /0,    *  +,      %    !  ")1 "      ' %  +%      ) W - - # - ? -#'' '')--  ** > 5' /  

 *( - 1-=$ D  -   - % * -  '-%,6*   %% )1D - )%%-  >  $4X$2  %(  (   % , B  ( >6 -%' Y

71


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

DNA l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

 # *?%- * + + U333    - ) V-%* $    (  %-- ># + -  -%- %  2333    - ( ' %+ $*  >#-   4I333  + ( -+! ,   '%(   -(  *'  $% *7 

$* -    $ .  - >#   + * -  >#''  -% -% *  -  *% +   - $   (    9 +   '%    ' *  '%(     -   23 .  %   $  # ' -) )  $ **#%  I4,   '' *?*  - '* )* %- Z-    %  6*/-% *   %  -    !    % - - #%   ># , %-%(   - .  -D   $    .- ( -   /*?* ,  + 6( /- 6- %(% * +# -%   6  \ - + ( '] - + (  '  )   6 **%-#% ?  - + (  - * 1 --% *     - .   6>>    -# -  ># ; -%' - + +     - ) *  % #

%# * -+ (% ** * - -   % 6  -  * (   $$( * +%  / - *( #-  %* -# / B)( DPO   >#   - Q 6>  (  % - ^*P **  %    5 *-  

72


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

DNA l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

*  +!  ",      . ' -#%**% + 

 !#   * 5 /5+ = $%

 !  "%  ' %  '    

     )- .% $    (    %  ) 1 **     * - ' ( (   ()+#- ( -''  -#  %  '  %+    * *  ' + +   *   #---   -+ +  /- 6-$ %$ - #%+   /?   (  -    + +  ( (    /?  -% -    **     /?  '  (   )(  - (    *-# '?   %+  -6 

73


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

DNA l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

%    >#      >% *  4GGH   *  (  -  (    #  - * *6   - /*?* 1*$**  

( + -%(   -*% +  '  (    )% *  #   % % 1 ' -   -% *  )%    $    * -     -%  --+ - *- %,  ?6    ,    $)   - !/(  $ -%-%   %--     -($   * - *-# I4,  ( -% -  $  -#(        ( -    $+' *  -#?  *    # 2342    * -#    -    *?* >    (  ' J -(   * >#    -( *-  -  ( - *%(     (%% -- %   (  *% +    ( - + + %-' (**   * .% = > = $   '   )7%- + # - ( )(  K %      #  -$ -#*-#    (          >(  -#   )$ *%*   *  L      MN -   (     -%-%6# )  +  ' * - O P -  ' *  -# !      +  : - ' (  +  -  - % + -#(   #     (  -#%$  - ( -# % -#   -     -#%(% *  $  *?* (  (   -($ +# -   $ 6 *  ( -+   %  # (     %+   ?  -    -# %*$ -#-% $ -*%*  $ )- *%$  **%  #%- $   -  2Q  * H 6   $L>       )N -H 4Q-% *    - . 4   - .% ( L *  ? -#:- N> - (    )%  +  $ **%   4R 4ST42L(       1  - . % 5 . - MN1 - %'%- -  . * -     - ' %%*  3UII2UH2UH  OOO  $

74


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

Rue 89 Strasbourg l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

2  '  ,4    H4Q-% *  ' ( #    - . -D>  %-#- '- - # $     -'    !  "    5 _># -  -%   '  (     #  -   * (  % -    $ +*%$ $ -    $  -D >   $  # * *  )+ -#    +# -  * +  + , - ( Y1@'  # -#*$   *( *  + - ( +   , -#(  D -'   65 _5+#6#% -  , *   )  - -   * M    # , ,-% :  +  -#       

)-# *% + +             #       .    - -    -    -  -    *?*  * -# %%( - (  %* ** *-  1  # -%  . -#%(  # ** 6

$* .  ( - @ 7   3   3         65 . # 6*-#   M5   +  *    6%-     * # %M #    6. 8 %+) !  "   6 - 9 ) -   OOO  $

75


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Rue 89 Strasbourg ,h\mh[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

7 /  -$  (.&(

  

,  4



= & &

?  

       

6 

JK

,  HI?

  4

(   



    

   3 

 4   "  

    +   .+  .+ .5      

, !   D

? D

A E

 '( 6 & '&  73

 



-(.&(

        !  "#  $%   

                !        "#   $$   %%  &'()*    "   +,    ! ""&  '(     &'    & &  & '")  * $

'!8,9 :-; ' &+ 

. &(.&(

: :

-    

  -./(.&(

,        <  =>?@       AB:( 

? 4& :FG=   0   

()/(.&(

&&   * =    ()/(.&(

C *  ; =>?@0 "

AB:(  "    & (0/(.&(         !  "#  $+,-     .

/"# 0   1 

     

     $*   &'    & 2

A   *

7  

 

 

123425

5,56

/ *   &  )'        9     @*  

     

76


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Rue 89 Strasbourg ,h\mh[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

7 /  -$  (.&(

  

,  4



= & &

?  

       

6 

JK

,  HI?

  4

(   



    

   3 

 4   "  

    +   .+  .+ .5      

, !   D

? D

A E

 '( 6 & '&  73

 



-(.&(

        !  "#  $%   

                !        "#   $$   %%  &'()*    "   +,    ! ""&  '(     &'    & &  & '")  * $

'!8,9 :-; ' &+ 

. &(.&(

: :

-    

  -./(.&(

,        <  =>?@       AB:( 

? 4& :FG=   0   

()/(.&(

&&   * =    ()/(.&(

C *  ; =>?@0 "

AB:(  "    & (0/(.&(         !  "#  $+,-     .

/"# 0   1 

     

     $*   &'    & 2

A   *

7  

 

 

123425

5,56

/ *   &  )'        9     @*  

     

77


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Rue 89 Strasbourg ,h\mh[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

7 /  -$  (.&(

  

,  4



= & &

?  

       

6 

JK

,  HI?

  4

(   



    

   3 

 4   "  

    +   .+  .+ .5      

, !   D

? D

A E

 '( 6 & '&  73

 



-(.&(

        !  "#  $%   

                !        "#   $$   %%  &'()*    "   +,    ! ""&  '(     &'    & &  & '")  * $

'!8,9 :-; ' &+ 

. &(.&(

: :

-    

  -./(.&(

,        <  =>?@       AB:( 

? 4& :FG=   0   

()/(.&(

&&   * =    ()/(.&(

C *  ; =>?@0 "

AB:(  "    & (0/(.&(         !  "#  $+,-     .

/"# 0   1 

     

     $*   &'    & 2

A   *

7  

 

 

123425

5,56

/ *   &  )'        9     @*  

     

78


)-+,-.

Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère       ! "#  Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

Dedale sonore     /

+/l^im^f[k^+)*+

#07?/#0 2%0#@@@0 ; ,A+<,.

   / B5#C!B5#0C5 CD0 #/0E3 !;



   / <F+<). ##/

      

    

#" . #" . " "//0 0 #

# /12/ /12/ 3 3    " 4 " 4  3 3     "  "  ! .   ! .   #" . "/0 # /12/ 3  " 4  3   "  ! .   





)  4 " )  4 " .!  .!      "  "             5

 5

 )  4 " .!   5

."!  5      "     !"    . 5 6

."!  5     !"  . 5 6 ."!  5     !"  . 5 6       ! .

      ! .

      ! .

7 "   ""   ""   7  4 "6 7  4 "6 5  5       

  



7 " 7 "   "" 

""  7  4 "6  

  

      77.   5  5       

  77. 

""   5       

    77. 

""   5        .   .   .4 " .4 " $  $  5"5  5"5  . 6

. 6 .  ! " 8"   59  

6 .4 " $  5"5  . 6 "  "  ! " 8"   59  

6 "  

#  ! " 8"   59  

6 !  !  8 8 

#  .4 .4   

 ."  ."  



!  8 

#  .4 

 ."  

                      : 6

: 6           

: 6

 48" 4 ""6  4  !    5

 48" 4 ""6  4  !    5

 48" 4 ""6  4  !    5

 ." 6 ." 6   ! !       

        



 ." 6  !    

      .! 4  .! 4  "  "  4 "" 4 "" 6

6   





 .4 .4 



.! 4  "  4 "" 6   

  .4 

        " : " : "  6

"  6   !   !     " " !  !      " : "  6  !     .! " !    

#  6  "# 2;/<   

#  6  "# 2;/< .!   

#  6  "# 2;/< .!   7 . ="""    7 . ="""  6 

. 6 

.   7 . ="""  6 

. 7

 7

   5  5   

  # = # = "   "     7 .+   7 .+ 7

  5 

  # = "       

 . 4 . 4   . 4 . 4 "  "   7 .+               . 4  . 4 "      4 4!7  4 " 4 4!7  4 " 4 4!7  4 "

! D0E# #?0EE:0 50 D## ;

  

<H+<). ##/



   /

 !

4"#09/4D0E #0309#!-0 G 02%4;

"#$



$#%%&#'

&!! ;

$%

  "  6 !   

 5 !  '         ""  !   "8     .. 

&'( .   .   /12/ /12/ . " 

. "   

  

 <2 <2 >  6 >  6  

        

     

 (#$  (#$  (#$

.   /12/ . " 

   <2 >  6' 



  !" 

  !"   

        ""    ""  ' 

  !" 

      ""  ' 

)?"!  5 6 ?"!  5 6 

  #  #   :

: ! ! .

. 



?"!  5 6

"   #  : !

. 

  

  

#  ! #      "   #  ! # 



     "    " 

# ! # 

"   " 7 7     @ "  " 

 4 

  " 7 7  "     @

 4 

%" "   " 7 7  "     @ " 

 4 

:"   :"       "  "      7  7  " " 

   "

"

:"     "    7 $. "  "   "

"

 .  46  .  46 

  A A&   A A&  $. "    "

*&&%  .  46   A A&  $. "   "

    ! A 

      ! A 

      ! A 

 

&%&&+ )*+,-.

)*+,-. )*+,-.

   / / *)*    

   / " 0#% " 0#% " 0#% 1233&#!4& 1233&#!4& ,% 1233&#!4& " 5/6078 " 5/6078 " 5/6078 94"0 / : 94"0 / : " -"   ""

94"0 / : 0 574; 0 574; 0 574; " -"   .! "

)-+,-. )-+,-. )-+,-.        / /     / # # < < ) ) # < ) 7/0  7/0  7/0  =#> =#> =#>

       6   ! 7.! 6 

!  + "" :    7   "   "

!  :

#   4 4" 4 ""    4   ! 7"       ! 

 7   "  "  4 ""6  

    ! 

  6           6 77       4   "      " #  ""             A A&   "   "          >              6 E " ! !  "   ! >  4! "

:. !    5    #"  " #" 

 .A  !. ""  " 5 6

 ! 5    # #"! 

. #! 6 4  ! 7 

 4 !   !"""    ." +     5 !   9 6" !  "  F %   "  7   "  '   ?"!  5 6 "  !

)"   6 "   A  8 "# 2;/<6 "

7  ! +  "  "   %  GH B# 6H  !6H   B 6  6"#4 "6

)-+,-. )-+,-. )-+,-.

       / /    

#07?/#0 /

#07?/#0

#07?/#0 2%0#@@@0 2%0#@@@0 2%0#@@@0 ; ; ;

,A+<,.       ! "#  ,A+<,. ,A+<,.

     6-  "$   6$I 6$ $$6  !& 6  .!-6)  4 "6)  46)":  4 " 6) J "B#6  6

77"  6I 

$" ! :6I" ID "6J 4  B-6  6 ! " -6 ' 4'DH  6' 6'  "!  5 6  6 7  ! 6#

 6

# 6K  K

79


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Strasbourg.eu *)l^im^f[k^+)*+

80


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

  ! "#  !

$ %!$$

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse



 $  ! "%$! $

Strasbourg.eu +/h\mh[k^+)*+

 

  

  



 

  

 

 

    



    !

"  

   ,   (   ,  &'(   #  $  -   

     * 6" /7818/1/

# $  %   &'(    ) *  

+   

    ,      +     *,   (   , &'(   # $    

     *. ,    )    * $& '   ( )  ! "  /0'11-!'112+    -//'113   //4   /54   014 "  0!4 +      +6  '    

81


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

RAN l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+             

   

   

       

 

 

    ! " # $

         ! % &  '   (    (     #       

)    '      !  !*       (       +  ,     )* % &  '           )       !   * -

 

 &&.// 0120 % &  '    *** 3  !  !(  !  )    )        0120        % %  !      04( 05    6   7 ) 

   

 89 (  : ;  < '  =(    ! 

     2504*   ,     >  26       %     * % &  '     2504

% &  '       2504  +             #     !    ?  * @     )  +     !)  A  A% % A  B C     * %         (  

!+ #       )     *  (  &  '     ;  ?  ? A       # ,  26  (   )      * %    !   !  ,   D   B ;   ! E2(   !  " FG%%GF&   !  H    +(       ,     '    )        B  #  ! !    *

  

82


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

RAN l^im^f[k^&h\mh[k^+)*+

@         ;H   % ?) " FG%%GF& @     )     (   !   (  ,           ;H               ,    )

      *   % ? " FG%%GF& -      (  !         ( ! 

,   ) (  # )   H  *  

     

      ) 

 I    !  * % A   A  A% " /&G/  !)   ( )     A  A%(  +      

       D1(       !    !   ( /   * A  B  ; <J      @!      )=* %  :    &  '  % % 

' !  !  (    :  K2  KL B M  ( ? C(  !( ; N OC( ! P ?  ( O  (   ;C( % ;( G  8( O  8#(  ( - -*&*-( ;# !( CP( M( G @C  ? ( %  :    &  ' K Q 7  6   0120     OC  ) ! B A A+ R 8A8 R   R G! R 9  R  R -  C  G    :       89  B S  !     :    &  '(       )'(  )+      (      

        89       PC *   )   89 !   T9(  

   (    (    )      #    ! !  ( ) ( #  !

         # ' 7     )   

  )      F  *

83


L’Ososphère Pratiques artistiques autour du numérique dans la ville

Édition 2012 Revue de presse

Tourismealsace.com l^im^f[k^+)*+

84


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

Sound of violence +1l^im^f[k^+)*+

         )  %23 /  2452 









 !

/6  7    8 '

  9

, :  (  /6 )  

  /          ; :'  <" /    

 

6    :             /          <      8       6        /6      &   )8 

) 

:  ''     /   <=/ 8     

/   : /     ::      ; 

   < ) : :   

  8 6 ;  :   

 '    /         < 1       ; /    7/   / :     

/ 6 /  8 :       

>      /  :    

 ;/ ? <(/   ; 

 

  /  /      7  / : : /  '' <   .         6 

      /  <  0    '         ++   34  

 ' .//    ' 

  < )     7 /                /       

 /  .  :  

   8:  /  : :  /  /     <  %?  

%    8      /  /  : :   ?   ;         '    ;<   /  ;  

> '   8   /   :    

 /  :        / <)

     6      / / 8: 

% %@ ;

       : 

 : :   <(

  :?       /     <          '   ''    ) 

  

    <   /    * 7/ '  

'*.:       

   /    /?     <&  A'   +    6 /  '+'  /' /   * )* B ) 

C          //< ''     

18         

/ 7'   : : ' //D   /  <  //



  8    ' <  /       + :  D  / ''    <

    / 7 78       /    /  .  <   

/ '        E4           <   /     /   

 '    

 /  '    <   / 

         

      /     '  F < ) /             ;  ? '    '8 ;  ?  /    /             < $   /       G1  #     G    0  <$ /

   ++ 'H      34  /    ;  8  

     ''   / '     < /    6    'H          :   )   5E35     ;  7 : 6     $   5E32< (    /    

      6  :   

   .  :       <  



/ 

/   :   '    /    I  7   /     < ,    '   

 /     6     ).8  

  1

 + /   :  &       J/  <<<> <

85


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

Sound of violence +1l^im^f[k^+)*+

,    / / B:: C       7/  /   '< (         / 6  ;  8 //     /   &1

/ 8D  7

  /      '

:  /     

 / /  /

 <

 : : '  /: /    D  .   .  :   

// )/

><& /         

8/    7  ./ : :'    /

%/*  /: 6    

 <  / :     7/'  

   /  :      

 : /   <,  ' :   /   8  :       /

      ' <

 6   / 6  

 /    %  8 .  /  %?         8      

  / 6 <   

   7  :''' :  '      /     <"/    

    8     L    . '    / : '          . : :  < /  /

/ ' 8   / : : ;  /   /

 ;       / / /   &1  & < 

 //   

*     /   /       /6   <&      A  # '' 

           A  *    ; /    <  

  / 8/

+

 /: '    /D  //D  /:  ; : / < &1  / ;  8            '    

 '      <   /



   /   //   /

    A. 9> 

      

 / '  / /  .    ' 6     </6 

/   /  8 

:

    /   '    /           <  '      /  8      : : /  

  &:

/    <'' ' 9'*  /  %?           /     :  ;    / /< )  7   

 /   8  / /  // 8      / 

     < 9 0*  8 ' 8 /        <( / ?  / 

 '

/ /      8M/   8      < :  9 0* 

   

    &1     I   

 /

 

<        ' /   / /  6 <  



   6   6       /        

 : 

  /'   . : / 

:  .  : 8       /  <  /      ./   /    < &1 ::   ' ' /

//  7  

  < 

/ 6    (  /6  / ; :   

 # '' 

8  8 -  0 >L*   < 9

,  :      :   ; :'    /    7 /          /

 7  L  *8   . 8N    .&1 <(/ '   O ,

  - .  % /0

86


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville





  

  

Coze l^im^f[k^(h\mh[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

  

     





 

      

    2 8 (&5  ,D%    &      E(& D DF! )3

     

          !    "#      $%  %      &'   (&    ()*&+       %  ,-)    !               ./01,'23 4 5

5       $  +  +" %  6   %  ,&  !     !    37           ,  8     -  +  !  9  %+    + 5     %!   1    + /  :  +       5    5 ;   8 8!  <  ' / - -   / ' ,=/ *%5%  ,+88> ?2%         %  % 9      5 8    @ +    + 8    ,A < !    8    +% ,  ;   +  5 +%         5 9! +  +    =  +       !  9B,0%'   %C " %-    D9& :& 

D% 9 87


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Jds.fr l^im^f[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

          

  

6



  

(



! " 

                    !!   " # "      $  # #    !     ! " !  %   ! # ""   &  ! % !  ! '     !     #  !  $



 

                  

! "#$"

 

              ! "  #$

%!   & '( ))   (!! )*+*

    ! "  #$

%!  * +*   ',!-&../, ! +*+*

    ! "  #$

%0!.  '  1*  ! +*+*

    ! "  #$

%2!3! 34'5 3#5

! ,**

 .  ,! "  #$

%!)

 !,#6!4 (!! -**

 .  ,! "  #$

%!)

 .  *0!64     (!! -**

 .  ,! "  #$

%!)

0 !7 78 (!! -**

 .  ,! "  #$

%9!)

 !:;  ! .**

 .  ,! "  #$

%9!)

 !< # ! .**

 .  ,! "  #$

%9!)

0 !*!: 4

! .**

88


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

France inter l^im^f[k^+)*+



 

    !" #$  %&

            

              ! "                #

89


Lâ&#x20AC;&#x2122;Ososphère Pratiques artistiques autour du numĂŠrique dans la ville 

2 







Kompakt.fm .h\mh[k^+)*+

Ă&#x2030;dition 2012 Revue de presse

2 

 

 

 





 



 





                      

       !"#  $ #%&   '(" ') '  &     '         *  & +# +$ ,'%( %   & -%  "  %' ' &  & $ &  '  .  /0  ' & + $  $ 0    / (& ** & .&  . % !+  !"#   '.$  ! 1&* (  !*** 0 +#*

90


L'Ososphère : Revue de presse 2012