Page 1

LA GAZETTE DE LA RAINETTE L’info qui coasse !

Numéro 4

À lire aussi en ligne sur la plateforme OSÉ

LA VIE AU COLLÈGE Assistante sociale : offrir un espace d'écoute et de parole pour les élèves. P.2-3

ET AILLEURS ? Angleterre : une grande et belle famille royale ! P.6-7 Cache-cache en médoc : des énigmes pour découvrir les villages qui vous entourent. P.8

Haute voltige avec le prix aéronautique ! P.4 La 3ème : une année pas comme les autres. P.5

BIEN-ÊTRE Phytothérapie et aromathérapie : se soigner naturellement. P.12

VOUS ÊTES-VOUS DÉJÀ DEMANDÉ… …pourquoi Napoléon Ier avait souvent la main sur son ventre ? P.13

Les bénévoles de la bibliothèque de Castelnau : reportage. P.9

CULTURE Film & Livre. P.10 D’où vient le Jazz ? P.11

L’INFO ECOLO DU MOIS Du 15 mars au 31 juillet, interdiction de toucher aux haies ! P.14 Régénération the beach attitude : pour une plage belle et propre. P.14

1 MOIS, 1 MÉTIER Courtière en assurances. P.15

RECETTE & BLAGUES P.16 P. 12-14

La gazette de la rainette - N°4 - Collège Canterane - 44 Rue Saint-Gènes, 33480 Castelnau-de-Médoc Rédacteurs journalistes : Laura Duprié, Juliette Duvocelle, Lou Hillairet-Verin, Emma Léon, Chloé Maitre, Lison Piantanida, Laura Victor et Maély Thiolat Rédactrice en chef : Mme Saint-Jullian - Dir. de la publication : Mme Guéguen


La vie au collège Assistante sociale : offrir un espace d'écoute et de parole pour les élèves. Tu sais sûrement qu'il y a une assistante sociale au collège, Mme Emmery. Mais sais-tu ce qu'elle fait ? Une interview d’Emma Léon, 6ème3 Emma Léon: Pourquoi avez-vous décidé de faire ce métier ? Mme Emmery: Parce que j'ai toujours été attirée par les autres, par ce qu'ils pouvaient vivre. Je me suis orientée assez jeune dans cette voie qui me correspondait parce que c'était ce que j'avais envie de faire et j'ai eu la chance de pouvoir le faire. EL: Comment devient-on assistant(e) social(e)? Mme E: Il faut avoir un bac et puis ensuite rentrer dans une école qui effectue la formation d'assistant(e) social(e). Cela dure trois ans et on sort avec un diplôme d'état d'assistant(e) social(e). EL : Il y a beaucoup d'élèves qui ne savent pas à quoi sert l'assistante sociale. Pourriez-vous leur expliquer? Mme E : Le rôle d'assistante sociale va être d'offrir un espace d'écoute et de parole aux élèves. C'est à dire que dans mon bureau tout peut se dire sans que cela ne sorte du bureau. On peut parler de tout, de ses difficultés familiales, de ses difficultés avec les copains par exemple. En effet, au collège, ce n'est pas toujours facile de s'intégrer ou de vivre son adolescence. Le but de mon travail c'est que vous vous sentiez le mieux possible dans vos baskets. On essaie de travailler ensemble à un mieux-être. Parfois je contacte les familles, toujours en accord avec l'élève. Parfois, je n'ai pas besoin d'appeler les parents. Ce n'est pas une baguette magique non plus. Il faut parfois plusieurs rendez-vous. Mais souvent, ne serait-ce que de discuter, de verbaliser son problème soulage déjà énormément les élèves. E.L. : Est-ce que vous avez constaté que cela faisait du bien aux élèves ? Mme E : Oui, tout à fait. De plus, tout ce qui se dit dans mon bureau est confidentiel. C'est un espace de confiance. Je suis soumise au secret professionnel. Sauf si l'élève le souhaite, personne d'autre ne sera au courant. Ni la CPE, ni les professeurs, ni l'infirmière. 2


La vie au collège EL: Quelle est la différence entre l'infirmière, la CPE et vous? Mme E: La CPE va s'occuper beaucoup de la vie scolaire même si elle peut aussi être amenée à entendre et comprendre des situations. La spécificité de l’infirmière va être les missions autour de la santé mais elle a aussi le mal-être de l'élève parce que la santé ce n'est pas que physique, c'est aussi psychologique. Et moi, j'ai tout le versant social avec le mal-être des élèves Mais on a aussi des missions qui peuvent se regrouper. C'est pour cela qu'on travaille souvent en partenariat et que certaines situations peuvent être connues autant par l'assistante sociale que la CPE ou l'infirmière. EL: Est-ce facile tous les jours? Mme E: Ce n'est pas tous les jours facile mais en même temps c'est un métier que j'ai choisi donc automatiquement je suis quand même contente de venir au travail tous les matins même si les situations que je rencontre peuvent être difficiles. Ca fait partie de mon métier et c'est un métier où on se sent utile aussi. E.L. Et comment peut-on prendre rendez-vous avec vous ? Mme E : Moi je reçois sans rendez-vous. Je suis sur place deux jours et demi par semaine. Le reste de la semaine je travaille dans deux autres collèges. Il suffit de prévenir la vie scolaire pour qu'on ne vous cherche pas. Je peux aussi être amenée à convoquer un élève moi-même si un professeur ou la vie scolaire par exemple, me signale qu'un élève rencontre une difficulté. Des fois, certains élèves n'osent pas venir me voir. C'est pourquoi parfois je propose de se rencontrer. E.L. : Certains élèves ne savent pas qu'il y a une assistante sociale dans le collège. Pouvezvous nous rappeler où vous trouver ? Mme E : comme vous êtes nombreux, je ne peux passer me présenter que dans les classes de 6ème. Mais mon nom est dans vos carnets de correspondance ainsi que sur Pronote. Les élèves peuvent aussi être orientés vers moi par la vie scolaire, l'infirmière ou un professeur en cas de besoin.

Pour information, le bureau de Mme Emmery se trouve en face de la salle 102/103 et le planning de ses jours de présence est affiché sur la porte.

3


La vie au collège Haute voltige avec le prix aéronautique ! Un article de Lison Piantanida, 5ème3 Au collège, il est possible pour les élèves de 3 ème de participer au Prix Aéronautique et Espace Nouvelle-Aquitaine. L’objectif de ce prix est de faire découvrir aux élèves la filière aéronautique, ses entreprises et ses savoir-faire. En effet, l’aéronautique est l’une des filières les plus dynamiques de la région alors pourquoi pas envisager d’y travailler ? Cette année, Benjamin Huet, Lucas Autin-Bernat, Mathurin Piantanida et Johanny Gérard, des élèves de 3ème du collège Canterane, ont participé au concours. Lison Piantanida : Quand Mme Durand vous a présenté le prix, qu’en as-tu pensé ? Johanny Gérard : J’ai pensé que ça pouvait être intéressant pour ma vie future, pour mes études, et même pour aller dans des lycées. Parfois, c’est intéressant d’avoir des diplômes comme ça. LP : En quoi consistent les épreuves ? JG : La première étape consistait à faire un origavion, donc de l’origami avec des avions. Avec mon groupe, nous sommes passés tous les quatre en expliquant comment on faisait, en respectant quelques consignes comme la longueur des ailes. Puis la deuxième étape consistait à faire une petite pièce de théâtre pour présenter un métier. Nous nous sommes entraînés plusieurs jours et ensuite nous sommes passés en visioconférence avec les jurys. LP : Quel métier avez-vous présenté pour la pièce de théâtre ? JG : Nous avons fait une petite pièce de théâtre pour présenter le métier de dessinateur projeteur. Ce sont les personnes qui conçoivent les pièces des avions et qui vérifient leur assemblage final. LP : As-tu aimé faire ce concours et est-ce que tu le recommanderais aux autres élèves ? JG : Oui, j’ai apprécié car nous avons appris des choses sur l’industrie aéronautique. Et puis c’était amusant, nous avons fait des pliages pour les avions en papier, nous avons partagé nos connaissances. Je le recommande car cela nous apporte de nouvelles connaissances, de la culture générale, ça rejoint un peu le BIA c’est-à-dire le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique et c’est très intéressant.

4


La vie au collège La 3ème : une année pas comme les autres. Orientation, brevet, fin du collège…la 3ème est une année spéciale. Nolan Rivière, élève de 3ème2, a accepté de répondre aux questions de Laura Victor, 5ème5. Laura Victor : Comment se passe le brevet et comment est-ce que tu t’es préparé ? Nolan Rivière : Selon les matières, c'est une ou deux heures. C’est anonyme, on a des numéros qui nous sont attribués, les correcteurs ne savent pas qui ils corrigent. C’est sur un total de 800 points. Je me suis préparé en révisant beaucoup car je pense qu’il n’y a pas d’autre solution. LV : En quoi consiste le stage de fin d’année et quel stage as-tu fait ? NR : C’est un stage que l’on choisit. On se présente à l’entreprise, on a un entretien et on peut être pris ou pas. Pendant une semaine, tu es dans la peau d’un adulte. Ca sert à s’entraîner à ce qu’on veut faire plus tard. Moi, je voulais faire dans l’informatique mais je n’ai pas trouvé. Du coup j’ai fait mon stage dans le métier de ma mère. Ca m'a permis de voir que ce n’est pas du tout la branche qui m'intéresse ! LV : Est ce qu’on apprend beaucoup de nouvelles choses en troisième ou c’est plus des révisions ? NR : Je dirais que la matière où on apprend le plus de choses c’est en maths. Sinon c’est aussi beaucoup de révision de choses apprises lors des années précédentes. Il faut savoir qu’au brevet y a de tout de la sixième jusqu’à la troisième ! LV : Quelles sont les différentes orientations après la troisième? NR : Bac pro, général ou technologique. Général et technologique c’est à Pauillac et c’est des cours normaux. Dans un bac pro, on a des heures en plus pour le professionnel. Par exemple moi je vais en bac pro informatique, je vais faire plus d’heures d’informatique que si j’avais été en général. LV : Comment as-tu choisi ton orientation lycée ? NR : Déjà, c’est mieux d’avoir des bonnes notes pour être sûr d’avoir ce que tu veux. Après si tu sais ce que tu veux faire, moi je dirais que le mieux c’est d’aller en bac pro parce que du coup tu auras des heures exprès pour apprendre le métier. Quand les gens ne savent pas ce qu’ils veulent faire, ils vont en bac général comme ça, ça leur laisse plus de temps pour savoir ce qu’ils veulent faire. LV : Est ce qu’il y a quelque chose que tu regrettes ? NR : Oui, je regrette de ne pas avoir forcément suivi certains cours. Si j’ai un conseil à donner c’est de bien écouter les leçons. A chaque fois que j'ai écouté, j’ai fini par avoir des bonnes notes alors qu'au contraire quand je n’ai pas écouté, j'ai fini avec des notes pourries.

5


Et ailleurs ? Une grande et belle famille royale ! Le 9 avril 2021, un évènement tragique a frappé la famille royale d’Angleterre. Le mari de la Reine Elisabeth II, le Prince Philip est décédé. Le 10 juin, il aurait eu 100 ans L’occasion de revenir sur cette belle et grande famille royale. Eclairages de Juliette Duvocelle Le Prince Philip Son nom est Mountbatten, il est né le 10 juin 1921 à Corfou en Grèce. Il était Prince de Grèce, Prince du Danemark, Prince d’Angleterre et Duc d’Edimbourg (rien que ça !). Ses parents sont André de Grèce et Alice de Battenberg. Il s’est marié avec la reine Elisabeth II le 20 novembre 1947. Ensemble, ils ont eu quatre enfants : Charles (Prince de Galles), Anne (Princesse royale), Andrew (Duc d’York) et Edward (Comte de Wessex). Il comptait quatre résidences : Palais de Buckingham, Château de Windsor, Sandringham House et Château de Balmoral. Pour se marier à la Reine, il a dû se convertir à l’anglicanisme car il était grec orthodoxe. On pourrait dire tellement de chose à son sujet, mais le reste de la famille peut vous intéresser aussi… La Reine Elisabeth II : The Queen Elisabeth II a été couronnée le 2 juin 1953 à 25 ans. Elle a 95 ans et a déjà une grande et belle descendance. Elisabeth I était sa mère et son père était George VI. Elle a connu le Prince Philip à ses 13 ans, quand lui en avait 19. Le jour de l’enterrement du Prince, elle était assise seule dans son coin pendant la cérémonie, on ne la voyait presque pas, elle était vêtue de noir et elle semblait très triste. Le prince Charles : l’héritier du trône : La personne qui va succéder à la reine est le Prince Charles, le fils aîné. Charles s’est marié avec Lady Diana Spencer en 1981 et ils ont eu William en 1982 et Henry en 1984. Henry est plus connu sous le nom d’Harry. Après la séparation de Lady Di et du Prince Charles en 1992, Diana meurt à Paris en 1997. Après sa mort, Charles a épousé Camilla Parker Bowles en 2005.

6


Et ailleurs ? Lady Diana

Camilla

Spencer

Parker Bowles

Camilla était la maîtresse de Charles quand il était encore marié à Diana, car leur mariage était un mariage arrangé, donc ils ne s’aimaient pas vraiment. Prince William : l’héritier de l’héritier : William succèdera au trône quand son père décèdera. Le 29 avril 2011, il s’est marié avec Catherine Middleton, plus connue sous le nom de Kate. Ensemble, ils ont trois enfants : George, Charlotte et Louis. En 2022, il fêtera ses 40 ans ! Le Prince Harry/Henry : le vilain petit canard de la famille Le 19 mai 2018, il épouse l’actrice américaine Meghan Markle. Ensemble ils ont une fille, Archie. Actuellement Meghan est enceinte d’une fille ! Au printemps 2020, Harry et Meghan s’éloignent de la famille royale. Ils s’installent aux Etats-Unis et renoncent à leurs devoirs royaux liés à leurs titres royaux. Ils restent quand même membres de la famille !

Arbre généalogique de la famille royale au complet ! (Enfin presque, il manque les enfants d’Harry et Meghan…)

7


Et ailleurs ? Cache-cache en Médoc : des énigmes pour découvrir les villages qui vous entourent. Une enquête de Laura Victor,5ème5 et Chloé Maitre, 6ème5. Si vous voulez découvrir les villages qui vous entourent, il existe « cache-cache en médoc », des jeux de piste que vous pouvez faire à pied, en vélo ou en voiture, en famille ou avec des amis. Pour plus d’informations, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie, de la bibliothèque ou à l’office du tourisme de votre village. Les « cache-cache en médoc » sont des jeux de piste sous formes de dépliants pour visiter les villages de la communauté de commune médullienne (Moulis, Castelnau, Avensan, Listrac, Brach, Saint Hélène, Salaunes, Le Temple, Saumos et Le Porge). Pour l’instant, seulement ceux de Castelnau, Moulis, Avensan, Brach et Le Porge sont actuellement disponibles car les autres n’ont pas encore été créés et celui de Saint Hélène est en cours.

Les dépliants sont créés et dessinés par Camille Piantanida en collaboration avec des habitants des villages concernés.

Le jeu de piste ressemble à une carte avec un parcours qui t’emmène d’un endroit à un autre. A chaque lieu, tu as une énigme à remplir. Au dos de la carte, un mot de passe qui, si tu le donnes à la mairie ou à la bibliothèque, te permet d’avoir une surprise !

Maintenant tu as toutes les cartes en mains pour visiter en t’amusant avec tes amis ou ta famille ta commune et celles aux alentours!

8


Et ailleurs ? Les bénévoles de la bibliothèque de Castelnau : au service de la culture pour petits et grands. La bibliothèque de Castelnau existe depuis plusieurs années. Elle compte une employée référente municipale, Claire Grolleau et six personnels bénévoles : Marie-Agnès, Josiane, Marie-Claude, Michelle, Roselyne et Christèle. Chaque jour, ces bénévoles dédient de leur temps pour entretenir ce lieu de culture pour le plaisir des habitants. Laura Duprié, 6ème5, est partie à leur rencontre. Nous avons rencontré Marie-Agnès, Josiane et Marie-Claude qui nous confient être une bonne équipe. Elles s’investissent dans différentes missions au sein de la bibliothèque. Elles s’occupent, entre autres, de l’acquisition des ouvrages mais aussi des jeux de sociétés et des CD audio. Elles équipent les documents (couverture des ouvrages, collage des étiquettes), nettoient et réparent les livres, s’occupent de l’inscription des nouveaux lecteurs, accueillent le public ou encore organisent des animations. Avant toutes les restrictions liées à la Covid, de nombreuses activités ou évènements étaient proposés… Par exemple, des activités dédiées aux plus petits « qui permettent de

valoriser le livre pour en faire autre chose qu’un objet » nous explique Marie-Agnès. Elle nous parle, également, d’une animation interactive, le “Kamishibaï ” qu’elles aiment partager avec les enfants (0-3 ans). C’est un genre narratif japonais, comme un petit théâtre qui consiste à faire passer des images et en même temps elles racontent des histoires et les mettent en scène. Marie-Agnès et Josiane font régulièrement des formations car le travail de bibliothécaire est varié et ne se limite pas à l’accueil des lecteurs et au rangement des livres. Elles nous font partager leur passion des livres, nous conseillent. Ce sont des volontaires passionnées de lecture et lisent énormément d’ouvrages (de l’album pour les enfants au roman d’adultes) pour mieux nous en parler et nous faire part de leurs coups de cœur. Venez les rencontrer et elles vous aideront à trouver le livre que vous aimeriez lire ! 9


Culture LECTURE Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery Anne de Green Gables, dont la traduction française est « Anne, la maison aux pignons verts », est le 1er tome d'une série de romans débutée en 1908, écrits par Lucy Maud Montgomery (1874-1942), romancière canadienne. 60 millions d'exemplaires ont été vendus à

travers le monde. Ce livre est une édition rééditée en octobre 2020, par la

maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture. Résumé : Anne Shirley, jeune orpheline de 11 ans, quitte l’orphelinat pour se retrouver par erreur chez Marilla et Mathew Cuttebert (un frère et une sœur) qui attendaient un garçon, pour les aider, à la ferme. Anne Shirley est une jeune fille

intelligente, passionnée,

impulsive, maligne, drôle qui va bouleverser la vie calme des habitants de Green Gables, région rurale canadienne de l’Ile du Prince Edouard, en semant de la joie grâce à son imagination débordante. L’avis de Laura : C’est un roman d’un style ancien, rempli d’émotions. Plein de poésie parfois d’humour et surtout beaucoup de douceur. Très beau livre car avec cette couverture de très belle qualité nous avons l'impression d'ouvrir un trésor. J'ai vraiment adoré le caractère de cette héroïne que je trouve très attachante. Laura Duprié, 6ème5

10


Culture CINÉMA À tous les garçons que j’ai aimés 3 : la trilogie prend fin. À tous les garçons que j’ai aimés 3 est le dernier de sa trilogie. Il est possible de le visionner sur la plateforme de Netflix. Les trois films sont adaptés des livres écrits par Jenny Han. La trilogie parle d’une fille qui s’appelle Lara Jean Song Covey qui a écrit des lettres d’amour aux cinq garçons qu’elle a toujours aimés et un jour ses lettres arrivent mystérieusement chez leur destinataire. Cet évènement va faire basculer sa vie sentimentale ! Le 3 est donc la suite de cette longue péripétie. Dans ce numéro 3, Lara Jean et Peter sont en couple mais rencontre un problème : elle veut faire ses études avec son amoureux mais son cœur balance entre deux universités. Maély Thiolat, 5ème5

MUSIQUE Le jazz, un style de musique entraînant ! Dans le numéro 3 de La Gazette de la Rainette, nous vous avions parlé de Soul, un film d’animation qui parle du jazz. Dans ce numéro, nous vous expliquons d’où vient ce style de musique. Et bien le jazz est un style de musique né en Amérique à la fin du 19ème siècle. Le jazz est né en 1917, il est le croisement entre la culture du peuple noir américain et de la culture européenne. Plusieurs instruments reviennent souvent dans le jazz : le saxophone, le trombone, le piano, la contrebasse, la batterie, pour donner le rythme, la guitare, le violon et la trompette qui est un instrument indispensable. Le jazz est plutôt basé sur l’improvisation. Un jazzman est capable de jouer n’importe quel morceau, à condition qu’il y ait un rythme. Dans le jazz, chaque musicien apporte sa touche personnelle !

11


Bien-être Phytothérapie et aromathérapie : se soigner naturellement. La phytothérapie et l’aromathérapie sont des médecines à base de plantes et d’huiles essentielles, c’est de la médecine douce. Voici un article pour essayer de mieux comprendre de quoi il s’agit et, pourquoi pas, essayer d’adopter des gestes naturels et sains pour le corps et l’esprit. Des explications de Lou Hillairet-Verin, 6ème5 La phytothérapie et l’aromathérapie ont toutes les deux comme racines communes grecs « therapeuo » qui veut dire soigner. La phytothérapie consiste à soigner par les plantes (« phyto ») grâce à des infusions ou des gélules alors que l’aromathérapie se focalise plus sur les huiles essentielles, extraites des plantes. Dans les deux cas, elles s’appuient sur les plantes naturelles pour prévenir ou traiter des maux, des troubles de santé. Attention, même si c’est naturel, il faut utiliser ces médecines avec précaution et bien se faire conseiller. C’est pourquoi il y a des formations et des diplômes en phytothérapie et aromathérapie. Sophie Verin, conseillère en phytothérapie et aromathérapie, nous initie à ces plantes ou huiles essentielles qui peuvent être sources de bien-être dans le quotidien. Il y a plusieurs huiles essentielles et plantes qui peuvent soigner : - L’huile essentielle de lavande pour bien dormir et pour désinfecter les petites blessures. - L’huile essentielle de ravintsara pour le mal de gorge - Infusion de thym pour le mal de ventre et le mal de gorge. - Infusion de lavande pour retrouver un sommeil serein Il y a aussi l’Aloe vera qui est une plante à multiples usages : le suc de la plante prévient la constipation, la poudre est un laxatif, le gel va soigner diverses affections de la peau (crevasses, écorchures, gerçures, piqûres d’insectes, coups de soleil), il est aussi conseillé pour les cheveux secs). Je pourrais vous en dire encore d’avantage mais il y a tellement d’huiles essentielles et de plante que cela prendrait des heures. Mais il faut retenir que pour se soigner des maux courants que l’on rencontre tout le long de l’année, tout se trouve dans la nature ! 12


Vous êtes-vous déjà demandé… …pourquoi Napoléon Ier avait souvent la main sur son ventre ? A l'occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte, intéressons-nous à l'homme derrière l'Empereur. Éléments de réponse d’Emma Léon, 6ème3 Vous saviez peut-être que Napoléon est né en 1769 et qu'il est mort en exil sur l'île de Sainte-Hélène (Atlantique sud) le 5 mai 1821. Il avait déjà été exilé une première fois en 1814 sur l'île d'Elbe mais il s'en était échappé pour reprendre le pouvoir. Un an après, en 1815, il est obligé d'abdiquer (renoncer au pouvoir) après avoir perdu la bataille de Waterloo en Belgique. Il est exilé sur l'île anglaise de Sainte-Hélène où il mourra le 5 mai 1821 à 51 ans, après six longues années d’ennui et dans d'atroces souffrances. Dans les hypothèses autour des raisons de sa mort, on parle de cancer de l'estomac, on dit que ses médecins lui auraient donné un médicament (le calomel) dont l'effet s'avéra désastreux et accéléra sa mort. La légende dit que Napoléon mettait souvent sa main sur son ventre parce qu’il avait des problèmes d’estomac. Peut-être qu’il y a une part de vrai mais en réalité, Napoléon rentrait sa main dans son gilet ou veston car à l’époque il était d’usage de porter sa main sur le torse. Cela ne se faisait pas de laisser pendre ses bras le long du corps, de les croiser sur la poitrine ou des les entrelacer dans le dos. Les pantalons n’avaient pas de poche. L’usage était donc de poser son bras contre le corps !

Petite blague : Pourquoi Napoléon n'attachait jamais son cheval à un arbre ? Parce qu'il avait peur qu'il mange l'écorce (« les corses ») Car Napoléon était Corse.

13


L’info écolo du mois Du 15 mars au 31 juillet, interdiction de toucher aux haies ! Du 15 mars au 31 juillet la taille des arbres et des haies est interdite (sauf pour les professionnels qui n'ont plus le droit de couper à partir du 1er avril). La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) demande de ne plus élaguer les arbres ou les haies pour que les oiseaux puissent fabriquer leurs nids et de laisser une bande d'un mètre à coté des haies pour les insectes, les petits mammifères.... Si la LPO fait cette demande, c’est parce que depuis 30 ans, 421 millions d'oiseaux ont disparu en Europe. Plusieurs espèces nichent dans les haies : le Rouge Gorge, le Pinson des arbres, le Merle Noir, le Chardonneret Élégant, le Verdier d'Europe et le Coucou Gris... Mais il y a aussi de petits mammifères qui vivent dedans : crapauds, hérissons, lézards...Pour préserver la biodiversité, il est important de laisser les oiseaux faire leurs nids !

Régénération the beach attitude : lutte contre la pollution et la surconsommation du plastique. Mikaël Mourgue a créé l’association « Régénération the beach attitude» pour lutter contre la pollution des plages et la surconsommation du plastique. L’association sensibilise les gens à la pollution des plages par le plastique utilisé dans notre quotidien. Ils vont ramasser les déchets rejetés par l’océan sur les plages lors de la période hivernale. Avec tout ce qu’ils ont ramassé, ils recyclent les déchets pour créer des tableaux colorés. Mickael Mourgue travaille avec des groupes de jeunes, enfants et adultes… Il veut que les générations futures puissent se balader sur une plage propre. Il fait ses tableaux sur des plaques de plexiglas. Il met le model sous la plaque et il fait la forme sur le plexi avec les déchets nettoyés, triés par couleurs puis coupés et assemblés à la façon d’une mosaïque ou d’une œuvre pop art. Il peut aussi proposer des créations d’objet: porte-clef,

décoration

surfeur,

personnages… Infos : http://mikaelmourgue.com

14

fabrications

de


1 mois, 1 métier Courtière en assurance santé : experte en assurance Aurélie Duvocelle est chargée de comptes en assurances collectives de personnes au sein d’une société de courtage. N’ayez pas peur, on va tout vous expliquer ! Rencontre de Juliette Duvocelle. Juliette Duvocelle : En quoi consiste votre métier ? Aurélie Duvocelle : Je représente les clients et les prospects (éventuels futurs clients) auprès des assureurs. Mes clients sont des entreprises de plus de 80 salariés, basées principalement dans le sud-ouest mais je peux me déplacer sur toute la France. Je négocie pour ces sociétés différents contrats d’assurance pour l’ensemble de leurs salariés. Ces contrats doivent respecter certaines obligations législatives (qui respectent la loi). JD : Quelles études avez-vous faîtes et pourquoi avez-vous voulu faire ce métier ? AD : J’ai obtenu un BTS Assurances ainsi qu’une Licence d’Assurances. L’assurance est une matière intéressante car elle repose à la fois sur des règles strictes, notamment lors des règlements de sinistres, et sur la probabilité que les sinistres aient lieu. Mon métier touche plusieurs activités : le commercial, les statistiques, le juridique et le marketing. Enfin, le sens du service dans ce métier est important. JD : Pensez-vous avoir fait le bon choix ? AD : Oui car je suis épanouie dans mon travail. De plus, ce n’est pas ennuyeux : chaque client a des activités et des besoins différents. La protection sociale française évolue sans cesse, il faut ainsi adapter les contrats régulièrement. Les rencontres que je fais sont également très enrichissantes. JD : Comment faîtes-vous en temps de Covid-19 ? AD : Je suis en télétravail depuis un an. Je rencontre très peu de clients physiquement. Je fais ainsi mes rendez-vous par visioconférence. Je reviens un jour par semaine au bureau pour faire un point avec ma hiérarchie, traiter les envois postaux. JD : Est-ce compliqué de travailler à domicile ? AD : Non, ce n’est pas compliqué car je dispose d’outils adaptés. Il a fallu une période d’adaptation mais maintenant je suis prête à continuer à mi-temps en télétravail. Je pense que je suis en effet plus productive car moins dérangée. La vie sociale me manque, deux à trois jours par semaine en présentiel serait le bon équilibre.

15


Recette Yaourts maison (7 pots)

Ingrédients

- Mélanger 1 litre de lait entier, 3 cuillères à soupe de

- 1 litre de lait

poudre de lait entier et un yaourt nature dans un

-De la poudre

récipient. - Ajouter, si vous le souhaitez, de la confiture pour un goût

de lait entier -1 yaourt nature

Matériel

fruité et sucré.

-7 pots

Attention, mettre d’abord la confiture dans les pots de yaourt.

-Yaourtière

-

Prendre les 7 pots et mettre le mélange dans les pots.

-

Mettre les pots dans la yaourtière et laisser cuire pendant 8 heures. Attention, ne pas mettre les couvercles sur les pots. Attendre le lendemain pour les manger. Ils se conservent 7 jours.

Les Blagues De La Rédac Ici, vous trouverez des blagues un peu nulles  . Pour lire les réponses vous n’aurez qu’une chose à faire : retourner la gazette ! Quel est le bar préféré des espagnols ?

Quel fruit est assez fort pour couper un arbre ?

16

Profile for lagazettedelarainette

La gazette de la rainette - N°4  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded