Page 91

Lui-même présent dans le chrétien qui vit également en relation avec Lui5. La communion du peuple de Dieu est donc bien avec le Père, avec le Fils ainsi qu’avec et par le Saint-Esprit – avec chaque membre de la Trinité selon sa spécificité. Mais ces relations, si elles sont distinctes, ne sont pas séparées l’une de l’autre. Pour reprendre la phrase de Grégoire de Nazianze : « Je ne peux pas penser au Un sans être immédiatement entouré par le rayonnement des Trois ; ni puis-je discerner les Trois sans tout de suite être ramené au Un1. » Dans les chapitres qui suivent, j’aimerais développer plus en détail la relation tri-dimensionnelle dynamique de l’homme avec Dieu. COMMUNION… COMMENT ? PRIÈRE, LOUANGE ET ADORATION : LE CULTE RENDU À DIEU Comme nous l’avons souligné dans les chapitres précédents, la doctrine de la Trinité a été développée principalement à partir de l’expérience de Dieu qu’ont eue les premiers chrétiens et dont témoigne le Nouveau Testament. En effet, la forme première que prend la relation de l’homme avec Dieu consiste en la prière, la louange et l’adoration, c’est-àdire fondamentalement des réponses à Dieu dans ce qu’Il est, dans ce qu’il a fait et fait encore aujourd’hui. La forme qu’a prise ce culte rendu a Dieu est profondément trinitaire. D’après Ephésiens 2 : 18, les chrétiens ont le privilège d’accéder à Dieu le Père par Jésus-Christ dans un même 5

Voir également l’introduction au chapitre 7 : LA RELATION DYNAMIQUE AVEC LE SAINT-ESPRIT pour une précision du terme « personne » utilisé pour le Saint-Esprit. 89

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement