Page 88

Les deux types de relations de l’individu, verticale avec Dieu, horizontale avec les autres humains, se retrouvent dans l’utilisation de ce terme dans le Nouveau Testament. À la lumière de la Bible, la communion désigne un mode d’existence de l’être humain qui consiste à créer et maintenir un ensemble de relations avec Dieu et avec les autres, dans le cadre de la foi en Jésus-Christ et en Dieu le Père, et qui se réalise par le Saint-Esprit. La communion de l’homme avec Dieu est donc avant tout l’œuvre du Saint-Esprit qui unit intimement le chrétien à Jésus-Christ et au Père. Cette même communion place l’homme également dans une relation particulière avec tous ceux qui partagent la même foi et sont habités par le même Esprit. La deuxième lettre de Pierre va jusqu’à affirmer que Dieu en Jésus-Christ permet à ceux qui croient d’entrer en communion avec la nature divine, donc de participer à la vie même de Dieu. (2 Pierre 1 : 3-4) Comme nous l’avons constaté dans l’étude de l’Évangile de Jean, les relations au sein même de Dieu s’expriment par un échange mutuel d’amour, d’honneur et de gloire. L’homme, né par l’action souveraine du Saint-Esprit à une vie nouvelle d’appartenance à Dieu (Jean 3 : 1-8 ; 1 : 12-13), accueille en lui le Père et le Fils par la venue du même Saint-Esprit (Jean 14 : 23), et participe ainsi à la vie divine. Le Saint-Esprit unit donc l’individu au Père et au Fils et fait de lui un membre de la famille de Dieu. Ce lien est spirituel, c’est-à-dire réalisé par le Saint-Esprit qui, dans les termes de l’apôtre Paul, « témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (Romains 8 : 16) Les auteurs du Nouveau Testament décrivent cette habitation du SaintEsprit de Dieu dans des êtres humains et affirment que le chrétien est en effet temple du Saint-Esprit. Cela signifie que Dieu le Père et le Fils habitent dans son esprit humain 86

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement