Page 80

Athanase a développé la base pour la co-inhérence sur les affirmations de Jésus que le Père et le Fils demeurent l’un dans l’autre. Il a approfondi et affiné le concept du « homoousion » qui avait donné expression à l’unité fondamentale d’être et d’activité entre le Fils incarné et Dieu le Père. Dans la compréhension d’Athanase, le « homoousion » pointait vers des distinctions réelles entre les trois personnes divines et vers leur co-inhérence l’une dans l’autre dans l’unique être de Dieu. Les ariens ont posé la question, « Comment l’un peut-il être contenu dans l’autre et l’autre dans l’un ? » Athanase a insisté sur le fait que l’affirmation que Jésus est dans le Père et le Père est en Lui ne peut pas s’expliquer par la comparaison avec une chose matérielle qui est vidée dans une autre, et ainsi se contenir l’une l’autre. Mais l’affirmation de Jésus qu’Il est dans le Père et le Père est en Lui se comprend comme une relation réciproque dans laquelle l’être entier du Père et l’être entier du Fils demeurent mutuellement l’un dans l’autre, existent l’un dans l’autre, co-existent l’un dans l’autre. C’est seulement sur la base de la Révélation de Dieu que nous pouvons affirmer cela36. LA PÉRICHORÈSE 37: UN NOUVEAU TERME EST FAÇONNÉ L’expression grecque qui va le mieux exprimer cette unité dans la Trinité a été développée progressivement 36 37

Athanase, *65;9,3,:(90,5: 3.1-6, 4.1-5. Le terme grec est traduit en Latin par deux mots : ­JPYJ\TPUZLZZPV® de ­ZLKLYL® et ­ZLZZPV® qui accentue plutôt le sens statique « d’une chose qui est contenue ou demeure dans l’autre. » ­*PYJ\TJLZZPV® de ­PUJLKLYL» qui accentue plutôt l’aspect dynamique de l’interpénétration des personnes.

78

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement