Page 60

la présence de Dieu de manière radicalement nouvelle : par la communion joyeuse avec Père, Fils et Saint-Esprit ! 5.) APOCALYPSE 21 À 22 : DIEU DANS LA NOUVELLE JÉRUSALEM « Il (l’ange) me montra le fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau. » (Apocalypse 22 : 1) Dans la vision finale très imagée de l’Apocalypse, l’auteur contemple la Nouvelle Jérusalem, symbole de la plénitude de la Nouvelle Création (21 : 1). Nous y trouvons un ultime portrait de Dieu qui demeure de manière nouvelle, finale, avec les siens. Les croyants verront enfin sa face (22 : 4). Dieu, le Père de Jésus-Christ47, et Jésus- Christ, l’Agneau48, partagent maintenant le même trône – de nouveau, une grande proximité est suggérée entre Père et Fils. De ce trône coule le fleuve d’eau vive, symbole de la plénitude du SaintEsprit promis déjà par Jésus lors de la fête des Huttes (Jean 7 : 37-39), et offert une nouvelle fois par celui qui est assis sur le trône dans Apocalypse 21 : 6. L’héritage éternel de ceux qui auront tenu ferme dans leur foi jusqu’au bout est alors annoncé : « Je serai son Dieu, et il sera mon fils. » (21 : 7) Ils goûteront à la communion parfaite avec Dieu, abreuvés par les eaux vivifiantes du Saint-Esprit, à la lumière de Dieu et de l’Agneau (22 : 1-5). Cependant, les dernières paroles de la Bible nous présentent une situation qui est encore différente : «“Moi, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile 47 48

Voir Apocalypse 1 : 6, 2 : 27, 3 : 5, 3 : 21, 14 : 1. Voir Apocalypse 5 : 6-8, 12-13 etc.

58

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement