Page 166

tomber dans un déséquilibre quant à la vie du chrétien avec le Dieu trinitaire, par une concentration excessive sur le Saint-Esprit 2. Je suis convaincu que la redécouverte en théologie de la doctrine de la Trinité, avec ses implications pratiques sur la relation tri-dimensionnelle du chrétien avec Dieu, offre à la fois un fondement solide, équilibré et dynamisant pour l’Église chrétienne, pour son unité et sa mission dans le monde. UN MODÈLE DYNAMIQUE D’UNITÉ DANS LA DIVERSITÉ POUR L’ÉGLISE La communion d’amour entre Père, Fils et Saint-Esprit suggère un modèle de vie communautaire qui invite à un équilibre dynamique d’unité dans la diversité. Dans la communion divine, les qualités qui différencient Père, Fils et Saint-Esprit ne les séparent pas entre eux, mais contribuent à les constituer dans leurs caractéristiques spécifiques. Le Père est plus spécifiquement Père du Fils, et le Fils est le Fils du Père. Le Saint-Esprit est l’Esprit et du Père et du Fils. Entre les personnes divines, l’existence des autres ne présente pas une menace, mais au contraire, un enrichissement sans fin puisqu’elles sont source d’échange d’amour qui est au centre de la communion divine. De plus, la communion d’amour que forment Père, Fils et Saint-Esprit, s’est ouverte aux hommes : l’amour de Dieu est expansif, communicateur.

2

Voir à ce sujet Thomas SMAIL, ;/,-69.6;;,5-(;/,9 (London : Hodder & Stoughton, 1980), chapitre 1.

164

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit