Page 150

littéralement « être zélé pour » quelque chose. Or, nous savons que nous pouvons être zélés positivement, en recherchant le bien, mais aussi négativement, dans le sens d’être envieux ou jaloux, donc motivés par l’égoïsme. Effectivement, le risque existe que nous recherchions tel don pour être valorisés ou avoir un pouvoir sur d’autres. Toute autre est la motivation que propose Paul dans 1 Corinthiens 13 : L’amour, dont dérive un esprit de service ! Nous sommes invités à rechercher les dons avec zèle à cause de l’amour de Dieu pour nous et nos prochains, afin de pouvoir participer activement à l’avancement du Royaume de Dieu. L’Écriture ne fait pas une séparation étanche entre les dons plus spectaculaires d’un côté et d’autres plus « modestes» 41. En même temps, Paul invite aussi à chercher les dons qui sont de la plus grande utilité pour la communauté et sa mission 42. D’après Romains 5 : 5, « l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. » C’est par ce même amour dont l’Esprit est la source en nous que nous aspirons à voir le Royaume de Dieu avancer, et pour cela désirons de tout cœur les moyens que Dieu met souverainement à la disposition de l’Église. Dans le cheminement de la découverte et de l’exercice progressif des dons, nous avons grandement besoin de l’amour les uns pour les autres : Sommes-nous prêts à ce que l’autre serve avec un don plus « visible » que le nôtre ? Sommes-nous prêts, dans l’exercice souvent imparfait d’un don, à respecter l’autre, à accepter qu’il se trompe ? Moi-même, suis-je prêt à me laisser aider, corriger, recadrer dans l’exercice de mes dons par mes frères et sœurs, et par les responsables de l’Église ? Sommes-nous prêts aussi à nous laisser aider dans la redécouverte et 41 42

Voir Romains 12 : 3-8. Cela devient clair dans son argumentation dans 1 Corinthiens 14.

148

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement