Page 144

et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. » (Galates 5 : 16) L’ESPRIT INTERCESSEUR « De même aussi, l’Esprit vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables28 ; et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est l’intention de l’Esprit : c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints. » (Romains 8 : 26-27) Dans le chapitre 8 de sa lettre aux Romains, Paul développe de manière particulièrement puissante le rôle de l’Esprit dans la vie du chrétien. L’Esprit d’adoption nous fait reconnaître en Dieu notre tendre Père, témoignant à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu (8 : 15-16). C’est une manière claire d’exprimer que le Saint-Esprit est à l’œuvre en nous sans qu’il y ait pour autant confusion entre Lui et notre esprit. Son ministère envers nous dans le présent se réalise dans un contexte de souffrance en attendant la gloire à venir lors du retour du Christ (8 : 18ss). Le Saint-Esprit vient à notre secours pour nous soutenir dans ce qui est un chemin d’endurance. Au soupir de la création (8 : 22) et à celui du croyant (8 : 23) se joignent les soupirs de l’Esprit – tous les trois sont l’expression de l’attente fervente de la nouvelle création à venir lors du retour du Christ, à laquelle nous goûtons dans le présent déjà par les prémices de l’Esprit (8 : 23). Certes libérés de l’esclavage du péché, mais appartenant à un monde et une humanité qui en portent toujours profondément les marques, c’est par l’Esprit que nous sommes 28

Le terme utilisé peut aussi être traduit par « inarticulé », et n’implique pas forcément que rien n’est exprimé audiblement.

142

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  
Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit

Advertisement