Page 141

l’œuvre en Christ, et ont ainsi profondément offensé le Saint-Esprit. Peu après la Pentecôte, quand Ananias et Saphira tentent de tromper les apôtres en prétendant avoir offert le produit global de la vente de leur propriété à la communauté des croyants, Pierre demande : « Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point de mentir à l’Esprit Saint et de retenir une partie du prix du champ ?… Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. » (Actes 5 : 4) Et plus tard, Pierre s’adresse à Saphira : « Comment vous êtesvous accordés pour tenter l’Esprit du Seigneur ? » (Actes 5 : 9) Ananias et Saphira ont menti au Saint-Esprit, et l’ont ainsi tenté, d’abord en se concertant ensemble et en décidant leur coup de théâtre, et ensuite en le réalisant. Dans la lettre aux Ephésiens, l’apôtre Paul avertit les chrétiens de marcher dans leur nouvelle nature avec l’intelligence renouvelée par l’Esprit, de s’abstenir de toute sorte de péché, et de ne pas donner accès au diable (Ephésiens 4 : 17ss). Sinon, ils s’opposeraient à l’Esprit : « N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. » (Ephésiens 4 : 30) 21 Le Saint-Esprit en nous est attristé par le péché que nous commettons. Si par nos péchés nous reflétons plutôt le caractère de Satan22 alors que nous sommes appelés à refléter celui de Dieu par l’œuvre de l’Esprit en nous, il ne nous faut pas nous étonner que le Saint-Esprit en soit attristé et prenne de la distance. Ne nous est-Il pas justement donné pour qu’il en soit autrement, que nous manifestions la sainteté de Dieu dans nos vies ? Ces textes que nous venons de passer en revue confirment que le Saint-Esprit, qui est personnellement présent 21 22

Ce texte rappelle Esaïe 63 : 10, voir toute la section, 63 : 1-19. Ainsi exprimé par Gordon D. FEE, .6+»:,476>,905.79,:,5*, (Peabody : Hendrickson Publishers, 1994), p.715. 139

Dossier Vivre 14 - La dynamique de Dieu  

La joie de la communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit